SlideShare une entreprise Scribd logo
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (1)
Nous avons dit maintes fois comme il
t’est peu demandé pour apprendre ce
cours. C’est le même petit désir dont
tu as besoin pour que ta relation tout
entière soit transformée en joie; le
petit don que tu offres au Saint-Esprit
pour lequel Il te donne tout; le tout
petit peu sur lequel repose le salut; le
minuscule changement d’esprit par
lequel la crucifixion est changée en
résurrection. Étant vrai, il est si simple
qu’il ne peut manquer d’être compris
complètement. Rejeté, si, mais pas
ambigu. Si tu choisis maintenant de le
rejeter, ce ne sera pas parce qu’il est
obscur mais plutôt parce que ce petit
coût, à ton jugement, semblait trop à
payer pour la paix.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (2)
C’est la seule chose que tu aies besoin de
faire pour que la vision, le bonheur, la
délivrance de la douleur et l’évasion
complète hors du péché, te soient tous
donnés. Ne dis que ceci, mais en le
pensant vraiment et sans réserves, car là
réside le pouvoir du salut:
• Je suis responsable de ce que je vois.
• Je choisis les sentiments que j’éprouve, et
je décide quel but je voudrais atteindre.
• Et tout ce qui semble m’arriver, je le
demande, et je reçois comme j’ai
demandé.
Ne t’y trompe plus, tu n’es pas impuissant
devant ce qui t’est fait. Reconnais
seulement que tu as fait erreur et tous les
effets de tes erreurs disparaîtront.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (3)
Il est impossible que le Fils de Dieu soit
simplement poussé par des événements
qui lui sont extérieurs. Il est impossible
que les choses qui lui arrivent ne soient
pas de son choix. Son pouvoir de décision
est le déterminant de chaque situation
dans laquelle il semble se trouver par
chance ou par accident. Ni l’accident ni la
chance ne sont possibles dans l’univers tel
que Dieu l’a créé, en dehors duquel il n’y a
rien. Souffre, et tu as décidé que le péché
était ton but. Sois heureux, et tu as remis
le pouvoir de décision à Celui Qui doit
choisir Dieu pour toi. C’est le petit don que
tu offres au Saint-Esprit, et même cela Il te
le donne à donner à toi-même. Car par ce
don t’est donné le pouvoir de délivrer ton
sauveur, afin qu’il te donne le salut.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (4)
Cette petite offrande, donc, ne la fais pas à
contrecœur. Retiens-la, et tu gardes le
monde tel que tu le vois maintenant.
Donne-la, et tout ce que tu vois part avec
elle. Jamais autant ne fut donné pour si
peu. C’est dans l’instant saint que cet
échange s’effectue et se perpétue. Là, le
monde que tu ne veux pas est porté à celui
que tu veux. Là, celui que tu veux t’est
donné parce que tu le veux. Or pour cela il
faut d’abord que tu reconnaisses le
pouvoir de vouloir. Tu dois en accepter la
force, et non la faiblesse. Tu dois percevoir
que ce qui est assez fort pour faire un
monde peut en lâcher prise, et peut
accepter la correction s’il est désireux de
voir qu’il faisait erreur.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (5)
Le monde que tu vois n’est que le vain
témoin que tu avais raison. Ce témoin
est insane. Tu l’as entraîné dans son
témoignage et comme il te le
redonnait, tu l’as écouté et tu t’es
convaincu que ce qu’il avait vu était
vrai. Tu t’es fait cela à toi-même. Ne
vois que cela et tu verras aussi comme
est circulaire le raisonnement sur
lequel ton «voir» est basé. Cela ne t’a
pas été donné. C’est le don que tu as
fait à toi-même et à ton frère. Sois
donc désireux qu’il lui soit enlevé et
remplacé par la vérité. Et comme tu
regarderas le changement en lui, il te
sera donné de le voir en toi-même.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (6)
Tu ne vois peut-être pas le besoin pour toi de
faire cette petite offrande. Regarde donc de
plus près ce qu’elle est. Et puis, tout
simplement, vois en elle l’échange tout entier
de la séparation contre le salut. Tout ce qu’est
l’ego, c’est l’idée qu’il est possible que des
choses puissent arriver au Fils de Dieu sans sa
volonté, et donc sans la Volonté de son
Créateur, Dont la Volonté ne peut pas être
séparée de la sienne. Voilà par quoi le Fils de
Dieu a remplacé sa volonté : une folle révolte
contre ce qui doit être à jamais. C’est
l’affirmation qu’il a le pouvoir de rendre Dieu
impuissant et ainsi de le prendre pour lui-
même, et de se laisser lui-même sans ce que
Dieu a voulu pour lui. C’est cette idée folle
que tu as enchâssée sur tes autels, et que tu
vénères. Et tout ce qui menace cela semble
être une attaque contre ta foi, car elle est
investie là. Ne pense pas que tu es sans foi,
car ta croyance et ta confiance en cela sont
certes grandes.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (7)
Le Saint-Esprit peut te donner la foi en la
sainteté et la vision pour la voir assez
facilement. Mais tu n’as pas laissé ouvert
et inoccupé l’autel où ces dons ont leur
place. Là où ils devraient être, tu as installé
tes idoles à autre chose. À cette autre
«volonté», qui semble te dire ce qui doit
arriver, tu donnes réalité. Par conséquent,
ce qui voudrait te montrer qu’il en va
autrement doit te sembler irréel. Tout ce
qui t’est demandé, c’est de faire de la place
pour la vérité. Il ne t’est pas demandé de
faire ce qui est au-delà de ta
compréhension. Tout ce qui t’est demandé
de faire, c’est de la laisser entrer; d’arrêter
seulement de faire interférence avec ce qui
arrivera de soi-même; simplement de
reconnaître à nouveau la présence de ce
dont tu pensais t’être départi.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (8)
Sois désireux, pour un instant, de
laisser tes autels libres de ce que tu y
as placé, et tu ne pourras manquer de
voir ce qui est réellement là. L’instant
saint n’est pas un instant de création,
mais de re-connaissance. Car la re-
connaissance vient de la vision et de la
suspension du jugement. Alors
seulement il est possible de regarder
au-dedans et de voir ce qui doit être
là, bien en vue et entièrement
indépendant de toute interférence et
de tout jugement. Défaire n’est pas ta
tâche, mais c’est à toi de l’accueillir ou
non. La foi et le désir vont de pair, car
chacun croit en ce qu’il veut.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (9)
Nous avons déjà dit que c’est en
prenant ses souhaits pour la réalité
que l’ego s’occupe de ce qu’il veut,
pour le rendre vrai. Il n’est pas de
meilleure démonstration du pouvoir
de vouloir, et donc de la foi, que de
faire paraître ses buts réels et
possibles. La foi en l’irréel conduit à
des ajustements de la réalité afin
qu’elle s’accorde avec le but de folie.
Le but de péché induit la perception
d’un monde apeurant pour justifier
son but. Ce que tu désires, tu le
verras. Et si sa réalité est fausse, tu la
soutiendras en ne te rendant pas
compte de tous les ajustements que
tu y as introduits pour le rendre tel
qu’il est.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (10)
Quand la vision est niée, la confusion entre
cause et effet devient inévitable. Le but
devient alors de garder obscure la cause
de l’effet et de faire en sorte que l’effet
paraisse être une cause. Cette apparente
indépendance de l’effet lui permet d’être
considéré comme tenant de lui-même, et
capable de servir de cause à des
événements et à des sentiments que son
faiseur pense qu’il cause. Nous avons parlé
plus tôt de ton désir de créer ton propre
créateur et d’être pour lui un père et non
un fils. Il s’agit ici du même désir. Le Fils est
l’Effet, qui voudrait nier sa Cause. Ainsi il
semble être la cause, qui produit des effets
réels. Rien ne peut avoir d’effets sans
cause; et si tu confonds les deux, c’est
simplement que tu ne comprends ni l’un ni
l’autre.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (11)
Autant que de reconnaître que tu as
fait le monde que tu vois, il est
nécessaire que tu reconnaisses que tu
ne t’es pas créé toi-même. C’est la
même erreur. Rien n’a la moindre
influence sur toi de ce que ton
Créateur n’a pas créé. Si tu penses que
ce que tu as fait peut te dire ce que tu
vois et ressens, et si tu mets ta foi en
son aptitude à le faire, alors tu nies
ton Créateur et tu crois que tu t’es fait
toi-même. Car si tu penses que le
monde que tu as fait a le pouvoir de
faire de toi ce qu’il veut, c’est que tu
confonds le Fils et le Père, l’effet et la
Source.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (12)
Les créations du Fils sont comme
celles de son Père. Or en les créant le
Fils ne s’illusionne pas au point de
croire qu’il est indépendant de sa
Source. Son union avec Elle est la
source de sa création. À part de cela, il
n’a pas le pouvoir de créer et ce qu’il
fait est in-signifiant. Cela ne change
rien à la création, dépend entièrement
de la folie de son faiseur et ne peut
servir à justifier la folie. Ton frère
pense qu’il a fait le monde avec toi.
Ainsi il nie la création. Avec toi, il
pense que le monde qu’il a fait, l’a fait.
Ainsi il nie qu’il l’a fait.
Chapitre 21
RAISON ET
PERCEPTION
II. La responsabilité
de la vue (13)
Or la vérité, c’est que toi et ton frère
avez tous deux été créés par un Père
aimant, qui vous a créés ensemble et
un. Vois ce qui « prouve » le contraire,
et tu nies ta réalité tout entière. Mais
admets que tout ce qui semble se
dresser entre toi et ton frère, vous
gardant loin l’un de l’autre et séparés
de votre Père, c’est toi qui l’a fait en
secret, et l’instant de délivrance t’est
venu. Tous ses effets ont disparu,
parce que sa source a été découverte.
C’est son apparente indépendance de
sa source qui te garde prisonnier.
C’est la même erreur que de penser
que tu es indépendant de la Source
par laquelle tu as été créé, et que tu
n’as jamais quittée.

Contenu connexe

En vedette

Qu'est-ce que la création ?
Qu'est-ce que la création ?Qu'est-ce que la création ?
Qu'est-ce que la création ?
Pierrot Caron
 
LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.
LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.
LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.
Pierrot Caron
 
Révision V - Introduction
Révision V - IntroductionRévision V - Introduction
Révision V - Introduction
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Chapitre 29 - II. L’arrivée de l’Invité
Chapitre 29 -  II. L’arrivée de l’Invité Chapitre 29 -  II. L’arrivée de l’Invité
Chapitre 29 - II. L’arrivée de l’Invité
Pierrot Caron
 
LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.
LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.
LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.
Pierrot Caron
 
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritChapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Pierrot Caron
 
Chapitre 15: II. La fin du doute
Chapitre 15: II. La fin du douteChapitre 15: II. La fin du doute
Chapitre 15: II. La fin du doute
Pierrot Caron
 
Chapitre 16: VI. Le pont vers le monde réel
Chapitre 16: VI. Le pont vers le monde réelChapitre 16: VI. Le pont vers le monde réel
Chapitre 16: VI. Le pont vers le monde réel
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
Pierrot Caron
 
Chapitre 14: IX. Le reflet de la sainteté
Chapitre 14: IX. Le reflet de la saintetéChapitre 14: IX. Le reflet de la sainteté
Chapitre 14: IX. Le reflet de la sainteté
Pierrot Caron
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité  Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Pierrot Caron
 
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéChapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Pierrot Caron
 
Chapitre 25: III. Perception et choix
Chapitre 25: III. Perception et choix Chapitre 25: III. Perception et choix
Chapitre 25: III. Perception et choix
Pierrot Caron
 
Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200
Pierrot Caron
 
Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200
Pierrot Caron
 
Révision V - Introduction
Révision V - IntroductionRévision V - Introduction
Révision V - Introduction
Pierrot Caron
 
Chapitre 26: VIII. L’immédiateté du salut
Chapitre 26: VIII. L’immédiateté du salutChapitre 26: VIII. L’immédiateté du salut
Chapitre 26: VIII. L’immédiateté du salut
Pierrot Caron
 

En vedette (19)

Qu'est-ce que la création ?
Qu'est-ce que la création ?Qu'est-ce que la création ?
Qu'est-ce que la création ?
 
LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.
LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.
LEÇON 169 – Par la grâce, je vis. Par la grâce, je suis délivré.
 
Révision V - Introduction
Révision V - IntroductionRévision V - Introduction
Révision V - Introduction
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 29 - II. L’arrivée de l’Invité
Chapitre 29 -  II. L’arrivée de l’Invité Chapitre 29 -  II. L’arrivée de l’Invité
Chapitre 29 - II. L’arrivée de l’Invité
 
LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.
LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.
LEÇON 181 – J’ai confiance en mes frères, qui ne font qu’un avec moi.
 
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritChapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
 
Chapitre 15: II. La fin du doute
Chapitre 15: II. La fin du douteChapitre 15: II. La fin du doute
Chapitre 15: II. La fin du doute
 
Chapitre 16: VI. Le pont vers le monde réel
Chapitre 16: VI. Le pont vers le monde réelChapitre 16: VI. Le pont vers le monde réel
Chapitre 16: VI. Le pont vers le monde réel
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
Chapitre 14: IX. Le reflet de la sainteté
Chapitre 14: IX. Le reflet de la saintetéChapitre 14: IX. Le reflet de la sainteté
Chapitre 14: IX. Le reflet de la sainteté
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité  Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéChapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
 
Chapitre 25: III. Perception et choix
Chapitre 25: III. Perception et choix Chapitre 25: III. Perception et choix
Chapitre 25: III. Perception et choix
 
Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200
 
Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200Introduction aux leçons 181 à 200
Introduction aux leçons 181 à 200
 
Révision V - Introduction
Révision V - IntroductionRévision V - Introduction
Révision V - Introduction
 
Chapitre 26: VIII. L’immédiateté du salut
Chapitre 26: VIII. L’immédiateté du salutChapitre 26: VIII. L’immédiateté du salut
Chapitre 26: VIII. L’immédiateté du salut
 

Similaire à Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue

Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21:  VI. Raison versus folie Chapitre 21:  VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folieChapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Pierrot Caron
 
VI. Raison versus folie
VI. Raison versus folieVI. Raison versus folie
VI. Raison versus folie
Pierrot Caron
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Pierrot Caron
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Pierrot Caron
 
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalitéChapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
Pierrot Caron
 
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalitéChapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
Pierrot Caron
 
VII. La condition de la réalité
VII. La condition de la réalitéVII. La condition de la réalité
VII. La condition de la réalité
Pierrot Caron
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilitéChapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Pierrot Caron
 
VI. La lumière de la relation sainte
VI. La lumière de la relation sainteVI. La lumière de la relation sainte
VI. La lumière de la relation sainte
Pierrot Caron
 
VII. Les lois de la guérison
VII. Les lois de la guérisonVII. Les lois de la guérison
VII. Les lois de la guérison
Pierrot Caron
 
Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison
Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison
Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et visionChapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Pierrot Caron
 
III. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et visionIII. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et vision
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frèreChapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Pierrot Caron
 
II. L’impeccabilité de ton frère
II. L’impeccabilité de ton frèreII. L’impeccabilité de ton frère
II. L’impeccabilité de ton frère
Pierrot Caron
 
I. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainteI. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainte
Pierrot Caron
 

Similaire à Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue (20)

Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21:  VI. Raison versus folie Chapitre 21:  VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
 
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folieChapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
 
VI. Raison versus folie
VI. Raison versus folieVI. Raison versus folie
VI. Raison versus folie
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
 
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalitéChapitre 9: I L'acceptation de la réalité
Chapitre 9: I L'acceptation de la réalité
 
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalitéChapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
 
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalitéChapitre 11: VII. La condition de la réalité
Chapitre 11: VII. La condition de la réalité
 
VII. La condition de la réalité
VII. La condition de la réalitéVII. La condition de la réalité
VII. La condition de la réalité
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilitéChapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
VI. La lumière de la relation sainte
VI. La lumière de la relation sainteVI. La lumière de la relation sainte
VI. La lumière de la relation sainte
 
VII. Les lois de la guérison
VII. Les lois de la guérisonVII. Les lois de la guérison
VII. Les lois de la guérison
 
Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison
Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison
Chapitre 26: VII. Les lois de la guérison
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et visionChapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
 
III. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et visionIII. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et vision
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frèreChapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
 
II. L’impeccabilité de ton frère
II. L’impeccabilité de ton frèreII. L’impeccabilité de ton frère
II. L’impeccabilité de ton frère
 
I. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainteI. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainte
 

Plus de Pierrot Caron

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
Pierrot Caron
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Pierrot Caron
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
Pierrot Caron
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Pierrot Caron
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Pierrot Caron
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Pierrot Caron
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Pierrot Caron
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
Pierrot Caron
 

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 

Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue

  • 1. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (1) Nous avons dit maintes fois comme il t’est peu demandé pour apprendre ce cours. C’est le même petit désir dont tu as besoin pour que ta relation tout entière soit transformée en joie; le petit don que tu offres au Saint-Esprit pour lequel Il te donne tout; le tout petit peu sur lequel repose le salut; le minuscule changement d’esprit par lequel la crucifixion est changée en résurrection. Étant vrai, il est si simple qu’il ne peut manquer d’être compris complètement. Rejeté, si, mais pas ambigu. Si tu choisis maintenant de le rejeter, ce ne sera pas parce qu’il est obscur mais plutôt parce que ce petit coût, à ton jugement, semblait trop à payer pour la paix.
  • 2. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (2) C’est la seule chose que tu aies besoin de faire pour que la vision, le bonheur, la délivrance de la douleur et l’évasion complète hors du péché, te soient tous donnés. Ne dis que ceci, mais en le pensant vraiment et sans réserves, car là réside le pouvoir du salut: • Je suis responsable de ce que je vois. • Je choisis les sentiments que j’éprouve, et je décide quel but je voudrais atteindre. • Et tout ce qui semble m’arriver, je le demande, et je reçois comme j’ai demandé. Ne t’y trompe plus, tu n’es pas impuissant devant ce qui t’est fait. Reconnais seulement que tu as fait erreur et tous les effets de tes erreurs disparaîtront.
  • 3. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (3) Il est impossible que le Fils de Dieu soit simplement poussé par des événements qui lui sont extérieurs. Il est impossible que les choses qui lui arrivent ne soient pas de son choix. Son pouvoir de décision est le déterminant de chaque situation dans laquelle il semble se trouver par chance ou par accident. Ni l’accident ni la chance ne sont possibles dans l’univers tel que Dieu l’a créé, en dehors duquel il n’y a rien. Souffre, et tu as décidé que le péché était ton but. Sois heureux, et tu as remis le pouvoir de décision à Celui Qui doit choisir Dieu pour toi. C’est le petit don que tu offres au Saint-Esprit, et même cela Il te le donne à donner à toi-même. Car par ce don t’est donné le pouvoir de délivrer ton sauveur, afin qu’il te donne le salut.
  • 4. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (4) Cette petite offrande, donc, ne la fais pas à contrecœur. Retiens-la, et tu gardes le monde tel que tu le vois maintenant. Donne-la, et tout ce que tu vois part avec elle. Jamais autant ne fut donné pour si peu. C’est dans l’instant saint que cet échange s’effectue et se perpétue. Là, le monde que tu ne veux pas est porté à celui que tu veux. Là, celui que tu veux t’est donné parce que tu le veux. Or pour cela il faut d’abord que tu reconnaisses le pouvoir de vouloir. Tu dois en accepter la force, et non la faiblesse. Tu dois percevoir que ce qui est assez fort pour faire un monde peut en lâcher prise, et peut accepter la correction s’il est désireux de voir qu’il faisait erreur.
  • 5. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (5) Le monde que tu vois n’est que le vain témoin que tu avais raison. Ce témoin est insane. Tu l’as entraîné dans son témoignage et comme il te le redonnait, tu l’as écouté et tu t’es convaincu que ce qu’il avait vu était vrai. Tu t’es fait cela à toi-même. Ne vois que cela et tu verras aussi comme est circulaire le raisonnement sur lequel ton «voir» est basé. Cela ne t’a pas été donné. C’est le don que tu as fait à toi-même et à ton frère. Sois donc désireux qu’il lui soit enlevé et remplacé par la vérité. Et comme tu regarderas le changement en lui, il te sera donné de le voir en toi-même.
  • 6. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (6) Tu ne vois peut-être pas le besoin pour toi de faire cette petite offrande. Regarde donc de plus près ce qu’elle est. Et puis, tout simplement, vois en elle l’échange tout entier de la séparation contre le salut. Tout ce qu’est l’ego, c’est l’idée qu’il est possible que des choses puissent arriver au Fils de Dieu sans sa volonté, et donc sans la Volonté de son Créateur, Dont la Volonté ne peut pas être séparée de la sienne. Voilà par quoi le Fils de Dieu a remplacé sa volonté : une folle révolte contre ce qui doit être à jamais. C’est l’affirmation qu’il a le pouvoir de rendre Dieu impuissant et ainsi de le prendre pour lui- même, et de se laisser lui-même sans ce que Dieu a voulu pour lui. C’est cette idée folle que tu as enchâssée sur tes autels, et que tu vénères. Et tout ce qui menace cela semble être une attaque contre ta foi, car elle est investie là. Ne pense pas que tu es sans foi, car ta croyance et ta confiance en cela sont certes grandes.
  • 7. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (7) Le Saint-Esprit peut te donner la foi en la sainteté et la vision pour la voir assez facilement. Mais tu n’as pas laissé ouvert et inoccupé l’autel où ces dons ont leur place. Là où ils devraient être, tu as installé tes idoles à autre chose. À cette autre «volonté», qui semble te dire ce qui doit arriver, tu donnes réalité. Par conséquent, ce qui voudrait te montrer qu’il en va autrement doit te sembler irréel. Tout ce qui t’est demandé, c’est de faire de la place pour la vérité. Il ne t’est pas demandé de faire ce qui est au-delà de ta compréhension. Tout ce qui t’est demandé de faire, c’est de la laisser entrer; d’arrêter seulement de faire interférence avec ce qui arrivera de soi-même; simplement de reconnaître à nouveau la présence de ce dont tu pensais t’être départi.
  • 8. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (8) Sois désireux, pour un instant, de laisser tes autels libres de ce que tu y as placé, et tu ne pourras manquer de voir ce qui est réellement là. L’instant saint n’est pas un instant de création, mais de re-connaissance. Car la re- connaissance vient de la vision et de la suspension du jugement. Alors seulement il est possible de regarder au-dedans et de voir ce qui doit être là, bien en vue et entièrement indépendant de toute interférence et de tout jugement. Défaire n’est pas ta tâche, mais c’est à toi de l’accueillir ou non. La foi et le désir vont de pair, car chacun croit en ce qu’il veut.
  • 9. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (9) Nous avons déjà dit que c’est en prenant ses souhaits pour la réalité que l’ego s’occupe de ce qu’il veut, pour le rendre vrai. Il n’est pas de meilleure démonstration du pouvoir de vouloir, et donc de la foi, que de faire paraître ses buts réels et possibles. La foi en l’irréel conduit à des ajustements de la réalité afin qu’elle s’accorde avec le but de folie. Le but de péché induit la perception d’un monde apeurant pour justifier son but. Ce que tu désires, tu le verras. Et si sa réalité est fausse, tu la soutiendras en ne te rendant pas compte de tous les ajustements que tu y as introduits pour le rendre tel qu’il est.
  • 10. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (10) Quand la vision est niée, la confusion entre cause et effet devient inévitable. Le but devient alors de garder obscure la cause de l’effet et de faire en sorte que l’effet paraisse être une cause. Cette apparente indépendance de l’effet lui permet d’être considéré comme tenant de lui-même, et capable de servir de cause à des événements et à des sentiments que son faiseur pense qu’il cause. Nous avons parlé plus tôt de ton désir de créer ton propre créateur et d’être pour lui un père et non un fils. Il s’agit ici du même désir. Le Fils est l’Effet, qui voudrait nier sa Cause. Ainsi il semble être la cause, qui produit des effets réels. Rien ne peut avoir d’effets sans cause; et si tu confonds les deux, c’est simplement que tu ne comprends ni l’un ni l’autre.
  • 11. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (11) Autant que de reconnaître que tu as fait le monde que tu vois, il est nécessaire que tu reconnaisses que tu ne t’es pas créé toi-même. C’est la même erreur. Rien n’a la moindre influence sur toi de ce que ton Créateur n’a pas créé. Si tu penses que ce que tu as fait peut te dire ce que tu vois et ressens, et si tu mets ta foi en son aptitude à le faire, alors tu nies ton Créateur et tu crois que tu t’es fait toi-même. Car si tu penses que le monde que tu as fait a le pouvoir de faire de toi ce qu’il veut, c’est que tu confonds le Fils et le Père, l’effet et la Source.
  • 12. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (12) Les créations du Fils sont comme celles de son Père. Or en les créant le Fils ne s’illusionne pas au point de croire qu’il est indépendant de sa Source. Son union avec Elle est la source de sa création. À part de cela, il n’a pas le pouvoir de créer et ce qu’il fait est in-signifiant. Cela ne change rien à la création, dépend entièrement de la folie de son faiseur et ne peut servir à justifier la folie. Ton frère pense qu’il a fait le monde avec toi. Ainsi il nie la création. Avec toi, il pense que le monde qu’il a fait, l’a fait. Ainsi il nie qu’il l’a fait.
  • 13. Chapitre 21 RAISON ET PERCEPTION II. La responsabilité de la vue (13) Or la vérité, c’est que toi et ton frère avez tous deux été créés par un Père aimant, qui vous a créés ensemble et un. Vois ce qui « prouve » le contraire, et tu nies ta réalité tout entière. Mais admets que tout ce qui semble se dresser entre toi et ton frère, vous gardant loin l’un de l’autre et séparés de votre Père, c’est toi qui l’a fait en secret, et l’instant de délivrance t’est venu. Tous ses effets ont disparu, parce que sa source a été découverte. C’est son apparente indépendance de sa source qui te garde prisonnier. C’est la même erreur que de penser que tu es indépendant de la Source par laquelle tu as été créé, et que tu n’as jamais quittée.