SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  17
Télécharger pour lire hors ligne
Livre​ ​Blanc
Comment​ ​conduire​ ​une​ ​analyse​ ​financière​ ​en​ ​6
étapes.
L’analyse​ ​financière​ ​a​ ​pour​ ​objectif​ ​d’expliquer​ ​comment​ ​un​ ​groupe 
peut​ ​créer​ ​de​ ​la​ ​valeur​ ​sur​ ​le​ ​moyen​ ​terme​ ​(point​ ​de​ ​vue​ ​de 
l’actionnaire)​ ​ou​ ​s’il​ ​est​ ​solvable​ ​(point​ ​de​ ​vue​ ​du​ ​créancier). 
L’objectif​ ​de​ ​cette​ ​publication​ ​est​ ​de​ ​donner​ ​une​ ​méthode​ ​structurée 
d’analyse​ ​financière​ ​applicable​ ​tant​ ​à​ ​la​ ​démarche​ ​de​ ​l’actionnaire​ ​que 
du​ ​créancier. 
Source :​ ​Le​ ​Vernimmen​. 
 
Si​ ​vous​ ​ne​ ​pouvez​ ​expliquer​ ​un​ ​concept​ ​à​ ​un​ ​enfant​ ​de​ ​six​ ​ans,​ ​c'est​ ​que​ ​vous​ ​ne​ ​le
comprenez​ ​pas​ ​complètement.
Albert​ ​Einstein
 
 
 
I)​ ​  ​D’abord​ ​bien​ ​comprendre​ ​l’activité. 
Avant​ ​d’analyser​ ​la​ ​liasse​ ​fiscale,​ ​il​ ​faut​ ​analyser​ ​certains​ ​points 
comme​ ​par​ ​exemple :​ ​le​ ​marché,​ ​le​ ​produit,​ ​le​ ​processus​ ​de 
fabrication en​ ​d’autres​ ​termes​ ​comprendre​ ​le​ ​secteur  
Qui​ ​contrôle​ ​cette​ ​société ?​ ​:​ ​Connaître​ ​l’ensemble​ ​des​ ​dirigeants, 
leurs​ ​valeurs​ ​ajoutées,​ ​leurs​ ​expériences. 
II)​ ​…​ ​Et​ ​les​ ​choix​ ​comptables​ ​effectués​ ​par
l’entreprise. 
On doit​ ​se​ ​poser​ ​un​ ​ensemble​ ​de​ ​questions:​ ​La​ ​société​ ​utilise-t-elle​ ​du 
crédit​ ​bail,​ ​des​ ​dotations,​ ​des​ ​provisions,​ ​etc.​ ​?​ ​Si​ ​oui​ ​pourquoi​ ​?​ ​et 
comment​ ​?​ ​Comment​ ​se​ ​situe​ ​son​ ​stock​ ​par​ ​rapport​ ​au​ ​marché ?​ ​Le 
stock​ ​est-il​ ​en​ ​flux​ ​tendu​ ​?  
Quels​ ​sont​ ​les​ ​retraitements​ ​que​ ​je​ ​dois faire sur​ ​l’analyse​ ​du​ ​bilan ? 
Est-ce​ ​un groupe ?​ ​Comment​ ​est​ ​utilisée ​la​ ​consolidation​ ​des
comptes ? 
III)​ ​ ​ ​La​ ​création​ ​de​ ​richesse… 
Pour​ ​bien​ ​démarrer​ ​une​ ​analyse​ ​financière,​ ​il​ ​faut​ ​commencer​ ​par 
l’analyse​ ​des​ ​marges.​ ​Une​ ​autre​ ​série​ ​de​ ​questions​ ​doit​ ​se​ ​poser… 
L’entreprise​ ​arrive-t-elle​ ​à​ ​vendre​ ​des​ ​services​ ​et/ou​ ​produits ?​ ​Si​ ​oui​ ​à 
quel​ ​prix ?​ ​Est-elle​ ​rentable ?​ ​Comment​ ​se​ ​situe​ ​l’entreprise​ ​par 
rapport​ ​à​ ​ses​ ​concurrents ?​ ​Il​ ​existe​ ​plusieurs​ ​écoles​ ​pour​ ​analyser​ ​ses 
marges.​ ​Je​ ​conseille​ ​vivement​ ​d’utiliser​ ​un​ ​bon​ ​SIG. 
 
 
Voir​ ​l'évolution​ ​des​ ​SIG,​ ​décortiquer​ ​le​ ​bilan​ ​et​ ​interpréter​ ​les 
résultats. 
Il​ ​est​ ​également​ ​important​ ​d’analyser​ ​l’effet​ ​de​ ​ciseau.​ ​Mais​ ​qu’est-ce 
que​ ​l’effet​ ​ciseau ?? 
Cela​ ​permet​ ​d'expliquer​ ​les​ ​variations​ ​du​ ​résultat​ ​par​ ​l'évolution​ ​des 
produits​ ​et​ ​des​ ​charges.​ ​Ainsi,​ ​une​ ​société​ ​dont​ ​les​ ​charges 
augmentent​ ​plus​ ​rapidement​ ​que​ ​ses​ ​produits​ ​verra​ ​logiquement​ ​son 
résultat​ ​baisser. 
Cette​ ​évolution​ ​peut​ ​s'expliquer​ ​de​ ​différentes​ ​manières.​ ​Comme​ ​par 
exemple,​ ​le​ ​concurrent qui​ ​prend​ ​des​ ​parts​ ​de​ ​marché. 
Voir​ ​ci-dessous​ ​les différents​ ​exemples​ ​de​ ​cet​ ​effet:
 
On​ ​peut​ ​aussi analyser​ ​le​ ​seuil​ ​de​ ​rentabilité​ ​et​ ​le​ ​point​ ​mort. 
Beaucoup​ ​de​ ​chefs​ ​d’entreprise​ ​ne​ ​connaissent​ ​pas​ ​leur​ ​seuil​ ​de 
rentabilité​ ​et​ ​leur​ ​point​ ​mort.​ ​ Ce​ ​que​ ​je​ ​peux​ ​répondre​ ​:​ ​"Ne​ ​pas 
connaître​ ​cette​ ​information​ ​reviendrait​ ​à​ ​partir​ ​en​ ​mer​ ​sans​ ​boussole​ ​ni 
gouvernail​ ​et​ ​au​ ​gré​ ​du​ ​vent​ ​". 
Le​ ​point​ ​mort​ ​est​ ​le​ ​niveau​ ​d'activité,​ ​pour​ ​lequel​ ​l'ensemble​ ​des 
produits​ ​couvre​ ​l'ensemble​ ​des​ ​charges.​ ​À​ ​ce​ ​niveau​ ​d'activité,​ ​le 
résultat​ ​est​ ​donc​ ​nul. 
Il​ ​symbolise​ ​le​ ​moment​ ​où​ ​la​ ​société​ ​ne​ ​réalise​ ​ni​ ​gains​ ​ni​ ​pertes​ ​sur 
son​ ​activité. 
 
 
​ ​Le​ ​calcul​ ​du​ ​point​ ​mort​ ​étant​ ​basé​ ​sur​ ​des​ ​prévisions,​ ​il​ ​ne​ ​reflète​ ​pas 
toujours​ ​la​ ​réalité.​ ​Toutefois,​ ​il​ ​peut​ ​constituer​ ​un​ ​élément​ ​stratégique 
décisif​ ​lors​ ​du​ ​lancement​ ​d'un​ ​produit​ ​sur​ ​le​ ​marché​ ​ou​ ​de​ ​son​ ​retrait. 
De​ ​plus,​ ​il​ ​est​ ​parfois​ ​compliqué​ ​de​ ​déterminer​ ​cette​ ​information, 
car il​ ​faut connaître​ ​le​ ​détail​ ​des​ ​charges​ ​fixes​ ​&​ ​variables. 
 ​IV)​ ​ ​ ​…​ ​Nécessite​ ​des​ ​investissements… 
Pourquoi​ ​la​ ​société​ ​doit-elle​ ​faire​ ​des​ ​investissements? 
Je​ ​pourrais​ ​répondre:​ ​Pourquoi​ ​devons-nous​ ​mettre​ ​de​ ​l'essence​ ​dans 
notre​ ​véhicule​ ​?  
Pour​ ​créer​ ​des​ ​marges,​ ​il​ ​faut​ ​investir. 
Pour​ ​rappel,​ ​il​ ​existe​ ​deux​ ​types​ ​d’investissement :​ ​les
immobilisations​ ​et​ ​le​ ​besoin​ ​en​ ​fonds​ ​de​ ​roulement. 
● a)​ ​Une​ ​immobilisation​ ​est​ ​un​ ​bien​ ​physique,​ ​incorporel​ ​ou
financier,​ ​d’une​ ​certaine​ ​valeur,​ ​que​ ​l’entreprise​ ​détient​ ​et
compte​ ​utiliser​ ​sur​ ​une​ ​durée​ ​supérieure​ ​à​ ​un​ ​an.
C’est​ ​une​ ​valeur​ ​du​ ​patrimoine​ ​qui​ ​a​ ​une​ ​valeur​ ​économique​ ​positive 
pour​ ​l’entreprise​ ​et​ ​qui​ ​est​ ​censée​ ​lui​ ​créer​ ​des​ ​ressources. 
Les​ ​immobilisations​ ​comptables​ ​figurent​ ​à​ ​l’actif​ ​immobilisé​ ​de 
l’entreprise. 
L’analyse​ ​des​ ​immobilisations​ ​est​ ​importante​ ​pour​ ​une​ ​société 
industrielle.​ ​Pour​ ​une​ ​société​ ​de​ ​services,​ ​par​ ​exemple,​ ​l’actif 
immobilisé​ ​peut​ ​être​ ​très​ ​faible. 
Il​ ​est​ ​important​ ​d’analyser​ ​si​ ​l’immobilisation​ ​vieillie​ ​ou​ ​pas ? 
● Ratio​ ​simple :​ ​Immobilisations​ ​nettes​ ​/​ ​immobilisations
brutes.
 Plus​ ​le​ ​ratio​ ​est​ ​faible​ ​et​ ​plus​ ​la​ ​machine​ ​est​ ​en​ ​fin​ ​de​ ​vie.​ ​Il​ ​faut​ ​donc 
prévoir​ ​des​ ​nouveaux​ ​investissements. 
À​ ​l'instant​ ​T,​ ​les​ ​vieilles​ ​machines​ ​sont-elles​ ​productives​ ​? 
Dans​ ​le​ ​cas​ ​contraire,​ ​plus​ ​le​ ​ratio​ ​est​ ​proche​ ​de​ ​1​ ​et​ ​plus​ ​la​ ​machine 
est​ ​relativement​ ​neuve.​ ​On​ ​doit​ ​surement​ ​avoir​ ​un​ ​prix​ ​de​ ​revient​ ​plus 
compétitif. 
On​ ​peut​ ​se​ ​poser​ ​d'autres​ ​questions​ ​: 
-​ ​Comment​ ​sont​ ​gérées les​ ​dotations​ ​aux​ ​amortissements ? 
-​ ​Quelle​ ​est​ ​la​ ​politique​ ​d’investissement​ ​de​ ​l’entreprise ? 
Il​ ​faut​ ​comparer​ ​le​ ​montant​ ​de​ ​l'investissement​ ​par​ ​rapport​ ​aux​ ​DAT 
(dotations​ ​aux​ ​amortissements,​ ​ce​ ​qui​ ​représente​ ​l'amortissement​ ​de 
l'usure​ ​des​ ​machines). 
● Montant​ ​investissement​ ​/​ ​dotations​ ​aux​ ​amortissements
Ce​ ​ratio​ ​permet​ ​d'analyser​ ​si​ ​l'investissement​ ​est​ ​en​ ​corrélation​ ​avec 
l'évolution​ ​du​ ​CA.​ ​La​ ​société​ ​recherche-t-elle​ ​à​ ​accroître​ ​ses​ ​actifs​ ​? 
À​ ​titre​ ​d'exemple,​ ​si​ ​je​ ​fais​ ​une​ ​dotation​ ​de​ ​1​ ​000​ ​mais​ ​que​ ​j'investis 
que​ ​500.​ ​Je​ ​suis​ ​donc​ ​en​ ​train​ ​de​ ​désinvestir.​ ​Est-ce​ ​logique​ ​?​ ​Quel​ ​est 
le​ ​but​ ​des​ ​investisseurs?  
 
 
 
Ci-dessous​ ​les​ ​différents​ ​cas​ ​possibles.  
 
● b)​ ​L’analyse​ ​du​ ​besoin​ ​en​ ​fonds​ ​de​ ​roulement
Qu'est-ce​ ​que​ ​le​ ​BFR ?​​ ​​ ​Le​ ​BFR​ ​est​ ​généré​ ​par​ ​l’activité​ ​et​ ​la​ ​gestion 
globale​ ​de​ ​l’entreprise.​ ​Il​ ​correspond​ ​au​ ​montant​ ​d’argent​ ​nécessaire 
pour​ ​couvrir​ ​les​ ​décalages​ ​temporels​ ​entre​ ​encaissements​ ​et 
décaissements. 
Calcul​ ​simplifié​ ​du​ ​BFR ​=​ ​créances​ ​clients​ ​+​ ​autres​ ​créances​ ​+ 
stocks​ ​de​ ​matières​ ​premières​ ​+​ ​stocks​ ​de​ ​produits​ ​finis​ ​+​ ​encours​ ​de 
production​ ​–​ ​dettes​ ​fournisseur​ ​–​ ​autres​ ​dettes. 
Le​ ​décalage​ ​impacte​ ​directement​ ​la​ ​trésorerie. 
N’hésitez​ ​pas​ ​à​ ​calculer​ ​le : 
● Délai​ ​client.​ ​DSO : ​(Créances​ ​TTC​ ​/​ ​Chiffre​ ​d’affaire​ ​TTC)​ ​x
Nombre​ ​de​ ​jours
● Délai​ ​fournisseur.​ ​DPO :​ ​(Dettes​ ​fournisseurs​ ​/​ ​coût
d’achat​ ​des​ ​marchandises​ ​TTC) ​x​ ​Nombre​ ​de​ ​jours
● Rotation​ ​des​ ​stocks.​ ​DIO​ ​: Stock​ ​moyen/​ ​(Prix​ ​d’achat​ ​des
marchandises​ ​vendues)​ ​x​ ​Nombre​ ​de​ ​jour
Il​ ​est​ ​intéressant​ ​de​ ​respecter​ ​certains​ ​critères : 
● DSO​ ​<​ ​DPO:​ ​Les​ ​clients​ ​règlent​ ​avant​ ​de​ ​payer​ ​les​ ​dettes
fournisseurs.
● DSO​ ​<​ ​60​ ​jours.​ ​Voir​ ​les mesures​ ​de​ ​la ​loi​ ​de
modernisation​ ​de​ ​l'économie
La​ ​formule​ ​simplifiée :​ ​BFR​​ ​=​ ​actif​ ​circulant​ ​(stocks​ ​+​ ​créances 
clients)​ ​–​ ​passif​ ​circulant​ ​(dettes​ ​fournisseurs​ ​+​ ​dettes​ ​fiscales​ ​+​ ​dettes 
sociales​ ​+​ ​autres​ ​dettes​ ​non​ ​financières). 
Des​ ​remarques​ ​sur​ ​le​ ​BFR: 
● Bien​ ​différencier​ ​le​ ​BFRE​ ​(Besoin​ ​en​ ​Fonds​ ​de​ ​Roulement 
d’Exploitation)​ ​et​ ​le​ ​BFRHE​ ​(Besoin​ ​en​ ​Fonds​ ​de​ ​Roulement 
Hors​ ​Exploitation). 
● Le​ ​BFR​ ​est​ ​liquide​ ​et​ ​permanent. 
● Plus​ ​l’activité​ ​se​ ​développe,​ ​plus​ ​le​ ​BFR​ ​augmente.
● Le​ ​BFR​ ​doit​ ​être​ ​proportionnel​ ​au​ ​chiffre​ ​d’affaires.
● On​ ​retrouve​ ​une​ ​forte​ ​saisonnalité.
● Plus​ ​le​ ​BFR​ ​est​ ​faible,​ ​plus​ ​la​ ​trésorerie​ ​est​ ​importante.
Pour​ ​rappel :​ ​Trésorerie​ ​=​ ​Fonds​ ​de​ ​roulement​ ​–​ ​Besoin​ ​en​ ​fonds​ ​de 
roulement. 
Ci-dessous​ ​un​ ​exemple​ ​de​ ​calcul​ ​de​ ​fonds​ ​de​ ​roulement​ ​/​ ​Besoin​ ​en 
fonds​ ​de​ ​roulement​ ​et​ ​Trésorerie. 
 
V)​ ​ ​ ​…​ ​Qui​ ​doivent​ ​être​ ​financés… 
Comment​ ​la​ ​société​ ​finance​ ​ses​ ​investissements​ ​?  
L’analyse​ ​des​ ​financements​ ​de​ ​l’entreprise​ ​doit​ ​être​ ​menée​ ​en 
dynamique​ ​sur​ ​plusieurs​ ​exercices,​ ​et​ ​en​ ​statique​ ​sur​ ​le​ ​dernier 
exercice​ ​disponible. 
L’outil​ ​primordial​ ​est​ ​le​ ​tableau​ ​de​ ​flux​ ​de​ ​trésorerie.​ ​Voir​ ​exemple 
ci-dessous. 
 
 Dans​ ​la​ ​logique,​ ​les​ ​flux​ ​qui​ ​proviennent​ ​de​ ​l’exploitation​ ​doivent 
couvrir​ ​les​ ​investissements,​ ​la​ ​distribution​ ​de​ ​dividendes​ ​et​ ​le 
remboursement​ ​des​ ​dettes​ ​financières. 
Sinon​ ​l’entreprise​ ​devra​ ​s’endetter​ ​ou​ ​réaliser​ ​une​ ​augmentation​ ​de 
capital. 
Plusieurs​ ​questions​ ​ressortent​ ​de​ ​cette​ ​analyse : 
● L’entreprise​ ​pourra-t-elle​ ​faire​ ​face​ ​à​ ​ses​ ​dettes ?​ ​Si​ ​oui
comment ?
● L’entreprise​ ​prend-elle​ ​un​ ​risque​ ​d’illiquidité ?
Ratio​ ​fréquemment​ ​utilisé :​ ​Endettement​ ​net​ ​/​ ​EBE​ ​qui​ ​doit​ ​être 
inférieur​ ​à​ ​3. 
Que​ ​signifie​ ​ce​ ​ratio ?​ ​avec​ ​l’exemple​ ​ci-dessus,​ ​il​ ​faut​ ​plus​ ​ou​ ​moins 
3​ ​années​ ​d’activités​ ​pour​ ​rembourser​ ​les​ ​dettes.​ ​PS :​ ​Ratio​ ​utilisé​ ​en 
banque. 
Il​ ​est​ ​intéressant​ ​d’analyser​ ​le​ ​ratio​ ​d’indépendance​ ​financière : 
Capitaux​ ​propres​ ​/​ ​dettes​ ​financières​ ​qui​ ​doit​ ​être​ ​supérieur​ ​à​ ​1. 
 Ensuite​ ​on​ ​doit​ ​analyser la​ ​liquidité​ ​générale :​ ​=>​ ​voir​ ​si​ ​l’actif 
circulant​ ​est​ ​confortable​ ​pour​ ​les​ ​dettes. 
Analyser​ ​la​ ​liquidité​ ​immédiate :​ ​=>​ ​Voir​ ​si​ ​les​ ​disponibilités​ ​sont 
confortables​ ​pour​ ​rembourser​ ​les​ ​dettes. 
Analyser​ ​et​ ​interpréter​ ​la​ ​répartition​ ​des​ ​dettes​ ​du​ ​passif.​ ​Ci-dessous 
un​ ​cas​ ​pratique: 
 
 
 
VI)​ ​ ​ ​…​ ​Et​ ​être​ ​suffisamment​ ​rentables. 
Pour​ ​analyser​ ​la​ ​rentabilité,​ ​il​ ​faut​ ​calculer​ ​l’effet​ ​de​ ​levier. 
L’effet​ ​de​ ​levier​ ​est​ ​égal​ ​à​ ​la​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​diminué 
de​ ​la​ ​rentabilité​ ​économique. 
La​ ​rentabilité​ ​économique​ ​est​ ​égale​ ​au​ ​rapport​ ​du​ ​résultat 
d’exploitation​ ​après​ ​impôt​ ​normatif​ ​à​ ​l’actif​ ​économique,​ ​ou​ ​au 
produit​ ​de​ ​la​ ​marge​ ​économique​ ​(résultat​ ​d’exploitation​ ​après 
impôt/chiffre​ ​d’affaires)​ ​par​ ​le​ ​ratio​ ​de​ ​rotation​ ​de​ ​l’actif​ ​économique 
(chiffre​ ​d’affaires​ ​/​ ​actif​ ​économique). 
Le​ ​taux​ ​de​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​est​ ​égal​ ​au​ ​rapport​ ​du 
résultat​ ​net​ ​sur​ ​les​ ​capitaux​ ​propres. 
Voir​ ​exemple​ ​de​ ​calcul​ ​ci-dessous :
 
L’effet​ ​de​ ​levier​ ​peut​ ​jouer​ ​dans​ ​les​ ​deux​ ​sens :​ ​s’il​ ​peut​ ​accroître​ ​la 
rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​par​ ​rapport​ ​à​ ​la​ ​rentabilité 
économique,​ ​il​ ​peut​ ​aussi​ ​la​ ​minorer​ ​quand​ ​la​ ​rentabilité​ ​économique 
devient​ ​inférieure​ ​au​ ​coût​ ​de​ ​l’endettement. 
Les​ ​taux​ ​de​ ​rentabilité​ ​économique​ ​ou​ ​des​ ​capitaux​ ​propres,​ ​ou​ ​le​ ​coût 
comptable​ ​de​ ​l’endettement,​ ​ne​ ​correspondent​ ​pas​ ​à​ ​ce​ ​qu’exigent​ ​les 
actionnaires,​ ​les​ ​pourvoyeurs​ ​de​ ​fonds​ ​ou​ ​les​ ​créanciers. 
Ce​ ​sont​ ​des​ ​taux​ ​qui​ ​ne​ ​relèvent​ ​pas​ ​du​ ​domaine​ ​de​ ​la​ ​finance,​ ​car​ ​ils 
ne​ ​prennent​ ​pas​ ​en​ ​compte​ ​les​ ​deux​ ​paramètres​ ​fondamentaux​ ​que 
sont​ ​le​ ​risque​ ​et​ ​la​ ​valorisation. 
Ils​ ​correspondent​ ​aux​ ​taux​ ​de​ ​rentabilité​ ​obtenus,​ ​mesurés​ ​de​ ​façon 
comptable ;​ ​ils​ ​relèvent​ ​de​ ​l’analyse​ ​et​ ​du​ ​contrôle​ ​financier. 
L’effet​ ​de​ ​levier​ ​permet​ ​de​ ​connaître​ ​l’origine​ ​d’une​ ​bonne​ ​rentabilité 
des​ ​capitaux​ ​propres​ ​qui​ ​provient​ ​de​ ​la​ ​rentabilité​ ​de​ ​l’actif 
économique​ ​et/ou​ ​de​ ​la​ ​pure​ ​construction​ ​financière​ ​qu’est​ ​l’effet​ ​de 
levier.​ ​C’est​ ​son​ ​seul​ ​intérêt. 
Sur la​ ​durée,​ ​seule​ ​une​ ​bonne​ ​rentabilité​ ​économique​ ​est​ ​le​ ​gage​ ​d’un 
niveau​ ​de​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​satisfaisant.​ ​L’effet​ ​de​ ​levier 
ne​ ​crée​ ​pas​ ​de​ ​valeur.​ ​S’il​ ​peut​ ​augmenter​ ​la​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux 
propres,​ ​il​ ​augmente​ ​immanquablement​ ​leur​ ​risque.  
Source​ ​Vernimmen​.  
 
Il​ ​est​ ​important​ ​de​ ​faire​ ​des​ ​comparaisons​ ​entre​ ​la​ ​rentabilité​ ​de​ ​l'actif  
économique​ ​et​ ​les​ ​taux​ ​exigés​ ​par​ ​les​ ​actionnaires​ ​et​ ​les​ ​créanciers. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour​ ​conclure. 
L'analyse​ ​financière,​ ​ne​ ​se​ ​limite​ ​pas​ ​à​ ​un​ ​simple​ ​examen​ ​plus​ ​ou​ ​moins
approfondi​ ​et​ ​critique​ ​des​ ​comptes.​ ​Elle​ ​suppose​ ​aussi​ ​des​ ​comparaisons,​ ​et
surtout​ ​une​ ​étude​ ​des​ ​perspectives​ ​financières​ ​en​ ​fonction​ ​des
caractéristiques​ ​de​ ​l'entreprise​ ​et​ ​de​ ​son​ ​environnement​ ​économique
À​ ​la​ ​fin​ ​d’une​ ​analyse​ ​financière,​ ​il​ ​faut​ ​être​ ​être​ ​capable​ ​de​ ​dire​ ​si : 
● La​ ​société​ ​est-elle​ ​solvable​ ​?
● Pourra-t-elle​ ​rembourser​ ​ses​ ​créanciers​ ​?
● Quel​ ​est​ ​son​ ​risque​ ​de​ ​défaillance​ ​à​ ​court​ ​terme.
● L’entreprise​ ​crée-t-elle​ ​de​ ​la​ ​valeur​ ​pour​ ​ses​ ​actionnaires ?
____________________________ 

Contenu connexe

Tendances

Decisions d’investissement et de financement
Decisions  d’investissement et de  financementDecisions  d’investissement et de  financement
Decisions d’investissement et de financementZouhair Aitelhaj
 
Rapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaireRapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaireRapport de Stage
 
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
Séance 2   économie monétaire - la création monétaireSéance 2   économie monétaire - la création monétaire
Séance 2 économie monétaire - la création monétaireEsteban Giner
 
Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement
Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulementChapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement
Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulementTaha Can
 
Fiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdf
Fiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdfFiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdf
Fiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdfsenhaji3
 
Exercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreExercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreAbde LLatif
 
Cours gestion financière S5 Economie et Gestion
Cours gestion financière S5 Economie et GestionCours gestion financière S5 Economie et Gestion
Cours gestion financière S5 Economie et GestionAbdo attar
 
Gestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionGestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionHicham Talbi
 
Business plan (le plan financier)
Business plan (le plan financier)Business plan (le plan financier)
Business plan (le plan financier)Hacen Dadda
 
Créativité et innovation entrepreneuriale
Créativité et innovation entrepreneurialeCréativité et innovation entrepreneuriale
Créativité et innovation entrepreneurialeINOË CONSEIL
 
économie monétaire et financière s3
 économie monétaire et financière s3  économie monétaire et financière s3
économie monétaire et financière s3 mrmr rmrm
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGAISMAIEL KUN
 
Rapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entrepriseRapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entrepriseAbdul Karim Jaber
 
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Taha Can
 
Cours complet math financière
Cours complet math financièreCours complet math financière
Cours complet math financièreMarouane Chidali
 

Tendances (20)

Decisions d’investissement et de financement
Decisions  d’investissement et de  financementDecisions  d’investissement et de  financement
Decisions d’investissement et de financement
 
Rapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaireRapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaire
 
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
Séance 2   économie monétaire - la création monétaireSéance 2   économie monétaire - la création monétaire
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
 
la veille
la veillela veille
la veille
 
Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement
Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulementChapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement
Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement
 
Fiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdf
Fiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdfFiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdf
Fiscalité de l'entreprise 2022_Mohamed-THATEH.pdf
 
l’offre de monnaie
l’offre de monnaiel’offre de monnaie
l’offre de monnaie
 
Exercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreExercices d analyse financière
Exercices d analyse financière
 
Cours gestion financière S5 Economie et Gestion
Cours gestion financière S5 Economie et GestionCours gestion financière S5 Economie et Gestion
Cours gestion financière S5 Economie et Gestion
 
Gestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionGestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'action
 
Business plan (le plan financier)
Business plan (le plan financier)Business plan (le plan financier)
Business plan (le plan financier)
 
Créativité et innovation entrepreneuriale
Créativité et innovation entrepreneurialeCréativité et innovation entrepreneuriale
Créativité et innovation entrepreneuriale
 
économie monétaire et financière s3
 économie monétaire et financière s3  économie monétaire et financière s3
économie monétaire et financière s3
 
Business plan 1
Business plan 1Business plan 1
Business plan 1
 
Creation d’entreprise
Creation d’entrepriseCreation d’entreprise
Creation d’entreprise
 
Méthode abc
Méthode abcMéthode abc
Méthode abc
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
 
Rapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entrepriseRapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entreprise
 
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
 
Cours complet math financière
Cours complet math financièreCours complet math financière
Cours complet math financière
 

Similaire à Comment conduire une analyse financière en 6 étapes.docx

Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Solvay Entrepreneurs
 
Finances d'entreprise
Finances d'entrepriseFinances d'entreprise
Finances d'entrepriseManon Cuylits
 
Analyse fondamentale
Analyse fondamentaleAnalyse fondamentale
Analyse fondamentaleAyman Settar
 
Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1Hicham Talbi
 
Cours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdfCours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdfmohcine chekkour
 
Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursComprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursAllaeddine Makhlouk
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestionHafid Elgraa
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Mounir Mesbah
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptxDocPadraigCharafeddi
 
Cash-Flow d'exploitation et BFR
Cash-Flow d'exploitation et BFRCash-Flow d'exploitation et BFR
Cash-Flow d'exploitation et BFRDavid Leclercq
 
Ratios Boursiers - Comment ça marche ?
Ratios Boursiers - Comment ça marche ?Ratios Boursiers - Comment ça marche ?
Ratios Boursiers - Comment ça marche ?Brigade Du Fric
 
Séance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business FinanceSéance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business Financesciafrique
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business planOussama Mar
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdfhassanamibh
 

Similaire à Comment conduire une analyse financière en 6 étapes.docx (20)

Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?
 
Finances d'entreprise
Finances d'entrepriseFinances d'entreprise
Finances d'entreprise
 
Analyse fondamentale
Analyse fondamentaleAnalyse fondamentale
Analyse fondamentale
 
Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1
 
Audit financier
Audit financierAudit financier
Audit financier
 
Cours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdfCours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdf
 
Test saec
Test saecTest saec
Test saec
 
Test saec2
Test saec2Test saec2
Test saec2
 
Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursComprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
 
Mon business plan
Mon business plan Mon business plan
Mon business plan
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestion
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
 
Diagnostic fin
Diagnostic finDiagnostic fin
Diagnostic fin
 
Cash-Flow d'exploitation et BFR
Cash-Flow d'exploitation et BFRCash-Flow d'exploitation et BFR
Cash-Flow d'exploitation et BFR
 
Ratios Boursiers - Comment ça marche ?
Ratios Boursiers - Comment ça marche ?Ratios Boursiers - Comment ça marche ?
Ratios Boursiers - Comment ça marche ?
 
Séance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business FinanceSéance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business Finance
 
2 dif
2 dif2 dif
2 dif
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business plan
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
 

Comment conduire une analyse financière en 6 étapes.docx

  • 1. Livre​ ​Blanc Comment​ ​conduire​ ​une​ ​analyse​ ​financière​ ​en​ ​6 étapes. L’analyse​ ​financière​ ​a​ ​pour​ ​objectif​ ​d’expliquer​ ​comment​ ​un​ ​groupe  peut​ ​créer​ ​de​ ​la​ ​valeur​ ​sur​ ​le​ ​moyen​ ​terme​ ​(point​ ​de​ ​vue​ ​de  l’actionnaire)​ ​ou​ ​s’il​ ​est​ ​solvable​ ​(point​ ​de​ ​vue​ ​du​ ​créancier).  L’objectif​ ​de​ ​cette​ ​publication​ ​est​ ​de​ ​donner​ ​une​ ​méthode​ ​structurée  d’analyse​ ​financière​ ​applicable​ ​tant​ ​à​ ​la​ ​démarche​ ​de​ ​l’actionnaire​ ​que  du​ ​créancier.  Source :​ ​Le​ ​Vernimmen​.    Si​ ​vous​ ​ne​ ​pouvez​ ​expliquer​ ​un​ ​concept​ ​à​ ​un​ ​enfant​ ​de​ ​six​ ​ans,​ ​c'est​ ​que​ ​vous​ ​ne​ ​le comprenez​ ​pas​ ​complètement. Albert​ ​Einstein  
  • 2.     I)​ ​  ​D’abord​ ​bien​ ​comprendre​ ​l’activité.  Avant​ ​d’analyser​ ​la​ ​liasse​ ​fiscale,​ ​il​ ​faut​ ​analyser​ ​certains​ ​points  comme​ ​par​ ​exemple :​ ​le​ ​marché,​ ​le​ ​produit,​ ​le​ ​processus​ ​de  fabrication en​ ​d’autres​ ​termes​ ​comprendre​ ​le​ ​secteur   Qui​ ​contrôle​ ​cette​ ​société ?​ ​:​ ​Connaître​ ​l’ensemble​ ​des​ ​dirigeants,  leurs​ ​valeurs​ ​ajoutées,​ ​leurs​ ​expériences.  II)​ ​…​ ​Et​ ​les​ ​choix​ ​comptables​ ​effectués​ ​par l’entreprise.  On doit​ ​se​ ​poser​ ​un​ ​ensemble​ ​de​ ​questions:​ ​La​ ​société​ ​utilise-t-elle​ ​du  crédit​ ​bail,​ ​des​ ​dotations,​ ​des​ ​provisions,​ ​etc.​ ​?​ ​Si​ ​oui​ ​pourquoi​ ​?​ ​et  comment​ ​?​ ​Comment​ ​se​ ​situe​ ​son​ ​stock​ ​par​ ​rapport​ ​au​ ​marché ?​ ​Le  stock​ ​est-il​ ​en​ ​flux​ ​tendu​ ​?  
  • 3. Quels​ ​sont​ ​les​ ​retraitements​ ​que​ ​je​ ​dois faire sur​ ​l’analyse​ ​du​ ​bilan ?  Est-ce​ ​un groupe ?​ ​Comment​ ​est​ ​utilisée ​la​ ​consolidation​ ​des comptes ?  III)​ ​ ​ ​La​ ​création​ ​de​ ​richesse…  Pour​ ​bien​ ​démarrer​ ​une​ ​analyse​ ​financière,​ ​il​ ​faut​ ​commencer​ ​par  l’analyse​ ​des​ ​marges.​ ​Une​ ​autre​ ​série​ ​de​ ​questions​ ​doit​ ​se​ ​poser…  L’entreprise​ ​arrive-t-elle​ ​à​ ​vendre​ ​des​ ​services​ ​et/ou​ ​produits ?​ ​Si​ ​oui​ ​à  quel​ ​prix ?​ ​Est-elle​ ​rentable ?​ ​Comment​ ​se​ ​situe​ ​l’entreprise​ ​par  rapport​ ​à​ ​ses​ ​concurrents ?​ ​Il​ ​existe​ ​plusieurs​ ​écoles​ ​pour​ ​analyser​ ​ses  marges.​ ​Je​ ​conseille​ ​vivement​ ​d’utiliser​ ​un​ ​bon​ ​SIG.     
  • 4. Voir​ ​l'évolution​ ​des​ ​SIG,​ ​décortiquer​ ​le​ ​bilan​ ​et​ ​interpréter​ ​les  résultats.  Il​ ​est​ ​également​ ​important​ ​d’analyser​ ​l’effet​ ​de​ ​ciseau.​ ​Mais​ ​qu’est-ce  que​ ​l’effet​ ​ciseau ??  Cela​ ​permet​ ​d'expliquer​ ​les​ ​variations​ ​du​ ​résultat​ ​par​ ​l'évolution​ ​des  produits​ ​et​ ​des​ ​charges.​ ​Ainsi,​ ​une​ ​société​ ​dont​ ​les​ ​charges  augmentent​ ​plus​ ​rapidement​ ​que​ ​ses​ ​produits​ ​verra​ ​logiquement​ ​son  résultat​ ​baisser.  Cette​ ​évolution​ ​peut​ ​s'expliquer​ ​de​ ​différentes​ ​manières.​ ​Comme​ ​par  exemple,​ ​le​ ​concurrent qui​ ​prend​ ​des​ ​parts​ ​de​ ​marché. 
  • 5. Voir​ ​ci-dessous​ ​les différents​ ​exemples​ ​de​ ​cet​ ​effet:  
  • 6. On​ ​peut​ ​aussi analyser​ ​le​ ​seuil​ ​de​ ​rentabilité​ ​et​ ​le​ ​point​ ​mort.  Beaucoup​ ​de​ ​chefs​ ​d’entreprise​ ​ne​ ​connaissent​ ​pas​ ​leur​ ​seuil​ ​de  rentabilité​ ​et​ ​leur​ ​point​ ​mort.​ ​ Ce​ ​que​ ​je​ ​peux​ ​répondre​ ​:​ ​"Ne​ ​pas  connaître​ ​cette​ ​information​ ​reviendrait​ ​à​ ​partir​ ​en​ ​mer​ ​sans​ ​boussole​ ​ni  gouvernail​ ​et​ ​au​ ​gré​ ​du​ ​vent​ ​".  Le​ ​point​ ​mort​ ​est​ ​le​ ​niveau​ ​d'activité,​ ​pour​ ​lequel​ ​l'ensemble​ ​des  produits​ ​couvre​ ​l'ensemble​ ​des​ ​charges.​ ​À​ ​ce​ ​niveau​ ​d'activité,​ ​le  résultat​ ​est​ ​donc​ ​nul.  Il​ ​symbolise​ ​le​ ​moment​ ​où​ ​la​ ​société​ ​ne​ ​réalise​ ​ni​ ​gains​ ​ni​ ​pertes​ ​sur  son​ ​activité.      ​ ​Le​ ​calcul​ ​du​ ​point​ ​mort​ ​étant​ ​basé​ ​sur​ ​des​ ​prévisions,​ ​il​ ​ne​ ​reflète​ ​pas  toujours​ ​la​ ​réalité.​ ​Toutefois,​ ​il​ ​peut​ ​constituer​ ​un​ ​élément​ ​stratégique  décisif​ ​lors​ ​du​ ​lancement​ ​d'un​ ​produit​ ​sur​ ​le​ ​marché​ ​ou​ ​de​ ​son​ ​retrait.  De​ ​plus,​ ​il​ ​est​ ​parfois​ ​compliqué​ ​de​ ​déterminer​ ​cette​ ​information,  car il​ ​faut connaître​ ​le​ ​détail​ ​des​ ​charges​ ​fixes​ ​&​ ​variables. 
  • 7.  ​IV)​ ​ ​ ​…​ ​Nécessite​ ​des​ ​investissements…  Pourquoi​ ​la​ ​société​ ​doit-elle​ ​faire​ ​des​ ​investissements?  Je​ ​pourrais​ ​répondre:​ ​Pourquoi​ ​devons-nous​ ​mettre​ ​de​ ​l'essence​ ​dans  notre​ ​véhicule​ ​?   Pour​ ​créer​ ​des​ ​marges,​ ​il​ ​faut​ ​investir.  Pour​ ​rappel,​ ​il​ ​existe​ ​deux​ ​types​ ​d’investissement :​ ​les immobilisations​ ​et​ ​le​ ​besoin​ ​en​ ​fonds​ ​de​ ​roulement.  ● a)​ ​Une​ ​immobilisation​ ​est​ ​un​ ​bien​ ​physique,​ ​incorporel​ ​ou financier,​ ​d’une​ ​certaine​ ​valeur,​ ​que​ ​l’entreprise​ ​détient​ ​et compte​ ​utiliser​ ​sur​ ​une​ ​durée​ ​supérieure​ ​à​ ​un​ ​an. C’est​ ​une​ ​valeur​ ​du​ ​patrimoine​ ​qui​ ​a​ ​une​ ​valeur​ ​économique​ ​positive  pour​ ​l’entreprise​ ​et​ ​qui​ ​est​ ​censée​ ​lui​ ​créer​ ​des​ ​ressources.  Les​ ​immobilisations​ ​comptables​ ​figurent​ ​à​ ​l’actif​ ​immobilisé​ ​de  l’entreprise.  L’analyse​ ​des​ ​immobilisations​ ​est​ ​importante​ ​pour​ ​une​ ​société  industrielle.​ ​Pour​ ​une​ ​société​ ​de​ ​services,​ ​par​ ​exemple,​ ​l’actif  immobilisé​ ​peut​ ​être​ ​très​ ​faible.  Il​ ​est​ ​important​ ​d’analyser​ ​si​ ​l’immobilisation​ ​vieillie​ ​ou​ ​pas ?  ● Ratio​ ​simple :​ ​Immobilisations​ ​nettes​ ​/​ ​immobilisations brutes.  Plus​ ​le​ ​ratio​ ​est​ ​faible​ ​et​ ​plus​ ​la​ ​machine​ ​est​ ​en​ ​fin​ ​de​ ​vie.​ ​Il​ ​faut​ ​donc  prévoir​ ​des​ ​nouveaux​ ​investissements.  À​ ​l'instant​ ​T,​ ​les​ ​vieilles​ ​machines​ ​sont-elles​ ​productives​ ​? 
  • 8. Dans​ ​le​ ​cas​ ​contraire,​ ​plus​ ​le​ ​ratio​ ​est​ ​proche​ ​de​ ​1​ ​et​ ​plus​ ​la​ ​machine  est​ ​relativement​ ​neuve.​ ​On​ ​doit​ ​surement​ ​avoir​ ​un​ ​prix​ ​de​ ​revient​ ​plus  compétitif.  On​ ​peut​ ​se​ ​poser​ ​d'autres​ ​questions​ ​:  -​ ​Comment​ ​sont​ ​gérées les​ ​dotations​ ​aux​ ​amortissements ?  -​ ​Quelle​ ​est​ ​la​ ​politique​ ​d’investissement​ ​de​ ​l’entreprise ?  Il​ ​faut​ ​comparer​ ​le​ ​montant​ ​de​ ​l'investissement​ ​par​ ​rapport​ ​aux​ ​DAT  (dotations​ ​aux​ ​amortissements,​ ​ce​ ​qui​ ​représente​ ​l'amortissement​ ​de  l'usure​ ​des​ ​machines).  ● Montant​ ​investissement​ ​/​ ​dotations​ ​aux​ ​amortissements Ce​ ​ratio​ ​permet​ ​d'analyser​ ​si​ ​l'investissement​ ​est​ ​en​ ​corrélation​ ​avec  l'évolution​ ​du​ ​CA.​ ​La​ ​société​ ​recherche-t-elle​ ​à​ ​accroître​ ​ses​ ​actifs​ ​?  À​ ​titre​ ​d'exemple,​ ​si​ ​je​ ​fais​ ​une​ ​dotation​ ​de​ ​1​ ​000​ ​mais​ ​que​ ​j'investis  que​ ​500.​ ​Je​ ​suis​ ​donc​ ​en​ ​train​ ​de​ ​désinvestir.​ ​Est-ce​ ​logique​ ​?​ ​Quel​ ​est  le​ ​but​ ​des​ ​investisseurs?         Ci-dessous​ ​les​ ​différents​ ​cas​ ​possibles.  
  • 9.   ● b)​ ​L’analyse​ ​du​ ​besoin​ ​en​ ​fonds​ ​de​ ​roulement Qu'est-ce​ ​que​ ​le​ ​BFR ?​​ ​​ ​Le​ ​BFR​ ​est​ ​généré​ ​par​ ​l’activité​ ​et​ ​la​ ​gestion  globale​ ​de​ ​l’entreprise.​ ​Il​ ​correspond​ ​au​ ​montant​ ​d’argent​ ​nécessaire  pour​ ​couvrir​ ​les​ ​décalages​ ​temporels​ ​entre​ ​encaissements​ ​et  décaissements.  Calcul​ ​simplifié​ ​du​ ​BFR ​=​ ​créances​ ​clients​ ​+​ ​autres​ ​créances​ ​+  stocks​ ​de​ ​matières​ ​premières​ ​+​ ​stocks​ ​de​ ​produits​ ​finis​ ​+​ ​encours​ ​de  production​ ​–​ ​dettes​ ​fournisseur​ ​–​ ​autres​ ​dettes.  Le​ ​décalage​ ​impacte​ ​directement​ ​la​ ​trésorerie.  N’hésitez​ ​pas​ ​à​ ​calculer​ ​le :  ● Délai​ ​client.​ ​DSO : ​(Créances​ ​TTC​ ​/​ ​Chiffre​ ​d’affaire​ ​TTC)​ ​x Nombre​ ​de​ ​jours ● Délai​ ​fournisseur.​ ​DPO :​ ​(Dettes​ ​fournisseurs​ ​/​ ​coût d’achat​ ​des​ ​marchandises​ ​TTC) ​x​ ​Nombre​ ​de​ ​jours ● Rotation​ ​des​ ​stocks.​ ​DIO​ ​: Stock​ ​moyen/​ ​(Prix​ ​d’achat​ ​des marchandises​ ​vendues)​ ​x​ ​Nombre​ ​de​ ​jour Il​ ​est​ ​intéressant​ ​de​ ​respecter​ ​certains​ ​critères : 
  • 10. ● DSO​ ​<​ ​DPO:​ ​Les​ ​clients​ ​règlent​ ​avant​ ​de​ ​payer​ ​les​ ​dettes fournisseurs. ● DSO​ ​<​ ​60​ ​jours.​ ​Voir​ ​les mesures​ ​de​ ​la ​loi​ ​de modernisation​ ​de​ ​l'économie La​ ​formule​ ​simplifiée :​ ​BFR​​ ​=​ ​actif​ ​circulant​ ​(stocks​ ​+​ ​créances  clients)​ ​–​ ​passif​ ​circulant​ ​(dettes​ ​fournisseurs​ ​+​ ​dettes​ ​fiscales​ ​+​ ​dettes  sociales​ ​+​ ​autres​ ​dettes​ ​non​ ​financières).  Des​ ​remarques​ ​sur​ ​le​ ​BFR:  ● Bien​ ​différencier​ ​le​ ​BFRE​ ​(Besoin​ ​en​ ​Fonds​ ​de​ ​Roulement  d’Exploitation)​ ​et​ ​le​ ​BFRHE​ ​(Besoin​ ​en​ ​Fonds​ ​de​ ​Roulement  Hors​ ​Exploitation).  ● Le​ ​BFR​ ​est​ ​liquide​ ​et​ ​permanent.  ● Plus​ ​l’activité​ ​se​ ​développe,​ ​plus​ ​le​ ​BFR​ ​augmente. ● Le​ ​BFR​ ​doit​ ​être​ ​proportionnel​ ​au​ ​chiffre​ ​d’affaires. ● On​ ​retrouve​ ​une​ ​forte​ ​saisonnalité. ● Plus​ ​le​ ​BFR​ ​est​ ​faible,​ ​plus​ ​la​ ​trésorerie​ ​est​ ​importante. Pour​ ​rappel :​ ​Trésorerie​ ​=​ ​Fonds​ ​de​ ​roulement​ ​–​ ​Besoin​ ​en​ ​fonds​ ​de  roulement.  Ci-dessous​ ​un​ ​exemple​ ​de​ ​calcul​ ​de​ ​fonds​ ​de​ ​roulement​ ​/​ ​Besoin​ ​en  fonds​ ​de​ ​roulement​ ​et​ ​Trésorerie. 
  • 11.   V)​ ​ ​ ​…​ ​Qui​ ​doivent​ ​être​ ​financés…  Comment​ ​la​ ​société​ ​finance​ ​ses​ ​investissements​ ​?   L’analyse​ ​des​ ​financements​ ​de​ ​l’entreprise​ ​doit​ ​être​ ​menée​ ​en  dynamique​ ​sur​ ​plusieurs​ ​exercices,​ ​et​ ​en​ ​statique​ ​sur​ ​le​ ​dernier  exercice​ ​disponible.  L’outil​ ​primordial​ ​est​ ​le​ ​tableau​ ​de​ ​flux​ ​de​ ​trésorerie.​ ​Voir​ ​exemple  ci-dessous. 
  • 12.    Dans​ ​la​ ​logique,​ ​les​ ​flux​ ​qui​ ​proviennent​ ​de​ ​l’exploitation​ ​doivent  couvrir​ ​les​ ​investissements,​ ​la​ ​distribution​ ​de​ ​dividendes​ ​et​ ​le  remboursement​ ​des​ ​dettes​ ​financières.  Sinon​ ​l’entreprise​ ​devra​ ​s’endetter​ ​ou​ ​réaliser​ ​une​ ​augmentation​ ​de  capital.  Plusieurs​ ​questions​ ​ressortent​ ​de​ ​cette​ ​analyse :  ● L’entreprise​ ​pourra-t-elle​ ​faire​ ​face​ ​à​ ​ses​ ​dettes ?​ ​Si​ ​oui comment ? ● L’entreprise​ ​prend-elle​ ​un​ ​risque​ ​d’illiquidité ? Ratio​ ​fréquemment​ ​utilisé :​ ​Endettement​ ​net​ ​/​ ​EBE​ ​qui​ ​doit​ ​être  inférieur​ ​à​ ​3.  Que​ ​signifie​ ​ce​ ​ratio ?​ ​avec​ ​l’exemple​ ​ci-dessus,​ ​il​ ​faut​ ​plus​ ​ou​ ​moins  3​ ​années​ ​d’activités​ ​pour​ ​rembourser​ ​les​ ​dettes.​ ​PS :​ ​Ratio​ ​utilisé​ ​en  banque. 
  • 13. Il​ ​est​ ​intéressant​ ​d’analyser​ ​le​ ​ratio​ ​d’indépendance​ ​financière :  Capitaux​ ​propres​ ​/​ ​dettes​ ​financières​ ​qui​ ​doit​ ​être​ ​supérieur​ ​à​ ​1.   Ensuite​ ​on​ ​doit​ ​analyser la​ ​liquidité​ ​générale :​ ​=>​ ​voir​ ​si​ ​l’actif  circulant​ ​est​ ​confortable​ ​pour​ ​les​ ​dettes.  Analyser​ ​la​ ​liquidité​ ​immédiate :​ ​=>​ ​Voir​ ​si​ ​les​ ​disponibilités​ ​sont  confortables​ ​pour​ ​rembourser​ ​les​ ​dettes.  Analyser​ ​et​ ​interpréter​ ​la​ ​répartition​ ​des​ ​dettes​ ​du​ ​passif.​ ​Ci-dessous  un​ ​cas​ ​pratique:   
  • 14.     VI)​ ​ ​ ​…​ ​Et​ ​être​ ​suffisamment​ ​rentables.  Pour​ ​analyser​ ​la​ ​rentabilité,​ ​il​ ​faut​ ​calculer​ ​l’effet​ ​de​ ​levier.  L’effet​ ​de​ ​levier​ ​est​ ​égal​ ​à​ ​la​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​diminué  de​ ​la​ ​rentabilité​ ​économique.  La​ ​rentabilité​ ​économique​ ​est​ ​égale​ ​au​ ​rapport​ ​du​ ​résultat  d’exploitation​ ​après​ ​impôt​ ​normatif​ ​à​ ​l’actif​ ​économique,​ ​ou​ ​au  produit​ ​de​ ​la​ ​marge​ ​économique​ ​(résultat​ ​d’exploitation​ ​après 
  • 15. impôt/chiffre​ ​d’affaires)​ ​par​ ​le​ ​ratio​ ​de​ ​rotation​ ​de​ ​l’actif​ ​économique  (chiffre​ ​d’affaires​ ​/​ ​actif​ ​économique).  Le​ ​taux​ ​de​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​est​ ​égal​ ​au​ ​rapport​ ​du  résultat​ ​net​ ​sur​ ​les​ ​capitaux​ ​propres.  Voir​ ​exemple​ ​de​ ​calcul​ ​ci-dessous :   L’effet​ ​de​ ​levier​ ​peut​ ​jouer​ ​dans​ ​les​ ​deux​ ​sens :​ ​s’il​ ​peut​ ​accroître​ ​la  rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​par​ ​rapport​ ​à​ ​la​ ​rentabilité  économique,​ ​il​ ​peut​ ​aussi​ ​la​ ​minorer​ ​quand​ ​la​ ​rentabilité​ ​économique  devient​ ​inférieure​ ​au​ ​coût​ ​de​ ​l’endettement.  Les​ ​taux​ ​de​ ​rentabilité​ ​économique​ ​ou​ ​des​ ​capitaux​ ​propres,​ ​ou​ ​le​ ​coût  comptable​ ​de​ ​l’endettement,​ ​ne​ ​correspondent​ ​pas​ ​à​ ​ce​ ​qu’exigent​ ​les  actionnaires,​ ​les​ ​pourvoyeurs​ ​de​ ​fonds​ ​ou​ ​les​ ​créanciers. 
  • 16. Ce​ ​sont​ ​des​ ​taux​ ​qui​ ​ne​ ​relèvent​ ​pas​ ​du​ ​domaine​ ​de​ ​la​ ​finance,​ ​car​ ​ils  ne​ ​prennent​ ​pas​ ​en​ ​compte​ ​les​ ​deux​ ​paramètres​ ​fondamentaux​ ​que  sont​ ​le​ ​risque​ ​et​ ​la​ ​valorisation.  Ils​ ​correspondent​ ​aux​ ​taux​ ​de​ ​rentabilité​ ​obtenus,​ ​mesurés​ ​de​ ​façon  comptable ;​ ​ils​ ​relèvent​ ​de​ ​l’analyse​ ​et​ ​du​ ​contrôle​ ​financier.  L’effet​ ​de​ ​levier​ ​permet​ ​de​ ​connaître​ ​l’origine​ ​d’une​ ​bonne​ ​rentabilité  des​ ​capitaux​ ​propres​ ​qui​ ​provient​ ​de​ ​la​ ​rentabilité​ ​de​ ​l’actif  économique​ ​et/ou​ ​de​ ​la​ ​pure​ ​construction​ ​financière​ ​qu’est​ ​l’effet​ ​de  levier.​ ​C’est​ ​son​ ​seul​ ​intérêt.  Sur la​ ​durée,​ ​seule​ ​une​ ​bonne​ ​rentabilité​ ​économique​ ​est​ ​le​ ​gage​ ​d’un  niveau​ ​de​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux​ ​propres​ ​satisfaisant.​ ​L’effet​ ​de​ ​levier  ne​ ​crée​ ​pas​ ​de​ ​valeur.​ ​S’il​ ​peut​ ​augmenter​ ​la​ ​rentabilité​ ​des​ ​capitaux  propres,​ ​il​ ​augmente​ ​immanquablement​ ​leur​ ​risque.   Source​ ​Vernimmen​.     Il​ ​est​ ​important​ ​de​ ​faire​ ​des​ ​comparaisons​ ​entre​ ​la​ ​rentabilité​ ​de​ ​l'actif   économique​ ​et​ ​les​ ​taux​ ​exigés​ ​par​ ​les​ ​actionnaires​ ​et​ ​les​ ​créanciers.                 
  • 17. Pour​ ​conclure.  L'analyse​ ​financière,​ ​ne​ ​se​ ​limite​ ​pas​ ​à​ ​un​ ​simple​ ​examen​ ​plus​ ​ou​ ​moins approfondi​ ​et​ ​critique​ ​des​ ​comptes.​ ​Elle​ ​suppose​ ​aussi​ ​des​ ​comparaisons,​ ​et surtout​ ​une​ ​étude​ ​des​ ​perspectives​ ​financières​ ​en​ ​fonction​ ​des caractéristiques​ ​de​ ​l'entreprise​ ​et​ ​de​ ​son​ ​environnement​ ​économique À​ ​la​ ​fin​ ​d’une​ ​analyse​ ​financière,​ ​il​ ​faut​ ​être​ ​être​ ​capable​ ​de​ ​dire​ ​si :  ● La​ ​société​ ​est-elle​ ​solvable​ ​? ● Pourra-t-elle​ ​rembourser​ ​ses​ ​créanciers​ ​? ● Quel​ ​est​ ​son​ ​risque​ ​de​ ​défaillance​ ​à​ ​court​ ​terme. ● L’entreprise​ ​crée-t-elle​ ​de​ ​la​ ​valeur​ ​pour​ ​ses​ ​actionnaires ? ____________________________