SlideShare une entreprise Scribd logo
Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016
Cahier des charges de la marque Epeautre d’Ardenne
Ce cahier des charges décrit l’itinéraire cultural choisi par un groupe d’agriculteurs du Parc naturel
Haute-Sûre Forêt d’Anlier. Il définit les pratiques qui seront suivies par chaque agriculteur pour
bénéficier de la marque Epeautre d’Ardenne®. L’épeautre cultivé est le Grand Epeautre (Triticum
spelta).
Le Comité de gestion de la marque se réunit annuellement pour :
- Définir ensemble les variétés autorisées dans le cadre du cahier des charges,
- Discuter des prix pratiqués pour la marque,
- Traiter des éventuels cas de non-respect du cahier des charges.
Afin de faciliter la traçabilité du produit, une fiche culturale reprenant les points du cahier des charges et
une fiche de suivi de transformation sont remplies chaque année pour toutes les parcelles mises en
culture.
Philosophie
Les agriculteurs impliqués dans la démarche Epeautre d’Ardennes poursuivent un objectif : valoriser une
ressource locale* de qualité différenciée propre à l’Ardenne en la proposant à la vente à des
consommateurs sous différentes formes afin de :
− Promouvoir une céréale rustique et locale, adaptée à une agriculture de qualité différenciée ;
− Sauvegarder, le cas échéant, des variétés locales, propres à l’Ardenne ;
− Proposer aux consommateurs un produit de qualité selon un cahier des charges visant le
développement local ;
− Stimuler une économie en local basée sur une ressource locale.
* le terme local reprend les régions agricoles Ardenne, Famenne et versant sud du Condroz
Variétés d’épeautre
Les agriculteurs décideront avant la période de semis les variétés qu’ils désirent implanter en fonction de
leurs disponibilités sur le marché. Celles-ci seront choisies selon les critères suivant :
− variété d’épeautre véritable, c’est-à-dire non-hybridé avec du froment ;
− variétés d’épeautre panifiable (farine, riz,…) ou non-panifiable (pâtes, biscuits,…) ;
− variété d’épeautre local si possible.
L’utilisation de variétés d’épeautre local véritable n’est pas évidente pour l’instant car les variétés locales
ont été abandonnées au profit des variétés hybridées. Un gros travail de recensement des variétés locales
non-hybridées et productives est en cours et est l’un des objectifs du groupe d’agriculteurs.
La variété cultivée pour la récolte 2016 est : Zollernspelz
Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016
Semis
Les semences sont non-traitées.
Habituellement, le semis se fait au début de l’automne. Les semences sont enfouies sous 3 à 5 cm de terre
à raison de +/- 200kg/ha de semences.
Culture
L’Epeautre d’Ardenne® se cultive exclusivement sur le territoire du Parc naturel Haute-Sûre Forêt
d’Anlier (à savoir l’entièreté des communes de Bastogne, Fauvillers, Vaux-sur-Sûre, Martelange,
Léglise, Neufchâteau et Habay).
Rotations
L’épeautre est cultivée en rotation, deux cycles de culture doivent être séparés au minimum de 3 ans. Au
cours de cette rotation, la prairie est favorisée. Une autre culture avec au maximum un traitement
phytosanitaire annuel est tolérée.
Fertilisation
La fertilisation se fait à raison de maximum 70U d’N/ha à implanter jusqu’au stade deuxième nœud.
L’azote sera organique (compost, fumier ou lisier) ou minéral. L’usage des boues d’épuration est interdit.
Utilisation de produits phytosanitaires
L’usage des produits phytosanitaires est proscrit. On tolère le recours à un seul traitement herbicide si
cela s’avère nécessaire.
L’usage de produits phytosanitaires chez les agriculteurs certifiés en agriculture biologique est interdit.
Gestion de la matière organique :
Un déchaumage est pratiqué suite à la moisson.
Stockage du grain
Le stockage du grain non-décortiqué se fait à la ferme à l’abri, au sec et protégé contre toutes les sortes
de nuisibles.
L’humidité maximale du grain enrobé de sa balle sera de 15%.
Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016
Lors du stockage, le grain est réparti en différents lots en fonction de sa parcelle d’origine. Il est
référencé de la manière suivante : daterécolte_codeparcelle_n°sac. Ainsi, une même parcelle est à
l’origine de X big bag nommés : daterécolte_codeparcelle_A, daterécolte_codeparcelle_B, …,
daterécolte_codeparcelle_X
Traitement et transformation de l’épeautre
Les agriculteurs bénéficiant de la marque épeautre d’Ardenne ne possèdent pas le matériel leur
permettant de transformer le grain. Le travail se fait à façon chez :
− David Hypolite (F-54 150 Avril) pour la farine (et le son) ;
− Arsène Streveler (L-9687 Surré) pour le riz d’épeautre.
Un cahier des charges de traitement du grain sera rédigé
La marque Epeautre d’Ardenne® et son contrôle
Tout agriculteur qui bénéficie de la marque s’engage à respecter ce cahier des charges. Il n’y a pas
d’organisme certificateur mandaté pour contrôler le respect de ce cahier des charges. Le cas échéant, le
consommateur peut se rendre chez l’agriculteur pour voir son mode de production et poser ses questions.
Le contrôle du respect du cahier des charges s’effectue par un système d’inspections réciproques. Le
propriétaire de la marque (PNSHFA) est chargé de l’organisation des visites. Il est tenu de s’assurer
qu’elles ont été réalisées en récupérant l’intégralité des « fiches visites ».
Des visites d’échange sont organisées chaque année. Elles ont pour objectifs :
- De permettre aux agriculteurs d’échanger sur leurs pratiques ;
- D’assurer un suivi de la production et du respect du cahier des charges.
Ces visites permettent d’assurer un suivi des différentes exploitations. Cependant, l‘implication des
producteurs dans la démarche repose sur leur engagement et est basée sur la confiance mutuelle des
différents opérateurs.
Chaque agriculteur impliqué dans la démarche est tenu de visiter une exploitation engagée et à recevoir
la visite d’un partenaire par an. Lors de chaque visite, la fiche de visite est complétée et remise au
propriétaire de la marque (PNHSFA).
Si une non-conformité est remarquée, elle doit être remontée au propriétaire de la marque (PNHSFA).
Les mesures de contrôle nécessaires seront alors prises afin de valider ou non l’infraction au cahier des
charges.
Un non-respect du cahier entraine le déclassement de la récolte qui devra être commercialisée sans
utilisation de la marque.
Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016
Fiche culturale
Nom de l’exploitation : Année de récolte :
Numéro PAC et nom du lieu-dit de la parcelle :
SAU : Code de la parcelle :
Variété semée :
Date de semis : Densité :
Fertilisation :
Apport 1 Apport 2 Apport 3
Date
Type d’apport
Quantité
Traitements herbicide :
Date :
Produit utilisé : Quantité utilisée :
Raison de l’utilisation :
Actions mécaniques :
Labours Hersage Rouleau Déchaumage Binage
Nbre passage(s)
Date(s)
passage(s)
Remarques
Récolte :
Date : Rendement :
Références daterécolte_codeparcelle_A daterécolte_codeparcelle_B daterécolte_codeparcelle_C
Tx humidité
(récolte)
Tx humidité
(stockage)
Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016
Fiche visite
Exploitation visitée : __________________ Date de visite : __/__/20__
Responsable de la visite : ___________________
Les fiches culturales sont disponibles et tenues à jour : oui non
Les points rapportés dans la fiche culturale sont conformes au CDC et cohérents : oui non
Précisez :__________________________________________________________________________
Au cours de l’année : l’agriculteur a rencontré les difficultés suivantes :
Difficultés rencontrées Solutions apportées
Visites de parcelles :
Parcelle visitée Remarques éventuelles
Une non-conformité au cahier des charges a été remarquée : oui non
Précisez :___________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________
Représentant de l’exploitation : _________________ Responsable de la visite : ______________________
Signature : Signature :
Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016
Fiche transformation
Nom de l’exploitation :
Référence stockage :
Lieu et contenant de stockage :
Eléments mis en place de lutte contre les nuisibles : _______________________
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________
Quantité matière première (kg) :
Décorticage le __/__/____ à ______________________________
Quantité grain décortiqués (kg):
Transformation :
Type
transfo.
Farine
_____________
Farine
_____________
Farine
_____________
Grain Autre :_______
______
Qté grain
décort
(kg)
Prod.
transf.
(kg)
Date
transf.
(=n°lot)
__/__/____ __/__/____ __/__/____ __/__/____ __/__/____
Lieu
transfo
N
O
M
B
R
E
500g
1kg
2.5kg
5kg
25kg

Contenu connexe

Tendances

Prairies multiespèces
Prairies multiespècesPrairies multiespèces
Prairies multiespèces
Institut de l'Elevage - Idele
 
Des échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bio
Des échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bioDes échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bio
Des échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bio
Groupement Régional des Agriculteurs BIO de Haute-Normandie
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETITOrganisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
RIAAM
 
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°17
Fermoscopie bio n°17Fermoscopie bio n°17
Fourrages Mieux: un programme
Fourrages Mieux: un programmeFourrages Mieux: un programme
Fourrages Mieux: un programme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°16
Fermoscopie bio n°16Fermoscopie bio n°16
Mediafel n°24
Mediafel n°24Mediafel n°24
Mediafel n°24
Fleur Masson
 
Module 3 : Identification
Module 3 :IdentificationModule 3 :Identification
Module 3 : Identification
ExternalEvents
 
JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...
JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...
JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....
Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....
Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....
ExternalEvents
 
Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...
Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...
Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPATIntervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Made in Tunisia
 
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathildeSommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cueilleurs de plantes sauvages
Cueilleurs de plantes sauvagesCueilleurs de plantes sauvages
Cueilleurs de plantes sauvages
agencedesours
 
Focus psdr fleche prospective
Focus psdr fleche prospectiveFocus psdr fleche prospective
Focus psdr fleche prospective
Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Prairies multiespèces
Prairies multiespècesPrairies multiespèces
Prairies multiespèces
 
Des échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bio
Des échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bioDes échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bio
Des échanges pour cultiver l'autonomie des fermes bio
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 4 comment créer une dynamique...
 
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETITOrganisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
 
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
 
Fermoscopie bio n°17
Fermoscopie bio n°17Fermoscopie bio n°17
Fermoscopie bio n°17
 
Fourrages Mieux: un programme
Fourrages Mieux: un programmeFourrages Mieux: un programme
Fourrages Mieux: un programme
 
Web fiche1 autonomie
Web fiche1 autonomieWeb fiche1 autonomie
Web fiche1 autonomie
 
Fiche1 autonomie
Fiche1 autonomieFiche1 autonomie
Fiche1 autonomie
 
Fermoscopie bio n°16
Fermoscopie bio n°16Fermoscopie bio n°16
Fermoscopie bio n°16
 
Mediafel n°24
Mediafel n°24Mediafel n°24
Mediafel n°24
 
Module 3 : Identification
Module 3 :IdentificationModule 3 :Identification
Module 3 : Identification
 
Ferme de la bertine
Ferme de la bertineFerme de la bertine
Ferme de la bertine
 
JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...
JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...
JTO2018 5 Quel élevage ovin allaitant demain en zone polyculture élevage du G...
 
Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....
Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....
Présentation de la crevette royale de Gabès et autres produits en Tunisie, A....
 
Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...
Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...
Faire du conseil fourrager avec les éleveurs équins, quels freins, quels levi...
 
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPATIntervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
 
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathildeSommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathilde
 
Cueilleurs de plantes sauvages
Cueilleurs de plantes sauvagesCueilleurs de plantes sauvages
Cueilleurs de plantes sauvages
 
Focus psdr fleche prospective
Focus psdr fleche prospectiveFocus psdr fleche prospective
Focus psdr fleche prospective
 

En vedette

LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent management
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent managementLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent management
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent management
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsableLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marchéLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergementLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturels
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturelsLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturels
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturels
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriat
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriatLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriat
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriat
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la construction
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la constructionLUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la construction
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la construction
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)
LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)
LUXEMBOURG CREATIVE
 

En vedette (20)

LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché (2)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ?
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent management
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent managementLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent management
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Talent management
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsableLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marchéLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : De l'idée au marché
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (2)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (3)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Le climat change, et nous ? (3)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Comment crée-t-on l'innovation ?
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergementLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturels
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturelsLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturels
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les matériaux naturels
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Agriculture de précision (1)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : E-tourisme
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (2)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriat
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriatLUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriat
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Oser l'entrepreneuriat
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la construction
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la constructionLUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la construction
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 -0 : Le challenge créatif dans la construction
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (3)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages(2)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : La construction bois multi-étages (3)
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)
LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Plateformes d'échange (1)
 

Similaire à Cdc epeautre 2016

Reglement interieur AMAP Tinctoriales des Cévennes
Reglement interieur AMAP Tinctoriales des CévennesReglement interieur AMAP Tinctoriales des Cévennes
Reglement interieur AMAP Tinctoriales des Cévennes
AMAPTinctorialesdesC
 
Le compost en élevage de chèvres
Le compost en élevage de chèvresLe compost en élevage de chèvres
Le compost en élevage de chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Presentation 20 Mars 2010finale
Presentation 20 Mars 2010finalePresentation 20 Mars 2010finale
Presentation 20 Mars 2010finale
Benjamin Chiquet
 
Structure production agricole 2030
Structure production agricole 2030Structure production agricole 2030
Structure production agricole 2030
Isabelle Goudchaux
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Institut de l'Elevage - Idele
 
Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017
Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017
Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017
Myriam GorlierCM
 
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
JrmieJost1
 
Réva bio enquêtes opérateurs
Réva bio enquêtes opérateurs Réva bio enquêtes opérateurs
Réva bio enquêtes opérateurs
Institut de l'Elevage - Idele
 
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
ICARDA
 
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
ICRISAT
 
Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019
Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019
Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019
Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
AudéLor
 
Bilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-Aquitaine
Bilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-AquitaineBilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-Aquitaine
Bilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-Aquitaine
JrmieJost1
 
Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...
Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...
Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs
Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateursAdéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs
Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°6
Fermoscopie bio n°6Fermoscopie bio n°6
apiculture projet apicole
apiculture projet apicoleapiculture projet apicole
apiculture projet apicole
chouitar Mouad
 
Fermoscopie bio n°18
Fermoscopie bio n°18Fermoscopie bio n°18

Similaire à Cdc epeautre 2016 (20)

Reglement interieur AMAP Tinctoriales des Cévennes
Reglement interieur AMAP Tinctoriales des CévennesReglement interieur AMAP Tinctoriales des Cévennes
Reglement interieur AMAP Tinctoriales des Cévennes
 
Le compost en élevage de chèvres
Le compost en élevage de chèvresLe compost en élevage de chèvres
Le compost en élevage de chèvres
 
Presentation 20 Mars 2010finale
Presentation 20 Mars 2010finalePresentation 20 Mars 2010finale
Presentation 20 Mars 2010finale
 
Structure production agricole 2030
Structure production agricole 2030Structure production agricole 2030
Structure production agricole 2030
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
 
Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017
Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017
Auchan Retail France filière engagée pour vous - SIA 2017
 
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
 
Réva bio enquêtes opérateurs
Réva bio enquêtes opérateurs Réva bio enquêtes opérateurs
Réva bio enquêtes opérateurs
 
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
 
Space2018 reine mathilde
Space2018 reine mathildeSpace2018 reine mathilde
Space2018 reine mathilde
 
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
 
Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019
Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019
Synthèse méteil REDCap 2016 à 2019
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
 
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
 
Bilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-Aquitaine
Bilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-AquitaineBilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-Aquitaine
Bilan rotation caprines REDCap en Nouvelle-Aquitaine
 
Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...
Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...
Caprinov2023 Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitain...
 
Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs
Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateursAdéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs
Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs
 
Fermoscopie bio n°6
Fermoscopie bio n°6Fermoscopie bio n°6
Fermoscopie bio n°6
 
apiculture projet apicole
apiculture projet apicoleapiculture projet apicole
apiculture projet apicole
 
Fermoscopie bio n°18
Fermoscopie bio n°18Fermoscopie bio n°18
Fermoscopie bio n°18
 

Cdc epeautre 2016

  • 1. Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016 Cahier des charges de la marque Epeautre d’Ardenne Ce cahier des charges décrit l’itinéraire cultural choisi par un groupe d’agriculteurs du Parc naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier. Il définit les pratiques qui seront suivies par chaque agriculteur pour bénéficier de la marque Epeautre d’Ardenne®. L’épeautre cultivé est le Grand Epeautre (Triticum spelta). Le Comité de gestion de la marque se réunit annuellement pour : - Définir ensemble les variétés autorisées dans le cadre du cahier des charges, - Discuter des prix pratiqués pour la marque, - Traiter des éventuels cas de non-respect du cahier des charges. Afin de faciliter la traçabilité du produit, une fiche culturale reprenant les points du cahier des charges et une fiche de suivi de transformation sont remplies chaque année pour toutes les parcelles mises en culture. Philosophie Les agriculteurs impliqués dans la démarche Epeautre d’Ardennes poursuivent un objectif : valoriser une ressource locale* de qualité différenciée propre à l’Ardenne en la proposant à la vente à des consommateurs sous différentes formes afin de : − Promouvoir une céréale rustique et locale, adaptée à une agriculture de qualité différenciée ; − Sauvegarder, le cas échéant, des variétés locales, propres à l’Ardenne ; − Proposer aux consommateurs un produit de qualité selon un cahier des charges visant le développement local ; − Stimuler une économie en local basée sur une ressource locale. * le terme local reprend les régions agricoles Ardenne, Famenne et versant sud du Condroz Variétés d’épeautre Les agriculteurs décideront avant la période de semis les variétés qu’ils désirent implanter en fonction de leurs disponibilités sur le marché. Celles-ci seront choisies selon les critères suivant : − variété d’épeautre véritable, c’est-à-dire non-hybridé avec du froment ; − variétés d’épeautre panifiable (farine, riz,…) ou non-panifiable (pâtes, biscuits,…) ; − variété d’épeautre local si possible. L’utilisation de variétés d’épeautre local véritable n’est pas évidente pour l’instant car les variétés locales ont été abandonnées au profit des variétés hybridées. Un gros travail de recensement des variétés locales non-hybridées et productives est en cours et est l’un des objectifs du groupe d’agriculteurs. La variété cultivée pour la récolte 2016 est : Zollernspelz
  • 2. Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016 Semis Les semences sont non-traitées. Habituellement, le semis se fait au début de l’automne. Les semences sont enfouies sous 3 à 5 cm de terre à raison de +/- 200kg/ha de semences. Culture L’Epeautre d’Ardenne® se cultive exclusivement sur le territoire du Parc naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier (à savoir l’entièreté des communes de Bastogne, Fauvillers, Vaux-sur-Sûre, Martelange, Léglise, Neufchâteau et Habay). Rotations L’épeautre est cultivée en rotation, deux cycles de culture doivent être séparés au minimum de 3 ans. Au cours de cette rotation, la prairie est favorisée. Une autre culture avec au maximum un traitement phytosanitaire annuel est tolérée. Fertilisation La fertilisation se fait à raison de maximum 70U d’N/ha à implanter jusqu’au stade deuxième nœud. L’azote sera organique (compost, fumier ou lisier) ou minéral. L’usage des boues d’épuration est interdit. Utilisation de produits phytosanitaires L’usage des produits phytosanitaires est proscrit. On tolère le recours à un seul traitement herbicide si cela s’avère nécessaire. L’usage de produits phytosanitaires chez les agriculteurs certifiés en agriculture biologique est interdit. Gestion de la matière organique : Un déchaumage est pratiqué suite à la moisson. Stockage du grain Le stockage du grain non-décortiqué se fait à la ferme à l’abri, au sec et protégé contre toutes les sortes de nuisibles. L’humidité maximale du grain enrobé de sa balle sera de 15%.
  • 3. Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016 Lors du stockage, le grain est réparti en différents lots en fonction de sa parcelle d’origine. Il est référencé de la manière suivante : daterécolte_codeparcelle_n°sac. Ainsi, une même parcelle est à l’origine de X big bag nommés : daterécolte_codeparcelle_A, daterécolte_codeparcelle_B, …, daterécolte_codeparcelle_X Traitement et transformation de l’épeautre Les agriculteurs bénéficiant de la marque épeautre d’Ardenne ne possèdent pas le matériel leur permettant de transformer le grain. Le travail se fait à façon chez : − David Hypolite (F-54 150 Avril) pour la farine (et le son) ; − Arsène Streveler (L-9687 Surré) pour le riz d’épeautre. Un cahier des charges de traitement du grain sera rédigé La marque Epeautre d’Ardenne® et son contrôle Tout agriculteur qui bénéficie de la marque s’engage à respecter ce cahier des charges. Il n’y a pas d’organisme certificateur mandaté pour contrôler le respect de ce cahier des charges. Le cas échéant, le consommateur peut se rendre chez l’agriculteur pour voir son mode de production et poser ses questions. Le contrôle du respect du cahier des charges s’effectue par un système d’inspections réciproques. Le propriétaire de la marque (PNSHFA) est chargé de l’organisation des visites. Il est tenu de s’assurer qu’elles ont été réalisées en récupérant l’intégralité des « fiches visites ». Des visites d’échange sont organisées chaque année. Elles ont pour objectifs : - De permettre aux agriculteurs d’échanger sur leurs pratiques ; - D’assurer un suivi de la production et du respect du cahier des charges. Ces visites permettent d’assurer un suivi des différentes exploitations. Cependant, l‘implication des producteurs dans la démarche repose sur leur engagement et est basée sur la confiance mutuelle des différents opérateurs. Chaque agriculteur impliqué dans la démarche est tenu de visiter une exploitation engagée et à recevoir la visite d’un partenaire par an. Lors de chaque visite, la fiche de visite est complétée et remise au propriétaire de la marque (PNHSFA). Si une non-conformité est remarquée, elle doit être remontée au propriétaire de la marque (PNHSFA). Les mesures de contrôle nécessaires seront alors prises afin de valider ou non l’infraction au cahier des charges. Un non-respect du cahier entraine le déclassement de la récolte qui devra être commercialisée sans utilisation de la marque.
  • 4. Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016 Fiche culturale Nom de l’exploitation : Année de récolte : Numéro PAC et nom du lieu-dit de la parcelle : SAU : Code de la parcelle : Variété semée : Date de semis : Densité : Fertilisation : Apport 1 Apport 2 Apport 3 Date Type d’apport Quantité Traitements herbicide : Date : Produit utilisé : Quantité utilisée : Raison de l’utilisation : Actions mécaniques : Labours Hersage Rouleau Déchaumage Binage Nbre passage(s) Date(s) passage(s) Remarques Récolte : Date : Rendement : Références daterécolte_codeparcelle_A daterécolte_codeparcelle_B daterécolte_codeparcelle_C Tx humidité (récolte) Tx humidité (stockage)
  • 5. Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016 Fiche visite Exploitation visitée : __________________ Date de visite : __/__/20__ Responsable de la visite : ___________________ Les fiches culturales sont disponibles et tenues à jour : oui non Les points rapportés dans la fiche culturale sont conformes au CDC et cohérents : oui non Précisez :__________________________________________________________________________ Au cours de l’année : l’agriculteur a rencontré les difficultés suivantes : Difficultés rencontrées Solutions apportées Visites de parcelles : Parcelle visitée Remarques éventuelles Une non-conformité au cahier des charges a été remarquée : oui non Précisez :___________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________________ Représentant de l’exploitation : _________________ Responsable de la visite : ______________________ Signature : Signature :
  • 6. Epeautre d’Ardenne- cahier des charges - version 28/07/2016 Fiche transformation Nom de l’exploitation : Référence stockage : Lieu et contenant de stockage : Eléments mis en place de lutte contre les nuisibles : _______________________ ___________________________________________________________________ ___________________________________________________________________ ___________________________________________________________________ ___________________________________________________________________ Quantité matière première (kg) : Décorticage le __/__/____ à ______________________________ Quantité grain décortiqués (kg): Transformation : Type transfo. Farine _____________ Farine _____________ Farine _____________ Grain Autre :_______ ______ Qté grain décort (kg) Prod. transf. (kg) Date transf. (=n°lot) __/__/____ __/__/____ __/__/____ __/__/____ __/__/____ Lieu transfo N O M B R E 500g 1kg 2.5kg 5kg 25kg