SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (1)
Ce cours est très simple. Tu penses peut-
être que tu n’as pas besoin d’un cours qui
enseigne, en définitive, que seule la réalité
est vraie. Mais le crois-tu ? Quand tu
percevras le monde réel, tu reconnaîtras
que tu ne le croyais pas. Or la rapidité avec
laquelle ta nouvelle et seule perception
réelle sera traduite en connaissance ne te
laissera qu’un instant pour te rendre
compte que cela seul est vrai. Et alors tout
ce que tu as fait sera oublié : le bon et le
mauvais, le faux et le vrai. Car quand le
Ciel et la terre deviendront un, même le
monde réel disparaîtra de ta vue. La fin du
monde n’est pas sa destruction mais sa
traduction en Ciel. La réinterprétation du
monde est le transfert de toute perception
en connaissance.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (2)
La Bible te dit de devenir comme les
petits enfants. Les petits enfants
reconnaissent qu’ils ne comprennent
pas ce qu’ils perçoivent; ainsi ils
demandent ce que cela signifie. Ne
fais pas l’erreur de croire que tu
comprends ce que tu perçois, car sa
signification est perdue pour toi. Or le
Saint-Esprit en a sauvé la signification
pour toi et si tu Le laisses l’interpréter,
il te rendra ce que tu as jeté. Mais tant
que tu penses en connaître la
signification, tu ne verras pas le besoin
de le Lui demander.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (3)
Tu ne connais pas la signification de quoi
que ce soit que tu perçois. Il n’est pas une
de tes pensées qui soit entièrement vraie.
Reconnaître cela, c’est pour toi un solide
début. Tu n’as pas été mal guidé; tu n’as
pas accepté de guide du tout. Ton grand
besoin est d’être instruit en perception, car
tu ne comprends rien. Reconnais cela mais
ne l’accepte pas, car comprendre est ton
héritage. Les perceptions sont apprises, et
tu n’es pas sans Enseignant. Or ton désir
d’apprendre de Lui dépend de ton désir de
remettre en question tout ce que tu as
appris de toi-même, car toi qui as mal
appris ne devrais pas être ton propre
enseignant.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (4)
Nul ne peut cacher la vérité, sauf à soi-
même. Or Dieu ne te refusera pas la
Réponse qu’il a donnée. Demande,
donc, ce qui est à toi, mais que tu n’as
pas fait, et ne te défends pas contre la
vérité. Tu as fait le problème auquel
Dieu a répondu. Par conséquent,
pose-toi uniquement cette simple
question :
• Est-ce que je veux le problème ou
est-ce que je veux la réponse ?
Décide-toi pour la réponse et tu
l’auras, car tu la verras telle qu’elle est,
et elle est déjà à toi.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (5)
Tu te plains peut-être que ce cours n’est pas
assez concret pour que tu puisses le
comprendre et l’utiliser. Mais peut-être n’as-
tu pas fait ce qu’il préconise concrètement. Ce
n’est pas un cours sur le jeu des idées mais sur
leur application pratique. Rien n’est plus
concret que de se faire dire : si tu demandes,
tu recevras. Le Saint-Esprit répondra à tout
problème concret aussi longtemps que tu
croiras que les problèmes sont concrets. Sa
réponse est à la fois multiple et une tant que
tu crois que l’Un est multiple. Tu as peut-être
peur de Son caractère concret, par peur de ce
que tu penses que cela exigera de toi. Or c’est
seulement en demandant que tu apprendras
que rien de Dieu n’exige quoi que ce soit de
toi. Dieu donne ; Il ne prend pas. Quand tu
refuses de demander, c’est parce que tu crois
que demander revient à prendre plutôt qu’à
partager.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (6)
Le Saint-Esprit te donnera seulement
ce qui est à toi et Il ne prendra rien en
retour. Car ce qui est à toi est tout, et
tu le partages avec Dieu. Voilà sa
réalité. Le Saint-Esprit, Dont la seule
Volonté est de restaurer, serait-Il
capable de mésinterpréter la question
que tu dois poser pour apprendre Sa
réponse ? Tu as entendu la réponse,
mais tu as mal compris la question. Tu
crois que demander au Saint-Esprit de
te guider, c’est demander d’être privé
de quelque chose.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (7)
Petit enfant de Dieu, tu ne comprends pas
ton Père. Tu crois en un monde qui prend,
parce que tu crois pouvoir obtenir en
prenant. Cette perception t’a fait perdre de
vue le monde réel. Tu as peur du monde
tel que tu le vois, mais il suffit toujours que
tu demandes et le monde réel
t’appartiendra. Ne te nie pas cela même
qui peut seulement te libérer. Rien de Dieu
n’asservira Son Fils, qu’il a créé libre et
dont la liberté est protégée par Son Être.
Béni sois-tu qui es désireux de demander
sans peur la vérité à Dieu, car c’est
seulement ainsi que tu peux apprendre
que Sa réponse est la délivrance de la peur.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (8)
Bel enfant de Dieu, tu demandes
seulement ce que je t’ai promis. Crois-
tu que je te tromperais? Le Royaume
des Cieux est en toi. Crois que la vérité
est en moi, car je connais qu’elle est
en toi. Les Fils de Dieu n’ont rien qu’ils
ne partagent. Demande la vérité à
n’importe lequel des Fils de Dieu et
c’est à moi que tu l’as demandée. Il
n’en est pas un parmi nous qui n’ait en
lui la réponse, et qui ne l’ait à donner
à quiconque la lui demande.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (9)
Demande n’importe quoi au Fils de Dieu et
son Père te répondra, car le Christ ne Se
trompe pas sur Son Père et Son Père ne Se
trompe pas sur Lui. Donc ne te trompe pas
sur ton frère, et ne vois comme sa réalité
que ses pensées aimantes, car en niant
que son esprit est divisé tu guériras le tien.
Accepte-le comme son Père l’accepte et
guéris-le dans le Christ, car le Christ est sa
guérison et la tienne. Le Christ est le Fils de
Dieu Qui en aucune façon n’est séparé de
Son Père, Dont chaque pensée est aussi
aimante que la Pensée de Son Père par
laquelle Il fut créé. Ne te trompe pas sur le
Fils de Dieu, car par là tu dois te tromper
sur toi-même. Et t’étant trompé sur toi-
même, tu te trompes sur ton Père, en Qui
nulle tromperie n’est possible.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (10)
Dans le monde réel il n’y a pas de maladie,
car il n’y a ni séparation ni division. Seules
sont reconnues les pensées aimantes, et
parce que nul n’est sans ton aide, l’Aide de
Dieu t’accompagne partout. Comme tu
deviendras désireux d’accepter cette Aide
en La demandant, tu La donneras parce
que tu La voudras. Rien ne sera au-delà de
ton pouvoir de guérison, parce qu’à ta
simple requête rien ne sera refusé. Quels
problèmes ne disparaîtraient pas en
Présence de la Réponse de Dieu?
Demande, donc, d’apprendre ce qu’est la
réalité de ton frère, parce que c’est ce que
tu percevras en lui, et tu verras ta beauté
reflétée dans la sienne.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (11)
N’accepte pas la perception variable que
ton frère a de lui-même, car son esprit
divisé est le tien, et tu n’accepteras pas ta
guérison sans la sienne. Car vous partagez
le monde réel comme vous partagez le
Ciel, et sa guérison est la tienne. T’aimer
toi-même, c’est te guérir toi-même, et tu
ne peux pas percevoir une partie de toi-
même comme malade et atteindre ton
but. Frère, nous guérissons ensemble
comme nous vivons ensemble et nous
aimons ensemble. Ne te trompe pas sur le
Fils de Dieu, car il est un avec lui-même et
un avec son Père. Aime-le, qui est aimé de
son Père, et tu apprendras ce qu’est
l’Amour que le Père a pour toi.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (12)
Si tu perçois une offense en un frère,
arrache l’offense de ton esprit, car c’est par
le Christ que tu es offensé et c’est sur Lui
que tu te trompes. Guéris dans le Christ et
ne sois pas offensé par Lui, car il n’y a pas
d’offense en Lui. Si ce que tu perçois
t’offense, tu es offensé en toi-même et tu
condamnes le Fils de Dieu que Dieu ne
condamne pas. Laisse le Saint-Esprit ôter
toutes les offenses du Fils de Dieu envers
lui-même et ne perçois personne sans qu’il
te guide, car Il voudrait te sauver de toute
condamnation. Accepte Son pouvoir
guérisseur et utilise-le pour tous ceux qu’il
t’envoie, car Il veut guérir le Fils de Dieu,
sur qui Il ne Se trompe pas.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (13)
Les enfants perçoivent des fantômes
effrayants, des monstres et des
dragons, et ils sont terrifiés. Or s’ils
demandent à quelqu’un en qui ils ont
confiance la signification de ce qu’ils
perçoivent, et s’ils sont désireux de
lâcher prise de leurs propres
interprétations en faveur de la réalité,
leur peur disparaît avec elles. Quand
on aide un enfant à traduire son
«fantôme» en rideau, son « monstre »
en ombre et son « dragon » en rêve, il
ne les craint plus et il rit de bon cœur
de sa propre peur.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (14) 1/2
Toi, mon enfant, tu as peur de tes
frères et de ton Père et de toi-même.
Mais sur eux tu ne fais que te tromper.
Demande ce qu’ils sont à l’Enseignant
de la réalité, et en entendant Sa
réponse tu riras toi aussi de tes peurs
et tu les remplaceras par la paix. Car la
peur ne réside pas dans la réalité mais
dans l’esprit des enfants qui ne
comprennent pas la réalité. C’est
seulement leur manque de
compréhension qui les effraie, et
quand ils apprennent à percevoir
véritablement ils n’ont plus peur.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (15) 2/2
Et pour cette raison ils demanderont à
nouveau la vérité quand ils seront
effrayés. Ce n’est pas la réalité de tes
frères ou de ton Père ou de toi-même
qui t’effraie. Tu ne connais pas ce
qu’ils sont; ainsi tu les perçois comme
des fantômes, des monstres et des
dragons. Demande ce qu’est leur
réalité à Celui Qui la connaît, et Il te
dira ce qu’ils sont. Car tu ne les
comprends pas, et parce que tu es
trompé par ce que tu vois, tu as
besoin de la réalité pour dissiper tes
peurs.
Chapitre 11
DIEU OU L’EGO
VIII. Le problème et la
réponse (16)
N’échangerais-tu pas tes peurs contre
la vérité, s’il te suffisait de le
demander? Car si Dieu ne Se trompe
pas sur toi, tu ne peux te tromper que
sur toi-même. Or tu peux apprendre la
vérité sur toi-même du Saint-Esprit,
Qui t’enseignera que, faisant partie de
Dieu, nulle tromperie en toi n’est
possible. Quand tu te percevras toi-
même sans tromperie, tu accepteras
le monde réel à la place du faux que tu
as fait. Et alors ton Père se penchera
vers toi et fera le dernier pas pour toi,
en t’élevant jusqu’à Lui.

Contenu connexe

Similaire à Chapitre 11: VIII. Le problème et la réponse

Chapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule RéponseChapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule RéponsePierrot Caron
 
IV - La seule Réponse
IV - La seule RéponseIV - La seule Réponse
IV - La seule RéponsePierrot Caron
 
Chapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule RéponseChapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule RéponsePierrot Caron
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéPierrot Caron
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéPierrot Caron
 
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladieChapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladiePierrot Caron
 
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladieChapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladiePierrot Caron
 
III. Le dieu de la maladie
III. Le dieu de la maladieIII. Le dieu de la maladie
III. Le dieu de la maladiePierrot Caron
 
Chapitre 31 - I. La simplicité du salut
Chapitre 31 - I. La simplicité du salut Chapitre 31 - I. La simplicité du salut
Chapitre 31 - I. La simplicité du salut Pierrot Caron
 
I. La simplicité du salut
I. La simplicité du salutI. La simplicité du salut
I. La simplicité du salutPierrot Caron
 
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-EspritChapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-EspritPierrot Caron
 
I. Le jugement du Saint-Esprit
I. Le jugement du Saint-EspritI. Le jugement du Saint-Esprit
I. Le jugement du Saint-EspritPierrot Caron
 
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-EspritChapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-EspritPierrot Caron
 
Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
Chapitre 14: XI. Le test de la véritéChapitre 14: XI. Le test de la vérité
Chapitre 14: XI. Le test de la véritéPierrot Caron
 
Ii. Le test de la vérité
Ii. Le test de la véritéIi. Le test de la vérité
Ii. Le test de la véritéPierrot Caron
 
Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
 Chapitre 14: XI. Le test de la vérité Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
Chapitre 14: XI. Le test de la véritéPierrot Caron
 
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de DieuChapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de DieuPierrot Caron
 
II. la façon de se souvenir de Dieu
II. la façon de se souvenir de DieuII. la façon de se souvenir de Dieu
II. la façon de se souvenir de DieuPierrot Caron
 
Ii. la façon de se souvenir de dieu
Ii. la façon de se souvenir de dieuIi. la façon de se souvenir de dieu
Ii. la façon de se souvenir de dieuPierrot Caron
 
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de DieuChapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de DieuPierrot Caron
 

Similaire à Chapitre 11: VIII. Le problème et la réponse (20)

Chapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule RéponseChapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule Réponse
 
IV - La seule Réponse
IV - La seule RéponseIV - La seule Réponse
IV - La seule Réponse
 
Chapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule RéponseChapitre 6: IV. La seule Réponse
Chapitre 6: IV. La seule Réponse
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
 
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladieChapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladie
 
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladieChapitre 10: III. Le dieu de la maladie
Chapitre 10: III. Le dieu de la maladie
 
III. Le dieu de la maladie
III. Le dieu de la maladieIII. Le dieu de la maladie
III. Le dieu de la maladie
 
Chapitre 31 - I. La simplicité du salut
Chapitre 31 - I. La simplicité du salut Chapitre 31 - I. La simplicité du salut
Chapitre 31 - I. La simplicité du salut
 
I. La simplicité du salut
I. La simplicité du salutI. La simplicité du salut
I. La simplicité du salut
 
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-EspritChapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
 
I. Le jugement du Saint-Esprit
I. Le jugement du Saint-EspritI. Le jugement du Saint-Esprit
I. Le jugement du Saint-Esprit
 
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-EspritChapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
Chapitre 12: I. Le jugement du Saint-Esprit
 
Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
Chapitre 14: XI. Le test de la véritéChapitre 14: XI. Le test de la vérité
Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
 
Ii. Le test de la vérité
Ii. Le test de la véritéIi. Le test de la vérité
Ii. Le test de la vérité
 
Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
 Chapitre 14: XI. Le test de la vérité Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
Chapitre 14: XI. Le test de la vérité
 
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de DieuChapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
 
II. la façon de se souvenir de Dieu
II. la façon de se souvenir de DieuII. la façon de se souvenir de Dieu
II. la façon de se souvenir de Dieu
 
Ii. la façon de se souvenir de dieu
Ii. la façon de se souvenir de dieuIi. la façon de se souvenir de dieu
Ii. la façon de se souvenir de dieu
 
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de DieuChapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
Chapitre 12: II. La façon de se souvenir de Dieu
 

Plus de Pierrot Caron

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataillePierrot Caron
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.Pierrot Caron
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Pierrot Caron
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionPierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Pierrot Caron
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation saintePierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensivePierrot Caron
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.Pierrot Caron
 

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 

Chapitre 11: VIII. Le problème et la réponse

  • 1. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (1) Ce cours est très simple. Tu penses peut- être que tu n’as pas besoin d’un cours qui enseigne, en définitive, que seule la réalité est vraie. Mais le crois-tu ? Quand tu percevras le monde réel, tu reconnaîtras que tu ne le croyais pas. Or la rapidité avec laquelle ta nouvelle et seule perception réelle sera traduite en connaissance ne te laissera qu’un instant pour te rendre compte que cela seul est vrai. Et alors tout ce que tu as fait sera oublié : le bon et le mauvais, le faux et le vrai. Car quand le Ciel et la terre deviendront un, même le monde réel disparaîtra de ta vue. La fin du monde n’est pas sa destruction mais sa traduction en Ciel. La réinterprétation du monde est le transfert de toute perception en connaissance.
  • 2. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (2) La Bible te dit de devenir comme les petits enfants. Les petits enfants reconnaissent qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils perçoivent; ainsi ils demandent ce que cela signifie. Ne fais pas l’erreur de croire que tu comprends ce que tu perçois, car sa signification est perdue pour toi. Or le Saint-Esprit en a sauvé la signification pour toi et si tu Le laisses l’interpréter, il te rendra ce que tu as jeté. Mais tant que tu penses en connaître la signification, tu ne verras pas le besoin de le Lui demander.
  • 3. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (3) Tu ne connais pas la signification de quoi que ce soit que tu perçois. Il n’est pas une de tes pensées qui soit entièrement vraie. Reconnaître cela, c’est pour toi un solide début. Tu n’as pas été mal guidé; tu n’as pas accepté de guide du tout. Ton grand besoin est d’être instruit en perception, car tu ne comprends rien. Reconnais cela mais ne l’accepte pas, car comprendre est ton héritage. Les perceptions sont apprises, et tu n’es pas sans Enseignant. Or ton désir d’apprendre de Lui dépend de ton désir de remettre en question tout ce que tu as appris de toi-même, car toi qui as mal appris ne devrais pas être ton propre enseignant.
  • 4. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (4) Nul ne peut cacher la vérité, sauf à soi- même. Or Dieu ne te refusera pas la Réponse qu’il a donnée. Demande, donc, ce qui est à toi, mais que tu n’as pas fait, et ne te défends pas contre la vérité. Tu as fait le problème auquel Dieu a répondu. Par conséquent, pose-toi uniquement cette simple question : • Est-ce que je veux le problème ou est-ce que je veux la réponse ? Décide-toi pour la réponse et tu l’auras, car tu la verras telle qu’elle est, et elle est déjà à toi.
  • 5. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (5) Tu te plains peut-être que ce cours n’est pas assez concret pour que tu puisses le comprendre et l’utiliser. Mais peut-être n’as- tu pas fait ce qu’il préconise concrètement. Ce n’est pas un cours sur le jeu des idées mais sur leur application pratique. Rien n’est plus concret que de se faire dire : si tu demandes, tu recevras. Le Saint-Esprit répondra à tout problème concret aussi longtemps que tu croiras que les problèmes sont concrets. Sa réponse est à la fois multiple et une tant que tu crois que l’Un est multiple. Tu as peut-être peur de Son caractère concret, par peur de ce que tu penses que cela exigera de toi. Or c’est seulement en demandant que tu apprendras que rien de Dieu n’exige quoi que ce soit de toi. Dieu donne ; Il ne prend pas. Quand tu refuses de demander, c’est parce que tu crois que demander revient à prendre plutôt qu’à partager.
  • 6. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (6) Le Saint-Esprit te donnera seulement ce qui est à toi et Il ne prendra rien en retour. Car ce qui est à toi est tout, et tu le partages avec Dieu. Voilà sa réalité. Le Saint-Esprit, Dont la seule Volonté est de restaurer, serait-Il capable de mésinterpréter la question que tu dois poser pour apprendre Sa réponse ? Tu as entendu la réponse, mais tu as mal compris la question. Tu crois que demander au Saint-Esprit de te guider, c’est demander d’être privé de quelque chose.
  • 7. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (7) Petit enfant de Dieu, tu ne comprends pas ton Père. Tu crois en un monde qui prend, parce que tu crois pouvoir obtenir en prenant. Cette perception t’a fait perdre de vue le monde réel. Tu as peur du monde tel que tu le vois, mais il suffit toujours que tu demandes et le monde réel t’appartiendra. Ne te nie pas cela même qui peut seulement te libérer. Rien de Dieu n’asservira Son Fils, qu’il a créé libre et dont la liberté est protégée par Son Être. Béni sois-tu qui es désireux de demander sans peur la vérité à Dieu, car c’est seulement ainsi que tu peux apprendre que Sa réponse est la délivrance de la peur.
  • 8. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (8) Bel enfant de Dieu, tu demandes seulement ce que je t’ai promis. Crois- tu que je te tromperais? Le Royaume des Cieux est en toi. Crois que la vérité est en moi, car je connais qu’elle est en toi. Les Fils de Dieu n’ont rien qu’ils ne partagent. Demande la vérité à n’importe lequel des Fils de Dieu et c’est à moi que tu l’as demandée. Il n’en est pas un parmi nous qui n’ait en lui la réponse, et qui ne l’ait à donner à quiconque la lui demande.
  • 9. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (9) Demande n’importe quoi au Fils de Dieu et son Père te répondra, car le Christ ne Se trompe pas sur Son Père et Son Père ne Se trompe pas sur Lui. Donc ne te trompe pas sur ton frère, et ne vois comme sa réalité que ses pensées aimantes, car en niant que son esprit est divisé tu guériras le tien. Accepte-le comme son Père l’accepte et guéris-le dans le Christ, car le Christ est sa guérison et la tienne. Le Christ est le Fils de Dieu Qui en aucune façon n’est séparé de Son Père, Dont chaque pensée est aussi aimante que la Pensée de Son Père par laquelle Il fut créé. Ne te trompe pas sur le Fils de Dieu, car par là tu dois te tromper sur toi-même. Et t’étant trompé sur toi- même, tu te trompes sur ton Père, en Qui nulle tromperie n’est possible.
  • 10. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (10) Dans le monde réel il n’y a pas de maladie, car il n’y a ni séparation ni division. Seules sont reconnues les pensées aimantes, et parce que nul n’est sans ton aide, l’Aide de Dieu t’accompagne partout. Comme tu deviendras désireux d’accepter cette Aide en La demandant, tu La donneras parce que tu La voudras. Rien ne sera au-delà de ton pouvoir de guérison, parce qu’à ta simple requête rien ne sera refusé. Quels problèmes ne disparaîtraient pas en Présence de la Réponse de Dieu? Demande, donc, d’apprendre ce qu’est la réalité de ton frère, parce que c’est ce que tu percevras en lui, et tu verras ta beauté reflétée dans la sienne.
  • 11. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (11) N’accepte pas la perception variable que ton frère a de lui-même, car son esprit divisé est le tien, et tu n’accepteras pas ta guérison sans la sienne. Car vous partagez le monde réel comme vous partagez le Ciel, et sa guérison est la tienne. T’aimer toi-même, c’est te guérir toi-même, et tu ne peux pas percevoir une partie de toi- même comme malade et atteindre ton but. Frère, nous guérissons ensemble comme nous vivons ensemble et nous aimons ensemble. Ne te trompe pas sur le Fils de Dieu, car il est un avec lui-même et un avec son Père. Aime-le, qui est aimé de son Père, et tu apprendras ce qu’est l’Amour que le Père a pour toi.
  • 12. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (12) Si tu perçois une offense en un frère, arrache l’offense de ton esprit, car c’est par le Christ que tu es offensé et c’est sur Lui que tu te trompes. Guéris dans le Christ et ne sois pas offensé par Lui, car il n’y a pas d’offense en Lui. Si ce que tu perçois t’offense, tu es offensé en toi-même et tu condamnes le Fils de Dieu que Dieu ne condamne pas. Laisse le Saint-Esprit ôter toutes les offenses du Fils de Dieu envers lui-même et ne perçois personne sans qu’il te guide, car Il voudrait te sauver de toute condamnation. Accepte Son pouvoir guérisseur et utilise-le pour tous ceux qu’il t’envoie, car Il veut guérir le Fils de Dieu, sur qui Il ne Se trompe pas.
  • 13. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (13) Les enfants perçoivent des fantômes effrayants, des monstres et des dragons, et ils sont terrifiés. Or s’ils demandent à quelqu’un en qui ils ont confiance la signification de ce qu’ils perçoivent, et s’ils sont désireux de lâcher prise de leurs propres interprétations en faveur de la réalité, leur peur disparaît avec elles. Quand on aide un enfant à traduire son «fantôme» en rideau, son « monstre » en ombre et son « dragon » en rêve, il ne les craint plus et il rit de bon cœur de sa propre peur.
  • 14. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (14) 1/2 Toi, mon enfant, tu as peur de tes frères et de ton Père et de toi-même. Mais sur eux tu ne fais que te tromper. Demande ce qu’ils sont à l’Enseignant de la réalité, et en entendant Sa réponse tu riras toi aussi de tes peurs et tu les remplaceras par la paix. Car la peur ne réside pas dans la réalité mais dans l’esprit des enfants qui ne comprennent pas la réalité. C’est seulement leur manque de compréhension qui les effraie, et quand ils apprennent à percevoir véritablement ils n’ont plus peur.
  • 15. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (15) 2/2 Et pour cette raison ils demanderont à nouveau la vérité quand ils seront effrayés. Ce n’est pas la réalité de tes frères ou de ton Père ou de toi-même qui t’effraie. Tu ne connais pas ce qu’ils sont; ainsi tu les perçois comme des fantômes, des monstres et des dragons. Demande ce qu’est leur réalité à Celui Qui la connaît, et Il te dira ce qu’ils sont. Car tu ne les comprends pas, et parce que tu es trompé par ce que tu vois, tu as besoin de la réalité pour dissiper tes peurs.
  • 16. Chapitre 11 DIEU OU L’EGO VIII. Le problème et la réponse (16) N’échangerais-tu pas tes peurs contre la vérité, s’il te suffisait de le demander? Car si Dieu ne Se trompe pas sur toi, tu ne peux te tromper que sur toi-même. Or tu peux apprendre la vérité sur toi-même du Saint-Esprit, Qui t’enseignera que, faisant partie de Dieu, nulle tromperie en toi n’est possible. Quand tu te percevras toi- même sans tromperie, tu accepteras le monde réel à la place du faux que tu as fait. Et alors ton Père se penchera vers toi et fera le dernier pas pour toi, en t’élevant jusqu’à Lui.