SlideShare une entreprise Scribd logo
Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité"
Chercheurs de sens
(art, religion, philosophie, spiritualité)
1- Introduction aux diaporamas
"Chercheurs de sens"
Étienne Godinot .03.07.2024
Rappel
Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité"
Parmi les diaporamas en ligne sur ce site Internet figurent 7 familles
(et quelques sous-familles) de "trombinoscopes" ou galeries de portraits :
1 - Eco* - Penseurs et acteurs d’alternatives économiques
2 - Sté* - Penseurs et acteurs d’un changement sociétal (éducation, droits humains,
urbanisme, politique, journalisme, etc.)
3 - NV* - Penseurs et acteurs de la non-violence et de la résolution
non-violente des conflits
3 - Jus* - "Justes" ayant protégé des personnes persécutées
4 - Alter* - Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance
5 - Sci* - Chercheurs de connaissance, science et technique
6 - San* - Chercheurs et acteurs de la santé physique et psychique
7 - Sens* - Chercheurs de sens (art, religion, philosophie, spiritualité).
*Abréviation de cette famille dans le répertoire alphabétique
Voir le diaporama « Présentation générale et mode d’emploi »
../..
Introduction aux trombinoscopes
sur les ‟chercheurs de sens”
J’ai fait ce travail de recherche et de vulgarisation
- pour moi, parce que cela me passionne et pour nourrir ma quête de sens,
- pour mes enfants et petits-enfants, pour mes parents et amis,
- pour les internautes qui s’intéressent aux religions et souhaitent contribuer à les
décaper de la violence, du dogmatisme et du ritualisme qui les marquent si souvent,
- pour celles et ceux qui, comme moi, considèrent la spiritualité comme un moteur
essentiel de l'engagement citoyen et donc du changement sociétal,
- pour les personnes engagées dans le dialogue interreligieux ou interconvictionnel.
Définitions
Le sens
Le sens est ce qui nous donne le goût de vivre, l’énergie et la
motivation, ce qui nous met en mouvement. Le mot "sens", en
langue française, recouvre quatre notions :
• la direction, l’orientation. Ma vie, telle action que je mène,
cela va où, cela conduit à quoi ?
• la signification. Il s’agit d’interpréter ma présence sur la Terre,
mon action. Cette action, elle sert à quoi, elle rime à quoi ?
Elle s’inscrit dans quelle dynamique, dans quelle perspec-
tive ? Quelles sont les valeurs sous-jacentes ?
• la sensation : la capacité de sentir, de jouir de la vie, de la
goûter. Est-ce que je ressens, avec mon corps, avec ma
sensibilité intérieure, avec mon intuition, que telle action que je
mène est bonne pour moi, pour l’autre, pour la cité, pour
l’humanité ?
• la capacité d’évaluer. « À mon sens,… », « un jugement
sensé ».
Les dures réalités de la condition humaine
1 - L’incertitude. Santé menacée par les maladies et les
accidents. Menaces économiques : chômage, inflation, faillite.
Menaces politiques : dictatures, idéologies d’exclusion. Dangers
écologiques : épuisement des ressources, baisse de la
biodiversité, pollution, réchauffement climatique.
2 - La solitude : L’individu, même conseillé et entouré, est seul face aux
décisions importantes de sa vie : quitter sa famille ou son pays, choisir
son conjoint, s’en séparer, changer d’orientation professionnelle. Il est
seul face à sa souffrance et à sa mort, face à sa conscience.
3 - La finitude : "La vie est une maladie mortelle,
héréditaire, et sexuellement transmissible"…
Les personnes, les entreprises, les institutions, les
civilisations sont mortelles.
Les grandes questions
de l’humanité
Les êtres humains, par la science, découvriront-ils le secret de
l’univers ?
La découverte du secret de l’univers, qui est l’affaire et la quête
des vivants, n’est-elle accessible qu’après la mort ?
Les personnes et les animaux qui sont morts, notamment ceux
qui nous ont été chers, existent-ils encore, d’une façon inconnue de
nous et différente de la vie des vivants ? Existe t-il un au-delà ?
L’être humain est-il perfectible ? L’égoïsme, la haine et la
bêtise, l’injustice, la violence et la guerre pourront-ils être abolis ?
Si le tragique de l’existence est de consentir à vivre malgré les
blessures inguérissables et à avancer quand-même, hardi et compa-
tissant, si notre grandeur d’êtres humains est d’inventer un monde
meilleur malgré nos contradictions et nos failles, l’exemple de
"chercheurs d’humanité", et notamment de chercheurs de "sens",
peut nous y aider.
Les moyens de "tenir la route" et d’avancer
1 - L’identité. Mieux se connaître pour mieux vivre et mieux agir. Avoir des
convictions, une crédibilité, des raisons de vivre. Être à l’écoute de ses
intuitions et de sa vocation propre. Hiérarchiser ses priorités et ses valeurs.
2 - La sociabilité. Devenir performant dans l’affirmation de
soi et dans l’écoute de l’autre, dans la gestion des conflits,
dans la conduite d’un groupe. Être conscient de ses limites
et savoir se faire aider.
3 - La citoyenneté. Savoir que les droits de l’homme impliquent des devoirs,
que le bien commun dépend de la participation de chacun, que nous
sommes tous embarqués sur la petite planète Terre.
Sortir de la plainte ou du sentiment d’impuissance. Développer son
sens de la responsabilité individuelle et collective. Devenir davantage
conscient des enjeux et des évolutions dans la famille, l’école,
l’entreprise, la société, le monde. ../..
Définitions
Les chemins de la quête du sens
l
Dans sa tentative de réponse à la question du sens, l’homme a
frayé trois voies : l’art, la science et la spiritualité.
L’art est une activité de création qui s'adresse délibérément
aux sens, aux émotions, aux intuitions. Il est orienté vers la beauté.
La science est l'ensemble des connaissances, caractérisées
par un objet et une méthode fondés sur des observations objectives
vérifiables et des raisonnements rigoureux. Elle est orientée vers la
connaissance des faits et la vérité. Elle est « l’état actuel de nos
connaissances tant qu’on n’a pas prouvé que c’était faux… »
« Cognita doce, ignota quaere » : « Enseigne ce qui est connu, cherche ce qui
est inconnu »
La science est une recherche des lois de la nature et non à proprement parler
une quête de sens, mais les scientifiques sont souvent des chercheurs de sens.
Définitions
Les chemins de la quête du sens
La philosophie (étymologiquement : "amour de la sagesse",
généralement classée dans les "sciences humaines" avec la
psychologie, la sociologie, etc.) est une discipline intellectuelle qui
exige de la rigueur, qui intègre le doute, l’objection, le débat et la
confrontation des idées.
C’est pourquoi le trombinoscope ci-après présente beaucoup
d’artistes (notamment musiciens, peintres et poètes), de scienti-
fiques (notamment dans le domaine de la vie, de l’infiniment
petit et de l’infiniment grand) et de philosophes.
La spiritualité et la religion, si l’on s’attache à la trilogie
beauté-vérité-bonté, devraient être orientées principalement vers
la bonté, mais ont trop souvent la prétention d’accéder à la
vérité…
Définitions
La spiritualité
Le philosophe Éric Vinson définit la spiritualité comme « une réalité
partout présente, le rapport de tout* avec tout et avec l’Ultime** »
* ma façon de respirer, de me nourrir, de m’habiller, de travailler, de faire de l’exercice
physique, de conduire ma voiture, d’être en relation, d’éduquer mes enfants, de m’engager et de
militer, d’aborder la mort.
** L’Infini, ce qui n’est pas réductible à des mots et des définitions, ce qui n’est pas conditionné
par des lois.
Le religieux, explique-t-il, est la formulation socio-politique et
culturelle du spirituel, l’interface entre le spirituel et le politique. Les
démocraties ont l’intuition du lien entre le spirituel, les droits de l’homme,
le bien commun, la vision du long terme.
Les figures cardinales du politique, du religieux et du spirituel sont
respectivement le roi, le prêtre et le prophète, mais les trois domaines
sont liés par un continuum.
Il importe, affirme-t-il, de rapatrier le spirituel dans le domaine de
l’intelligence collective, surtout en France où existe, sauf dans les
sciences de l’éducation, une barrière intellectuelle entre le croire et le
savoir.
Photos : Éric Vinson, né en 1971, docteur en science politique, enseignant, chercheur et
journaliste français spécialisé sur le religieux, le spirituel et la laïcité, « religiologue ». A codirigé
son dernier ouvrage, Le spirituel : un concept opératoire en sciences humaines et sociales, avec
Claude Le Fustec, Myriam Watthee-Delmotte et Xavier Gravend-Tirole,
La spiritualité,
recherche et action
La spiritualité est définie ici comme la vie intérieure, la recherche
et l’action de chacun pour trouver sens à sa vie, articulées avec la
recherche et l’action collectives pour donner sens à l’histoire de l’huma-
nité et de l’Univers.
Attitude d’interrogation, d’ouverture, sentiment de ne savoir
qu’une partie du réel, cette notion de recherche est centrale pour définir la
spiritualité.
De tous temps, les chercheurs de vérité ont été persécutés ou
dénigrés par ceux* qui affirmaient la détenir.
"Ceux", et non "celles et ceux", car sauf exemple contraire à me donner, il s’agissait ou il
s’agit de mâles
La spiritualité,
ouverture à une transcendance
La spiritualité est aussi l’ouverture à une transcendance (du
latin transcendere : franchir, surpasser), à quelque chose ou à
Quelqu’un qui est au-delà des réalités immédiatement perceptibles.
- Certains désignent cette transcendance (ou Transcendance) avec
des qualités ou idéaux tels que la beauté, la bonté, la vérité, la
justice, l’harmonie, et notamment par le trinôme beauté-bonté-vérité,
- d’autres l’appellent l’Absolu, l’Ultime, la Voie, la Source, le Tout-
Autre, la Présence,
- d’autres la nomment "Abba" (Jésus de Nazareth), "le Non-Autre"*
(Nicolas de Cues), "la profondeur de l’être" (Paul Tillich), "un pur
jaillissement" et "la source intelligente" (Olivier Rabut), "l’Intention-
nalité immanente" (Georges Sauvage), "le réel ultime" (Bernard
Besret), la "réalité secrète (Jacques Musset),
- d’autres, faute de mieux, la nomment "Dieu", en précisant, dans le
meilleur des cas, qu’Il est l’Inconnaissable, l’Innommable, l’Irrepré-
sentable.
* La double négation "Non-Autre" souligne qu’e "Dieu" n’est pas séparé de nous. Dans le
même sens, dit Marcel Légaut, ce qu'on appelle "Dieu" est, quand on est fidèle à ses appels
intérieurs, une créativité, une force "qui ne pourrait pas être sans moi, mais qui n'est pas que
de moi".
La recherche et de la démocratie et de la non-violence,
marques du spirituel
L’être humain n’est pas seulement un mammifère bipède doué
de langage, un homo politicus*, un homo oeconomicus, mais un homo
religiosus appelé à devenir homo spiritualis.
On ne peut pas réduire le spirituel à des mots, mais on ne peut
pas non plus se passer de mots. Le bavardage omniprésent et la peur
du silence dans certains milieux ou pays, ce sont des marques de
l’absence de spirituel.
Une marque essentielle de la spiritualité est la recherche d’une
véritable démocratie participative, du bien commun, du développement
durable, de la restauration et de la préservation de la biosphère, le
souci du long terme.
Une autre caractéristique centrale du spirituel est la recherche
de la non-violence et la pratique de la résolution non-violente des
conflits.
* L’homo politicus vit dans une société organisée par des lois. L'homo oeconomicus
maximise sa satisfaction en utilisant au mieux ses ressources. L’homo religiosus, selon Mircea
Eliade, est celui qui peut connaître lui-même l'irruption d'une vision transcendante et
globalisante. L’homo spiritualis est le chercheur de sens, l’homme articulant son action
personnelle et sa vision de l’organisation de la société avec la dimension sacrée de la vie, de
son être, de la création.
Définitions
La religion
La religion est un des modes d’expression de la spiritualité.
Le mot religion a deux étymologies possibles : celle de religare : relier,
relier le visible et l’invisible, entrer en relation avec ce que l’on considère
comme un absolu ou un essentiel, et celle de religere : relire.
1 – La religion est une représentation de la transcendance et un
système explicatif du monde et de l’Univers : croyances, doctrines,
mythes, symboles, révélations, dogmes…
2 – Ce sont aussi des rites, des signes, des cérémonials. Il est
impossible de voir, d’entendre, de transmettre une idée sans d’abord
l’exprimer au moyen d’un signe quelconque. C’est pourquoi les religions,
pour rendre ces réalités perceptibles et accessibles, ont recours à des
moyens sensibles (liturgies, cérémonies, célébrations, sacrements,
gestes, parfums, musiques, fêtes, objets, aliments, pèlerinages…), des
offrandes et sacrifices, des lieux sacrés, un bestiaire sacré, un herbier
sacré, etc.
../..
La religion
3 - Ce sont aussi des intermédiaires entre les humains et
l’invisible (clergé, prêtres et prêtresses, rabbins, imams, swamis,
bonzes, moines et moniales, vierges, druides, sages, saint(e)s,
prophètes, martyrs, sorciers, gourous, chamans, devins, poètes,
mages, astrologues, mystiques, etc.)
4 - Ce sont enfin des règles de comportement, des prescriptions
éthiques, des interdits ou des obligations, présentés comme
émanant - le plus souvent directement - de Dieu ou de la divinité
(par ex : les Dix commandements, les prescriptions de la Torah, du
Coran, etc.)
Les modes d’accès au divin sont la pratique de la bonté, la
recherche de la beauté, la quête de la vérité, à quoi il faut ajouter
la recherche et la pratique du silence.
Image : SriRam JayRam en sanskrit, La ilaha il’Allah en arabe, Barukh Atah en hébreu,
Kyrie eleison en grec, Slava na Tebe en bulgare, Arunachala en tamoul/
Amener les religions à se purifier
en leur rappelant à leurs racines spirituelles
Les religions, par leur expérience multiséculaire,
ont une efficacité symbolique pour aider les humains
à vivre, par exemple pour les aider à faire le deuil
de leurs proches décédés, à se respecter, à se pardonner.
Si l’on ne se préoccupe pas du cœur spirituel des religions, -
disent plusieurs auteurs comme Jean-Baptiste de Foucauld, Patrick
Viveret, Éric Vinson, par ailleurs de grands spirituels - elles deviennent
des monstres, comme l’organisation islamique terroriste Daech.
Le cœur spirituel des religions les incite à ne pas devenir des
idéologies : il faut des spirituels de l’orthodoxie en Russie, des Dosto-
ïevski, des Tolstoï, des nouveaux Berdiaev du 3ème millénaire, pour
revitaliser cette tradition et la retirer au patriarche Kirill et à Vladimir
Poutine qui l’ont instrumentalisée au profit d’un régime despotique.
Introduction - Trombinoscopes ‟Chercheurs de sens”
Précisions sur quelques convictions
de l’auteur de ces diaporamas
1 - La "Parole de Dieu" :
Aucune parole dite sacrée n’est "La parole de Dieu".
L’expression "parole de Dieu" est un oxymore, car Dieu est silence.
Dieu ne parle pas, ni en direct par des mots sortant de ce qui serait
son appareil phonatoire, ni par des textes qu’il dicterait à des porte-
parole ou à des interprètes.
Des "messagers intérieurs" (que les diverses traditions
religieuses nomment anges ou deva), des hommes ou des femmes
inspiré-e-s, ou reconnu-e-s comme tel-le-s, à l’écoute de leur
conscience et des intuitions profondes qui les animent, parlent et
parfois font parler Celui qu’ils appellent "Dieu", mais Dieu, lui, ne parle
pas. Dieu est trop discret - et trop différent de nous - pour parler.
[1]
Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas
La "Parole de Dieu" ?
Beaucoup de Juifs, comme le rabbin Yeshaya Dalsace, se
refusent à utiliser l’expression "Parole de Dieu".
Dans le temple de Jérusalem, avant l’exil à Babylone, se trouvait
l’Arche d’Alliance, coffre contenant les tables de la Loi et surmonté de
deux anges chérubins aux ailes déployées. C’est l’espace vide entre les
deux chérubins qui était considéré comme le lieu de YHVH, cette
présence divine portant le nom de ‫שכינה‬, schekinah. Une présence-
absence dans un espace vide, mais aussi vide que peuvent être les deux
mains d’une personne ouvertes pour accueillir un proche.
On sait aussi qu’au temps de Jésus, le cœur du temple de
Jérusalem, le Saint des Saints, était une salle vide, d’où la surprise et
l’incompréhension de l’empereur romain Titus y pénétrant avant l’incendie
en 70 : Qu’est ce que ce Dieu sans statue ni image, un Dieu dont la
présence est signifiée par l’absence ?
En 1977, le dominicain Jacques Pohier publiait Quand je dis Dieu
et mettait en en-tête cette phrase du mystique rhénan Johann Eckhart
« Dieu devient Dieu quand les créatures disent "Dieu". »
Comment un tel Dieu pourrait-il "parler" ?
Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas
La "Parole de Dieu" ?
Le divin en l’homme se découvre au cœur de
chaque personne humaine par des intuitions, des "paroles
intimes", des "voix de l’intérieur", dans "la voix de la
conscience" .
C’est ainsi qu’il faut comprendre, me semble-t-il,
le prologue de l’évangile de Jean « Au commencement
était le Verbe », ‘verbe’ étant traduit du grec logos. Logos
au sens premier signifie "parole", mais aussi "raison,
intelligence".
Dans les célébrations, il serait plus pertinent de
prononcer l’exhortation « Acclamons la parole des
chercheuses et chercheurs de Dieu ! », formulation qui
pourrait être utilisée dans toutes les traditions religieuses
du monde…
Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas
La "Parole de Dieu" ?
Le divin, "l’au-delà de l’être" en l’homme se découvre aussi
- par l’expression artistique,
- dans la recherche scientifique, qui établit des faits auxquels les
scientifiques ou d’autres (philosophes, religieux, spirituels) voudront
trouver du sens,
- au cœur de la relation à l’autre (personne, animal, nature), dans la
pensée, la parole ou l’acte de compassion, d’écoute, de bienveillance,
de bonté, de patience, de pardon, d’émerveillement,
- mais aussi dans la décision d’assumer le conflit face à l’inaccep-
table, de passer à l’action pour rétablir la justice et la vérité.
Photos :
- Pablo Picasso, Maternité
- Louis Pasteur
- Irena Sendlerowa (Juste parmi les nations. Organise pendant la 2è Guerre mondiale le
passage clandestin de 2 500 enfants du ghetto de Varsovie vers deux villes proches).
- Gandhi conduisant la marche du sel en 1930
Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas
2 - " Le peuple de Dieu " :
Historiquement, le petit peuple hébreu, malmené par les puissances
égyptienne, assyrienne, babylonienne, porteur d’une vision nouvelle d’un
Dieu unique aimant passionnément l’humanité, a pu se sentir désigné
comme le "peuple de Dieu" *.
Mais fondamentalement, il n’y a pas de peuple de Dieu, sinon toute
l’humanité. Les peuples qui se disent "le peuple de Dieu" ont imposé dans
l’histoire ou risquent d’imposer leur dieu (ou plutôt leur idole), leurs
croyances, leur vision du monde : conversions forcées, croisades,
Inquisition, charia, religion d’État, prosélytisme, etc.
Il serait plus pertinent d’utiliser les expressions « chercheurs de
Dieu » ou « communautés et assemblées des chercheuses et chercheurs
de Dieu », qui auraient l’avantage de pouvoir être utilisées et acceptées par
toutes les traditions religieuses.
* Baruch Spinoza affirmait que l’élection du peuple hébreu n’est pas le fait d’une
quelconque préférence de Dieu, mais un artifice pédagogique imaginé afin que les Hébreux
s’approprient et pratiquent la Torah.
Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas
3 - "La Terre promise" (par Dieu) :
La "terre promise" est peut-être symboliquement la société de justice, de
liberté, de paix et d’interconvictionnalité que cherchent la philosophie, les religions
et les spiritualités (ainsi, les negro spirituals afro-étatsuniens invoquent l'image de la
"Terre promise" comme société libérée de l'esclavage),
mais en aucune façon un territoire géographique soi-disant attribué "par
Dieu" aux croyants d’une religion particulière.
- Photo du bas : Martin Luther King pendant son dernier discours, le 3 avril
1968, au Bishop Charles Mason Temple, à Memphis (Tennessee) : « Eh bien, je
ne sais pas ce qui va arriver maintenant. Nous avons devant nous des jours
difficiles. Mais peu m'importe ce qui va m'arriver maintenant, car je suis allé au
sommet de la montagne. Je ne m'inquiète plus. Comme tout le monde, je voudrais
vivre longtemps. La longévité a son intérêt. Mais je ne m'en soucie guère
maintenant. Je veux simplement que la volonté de Dieu soit faite. Et il m'a permis
d'atteindre le sommet de la montagne. J'ai regardé autour de moi. Et j'ai vu la
Terre promise. Il se peut que je n'y entre pas avec vous. Mais je veux vous faire
savoir, ce soir, que notre peuple atteindra la Terre promise ».
Introduction "Chercheurs de sens"
Approcher le mystère de Dieu par le meilleur de l’humanité
Plus j’avance en âge,
moins j’ai envie de chercher qui est "Dieu",
plus j’ai envie de m’approcher de son mystère
en découvrant la créativité et la fécondité
de femmes et d’hommes (de toutes époques, de tous pays, de
toutes cultures et de toutes convictions ou croyances),
chercheurs de justice, de connaissance, de beauté,
de sens, de cohérence et de bonté.
Introduction "Chercheurs de sens"
Prendre la mesure des périls actuels
On sait la gravité des problèmes auxquels sont confrontées nos
sociétés :
- course effrénée aux biens matériels,
- misère des uns et surconsommation des autres,
- pollution des mers, des eaux, des sols, de l’air, de l’espace,
- épuisement des ressources naturelles, fossiles, halieutiques,
- réchauffement climatique,
- effondrement de la biodiversité,
- stock d’armes nucléaires correspondant à 390 000 bombes d’Hiroshima,
- dictature dans plusieurs pays du monde, et particulièrement en Russie
et en Chine, régimes non respectueux des droits humains,
- idéologies de haine, d’exclusion et du repli sur soi,
- franchissement des limites éthiques dans les projets et réalisations des
transhumanistes, etc.
../..
Les idoles d’aujourd’hui
* Les idoles actuelles s’appellent avidité, démesure, vitesse, toute-puissance, course
sans fin au confort et aux biens matériels, ostentation, obsession de la ‟réussite sociale”,
croissance économique illimitée malgré les conséquences écologiques, drogues,
conformisme, indifférence, et, au sommet de la pyramide, armements nucléaires.
Le problème n’est pas l’athéisme, mais l’idolâtrie…
Introduction "Chercheurs de sens"
Inventer une nouvelle civilisation
L’urgence aujourd’hui, pour les chercheurs d’humanité et
notamment les chercheurs de sens,
- c’est d’inventer une nouvelle civilisation viable pour les générations
futures, qui respecte notre unique planète et ses habitants,
- c’est d’inventer un vivre-ensemble planétaire.
Pour cela, les Terriens de tous pays et de toutes cultures
devront s’appuyer sur le meilleur
de leurs traditions religieuses,
de leurs convictions philosophiques,
de leurs forces spirituelles.
Introduction "Chercheurs de sens"
Face aux périls actuels,
humanisme
et spiritualité de l’action
L’urgence est d’unir nos efforts pour combattre l’idolâtrie de la
croissance indéfinie, le rouleau compresseur de la démesure, l’illusion
de la toute-puissance.
C’est de pratiquer, au plan interpersonnel, national et
international, la résolution non-violente des conflits, d’inventer une
civilisation de la sobriété et du partage.
Il importe pour cela de développer une spiritualité de l’action.
L’action - locale et quotidienne, sociale et humanitaire, professionnelle
et syndicale, citoyenne et politique - doit être animée par la quête du
sens. La quête du sens doit se traduire par une qualité d’être, et
aboutir à une spiritualité de l’action.
Photo du haut : La démesure à Dubaï, où se situe un des gratte-ciel les plus hauts du monde
(828 m). Les Émirats Arabes Unis sont un des pays où l’empreinte écologique est la plus
forte. La "croissance" y repose sur la présence massive d’ouvriers venus de Bombay, Lahore,
Manille, Sanaa ou Kuala Lumpur, qui ont des conditions de vie déplorables et parfois
inhumaines. ../..
Introduction "Chercheurs de sens"
Intériorité et engagement *
Définitions
Intériorité : Relation à soi-même, en vérité et en profondeur,
en lien avec la quête du sens (orientation, direction, sensation) de
sa propre vie et du sens de l’histoire humaine.
Très proche de la spiritualité, mais avec une connotation plus person-
nelle (la spiritualité peut être collective : ex. : ignacienne, soufie, etc.).
Reliée à une Transcendance
Engagement : Action-recherche-création pour traduire
l’intériorité en actes, en vue de se réaliser, d’être fidèle à ses
intuitions et convictions, en vue d’un accomplissement humain, en
vue de changer la société, de rendre la planète habitable pour nos
descendants, donner un sens à la vie et du sens à l’histoire.
Pas seulement politique, associatif, syndical, etc. Fonder un couple,
concevoir des enfants, accueillir des réfugiés, cultiver son potager en
permaculture, ce sont aussi des engagements.
* Atelier de l’Université d’été de ‘Démocratie & spiritualité’ le 11 sept. 2021 à Lyon
Intériorité et engagement
Articulation entre les deux
S’engager : suivre sa voie, son élan intérieur, oser prendre
des risques.
Partir de ce qui est aujourd’hui et maintenant, en
faire quelque chose d’autre, poussé par ce qui est en soi.
Traduire à l’extérieur son questionnement et son
travail intérieur par des choix, actes et engagements.
Trois constats
1 - S’engager : faire ce qui me rend heureux au bénéfice des autres.
2 - Des réalités extérieures viennent alors résonner avec notre vie
intérieure, et cela génère l’audace de l’action en acceptant les risques et
les incertitudes du chemin et de son aboutissement.
3 - Le questionnement profond, authentique, singulier, amène naturel-
lement à l’engagement et au politique.
Intériorité et changement sociétal
Pour prendre une métaphore,
un trajet en voiture peut être comparé au changement sociétal :
La direction est donnée par l’utopie,
le moteur de la voiture est l’engagement,
l’énergie fournie au moteur est l’intériorité.
Hymne interconvictionnel
sur l’air du Veni Creator Spiritus
Pour bien marquer le nombre de pieds prévu à chaque vers, appuyer sur les e et les i
en caractères gras, et ne pas prononcer les e en petits caractères.
Nombre respectif de pieds pour chacun des quatre vers d’un couplet : 10, 9, 12, 12.
Exemple d’interprétation du VCS : https://www.youtube.com/watch?v=yXaqN0HC3q8
O Mystère que l’on ne peut nommer,
toi que l’on ne peut pas enfermer
dans les temples, synagogues, églises ou mosquées,
viens inspirer tous les chercheurs d’humanité !
Toi que les Hindous appellent Shiva,
voie suivie par le sage Bouddha,
souffle de vie nommé par les Hébreux "Ruah",
tu as pour l’Islam les cent qualités d’Allah.
Toi qui portes le simple nom d’ "Abba"
dans la bouche du Juif Ieshoua,
allume en nos cœurs un feu qui ne s’éteint pas,
éclaire nos esprits et viens guider nos pas ! ../..
Hymne interconvictionnel
Source intime depuis nos profondeurs,
aide-nous toujours avec vigueur
à être fidèles à nos appels intérieurs,
à être des témoins, à être des veilleurs !
Toi qui sais respecter la liberté
de ceux qui te cherchent en vérité,
aide-nous, malgré toutes nos obscurités,
à concilier toujours fermeté et bonté !
Soutiens sans cesse en nous l’ambition
loin des dogmes et des inquisitions,
de transformer la société par notre action,
de vaincre misère, violence et oppression !
Ferment de l’humanité à venir,
tu nous appelles à nous accomplir,
à être pleinement nous-mêmes et établir
les bases durables de ce monde à construire ! ■

Contenu connexe

Similaire à Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens</em>

Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Jean-Pierre Poulain
 
Handicap positions ethique
Handicap positions ethiqueHandicap positions ethique
Handicap positions ethique
AmineBenjelloun
 
Psychanalyse des religions
Psychanalyse des religionsPsychanalyse des religions
Psychanalyse des religions
Benoit Fabre
 
Vérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensVérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyens
Florence Piron
 
La diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la société
La diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la sociétéLa diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la société
La diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la société
nous sommes vivants
 
Placedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayagPlacedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayag
boprat
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individu
boprat
 
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
 Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959 Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mentalite Universelle, Crist Carter, francais
Mentalite Universelle, Crist Carter, francaisMentalite Universelle, Crist Carter, francais
Mentalite Universelle, Crist Carter, francais
CRIST CARTER
 
Séminaire genre média25.09enligne05.10
Séminaire genre média25.09enligne05.10Séminaire genre média25.09enligne05.10
Séminaire genre média25.09enligne05.10
map8slide
 
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
mfaury
 
De l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernes
De l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernesDe l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernes
De l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernes
La Fabrique Narrative
 
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
mfaury
 
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
ETP Odorico
 
La vie de l'esprit
La vie de l'esprit La vie de l'esprit
La vie de l'esprit
Christophe LECOCQ
 
Liberté de vivre sa propre vie - Chypre
Liberté de vivre sa propre vie - ChypreLiberté de vivre sa propre vie - Chypre
Liberté de vivre sa propre vie - Chypre
Comune di San Prospero
 
Gouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanisme
Gouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanismeGouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanisme
Gouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanisme
Voir jpperrein Jean-Pascal Perrein
 
Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 

Similaire à Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens</em> (20)

Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
 
Handicap positions ethique
Handicap positions ethiqueHandicap positions ethique
Handicap positions ethique
 
Psychanalyse des religions
Psychanalyse des religionsPsychanalyse des religions
Psychanalyse des religions
 
Vérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensVérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyens
 
La diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la société
La diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la sociétéLa diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la société
La diffusion des valeurs "dîtes" féminines dans la société
 
Placedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayagPlacedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayag
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individu
 
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
 Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959 Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
 
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
 
Mentalite Universelle, Crist Carter, francais
Mentalite Universelle, Crist Carter, francaisMentalite Universelle, Crist Carter, francais
Mentalite Universelle, Crist Carter, francais
 
Séminaire genre média25.09enligne05.10
Séminaire genre média25.09enligne05.10Séminaire genre média25.09enligne05.10
Séminaire genre média25.09enligne05.10
 
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
 
De l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernes
De l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernesDe l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernes
De l-individu-des-modernes-a-la-personne-des-postmodernes
 
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
 
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
 
La vie de l'esprit
La vie de l'esprit La vie de l'esprit
La vie de l'esprit
 
Liberté de vivre sa propre vie - Chypre
Liberté de vivre sa propre vie - ChypreLiberté de vivre sa propre vie - Chypre
Liberté de vivre sa propre vie - Chypre
 
Gouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanisme
Gouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanismeGouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanisme
Gouvernance des données face à l'élévation de conscience et le transhumanisme
 
Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 16. De 1935 à 1940
 
Les Creatifs Culturels en France
Les Creatifs Culturels en FranceLes Creatifs Culturels en France
Les Creatifs Culturels en France
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits

Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du LarzacStratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard BesretChercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de NazarethChercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (20)

Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
 
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
 
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
 
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du LarzacStratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
 
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
 
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard BesretChercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
 
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
 
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de NazarethChercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
 

Dernier

Déclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWBDéclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWB
grynbergsammy
 
05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf
05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf
05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf
EdouardHusson
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
grynbergsammy
 
Projection du nombre de sièges par le sondeur Louis Harris
Projection du nombre de sièges par le sondeur Louis HarrisProjection du nombre de sièges par le sondeur Louis Harris
Projection du nombre de sièges par le sondeur Louis Harris
EdouardHusson
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
LaLibre
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
LaLibre
 
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globaleLe Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
LakhdarFrigoulier
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
grynbergsammy
 

Dernier (8)

Déclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWBDéclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWB
 
05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf
05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf
05072024_ELABE_BFMTV_LA_TRIBUNE_DIMANCHE_Les_Français_et_les_élections[1].pdf
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Projection du nombre de sièges par le sondeur Louis Harris
Projection du nombre de sièges par le sondeur Louis HarrisProjection du nombre de sièges par le sondeur Louis Harris
Projection du nombre de sièges par le sondeur Louis Harris
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globaleLe Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 

Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens</em>

  • 1. Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité" Chercheurs de sens (art, religion, philosophie, spiritualité) 1- Introduction aux diaporamas "Chercheurs de sens" Étienne Godinot .03.07.2024
  • 2. Rappel Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité" Parmi les diaporamas en ligne sur ce site Internet figurent 7 familles (et quelques sous-familles) de "trombinoscopes" ou galeries de portraits : 1 - Eco* - Penseurs et acteurs d’alternatives économiques 2 - Sté* - Penseurs et acteurs d’un changement sociétal (éducation, droits humains, urbanisme, politique, journalisme, etc.) 3 - NV* - Penseurs et acteurs de la non-violence et de la résolution non-violente des conflits 3 - Jus* - "Justes" ayant protégé des personnes persécutées 4 - Alter* - Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance 5 - Sci* - Chercheurs de connaissance, science et technique 6 - San* - Chercheurs et acteurs de la santé physique et psychique 7 - Sens* - Chercheurs de sens (art, religion, philosophie, spiritualité). *Abréviation de cette famille dans le répertoire alphabétique Voir le diaporama « Présentation générale et mode d’emploi » ../..
  • 3. Introduction aux trombinoscopes sur les ‟chercheurs de sens” J’ai fait ce travail de recherche et de vulgarisation - pour moi, parce que cela me passionne et pour nourrir ma quête de sens, - pour mes enfants et petits-enfants, pour mes parents et amis, - pour les internautes qui s’intéressent aux religions et souhaitent contribuer à les décaper de la violence, du dogmatisme et du ritualisme qui les marquent si souvent, - pour celles et ceux qui, comme moi, considèrent la spiritualité comme un moteur essentiel de l'engagement citoyen et donc du changement sociétal, - pour les personnes engagées dans le dialogue interreligieux ou interconvictionnel.
  • 4. Définitions Le sens Le sens est ce qui nous donne le goût de vivre, l’énergie et la motivation, ce qui nous met en mouvement. Le mot "sens", en langue française, recouvre quatre notions : • la direction, l’orientation. Ma vie, telle action que je mène, cela va où, cela conduit à quoi ? • la signification. Il s’agit d’interpréter ma présence sur la Terre, mon action. Cette action, elle sert à quoi, elle rime à quoi ? Elle s’inscrit dans quelle dynamique, dans quelle perspec- tive ? Quelles sont les valeurs sous-jacentes ? • la sensation : la capacité de sentir, de jouir de la vie, de la goûter. Est-ce que je ressens, avec mon corps, avec ma sensibilité intérieure, avec mon intuition, que telle action que je mène est bonne pour moi, pour l’autre, pour la cité, pour l’humanité ? • la capacité d’évaluer. « À mon sens,… », « un jugement sensé ».
  • 5. Les dures réalités de la condition humaine 1 - L’incertitude. Santé menacée par les maladies et les accidents. Menaces économiques : chômage, inflation, faillite. Menaces politiques : dictatures, idéologies d’exclusion. Dangers écologiques : épuisement des ressources, baisse de la biodiversité, pollution, réchauffement climatique. 2 - La solitude : L’individu, même conseillé et entouré, est seul face aux décisions importantes de sa vie : quitter sa famille ou son pays, choisir son conjoint, s’en séparer, changer d’orientation professionnelle. Il est seul face à sa souffrance et à sa mort, face à sa conscience. 3 - La finitude : "La vie est une maladie mortelle, héréditaire, et sexuellement transmissible"… Les personnes, les entreprises, les institutions, les civilisations sont mortelles.
  • 6. Les grandes questions de l’humanité Les êtres humains, par la science, découvriront-ils le secret de l’univers ? La découverte du secret de l’univers, qui est l’affaire et la quête des vivants, n’est-elle accessible qu’après la mort ? Les personnes et les animaux qui sont morts, notamment ceux qui nous ont été chers, existent-ils encore, d’une façon inconnue de nous et différente de la vie des vivants ? Existe t-il un au-delà ? L’être humain est-il perfectible ? L’égoïsme, la haine et la bêtise, l’injustice, la violence et la guerre pourront-ils être abolis ? Si le tragique de l’existence est de consentir à vivre malgré les blessures inguérissables et à avancer quand-même, hardi et compa- tissant, si notre grandeur d’êtres humains est d’inventer un monde meilleur malgré nos contradictions et nos failles, l’exemple de "chercheurs d’humanité", et notamment de chercheurs de "sens", peut nous y aider.
  • 7. Les moyens de "tenir la route" et d’avancer 1 - L’identité. Mieux se connaître pour mieux vivre et mieux agir. Avoir des convictions, une crédibilité, des raisons de vivre. Être à l’écoute de ses intuitions et de sa vocation propre. Hiérarchiser ses priorités et ses valeurs. 2 - La sociabilité. Devenir performant dans l’affirmation de soi et dans l’écoute de l’autre, dans la gestion des conflits, dans la conduite d’un groupe. Être conscient de ses limites et savoir se faire aider. 3 - La citoyenneté. Savoir que les droits de l’homme impliquent des devoirs, que le bien commun dépend de la participation de chacun, que nous sommes tous embarqués sur la petite planète Terre. Sortir de la plainte ou du sentiment d’impuissance. Développer son sens de la responsabilité individuelle et collective. Devenir davantage conscient des enjeux et des évolutions dans la famille, l’école, l’entreprise, la société, le monde. ../..
  • 8. Définitions Les chemins de la quête du sens l Dans sa tentative de réponse à la question du sens, l’homme a frayé trois voies : l’art, la science et la spiritualité. L’art est une activité de création qui s'adresse délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions. Il est orienté vers la beauté. La science est l'ensemble des connaissances, caractérisées par un objet et une méthode fondés sur des observations objectives vérifiables et des raisonnements rigoureux. Elle est orientée vers la connaissance des faits et la vérité. Elle est « l’état actuel de nos connaissances tant qu’on n’a pas prouvé que c’était faux… » « Cognita doce, ignota quaere » : « Enseigne ce qui est connu, cherche ce qui est inconnu » La science est une recherche des lois de la nature et non à proprement parler une quête de sens, mais les scientifiques sont souvent des chercheurs de sens.
  • 9. Définitions Les chemins de la quête du sens La philosophie (étymologiquement : "amour de la sagesse", généralement classée dans les "sciences humaines" avec la psychologie, la sociologie, etc.) est une discipline intellectuelle qui exige de la rigueur, qui intègre le doute, l’objection, le débat et la confrontation des idées. C’est pourquoi le trombinoscope ci-après présente beaucoup d’artistes (notamment musiciens, peintres et poètes), de scienti- fiques (notamment dans le domaine de la vie, de l’infiniment petit et de l’infiniment grand) et de philosophes. La spiritualité et la religion, si l’on s’attache à la trilogie beauté-vérité-bonté, devraient être orientées principalement vers la bonté, mais ont trop souvent la prétention d’accéder à la vérité…
  • 10. Définitions La spiritualité Le philosophe Éric Vinson définit la spiritualité comme « une réalité partout présente, le rapport de tout* avec tout et avec l’Ultime** » * ma façon de respirer, de me nourrir, de m’habiller, de travailler, de faire de l’exercice physique, de conduire ma voiture, d’être en relation, d’éduquer mes enfants, de m’engager et de militer, d’aborder la mort. ** L’Infini, ce qui n’est pas réductible à des mots et des définitions, ce qui n’est pas conditionné par des lois. Le religieux, explique-t-il, est la formulation socio-politique et culturelle du spirituel, l’interface entre le spirituel et le politique. Les démocraties ont l’intuition du lien entre le spirituel, les droits de l’homme, le bien commun, la vision du long terme. Les figures cardinales du politique, du religieux et du spirituel sont respectivement le roi, le prêtre et le prophète, mais les trois domaines sont liés par un continuum. Il importe, affirme-t-il, de rapatrier le spirituel dans le domaine de l’intelligence collective, surtout en France où existe, sauf dans les sciences de l’éducation, une barrière intellectuelle entre le croire et le savoir. Photos : Éric Vinson, né en 1971, docteur en science politique, enseignant, chercheur et journaliste français spécialisé sur le religieux, le spirituel et la laïcité, « religiologue ». A codirigé son dernier ouvrage, Le spirituel : un concept opératoire en sciences humaines et sociales, avec Claude Le Fustec, Myriam Watthee-Delmotte et Xavier Gravend-Tirole,
  • 11. La spiritualité, recherche et action La spiritualité est définie ici comme la vie intérieure, la recherche et l’action de chacun pour trouver sens à sa vie, articulées avec la recherche et l’action collectives pour donner sens à l’histoire de l’huma- nité et de l’Univers. Attitude d’interrogation, d’ouverture, sentiment de ne savoir qu’une partie du réel, cette notion de recherche est centrale pour définir la spiritualité. De tous temps, les chercheurs de vérité ont été persécutés ou dénigrés par ceux* qui affirmaient la détenir. "Ceux", et non "celles et ceux", car sauf exemple contraire à me donner, il s’agissait ou il s’agit de mâles
  • 12. La spiritualité, ouverture à une transcendance La spiritualité est aussi l’ouverture à une transcendance (du latin transcendere : franchir, surpasser), à quelque chose ou à Quelqu’un qui est au-delà des réalités immédiatement perceptibles. - Certains désignent cette transcendance (ou Transcendance) avec des qualités ou idéaux tels que la beauté, la bonté, la vérité, la justice, l’harmonie, et notamment par le trinôme beauté-bonté-vérité, - d’autres l’appellent l’Absolu, l’Ultime, la Voie, la Source, le Tout- Autre, la Présence, - d’autres la nomment "Abba" (Jésus de Nazareth), "le Non-Autre"* (Nicolas de Cues), "la profondeur de l’être" (Paul Tillich), "un pur jaillissement" et "la source intelligente" (Olivier Rabut), "l’Intention- nalité immanente" (Georges Sauvage), "le réel ultime" (Bernard Besret), la "réalité secrète (Jacques Musset), - d’autres, faute de mieux, la nomment "Dieu", en précisant, dans le meilleur des cas, qu’Il est l’Inconnaissable, l’Innommable, l’Irrepré- sentable. * La double négation "Non-Autre" souligne qu’e "Dieu" n’est pas séparé de nous. Dans le même sens, dit Marcel Légaut, ce qu'on appelle "Dieu" est, quand on est fidèle à ses appels intérieurs, une créativité, une force "qui ne pourrait pas être sans moi, mais qui n'est pas que de moi".
  • 13. La recherche et de la démocratie et de la non-violence, marques du spirituel L’être humain n’est pas seulement un mammifère bipède doué de langage, un homo politicus*, un homo oeconomicus, mais un homo religiosus appelé à devenir homo spiritualis. On ne peut pas réduire le spirituel à des mots, mais on ne peut pas non plus se passer de mots. Le bavardage omniprésent et la peur du silence dans certains milieux ou pays, ce sont des marques de l’absence de spirituel. Une marque essentielle de la spiritualité est la recherche d’une véritable démocratie participative, du bien commun, du développement durable, de la restauration et de la préservation de la biosphère, le souci du long terme. Une autre caractéristique centrale du spirituel est la recherche de la non-violence et la pratique de la résolution non-violente des conflits. * L’homo politicus vit dans une société organisée par des lois. L'homo oeconomicus maximise sa satisfaction en utilisant au mieux ses ressources. L’homo religiosus, selon Mircea Eliade, est celui qui peut connaître lui-même l'irruption d'une vision transcendante et globalisante. L’homo spiritualis est le chercheur de sens, l’homme articulant son action personnelle et sa vision de l’organisation de la société avec la dimension sacrée de la vie, de son être, de la création.
  • 14. Définitions La religion La religion est un des modes d’expression de la spiritualité. Le mot religion a deux étymologies possibles : celle de religare : relier, relier le visible et l’invisible, entrer en relation avec ce que l’on considère comme un absolu ou un essentiel, et celle de religere : relire. 1 – La religion est une représentation de la transcendance et un système explicatif du monde et de l’Univers : croyances, doctrines, mythes, symboles, révélations, dogmes… 2 – Ce sont aussi des rites, des signes, des cérémonials. Il est impossible de voir, d’entendre, de transmettre une idée sans d’abord l’exprimer au moyen d’un signe quelconque. C’est pourquoi les religions, pour rendre ces réalités perceptibles et accessibles, ont recours à des moyens sensibles (liturgies, cérémonies, célébrations, sacrements, gestes, parfums, musiques, fêtes, objets, aliments, pèlerinages…), des offrandes et sacrifices, des lieux sacrés, un bestiaire sacré, un herbier sacré, etc. ../..
  • 15. La religion 3 - Ce sont aussi des intermédiaires entre les humains et l’invisible (clergé, prêtres et prêtresses, rabbins, imams, swamis, bonzes, moines et moniales, vierges, druides, sages, saint(e)s, prophètes, martyrs, sorciers, gourous, chamans, devins, poètes, mages, astrologues, mystiques, etc.) 4 - Ce sont enfin des règles de comportement, des prescriptions éthiques, des interdits ou des obligations, présentés comme émanant - le plus souvent directement - de Dieu ou de la divinité (par ex : les Dix commandements, les prescriptions de la Torah, du Coran, etc.) Les modes d’accès au divin sont la pratique de la bonté, la recherche de la beauté, la quête de la vérité, à quoi il faut ajouter la recherche et la pratique du silence. Image : SriRam JayRam en sanskrit, La ilaha il’Allah en arabe, Barukh Atah en hébreu, Kyrie eleison en grec, Slava na Tebe en bulgare, Arunachala en tamoul/
  • 16. Amener les religions à se purifier en leur rappelant à leurs racines spirituelles Les religions, par leur expérience multiséculaire, ont une efficacité symbolique pour aider les humains à vivre, par exemple pour les aider à faire le deuil de leurs proches décédés, à se respecter, à se pardonner. Si l’on ne se préoccupe pas du cœur spirituel des religions, - disent plusieurs auteurs comme Jean-Baptiste de Foucauld, Patrick Viveret, Éric Vinson, par ailleurs de grands spirituels - elles deviennent des monstres, comme l’organisation islamique terroriste Daech. Le cœur spirituel des religions les incite à ne pas devenir des idéologies : il faut des spirituels de l’orthodoxie en Russie, des Dosto- ïevski, des Tolstoï, des nouveaux Berdiaev du 3ème millénaire, pour revitaliser cette tradition et la retirer au patriarche Kirill et à Vladimir Poutine qui l’ont instrumentalisée au profit d’un régime despotique.
  • 17. Introduction - Trombinoscopes ‟Chercheurs de sens” Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas 1 - La "Parole de Dieu" : Aucune parole dite sacrée n’est "La parole de Dieu". L’expression "parole de Dieu" est un oxymore, car Dieu est silence. Dieu ne parle pas, ni en direct par des mots sortant de ce qui serait son appareil phonatoire, ni par des textes qu’il dicterait à des porte- parole ou à des interprètes. Des "messagers intérieurs" (que les diverses traditions religieuses nomment anges ou deva), des hommes ou des femmes inspiré-e-s, ou reconnu-e-s comme tel-le-s, à l’écoute de leur conscience et des intuitions profondes qui les animent, parlent et parfois font parler Celui qu’ils appellent "Dieu", mais Dieu, lui, ne parle pas. Dieu est trop discret - et trop différent de nous - pour parler. [1]
  • 18. Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas La "Parole de Dieu" ? Beaucoup de Juifs, comme le rabbin Yeshaya Dalsace, se refusent à utiliser l’expression "Parole de Dieu". Dans le temple de Jérusalem, avant l’exil à Babylone, se trouvait l’Arche d’Alliance, coffre contenant les tables de la Loi et surmonté de deux anges chérubins aux ailes déployées. C’est l’espace vide entre les deux chérubins qui était considéré comme le lieu de YHVH, cette présence divine portant le nom de ‫שכינה‬, schekinah. Une présence- absence dans un espace vide, mais aussi vide que peuvent être les deux mains d’une personne ouvertes pour accueillir un proche. On sait aussi qu’au temps de Jésus, le cœur du temple de Jérusalem, le Saint des Saints, était une salle vide, d’où la surprise et l’incompréhension de l’empereur romain Titus y pénétrant avant l’incendie en 70 : Qu’est ce que ce Dieu sans statue ni image, un Dieu dont la présence est signifiée par l’absence ? En 1977, le dominicain Jacques Pohier publiait Quand je dis Dieu et mettait en en-tête cette phrase du mystique rhénan Johann Eckhart « Dieu devient Dieu quand les créatures disent "Dieu". » Comment un tel Dieu pourrait-il "parler" ?
  • 19. Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas La "Parole de Dieu" ? Le divin en l’homme se découvre au cœur de chaque personne humaine par des intuitions, des "paroles intimes", des "voix de l’intérieur", dans "la voix de la conscience" . C’est ainsi qu’il faut comprendre, me semble-t-il, le prologue de l’évangile de Jean « Au commencement était le Verbe », ‘verbe’ étant traduit du grec logos. Logos au sens premier signifie "parole", mais aussi "raison, intelligence". Dans les célébrations, il serait plus pertinent de prononcer l’exhortation « Acclamons la parole des chercheuses et chercheurs de Dieu ! », formulation qui pourrait être utilisée dans toutes les traditions religieuses du monde…
  • 20. Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas La "Parole de Dieu" ? Le divin, "l’au-delà de l’être" en l’homme se découvre aussi - par l’expression artistique, - dans la recherche scientifique, qui établit des faits auxquels les scientifiques ou d’autres (philosophes, religieux, spirituels) voudront trouver du sens, - au cœur de la relation à l’autre (personne, animal, nature), dans la pensée, la parole ou l’acte de compassion, d’écoute, de bienveillance, de bonté, de patience, de pardon, d’émerveillement, - mais aussi dans la décision d’assumer le conflit face à l’inaccep- table, de passer à l’action pour rétablir la justice et la vérité. Photos : - Pablo Picasso, Maternité - Louis Pasteur - Irena Sendlerowa (Juste parmi les nations. Organise pendant la 2è Guerre mondiale le passage clandestin de 2 500 enfants du ghetto de Varsovie vers deux villes proches). - Gandhi conduisant la marche du sel en 1930
  • 21. Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas 2 - " Le peuple de Dieu " : Historiquement, le petit peuple hébreu, malmené par les puissances égyptienne, assyrienne, babylonienne, porteur d’une vision nouvelle d’un Dieu unique aimant passionnément l’humanité, a pu se sentir désigné comme le "peuple de Dieu" *. Mais fondamentalement, il n’y a pas de peuple de Dieu, sinon toute l’humanité. Les peuples qui se disent "le peuple de Dieu" ont imposé dans l’histoire ou risquent d’imposer leur dieu (ou plutôt leur idole), leurs croyances, leur vision du monde : conversions forcées, croisades, Inquisition, charia, religion d’État, prosélytisme, etc. Il serait plus pertinent d’utiliser les expressions « chercheurs de Dieu » ou « communautés et assemblées des chercheuses et chercheurs de Dieu », qui auraient l’avantage de pouvoir être utilisées et acceptées par toutes les traditions religieuses. * Baruch Spinoza affirmait que l’élection du peuple hébreu n’est pas le fait d’une quelconque préférence de Dieu, mais un artifice pédagogique imaginé afin que les Hébreux s’approprient et pratiquent la Torah.
  • 22. Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas 3 - "La Terre promise" (par Dieu) : La "terre promise" est peut-être symboliquement la société de justice, de liberté, de paix et d’interconvictionnalité que cherchent la philosophie, les religions et les spiritualités (ainsi, les negro spirituals afro-étatsuniens invoquent l'image de la "Terre promise" comme société libérée de l'esclavage), mais en aucune façon un territoire géographique soi-disant attribué "par Dieu" aux croyants d’une religion particulière. - Photo du bas : Martin Luther King pendant son dernier discours, le 3 avril 1968, au Bishop Charles Mason Temple, à Memphis (Tennessee) : « Eh bien, je ne sais pas ce qui va arriver maintenant. Nous avons devant nous des jours difficiles. Mais peu m'importe ce qui va m'arriver maintenant, car je suis allé au sommet de la montagne. Je ne m'inquiète plus. Comme tout le monde, je voudrais vivre longtemps. La longévité a son intérêt. Mais je ne m'en soucie guère maintenant. Je veux simplement que la volonté de Dieu soit faite. Et il m'a permis d'atteindre le sommet de la montagne. J'ai regardé autour de moi. Et j'ai vu la Terre promise. Il se peut que je n'y entre pas avec vous. Mais je veux vous faire savoir, ce soir, que notre peuple atteindra la Terre promise ».
  • 23. Introduction "Chercheurs de sens" Approcher le mystère de Dieu par le meilleur de l’humanité Plus j’avance en âge, moins j’ai envie de chercher qui est "Dieu", plus j’ai envie de m’approcher de son mystère en découvrant la créativité et la fécondité de femmes et d’hommes (de toutes époques, de tous pays, de toutes cultures et de toutes convictions ou croyances), chercheurs de justice, de connaissance, de beauté, de sens, de cohérence et de bonté.
  • 24. Introduction "Chercheurs de sens" Prendre la mesure des périls actuels On sait la gravité des problèmes auxquels sont confrontées nos sociétés : - course effrénée aux biens matériels, - misère des uns et surconsommation des autres, - pollution des mers, des eaux, des sols, de l’air, de l’espace, - épuisement des ressources naturelles, fossiles, halieutiques, - réchauffement climatique, - effondrement de la biodiversité, - stock d’armes nucléaires correspondant à 390 000 bombes d’Hiroshima, - dictature dans plusieurs pays du monde, et particulièrement en Russie et en Chine, régimes non respectueux des droits humains, - idéologies de haine, d’exclusion et du repli sur soi, - franchissement des limites éthiques dans les projets et réalisations des transhumanistes, etc. ../..
  • 25. Les idoles d’aujourd’hui * Les idoles actuelles s’appellent avidité, démesure, vitesse, toute-puissance, course sans fin au confort et aux biens matériels, ostentation, obsession de la ‟réussite sociale”, croissance économique illimitée malgré les conséquences écologiques, drogues, conformisme, indifférence, et, au sommet de la pyramide, armements nucléaires. Le problème n’est pas l’athéisme, mais l’idolâtrie…
  • 26. Introduction "Chercheurs de sens" Inventer une nouvelle civilisation L’urgence aujourd’hui, pour les chercheurs d’humanité et notamment les chercheurs de sens, - c’est d’inventer une nouvelle civilisation viable pour les générations futures, qui respecte notre unique planète et ses habitants, - c’est d’inventer un vivre-ensemble planétaire. Pour cela, les Terriens de tous pays et de toutes cultures devront s’appuyer sur le meilleur de leurs traditions religieuses, de leurs convictions philosophiques, de leurs forces spirituelles.
  • 27. Introduction "Chercheurs de sens" Face aux périls actuels, humanisme et spiritualité de l’action L’urgence est d’unir nos efforts pour combattre l’idolâtrie de la croissance indéfinie, le rouleau compresseur de la démesure, l’illusion de la toute-puissance. C’est de pratiquer, au plan interpersonnel, national et international, la résolution non-violente des conflits, d’inventer une civilisation de la sobriété et du partage. Il importe pour cela de développer une spiritualité de l’action. L’action - locale et quotidienne, sociale et humanitaire, professionnelle et syndicale, citoyenne et politique - doit être animée par la quête du sens. La quête du sens doit se traduire par une qualité d’être, et aboutir à une spiritualité de l’action. Photo du haut : La démesure à Dubaï, où se situe un des gratte-ciel les plus hauts du monde (828 m). Les Émirats Arabes Unis sont un des pays où l’empreinte écologique est la plus forte. La "croissance" y repose sur la présence massive d’ouvriers venus de Bombay, Lahore, Manille, Sanaa ou Kuala Lumpur, qui ont des conditions de vie déplorables et parfois inhumaines. ../..
  • 28. Introduction "Chercheurs de sens" Intériorité et engagement * Définitions Intériorité : Relation à soi-même, en vérité et en profondeur, en lien avec la quête du sens (orientation, direction, sensation) de sa propre vie et du sens de l’histoire humaine. Très proche de la spiritualité, mais avec une connotation plus person- nelle (la spiritualité peut être collective : ex. : ignacienne, soufie, etc.). Reliée à une Transcendance Engagement : Action-recherche-création pour traduire l’intériorité en actes, en vue de se réaliser, d’être fidèle à ses intuitions et convictions, en vue d’un accomplissement humain, en vue de changer la société, de rendre la planète habitable pour nos descendants, donner un sens à la vie et du sens à l’histoire. Pas seulement politique, associatif, syndical, etc. Fonder un couple, concevoir des enfants, accueillir des réfugiés, cultiver son potager en permaculture, ce sont aussi des engagements. * Atelier de l’Université d’été de ‘Démocratie & spiritualité’ le 11 sept. 2021 à Lyon
  • 29. Intériorité et engagement Articulation entre les deux S’engager : suivre sa voie, son élan intérieur, oser prendre des risques. Partir de ce qui est aujourd’hui et maintenant, en faire quelque chose d’autre, poussé par ce qui est en soi. Traduire à l’extérieur son questionnement et son travail intérieur par des choix, actes et engagements. Trois constats 1 - S’engager : faire ce qui me rend heureux au bénéfice des autres. 2 - Des réalités extérieures viennent alors résonner avec notre vie intérieure, et cela génère l’audace de l’action en acceptant les risques et les incertitudes du chemin et de son aboutissement. 3 - Le questionnement profond, authentique, singulier, amène naturel- lement à l’engagement et au politique.
  • 30. Intériorité et changement sociétal Pour prendre une métaphore, un trajet en voiture peut être comparé au changement sociétal : La direction est donnée par l’utopie, le moteur de la voiture est l’engagement, l’énergie fournie au moteur est l’intériorité.
  • 31. Hymne interconvictionnel sur l’air du Veni Creator Spiritus Pour bien marquer le nombre de pieds prévu à chaque vers, appuyer sur les e et les i en caractères gras, et ne pas prononcer les e en petits caractères. Nombre respectif de pieds pour chacun des quatre vers d’un couplet : 10, 9, 12, 12. Exemple d’interprétation du VCS : https://www.youtube.com/watch?v=yXaqN0HC3q8 O Mystère que l’on ne peut nommer, toi que l’on ne peut pas enfermer dans les temples, synagogues, églises ou mosquées, viens inspirer tous les chercheurs d’humanité ! Toi que les Hindous appellent Shiva, voie suivie par le sage Bouddha, souffle de vie nommé par les Hébreux "Ruah", tu as pour l’Islam les cent qualités d’Allah. Toi qui portes le simple nom d’ "Abba" dans la bouche du Juif Ieshoua, allume en nos cœurs un feu qui ne s’éteint pas, éclaire nos esprits et viens guider nos pas ! ../..
  • 32. Hymne interconvictionnel Source intime depuis nos profondeurs, aide-nous toujours avec vigueur à être fidèles à nos appels intérieurs, à être des témoins, à être des veilleurs ! Toi qui sais respecter la liberté de ceux qui te cherchent en vérité, aide-nous, malgré toutes nos obscurités, à concilier toujours fermeté et bonté ! Soutiens sans cesse en nous l’ambition loin des dogmes et des inquisitions, de transformer la société par notre action, de vaincre misère, violence et oppression ! Ferment de l’humanité à venir, tu nous appelles à nous accomplir, à être pleinement nous-mêmes et établir les bases durables de ce monde à construire ! ■