SlideShare une entreprise Scribd logo
©Tousdroitsréservés
1AndréGirard
Concept clé: GRI Inc
Gestion Réseaux Interactifs
Supporter les
changements
culturels axés
sur les résultats
FONDEMENT
GRI
André Girard
Dirigé
du haut
Exécuté
de la base
Gestion
Réseaux
Interactifs
©Tousdroitsréservés
2AndréGirard La source de l’approche Gestion des Réseaux Interactifs
(GRI) en gestion
 Chaque être vivant est construit sur la base
d’une programmation standard mais
unique à chacun qui trouve sa source dans
les gènes
 Les gènes sont souvent appelés le patron
fondamental de la construction des êtres
vivants (le «blue print»)
 L‘ADN est le support de l'information
génétique, car il est comme un livre, un plan
architectural du vivant, qui oriente, qui dicte la
construction des principaux constituants et
bâtisseurs cellulaires
©Tousdroitsréservés
3AndréGirard La source de l’approche Gestion des Réseaux Interactifs
(GRI) en gestion
J’ai regardé votre présentation powerpoint et j’en ai aussi discuté avec un
collègue physiologiste et spécialiste du cerveau. (Jean Rouat)
Les neurosciences sont en pleine révolution et changements. Plusieurs
vues sur le fonctionnement du cerveau qui étaient véhiculées il y a
quelques années ne sont plus valables. On s’aperçoit qu’il est de moins en
moins pertinent d’établir des « cartes » du cerveau. Plusieurs fonctions qui
sont attribuées de façon classique à certaines zones du cerveau sont en
fait le résultat du travail conjoint de plusieurs zones cérébrales qui
travaillent collectivement. Un exemple classique est l’écoute d’un texte où
le système visuel travaille conjointement avec le système auditif pour
analyser le contenu sémantique alors qu’il n’y a aucune stimulation
visuelle. Un autre exemple est qu’en fait on ne peut pas différencier si
aisément les deux hémisphères qui sont très fortement connectées entre
elles par les fibres du corps calleux. Ainsi une fonction qui semble activer
principalement des neurones dans l’hémisphère droite nécessite en fait de
travailler avec d’autres groupes de neurones de l’autre hémisphère.
©Tousdroitsréservés
4AndréGirard La source de l’approche Gestion des Réseaux Interactifs
(GRI) en gestion
 Chaque être vivant est construit sur la base
d’une programmation standard mais
unique à chacun qui trouve sa source dans
les gènes
 Les gènes sont souvent appelés le patron
fondamental de la construction des êtres
vivants (le «blue print»)
 L‘ADN est le support de l'information
génétique, car il est comme un livre, un plan
architectural du vivant, qui oriente, qui dicte la
construction des principaux constituants et
bâtisseurs cellulaires
©Tousdroitsréservés
5AndréGirard
 Les définitions importantes: les êtres humains
 Qu'est-ce que l'ADN?
 L’ADN (ou acide désoxyribonucléique) est une longue
chaîne de petites molécules attachées les unes à la suite des
autres, comme des maillons en double hélice
 Qu'est-ce qu'un gène?
 Un gène est une portion d'ADN qui contient toute la recette
d’assemblage d’une protéine. Ce sont les protéines qui font
l’essentiel du travail dans l'organisme et les gènes permettent
leur reproduction de génération en génération.
 Qu’est-ce qu’un chromosome?
 C’est l’assemblage ADN et squelette de protéines qu'on
appelle chromosome
 La somme de ces 3 éléments élaborent la structure de base des
cellules d’un être vivant
 http://www.genetique-medicale.fr/la-genetique-l-
essentiel/les-notions-cles-de-la-genetique/article/les-
notions-cles-de-la-genetique-medicale
©Tousdroitsréservés
6AndréGirard
L’ADN confère à chaque être humain sa singularité
 Comme unité fondamentale des êtres humains,
un gène dicte à chacune des cellules quoi et
quand agir pour la former que ce soit de cellules
d’os, de peau etc….
 Pour rendre ce «dictat» unique et pour rendre
cela le plus simple possible pour les fins du
modèle de gestion GRI (Gestion des Réseaux
Interactifs) on peut écrire que le programme
s’élabore ainsi
 On peut assumer qu’un certain nombre de
gènes sont actifs dans l’élaboration des
protéines selon un patron SINGULIER basé
sur les aspects physiques et héréditaires
 C’est donc la source de notre singularité
©Tousdroitsréservés
7AndréGirard
L’ADN confère à chaque être humain sa singularité
 Autres données reliées au génôme humain qui sont
utilisées dans l’analogie pour le modèle de gestion
GRI
 On estime à 35000 le nombre de gènes disposés
le long de ces molécules (selon les publications dans
Internet, ça varie de 27 à 35000)
 Si on calculait le nombre de combinaisons possibles de
cerveaux différents sur la base génétique, on arriverait à un
chiffre astronomique qui ne fera pas l’objet de plus
d’explications ici
 PRB (Publication Research Bureau de Washington) prétend
que 108 milliards d’êtres humains ont vécu sur la Terre à
ce jour
 Ces deux derniers paragraphes amènent à considérer
qu’un infime pourcentage d’êtres singuliers potentiels
ont été créé et vécu jusqu’à ce jour
©Tousdroitsréservés
8AndréGirard
L’ADN et GRI comme approche analogique
 Le but de l’analogie du modèle de gestion GRI avec la
génétique est d’associer la SINGULARITÉ d’un
individu à sa manière spécifique d’être
 Les gènes prescrivent l’aspect physique de notre
corps
 Les gènes prescrivent aussi l’aspect héréditaire
 La somme de ces deux propriétés rend l’analogie
fondamentale car, dès la source de notre existence,
son enseignement prescrit
 La considération de l’aspect matériel de ce qu’on
est
 La considération de l’aspect intrinsèque de qui on
est et comment on fait
©Tousdroitsréservés
9AndréGirard
L’ADN et GRI comme approche analogique
 Par extension, GRI élargit la singularité
individuelle à la singularité d’un sous
groupe, d’un groupe, d’une organisation
 C’est une affirmation qui est proposée
autant pour des organisations à but lucratif
que pour des organisations du type OSBL
(organisation sans but lucratif) ou encore
pour sa famille
 L’approche GRI bâtit l’ensemble des composantes
de gestion à partir de ce fondement dans
l’application selon les singularités rencontrées
NB. GRI ne prétend à aucune expertise dans le domaine scientifique de la
neurologie mais une connaissance minimale permettant de défiler des
conséquences en gestion de ce qui est reconnu comme spécifique à chacun
©Tousdroitsréservés
10AndréGirard
L’ADN confère à chaque être humain sa singularité
 L’approche GRI traduit le fondement pré-expliqué en cerveau pour
l’appliquer d’une manière pragmatique
©Tousdroitsréservés
11AndréGirard
Association GRI et cerveau
 La singularité par la nature même de la génétique origine
du cerveau et la neurologie enseigne que
 Le rationnel (le hard) siège dans le cerveau gauche
 Le rationnel contrôle l’aspect physique, moteur
 la culture (le soft) siège dans le cerveau droit
 La culture contrôle l’aspect sensoriel,
comportemental. Le cerveau droit est aussi le
domaine cognitif
©Tousdroitsréservés
12AndréGirard
Association GRI et cerveau
 En corollaire pour appliquer cette notion à la gestion il
faut distinguer les éléments qui appartiennent à l’un ou
l’autre côté
 GRI (Gestion Réseau Interactif) a élaboré 4 zones
bien distinctes respectant les principes
généralement reconnus ci-haut
 Côté gauche = côté rationnel
 C’est le siège de deux domaines: les structures, les
systèmes / procédures/ processus rationnels
 Côté droit = côté culturel
 C’est le siège de deux domaines: les aspects linéaires
de la culture et la singularité dans nos processus
interactifs
 C’est ce dernier aspect qui fait la richesse de l’être
humain car on peut bâtir sur le fait que chacun apporte
une PARTICULARITÉ inégalée
©Tousdroitsréservés
13AndréGirard
Conséquences pour une organisation ou pour soi-même
 Le concept implique l’élaboration de LA
MOLECULE ADN DE SON ORGANISATION par
 La décision sur quels éléments, quels gènes, les plus
critiques, nous bâtirons notre organisation
 Ces éléments incluront, par exemple
 Organisation, systèmes
 Ressources: matérielles, humaines,
informationnelles
 Sa singularité stratégique
 Sa singularité sur la façon de faire et
particulièrement les interactions internes et
externes (domaine tactique)
Lien entre neurones
Lien entre personnes ..
Lien entre les éléments d’une structure
©Tousdroitsréservés
14AndréGirard
Etat générique du management d’aujourd’hui
 Le domaine de la gestion est dominé aujourd’hui par 3
grandes tendances structurelles
 La complexité
 La vitesse
 L’accélération
 Malgré des efforts créatifs, singuliers et constants, on a
pas réussi à contrebalancer le rythme du chaos généré
par ces trois éléments combinés
 La gestion d’aujourd’hui continue de constater du
clivage, hiérarchiquement et horizontalement, par
l’emphase sur les systèmes et la technologie,
certes fondamentale à notre évolution
 En d’autres mots, la rigueur requise dans la gestion
de son processus singulier, donc humain, est à
améliorer Lien entre neurones
Lien entre personnes ..
Lien entre les éléments d’une structure
©Tousdroitsréservés
15AndréGirard
Etat générique du management d’aujourd’hui
 La partie tactique où la singularité trouve son point
culminant à cause de la synergie et de la nécessité de
flux SINGULIER a été laissée pour compte
 On pourrait élaborer grandement sur cette description
dans l’écriture d’une thèse et ainsi associer comment
l’approche GRI représente un pas en avant pour
contrebalancer l’énergie du rythme de chaos
Lien entre neurones
Lien entre personnes ..
Lien entre les éléments d’une structure
©Tousdroitsréservés
16AndréGirard MODÈLE DE RÉFÉRENCE représentant les côtés droit et gauche
du cerveau en 4 parties à l’échelle d’une organisation
CulturelRationnel
• Organisation
• Fonctions
•Divisions
•Services partagés
• Processus de VA
produits / services
•Équipes
•Valeurs corpo
•Habiletés et formation
•Coaching
•Facteurs de succès
•Dévelop. du personnel
•Sessions de motivation
•Utiliser sa spécificité &
accélérer changements
•Respecter les
“patterns” de fonctionne
•Développer ICPP’s
aux goulots
•Cartographier les
comportements
tactiques en processus
Structure
Aspect
« singularité »
Aspect
« linéaire »
•Initiatives centralisées
•Systèmes intégrés
•Connectivité des
systèmes
• Processus rationnels
•Mesures / ICP’s
•Évaluation Personnel
Procédures/
Systèmes
©Tousdroitsréservés
17AndréGirard MODÈLE DE RÉFÉRENCE représentant les côtés droit et gauche
du cerveau en 4 parties à l’échelle d’une organisation
•Utilisation spécificité et
accélérer changements
•Respecter les “patterns”
de fonctions
•Développer FAC, charte
tactique mesures
•Développer ICCP’s
aux goulots
•Cartographier les
comportements tactiques
Aspect
« singularité »
Aspect
« linéaire »
Procédure/
Systèmes
Structure
 RÉSEAU
INTERACTIF
©Tousdroitsréservés
18AndréGirard
Une approche de développement personnalisé
training
Structure org reconnaissance
Rémunération
bonus
Produits /services
Services partagés
COPQ
équipements
formationR &D
6 sigmas
Lean sigma
Amélioration continue
Ré-ingénierie
Facteurs de succès
vision
évaluation
technologie
Environnement
socio x
skills
stratégies
Valeurs corpo
qualité
Systèmes intégrés
Syst info, communic
Singularité indivuelle
Singularité organisation
Patterns comportementauxFlux d’activités critiques
Processus interactifs
ICPP’s
ICP’s
objectifs
Systèmes règlementés
Eléments cerveau
gauche et de la culture
rationnelle du droit
Eléments cerveau droit
Elémentsdegestionstrat.&opér.
Eléments de gestion de la singularité
Conceptuellement, on pourrait, des 30000 gènes, faire une liste potentiel de
3000 éléments de gestion pour montrer l’envergure des possibilités mais ce
ne serait pas très utile en pratique. Cependant quand on aurait priorisé nos
éléments on pourrait valider si on s’est suffisamment forcé les méninges
©Tousdroitsréservés
19AndréGirard
Quelques explications sur le modèle à l’application
 La partie rationnelle se décide sur la base de tous les
«gènes potentiels» que le ou les décideur(s) connaissent
et qui correspondent à sa spécificité
 Ce sont les exemples potentiels dans la partie du haut
du graphique
 La partie culturelle se traduit par les gènes potentiels de
sa spécificité culturelle (plus soft)
 Ce sont les exemples dans la partie du bas du
graphique
 Remarquer que la zone du bas est moins importante en
surface que la partie du haut et c’est voulu
 En pratique, l’écart structurel est que cette partie qui
devrait occuper environ 20% du temps de gestion n’en
occupe que quelques pourcents
Lien entre neurones
Lien entre personnes ..
Lien entre les éléments d’une structure
©Tousdroitsréservés
20AndréGirard
Généralités
 Ce concept a été élaboré il y a environ 20 ans
 Je l’applique autant à des individus qu’à des
organisations
 Je l’ai fait évoluer, de cas en cas («étudies, pratiques,
apprends») pour arriver aujourd’hui
 A une approche mature qui intègre d’autres
approches connues
 Avec un coffre d’outils adéquat (toujours en
développement)
 Avec des résultats répétitifs
 Je ne l’ai jamais publié mais…. Je ne veux pas travailler
seul….
 Pour l’instant, j’en ai fait un vidéo pour l’enseignement
Lien entre neurones
Lien entre personnes ..
Lien entre les éléments d’une structure
©Tousdroitsréservés
21AndréGirard
Evolution 2011 – EC Approved
Effective and engrained account management
 Proactively address customer needs and
drivers, regionally and globally
 Engrain Account Management culture at all
levels of the organization
 Part of our DNA
 Leverage success
 Consistent, proven approach
 Exploit existing tools and processes through a single
approach
 Optimize resources
 Develop challengers with a group perspective
 Leverage existing support team to minimize cost
 Address resource constraints
NB. Cas ABB que j’avais à gérer

Contenu connexe

Tendances

Sommes-nous aptes à gérer un monde VUCA
Sommes-nous aptes à gérer un monde VUCASommes-nous aptes à gérer un monde VUCA
Sommes-nous aptes à gérer un monde VUCA
Philippe Vallat
 
Agilité, une histoire de flou
Agilité, une histoire de flouAgilité, une histoire de flou
Agilité, une histoire de flou
Christophe Keromen
 
Agilité & culture d’entreprise
Agilité & culture d’entrepriseAgilité & culture d’entreprise
Agilité & culture d’entreprise
Christophe Keromen
 
L'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien Thouvenin
L'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien ThouveninL'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien Thouvenin
L'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien Thouvenin
Goood!
 
Entre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien Thouvenin
Entre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien ThouveninEntre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien Thouvenin
Entre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien Thouvenin
Goood!
 
Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?
Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?
Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?
Christophe Keromen
 
Webinaire supervision des agilistes : c'est la rentrée ! (2021-09-07)
Webinaire supervision des agilistes  : c'est la rentrée ! (2021-09-07)Webinaire supervision des agilistes  : c'est la rentrée ! (2021-09-07)
Webinaire supervision des agilistes : c'est la rentrée ! (2021-09-07)
Christophe Keromen
 
Faire preuve d'agilité dans son organisation
Faire preuve d'agilité dans son organisation Faire preuve d'agilité dans son organisation
Faire preuve d'agilité dans son organisation
Camille Coste
 
Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)
Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)
Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)
Christophe Keromen
 
De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...
De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...
De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...
Claude Emond
 
Management 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structures
Management 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structuresManagement 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structures
Management 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structures
Cecile Auret
 
Apprendre pour la performance et le bien-être
Apprendre pour la performance et le bien-êtreApprendre pour la performance et le bien-être
Apprendre pour la performance et le bien-êtrePyxis Technologies
 
30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint
30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint
30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint
Christophe Keromen
 
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 foisLe facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
Christophe Keromen
 
Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...
Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...
Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...
shapers.xyz
 

Tendances (15)

Sommes-nous aptes à gérer un monde VUCA
Sommes-nous aptes à gérer un monde VUCASommes-nous aptes à gérer un monde VUCA
Sommes-nous aptes à gérer un monde VUCA
 
Agilité, une histoire de flou
Agilité, une histoire de flouAgilité, une histoire de flou
Agilité, une histoire de flou
 
Agilité & culture d’entreprise
Agilité & culture d’entrepriseAgilité & culture d’entreprise
Agilité & culture d’entreprise
 
L'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien Thouvenin
L'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien ThouveninL'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien Thouvenin
L'agilité c'est aussi pour le CODIR par Céline Stauder et Damien Thouvenin
 
Entre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien Thouvenin
Entre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien ThouveninEntre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien Thouvenin
Entre le marteau et l'enclume de l'agilité : le manager par Damien Thouvenin
 
Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?
Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?
Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?
 
Webinaire supervision des agilistes : c'est la rentrée ! (2021-09-07)
Webinaire supervision des agilistes  : c'est la rentrée ! (2021-09-07)Webinaire supervision des agilistes  : c'est la rentrée ! (2021-09-07)
Webinaire supervision des agilistes : c'est la rentrée ! (2021-09-07)
 
Faire preuve d'agilité dans son organisation
Faire preuve d'agilité dans son organisation Faire preuve d'agilité dans son organisation
Faire preuve d'agilité dans son organisation
 
Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)
Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)
Célébrons les Transformations agiles et systémiques (v1)
 
De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...
De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...
De Donald Rumsfeld à Petit Gibus : Comprendre et gérer le risque et l'incerti...
 
Management 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structures
Management 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structuresManagement 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structures
Management 3.0 synthèse en Français - Vue 5, Développer les structures
 
Apprendre pour la performance et le bien-être
Apprendre pour la performance et le bien-êtreApprendre pour la performance et le bien-être
Apprendre pour la performance et le bien-être
 
30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint
30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint
30 ans d'agilité : l'eXtreme Booksprint
 
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 foisLe facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
 
Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...
Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...
Manager dans la complexité, réflexion à l'usage des dirigeants. Dominique Gen...
 

Similaire à Concept GRI

Methodo retex appqs enac juin 2010
Methodo retex appqs  enac juin 2010Methodo retex appqs  enac juin 2010
Methodo retex appqs enac juin 2010
ivan06
 
Piliers, principes, outils gri
Piliers, principes, outils griPiliers, principes, outils gri
Piliers, principes, outils gri
André Girard
 
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUEINTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
Babacar LO
 
Gagneren efficacite
Gagneren efficaciteGagneren efficacite
Gagneren efficacite
Allen ROHR
 
Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...
Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...
Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...
Perrein Jean-Pascal
 
Inria - Rapport annuel 2010
Inria -  Rapport annuel 2010Inria -  Rapport annuel 2010
Inria - Rapport annuel 2010
Inria
 
L'intelligence organisationnelle
L'intelligence organisationnelleL'intelligence organisationnelle
L'intelligence organisationnelleAllen ROHR
 
Ulg cours 5 rh et sécurité
 Ulg cours 5 rh et  sécurité  Ulg cours 5 rh et  sécurité
Ulg cours 5 rh et sécurité
Prof. Jacques Folon (Ph.D)
 

Similaire à Concept GRI (10)

Methodo retex appqs enac juin 2010
Methodo retex appqs  enac juin 2010Methodo retex appqs  enac juin 2010
Methodo retex appqs enac juin 2010
 
Piliers, principes, outils gri
Piliers, principes, outils griPiliers, principes, outils gri
Piliers, principes, outils gri
 
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUEINTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
 
Gagneren efficacite
Gagneren efficaciteGagneren efficacite
Gagneren efficacite
 
Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...
Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...
Patch work sur la gouvernance de l'information, complexe ou compliquée ? - Ou...
 
Inria - Rapport annuel 2010
Inria -  Rapport annuel 2010Inria -  Rapport annuel 2010
Inria - Rapport annuel 2010
 
L'intelligence organisationnelle
L'intelligence organisationnelleL'intelligence organisationnelle
L'intelligence organisationnelle
 
071 facteur humain
071   facteur humain071   facteur humain
071 facteur humain
 
Mind mapping-et-efficacite-cognitive
Mind mapping-et-efficacite-cognitiveMind mapping-et-efficacite-cognitive
Mind mapping-et-efficacite-cognitive
 
Ulg cours 5 rh et sécurité
 Ulg cours 5 rh et  sécurité  Ulg cours 5 rh et  sécurité
Ulg cours 5 rh et sécurité
 

Concept GRI

  • 1. ©Tousdroitsréservés 1AndréGirard Concept clé: GRI Inc Gestion Réseaux Interactifs Supporter les changements culturels axés sur les résultats FONDEMENT GRI André Girard Dirigé du haut Exécuté de la base Gestion Réseaux Interactifs
  • 2. ©Tousdroitsréservés 2AndréGirard La source de l’approche Gestion des Réseaux Interactifs (GRI) en gestion  Chaque être vivant est construit sur la base d’une programmation standard mais unique à chacun qui trouve sa source dans les gènes  Les gènes sont souvent appelés le patron fondamental de la construction des êtres vivants (le «blue print»)  L‘ADN est le support de l'information génétique, car il est comme un livre, un plan architectural du vivant, qui oriente, qui dicte la construction des principaux constituants et bâtisseurs cellulaires
  • 3. ©Tousdroitsréservés 3AndréGirard La source de l’approche Gestion des Réseaux Interactifs (GRI) en gestion J’ai regardé votre présentation powerpoint et j’en ai aussi discuté avec un collègue physiologiste et spécialiste du cerveau. (Jean Rouat) Les neurosciences sont en pleine révolution et changements. Plusieurs vues sur le fonctionnement du cerveau qui étaient véhiculées il y a quelques années ne sont plus valables. On s’aperçoit qu’il est de moins en moins pertinent d’établir des « cartes » du cerveau. Plusieurs fonctions qui sont attribuées de façon classique à certaines zones du cerveau sont en fait le résultat du travail conjoint de plusieurs zones cérébrales qui travaillent collectivement. Un exemple classique est l’écoute d’un texte où le système visuel travaille conjointement avec le système auditif pour analyser le contenu sémantique alors qu’il n’y a aucune stimulation visuelle. Un autre exemple est qu’en fait on ne peut pas différencier si aisément les deux hémisphères qui sont très fortement connectées entre elles par les fibres du corps calleux. Ainsi une fonction qui semble activer principalement des neurones dans l’hémisphère droite nécessite en fait de travailler avec d’autres groupes de neurones de l’autre hémisphère.
  • 4. ©Tousdroitsréservés 4AndréGirard La source de l’approche Gestion des Réseaux Interactifs (GRI) en gestion  Chaque être vivant est construit sur la base d’une programmation standard mais unique à chacun qui trouve sa source dans les gènes  Les gènes sont souvent appelés le patron fondamental de la construction des êtres vivants (le «blue print»)  L‘ADN est le support de l'information génétique, car il est comme un livre, un plan architectural du vivant, qui oriente, qui dicte la construction des principaux constituants et bâtisseurs cellulaires
  • 5. ©Tousdroitsréservés 5AndréGirard  Les définitions importantes: les êtres humains  Qu'est-ce que l'ADN?  L’ADN (ou acide désoxyribonucléique) est une longue chaîne de petites molécules attachées les unes à la suite des autres, comme des maillons en double hélice  Qu'est-ce qu'un gène?  Un gène est une portion d'ADN qui contient toute la recette d’assemblage d’une protéine. Ce sont les protéines qui font l’essentiel du travail dans l'organisme et les gènes permettent leur reproduction de génération en génération.  Qu’est-ce qu’un chromosome?  C’est l’assemblage ADN et squelette de protéines qu'on appelle chromosome  La somme de ces 3 éléments élaborent la structure de base des cellules d’un être vivant  http://www.genetique-medicale.fr/la-genetique-l- essentiel/les-notions-cles-de-la-genetique/article/les- notions-cles-de-la-genetique-medicale
  • 6. ©Tousdroitsréservés 6AndréGirard L’ADN confère à chaque être humain sa singularité  Comme unité fondamentale des êtres humains, un gène dicte à chacune des cellules quoi et quand agir pour la former que ce soit de cellules d’os, de peau etc….  Pour rendre ce «dictat» unique et pour rendre cela le plus simple possible pour les fins du modèle de gestion GRI (Gestion des Réseaux Interactifs) on peut écrire que le programme s’élabore ainsi  On peut assumer qu’un certain nombre de gènes sont actifs dans l’élaboration des protéines selon un patron SINGULIER basé sur les aspects physiques et héréditaires  C’est donc la source de notre singularité
  • 7. ©Tousdroitsréservés 7AndréGirard L’ADN confère à chaque être humain sa singularité  Autres données reliées au génôme humain qui sont utilisées dans l’analogie pour le modèle de gestion GRI  On estime à 35000 le nombre de gènes disposés le long de ces molécules (selon les publications dans Internet, ça varie de 27 à 35000)  Si on calculait le nombre de combinaisons possibles de cerveaux différents sur la base génétique, on arriverait à un chiffre astronomique qui ne fera pas l’objet de plus d’explications ici  PRB (Publication Research Bureau de Washington) prétend que 108 milliards d’êtres humains ont vécu sur la Terre à ce jour  Ces deux derniers paragraphes amènent à considérer qu’un infime pourcentage d’êtres singuliers potentiels ont été créé et vécu jusqu’à ce jour
  • 8. ©Tousdroitsréservés 8AndréGirard L’ADN et GRI comme approche analogique  Le but de l’analogie du modèle de gestion GRI avec la génétique est d’associer la SINGULARITÉ d’un individu à sa manière spécifique d’être  Les gènes prescrivent l’aspect physique de notre corps  Les gènes prescrivent aussi l’aspect héréditaire  La somme de ces deux propriétés rend l’analogie fondamentale car, dès la source de notre existence, son enseignement prescrit  La considération de l’aspect matériel de ce qu’on est  La considération de l’aspect intrinsèque de qui on est et comment on fait
  • 9. ©Tousdroitsréservés 9AndréGirard L’ADN et GRI comme approche analogique  Par extension, GRI élargit la singularité individuelle à la singularité d’un sous groupe, d’un groupe, d’une organisation  C’est une affirmation qui est proposée autant pour des organisations à but lucratif que pour des organisations du type OSBL (organisation sans but lucratif) ou encore pour sa famille  L’approche GRI bâtit l’ensemble des composantes de gestion à partir de ce fondement dans l’application selon les singularités rencontrées NB. GRI ne prétend à aucune expertise dans le domaine scientifique de la neurologie mais une connaissance minimale permettant de défiler des conséquences en gestion de ce qui est reconnu comme spécifique à chacun
  • 10. ©Tousdroitsréservés 10AndréGirard L’ADN confère à chaque être humain sa singularité  L’approche GRI traduit le fondement pré-expliqué en cerveau pour l’appliquer d’une manière pragmatique
  • 11. ©Tousdroitsréservés 11AndréGirard Association GRI et cerveau  La singularité par la nature même de la génétique origine du cerveau et la neurologie enseigne que  Le rationnel (le hard) siège dans le cerveau gauche  Le rationnel contrôle l’aspect physique, moteur  la culture (le soft) siège dans le cerveau droit  La culture contrôle l’aspect sensoriel, comportemental. Le cerveau droit est aussi le domaine cognitif
  • 12. ©Tousdroitsréservés 12AndréGirard Association GRI et cerveau  En corollaire pour appliquer cette notion à la gestion il faut distinguer les éléments qui appartiennent à l’un ou l’autre côté  GRI (Gestion Réseau Interactif) a élaboré 4 zones bien distinctes respectant les principes généralement reconnus ci-haut  Côté gauche = côté rationnel  C’est le siège de deux domaines: les structures, les systèmes / procédures/ processus rationnels  Côté droit = côté culturel  C’est le siège de deux domaines: les aspects linéaires de la culture et la singularité dans nos processus interactifs  C’est ce dernier aspect qui fait la richesse de l’être humain car on peut bâtir sur le fait que chacun apporte une PARTICULARITÉ inégalée
  • 13. ©Tousdroitsréservés 13AndréGirard Conséquences pour une organisation ou pour soi-même  Le concept implique l’élaboration de LA MOLECULE ADN DE SON ORGANISATION par  La décision sur quels éléments, quels gènes, les plus critiques, nous bâtirons notre organisation  Ces éléments incluront, par exemple  Organisation, systèmes  Ressources: matérielles, humaines, informationnelles  Sa singularité stratégique  Sa singularité sur la façon de faire et particulièrement les interactions internes et externes (domaine tactique) Lien entre neurones Lien entre personnes .. Lien entre les éléments d’une structure
  • 14. ©Tousdroitsréservés 14AndréGirard Etat générique du management d’aujourd’hui  Le domaine de la gestion est dominé aujourd’hui par 3 grandes tendances structurelles  La complexité  La vitesse  L’accélération  Malgré des efforts créatifs, singuliers et constants, on a pas réussi à contrebalancer le rythme du chaos généré par ces trois éléments combinés  La gestion d’aujourd’hui continue de constater du clivage, hiérarchiquement et horizontalement, par l’emphase sur les systèmes et la technologie, certes fondamentale à notre évolution  En d’autres mots, la rigueur requise dans la gestion de son processus singulier, donc humain, est à améliorer Lien entre neurones Lien entre personnes .. Lien entre les éléments d’une structure
  • 15. ©Tousdroitsréservés 15AndréGirard Etat générique du management d’aujourd’hui  La partie tactique où la singularité trouve son point culminant à cause de la synergie et de la nécessité de flux SINGULIER a été laissée pour compte  On pourrait élaborer grandement sur cette description dans l’écriture d’une thèse et ainsi associer comment l’approche GRI représente un pas en avant pour contrebalancer l’énergie du rythme de chaos Lien entre neurones Lien entre personnes .. Lien entre les éléments d’une structure
  • 16. ©Tousdroitsréservés 16AndréGirard MODÈLE DE RÉFÉRENCE représentant les côtés droit et gauche du cerveau en 4 parties à l’échelle d’une organisation CulturelRationnel • Organisation • Fonctions •Divisions •Services partagés • Processus de VA produits / services •Équipes •Valeurs corpo •Habiletés et formation •Coaching •Facteurs de succès •Dévelop. du personnel •Sessions de motivation •Utiliser sa spécificité & accélérer changements •Respecter les “patterns” de fonctionne •Développer ICPP’s aux goulots •Cartographier les comportements tactiques en processus Structure Aspect « singularité » Aspect « linéaire » •Initiatives centralisées •Systèmes intégrés •Connectivité des systèmes • Processus rationnels •Mesures / ICP’s •Évaluation Personnel Procédures/ Systèmes
  • 17. ©Tousdroitsréservés 17AndréGirard MODÈLE DE RÉFÉRENCE représentant les côtés droit et gauche du cerveau en 4 parties à l’échelle d’une organisation •Utilisation spécificité et accélérer changements •Respecter les “patterns” de fonctions •Développer FAC, charte tactique mesures •Développer ICCP’s aux goulots •Cartographier les comportements tactiques Aspect « singularité » Aspect « linéaire » Procédure/ Systèmes Structure  RÉSEAU INTERACTIF
  • 18. ©Tousdroitsréservés 18AndréGirard Une approche de développement personnalisé training Structure org reconnaissance Rémunération bonus Produits /services Services partagés COPQ équipements formationR &D 6 sigmas Lean sigma Amélioration continue Ré-ingénierie Facteurs de succès vision évaluation technologie Environnement socio x skills stratégies Valeurs corpo qualité Systèmes intégrés Syst info, communic Singularité indivuelle Singularité organisation Patterns comportementauxFlux d’activités critiques Processus interactifs ICPP’s ICP’s objectifs Systèmes règlementés Eléments cerveau gauche et de la culture rationnelle du droit Eléments cerveau droit Elémentsdegestionstrat.&opér. Eléments de gestion de la singularité Conceptuellement, on pourrait, des 30000 gènes, faire une liste potentiel de 3000 éléments de gestion pour montrer l’envergure des possibilités mais ce ne serait pas très utile en pratique. Cependant quand on aurait priorisé nos éléments on pourrait valider si on s’est suffisamment forcé les méninges
  • 19. ©Tousdroitsréservés 19AndréGirard Quelques explications sur le modèle à l’application  La partie rationnelle se décide sur la base de tous les «gènes potentiels» que le ou les décideur(s) connaissent et qui correspondent à sa spécificité  Ce sont les exemples potentiels dans la partie du haut du graphique  La partie culturelle se traduit par les gènes potentiels de sa spécificité culturelle (plus soft)  Ce sont les exemples dans la partie du bas du graphique  Remarquer que la zone du bas est moins importante en surface que la partie du haut et c’est voulu  En pratique, l’écart structurel est que cette partie qui devrait occuper environ 20% du temps de gestion n’en occupe que quelques pourcents Lien entre neurones Lien entre personnes .. Lien entre les éléments d’une structure
  • 20. ©Tousdroitsréservés 20AndréGirard Généralités  Ce concept a été élaboré il y a environ 20 ans  Je l’applique autant à des individus qu’à des organisations  Je l’ai fait évoluer, de cas en cas («étudies, pratiques, apprends») pour arriver aujourd’hui  A une approche mature qui intègre d’autres approches connues  Avec un coffre d’outils adéquat (toujours en développement)  Avec des résultats répétitifs  Je ne l’ai jamais publié mais…. Je ne veux pas travailler seul….  Pour l’instant, j’en ai fait un vidéo pour l’enseignement Lien entre neurones Lien entre personnes .. Lien entre les éléments d’une structure
  • 21. ©Tousdroitsréservés 21AndréGirard Evolution 2011 – EC Approved Effective and engrained account management  Proactively address customer needs and drivers, regionally and globally  Engrain Account Management culture at all levels of the organization  Part of our DNA  Leverage success  Consistent, proven approach  Exploit existing tools and processes through a single approach  Optimize resources  Develop challengers with a group perspective  Leverage existing support team to minimize cost  Address resource constraints NB. Cas ABB que j’avais à gérer