SlideShare une entreprise Scribd logo
Cœur et chimiothérapie
Dr A.ILBOUDO
30/06/15
Plan
I.INTRODUCTION
II.EFFETS CARDIOVASCULAIRES DE LA CTH
1.Allongement QT
2.Bradycardie
3.HTA
4.Ischémie myocardique
5.Thrombo-embolisme veineux
6.Dysfonction VG
III.CONCLUSION
I.INTRODUCTION
I. INTRODUCTION
-Cancer : enjeu majeur de santé publique, croissance avec l'âge
-Arsenal thérapeutique :+ en + complexe, + en + performant
RTH, chirurgie, hormonothérapie, chimiothérapie
CTH :Effets secondaires en particulier CVx
I. INTRODUCTION
Pour le cardiologue :
-Connaître les effets cardiovasculaires des drogues de CTH
-Dc ,traitement, suivi et prévention
-Collaboration avec oncologues+++
II.EFFETS CARDIOVASCULAIRES DE LA CTH
l Cancer = multiplication et propagation anarchique de cellules anormales
l Chimiothérapie :toxique pour cellules tumorales/plusieurs mécanismes
Mécanismes d'action de la CTH
Les différentes phases de la chimiothérapie
II.EFFETS CARDIOVASCULAIRES DE LA CTH
Mais…
Cellules normales aussi =>effets secondaires
Toxicité cardiovasculaire:
fréquente et manifestations multiples
Bénins ⇒ délétères
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
1.Allongement du QT
1.Allongement du QT
QTc : >450ms homme
>470 ms femme
-Patient cancéreux :
-comorbidité cardiaque, rénale, hépatique
-tb hydro-électrolytiques : vomissements, diarrhée,
baisse de l'absorption
-TTT allongeant le QT : antiémétiques, ATB, CTH
ement du QT
1.Allongement du QT
-Complications : arythmie V, torsade de pointe : rares
Prévention
-Identifier et corriger les facteurs de risque
-surveillance électrique
-ajustement de doses ou arrêt du ttt en cause
2. Bradycardie
2.Bradycardie
l -FC< 60bpm
l -BAV, bradycardie sinusale
l -Âgés+++
l -Paclitaxel:0,1-31 % : dépression de la conduction AV et
l au niveau du réseau de Purkinje
l -Thalidomide : 5-55 % effet central vagal , hypothyroïdie
l -TTT : rarement ,si symptômes : arrêt de Thalidomide, PM
3.HYPERTENSION ARTERIELLE
3.HTA
-TA ≥140/90 mm Hg
-Comorbidité la plus fréquente
-Physiopathologie : inhibition VEGF, diminution de la productio
de NO au niveau de la paroi artérielle=>vasoconstriction
-1,7 % : nécessitent hospitalisation avec arrêt de la CTH en cause
TTT : IEC+++
3. HTA
4.Ischémie myocardique
4.Ischémie myocardique
-Angor stable=> SCA ST+
-
4.Ischémie myocardique
5 FU +++: digestifs, sein, ovaire
Toxicité si >800mg/m2 , perfusion continue, ATCDs cardiovasculaires,
irradiation médiastinale
Mécanismes : toxicité myocardique directe, interactions avec le système
de coagulation, réponse auto immune , spasme coronaire??
Dc et ttt : guidelines : PCI, anticoagulant, AAP ;BB…
Arrêt de la CTH en cause
Problèmes : Pas d'étude prospective ; thrombopénie,saignements spontanés
chirurgie récente
-Mortalité : 2,2-13 %
5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
-Cancer = état pro thrombotique, risque thrombotique x 4
-Cancéreux : 18 % de tous les cas de TVP et EP ;
-Mode révélation de cancer
Chimiothérapie augmente le risque x 6
2e rang des causes de décès des cancéreux
5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
Infiltration tumorale des vaisseaux
Obstruction des vaisseaux
Immobilité
Cathéters veineux centraux
Période postopératoire
Chimiothérapie
MECANISMES
5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
Facteurs liés au patient
• Âge avancé
• Origine ethnique (risque accru
chez les Afro-Américains)
• Comorbidités (infection, affection
rénale ou pulmonaire,
thromboembolie artérielle,
antécédents de TEV, mutations
prothrombotiques héréditaires)
• Obésité
• Indice de performance
Facteurs liés au traitement
• Chimiothérapie, inhibiteur de
l'angiogenèse, hormonothérapie
• Radiothérapie
• Chirurgie ≥ 60 min
• PSÉ, transfusions
• Accès veineux à demeure
Facteurs liés au cancer
• Siège primaire du cancer
• Stade (le risque augmente avec
un stade avancé)
• Histologie
• Délai écoulé depuis le diagnostic
(le risque augmente durant les 3 à
6 premiers mois)
Biomarqueurs
• Numération plaquettaire ≥ 350 x 109/l
• Leucocytémie > 11 x 109/l
• Hémoglobine < 100 g/l
Facteurs de risque d'une TEV associée au cancer
5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
ESC2014/ASCO 2013/NCCN 2013/ ACCP 2012/ ESMO 2011
HBPM : pendant au moins 6 mois en mono thérapie
Warfarine : INR cible: 2 à 3
NACO: dabigatran, rivaroxaban et apixaban
Filtre cave: CI à l’anti coagulation, EP récidivantes sous anticoagulant
Durée de l’anticoagulothérapie
• Minimum de 3 à 6 mois pour une TVP et de 6 à 12 mois pour une EP
• Anticoagulothérapie d'une durée indéterminée si le cancer est actif ou
en présence de facteurs de risque persistants
Anticoagulothérapie et prophylaxie secondaire recommandées
5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
Thrombo-prophylaxie chez le cancéreux hospitalisé
• Le risque de TEV est 7 fois plus élevé chez les cancéreux hospitalisés
que chez les non hospitalisés
ASCO 2013/NCCN 2012
– Administrer un anticoagulant à tous les patients hospitalisés ne
présentant pas de risque de saignement
ESMO 2011
– Administrer un anticoagulant à tous les patients alités aux prises avec
une complication médicale aiguë
AACP 2012
– Administrer un anticoagulant à tous les patients hospitalisés à risque
élevé de thrombose ne présentant aucun risque de saignement
ASCO 2013; NCCN2.2013; AACP 2012; ESMO 2011
Thrombo-prophylaxie chez le cancéreux non hospitalisé
ACCP 2012
• Pas d'anticoagulo-prophylaxie systématique SAUF SI
-Tumeur solide
-Présence de facteurs de risque : antécédents de TEV, hormonothérapie,
immobilisation, inhibiteurs de l'angiogenèse, lénalidomide, thalidomide
En présence d'un de ces FR , envisager une HBPM ou
l'héparine non fractionnée
NCCN 2012
• Patients recevant du thalidomide ou du lénalidomide,
sinon pas de prophylaxie systématique à l'extérieur du milieu clinique
NCCN.2012; AACP 2012;
Risque hémorragique à considérer...
Facteurs de risque d'un saignement Risque global (RG)
Ulcère gastroduodénal actif
Saignement dans les 3 mois précédant
l'admission
Numération plaquettaire < 50
Âge ≥ 80 ans
Insuffisance hépatique (INR> 1,5)
Insuffisance rénale (DFGe < 30 ml/min)
Admission à l'unité de soins intensifs
Cathéter veineux central
Maladie rhumatismale
Cancer actuel
Sexe masculin
4,15
3,64
3,37
2,96
2,18
2,14
2,10
1,85
1,78
1,78
1,48
6.DYSFONCTION VG
Pronostic
FELKER NEJM 2000
Définition
Cardiac Review and Evaluation Committee (CRCE) définit la dysfonction cardiaque lié à la CTH *:
Cardiomyopathie caractérisée par la baisse de la FEVG, hypo contractilité globale
ou plus sévère au niveau du SIV
Symptômes d’IC: galop, tachycardie …etc
 Baisse d’au moins 5% de la FEVG de base ou baisse au dessous de 55% associée à des signes d’IC
 Baisse d’au moins 10% de la FEVG ou baisse au dessous de 50% sans signes d’IC
La présence d’au moins UN critère permet de retenir le diagnostic
Autres : On définit classiquement la cardiotoxicité par une baisse de 10% de la FEVG (en valeur absolue)
ou d’une FEVG <45-50% quand elle était initialement >50%.
*Albini A, Pennesi G, Donatelli F, et al. Journal of the National Cancer Institute 2010 Jan 6;102(1); 14-25.
6.DYSFONCTION VG
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Anthracyclines :
-Adulte : sein, lymphomes, sarcomes, gynéco
Enfant : >50 % des protocoles de CTH
200mg/m² : dysfonction diastolique
400mg/m² : dysfonction systolique
Traztuzumab
-Sein, digestifs
6.DYSFONCTION VG
Physiopathologie
-Antracyclines: plusieurs hypothèses
Libération de radicaux libres
Apoptose
Atteinte mitochondriale
Récemment : interférence avec la topoisomérase II béta
-Trastuzumab: Inhibition Human epidermal growth factor receptor 2
HEGFR2 (responsable de la prolifération ,de la réparation
et de l’entretient des cardiomyocytes)
6.DYSFONCTION VG
Dépistage/Monitoring
CLINIQUE
IMAGERIE
BIOLOGIE
Dépistage/Monitoring
Clinique :
Antécédents
► FRCVx
► Symptômes
► Examen
► ECG
-Echocardiographie
-scintigraphie cardiaque
-Multigated acquisition scan (MUGA),
-IRM cardiaque
IMAGERIE
ECHOCARDIOGRAPHIE
FEVG : 2D ++
ECHOCARDIOGRAPHIE 3D
Strain
Suivi d’un speckle et de son « déplacement » et
de sa « déformation » dans l’espace
FEVG : Strain longitudinal x3 +5
Am Heart J 2009 Hare (35 patients) :
-Strain longitudinal détecte plus précocement une dysfonction VG
que la mesure FEVG en 2D, 3D ou que la mesure de la fonction
diastolique .
-Am J Cardiol 2011, Sawaya : (43 patients) :
Baisse du Strain longitudinal à 3 mois marqueur d’une cardiotoxicité
à 6 mois/ FEVG, fonction diastolique et NT pro BNP.
-Eur Heart J 2013, Kang(77 patients) :
Strain longitudinal au 3em cycle , prédictif d'altération de la FEVG
à la fin de la CTH(p=0,000)
-Hellenic J Cardiol 2014, Mornos(59 patients)
3D strain longitudinal à 12 S,prédictif d'une altération FEVG(p<0,04)
Strain
Multigated acquisition scan (MUGA)
Ventriculographie isotopique
Irradiation++
SCINTGRAPHIE MYOCARDIQUE GATED SPECT
- Méthode de référence
mais problème de
disponibilité
- Également marqueurs de
fibrose
IRM cardiaque
Dépistage/Monitoring
-FEVG à l’état basal : référence
-Détection précoce : CAPITALE
-Evaluation périodique : utiliser la même méthode
-L’IRM cardiaque : méthode de choix pour l’évaluation de la FEVG
- Nouveaux paramètres :
- FR, fonction diastolique en complément de l’évaluation de la FEVG
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
BIOLOGIE
-Troponine
-BNP ?
Cardinale et al. JACC 2000
TROPONINE
BNP
Pichon et al In vivo 2005
Amal ,Hindawi 2015
Monitoring/dépistage
Biomarqueurs cardiaques:
 Troponine I:
-l’élévation précoce après de fortes dose de CTH prédirait
le développement d’une altération de la FEVG
-Permet d’identifier les patients haut risque d’événements CVx
 BNP et NT-proBNP:
-Corrélation positive avec les évènements CVx et
la cardio-toxicité infra-clinique
-Plus corrélé à la dysfonction diastolique
TRAITEMENT
6.DYSFONCTION VG
Délai thérapeutique=pc
Cardinale, JACC 2010
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Prévention
Minimiser la dose cumulée *
Préférer l’administration en continue vs bolus*
Recourt aux analogues des antracyclines
(idarubicin, epirubicin, mitoxantrone)
ou les antracycline liposomales,
adjonction de cardioprotecteur
(dexrazoxane)
Identifier les patients à haut risque
*Wouters KA, Kremer LC, Miller TL, Herman EH, Lipshultz SE. Br J Haematol 2005;131:561–78.
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Kalay et al JACC 2006
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Prévention
- IEC : Enalapril +++
-ARAII : Valsartan(réduit toxicité aigue)
- BB- :carvédilol+++: activité antioxydante
-STATINES ??
-SPIRONOLACTONE ?
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
III.CONCLUSION
Patients de plus en plus âgés associant cancer et comorbidité cardiaques
Cardiotoxicité de la CTH :fréquente , peut compromettre
efficacité de la CTH, survie patients, qualité de vie
Nouvelles prises en charge avec plusieurs « lignes »
-> pas de diminution des EI CVx
=> nouvelle discipline
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Cour n 23 embolie pulmonaires
Cour n  23 embolie pulmonairesCour n  23 embolie pulmonaires
Cour n 23 embolie pulmonaires
Rose De Sable
 
Implications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhose
Implications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhoseImplications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhose
Implications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhose
Olivier Imauven
 
6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski
6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski
6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski
Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Vte and-cancer-hcp-education-final fr
Vte and-cancer-hcp-education-final frVte and-cancer-hcp-education-final fr
Vte and-cancer-hcp-education-final fr
vtesimplified
 
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ? - Dr Marc Antoine Allard
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ?  - Dr Marc Antoine AllardQuoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ?  - Dr Marc Antoine Allard
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ? - Dr Marc Antoine Allard
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque
Unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaqueUnité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque
Unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque
siham h.
 
Poster 18 biochimie
Poster 18 biochimiePoster 18 biochimie
Poster 18 biochimie
JIB Congress
 
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANTPARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
Nessie Productions
 
Aomi
AomiAomi
Aomi
sguif
 
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Vandamme Xavier
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
acvq
 
Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)
Jean-Francois GIRMENS
 
Embolisation portale - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis Castaing
Embolisation portale  - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis CastaingEmbolisation portale  - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis Castaing
Embolisation portale - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis Castaing
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2
kbtrauma
 
Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...
Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...
Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 

Tendances (20)

08 biologie dauville 2014
08 biologie dauville 201408 biologie dauville 2014
08 biologie dauville 2014
 
Whats Up Collector Insuffisance Cardiaque
Whats Up Collector Insuffisance CardiaqueWhats Up Collector Insuffisance Cardiaque
Whats Up Collector Insuffisance Cardiaque
 
Ips Rouquette
Ips RouquetteIps Rouquette
Ips Rouquette
 
Cour n 23 embolie pulmonaires
Cour n  23 embolie pulmonairesCour n  23 embolie pulmonaires
Cour n 23 embolie pulmonaires
 
Implications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhose
Implications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhoseImplications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhose
Implications anesthésiques des troubles de l'hémostase induits par la cirrhose
 
6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski
6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski
6ème Journée des Biomarqueurs Pitié-Tenon Tropo HS vs Copeptine Peschanski
 
Mesure de l ips recommandations sfmv
Mesure de l ips recommandations sfmvMesure de l ips recommandations sfmv
Mesure de l ips recommandations sfmv
 
Vte and-cancer-hcp-education-final fr
Vte and-cancer-hcp-education-final frVte and-cancer-hcp-education-final fr
Vte and-cancer-hcp-education-final fr
 
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ? - Dr Marc Antoine Allard
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ?  - Dr Marc Antoine AllardQuoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ?  - Dr Marc Antoine Allard
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ? - Dr Marc Antoine Allard
 
Epidemio aomi diabete
Epidemio aomi diabeteEpidemio aomi diabete
Epidemio aomi diabete
 
Unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque
Unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaqueUnité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque
Unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque
 
Poster 18 biochimie
Poster 18 biochimiePoster 18 biochimie
Poster 18 biochimie
 
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANTPARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
 
Aomi
AomiAomi
Aomi
 
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
 
Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)
 
Embolisation portale - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis Castaing
Embolisation portale  - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis CastaingEmbolisation portale  - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis Castaing
Embolisation portale - Dr Fernando Alvarez - Pr Denis Castaing
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2
 
Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...
Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...
Le chirurgien : quel bilan pré-opératoire ? (Tests hépatiques, vert d’indocya...
 

En vedette

Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...
Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...
Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...
Ulrich Rozier
 
Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...
Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...
Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...
benj_2
 
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
benj_2
 
Essais cliniques
Essais cliniquesEssais cliniques
Essais cliniques
MichelJuste
 
Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...
Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...
Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...
proulje
 
Doctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur Internet
Doctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur InternetDoctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur Internet
Doctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur Internet
Ipsos France
 
Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...
Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...
Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...
Michel Rotily
 
Snitem info n°197 santé la révolution mobile p 9 16
Snitem info n°197 santé  la révolution mobile p 9 16Snitem info n°197 santé  la révolution mobile p 9 16
Snitem info n°197 santé la révolution mobile p 9 16
benj_2
 
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
benj_2
 

En vedette (9)

Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...
Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...
Etude de marché sur dispositifs médicaux en France et l'internationalisation ...
 
Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...
Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...
Etude Ifop Pharmarket achat de médicaments sans ordonnance sur Internet avril...
 
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
 
Essais cliniques
Essais cliniquesEssais cliniques
Essais cliniques
 
Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...
Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...
Pratiquer la méthode historique à travers des jeux vidéo : étude de cas sur l...
 
Doctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur Internet
Doctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur InternetDoctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur Internet
Doctipharma - Les français et l'achat de médicaments sur Internet
 
Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...
Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...
Orphan drugs - Le statut Orphan Drug: Une stratégie pour accélérer le dévelop...
 
Snitem info n°197 santé la révolution mobile p 9 16
Snitem info n°197 santé  la révolution mobile p 9 16Snitem info n°197 santé  la révolution mobile p 9 16
Snitem info n°197 santé la révolution mobile p 9 16
 
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
 

Similaire à Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO

Registre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thromboseRegistre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thrombose
sfa_angeiologie
 
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENALLE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
Mede Space
 
Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007
mai13
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Pierre Troisfontaines
 
Embolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdf
Embolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdfEmbolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdf
Embolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdf
imeneziani1
 
Cardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophiqueCardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophique
imma-dr
 
Déjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistanteDéjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistante
mahfay
 
Traitement du Cholangiocarcinome Périhilaire
Traitement du Cholangiocarcinome PérihilaireTraitement du Cholangiocarcinome Périhilaire
Traitement du Cholangiocarcinome Périhilaire
Eric Vibert, MD, PhD
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
BayaAZIZA
 
AVC péri opératoire
AVC péri opératoireAVC péri opératoire
AVC péri opératoire
Olivier Imauven
 
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationHeart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
The CRUDEM Foundation
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Pierre Troisfontaines
 
Aomi résumé
Aomi résuméAomi résumé
Aomi résumé
aleosse
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Ali Jendoubi, MD
 
Coro et ACR Contre jnuc3 2014
Coro et ACR Contre jnuc3 2014Coro et ACR Contre jnuc3 2014
Coro et ACR Contre jnuc3 2014
Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
raymondteyrouz
 

Similaire à Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO (20)

Registre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thromboseRegistre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thrombose
 
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENALLE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
 
Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007
 
Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010
 
Sca externes.1
Sca externes.1Sca externes.1
Sca externes.1
 
Zabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm VihZabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm Vih
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
 
Embolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdf
Embolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdfEmbolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdf
Embolie pulmonaire cours resident Pr Djami.pdf
 
Cardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophiqueCardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophique
 
Déjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistanteDéjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistante
 
Traitement du Cholangiocarcinome Périhilaire
Traitement du Cholangiocarcinome PérihilaireTraitement du Cholangiocarcinome Périhilaire
Traitement du Cholangiocarcinome Périhilaire
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
AVC péri opératoire
AVC péri opératoireAVC péri opératoire
AVC péri opératoire
 
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationHeart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Aomi résumé
Aomi résuméAomi résumé
Aomi résumé
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
 
Coro et ACR Contre jnuc3 2014
Coro et ACR Contre jnuc3 2014Coro et ACR Contre jnuc3 2014
Coro et ACR Contre jnuc3 2014
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
 

Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO

  • 1. Cœur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO 30/06/15
  • 2. Plan I.INTRODUCTION II.EFFETS CARDIOVASCULAIRES DE LA CTH 1.Allongement QT 2.Bradycardie 3.HTA 4.Ischémie myocardique 5.Thrombo-embolisme veineux 6.Dysfonction VG III.CONCLUSION
  • 4. I. INTRODUCTION -Cancer : enjeu majeur de santé publique, croissance avec l'âge -Arsenal thérapeutique :+ en + complexe, + en + performant RTH, chirurgie, hormonothérapie, chimiothérapie CTH :Effets secondaires en particulier CVx
  • 5. I. INTRODUCTION Pour le cardiologue : -Connaître les effets cardiovasculaires des drogues de CTH -Dc ,traitement, suivi et prévention -Collaboration avec oncologues+++
  • 6. II.EFFETS CARDIOVASCULAIRES DE LA CTH l Cancer = multiplication et propagation anarchique de cellules anormales l Chimiothérapie :toxique pour cellules tumorales/plusieurs mécanismes
  • 8. Les différentes phases de la chimiothérapie
  • 9. II.EFFETS CARDIOVASCULAIRES DE LA CTH Mais… Cellules normales aussi =>effets secondaires Toxicité cardiovasculaire: fréquente et manifestations multiples Bénins ⇒ délétères
  • 12. 1.Allongement du QT QTc : >450ms homme >470 ms femme -Patient cancéreux : -comorbidité cardiaque, rénale, hépatique -tb hydro-électrolytiques : vomissements, diarrhée, baisse de l'absorption -TTT allongeant le QT : antiémétiques, ATB, CTH
  • 14. 1.Allongement du QT -Complications : arythmie V, torsade de pointe : rares Prévention -Identifier et corriger les facteurs de risque -surveillance électrique -ajustement de doses ou arrêt du ttt en cause
  • 16. 2.Bradycardie l -FC< 60bpm l -BAV, bradycardie sinusale l -Âgés+++ l -Paclitaxel:0,1-31 % : dépression de la conduction AV et l au niveau du réseau de Purkinje l -Thalidomide : 5-55 % effet central vagal , hypothyroïdie l -TTT : rarement ,si symptômes : arrêt de Thalidomide, PM
  • 18. 3.HTA -TA ≥140/90 mm Hg -Comorbidité la plus fréquente -Physiopathologie : inhibition VEGF, diminution de la productio de NO au niveau de la paroi artérielle=>vasoconstriction
  • 19. -1,7 % : nécessitent hospitalisation avec arrêt de la CTH en cause TTT : IEC+++ 3. HTA
  • 22. 4.Ischémie myocardique 5 FU +++: digestifs, sein, ovaire Toxicité si >800mg/m2 , perfusion continue, ATCDs cardiovasculaires, irradiation médiastinale Mécanismes : toxicité myocardique directe, interactions avec le système de coagulation, réponse auto immune , spasme coronaire?? Dc et ttt : guidelines : PCI, anticoagulant, AAP ;BB… Arrêt de la CTH en cause Problèmes : Pas d'étude prospective ; thrombopénie,saignements spontanés chirurgie récente -Mortalité : 2,2-13 %
  • 24. -Cancer = état pro thrombotique, risque thrombotique x 4 -Cancéreux : 18 % de tous les cas de TVP et EP ; -Mode révélation de cancer Chimiothérapie augmente le risque x 6 2e rang des causes de décès des cancéreux 5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
  • 25. Infiltration tumorale des vaisseaux Obstruction des vaisseaux Immobilité Cathéters veineux centraux Période postopératoire Chimiothérapie MECANISMES 5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
  • 26. Facteurs liés au patient • Âge avancé • Origine ethnique (risque accru chez les Afro-Américains) • Comorbidités (infection, affection rénale ou pulmonaire, thromboembolie artérielle, antécédents de TEV, mutations prothrombotiques héréditaires) • Obésité • Indice de performance Facteurs liés au traitement • Chimiothérapie, inhibiteur de l'angiogenèse, hormonothérapie • Radiothérapie • Chirurgie ≥ 60 min • PSÉ, transfusions • Accès veineux à demeure Facteurs liés au cancer • Siège primaire du cancer • Stade (le risque augmente avec un stade avancé) • Histologie • Délai écoulé depuis le diagnostic (le risque augmente durant les 3 à 6 premiers mois) Biomarqueurs • Numération plaquettaire ≥ 350 x 109/l • Leucocytémie > 11 x 109/l • Hémoglobine < 100 g/l Facteurs de risque d'une TEV associée au cancer
  • 28. ESC2014/ASCO 2013/NCCN 2013/ ACCP 2012/ ESMO 2011 HBPM : pendant au moins 6 mois en mono thérapie Warfarine : INR cible: 2 à 3 NACO: dabigatran, rivaroxaban et apixaban Filtre cave: CI à l’anti coagulation, EP récidivantes sous anticoagulant Durée de l’anticoagulothérapie • Minimum de 3 à 6 mois pour une TVP et de 6 à 12 mois pour une EP • Anticoagulothérapie d'une durée indéterminée si le cancer est actif ou en présence de facteurs de risque persistants Anticoagulothérapie et prophylaxie secondaire recommandées 5.THROMBO-EMBOLISME VEINEUX
  • 29. Thrombo-prophylaxie chez le cancéreux hospitalisé • Le risque de TEV est 7 fois plus élevé chez les cancéreux hospitalisés que chez les non hospitalisés ASCO 2013/NCCN 2012 – Administrer un anticoagulant à tous les patients hospitalisés ne présentant pas de risque de saignement ESMO 2011 – Administrer un anticoagulant à tous les patients alités aux prises avec une complication médicale aiguë AACP 2012 – Administrer un anticoagulant à tous les patients hospitalisés à risque élevé de thrombose ne présentant aucun risque de saignement ASCO 2013; NCCN2.2013; AACP 2012; ESMO 2011
  • 30. Thrombo-prophylaxie chez le cancéreux non hospitalisé ACCP 2012 • Pas d'anticoagulo-prophylaxie systématique SAUF SI -Tumeur solide -Présence de facteurs de risque : antécédents de TEV, hormonothérapie, immobilisation, inhibiteurs de l'angiogenèse, lénalidomide, thalidomide En présence d'un de ces FR , envisager une HBPM ou l'héparine non fractionnée NCCN 2012 • Patients recevant du thalidomide ou du lénalidomide, sinon pas de prophylaxie systématique à l'extérieur du milieu clinique NCCN.2012; AACP 2012;
  • 31. Risque hémorragique à considérer... Facteurs de risque d'un saignement Risque global (RG) Ulcère gastroduodénal actif Saignement dans les 3 mois précédant l'admission Numération plaquettaire < 50 Âge ≥ 80 ans Insuffisance hépatique (INR> 1,5) Insuffisance rénale (DFGe < 30 ml/min) Admission à l'unité de soins intensifs Cathéter veineux central Maladie rhumatismale Cancer actuel Sexe masculin 4,15 3,64 3,37 2,96 2,18 2,14 2,10 1,85 1,78 1,78 1,48
  • 34. Définition Cardiac Review and Evaluation Committee (CRCE) définit la dysfonction cardiaque lié à la CTH *: Cardiomyopathie caractérisée par la baisse de la FEVG, hypo contractilité globale ou plus sévère au niveau du SIV Symptômes d’IC: galop, tachycardie …etc  Baisse d’au moins 5% de la FEVG de base ou baisse au dessous de 55% associée à des signes d’IC  Baisse d’au moins 10% de la FEVG ou baisse au dessous de 50% sans signes d’IC La présence d’au moins UN critère permet de retenir le diagnostic Autres : On définit classiquement la cardiotoxicité par une baisse de 10% de la FEVG (en valeur absolue) ou d’une FEVG <45-50% quand elle était initialement >50%. *Albini A, Pennesi G, Donatelli F, et al. Journal of the National Cancer Institute 2010 Jan 6;102(1); 14-25. 6.DYSFONCTION VG
  • 36. Anthracyclines : -Adulte : sein, lymphomes, sarcomes, gynéco Enfant : >50 % des protocoles de CTH 200mg/m² : dysfonction diastolique 400mg/m² : dysfonction systolique Traztuzumab -Sein, digestifs 6.DYSFONCTION VG
  • 37. Physiopathologie -Antracyclines: plusieurs hypothèses Libération de radicaux libres Apoptose Atteinte mitochondriale Récemment : interférence avec la topoisomérase II béta -Trastuzumab: Inhibition Human epidermal growth factor receptor 2 HEGFR2 (responsable de la prolifération ,de la réparation et de l’entretient des cardiomyocytes) 6.DYSFONCTION VG
  • 43. Strain Suivi d’un speckle et de son « déplacement » et de sa « déformation » dans l’espace FEVG : Strain longitudinal x3 +5
  • 44. Am Heart J 2009 Hare (35 patients) : -Strain longitudinal détecte plus précocement une dysfonction VG que la mesure FEVG en 2D, 3D ou que la mesure de la fonction diastolique . -Am J Cardiol 2011, Sawaya : (43 patients) : Baisse du Strain longitudinal à 3 mois marqueur d’une cardiotoxicité à 6 mois/ FEVG, fonction diastolique et NT pro BNP. -Eur Heart J 2013, Kang(77 patients) : Strain longitudinal au 3em cycle , prédictif d'altération de la FEVG à la fin de la CTH(p=0,000) -Hellenic J Cardiol 2014, Mornos(59 patients) 3D strain longitudinal à 12 S,prédictif d'une altération FEVG(p<0,04) Strain
  • 45. Multigated acquisition scan (MUGA) Ventriculographie isotopique Irradiation++
  • 47. - Méthode de référence mais problème de disponibilité - Également marqueurs de fibrose IRM cardiaque
  • 48. Dépistage/Monitoring -FEVG à l’état basal : référence -Détection précoce : CAPITALE -Evaluation périodique : utiliser la même méthode -L’IRM cardiaque : méthode de choix pour l’évaluation de la FEVG - Nouveaux paramètres : - FR, fonction diastolique en complément de l’évaluation de la FEVG
  • 51. Cardinale et al. JACC 2000 TROPONINE
  • 52. BNP Pichon et al In vivo 2005
  • 54. Monitoring/dépistage Biomarqueurs cardiaques:  Troponine I: -l’élévation précoce après de fortes dose de CTH prédirait le développement d’une altération de la FEVG -Permet d’identifier les patients haut risque d’événements CVx  BNP et NT-proBNP: -Corrélation positive avec les évènements CVx et la cardio-toxicité infra-clinique -Plus corrélé à la dysfonction diastolique
  • 59. Prévention Minimiser la dose cumulée * Préférer l’administration en continue vs bolus* Recourt aux analogues des antracyclines (idarubicin, epirubicin, mitoxantrone) ou les antracycline liposomales, adjonction de cardioprotecteur (dexrazoxane) Identifier les patients à haut risque *Wouters KA, Kremer LC, Miller TL, Herman EH, Lipshultz SE. Br J Haematol 2005;131:561–78.
  • 65. Kalay et al JACC 2006
  • 68. Prévention - IEC : Enalapril +++ -ARAII : Valsartan(réduit toxicité aigue) - BB- :carvédilol+++: activité antioxydante -STATINES ?? -SPIRONOLACTONE ?
  • 70. III.CONCLUSION Patients de plus en plus âgés associant cancer et comorbidité cardiaques Cardiotoxicité de la CTH :fréquente , peut compromettre efficacité de la CTH, survie patients, qualité de vie Nouvelles prises en charge avec plusieurs « lignes » -> pas de diminution des EI CVx => nouvelle discipline
  • 72. MERCI POUR VOTRE ATTENTION