SlideShare une entreprise Scribd logo
Ce rapport a été adopté le 19 février 2019 par la chambre française de la Cour des comptes  
et transmis à l’Assemblée de la Commission communautaire française. 
Il est disponible uniquement en version électronique sur www.courdescomptes.be. 
La  mise  en  œuvre  du  contrôle 
interne  des  subventions  à  la 
Commission  communautaire 
française 
 
 
 
La mise en œuvre du contrôle interne 
des  subventions  à  la  Commission 
communautaire française 
1 Introduction 
La  Commission  communautaire  française  (Cocof)  est  compétente  pour  les  institutions 
monocommunautaires francophones de la Région de Bruxelles‐Capitale. Elle agit, par le biais 
de décrets et règlements, sur les matières culturelles, d’enseignement et personnalisables, 
ainsi que dans certains domaines spécifiques1
. 
En janvier 2008, la Cour des comptes avait publié un rapport sur l’octroi et le contrôle de 
l’emploi des subventions réglementées et facultatives à la charge du budget réglementaire de 
la Cocof2
. 
La Cour avait analysé les pratiques administratives au regard de la législation applicable et 
des  directives  internes  formant  un  guide  pratique  élaboré  par  un  consultant  et  intitulé 
« Mémento des aspects comptables de gestion de dossiers de subventions par les services 
gestionnaires ». 
Le  rapport  de  la  Cour  identifiait  notamment  des  lacunes  et  imprécisions  dans  la 
réglementation,  l’enchevêtrement  des  compétences  au  sein  de  la  Cocof,  les  risques  de 
multisubventionnement, des défaillances dans le contrôle administratif, ainsi que l’absence 
de  base  de  données  destinée  à  centraliser  les  informations  utiles  à  la  subsidiation. 
L’administration s’était engagée à prendre diverses mesures afin de remédier aux carences 
constatées.  Enfin,  la  Cour  relevait  que  le  collège  de  la  Cocof  n’avait  pas  communiqué  à 
l’Assemblée le rapport annuel prévu par plusieurs règlements.  
Eu égard à l’importance des subventions dans les dépenses de la Cocof3
, la Cour des comptes 
a décidé de procéder à un nouvel audit de l’organisation générale du contrôle interne ainsi 
que, de manière plus précise, de la qualité du contrôle interne des processus d’octroi des 
subventions. L’évaluation des mesures de contrôle interne a été réalisée pour chacune des 
quatre phases de cette procédure : l’instruction du dossier, l’attribution de la subvention, le 
contrôle ainsi que le paiement et le recouvrement.  
Les résultats de cet audit ont été transmis, le 27 mars 2018, à l’administratrice générale de la 
Cocof, qui y a répondu le 6 juin 2018. Le projet de rapport, tenant compte des remarques de 
 
1
 Depuis le 1er
 janvier 1994, la Cocof exerce également des compétences décrétales dans les domaines de la santé, l’aide 
aux personnes, le tourisme et la formation professionnelle. 
2
 Cour des comptes, Examen de l’octroi et du contrôle de l’emploi des subventions réglementées et facultatives à la charge du 
budget  réglementaire  de  la  Commission  communautaire  française,  rapport  transmis  à  l’Assemblée  de  la  Commission 
communautaire française, Bruxelles, janvier 2008. Disponible sur le site www.courdescomptes.be. 
3
 Le budget consacré aux subventions représente plus de 65 % du total des dépenses de la Cocof. 
LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE INTERNE DES SUBVENTIONS 
À LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE / 3 
 
 
 
 
l’administration, a été adressé aux membres du collège de la Cocof ; lesquels ont fait part de 
leurs observations par courriers des 5 octobre 2018 et 12 octobre 20184
. 
2 Modèles de contrôle interne et rapport d’évaluation 
L’article 74 du décret du 24 avril 20145
 impose au collège de la Cocof d’organiser un contrôle 
interne. Cependant, il n’en a pas arrêté les modalités. En octobre 2014, la cellule de contrôle 
interne  de  l’administration  avait  proposé  différents  modèles,  qui  faisaient  notamment 
référence au Coso6
, choisi comme référentiel de contrôle interne par la Région de Bruxelles‐
Capitale. Les responsables de l’administration avaient toutefois décidé de ne pas se baser sur 
un  référentiel  prédéfini,  mais  de  privilégier  un  système  tenant  compte  des  activités  de 
contrôle interne déjà mises en place.  
La Cour des comptes a constaté que ce projet tarde à se développer ; la Cour a en effet relevé 
que, pour l’année 2018, le règlement contenant le budget général des dépenses de la Cocof  
ainsi que le décret contenant les budgets généraux des dépenses de la Cocof pour l’année 
2018 prévoient que « Le contrôle interne ne sera pas d’application pour l’année 2018 »7
. La 
même disposition figurait déjà dans les décrets budgétaires pour les exercices 2016 et 2017.  
Les documents concernant le budget 2019 précisent que l’arrêté sur le contrôle interne est 
en cours de rédaction mais qu’il ne sera pas appliqué durant cette année. 
La Cour estime qu’il n’appartient pas à une disposition budgétaire d’énoncer que l’ensemble 
des mesures indispensables à assurer la légalité, la régularité et le contrôle des opérations 
sont exclues d’une gestion publique.   
Par  ailleurs,  la  Cour  observe  que,  nonobstant  trois  réglementations  spécifiques8
  selon 
lesquelles  l’administration  doit  adresser  à  l’Assemblée  de  la  Cocof  un  rapport  annuel 
d’évaluation sur les subventions octroyées, aucun rapport n’a jamais été rédigé : dès lors, ni 
l’Assemblée,  ni  le  collège  ne  disposent  d’informations  qui  leur  permettraient  d’évaluer 
l’efficacité et la pertinence de ces programmes de subventionnement. 
 
4
 Lettre du 5 octobre 2018 de la Madame Cécile Jodogne, ministre du Gouvernement francophone bruxellois chargée de la 
Fonction  publique  et  de  la  Politique  de  la  Santé ;  Lettre  du  12  octobre  2018  de  Monsieur  Didier  Gosuin,  ministre  du 
Gouvernement francophone bruxellois chargé de la formation professionnelle. 
5
 Décret portant les dispositions applicables au budget, à la comptabilité et au contrôle des services administratifs de la 
Commission communautaire française et des organismes administratifs publics qui en dépendent ; son entrée en vigueur 
était initialement prévue au 1er
 janvier 2015, mais elle a été reportée au 1er
 janvier 2016. 
6
 Référentiel de contrôle interne défini par le Committee of Sponsoring Organizations of the Treadway Commission. 
7
 Article 16 du budget décrétal et article 10 du budget réglementaire. 
8
 Règlement du 11 juillet 2008 relatif à l’octroi de subventions aux bibliothèques publiques, article 11. 
Règlement du 27 juin 2003 relatif à l’octroi de subsides aux ludothèques, article 8. 
Règlement du 29 mars 1991 relatif à la subsidiation des clubs sportifs, article 11. 
LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE INTERNE DES SUBVENTIONS 
À LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE / 4 
 
 
 
 
3 Mesures de contrôle interne 
Diverses recommandations reprises dans le rapport d’audit de 2008 n’ont pas été mises en 
œuvre et plusieurs problèmes relevés à l’époque restent d’actualité.  
Ainsi, pour toutes les phases des procédures d’octroi, de liquidation, de justification et de 
recouvrement des subventions, la Cocof n’a pas mis en place les processus indispensables 
pour s’assurer que les décisions d’octroi respectent, en toutes leurs conditions, les règles 
applicables, que les subventions sont justifiées et utilisées aux fins pour lesquelles elles ont 
été accordées, et que les indus sont identifiés, enregistrés et recouvrés. 
Toutefois,  la  Cocof  a  répertorié  diverses  forces  et  faiblesses  dans  ses  processus  de 
subventionnement  et  identifié  certains  risques.  Cette  démarche  est  positive  même  si  les 
analyses de risques effectuées ne couvrent pas tous les domaines et ne précisent ni l’impact 
ni la fréquence des risques identifiés.  
Les constats principaux de la Cour concernent tant le contexte général que chacune des 
quatre phases de la procédure d’octroi de la subvention. 
De manière générale, la Cour relève que les tâches sont souvent cloisonnées et les agents 
insuffisamment polyvalents. Les procédures sont peu formalisées et n’évoluent pas selon la 
jurisprudence.  Par  ailleurs,  elle  observe  des  faiblesses  sérieuses  dans  les  processus  de 
coordination  et  d’échanges  d’informations  entre  les  services  chargés  de  l’examen  des 
demandes de subventions et ceux chargés d’en assurer le contrôle, et les outils de technologie 
de l’information présentent des lacunes. La supervision des activités n’est pas optimale et le 
pilotage est quasi inexistant : le suivi des mesures de contrôle interne n’est pas effectué, du 
moins pas de manière systématique. 
Durant  l’instruction  des dossiers de subventions,  l’absence  de  rapport  du  traitement  des 
demandes  constitue  un  obstacle  à  l’élaboration  d’une  jurisprudence  écrite  permettant 
d’assurer  une  cohérence  dans  la  politique  d’octroi  des  subsides.  De  même,  le  défaut  de 
systématisation dans la procédure de rappel en cas d’information manquante empêche un 
suivi efficace des demandes de subvention.  
Ensuite,  la  rédaction  des  décisions  d’octroi  souffre  d’un  manque  de  rigueur  dans 
l’énumération  précise  des  critères  d’éligibilité  des  justificatifs  et  de  leurs  délais  de 
production.  Par  ailleurs,  l’impossibilité  de  calculer  les  délais  de  traitement  des  dossiers 
empêche la Cocof de repérer les retards de traitement et de prendre les mesures nécessaires 
pour les maîtriser.  
Le  contrôle des  subsides  porte  sur  les documents  qui  en  justifient  l’octroi.  La Cocof  fait 
preuve  d’une  large  tolérance  tant  en  ce  qui  concerne  le  délai  de  production  des  pièces 
justificatives  que  leur  éligibilité,  voire  leur  acceptation.  De  plus,  le  risque  essentiel  de 
multisubventionnement, tant interne qu’externe, n’est pas maîtrisé.  
Enfin, la Cour relève que la sécurité des paiements n’est pas suffisamment assurée puisque 
plusieurs intervenants peuvent opérer des modifications dans les données des tiers, quel que 
LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE INTERNE DES SUBVENTIONS 
À LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE / 5 
 
 
 
 
soit le secteur qu’ils ont à gérer ; certains peuvent même procéder à la fois à ces modifications 
et  aux  paiements.  La  récupération  des  indus  est  problématique  car  les  demandes  de 
remboursement  ne  sont  pas  suivies  et  il  n’existe  pas  non  plus  de  procédure  destinée  à 
empêcher un secteur de la Cocof de poursuivre le subventionnement de tiers qui resteraient 
en défaut de remboursement.  
La Cocof est consciente de la plupart de ces déficiences et a récemment entamé diverses 
actions pour y remédier. Elle a ainsi défini, en 2015, des objectifs stratégiques et élaboré des 
projets  pour  les  réaliser.  Depuis  lors,  elle  a  pris  certaines  dispositions  (mise  en  place  et 
adaptation du workflow par exemple) ou mène une réflexion sur d’autres éléments (mise en 
place d’un data warehouse pour la tenue de statistiques). 
La Cour des comptes insiste sur la nécessité de mettre en place un pilotage structuré en vue 
d’effectuer, de manière systématique, un suivi des mesures de contrôle interne.  
4 Réponses des ministres 
Dans sa réponse du 5 octobre 2018, la ministre chargée de la Fonction publique et de la 
Politique de la santé précise que la nouvelle structure des services du collège permet de créer 
un service affecté au contrôle interne. Elle annonce également qu’une cellule transversale, 
dite  de  « contrôle  de  l’utilisation  des  subventions »,  est  instituée  au  sein  du  service  du 
secrétariat  général.  Par  ailleurs,  la  ministre  met  en  avant  les  améliorations  intervenues 
depuis la réalisation de l’audit ou qui interviendront à brève échéance, qui portent sur la 
motivation des arrêtés par le collège, ou sur les développements informatiques (mise en place 
d’un  portail  d’échanges  de  données  avec  les  associations,  améliorations  des  outils 
informatiques). 
Dans son courrier du 12 octobre 2018, le ministre chargé de la Formation professionnelle 
signale qu’il a enjoint au service formation PME9
 de suivre les recommandations de la Cour. 
5 Conclusions de la Cour 
La Cour constate que les recommandations formulées dans le projet de rapport ont été prises 
en  considération  par  les  ministres  compétents  et  ont  donné  lieu  à  diverses  mesures 
contribuant à remédier aux faiblesses relevées lors des travaux d’audit. 
 
9
 Le service formation PME est un service de la Commission communautaire française qui organise des formations en 
alternance 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
DÉPÔT LÉGAL 
D/2019/1128/05 
 
ADRESSE  
Cour des comptes 
Rue de la Régence 2 
B‐1000 Bruxelles 
 
TÉL.  
+32 2 551 81 11 
 
FAX 
+32 2 551 86 22  
 
www.courdescomptes.be 
 

Contenu connexe

Similaire à Carton rouge pour la COCOF

Document
DocumentDocument
Document
ViewOn
 
Document
DocumentDocument
Document
ViewOn
 
Document
DocumentDocument
Document
ViewOn
 
Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...
Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...
Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...
parliaments.cluster
 
GrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdf
GrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdfGrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdf
GrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdf
NicolasLonard3
 
Rapport activite ministere budget 2010
Rapport activite ministere budget 2010Rapport activite ministere budget 2010
Rapport activite ministere budget 2010
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Guide didactique pce_tome_i
Guide didactique pce_tome_iGuide didactique pce_tome_i
Guide didactique pce_tome_i
barrosyesiaka
 
Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...
Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...
Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...
FactaMedia
 
Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...
Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...
Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...
Support for Improvement in Governance and Management SIGMA
 
Developper une conscience citoyenne de lat depense publique
Developper une conscience citoyenne de lat depense publiqueDevelopper une conscience citoyenne de lat depense publique
Developper une conscience citoyenne de lat depense publique
icgfmconference
 
Cahiers de charges France télévisions
Cahiers de charges France télévisionsCahiers de charges France télévisions
Cahiers de charges France télévisions
Mustapha Khalfi
 
Recent budgeting developments - Ahmed BERRADA, Morocco
Recent budgeting developments - Ahmed BERRADA, MoroccoRecent budgeting developments - Ahmed BERRADA, Morocco
Recent budgeting developments - Ahmed BERRADA, Morocco
OECD Governance
 
Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010
Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010
Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010
Michel Péters
 
Rapport de la Cour des comptes sur les établissements publics
Rapport de la Cour des comptes sur les établissements publicsRapport de la Cour des comptes sur les établissements publics
Rapport de la Cour des comptes sur les établissements publics
Paperjam_redaction
 
Rapport de gestion 2016
Rapport de gestion 2016Rapport de gestion 2016
Rapport compte-general-2020-vp
Rapport compte-general-2020-vpRapport compte-general-2020-vp
Rapport compte-general-2020-vp
NicolasLonard3
 
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 frenchMoldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
icgfmconference
 
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 frenchMoldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
icgfmconference
 
L'impact de l'audit de performance en Moldavie
L'impact de l'audit de performance en MoldavieL'impact de l'audit de performance en Moldavie
L'impact de l'audit de performance en Moldavie
icgfmconference
 

Similaire à Carton rouge pour la COCOF (20)

C cpt boulogne pdf
C cpt boulogne pdfC cpt boulogne pdf
C cpt boulogne pdf
 
Document
DocumentDocument
Document
 
Document
DocumentDocument
Document
 
Document
DocumentDocument
Document
 
Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...
Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...
Communication de la cour des comptes du togo a la 6ème conference et assembl...
 
GrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdf
GrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdfGrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdf
GrecoRC4(2022)4-Final-fr-3eIntérim-Luxembourg-PUBLIC.docx.pdf
 
Rapport activite ministere budget 2010
Rapport activite ministere budget 2010Rapport activite ministere budget 2010
Rapport activite ministere budget 2010
 
Guide didactique pce_tome_i
Guide didactique pce_tome_iGuide didactique pce_tome_i
Guide didactique pce_tome_i
 
Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...
Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...
Audit de l’indemnité d’assistance parlementaire - Parlement européen - 09/01/...
 
Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...
Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...
Nejib Guetari, Les principales dispositions du projet de loi organique de la ...
 
Developper une conscience citoyenne de lat depense publique
Developper une conscience citoyenne de lat depense publiqueDevelopper une conscience citoyenne de lat depense publique
Developper une conscience citoyenne de lat depense publique
 
Cahiers de charges France télévisions
Cahiers de charges France télévisionsCahiers de charges France télévisions
Cahiers de charges France télévisions
 
Recent budgeting developments - Ahmed BERRADA, Morocco
Recent budgeting developments - Ahmed BERRADA, MoroccoRecent budgeting developments - Ahmed BERRADA, Morocco
Recent budgeting developments - Ahmed BERRADA, Morocco
 
Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010
Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010
Suivi du conseil communal du 13 décembre 2010
 
Rapport de la Cour des comptes sur les établissements publics
Rapport de la Cour des comptes sur les établissements publicsRapport de la Cour des comptes sur les établissements publics
Rapport de la Cour des comptes sur les établissements publics
 
Rapport de gestion 2016
Rapport de gestion 2016Rapport de gestion 2016
Rapport de gestion 2016
 
Rapport compte-general-2020-vp
Rapport compte-general-2020-vpRapport compte-general-2020-vp
Rapport compte-general-2020-vp
 
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 frenchMoldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
 
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 frenchMoldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
Moldova presentation miami_5.20.11_engl_final4.26 french
 
L'impact de l'audit de performance en Moldavie
L'impact de l'audit de performance en MoldavieL'impact de l'audit de performance en Moldavie
L'impact de l'audit de performance en Moldavie
 

Plus de Thierry Debels

Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins AndrewOprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Thierry Debels
 
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -MendezPro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Thierry Debels
 
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van NijvelNotities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Thierry Debels
 
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy WezelRapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Thierry Debels
 
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
AVROX -  Modification non statutaire de mandatairesAVROX -  Modification non statutaire de mandataires
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
Thierry Debels
 
AstraZeneca - Transparency register EU
AstraZeneca - Transparency register  EUAstraZeneca - Transparency register  EU
AstraZeneca - Transparency register EU
Thierry Debels
 
Kamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay BehindKamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay Behind
Thierry Debels
 
Financiering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in VlaanderenFinanciering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in Vlaanderen
Thierry Debels
 
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en MoslimdeskundigenVerslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Thierry Debels
 
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
Thierry Debels
 
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Thierry Debels
 
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Thierry Debels
 
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
Thierry Debels
 
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
Thierry Debels
 
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual casesEudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
Thierry Debels
 
Démission administrateur Avrox
Démission administrateur AvroxDémission administrateur Avrox
Démission administrateur Avrox
Thierry Debels
 
So Sense SA
So Sense SASo Sense SA
So Sense SA
Thierry Debels
 
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EURegistratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
Thierry Debels
 
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSELPOLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
Thierry Debels
 
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvlootProjectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Thierry Debels
 

Plus de Thierry Debels (20)

Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins AndrewOprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
 
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -MendezPro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
 
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van NijvelNotities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
 
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy WezelRapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
 
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
AVROX -  Modification non statutaire de mandatairesAVROX -  Modification non statutaire de mandataires
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
 
AstraZeneca - Transparency register EU
AstraZeneca - Transparency register  EUAstraZeneca - Transparency register  EU
AstraZeneca - Transparency register EU
 
Kamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay BehindKamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay Behind
 
Financiering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in VlaanderenFinanciering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in Vlaanderen
 
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en MoslimdeskundigenVerslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
 
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
 
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
 
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
 
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
 
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
 
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual casesEudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
 
Démission administrateur Avrox
Démission administrateur AvroxDémission administrateur Avrox
Démission administrateur Avrox
 
So Sense SA
So Sense SASo Sense SA
So Sense SA
 
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EURegistratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
 
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSELPOLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
 
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvlootProjectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
 

Dernier

Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
grynbergsammy
 
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globaleLe Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
LakhdarFrigoulier
 
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Philippe Villette
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
LaLibre
 
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
grynbergsammy
 
Déclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWBDéclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWB
grynbergsammy
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
LaLibre
 

Dernier (9)

Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globaleLe Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
 
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Déclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWBDéclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWB
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 

Carton rouge pour la COCOF

  • 2.       La mise en œuvre du contrôle interne  des  subventions  à  la  Commission  communautaire française  1 Introduction  La  Commission  communautaire  française  (Cocof)  est  compétente  pour  les  institutions  monocommunautaires francophones de la Région de Bruxelles‐Capitale. Elle agit, par le biais  de décrets et règlements, sur les matières culturelles, d’enseignement et personnalisables,  ainsi que dans certains domaines spécifiques1 .  En janvier 2008, la Cour des comptes avait publié un rapport sur l’octroi et le contrôle de  l’emploi des subventions réglementées et facultatives à la charge du budget réglementaire de  la Cocof2 .  La Cour avait analysé les pratiques administratives au regard de la législation applicable et  des  directives  internes  formant  un  guide  pratique  élaboré  par  un  consultant  et  intitulé  « Mémento des aspects comptables de gestion de dossiers de subventions par les services  gestionnaires ».  Le  rapport  de  la  Cour  identifiait  notamment  des  lacunes  et  imprécisions  dans  la  réglementation,  l’enchevêtrement  des  compétences  au  sein  de  la  Cocof,  les  risques  de  multisubventionnement, des défaillances dans le contrôle administratif, ainsi que l’absence  de  base  de  données  destinée  à  centraliser  les  informations  utiles  à  la  subsidiation.  L’administration s’était engagée à prendre diverses mesures afin de remédier aux carences  constatées.  Enfin,  la  Cour  relevait  que  le  collège  de  la  Cocof  n’avait  pas  communiqué  à  l’Assemblée le rapport annuel prévu par plusieurs règlements.   Eu égard à l’importance des subventions dans les dépenses de la Cocof3 , la Cour des comptes  a décidé de procéder à un nouvel audit de l’organisation générale du contrôle interne ainsi  que, de manière plus précise, de la qualité du contrôle interne des processus d’octroi des  subventions. L’évaluation des mesures de contrôle interne a été réalisée pour chacune des  quatre phases de cette procédure : l’instruction du dossier, l’attribution de la subvention, le  contrôle ainsi que le paiement et le recouvrement.   Les résultats de cet audit ont été transmis, le 27 mars 2018, à l’administratrice générale de la  Cocof, qui y a répondu le 6 juin 2018. Le projet de rapport, tenant compte des remarques de    1  Depuis le 1er  janvier 1994, la Cocof exerce également des compétences décrétales dans les domaines de la santé, l’aide  aux personnes, le tourisme et la formation professionnelle.  2  Cour des comptes, Examen de l’octroi et du contrôle de l’emploi des subventions réglementées et facultatives à la charge du  budget  réglementaire  de  la  Commission  communautaire  française,  rapport  transmis  à  l’Assemblée  de  la  Commission  communautaire française, Bruxelles, janvier 2008. Disponible sur le site www.courdescomptes.be.  3  Le budget consacré aux subventions représente plus de 65 % du total des dépenses de la Cocof. 
  • 3. LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE INTERNE DES SUBVENTIONS  À LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE / 3          l’administration, a été adressé aux membres du collège de la Cocof ; lesquels ont fait part de  leurs observations par courriers des 5 octobre 2018 et 12 octobre 20184 .  2 Modèles de contrôle interne et rapport d’évaluation  L’article 74 du décret du 24 avril 20145  impose au collège de la Cocof d’organiser un contrôle  interne. Cependant, il n’en a pas arrêté les modalités. En octobre 2014, la cellule de contrôle  interne  de  l’administration  avait  proposé  différents  modèles,  qui  faisaient  notamment  référence au Coso6 , choisi comme référentiel de contrôle interne par la Région de Bruxelles‐ Capitale. Les responsables de l’administration avaient toutefois décidé de ne pas se baser sur  un  référentiel  prédéfini,  mais  de  privilégier  un  système  tenant  compte  des  activités  de  contrôle interne déjà mises en place.   La Cour des comptes a constaté que ce projet tarde à se développer ; la Cour a en effet relevé  que, pour l’année 2018, le règlement contenant le budget général des dépenses de la Cocof   ainsi que le décret contenant les budgets généraux des dépenses de la Cocof pour l’année  2018 prévoient que « Le contrôle interne ne sera pas d’application pour l’année 2018 »7 . La  même disposition figurait déjà dans les décrets budgétaires pour les exercices 2016 et 2017.   Les documents concernant le budget 2019 précisent que l’arrêté sur le contrôle interne est  en cours de rédaction mais qu’il ne sera pas appliqué durant cette année.  La Cour estime qu’il n’appartient pas à une disposition budgétaire d’énoncer que l’ensemble  des mesures indispensables à assurer la légalité, la régularité et le contrôle des opérations  sont exclues d’une gestion publique.    Par  ailleurs,  la  Cour  observe  que,  nonobstant  trois  réglementations  spécifiques8   selon  lesquelles  l’administration  doit  adresser  à  l’Assemblée  de  la  Cocof  un  rapport  annuel  d’évaluation sur les subventions octroyées, aucun rapport n’a jamais été rédigé : dès lors, ni  l’Assemblée,  ni  le  collège  ne  disposent  d’informations  qui  leur  permettraient  d’évaluer  l’efficacité et la pertinence de ces programmes de subventionnement.    4  Lettre du 5 octobre 2018 de la Madame Cécile Jodogne, ministre du Gouvernement francophone bruxellois chargée de la  Fonction  publique  et  de  la  Politique  de  la  Santé ;  Lettre  du  12  octobre  2018  de  Monsieur  Didier  Gosuin,  ministre  du  Gouvernement francophone bruxellois chargé de la formation professionnelle.  5  Décret portant les dispositions applicables au budget, à la comptabilité et au contrôle des services administratifs de la  Commission communautaire française et des organismes administratifs publics qui en dépendent ; son entrée en vigueur  était initialement prévue au 1er  janvier 2015, mais elle a été reportée au 1er  janvier 2016.  6  Référentiel de contrôle interne défini par le Committee of Sponsoring Organizations of the Treadway Commission.  7  Article 16 du budget décrétal et article 10 du budget réglementaire.  8  Règlement du 11 juillet 2008 relatif à l’octroi de subventions aux bibliothèques publiques, article 11.  Règlement du 27 juin 2003 relatif à l’octroi de subsides aux ludothèques, article 8.  Règlement du 29 mars 1991 relatif à la subsidiation des clubs sportifs, article 11. 
  • 4. LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE INTERNE DES SUBVENTIONS  À LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE / 4          3 Mesures de contrôle interne  Diverses recommandations reprises dans le rapport d’audit de 2008 n’ont pas été mises en  œuvre et plusieurs problèmes relevés à l’époque restent d’actualité.   Ainsi, pour toutes les phases des procédures d’octroi, de liquidation, de justification et de  recouvrement des subventions, la Cocof n’a pas mis en place les processus indispensables  pour s’assurer que les décisions d’octroi respectent, en toutes leurs conditions, les règles  applicables, que les subventions sont justifiées et utilisées aux fins pour lesquelles elles ont  été accordées, et que les indus sont identifiés, enregistrés et recouvrés.  Toutefois,  la  Cocof  a  répertorié  diverses  forces  et  faiblesses  dans  ses  processus  de  subventionnement  et  identifié  certains  risques.  Cette  démarche  est  positive  même  si  les  analyses de risques effectuées ne couvrent pas tous les domaines et ne précisent ni l’impact  ni la fréquence des risques identifiés.   Les constats principaux de la Cour concernent tant le contexte général que chacune des  quatre phases de la procédure d’octroi de la subvention.  De manière générale, la Cour relève que les tâches sont souvent cloisonnées et les agents  insuffisamment polyvalents. Les procédures sont peu formalisées et n’évoluent pas selon la  jurisprudence.  Par  ailleurs,  elle  observe  des  faiblesses  sérieuses  dans  les  processus  de  coordination  et  d’échanges  d’informations  entre  les  services  chargés  de  l’examen  des  demandes de subventions et ceux chargés d’en assurer le contrôle, et les outils de technologie  de l’information présentent des lacunes. La supervision des activités n’est pas optimale et le  pilotage est quasi inexistant : le suivi des mesures de contrôle interne n’est pas effectué, du  moins pas de manière systématique.  Durant  l’instruction  des dossiers de subventions,  l’absence  de  rapport  du  traitement  des  demandes  constitue  un  obstacle  à  l’élaboration  d’une  jurisprudence  écrite  permettant  d’assurer  une  cohérence  dans  la  politique  d’octroi  des  subsides.  De  même,  le  défaut  de  systématisation dans la procédure de rappel en cas d’information manquante empêche un  suivi efficace des demandes de subvention.   Ensuite,  la  rédaction  des  décisions  d’octroi  souffre  d’un  manque  de  rigueur  dans  l’énumération  précise  des  critères  d’éligibilité  des  justificatifs  et  de  leurs  délais  de  production.  Par  ailleurs,  l’impossibilité  de  calculer  les  délais  de  traitement  des  dossiers  empêche la Cocof de repérer les retards de traitement et de prendre les mesures nécessaires  pour les maîtriser.   Le  contrôle des  subsides  porte  sur  les documents  qui  en  justifient  l’octroi.  La Cocof  fait  preuve  d’une  large  tolérance  tant  en  ce  qui  concerne  le  délai  de  production  des  pièces  justificatives  que  leur  éligibilité,  voire  leur  acceptation.  De  plus,  le  risque  essentiel  de  multisubventionnement, tant interne qu’externe, n’est pas maîtrisé.   Enfin, la Cour relève que la sécurité des paiements n’est pas suffisamment assurée puisque  plusieurs intervenants peuvent opérer des modifications dans les données des tiers, quel que 
  • 5. LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE INTERNE DES SUBVENTIONS  À LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE / 5          soit le secteur qu’ils ont à gérer ; certains peuvent même procéder à la fois à ces modifications  et  aux  paiements.  La  récupération  des  indus  est  problématique  car  les  demandes  de  remboursement  ne  sont  pas  suivies  et  il  n’existe  pas  non  plus  de  procédure  destinée  à  empêcher un secteur de la Cocof de poursuivre le subventionnement de tiers qui resteraient  en défaut de remboursement.   La Cocof est consciente de la plupart de ces déficiences et a récemment entamé diverses  actions pour y remédier. Elle a ainsi défini, en 2015, des objectifs stratégiques et élaboré des  projets  pour  les  réaliser.  Depuis  lors,  elle  a  pris  certaines  dispositions  (mise  en  place  et  adaptation du workflow par exemple) ou mène une réflexion sur d’autres éléments (mise en  place d’un data warehouse pour la tenue de statistiques).  La Cour des comptes insiste sur la nécessité de mettre en place un pilotage structuré en vue  d’effectuer, de manière systématique, un suivi des mesures de contrôle interne.   4 Réponses des ministres  Dans sa réponse du 5 octobre 2018, la ministre chargée de la Fonction publique et de la  Politique de la santé précise que la nouvelle structure des services du collège permet de créer  un service affecté au contrôle interne. Elle annonce également qu’une cellule transversale,  dite  de  « contrôle  de  l’utilisation  des  subventions »,  est  instituée  au  sein  du  service  du  secrétariat  général.  Par  ailleurs,  la  ministre  met  en  avant  les  améliorations  intervenues  depuis la réalisation de l’audit ou qui interviendront à brève échéance, qui portent sur la  motivation des arrêtés par le collège, ou sur les développements informatiques (mise en place  d’un  portail  d’échanges  de  données  avec  les  associations,  améliorations  des  outils  informatiques).  Dans son courrier du 12 octobre 2018, le ministre chargé de la Formation professionnelle  signale qu’il a enjoint au service formation PME9  de suivre les recommandations de la Cour.  5 Conclusions de la Cour  La Cour constate que les recommandations formulées dans le projet de rapport ont été prises  en  considération  par  les  ministres  compétents  et  ont  donné  lieu  à  diverses  mesures  contribuant à remédier aux faiblesses relevées lors des travaux d’audit.    9  Le service formation PME est un service de la Commission communautaire française qui organise des formations en  alternance