SlideShare une entreprise Scribd logo
1
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR
DE L'ÉNERGIE DURABLE
Fernando Alcoforado*
Cet article vise à démontrer comment le gouvernement du Brésil peut rendre le secteur
de l'énergie durable afin de collaborer à la lutte contre le réchauffement climatique et de
léguer les ressources énergétiques existantes dans le pays aux générations futures. Selon
l'Agence internationale de l'énergie, le pétrole, le gaz naturel et le charbon sont les sources
d'énergie les plus responsables de l'émission de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.
Les modèles climatiques référencés par le GIEC de l'ONU prévoient que les températures
mondiales dépasseront probablement 2°C d'ici 2100 avec des conséquences
catastrophiques pour le climat de la planète (4). Ce scénario ne se produira pas si les
émissions mondiales de CO2 et de méthane sont réduites. Dans le monde, l'utilisation et
la production d'énergie sont responsables de 57 % des émissions de gaz à effet de serre
dans l'atmosphère (3) (tableau 1).
Tableau 1 - Principales causes de l'effet de serre dans l'atmosphère
Facteurs causant l'effet de serre Contribution (%)
Utilisation et production d'énergie 57
CFC 17
Pratiques agricoles 14
Déforestation 9
Autres activités industrielles 3
Source: Lashof, D.A. & Tirpak, D.A.orgs. Policy options for stabilizing global climate, Washington, DC,
Environmental Protection Agency, 1989.
Au Brésil, le secteur de l'énergie est responsable de 21 % des émissions de gaz à effet de
serre (Figure 1).
Figure 1- Émission de gaz à effet de serre au Brésil
2
Source : https://ipam.org.br/brasil-tem-emissoes-estaveis-em-2018-desmatamento-cresceu-na-amazonia/
Tout porte à croire que de puissantes forces économiques, environnementales, politiques
et sociales pousseront le monde vers un système énergétique différent de celui actuel, qui
doit nécessairement fonctionner avec des niveaux d'énergies fossiles beaucoup plus
faibles. L'énergie solaire, l'énergie géothermique, l'énergie éolienne, l'énergie de la
biomasse et l'énergie hydrogène occuperont à l'avenir de plus en plus de place dans la
matrice énergétique mondiale. Tout porte à croire que de grands efforts seront également
déployés en matière d'efficacité énergétique. L'utilisation de l'énergie solaire et d'autres
énergies renouvelables entraînera des changements de grande ampleur à travers la
planète, parmi lesquels la création d'industries entièrement nouvelles, le développement
de nouveaux systèmes de transport et la modification de l'agriculture et des villes.
Le grand défi auquel nous sommes actuellement confrontés est de poursuivre le
développement de nouvelles technologies qui utilisent efficacement l'énergie et utilisent
économiquement les ressources renouvelables. C'est le scénario d'énergie alternative
nécessaire pour éviter de compromettre l'environnement mondial. Cela signifie que des
changements profonds dans la politique énergétique mondiale doivent être mis en œuvre
pour réduire la consommation d'énergies fossiles, qui représentent 80 % de
l'approvisionnement énergétique mondial. La plupart des gens n'ont aucune idée de ce à
quoi ressemblerait un système énergétique non basé sur les combustibles fossiles. Ils ne
semblent pas non plus reconnaître qu'une approche alternative est possible. Il est fort
possible que, parmi les énergies fossiles, le gaz naturel soit encore utilisé car il produit
deux fois plus d'énergie par kilogramme de carbone émis. Certes, bien qu'il s'agisse d'une
source d'énergie propre, l'énergie nucléaire ne sera pas utilisée dans un système
énergétique véritablement durable. Les accidents de Three Mile Island, Tchernobyl et
Fukushima ont contribué à la baisse de l'expansion des centrales nucléaires dans le
monde.
De nouvelles technologies énergétiques sont déjà disponibles pour amorcer cette
transition énergétique historique qui ne se produira qu'avec des changements
fondamentaux dans la politique énergétique de la grande majorité des pays. La première
étape consiste à réorienter un grand nombre de politiques gouvernementales afin qu'elles
visent à réaliser les objectifs fondamentaux d'efficacité énergétique et de réduction de
l'utilisation des combustibles fossiles. Par exemple : récompenser ceux qui produisent et
achètent des véhicules à moteur efficaces, encourager les transports collectifs alternatifs
à la voiture, restructurer les industries de l'énergie et augmenter les taxes sur les
combustibles fossiles. L'utilisation de l'énergie solaire est susceptible d'être la pierre
angulaire d'un système énergétique mondial durable. La lumière du soleil n'est pas
seulement disponible en grande quantité, elle est également plus largement distribuée
dans le monde que toute autre source d'énergie. Selon le Worldwatch Institute, pour
rendre viable un système énergétique mondial durable en 2030, la consommation de
pétrole devrait être réduite de moitié par rapport à 1989, la consommation de charbon
devrait correspondre à 10 % de sa consommation de 1989, le gaz naturel devrait maintenir
sa 1989 la consommation et les énergies renouvelables devraient quadrupler. Avec cette
politique énergétique globale, il serait possible de diviser par deux les émissions de CO2
enregistrées en 1989 (5).
1. La politique énergétique durable requise pour le secteur de l'électricité au
Brésil
3
Le système électrique du Brésil (Figure 2) implique une grande infrastructure et une
organisation complexe pour le faire fonctionner. Il s'appuie sur le Réseau National
Interconnecté (SIN), l'Opérateur du Réseau Electrique National (ONS), l'Agence
Nationale de l'Energie Electrique (ANEEL) et Eletrobras.
Figure 2- Système électrique interconnecté et systèmes électriques isolés au Brésil
Source : https://journals.openedition.org/confins/10797
Le Système national interconnecté (SIN) est un vaste réseau qui s'étend à travers le Brésil,
regroupant plusieurs centrales de production et un réseau de transport d'électricité qui
alimentent la demande d'électricité du pays avec ses sous-systèmes dans le Nord-Est, le
Sud-Est/Centre-Ouest, le Sud et le Nord. La majeure partie du SIN est constituée de
centrales hydroélectriques, de centrales thermoélectriques et, plus récemment, de parcs
éoliens et de centrales solaires photovoltaïques. Les deux derniers types d'usines
d'électricité se concentrent principalement dans la région du Nord-Est du pays.
L'existence d'un réseau de près de 135 000 km qui interconnecte les sources d'énergie au
sein du SIN apporte plusieurs avantages, tels que, par exemple, la minimisation des
risques d'interruption de l'approvisionnement en électricité (génération de sécurité) et une
plus grande efficacité du système électrique , réduisant les coûts de production avec
l'économie d'échelle obtenue.
L'Opérateur du Système Electrique National (ONS), qui est un organisme créé en 1998,
supervisé et régulé par l'Aneel (Agence Nationale de l'Energie Electrique), est chargé de
coordonner et de contrôler l'exploitation des installations de production et de transport
d'électricité qui font partie du SIN (Système National Interconnecté) afin de garantir la
sécurité et l'approvisionnement du pays en électricité. Les réseaux isolés, c'est-à-dire ceux
4
qui ne font pas partie du réseau électrique interconnecté, sont également sous sa
responsabilité de les intégrer à l'exploitation. L'ANEEL a pour objectif principal de
superviser et de réglementer la production, le transport, la commercialisation et la
distribution de l'énergie électrique sur le territoire national. Une autre attribution d'Aneel
est d'accorder, d'autoriser ou de permettre des installations et des services d'énergie
électrique. En outre, l'ANEEL a pour mission de mettre en œuvre les politiques du
secteur, de conduire des enchères et des concessions, de gérer les contrats, d'établir des
règles pour les services énergétiques, de créer des méthodologies de calcul des tarifs, de
superviser l'approvisionnement énergétique et d'arbitrer les conflits.
Eletrobras joue un rôle fondamental dans le Système National Interconnecté (SIN) car il
a pour attribution de promouvoir les études, les projets de construction et l'exploitation
des centrales, des lignes de transmission et des sous-stations destinées à fournir de
l'énergie électrique dans le Pays. Les études et les projets de construction et d'exploitation
des centrales électriques, des lignes de transmission et des sous-stations sont réalisés sur
la base de la planification du système électrique au Brésil formulée par le ministère des
Mines et de l'Énergie à travers la Société de recherche énergétique - EPE, dont le but est
de fournir des services dans le domaine des études et de la recherche destinés à
subventionner la planification du secteur de l'énergie, couvrant l'énergie électrique, le
pétrole et le gaz naturel et leurs dérivés et les biocarburants.
Les principales sources d'énergie utilisées au Brésil en 2021 par le secteur de l'électricité
sont présentées dans la figure 3 ci-dessous :
Figure 3- Matrice électrique au Brésil
Matrice électrique brésilienne 2021 (BEN, 2022)
Source : https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica
L'analyse de la figure 3 montre que le secteur de l'électricité dispose de 78,1% de sources
d'énergie renouvelables (hydraulique, biomasse, éolien et solaire), 19,7% de sources
d'énergie non renouvelables basées sur les combustibles fossiles (gaz naturel, pétrole et
charbon et dérivés) et 2,2% provenant de sources d'énergie non renouvelables basées sur
des centrales nucléaires. Cela signifie qu'il est nécessaire de remplacer le gaz naturel, les
dérivés du pétrole, le charbon et ses dérivés par des sources d'énergie renouvelables pour
5
réduire progressivement les émissions de gaz à effet de serre et éviter l'expansion des
centrales nucléaires en raison des risques qu'ils représentent pour l'environnement.
Le ministère des Mines et de l'Énergie a préparé le Plan énergétique national 2050 - PNE
2050, publié le 16 décembre 2020, avec un ensemble d'études, de lignes directrices et de
stratégies à long terme pour le secteur énergétique brésilien [1]. Les principales sources
d'énergie considérées par le PNE 2050 comme alternatives pour l'expansion du secteur
électrique sont l'hydraulique, la biomasse, l'éolien, le solaire, le gaz naturel, le charbon
minéral et le nucléaire. Selon le PNE 2050, les énergies renouvelables représentent
environ les trois quarts de la matrice électrique. Le PNE 2050 considère que, pour
maintenir une part élevée d'énergies renouvelables et de faibles émissions sur le long
terme, l'utilisation de l'hydroélectricité représente toujours un élément important pour
développer l'offre d'électricité dans le système interconnecté national. Selon le PNE 2050,
le potentiel inventorié disponible des UHE est relativement faible (52 GW). La source
hydroélectrique réduira sa participation relative dans la matrice électrique à l'horizon
2050. En termes de capacité installée, la participation relative pourrait passer de 64% en
2015 à 31% en 2050, compensée par une expansion de 15% à 45% de la participation
relative des autres sources d'énergie renouvelables (biomasse, éolien et solaire).
Le Brésil, en raison de sa situation géographique, reçoit un rayonnement solaire élevé qui
permet le développement de projets solaires viables dans différentes régions. Ainsi, selon
la PNE 2050, la source solaire photovoltaïque se présente comme une alternative
compétitive dans la fourniture d'énergie, pouvant contribuer aux engagements nationaux
de réduction des gaz à effet de serre. Le PNE 2050 prévoit un essor important de la source
solaire photovoltaïque du fait de la perspective d'évolution de sa compétitivité à l'horizon
2050. Dans la plupart des cas, et en ne prenant en compte que la production centralisée,
la source solaire photovoltaïque atteindra entre 27 à 90 GW en termes de capacité installée
et entre 8 et 26 GW moyens en termes d'énergie en 2050, en supposant environ 5 % à 16
% de la capacité installée totale ou 4 % à 12 % en termes d'énergie totale en 2050. Cette
expansion se produira principalement dans les dernières décennies jusqu'en 2050, lorsque
cette source d'énergie sera plus compétitive. De plus, il est à noter que la source solaire
devrait remplir la limitation de l'expansion des centrales hydroélectriques en termes de
capacité installée.
La capacité totale installée centralisée d'énergie solaire photovoltaïque en 2050 peut
dépasser 100 GW si elle est utilisée à la place de l'expansion éolienne ou lorsque
l'expansion des lignes de transport d'électricité est limitée. Dans ces deux cas, la capacité
installée se référant aux projets photovoltaïques en production centralisée atteindra
respectivement environ 95 GW et 190 GW. De telles valeurs correspondent à une
participation de l'énergie solaire centralisée entre 18% et 30% de la capacité totale
installée du système en 2050. La production distribuée, dans laquelle la source solaire
photovoltaïque représentera un peu plus de 85% de la capacité installée jusqu'à 2050, sa
modularité, son coût décroissant et la diffusion de la technologie dans la société,
atteindraient entre 28 GW et 50 GW en 2050, ce qui représenterait 4% à 6% de la charge
totale.
Selon le PNE 2050, dans la production d'énergie électrique, la production thermique est
un complément important à la production hydroélectrique depuis le début des années
2000. La source hydroélectrique réduira sa participation relative dans la matrice
électrique à l'horizon 2050. En termes de la capacité installée , la part relative pourrait
passer de 64 % en 2015 à 31 % en 2050, compensée par une expansion de 15 % à 45 %
de la part relative des autres sources d'énergie renouvelables (biomasse, éolien et solaire).
6
La tendance à réduire la participation hydroélectrique à la production et la mise en service
de centrales hydroélectriques au fil de l'eau au profil fortement saisonnier, dans la Région
Nord, créent un besoin accru de production par d'autres sources d'énergie en période
sèche, en complément le besoin en énergie du système. Avec la réduction progressive de
la part relative des centrales hydroélectriques dans la matrice électrique brésilienne,
remplacée par l'expansion des énergies renouvelables non contrôlables, d'autres
ressources, telles que les centrales thermoélectriques au gaz naturel, seront de plus en plus
importantes pour répondre aux divers besoins du réseau électrique.
Selon la PNE 2050, l'hydrogène est actuellement utilisé comme matière première dans la
synthèse de divers produits et dans les procédés industriels. L'utilisation énergétique de
l'hydrogène est connue depuis longtemps. La recherche et le développement des
technologies des piles à combustible ont été développés dans le but de permettre leur
utilisation dans la production d'électricité et dans le secteur des transports. Comme
l'électricité, l'hydrogène peut être considéré comme un moyen efficace de stocker et de
transporter l'énergie. Parmi les alternatives de production d'hydrogène, la voie verte
(électrolyse de l'eau à partir de sources d'électricité renouvelables) est considérée comme
la plus pertinente au niveau international et le Brésil est reconnu mondialement comme
un acteur majeur potentiel sur ce segment, selon le PNE 2050.
Le PNE 2050 présente une contribution importante dans la lutte contre le réchauffement
climatique en promouvant l'utilisation des sources d'énergie renouvelables dans
l'expansion du secteur électrique brésilien. Cependant, elle propose la production
thermique utilisant le gaz naturel comme un complément important à la production
hydroélectrique alors qu'elle pourrait utiliser les sources d'énergie éolienne et l'hydrogène,
par exemple, pour remplir ce rôle. La politique énergétique durable requise pour le Brésil
dans le secteur de l'électricité [2] devrait également envisager une plus grande utilisation
du potentiel éolien, solaire, biomasse, marées, vagues et hydrogène du pays en plus de
l'utilisation du potentiel hydroélectrique. Le PNE 2050 devrait également envisager
l'utilisation d'une puissance de 1,3 GW dans les centrales thermoélectriques utilisant les
déchets urbains. Le PNE 2050 a commis l'absurdité d'admettre l'entrée la plus
significative des centrales thermonucléaires de 8 GW et 10 GW dans l'horizon du PNE
2050, au mépris des risques qu'elles représentent.
Le système électrique brésilien, qui présente actuellement de nombreuses faiblesses dans
sa planification lors de la définition ou du choix des projets à mettre en œuvre, dont
beaucoup sont nocifs pour l'environnement, serait radicalement modifié avec les
politiques énergétiques mises en œuvre visant à zéro émission de gaz à effet de serre d'ici
2050. Dans ce sens, les politiques énergétiques actuelles seraient abandonnées qui
prévoient la mise en œuvre de grandes centrales hydroélectriques en Amazonie qui
produiront de graves impacts environnementaux sur la forêt amazonienne et les peuples
autochtones, la mise en œuvre de centrales nucléaires soumises à des risques d'accidents
et avec des problèmes de stockage définitif des déchets atomiques et la mise en place de
centrales thermoélectriques conventionnelles à base d'énergies fossiles (charbon minéral
et gaz naturel) générant des émissions de CO2 dans l'atmosphère.
La politique énergétique durable requise pour le secteur de l'électricité au Brésil devrait
inclure l'adoption des mesures décrites ci-dessous :
• Programmer l'abandon progressif des sources d'énergie basées sur les combustibles
fossiles (dérivés du pétrole, charbon minéral et ses dérivés) dans la production d'énergie
électrique pour éliminer l'émission de gaz à effet de serre et les sources d'énergie basées
7
sur les centrales nucléaires pour éliminer le risque qu'elles présentent pour
l'environnement.
• Utiliser le gaz naturel comme substitut du fioul dans l'industrie dans les systèmes de
cogénération de vapeur et d'électricité car c'est le combustible fossile le moins agressif
pour l'environnement.Déployer des PCH (petites centrales hydroélectriques) ou centrales
hydroélectriques de taille moyenne, ainsi que des éoliennes dans différentes régions du
Brésil.
• Déployer des parcs éoliens et des systèmes hybrides aux endroits les plus appropriés.
• Déployer des systèmes d'énergie solaire photovoltaïque ou thermosolaire partout où leur
déploiement est justifié.
• Utiliser l'énergie des marées et des vagues.
• Produire de l'énergie à partir du biogaz des décharges.
• Produire de l'énergie à petite ou moyenne échelle et distribuée sur des marchés proches
des sources de production au lieu d'une production concentrée d'électricité à travers de
grandes centrales hydroélectriques éloignées des marchés consommateurs d'énergie.
• Compléter la production d'électricité par l'utilisation d'éoliennes et de systèmes d'énergie
solaire photovoltaïque ou thermosolaire lorsque leur mise en œuvre est justifiée.
• Produire de l'énergie à moyen et long terme grâce à l'hydrogène.
• Abandonner les centrales nucléaires comme alternative énergétique car elles sont chères
et présentent des problèmes de sécurité.
• Économiser l'énergie dans tous les secteurs d'activité du pays.
• Implanter un système de cogénération dans l'industrie pour produire de la vapeur et de
l'électricité à partir des déchets de la production industrielle et du gaz naturel.
• Augmenter la fiabilité du fonctionnement du système électrique interconnecté afin de
minimiser les effets des coupures de courant avec l'utilisation de systèmes de protection
dupliqués aux points d'alimentation critiques, la duplication d'importantes lignes de
transmission principales et l'utilisation d'éoliennes et de systèmes d'énergie solaire
photovoltaïque à proximité du réseau électrique.
2. La politique énergétique durable requise pour le secteur du pétrole, du gaz
naturel et du charbon minéral au Brésil
Les principales sources d'énergie utilisées au Brésil en 2021 sont présentées dans la figure
4. L'analyse de la figure 4 montre que 45,4% des sources d'énergie utilisées au Brésil
sont des sources d'énergie renouvelables (dérivées de la canne à sucre, de l'hydraulique,
du bois de chauffage et du charbon de bois et d'autres énergies renouvelables), 53,3%
sont des sources d'énergie non renouvelables basées sur des combustibles fossiles (pétrole
et dérivés, gaz naturel et charbon minéral) et 1,3 % sont des sources d'énergie non
renouvelables basées sur des centrales nucléaires. Cela signifie que la matrice énergétique
brésilienne n'est pas durable du fait que sa composition comprend une grande proportion
de combustibles fossiles qui émettent des gaz à effet de serre. Afin de rendre le système
énergétique brésilien durable, il est nécessaire de remplacer 53,3 % des sources d'énergie
non renouvelables basées sur le pétrole et ses dérivés, le gaz naturel et le charbon minéral
8
par des sources d'énergie renouvelables afin de réduire à zéro les émissions de gaz à effet
de serre. responsable du réchauffement climatique.
Figure 4- Matrice énergétique du Brésil
Matrice énergétique brésilienne 2021 (BEN, 2022)
Source : https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica
Le PNE 2050 (1) envisage l'expansion de la production et de la consommation de pétrole
et de ses dérivés pour répondre à ses besoins au Brésil d'ici 2050, alors que la bonne chose
serait sa réduction avec son remplacement dans le secteur des transports de l'essence par
l'éthanol, du gazole par biodiesel, et, dans l'industrie, du fioul pour le gaz naturel car c'est
la source fossile la plus propre entre les énergies fossiles à court terme et l'hydrogène à
moyen et long terme. Les dérivés du pétrole devraient être utilisés pour des usages plus
nobles dans les industries de la pétrochimie et de la chimie fine. Une grande irrationalité
du PNE 2050 réside également dans le fait qu'il considère l'expansion de l'offre de dérivés
pétroliers et l'expansion des infrastructures de traitement de ces produits pour répondre à
la demande intérieure croissante, compromettant la lutte contre le changement climatique
mondial.
2.1- Production de pétrole et de gaz naturel au Brésil
L'exploration et la production de pétrole et de gaz naturel (Figures 5 et 6) sont les
principales activités de Petrobras, qui cherche à augmenter ses réserves et à développer
sa production pour répondre à la demande croissante de produits pétroliers et de gaz
naturel au Brésil. Les activités d'exploration et de production de pétrole et de gaz naturel
de Petrobras comprennent l'exploration offshore et onshore, l'évaluation, le
développement, la production et l'incorporation de réserves de pétrole et de gaz naturel.
Avec persévérance, Petrobras a développé une technologie pour opérer en mer, en eaux
profondes, depuis les années 1970 dans le bassin de Campos. Aujourd'hui, la production
pré-salifère en eaux ultra-profondes est déjà une réalité consolidée. Les activités de
Petrobras se concentrent sur les réservoirs de pétrole en eaux profondes et ultra-profondes
au Brésil, qui représentaient 95 % de toute la production en 2021. La plupart des réserves
de pétrole du Brésil se trouvent dans des champs offshore.
9
Figure 5- Zones de production de pétrole et de gaz naturel au Brésil
Source : https://bizbrazilmagazine.com/webinar-focado-em-producao-de-petroleo-e-gas-natural-no-brasil/
Figure 6- Infrastructure pour la production et le mouvement du gaz naturel au
Brésil
10
Source : https://www.gov.br/anp/pt-br/assuntos/movimentacao-estocagem-e-comercializacao-de-gas-
natural/transporte-de-gas-natural/gasodutos-de-transporte/gasodutos-de-transporte-instalacoes
2.2- Production de charbon minéral au Brésil
Connu pour sa couleur noire, le charbon minéral est un minerai extrait du sous-sol par le
processus d'extraction. Le charbon minéral est un combustible fossile, composé d'atomes
de magnésium et de carbone. Le processus de transformation du charbon est défini par
étapes. Dans un premier temps, de la tourbe se forme, puis du lignite, puis du charbon
bitumineux et enfin de l'anthracite, qui est une forme plus pure de charbon riche en
carbone, compacte, dure et qui ne produit pas d'odeur lors de sa combustion. Le charbon
minéral au Brésil alimente notamment les centrales thermoélectriques qui consomment
environ 85% de la production de charbon, l'industrie cimentière du pays avec environ 6%,
4% pour la production de papier cellulosique et seulement 5% dans les industries agro-
alimentaires, céramiques et céréales. En ce qui concerne la production de charbon
minéral, le point culminant revient à la région du Sud, qui est le plus grand producteur du
Brésil, les principales réserves se trouvant à Santa Catarina et Rio Grande do Sul (Figure
7).
Figure 7- Zones des principales occurrences de charbon minéral au Brésil
Source : http://www.oleodieselparageradores.com.br/producao-e-consumo-de-petroleo-parte-2-carvao-
mineral/
2.3- La politique énergétique nécessaire pour le secteur du pétrole, du gaz naturel et
du charbon minéral au Brésil
11
Le PNE 2050 (1) envisage l'expansion de la production et de la consommation de pétrole
et de ses dérivés pour répondre à ses demandes au Brésil jusqu'en 2050, date à laquelle la
chose correcte serait sa réduction avec l'abandon progressif de sa production et son
remplacement dans le secteur du transport de l'essence par l'éthanol, de gazole pour le
biodiesel et, dans l'industrie, de fioul pour le gaz naturel du fait qu'il s'agit de la source
fossile la plus propre entre les énergies fossiles à court terme et l'hydrogène à moyen et
long terme. Les dérivés du pétrole devraient être utilisés pour des usages plus nobles dans
les industries de la pétrochimie et de la chimie fine. Une grande irrationalité du PNE 2050
réside également dans le fait qu'il considère l'expansion de l'offre de dérivés pétroliers et
l'expansion des infrastructures de traitement de ces produits pour répondre à la demande
intérieure croissante, compromettant la lutte contre le changement climatique mondial.
Pour que le Brésil collabore afin de prévenir des changements climatiques
catastrophiques sur notre planète, la politique énergétique durable requise pour le secteur
du pétrole, du gaz naturel et du charbon minéral au Brésil devrait inclure l'adoption des
mesures décrites ci-dessous :
• Programmer l'abandon progressif par Petrobras de la production de dérivés pétroliers
pour la production d'électricité et pour le secteur des transports et transformer Petrobras
en un producteur d'énergie propre et renouvelable (solaire, éolien, alcool, biodiesel et
hydrogène).
• Faire en sorte que Petrobras produise des dérivés du pétrole exclusivement pour
l'industrie pétrochimique et la chimie fine et maintenir la production de gaz naturel car
c'est le combustible fossile le plus propre.
• Réduire progressivement la consommation de pétrole et de ses dérivés au Brésil en
adoptant des politiques visant à mettre en œuvre des programmes contribuant à son
remplacement par d'autres ressources énergétiques. En ce sens, il faut : 1) remplacer
l'essence par l'éthanol et le diesel par le biodiesel à court terme dans le secteur des
transports ; 2) remplacement de l'essence et du gazole par l'hydrogène à moyen et long
terme dans le secteur des transports ; 3) remplacement du fioul par le gaz naturel, la
biomasse et l'hydrogène dans l'industrie ; 4) remplacement du GPL par du gaz naturel,
moins polluant dans les secteurs résidentiel, commercial et tertiaire ; et 5) la fabrication
d'automobiles électriques et hybrides qui fonctionnent à l'électricité et utilisent des
carburants liquides.
• Programmer l'abandon progressif de la production de charbon minéral à des fins
énergétiques au Brésil, en le remplaçant par la briquette, qui a un pouvoir calorifique 2,5
fois supérieur au bois de chauffage et cinq fois supérieur au charbon, et est produite par
un processus connu sous le nom de briquetage qui a de la sciure de bois comme matière
première.
• Exécuter des programmes qui contribuent à réduire la consommation de pétrole par des
actions d'économie d'énergie. Ces politiques sont les suivantes : 1) produire de la vapeur
et de l'électricité dans l'industrie en utilisant des systèmes de cogénération ; 2) encourager
les assembleurs de voitures et de camions à accroître l'efficacité des véhicules à moteur
pour économiser le carburant ; 3) développer les systèmes ferroviaires et fluviaux pour
transporter des marchandises au lieu de camions ; 4) étendre le système de transport
public, en particulier les transports en commun à grande capacité tels que le métro et le
VLT pour réduire l'utilisation de la voiture dans les villes ; 5) restreindre l'utilisation des
automobiles dans les centres et autres zones des villes ; 6) encourager la fabrication de
machines et d'équipements plus efficaces pour économiser l'énergie ; et, 7) utiliser les
12
dérivés du pétrole à des fins non énergétiques, principalement comme matière première
industrielle.
3. Conclusion
En raison de ce qui précède, le Brésil et la planète dans son ensemble sont actuellement
confrontés à la nécessité impérative de remplacer les combustibles fossiles (charbon,
pétrole et gaz naturel) par des sources d'énergie propres et renouvelables afin d'éviter le
changement climatique catastrophique qui se produira avec le maintien du courant
politique énergétique, ainsi que l'adoption de mesures d'efficacité énergétique ou
d'économie d'énergie pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles. L'énergie
propre concerne toutes les sources d'énergie qui n'émettent pas de substances polluantes.
C'est la définition la plus basique et la plus succincte de l'énergie propre. Sa production
et sa consommation sont importantes pour la protection de l'environnement et
l'amélioration de la qualité de vie des personnes.
Les sources d'énergie propres à utiliser de préférence sont les énergies renouvelables
telles que l'hydroélectricité, le solaire, l'éolien, l'hydrogène, la géothermie, les marées, les
vagues et la biomasse. Exceptionnellement, l'énergie nucléaire peut être utilisée comme
source d'énergie, qui serait soumise à des restrictions en raison des risques qu'elle
représente, et le gaz naturel, car c'est le combustible fossile le moins agressif pour
l'environnement. Les sources d'énergie propres sont déjà une réalité dans le monde entier.
L'avenir du secteur de l'énergie au Brésil et dans le monde passera nécessairement par
l'utilisation de sources d'énergie propres et renouvelables. L'énergie propre et
renouvelable est une alternative concrète pour faire face à la dégradation de
l'environnement et à la mauvaise utilisation des ressources naturelles de la planète.
L'utilisation d'énergie propre et renouvelable est, sans aucun doute, le moyen rationnel de
garantir la durabilité de la planète Terre pour les générations actuelles et futures.
LES RÉFÉRENCES
1. MINISTÉRIO DAS MINAS E ENERGIA. PNE 2050- Plano Nacional de Energia.
Disponible sur le site Web <https://www.epe.gov.br/sites-pt/publicacoes-dados-
abertos/publicacoes/PublicacoesArquivos/publicacao-227/topico-
563/Relatorio%20Final%20do%20PNE%202050.pdf>.
2. ALCOFORADO, Fernando. A política energética sustentável requerida para o Brasil.
Disponible sur le site Web <file:///C:/Users/Fernando%20Alcoforado/Downloads/9251-
Texto%20do%20Artigo-26098-1-10-20140129%20(1).pdf>.
3. LASHOF, D.A. & TIRPAK, D.A.orgs. Policy options for stabilizing global climate.
Washington, DC: Environmental Protection Agency, 1989.
4. ALCOFORADO, Fernando. Global climate change and its solutions. Disponible sur
le site Web <https://www.heraldopenaccess.us/openaccess/global-climate-change-and-
its-solutions>.
5. ALCOFORADO, Fernando. Energia no mundo e no Brasil. Curitiba: Editora CRV,
2015.
* Fernando Alcoforado, 83, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA,
membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des
Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur (Ingénierie, Économie et Administration) et
docteur en Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur
d'université (Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification
stratégique, de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques,
13
a été Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution
d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de
recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la
planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De
Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para
o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese
de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003),
Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século
XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The
Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM
Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e
Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia
Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa
Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social
(Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica
no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais
que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV,
Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018),
Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as
estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da
tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022),
est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022) et
How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Europe,
Republic of Moldova, Chișinău, 2023).

Contenu connexe

Similaire à COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE.pdf

BS EXPO.pptx
BS EXPO.pptxBS EXPO.pptx
BS EXPO.pptx
SoufianeBen13
 
"Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo...
"Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo..."Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo...
"Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo...
Société Française d'Energie Nucléaire
 
LA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSIL
LA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSILLA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSIL
LA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSIL
Fernando Alcoforado
 
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdfIRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
YassinElJbari
 
Propal Loi Transfo Ecolo Eco
Propal Loi Transfo Ecolo EcoPropal Loi Transfo Ecolo Eco
Propal Loi Transfo Ecolo Eco
webmestre lesvertsbn
 
Sowatt'mag mai 2017
Sowatt'mag mai 2017Sowatt'mag mai 2017
Sowatt'mag mai 2017
Frederick Marchand
 
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
SOREA
 
Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...
Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...
Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...
Via seva
 
Mooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pibMooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pib
Alain Ducass
 
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdfL'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
Faga1939
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
RAC-F
 
122 Inf'OSE Avril 2017
122 Inf'OSE Avril 2017122 Inf'OSE Avril 2017
122 Inf'OSE Avril 2017
Baptiste CALMETTE
 
Rapport tea groupe1
Rapport tea groupe1Rapport tea groupe1
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèseAdeme vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Interconsulaire 909
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
RAC-F
 
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportableLe nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
La Fabrique de l'industrie
 
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergieSemaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Guillaume GIRAUDET
 
Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Nicolas Gauthy
 

Similaire à COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE.pdf (20)

BS EXPO.pptx
BS EXPO.pptxBS EXPO.pptx
BS EXPO.pptx
 
"Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo...
"Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo..."Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo...
"Quelles énergies pour demain ? Le défi de la Transition énergétique" - Collo...
 
LA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSIL
LA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSILLA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSIL
LA PRIVATISATION NUISIBLE D'ELETROBRAS AU BRÉSIL
 
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdfIRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
 
Propal Loi Transfo Ecolo Eco
Propal Loi Transfo Ecolo EcoPropal Loi Transfo Ecolo Eco
Propal Loi Transfo Ecolo Eco
 
Sowatt'mag mai 2017
Sowatt'mag mai 2017Sowatt'mag mai 2017
Sowatt'mag mai 2017
 
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
 
Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...
Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...
Réseaux de chaleur et transition énergétique: les collectivités et les profes...
 
Mooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pibMooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pib
 
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdfL'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
 
122 Inf'OSE Avril 2017
122 Inf'OSE Avril 2017122 Inf'OSE Avril 2017
122 Inf'OSE Avril 2017
 
Rapport tea groupe1
Rapport tea groupe1Rapport tea groupe1
Rapport tea groupe1
 
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèseAdeme vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
 
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportableLe nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
 
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergieSemaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
 
Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050
 
Reseaux de chaleur - Politique nationale (2012)
Reseaux de chaleur - Politique nationale (2012)Reseaux de chaleur - Politique nationale (2012)
Reseaux de chaleur - Politique nationale (2012)
 
18
1818
18
 

Plus de Faga1939

COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...
COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...
COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...
Faga1939
 
COMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdf
COMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdfCOMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdf
COMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdf
Faga1939
 
L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...
L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...
L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...
Faga1939
 
JUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdf
JUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdfJUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdf
JUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdf
Faga1939
 
ATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdf
ATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdfATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdf
ATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdf
Faga1939
 
ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...
ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...
ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...
Faga1939
 
PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...
PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...
PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...
Faga1939
 
LA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdf
LA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdfLA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdf
LA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdf
Faga1939
 
THE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdf
THE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdfTHE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdf
THE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdf
Faga1939
 
A LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdf
A LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdfA LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdf
A LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdf
Faga1939
 
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
Faga1939
 
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
Faga1939
 
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
Faga1939
 
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
Faga1939
 
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdfHOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
Faga1939
 
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdfCOMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
Faga1939
 
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
Faga1939
 
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
Faga1939
 
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
Faga1939
 
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
Faga1939
 

Plus de Faga1939 (20)

COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...
COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...
COMMENT SURMONTER LES MENACES SUR LA GOUVERNABILITÉ DU GOUVERNEMENT LULA AU B...
 
COMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdf
COMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdfCOMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdf
COMO SUPERAR AS AMEAÇAS À GOVERNABILIDADE DO GOVERNO LULA.pdf
 
L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...
L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...
L’EFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE ET L’AVENIR DE L’ÉCONOMIE M...
 
JUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdf
JUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdfJUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdf
JUSQU’À QUAND LE MASSACRE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN À GAZA CONTINUERA-T-IL.pdf
 
ATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdf
ATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdfATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdf
ATÉ QUANDO VAI CONTINUAR O MASSACRE DO GOVERNO ISRAEELENSE EM GAZA.pdf
 
ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...
ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...
ENERGY PRODUCTION AND CONSUMPTION FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA AND...
 
PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...
PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...
PRODUÇÃO E CONSUMO DE ENERGIA DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA E SUA EVOLU...
 
LA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdf
LA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdfLA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdf
LA LOI DE L'ENTROPIE ET LA CONQUÊTE DE L'IMMORTALITÉ DE L'ÊTRE HUMAIN.pdf
 
THE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdf
THE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdfTHE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdf
THE LAW OF ENTROPY AND THE ACHIEVEMENT OF HUMAN BEING IMMORTALITY.pdf
 
A LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdf
A LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdfA LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdf
A LEI DA ENTROPIA E A CONQUISTA DA IMORTALIDADE DO SER HUMANO.pdf
 
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
 
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
 
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
 
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
 
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdfHOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
 
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdfCOMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
 
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
 
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
 
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
 
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
 

COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE.pdf

  • 1. 1 COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE Fernando Alcoforado* Cet article vise à démontrer comment le gouvernement du Brésil peut rendre le secteur de l'énergie durable afin de collaborer à la lutte contre le réchauffement climatique et de léguer les ressources énergétiques existantes dans le pays aux générations futures. Selon l'Agence internationale de l'énergie, le pétrole, le gaz naturel et le charbon sont les sources d'énergie les plus responsables de l'émission de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Les modèles climatiques référencés par le GIEC de l'ONU prévoient que les températures mondiales dépasseront probablement 2°C d'ici 2100 avec des conséquences catastrophiques pour le climat de la planète (4). Ce scénario ne se produira pas si les émissions mondiales de CO2 et de méthane sont réduites. Dans le monde, l'utilisation et la production d'énergie sont responsables de 57 % des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère (3) (tableau 1). Tableau 1 - Principales causes de l'effet de serre dans l'atmosphère Facteurs causant l'effet de serre Contribution (%) Utilisation et production d'énergie 57 CFC 17 Pratiques agricoles 14 Déforestation 9 Autres activités industrielles 3 Source: Lashof, D.A. & Tirpak, D.A.orgs. Policy options for stabilizing global climate, Washington, DC, Environmental Protection Agency, 1989. Au Brésil, le secteur de l'énergie est responsable de 21 % des émissions de gaz à effet de serre (Figure 1). Figure 1- Émission de gaz à effet de serre au Brésil
  • 2. 2 Source : https://ipam.org.br/brasil-tem-emissoes-estaveis-em-2018-desmatamento-cresceu-na-amazonia/ Tout porte à croire que de puissantes forces économiques, environnementales, politiques et sociales pousseront le monde vers un système énergétique différent de celui actuel, qui doit nécessairement fonctionner avec des niveaux d'énergies fossiles beaucoup plus faibles. L'énergie solaire, l'énergie géothermique, l'énergie éolienne, l'énergie de la biomasse et l'énergie hydrogène occuperont à l'avenir de plus en plus de place dans la matrice énergétique mondiale. Tout porte à croire que de grands efforts seront également déployés en matière d'efficacité énergétique. L'utilisation de l'énergie solaire et d'autres énergies renouvelables entraînera des changements de grande ampleur à travers la planète, parmi lesquels la création d'industries entièrement nouvelles, le développement de nouveaux systèmes de transport et la modification de l'agriculture et des villes. Le grand défi auquel nous sommes actuellement confrontés est de poursuivre le développement de nouvelles technologies qui utilisent efficacement l'énergie et utilisent économiquement les ressources renouvelables. C'est le scénario d'énergie alternative nécessaire pour éviter de compromettre l'environnement mondial. Cela signifie que des changements profonds dans la politique énergétique mondiale doivent être mis en œuvre pour réduire la consommation d'énergies fossiles, qui représentent 80 % de l'approvisionnement énergétique mondial. La plupart des gens n'ont aucune idée de ce à quoi ressemblerait un système énergétique non basé sur les combustibles fossiles. Ils ne semblent pas non plus reconnaître qu'une approche alternative est possible. Il est fort possible que, parmi les énergies fossiles, le gaz naturel soit encore utilisé car il produit deux fois plus d'énergie par kilogramme de carbone émis. Certes, bien qu'il s'agisse d'une source d'énergie propre, l'énergie nucléaire ne sera pas utilisée dans un système énergétique véritablement durable. Les accidents de Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima ont contribué à la baisse de l'expansion des centrales nucléaires dans le monde. De nouvelles technologies énergétiques sont déjà disponibles pour amorcer cette transition énergétique historique qui ne se produira qu'avec des changements fondamentaux dans la politique énergétique de la grande majorité des pays. La première étape consiste à réorienter un grand nombre de politiques gouvernementales afin qu'elles visent à réaliser les objectifs fondamentaux d'efficacité énergétique et de réduction de l'utilisation des combustibles fossiles. Par exemple : récompenser ceux qui produisent et achètent des véhicules à moteur efficaces, encourager les transports collectifs alternatifs à la voiture, restructurer les industries de l'énergie et augmenter les taxes sur les combustibles fossiles. L'utilisation de l'énergie solaire est susceptible d'être la pierre angulaire d'un système énergétique mondial durable. La lumière du soleil n'est pas seulement disponible en grande quantité, elle est également plus largement distribuée dans le monde que toute autre source d'énergie. Selon le Worldwatch Institute, pour rendre viable un système énergétique mondial durable en 2030, la consommation de pétrole devrait être réduite de moitié par rapport à 1989, la consommation de charbon devrait correspondre à 10 % de sa consommation de 1989, le gaz naturel devrait maintenir sa 1989 la consommation et les énergies renouvelables devraient quadrupler. Avec cette politique énergétique globale, il serait possible de diviser par deux les émissions de CO2 enregistrées en 1989 (5). 1. La politique énergétique durable requise pour le secteur de l'électricité au Brésil
  • 3. 3 Le système électrique du Brésil (Figure 2) implique une grande infrastructure et une organisation complexe pour le faire fonctionner. Il s'appuie sur le Réseau National Interconnecté (SIN), l'Opérateur du Réseau Electrique National (ONS), l'Agence Nationale de l'Energie Electrique (ANEEL) et Eletrobras. Figure 2- Système électrique interconnecté et systèmes électriques isolés au Brésil Source : https://journals.openedition.org/confins/10797 Le Système national interconnecté (SIN) est un vaste réseau qui s'étend à travers le Brésil, regroupant plusieurs centrales de production et un réseau de transport d'électricité qui alimentent la demande d'électricité du pays avec ses sous-systèmes dans le Nord-Est, le Sud-Est/Centre-Ouest, le Sud et le Nord. La majeure partie du SIN est constituée de centrales hydroélectriques, de centrales thermoélectriques et, plus récemment, de parcs éoliens et de centrales solaires photovoltaïques. Les deux derniers types d'usines d'électricité se concentrent principalement dans la région du Nord-Est du pays. L'existence d'un réseau de près de 135 000 km qui interconnecte les sources d'énergie au sein du SIN apporte plusieurs avantages, tels que, par exemple, la minimisation des risques d'interruption de l'approvisionnement en électricité (génération de sécurité) et une plus grande efficacité du système électrique , réduisant les coûts de production avec l'économie d'échelle obtenue. L'Opérateur du Système Electrique National (ONS), qui est un organisme créé en 1998, supervisé et régulé par l'Aneel (Agence Nationale de l'Energie Electrique), est chargé de coordonner et de contrôler l'exploitation des installations de production et de transport d'électricité qui font partie du SIN (Système National Interconnecté) afin de garantir la sécurité et l'approvisionnement du pays en électricité. Les réseaux isolés, c'est-à-dire ceux
  • 4. 4 qui ne font pas partie du réseau électrique interconnecté, sont également sous sa responsabilité de les intégrer à l'exploitation. L'ANEEL a pour objectif principal de superviser et de réglementer la production, le transport, la commercialisation et la distribution de l'énergie électrique sur le territoire national. Une autre attribution d'Aneel est d'accorder, d'autoriser ou de permettre des installations et des services d'énergie électrique. En outre, l'ANEEL a pour mission de mettre en œuvre les politiques du secteur, de conduire des enchères et des concessions, de gérer les contrats, d'établir des règles pour les services énergétiques, de créer des méthodologies de calcul des tarifs, de superviser l'approvisionnement énergétique et d'arbitrer les conflits. Eletrobras joue un rôle fondamental dans le Système National Interconnecté (SIN) car il a pour attribution de promouvoir les études, les projets de construction et l'exploitation des centrales, des lignes de transmission et des sous-stations destinées à fournir de l'énergie électrique dans le Pays. Les études et les projets de construction et d'exploitation des centrales électriques, des lignes de transmission et des sous-stations sont réalisés sur la base de la planification du système électrique au Brésil formulée par le ministère des Mines et de l'Énergie à travers la Société de recherche énergétique - EPE, dont le but est de fournir des services dans le domaine des études et de la recherche destinés à subventionner la planification du secteur de l'énergie, couvrant l'énergie électrique, le pétrole et le gaz naturel et leurs dérivés et les biocarburants. Les principales sources d'énergie utilisées au Brésil en 2021 par le secteur de l'électricité sont présentées dans la figure 3 ci-dessous : Figure 3- Matrice électrique au Brésil Matrice électrique brésilienne 2021 (BEN, 2022) Source : https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica L'analyse de la figure 3 montre que le secteur de l'électricité dispose de 78,1% de sources d'énergie renouvelables (hydraulique, biomasse, éolien et solaire), 19,7% de sources d'énergie non renouvelables basées sur les combustibles fossiles (gaz naturel, pétrole et charbon et dérivés) et 2,2% provenant de sources d'énergie non renouvelables basées sur des centrales nucléaires. Cela signifie qu'il est nécessaire de remplacer le gaz naturel, les dérivés du pétrole, le charbon et ses dérivés par des sources d'énergie renouvelables pour
  • 5. 5 réduire progressivement les émissions de gaz à effet de serre et éviter l'expansion des centrales nucléaires en raison des risques qu'ils représentent pour l'environnement. Le ministère des Mines et de l'Énergie a préparé le Plan énergétique national 2050 - PNE 2050, publié le 16 décembre 2020, avec un ensemble d'études, de lignes directrices et de stratégies à long terme pour le secteur énergétique brésilien [1]. Les principales sources d'énergie considérées par le PNE 2050 comme alternatives pour l'expansion du secteur électrique sont l'hydraulique, la biomasse, l'éolien, le solaire, le gaz naturel, le charbon minéral et le nucléaire. Selon le PNE 2050, les énergies renouvelables représentent environ les trois quarts de la matrice électrique. Le PNE 2050 considère que, pour maintenir une part élevée d'énergies renouvelables et de faibles émissions sur le long terme, l'utilisation de l'hydroélectricité représente toujours un élément important pour développer l'offre d'électricité dans le système interconnecté national. Selon le PNE 2050, le potentiel inventorié disponible des UHE est relativement faible (52 GW). La source hydroélectrique réduira sa participation relative dans la matrice électrique à l'horizon 2050. En termes de capacité installée, la participation relative pourrait passer de 64% en 2015 à 31% en 2050, compensée par une expansion de 15% à 45% de la participation relative des autres sources d'énergie renouvelables (biomasse, éolien et solaire). Le Brésil, en raison de sa situation géographique, reçoit un rayonnement solaire élevé qui permet le développement de projets solaires viables dans différentes régions. Ainsi, selon la PNE 2050, la source solaire photovoltaïque se présente comme une alternative compétitive dans la fourniture d'énergie, pouvant contribuer aux engagements nationaux de réduction des gaz à effet de serre. Le PNE 2050 prévoit un essor important de la source solaire photovoltaïque du fait de la perspective d'évolution de sa compétitivité à l'horizon 2050. Dans la plupart des cas, et en ne prenant en compte que la production centralisée, la source solaire photovoltaïque atteindra entre 27 à 90 GW en termes de capacité installée et entre 8 et 26 GW moyens en termes d'énergie en 2050, en supposant environ 5 % à 16 % de la capacité installée totale ou 4 % à 12 % en termes d'énergie totale en 2050. Cette expansion se produira principalement dans les dernières décennies jusqu'en 2050, lorsque cette source d'énergie sera plus compétitive. De plus, il est à noter que la source solaire devrait remplir la limitation de l'expansion des centrales hydroélectriques en termes de capacité installée. La capacité totale installée centralisée d'énergie solaire photovoltaïque en 2050 peut dépasser 100 GW si elle est utilisée à la place de l'expansion éolienne ou lorsque l'expansion des lignes de transport d'électricité est limitée. Dans ces deux cas, la capacité installée se référant aux projets photovoltaïques en production centralisée atteindra respectivement environ 95 GW et 190 GW. De telles valeurs correspondent à une participation de l'énergie solaire centralisée entre 18% et 30% de la capacité totale installée du système en 2050. La production distribuée, dans laquelle la source solaire photovoltaïque représentera un peu plus de 85% de la capacité installée jusqu'à 2050, sa modularité, son coût décroissant et la diffusion de la technologie dans la société, atteindraient entre 28 GW et 50 GW en 2050, ce qui représenterait 4% à 6% de la charge totale. Selon le PNE 2050, dans la production d'énergie électrique, la production thermique est un complément important à la production hydroélectrique depuis le début des années 2000. La source hydroélectrique réduira sa participation relative dans la matrice électrique à l'horizon 2050. En termes de la capacité installée , la part relative pourrait passer de 64 % en 2015 à 31 % en 2050, compensée par une expansion de 15 % à 45 % de la part relative des autres sources d'énergie renouvelables (biomasse, éolien et solaire).
  • 6. 6 La tendance à réduire la participation hydroélectrique à la production et la mise en service de centrales hydroélectriques au fil de l'eau au profil fortement saisonnier, dans la Région Nord, créent un besoin accru de production par d'autres sources d'énergie en période sèche, en complément le besoin en énergie du système. Avec la réduction progressive de la part relative des centrales hydroélectriques dans la matrice électrique brésilienne, remplacée par l'expansion des énergies renouvelables non contrôlables, d'autres ressources, telles que les centrales thermoélectriques au gaz naturel, seront de plus en plus importantes pour répondre aux divers besoins du réseau électrique. Selon la PNE 2050, l'hydrogène est actuellement utilisé comme matière première dans la synthèse de divers produits et dans les procédés industriels. L'utilisation énergétique de l'hydrogène est connue depuis longtemps. La recherche et le développement des technologies des piles à combustible ont été développés dans le but de permettre leur utilisation dans la production d'électricité et dans le secteur des transports. Comme l'électricité, l'hydrogène peut être considéré comme un moyen efficace de stocker et de transporter l'énergie. Parmi les alternatives de production d'hydrogène, la voie verte (électrolyse de l'eau à partir de sources d'électricité renouvelables) est considérée comme la plus pertinente au niveau international et le Brésil est reconnu mondialement comme un acteur majeur potentiel sur ce segment, selon le PNE 2050. Le PNE 2050 présente une contribution importante dans la lutte contre le réchauffement climatique en promouvant l'utilisation des sources d'énergie renouvelables dans l'expansion du secteur électrique brésilien. Cependant, elle propose la production thermique utilisant le gaz naturel comme un complément important à la production hydroélectrique alors qu'elle pourrait utiliser les sources d'énergie éolienne et l'hydrogène, par exemple, pour remplir ce rôle. La politique énergétique durable requise pour le Brésil dans le secteur de l'électricité [2] devrait également envisager une plus grande utilisation du potentiel éolien, solaire, biomasse, marées, vagues et hydrogène du pays en plus de l'utilisation du potentiel hydroélectrique. Le PNE 2050 devrait également envisager l'utilisation d'une puissance de 1,3 GW dans les centrales thermoélectriques utilisant les déchets urbains. Le PNE 2050 a commis l'absurdité d'admettre l'entrée la plus significative des centrales thermonucléaires de 8 GW et 10 GW dans l'horizon du PNE 2050, au mépris des risques qu'elles représentent. Le système électrique brésilien, qui présente actuellement de nombreuses faiblesses dans sa planification lors de la définition ou du choix des projets à mettre en œuvre, dont beaucoup sont nocifs pour l'environnement, serait radicalement modifié avec les politiques énergétiques mises en œuvre visant à zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050. Dans ce sens, les politiques énergétiques actuelles seraient abandonnées qui prévoient la mise en œuvre de grandes centrales hydroélectriques en Amazonie qui produiront de graves impacts environnementaux sur la forêt amazonienne et les peuples autochtones, la mise en œuvre de centrales nucléaires soumises à des risques d'accidents et avec des problèmes de stockage définitif des déchets atomiques et la mise en place de centrales thermoélectriques conventionnelles à base d'énergies fossiles (charbon minéral et gaz naturel) générant des émissions de CO2 dans l'atmosphère. La politique énergétique durable requise pour le secteur de l'électricité au Brésil devrait inclure l'adoption des mesures décrites ci-dessous : • Programmer l'abandon progressif des sources d'énergie basées sur les combustibles fossiles (dérivés du pétrole, charbon minéral et ses dérivés) dans la production d'énergie électrique pour éliminer l'émission de gaz à effet de serre et les sources d'énergie basées
  • 7. 7 sur les centrales nucléaires pour éliminer le risque qu'elles présentent pour l'environnement. • Utiliser le gaz naturel comme substitut du fioul dans l'industrie dans les systèmes de cogénération de vapeur et d'électricité car c'est le combustible fossile le moins agressif pour l'environnement.Déployer des PCH (petites centrales hydroélectriques) ou centrales hydroélectriques de taille moyenne, ainsi que des éoliennes dans différentes régions du Brésil. • Déployer des parcs éoliens et des systèmes hybrides aux endroits les plus appropriés. • Déployer des systèmes d'énergie solaire photovoltaïque ou thermosolaire partout où leur déploiement est justifié. • Utiliser l'énergie des marées et des vagues. • Produire de l'énergie à partir du biogaz des décharges. • Produire de l'énergie à petite ou moyenne échelle et distribuée sur des marchés proches des sources de production au lieu d'une production concentrée d'électricité à travers de grandes centrales hydroélectriques éloignées des marchés consommateurs d'énergie. • Compléter la production d'électricité par l'utilisation d'éoliennes et de systèmes d'énergie solaire photovoltaïque ou thermosolaire lorsque leur mise en œuvre est justifiée. • Produire de l'énergie à moyen et long terme grâce à l'hydrogène. • Abandonner les centrales nucléaires comme alternative énergétique car elles sont chères et présentent des problèmes de sécurité. • Économiser l'énergie dans tous les secteurs d'activité du pays. • Implanter un système de cogénération dans l'industrie pour produire de la vapeur et de l'électricité à partir des déchets de la production industrielle et du gaz naturel. • Augmenter la fiabilité du fonctionnement du système électrique interconnecté afin de minimiser les effets des coupures de courant avec l'utilisation de systèmes de protection dupliqués aux points d'alimentation critiques, la duplication d'importantes lignes de transmission principales et l'utilisation d'éoliennes et de systèmes d'énergie solaire photovoltaïque à proximité du réseau électrique. 2. La politique énergétique durable requise pour le secteur du pétrole, du gaz naturel et du charbon minéral au Brésil Les principales sources d'énergie utilisées au Brésil en 2021 sont présentées dans la figure 4. L'analyse de la figure 4 montre que 45,4% des sources d'énergie utilisées au Brésil sont des sources d'énergie renouvelables (dérivées de la canne à sucre, de l'hydraulique, du bois de chauffage et du charbon de bois et d'autres énergies renouvelables), 53,3% sont des sources d'énergie non renouvelables basées sur des combustibles fossiles (pétrole et dérivés, gaz naturel et charbon minéral) et 1,3 % sont des sources d'énergie non renouvelables basées sur des centrales nucléaires. Cela signifie que la matrice énergétique brésilienne n'est pas durable du fait que sa composition comprend une grande proportion de combustibles fossiles qui émettent des gaz à effet de serre. Afin de rendre le système énergétique brésilien durable, il est nécessaire de remplacer 53,3 % des sources d'énergie non renouvelables basées sur le pétrole et ses dérivés, le gaz naturel et le charbon minéral
  • 8. 8 par des sources d'énergie renouvelables afin de réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre. responsable du réchauffement climatique. Figure 4- Matrice énergétique du Brésil Matrice énergétique brésilienne 2021 (BEN, 2022) Source : https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica Le PNE 2050 (1) envisage l'expansion de la production et de la consommation de pétrole et de ses dérivés pour répondre à ses besoins au Brésil d'ici 2050, alors que la bonne chose serait sa réduction avec son remplacement dans le secteur des transports de l'essence par l'éthanol, du gazole par biodiesel, et, dans l'industrie, du fioul pour le gaz naturel car c'est la source fossile la plus propre entre les énergies fossiles à court terme et l'hydrogène à moyen et long terme. Les dérivés du pétrole devraient être utilisés pour des usages plus nobles dans les industries de la pétrochimie et de la chimie fine. Une grande irrationalité du PNE 2050 réside également dans le fait qu'il considère l'expansion de l'offre de dérivés pétroliers et l'expansion des infrastructures de traitement de ces produits pour répondre à la demande intérieure croissante, compromettant la lutte contre le changement climatique mondial. 2.1- Production de pétrole et de gaz naturel au Brésil L'exploration et la production de pétrole et de gaz naturel (Figures 5 et 6) sont les principales activités de Petrobras, qui cherche à augmenter ses réserves et à développer sa production pour répondre à la demande croissante de produits pétroliers et de gaz naturel au Brésil. Les activités d'exploration et de production de pétrole et de gaz naturel de Petrobras comprennent l'exploration offshore et onshore, l'évaluation, le développement, la production et l'incorporation de réserves de pétrole et de gaz naturel. Avec persévérance, Petrobras a développé une technologie pour opérer en mer, en eaux profondes, depuis les années 1970 dans le bassin de Campos. Aujourd'hui, la production pré-salifère en eaux ultra-profondes est déjà une réalité consolidée. Les activités de Petrobras se concentrent sur les réservoirs de pétrole en eaux profondes et ultra-profondes au Brésil, qui représentaient 95 % de toute la production en 2021. La plupart des réserves de pétrole du Brésil se trouvent dans des champs offshore.
  • 9. 9 Figure 5- Zones de production de pétrole et de gaz naturel au Brésil Source : https://bizbrazilmagazine.com/webinar-focado-em-producao-de-petroleo-e-gas-natural-no-brasil/ Figure 6- Infrastructure pour la production et le mouvement du gaz naturel au Brésil
  • 10. 10 Source : https://www.gov.br/anp/pt-br/assuntos/movimentacao-estocagem-e-comercializacao-de-gas- natural/transporte-de-gas-natural/gasodutos-de-transporte/gasodutos-de-transporte-instalacoes 2.2- Production de charbon minéral au Brésil Connu pour sa couleur noire, le charbon minéral est un minerai extrait du sous-sol par le processus d'extraction. Le charbon minéral est un combustible fossile, composé d'atomes de magnésium et de carbone. Le processus de transformation du charbon est défini par étapes. Dans un premier temps, de la tourbe se forme, puis du lignite, puis du charbon bitumineux et enfin de l'anthracite, qui est une forme plus pure de charbon riche en carbone, compacte, dure et qui ne produit pas d'odeur lors de sa combustion. Le charbon minéral au Brésil alimente notamment les centrales thermoélectriques qui consomment environ 85% de la production de charbon, l'industrie cimentière du pays avec environ 6%, 4% pour la production de papier cellulosique et seulement 5% dans les industries agro- alimentaires, céramiques et céréales. En ce qui concerne la production de charbon minéral, le point culminant revient à la région du Sud, qui est le plus grand producteur du Brésil, les principales réserves se trouvant à Santa Catarina et Rio Grande do Sul (Figure 7). Figure 7- Zones des principales occurrences de charbon minéral au Brésil Source : http://www.oleodieselparageradores.com.br/producao-e-consumo-de-petroleo-parte-2-carvao- mineral/ 2.3- La politique énergétique nécessaire pour le secteur du pétrole, du gaz naturel et du charbon minéral au Brésil
  • 11. 11 Le PNE 2050 (1) envisage l'expansion de la production et de la consommation de pétrole et de ses dérivés pour répondre à ses demandes au Brésil jusqu'en 2050, date à laquelle la chose correcte serait sa réduction avec l'abandon progressif de sa production et son remplacement dans le secteur du transport de l'essence par l'éthanol, de gazole pour le biodiesel et, dans l'industrie, de fioul pour le gaz naturel du fait qu'il s'agit de la source fossile la plus propre entre les énergies fossiles à court terme et l'hydrogène à moyen et long terme. Les dérivés du pétrole devraient être utilisés pour des usages plus nobles dans les industries de la pétrochimie et de la chimie fine. Une grande irrationalité du PNE 2050 réside également dans le fait qu'il considère l'expansion de l'offre de dérivés pétroliers et l'expansion des infrastructures de traitement de ces produits pour répondre à la demande intérieure croissante, compromettant la lutte contre le changement climatique mondial. Pour que le Brésil collabore afin de prévenir des changements climatiques catastrophiques sur notre planète, la politique énergétique durable requise pour le secteur du pétrole, du gaz naturel et du charbon minéral au Brésil devrait inclure l'adoption des mesures décrites ci-dessous : • Programmer l'abandon progressif par Petrobras de la production de dérivés pétroliers pour la production d'électricité et pour le secteur des transports et transformer Petrobras en un producteur d'énergie propre et renouvelable (solaire, éolien, alcool, biodiesel et hydrogène). • Faire en sorte que Petrobras produise des dérivés du pétrole exclusivement pour l'industrie pétrochimique et la chimie fine et maintenir la production de gaz naturel car c'est le combustible fossile le plus propre. • Réduire progressivement la consommation de pétrole et de ses dérivés au Brésil en adoptant des politiques visant à mettre en œuvre des programmes contribuant à son remplacement par d'autres ressources énergétiques. En ce sens, il faut : 1) remplacer l'essence par l'éthanol et le diesel par le biodiesel à court terme dans le secteur des transports ; 2) remplacement de l'essence et du gazole par l'hydrogène à moyen et long terme dans le secteur des transports ; 3) remplacement du fioul par le gaz naturel, la biomasse et l'hydrogène dans l'industrie ; 4) remplacement du GPL par du gaz naturel, moins polluant dans les secteurs résidentiel, commercial et tertiaire ; et 5) la fabrication d'automobiles électriques et hybrides qui fonctionnent à l'électricité et utilisent des carburants liquides. • Programmer l'abandon progressif de la production de charbon minéral à des fins énergétiques au Brésil, en le remplaçant par la briquette, qui a un pouvoir calorifique 2,5 fois supérieur au bois de chauffage et cinq fois supérieur au charbon, et est produite par un processus connu sous le nom de briquetage qui a de la sciure de bois comme matière première. • Exécuter des programmes qui contribuent à réduire la consommation de pétrole par des actions d'économie d'énergie. Ces politiques sont les suivantes : 1) produire de la vapeur et de l'électricité dans l'industrie en utilisant des systèmes de cogénération ; 2) encourager les assembleurs de voitures et de camions à accroître l'efficacité des véhicules à moteur pour économiser le carburant ; 3) développer les systèmes ferroviaires et fluviaux pour transporter des marchandises au lieu de camions ; 4) étendre le système de transport public, en particulier les transports en commun à grande capacité tels que le métro et le VLT pour réduire l'utilisation de la voiture dans les villes ; 5) restreindre l'utilisation des automobiles dans les centres et autres zones des villes ; 6) encourager la fabrication de machines et d'équipements plus efficaces pour économiser l'énergie ; et, 7) utiliser les
  • 12. 12 dérivés du pétrole à des fins non énergétiques, principalement comme matière première industrielle. 3. Conclusion En raison de ce qui précède, le Brésil et la planète dans son ensemble sont actuellement confrontés à la nécessité impérative de remplacer les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) par des sources d'énergie propres et renouvelables afin d'éviter le changement climatique catastrophique qui se produira avec le maintien du courant politique énergétique, ainsi que l'adoption de mesures d'efficacité énergétique ou d'économie d'énergie pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles. L'énergie propre concerne toutes les sources d'énergie qui n'émettent pas de substances polluantes. C'est la définition la plus basique et la plus succincte de l'énergie propre. Sa production et sa consommation sont importantes pour la protection de l'environnement et l'amélioration de la qualité de vie des personnes. Les sources d'énergie propres à utiliser de préférence sont les énergies renouvelables telles que l'hydroélectricité, le solaire, l'éolien, l'hydrogène, la géothermie, les marées, les vagues et la biomasse. Exceptionnellement, l'énergie nucléaire peut être utilisée comme source d'énergie, qui serait soumise à des restrictions en raison des risques qu'elle représente, et le gaz naturel, car c'est le combustible fossile le moins agressif pour l'environnement. Les sources d'énergie propres sont déjà une réalité dans le monde entier. L'avenir du secteur de l'énergie au Brésil et dans le monde passera nécessairement par l'utilisation de sources d'énergie propres et renouvelables. L'énergie propre et renouvelable est une alternative concrète pour faire face à la dégradation de l'environnement et à la mauvaise utilisation des ressources naturelles de la planète. L'utilisation d'énergie propre et renouvelable est, sans aucun doute, le moyen rationnel de garantir la durabilité de la planète Terre pour les générations actuelles et futures. LES RÉFÉRENCES 1. MINISTÉRIO DAS MINAS E ENERGIA. PNE 2050- Plano Nacional de Energia. Disponible sur le site Web <https://www.epe.gov.br/sites-pt/publicacoes-dados- abertos/publicacoes/PublicacoesArquivos/publicacao-227/topico- 563/Relatorio%20Final%20do%20PNE%202050.pdf>. 2. ALCOFORADO, Fernando. A política energética sustentável requerida para o Brasil. Disponible sur le site Web <file:///C:/Users/Fernando%20Alcoforado/Downloads/9251- Texto%20do%20Artigo-26098-1-10-20140129%20(1).pdf>. 3. LASHOF, D.A. & TIRPAK, D.A.orgs. Policy options for stabilizing global climate. Washington, DC: Environmental Protection Agency, 1989. 4. ALCOFORADO, Fernando. Global climate change and its solutions. Disponible sur le site Web <https://www.heraldopenaccess.us/openaccess/global-climate-change-and- its-solutions>. 5. ALCOFORADO, Fernando. Energia no mundo e no Brasil. Curitiba: Editora CRV, 2015. * Fernando Alcoforado, 83, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA, membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur (Ingénierie, Économie et Administration) et docteur en Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur d'université (Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification stratégique, de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques,
  • 13. 13 a été Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social (Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018), Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022), est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022) et How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023).