SlideShare une entreprise Scribd logo
Direction des études économiques
Point de conjoncture
Janvier 2018
12 janvier 2018 Olivier Redoulès et Anthony Benhamou
2
3
L’essentiel :
• La reprise conjoncturelle se confirme, autour de 2% de croissance, mais ne permet
pas de rattraper le décrochage structurel de l’économie française.
• Le potentiel de rattrapage, pour revenir à la tendance de PIB de long terme,
constitue un gisement de croissance considérable.
• L’année 2018 ouvre une fenêtre de tir exceptionnelle pour consolider la reprise et
améliorer les fondamentaux de l’économie par une politique de l’offre ambitieuse.
1/ Une embellie conjoncturelle qui ne doit pas masquer le décrochage de l’économie française
La reprise de la croissance en France se confirme, à un rythme moyen de 2 % par an à court terme.
Les dernières enquêtes de conjoncture (INSEE, PMI), indiquent un climat des affaires au plus haut
depuis 2008 et qui se rapproche des sommets du début des années 2000. Les prévisions de croissance,
revues à la hausse à plusieurs reprises ces derniers mois, inscrivent un rythme de progression du PIB
de l’ordre de 2 % par an. Les commentaires repris dans la presse font état d’une vague d’optimisme
jamais vue depuis longtemps.
Mais le PIB de la France a décroché par rapport à sa tendance passée. Le cycle économique fait
fluctuer le PIB autour de sa tendance de long terme (le « PIB potentiel ») qui est déterminée par les
facteurs de production de l’économie (capital, travail et progrès technologique, pour reprendre la
décomposition la plus usuelle). Le PIB de la France n’a pas retrouvé sa trajectoire d’avant crise de 2008,
qui a marqué une chute durable du niveau et de la croissance de la production. Le PIB est actuellement
inférieur d’environ 15 % au niveau qui aurait dû être le sien si la croissance avait suivi sa tendance
d’avant crise ; en 2030, l’écart montera à 25 %, si l’on retient les estimations de croissance du PIB
potentiel de la DG Trésor (autour de 1,25 % par an).
Note du graphique : La courbe de tendance suit la formule y (t+1) = y(t) * (1 + g) où g est le taux de
croissance moyen sur la période 1988 – 2008, qui vaut environ 2,3 % ; les données de PIB sont exprimées
en volume, en base 1988 = 100. La projection est construite en prenant un taux de croissance de 1,8 %
par an pour les années 2018 et 2019 (moyenne des prévisions disponibles), puis de 1,25 % par an à
partir de 2020 (taux de croissance potentielle estimé par la DG Trésor en septembre 2017).
100
120
140
160
180
200
220
240
1988
1989
1990
1991
1993
1994
1995
1996
1998
1999
2000
2001
2003
2004
2005
2006
2008
2009
2010
2011
2013
2014
2015
2016
2018
2019
2020
2021
2023
2024
2025
2026
2028
- 15 % en 2018
- 25 % en 2030
Dynamique tendancielle du PIB avant crise
PIB observé, base 100 = 1988, prolongée par les
prévisions disponibles puis le taux de croissance
potentielle
Après 2008, le PIB observé a décroché par rapport à sa tendance avant crise ; au cours des
prochaines années, cette divergence s’accentuerait.
Source : INSEE (Comptes Nationaux), DG-Trésor (Trésor Eco n° 206, La croissance potentielle en France), calculs MEDEF
4
Ce décrochage, en niveau et en croissance, par rapport à la tendance d’avant crise, est plus marqué
que dans d’autres pays. A titre de comparaison, plusieurs pays dont les Etats-Unis, la Suède,
l’Allemagne se rapprochent de leur tendance de PIB d’avant crise et du plein emploi, alors même que
le choc de 2008 y a été parfois plus brutal. L’Espagne et le Portugal, particulièrement touchés par la
crise de la zone euro, connaissent eux aussi un rattrapage plus dynamique que la France.
2/ Un potentiel de rattrapage considérable à condition de mobiliser l’offre
Le diagnostic d’un déficit de compétitivité et d’une offre contrainte reste entier malgré la reprise.
Cinq ans après le rapport Gallois, la France continue de perdre tendanciellement des parts de marché
par rapport à ses partenaires européens (Allemagne en tête, mais aussi l’Espagne et l’Italie). Le déficit
commercial a atteint 5,7 milliards d'euros sur le seul mois de novembre, 59,7 milliards d'euros au cours
des onze premiers mois de l'année 2017, selon les Douanes. La conjonction d’un déficit commercial et
d’un niveau de chômage élevé vont dans le sens d’un déficit de compétitivité qui freine le potentiel de
l’économie : la demande est là mais l’offre nationale ne suit pas car elle n’est pas assez compétitive.
Un gisement de croissance important, qui reste à mobiliser. Le potentiel de rattrapage est important
sur l’ensemble des facteurs de production (travail, capital, technologie), mais c’est sur le facteur travail
qu’il est le plus apparent. Le niveau relativement élevé du taux de chômage (9,7 % de la population
active au troisième trimestre 2017 selon l’INSEE) est une mesure de capacités de production
supplémentaires mobilisables, notamment lorsqu’il est comparé aux niveaux observables en
Allemagne, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis : dans ces trois pays il est passé sous la barre des 5 %.
Les autres indicateurs de mobilisation de l’offre de travail (taux d’emploi, taux d’activité, etc.)
renforcent le diagnostic d’une sous-mobilisation significative du marché du travail et donc d’un
gisement de croissance à ce niveau.
3/ Une fenêtre d’opportunité étroite pour sortir de l’ornière
La période actuelle est extrêmement favorable pour l’ensemble des paramètres de la politique
économique car elle combine :
- un retour de la croissance, à la fois en France, en Europe et au niveau mondial, qui se traduit par
des bénéfices multiples : hausse des recettes budgétaires, amélioration du pouvoir d’achat des
ménages et de l’emploi, remplissage des carnets de commandes des entreprises, retour de la
confiance et de l’optimisme favorable à plus de consommation et plus d’investissement ;
- un gain notable en capital de confiance et d’attractivité de la France, à la fois vis-à-vis de ses
partenaires européens mais aussi des investisseurs internationaux, qui se retrouve dans les
déclarations, mais aussi dans les décisions d’investissement ;
- des conditions financières exceptionnellement accommodantes, pour l’ensemble des acteurs de
l’économie nationale et pour nos partenaires européens.
Mais cette fenêtre d’opportunité est relativement étroite, ce qui plaide pour une accélération des
transformations visant à mobiliser l’offre et portées par le MEDEF :
- au niveau international, la normalisation des paramètres monétaires est en cours, tandis que les
paramètres financiers pourraient être bousculés par une surprise à la hausse sur l’inflation et les
prix de matières premières ou par une cristallisation des tensions politiques déjà présentes ;
- enfin, du côté de la dynamique interne, l’apparition de goulots d’étranglement, notamment au
niveau du recrutement par les entreprises, plaide également pour la réactivité, au risque que la
reprise ne s’essouffle.

Contenu connexe

Tendances

150211 oecpidf obseco
150211 oecpidf obseco150211 oecpidf obseco
150211 oecpidf obseco
Cyril Chassaing
 
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Laure Le Gurun
 
Oestv 2018-04 - conjoncture
Oestv   2018-04 - conjonctureOestv   2018-04 - conjoncture
Oestv 2018-04 - conjoncture
OESTV
 
Oestv 2015-07 - diaporamas conjoncture
Oestv   2015-07 - diaporamas conjonctureOestv   2015-07 - diaporamas conjoncture
Oestv 2015-07 - diaporamas conjoncture
OESTV
 
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Apec
 
Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018
Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018
Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018
Sophie Mazoyer
 
Séance 10 industrie et compétitivité
Séance 10   industrie et compétitivitéSéance 10   industrie et compétitivité
Séance 10 industrie et compétitivité
Rayan Nezzar
 
Cerafrm044 n diaye1993
Cerafrm044 n diaye1993Cerafrm044 n diaye1993
Cerafrm044 n diaye1993samar154
 
Etude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en France
Apec
 
Séance 1 méthodologie - prix du pétrole et croissance
Séance 1   méthodologie - prix du pétrole et croissanceSéance 1   méthodologie - prix du pétrole et croissance
Séance 1 méthodologie - prix du pétrole et croissance
Rayan Nezzar
 
OESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjoncture
OESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjonctureOESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjoncture
OESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjoncture
OESTV
 
Séance 2 les théories de la croissance
Séance 2   les théories de la croissanceSéance 2   les théories de la croissance
Séance 2 les théories de la croissance
Rayan Nezzar
 
Séance 5 l'union économique et monétaire
Séance 5   l'union économique et monétaireSéance 5   l'union économique et monétaire
Séance 5 l'union économique et monétaire
Rayan Nezzar
 
Altavalue t115 etude
Altavalue t115 etudeAltavalue t115 etude
Altavalue t115 etude
altavalue
 
Séance 3 politique budgétaire et endettement
Séance 3   politique budgétaire et endettementSéance 3   politique budgétaire et endettement
Séance 3 politique budgétaire et endettement
Rayan Nezzar
 
Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem
Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortemPrévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem
Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem
OECD, Economics Department
 
Séance8 pratique de la politique monétaire
Séance8   pratique de la politique monétaireSéance8   pratique de la politique monétaire
Séance8 pratique de la politique monétaire
Paul Angles
 
Pérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarez
Pérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarezPérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarez
Pérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarez
actoasp
 
Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...
Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...
Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...
actoasp
 
Le boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio Suarez
Le boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio SuarezLe boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio Suarez
Le boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio Suarez
actoasp
 

Tendances (20)

150211 oecpidf obseco
150211 oecpidf obseco150211 oecpidf obseco
150211 oecpidf obseco
 
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
 
Oestv 2018-04 - conjoncture
Oestv   2018-04 - conjonctureOestv   2018-04 - conjoncture
Oestv 2018-04 - conjoncture
 
Oestv 2015-07 - diaporamas conjoncture
Oestv   2015-07 - diaporamas conjonctureOestv   2015-07 - diaporamas conjoncture
Oestv 2015-07 - diaporamas conjoncture
 
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
 
Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018
Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018
Observatoire de la FPI France T4 2018 et Bilan annuel 2018
 
Séance 10 industrie et compétitivité
Séance 10   industrie et compétitivitéSéance 10   industrie et compétitivité
Séance 10 industrie et compétitivité
 
Cerafrm044 n diaye1993
Cerafrm044 n diaye1993Cerafrm044 n diaye1993
Cerafrm044 n diaye1993
 
Etude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2019-2021 des recrutements de cadres en France
 
Séance 1 méthodologie - prix du pétrole et croissance
Séance 1   méthodologie - prix du pétrole et croissanceSéance 1   méthodologie - prix du pétrole et croissance
Séance 1 méthodologie - prix du pétrole et croissance
 
OESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjoncture
OESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjonctureOESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjoncture
OESTV - Avril 2017 - diaporamas pdj conjoncture
 
Séance 2 les théories de la croissance
Séance 2   les théories de la croissanceSéance 2   les théories de la croissance
Séance 2 les théories de la croissance
 
Séance 5 l'union économique et monétaire
Séance 5   l'union économique et monétaireSéance 5   l'union économique et monétaire
Séance 5 l'union économique et monétaire
 
Altavalue t115 etude
Altavalue t115 etudeAltavalue t115 etude
Altavalue t115 etude
 
Séance 3 politique budgétaire et endettement
Séance 3   politique budgétaire et endettementSéance 3   politique budgétaire et endettement
Séance 3 politique budgétaire et endettement
 
Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem
Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortemPrévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem
Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem
 
Séance8 pratique de la politique monétaire
Séance8   pratique de la politique monétaireSéance8   pratique de la politique monétaire
Séance8 pratique de la politique monétaire
 
Pérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarez
Pérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarezPérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarez
Pérou, ajustement, crise minière et réinsertion internationale. octavio suarez
 
Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...
Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...
Limites d'une croissance fondée sur l'exportation des ressources naturelles. ...
 
Le boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio Suarez
Le boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio SuarezLe boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio Suarez
Le boom minier latino-américain et le cas particulier du Brésil. Octavio Suarez
 

Similaire à Conjoncture française par la Direction des études économiques du MEDEF pour janvier 2018

Les marchés immobiliers français 2015 - Cushman & Wakefield
Les marchés immobiliers français 2015 - Cushman & WakefieldLes marchés immobiliers français 2015 - Cushman & Wakefield
Les marchés immobiliers français 2015 - Cushman & Wakefield
David Bourla
 
Bulletin du fmi 27 07-11
Bulletin du fmi 27 07-11Bulletin du fmi 27 07-11
Lettre eco 239 du 8 juillet 2017
Lettre eco 239 du 8 juillet   2017Lettre eco 239 du 8 juillet   2017
Lettre eco 239 du 8 juillet 2017
Philippe Crevel
 
Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021
Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021
Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021
Paperjam_redaction
 
L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018
L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018 L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018
L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018
Knight Frank France
 
Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...
Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...
Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...
OECD, Economics Department
 
Oestv conjoncture - decembre 2018
Oestv   conjoncture - decembre 2018Oestv   conjoncture - decembre 2018
Oestv conjoncture - decembre 2018
OESTV
 
FFA : rapport 2019
FFA : rapport 2019FFA : rapport 2019
FFA : rapport 2019
Léo Guittet
 
Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014
Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014
Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014
JLL France
 
140121 note de conjoncture pme finance altavalue
140121  note de conjoncture pme finance altavalue140121  note de conjoncture pme finance altavalue
140121 note de conjoncture pme finance altavaluePME Finance
 
Note sur les PME et ETI Françaises face à la conjoncture
Note sur les PME et ETI Françaises face à la conjonctureNote sur les PME et ETI Françaises face à la conjoncture
Note sur les PME et ETI Françaises face à la conjoncturejeanrognetta
 
Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...
Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...
Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...
Forums financiers de Wallonie
 
Politique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétairePolitique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétaire
Ghizlane Niâma
 
La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...
La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...
La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...
Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France
 
La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009
La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009
La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009
Société Tripalio
 
Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...
Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...
Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...
Soledad Zignago
 
Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015
Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015
Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015
Conseil Economique Social et Environnemental
 
Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021
Paperjam_redaction
 
Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014
Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014
Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014
David Bourla
 

Similaire à Conjoncture française par la Direction des études économiques du MEDEF pour janvier 2018 (20)

73_Montcerisier
73_Montcerisier73_Montcerisier
73_Montcerisier
 
Les marchés immobiliers français 2015 - Cushman & Wakefield
Les marchés immobiliers français 2015 - Cushman & WakefieldLes marchés immobiliers français 2015 - Cushman & Wakefield
Les marchés immobiliers français 2015 - Cushman & Wakefield
 
Bulletin du fmi 27 07-11
Bulletin du fmi 27 07-11Bulletin du fmi 27 07-11
Bulletin du fmi 27 07-11
 
Lettre eco 239 du 8 juillet 2017
Lettre eco 239 du 8 juillet   2017Lettre eco 239 du 8 juillet   2017
Lettre eco 239 du 8 juillet 2017
 
Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021
Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021
Tableau de bord économique de la Fondation Idea de juillet2021
 
L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018
L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018 L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018
L'immobilier de commerce en France : 1er trimestre 2018
 
Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...
Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...
Sortir du-piege-de-la-croissance-molle-lancer-des-initiatives-budgetaires-eff...
 
Oestv conjoncture - decembre 2018
Oestv   conjoncture - decembre 2018Oestv   conjoncture - decembre 2018
Oestv conjoncture - decembre 2018
 
FFA : rapport 2019
FFA : rapport 2019FFA : rapport 2019
FFA : rapport 2019
 
Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014
Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014
Le marché des bureaux en Ile de-france - Bilan et perspectives 2014
 
140121 note de conjoncture pme finance altavalue
140121  note de conjoncture pme finance altavalue140121  note de conjoncture pme finance altavalue
140121 note de conjoncture pme finance altavalue
 
Note sur les PME et ETI Françaises face à la conjoncture
Note sur les PME et ETI Françaises face à la conjonctureNote sur les PME et ETI Françaises face à la conjoncture
Note sur les PME et ETI Françaises face à la conjoncture
 
Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...
Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...
Dix ans après, vers une nouvelle crise économique et financière ? Mythe ou ré...
 
Politique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétairePolitique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétaire
 
La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...
La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...
La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Ile-de-France à l...
 
La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009
La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009
La croissance du commerce mondial est à son plus bas niveau depuis 2009
 
Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...
Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...
Inflation, un retour impossible ? Olivier Garnier au Club du CEPII 6/2/18 #Bd...
 
Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015
Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015
Rapport annuel du CESE sur l'état de la France en 2015
 
Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021
 
Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014
Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014
Etude annuelle Cushman & Wakefield 2014
 

Plus de Société Tripalio

Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la JusticeDocuments officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Société Tripalio
 
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Société Tripalio
 
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Société Tripalio
 
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Société Tripalio
 
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdfRapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Société Tripalio
 
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdfl16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
Société Tripalio
 
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
Société Tripalio
 
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdfST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
Société Tripalio
 
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdfST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
Société Tripalio
 
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
Société Tripalio
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
Société Tripalio
 
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Société Tripalio
 
pjl22-434.pdf
pjl22-434.pdfpjl22-434.pdf
pjl22-434.pdf
Société Tripalio
 
Guide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdfGuide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdf
Société Tripalio
 
Budget de la Présidence
Budget de la PrésidenceBudget de la Présidence
Budget de la Présidence
Société Tripalio
 
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdfPLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
Société Tripalio
 
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfDr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Société Tripalio
 
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdfdffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
Société Tripalio
 
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
Société Tripalio
 
COM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDFCOM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDF
Société Tripalio
 

Plus de Société Tripalio (20)

Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la JusticeDocuments officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
 
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
 
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
 
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
 
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdfRapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdf
 
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdfl16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
 
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
 
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdfST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
 
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdfST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
 
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
 
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
 
pjl22-434.pdf
pjl22-434.pdfpjl22-434.pdf
pjl22-434.pdf
 
Guide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdfGuide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdf
 
Budget de la Présidence
Budget de la PrésidenceBudget de la Présidence
Budget de la Présidence
 
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdfPLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
 
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfDr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
 
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdfdffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
 
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
 
COM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDFCOM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDF
 

Conjoncture française par la Direction des études économiques du MEDEF pour janvier 2018

  • 1. Direction des études économiques Point de conjoncture Janvier 2018 12 janvier 2018 Olivier Redoulès et Anthony Benhamou
  • 2. 2
  • 3. 3 L’essentiel : • La reprise conjoncturelle se confirme, autour de 2% de croissance, mais ne permet pas de rattraper le décrochage structurel de l’économie française. • Le potentiel de rattrapage, pour revenir à la tendance de PIB de long terme, constitue un gisement de croissance considérable. • L’année 2018 ouvre une fenêtre de tir exceptionnelle pour consolider la reprise et améliorer les fondamentaux de l’économie par une politique de l’offre ambitieuse. 1/ Une embellie conjoncturelle qui ne doit pas masquer le décrochage de l’économie française La reprise de la croissance en France se confirme, à un rythme moyen de 2 % par an à court terme. Les dernières enquêtes de conjoncture (INSEE, PMI), indiquent un climat des affaires au plus haut depuis 2008 et qui se rapproche des sommets du début des années 2000. Les prévisions de croissance, revues à la hausse à plusieurs reprises ces derniers mois, inscrivent un rythme de progression du PIB de l’ordre de 2 % par an. Les commentaires repris dans la presse font état d’une vague d’optimisme jamais vue depuis longtemps. Mais le PIB de la France a décroché par rapport à sa tendance passée. Le cycle économique fait fluctuer le PIB autour de sa tendance de long terme (le « PIB potentiel ») qui est déterminée par les facteurs de production de l’économie (capital, travail et progrès technologique, pour reprendre la décomposition la plus usuelle). Le PIB de la France n’a pas retrouvé sa trajectoire d’avant crise de 2008, qui a marqué une chute durable du niveau et de la croissance de la production. Le PIB est actuellement inférieur d’environ 15 % au niveau qui aurait dû être le sien si la croissance avait suivi sa tendance d’avant crise ; en 2030, l’écart montera à 25 %, si l’on retient les estimations de croissance du PIB potentiel de la DG Trésor (autour de 1,25 % par an). Note du graphique : La courbe de tendance suit la formule y (t+1) = y(t) * (1 + g) où g est le taux de croissance moyen sur la période 1988 – 2008, qui vaut environ 2,3 % ; les données de PIB sont exprimées en volume, en base 1988 = 100. La projection est construite en prenant un taux de croissance de 1,8 % par an pour les années 2018 et 2019 (moyenne des prévisions disponibles), puis de 1,25 % par an à partir de 2020 (taux de croissance potentielle estimé par la DG Trésor en septembre 2017). 100 120 140 160 180 200 220 240 1988 1989 1990 1991 1993 1994 1995 1996 1998 1999 2000 2001 2003 2004 2005 2006 2008 2009 2010 2011 2013 2014 2015 2016 2018 2019 2020 2021 2023 2024 2025 2026 2028 - 15 % en 2018 - 25 % en 2030 Dynamique tendancielle du PIB avant crise PIB observé, base 100 = 1988, prolongée par les prévisions disponibles puis le taux de croissance potentielle Après 2008, le PIB observé a décroché par rapport à sa tendance avant crise ; au cours des prochaines années, cette divergence s’accentuerait. Source : INSEE (Comptes Nationaux), DG-Trésor (Trésor Eco n° 206, La croissance potentielle en France), calculs MEDEF
  • 4. 4 Ce décrochage, en niveau et en croissance, par rapport à la tendance d’avant crise, est plus marqué que dans d’autres pays. A titre de comparaison, plusieurs pays dont les Etats-Unis, la Suède, l’Allemagne se rapprochent de leur tendance de PIB d’avant crise et du plein emploi, alors même que le choc de 2008 y a été parfois plus brutal. L’Espagne et le Portugal, particulièrement touchés par la crise de la zone euro, connaissent eux aussi un rattrapage plus dynamique que la France. 2/ Un potentiel de rattrapage considérable à condition de mobiliser l’offre Le diagnostic d’un déficit de compétitivité et d’une offre contrainte reste entier malgré la reprise. Cinq ans après le rapport Gallois, la France continue de perdre tendanciellement des parts de marché par rapport à ses partenaires européens (Allemagne en tête, mais aussi l’Espagne et l’Italie). Le déficit commercial a atteint 5,7 milliards d'euros sur le seul mois de novembre, 59,7 milliards d'euros au cours des onze premiers mois de l'année 2017, selon les Douanes. La conjonction d’un déficit commercial et d’un niveau de chômage élevé vont dans le sens d’un déficit de compétitivité qui freine le potentiel de l’économie : la demande est là mais l’offre nationale ne suit pas car elle n’est pas assez compétitive. Un gisement de croissance important, qui reste à mobiliser. Le potentiel de rattrapage est important sur l’ensemble des facteurs de production (travail, capital, technologie), mais c’est sur le facteur travail qu’il est le plus apparent. Le niveau relativement élevé du taux de chômage (9,7 % de la population active au troisième trimestre 2017 selon l’INSEE) est une mesure de capacités de production supplémentaires mobilisables, notamment lorsqu’il est comparé aux niveaux observables en Allemagne, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis : dans ces trois pays il est passé sous la barre des 5 %. Les autres indicateurs de mobilisation de l’offre de travail (taux d’emploi, taux d’activité, etc.) renforcent le diagnostic d’une sous-mobilisation significative du marché du travail et donc d’un gisement de croissance à ce niveau. 3/ Une fenêtre d’opportunité étroite pour sortir de l’ornière La période actuelle est extrêmement favorable pour l’ensemble des paramètres de la politique économique car elle combine : - un retour de la croissance, à la fois en France, en Europe et au niveau mondial, qui se traduit par des bénéfices multiples : hausse des recettes budgétaires, amélioration du pouvoir d’achat des ménages et de l’emploi, remplissage des carnets de commandes des entreprises, retour de la confiance et de l’optimisme favorable à plus de consommation et plus d’investissement ; - un gain notable en capital de confiance et d’attractivité de la France, à la fois vis-à-vis de ses partenaires européens mais aussi des investisseurs internationaux, qui se retrouve dans les déclarations, mais aussi dans les décisions d’investissement ; - des conditions financières exceptionnellement accommodantes, pour l’ensemble des acteurs de l’économie nationale et pour nos partenaires européens. Mais cette fenêtre d’opportunité est relativement étroite, ce qui plaide pour une accélération des transformations visant à mobiliser l’offre et portées par le MEDEF : - au niveau international, la normalisation des paramètres monétaires est en cours, tandis que les paramètres financiers pourraient être bousculés par une surprise à la hausse sur l’inflation et les prix de matières premières ou par une cristallisation des tensions politiques déjà présentes ; - enfin, du côté de la dynamique interne, l’apparition de goulots d’étranglement, notamment au niveau du recrutement par les entreprises, plaide également pour la réactivité, au risque que la reprise ne s’essouffle.