SlideShare une entreprise Scribd logo
Ver.
4.0
Ver.
4.0
CHAPITRE VI-1 :
Système d’Information
Géographique
QGIS, Eléments de SIG.
CHAPITRE VI-1 :
Système d’Information
Géographique
QGIS, Eléments de SIG.
Cours réalisé par : Prof. TAMALI Mohammed,
http://mtamali.wordpress.com
Université de Béchar | Faculté de Technologie
(ENERGARID Lab./Equipe SimulIA)
Université de Béchar
Laboratoire d’Énergétiques en Zones Arides
Équipe Modélisation & Simulation des Systèmes
PrésentationPrésentation
The University of Bechar was born in 1986 as the National Institutes of
Higher Education (INES), in 1992 it becomes University Center and on
January 1th 2007, it was ofcially declared as a university. Since then,
many research teams have seen the day. In 2011, The Laboratory for
Energetical Systems Studies Applied to Arid Zones was run by a group
of young and well motivated researchers, composed by seven
research teams, the main task was and still the solving real problems
altering arid zones, SimulIA is one of the lab teams. The workload of
SimulIA concerns modeling and simulating real systems in arid areas.
Major research areas:
Energy & Environment (Modeling & Simulation)
Application & usage of heat transfer process in arid zones
Energy usage and economy.
2D Mapping development of resources in arid zones.
the main task in the short term of SIMULIA Team, is to develop the
computer code for modeling and simulation which can be accessed
online.
Website of the laboratory team: www.univ-bechar.dz/energarid/simulia
The University of Bechar was born in 1986 as the National Institutes of
Higher Education (INES), in 1992 it becomes University Center and on
January 1th 2007, it was ofcially declared as a university. Since then,
many research teams have seen the day. In 2011, The Laboratory for
Energetical Systems Studies Applied to Arid Zones was run by a group
of young and well motivated researchers, composed by seven
research teams, the main task was and still the solving real problems
altering arid zones, SimulIA is one of the lab teams. The workload of
SimulIA concerns modeling and simulating real systems in arid areas.
Major research areas:
Energy & Environment (Modeling & Simulation)
Application & usage of heat transfer process in arid zones
Energy usage and economy.
2D Mapping development of resources in arid zones.
the main task in the short term of SIMULIA Team, is to develop the
computer code for modeling and simulation which can be accessed
online.
Website of the laboratory team: www.univ-bechar.dz/energarid/simulia
-1-1
PlanPlan
Présentations
Théorie des systèmes et Systèmique
Théorie des graphes
Substrat de base et stratification
Concepts QGIS
Géo-référencement
Système d’information (Tables)
Opérations & Manipulations ( )
Etudes de cas
Conclusions
Références
Présentations
Théorie des systèmes et Systèmique
Théorie des graphes
Substrat de base et stratification
Concepts QGIS
Géo-référencement
Système d’information (Tables)
Opérations & Manipulations ( )
Etudes de cas
Conclusions
Références
00
PrésentationsPrésentations
la communicabilité par le symbole graphique est, en
technologie le moyen le plus adapté pour mettre en
valeur une situation donnée. Les modèles graphiques sont
le langage, par excellence, pour permettre une bonne
visibilité et rendre ainsi valables les élaborations futures
des décisions.
Cet partie du cours SIG-éléments, présente une
introduction de base en termes d’éléments basiques de
SIG appliqués à l’environnement logiciel QGIS, Quantum
GIS (exemple d’application SIG Open Source).
Les objectifs de cette intervention sont la vulgarisation
des notions fondamentales de l’utilisation de QGIS.
la communicabilité par le symbole graphique est, en
technologie le moyen le plus adapté pour mettre en
valeur une situation donnée. Les modèles graphiques sont
le langage, par excellence, pour permettre une bonne
visibilité et rendre ainsi valables les élaborations futures
des décisions.
Cet partie du cours SIG-éléments, présente une
introduction de base en termes d’éléments basiques de
SIG appliqués à l’environnement logiciel QGIS, Quantum
GIS (exemple d’application SIG Open Source).
Les objectifs de cette intervention sont la vulgarisation
des notions fondamentales de l’utilisation de QGIS.
11
Théorie des systèmesThéorie des systèmes
Situation 1 : La rumeur
Situation 2 : Relation LOGEMENT/INVENTIVITÉ ARTISTIQUE
Situation 3 : Classer sous contrainte de définition les mots :
{Simulation, Observation, Modélisation, Prise
de décision, Optimisation}
Situation 4 : Effets des DONNÉES & STATISTIQUES sur une
conception architecturale.
Situation 1 : La rumeur
Situation 2 : Relation LOGEMENT/INVENTIVITÉ ARTISTIQUE
Situation 3 : Classer sous contrainte de définition les mots :
{Simulation, Observation, Modélisation, Prise
de décision, Optimisation}
Situation 4 : Effets des DONNÉES & STATISTIQUES sur une
conception architecturale.
22
Théorie des graphesThéorie des graphes
Représenter, en utilisant les graphes, la ville et ses
composantes.
Représenter, en utilisant les graphes, la ville et ses
composantes.
33
Substrat de base et stratifcationSubstrat de base et stratifcation
Source: Google Maps-Image 2015 Landsat, données cartographiques 2015 GoogleSource: Google Maps-Image 2015 Landsat, données cartographiques 2015 Google
Béchar
31.619612, -2.175550
Menu
Djorf torba
Topographie
Identification
utilisateur
Repères & Orientation
La photo ci-contre (source
Google Maps), inclue, par sa:
- Dimension espace
- Texture (couleur, tons)
- Compositions (Topo)
- Orientation, échelle
- Localisation (Géo-position)
- Canal (fréquences)
- Sur-chargement (données)
Une information riche pouvant
être exploitée à des fins utiles
diverses.
Cette photo prise par un moyen
satellite, représente le référentiel
topographique de base sur quoi
seront effectués beaucoup
d’études et tâches.
La photo ci-contre (source
Google Maps), inclue, par sa:
- Dimension espace
- Texture (couleur, tons)
- Compositions (Topo)
- Orientation, échelle
- Localisation (Géo-position)
- Canal (fréquences)
- Sur-chargement (données)
Une information riche pouvant
être exploitée à des fins utiles
diverses.
Cette photo prise par un moyen
satellite, représente le référentiel
topographique de base sur quoi
seront effectués beaucoup
d’études et tâches.
44
Source: Google Maps-Image 2015 Landsat, données cartographiques 2015 Google
Béchar/Topo
31.619612, -
2.175550
Béchar/Relief
Béchar/Fonctionnel
Béchar/3D
Béchar/Prolongement Oued
Plan de
base
Axe
stratifcation
Substrat de base et stratifcationSubstrat de base et stratifcation
CoucheInformation
insérée sur la
couche
55
Concepts QGISConcepts QGIS
QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information
géographique (SIG), présente une foule de fonctionnalités.
QGIS permet à l’utilisateur de définir un système de coordonnées de référence (SCR)
par défaut et pour l’ensemble des projets. Les SCR disponibles dans QGIS sont
basés sur ceux définis par l’EPSG (European Petroleum Survey Group) et
l’Institut National Géographique (IGNF) et sont en grande partie extraits des tables
spatiales de référence de GDAL. Les identifiants EPSG sont présents dans la base
de données et peuvent être utilisés pour définir un SCR dans QGIS.
QGIS peut utiliser une carte de base, obtenue sous tous les formats connus (raster,
vectoriel, Les données spatiales en ligne diffusées comme services web de l’OGC qui
incluent le WMS, WMTS, WCS, WFS et WFS-T et les tables de données SGBD-S
(MySQL, PostGIS, Oracle Spatial, …).
Il permet de juxtaposer aux cartes de BASE, des couches selon une stratification
fonctionnelle déduite ou saisie.
Les interrogations du système d’information GEOREFERENCÉ devient l’outil par
excellence en terme moyen propre pour l’aide à la décision.
QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information
géographique (SIG), présente une foule de fonctionnalités.
QGIS permet à l’utilisateur de définir un système de coordonnées de référence (SCR)
par défaut et pour l’ensemble des projets. Les SCR disponibles dans QGIS sont
basés sur ceux définis par l’EPSG (European Petroleum Survey Group) et
l’Institut National Géographique (IGNF) et sont en grande partie extraits des tables
spatiales de référence de GDAL. Les identifiants EPSG sont présents dans la base
de données et peuvent être utilisés pour définir un SCR dans QGIS.
QGIS peut utiliser une carte de base, obtenue sous tous les formats connus (raster,
vectoriel, Les données spatiales en ligne diffusées comme services web de l’OGC qui
incluent le WMS, WMTS, WCS, WFS et WFS-T et les tables de données SGBD-S
(MySQL, PostGIS, Oracle Spatial, …).
Il permet de juxtaposer aux cartes de BASE, des couches selon une stratification
fonctionnelle déduite ou saisie.
Les interrogations du système d’information GEOREFERENCÉ devient l’outil par
excellence en terme moyen propre pour l’aide à la décision.
66
Concepts QGISConcepts QGIS
QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information
géographique (SIG), est l’une des composantes par l’équipe de développement
derrière, de l’OSGeo (Open Source Geospatial Foundation). Ce groupe lie toutes
les équipes qui développent des logiciels Open Source pour des utilisation SIG.
L’OSGeo procure à ses partenaires financements, organisations et supports légaux.
Ce partenariat est lisible à travers les rencontres et conférences, la collaboration
et partageabilité des ressources, la mise en utilisation libre des geodatas et
finalement défendre les intérêts.
Les projets OSGeo sont nombreux;
Editeur Web de carte
deegree, geomajas, GeoMOOSE, GeoServer, Mapbender, MapBuilder, MapFish,
MapGuide Open Source, MapServer, OpenLayers,
Applications de bureau
GRASS GIS, Marble, QGIS,
Librairies Geo-spatiale
FDO, GDAL/OGR, GEOS, GeoTools, OSSIM, PostGIS
QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information
géographique (SIG), est l’une des composantes par l’équipe de développement
derrière, de l’OSGeo (Open Source Geospatial Foundation). Ce groupe lie toutes
les équipes qui développent des logiciels Open Source pour des utilisation SIG.
L’OSGeo procure à ses partenaires financements, organisations et supports légaux.
Ce partenariat est lisible à travers les rencontres et conférences, la collaboration
et partageabilité des ressources, la mise en utilisation libre des geodatas et
finalement défendre les intérêts.
Les projets OSGeo sont nombreux;
Editeur Web de carte
deegree, geomajas, GeoMOOSE, GeoServer, Mapbender, MapBuilder, MapFish,
MapGuide Open Source, MapServer, OpenLayers,
Applications de bureau
GRASS GIS, Marble, QGIS,
Librairies Geo-spatiale
FDO, GDAL/OGR, GEOS, GeoTools, OSSIM, PostGIS
77
Concepts QGISConcepts QGIS
QGIS, existe en plusieurs versions:
QGIS Desktop
Version de bureau
QGIS Browser
Version navigateur
QGIS Server
Version serveur SIG
QGIS Web Client
Version client internet
QGIS Android
Version spéciale pour téléphone mobile Androïd
QGIS est un logiciel développé sous l’environnement Qt.
QGIS, existe en plusieurs versions:
QGIS Desktop
Version de bureau
QGIS Browser
Version navigateur
QGIS Server
Version serveur SIG
QGIS Web Client
Version client internet
QGIS Android
Version spéciale pour téléphone mobile Androïd
QGIS est un logiciel développé sous l’environnement Qt. 88
SIG, Concepts de base (Rappel)SIG, Concepts de base (Rappel)
Les informations ainsi que leur parcours ancien ou nouveau sont en liés dans un cycle de
vie qui fait que ces mêmes informations évoluent et changent de consistance, de volume et
de pertinence.
Les informations ainsi que leur parcours ancien ou nouveau sont en liés dans un cycle de
vie qui fait que ces mêmes informations évoluent et changent de consistance, de volume et
de pertinence.
Cycle
de vie
Collect
e
Interactio
n
Réinjectio
n
SGBD
99
Géo-référencementGéo-référencement
Définition
Le géo-référencement consiste en l’attribution de coordonnées X et
Y (notées en DMS (dd mm ss.ss), DD (dd.dd) ou en coordonnées
projetées (mmmm.mm)) qui correspondent au point sélectionné sur
le support pris comme base, deux procédures peuvent être
suivies :
• Par l’image raster : saisies manuellement (p. ex., les graticules –
latitude et longitude).
• Relativement à des données déjà géo-référencées. Il peut s’agir
de données vecteur ou raster où figurent les mêmes
objets/entités que sur le support à géo-référencer et dans le
même système de projection. Dans ce cas, vous pouvez
renseigner les coordonnées en cliquant sur les données de
référence chargées dans la carte principale de QGIS.
La procédure standard pour le géo-référencement d’une image
implique la sélection de plusieurs points sur le raster, en spécifiant
leurs coordonnées et en choisissant la transformation appropriée.
En se basant sur les paramètres entrés et les données, l’extension
calculera les paramètres du fichier “world” (Espace de référence).
Plus il y a de coordonnées fournies, meilleurs seront les
résultats.
Définition
Le géo-référencement consiste en l’attribution de coordonnées X et
Y (notées en DMS (dd mm ss.ss), DD (dd.dd) ou en coordonnées
projetées (mmmm.mm)) qui correspondent au point sélectionné sur
le support pris comme base, deux procédures peuvent être
suivies :
• Par l’image raster : saisies manuellement (p. ex., les graticules –
latitude et longitude).
• Relativement à des données déjà géo-référencées. Il peut s’agir
de données vecteur ou raster où figurent les mêmes
objets/entités que sur le support à géo-référencer et dans le
même système de projection. Dans ce cas, vous pouvez
renseigner les coordonnées en cliquant sur les données de
référence chargées dans la carte principale de QGIS.
La procédure standard pour le géo-référencement d’une image
implique la sélection de plusieurs points sur le raster, en spécifiant
leurs coordonnées et en choisissant la transformation appropriée.
En se basant sur les paramètres entrés et les données, l’extension
calculera les paramètres du fichier “world” (Espace de référence).
Plus il y a de coordonnées fournies, meilleurs seront les
résultats.
Les traitements qui suivront feront référence
l’espace définit par cette opération de géo-
référencement.
La pertinence du système d’information
dépend inévitablement de la richesse et
exactitude des données de référence fournies.
En mode d’utilisation dynamique, les prises de
décision auront un sens scientifique.
Les traitements qui suivront feront référence
l’espace définit par cette opération de géo-
référencement.
La pertinence du système d’information
dépend inévitablement de la richesse et
exactitude des données de référence fournies.
En mode d’utilisation dynamique, les prises de
décision auront un sens scientifique. 1010
Géo-référencementGéo-référencement
Définition
L'EPSG - European Petroleum Survey Group - un groupe a défini une
liste des systèmes de coordonnées géo-référencées et leur a associés
des codes pour les identifier. Ces codes sont notamment utilisés dans les
standards de l‘OGC, Open Geospatial Consortium.
Afin de faciliter le travail, la liste suivante présente quelques codes
couramment utilisés :
• 2154 : RGF93 Lambert 93
• 27561 : NTF Lambert Nord France
• 27562 : NTF Lambert Centre France
• 4326 : WGS84 world geographic 2D
Le WGS 84 (World Geodesic System 1984 est le système géodésique
mondial (révision de 1984) le plus courant, car il est encore utilisé par le
système GPS.
Les précédentes versions étaient : WGS 72 (associé au système
TRANSIT), WGS 64 et WGS 60.
Un système géodésique ne doit pas être confondu avec un type de
projection cartographique, il définit une représentation du géoïde
terrestre.
La plupart des projections pour navigation (marine ou aérienne), appelées
UTM (Transverse Universelle de Mercator) sont basées sur la référence
WGS, version de 1984.
Définition
L'EPSG - European Petroleum Survey Group - un groupe a défini une
liste des systèmes de coordonnées géo-référencées et leur a associés
des codes pour les identifier. Ces codes sont notamment utilisés dans les
standards de l‘OGC, Open Geospatial Consortium.
Afin de faciliter le travail, la liste suivante présente quelques codes
couramment utilisés :
• 2154 : RGF93 Lambert 93
• 27561 : NTF Lambert Nord France
• 27562 : NTF Lambert Centre France
• 4326 : WGS84 world geographic 2D
Le WGS 84 (World Geodesic System 1984 est le système géodésique
mondial (révision de 1984) le plus courant, car il est encore utilisé par le
système GPS.
Les précédentes versions étaient : WGS 72 (associé au système
TRANSIT), WGS 64 et WGS 60.
Un système géodésique ne doit pas être confondu avec un type de
projection cartographique, il définit une représentation du géoïde
terrestre.
La plupart des projections pour navigation (marine ou aérienne), appelées
UTM (Transverse Universelle de Mercator) sont basées sur la référence
WGS, version de 1984.
Paramètres de définition géologiquesParamètres de définition géologiques
1111
Géo-référencementGéo-référencement
Définition
Données servant à l’élaboration d’un thème astrologique. Angles
verticaux depuis l’équateur pour les Latitudes Nord et Latitudes Sud.
Les longitudes Est et Ouest sont les méridiens d’un lieu depuis le
Méridien Greenwich (méridien référent)
Définition
Données servant à l’élaboration d’un thème astrologique. Angles
verticaux depuis l’équateur pour les Latitudes Nord et Latitudes Sud.
Les longitudes Est et Ouest sont les méridiens d’un lieu depuis le
Méridien Greenwich (méridien référent)
Paramètres de définition Latitude/Longitude
1212
Système d’information (Tables)Système d’information (Tables)
QGIS est un système d’information par définition, Les informations manipuler
sont, en plus, géo-référencées.
Les données sont structurées selon une architecture
(Support de base géoréférencé + autant de Couches fonctionnelles)
Les différentes couches utilisent un système de symbologie pouvant être
personnalisé.
QGIS est un système d’information par définition, Les informations manipuler
sont, en plus, géo-référencées.
Les données sont structurées selon une architecture
(Support de base géoréférencé + autant de Couches fonctionnelles)
Les différentes couches utilisent un système de symbologie pouvant être
personnalisé.
Support de base
Couche cours d’eau Souris
Loupe
Souris
Loupe
Initialisation
d’une couche
Initialisation
d’une couche
Edition vue
aérienne QGIS
Edition vue
aérienne QGIS
1313
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
Interface
de QGIS
Interface
de QGIS
Défnir le
système de
projection CRS
Défnir le
système de
projection CRS
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
1414
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Interface
de QGIS
Interface
de QGIS
Défnition
PROJET
Défnition
PROJET Choix du
référencement
Choix du
référencement
Boite de dialogue
ASTUCES
Boite de dialogue
ASTUCES
A propos de QGIS
2.18
A propos de QGIS
2.18
11
22
33
44
1515
Initer le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initer le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Option Raster|
Géoréférencer (à
activer)
Option Raster|
Géoréférencer (à
activer)
Interface de
QGIS/Géo-
référenceur
Interface de
QGIS/Géo-
référenceur
Option Ouvrir
Raster
Option Ouvrir
Raster
Choix référence
WGS
Choix référence
WGS
55
66 77
88
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
1616
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
Initer le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initer le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Coordonnées
du point
repéré
Coordonnées
du point
repéré
Paramètres
Géo-référencement
Paramètres
Géo-référencement
Repérage
sous Google
Maps
Repérage
sous Google
Maps
Lancer saisie
POINTS
Lancer saisie
POINTS
99
1010
VraieVraie
1414
Point
repéré
Point
repéré1111
1212 1313
Oui
Non
Boite de
dialogue saisie
Coordonnées
Boite de
dialogue saisie
Coordonnées
1717
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
Interface
de QGIS
Interface
de QGIS
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Carte
Topographiqu
e obtenue
Carte
Topographiqu
e obtenue
1515
Barre d’état |
Cordonnées
Barre d’état |
Cordonnées
Ajouter une
COUCHE
Ajouter une
COUCHE
Défnir les
paramètres de
la couche
vectorielle
Défnir les
paramètres de
la couche
vectorielle
Ajouter les
ATTRIBUTS
Ajouter les
ATTRIBUTS
1616
1717
1818
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Accès aux
propriétés
Accès aux
propriétés
1818
Boite de dialogue
propriétés
Boite de dialogue
propriétés
Défnir le nom
de la couche
Défnir le nom
de la couche
Défnir la
référence
Défnir la
référence
1919
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
1919
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.Accès aux
STYLES
Accès aux
STYLES
2020
Type de
fonds
Type de
fonds
Attribut
représenté
Attribut
représenté
Nombre
de classes
Nombre
de classes
Basculer le
mode édition
Basculer le
mode édition
Edition d’objets
polygones
Edition d’objets
polygones
2121
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
2020
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Bassin Djorf
Torba (Nov 2015)
Bassin Djorf
Torba (Nov 2015)
1
8
1
8
Défnir les
valeurs des
attributs de
l’entité
Défnir les
valeurs des
attributs de
l’entité
Entité
obtenue
Entité
obtenue
Panneau
COUCHES
Panneau
COUCHES
2222
2323
2424
Défnir les limites
de l’entité
Défnir les limites
de l’entité
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
2121
CalculetteCalculette
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Initier le projet et le paramétrer
Saisir le support de base et le géo-référencer
Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir
Interroger le système d’information consolidé.
Bassin : Surface totale estimée
à 19.706 km² (eau) + 32.569 km²
Bassin : Surface totale estimée
à 19.706 km² (eau) + 32.569 km²
Les traitements dépendent, généralement
des opérations consignées par le cahier
des charges.
L’interrogation est fonction aussi :
• Du nombre de couches
• De la richesse en attributs
• De la signification des valeurs des
attributs saisis
• De la catégorie de la représentation
escomptée.
Les traitements dépendent, généralement
des opérations consignées par le cahier
des charges.
L’interrogation est fonction aussi :
• Du nombre de couches
• De la richesse en attributs
• De la signification des valeurs des
attributs saisis
• De la catégorie de la représentation
escomptée.
2626
Sélection de
l’entité
Sélection de
l’entité
Calcul de
surface
Calcul de
surface2525
2727
Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations
2222
Études de casÉtudes de cas
Sur une application SIG, beaucoup de cas de traitement peuvent être
considérer.
Sur une application SIG, beaucoup de cas de traitement peuvent être
considérer.
Interface de USGS
Web
(Vue de béchar)
Interface de USGS
Web
(Vue de béchar)
Interface de ArcGIS
Cloud
(Vue de Béchar)
Interface de ArcGIS
Cloud
(Vue de Béchar)
Image Google Earth
(Vue de Djorf Torba)
Image Google Earth
(Vue de Djorf Torba)
Interface GIS
Cloud Web
Mobile
Interface GIS
Cloud Web
Mobile
2323
Pour les wilayas de notre pays; en l’occurrence Béchar, de très grandes
études urgentes sont en attente, elle concernent spécifiquement, les besoins
suivants :
- Carte départementale (Wilaya/Wilaya déléguée) officielle.
- Carte sectorielle (Domaine industriel)
- Carte fonctionnelle (Zone fonctionnelle)
- Estimation de l’étendue du désert (Désertification)
- Caractérisation du patrimoine
- Carte ressources minières
- Carte des zones humides & des cours d’eau
- Carte géologique, sismique & hydrologique
- Carte ressources énergétiques
- Carte routes & Infrastructures transport
- …
Pour les wilayas de notre pays; en l’occurrence Béchar, de très grandes
études urgentes sont en attente, elle concernent spécifiquement, les besoins
suivants :
- Carte départementale (Wilaya/Wilaya déléguée) officielle.
- Carte sectorielle (Domaine industriel)
- Carte fonctionnelle (Zone fonctionnelle)
- Estimation de l’étendue du désert (Désertification)
- Caractérisation du patrimoine
- Carte ressources minières
- Carte des zones humides & des cours d’eau
- Carte géologique, sismique & hydrologique
- Carte ressources énergétiques
- Carte routes & Infrastructures transport
- …
Carte
départements
(Wilayas)
Carte
départements
(Wilayas)
Études de casÉtudes de cas 2424
Carte Départementale (Wilayas/Wilayas déléguées) officielle.
Identification :
Une carte départementale, situe d’une manière officielle et juridique les
délimitations du département considéré sur le territoire national.
Elle est identifiée par une dénomination, un territoire départemental (délimité par
rapport à la région, aux frontières avec les autres entités). Cette même zone est
caractérisé par une population (répartie entre le siège –capitale de la région- du
département et les sous zones limitrophes), une identité (culturelle et
géographique) et une couverture (une faune et une flore).
En termes d’activités, ce département est lié à des ressources qualifiant la
richesse de son sur/sous sol, ce qui permet d’envisager l’existence d’activités
humaines (Services, Industrielle, Agriculture ou autre). Cette activité dénombre,
la spécialisation du département.
Les éléments mis en évidence, constituent les attributs qui qualifieront chaque
Wilaya (département sur une carte dans un logiciel SIG).
Carte Départementale (Wilayas/Wilayas déléguées) officielle.
Identification :
Une carte départementale, situe d’une manière officielle et juridique les
délimitations du département considéré sur le territoire national.
Elle est identifiée par une dénomination, un territoire départemental (délimité par
rapport à la région, aux frontières avec les autres entités). Cette même zone est
caractérisé par une population (répartie entre le siège –capitale de la région- du
département et les sous zones limitrophes), une identité (culturelle et
géographique) et une couverture (une faune et une flore).
En termes d’activités, ce département est lié à des ressources qualifiant la
richesse de son sur/sous sol, ce qui permet d’envisager l’existence d’activités
humaines (Services, Industrielle, Agriculture ou autre). Cette activité dénombre,
la spécialisation du département.
Les éléments mis en évidence, constituent les attributs qui qualifieront chaque
Wilaya (département sur une carte dans un logiciel SIG).
Études de casÉtudes de cas
2525
Donc, chaque Wilaya est définie officiellement (Pour une utilisation SIG administrative) par :
Identification (le type de données de chaque attribut):
Identifiant : (Cet attribut est composé de Code légal, Latitude, Longitude, Altitude)
Dénomination : Appellation
Territoire : (Cet attribut est composé de Surface, Limites)
Population : (Cet attribut est composé de Nombre, Tributs, Langue parlée)
Identité : (Cet attribut est composé de Géographie, Ethnologie)
Faune : (Cet attribut est composé de Famille, Nombre moyen)
Flore : (Cet attribut est composé de famille, Etendue).
Spécialisation : (Cet attribut est composé de Type, Taux d’intégration)
L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant :
Code légal (A), Latitude (F), Longitude (F), Altitude (F), Dénomination (A), Surface (F), Limites (A),
Nombre habitants (N), Tributs (A), Langue parlée (A), famille Géographique (A), Famille
ethnologique (A), Famille faune (A), Nombre moyen faune (N), Famille flore (A), Etendue moyenne
flore (F), Activité spécifique (A), Taux d’intégration (F).
Donc, chaque Wilaya est définie officiellement (Pour une utilisation SIG administrative) par :
Identification (le type de données de chaque attribut):
Identifiant : (Cet attribut est composé de Code légal, Latitude, Longitude, Altitude)
Dénomination : Appellation
Territoire : (Cet attribut est composé de Surface, Limites)
Population : (Cet attribut est composé de Nombre, Tributs, Langue parlée)
Identité : (Cet attribut est composé de Géographie, Ethnologie)
Faune : (Cet attribut est composé de Famille, Nombre moyen)
Flore : (Cet attribut est composé de famille, Etendue).
Spécialisation : (Cet attribut est composé de Type, Taux d’intégration)
L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant :
Code légal (A), Latitude (F), Longitude (F), Altitude (F), Dénomination (A), Surface (F), Limites (A),
Nombre habitants (N), Tributs (A), Langue parlée (A), famille Géographique (A), Famille
ethnologique (A), Famille faune (A), Nombre moyen faune (N), Famille flore (A), Etendue moyenne
flore (F), Activité spécifique (A), Taux d’intégration (F).
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 2626
Donc chaque Wilaya est définie officiellement par .
Récapitulant (le type de données de chaque attribut):
L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant :
1. Code légal (A), 16. Etendue moyenne flore (F),
2. Latitude (F), 17. Activité spécifique (A),
3. Longitude (F), 18. Taux d’intégration (F).
4. Altitude (F),
5. Dénomination (A),
6. Surface (F),
7. Limites (A),
8. Nombre habitants (N),
9. Tributs (A),
10. Langue parlée (A),
11. Famille Géographique (A),
12. Famille ethnologique (A),
13. Famille faune (A),
14. Nombre moyen faune (N),
15. Famille flore (A),
Donc chaque Wilaya est définie officiellement par .
Récapitulant (le type de données de chaque attribut):
L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant :
1. Code légal (A), 16. Etendue moyenne flore (F),
2. Latitude (F), 17. Activité spécifique (A),
3. Longitude (F), 18. Taux d’intégration (F).
4. Altitude (F),
5. Dénomination (A),
6. Surface (F),
7. Limites (A),
8. Nombre habitants (N),
9. Tributs (A),
10. Langue parlée (A),
11. Famille Géographique (A),
12. Famille ethnologique (A),
13. Famille faune (A),
14. Nombre moyen faune (N),
15. Famille flore (A),
Sur le substrat de base, une couche est ajoutée
avec les définitions des attributs ci-contre.
Selon la spécificité de l’étude finale escomptée,
des couches peuvent être insérées afin de
segmenter, d’une manière ordonnée, les
informations à recueillir et ainsi permettre des
interrogations intelligentes.
Sur le substrat de base, une couche est ajoutée
avec les définitions des attributs ci-contre.
Selon la spécificité de l’étude finale escomptée,
des couches peuvent être insérées afin de
segmenter, d’une manière ordonnée, les
informations à recueillir et ainsi permettre des
interrogations intelligentes.
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
2727
Sur le site Internet du Ministère des travaux Publics
Date et heureDate et heure
Richesse des information fait que la base
de données SIG résultante augmente dons
son caractère d’interopérabilité et permet,
en conséquence, une collaboration étendue
entre plus d’un intervenant.
C’est le caractère attendu d’un SIG.
Richesse des information fait que la base
de données SIG résultante augmente dons
son caractère d’interopérabilité et permet,
en conséquence, une collaboration étendue
entre plus d’un intervenant.
C’est le caractère attendu d’un SIG.
Cours d’eau,
étude sur
GIS Cloud
Cours d’eau,
étude sur
GIS Cloud
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
2828
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
https://www.google.dz/maps/place/Béchar
Repérage dans
Google maps
Repérage dans
Google maps
Cette même carte peut faire
objet de couche additionnelle
dans QGIS.
Nus pouvons déterminer les
coordonnées exactes GPS de
chaque point des frontières et
ainsi charger ces nœuds
correspondants dans QGIS.
Ce qui donnera pour la couche
DEPARTEMENT, un sens
informatif relatif à la requête
faite en premier lieu.
Il faut ajouter à URL
…/maps/place/wilaya+X
X étant la dénomination de la
Wilaya à considérer.
Cette même carte peut faire
objet de couche additionnelle
dans QGIS.
Nus pouvons déterminer les
coordonnées exactes GPS de
chaque point des frontières et
ainsi charger ces nœuds
correspondants dans QGIS.
Ce qui donnera pour la couche
DEPARTEMENT, un sens
informatif relatif à la requête
faite en premier lieu.
Il faut ajouter à URL
…/maps/place/wilaya+X
X étant la dénomination de la
Wilaya à considérer.
2929
Sur le site Internet du Ministère des travaux Publics
Richesse des information fait que la base
de données SIG résultante augmente
dons son caractère d’interopérabilité et
permet, en conséquence, une
collaboration étendue entre plus d’un
intervenant.
C’est le caractère attendu d’un SIG.
Richesse des information fait que la base
de données SIG résultante augmente
dons son caractère d’interopérabilité et
permet, en conséquence, une
collaboration étendue entre plus d’un
intervenant.
C’est le caractère attendu d’un SIG.
Saisie des
attributs
Saisie des
attributs
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3030
Chargement des
valeurs des attributs
Chargement des
valeurs des attributs
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
Entité
saisie
Entité
saisie
3131
Beaucoup d’établissements fournissent les données SIG. Ce sont
des serveurs d’OpenData pour des profits non commerciaux.
La liste suivante montre une foule de serveurs en ligne qui
peuvent délivrer des données qui concernent des zones
spécifiques.
•
Natural Earth - Vector
•
Natural Earth - Raster
•
Global Map
•
DIVA-GIS Country Data (probablement le plus simple)
•
UNEP GEOdata
•
Koordinates
•
MapCruzin
•
European Environment Agency
…
Beaucoup d’établissements fournissent les données SIG. Ce sont
des serveurs d’OpenData pour des profits non commerciaux.
La liste suivante montre une foule de serveurs en ligne qui
peuvent délivrer des données qui concernent des zones
spécifiques.
•
Natural Earth - Vector
•
Natural Earth - Raster
•
Global Map
•
DIVA-GIS Country Data (probablement le plus simple)
•
UNEP GEOdata
•
Koordinates
•
MapCruzin
•
European Environment Agency
…
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
DIVA GIS
plateforme
DIVA GIS
plateforme
3232
Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya),
Les données existantes en ligne permettent de faciliter la
tâche. Les couches (calques) suivants sont téléchargeables
à volonté.
- Administrative
- Population
- Les altitudes max
- L’eau
- Les cours d’eau
- Les routes
- Les chemins de fer
- Places avec nom & coordonnées
- …
Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya),
Les données existantes en ligne permettent de faciliter la
tâche. Les couches (calques) suivants sont téléchargeables
à volonté.
- Administrative
- Population
- Les altitudes max
- L’eau
- Les cours d’eau
- Les routes
- Les chemins de fer
- Places avec nom & coordonnées
- …
Liste des
couches
Liste des
couches
Délimitation
administrative
Mondiale
Délimitation
administrative
Mondiale
Choix du
critère
Choix du
critère
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) Choix du
pays
Choix du
pays
3333
Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya),Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya),
Découpage
Administratif
Découpage
Administratif
Sur la base de 48
Wilayas
Sur la base de 48
Wilayas
Table des
attributs
Table des
attributs
Wilaya avec
mention de la
désignation
Wilaya avec
mention de la
désignation
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3434
La couche cours d’eau et réservoir naturel d’eauLa couche cours d’eau et réservoir naturel d’eau
Wilaya
avec
mention de
la
désignation
Wilaya
avec
mention de
la
désignation
Paramètre de
Oued Guir
Paramètre de
Oued Guir
Zoom sur la
Wilaya de Béchar
Zoom sur la
Wilaya de Béchar
Zone de
Oued Guir
Zone de
Oued Guir
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3535
La couche cours d’eau et réservoir naturel d’eau en plus des
infrastructure routes.
La couche cours d’eau et réservoir naturel d’eau en plus des
infrastructure routes.
Algérie vue avec
ses routes
Algérie vue avec
ses routes
Route
nationale
No 6
Route
nationale
No 6
Algérie vue avec ses
réservoir d’eau
Algérie vue avec ses
réservoir d’eau
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3636
La couche infrastructure des chemins de fer.La couche infrastructure des chemins de fer.
Voie ferrée
Béchar/Oran
Voie ferrée
Béchar/Oran
Algérie vue avec ses voies de Chemins de fer, à
remarquer la distribution entre Nord et Sud.
Algérie vue avec ses voies de Chemins de fer, à
remarquer la distribution entre Nord et Sud.
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3737
La couche altitudesLa couche altitudes
Algérie vue avec ses
altitude de 50 à 1541m
Algérie vue avec ses
altitude de 50 à 1541m
La chaine
montagneuse El
Atlas Sud
La chaine
montagneuse El
Atlas Sud
A remarquer l’utilisation
des couleurs selon
l’intensité
A remarquer l’utilisation
des couleurs selon
l’intensité
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3838
La couche distribution de la population sur le territoire
national et Nord-Africain.
Algérie vue selon la répartition des
habitants en Hab/km2
Algérie vue selon la répartition des
habitants en Hab/km2
Répartition faite sur
échelle de 0-186
habitants/km2
.
Répartition faite sur
échelle de 0-186
habitants/km2
.
Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I)
3939
Un autre catégorie de traitement passible d’être effectuer sur QGIS et ses environnement logiciel.
En terme de personnalisation, le travail sur la caractérisation des couches vecteurs et leurs attributs,
améliore distinctement le rendu global de la carte finale à obtenir et de l’utilisation à faire avec.
Un autre catégorie de traitement passible d’être effectuer sur QGIS et ses environnement logiciel.
En terme de personnalisation, le travail sur la caractérisation des couches vecteurs et leurs attributs,
améliore distinctement le rendu global de la carte finale à obtenir et de l’utilisation à faire avec.
Type de source :
Répertoire
Type de source :
Répertoire
Choix du cheminChoix du chemin
Sélection de la couche
administrative (Wilaya)
Sélection de la couche
administrative (Wilaya)
Algérie vue administrative
par Wilaya
Algérie vue administrative
par WilayaLe résultat obtenu représente la répartition en Wilaya avec
une texture unie. Cette organisation peut être structurée par
rapport à l’intensité de valeur d’un attribut donné à choisir.
Le résultat obtenu représente la répartition en Wilaya avec
une texture unie. Cette organisation peut être structurée par
rapport à l’intensité de valeur d’un attribut donné à choisir.
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II)
4040
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevée. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses niveaux,
déterminera le rendu final.
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevée. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses niveaux,
déterminera le rendu final.
Paramètres
linguistique
Paramètres
linguistique
SymbologieSymbologie
Motif de
remplissage
courant
Motif de
remplissage
courant
Choix de la
couleur
Choix de la
couleur
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4141
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le
rendu final.
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le
rendu final.
Motif de
remplissage
courant
Motif de
remplissage
courant
Choix de la
palette de
couleur
Choix de la
palette de
couleur
Sélection
symbologie
Sélection
symbologie
Critère de
classement parmi
attributs
Critère de
classement parmi
attributs
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4242
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le
rendu final.
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le
rendu final.
AttributsAttributs
OpérationsOpérations
ValeursValeurs
Requête SQLRequête SQL
Filtrage des
sous couches
Filtrage des
sous couches
Wilaya de Béchar
(fltrée)
Wilaya de Béchar
(fltrée)
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4343
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le
rendu final.
Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de
visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le
rendu final.
Chargement
couches eau
Chargement
couches eau
Requête SQLRequête SQL
Wilaya de Béchar (fltrée)
Avec cours d’eau
Wilaya de Béchar (fltrée)
Avec cours d’eau
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4444
L’étiquetage et les requête sélective permettent d’avoir un rendu personnaliséL’étiquetage et les requête sélective permettent d’avoir un rendu personnalisé
CaractéristiquesCaractéristiques
Wilaya de Béchar (fltrée)
Avec cours d’eau
Etiqueté
Wilaya de Béchar (fltrée)
Avec cours d’eau
Etiqueté
Requête SQLRequête SQL
EtiquêteEtiquêteEtiquèteEtiquète
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II)
4545
La décoration cartographique permet de préparer la carte obtenu pour l’éditionLa décoration cartographique permet de préparer la carte obtenu pour l’édition
Paramètres de
visibilité
Paramètres de
visibilité
CopyrightCopyright
EchelleEchelle
Direction
Nord
Direction
Nord
AperçuAperçu
Wilaya de Béchar (fltrée)
(cours d’eau) avec
Décoration cartographique
Wilaya de Béchar (fltrée)
(cours d’eau) avec
Décoration cartographique
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4646
Le composeur prépare les vues à imprimer ou sauvegarder en tant que fichiers PDF, Image ou SVGLe composeur prépare les vues à imprimer ou sauvegarder en tant que fichiers PDF, Image ou SVG
Copyrig
ht
Copyrig
ht
Directio
n Nord
Directio
n Nord
AperçuAperçu
Panneau de
paramétrage
Panneau de
paramétrage
Instanciation de
nouveau
composeur
Instanciation de
nouveau
composeur
Wilaya de Béchar (fltrée)
(cours d’eau) avec
Reprise sous composeur de carte
Wilaya de Béchar (fltrée)
(cours d’eau) avec
Reprise sous composeur de carte
Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II)
4747
Méthodologie de traitement de cas par les SIG :
L’aboutissement d’un plan de charges établi en raison d’une requête dont le sujet est relatif à la résolution
d’une question ayant trait à une modélisation graphique où les objets sont liés à un géo-référencement, est
beaucoup dépendant de la méthodologie de prise en main du sujet.
Les carte des données altitudes sont d’une grande importance.
Méthodologie de traitement de cas par les SIG :
L’aboutissement d’un plan de charges établi en raison d’une requête dont le sujet est relatif à la résolution
d’une question ayant trait à une modélisation graphique où les objets sont liés à un géo-référencement, est
beaucoup dépendant de la méthodologie de prise en main du sujet.
Les carte des données altitudes sont d’une grande importance.
Choix de l’endroit à acquérir
en tant que zone à interêt
Choix de l’endroit à acquérir
en tant que zone à interêt
Base de données
Japonaise pour
les DEM
Base de données
Japonaise pour
les DEM
Base de données
Américaine pour
les DEM
Base de données
Américaine pour
les DEM
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) 4848
Les cartes DEM (Data Elevation Model), c’est des cartes qui intégrent la situation des altitudesLes cartes DEM (Data Elevation Model), c’est des cartes qui intégrent la situation des altitudes
Fenêtre de Google Earth avec
cadrage sur la ville de
Béchar.
Fenêtre de Google Earth avec
cadrage sur la ville de
Béchar.
Traces des points
sélectionnés
Traces des points
sélectionnés
Outils (PATH) pour
le Ajout et traçage
de pistes
Outils (PATH) pour
le Ajout et traçage
de pistes
Défnition de la
nouvelle piste
BECHAR
Défnition de la
nouvelle piste
BECHAR
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III)
4949
Valeur des
altitudes NULLE
Valeur des
altitudes NULLE
Mise à jour des
Altitudes/Internet
Mise à jour des
Altitudes/Internet
Colonne des Altitudes
mises à jour
Colonne des Altitudes
mises à jour
Données importées
dans MS Excel (Lat,
Long, Alt)
Données importées
dans MS Excel (Lat,
Long, Alt)
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III)
5050
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III)
Les données saisies dans des fichiers
sont victimes de la personnalisation des
paramètres régionaux du système
d’exploitation.
Les données saisies dans des fichiers
sont victimes de la personnalisation des
paramètres régionaux du système
d’exploitation.
Instanciation de nouvelle
couche à partir d’un fchier
CSV
Instanciation de nouvelle
couche à partir d’un fchier
CSV
Données exportés de MS
Excel (Lat, Long, Alt)
Données exportés de MS
Excel (Lat, Long, Alt)
Colonnes de
données importées
Colonnes de
données importées
Séparateur (;) du
fchier BECHAR.csv
Séparateur (;) du
fchier BECHAR.csv
Bouton CSV
barre d’outils
Bouton CSV
barre d’outils 5151
Attribut référenceAttribut référence
Sauvegarde de la
grille dans DEM.tif
Sauvegarde de la
grille dans DEM.tif
Application script
de discrétisation
Application script
de discrétisation
Résultat après calcul selon le
script choisi
Résultat après calcul selon le
script choisi
Résultat après choix de l’attribut de
couleur dans un dégradé
Résultat après choix de l’attribut de
couleur dans un dégradé
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III)
Points saisis,
reportés dans QGIS
Points saisis,
reportés dans QGIS
5252
Choix du script de
calcul des contours
Choix du script de
calcul des contours
Couche grilleCouche grille
Nouveau attribut :
ELEVATION
Nouveau attribut :
ELEVATION
Séparation des
lignes
équipotentielles
Séparation des
lignes
équipotentielles
Résultat après le
calcul des contours
Résultat après le
calcul des contoursDernier résultatDernier résultat
Ligne contourLigne contour
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III)
5353
Résultat avec
étiquetage: Altitude
Résultat avec
étiquetage: Altitude
Résultat tel qu’il
apparaîtra sur le
Composeur de cartes
Résultat tel qu’il
apparaîtra sur le
Composeur de cartes
Statistiques/AltitudesStatistiques/Altitudes
Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III)
5454
Le mode serveur repose sur les mêmes librairie du projet QGIS en
adoptant le profil de WMS (Web Map Service) publié par l’Open
Geospatial Consortium (OGC). QGIS offre encore un service WFS (Web
Feature Service)
Le service déployé est interrogeable par des requêtes HTTP, envoyées
via un navigateur Internet. Il reçoit l’objet de la demande et y répond
en envoyant une image RASTER des cartes de sa base de données
dont il dispose.
Les cartes sont préparées d’avance dans QGIS ou tout autre application
capable de faire des traitements et des génération de carte
personnalisables.
Toute ou partie de ces carte sera servie via protocole HTTP sur
Internet, faisant profiter, ainsi, le client de toute la mobilité des
consultations des cartes.
S’autres plateforme existent telles que :
Leaflet
Openlayers 3
Geoserver
MapServer
GIS Cloud
…
Le mode serveur repose sur les mêmes librairie du projet QGIS en
adoptant le profil de WMS (Web Map Service) publié par l’Open
Geospatial Consortium (OGC). QGIS offre encore un service WFS (Web
Feature Service)
Le service déployé est interrogeable par des requêtes HTTP, envoyées
via un navigateur Internet. Il reçoit l’objet de la demande et y répond
en envoyant une image RASTER des cartes de sa base de données
dont il dispose.
Les cartes sont préparées d’avance dans QGIS ou tout autre application
capable de faire des traitements et des génération de carte
personnalisables.
Toute ou partie de ces carte sera servie via protocole HTTP sur
Internet, faisant profiter, ainsi, le client de toute la mobilité des
consultations des cartes.
S’autres plateforme existent telles que :
Leaflet
Openlayers 3
Geoserver
MapServer
GIS Cloud
…
Études de cas (Exemple IÉtudes de cas (Exemple IÉtudes de cas (Exemple IV)Études de cas (Exemple IV)
5555
Pour l’installation (sous Windows)
L’installateur personnalisé offre la particularité de choisir les
options à ajouter à un projet d’installation.
Pour l’installation (sous Windows)
L’installateur personnalisé offre la particularité de choisir les
options à ajouter à un projet d’installation.
Études de cas (Exemple IV)Études de cas (Exemple IV)
5656
WOLFRAM Mathematica Online offre un plateforme de manipulation des
carte au sens des SIG très élaborée. Elle permet, à l’aide d’un ensemble de
requête MACROs, de fournir des cartes issues de la base de données
Internationales
WOLFRAM Mathematica Online offre un plateforme de manipulation des
carte au sens des SIG très élaborée. Elle permet, à l’aide d’un ensemble de
requête MACROs, de fournir des cartes issues de la base de données
Internationales
Études de cas (Exemple IV)Études de cas (Exemple IV)
5757
Comme tout logiciel, QGIS, implémente des fonctionnalités avancée. Ces potentialités
permettent aux développeurs de déployer de lourdes applications.
La recommandation pour pouvoir étendre ces capacités, est disponible à
travers l’installation de nouvelles extensions (compatible avec ses besoins).
Quelques idées :
- Cartographie à portée de main
- Opérations mathématique entre couches/calque
- Carte DEM (Data Elevation Model)
- Projection 3D facile des cartes
- Monitoring temporel d’évenements sur espace géographique
- Extrapolation des fonctionnalités par le langage Pyhon
- Ecriture de nouveaux modules/extensions C/C++, Fortran ou Python
- Gestion Géo-Hydrique des espaces
- Déploiement de la cartographie produite sur environnement Web
- Monitoring en temps réel de processus
- Aménagement du patrimoine matériel/immatériel
……..
Comme tout logiciel, QGIS, implémente des fonctionnalités avancée. Ces potentialités
permettent aux développeurs de déployer de lourdes applications.
La recommandation pour pouvoir étendre ces capacités, est disponible à
travers l’installation de nouvelles extensions (compatible avec ses besoins).
Quelques idées :
- Cartographie à portée de main
- Opérations mathématique entre couches/calque
- Carte DEM (Data Elevation Model)
- Projection 3D facile des cartes
- Monitoring temporel d’évenements sur espace géographique
- Extrapolation des fonctionnalités par le langage Pyhon
- Ecriture de nouveaux modules/extensions C/C++, Fortran ou Python
- Gestion Géo-Hydrique des espaces
- Déploiement de la cartographie produite sur environnement Web
- Monitoring en temps réel de processus
- Aménagement du patrimoine matériel/immatériel
……..
Études de cas (autres)Études de cas (autres)
5858
Dans ce qui suit, nous utiliserons quelques extensions pour des gestions avancée.
Cas de Time Manager :
Cette extension permet le rendu dynamique de données spatiales auxquelles est
rataché un évenement en fonction du temps. Pour cela, l’une des colonnes des
attributs doit être une indication à la variable temps.
Dans ce qui suit, nous utiliserons quelques extensions pour des gestions avancée.
Cas de Time Manager :
Cette extension permet le rendu dynamique de données spatiales auxquelles est
rataché un évenement en fonction du temps. Pour cela, l’une des colonnes des
attributs doit être une indication à la variable temps.
Entité liée au temps
Études de cas (Exemple V)Études de cas (Exemple V)
5959
Le Géo-processing est l’un des traitements les plus importants dans QGIS, ils procure
à la plateforme SIG, une indépendance en terme d’opérations mathématiques à
appliquer sur une même interface de dessin.
Les opérations inter/sur des images Raster sont beaucoup utiles, surtout si l’on
cherche à déterminer des effets d’ombre ou de hauteur qui sont par défaut
indisponible, à partir d’images JPEG/PNG
Le Géo-processing est l’un des traitements les plus importants dans QGIS, ils procure
à la plateforme SIG, une indépendance en terme d’opérations mathématiques à
appliquer sur une même interface de dessin.
Les opérations inter/sur des images Raster sont beaucoup utiles, surtout si l’on
cherche à déterminer des effets d’ombre ou de hauteur qui sont par défaut
indisponible, à partir d’images JPEG/PNG
Image capturée de
Google map
Image après
Traitement RELIEF
Études de cas (Exemple VI)Études de cas (Exemple VI)
6060
Topographie du
Continent Africain
Image DEM
Nord-Afrique
L’extraction de l’information des
images Raster est l’une des
fonctions les plus utilisées.
D’une image de type GeoTiff DEM
(Data Elevation Model), les
caractéristiques X,Y et Z sont
présentes dans le fichier image,
chose qui facilite la récupération et
par suite la transformation en effet
3D d’une hauteur.
Ces traitements s’étalent de la
détection des pentes à la
détermination des basins versants
ou la mise en valeur des contours.
(Image ci-contre obtenue à partir de la
plateforme OpenStreetMap Exportation).
L’extraction de l’information des
images Raster est l’une des
fonctions les plus utilisées.
D’une image de type GeoTiff DEM
(Data Elevation Model), les
caractéristiques X,Y et Z sont
présentes dans le fichier image,
chose qui facilite la récupération et
par suite la transformation en effet
3D d’une hauteur.
Ces traitements s’étalent de la
détection des pentes à la
détermination des basins versants
ou la mise en valeur des contours.
(Image ci-contre obtenue à partir de la
plateforme OpenStreetMap Exportation).
Études de cas (Exemple VII)Études de cas (Exemple VII)
6161
Topographie du
Continent Africain
Les lignes de contours
Études de cas (Exemple VIII)Études de cas (Exemple VIII)
6363
6262
Béchar+courts d’eau
(dépassement)
Les opérations mathématiques courantes sont
aussi appliables entre couches.
La soustraction, l’union et la combinaison sous
certaines conditions sont possibes sous QGIS.
Ces opérations sont applicables aux couches de
mêmes ou de différents types (Vecteur/Vecteur,
Vecteur/Raster ou Raster/Raster).
Les opérations mathématiques courantes sont
aussi appliables entre couches.
La soustraction, l’union et la combinaison sous
certaines conditions sont possibes sous QGIS.
Ces opérations sont applicables aux couches de
mêmes ou de différents types (Vecteur/Vecteur,
Vecteur/Raster ou Raster/Raster).
Études de cas (Exemple IX)Études de cas (Exemple IX)
6363
Les opérations mathématiques courantes
sont aussi appliables entre couches.
La soustraction, l’union et la combinaison
sous certaines conditions sont possibes
sous QGIS.
Ces opérations sont applicables aux
couches de mêmes ou de différents types
(Vecteur/Vecteur ou Vecteur/Raster).
Les opérations mathématiques courantes
sont aussi appliables entre couches.
La soustraction, l’union et la combinaison
sous certaines conditions sont possibes
sous QGIS.
Ces opérations sont applicables aux
couches de mêmes ou de différents types
(Vecteur/Vecteur ou Vecteur/Raster).
Algérie+plans d’eau
(dépassement)
Algérie+plans d’eau
(dépassement)
Béchar+courts d’eau
(dépassement)
Béchar+courts d’eau
(dépassement)
Couche résultatCouche résultat
Études de cas (Exemple IX)Études de cas (Exemple IX)
6464
L’opération courante a été effectuer
entre deux couches polygones
‘Béchar Administrative’ et ‘Béchar
plan d’eau’
L’opération courante a été effectuer
entre deux couches polygones
‘Béchar Administrative’ et ‘Béchar
plan d’eau’
Béchar avec
ses plans d’eau
Béchar avec
ses plans d’eau
Eiquette personnaliséeEiquette personnalisée
Études de cas (Exemple IX)Études de cas (Exemple IX)
6464
L’opération courante a été effectuer entre deux couches
l’une Raster et l’autre vecteur.
Le CLIPPING permet d’isoler une région donnée d’un
Raster en la coupant par un masque Vecteur polygone.
Le résultat est la région désignéepar la coupe
Topographique
L’opération courante a été effectuer entre deux couches
l’une Raster et l’autre vecteur.
Le CLIPPING permet d’isoler une région donnée d’un
Raster en la coupant par un masque Vecteur polygone.
Le résultat est la région désignéepar la coupe
Topographique
Béchar dans
le continent Africain
Béchar dans
le continent Africain
Béchar résultat coupeBéchar résultat coupe
Études de cas (Exemple X)Études de cas (Exemple X)
6565
Zone selectionnéeZone selectionnée
Cellule choisie
à télécharger
Cellule choisie
à télécharger
L’importation des données DEM à partir de la plateforme
USGS (https://earthexplorer.usgs.gov/) permet de rapporter
des couches incluant des informations sur la topographie
du site étudié.
L’importation des données DEM à partir de la plateforme
USGS (https://earthexplorer.usgs.gov/) permet de rapporter
des couches incluant des informations sur la topographie
du site étudié.
Études de cas (Exemple XI)Études de cas (Exemple XI)
Choix du type données,
Dans ce cas DEM
Choix du type données,
Dans ce cas DEM
6666
Image Raster
Après FUSION des cellules
Image Raster
Après FUSION des cellules
L’importation des données DEM à partir de la plateforme
USGS peut comporter des oublis à combler (cellules
omises).
L’importation des données DEM à partir de la plateforme
USGS peut comporter des oublis à combler (cellules
omises).
Même image Raster
Après Chgt canal couleur
Même image Raster
Après Chgt canal couleur
Cellule manquanteCellule manquante
Études de cas (Exemple XI)Études de cas (Exemple XI)
6767
Traitement sous
Qgis2Threejs
Traitement sous
Qgis2Threejs
L’image obtenu peut être traitée, en utilisant une multitude
de complément à installer et activer. l’exportation de rendu
3D est obtenu en utilisant le module QGIS2Threejs.
L’image obtenu peut être traitée, en utilisant une multitude
de complément à installer et activer. l’exportation de rendu
3D est obtenu en utilisant le module QGIS2Threejs.
Résultat sur navigateur
Internet
Résultat sur navigateur
Internet
Études de cas (Exemple XII)Études de cas (Exemple XII)
6868
L’utilisation de module logiciel, est quelque fois, d’un grand secours.
JOSM (http://josm.openstreetmap.de/) est une application, compatible
avec QGIS et encore complémentaire, permet de manipuler les cartes
localement avant de les exporter vers QGIS
L’utilisation de module logiciel, est quelque fois, d’un grand secours.
JOSM (http://josm.openstreetmap.de/) est une application, compatible
avec QGIS et encore complémentaire, permet de manipuler les cartes
localement avant de les exporter vers QGIS
Résultat sur navigateur
Internet
Résultat sur navigateur
Internet
Études de cas (Exemple XIII)Études de cas (Exemple XIII)
Traitement de la zone
de Béchar sous JOSM
Traitement de la zone
de Béchar sous JOSM
6969
Résultat UTMBéchar
sous QGIS
Résultat UTMBéchar
sous QGIS
Études de cas (Exemple XIV)Études de cas (Exemple XIV)
Traitement de la zone
de Béchar sous OSM
Traitement de la zone
de Béchar sous OSM
La plateforme OpenStreetMap
est une aide précieuse
(http://www.openstreetmap.org)
et surtout si on désire importer
les données complexes de la
région. Cette application est
compatible avec QGIS.
La plateforme OpenStreetMap
est une aide précieuse
(http://www.openstreetmap.org)
et surtout si on désire importer
les données complexes de la
région. Cette application est
compatible avec QGIS.
7070
Études de cas (Exemple XV)Études de cas (Exemple XV)
L’édition d’une couche vectorielle est nécessaire si on s’attend à
manipuler des entités sur des considération de détail.
L’édition d’une couche vectorielle est nécessaire si on s’attend à
manipuler des entités sur des considération de détail.Traitement de la zone
de Béchar sous OSM
Traitement de la zone
de Béchar sous OSM
Les attributs peuvent
Être par une formule
Les attributs peuvent
Être par une formule
La table des attributsLa table des attributs
Barre d’outils pour
Manipulation des entités
Barre d’outils pour
Manipulation des entités
7171
ConclusionsConclusions
De nos jours, avec l’augmentation de l’utilisation des périphériques
individuel/portable, les SIGs sont devenus accessibles en version
bureau, serveur ou même sur appareils mobiles.
Les applications SIG se réfèrent à tous les aspects de gestion et
d’utilisation de données orientés domaines par projection
géographiques numériques.
L’outil SIG reste jusqu’à lors, un outil préféré pour la conception des
idées et des simulations de situations imaginées selon des stratégies
locales ou globales.
Le but essentiel est permettre une efficacité au niveau des prise de
décision en se basant sur des données ratachées au lieux.
De nos jours, avec l’augmentation de l’utilisation des périphériques
individuel/portable, les SIGs sont devenus accessibles en version
bureau, serveur ou même sur appareils mobiles.
Les applications SIG se réfèrent à tous les aspects de gestion et
d’utilisation de données orientés domaines par projection
géographiques numériques.
L’outil SIG reste jusqu’à lors, un outil préféré pour la conception des
idées et des simulations de situations imaginées selon des stratégies
locales ou globales.
Le but essentiel est permettre une efficacité au niveau des prise de
décision en se basant sur des données ratachées au lieux.
7272
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
Fin du sixième chapitre
(Partie : Elements de QGIS & Etude d cas)
Comme nous utilisons un traitement de texte pour écrire des
documents et traiter des mots sur un ordinateur, nous pouvons
utiliser une application SIG pour traiter l’information
spatiale sur un ordinateur.
SIG est synonyme de ‘système d’information géographique’.
Comme nous utilisons un traitement de texte pour écrire des
documents et traiter des mots sur un ordinateur, nous pouvons
utiliser une application SIG pour traiter l’information
spatiale sur un ordinateur.
SIG est synonyme de ‘système d’information géographique’.
7373
L.-V. Bertallanfy, ‘General System Theory’, Edition MASSON, 1972.
http://www.qgis.org
http://www.openstreetmap.org
http://www.epsg.io
http://www.usgs.com
http://math.15873.pagesperso-orange.fr/WGS84Notice.html
https://confluence.qps.nl/pages/viewpage.action?pageId=29855173
http://www.unoosa.org/pdf/icg/2012/template/WGS_84.pdf
http://astrodinamica.altervista.org/ESU/chap02.htm
http://docs.qgis.org/2.2/fr/docs
http://www.portailsig.org/content/qgis-2-script-et-methode-pour-faire-du-georeferencement-vect
oriel
http://www.osgeo.org/
http://geoserver.org/
http://openlayers.org/
http://www.mapserver.org/
http://mapguide.osgeo.org/
http://www.osgeo.org/mapbuilder
https://en.wikipedia.org/wiki/World_Geodetic_System
http://gis.stackexchange.com/questions/80533/which-of-egm96-geoid-or-wgs84-ellipsoid-fits-the
-earth-better
Date de première édition 02/11/2015, Dernière mise à jour 20/02/2018
référencesréférences
7474

Contenu connexe

Tendances

Cours GNSS
Cours GNSSCours GNSS
Cours GNSS
Mathieu Peyréga
 
Chap VI : Les SIG, Système d'Information Géographique
Chap VI : Les SIG, Système d'Information GéographiqueChap VI : Les SIG, Système d'Information Géographique
Chap VI : Les SIG, Système d'Information Géographique
Mohammed TAMALI
 
Géomatique et grands projets d'ingénierie
Géomatique et grands projets d'ingénierieGéomatique et grands projets d'ingénierie
Géomatique et grands projets d'ingénierie
ACSG Section Montréal
 
Cartographie et SIG 2016 - Partie 1
Cartographie et SIG 2016 - Partie 1Cartographie et SIG 2016 - Partie 1
Cartographie et SIG 2016 - Partie 1
Ibrahima Sylla
 
Teledetection Sig
Teledetection SigTeledetection Sig
Teledetection Sig
Riadh Tebourbi (Ai1990)
 
L’apport du sig pour la gestion des risques naturels
L’apport du sig pour la gestion des risques naturelsL’apport du sig pour la gestion des risques naturels
L’apport du sig pour la gestion des risques naturels
hamzatarhouni
 
Cours de télédétection entrée
Cours de télédétection entréeCours de télédétection entrée
Cours de télédétection entrée
FSTT
 
1 introduction systèmes-information-géographique
1 introduction systèmes-information-géographique1 introduction systèmes-information-géographique
1 introduction systèmes-information-géographique
Afou Lazyboy
 
Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014
Ibrahima Sylla
 
Bases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGISBases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGIS
Omar El Kharki
 
Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014
Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014
Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014
Amine Ouariache
 
Bonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIGBonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIG
A/salem KEDA
 
Formation ArcGis
Formation ArcGisFormation ArcGis
Formation ArcGis
Mohamed Rahim
 
Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011
imendal
 
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de TunisMise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Firas Mejri
 
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les basesChap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Mohammed TAMALI
 
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralitésSystème d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Institut Pasteur de Madagascar
 
Formation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocFormation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets maroc
Mona Developpement
 
Les risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptxLes risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptx
ssuserf216fa
 

Tendances (20)

Cours GNSS
Cours GNSSCours GNSS
Cours GNSS
 
Chap VI : Les SIG, Système d'Information Géographique
Chap VI : Les SIG, Système d'Information GéographiqueChap VI : Les SIG, Système d'Information Géographique
Chap VI : Les SIG, Système d'Information Géographique
 
Géomatique et grands projets d'ingénierie
Géomatique et grands projets d'ingénierieGéomatique et grands projets d'ingénierie
Géomatique et grands projets d'ingénierie
 
Introduction aux sig
Introduction aux sigIntroduction aux sig
Introduction aux sig
 
Cartographie et SIG 2016 - Partie 1
Cartographie et SIG 2016 - Partie 1Cartographie et SIG 2016 - Partie 1
Cartographie et SIG 2016 - Partie 1
 
Teledetection Sig
Teledetection SigTeledetection Sig
Teledetection Sig
 
L’apport du sig pour la gestion des risques naturels
L’apport du sig pour la gestion des risques naturelsL’apport du sig pour la gestion des risques naturels
L’apport du sig pour la gestion des risques naturels
 
Cours de télédétection entrée
Cours de télédétection entréeCours de télédétection entrée
Cours de télédétection entrée
 
1 introduction systèmes-information-géographique
1 introduction systèmes-information-géographique1 introduction systèmes-information-géographique
1 introduction systèmes-information-géographique
 
Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014
 
Bases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGISBases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGIS
 
Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014
Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014
Geomatique ppt - m11 intro-cours_eg_20131014
 
Bonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIGBonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIG
 
Formation ArcGis
Formation ArcGisFormation ArcGis
Formation ArcGis
 
Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011
 
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de TunisMise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
 
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les basesChap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
 
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralitésSystème d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
 
Formation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocFormation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets maroc
 
Les risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptxLes risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptx
 

Similaire à Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS

Grille de calule
Grille de caluleGrille de calule
Grille de calule
Hadjer BENHADJ DJILALI
 
SdS wissam khalil
SdS wissam khalilSdS wissam khalil
SdS wissam khalil
wissamKHALIL3
 
NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…
NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…
NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…
VisionGÉOMATIQUE2012
 
Vision et poc EDFsur les enjeux big data
Vision et poc EDFsur les enjeux big dataVision et poc EDFsur les enjeux big data
Vision et poc EDFsur les enjeux big data
Bruno Patin
 
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Mohammed TAMALI
 
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stageRAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
Aenne Ramm
 
Avenir des grilles - F. Desprez
Avenir des grilles - F. DesprezAvenir des grilles - F. Desprez
Avenir des grilles - F. Desprez
Frederic Desprez
 
PostGIS @ Pgday.eu 2009
PostGIS @ Pgday.eu 2009PostGIS @ Pgday.eu 2009
PostGIS @ Pgday.eu 2009
Oslandia
 
Bases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGISBases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGIS
Omar El Kharki
 
Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...
Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...
Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...
FlorentKoffiKPEDENOU
 
Rapport pfe ingénieur ilyes issaoui
Rapport pfe ingénieur ilyes issaouiRapport pfe ingénieur ilyes issaoui
Rapport pfe ingénieur ilyes issaoui
Issaoui Ilyes
 
GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...
GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...
GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...
GeoInWeb
 
recherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitaires
recherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitairesrecherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitaires
recherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitaires
Desconnets Jean-Christophe
 
Intervention session1 theia2018-idsv2
Intervention session1 theia2018-idsv2Intervention session1 theia2018-idsv2
Intervention session1 theia2018-idsv2
Desconnets Jean-Christophe
 
ASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdf
ASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdfASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdf
ASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdf
xmumiao
 
ArticleMKEMCKCL_def.pdf
ArticleMKEMCKCL_def.pdfArticleMKEMCKCL_def.pdf
ArticleMKEMCKCL_def.pdf
kaouthar20
 
Compte-rendu de session
Compte-rendu de sessionCompte-rendu de session
Compte-rendu de session
kmichel69
 
Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011
imendal
 

Similaire à Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS (20)

Grille de calule
Grille de caluleGrille de calule
Grille de calule
 
SdS wissam khalil
SdS wissam khalilSdS wissam khalil
SdS wissam khalil
 
NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…
NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…
NASA WorldWind et les technologies open source au service de la géomatique…
 
Vision et poc EDFsur les enjeux big data
Vision et poc EDFsur les enjeux big dataVision et poc EDFsur les enjeux big data
Vision et poc EDFsur les enjeux big data
 
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
 
Formation sig
Formation sigFormation sig
Formation sig
 
Cloud
CloudCloud
Cloud
 
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stageRAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
 
Avenir des grilles - F. Desprez
Avenir des grilles - F. DesprezAvenir des grilles - F. Desprez
Avenir des grilles - F. Desprez
 
PostGIS @ Pgday.eu 2009
PostGIS @ Pgday.eu 2009PostGIS @ Pgday.eu 2009
PostGIS @ Pgday.eu 2009
 
Bases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGISBases de données Spatiales - POSTGIS
Bases de données Spatiales - POSTGIS
 
Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...
Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...
Annex 131_UCAD_Senegal_Implemented Course_Systèmes d’Information Géographique...
 
Rapport pfe ingénieur ilyes issaoui
Rapport pfe ingénieur ilyes issaouiRapport pfe ingénieur ilyes issaoui
Rapport pfe ingénieur ilyes issaoui
 
GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...
GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...
GeoInTalk 2010 : Luc Vaillancourt (Spatialytics) - Injection du géospatial au...
 
recherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitaires
recherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitairesrecherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitaires
recherche d'information spatio-temporelle : application aux images satellitaires
 
Intervention session1 theia2018-idsv2
Intervention session1 theia2018-idsv2Intervention session1 theia2018-idsv2
Intervention session1 theia2018-idsv2
 
ASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdf
ASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdfASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdf
ASD2020-05b-MBSE-EricThomas.pdf
 
ArticleMKEMCKCL_def.pdf
ArticleMKEMCKCL_def.pdfArticleMKEMCKCL_def.pdf
ArticleMKEMCKCL_def.pdf
 
Compte-rendu de session
Compte-rendu de sessionCompte-rendu de session
Compte-rendu de session
 
Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011
 

Plus de Mohammed TAMALI

Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdfChap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
Mohammed TAMALI
 
Chap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdfChap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdf
Mohammed TAMALI
 
Outils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & SimulationOutils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & Simulation
Mohammed TAMALI
 
Chap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoireChap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoire
Mohammed TAMALI
 
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TPInformatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Mohammed TAMALI
 
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de basesInformatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Mohammed TAMALI
 
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Mohammed TAMALI
 
Chap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec pythonChap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec python
Mohammed TAMALI
 
Universitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & InstruitUniversitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & Instruit
Mohammed TAMALI
 
Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP
Mohammed TAMALI
 
Chap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse NumeriqueChap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse Numerique
Mohammed TAMALI
 
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PVÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
Mohammed TAMALI
 
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'ExpériencesExamen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Mohammed TAMALI
 
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Mohammed TAMALI
 
CV Updated 2015
CV Updated 2015CV Updated 2015
CV Updated 2015
Mohammed TAMALI
 
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Mohammed TAMALI
 
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Mohammed TAMALI
 
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
Mohammed TAMALI
 
Chap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéairesChap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéaires
Mohammed TAMALI
 
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & SimulationCHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
Mohammed TAMALI
 

Plus de Mohammed TAMALI (20)

Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdfChap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
 
Chap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdfChap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdf
 
Outils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & SimulationOutils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & Simulation
 
Chap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoireChap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoire
 
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TPInformatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
 
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de basesInformatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
 
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
 
Chap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec pythonChap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec python
 
Universitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & InstruitUniversitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & Instruit
 
Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP
 
Chap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse NumeriqueChap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse Numerique
 
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PVÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
 
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'ExpériencesExamen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
 
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
 
CV Updated 2015
CV Updated 2015CV Updated 2015
CV Updated 2015
 
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
 
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
 
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
 
Chap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéairesChap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéaires
 
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & SimulationCHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
 

Dernier

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdfChap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
TimogoTRAORE
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 

Dernier (7)

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdfChap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 

Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS

  • 1. Ver. 4.0 Ver. 4.0 CHAPITRE VI-1 : Système d’Information Géographique QGIS, Eléments de SIG. CHAPITRE VI-1 : Système d’Information Géographique QGIS, Eléments de SIG. Cours réalisé par : Prof. TAMALI Mohammed, http://mtamali.wordpress.com Université de Béchar | Faculté de Technologie (ENERGARID Lab./Equipe SimulIA) Université de Béchar Laboratoire d’Énergétiques en Zones Arides Équipe Modélisation & Simulation des Systèmes
  • 2. PrésentationPrésentation The University of Bechar was born in 1986 as the National Institutes of Higher Education (INES), in 1992 it becomes University Center and on January 1th 2007, it was ofcially declared as a university. Since then, many research teams have seen the day. In 2011, The Laboratory for Energetical Systems Studies Applied to Arid Zones was run by a group of young and well motivated researchers, composed by seven research teams, the main task was and still the solving real problems altering arid zones, SimulIA is one of the lab teams. The workload of SimulIA concerns modeling and simulating real systems in arid areas. Major research areas: Energy & Environment (Modeling & Simulation) Application & usage of heat transfer process in arid zones Energy usage and economy. 2D Mapping development of resources in arid zones. the main task in the short term of SIMULIA Team, is to develop the computer code for modeling and simulation which can be accessed online. Website of the laboratory team: www.univ-bechar.dz/energarid/simulia The University of Bechar was born in 1986 as the National Institutes of Higher Education (INES), in 1992 it becomes University Center and on January 1th 2007, it was ofcially declared as a university. Since then, many research teams have seen the day. In 2011, The Laboratory for Energetical Systems Studies Applied to Arid Zones was run by a group of young and well motivated researchers, composed by seven research teams, the main task was and still the solving real problems altering arid zones, SimulIA is one of the lab teams. The workload of SimulIA concerns modeling and simulating real systems in arid areas. Major research areas: Energy & Environment (Modeling & Simulation) Application & usage of heat transfer process in arid zones Energy usage and economy. 2D Mapping development of resources in arid zones. the main task in the short term of SIMULIA Team, is to develop the computer code for modeling and simulation which can be accessed online. Website of the laboratory team: www.univ-bechar.dz/energarid/simulia -1-1
  • 3. PlanPlan Présentations Théorie des systèmes et Systèmique Théorie des graphes Substrat de base et stratification Concepts QGIS Géo-référencement Système d’information (Tables) Opérations & Manipulations ( ) Etudes de cas Conclusions Références Présentations Théorie des systèmes et Systèmique Théorie des graphes Substrat de base et stratification Concepts QGIS Géo-référencement Système d’information (Tables) Opérations & Manipulations ( ) Etudes de cas Conclusions Références 00
  • 4. PrésentationsPrésentations la communicabilité par le symbole graphique est, en technologie le moyen le plus adapté pour mettre en valeur une situation donnée. Les modèles graphiques sont le langage, par excellence, pour permettre une bonne visibilité et rendre ainsi valables les élaborations futures des décisions. Cet partie du cours SIG-éléments, présente une introduction de base en termes d’éléments basiques de SIG appliqués à l’environnement logiciel QGIS, Quantum GIS (exemple d’application SIG Open Source). Les objectifs de cette intervention sont la vulgarisation des notions fondamentales de l’utilisation de QGIS. la communicabilité par le symbole graphique est, en technologie le moyen le plus adapté pour mettre en valeur une situation donnée. Les modèles graphiques sont le langage, par excellence, pour permettre une bonne visibilité et rendre ainsi valables les élaborations futures des décisions. Cet partie du cours SIG-éléments, présente une introduction de base en termes d’éléments basiques de SIG appliqués à l’environnement logiciel QGIS, Quantum GIS (exemple d’application SIG Open Source). Les objectifs de cette intervention sont la vulgarisation des notions fondamentales de l’utilisation de QGIS. 11
  • 5. Théorie des systèmesThéorie des systèmes Situation 1 : La rumeur Situation 2 : Relation LOGEMENT/INVENTIVITÉ ARTISTIQUE Situation 3 : Classer sous contrainte de définition les mots : {Simulation, Observation, Modélisation, Prise de décision, Optimisation} Situation 4 : Effets des DONNÉES & STATISTIQUES sur une conception architecturale. Situation 1 : La rumeur Situation 2 : Relation LOGEMENT/INVENTIVITÉ ARTISTIQUE Situation 3 : Classer sous contrainte de définition les mots : {Simulation, Observation, Modélisation, Prise de décision, Optimisation} Situation 4 : Effets des DONNÉES & STATISTIQUES sur une conception architecturale. 22
  • 6. Théorie des graphesThéorie des graphes Représenter, en utilisant les graphes, la ville et ses composantes. Représenter, en utilisant les graphes, la ville et ses composantes. 33
  • 7. Substrat de base et stratifcationSubstrat de base et stratifcation Source: Google Maps-Image 2015 Landsat, données cartographiques 2015 GoogleSource: Google Maps-Image 2015 Landsat, données cartographiques 2015 Google Béchar 31.619612, -2.175550 Menu Djorf torba Topographie Identification utilisateur Repères & Orientation La photo ci-contre (source Google Maps), inclue, par sa: - Dimension espace - Texture (couleur, tons) - Compositions (Topo) - Orientation, échelle - Localisation (Géo-position) - Canal (fréquences) - Sur-chargement (données) Une information riche pouvant être exploitée à des fins utiles diverses. Cette photo prise par un moyen satellite, représente le référentiel topographique de base sur quoi seront effectués beaucoup d’études et tâches. La photo ci-contre (source Google Maps), inclue, par sa: - Dimension espace - Texture (couleur, tons) - Compositions (Topo) - Orientation, échelle - Localisation (Géo-position) - Canal (fréquences) - Sur-chargement (données) Une information riche pouvant être exploitée à des fins utiles diverses. Cette photo prise par un moyen satellite, représente le référentiel topographique de base sur quoi seront effectués beaucoup d’études et tâches. 44
  • 8. Source: Google Maps-Image 2015 Landsat, données cartographiques 2015 Google Béchar/Topo 31.619612, - 2.175550 Béchar/Relief Béchar/Fonctionnel Béchar/3D Béchar/Prolongement Oued Plan de base Axe stratifcation Substrat de base et stratifcationSubstrat de base et stratifcation CoucheInformation insérée sur la couche 55
  • 9. Concepts QGISConcepts QGIS QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information géographique (SIG), présente une foule de fonctionnalités. QGIS permet à l’utilisateur de définir un système de coordonnées de référence (SCR) par défaut et pour l’ensemble des projets. Les SCR disponibles dans QGIS sont basés sur ceux définis par l’EPSG (European Petroleum Survey Group) et l’Institut National Géographique (IGNF) et sont en grande partie extraits des tables spatiales de référence de GDAL. Les identifiants EPSG sont présents dans la base de données et peuvent être utilisés pour définir un SCR dans QGIS. QGIS peut utiliser une carte de base, obtenue sous tous les formats connus (raster, vectoriel, Les données spatiales en ligne diffusées comme services web de l’OGC qui incluent le WMS, WMTS, WCS, WFS et WFS-T et les tables de données SGBD-S (MySQL, PostGIS, Oracle Spatial, …). Il permet de juxtaposer aux cartes de BASE, des couches selon une stratification fonctionnelle déduite ou saisie. Les interrogations du système d’information GEOREFERENCÉ devient l’outil par excellence en terme moyen propre pour l’aide à la décision. QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information géographique (SIG), présente une foule de fonctionnalités. QGIS permet à l’utilisateur de définir un système de coordonnées de référence (SCR) par défaut et pour l’ensemble des projets. Les SCR disponibles dans QGIS sont basés sur ceux définis par l’EPSG (European Petroleum Survey Group) et l’Institut National Géographique (IGNF) et sont en grande partie extraits des tables spatiales de référence de GDAL. Les identifiants EPSG sont présents dans la base de données et peuvent être utilisés pour définir un SCR dans QGIS. QGIS peut utiliser une carte de base, obtenue sous tous les formats connus (raster, vectoriel, Les données spatiales en ligne diffusées comme services web de l’OGC qui incluent le WMS, WMTS, WCS, WFS et WFS-T et les tables de données SGBD-S (MySQL, PostGIS, Oracle Spatial, …). Il permet de juxtaposer aux cartes de BASE, des couches selon une stratification fonctionnelle déduite ou saisie. Les interrogations du système d’information GEOREFERENCÉ devient l’outil par excellence en terme moyen propre pour l’aide à la décision. 66
  • 10. Concepts QGISConcepts QGIS QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information géographique (SIG), est l’une des composantes par l’équipe de développement derrière, de l’OSGeo (Open Source Geospatial Foundation). Ce groupe lie toutes les équipes qui développent des logiciels Open Source pour des utilisation SIG. L’OSGeo procure à ses partenaires financements, organisations et supports légaux. Ce partenariat est lisible à travers les rencontres et conférences, la collaboration et partageabilité des ressources, la mise en utilisation libre des geodatas et finalement défendre les intérêts. Les projets OSGeo sont nombreux; Editeur Web de carte deegree, geomajas, GeoMOOSE, GeoServer, Mapbender, MapBuilder, MapFish, MapGuide Open Source, MapServer, OpenLayers, Applications de bureau GRASS GIS, Marble, QGIS, Librairies Geo-spatiale FDO, GDAL/OGR, GEOS, GeoTools, OSSIM, PostGIS QGIS, comme toutes les applications manipulant les système d’information géographique (SIG), est l’une des composantes par l’équipe de développement derrière, de l’OSGeo (Open Source Geospatial Foundation). Ce groupe lie toutes les équipes qui développent des logiciels Open Source pour des utilisation SIG. L’OSGeo procure à ses partenaires financements, organisations et supports légaux. Ce partenariat est lisible à travers les rencontres et conférences, la collaboration et partageabilité des ressources, la mise en utilisation libre des geodatas et finalement défendre les intérêts. Les projets OSGeo sont nombreux; Editeur Web de carte deegree, geomajas, GeoMOOSE, GeoServer, Mapbender, MapBuilder, MapFish, MapGuide Open Source, MapServer, OpenLayers, Applications de bureau GRASS GIS, Marble, QGIS, Librairies Geo-spatiale FDO, GDAL/OGR, GEOS, GeoTools, OSSIM, PostGIS 77
  • 11. Concepts QGISConcepts QGIS QGIS, existe en plusieurs versions: QGIS Desktop Version de bureau QGIS Browser Version navigateur QGIS Server Version serveur SIG QGIS Web Client Version client internet QGIS Android Version spéciale pour téléphone mobile Androïd QGIS est un logiciel développé sous l’environnement Qt. QGIS, existe en plusieurs versions: QGIS Desktop Version de bureau QGIS Browser Version navigateur QGIS Server Version serveur SIG QGIS Web Client Version client internet QGIS Android Version spéciale pour téléphone mobile Androïd QGIS est un logiciel développé sous l’environnement Qt. 88
  • 12. SIG, Concepts de base (Rappel)SIG, Concepts de base (Rappel) Les informations ainsi que leur parcours ancien ou nouveau sont en liés dans un cycle de vie qui fait que ces mêmes informations évoluent et changent de consistance, de volume et de pertinence. Les informations ainsi que leur parcours ancien ou nouveau sont en liés dans un cycle de vie qui fait que ces mêmes informations évoluent et changent de consistance, de volume et de pertinence. Cycle de vie Collect e Interactio n Réinjectio n SGBD 99
  • 13. Géo-référencementGéo-référencement Définition Le géo-référencement consiste en l’attribution de coordonnées X et Y (notées en DMS (dd mm ss.ss), DD (dd.dd) ou en coordonnées projetées (mmmm.mm)) qui correspondent au point sélectionné sur le support pris comme base, deux procédures peuvent être suivies : • Par l’image raster : saisies manuellement (p. ex., les graticules – latitude et longitude). • Relativement à des données déjà géo-référencées. Il peut s’agir de données vecteur ou raster où figurent les mêmes objets/entités que sur le support à géo-référencer et dans le même système de projection. Dans ce cas, vous pouvez renseigner les coordonnées en cliquant sur les données de référence chargées dans la carte principale de QGIS. La procédure standard pour le géo-référencement d’une image implique la sélection de plusieurs points sur le raster, en spécifiant leurs coordonnées et en choisissant la transformation appropriée. En se basant sur les paramètres entrés et les données, l’extension calculera les paramètres du fichier “world” (Espace de référence). Plus il y a de coordonnées fournies, meilleurs seront les résultats. Définition Le géo-référencement consiste en l’attribution de coordonnées X et Y (notées en DMS (dd mm ss.ss), DD (dd.dd) ou en coordonnées projetées (mmmm.mm)) qui correspondent au point sélectionné sur le support pris comme base, deux procédures peuvent être suivies : • Par l’image raster : saisies manuellement (p. ex., les graticules – latitude et longitude). • Relativement à des données déjà géo-référencées. Il peut s’agir de données vecteur ou raster où figurent les mêmes objets/entités que sur le support à géo-référencer et dans le même système de projection. Dans ce cas, vous pouvez renseigner les coordonnées en cliquant sur les données de référence chargées dans la carte principale de QGIS. La procédure standard pour le géo-référencement d’une image implique la sélection de plusieurs points sur le raster, en spécifiant leurs coordonnées et en choisissant la transformation appropriée. En se basant sur les paramètres entrés et les données, l’extension calculera les paramètres du fichier “world” (Espace de référence). Plus il y a de coordonnées fournies, meilleurs seront les résultats. Les traitements qui suivront feront référence l’espace définit par cette opération de géo- référencement. La pertinence du système d’information dépend inévitablement de la richesse et exactitude des données de référence fournies. En mode d’utilisation dynamique, les prises de décision auront un sens scientifique. Les traitements qui suivront feront référence l’espace définit par cette opération de géo- référencement. La pertinence du système d’information dépend inévitablement de la richesse et exactitude des données de référence fournies. En mode d’utilisation dynamique, les prises de décision auront un sens scientifique. 1010
  • 14. Géo-référencementGéo-référencement Définition L'EPSG - European Petroleum Survey Group - un groupe a défini une liste des systèmes de coordonnées géo-référencées et leur a associés des codes pour les identifier. Ces codes sont notamment utilisés dans les standards de l‘OGC, Open Geospatial Consortium. Afin de faciliter le travail, la liste suivante présente quelques codes couramment utilisés : • 2154 : RGF93 Lambert 93 • 27561 : NTF Lambert Nord France • 27562 : NTF Lambert Centre France • 4326 : WGS84 world geographic 2D Le WGS 84 (World Geodesic System 1984 est le système géodésique mondial (révision de 1984) le plus courant, car il est encore utilisé par le système GPS. Les précédentes versions étaient : WGS 72 (associé au système TRANSIT), WGS 64 et WGS 60. Un système géodésique ne doit pas être confondu avec un type de projection cartographique, il définit une représentation du géoïde terrestre. La plupart des projections pour navigation (marine ou aérienne), appelées UTM (Transverse Universelle de Mercator) sont basées sur la référence WGS, version de 1984. Définition L'EPSG - European Petroleum Survey Group - un groupe a défini une liste des systèmes de coordonnées géo-référencées et leur a associés des codes pour les identifier. Ces codes sont notamment utilisés dans les standards de l‘OGC, Open Geospatial Consortium. Afin de faciliter le travail, la liste suivante présente quelques codes couramment utilisés : • 2154 : RGF93 Lambert 93 • 27561 : NTF Lambert Nord France • 27562 : NTF Lambert Centre France • 4326 : WGS84 world geographic 2D Le WGS 84 (World Geodesic System 1984 est le système géodésique mondial (révision de 1984) le plus courant, car il est encore utilisé par le système GPS. Les précédentes versions étaient : WGS 72 (associé au système TRANSIT), WGS 64 et WGS 60. Un système géodésique ne doit pas être confondu avec un type de projection cartographique, il définit une représentation du géoïde terrestre. La plupart des projections pour navigation (marine ou aérienne), appelées UTM (Transverse Universelle de Mercator) sont basées sur la référence WGS, version de 1984. Paramètres de définition géologiquesParamètres de définition géologiques 1111
  • 15. Géo-référencementGéo-référencement Définition Données servant à l’élaboration d’un thème astrologique. Angles verticaux depuis l’équateur pour les Latitudes Nord et Latitudes Sud. Les longitudes Est et Ouest sont les méridiens d’un lieu depuis le Méridien Greenwich (méridien référent) Définition Données servant à l’élaboration d’un thème astrologique. Angles verticaux depuis l’équateur pour les Latitudes Nord et Latitudes Sud. Les longitudes Est et Ouest sont les méridiens d’un lieu depuis le Méridien Greenwich (méridien référent) Paramètres de définition Latitude/Longitude 1212
  • 16. Système d’information (Tables)Système d’information (Tables) QGIS est un système d’information par définition, Les informations manipuler sont, en plus, géo-référencées. Les données sont structurées selon une architecture (Support de base géoréférencé + autant de Couches fonctionnelles) Les différentes couches utilisent un système de symbologie pouvant être personnalisé. QGIS est un système d’information par définition, Les informations manipuler sont, en plus, géo-référencées. Les données sont structurées selon une architecture (Support de base géoréférencé + autant de Couches fonctionnelles) Les différentes couches utilisent un système de symbologie pouvant être personnalisé. Support de base Couche cours d’eau Souris Loupe Souris Loupe Initialisation d’une couche Initialisation d’une couche Edition vue aérienne QGIS Edition vue aérienne QGIS 1313
  • 17. Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations Interface de QGIS Interface de QGIS Défnir le système de projection CRS Défnir le système de projection CRS Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. 1414
  • 18. Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Interface de QGIS Interface de QGIS Défnition PROJET Défnition PROJET Choix du référencement Choix du référencement Boite de dialogue ASTUCES Boite de dialogue ASTUCES A propos de QGIS 2.18 A propos de QGIS 2.18 11 22 33 44 1515
  • 19. Initer le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initer le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Option Raster| Géoréférencer (à activer) Option Raster| Géoréférencer (à activer) Interface de QGIS/Géo- référenceur Interface de QGIS/Géo- référenceur Option Ouvrir Raster Option Ouvrir Raster Choix référence WGS Choix référence WGS 55 66 77 88 Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations 1616
  • 20. Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations Initer le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initer le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Coordonnées du point repéré Coordonnées du point repéré Paramètres Géo-référencement Paramètres Géo-référencement Repérage sous Google Maps Repérage sous Google Maps Lancer saisie POINTS Lancer saisie POINTS 99 1010 VraieVraie 1414 Point repéré Point repéré1111 1212 1313 Oui Non Boite de dialogue saisie Coordonnées Boite de dialogue saisie Coordonnées 1717
  • 21. Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations Interface de QGIS Interface de QGIS Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Carte Topographiqu e obtenue Carte Topographiqu e obtenue 1515 Barre d’état | Cordonnées Barre d’état | Cordonnées Ajouter une COUCHE Ajouter une COUCHE Défnir les paramètres de la couche vectorielle Défnir les paramètres de la couche vectorielle Ajouter les ATTRIBUTS Ajouter les ATTRIBUTS 1616 1717 1818
  • 22. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Accès aux propriétés Accès aux propriétés 1818 Boite de dialogue propriétés Boite de dialogue propriétés Défnir le nom de la couche Défnir le nom de la couche Défnir la référence Défnir la référence 1919 Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations 1919
  • 23. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé.Accès aux STYLES Accès aux STYLES 2020 Type de fonds Type de fonds Attribut représenté Attribut représenté Nombre de classes Nombre de classes Basculer le mode édition Basculer le mode édition Edition d’objets polygones Edition d’objets polygones 2121 Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations 2020
  • 24. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Bassin Djorf Torba (Nov 2015) Bassin Djorf Torba (Nov 2015) 1 8 1 8 Défnir les valeurs des attributs de l’entité Défnir les valeurs des attributs de l’entité Entité obtenue Entité obtenue Panneau COUCHES Panneau COUCHES 2222 2323 2424 Défnir les limites de l’entité Défnir les limites de l’entité Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations 2121
  • 25. CalculetteCalculette Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Initier le projet et le paramétrer Saisir le support de base et le géo-référencer Définir les couches, les symboles, les attributs et les saisir Interroger le système d’information consolidé. Bassin : Surface totale estimée à 19.706 km² (eau) + 32.569 km² Bassin : Surface totale estimée à 19.706 km² (eau) + 32.569 km² Les traitements dépendent, généralement des opérations consignées par le cahier des charges. L’interrogation est fonction aussi : • Du nombre de couches • De la richesse en attributs • De la signification des valeurs des attributs saisis • De la catégorie de la représentation escomptée. Les traitements dépendent, généralement des opérations consignées par le cahier des charges. L’interrogation est fonction aussi : • Du nombre de couches • De la richesse en attributs • De la signification des valeurs des attributs saisis • De la catégorie de la représentation escomptée. 2626 Sélection de l’entité Sélection de l’entité Calcul de surface Calcul de surface2525 2727 Opérations & ManipulationsOpérations & Manipulations 2222
  • 26. Études de casÉtudes de cas Sur une application SIG, beaucoup de cas de traitement peuvent être considérer. Sur une application SIG, beaucoup de cas de traitement peuvent être considérer. Interface de USGS Web (Vue de béchar) Interface de USGS Web (Vue de béchar) Interface de ArcGIS Cloud (Vue de Béchar) Interface de ArcGIS Cloud (Vue de Béchar) Image Google Earth (Vue de Djorf Torba) Image Google Earth (Vue de Djorf Torba) Interface GIS Cloud Web Mobile Interface GIS Cloud Web Mobile 2323
  • 27. Pour les wilayas de notre pays; en l’occurrence Béchar, de très grandes études urgentes sont en attente, elle concernent spécifiquement, les besoins suivants : - Carte départementale (Wilaya/Wilaya déléguée) officielle. - Carte sectorielle (Domaine industriel) - Carte fonctionnelle (Zone fonctionnelle) - Estimation de l’étendue du désert (Désertification) - Caractérisation du patrimoine - Carte ressources minières - Carte des zones humides & des cours d’eau - Carte géologique, sismique & hydrologique - Carte ressources énergétiques - Carte routes & Infrastructures transport - … Pour les wilayas de notre pays; en l’occurrence Béchar, de très grandes études urgentes sont en attente, elle concernent spécifiquement, les besoins suivants : - Carte départementale (Wilaya/Wilaya déléguée) officielle. - Carte sectorielle (Domaine industriel) - Carte fonctionnelle (Zone fonctionnelle) - Estimation de l’étendue du désert (Désertification) - Caractérisation du patrimoine - Carte ressources minières - Carte des zones humides & des cours d’eau - Carte géologique, sismique & hydrologique - Carte ressources énergétiques - Carte routes & Infrastructures transport - … Carte départements (Wilayas) Carte départements (Wilayas) Études de casÉtudes de cas 2424
  • 28. Carte Départementale (Wilayas/Wilayas déléguées) officielle. Identification : Une carte départementale, situe d’une manière officielle et juridique les délimitations du département considéré sur le territoire national. Elle est identifiée par une dénomination, un territoire départemental (délimité par rapport à la région, aux frontières avec les autres entités). Cette même zone est caractérisé par une population (répartie entre le siège –capitale de la région- du département et les sous zones limitrophes), une identité (culturelle et géographique) et une couverture (une faune et une flore). En termes d’activités, ce département est lié à des ressources qualifiant la richesse de son sur/sous sol, ce qui permet d’envisager l’existence d’activités humaines (Services, Industrielle, Agriculture ou autre). Cette activité dénombre, la spécialisation du département. Les éléments mis en évidence, constituent les attributs qui qualifieront chaque Wilaya (département sur une carte dans un logiciel SIG). Carte Départementale (Wilayas/Wilayas déléguées) officielle. Identification : Une carte départementale, situe d’une manière officielle et juridique les délimitations du département considéré sur le territoire national. Elle est identifiée par une dénomination, un territoire départemental (délimité par rapport à la région, aux frontières avec les autres entités). Cette même zone est caractérisé par une population (répartie entre le siège –capitale de la région- du département et les sous zones limitrophes), une identité (culturelle et géographique) et une couverture (une faune et une flore). En termes d’activités, ce département est lié à des ressources qualifiant la richesse de son sur/sous sol, ce qui permet d’envisager l’existence d’activités humaines (Services, Industrielle, Agriculture ou autre). Cette activité dénombre, la spécialisation du département. Les éléments mis en évidence, constituent les attributs qui qualifieront chaque Wilaya (département sur une carte dans un logiciel SIG). Études de casÉtudes de cas 2525
  • 29. Donc, chaque Wilaya est définie officiellement (Pour une utilisation SIG administrative) par : Identification (le type de données de chaque attribut): Identifiant : (Cet attribut est composé de Code légal, Latitude, Longitude, Altitude) Dénomination : Appellation Territoire : (Cet attribut est composé de Surface, Limites) Population : (Cet attribut est composé de Nombre, Tributs, Langue parlée) Identité : (Cet attribut est composé de Géographie, Ethnologie) Faune : (Cet attribut est composé de Famille, Nombre moyen) Flore : (Cet attribut est composé de famille, Etendue). Spécialisation : (Cet attribut est composé de Type, Taux d’intégration) L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant : Code légal (A), Latitude (F), Longitude (F), Altitude (F), Dénomination (A), Surface (F), Limites (A), Nombre habitants (N), Tributs (A), Langue parlée (A), famille Géographique (A), Famille ethnologique (A), Famille faune (A), Nombre moyen faune (N), Famille flore (A), Etendue moyenne flore (F), Activité spécifique (A), Taux d’intégration (F). Donc, chaque Wilaya est définie officiellement (Pour une utilisation SIG administrative) par : Identification (le type de données de chaque attribut): Identifiant : (Cet attribut est composé de Code légal, Latitude, Longitude, Altitude) Dénomination : Appellation Territoire : (Cet attribut est composé de Surface, Limites) Population : (Cet attribut est composé de Nombre, Tributs, Langue parlée) Identité : (Cet attribut est composé de Géographie, Ethnologie) Faune : (Cet attribut est composé de Famille, Nombre moyen) Flore : (Cet attribut est composé de famille, Etendue). Spécialisation : (Cet attribut est composé de Type, Taux d’intégration) L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant : Code légal (A), Latitude (F), Longitude (F), Altitude (F), Dénomination (A), Surface (F), Limites (A), Nombre habitants (N), Tributs (A), Langue parlée (A), famille Géographique (A), Famille ethnologique (A), Famille faune (A), Nombre moyen faune (N), Famille flore (A), Etendue moyenne flore (F), Activité spécifique (A), Taux d’intégration (F). Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 2626
  • 30. Donc chaque Wilaya est définie officiellement par . Récapitulant (le type de données de chaque attribut): L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant : 1. Code légal (A), 16. Etendue moyenne flore (F), 2. Latitude (F), 17. Activité spécifique (A), 3. Longitude (F), 18. Taux d’intégration (F). 4. Altitude (F), 5. Dénomination (A), 6. Surface (F), 7. Limites (A), 8. Nombre habitants (N), 9. Tributs (A), 10. Langue parlée (A), 11. Famille Géographique (A), 12. Famille ethnologique (A), 13. Famille faune (A), 14. Nombre moyen faune (N), 15. Famille flore (A), Donc chaque Wilaya est définie officiellement par . Récapitulant (le type de données de chaque attribut): L’identification finale dénombre les attributs SIG suivant : 1. Code légal (A), 16. Etendue moyenne flore (F), 2. Latitude (F), 17. Activité spécifique (A), 3. Longitude (F), 18. Taux d’intégration (F). 4. Altitude (F), 5. Dénomination (A), 6. Surface (F), 7. Limites (A), 8. Nombre habitants (N), 9. Tributs (A), 10. Langue parlée (A), 11. Famille Géographique (A), 12. Famille ethnologique (A), 13. Famille faune (A), 14. Nombre moyen faune (N), 15. Famille flore (A), Sur le substrat de base, une couche est ajoutée avec les définitions des attributs ci-contre. Selon la spécificité de l’étude finale escomptée, des couches peuvent être insérées afin de segmenter, d’une manière ordonnée, les informations à recueillir et ainsi permettre des interrogations intelligentes. Sur le substrat de base, une couche est ajoutée avec les définitions des attributs ci-contre. Selon la spécificité de l’étude finale escomptée, des couches peuvent être insérées afin de segmenter, d’une manière ordonnée, les informations à recueillir et ainsi permettre des interrogations intelligentes. Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 2727
  • 31. Sur le site Internet du Ministère des travaux Publics Date et heureDate et heure Richesse des information fait que la base de données SIG résultante augmente dons son caractère d’interopérabilité et permet, en conséquence, une collaboration étendue entre plus d’un intervenant. C’est le caractère attendu d’un SIG. Richesse des information fait que la base de données SIG résultante augmente dons son caractère d’interopérabilité et permet, en conséquence, une collaboration étendue entre plus d’un intervenant. C’est le caractère attendu d’un SIG. Cours d’eau, étude sur GIS Cloud Cours d’eau, étude sur GIS Cloud Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 2828
  • 32. Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) https://www.google.dz/maps/place/Béchar Repérage dans Google maps Repérage dans Google maps Cette même carte peut faire objet de couche additionnelle dans QGIS. Nus pouvons déterminer les coordonnées exactes GPS de chaque point des frontières et ainsi charger ces nœuds correspondants dans QGIS. Ce qui donnera pour la couche DEPARTEMENT, un sens informatif relatif à la requête faite en premier lieu. Il faut ajouter à URL …/maps/place/wilaya+X X étant la dénomination de la Wilaya à considérer. Cette même carte peut faire objet de couche additionnelle dans QGIS. Nus pouvons déterminer les coordonnées exactes GPS de chaque point des frontières et ainsi charger ces nœuds correspondants dans QGIS. Ce qui donnera pour la couche DEPARTEMENT, un sens informatif relatif à la requête faite en premier lieu. Il faut ajouter à URL …/maps/place/wilaya+X X étant la dénomination de la Wilaya à considérer. 2929
  • 33. Sur le site Internet du Ministère des travaux Publics Richesse des information fait que la base de données SIG résultante augmente dons son caractère d’interopérabilité et permet, en conséquence, une collaboration étendue entre plus d’un intervenant. C’est le caractère attendu d’un SIG. Richesse des information fait que la base de données SIG résultante augmente dons son caractère d’interopérabilité et permet, en conséquence, une collaboration étendue entre plus d’un intervenant. C’est le caractère attendu d’un SIG. Saisie des attributs Saisie des attributs Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3030
  • 34. Chargement des valeurs des attributs Chargement des valeurs des attributs Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) Entité saisie Entité saisie 3131
  • 35. Beaucoup d’établissements fournissent les données SIG. Ce sont des serveurs d’OpenData pour des profits non commerciaux. La liste suivante montre une foule de serveurs en ligne qui peuvent délivrer des données qui concernent des zones spécifiques. • Natural Earth - Vector • Natural Earth - Raster • Global Map • DIVA-GIS Country Data (probablement le plus simple) • UNEP GEOdata • Koordinates • MapCruzin • European Environment Agency … Beaucoup d’établissements fournissent les données SIG. Ce sont des serveurs d’OpenData pour des profits non commerciaux. La liste suivante montre une foule de serveurs en ligne qui peuvent délivrer des données qui concernent des zones spécifiques. • Natural Earth - Vector • Natural Earth - Raster • Global Map • DIVA-GIS Country Data (probablement le plus simple) • UNEP GEOdata • Koordinates • MapCruzin • European Environment Agency … Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) DIVA GIS plateforme DIVA GIS plateforme 3232
  • 36. Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya), Les données existantes en ligne permettent de faciliter la tâche. Les couches (calques) suivants sont téléchargeables à volonté. - Administrative - Population - Les altitudes max - L’eau - Les cours d’eau - Les routes - Les chemins de fer - Places avec nom & coordonnées - … Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya), Les données existantes en ligne permettent de faciliter la tâche. Les couches (calques) suivants sont téléchargeables à volonté. - Administrative - Population - Les altitudes max - L’eau - Les cours d’eau - Les routes - Les chemins de fer - Places avec nom & coordonnées - … Liste des couches Liste des couches Délimitation administrative Mondiale Délimitation administrative Mondiale Choix du critère Choix du critère Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) Choix du pays Choix du pays 3333
  • 37. Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya),Pour le cas d’étude du découpage départemental (Wilaya), Découpage Administratif Découpage Administratif Sur la base de 48 Wilayas Sur la base de 48 Wilayas Table des attributs Table des attributs Wilaya avec mention de la désignation Wilaya avec mention de la désignation Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3434
  • 38. La couche cours d’eau et réservoir naturel d’eauLa couche cours d’eau et réservoir naturel d’eau Wilaya avec mention de la désignation Wilaya avec mention de la désignation Paramètre de Oued Guir Paramètre de Oued Guir Zoom sur la Wilaya de Béchar Zoom sur la Wilaya de Béchar Zone de Oued Guir Zone de Oued Guir Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3535
  • 39. La couche cours d’eau et réservoir naturel d’eau en plus des infrastructure routes. La couche cours d’eau et réservoir naturel d’eau en plus des infrastructure routes. Algérie vue avec ses routes Algérie vue avec ses routes Route nationale No 6 Route nationale No 6 Algérie vue avec ses réservoir d’eau Algérie vue avec ses réservoir d’eau Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3636
  • 40. La couche infrastructure des chemins de fer.La couche infrastructure des chemins de fer. Voie ferrée Béchar/Oran Voie ferrée Béchar/Oran Algérie vue avec ses voies de Chemins de fer, à remarquer la distribution entre Nord et Sud. Algérie vue avec ses voies de Chemins de fer, à remarquer la distribution entre Nord et Sud. Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3737
  • 41. La couche altitudesLa couche altitudes Algérie vue avec ses altitude de 50 à 1541m Algérie vue avec ses altitude de 50 à 1541m La chaine montagneuse El Atlas Sud La chaine montagneuse El Atlas Sud A remarquer l’utilisation des couleurs selon l’intensité A remarquer l’utilisation des couleurs selon l’intensité Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3838
  • 42. La couche distribution de la population sur le territoire national et Nord-Africain. Algérie vue selon la répartition des habitants en Hab/km2 Algérie vue selon la répartition des habitants en Hab/km2 Répartition faite sur échelle de 0-186 habitants/km2 . Répartition faite sur échelle de 0-186 habitants/km2 . Études de cas (Exemple I)Études de cas (Exemple I) 3939
  • 43. Un autre catégorie de traitement passible d’être effectuer sur QGIS et ses environnement logiciel. En terme de personnalisation, le travail sur la caractérisation des couches vecteurs et leurs attributs, améliore distinctement le rendu global de la carte finale à obtenir et de l’utilisation à faire avec. Un autre catégorie de traitement passible d’être effectuer sur QGIS et ses environnement logiciel. En terme de personnalisation, le travail sur la caractérisation des couches vecteurs et leurs attributs, améliore distinctement le rendu global de la carte finale à obtenir et de l’utilisation à faire avec. Type de source : Répertoire Type de source : Répertoire Choix du cheminChoix du chemin Sélection de la couche administrative (Wilaya) Sélection de la couche administrative (Wilaya) Algérie vue administrative par Wilaya Algérie vue administrative par WilayaLe résultat obtenu représente la répartition en Wilaya avec une texture unie. Cette organisation peut être structurée par rapport à l’intensité de valeur d’un attribut donné à choisir. Le résultat obtenu représente la répartition en Wilaya avec une texture unie. Cette organisation peut être structurée par rapport à l’intensité de valeur d’un attribut donné à choisir. Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4040
  • 44. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevée. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses niveaux, déterminera le rendu final. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevée. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses niveaux, déterminera le rendu final. Paramètres linguistique Paramètres linguistique SymbologieSymbologie Motif de remplissage courant Motif de remplissage courant Choix de la couleur Choix de la couleur Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4141
  • 45. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le rendu final. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le rendu final. Motif de remplissage courant Motif de remplissage courant Choix de la palette de couleur Choix de la palette de couleur Sélection symbologie Sélection symbologie Critère de classement parmi attributs Critère de classement parmi attributs Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4242
  • 46. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le rendu final. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le rendu final. AttributsAttributs OpérationsOpérations ValeursValeurs Requête SQLRequête SQL Filtrage des sous couches Filtrage des sous couches Wilaya de Béchar (fltrée) Wilaya de Béchar (fltrée) Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4343
  • 47. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le rendu final. Le choix du type de représentation est d’une importance énorme pour atteindre un niveau de pertinence et de visibilité élevé. Les choix multiple d’une catégorie de remplissage, du symbole et de ses tons, déterminera le rendu final. Chargement couches eau Chargement couches eau Requête SQLRequête SQL Wilaya de Béchar (fltrée) Avec cours d’eau Wilaya de Béchar (fltrée) Avec cours d’eau Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4444
  • 48. L’étiquetage et les requête sélective permettent d’avoir un rendu personnaliséL’étiquetage et les requête sélective permettent d’avoir un rendu personnalisé CaractéristiquesCaractéristiques Wilaya de Béchar (fltrée) Avec cours d’eau Etiqueté Wilaya de Béchar (fltrée) Avec cours d’eau Etiqueté Requête SQLRequête SQL EtiquêteEtiquêteEtiquèteEtiquète Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4545
  • 49. La décoration cartographique permet de préparer la carte obtenu pour l’éditionLa décoration cartographique permet de préparer la carte obtenu pour l’édition Paramètres de visibilité Paramètres de visibilité CopyrightCopyright EchelleEchelle Direction Nord Direction Nord AperçuAperçu Wilaya de Béchar (fltrée) (cours d’eau) avec Décoration cartographique Wilaya de Béchar (fltrée) (cours d’eau) avec Décoration cartographique Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4646
  • 50. Le composeur prépare les vues à imprimer ou sauvegarder en tant que fichiers PDF, Image ou SVGLe composeur prépare les vues à imprimer ou sauvegarder en tant que fichiers PDF, Image ou SVG Copyrig ht Copyrig ht Directio n Nord Directio n Nord AperçuAperçu Panneau de paramétrage Panneau de paramétrage Instanciation de nouveau composeur Instanciation de nouveau composeur Wilaya de Béchar (fltrée) (cours d’eau) avec Reprise sous composeur de carte Wilaya de Béchar (fltrée) (cours d’eau) avec Reprise sous composeur de carte Études de cas (Exemple II)Études de cas (Exemple II) 4747
  • 51. Méthodologie de traitement de cas par les SIG : L’aboutissement d’un plan de charges établi en raison d’une requête dont le sujet est relatif à la résolution d’une question ayant trait à une modélisation graphique où les objets sont liés à un géo-référencement, est beaucoup dépendant de la méthodologie de prise en main du sujet. Les carte des données altitudes sont d’une grande importance. Méthodologie de traitement de cas par les SIG : L’aboutissement d’un plan de charges établi en raison d’une requête dont le sujet est relatif à la résolution d’une question ayant trait à une modélisation graphique où les objets sont liés à un géo-référencement, est beaucoup dépendant de la méthodologie de prise en main du sujet. Les carte des données altitudes sont d’une grande importance. Choix de l’endroit à acquérir en tant que zone à interêt Choix de l’endroit à acquérir en tant que zone à interêt Base de données Japonaise pour les DEM Base de données Japonaise pour les DEM Base de données Américaine pour les DEM Base de données Américaine pour les DEM Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) 4848
  • 52. Les cartes DEM (Data Elevation Model), c’est des cartes qui intégrent la situation des altitudesLes cartes DEM (Data Elevation Model), c’est des cartes qui intégrent la situation des altitudes Fenêtre de Google Earth avec cadrage sur la ville de Béchar. Fenêtre de Google Earth avec cadrage sur la ville de Béchar. Traces des points sélectionnés Traces des points sélectionnés Outils (PATH) pour le Ajout et traçage de pistes Outils (PATH) pour le Ajout et traçage de pistes Défnition de la nouvelle piste BECHAR Défnition de la nouvelle piste BECHAR Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) 4949
  • 53. Valeur des altitudes NULLE Valeur des altitudes NULLE Mise à jour des Altitudes/Internet Mise à jour des Altitudes/Internet Colonne des Altitudes mises à jour Colonne des Altitudes mises à jour Données importées dans MS Excel (Lat, Long, Alt) Données importées dans MS Excel (Lat, Long, Alt) Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) 5050
  • 54. Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) Les données saisies dans des fichiers sont victimes de la personnalisation des paramètres régionaux du système d’exploitation. Les données saisies dans des fichiers sont victimes de la personnalisation des paramètres régionaux du système d’exploitation. Instanciation de nouvelle couche à partir d’un fchier CSV Instanciation de nouvelle couche à partir d’un fchier CSV Données exportés de MS Excel (Lat, Long, Alt) Données exportés de MS Excel (Lat, Long, Alt) Colonnes de données importées Colonnes de données importées Séparateur (;) du fchier BECHAR.csv Séparateur (;) du fchier BECHAR.csv Bouton CSV barre d’outils Bouton CSV barre d’outils 5151
  • 55. Attribut référenceAttribut référence Sauvegarde de la grille dans DEM.tif Sauvegarde de la grille dans DEM.tif Application script de discrétisation Application script de discrétisation Résultat après calcul selon le script choisi Résultat après calcul selon le script choisi Résultat après choix de l’attribut de couleur dans un dégradé Résultat après choix de l’attribut de couleur dans un dégradé Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) Points saisis, reportés dans QGIS Points saisis, reportés dans QGIS 5252
  • 56. Choix du script de calcul des contours Choix du script de calcul des contours Couche grilleCouche grille Nouveau attribut : ELEVATION Nouveau attribut : ELEVATION Séparation des lignes équipotentielles Séparation des lignes équipotentielles Résultat après le calcul des contours Résultat après le calcul des contoursDernier résultatDernier résultat Ligne contourLigne contour Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) 5353
  • 57. Résultat avec étiquetage: Altitude Résultat avec étiquetage: Altitude Résultat tel qu’il apparaîtra sur le Composeur de cartes Résultat tel qu’il apparaîtra sur le Composeur de cartes Statistiques/AltitudesStatistiques/Altitudes Études de cas (Exemple III)Études de cas (Exemple III) 5454
  • 58. Le mode serveur repose sur les mêmes librairie du projet QGIS en adoptant le profil de WMS (Web Map Service) publié par l’Open Geospatial Consortium (OGC). QGIS offre encore un service WFS (Web Feature Service) Le service déployé est interrogeable par des requêtes HTTP, envoyées via un navigateur Internet. Il reçoit l’objet de la demande et y répond en envoyant une image RASTER des cartes de sa base de données dont il dispose. Les cartes sont préparées d’avance dans QGIS ou tout autre application capable de faire des traitements et des génération de carte personnalisables. Toute ou partie de ces carte sera servie via protocole HTTP sur Internet, faisant profiter, ainsi, le client de toute la mobilité des consultations des cartes. S’autres plateforme existent telles que : Leaflet Openlayers 3 Geoserver MapServer GIS Cloud … Le mode serveur repose sur les mêmes librairie du projet QGIS en adoptant le profil de WMS (Web Map Service) publié par l’Open Geospatial Consortium (OGC). QGIS offre encore un service WFS (Web Feature Service) Le service déployé est interrogeable par des requêtes HTTP, envoyées via un navigateur Internet. Il reçoit l’objet de la demande et y répond en envoyant une image RASTER des cartes de sa base de données dont il dispose. Les cartes sont préparées d’avance dans QGIS ou tout autre application capable de faire des traitements et des génération de carte personnalisables. Toute ou partie de ces carte sera servie via protocole HTTP sur Internet, faisant profiter, ainsi, le client de toute la mobilité des consultations des cartes. S’autres plateforme existent telles que : Leaflet Openlayers 3 Geoserver MapServer GIS Cloud … Études de cas (Exemple IÉtudes de cas (Exemple IÉtudes de cas (Exemple IV)Études de cas (Exemple IV) 5555
  • 59. Pour l’installation (sous Windows) L’installateur personnalisé offre la particularité de choisir les options à ajouter à un projet d’installation. Pour l’installation (sous Windows) L’installateur personnalisé offre la particularité de choisir les options à ajouter à un projet d’installation. Études de cas (Exemple IV)Études de cas (Exemple IV) 5656
  • 60. WOLFRAM Mathematica Online offre un plateforme de manipulation des carte au sens des SIG très élaborée. Elle permet, à l’aide d’un ensemble de requête MACROs, de fournir des cartes issues de la base de données Internationales WOLFRAM Mathematica Online offre un plateforme de manipulation des carte au sens des SIG très élaborée. Elle permet, à l’aide d’un ensemble de requête MACROs, de fournir des cartes issues de la base de données Internationales Études de cas (Exemple IV)Études de cas (Exemple IV) 5757
  • 61. Comme tout logiciel, QGIS, implémente des fonctionnalités avancée. Ces potentialités permettent aux développeurs de déployer de lourdes applications. La recommandation pour pouvoir étendre ces capacités, est disponible à travers l’installation de nouvelles extensions (compatible avec ses besoins). Quelques idées : - Cartographie à portée de main - Opérations mathématique entre couches/calque - Carte DEM (Data Elevation Model) - Projection 3D facile des cartes - Monitoring temporel d’évenements sur espace géographique - Extrapolation des fonctionnalités par le langage Pyhon - Ecriture de nouveaux modules/extensions C/C++, Fortran ou Python - Gestion Géo-Hydrique des espaces - Déploiement de la cartographie produite sur environnement Web - Monitoring en temps réel de processus - Aménagement du patrimoine matériel/immatériel …….. Comme tout logiciel, QGIS, implémente des fonctionnalités avancée. Ces potentialités permettent aux développeurs de déployer de lourdes applications. La recommandation pour pouvoir étendre ces capacités, est disponible à travers l’installation de nouvelles extensions (compatible avec ses besoins). Quelques idées : - Cartographie à portée de main - Opérations mathématique entre couches/calque - Carte DEM (Data Elevation Model) - Projection 3D facile des cartes - Monitoring temporel d’évenements sur espace géographique - Extrapolation des fonctionnalités par le langage Pyhon - Ecriture de nouveaux modules/extensions C/C++, Fortran ou Python - Gestion Géo-Hydrique des espaces - Déploiement de la cartographie produite sur environnement Web - Monitoring en temps réel de processus - Aménagement du patrimoine matériel/immatériel …….. Études de cas (autres)Études de cas (autres) 5858
  • 62. Dans ce qui suit, nous utiliserons quelques extensions pour des gestions avancée. Cas de Time Manager : Cette extension permet le rendu dynamique de données spatiales auxquelles est rataché un évenement en fonction du temps. Pour cela, l’une des colonnes des attributs doit être une indication à la variable temps. Dans ce qui suit, nous utiliserons quelques extensions pour des gestions avancée. Cas de Time Manager : Cette extension permet le rendu dynamique de données spatiales auxquelles est rataché un évenement en fonction du temps. Pour cela, l’une des colonnes des attributs doit être une indication à la variable temps. Entité liée au temps Études de cas (Exemple V)Études de cas (Exemple V) 5959
  • 63. Le Géo-processing est l’un des traitements les plus importants dans QGIS, ils procure à la plateforme SIG, une indépendance en terme d’opérations mathématiques à appliquer sur une même interface de dessin. Les opérations inter/sur des images Raster sont beaucoup utiles, surtout si l’on cherche à déterminer des effets d’ombre ou de hauteur qui sont par défaut indisponible, à partir d’images JPEG/PNG Le Géo-processing est l’un des traitements les plus importants dans QGIS, ils procure à la plateforme SIG, une indépendance en terme d’opérations mathématiques à appliquer sur une même interface de dessin. Les opérations inter/sur des images Raster sont beaucoup utiles, surtout si l’on cherche à déterminer des effets d’ombre ou de hauteur qui sont par défaut indisponible, à partir d’images JPEG/PNG Image capturée de Google map Image après Traitement RELIEF Études de cas (Exemple VI)Études de cas (Exemple VI) 6060
  • 64. Topographie du Continent Africain Image DEM Nord-Afrique L’extraction de l’information des images Raster est l’une des fonctions les plus utilisées. D’une image de type GeoTiff DEM (Data Elevation Model), les caractéristiques X,Y et Z sont présentes dans le fichier image, chose qui facilite la récupération et par suite la transformation en effet 3D d’une hauteur. Ces traitements s’étalent de la détection des pentes à la détermination des basins versants ou la mise en valeur des contours. (Image ci-contre obtenue à partir de la plateforme OpenStreetMap Exportation). L’extraction de l’information des images Raster est l’une des fonctions les plus utilisées. D’une image de type GeoTiff DEM (Data Elevation Model), les caractéristiques X,Y et Z sont présentes dans le fichier image, chose qui facilite la récupération et par suite la transformation en effet 3D d’une hauteur. Ces traitements s’étalent de la détection des pentes à la détermination des basins versants ou la mise en valeur des contours. (Image ci-contre obtenue à partir de la plateforme OpenStreetMap Exportation). Études de cas (Exemple VII)Études de cas (Exemple VII) 6161
  • 65. Topographie du Continent Africain Les lignes de contours Études de cas (Exemple VIII)Études de cas (Exemple VIII) 6363 6262
  • 66. Béchar+courts d’eau (dépassement) Les opérations mathématiques courantes sont aussi appliables entre couches. La soustraction, l’union et la combinaison sous certaines conditions sont possibes sous QGIS. Ces opérations sont applicables aux couches de mêmes ou de différents types (Vecteur/Vecteur, Vecteur/Raster ou Raster/Raster). Les opérations mathématiques courantes sont aussi appliables entre couches. La soustraction, l’union et la combinaison sous certaines conditions sont possibes sous QGIS. Ces opérations sont applicables aux couches de mêmes ou de différents types (Vecteur/Vecteur, Vecteur/Raster ou Raster/Raster). Études de cas (Exemple IX)Études de cas (Exemple IX) 6363
  • 67. Les opérations mathématiques courantes sont aussi appliables entre couches. La soustraction, l’union et la combinaison sous certaines conditions sont possibes sous QGIS. Ces opérations sont applicables aux couches de mêmes ou de différents types (Vecteur/Vecteur ou Vecteur/Raster). Les opérations mathématiques courantes sont aussi appliables entre couches. La soustraction, l’union et la combinaison sous certaines conditions sont possibes sous QGIS. Ces opérations sont applicables aux couches de mêmes ou de différents types (Vecteur/Vecteur ou Vecteur/Raster). Algérie+plans d’eau (dépassement) Algérie+plans d’eau (dépassement) Béchar+courts d’eau (dépassement) Béchar+courts d’eau (dépassement) Couche résultatCouche résultat Études de cas (Exemple IX)Études de cas (Exemple IX) 6464
  • 68. L’opération courante a été effectuer entre deux couches polygones ‘Béchar Administrative’ et ‘Béchar plan d’eau’ L’opération courante a été effectuer entre deux couches polygones ‘Béchar Administrative’ et ‘Béchar plan d’eau’ Béchar avec ses plans d’eau Béchar avec ses plans d’eau Eiquette personnaliséeEiquette personnalisée Études de cas (Exemple IX)Études de cas (Exemple IX) 6464
  • 69. L’opération courante a été effectuer entre deux couches l’une Raster et l’autre vecteur. Le CLIPPING permet d’isoler une région donnée d’un Raster en la coupant par un masque Vecteur polygone. Le résultat est la région désignéepar la coupe Topographique L’opération courante a été effectuer entre deux couches l’une Raster et l’autre vecteur. Le CLIPPING permet d’isoler une région donnée d’un Raster en la coupant par un masque Vecteur polygone. Le résultat est la région désignéepar la coupe Topographique Béchar dans le continent Africain Béchar dans le continent Africain Béchar résultat coupeBéchar résultat coupe Études de cas (Exemple X)Études de cas (Exemple X) 6565
  • 70. Zone selectionnéeZone selectionnée Cellule choisie à télécharger Cellule choisie à télécharger L’importation des données DEM à partir de la plateforme USGS (https://earthexplorer.usgs.gov/) permet de rapporter des couches incluant des informations sur la topographie du site étudié. L’importation des données DEM à partir de la plateforme USGS (https://earthexplorer.usgs.gov/) permet de rapporter des couches incluant des informations sur la topographie du site étudié. Études de cas (Exemple XI)Études de cas (Exemple XI) Choix du type données, Dans ce cas DEM Choix du type données, Dans ce cas DEM 6666
  • 71. Image Raster Après FUSION des cellules Image Raster Après FUSION des cellules L’importation des données DEM à partir de la plateforme USGS peut comporter des oublis à combler (cellules omises). L’importation des données DEM à partir de la plateforme USGS peut comporter des oublis à combler (cellules omises). Même image Raster Après Chgt canal couleur Même image Raster Après Chgt canal couleur Cellule manquanteCellule manquante Études de cas (Exemple XI)Études de cas (Exemple XI) 6767
  • 72. Traitement sous Qgis2Threejs Traitement sous Qgis2Threejs L’image obtenu peut être traitée, en utilisant une multitude de complément à installer et activer. l’exportation de rendu 3D est obtenu en utilisant le module QGIS2Threejs. L’image obtenu peut être traitée, en utilisant une multitude de complément à installer et activer. l’exportation de rendu 3D est obtenu en utilisant le module QGIS2Threejs. Résultat sur navigateur Internet Résultat sur navigateur Internet Études de cas (Exemple XII)Études de cas (Exemple XII) 6868
  • 73. L’utilisation de module logiciel, est quelque fois, d’un grand secours. JOSM (http://josm.openstreetmap.de/) est une application, compatible avec QGIS et encore complémentaire, permet de manipuler les cartes localement avant de les exporter vers QGIS L’utilisation de module logiciel, est quelque fois, d’un grand secours. JOSM (http://josm.openstreetmap.de/) est une application, compatible avec QGIS et encore complémentaire, permet de manipuler les cartes localement avant de les exporter vers QGIS Résultat sur navigateur Internet Résultat sur navigateur Internet Études de cas (Exemple XIII)Études de cas (Exemple XIII) Traitement de la zone de Béchar sous JOSM Traitement de la zone de Béchar sous JOSM 6969
  • 74. Résultat UTMBéchar sous QGIS Résultat UTMBéchar sous QGIS Études de cas (Exemple XIV)Études de cas (Exemple XIV) Traitement de la zone de Béchar sous OSM Traitement de la zone de Béchar sous OSM La plateforme OpenStreetMap est une aide précieuse (http://www.openstreetmap.org) et surtout si on désire importer les données complexes de la région. Cette application est compatible avec QGIS. La plateforme OpenStreetMap est une aide précieuse (http://www.openstreetmap.org) et surtout si on désire importer les données complexes de la région. Cette application est compatible avec QGIS. 7070
  • 75. Études de cas (Exemple XV)Études de cas (Exemple XV) L’édition d’une couche vectorielle est nécessaire si on s’attend à manipuler des entités sur des considération de détail. L’édition d’une couche vectorielle est nécessaire si on s’attend à manipuler des entités sur des considération de détail.Traitement de la zone de Béchar sous OSM Traitement de la zone de Béchar sous OSM Les attributs peuvent Être par une formule Les attributs peuvent Être par une formule La table des attributsLa table des attributs Barre d’outils pour Manipulation des entités Barre d’outils pour Manipulation des entités 7171
  • 76. ConclusionsConclusions De nos jours, avec l’augmentation de l’utilisation des périphériques individuel/portable, les SIGs sont devenus accessibles en version bureau, serveur ou même sur appareils mobiles. Les applications SIG se réfèrent à tous les aspects de gestion et d’utilisation de données orientés domaines par projection géographiques numériques. L’outil SIG reste jusqu’à lors, un outil préféré pour la conception des idées et des simulations de situations imaginées selon des stratégies locales ou globales. Le but essentiel est permettre une efficacité au niveau des prise de décision en se basant sur des données ratachées au lieux. De nos jours, avec l’augmentation de l’utilisation des périphériques individuel/portable, les SIGs sont devenus accessibles en version bureau, serveur ou même sur appareils mobiles. Les applications SIG se réfèrent à tous les aspects de gestion et d’utilisation de données orientés domaines par projection géographiques numériques. L’outil SIG reste jusqu’à lors, un outil préféré pour la conception des idées et des simulations de situations imaginées selon des stratégies locales ou globales. Le but essentiel est permettre une efficacité au niveau des prise de décision en se basant sur des données ratachées au lieux. 7272
  • 77. MERCI POUR VOTRE ATTENTION Fin du sixième chapitre (Partie : Elements de QGIS & Etude d cas) Comme nous utilisons un traitement de texte pour écrire des documents et traiter des mots sur un ordinateur, nous pouvons utiliser une application SIG pour traiter l’information spatiale sur un ordinateur. SIG est synonyme de ‘système d’information géographique’. Comme nous utilisons un traitement de texte pour écrire des documents et traiter des mots sur un ordinateur, nous pouvons utiliser une application SIG pour traiter l’information spatiale sur un ordinateur. SIG est synonyme de ‘système d’information géographique’. 7373
  • 78. L.-V. Bertallanfy, ‘General System Theory’, Edition MASSON, 1972. http://www.qgis.org http://www.openstreetmap.org http://www.epsg.io http://www.usgs.com http://math.15873.pagesperso-orange.fr/WGS84Notice.html https://confluence.qps.nl/pages/viewpage.action?pageId=29855173 http://www.unoosa.org/pdf/icg/2012/template/WGS_84.pdf http://astrodinamica.altervista.org/ESU/chap02.htm http://docs.qgis.org/2.2/fr/docs http://www.portailsig.org/content/qgis-2-script-et-methode-pour-faire-du-georeferencement-vect oriel http://www.osgeo.org/ http://geoserver.org/ http://openlayers.org/ http://www.mapserver.org/ http://mapguide.osgeo.org/ http://www.osgeo.org/mapbuilder https://en.wikipedia.org/wiki/World_Geodetic_System http://gis.stackexchange.com/questions/80533/which-of-egm96-geoid-or-wgs84-ellipsoid-fits-the -earth-better Date de première édition 02/11/2015, Dernière mise à jour 20/02/2018 référencesréférences 7474