SlideShare une entreprise Scribd logo
CCC-ConneCtion
spécial « drive-to-store »
07 décembre 2017
• ​Solution de loterie commerciale de Gratix
• Les enjeux de l’omnicanal pour développer le trafic en magasin par Feed Manager
• Présentation de l’étude « Drive-to-store : quelle stratégie pour performer? » par
Vanksen
Au sommaire…
Directeur Programme
MSc Marketing
@kedgebsBDX
Dominique Billon
Commerce Connecté
Marketing digital
à KEDGE BS
4
 Parcours spécialisant « Business connecté » / Programme
Grande Ecole / Bordeaux (responsable : G. Bressolles)
 Chaire « Business in a Connected World (responsable : G.
Bressolles)
 MSc Marketing – option marketing digital (responsable : D.
Billon)
 Option « marketing digital / Formation continue
 Formations ad hoc sur le marketing digital / commerce
connecté pour les entreprises
Contact : gregory.bressolles@kedgebs.com. @gregbress
Directeur Commercial
@gratix
Olivier Pinel
DES MAGASINS PLUS LUDIQUES…
DONC PLUS ATTIRANTS !
Plateforme de jeux-concours drive-to-store
 Créer une promotion originale et performante
 Collecter les données client
 Diffuser sa campagne sur facebook
 Offrir des coupons
Magicard c’est 4 actions marketing en une
seule solution !
Exemples de campagnes Magicard: ouvrir un point de
vente, lancer un nouveau produit, créer un fichier client,
développer la carte fidélité, augmenter le panier moyen.
l’effet 4-en-1
DEMO
ENVOYEZ
« ELVIS » AU
06 27 16 30 39
(NON SURTAXÉ)
8
COLLECTER LES DONNES CLIENT
10
CONSOLE DE SUIVI
BILAN POST MORTEM
Campagne Gratix / Picard Surgelés CH
DU 28/8 AU 30/10/2017
OBJECTIFS ET SCENARIO DE LA CAMPAGNE
Objectif: réachat et collecte d’emails
clients
Scénario
 Le client doit se rendre dans un magasin
Picard pour retirer une carte codée
 Il se rend sur Picardjeu.ch pour jouer
 Il s’identifie nom, prénom, email
 Le jeu est 100% gagnant: un bon cadeau ou
d’achat est envoyé par email
 S’il partage sur facebook le client s’inscrit au
tirage au sort pour le WE Thalasso!
OBJECTIFS ET SCÉNARIO DE LA CAMPAGNE
Données
 Le jeu est actif dans les 6 magasins Picard CH
 3000 cartes codées par magasin soit 18000 au total
 Communication sur la page facebook
 8 types de lots: cadeaux/bons d’achats/réductions
RÉSULTATS QUANTITATIFS - TOTAL 6
MAGASINS
 2888 cartes jouées et bons d’achat
distribués soit 17% du trafic (20% après 1
mois puis décroissance)
 2426 emails uniques collectés (84% des
cartes jouées, donc 16% de doublons)
 148 partages facebook (5,1%)
 302 bons cadeaux utilisés au 1/11 (reste
encore 1 mois)
 Trafic du site passé de 5691 sessions
(2016) à 10131(2017) - période du 31/8 au
31/10
ECOUPONS
 Délivrabilité des ecoupons de
98%=excellente qualité des
mails collectés
 Les coupons sont attendus par
les clients (mails joints)
 302 coupons (10,5%) utilisés en
magasin au 30/10 – reste 1
mois
 90% des coupons utilisés
génèrent un autre achat
(sondage managers)
 CA généré: 10,8 KCHF (estimé)
au 30/10
ROI ET CONCLUSIONS
• Coût total 2000 CHF (hors lots)
• 85 lots offerts coût 290 CHF, bons
d’achat 170 CHF, week end thalasso 600
CHF
• 302 retours magasin dans le mois
suivant
• revenu généré CA = 10,6 KCHF (estimé)
• 2888 mails collectés, 148 partages
17
Autres scenarios
création de trafic / drive-to-
storeMode de distribution des cartes : ouvert, via les
réseau sociaux, le site web, SMS, street marketing
Gratix – 151 rue Bouthier, 33000 Bordeaux
SAS au capital de 100 000 € – RCS BORDEAUX 813 179 413 – SIRET 813 179 413 00014
Olivier Pinel
Directeur Commercial
olivier@gratix.fr
07 82 61 01 20
www.gratix.fr
« A 85% le comportement du consommateur est dirigé par des pensées et des émotions inscrites
dans son subconscient.. La plupart de nos décisions d'achat, liées à nos émotions, sont
irrationnelles »
Martint Lindtsröm, Buyology: Truth and Lies About Why We Buy (2008)
Directrice Client
@Feed_Manager
@laetimure
Laetitia Muré
BE FEED CENTRIC
Club Commerce Connecté - 07 Déc 2017
150 fois
150 foispar jour
Un parcours client de plus en plus complexe
Les consommateurs combinent aisément achats en
ligne et hors connexion
Le volume de recherches
de proximité sur mobile
augmente 50 % plus vite
que l'ensemble des
recherches pour mobile.
81 % des acheteurs ont vérifié
en ligne si leur produit était en
stock avant d'aller l'acheter en
magasin.
Les recherches pour
mobile portant sur le
retrait en magasin ont plus
que triplé en 2016.
Google/Kelton : "How digital innovations influence consumer expectations", étude réalisée aux États-Unis en décembre 2016
auprès de 3 119 utilisateurs américains âgés de plus de 18 ans
Données Google, États-Unis. Vêtements, maison et jardinage, beauté et soins, informatique et électronique, cadeaux, jeux et jouets. Oct.-déc. 2016.
Le rôle du magasin est en train d'évoluer
Source : MasterCard SpendingPulse (nov.-déc. 2016)
40 Mrds
de visites2010
2015
16 Mrds
de visites
60 %
+ 10 %
25
%
Les consommateurs qui ont cliqué sur
une annonce d'un marchand diffusée sur
le Réseau de Recherche Google avant
de se rendre au magasin ont plus de
25 % de chances supplémentaires de
réaliser un achat en magasin.
Les acheteurs ont dépensé 10 %
en plus en moyenne.
Données Google pour les États-Unis, différence médiane en pourcentage calculée en comparant les achats
par visite en magasin au montant des dépenses entre les sous-groupes attribués ou non à un clic sur une
annonce du Réseau de Recherche des marchands, octobre-novembre 2016, nombre d'annonceurs = 25
Les visites en magasin diminuent...
...mais lorsque les acheteurs se rendent
dans un magasin, ils dépensent plus.
L’omnicanal : Une question centrale chez tous nos clients
Comment répondre à toutes les problématiques
qu’inclut la stratégie omnicanale ?
Quelle est la part de la vente qui revient au
magasin dans le chiffre d’affaires réalisé sur
Internet ?
Quelle est la part des visites ou des ventes en
magasins grâce à l’investissement du digital ?
Quels produits ne fonctionnent pas en ligne
mais apportent du trafic en magasins ?
Il est possible de calculer le CA en magasins
en temps réel, mais comment faire en ligne ?
Quelle est la rentabilité des
investissements dans sa globalité ?
DRIVE TO STORE
GOOGLE LOCAL ADVENTORY ADS
+Repère de proximité
+Précise la distance du magasin
dans l'annonce.
Les Retailers ont enregistré une
augmentation moyenne de 2 %
du CTR lorsqu'ils ont diffusé des
annonces produit en magasin à la
place d'annonces Shopping.
Méthodologie
Stock update
Content update
Catalog Gestionnairede flux
● Création des flux
adaptés à une
campagne LIA
● Déclinaison du flux par
point de vente
● Mise en place d’une
campagne shopping
Local Inventory Ads
(LIA)
● Paramétrage des
campagnes PLA/LIA
Process
3 scénarii de disponibilités :
● En magasins uniquement
● En ligne uniquement
● En magasins et en ligne
Confidential + Proprietary
Confidentiel et propriété de Google
8 dollars
en boutique pour chaque dollar dépensé dans
des annonces produit en magasin
Sephora utilise la
fonctionnalité "Ventes
en magasin" pour mesurer
l'impact omnicanal
Nous avons obtenu d'excellents résultats avec les
annonces produit en magasin de Google. Elles
nous permettent de réellement cibler les clients
qui recherchent des produits spécifiques et qui
passent ensuite en boutique pour récupérer
l'article en question.
Bridget Dolan, Vice President, Interactive Media
“
Merci !!
Laetitia Muré
Directrice Client
T : (+33) 5.32.09.06.18
T : (+33) 6.68.12.80.60
E : l.mure@feed-manager.net
Annexes
SHOPPING LOCAL INVENTORY ADS
Création du Flux LIA
Flux Produit - Google Shopping
Flux Stock magasin- In-Store Product :
un flux contenant les informations de stock
pour chacun de ces produits
Flux d’inventaire - Product inventory :
un flux contenant les produits disponibles à
la vente en magasins
Flux adresses - Local Store : un flux issu
de Google My Business avec toutes les
adresses des magasins
Google
Shopping
Feed
In-Store
Product
Feed
Product
Inventory
Feed
MERCHANT
CENTER
Google
My
Business
Directeur associé
@Vanksen
@jcoxet
Jérémy Coxet
Drive-to-Store :
Quelle stratégie pour performer ?
7/12/2017
AGENDA
00 / Qui sommes-nous ?
01 / Comprendre le Shopper
02 / Appréhender le parcours
Shopper
03 / Les leviers du Drive-to-Store
04 / Les games changers
05 / Nos enseignements
Who we are ?
00 / QUI SOMMES NOUS ?
40
We are a digital-native marketing agency.
We are digital experts, designers, strategists, technologists.
We share a common passion for creating digital solutions and
translating them into results-driven, engaging and creative user
experience.
1 agence, 6 bureaux
00 / QUI SOMMES NOUS ?
41
4
6
10n
PAYS
AGENCES
CAMPAGNES
INTERNATIONALES
AVANT PROPOS
C’est quoi au juste, le Drive-to-Store ?
Actions marketing visant
à attirer le Shopper
vers un point de vente
physique.
INTRODUCTION
On parlera de Web-to-Store lorsque les actions
sont menées à partir d’outils liés à Internet et aux
technologies.
Pour aller plus loin…
4
Captons les nouveaux challenges du retail afin de cerner les véritables enjeux
auxquels va répondre le Drive-to-Store.
Avant propos
LE POINT DE VENTE PEUT-IL MOURIR ?
La croissance continue d’Amazon et sa diversification font partie de ces
éléments qui, à juste titre, inquiètent les acteurs traditionnels, qui en plus de
lutter face aux pures-players, se battent aussi entre eux pour continuer
d’exister.
Néanmoins, le point de vente physique est toujours présent dans le cœur des
shoppers et surtout, sait offrir des services « human based », sur lesquels
Amazon ne peut pas se positionner … pour le moment.
La difficulté est donc de faire préférer le point de vente physique au shopper,
face aux autres concurrents physiques et digitaux.
45
INTRODUCTION
Le marché du retail in a nutshell
Avant propos
E-COMMERCE & COMMERCE TRADITIONNEL SONT-ILS ÉGAUX ?
Egaux non, complémentaires oui. Car même si les magasins connaissent une
baisse significative de visites depuis maintenant plusieurs années, face aux chiffres
records de visites et de ventes générées par les sites e-commerce, ils n’en restent
pas moins générateurs de business pour l’un comme pour l’autre.
La preuve, 64% des shoppers effectuent des recherches en ligne avant de se
rendre en magasin pour réaliser un achat. A contrario, 52% des français avouent
pratiquer le
showrooming. C’est-à-dire, qu’ils se rendent en point de vente physique pour
repérer un produit pour ensuite effectuer l’achat sur internet.
46
INTRODUCTION
Canaux d’achat
préférentiels des shoppers
55%
OFFLINE
45%
ONLINE
Le Drive-to-Store (DTS) est bien plus qu’un simple enjeu pour toutes les
entreprises. Mais avant de pouvoir élaborer des stratégies DTS, il faut avant tout
comprendre ses cibles : les SHOPPERS.
01 / COMPRENDRE
LE SHOPPER
Il convient avant tout de définir ce qu’est le shopper et quelles sont
les caractéristiques globales d’un shopper en 2017.
QUI SONT LES SHOPPERS ?
C’est quoi au juste, le shopper ?
01 / COMPRENDRE LE SHOPPER
C’est…
qui a pour vocation de se
rendre en point de vente
physique…
… afin d’effectuer des
achats.
un individu, un
consommateur…
13
52
Le shopper d’un point de vue global
Réceptif
/ médias
/ recommandations des proches
/ discussions et avis sur Internet
Ultra-connecté
/ 82% accèdent à Internet tous les
jours
/ 95% pour les 18-24 ans
Exigeant
/ veut être surpris lors de ses
expériences In & Out store
/ attend une ultra-personnalisation
du service/message
Multi-device
/ mobile first
/ desktop
/ tablettes
01 / COMPRENDRE LE SHOPPER
Active users of social media in millions
53
1
2
3
TEMPS PASSÉ PAR ACTIVITÉ EN MOYENNE SUR UNE VIE
64 MOIS
41 MOIS
15 MOIS
01 / COMPRENDRE LE SHOPPER
Le shopper de maintenant vit avec son temps : connecté & nomade, et de par les
nombreuses sollicitations qu’il reçoit chaque jour, il est difficile de capter efficacement son
attention. Pour espérer pouvoir l’attirer, il convient dès lors de s’adresser à lui de la bonne
façon, en prenant compte de son profil et de ses affinités, sous peine de passer totalement
inaperçu.
54
QUE RETENIR DU SHOPPER ?
Comprenons maintenant, comment réussir à attirer son attention et surtout, à
l’inciter à se rendre en point de vente.
02 / APPRÉHENDER LE
PARCOURS SHOPPER
DÉFINITION & FONCTIONNEMENT
LE PARCOURS SHOPPER
Le Parcours Shopper
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
58
/ Le parcours Shopper sert à définir les différentes étapes qui vont
conduire l’acheteur en point de vente (à la différence du parcours
client, où le déplacement n’est pas nécessaire)
/ Le parcours Shopper doit être pensé pour avant tout répondre aux
besoins et attentes de l’ensemble des cibles, et cela en prenant
compte leur comportement, leurs habitudes …
Le parcours shopper classique : les grandes étapes
59
BESOIN RECHERCHE
DECISIONACHAT
Préférence
Déplacement
Expérience
Identification
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
Cependant, l’hyper-connectivité des shoppers via ses multiples devices
bouleverse profondément ce parcours shopper traditionnel.
FONCTIONNEMENT & POINTS DE CONTACT
LE PARCOURS SHOPPER 2.0
Les micro-moments
62
/ Avec l’essor du mobile, de nouveaux moments apparaissent lors du
parcours, ils se caractérisent par un besoin du shopper dans un
contexte précis et par sa notion d’immédiateté : là maintenant.
/ Google a théorisé ce phénomène en le nommant « Micro-Moment »,
car ces derniers sont à la fois très courts et peuvent se répéter à
plusieurs moments de la journée, et surtout, ils peuvent avoir un très
fort impact sur le parcours du shopper.
/ Pour pouvoir avoir une chance d’impacter le shopper durant ces micro-
moments il faudra être présent au bon moment « Be There », répondre
efficacement au besoin « Be Useful » et offrir une expérience optimale
« Be Quick »
Context Immediacy
Micro
Moments
Intent
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
Les 4 catégories de micro-moments théorisés par Google
I want to know
63
I want to go
I want to do I want to buy
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
I WANT TO KNOW
« I want to know » moment
65
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
1 recherche sur 3 déclenche un déplacement en point de vente
Ce micro-moment correspond aux consommateurs
faisant des recherches ou s’informant sur un sujet
spécifique, sans pour autant être dans une optique
d’achat.
Durant ce type de recherche, les shoppers vont en
général être au contact de contenu à vocation non
commerciale directe ( billet de blog, site de recette …)
c’est à la marque d’être présente de façon intelligente
durant ce micro-moment.
I WANT TO DO
« I want to do » moment
67
Le consommateur cherche à découvrir le moyen de
réaliser ou faire quelque chose : préparer une recette,
comment trouver un bon restaurant …
Evolution de la recherche « Comment » sur Youtube depuis 2004
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
I WANT TO GO
« I want to go » moment
69
Evolution de la recherche « Restaurant proche » sur Google depuis 2004
Avec la géolocalisation et les nombreuses
fonctionnalités développées par les marques (de
Google à Facebook, en passant par les retailers et
restaurateurs), les consommateurs arrivent désormais
à trouver simplement et rapidement ce dont ils ont
besoin à proximité, et ont ainsi pris le reflexe de faire
ce type de recherche locale.
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
I WANT TO BUY
« I want to buy » moment
71
Correspond au moment où le shopper est prêt à faire
un achat, mais souhaite obtenir de l’aide pour choisir
ou prendre sa décision.
Là encore, la marque doit optimiser sa visibilité et son
contenu, pour pouvoir apporter une réponse
suffisamment qualitative pour convaincre l’internaute
de procéder à l’achat.
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
82%
des utilisateurs de smartphones consultent
leurs téléphones en boutique pour décider
de leur achat
Avec cette multiplication de moments forts, les marques se doivent d’être
présentes et capables d’agir à tout moment. Mais de quelles façons ?
Quelle stratégie adopter pour toucher efficacement ses clients ?
73
/ Il existe différentes stratégies pour s’adresser efficacement à
ses clients :
 Stratégie « Multicanal » qui consiste à établir différents
points de contact indépendants les uns des autres.
 Stratégie « Cross-Canal », ou les points de contacts sont
intégrés au sein du parcours client mais n’interagissent
pas entre eux.
 Stratégie « Omnicanal » où les points de contact sont
interconnectés entre eux et intégrés directement au sein
du parcours shopper.
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
MULTICHANNEL
OMNI-CHANNELPour pouvoir répondre à tout moment et de façon efficiente
aux différents moments et besoins du shopper, il est
nécessaire de s’adapter et de réfléchir à leurs usages. Cette
stratégie est totalement centrée sur le client et ses besoins,
et par conséquent, la plus efficace.
Le parcours omnicanal, pour l’expérience …
DOMINO’S PIZZA
/ Avec plus de 60% de commandes effectuées sur les
supports mobiles, la marque a fait de nombreux efforts pour
optimiser les canaux et les modes de commande de pizza :
création de parcours omnicanal permettant une commande
pizza rapide et simplement, selon les modes de
consommation de l’internaute.
/ Il existe actuellement plus de 15 façons de commander une
pizza Domino’s,
/ Récemment, la marque a lancé le site « Anyware », où
l’internaute peut trouver sur un site one-page l’ensemble des
canaux pour commander une pizza chez Domino’s
74
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
Examinons, plus en détail, quels sont les différents canaux pour atteindre la
cible.
L’omnicanal pour performer sur les moments forts
76
Site internet
Search
Réseaux sociaux
Traditionnel Emailing
App & Tech
Out of home
02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS
SHOPPER
03 / LES LEVIERS DU DRIVE
TO STORE
Les leviers du Drive-to-Store
78
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
LE SEARCH
Comme nous l’avons vu, le search est un levier majeur pour générer des visites
en point de vente. Examinons de plus près quels leviers peuvent être adressés
pour optimiser le trafic en point de vente.
Le search organique pour du drive-to-store
81
Lors d’une recherche liée à un lieu ou à un déplacement, 3 fiches
Google My Business apparaissent au-dessus des résultats
naturels.
En mobilité, beaucoup d’internautes cherchent les
établissements directement sur Google Maps, où une fiche
MyBusiness est indispensable pour être référencé.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Google My Business, le store locator organique
82
/ Proposé par Google, Mybusiness est un annuaire sur lequel les
marques peuvent créer une fiche entreprise et ainsi être mieux
référencées lorsqu’un internaute fait une recherche dans une zone
géographique.
/ Les fiches GoogleMyBusiness permettent de mettre en avant des
informations générales et spécifiques sur le point de vente :
Disponibilité
du produit
Prix &
Offres
locales
Horaires
d’ouverture
Contact
magasin
Adresse &
téléphone
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
LE SEA
Le Search payant attire par sa grande capacité de ciblage. En effet ce sont les liens sponsorisés
qui permettent de cibler des prospects déjà intéressés par l’activité/le produit ou l’enseigne en
question, en se positionnant sur des mots-clés pertinents que les shoppers seraient susceptibles
d’utiliser pour leur requête.
De plus, cet outil permet de mesurer efficacement et en temps réel les résultats des campagnes
grâce aux liens sponsorisés. Une fois les expressions ou mots-clés choisis, ainsi que le budget défini,
il est possible d’observer les retours et le nombre de conversions émises.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
91
84
Le search payant - Location extensions
Convertir les recherches en visites
/ Le format “Location extensions” permet de mettre en avant les
informations du point de vente physique sous différents formats –
mobile et desktop - comme le réseau Search, réseau Display, et
Google Maps.
/ Ce format facilite la recherche des shoppers en proposant différents
types d’informations comme l’adresse, une carte ainsi qu’un itinéraire
avec comme point de départ la situation géographique du shopper.
/ Les internautes peuvent cliquer sur cette extension afin de disposer
de toutes ces informations à un seul et même endroit.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Les leviers du Drive-To-Store
85
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
RÉSEAUX SOCIAUX
L’outil Facebook permet de créer des publicités qui ont la spécificité d’être localisées afin
de cibler les personnes se trouvant à proximité des magasins. Les options de ciblage sont
diverses et variées : densité de la population, taille de l’audience, rayonnage précis autour
du magasin…Il est aussi possible de notifier, les résidents ou les personnes de passage
dans la zone ciblée, de l’adresse et du numéro de téléphone du magasin, même dans le
cadre d’une vaste campagne diffusée dans une région ou dans l’ensemble du pays.
FACEBOOK
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
112
Formats Facebook
88
/ La publicité mise en ligne devra nécessairement contenir ces 3
éléments, correspondant au magasin le plus proche de sa
position.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
FORMATS PUBLICITAIRES DRIVE TO STORE
89
Formats Facebook
FORMAT CARROUSEL AVEC UN STORE
LOCATOR
/ Le format Carrousel avec store locator permet de notifier le
client du magasin à proximité de leur position et de leur
fournir un itinéraire pour s’y rendre.
/ Ce format dispose de l’option « localisation des
magasins » native. Ce format est d’autant plus pertinent qu’il
permet aux consommateurs de consulter les coordonnées et
les heures d’ouverture des magasins à proximité d’une
simple pression du doigt.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
90
Formats Facebook
FORMAT IMAGE OU VIDEO
/ Les formats publicitaires Facebook, image ou vidéo,
donnent la possibilité aux clients d’être informés sur le panel
de magasins se situant à proximité de l’endroit où il se
trouve, ceux qui sont le plus proche de leur position afin de
pouvoir mettre à leur disposition un itinéraire pour s’y
rendre.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Les Call to action Facebook
91
Drivestore visits
OBTENIR UNE ADRESSE
Passer un coup de téléphone
APPELER DE SUITE
Connection à Messenger
ENVOYER UN MESSAGE
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Pourquoi Facebook est un levier non négligeable pour du Drive-to-Store ?
UNE
COMMUNAUTÉ
NOMBREUSE
Avec deux milliards d’utilisateurs actifs,
Facebook se démarque par la portée quasi
planétaire de ses messages. Sa force de
diffusion et de propagation est un atout
majeur lorsqu’il s’agit de communiquer sur
un évènement ou un produit.
92
UN
GEOTARGETING
EFFICACE
Facebook propose un ciblage des plus
affinés: Lieux, Age, Sexe, Langues,
Ciblage détaillé (inclusion, exclusion en
fonction données démographiques, leurs
centres d’intérêt ou leurs comporte-
ments), Connexions (inclusion, exclusion
fonction des connexions aux Pages,
applications ou évènements), Audiences
personnalisées…
UNE
PLURALITÉ DE
FORMAT
Facebook propose aux annonceurs divers
formats adaptés en fonction de leurs
besoins. Carrousel, Image ou Vidéos ils
peuvent tous être augmentés d’un call to
action afin de driver du trafic en point de
physique, tout ça sans quitter l’application
Facebook.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
SNAPCHAT
Snapchat offre un nouvel univers à la publicité grâce à ses nouveaux formats de
publicité. Plein écran ou vertical, l’application de partage de photos et de vidéos donne la
possibilité aux enseignes et marques de laisser parler leur créativité. Les techniques
restent relativement simple pour l’instant mais tendent à évoluer, les annonceurs peuvent
cibler par âge, situation géographique, sexe, appareil, compagnies de
télécommunication et affinités.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
124
94
Formats Snapchat
LENSES
/ Le format Lenses permet d’ajouter en live, des filtres animés
sur le visage.
/ Il est possible de créer des Lenses geolocalisés et de les
promouvoir.
/ Les Snapchatters passent 20 secondes sur chaque filtre, en
moyenne.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
95
FILTRE GEOLOCALISÉ
Formats Snapchat
/ Les filtres géolocalisés sont déjà disponibles lors d’événements à
proximité, ou lors de visites dans une ville ou endroit spécifique. Et
sont maintenant accessible aux marques qui souhaitent créer le
leur. Il suffit d’aller sur le site Snapchat On Demand, de
télécharger le visuel et de sélectionner la localisation à laquelle ce
filtre s’appliquera.
/ C’est un dispositif pour donner de la visibilité à la
marque/enseigne/point de vente et pour faire la promotion d’un
événement. Les filtres Snapchat géolocalisés touchent en
moyenne 40 à 60% des utilisateurs quotidiens.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
96
Formats Snapchat
FORMAT STORIES
/ Les stories géolocalisées sont générées grâce aux utilisateurs et
les contenus qu’ils publient dans leur propre story. Ces stories
sont alimentées et identifiées grâce au moyen des stickers de
localisation, qui classent automatiquement les contenus dans la
bonne story publique. Les utilisateurs pourront voir qu'un
élément de leur story a été utilisée dans la story géolocalisée en
regardant la liste des personnes ayant consulté leur story.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Pourquoi Snapchat ?
UN CŒUR DE
CIBLE
SPÉCIFIQUE
Assurément le réseau social des Gen Z,
annoncer sur Snapchat, c’est toucher en
plein cœur une cible plus difficile à atteindre.
97
TENDANCE
Grâce à ces différents formats créatifs et ses
innovations technologiques ( Snap, Map …),
Snapchat jouit d’une bonne notoriété, qui
pourrait aussi profiter à votre image de
marque.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
EARN MEDIA
En proposant aux snapchatteurs de prendre
des photos avec des filtres et des lenses
« brandés », la marque se dote d’un
puissant moyen pour générer du earn
média.
Après avoir vu les principales fonctionnalités des réseaux sociaux pour faire du
Drive-To-Store, penchons-nous plus en détail sur les façons d’animer la
communauté, pour générer du trafic en point de vente.
Les leviers du Drive-To-Store
99
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
APP & TECH
Le formidable potentiel des applications
101
/ Mobile first, les applications apportent un confort non
négligeable au consommateur qui l’a téléchargé pour répondre à
un besoin précis.
/ Bien souvent gratuites, elles se rentabilisent grâce à des
modèles freemium, par de la revente de données ou bien de la
publicité.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Couplé à de la data, à une offre et à un message personnalisé, le géofencing
peut être un levier pertinent dans une stratégie de Drive-To-Store.
Les push notifications
LE FORMAT
/ Les push notifications se caractérisent par l’envoi d’une
notification lorsque le shopper entre ou sort de la zone de
chalandise ciblée.
CE QUE NOUS RETENONS
/ Le mobile du shopper est mis au centre du dispositif. Il reçoit
cette notification avec le bon message comprenant la bonne
offre au bon moment.
103
McDONALD’S
Hey Luke, it’s not that warm
outside today! Step in and
have a coke !
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Pourquoi le geofencing est un bon levier pour du DTS ?
PRECISION FIRST
Cette fonction logicielle de géolocalisation
permet d’analyser à distance la position et
les déplacements d’un smartphone. A des
fins marketing, c’est un moyen d’identifier les
déplacements d’un mobinaute et donc d’un
potentiel shopper. Pour ainsi lui envoyer un
message et une offre à un moment
opportun.
DATA ANALYST
Les mobinautes autorisant les notifications
sont souvent des clients engagés. Ce sont
des shoppers réceptifs aux messages
envoyés par l’annonceur. Le geofencing
permet de bien approfondir et affiner les
possibilités en terme de ciblage et de
personnalisation. Ainsi, il est possible
d’adresser un message personnalisé à ses
clients selon leur comportement, en
croisant les différentes data à disposition.
REAL & RIGHT TIME
ADVERTISING
Pour les marques et les entreprises,
disposer d’un levier qui étudie les
déplacements des utilisateurs est une réelle
opportunité. En effet, ces données récoltées
pourront ensuite être exploitées de
différentes façons, notamment pour mieux
analyser et comprendre son shopper.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
151
04
En voiture avec Waze
105
/ Waze est une application mobile de trafic et de navigation.
Cette app permet d’avoir l’état du trafic en temps réel et de
planifier des parcours comme un GPS classique.
/ L’application Waze est également utilisée par des marques pour
faire la promotion de leurs établissements. L’app est très prisée
pour sa communauté de conducteurs qui s’inscrit comme étant
une des plus importante au monde.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Voici un listing des différents formats publicitaires existant sur l’application Waze :
Le Search
LE FORMAT
/ Les établissements annoncés sont mis en avant, bien placés en
haut des résultats de recherche. De plus les annonces sont
couplées avec le logo de la marque.
CE QUE NOUS RETENONS
/ Permet à la marque d’obtenir une visibilité « pertinente » lors
d’un moment clé du shopper.
107
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Pins
LE FORMAT
/ Le format Pins permet de notifier le conducteur lorsque
l’établissement annoncé se situe sur leur itinéraire ou à
proximité. Ce signalement se fait via un panneau d'affichage
numérique.
CE QUE NOUS RETENONS
/ Format publicitaire natif s’intégrant naturellement dans
l’application sans nuire à l’expérience utilisateur.
108
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Takeover
LE FORMAT
/ Le Takeover prend le format d’un bloc d’annonces diffusant des
informations plus spécifiques et détaillées sur l’établissement
en question et propose des offres pertinentes aux Wazers
lorsqu'ils sont à l'arrêt.
CE QUE NOUS RETENONS
/ Publicité en push contextualisé, qui à condition d’être bien défini
peut offrir des résultats intéressants en terme de visibilité,
mémorisation et d’engagement.
109
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
Case study – F’real
110
L’ACTIVATION
/ Campagne de 3 mois sur deux villes américaines : Boise et
Salt Lake city. Les Wazers avaient la possibilité de
télécharger un coupon de réduction pour un Milkshake dans
l’enseigne F-Real, qui apparaissait dans les différents
formats publicitaires proposés par Waze ( Search, Takeover,
Pin’s …)
R.O.I
Plus de 6150 bons d’achats ont été téléchargés.
Plus de 400 wazers se sont rendus directement en point de
vente en cliquant sur les CTA de navigation.
2,5 millions d’impressions.
03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
04 / GAMES CHANGERS
L’AVÈNEMENT DU CONVERSATIONNEL
Les assistants conversationnels, pour répondre à tous vos besoins.
113
/ Présents depuis plusieurs années sur nos smartphones (« Ok
Google », Siri …) les assistants conversationnels s’immiscent
désormais dans les foyers grâce à des docks connectés.
/ Ces Google Home ou Amazon Echo, offrent une multitude de
services et des possibilités d’interconnexion avec les autres
objets connectés du foyer.
/ Ces derniers offrent aussi au consommateur la possibilité
d’interagir avec d’autres services : commander une pizza,
trouver l’horaire du magasin de bricolage le plus proche ...
Docks : Google Home, Amazon Echo, HomePod
OS : Google, Alexa, Siri
04 / GAME CHANGERS
Quelles possibilités offrent les assistants conversationnels pour le Drive-to-Store ?
Vous faciliter les tâches du quotidien
115
/ Avec les agents conversationnels, il sera possible d’effectuer
votre shopping quotidien à tout moment.
/ Avec Alexa, Starbucks a développé une fonction vous
permettant de re-commander simplement votre boisson &
nourriture du quotidien (enregistré depuis l’application mobile).
/ Il suffit de dire “Alexa, order my Starbucks” et votre commande
est directement transmise aux équipes de votre Starbuck
préféré.
04 / GAME CHANGERS
Focus sur Google & WallMart
116
/ Pour lutter contre Amazon, WallMart s’est allié avec Google
pour préserver et gagner de nouvelles part de marché.
/ WallMart va devenir le fournisseur de Google Express, la
plateforme E-commerce en livraison de Google.
/ Avec sa solution Google Home & son agent conversationnel “Ok
Google”, le shopper pourra faire ses courses ou faire des
achats en ligne depuis n’importe quel endroit : dans sa voiture
en utilisant son smartphone, ou chez lui avec Google Home, il
n’aura qu’a dire les produits qu’il souhaite et valider son panier,
pour se faire livrer ou aller retirer en point de vente.
04 / GAME CHANGERS
WEB CONVERSATIONNEL
Le web conversationnel
118
/ Des nouveaux sites web apparaissent, proposant une expérience
innovante, basée uniquement sur l’interaction avec une
plateforme conversationnelle embarquée dans le site.
/ Ces nouvelles formes de site offrent une expérience one-to-one
personnalisée à l’internaute, qui peut interagir directement avec,
et l’accompagner tout au long de sa prise de décision.
/ Ce format est de plus très adapté aux usages mobiles et peut
permettre une prise d’information rapide : un emoji “🕑” pour
avoir l’heure d’ouverture par exemple …
04 / GAME CHANGERS
VR & AR NEXT GEN
Personne n’a oublié le phénomène Pokémon Go
121
/ Lancé en Mai 2016, le phénomène Pokémon Go a réussi a faire
déplacer les foules dans toutes les villes de France.
/ De nombreuses marques et enseignes ont ainsi surfé sur cette
tendance (et sur leur localisation) pour générer des visites en
points de vente : +27% de ventes pour les McDonald’s au Japon
qui ont converti leurs restaurants en Pokéstop.
/ Cependant, le jeu s’est essoufflé et l’engouement suscité par le
jeu a progressivement disparu, en parti à cause d’un apport en
contenu régulier faible, dû notamment à la complexité de la
technologie.
04 / GAME CHANGERS
Après le succès de cette expérience en AR, Apple & Google ont travaillé sur des
outils pour faciliter le développement d’apps mêlant VR & AR.
Arkit d’Apple, l’AR pour tous.
123
/ Apple a mis au point l’ARKit, un kit de développement facilitant
le travail des développeurs pour le développement
d’applications en réalité virtuelle & augmentée.
/ Accessible en open-source, n’importe quelle marque peut
l’utiliser pour développer des applis AR.
/ D’un point de vue shopper, l’ARkit offre de nombreuses
possibilités : du simple Store locator en RA à un jeu de piste
faisant passer le shopper par des portails inter-dimensionnels …
une infinité d’histoires et d’expériences pourront se raconter.
04 / GAME CHANGERS
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
QUELLES SONT LES CLÉS POUR RÉUSSIR EN DTS ?
DU PARCOURS AU MOMENT SHOPPER
Pour générer efficacement du trafic en point de vente, il ne faut plus penser par étape mais
par moment, du macro au micro, de façon à répondre le plus précisément aux besoins et
attentes des shoppers.
127
ENSEIGNEMENT N°1
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
ÊTRE OMNISCIENT
Pour être présent dans les moments forts du shopper, il faut pour cela les anticiper.
L’anticipation ne peut se bâtir que grâce à la compréhension et la connaissance de la cible,
que ce soit à travers l’étude de la data qu’elle génère ou de leur comportement.
129
ENSEIGNEMENT N°2
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
TOUJOURS PLUS PROCHE.
L’addiction au numérique n’est plus à prouver chez les consommateurs de toutes
générations. À l’image des tendances émergeantes, les marques vont être encore plus
présente dans la vie des shoppers, le défi sera de réussir à tirer tout le bénéfice de cette
proximité, sans franchir la limite et apparaitre comme une marque intrusive ou faisant appel
à des méthodes intrusives.
131
ENSEIGNEMENT N°3
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
LE POINT DE VENTE RESTERA
UN ENJEU MAJEUR
En faisant l’acquisition de Whole Foods et en répondant à l’attente des Gen Z avec le
lancement de ces points de vente “Amazon Go”, les investissements du tout-puissant
Amazon prouvent que le point de vente n’est pas prêt de disparaitre, et qu’une bonne
stratégie Drive-To-Store sera plus qu’essentielle pour survivre dans le futur.
133
ENSEIGNEMENT N°4
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
MERCI
pour votre attention, n’hésitez pas à nous
contacter
Etude réalisée par :
Guillaume Dollé
Laura Oudrar
Jérémy Coxet
DIRECTEUR ASSOCIE
mail : jcoxet@vanksen.com
tél : +352 691 501 411
Xavier Lesueur
CEO & FOUNDER
mail : xlesueur@vanksen.com
tél : +352 48 90 90 110
Lionel Constantini
DIRECTEUR ASSOCIE
mail : lconstantini@vanksen.com
tél : +352 48 90 90 239
Guillaume Dollé
CONSULTANT DIGITAL
mail : gdolle@vanksen.com
tél : +352 691 501 127
SOURCES
Nos sources
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
136
Numéro de
slide
Titre de la slide Sources
Slide 7 Avant propos – E-commerce & Commerce traditionnel
sont-ils égaux
#1 - Retail et transformation numérique : 6 chiffres-clés à connaître, Microsoft
Ideas #2 - Online Shopping VS Offline Shopping – Infographic Information
#3 - Infographie [Étude] 82% des Millennials veulent des produits accessibles
sur internet comme en magasin – mai 2017
Slide 16 Le shopper d’un point de vue global #1 - Chiffres Internet – 2017 – Blog du modérateur
#2 - Chiffres Réseaux Sociaux – 2017 – Blog du modérateur
Slide 17 Temps passé par activité en moyenne sur une vie How time do we spend on social media? - MediaKix
Slide 19 Un shopper en quête de reconnaissance Comment capter et séduire le shopper ? – Strada Marketing
Slide 20 Fidèle à ses besoins, et non aux marques … Your Favorite Brand? Whatever Google or Amazon Says – Scott Galloway L2inc
Slide 21 Qui le saturent de publicité pour leur produit. #1 - E-Publicité : 30% des internautes français privilégient les adblocks –
itespresso
#2 - Pression publicitaire – Définition Marketing
Nos sources
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
137
Numéro de
slide
Titre de la slide Sources
Slide 26 Comportement du Z shopper Gen Z and the future of retail – Fitch
Slide 28 La Z shopper, plutôt Online ou Offline ? #1 - Generation z to switch the majority of purchases - global consumer
shopping survey 2017
#2 - Omni-Channel Retail in 2017: What Brands Need to Know and Modern
Consumer Shopping Habits
#3 - GEN Z VS GEN X VS GEN Y: SHOPPING HABITS survey – Retail assist
Slide 30 O’Tacos Vidéo Nantes : le snapchatteur Vargasss92 était devant O'Tacos Cours Olivier de
Clisson – Youtube 2017
Slide 31 Ses canaux d’expressions Reach of leading social media and networking sites used by teenagers in the
United States as of June 2016
Slide 32 Ce qu’il faut retenir du « Z » Shopper Génération Z : portrait de ces jeunes qui zappent en 8 secondes
Slide 35 Le Y Shopper, plutôt Online ou Offline ? Publishing Technology – Milennials and Media
Nos sources
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
138
Numéro de
slide
Titre de la slide Sources
Slide 37 Ses canaux d’expressions Les millenials prennent la plume - TNS Sofres
Slide 38 Ce qu’il faut retenir du « Y » Shopper La transformation de la société se fera avec la Génération Y (mais
différemment) - HuffPost
Slide 41 Le X Shopper, plutôt Online ou Offline ? #1 - GEN Z VS GEN X VS GEN Y: SHOPPING HABITS SURVEY – RETAIL
ASSIST
#2 - Millennials vs Gen X : How can you adapt to their shopping habits? – Tap
Buy
Slide 66 “I want to go” moment I-Want-to-Go Moments: From Search to Store – Think with Google – 2015
Slide 68 « I want to buy » moment I-Want-to-Buy Moments: From Search to Store – Think with Google – 2015
Slide 70 Quelle stratégie adopter pour toucher efficacement ses
clients ?
Multicanal, cross-canal, omnicanal : quelles différences ? – Critizr
Slide 72 … et pour le business #1 - The Retailer Growing Faster Than Amazon – Scott Galloway L2inc
#2 - How Ulta Makes Omnichannel Beautiful – Totail Retail
#3 - Op-Ed | Ulta Is the Brick-and-Mortar Retail Beauty Queen – Business of
Fashion
Nos sources
05 / NOS ENSEIGNEMENTS
139
Numéro de
slide
Titre de la slide Sources
Slide 132 Jeux concours – Le couponing Génération de trafic en points de vente : nos bonnes pratiques pour utiliser
efficacement les jeux concours ! – Adictiz
Slide 136 Les influenceurs Les influenceurs dans la stratégie de marque: l'actualité marketing vue de
l'étranger – E-marketers
Slide 145 Save the Cone – McDonald’s Kuala Lumpur McDonald’s fans mobile strategy with real-time, real-world interactions –
Mobile Marketer
Slide 162 Case Study – F’real Case study F’real - Waze
Slide 168-
174
Case study Buffalo Grill Agence de communication digitale et webmarketing Vanksen
Slide 175 –
181
Case study Groupe Digital Agence de communication digitale et webmarketing Vanksen
Club Commerce Connecté
4e challenge Trafic+ (PICOM)
Club Commerce Connecté
Stand régional Paris Retail Week 2018 (10-12 septembre)
https://club-commerce-connecte.com/stand-collectif-ccc-paris-retail-week-2018-10-12-septembre/
Réservations
ouvertes jusqu’au
22 décembre
Club Commerce Connecté
Le CCC fait peau neuve
Ceci n’est pas
le futur logo du CCC
(ni le titre du dernier épisode de Starwars)
Club Commerce Connecté
Prochains rendez-vous
8 février: lancement public Club des marques régionales
dans le cadre du forum régional #matransfonum
Et le 6 février, 3e anniversaire du CCC,
avec plein de surprises et même
l’annonce d’un heureux événement…
Stay tuned !

Contenu connexe

Tendances

Swiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marche
Swiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marcheSwiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marche
Swiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marche
UNIVERSRETAIL
 
Etude sur omnicanal lsa - oliver wyman 2015
Etude sur omnicanal   lsa - oliver wyman 2015Etude sur omnicanal   lsa - oliver wyman 2015
Etude sur omnicanal lsa - oliver wyman 2015
CCHENEVOY
 
CCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap Digital
CCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap DigitalCCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap Digital
CCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap Digital
Eric Culnaert
 
A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...
A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...
A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...
Experian
 
Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !
Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !
Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !
Kiss The Bride
 
Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?
Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?
Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?
Stephany Gochuico
 
Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015
Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015
Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015
Eric Culnaert
 
Présentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et Hardis
Présentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et HardisPrésentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et Hardis
Présentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et Hardis
PeggyVaugard
 
Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016
Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016
Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016
Eric Culnaert
 
Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...
Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...
Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...
ONprint
 
Baromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSA
Baromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSABaromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSA
Baromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSA
MagazineLSA
 
21 dispositifs pour le E-Commerce hybride
21 dispositifs pour le E-Commerce hybride21 dispositifs pour le E-Commerce hybride
21 dispositifs pour le E-Commerce hybride
Geoffrey Laloux
 
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
Hélène Pécharman
 
Phygital, ou le cross-canal des points de vente
Phygital, ou le cross-canal des points de ventePhygital, ou le cross-canal des points de vente
Phygital, ou le cross-canal des points de vente
Hubert Castellan
 
Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté
Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté
Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté
Eric Culnaert
 
L'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2store
L'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2storeL'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2store
L'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2store
Nicolas B
 
Stratégie digitale de l'enseigne FNAC
Stratégie digitale de l'enseigne FNACStratégie digitale de l'enseigne FNAC
Stratégie digitale de l'enseigne FNAC
Camille Durand
 
Transformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteTransformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de vente
Hélène Decourteix
 
Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...
Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...
Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...
Smile I.T is open
 
La digitalisation du parcours client
La digitalisation du parcours clientLa digitalisation du parcours client
La digitalisation du parcours client
Digital Thursday
 

Tendances (20)

Swiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marche
Swiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marcheSwiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marche
Swiss Retail Forum 2015 - La digitalisation du point de vente est en marche
 
Etude sur omnicanal lsa - oliver wyman 2015
Etude sur omnicanal   lsa - oliver wyman 2015Etude sur omnicanal   lsa - oliver wyman 2015
Etude sur omnicanal lsa - oliver wyman 2015
 
CCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap Digital
CCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap DigitalCCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap Digital
CCC-projeCtion 31 mai 2016 "stratégie et projets 2016-2017", avec Cap Digital
 
A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...
A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...
A l'ère du consommateur et du commerce connectés, accélérez votre transformat...
 
Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !
Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !
Future Marketing Club #4 : quand <data et Marketing ne font plus qu'un !
 
Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?
Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?
Comment obtenir une vision unique du Client Omni-Canal / Cross-Canal ?
 
Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015
Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015
Le Club Commerce Connecté au Forum Creuse Connectée, 9 nov. 2015
 
Présentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et Hardis
Présentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et HardisPrésentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et Hardis
Présentation Vinci Consulting - Séminaire OMS avec IBM et Hardis
 
Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016
Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016
Guide pratique du projet AAP prototypes numériques 2016
 
Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...
Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...
Livre blanc n°2 : LE PACKAGING : UN FORMIDABLE MEDIA POUR RACONTER L’HISTOIRE...
 
Baromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSA
Baromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSABaromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSA
Baromètre Omicanal 2015 Capgemini Consulting _ LSA
 
21 dispositifs pour le E-Commerce hybride
21 dispositifs pour le E-Commerce hybride21 dispositifs pour le E-Commerce hybride
21 dispositifs pour le E-Commerce hybride
 
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
 
Phygital, ou le cross-canal des points de vente
Phygital, ou le cross-canal des points de ventePhygital, ou le cross-canal des points de vente
Phygital, ou le cross-canal des points de vente
 
Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté
Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté
Bilan moral 2015 Club Commerce Connecté
 
L'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2store
L'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2storeL'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2store
L'Oréal - Digitalisation du parcours client - Web2store
 
Stratégie digitale de l'enseigne FNAC
Stratégie digitale de l'enseigne FNACStratégie digitale de l'enseigne FNAC
Stratégie digitale de l'enseigne FNAC
 
Transformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteTransformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de vente
 
Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...
Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...
Comment une marque se développe par son approche user centric ? - Conference ...
 
La digitalisation du parcours client
La digitalisation du parcours clientLa digitalisation du parcours client
La digitalisation du parcours client
 

Similaire à CCC-ConneCtion spécial drive-to-store à Kedge Business School avec Gratix, Feed Manager et Vanksen

Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...
Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...
Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...
ESV Digital
 
Les Enjeux du Data Marketing
Les Enjeux du Data MarketingLes Enjeux du Data Marketing
Les Enjeux du Data Marketing
Olivier Dancot
 
Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2
Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2
Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2Isabelle Maheux
 
Stratégie Drive To Store - Petit déjeuner SEA SF
Stratégie Drive To Store  - Petit déjeuner SEA SFStratégie Drive To Store  - Petit déjeuner SEA SF
Stratégie Drive To Store - Petit déjeuner SEA SF
Peak Ace
 
Acquisition Digitale : du Smart Data au Growth Hacking
Acquisition Digitale  : du Smart Data au Growth HackingAcquisition Digitale  : du Smart Data au Growth Hacking
Acquisition Digitale : du Smart Data au Growth Hacking
AKAMIS
 
L'empreinte digitale d'une marque
L'empreinte digitale d'une marqueL'empreinte digitale d'une marque
L'empreinte digitale d'une marque
Adrien Lesage
 
20140703 ksi partners commerce connecté
20140703  ksi partners   commerce connecté20140703  ksi partners   commerce connecté
20140703 ksi partners commerce connecté
Hubert Castellan
 
Comment bien travailler avec son agence sea en 2019
Comment bien travailler avec son agence sea en 2019   Comment bien travailler avec son agence sea en 2019
Comment bien travailler avec son agence sea en 2019
BritBerthault
 
LiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboarding
LiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboardingLiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboarding
LiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboarding
LiveRamp_FR
 
Le Web-to-Store par ESV Digital
Le Web-to-Store par ESV DigitalLe Web-to-Store par ESV Digital
Le Web-to-Store par ESV Digital
ESV Digital
 
Forum e-commerce du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...
Forum e-commerce  du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...Forum e-commerce  du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...
Forum e-commerce du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...
MBA ESG
 
iProspect Futur Focus édition 2017
iProspect Futur Focus édition 2017iProspect Futur Focus édition 2017
iProspect Futur Focus édition 2017
iProspect France
 
L'empreinte digitale des marques
L'empreinte digitale des marquesL'empreinte digitale des marques
L'empreinte digitale des marques
Hubert Castellan
 
Marketing digital réponse client bérengère malin
Marketing digital réponse client bérengère malinMarketing digital réponse client bérengère malin
Marketing digital réponse client bérengère malin
Bérengère Malin
 
Présentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To Store
Présentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To StorePrésentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To Store
Présentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To Store
CCI Aude
 
Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...
Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...
Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...
Quentin de Molliens
 
Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?
Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?
Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?
Christine Burguin
 
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digitalEvolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
agnesheyd
 
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digitalEvolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
agnesheyd
 
Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...
Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...
Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...
Compario devient Sparkow
 

Similaire à CCC-ConneCtion spécial drive-to-store à Kedge Business School avec Gratix, Feed Manager et Vanksen (20)

Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...
Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...
Le web to Store : Adopter la bonne stratégie digitale pour booster vos ventes...
 
Les Enjeux du Data Marketing
Les Enjeux du Data MarketingLes Enjeux du Data Marketing
Les Enjeux du Data Marketing
 
Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2
Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2
Les défis de contextualiser localement la publicitié numérique_FINALE_v2
 
Stratégie Drive To Store - Petit déjeuner SEA SF
Stratégie Drive To Store  - Petit déjeuner SEA SFStratégie Drive To Store  - Petit déjeuner SEA SF
Stratégie Drive To Store - Petit déjeuner SEA SF
 
Acquisition Digitale : du Smart Data au Growth Hacking
Acquisition Digitale  : du Smart Data au Growth HackingAcquisition Digitale  : du Smart Data au Growth Hacking
Acquisition Digitale : du Smart Data au Growth Hacking
 
L'empreinte digitale d'une marque
L'empreinte digitale d'une marqueL'empreinte digitale d'une marque
L'empreinte digitale d'une marque
 
20140703 ksi partners commerce connecté
20140703  ksi partners   commerce connecté20140703  ksi partners   commerce connecté
20140703 ksi partners commerce connecté
 
Comment bien travailler avec son agence sea en 2019
Comment bien travailler avec son agence sea en 2019   Comment bien travailler avec son agence sea en 2019
Comment bien travailler avec son agence sea en 2019
 
LiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboarding
LiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboardingLiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboarding
LiveRamp - 5 minutes pour comprendre le data onboarding
 
Le Web-to-Store par ESV Digital
Le Web-to-Store par ESV DigitalLe Web-to-Store par ESV Digital
Le Web-to-Store par ESV Digital
 
Forum e-commerce du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...
Forum e-commerce  du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...Forum e-commerce  du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...
Forum e-commerce du 26 Mai 2011 : Quand le e-commerce rencontre le Social Co...
 
iProspect Futur Focus édition 2017
iProspect Futur Focus édition 2017iProspect Futur Focus édition 2017
iProspect Futur Focus édition 2017
 
L'empreinte digitale des marques
L'empreinte digitale des marquesL'empreinte digitale des marques
L'empreinte digitale des marques
 
Marketing digital réponse client bérengère malin
Marketing digital réponse client bérengère malinMarketing digital réponse client bérengère malin
Marketing digital réponse client bérengère malin
 
Présentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To Store
Présentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To StorePrésentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To Store
Présentation Aperitics 23-02-2015: Le Web To Store
 
Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...
Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...
Mineral pour FoodLoire : le numérique au service de votre développement com...
 
Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?
Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?
Le digital, un nouveau relai de croissance pour le retail ?
 
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digitalEvolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
 
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digitalEvolution de l'E-commerce à l'ère du digital
Evolution de l'E-commerce à l'ère du digital
 
Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...
Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...
Le consommateur est multi-canal, êtes-vous capable de l'accompagner de façon ...
 

Plus de Eric Culnaert

CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019
CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019
CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019
Eric Culnaert
 
CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...
CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...
CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...
Eric Culnaert
 
CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...
CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...
CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...
Eric Culnaert
 
Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018
Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018
Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018
Eric Culnaert
 
CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...
CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...
CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...
Eric Culnaert
 
CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...
CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...
CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...
Eric Culnaert
 
CCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et Akiani
CCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et AkianiCCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et Akiani
CCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et Akiani
Eric Culnaert
 
Club des marques régionales - 3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018
Club des marques régionales -  3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018Club des marques régionales -  3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018
Club des marques régionales - 3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018
Eric Culnaert
 
Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018
Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018
Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018
Eric Culnaert
 
Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017
Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017
Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017
Eric Culnaert
 
Club des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALI
Club des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALIClub des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALI
Club des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALI
Eric Culnaert
 
CCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La Rochelle
CCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La RochelleCCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La Rochelle
CCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La Rochelle
Eric Culnaert
 
CCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de Bordeaux
CCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de BordeauxCCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de Bordeaux
CCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de Bordeaux
Eric Culnaert
 
CCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG Bordeaux
CCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG BordeauxCCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG Bordeaux
CCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG Bordeaux
Eric Culnaert
 

Plus de Eric Culnaert (14)

CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019
CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019
CCC-CONNECTION - les assistants vocaux - 13 juin 2019
 
CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...
CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...
CCC-CONNECTION - etablir une strategie ecommerce efficace: abandon de panier,...
 
CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...
CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...
CCC-CONNECTION - feedback clients : élaborer une stratégie pour améliorer ses...
 
Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018
Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018
Bilan stand collectif Club Commerce Connecte / Paris Retail Week 2018
 
CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...
CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...
CCC-CONNECTION – expérience client dans le retail, marketing digital expérien...
 
CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...
CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...
CCC-CONNECTION spécial Intelligence artificielle et commerce avec Inria, Lume...
 
CCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et Akiani
CCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et AkianiCCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et Akiani
CCC-CONNECTION spécial usages mobiles avec Snapp' / Fidme, Mobibot et Akiani
 
Club des marques régionales - 3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018
Club des marques régionales -  3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018Club des marques régionales -  3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018
Club des marques régionales - 3e forum régional [matransfonum] - 8 février 2018
 
Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018
Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018
Troisième anniversaire du Club Commerce Connecté avec ECOM, 6 fevrier 2018
 
Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017
Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017
Club Commerce Connecté - assemblée des adhérents 2017
 
Club des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALI
Club des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALIClub des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALI
Club des marques régionales - réunion le 8 juin 2017, FODALI
 
CCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La Rochelle
CCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La RochelleCCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La Rochelle
CCC-ConneCtion avec Digital Bay le 14 juin 2016 à La Rochelle
 
CCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de Bordeaux
CCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de BordeauxCCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de Bordeaux
CCC-ConneCtion de Pâques, 12 avril 2016, IAE de Bordeaux
 
CCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG Bordeaux
CCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG BordeauxCCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG Bordeaux
CCC-ConneCtion spécial Saint-Valentin - 12 février 2016, campus ISEG Bordeaux
 

CCC-ConneCtion spécial drive-to-store à Kedge Business School avec Gratix, Feed Manager et Vanksen

  • 2. • ​Solution de loterie commerciale de Gratix • Les enjeux de l’omnicanal pour développer le trafic en magasin par Feed Manager • Présentation de l’étude « Drive-to-store : quelle stratégie pour performer? » par Vanksen Au sommaire…
  • 4. Commerce Connecté Marketing digital à KEDGE BS 4  Parcours spécialisant « Business connecté » / Programme Grande Ecole / Bordeaux (responsable : G. Bressolles)  Chaire « Business in a Connected World (responsable : G. Bressolles)  MSc Marketing – option marketing digital (responsable : D. Billon)  Option « marketing digital / Formation continue  Formations ad hoc sur le marketing digital / commerce connecté pour les entreprises Contact : gregory.bressolles@kedgebs.com. @gregbress
  • 6. DES MAGASINS PLUS LUDIQUES… DONC PLUS ATTIRANTS ! Plateforme de jeux-concours drive-to-store
  • 7.  Créer une promotion originale et performante  Collecter les données client  Diffuser sa campagne sur facebook  Offrir des coupons Magicard c’est 4 actions marketing en une seule solution ! Exemples de campagnes Magicard: ouvrir un point de vente, lancer un nouveau produit, créer un fichier client, développer la carte fidélité, augmenter le panier moyen. l’effet 4-en-1
  • 8. DEMO ENVOYEZ « ELVIS » AU 06 27 16 30 39 (NON SURTAXÉ) 8
  • 11. BILAN POST MORTEM Campagne Gratix / Picard Surgelés CH DU 28/8 AU 30/10/2017
  • 12. OBJECTIFS ET SCENARIO DE LA CAMPAGNE Objectif: réachat et collecte d’emails clients Scénario  Le client doit se rendre dans un magasin Picard pour retirer une carte codée  Il se rend sur Picardjeu.ch pour jouer  Il s’identifie nom, prénom, email  Le jeu est 100% gagnant: un bon cadeau ou d’achat est envoyé par email  S’il partage sur facebook le client s’inscrit au tirage au sort pour le WE Thalasso!
  • 13. OBJECTIFS ET SCÉNARIO DE LA CAMPAGNE Données  Le jeu est actif dans les 6 magasins Picard CH  3000 cartes codées par magasin soit 18000 au total  Communication sur la page facebook  8 types de lots: cadeaux/bons d’achats/réductions
  • 14. RÉSULTATS QUANTITATIFS - TOTAL 6 MAGASINS  2888 cartes jouées et bons d’achat distribués soit 17% du trafic (20% après 1 mois puis décroissance)  2426 emails uniques collectés (84% des cartes jouées, donc 16% de doublons)  148 partages facebook (5,1%)  302 bons cadeaux utilisés au 1/11 (reste encore 1 mois)  Trafic du site passé de 5691 sessions (2016) à 10131(2017) - période du 31/8 au 31/10
  • 15. ECOUPONS  Délivrabilité des ecoupons de 98%=excellente qualité des mails collectés  Les coupons sont attendus par les clients (mails joints)  302 coupons (10,5%) utilisés en magasin au 30/10 – reste 1 mois  90% des coupons utilisés génèrent un autre achat (sondage managers)  CA généré: 10,8 KCHF (estimé) au 30/10
  • 16. ROI ET CONCLUSIONS • Coût total 2000 CHF (hors lots) • 85 lots offerts coût 290 CHF, bons d’achat 170 CHF, week end thalasso 600 CHF • 302 retours magasin dans le mois suivant • revenu généré CA = 10,6 KCHF (estimé) • 2888 mails collectés, 148 partages
  • 17. 17 Autres scenarios création de trafic / drive-to- storeMode de distribution des cartes : ouvert, via les réseau sociaux, le site web, SMS, street marketing
  • 18. Gratix – 151 rue Bouthier, 33000 Bordeaux SAS au capital de 100 000 € – RCS BORDEAUX 813 179 413 – SIRET 813 179 413 00014 Olivier Pinel Directeur Commercial olivier@gratix.fr 07 82 61 01 20 www.gratix.fr « A 85% le comportement du consommateur est dirigé par des pensées et des émotions inscrites dans son subconscient.. La plupart de nos décisions d'achat, liées à nos émotions, sont irrationnelles » Martint Lindtsröm, Buyology: Truth and Lies About Why We Buy (2008)
  • 20. BE FEED CENTRIC Club Commerce Connecté - 07 Déc 2017
  • 23. Un parcours client de plus en plus complexe
  • 24. Les consommateurs combinent aisément achats en ligne et hors connexion Le volume de recherches de proximité sur mobile augmente 50 % plus vite que l'ensemble des recherches pour mobile. 81 % des acheteurs ont vérifié en ligne si leur produit était en stock avant d'aller l'acheter en magasin. Les recherches pour mobile portant sur le retrait en magasin ont plus que triplé en 2016. Google/Kelton : "How digital innovations influence consumer expectations", étude réalisée aux États-Unis en décembre 2016 auprès de 3 119 utilisateurs américains âgés de plus de 18 ans Données Google, États-Unis. Vêtements, maison et jardinage, beauté et soins, informatique et électronique, cadeaux, jeux et jouets. Oct.-déc. 2016.
  • 25. Le rôle du magasin est en train d'évoluer Source : MasterCard SpendingPulse (nov.-déc. 2016) 40 Mrds de visites2010 2015 16 Mrds de visites 60 % + 10 % 25 % Les consommateurs qui ont cliqué sur une annonce d'un marchand diffusée sur le Réseau de Recherche Google avant de se rendre au magasin ont plus de 25 % de chances supplémentaires de réaliser un achat en magasin. Les acheteurs ont dépensé 10 % en plus en moyenne. Données Google pour les États-Unis, différence médiane en pourcentage calculée en comparant les achats par visite en magasin au montant des dépenses entre les sous-groupes attribués ou non à un clic sur une annonce du Réseau de Recherche des marchands, octobre-novembre 2016, nombre d'annonceurs = 25 Les visites en magasin diminuent... ...mais lorsque les acheteurs se rendent dans un magasin, ils dépensent plus.
  • 26.
  • 27. L’omnicanal : Une question centrale chez tous nos clients
  • 28. Comment répondre à toutes les problématiques qu’inclut la stratégie omnicanale ? Quelle est la part de la vente qui revient au magasin dans le chiffre d’affaires réalisé sur Internet ? Quelle est la part des visites ou des ventes en magasins grâce à l’investissement du digital ? Quels produits ne fonctionnent pas en ligne mais apportent du trafic en magasins ? Il est possible de calculer le CA en magasins en temps réel, mais comment faire en ligne ? Quelle est la rentabilité des investissements dans sa globalité ?
  • 29. DRIVE TO STORE GOOGLE LOCAL ADVENTORY ADS +Repère de proximité +Précise la distance du magasin dans l'annonce. Les Retailers ont enregistré une augmentation moyenne de 2 % du CTR lorsqu'ils ont diffusé des annonces produit en magasin à la place d'annonces Shopping.
  • 30. Méthodologie Stock update Content update Catalog Gestionnairede flux ● Création des flux adaptés à une campagne LIA ● Déclinaison du flux par point de vente ● Mise en place d’une campagne shopping Local Inventory Ads (LIA) ● Paramétrage des campagnes PLA/LIA Process
  • 31. 3 scénarii de disponibilités : ● En magasins uniquement ● En ligne uniquement ● En magasins et en ligne
  • 33. Confidentiel et propriété de Google 8 dollars en boutique pour chaque dollar dépensé dans des annonces produit en magasin Sephora utilise la fonctionnalité "Ventes en magasin" pour mesurer l'impact omnicanal Nous avons obtenu d'excellents résultats avec les annonces produit en magasin de Google. Elles nous permettent de réellement cibler les clients qui recherchent des produits spécifiques et qui passent ensuite en boutique pour récupérer l'article en question. Bridget Dolan, Vice President, Interactive Media “
  • 34. Merci !! Laetitia Muré Directrice Client T : (+33) 5.32.09.06.18 T : (+33) 6.68.12.80.60 E : l.mure@feed-manager.net
  • 36. SHOPPING LOCAL INVENTORY ADS Création du Flux LIA Flux Produit - Google Shopping Flux Stock magasin- In-Store Product : un flux contenant les informations de stock pour chacun de ces produits Flux d’inventaire - Product inventory : un flux contenant les produits disponibles à la vente en magasins Flux adresses - Local Store : un flux issu de Google My Business avec toutes les adresses des magasins Google Shopping Feed In-Store Product Feed Product Inventory Feed MERCHANT CENTER Google My Business
  • 38. Drive-to-Store : Quelle stratégie pour performer ? 7/12/2017
  • 39. AGENDA 00 / Qui sommes-nous ? 01 / Comprendre le Shopper 02 / Appréhender le parcours Shopper 03 / Les leviers du Drive-to-Store 04 / Les games changers 05 / Nos enseignements
  • 40. Who we are ? 00 / QUI SOMMES NOUS ? 40 We are a digital-native marketing agency. We are digital experts, designers, strategists, technologists. We share a common passion for creating digital solutions and translating them into results-driven, engaging and creative user experience.
  • 41. 1 agence, 6 bureaux 00 / QUI SOMMES NOUS ? 41 4 6 10n PAYS AGENCES CAMPAGNES INTERNATIONALES
  • 43. C’est quoi au juste, le Drive-to-Store ? Actions marketing visant à attirer le Shopper vers un point de vente physique. INTRODUCTION On parlera de Web-to-Store lorsque les actions sont menées à partir d’outils liés à Internet et aux technologies. Pour aller plus loin… 4
  • 44. Captons les nouveaux challenges du retail afin de cerner les véritables enjeux auxquels va répondre le Drive-to-Store.
  • 45. Avant propos LE POINT DE VENTE PEUT-IL MOURIR ? La croissance continue d’Amazon et sa diversification font partie de ces éléments qui, à juste titre, inquiètent les acteurs traditionnels, qui en plus de lutter face aux pures-players, se battent aussi entre eux pour continuer d’exister. Néanmoins, le point de vente physique est toujours présent dans le cœur des shoppers et surtout, sait offrir des services « human based », sur lesquels Amazon ne peut pas se positionner … pour le moment. La difficulté est donc de faire préférer le point de vente physique au shopper, face aux autres concurrents physiques et digitaux. 45 INTRODUCTION Le marché du retail in a nutshell
  • 46. Avant propos E-COMMERCE & COMMERCE TRADITIONNEL SONT-ILS ÉGAUX ? Egaux non, complémentaires oui. Car même si les magasins connaissent une baisse significative de visites depuis maintenant plusieurs années, face aux chiffres records de visites et de ventes générées par les sites e-commerce, ils n’en restent pas moins générateurs de business pour l’un comme pour l’autre. La preuve, 64% des shoppers effectuent des recherches en ligne avant de se rendre en magasin pour réaliser un achat. A contrario, 52% des français avouent pratiquer le showrooming. C’est-à-dire, qu’ils se rendent en point de vente physique pour repérer un produit pour ensuite effectuer l’achat sur internet. 46 INTRODUCTION Canaux d’achat préférentiels des shoppers 55% OFFLINE 45% ONLINE
  • 47. Le Drive-to-Store (DTS) est bien plus qu’un simple enjeu pour toutes les entreprises. Mais avant de pouvoir élaborer des stratégies DTS, il faut avant tout comprendre ses cibles : les SHOPPERS.
  • 49. Il convient avant tout de définir ce qu’est le shopper et quelles sont les caractéristiques globales d’un shopper en 2017.
  • 50. QUI SONT LES SHOPPERS ?
  • 51. C’est quoi au juste, le shopper ? 01 / COMPRENDRE LE SHOPPER C’est… qui a pour vocation de se rendre en point de vente physique… … afin d’effectuer des achats. un individu, un consommateur… 13
  • 52. 52 Le shopper d’un point de vue global Réceptif / médias / recommandations des proches / discussions et avis sur Internet Ultra-connecté / 82% accèdent à Internet tous les jours / 95% pour les 18-24 ans Exigeant / veut être surpris lors de ses expériences In & Out store / attend une ultra-personnalisation du service/message Multi-device / mobile first / desktop / tablettes 01 / COMPRENDRE LE SHOPPER
  • 53. Active users of social media in millions 53 1 2 3 TEMPS PASSÉ PAR ACTIVITÉ EN MOYENNE SUR UNE VIE 64 MOIS 41 MOIS 15 MOIS
  • 54. 01 / COMPRENDRE LE SHOPPER Le shopper de maintenant vit avec son temps : connecté & nomade, et de par les nombreuses sollicitations qu’il reçoit chaque jour, il est difficile de capter efficacement son attention. Pour espérer pouvoir l’attirer, il convient dès lors de s’adresser à lui de la bonne façon, en prenant compte de son profil et de ses affinités, sous peine de passer totalement inaperçu. 54 QUE RETENIR DU SHOPPER ?
  • 55. Comprenons maintenant, comment réussir à attirer son attention et surtout, à l’inciter à se rendre en point de vente.
  • 56. 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 58. Le Parcours Shopper 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER 58 / Le parcours Shopper sert à définir les différentes étapes qui vont conduire l’acheteur en point de vente (à la différence du parcours client, où le déplacement n’est pas nécessaire) / Le parcours Shopper doit être pensé pour avant tout répondre aux besoins et attentes de l’ensemble des cibles, et cela en prenant compte leur comportement, leurs habitudes …
  • 59. Le parcours shopper classique : les grandes étapes 59 BESOIN RECHERCHE DECISIONACHAT Préférence Déplacement Expérience Identification 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 60. Cependant, l’hyper-connectivité des shoppers via ses multiples devices bouleverse profondément ce parcours shopper traditionnel.
  • 61. FONCTIONNEMENT & POINTS DE CONTACT LE PARCOURS SHOPPER 2.0
  • 62. Les micro-moments 62 / Avec l’essor du mobile, de nouveaux moments apparaissent lors du parcours, ils se caractérisent par un besoin du shopper dans un contexte précis et par sa notion d’immédiateté : là maintenant. / Google a théorisé ce phénomène en le nommant « Micro-Moment », car ces derniers sont à la fois très courts et peuvent se répéter à plusieurs moments de la journée, et surtout, ils peuvent avoir un très fort impact sur le parcours du shopper. / Pour pouvoir avoir une chance d’impacter le shopper durant ces micro- moments il faudra être présent au bon moment « Be There », répondre efficacement au besoin « Be Useful » et offrir une expérience optimale « Be Quick » Context Immediacy Micro Moments Intent 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 63. Les 4 catégories de micro-moments théorisés par Google I want to know 63 I want to go I want to do I want to buy 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 64. I WANT TO KNOW
  • 65. « I want to know » moment 65 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER 1 recherche sur 3 déclenche un déplacement en point de vente Ce micro-moment correspond aux consommateurs faisant des recherches ou s’informant sur un sujet spécifique, sans pour autant être dans une optique d’achat. Durant ce type de recherche, les shoppers vont en général être au contact de contenu à vocation non commerciale directe ( billet de blog, site de recette …) c’est à la marque d’être présente de façon intelligente durant ce micro-moment.
  • 66. I WANT TO DO
  • 67. « I want to do » moment 67 Le consommateur cherche à découvrir le moyen de réaliser ou faire quelque chose : préparer une recette, comment trouver un bon restaurant … Evolution de la recherche « Comment » sur Youtube depuis 2004 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 68. I WANT TO GO
  • 69. « I want to go » moment 69 Evolution de la recherche « Restaurant proche » sur Google depuis 2004 Avec la géolocalisation et les nombreuses fonctionnalités développées par les marques (de Google à Facebook, en passant par les retailers et restaurateurs), les consommateurs arrivent désormais à trouver simplement et rapidement ce dont ils ont besoin à proximité, et ont ainsi pris le reflexe de faire ce type de recherche locale. 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 70. I WANT TO BUY
  • 71. « I want to buy » moment 71 Correspond au moment où le shopper est prêt à faire un achat, mais souhaite obtenir de l’aide pour choisir ou prendre sa décision. Là encore, la marque doit optimiser sa visibilité et son contenu, pour pouvoir apporter une réponse suffisamment qualitative pour convaincre l’internaute de procéder à l’achat. 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER 82% des utilisateurs de smartphones consultent leurs téléphones en boutique pour décider de leur achat
  • 72. Avec cette multiplication de moments forts, les marques se doivent d’être présentes et capables d’agir à tout moment. Mais de quelles façons ?
  • 73. Quelle stratégie adopter pour toucher efficacement ses clients ? 73 / Il existe différentes stratégies pour s’adresser efficacement à ses clients :  Stratégie « Multicanal » qui consiste à établir différents points de contact indépendants les uns des autres.  Stratégie « Cross-Canal », ou les points de contacts sont intégrés au sein du parcours client mais n’interagissent pas entre eux.  Stratégie « Omnicanal » où les points de contact sont interconnectés entre eux et intégrés directement au sein du parcours shopper. 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER MULTICHANNEL OMNI-CHANNELPour pouvoir répondre à tout moment et de façon efficiente aux différents moments et besoins du shopper, il est nécessaire de s’adapter et de réfléchir à leurs usages. Cette stratégie est totalement centrée sur le client et ses besoins, et par conséquent, la plus efficace.
  • 74. Le parcours omnicanal, pour l’expérience … DOMINO’S PIZZA / Avec plus de 60% de commandes effectuées sur les supports mobiles, la marque a fait de nombreux efforts pour optimiser les canaux et les modes de commande de pizza : création de parcours omnicanal permettant une commande pizza rapide et simplement, selon les modes de consommation de l’internaute. / Il existe actuellement plus de 15 façons de commander une pizza Domino’s, / Récemment, la marque a lancé le site « Anyware », où l’internaute peut trouver sur un site one-page l’ensemble des canaux pour commander une pizza chez Domino’s 74 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 75. Examinons, plus en détail, quels sont les différents canaux pour atteindre la cible.
  • 76. L’omnicanal pour performer sur les moments forts 76 Site internet Search Réseaux sociaux Traditionnel Emailing App & Tech Out of home 02 / APPRÉHENDER LE PARCOURS SHOPPER
  • 77. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 78. Les leviers du Drive-to-Store 78 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 80. Comme nous l’avons vu, le search est un levier majeur pour générer des visites en point de vente. Examinons de plus près quels leviers peuvent être adressés pour optimiser le trafic en point de vente.
  • 81. Le search organique pour du drive-to-store 81 Lors d’une recherche liée à un lieu ou à un déplacement, 3 fiches Google My Business apparaissent au-dessus des résultats naturels. En mobilité, beaucoup d’internautes cherchent les établissements directement sur Google Maps, où une fiche MyBusiness est indispensable pour être référencé. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 82. Google My Business, le store locator organique 82 / Proposé par Google, Mybusiness est un annuaire sur lequel les marques peuvent créer une fiche entreprise et ainsi être mieux référencées lorsqu’un internaute fait une recherche dans une zone géographique. / Les fiches GoogleMyBusiness permettent de mettre en avant des informations générales et spécifiques sur le point de vente : Disponibilité du produit Prix & Offres locales Horaires d’ouverture Contact magasin Adresse & téléphone 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 83. LE SEA Le Search payant attire par sa grande capacité de ciblage. En effet ce sont les liens sponsorisés qui permettent de cibler des prospects déjà intéressés par l’activité/le produit ou l’enseigne en question, en se positionnant sur des mots-clés pertinents que les shoppers seraient susceptibles d’utiliser pour leur requête. De plus, cet outil permet de mesurer efficacement et en temps réel les résultats des campagnes grâce aux liens sponsorisés. Une fois les expressions ou mots-clés choisis, ainsi que le budget défini, il est possible d’observer les retours et le nombre de conversions émises. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE 91
  • 84. 84 Le search payant - Location extensions Convertir les recherches en visites / Le format “Location extensions” permet de mettre en avant les informations du point de vente physique sous différents formats – mobile et desktop - comme le réseau Search, réseau Display, et Google Maps. / Ce format facilite la recherche des shoppers en proposant différents types d’informations comme l’adresse, une carte ainsi qu’un itinéraire avec comme point de départ la situation géographique du shopper. / Les internautes peuvent cliquer sur cette extension afin de disposer de toutes ces informations à un seul et même endroit. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 85. Les leviers du Drive-To-Store 85 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 87. L’outil Facebook permet de créer des publicités qui ont la spécificité d’être localisées afin de cibler les personnes se trouvant à proximité des magasins. Les options de ciblage sont diverses et variées : densité de la population, taille de l’audience, rayonnage précis autour du magasin…Il est aussi possible de notifier, les résidents ou les personnes de passage dans la zone ciblée, de l’adresse et du numéro de téléphone du magasin, même dans le cadre d’une vaste campagne diffusée dans une région ou dans l’ensemble du pays. FACEBOOK 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE 112
  • 88. Formats Facebook 88 / La publicité mise en ligne devra nécessairement contenir ces 3 éléments, correspondant au magasin le plus proche de sa position. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE FORMATS PUBLICITAIRES DRIVE TO STORE
  • 89. 89 Formats Facebook FORMAT CARROUSEL AVEC UN STORE LOCATOR / Le format Carrousel avec store locator permet de notifier le client du magasin à proximité de leur position et de leur fournir un itinéraire pour s’y rendre. / Ce format dispose de l’option « localisation des magasins » native. Ce format est d’autant plus pertinent qu’il permet aux consommateurs de consulter les coordonnées et les heures d’ouverture des magasins à proximité d’une simple pression du doigt. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 90. 90 Formats Facebook FORMAT IMAGE OU VIDEO / Les formats publicitaires Facebook, image ou vidéo, donnent la possibilité aux clients d’être informés sur le panel de magasins se situant à proximité de l’endroit où il se trouve, ceux qui sont le plus proche de leur position afin de pouvoir mettre à leur disposition un itinéraire pour s’y rendre. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 91. Les Call to action Facebook 91 Drivestore visits OBTENIR UNE ADRESSE Passer un coup de téléphone APPELER DE SUITE Connection à Messenger ENVOYER UN MESSAGE 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 92. Pourquoi Facebook est un levier non négligeable pour du Drive-to-Store ? UNE COMMUNAUTÉ NOMBREUSE Avec deux milliards d’utilisateurs actifs, Facebook se démarque par la portée quasi planétaire de ses messages. Sa force de diffusion et de propagation est un atout majeur lorsqu’il s’agit de communiquer sur un évènement ou un produit. 92 UN GEOTARGETING EFFICACE Facebook propose un ciblage des plus affinés: Lieux, Age, Sexe, Langues, Ciblage détaillé (inclusion, exclusion en fonction données démographiques, leurs centres d’intérêt ou leurs comporte- ments), Connexions (inclusion, exclusion fonction des connexions aux Pages, applications ou évènements), Audiences personnalisées… UNE PLURALITÉ DE FORMAT Facebook propose aux annonceurs divers formats adaptés en fonction de leurs besoins. Carrousel, Image ou Vidéos ils peuvent tous être augmentés d’un call to action afin de driver du trafic en point de physique, tout ça sans quitter l’application Facebook. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 93. SNAPCHAT Snapchat offre un nouvel univers à la publicité grâce à ses nouveaux formats de publicité. Plein écran ou vertical, l’application de partage de photos et de vidéos donne la possibilité aux enseignes et marques de laisser parler leur créativité. Les techniques restent relativement simple pour l’instant mais tendent à évoluer, les annonceurs peuvent cibler par âge, situation géographique, sexe, appareil, compagnies de télécommunication et affinités. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE 124
  • 94. 94 Formats Snapchat LENSES / Le format Lenses permet d’ajouter en live, des filtres animés sur le visage. / Il est possible de créer des Lenses geolocalisés et de les promouvoir. / Les Snapchatters passent 20 secondes sur chaque filtre, en moyenne. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 95. 95 FILTRE GEOLOCALISÉ Formats Snapchat / Les filtres géolocalisés sont déjà disponibles lors d’événements à proximité, ou lors de visites dans une ville ou endroit spécifique. Et sont maintenant accessible aux marques qui souhaitent créer le leur. Il suffit d’aller sur le site Snapchat On Demand, de télécharger le visuel et de sélectionner la localisation à laquelle ce filtre s’appliquera. / C’est un dispositif pour donner de la visibilité à la marque/enseigne/point de vente et pour faire la promotion d’un événement. Les filtres Snapchat géolocalisés touchent en moyenne 40 à 60% des utilisateurs quotidiens. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 96. 96 Formats Snapchat FORMAT STORIES / Les stories géolocalisées sont générées grâce aux utilisateurs et les contenus qu’ils publient dans leur propre story. Ces stories sont alimentées et identifiées grâce au moyen des stickers de localisation, qui classent automatiquement les contenus dans la bonne story publique. Les utilisateurs pourront voir qu'un élément de leur story a été utilisée dans la story géolocalisée en regardant la liste des personnes ayant consulté leur story. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 97. Pourquoi Snapchat ? UN CŒUR DE CIBLE SPÉCIFIQUE Assurément le réseau social des Gen Z, annoncer sur Snapchat, c’est toucher en plein cœur une cible plus difficile à atteindre. 97 TENDANCE Grâce à ces différents formats créatifs et ses innovations technologiques ( Snap, Map …), Snapchat jouit d’une bonne notoriété, qui pourrait aussi profiter à votre image de marque. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE EARN MEDIA En proposant aux snapchatteurs de prendre des photos avec des filtres et des lenses « brandés », la marque se dote d’un puissant moyen pour générer du earn média.
  • 98. Après avoir vu les principales fonctionnalités des réseaux sociaux pour faire du Drive-To-Store, penchons-nous plus en détail sur les façons d’animer la communauté, pour générer du trafic en point de vente.
  • 99. Les leviers du Drive-To-Store 99 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 101. Le formidable potentiel des applications 101 / Mobile first, les applications apportent un confort non négligeable au consommateur qui l’a téléchargé pour répondre à un besoin précis. / Bien souvent gratuites, elles se rentabilisent grâce à des modèles freemium, par de la revente de données ou bien de la publicité. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 102. Couplé à de la data, à une offre et à un message personnalisé, le géofencing peut être un levier pertinent dans une stratégie de Drive-To-Store.
  • 103. Les push notifications LE FORMAT / Les push notifications se caractérisent par l’envoi d’une notification lorsque le shopper entre ou sort de la zone de chalandise ciblée. CE QUE NOUS RETENONS / Le mobile du shopper est mis au centre du dispositif. Il reçoit cette notification avec le bon message comprenant la bonne offre au bon moment. 103 McDONALD’S Hey Luke, it’s not that warm outside today! Step in and have a coke ! 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 104. Pourquoi le geofencing est un bon levier pour du DTS ? PRECISION FIRST Cette fonction logicielle de géolocalisation permet d’analyser à distance la position et les déplacements d’un smartphone. A des fins marketing, c’est un moyen d’identifier les déplacements d’un mobinaute et donc d’un potentiel shopper. Pour ainsi lui envoyer un message et une offre à un moment opportun. DATA ANALYST Les mobinautes autorisant les notifications sont souvent des clients engagés. Ce sont des shoppers réceptifs aux messages envoyés par l’annonceur. Le geofencing permet de bien approfondir et affiner les possibilités en terme de ciblage et de personnalisation. Ainsi, il est possible d’adresser un message personnalisé à ses clients selon leur comportement, en croisant les différentes data à disposition. REAL & RIGHT TIME ADVERTISING Pour les marques et les entreprises, disposer d’un levier qui étudie les déplacements des utilisateurs est une réelle opportunité. En effet, ces données récoltées pourront ensuite être exploitées de différentes façons, notamment pour mieux analyser et comprendre son shopper. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE 151 04
  • 105. En voiture avec Waze 105 / Waze est une application mobile de trafic et de navigation. Cette app permet d’avoir l’état du trafic en temps réel et de planifier des parcours comme un GPS classique. / L’application Waze est également utilisée par des marques pour faire la promotion de leurs établissements. L’app est très prisée pour sa communauté de conducteurs qui s’inscrit comme étant une des plus importante au monde. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 106. Voici un listing des différents formats publicitaires existant sur l’application Waze :
  • 107. Le Search LE FORMAT / Les établissements annoncés sont mis en avant, bien placés en haut des résultats de recherche. De plus les annonces sont couplées avec le logo de la marque. CE QUE NOUS RETENONS / Permet à la marque d’obtenir une visibilité « pertinente » lors d’un moment clé du shopper. 107 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 108. Pins LE FORMAT / Le format Pins permet de notifier le conducteur lorsque l’établissement annoncé se situe sur leur itinéraire ou à proximité. Ce signalement se fait via un panneau d'affichage numérique. CE QUE NOUS RETENONS / Format publicitaire natif s’intégrant naturellement dans l’application sans nuire à l’expérience utilisateur. 108 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 109. Takeover LE FORMAT / Le Takeover prend le format d’un bloc d’annonces diffusant des informations plus spécifiques et détaillées sur l’établissement en question et propose des offres pertinentes aux Wazers lorsqu'ils sont à l'arrêt. CE QUE NOUS RETENONS / Publicité en push contextualisé, qui à condition d’être bien défini peut offrir des résultats intéressants en terme de visibilité, mémorisation et d’engagement. 109 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 110. Case study – F’real 110 L’ACTIVATION / Campagne de 3 mois sur deux villes américaines : Boise et Salt Lake city. Les Wazers avaient la possibilité de télécharger un coupon de réduction pour un Milkshake dans l’enseigne F-Real, qui apparaissait dans les différents formats publicitaires proposés par Waze ( Search, Takeover, Pin’s …) R.O.I Plus de 6150 bons d’achats ont été téléchargés. Plus de 400 wazers se sont rendus directement en point de vente en cliquant sur les CTA de navigation. 2,5 millions d’impressions. 03 / LES LEVIERS DU DRIVE TO STORE
  • 111. 04 / GAMES CHANGERS
  • 113. Les assistants conversationnels, pour répondre à tous vos besoins. 113 / Présents depuis plusieurs années sur nos smartphones (« Ok Google », Siri …) les assistants conversationnels s’immiscent désormais dans les foyers grâce à des docks connectés. / Ces Google Home ou Amazon Echo, offrent une multitude de services et des possibilités d’interconnexion avec les autres objets connectés du foyer. / Ces derniers offrent aussi au consommateur la possibilité d’interagir avec d’autres services : commander une pizza, trouver l’horaire du magasin de bricolage le plus proche ... Docks : Google Home, Amazon Echo, HomePod OS : Google, Alexa, Siri 04 / GAME CHANGERS
  • 114. Quelles possibilités offrent les assistants conversationnels pour le Drive-to-Store ?
  • 115. Vous faciliter les tâches du quotidien 115 / Avec les agents conversationnels, il sera possible d’effectuer votre shopping quotidien à tout moment. / Avec Alexa, Starbucks a développé une fonction vous permettant de re-commander simplement votre boisson & nourriture du quotidien (enregistré depuis l’application mobile). / Il suffit de dire “Alexa, order my Starbucks” et votre commande est directement transmise aux équipes de votre Starbuck préféré. 04 / GAME CHANGERS
  • 116. Focus sur Google & WallMart 116 / Pour lutter contre Amazon, WallMart s’est allié avec Google pour préserver et gagner de nouvelles part de marché. / WallMart va devenir le fournisseur de Google Express, la plateforme E-commerce en livraison de Google. / Avec sa solution Google Home & son agent conversationnel “Ok Google”, le shopper pourra faire ses courses ou faire des achats en ligne depuis n’importe quel endroit : dans sa voiture en utilisant son smartphone, ou chez lui avec Google Home, il n’aura qu’a dire les produits qu’il souhaite et valider son panier, pour se faire livrer ou aller retirer en point de vente. 04 / GAME CHANGERS
  • 118. Le web conversationnel 118 / Des nouveaux sites web apparaissent, proposant une expérience innovante, basée uniquement sur l’interaction avec une plateforme conversationnelle embarquée dans le site. / Ces nouvelles formes de site offrent une expérience one-to-one personnalisée à l’internaute, qui peut interagir directement avec, et l’accompagner tout au long de sa prise de décision. / Ce format est de plus très adapté aux usages mobiles et peut permettre une prise d’information rapide : un emoji “🕑” pour avoir l’heure d’ouverture par exemple … 04 / GAME CHANGERS
  • 119.
  • 120. VR & AR NEXT GEN
  • 121. Personne n’a oublié le phénomène Pokémon Go 121 / Lancé en Mai 2016, le phénomène Pokémon Go a réussi a faire déplacer les foules dans toutes les villes de France. / De nombreuses marques et enseignes ont ainsi surfé sur cette tendance (et sur leur localisation) pour générer des visites en points de vente : +27% de ventes pour les McDonald’s au Japon qui ont converti leurs restaurants en Pokéstop. / Cependant, le jeu s’est essoufflé et l’engouement suscité par le jeu a progressivement disparu, en parti à cause d’un apport en contenu régulier faible, dû notamment à la complexité de la technologie. 04 / GAME CHANGERS
  • 122. Après le succès de cette expérience en AR, Apple & Google ont travaillé sur des outils pour faciliter le développement d’apps mêlant VR & AR.
  • 123. Arkit d’Apple, l’AR pour tous. 123 / Apple a mis au point l’ARKit, un kit de développement facilitant le travail des développeurs pour le développement d’applications en réalité virtuelle & augmentée. / Accessible en open-source, n’importe quelle marque peut l’utiliser pour développer des applis AR. / D’un point de vue shopper, l’ARkit offre de nombreuses possibilités : du simple Store locator en RA à un jeu de piste faisant passer le shopper par des portails inter-dimensionnels … une infinité d’histoires et d’expériences pourront se raconter. 04 / GAME CHANGERS
  • 124. 05 / NOS ENSEIGNEMENTS
  • 125. QUELLES SONT LES CLÉS POUR RÉUSSIR EN DTS ?
  • 126. DU PARCOURS AU MOMENT SHOPPER
  • 127. Pour générer efficacement du trafic en point de vente, il ne faut plus penser par étape mais par moment, du macro au micro, de façon à répondre le plus précisément aux besoins et attentes des shoppers. 127 ENSEIGNEMENT N°1 05 / NOS ENSEIGNEMENTS
  • 129. Pour être présent dans les moments forts du shopper, il faut pour cela les anticiper. L’anticipation ne peut se bâtir que grâce à la compréhension et la connaissance de la cible, que ce soit à travers l’étude de la data qu’elle génère ou de leur comportement. 129 ENSEIGNEMENT N°2 05 / NOS ENSEIGNEMENTS
  • 131. L’addiction au numérique n’est plus à prouver chez les consommateurs de toutes générations. À l’image des tendances émergeantes, les marques vont être encore plus présente dans la vie des shoppers, le défi sera de réussir à tirer tout le bénéfice de cette proximité, sans franchir la limite et apparaitre comme une marque intrusive ou faisant appel à des méthodes intrusives. 131 ENSEIGNEMENT N°3 05 / NOS ENSEIGNEMENTS
  • 132. LE POINT DE VENTE RESTERA UN ENJEU MAJEUR
  • 133. En faisant l’acquisition de Whole Foods et en répondant à l’attente des Gen Z avec le lancement de ces points de vente “Amazon Go”, les investissements du tout-puissant Amazon prouvent que le point de vente n’est pas prêt de disparaitre, et qu’une bonne stratégie Drive-To-Store sera plus qu’essentielle pour survivre dans le futur. 133 ENSEIGNEMENT N°4 05 / NOS ENSEIGNEMENTS
  • 134. MERCI pour votre attention, n’hésitez pas à nous contacter Etude réalisée par : Guillaume Dollé Laura Oudrar Jérémy Coxet DIRECTEUR ASSOCIE mail : jcoxet@vanksen.com tél : +352 691 501 411 Xavier Lesueur CEO & FOUNDER mail : xlesueur@vanksen.com tél : +352 48 90 90 110 Lionel Constantini DIRECTEUR ASSOCIE mail : lconstantini@vanksen.com tél : +352 48 90 90 239 Guillaume Dollé CONSULTANT DIGITAL mail : gdolle@vanksen.com tél : +352 691 501 127
  • 136. Nos sources 05 / NOS ENSEIGNEMENTS 136 Numéro de slide Titre de la slide Sources Slide 7 Avant propos – E-commerce & Commerce traditionnel sont-ils égaux #1 - Retail et transformation numérique : 6 chiffres-clés à connaître, Microsoft Ideas #2 - Online Shopping VS Offline Shopping – Infographic Information #3 - Infographie [Étude] 82% des Millennials veulent des produits accessibles sur internet comme en magasin – mai 2017 Slide 16 Le shopper d’un point de vue global #1 - Chiffres Internet – 2017 – Blog du modérateur #2 - Chiffres Réseaux Sociaux – 2017 – Blog du modérateur Slide 17 Temps passé par activité en moyenne sur une vie How time do we spend on social media? - MediaKix Slide 19 Un shopper en quête de reconnaissance Comment capter et séduire le shopper ? – Strada Marketing Slide 20 Fidèle à ses besoins, et non aux marques … Your Favorite Brand? Whatever Google or Amazon Says – Scott Galloway L2inc Slide 21 Qui le saturent de publicité pour leur produit. #1 - E-Publicité : 30% des internautes français privilégient les adblocks – itespresso #2 - Pression publicitaire – Définition Marketing
  • 137. Nos sources 05 / NOS ENSEIGNEMENTS 137 Numéro de slide Titre de la slide Sources Slide 26 Comportement du Z shopper Gen Z and the future of retail – Fitch Slide 28 La Z shopper, plutôt Online ou Offline ? #1 - Generation z to switch the majority of purchases - global consumer shopping survey 2017 #2 - Omni-Channel Retail in 2017: What Brands Need to Know and Modern Consumer Shopping Habits #3 - GEN Z VS GEN X VS GEN Y: SHOPPING HABITS survey – Retail assist Slide 30 O’Tacos Vidéo Nantes : le snapchatteur Vargasss92 était devant O'Tacos Cours Olivier de Clisson – Youtube 2017 Slide 31 Ses canaux d’expressions Reach of leading social media and networking sites used by teenagers in the United States as of June 2016 Slide 32 Ce qu’il faut retenir du « Z » Shopper Génération Z : portrait de ces jeunes qui zappent en 8 secondes Slide 35 Le Y Shopper, plutôt Online ou Offline ? Publishing Technology – Milennials and Media
  • 138. Nos sources 05 / NOS ENSEIGNEMENTS 138 Numéro de slide Titre de la slide Sources Slide 37 Ses canaux d’expressions Les millenials prennent la plume - TNS Sofres Slide 38 Ce qu’il faut retenir du « Y » Shopper La transformation de la société se fera avec la Génération Y (mais différemment) - HuffPost Slide 41 Le X Shopper, plutôt Online ou Offline ? #1 - GEN Z VS GEN X VS GEN Y: SHOPPING HABITS SURVEY – RETAIL ASSIST #2 - Millennials vs Gen X : How can you adapt to their shopping habits? – Tap Buy Slide 66 “I want to go” moment I-Want-to-Go Moments: From Search to Store – Think with Google – 2015 Slide 68 « I want to buy » moment I-Want-to-Buy Moments: From Search to Store – Think with Google – 2015 Slide 70 Quelle stratégie adopter pour toucher efficacement ses clients ? Multicanal, cross-canal, omnicanal : quelles différences ? – Critizr Slide 72 … et pour le business #1 - The Retailer Growing Faster Than Amazon – Scott Galloway L2inc #2 - How Ulta Makes Omnichannel Beautiful – Totail Retail #3 - Op-Ed | Ulta Is the Brick-and-Mortar Retail Beauty Queen – Business of Fashion
  • 139. Nos sources 05 / NOS ENSEIGNEMENTS 139 Numéro de slide Titre de la slide Sources Slide 132 Jeux concours – Le couponing Génération de trafic en points de vente : nos bonnes pratiques pour utiliser efficacement les jeux concours ! – Adictiz Slide 136 Les influenceurs Les influenceurs dans la stratégie de marque: l'actualité marketing vue de l'étranger – E-marketers Slide 145 Save the Cone – McDonald’s Kuala Lumpur McDonald’s fans mobile strategy with real-time, real-world interactions – Mobile Marketer Slide 162 Case Study – F’real Case study F’real - Waze Slide 168- 174 Case study Buffalo Grill Agence de communication digitale et webmarketing Vanksen Slide 175 – 181 Case study Groupe Digital Agence de communication digitale et webmarketing Vanksen
  • 140.
  • 141. Club Commerce Connecté 4e challenge Trafic+ (PICOM)
  • 142. Club Commerce Connecté Stand régional Paris Retail Week 2018 (10-12 septembre) https://club-commerce-connecte.com/stand-collectif-ccc-paris-retail-week-2018-10-12-septembre/ Réservations ouvertes jusqu’au 22 décembre
  • 143. Club Commerce Connecté Le CCC fait peau neuve Ceci n’est pas le futur logo du CCC (ni le titre du dernier épisode de Starwars)
  • 144. Club Commerce Connecté Prochains rendez-vous 8 février: lancement public Club des marques régionales dans le cadre du forum régional #matransfonum Et le 6 février, 3e anniversaire du CCC, avec plein de surprises et même l’annonce d’un heureux événement… Stay tuned !