SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  8
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (9)
En ce monde, pas même le corps n’est
perçu comme entier. Son but est vu
comme étant fragmenté en maintes
fonctions qui n’ont que peu ou pas du tout
de relations entre elles, de sorte qu’il
paraît être gouverné par le chaos. Guidé
par l’ego, il l’est. Guidé par le Saint-Esprit, il
ne l’est pas. Il devient un moyen par lequel
la partie de l’esprit que tu as tenté de
séparer du pur-esprit peut aller au-delà de
ses distorsions et retourner au pur-esprit.
Le temple de l’ego devient ainsi le temple
du Saint-Esprit, où la dévotion à Lui
remplace la dévotion à l’ego. En ce sens le
corps devient bel et bien un temple à Dieu;
Sa Voix y demeure en dirigeant l’usage qui
en est fait.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (10)
La guérison est le résultat de n’utiliser le
corps que pour la communication. Puisque
c’est naturel, cela guérit en rendant entier,
ce qui est aussi naturel. Tout esprit est
entier, et la croyance qu’une partie de lui
est physique, ou n’est pas esprit, est une
interprétation fragmentée ou malade.
L’esprit ne peut pas être rendu physique,
mais il peut être rendu manifeste par le
physique s’il utilise le corps pour aller au-
delà de lui-même. En allant vers l’extérieur,
l’esprit s’étend lui-même. Il ne s’arrête pas
au corps car, s’il le fait, il est bloqué dans la
poursuite de son but. Un esprit qui a été
bloqué s’est permis d’être vulnérable à
l’attaque, parce qu’il s’est retourné contre
lui-même.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (11)
L’enlèvement des blocages est donc la
seule façon de garantir l’aide et la
guérison. L’aide et la guérison sont les
expressions normales d’un esprit qui
œuvre par le corps, mais non en lui. Si
l’esprit croit que le corps est son but, il
distord sa perception du corps et, en
bloquant sa propre extension au-delà de
celui-ci, induit la maladie en favorisant la
séparation. Percevoir le corps comme une
entité séparée ne peut que favoriser la
maladie, parce que ce n’est pas vrai. Un
moyen de communication perd son utilité
s’il est utilisé pour quoi que ce soit d’autre.
Utiliser un moyen de communication
comme moyen d’attaque, c’est se
méprendre manifestement sur son but.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (12)
Communiquer, c’est joindre; attaquer, c’est
séparer. Comment peux-tu faire les deux
simultanément avec la même chose et ne
pas souffrir ? La perception du corps ne
peut être unifiée que par un seul but. Cela
délivre l’esprit de la tentation de voir le
corps sous plusieurs lumières, le remettant
entièrement à la seule Lumière dans
laquelle il puisse être réellement compris.
Confondre un mécanisme d’apprentissage
avec un but de curriculum, c’est une
confusion fondamentale qui bloque la
compréhension de l’un et de l’autre.
L’apprentissage doit conduire par-delà le
corps au rétablissement du pouvoir de
l’esprit en lui. Cela ne peut être accompli
que si l’esprit s’étend à d’autres esprits et
ne s’arrête pas lui-même dans son
extension. Cet arrêt est cause de toute
maladie, parce que seule l’extension est la
fonction de l’esprit.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (13)
L’opposé de la joie est la dépression.
Quand ton apprentissage favorise la
dépression au lieu de la joie, tu ne peux
pas être en train d’écouter le joyeux
Enseignant de Dieu et d’apprendre Ses
leçons. Voir un corps comme toute autre
chose qu’un moyen de communication,
c’est limiter ton esprit et te blesser toi-
même. La santé n’est donc rien de plus
qu’un but unifié. Si le corps est soumis au
but de l’esprit, il devient entier parce que
le but de l’esprit est un. L’attaque ne peut
être qu’un but présumé du corps, parce
que le corps à part de l’esprit n’a aucun
but.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (14)
Tu n’es pas limité par le corps, et la pensée
ne peut pas être faite de chair. Or l’esprit
peut être manifesté par le corps s’il va au
delà du corps et ne l’interprète pas comme
une limitation. Chaque fois que tu vois
quelqu’un d’autre comme étant limité au
corps ou par le corps, tu t’imposes cette
limite à toi-même. Es-tu désireux
d’accepter cela, quand le seul but de ton
apprentissage devrait être d’échapper des
limitations ? Concevoir le corps comme un
moyen d’attaque et croire qu’il pourrait en
résulter de la joie, c’est l’indication claire
et nette d’un piètre apprenant. Il a accepté
un but d’apprentissage qui est en
contradiction flagrante avec le but unifié
du curriculum; un but qui interfère avec
son aptitude à accepter ce but pour sien.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (15)
La joie est un but unifié, et un but unifié
est seulement de Dieu. Lorsque le tien est
unifié, c’est le Sien. Crois que tu peux
interférer avec Son but, et tu as besoin de
salut. Tu t’es condamné toi-même, mais la
condamnation n’est pas de Dieu. Par
conséquent elle n’est pas vraie. Pas plus
qu’aucun de ses résultats apparents.
Quand tu vois un frère comme un corps, tu
le condamnes parce que tu t’es condamné
toi-même. Or si toute condamnation est
irréelle, et elle doit l’être puisque c’est une
forme d’attaque, alors elle ne peut pas
avoir de résultats.
Chapitre 8
LE VOYAGE DE RETOUR
VII (B). Le corps comme
moyen de
communication (16)
Ne te permets pas de souffrir des résultats
imaginaires de ce qui n’est pas vrai. Libère
ton esprit de la croyance que cela est
possible. Dans cette complète impossibilité
réside ton seul espoir de délivrance. Mais
quel autre espoir voudrais-tu ? La
délivrance des illusions consiste seulement
à ne pas croire en elles. Il n’y a pas
d’attaque, mais il y a une communication
illimitée et par conséquent un pouvoir et
une entièreté illimités. Le pouvoir de
l’entièreté est l’extension. N’arrête pas ta
pensée en ce monde, et tu ouvriras ton
esprit à la création en Dieu.

Contenu connexe

En vedette (6)

Reseña histórica une
Reseña histórica uneReseña histórica une
Reseña histórica une
 
JasnaEssay
JasnaEssayJasnaEssay
JasnaEssay
 
14 aneu applications of technological & engineering solutions edit
14 aneu applications of technological & engineering solutions edit 14 aneu applications of technological & engineering solutions edit
14 aneu applications of technological & engineering solutions edit
 
LEÇON 121 – Le pardon est la clef du bonheur.
LEÇON 121 – Le pardon est la clef du bonheur.LEÇON 121 – Le pardon est la clef du bonheur.
LEÇON 121 – Le pardon est la clef du bonheur.
 
Presentación educación virtual y a distancia
Presentación educación virtual y a distancia Presentación educación virtual y a distancia
Presentación educación virtual y a distancia
 
Tarea 1 (1)
Tarea 1 (1)Tarea 1 (1)
Tarea 1 (1)
 

Similaire à Chapitre 8: VII.B. Le corps comme moyen de communication

Similaire à Chapitre 8: VII.B. Le corps comme moyen de communication (20)

Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication
Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication
Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication
 
Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication
Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communicationChapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication
Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication
 
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritChapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
 
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritChapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
 
Chapitre 8: IX. La guérison comme perception corrigée
Chapitre 8: IX. La guérison comme perception corrigéeChapitre 8: IX. La guérison comme perception corrigée
Chapitre 8: IX. La guérison comme perception corrigée
 
Chapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme fin
Chapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme finChapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme fin
Chapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme fin
 
Chapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme fin
Chapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme finChapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme fin
Chapitre 8: VIII. Le corps comme moyen ou comme fin
 
PRÉFACE - Ce qu'il dit
PRÉFACE - Ce qu'il ditPRÉFACE - Ce qu'il dit
PRÉFACE - Ce qu'il dit
 
Chapitre 7: IV. La guérison comme re-connaissance de la vérité
Chapitre 7: IV. La guérison comme re-connaissance de la véritéChapitre 7: IV. La guérison comme re-connaissance de la vérité
Chapitre 7: IV. La guérison comme re-connaissance de la vérité
 
Chapitre 4: VII. Création et communication
Chapitre 4: VII. Création et communicationChapitre 4: VII. Création et communication
Chapitre 4: VII. Création et communication
 
Chapitre 4: VII. Création et communication
Chapitre 4: VII. Création et communicationChapitre 4: VII. Création et communication
Chapitre 4: VII. Création et communication
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
 
II - L'alternative à la projection
II - L'alternative à la projectionII - L'alternative à la projection
II - L'alternative à la projection
 
Chapitre 6:V.A Les leçons du Saint-Esprit - A
Chapitre 6:V.A  Les leçons du Saint-Esprit - AChapitre 6:V.A  Les leçons du Saint-Esprit - A
Chapitre 6:V.A Les leçons du Saint-Esprit - A
 
V. Les leçons du Saint-Esprit - A.
V. Les leçons du Saint-Esprit - A.V. Les leçons du Saint-Esprit - A.
V. Les leçons du Saint-Esprit - A.
 
Chapitre 6:V.A Les leçons du Saint-Esprit - A
Chapitre 6:V.A  Les leçons du Saint-Esprit - AChapitre 6:V.A  Les leçons du Saint-Esprit - A
Chapitre 6:V.A Les leçons du Saint-Esprit - A
 
22. ~ Comment la guérison et l'Expiation sont-elles reliées ?
22. ~ Comment la guérison et l'Expiation sont-elles reliées ?22. ~ Comment la guérison et l'Expiation sont-elles reliées ?
22. ~ Comment la guérison et l'Expiation sont-elles reliées ?
 
UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pou...
UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pou...UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pou...
UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pou...
 
LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le ...
LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le ...LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le ...
LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le ...
 

Plus de Pierrot Caron

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 

Chapitre 8: VII.B. Le corps comme moyen de communication

  • 1. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (9) En ce monde, pas même le corps n’est perçu comme entier. Son but est vu comme étant fragmenté en maintes fonctions qui n’ont que peu ou pas du tout de relations entre elles, de sorte qu’il paraît être gouverné par le chaos. Guidé par l’ego, il l’est. Guidé par le Saint-Esprit, il ne l’est pas. Il devient un moyen par lequel la partie de l’esprit que tu as tenté de séparer du pur-esprit peut aller au-delà de ses distorsions et retourner au pur-esprit. Le temple de l’ego devient ainsi le temple du Saint-Esprit, où la dévotion à Lui remplace la dévotion à l’ego. En ce sens le corps devient bel et bien un temple à Dieu; Sa Voix y demeure en dirigeant l’usage qui en est fait.
  • 2. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (10) La guérison est le résultat de n’utiliser le corps que pour la communication. Puisque c’est naturel, cela guérit en rendant entier, ce qui est aussi naturel. Tout esprit est entier, et la croyance qu’une partie de lui est physique, ou n’est pas esprit, est une interprétation fragmentée ou malade. L’esprit ne peut pas être rendu physique, mais il peut être rendu manifeste par le physique s’il utilise le corps pour aller au- delà de lui-même. En allant vers l’extérieur, l’esprit s’étend lui-même. Il ne s’arrête pas au corps car, s’il le fait, il est bloqué dans la poursuite de son but. Un esprit qui a été bloqué s’est permis d’être vulnérable à l’attaque, parce qu’il s’est retourné contre lui-même.
  • 3. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (11) L’enlèvement des blocages est donc la seule façon de garantir l’aide et la guérison. L’aide et la guérison sont les expressions normales d’un esprit qui œuvre par le corps, mais non en lui. Si l’esprit croit que le corps est son but, il distord sa perception du corps et, en bloquant sa propre extension au-delà de celui-ci, induit la maladie en favorisant la séparation. Percevoir le corps comme une entité séparée ne peut que favoriser la maladie, parce que ce n’est pas vrai. Un moyen de communication perd son utilité s’il est utilisé pour quoi que ce soit d’autre. Utiliser un moyen de communication comme moyen d’attaque, c’est se méprendre manifestement sur son but.
  • 4. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (12) Communiquer, c’est joindre; attaquer, c’est séparer. Comment peux-tu faire les deux simultanément avec la même chose et ne pas souffrir ? La perception du corps ne peut être unifiée que par un seul but. Cela délivre l’esprit de la tentation de voir le corps sous plusieurs lumières, le remettant entièrement à la seule Lumière dans laquelle il puisse être réellement compris. Confondre un mécanisme d’apprentissage avec un but de curriculum, c’est une confusion fondamentale qui bloque la compréhension de l’un et de l’autre. L’apprentissage doit conduire par-delà le corps au rétablissement du pouvoir de l’esprit en lui. Cela ne peut être accompli que si l’esprit s’étend à d’autres esprits et ne s’arrête pas lui-même dans son extension. Cet arrêt est cause de toute maladie, parce que seule l’extension est la fonction de l’esprit.
  • 5. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (13) L’opposé de la joie est la dépression. Quand ton apprentissage favorise la dépression au lieu de la joie, tu ne peux pas être en train d’écouter le joyeux Enseignant de Dieu et d’apprendre Ses leçons. Voir un corps comme toute autre chose qu’un moyen de communication, c’est limiter ton esprit et te blesser toi- même. La santé n’est donc rien de plus qu’un but unifié. Si le corps est soumis au but de l’esprit, il devient entier parce que le but de l’esprit est un. L’attaque ne peut être qu’un but présumé du corps, parce que le corps à part de l’esprit n’a aucun but.
  • 6. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (14) Tu n’es pas limité par le corps, et la pensée ne peut pas être faite de chair. Or l’esprit peut être manifesté par le corps s’il va au delà du corps et ne l’interprète pas comme une limitation. Chaque fois que tu vois quelqu’un d’autre comme étant limité au corps ou par le corps, tu t’imposes cette limite à toi-même. Es-tu désireux d’accepter cela, quand le seul but de ton apprentissage devrait être d’échapper des limitations ? Concevoir le corps comme un moyen d’attaque et croire qu’il pourrait en résulter de la joie, c’est l’indication claire et nette d’un piètre apprenant. Il a accepté un but d’apprentissage qui est en contradiction flagrante avec le but unifié du curriculum; un but qui interfère avec son aptitude à accepter ce but pour sien.
  • 7. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (15) La joie est un but unifié, et un but unifié est seulement de Dieu. Lorsque le tien est unifié, c’est le Sien. Crois que tu peux interférer avec Son but, et tu as besoin de salut. Tu t’es condamné toi-même, mais la condamnation n’est pas de Dieu. Par conséquent elle n’est pas vraie. Pas plus qu’aucun de ses résultats apparents. Quand tu vois un frère comme un corps, tu le condamnes parce que tu t’es condamné toi-même. Or si toute condamnation est irréelle, et elle doit l’être puisque c’est une forme d’attaque, alors elle ne peut pas avoir de résultats.
  • 8. Chapitre 8 LE VOYAGE DE RETOUR VII (B). Le corps comme moyen de communication (16) Ne te permets pas de souffrir des résultats imaginaires de ce qui n’est pas vrai. Libère ton esprit de la croyance que cela est possible. Dans cette complète impossibilité réside ton seul espoir de délivrance. Mais quel autre espoir voudrais-tu ? La délivrance des illusions consiste seulement à ne pas croire en elles. Il n’y a pas d’attaque, mais il y a une communication illimitée et par conséquent un pouvoir et une entièreté illimités. Le pouvoir de l’entièreté est l’extension. N’arrête pas ta pensée en ce monde, et tu ouvriras ton esprit à la création en Dieu.