SlideShare une entreprise Scribd logo
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
1
Abdelmoumen BERJAOUI
Docteur en sciences de gestion
Professeur habilité à la FSJES, Kenitra
Introduction à la comptabilité générale (Tome 1)
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
2
Sommaire
Chapitre libre. Histoire, définition et rôle de la comptabilité
Introduction. Notions sur les opérations et documents commerciaux
Chapitre 1. Analyse des opérations en flux: Notions sur les comptes
Chapitre 2. Le mécanisme de la partie double. Les enregistrements et les contrôles
comptables: le journal, le grand livre, la balance et les comptes annuels
Chapitre 3. Notion du bilan
Chapitre 4. Notions sur la TVA
Séries d’exercices
Corrigés des séries d’exercices
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
3
Chapitre libre: histoire, définition et rôle de la comptabilité
1. Les origines de la comptabilité
La comptabilité n’est pas une activité nouvelle. Elle était pratiquée sous une forme ou sous une
autre, de façon plus au moins simpliste avant J.C. Mais c’est en moyen âge qu’apparait les notions de
débit et de crédit, d’actif et du passif (ces notions seront expliquées dans les chapitres suivants).
Dans une opération commerciale, le débiteur est celui qui doit une somme d’argent (client), le
créditeur est celui à qui cette somme est due (fournisseur). A ne pas confondre avec un compte
débiteur et un compte créditeur (ces notions seront expliquées dans les chapitres suivants).
A partir du XVII siècle, un journal et un grand livre commence à être utilisés, le compte de pertes
et profits et le bilan sont établies tous les ans. Au Maroc, la comptabilité générale est instituée par la
loi 9-88. Elle est développée par le Code générale de normalisation comptable CGNC (texte
professionnel) qui est divisée en deux parties : le plan comptable et la norme comptable générale.
2. Définition et rôle de la comptabilité
La comptabilité générale est d’abord une obligation légale. Plusieurs définitions sont données à la
comptabilité générale. On peut dire que elle est un moyen (règles, techniques, langage économique)
permettant à une organisation de traiter les informations financières découlant de son activité ou un
système d’information permettant d’informer les partenaires d’une organisation sur sa situation
financière. La comptabilité fournit en effet des informations à plusieurs personnes intéressées par la
situation financière de l’entreprise : les dirigeants, les actionnaires, les banquiers, les clients, les
fournisseurs, l ’ Etat, etc.
3. Les divers aspects de la comptabilité
- Aspect technique : règles et principes propres à la comptabilité.
- Aspect fiscal : règles et principes fiscales appliqués par la comptabilité.
- Aspect social : règles et principes du « Code du travail » et de la « législation sur la sécurité
sociale » appliqués par la comptabilité.
- Aspect économique: règles et principes économiques appliqués par la comptabilité permettant
entre autres de mesurer la richesse créée par une organisation.
- Aspect juridique : règles et principes relatifs à l’aspect juridique d’une organisation appliquée par
la comptabilité.
- Aspect mathématique : quelques formules mathématiques simples.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
4
Introduction. Notions sur les opérations et documents commerciaux
1. Exemple : L’opération d’achat– vente et les documents correspondants
Dans l’opération d’achat – vente, interviennent le fournisseur; qui vend un bien ou un service
(créditeur : qui doit être payé par le client, on dit qu’il a une créance sur le client), et le client; qui
achète ce bien ou ce service (débiteur : qui doit payer le fournisseur, on dit qu’il a une dette envers
le fournisseur).
On dit que le fournisseur a une créance sur le client et le client a une dette envers le fournisseur.
L’opération se traduit par l’établissement par le fournisseur d’un document commercial appelé
« facture doit », envoyé au client. Si l’opération est au comptant (paiement immédiat c’est-à-dire
sans délais) le règlement s’effectue en espèces, par chèques ou virement bancaire. Si le fournisseur
donne un délai pour paiement au client, l’opération est dite à crédit. Le règlement est donc différé.
Le fournisseur peut établir et envoyer à son client ce qu’on appelle une lettre de change. Les
règlements par chèque, virement ou traite (lettre de change) entraine: pour le fournisseur, une
augmentation de son avoir en banque (son compte bancaire), pour le client une diminution de son
avoir en banque (son compte bancaire).
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
5
Chapitre 1. Analyse des opérations en flux. Notions sur les comptes
L’établissement des états comptables notamment le bilan et le CPC (compte de produits et
charges) passe nécessairement par l’enregistrement à la comptabilité des opérations commerciales
de l’entreprise, représentées par des flux monétaires ou des flux réels dans des comptes. On
distingue entre les comptes de situation (ou compte du bilan) et les comptes de gestion (ou comptes
de résultat : CPC) :
1. La notion de flux
Toutes les opérations effectuées par l’entreprise ont le caractère de flux. On appelle flux le
mouvement d’une chose qui est transférée d’un point A à un point B. En comptabilité on dit un
mouvement entre un compte A et un compte B (on ajoute le qualificatif compte). On distingue
entre :
- Les Flux réels : il s’agit de flux de produits (marchandises, matières premières, etc.) ou de
services (transport, assurances, travail, etc.) ;
- Les Flux monétaires: il s’agit de flux de monnaie, c’est-à-dire d’instrument de paiement
(espèces, chèque, virement, etc.) ou de créance et dette, dans le cas d’opération de vente ou
d’achat à crédit.
Généralement une opération commerciale entre deux agents économiques se traduit par deux
flux de sens contraire.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
6
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
7
A retenir
Toute opération effectuée par l’entreprise est considérée comptablement comme un flux.
L’origine du flux est une ressource. La destination du flux est un emploi. Le compte de La ressource
est crédité. Le compte de l’emploi est débité.
2.1.1. Présentation détaillée d’un compte
Exercice :
Au cours du mois de mars N, l’entreprise Plastic de Gharb a effectué les opérations suivantes:
- Le 05-03 : versement d’espèces (caisse) en banque : 5 000 DH.
- Le 12-03 : remise à l’encaissement (auprès de la banque) d’un chèque du client Alaoui en
règlement d’une facture du 15 janvier : 2 430 DH.
- Le 15-03 : chèque bancaire n° 437603 adressé au fournisseur Alami en règlement d’une facture
du 20 février : 14 543 DH.
- Le 20-03 : virement bancaire du client Chami en règlement d’une facture du 02 février : 19 349
DH.
- Le 23-03 : règlement de frais de transport par chèque n° 437604 : 645 DH.
- Le 30-03 : retrait d’espèces : 8 000 DH.
- Le 31-03 : frais divers retenus par la banque : 150 DH.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
8
Travail à faire
1. Analyser les opérations en flux et dégager les comptes correspondants (ressources –emplois). En
propose de suivre uniquement le compte Banque.
2. Sachant que le solde de départ du compte banque dit « solde à nouveau » au 1er
mars est débiteur
de 4246 DH, présenter le compte banque au 31/03.
A retenir (Pour comprendre et résoudre l’exercice)
- Si l’entreprise effectue un prélèvement de sa caisse pour alimenter son compte bancaire, son
comptable crédite le compte « caisse » et débite le compte « banque »;
- Si l’entreprise « remet à l’encaissement » un chèque reçu d’un client, son comptable crédite
le compte « client » et débite le compte « banque ». Il s’agit en fait du règlement d’une
créance;
- Si l’entreprise adresse un chèque à son fournisseur, son comptable crédite le compte
« banque » et débite le compte « fournisseur ». Il s’agit en fait du règlement d’une dette;
- Si l’entreprise reçoit un virement de la part d’un client, son comptable crédite le compte
« client » et débite le compte « banque ». Il s’agit également du règlement d’une créance;
- Si l’entreprise règle une société de transport par chèque, son comptable crédite le compte
« banque » et débite le compte « transport »;
- Si l’entreprise fait un retrait de son compte à la banque pour alimenter la caisse, son
comptable crédite le compte « banque » et débite le compte « caisse »;
- Si la banque fait un prélèvement sur le compte bancaire de l’entreprise pour « frais divers »,
le comptable de l’entreprise crédite le compte « banque » et débite le compte « frais
bancaire ».
Remarque
Au début d’une année (exercice comptable) ou d’un mois, le montant correspondant à chaque
compte s’appelle « solde à nouveau ». Il s’agit du solde du départ de la période.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
9
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
10
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
11
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
12
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
13
Remarque
Le schéma ci-avant montre le processus d’exploitation correspondant a une entreprise. Pour
chaque cycle correspond donc des comptes particuliers.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
14
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
15
A retenir
- Une opération commerciale est un flux d’un compte à un autre.
- Bien noter l’origine (ressource) du flux et la destination du flux (emploi).
- Bien noter la différence entre un flux réel et un flux financier.
- Pour enregistrer une somme à un compte, utiliser l’un ou l’autre des procédés suivants (pour
les débutants, il est intéressant d’utiliser les deux à titre de contrôle) :
 Raisonner à partir des principes de bases :
Ressources compte correspondant crédité (coté droite)
Emploi compte correspondant débité (coté gauche)
 Appliquer les règles de fonctionnement des comptes (section 3 et4) après avoir bien
compris la manière de les établir.
- Une opération est représentée par le débit d’un ou de plusieurs comptes et du crédit d’un ou
de plusieurs comptes. (total débit= total crédit).
- À l’arrêté d’un compte : le solde débiteur est inscrit au crédit et le solde créditeur est inscrit
au débit et ce pour respecter l’égalité (total débit= total crédit). A l’ouverture des comptes
(début de la période suivante), « le solde à nouveau » est inscrit du coté indiqué par son
qualificatif.
- Retenir les principaux comptes de situation (établissement du bilan) et ceux de gestion
(établissement du CPC).
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
16
Chapitre 2. Le mécanisme de la partie double. Les enregistrements et les contrôles comptables:
le journal, le grand livre, la balance et les comptes annuels
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
17
• L’égalité :
Débit d’un ou plusieurs comptes = Crédit d’un ou plusieurs comptes entraine pour une période
donnée:
Total des débits des comptes = Total des crédits des comptes
Total des soldes débiteurs = Total des soldes créditeurs
Ces égalités sont mises en évidence par un tableau de contrôle de la comptabilité appelé la Balance
qui sera présenté dans la suite de ce chapitre.
Le principe de la partie double stipule que toute opération commerciale donne lieu à un
enregistrement dans des comptes. Un ou plusieurs comptes sont débités et un ou plusieurs
comptes sont crédités. Le total du compte ou des comptes débités est égale au total du
compte ou des comptes crédités.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
18
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
19
Exemple: reprener l’exemple de 2.2. (Plastic de Gharb), sans tenir compte du solde à nouveau du
compte banque et établir le journal, le grand livre et la balance de l’entreprise Plastic de Gharb.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
20
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
21
Remarques
- Remarquons que cette balance nous permet d’établir un bilan et un CPC au 31 mars. Mais il ne
permet pas de nous fournir le bilan et le CPC au 31/12 (fin de l’exercice comptable). Pour établir un
bilan et un CPC au 31 /12 il nous faut la balance au 31/12 ;
- La balance du 31/12 qui s’appelle « la balance après inventaire » regroupe les opérations d’avant le
31/12 (balances avant inventaire) qui sont les opérations d’avant inventaire et « les opérations de
l’inventaire » ;
- Par opérations d’inventaire nous entendons notamment toutes les opérations qui sont en rapport
avec la diminution de la valeur des immobilisations en raison de l’usure ou le temps (les
amortissements), l’évaluation du stock final et les créances en situation douteuse (provisions)( voir
tome 2).
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
22
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
23
Pages 16 et, 19
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
24
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
25
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
26
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
27
A retenir
- Une opération commerciale peut générer le débit d’un ou plusieurs comptes et le crédit d’un ou
plusieurs comptes.
- Ne pas confondre le journal, ensemble chronologique des écritures comptables, et le grand livre,
ensemble des comptes.
- Bien noter la succession des travaux:
Opérations commerciales → journal → grand livre → Balance
- Bien faire la différence entre la balance avant et après inventaire.
- Bien assimiler la terminologie :
 Actif et passif pour le Bilan;
 charges et produits pour le compte de résultat (CPC).
- Ne pas perdre de vue qu’un résultat :
 bénéficiaire (solde créditeur) est porté au passif du bilan, en augmentation des capitaux
propres;
 déficitaire (solde débiteur) est porté au passif du bilan, en diminution des capitaux propres.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
28
Chapitre 3. Notion du bilan
1. Le patrimoine de l’entreprise
Le patrimoine est l’ensemble des biens (corporels et incorporels), des droits (créances) et des
obligations (dettes) qui caractérisent la situation de l’entreprise.
Exemples : terrains, créances, emprunts, ect.
2. Du patrimoine de l’entreprise au bilan
Les entreprises disposent d’un ensemble de ressources avec lesquelles elles financent des
emplois. Chaque ressource a un emploi et chaque emploi a une ressource :
RESSOURCES = EMPLOIS
Les ressources sont constituées par les moyens financiers dont dispose une entreprise.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
29
Les emplois sont constitués par les utilisations des ressources:
D’où la relation fondamentale:
BIENS + CREANCE= CAPITAUX PROPRES + DETTES
Cette relation est présentée sous forme d’un tableau appelé le Bilan.
Le bilan est un document arrêté (établi) normalement le 31/12 de chaque année. Il traduit la
situation de l’entreprise depuis sa création jusqu’à la date de l’arrêté en question:
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
30
• Actif immobilisé + actif circulant + trésorerie actif = capitaux propres + dettes + trésorerie
passif
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
31
Exemple
Soit la situation active et passive d’une entreprise arrêtée au 31/12/N :
- un terrain évalué à 85.000,00 DH ;
- un bâtiment à usage commercial : 390.000,00 DH,
- deux véhicules utilitaires : 83.700,00 DH,
- divers matériaux de bureaux : 12.640,00 DH,
- un stock de marchandise : 143.000,00 DH,
- des fonds déposés en banque : 16.150,00 DH,
- des espèces en caisse : 4.370,00 DH,
- ses clients lui doivent 45.780,00 DH,
- elle a empruntée 300.000,00 DH d’un établissement de crédit,
- elle doit 51.480,00 DH à ses fournisseurs et 29.160,00 DH de taxes à l’Etat.
Travail à faire (Voir Bilan)
1. Classer les éléments en actif et passif.
2. Servir le Bilan simplifié au 31/12/N.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
32
Chapitre 4. Notions sur la TVA
1. Notions générales
La TVA représente au Maroc une part importante des recettes fiscales de l’Etat. C’est un impôt qui
concerne toutes les personnes physiques ou morales qui achètent et vendent des biens et des
services dans le territoire marocain.
L’impôt peut être défini comme un prélèvement d’argent à caractère obligatoire, effectué par
l’Etat, en vue d’assurer le financement des charges publiques, des collectivités locales et des
établissements publics. Exemple : la TVA, l’impôt sur le résultat (l’IS), l’impôt sur le revenu (l’IR), la
taxe professionnelle, autres.
Il est important de souligner que dans le cas de la TVA, l’entreprise joue en effet le rôle de
collecteur d’impôt pour l’Etat. En effet, l’entreprise verse à l’Etat la taxe sur les ventes; reçue donc de
ses clients, diminués de la taxe sur les achats; versée donc aux fournisseurs.
1.1. La TVA à payer par l’entreprise
La TVA est un impôt qui frappe les biens et les services consommés ou utilisés. Elle est appliquée
sur les achats et les ventes selon la formule suivante:
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
33
Exercice
Une entreprise a réalisé au cours du mois M les deux opérations suivantes (Taux 20%):
- Achat de marchandises : 100 000,00 (HT)
- Vente de marchandises : 150 000,00 (HT)
Travail à faire
Calculer la TVA que cette société doit payer à l’Etat au titre du mois M.
2. Les principaux comptes relatifs à la TVA
Contrairement à ce que croit beaucoup de gens, La TVA n’est pas une charge pour l’entreprise.
Elle est enregistrée dans des comptes spécifiques (voir tableau ci—après),
Dans la TVA sur les achats, une distinction doit être faite entre la TVA payée lors de l’acquisition
d’une immobilisation et la TVA payée lors de l’achat d’autre bien et services (Charges). Plus
exactement, on distingue entre TVA sur acquisition d’immobilisations et TVA sur charges.
Les comptes à utiliser en matière de TVA sont:
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
34
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
35
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
36
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
37
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
38
3.2. Le cas du crédit de TVA
Si pour un mois donné (ou un trimestre), le montant de la TVA sur les ventes et inférieure au
montant de la TVA sur les achats (TVA à payer < 0), l’entreprise n’aura donc rien à payer à l’Etat pour
le mois ou le trimestre en question.
L’excédent du montant de la TVA sur les achats est appelé « crédit de TVA » est enregistré dans le
compte 3456 Etat-crédit de TVA. Le montant du crédit de TVA est reporté au mois ou à la période
suivante.
Exercice
Compte tenu des données suivantes relatives au mois de février, calculer la TVA dûe au titre du
dit mois et passer les écritures nécessaires:
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
39
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
40
Remarque
Supposons que la TVA due au titre du mois de mars est de 60 000,00 DH (TVA facturée 100 000,00
et TVA récupérable sur charges 40 000,00), la TVA à payer donc au titre du dit mois est :
Le comptable passera donc (en plus des écritures d’achats et des ventes) l’écriture de la TVA due
avec un montant de 21 000,00, en annulant le crédit de TVA du mois de février:
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
41
A retenir
- Les comptes achats (charges) et ventes (produits) sont enregistrés hors TVA (HT).
- Les comptes clients, fournisseurs, banque et caisse, sont enregistrés TVA incluse (TTC).
- Les enregistrements comptables de la TVA récupérable, la tva facturée et surtout la TVA due.
- La signification et l’enregistrement comptable du crédit de la TVA.
- Le traitement du crédit du TVA dans le mois suivant.
- Le crédit de TVA est reporté jusqu’à épuisement total.
- La TVA est prévue également pour les opérations réglées en espèces.
- La TVA ne concerne pas uniquement les ventes mais presque tous les produits.
- La TVA ne concerne pas uniquement les achats mais presque toutes les charges.
- Plusieurs taux sont possibles.
- Savoir manipuler la formule de la TVA : TTC = HT + TVA
- Bien assimilé le contenu de ce chapitre car la TVA est omniprésente en comptabilité.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
42
Séries d’exercices
Série N 1 : Les flux et les comptes
Exercice 1.
Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ?
1. La livraison de marchandise constitue un flux réel.
2. Un service rendu par un banquier (location d’un coffre par exemple) est un flux
monétaire.
3. Une ressource entraine le débit du compte correspondant.
4. Le compte résultat est toujours inscrit au passif du bilan.
5. Le compte caisse est toujours inscrit à l’actif du bilan.
Parmi les affirmations suivantes, choisir la réponse qui convient :
1. Le compte banque est
a. Toujours un compte d’actif.
b. Toujours un compte de passif.
c. Un compte d’actif ou un compte de passif.
d. Aucune réponse ne convient.
Exercice 2.
1. Le total des débits d’un compte Client s’élève à 85 300 DH, le total des crédits s élève
à 45 300 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle est sa
signification ?
2. Le total des débits d’un compte Fournisseur s’élève à 102 600 DH, le total des crédits
s’élève à 152 600 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle
est sa signification ?
3. Indiquer par croix (X) dans la colonne qui convient la nature des comptes suivants :
Nom des comptes Comptes
Actif
Comptes
Passif
Comptes
Charges
Comptes
produits
Achat de marchandise
Emprunt
Prêt
Vente de produits finis
Fonds commercial
Dettes fiscales et sociales
Stock de marchandises
Dettes fournisseur
Créances clients
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
43
Exercice 3. Le compte Caisse
M. Alaoui, grossiste en alimentation, effectue exceptionnellement des opérations de
vente au détail. Pendant le mois de juin N, les opérations suivantes ont donné lieu à des
mouvements d’espèces :
- le 03 : achat de timbres postaux : 63 DH ;
- le 05 : vente au comptant : 948 DH ;
- le 06 : achat de fourniture de bureau : 745 DH ;
- le 10 : règlement du client Abadi qui devait 852 DH depuis une vente à la fin du mai ;
- le 15 : versement d’espèces à la BP : 3 000 DH ;
- le 19 : règlement d’une annonces dans un journal local pour rechercher un caissier : 120
DH ;
- le 21 : vente au comptant : 729 DH ;
- le 15 : règlement d’une facture de transport concernant un retour de marchandises effectué
par un client : 345 DH ;
- le 30 : versement à la banque : 2 000 DH.
Travail à faire
1. Présenter le compte Caisse arrêté au 30 juin N, sachant que le 1er
juin le montant des
espèces en caisse était de 7 357 DH.
Exercice 4. Le compte Banque
L’entreprise « Confection sud » est titulaire d’un compte à la Société générale marocaine
des banques (SGMB).
- Le 1er
juillet N, ce compte présente un solde débiteur de 86 753 DH.
Les opérations effectuées avec la banque au cours du mois de juillet sont les suivantes :
- Le 06 : remise à l’encaissement d’un chèque du client Alami : 16 252 DH ;
- Le 08 : retrait d’espèces : 10 000 DH ;
- Le 15 : règlement par chèque adressé au fournisseur Chami : 19 653 DH ;
- Le 21 : versement d’espèces : 6 000 DH ;
- Le 31 : règlement par chèque du salaire des vendeurs : 5 218 DH.
Travail à faire
1. Présenter le compte Banque arrêté au 31 juillet N. Le rouvrir le 1er
août N.
2. Quelle est la signification de ce solde ? quelle est, dans ce cas, sa place au bilan ?
Exercice 5. Le compte Client
L’entreprise « Construction SA » vend un produit au prix de 125 DH le Kg. Parmi
ses clients, trois ont retenu notre attention. Au 1er
octobre N, l’état des créances se présente
ainsi :
- Alaoui : 46 250 DH
- Alami : 82 490 DH
- Chami : 108 720 DH
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
44
Pendant le mois d’octobre, les opérations effectuées avec ces clients sont les suivantes :
- Le 03 : vente à Chami : 1 400 kg ;
- Le 15 : vente à Alami : 900 Kg ;
- Le 18 : retour de Chami : 200 Kg ;
- Le 20 : règlement de Alami : 120 000 DH ;
- Le 25 : règlement de Chami pour solde ;
- Le 28 : vente à Alaoui : 500 Kg.
Travail à faire
1. Présenter le compte client arrêté au 31 octobre N.
Exercice 4 : fonctionnement des comptes
Au cours du mois d’octobre, une entreprise a effectuée les opérations suivantes:
- Le 03 : achat à crédit au fournisseur Alami, facture 2135, montant net à payer 12 543
DH.
- Le 05 : règlement de frais de port en espèces pour un envoi de marchandises au client
Alami : 230 DH.
- Le 07 : règlement par chèque bancaire de la prime annuelle d’assurances : 8 540 DH.
- Le 09 : Achat au comptant de marchandises réglé par virement bancaire : 3 685 DH.
- Le 12: vente à crédit au client Alami, facture 6129, montant net à payer : 4 518 (dont
récupération frais de port : 230 DH).
- Le 14: encaissement par la banque de l’entreprise de coupons de titres AWB : 650
DH.
- Le 15 : vente au comptant contre espèces : 1 214 DH et contre chèques bancaires
8715 DH.
- Le 21 : règlement au comptant par cheque bancaire d’une facture du garagiste relative
à la réparation de la camionnette : 1 217 DH.
- Le 25: virement bancaire à l’ordre du fournisseur Alami en règlement de la facture
2135.
- Le 28 : chèque bancaire du client Alami en règlement de la facture 6129.
- Le 31 : règlement par virement bancaire du salaire du vendeur 1450 DH.
Travail à faire
1. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes
à créditer
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
45
Série N2. La partie double, le journal, le grand livre,
la Balance et les états de synthèses
Exercice 1.
Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ?
1. Le journal est l’enregistrement chronologique des opérations de la période.
2. Dans une balance, on a les égalités suivantes :
- Total des débits des comptes = Total des crédits des comptes
- Total des soldes débiteurs = Total des soldes créditeurs
3. Le compte stock de marchandises n’est pas utilisé en cours d’exercice pour enregistrer
les achats et les ventes de marchandises.
4. Le bilan traduit l’activité de l’entreprise au cours de l’exercice.
Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient :
1. A la balance au 31/03/N, le débit du compte Banque représente :
a. le total des débits du compte Banque du mois de mars N.
b. le total des débits du compte Banque du 1er
janvier au 31 mars N.
c. ARNC (aucune réponse ne convient)
2. Dans le cas où le stock final est supérieur au stock initial, le compte variation des
stocks est un compte :
a. d’actif
b. de passif
c. ARNC
3. Dans le cas ou le stock final est inférieur au stock initial, le compte variation des
stocks est un compte :
a. de l’actif
b. de charges
c. ARNC
Exercice 2.
1. Indiquer ressource (s) et emploi (s), compte(s) et montant (s) débité (s) et crédité ( s)
dans le cas des opérations suivantes :
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
46
a. Versement d’espèces en banque : 6 000 DH.
b. Acquisition d’une voiture utilitaire réglée par chèque bancaire : 18 500 DH.
c. Retrait d’espèces de la banque : 12 000 DH.
d. Ventes de marchandises à un client : 42 000 DH : règlement de la moitié au
comptant par chèque bancaire, de l’autre moitié à crédit.
e. Achat de marchandises à un fournisseur : 100 000 DH. Règlement : 25% au
comptant par chèque bancaire, 75% à crédit.
f. Règlement de la prime d’assurance-auto par virement bancaire : 8 500 DH.
g. Encaissement de coupons d’actions par la banque : 650 DH.
h. Règlement d’un client par virement bancaire : 2 600 DH. Ce montant
correspond à une facture déjà enregistrée.
i. Règlement à un fournisseur par cheque bancaire : 18 200 DH. Ce montant
correspond à une facture déjà enregistrée.
j. Retour de marchandises à un fournisseur : 4 300 DH. Ce montant est porté en
compte.
2. Quels sont les deux documents qui mettent en évidence le principe de la double
détermination du résultat ?
3. L’une des lignes d’une balance après inventaire se présente ainsi :
Comptes Sommes Soldes
Débits Crédits Débiteurs Créditeurs
Stock de marchandises 250 000 140 000 110 000
Travail à faire
Quel est le montant du stock initial ? Quel est le montant du stock final ?
Exercice 3. Le principe de la partie double. Enregistrement dans les comptes
L’entreprise « Chami» est créée le 1er
janvier N, pour acheter et revendre une
marchandise sans stockage intermédiaire, avec un dépôt en banque de 180 000 DH et 5 000
DH d’espèces.
Les opérations suivantes ont été effectuées pendant le mois de janvier :
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
47
- Le 06 : achat de marchandises au comptant réglé par chèque : 32 547 DH ;
- Le 10 : vente de marchandises au comptant contre espèces : 8 543 DH ;
- Le 15 : versement d’espèces en banque : 10 000 DH ;
- Le 19 : vente de marchandises au comptant réglée par chèque : 41 250 DH ;
- Le 25 : achat d’une photocopieuse payée par chèque : 19 520 DH ;
- Le 30 : achat de timbres postaux réglé en espèces : 850 DH ;
- Le 31 : règlement des salaires des vendeurs par virement bancaire : 6 500 DH.
Travail à faire
Présenter les comptes schématiques arrêtés au 31 janvier N.
Exercice 4. Balance en début de mois. Enregistrement d’opérations au journal. Grand-
livre. Balance en fin de mois
L’entreprise « confection du Sud » vous remet : d’une part, la balance établie au 31
mai N :
Balance au 31/05/N
Comptes
Mouvements Soldes
Débits Crédits Débiteurs Créditeurs
Capital
Fonds commercial
Immobilisations corporelles
Stock de marchandises
Fournisseurs
Clients
Banque
Caisse
Achat de marchandises
Autres charges
Vente de marchandises
400 000
237 540
148 273
316 742
672 110
853 255
143 422
503 927
63 215
800 000
487 145
518 893
633 733
135 643
11 170
6 187
745 713
400 000
237 540
148 273
153 217
219 522
7 779
492 757
57 028
800 000
170 403
745 713
3 338 484 3 338 484 1 716 116 1 716 116
D’autre part, la liste des opérations effectuées pendant le mois de juin N :
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
48
- le 06 : achat à crédit de marchandises à un fournisseur : 152 520 DH,
- le 10 : envoi d’un chèque à un fournisseur en règlement d’un achat à crédit du 11
mai : 87 125 DH,
- le 14 : ventes au comptant réglées par chèques. Ces chèques ont été remis à
l’encaissement à la banque : 93 620 DH,
- le 16 : retrait d’espèces de la banque : 5 000 DH,
- le 21 : virement bancaire d’un client en règlement d’une vente à crédit du 20 mai :
126 157 DH,
- le 26 : vente à crédit à un client : 170 213 DH,
- le 30 : virements bancaires aux salariés en règlement de leur salaire du mois de juin :
6 200 DH.
Travail à faire
1. Enregistrer les opérations du mois de juin au journal de l’entreprise.
2. Présenter le grand-livre.
3. Etablir la balance au 30 juin N.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
49
Série N 3 : Notions sur le Bilan
Exercice 1.
Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ?
1. L’ensemble des ressources de l’entreprise est porté à l’actif du bilan.
2. L’entreprise utilise ses ressources (capitaux propres et crédits accordés par les tiers)
pour financer les emplois (biens et créances).
3. Le passif traduit l’origine des capitaux, c'est-à-dire l’ensemble des ressources de
l’entreprise.
4. L’actif traduit l’utilisation des ses capitaux c'est-à-dire l’ensemble des emploies de
l’entreprise.
5. L’égalité « actif = passif » doit toujours être vérifiée.
6. Le poste « créance clients » est inscrit à l’actif.
7. Le poste « dette envers les fournisseurs » est inscrit au passif du bilan.
8. Le poste « emprunt » est inscrit au passif du bilan.
9. Le matériel de transport est un poste de l’actif circulant.
Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient :
1. Le stock de marchandise est un poste :
a. du passif
b. de l’actif immobilisé
c. de l’actif circulant
d. aucune réponse ne convient
2. Le fonds commercial (clientèle) est un poste :
a. de l’actif circulant
b. du financement permanent
c. de l’actif circulant
d. des dettes de financement
e. aucune réponse ne convient
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
50
Exercice 2 : Bilan et apport personnel
Le 2 janvier N, M. Alaoui acquiert l’affaire de M. Alami aux conditions suivantes :
 M. Alaoui reprend :
- la clientèle évaluée à 320.000,00 DH ;
- le local servant de magasin et d’entrepôts : 680.000,00 DH;
- les aménagements antérieurs de ce local (comptoir en béton) : 53.500 DH ;
- le matériel de bureaux : 15.600 DH ;
- les marchandises en stocks : 495.600,00 DH. Il s’engage à régler les fournisseurs de M.
Alami soit 241.200,00 DH ;
 Il dépose 75.000,00 DH au compte en banque ouvert au nom de son entreprise et
1.500,00 DH d’espèces en caisse.
 Pour financer ces opérations M. Alaoui a emprunté 400.000,00 DH auprès de la
BMCE.
Travail à faire
1. Déterminer le montant de l’apport personnel (capital social) de M. Alaoui.
2. Etablir le bilan de son entreprise le 02/01/N.
Exercice 3 : Bilan et capital social
Au 30 juin 2010, l’entrepreneur Kamari possède un magasin de vente évalué 150 000
DH, un matériel de production estimé à 180 000 DH, une usine évaluée à 260 000 DH, des
tables, chaises et fauteuils évalués à 30 000 DH et un micro- ordinateur qu’il vient d’acheter à
38 000 DH. Il a en magasin des marchandises pour 160 000 DH, des matières premières pour
15 000 DH. Il a en caisse 12 000 DH et en compte bancaire 85 000 DH. Ses clients lui doivent
120 000. Il doit 130 000 DH à ses fournisseurs et 20 000 DH à son personnel.
Travail à faire
1. Déterminer le montant du capital de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010.
2. Dresser le bilan de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010.
3.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
51
Série n ° 4 le compte de produits et charges (CPC)
Exercice 1 : le compte « Résultat »
Au cours de l’exercice comptable 2010, les opérations suivantes ont été effectuées :
1. Ventes de marchandises contre chèque bancaire pour 125 000 DH (Prix d’achat 100
000 DH).
2. Ventes de marchandises à crédit pour 32 000 DH (Prix d’achat 28 000 DH).
3. Paiement en espèces : salaires (3 800 DH), impôts et taxes (1 450 DH), téléphone (1
230 DH).
4. Paiement par chèque bancaire : honoraires d’avocat (3 700 DH), achats de petites
fournitures de bureau non stockables (8 700 DH), transport (1 400 DH).
5. Vente de marchandises au prix de 42 000 DH dont 12 000 DH reçu par chèque
bancaire et 30 000 DH à crédit (Prix d’achat 35 000 DH).
6. Paiement en espèces du loyer du magasin (5 040 DH), salaires (2 800 DH)
consommation d’eau et d’électricité (1 250 DH).
7. Paiement en espèces d’une infraction routière (250 DH).
8. Paiement par chèque bancaire d’une fraction d’emprunt (5 000 DH), des intérêts dus
sur emprunt (1 800 DH).
9. Reçu par virement bancaire 3 800 DH d’un client soldé (Pour lequel l’entreprise a
déjà constatée une perte sur le dite montant).
Travail à faire
1. Enregistrer les gains et les pertes dans le compte « Résultat » en utilisant le compte
schématique.
2. Quelles remarques peut-on formuler à propos du compte « Résultat ».
3. Indiquer pour chaque opération le compte ou les comptes de gestion qui lui
correspond.
Exercice 2 : établissement du CPC
Au 31/12/2009, les charges et les produits d’une entreprise fais ressortir les soldes suivants :
- Achats de marchandises 675 220 DH
- Achats non stockés de matières et fournitures 12 730 DH
- Locations et charges locatives 32 800 DH
- Entretiens et réparations 25 400 DH
- Primes d’assurances 18 600 DH
- Transports 8 700 DH
- Frais postaux et frais de télécommunications 31 400 DH
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
52
- Patente 8 400 DH
- Taxe urbaine 1 420 DH
- Taxe d’édilité 2 400 DH
- Salaires et traitements 396 800 DH
- Intérêts sur emprunts 4 240 DH
- Intérêts sur découverts 3 750 DH
- Escomptes accordés 2 750 DH
- Pénalités fiscales 4 240 DH
- Ventes de marchandises 1 420 600 DH
- Ventes et produits accessoires 4 750 DH
- Escomptes obtenus 2 340 DH
- Rentrées sur créances soldées 2 875 DH
Etat des stocks de marchandises1
:
Au 31/12/2008 92 500 DH
Au 31 /12/2009 105 400 DH
Travail à faire
Présenter le CPC au 31/12/2009.
Exercice 3 : CPC et variation des stocks
Vous disposer des données suivantes de l’entreprise « AMAL » :
Extrait de la balance au 31/12/2009
6121 Achats de matières premières 289 800
6129 RRR obtenus / Achat de matières et fournitures 2 800
6125 Achat non stockés de M et F 83 500
6131 Locations et charges locatives 112 400
6136 Rem. d'intermédiaires et honoraires 24 550
6145 Frais postaux et frais de télécommunications 18 700
6161 Impôts et taxes indirectes 24 300
6171 Rémunération du personnel 371 450
6174 Charges sociales 74 290
6311 Intérêts des emprunts et dettes 81 220
7121 Ventes de biens produits au Maroc 1 174 200
7381 Intérêts et produits assimiles 8 440
1
Evaluation extra-comptable tiré par exemple du fichier permettant de suivre le stock.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
53
Etat des stocks
Désignations au 31/12/2008 au 31/12/2009
Matières premières 121 300 124 750
Emballages 82 400 78 500
Produits finis 225 600 212 400
Travail à faire
1. Déterminer arithmétiquement les variations de stocks.
2. Présenter le CPC au 31/12/2009.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
54
Série n ° 5 : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
Vrais / faux
Les affirmations suivantes sont-elles vrais ou fausses ?
1. La TVA est un impôt qui ne frappe que les transactions à crédit.
2. La TVA est incluse dans le prix facturé.
3. L’entreprise facture la TVA sur ses achats.
4. L’entreprise paie à l’Etat la TVA facturée.
5. On a automatiquement « TVA sur ventes > TVA sur achats ».
6. L’entreprise récupère la TVA facturée.
7. Il existe un seul taux de TVA.
8. Les comptes achats et ventes sont tenus TTC.
9. Le compte 4456 enregistre la TVA facturée.
10. Le compte 34551 enregistre la TVA due.
11. Le compte 34552 enregistre le crédit de TVA.
12. Le compte 3456 enregistre la TVA récupérable sur immobilisations.
13. Le compte 4455 n’enregistre aucune opération concernant la TVA.
14. Les comptes clients et fournisseurs sont tenus HT.
15. La TVA due au titre du mois (m) est à régler avant la fin du mois (m+1).
16. Le crédit de TVA peut être reporté sur plusieurs mois.
17. TVA due (m) = TVA facturée ou collectée (m) - (TVA récupérable/immobilisations (m) +
TVA récupérable/charges (m-1)).
Exercice 1. Calcul et enregistrement de la TVA due
Une entreprise revend à sa clientèle des articles de librairie achetés en gros à ses
fournisseurs. La TVA sur achats et sur ventes est au taux normal, sauf pour les livres auxquels
s’applique le taux de 7%2
. Les opérations de février/N peuvent être ainsi récapitulées :
- achats de fournitures diverses : 11 000 DH (HT) ;
- achats de livres : 55 000 DH (HT) ;
- ventes de fournitures diverses : 325 000 DH (HT) ;
- ventes de livres : 190 000 DH (HT).
Par ailleurs :
- il a été acheté du mobilier de bureau pour la somme de 250 000 DH (HT) ;
- le solde du compte 3456 de la balance du 01/02/N est nul.
Travail à faire
1. Calculer la TVA à décaisser pour le mois de février.
2. Enregistrer ce calcul au journal sachant que les règlements ont été effectués par
espèces.
2
Hypothèse de l’exercice.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
55
Exercice 2. Calcul et enregistrement de la TVA due, crédit de TVA
Une entreprise vend des produits soumis au taux de 7%. Elle vous fournit les
informations suivantes relatives au 2 ème trimestre 2010 :
Ventes (HT) Achats MP (HT)
TVA déductible sur
immobilisations
Mars //////////// 500 000,00 ////////////
Avril 1 000 000,00 3 000 000,00 5 000,00
Mai 2 000 000,00 1 700 000,00 10 000,00
Juin 3 000 000,00 1 400 000,00 4 000,00
Travail à faire
1. Etablir la déclaration de la TVA pour les mois : avril, mai et juin.
2. Enregistrer les écritures correspondantes à la TVA sachant que les règlements ont été
effectués par espèces.
Exercice 3. TVA trimestrielle3
On extrait de la comptabilité d’une entreprise les informations suivantes relatives à
l’année 2010 :
Mois déc.-09 jan-10 févr-10 mars-10 avr-10 mai-10 juin-10 juil-10 août-10 sept-10
TVA facturée - 20 000 18 000 21 000 15 000 9 000 16 000 17 000 17 500 14 500
TVA récup /immob - 4 000 6 000 8 000 2 000 5 000 9 000 1 000 3 000 7 000
TVA récup /charges 5 000 8 000 6 000 10 000 8 000 11 000 8 500 7 000 9 500 10 500
Travail à faire
1. Etablir la déclaration de la TVA pour le 1 er, le 2° et le 3 ème trimestre de l’année
2010.
2. Enregistrer les écritures correspondantes sachant que les règlements ont été
effectués par banque4
.
3
Certaines entreprises sont soumises au régime de déclaration trimestrielle de la TVA.
4
Le règlement de la TVA du trimestre T doit être effectué avant la fin du premier mois du trimestre T+1.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
56
Série complémentaire n° 1
(Rappel sur le principe de la partie double, le Bilan)
I. Soient les opérations indépendantes suivantes :
1. Un exploitant apporte une somme de 100 000 DH, déposée en banque pour créer une
entreprise.
2. Achat d’un camion 65 000 DH payable ainsi :
- 15 000 DH par chèque bancaire ;
- le reste à crédit de 6 mois.
3. Achat de marchandise à 5 000 DH payable ainsi :
- moitié par virement ;
- moitié a crédit de trois mois.
4. Vente au comptant en espèces pour 1 500 DH de marchandises ayant couté 1 000 DH.
5. Vente de marchandises ayant couté 2 000 DH à 2 700 DH payable :
- 1 300 DH contre des espèces ;
- 1400 DH à crédit de deux mois.
6. Recouvrement de la créance clients de 1 400 DH déposée en banque.
7. Règlement d’une dette de 500 DH en espèce au fournisseur.
Travail à faire
1. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes à
créditer.
II. Une entreprise individuelle a pour activité la commercialisation des produits laitiers.
Au 31/ 12/ 2009, elle vous remet les soldes de ses comptes de situation suivants :
Capital personnel 300 000 DH. Emprunt auprès de la banque 160 000 DH. Matériel et
outillage 200 000 DH. Camionnette de livraison 160 000 DH. Dépôts et cautionnements
versés 10 000 DH. Fonds commercial 50 000 DH. Matières et fournitures consommables 12
000 DH. Créances sur les clients 15 000 DH. Dépôts et cautionnements reçus 1 000 DH.
Dettes envers les fournisseurs 16 000 DH. Dettes envers l’Etat 10 000 DH. Dépôt à la banque
248 400 DH. Espèces en caisse 8600 DH. Créance sur l’Etat 1 000 DH.
Mobilier et matériel de bureau 24 000 DH. Des titres de participation d’AWB 100 000.
Travail à faire
1. Etablir le bilan de cette entreprise au 31/12/2009.
III. L’entreprise « Serghini » est une entreprise commerciale. Elle est spécialisée dans
l’achat et la vente des appareils électroménagers. Des documents comptables de la
dite entreprise nous tirons la liste des comptes de bilan au 31/12/2009 :
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
57
Comptes Montants
Installations techniques 50 000
Banque 61 300
Caisse 21 500
Capital social A déterminer
Constructions 160 000
Emprunt A déterminer
Fournisseurs 52 000
Matériel de transport A déterminer
marchandises 94 200
Travail à faire
Sachant que :
- l’emprunt représente 10% du capital,
- le total de l’actif s’élève à 602 000 DH,
- les comptes figurant sur la liste sont les seuls comptes du bilan.
Présenter le bilan de l’entreprise « Serghini » au 31/12/2009.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
58
Série complémentaire n°2 ( Rappel sur la Bilan)
Exercice n° 1
Au 01-01-2000, la situation de la société « Samir et Cie » se présente comme suite :
- Fonds de commerce 750 000 DH
- Dettes fournisseurs 60 000 DH
- Matériel informatique 30 000 DH
- Stock de marchandises 140 000 DH
- Emprunts auprès des établissements de crédits 470 000 DH
- Mobilier de bureaux 54 000 DH
- Avoir en banque 46 000 DH
- Constructions 850 000 DH
- Agencements des constructions 250 000 DH
- Frais d’acquisition des immobilisations 63 000 DH
- Installations techniques 217 000 DH
- Capital (à déterminer)
- Dépôts et cautionnement versés 20 000 DH
- Fournisseur d’immobilisations 250 000 DH
- Matériel de transport 150 000 DH
- Caisse 10 000 DH
Travail à faire
1. Reclasser les éléments ci – dessous en actif et passif.
2. Déterminer le montant du capital social
3. Présenter le bilan au 01-01-2000.
Exercice n° 2
On vous communique les éléments actifs et passifs suivants correspondant à la création
d’une entreprise le 01 janvier 2000 :
- Capital 1 8000 000 DH
- Subventions d’investissements reçues 250 000 DH
- Emprunt sur 5 ans auprès d’une banque 600 000 DH
- Dettes envers les fournisseurs d’immobilisation
 Durée 2 ans 290 000 DH
 Durée 6 mois 60 000 DH
- Dettes envers les fournisseurs de matières premières 36 000 DH
- Frais de construction de l’entreprise 45 000 DH
- Terrain 70 000 DH
- Bâtiment à usage industriel 700 000 DH
- Matériel et outillage 1 700 000 DH
- Matériel de transport 250 000 DH
- Mobilier et matériel de bureau 120 000 DH
- Matières premières en stocks 90 000 DH
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
59
- Dépôt en banque dans un compte ouvert au nom de l’entreprise 58 000 DH
- Espèces dans la caisse de l’entreprise 3 000 DH
Travail à faire
1. Présenter le bilan de création de l’entreprise au 1 er janvier 2000.
Exercice n°3
Le 01 janvier 2000 une entreprise est créée par une personne qui apporte les éléments
suivants :
- Fonds de commerce évalué à 70 000 DH ;
- Camionnette : 120 000 DH ;
- Mobilier et matériel de bureau : 30 000 ;
- Marchandises en stocks : 45 000 DH ;
- Une somme de 33 500 DH déposée en banque dans un compte ouvert au nom de
l’entreprise ;
- Des espèces dans la caisse de l’entreprise : 1 500 DH.
- La même personne obtient à la date de création, le 1 er janvier 2000 un emprunt
bancaire sur 5 ans de 100 000 DH destiné à son entreprise.
Travail à faire
Etablir le bilan de création de l’entreprise au 1er
janvier 2000 (en déterminant le montant du
capital).
Exercice n° 4
Du 31 décembre 2000, date de fin d’exercice, les éléments actifs et passifs d’une entreprise
présentent les valeurs suivantes :
- Créances sur les clients 15 000 DH
- Dettes envers les fournisseurs de matières premières 12 000 DH
- Matériel de transports 100 000 DH
- Mobilier matériel de bureau 42 000 DH
- Matériel et outillage 720 000 DH
- Titres de participation 3 000 DH
- Emprunt bancaire sur 5 ans 250 000 DH
- Capital 700 000 DH
- Dettes envers l’Etat (dettes fiscale) 2 500 DH
- Résultat net de l’exercice 21 800 DH
- Stocks au 31 décembre 2000
 Matières premières 6 000 DH
 Produits en cours 10 000 DH
 Produits finis 20 000 DH
- Dépôts en banque 23 000 DH
- Espèces en caisse 1 700 DH
- Titres et valeurs de placement 2 000 DH
Travail à faire
Etablir le bilan de l’entreprise au 31 décembre 2000.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
60
Corrections des séries
Correction série N 1 : Les flux et les comptes
Notions sur les opérations et documents commerciaux
1. Une facture entraine (une facture émise par exemple par l’entreprise) :
A- Une créance de l’entreprise sur le client (le client doit de l’argent à l’entreprise).
B- Une créance du client sur l’entreprise (l’entreprise doit de l’argent au client).
C- Aucune réponse ne convient.
2. Quel est le compte qui représente une créance pour l’entreprise ?
3. L’émission d’un chèque entraine pour le tireur (par exemple un client qui veut régler
sa dette à l’entreprise par chèque) :
A- Une augmentation de son avoir en banque.
B- Une diminution de son avoir en banque.
C- Aucune réponse ne convient.
4. Quel est le compte qui représente une dette pour l’entreprise ?
5. La remise à l’encaissement (par l’entreprise) d’un chèque émis par un client entraine
pour cette dernière :
A- Une augmentation de son avoir en banque.
B- Une diminution de son avoir en banque.
C- Aucune réponse ne convient.
6. Une lettre de change est un instrument de paiement à crédit.
Corrigé : notions sur les opérations et documents commerciaux
1. A.
2. Le compte Clients.
3. B.
4. Le compte Fournisseurs.
5. A.
6. Vrais.
Exercice 1.
Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ?
6. La livraison de marchandise constitue un flux réel.
7. Un service rendu par un banquier (location d’un coffre par exemple) est un flux
monétaire.
8. Une ressource entraine le débit du compte correspondant.
9. Le compte résultat est toujours inscrit au passif du bilan.
10. Le compte caisse est toujours inscrit à l’actif du bilan.
Parmi les affirmations suivantes, choisir la réponse qui convient :
11. Le compte banque est :
e. Toujours un compte d’actif.
f. Toujours un compte de passif.
g. Un compte d’actif ou un compte de passif.
h. Aucune réponse ne convient
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
61
Corrigé exercice 1.
1. Vrais
2. Vrais
3. Faux
4. Vrais
5. Vrais
6. a. Faux
b. Faux
c. Vrais
d. Faux
Exercice 2.
4. Le total des débits d’un compte Client s’élève à 85 300 DH, le total des crédits s élève
à 45 300 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle est sa
signification ?
5. Le total des débits d’un compte Fournisseur s’élève à 102 600 DH, le total des crédits
s’élève à 152 600 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle
est sa signification ?
6. Indiquer par croix (X) dans la colonne qui convient la nature des comptes suivants :
Nom des comptes Comptes
Actif
Comptes
Passif
Comptes
Charges
Comptes
produits
Achat de marchandise
Emprunt
Prêt
Vente de produits finis
Fonds commercial
Dettes fiscales et sociales
Stock de marchandises
Dettes fournisseur
Créances clients
Corrigé exercice 2
1. La nature du solde : le solde est débiteur. Son montant est de 40 000 Dh. Sa
signification : l’entreprise a une créance de 40 000 Dh sur ses clients.
2. La nature du solde : le solde est créditeur. Son montant est de 50 000 Dh. Sa
signification : l’entreprise a une dette de 50 000 Dh sur ses fournisseurs.
3. nature des comptes :
Nom des comptes Comptes Actif Comptes
Passif
Comptes
Charges
Comptes produits
Achat de marchandise
Emprunt
Prêt
Vente de produits finis
Fonds commercial
Dettes fiscales et sociales
Stock de marchandises
Dettes fournisseur
Créances clients
X
X
X
x
X
X
X
x
x
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
62
Exercice 3. Le compte Caisse
M. Alaoui, grossiste en alimentation, effectue exceptionnellement des opérations de
vente au détail. Pendant le mois de juin N, les opérations suivantes ont donné lieu à des
mouvements d’espèces :
- le 03 : achat de timbres postaux : 63 DH ;
- le 05 : vente au comptant : 948 DH ;
- le 06 : achat de fourniture de bureau : 745 DH ;
- le 10 : règlement du client Abadi qui devait 852 DH depuis une vente à la fin du mai ;
- le 15 : versement d’espèces à la BP : 3 000 DH ;
- le 19 : règlement d’une annonces dans un journal local pour rechercher un caissier : 120
DH ;
- le 21 : vente au comptant : 729 DH ;
- le 15 : règlement d’une facture de transport concernant un retour de marchandises effectué
par un client : 345 DH ;
- le 30 : versement à la banque : 2 000 DH.
Travail à faire
1. Présenter le compte Caisse arrêté au 30 juin N, sachant que le 1er
juin le montant des
espèces en caisse était de 7 357 DH.
Corrigé exercice 3. Le compte Caisse en « colonnes séparées »
Utiliser le raisonnement par les flux. Voir le rappel du cours.
Débit Caisse Crédit
Dates Libellés Sommes Dates Libellés Sommes
01/06
05/06
10/06
21/06
A nouveau
Vente au comptant
Client Abadi
Vente au comptant
7 357
948
852
729
03/06
05/06
15/06
19/06
25/06
30/06
30/06
Frais postaux
Fournitures de bureaux
Versement BP
Annonces journal
Facture transport
Versement BP
Solde débiteur
63
745
3000
120
345
2000
3613
9886 9886
01/07 A nouveau 3613
Exercice 4. Le compte Banque
L’entreprise « Confection sud » est titulaire d’un compte à la Société générale marocaine
des banques (SGMB).
- Le 1er
juillet N, ce compte présente un solde débiteur de 86 753 DH.
Les opérations effectuées avec la banque au cours du mois de juillet sont les suivantes :
- Le 06 : remise à l’encaissement d’un chèque du client Alami : 16 252 DH ;
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
63
- Le 08 : retrait d’espèces : 10 000 DH ;
- Le 15 : règlement par chèque adressé au fournisseur Chami : 19 653 DH ;
- Le 21 : versement d’espèces : 6 000 DH ;
- Le 31 : règlement par chèque du salaire des vendeurs : 5 218 DH.
Travail à faire
3. Présenter le compte Banque arrêté au 31 juillet N. Le rouvrir le 1er
août N.
4. Quelle est la signification de ce solde ? quelle est, dans ce cas, sa place au bilan ?
Corrigé exercice 4. Le compte Banque en « colonnes séparées »
1. Le compte Banque en « colonnes séparés ».
Débit BANQUE Crédit
Dates Libellés Sommes Dates Libellés Sommes
01/07
06/07
21/07
A nouveau
Client Alami
Versement espèces
86 753
16 252
6 000
08/07
15/07
31/07
31/07
Retrait d’espèces
Fournisseur Chami
Salaire des vendeurs
Solde débiteur
10 000
19 653
5 218
74 134
109 005 109 005
01/08 A nouveau 74 134
2. Le solde débiteur signifie que d’après la comptabilité de l’entreprise « Confection
sud », cette dernière dispose au 01/08 d’une somme de 74 134 Dh dans son compte
bancaire ouvert auprès de la banque (SGMB).
Exercice 5. Le compte Client
L’entreprise « Construction SA » vend un produit au prix de 125 DH le Kg. Parmi
ses clients, trois ont retenu notre attention. Au 1er
octobre N, l’état des créances (le compte
client) se présente ainsi :
- Alaoui : 46 250 DH
- Alami : 82 490 DH
- Chami : 108 720 DH
Pendant le mois d’octobre, les opérations effectuées avec ces clients sont les suivantes :
- Le 03 : vente à Chami : 1 400 kg ;
- Le 15 : vente à Alami : 900 Kg ;
- Le 18 : retour de Chami : 200 Kg ;
- Le 20 : règlement de Alami : 120 000 DH ;
- Le 25 : règlement de Chami pour solde ;
- Le 28 : vente à Alaoui : 500 Kg.
Travail à faire
2. Présenter le compte client arrêté au 31 octobre N.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
64
Corrigé exercice 5. Le compte Client
Débit Client Crédit
Dates Libellés Sommes Dates Libellés Sommes
01/10
18/10
20/10
28/10
A nouveau
Vente Client Chami
Vente client Alami
Vente Alaoui
237 460 5
175 000 6
112 500
62 500
18/10
20/10
25/10
31/10
Retour de Chami
Règlement d’Alami
Règlement de Chami
pour solde
Solde débiteur
25 000
120 000
258 7207
183 740
587 460 109 005
01/11 A nouveau 183740
Remarque : on peut représenter ce compte par client.
Exercice 4. Fonctionnement des comptes
Au cours du mois d’octobre, une entreprise a effectuée les opérations suivantes:
- Le 03 : achat à crédit au fournisseur Alami, facture 2135, montant net à payer 12 543
DH.
- Le 05 : règlement de frais de port en espèces pour un envoi de marchandises au client
Alami : 230 DH.
- Le 07 : règlement par chèque bancaire de la prime annuelle d’assurances : 8 540 DH.
- Le 09 : achat au comptant de marchandises réglé par virement bancaire : 3 685 DH.
- Le 12: vente à crédit au client Alami, facture 6129, montant net à payer : 4 518 (dont
récupération frais de port : 230 DH).
- Le 14: encaissement par la banque de l’entreprise de coupons de titres AWB : 650
DH.
- Le 15 : vente au comptant contre espèces : 1 214 DH et contre chèques bancaires
8715 DH.
- Le 21 : règlement au comptant par cheque bancaire d’une facture du garagiste relative
à la réparation de la camionnette : 1 217 DH.
- Le 25: virement bancaire à l’ordre du fournisseur Alami en règlement de la facture
2135.
- Le 28 : chèque bancaire du client Alami en règlement de la facture 6129.
- Le 31 : règlement par virement bancaire du salaire du vendeur 1450 DH.
Travail à faire
2. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes
à créditer.
5
46 250+82 490 +108720
6
1 400 x 125
7
108 720 + 175 000-25 000.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
65
Corrigé exercice 4. Fonctionnement des comptes
Dates Débit Crédit Montants
03/10 Achat de marchandise
(Augmentation compte de charges)
Fournisseurs
(Augmentation compte de passif)
12 543
05/10 Transports de biens
(Augmentation compte de charges)
Caisse
(Diminution compte d’actif)
230
07/10 Prime d’assurances
(Augmentation compte de charges)
Banque
(Diminution compte d’actif)
8 540
09/10 Achat de marchandises
(Augmentation compte de charges)
Banque
(Diminution compte d’actif)
3 685
12/10 Client (4518 Dh)
(Augmentation compte d’actif)
Ventes de marchandises
(Augmentation compte de produit)
Transports de biens
(Diminution compte de charges)
4 288
230
14/10 Banque
(Augmentation compte d’actif)
Revenus des titres de participation
(Augmentation compte de produit)
650
15/10 Caisse (1214 Dh)
(Augmentation compte d’actif)
Banque (8715 Dh)
(Augmentation compte d’actif)
Vente de marchandises
(Augmentation compte de produit)
9929
21/10 Entretien et réparation
(Augmentation comptes de charge)
Banque
(Diminution compte d’actif)
1 217
25/10 Fournisseur
(Diminution compte de passif)
Banque
(Diminution compte d’actif)
12 543
28/10 Banque
(Augmentation compte d’actif)
Client
(Diminution compte d’actif)
4 518
31/10 Charge de personnel
(Augmentation compte de charges)
Banque
(Diminution compte d’actif)
1 450
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
66
Correction série n° 2. La partie double, le journal, le grand livre,
la Balance et les états de synthèses
Exercice 1.
Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ?
5. Le journal est l’enregistrement chronologique des opérations de la période.
6. Dans une balance, on a les égalités suivantes :
- Total des débits des comptes = Total des crédits des comptes
- Total des soldes débiteurs = Total des soldes créditeurs
7. Le compte stock de marchandises n’est pas utilisé en cours d’exercice pour enregistrer
les achats et les ventes de marchandises.
8. Le bilan traduit l’activité de l’entreprise au cours de l’exercice.
Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient :
4. A la balance au 31/03/N, le débit du compte Banque représente :
d. le total des débits du compte Banque du mois de mars N.
e. le total des débits du compte Banque du 1er
janvier au 31 mars N.
f. ARNC
5. Dans le cas où le stock final est supérieur au stock initial, le compte variation des
stocks est un compte :
a. d’actif
b. de passif
c. ARNC
6. Dans le cas ou le stock final est inférieur au stock initial, le compte variation des
stocks est un compte :
a. de l’actif
b. de charges
c. ARNC
Corrigé de l’exercice 1
Test vrais ou faux :
1. Vrais
(Voir la structure du journal ci – après)
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
67
2. Vrais
(Mais attention : total des débits des comptes = total des crédits des comptes ≠ Total des
soldes débiteurs = total des soldes créditeurs) voir exemple ci- après :
3. Vrais
4. Faux (C’est le CPC. Le bilan traduit la structure patrimoniale en fin de l’exercice).
Test QCM
1. b
2. c
3. b
Exercice 2.
4. Indiquer ressource (s) et emploi (s), compte(s) et montant (s) débité ( s) et crédité ( s)
dans le cas des opérations suivantes :
k. Versement d’espèces en banque : 6 000 DH.
l. Acquisition d’une voiture utilitaire réglée par chèque bancaire : 18 500 DH.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
68
m. Retrait d’espèces de la banque : 12 000 DH.
n. Ventes de marchandises à un client : 42 000 DH : règlement de la moitié au
comptant par chèque bancaire, de l’autre moitié à crédit.
o. Achat de marchandises à un fournisseur : 100 000 DH. Règlement : 25% au
comptant par chèque bancaire, 75% à crédit.
p. Règlement de la prime d’assurance-auto par virement bancaire : 8 500 DH.
q. Encaissement de coupons d’actions par la banque : 650 DH.
r. Règlement d’un client par virement bancaire : 2 600 DH. Ce montant
correspond à une facture déjà enregistrée.
s. Règlement à un fournisseur par cheque bancaire : 18 200 DH. Ce montant
correspond à une facture déjà enregistrée.
t. Retour de marchandises à un fournisseur : 4 300 DH. Ce montant est porté en
compte.
5. Quels sont les deux documents qui mettent en évidence le principe de la double
détermination du résultat ?
6. L’une des lignes d’une balance après inventaire se présente ainsi :
Comptes Sommes Soldes
Débits Crédits Débiteurs Créditeurs
Stock de marchandises 250 000 140 000 110 000
Travail à faire
Quel est le montant du stock initial ? Quel est le montant du stock final ?
Corrigé de l’exercice 2
1.
N° Ressources Emplois Compte(s) débité (s) Compte(s) crédité(s)
a Espèces en caisse Dépôt en banque Banque 6 000 Caisse 6 000
b Dépôt en banque Acquisition d’une voiture Matériel de transport 18 500 Banque 18 500
c Dépôt en banque Avoir en caisse Caisse 12 000 Banque 12 000
d
Marchandises en magasin - Dépôt en banque - Banque 21 000 Vente de marchandises 42 000
- Créance sur client - Clients 21 000
e
- Dépôt en banque Marchandises en magasin
Achat de marchandises 100
000
- Banque 25 000
- Dettes envers fournisseur - Fournisseur 75 000
f Dépôt en banque
Règlement de la prime
d'assurances
Primes d'assurances
8 500
Banque 8 500
g Coupons d'actions Dépôt en banque Banque 650 Produits financiers 650
h Créances sur le client Dépôts en banque Banque 2 600 Clients 2 600
i Dépôt en banque Règlement d'un fournisseur Fournisseur 18 200 Banque 18 200
j Marchandises en magasin
Diminution d'une dette envers
un fournisseur
Fournisseur 4 300 Achat de marchandises 4 300
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
69
2. Le CPC et le Bilan.
3. Stock initial 140 000 DH, et stock final 110 000 DH. En fait, dans une balance après
inventaires, le stock de la balance avant inventaire dit stock initial au débit (actif circulant
hors trésorerie) est annulé au crédit par le débit du compte variation du stock, et le stock final
évalué est constitué au débit du compte de stock par le crédit du compte variation du stock.
(Voir série 3 exercices 3).
Exercice 3. Le principe de la partie double. Enregistrement dans les comptes
L’entreprise « Chami» est créée le 1er
janvier N, pour acheter et revendre une
marchandise sans stockage intermédiaire, avec un dépôt en banque de 180 000 DH et 5 000
DH d’espèces.
Les opérations suivantes ont été effectuées pendant le mois de janvier :
- Le 06 : achat de marchandises au comptant réglé par chèque : 32 547 DH ;
- Le 10 : vente de marchandises au comptant contre espèces : 8 543 DH ;
- Le 15 : versement d’espèces en banque : 10 000 DH ;
- Le 19 : vente de marchandises au comptant réglée par chèque : 41 250 DH ;
- Le 25 : achat d’une photocopieuse payée par chèque : 19 520 DH ;
- Le 30 : achat de timbres postaux réglé en espèces : 850 DH ;
- Le 31 : règlement des salaires des vendeurs par virement bancaire : 6 500 DH.
Travail à faire
Présenter les comptes schématiques arrêtés au 31 janvier N.
Corrigé de l’exercice 3. Le principe de la partie double. Enregistrement dans les comptes
Les comptes schématiques arrêtés au 31 janvier N :
2352 Matériel de bureau 5141 Banque
25-01-N 19 520 01-01-N 180 000
06-01-N 32 547
15-01-N 10 000
19-01-N 41 250
25-01-N 19 520
31-01-N 6 500
SD 19 520 SD 172 683
19 520 19 520 231 250 231 250
5161 Caisse 6111 Achat de M/ses
01-01-N 5 000 06-01-N 32 547
10-01-N 8 543
15-01-N 10 000 SD 32 547
30-01-N 850 32 547 32 547
SD 2 693
13 543 13 543
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
70
61451 Frais postaux 6171 Rem. du personnel
30-01-N 850 31-01-N 6 500
SD 850 SD 6 500
850 850 6 500 6 500
7111 Vente de M/ses
10-01-N 8 543
19-01-N 41 250
SC 49 793
49 793 49 793
Exercice 4. Balance en début de mois. Enregistrement d’opérations au journal. Grand-
livre. Balance en fin de mois
L’entreprise « confection du Sud » vous remet : d’une part, la balance établie au 31
mai N :
Balance au 31/05/N
Comptes
Mouvements Soldes
Débits Crédits Débiteurs Créditeurs
Capital
Fonds commercial
Immobilisations corporelles
Stock de marchandises
Fournisseurs
Clients
Banque
Caisse
Achat de marchandises
Autres charges
Vente de marchandises
400 000
237 540
148 273
316 742
672 110
853 255
143 422
503 927
63 215
800 000
487 145
518 893
633 733
135 643
11 170
6 187
745 713
400 000
237 540
148 273
153 217
219 522
7 779
492 757
57 028
800 000
170 403
745 713
3 338 484 3 338 484 1 716 116 1 716 116
D’autre part, la liste des opérations effectuées pendant le mois de juin N :
- le 06 : achat à crédit de marchandises à un fournisseur : 152 520 DH,
- le 10 : envoi d’un chèque à un fournisseur en règlement d’un achat à crédit du 11
mai : 87 125 DH,
- le 14 : ventes au comptant réglées par chèques. Ces chèques ont été remis à
l’encaissement à la banque : 93 620 DH,
- le 16 : retrait d’espèces de la banque : 5 000 DH,
- le 21 : virement bancaire d’un client en règlement d’une vente à crédit du 20 mai :
126 157 DH,
- le 26 : vente à crédit à un client : 170 213 DH,
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
71
- le 30 : virements bancaires aux salariés en règlement de leur salaire du mois de juin :
6 200 DH.
Travail à faire
4. Enregistrer les opérations du mois de juin au journal de l’entreprise.
5. Présenter le grand-livre.
6. Etablir la balance au 30 juin N.
Correction de l’exercice 4. Balance en début de mois. Enregistrement d’opérations au
journal. Grand- livre. Balance en fin de mois
1. Enregistrement des opérations du mois de juin :
31-mai
06-juin
Reports
3 338 484 3 338 484
6111 Achats de marchandises 152 520
4411 Fournisseurs 152 520
Facture N°...
10-juin
4411 Fournisseurs 87 125
5141 Banque 87 125
Chèque N°…
14-juin
5141 Banque 93 620
7111 Ventes de marchandises 93 620
Chèque N°…
16-juin
5161 Caisse 5 000
5141 Banque 5 000
Retrait espèces
21-juin
5141 Banque 126 157
3421 Clients 126 157
Chèque N°…
26-juin
3421 Clients 170 213
7111 Ventes de marchandises 170 213
Facture N°...
30-juin
6171 Rem. du personnel 6 200
5141 Banque 6 200
Virement N°….
3 979 319 3 979 319
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
72
2. Le grand-livre.
1111 Capital 2230 Fonds commercial
800 000 400 000
0 800 000 400 000 0
23 Immobilisations corporelles 3111 Stocks de marchandises
237 540 148 273
237 540 0 148 273 0
4411 Fournisseurs 3421 Clients
316 742 487 145 672 110 518 893
87 125 152 520 170 213 126 157
403 867 639 665 842 323 645 050
5141 Banque 5161 Caisse
853 255 633 733 143 422 135 643
93 620 87 125 5 000
126 157 5 000
6 200
1 073 032 732 058 148 422 135 643
6111 Achats de marchandises 618 Autres charges
503 927 11 170 63 215 6 187
152 520 6 200
656 447 11 170 69 415 6 187
7111 Ventes de marchandises
745 713
93 620
170 213
0 1 009 546
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
73
3. La balance au 30/06/N :
Balance au 30/06/N
N°
Comptes
Mouvements Soldes
Débits Crédits Débiteurs Créditeurs
1111 Capital 800 000 800 000
2230 Fonds commercial 400 000 400 000
23 Immobi. corporelles 237 540 237 540
3111 Stock de marchandises 148 273 148 273
4411 Fournisseurs 403 867 639 665 235 798
3421 Clients 842 323 645 050 197 273
5141 Banque 1 073 032 732 058 340 974
5161 Caisse 148 422 135 643 12 779
6111 Achats de marchandises 656 447 11 170 645 277
618 Autres charges 69 415 6 187 63 228
7111 Ventes de marchandises 1 009 546 1 009 546
3 979 319 3 979 319 2 045 344 2 045 344
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
74
Correction Série N 3 : Notions sur le Bilan
Exercice 1.
Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ?
10. L’ensemble des ressources de l’entreprise est porté à l’actif du bilan.
11. L’entreprise utilise ses ressources (capitaux propres et crédits accordés par les tiers)
pour financer les emplois (biens et créances).
12. Le passif traduit l’origine des capitaux, c'est-à-dire l’ensemble des ressources de
l’entreprise.
13. L’actif traduit l’utilisation des ses capitaux c'est-à-dire l’ensemble des emploies de
l’entreprise.
14. L’égalité « actif = passif » doit toujours être vérifiée.
15. Le poste « créance clients » est inscrit à l’actif.
16. Le poste « dette envers les fournisseurs » est inscrit au passif du bilan.
17. Le poste « emprunt » est inscrit au passif du bilan.
18. Le matériel de transport est un poste de l’actif circulant.
Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient :
3. Le stock de marchandise est un poste :
e. du passif
f. de l’actif immobilisé
g. de l’actif circulant
h. aucune réponse ne convient
4. Le fonds commercial (clientèle) est un poste :
f. de l’actif circulant
g. du financement permanent
h. de l’actif circulant
i. des dettes de financement
j. aucune réponse ne convient
Correction exercice 1.
Test Vrais /Faux
1. Faux
2. Vrais
3. Vrais
4. Vrais
5. Vrais
6. Vrais
7. Vrais
8. Vrais
9. faux
Test QCM
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
75
1. c
2. e
Exercice 2. Bilan et apport personnel
Le 2 janvier N, M. Alaoui acquiert le fonds de commerce de M. Alami aux conditions
suivantes :
 M. Alaoui reprend :
- la clientèle évaluée à 320.000,00 DH ;
- le local servant de magasin et d’entrepôts : 680.000,00 DH;
- les aménagements antérieurs de ce local : 53.500 DH ;
- le matériel de bureaux : 15.600 DH ;
- les marchandises en stocks : 495.600,00 DH. Il s’engage à régler les fournisseurs de M.
Alami soit 241.200,00 DH ;
 Il dépose 75.000,00 DH au compte en banque ouvert au nom de son entreprise et
1.500,00 DH d’espèces en caisse.
 Pour financer ces opérations M. Alaoui a emprunté 400.000,00 DH auprès de la
BMCE.
Travail à faire
3. Déterminer le montant de l’apport personnel (capital social) de M. Alaoui.
4. Etablir le bilan de son entreprise le 02/01/N.
Correction exercice 2. Bilan et apport personnel
1. En utilise la formule suivante : Actif immobilisé + actif circulant + trésorerie actif =
capitaux propres + passif circulant + trésorerie passif
320 000+680 000+53 500+15 600+495 600+75 000+1 500= KP+241 200+400 000
KP=KS= 1 000 000
2.
Actif PASSIF
Actif immobilisé Financement permanent
Fonds commercial 320 000,00 Capitaux social 1 000 000,00
Constructions 680 000,00 Emprunts 400 000,00
Matériel de bureau 15 600,00 Passif circulant (HT)
Agencement , Installations. 53 500,00 Fournisseurs 241 200,00
Actif circulant (HT)
Stock de marchandises 495 600,00 Trésorerie- Passif
Trésorerie- Actif
Banque 75 000,00
Caisse 1 500,00
1 641 200,00 1 641 200,00
BILAN AU 02/01/N
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
76
Exercice 3. Bilan et capital social
Au 30 juin 2010, l’entrepreneur Kamari possède un magasin de vente évalué 150 000
DH, un matériel de production estimé à 180 000 DH, une usine évaluée à 260 000 DH, des
tables, chaises et fauteuils évalués à 30 000 DH et un micro- ordinateur qu’il vient d’acheter à
38 000 DH. Il a en magasin des marchandises pour 160 000 DH, des matières premières pour
15 000 DH. Il a en caisse 12 000 DH et en compte bancaire 85 000 DH. Ses clients lui doivent
120 000. Il doit 130 000 DH à ses fournisseurs et 20 000 DH à son personnel.
Travail à faire
4. Déterminer le montant du capital de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010.
5. Dresser le bilan de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010.
Corrigé Exercice 3. Bilan et capital social
KS= 150 000+180 000+260 000+30 000+38 000+160 000+15 000+12 000+85 000+120000-
130 000-20 000= 900 000.
Actif PASSIF
Actif immobilisé Financement permanent
Constructions 410 000,00 Capital social 900 000,00
Ins techq. Mat. et outillage 180 000,00
Mob.Matériel de bureau 68 000,00
Actif circulant (HT) Passif circulant (HT)
Stock 175 000,00 Fournisseurs 130 000,00
Clients 120 000,00 Personel-Créditeur 20 000,00
Trésorerie- Passif
Trésorerie- Actif
Banque 85 000,00
Caisse 12 000,00
1 050 000,00 1 050 000,00
BILAN AU 02/01/N
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
77
Série n ° 4 : le compte de produits et charges
Exercice 1 : le compte « Résultat »
Au cours de l’exercice comptable 2010, les opérations suivantes ont été effectuées :
10. Ventes de marchandises contre chèque bancaire pour 125 000 DH (Prix d’achat 100
000 DH).
11. Ventes de marchandises à crédit pour 32 000 DH (Prix d’achat 28 000 DH).
12. Paiement en espèces : salaires (3 800 DH), impôts et taxes (1 450 DH), téléphone (1
230 DH).
13. Paiement par chèque bancaire : honoraires d’avocat (3 700 DH), achats de petites
fournitures de bureau non stockables (8 700 DH), transport (1 400 DH).
14. Vente de marchandises au prix de 42 000 DH dont 12 000 DH reçu par chèque
bancaire et 30 000 DH à crédit (Prix d’achat 35 000 DH).
15. Paiement en espèces du loyer du magasin (5 040 DH), salaires (2 800 DH)
consommation d’eau et d’électricité (1 250 DH).
16. Paiement en espèces d’une infraction routière (250 DH).
17. Paiement par chèque bancaire d’une fraction d’emprunt8
(5 000 DH), des intérêts
dus sur emprunt
(1 800 DH).
18. Reçu par virement bancaire 3 800 DH d’un client soldé (Pour lequel l’entreprise a
déjà constatée une perte sur le dite montant).
Travail à faire
4. Enregistrer les gains et les pertes dans le compte « Résultat » en utilisant le compte
schématique.
5. Quelles remarques peut-on formuler à propos du compte « Résultat ».
6. Indiquer pour chaque opération le compte ou les comptes de gestion qui lui
correspond.
8
Le remboursement d’emprunt est une opération qui ne dégage pas un résultat. Il s’agit d’une opération sur
un passif.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
78
Correction exercice 1 : le compte « Résultat »
Résultat
(3) 3 800
(3) 1 450
(3) 1 230
(4) 3 700
(4) 8 700
(4) 1 400
(6) 5 040
(6) 2 800
(6) 1 250
(7) 250
(8) 1 800
25 000 (1)
4 000 (2)
7 000 (5)
3 800 (9)
1. Le compte Résultat a enregistré diverses opérations de natures différentes : pertes,
dépenses variées, gains, et recettes non attendues. C’est un compte contenant des
éléments hétérogènes. En effet, le compte Résultat tel qu’il se présente dans
l’exercice est très encombré. Pour un besoin de gestion et d’analyse de l’origine du
résultat de l’entreprise, le plan comptable a prévu plusieurs comptes spécifiques par
catégories de dépenses et par types de recettes. Ses comptes sont regroupés en fin
d’exercice dans ce qu’on appelle « le compte des produits et charges : CPC », qui
permettra de dégager le résultat de l’exercice ainsi que ses composantes.
2. (1) 7111 Ventes de marchandises
(2) 7111 Ventes de marchandises
(3) 6171 Rémunération du personnel
6161 Impôts et taxes directs
6145 Frais postaux et frais de télécommunications
(4) 6136 Rémunérations d’intermédiaires et honoraires
6125 Achats non stockés de matières et fournitures
6142 Transports
(5) 7111 Ventes de marchandises
(6) 6131 Locations et charges locatives
6171 Rémunération du personnel
6125 Achats non stockés de matières et fournitures
(7) 6583 Pénalités et amendes fiscales ou pénales
(8) 6311 Intérêts des emprunts et dettes
(9) 7585 Rentrées sur créances soldées
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
79
Exercice 2 : établissement du CPC9
:
Au 31/12/2009, les charges et les produits d’une entreprise fais ressortir les soldes suivants :
- Achats de marchandises 675 220 DH
- Achats non stockés de matières et fournitures 12 730 DH
- Locations et charges locatives 32 800 DH
- Entretiens et réparations 25 400 DH
- Primes d’assurances 18 600 DH
- Transports 8 700 DH
- Frais postaux et frais de télécommunications 31 400 DH
- Patente 8 400 DH
- Taxe urbaine 1 420 DH
- Taxe d’édilité 2 400 DH
- Salaires et traitements 396 800
DH
- Intérêts sur emprunts 4 240 DH
- Intérêts sur découverts 3 750 DH
- Escomptes accordés 2 750 DH
- Pénalités fiscales 4 240 DH
- Ventes de marchandises 1 420 600
DH
- Ventes et produits accessoires 4 750 DH
- Escomptes obtenus10
2 340 DH
- Rentrées sur créances soldées 2 875 DH
Etat des stocks de marchandises11
:
Au 31/12/2008 92 500 DH
Au 31 /12/2009 105 400 DH
9
On rappelle que chaque fois que l’entreprise supporte une charge nouvelle, le compte concerné de charge est
débité (augmenté au débit), et chaque fois qu’elle réalise un produit, le compte concerné est crédité
(augmenté au crédit). Un compte de charge est diminué par son débit et un compte de produit est diminué par
son crédit.
10
Réduction consenti à un client qui règle avant l’échéance.
11
Evaluation extra comptable tiré par exemple du fichier permettant de suivre le stock. On rappelle qu’au cours
de l’exercice, les achats de marchandises et des matières premières sont des charges. Ils sont enregistrés dans
les comptes 6111 ou 6112 et 6121.Par contre, les ventes de marchandises ou de produits finis sont des
produits. Elles sont enregistrées dans les comptes 7111 ou 7113 et 7121 ou 7122. Les comptes de stocks au
bilan (marchandises, matières premières, produits finis et autres) ne sont pas mouvementés au cours de
l’exercice. A la fin de l’exercice, l’entreprise doit évaluer ses stocks par inventaire extra-comptable. Elle procède
alors à une quantification physique des stocks au magasin pour passer les écritures nécessaires. (Voir exercice
3).
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
80
Travail à faire
Présenter le CPC au 31/12/2009.
Correction exercice 2 : établissement du CPC
Dans un premier temps, on peut se contenter d’une présentation simplifiée du CPC
en distinguant uniquement les charges et les produits, puis en faisant la comparaison pour
dégager le résultat global. Certain regroupement sont nécessaires. Mais, on peut accepter
une présentation détaillée des charges et des produits.
CPC au 31/12/2009
Charges d'exploitation Produits d'exploitation
Achats revendus de marchandises (1) 662 320 Ventes de marchandises 1 420 600
Achats consommés de M et F 12 730 Ventes de biens et S. P 4 750
Autres charges externes (2) 116 900
Impôts et taxes (3) 12 220
Charges de personnel 396 800
Charges financières Produits financiers
Charges d’intérêts (4) 7 990 Int. et autres produits financiers 2 340
Autres charges financières (5) 2 750
Charges non courantes Produits non courants
Autres charges non courantes 4 240 Autres produits non courants (6) 2 875
Résultat de l’exercice (7) 214 615
Total général 1 430 565 Total général 1 430 565
(1) Achats revendus de marchandises = achats de marchandises + Variation des stocks de
marchandises (SI-SF) - RRR obtenus12
/ Achat de marchandises = 675 220 + (92 500 - 105 400) =
662 320. Il est préférable d’utiliser les comptes schématiques.
(2) Locations + entretiens et réparations + primes d’assurances + transport + frais postaux et frais de
télécommunication.
(3) Patente + taxe urbaine + taxes d’édilité.
(4) Intérêts sur emprunts + intérêts sur découverts.
(5) Escomptes obtenus.
(6) Rentrées sur créances soldées : gain inattendu.
(7) = Total des produits – Total des charges.
12
RRR= rabais, remises, ristournes. Il s’agit de réductions sur le montant d’achat lors de l’établissement de la
facture ( voir tome 2).
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
81
Remarques
Une présentation sans regroupement des charges et des produits et acceptable du
point de vue pédagogique. Par railleur, le CPC peut être établi également en liste comme
prévu dans le plan comptable. L’utilisation des numéros des postes et des comptes facilite la
résolution de l’exercice. Ensuite, il est à signaler que le résultat de l’exercice fait l’objet d’une
imposition annuelle prélevée par l’Etat, le reste représente le résultat net de l’exercice.
Exercice 3 : CPC et variation des stocks
Vous disposer des données suivantes de l’entreprise « AMAL » :
Extrait de la balance au 31/12/2009
6121 Achats de matières premières 289 800
6129 RRR obtenus / Achat de matières et fournitures 2 800
6125 Achat non stockés de M et F 83 500
6131 Locations et charges locatives 112 400
6136 Rem. d'intermédiaires et honoraires 24 550
6145 Frais postaux et frais de télécommunications 18 700
6161 Impôts et taxes indirectes 24 300
6171 Rémunération du personnel 371 450
6174 Charges sociales 74 290
6311 Intérêts des emprunts et dettes 81 220
7121 Ventes de biens produits au Maroc 1 174 200
7381 Intérêts et produits assimilés 8 440
Etat des stocks
Désignations au 31/12/2008 au 31/12/2009
Matières premières 121 300 124 750
Emballages 82 400 78 500
Produits finis 225 600 212 400
Travail à faire
3. Déterminer arithmétiquement les variations de stocks.
4. Présenter le CPC au 31/12/2009.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
82
Correction exercice 3 : CPC et variation des stocks
Rappel sur les stocks
Le plan comptable a prévu deux genres de comptes pour la variation des stocks :
- Variations des stocks des éléments achetés classées en charges (6114 et 6124).
- Variation des stocks des éléments produits classées parmi les produits (compte du
poste 713).
Pour dégager les variations de stocks on annule le SI, en créditant le compte de stock
concerné et on débite le compte de variations de stock correspondant par la valeur de stock
initial. Après évaluation du stock final, le compte de stock est débité et le compte de
variation de stock est crédité par la valeur du stock final.
Pour simplifier, on peut utiliser un calcul arithmétique directe sur la base des formules
suivantes :
Nature de stocks Exemples Calcul
Stocks achetés - Marchandises
- Matières premières
- Autres
SI- SF
Stock produits - Produits finis
- Produits semi-finis
- Autres
SF- SI
1. Pour les matières premières et les emballages, les variations de stocks se calculeront
ainsi : SI-SF
- Matières premières = 121 300 - 124 750 = - 3 450
- Emballages = 82 400 – 78 500 = 3 900
TOTAL = 450
A rajouter donc au poste 612 Achats consommés de matières et fournitures.
Pour les produits finis : SF- SI = 212 400 – 225 600 = - 13 200
A inscrire en signe moins dans le poste 713.
2. Etablissement du CPC.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
83
CPC au 31/12/2009 de l'entreprise AMAL
Charges d'exploitation Produits d'exploitation
Achats revendus de
marchandises 0 Ventes de marchandises 0
Achats consommés de M et F (1) 370 950 Ventes de biens et S. P 1 174 200
Autres charges externes (2) 155 650 Variation des stocks de produits -13 200
Impôts et taxes 24 300
Charges de personnel (3) 445 740
Charges financières Produits financiers
Charges d’intérêts 81 220 Int. et autres produits financiers 8 440
Autres charges financières 0
Charges non courantes Produits non courants
Autres charges non courantes 0 Autres produits non courants
Résultat de l’exercice 91 580
Total général 1 169 440 Total général 1 169 440
(1) 289 800 – 2 800 + 83 500 + 450 = 370 950 (Poste 612).
(2) 112 400 + 24 550 + 18 700 = 155 650 (Poste 613 et 614).
(3) 371 450 + 74 290 = 445 740 (Poste 617).
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
84
Correction de la série n ° 5 : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
Vrai / faux
Les affirmations suivantes sont-elles vrais ou fausses ?
18. La TVA est un impôt qui ne frappe que les transactions à crédit.
19. La TVA est incluse dans le prix facturé.
20. L’entreprise facture la TVA sur ses achats.
21. L’entreprise paie à l’Etat la TVA facturée.
22. On a automatiquement « TVA sur ventes > TVA sur achats ».
23. L’entreprise récupère la TVA facturée.
24. Il existe un seul taux de TVA.
25. Les comptes achats et ventes sont tenus TTC.
26. Le compte 4456 enregistre la TVA facturée.
27. Le compte 34551 enregistre la TVA due.
28. Le compte 34552 enregistre le crédit de TVA.
29. Le compte 3456 enregistre la TVA récupérable sur immobilisations.
30. Le compte 4455 n’enregistre aucune opération concernant la TVA.
31. Les comptes clients et fournisseurs sont tenus HT.
32. La TVA due au titre du mois (m) est à régler avant la fin du mois (m+1).
33. Le crédit de TVA peut être reporté sur plusieurs mois.
34. TVA due (m) = TVA facturée ou collectée (m) - (TVA récupérable/immobilisations (m) +
TVA récupérable/charges (m-1)).
Correction Vrai ou Faux
1. Faux. (Elle frappe également les opérations réglées au comptant).
2. Vrai.
3. Faux. (L’entreprise facture le TVA sur ses ventes).
4. Faux. (L’entreprise paie à l’Etat la TVA due).
5. Faux. (Pas forcement. Mais si TVA sur ventes < TVA sur achats, on dit qu’il y’a un
crédit de TVA).
6. Faux. (L’entreprise récupère ou déduit la TVA sur achat, c'est-à-dire la TVA
récupérable).
7. Faux.
8. Faux.
9. Faux. (4456 Etat, TVA due).
10. Faux. (34551 Etat, TVA récupérable sur immobilisations).
11. Faux. (34552 Etat, TVA récupérable sur les charges).
12. Faux. (3456 Etat crédits de TVA).
13. Faux. (4455 Etat, TVA facturée).
14. Faux.
15. Vrai.
16. Vrai.
17. Faux.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
85
Exercice 1. Calcul et enregistrement de la TVA due
Une entreprise revend à sa clientèle des articles de librairie achetés en gros à ses
fournisseurs. La TVA sur achats et sur ventes est au taux normal, sauf pour les livres auxquels
s’applique le taux de 7%13
. Les opérations de février/N peuvent être ainsi récapitulées :
- achats de fournitures diverses : 11 000 DH (HT) ;
- achats de livres : 55 000 DH (HT) ;
- ventes de fournitures diverses : 325 000 DH (HT) ;
- ventes de livres : 190 000 DH (HT).
Par ailleurs :
- il a été acheté du mobilier de bureau pour la somme de 250 000 DH (HT) ;
- le solde du compte 3456 de la balance du 01/02/N est nul.
Travail à faire
3. Calculer la TVA à décaisser pour le mois de février.
4. Enregistrer ce calcul au journal sachant que les règlements ont été effectués par
espèces.
Correction exercice 1. Calcul et enregistrement de la TVA due
1. TVA due au titre du mois de février N (déclaration de la TVA):
- TVA facturée :
 Sur ventes de fournitures :
325 000 x 20% = 65 000
 Sur ventes de livres :
190 000 x 7% = 13 300
78 300
- TVA récupérable :
 Sur achats de fournitures :
11 000 x 20% = 2 200
 Sur achats de livres
55 000 x 7% = 3 850
 Sur achat de mobilier
250 000 x 20% = 50 000
56 050
- TVA due (février)
13
Hypothèse de l’exercice.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
86
 78 300 – 56 050 = 22 250
 Crédit à reporter 0
22 250
2. Enregistrement comptable
/02/N
6111 Achat de marchandises 66 000,00
34552 Etat TVA récupérable sur charges 6 050,00
5161 Caisse 72 050,00
Achats de fournitures et de livres
/02/N
5160 Caisse 593 300,00
7111 Ventes de marchandises 515 000,00
4455 Etat TVA facturée 78 300,00
Ventes de fournitures et de livres
/02/N
2351 Mobilier de bureau 250 000,00
34551 Etat TVA récupérable sur immobilisations 50 000,00
Caisse 300 000,00
Achat de mobilier de bureau
28/02/N
4455 Etat TVA facturée 78 300,00
34552 Etat TVA récup./Chges 6 050,00
34551 Etat TVA récup.sur immob. 50 000,00
4456 Etat TVA DUE 22 250,00
Enregistrement de la TVA due
31/03/N
4456 Etat TVA due 22 250,00
5161 Caisse 22 250,00
Règlement de la TVA due du mois de février
Exercice 2. Calcul et enregistrement de la TVA due, crédit de TVA
Une entreprise vend des produits soumis au taux de 7%. Elle vous fournit les
informations suivantes relatives au 2 ème trimestre 2010 :
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
87
Ventes (HT) Achats MP (HT)
TVA déductible sur
immobilisations
Mars //////////// 500 000,00 ////////////
Avril 1 000 000,00 3 000 000,00 5 000,00
Mai 2 000 000,00 1 700 000,00 10 000,00
Juin 3 000 000,00 1 400 000,00 4 000,00
Travail à faire
3. Etablir la déclaration de la TVA pour les mois : avril, mai et juin.
4. Enregistrer les écritures correspondantes à la TVA sachant que les règlements ont été
effectués par espèces.
Correction exercice 2. Calcul et enregistrement de la TVA due, crédit de TVA
1. La déclaration de la TVA pour les mois : avril, mai et juin :
Mois Avril Mai Juin
TVA facturée 70 000,00 140 000,00 210 000,00
TVA déductible sur immobilisations (m) 5 000,00 10 000,00 4 000,00
TVA déductible sur charge de (m) 210 000,00 119 000,00 98 000,00
Crédit de tva du mois précédent
0,00
-145 000 -134 000,00
TVA à verser (due) ou crédit de TVA -145 000,00 -134 000,00 -26 000,00
2. Les écritures comptables :
30/04/2010
4455 Etat TVA facturée 70 000,00
3456 Etat Crédit de TVA 145 000,00
34551 Etat TVA récup.sur immob. 5 000,00
34552 Etat TVA récup.sur charges 210 000,00
Enregistrement du crédit du TVA au titre du mois d'avril
31/05/2010
4455 Etat TVA facturée 140 000,00
3456 Etat Crédit de TVA(Mai) 134 000,00
34551 Etat TVA récup.sur immob. 10 000,00
34552 Etat TVA récup.sur charges 119 000,00
3456 Etat Crédit de TVA (Avril) 145 000,00
Enregistrement du crédit du TVA au titre du mois de mai
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
88
30/06/2010
4455 Etat TVA facturée 210 000,00
3456 Etat crédit de TVA (juin) 26 000,00
34551 Etat TVA récup.sur immob. 4 000,00
34552 Etat TVA récup.sur charges. 98 000,00
3456 Etat crédit de TVA (MAI) 134 000 ,00
Enregistrement du crédit de TVA au titre du mois de juin
Exercice 3. TVA trimestrielle14
On extrait de la comptabilité d’une entreprise les informations suivantes relatives à
l’année 2010 :
Mois déc.-09 jan-10 févr-10 mars-10 avr-10 mai-10 juin-10 juil-10 août-10 sept-10
TVA facturée - 20 000 18 000 21 000 15 000 9 000 16 000 17 000 17 500 14 500
TVA récup /immob - 4 000 6 000 8 000 2 000 5 000 9 000 1 000 3 000 7 000
TVA récup /charges 5 000 8 000 6 000 10 000 8 000 11 000 8 500 7 000 9 500 10 500
Travail à faire
3. Etablir la déclaration de la TVA pour le 1 er, le 2° et le 3 ème trimestre de l’année
2010.
4. Enregistrer les écritures correspondantes sachant que les règlements ont été
effectués par banque15
.
Correction exercice 3. TVA trimestrielle
1. La déclaration de la TVA pour les trois trimestres :
Trimestre 1 er trimestre
TVA facturée 59 000,00
Janvier 20 000,00
Février 18 000,00
Mars 21 000,00
TVA déductible sur immobilisations (m) 18 000,00
Janvier 4 000,00
Février 6 000,00
Mars 8 000,00
TVA déductible sur charge de (m) 24 000,00
14
Certaines entreprises sont soumises au régime de déclaration trimestrielle de la TVA.
15
Le règlement de la TVA du trimestre T doit être effectué avant la fin du premier mois du trimestre T+1.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
89
Janvier 8 000,00
Février 6 000,00
Mars 10 000,00
Crédit de tva 0,00
TVA à verser (due) 17 000,00
Trimestres 2 ème trimestre
TVA facturée 40 000,00
Avril 15 000,00
Mai 9 000,00
Juin 16 000,00
TVA déductible sur immobilisations (m) 16 000,00
Avril 2 000,00
Mai 5 000,00
Juin 9 000,00
TVA déductible sur charge de (m) 27 500,00
Avril 8 000,00
Mai 11 000,00
Juin 8 500,00
Crédit de tva -3 500,00
TVA à verser (due) 0,00
Trimestres 3 ème trimestre
TVA facturée 49 000,00
Juillet 17 000,00
Août 17 500,00
Septembre 14 500,00
TVA déductible sur immobilisations (m) 11 000,00
Juillet 1 000,00
Août 3 000,00
Septembre 7 000,00
TVA déductible sur charge de (m) 27 000,00
Juillet 7 000,00
Août 9 500,00
Septembre 10 500,00
Crédit de tva du trimestre précédent -3 500,00
TVA à verser (due) 7 500,00
2. Les écritures comptables restent les mêmes, à part le fait que la déclaration
(règlement ou crédit d’impôt) d’un trimestre T doit être effectuée avant la fin du
premier mois du trimestre T+1.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
90
Correction de la série complémentaire n° 1
II. Soient les opérations indépendantes suivantes :
1. Un exploitant apporte une somme de 100 000 DH, déposée en banque pour créer une
entreprise.
2. Achat d’un camion 65 000 DH payable ainsi :
- 15 000 DH par chèque bancaire ;
- le reste à crédit de 6 mois.
3. Achat de marchandise à 5 000 DH payable ainsi :
- moitié par virement ;
- moitié a crédit de trois mois.
4. Vente au comptant en espèces pour 1 500 DH de marchandises ayant couté 1 000 DH.
5. Vente de marchandises ayant couté 2 000 DH à 2 700 DH payable :
- 1 300 DH contre des espèces ;
- 1400 DH à crédit de deux mois.
6. Recouvrement de la créance clients de 1 400 DH déposée en banque.
7. Règlement d’une dette de 500 DH en espèce au fournisseur.
Travail à faire
2. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes à
créditer.
Correction exercice I
N° Compte(s) débité (s) Compte(s) crédité(s)
1 - Banque 100 000 - Capital 100 000
2 - Matériel de transport 65 000
- Banque 15 000
- Dettes sur acquisition des
immobilisations 50 000
3 - Achats de marchandises 5 000
- Banque 2 500
- Fournisseurs 2 500
4 - Caisse 1 500
- Ventes de marchandises 1 000
- Résultat 500
5
- Caisse 1 300
- Clients 1 400
- Ventes de marchandises 2 000
- Résultat 700
6 - Banque 1 400 - Clients 1 400
7 - Fournisseurs 500 - Caisse 500
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
91
II. Une entreprise individuelle a pour activité la commercialisation des produits laitiers.
Au 31/ 12/ 2009, elle vous remet les soldes de ses comptes de situation suivants :
Capital personnel 300 000 DH. Emprunt auprès de la banque 160 000 DH. Matériel et
outillage 200 000 DH. Camionnette de livraison 160 000 DH. Dépôts et cautionnements
versés 10 000 DH. Fonds commercial 50 000 DH. Matières et fournitures consommables 12
000 DH. Créances sur les clients 15 000 DH. Dépôts et cautionnements reçus 1 000 DH.
Dettes envers les fournisseurs 16 000 DH. Dettes envers l’Etat 10 000 DH. Dépôt à la banque
248 400 DH. Espèces en caisse 8600 DH. Créance sur l’Etat 1 000 DH.
Mobilier et matériel de bureau 24 000 DH. Des titres de participation d’AWB 100 000.
Travail à faire
2. Etablir le bilan de cette entreprise au 31/12/2009.
Correction exercice I
Bilan au 31/12/2009
Actif Montants Passif Montants
Fonds commercial 50 000 Capital social ou personnel 300 000
Matériel et outillage 200 000 Résultat net de l'exercice 342 000
Matériel de transport 160 000 Autres dettes de financement 161 000
Mobilier, matériel de bureau 24 000 Fournisseurs et comptes rattachés 16 000
Autres créances financières 10 000 Etat- créditeur 10 000
Titres de participations 100 000
Matières et fournitures
consommables 12 000
Clients et comptes rattachés 15 000
Etat débiteur 1 000
Banque 248 400
Caisse 8 600
829 000 829 000
III. L’entreprise « Serghini » est une entreprise commerciale. Elle est spécialisée dans
l’achat et la vente des appareils électroménagers. Des documents comptables de la
dite entreprise nous tirons la liste des comptes de bilan au 31/12/2009 :
Comptes Montants
Installations techniques 50 000
Banque 61 300
Caisse 21 500
Capital social A déterminer
Constructions 160 000
Emprunt A déterminer
Fournisseurs 52 000
Matériel de transport A déterminer
marchandises 94 200
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
92
Travail à faire
Sachant que :
- l’emprunt représente 10% du capital,
- le total de l’actif s’élève à 602 000 DH,
- les comptes figurant sur la liste sont les seuls comptes du bilan
Présenter le bilan de l’entreprise « Serghini » au 31/12/2009.
Correction exercice II
- Calcul du montant du matériel de transport (MT):
50 000 + 61 300 + 21 500 + 160 000 + MT + 94 200 = 602 000
MT = 215 000
- Calcul du montant du capital (C) et de l’emprunt (E) :
C + E + 52 000 = 602 000
C + 0,1 C + 52 000 = 602 000
C = 500 000
E = 50 000
Actif Montants Passif Montants
construction 160 000 Capital social ou personnel 500 000
Ins. Tech Matériel et outillage 50 000 Autres dettes de financement 50 000
Matériel de transport 215 000 Fournisseurs et comptes rattachés 52 000
Marchandises 94 200
Banque 61 300
Caisse 21 500
602 000 602 000
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
93
Correction de la série complémentaire n°2
Exercice n° 1
Au 01-01-2000, la situation de la société « Samir et Cie » se présente comme suite :
- Fonds de commerce 750 000 DH
- Dettes fournisseurs 60 000 DH
- Matériel informatique 30 000 DH
- Stock de marchandises 140 000 DH
- Emprunts auprès des établissements de crédits 470 000 DH
- Mobilier de bureaux 54 000 DH
- Avoir en banque 46 000 DH
- Constructions 850 000 DH
- Agencements des constructions 250 000 DH
- Frais d’acquisition des immobilisations 63 000 DH
- Installations techniques 217 000 DH
- Capital (à déterminer)
- Dépôts et cautionnement versés 20 000 DH
- Fournisseur d’immobilisations 250 000 DH
- Matériel de transport 150 000 DH
- Caisse 10 000 DH
Travail à faire
4. Reclasser les éléments ci – dessous en actif et passif.
5. Déterminer le montant du capital social
6. Présenter le bilan au 01-01-2000.
Correction de l’exercice n° 1
1. Reclassement des éléments en actif et passif :
Actif Passif
Fonds de commerce
Matériel informatique
Stock de marchandises
Mobilier de bureau
Avoir en banque
Construction
Agencement des constructions
Frais d’acquisition des immobilisations
Installations techniques
Dépôts et cautionnement versés
16
Matériel de transport
Caisse
Dettes fournisseurs
Emprunts auprès des EC
Capital
Fournisseurs d’immobilisations
16
Une somme versée par l’entreprise à une tierce personne comme garantie de l’exécution d’un engagement.
A la réalisation du dite engagement, l’entreprise récupère ses fonds. Il s’git d’une créance financière.
Pr.Abdelmoumen BERJAOUI
94
2. Le montant du capital social :
KS =750.000+30.000+140.000+54.000+46.000+850.000+250.000+63.000+217.000+20.000+
+ 150.000+10.000-60.000-470.000-250.000=1.800.000 DH.
3. Présentation du bilan au 01/01/2000.
Actif BILAN AU 01/01/2000 PASSIF
Actif immobilisé Financement permanent
21. Immobilisations en non valeurs 11. Capitaux propres
2121. Frais d'acquis. des immobilisations 63 000 1111. Capital social 1 800 000
22. Immobilisations incorporelles 13. Capitaux propres assimilés
2230. Fonds commercial 750 000 14. Dettes de financement
23. Immobilisations corporelles 1481. Emprunt auprès des EC 470 000
2321. Bâtiments 850 000 1486. Fournisseurs d'immobilisations
17
250 000
2327. Agencement et aménag.des cons. 250 000 Passif circulant (HT)
2331. Installations techniques 217 000 44. Dettes du passif circulant
2340. Matériel de transport 150 000 4411. Fournisseurs 60 000
2351. Mobilier de bureau 54 000 Trésorerie
2355. Matériel informatique 30 000 55. Trésorerie-Passif
24/25. Immobilisations financières
2486. Dépôts et cautionnement versés 20 000
Actif circulant (HT)
31. Stocks
3111. Marchandises 140 000
34. Créances de l'actif circulant
35. Titres et valeurs de placement
Trésorerie
51. Trésorerie-Actif
5141. Banque 46 000
5161. Caisse 10 000
2 580 000 2 580 000
Exercice n° 2
On vous communique les éléments actifs et passifs suivants correspondant à la création
d’une entreprise le 01 janvier 2000 :
- Capital 1 8000 000 DH
- Subventions d’investissements reçues 250 000 DH
- Emprunt sur 5 ans auprès d’une banque 600 000 DH
- Dettes envers les fournisseurs d’immobilisation
 Durée 2 ans 290 000 DH
 Durée 6 mois 60 000 DH
- Dettes envers les fournisseurs de matières premières 36 000 DH
- Frais de construction de l’entreprise 45 000 DH
17
Si la dette envers le fournisseur d’immobilisations est < 12 mois c’est le compte 4481.Dettes sur acquisition
d’immobilisations.
Cours de comptabilité général
Cours de comptabilité général
Cours de comptabilité général
Cours de comptabilité général

Contenu connexe

Tendances

Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comComptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
cours fsjes
 
Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1
Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1
Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1
Laky bel
 
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Taha Can
 
Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)
Amina Dinarr
 
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
E- Trade
 
Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22
Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22
Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22
Tarik Chakir
 
Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1
sousoukayna
 
Résumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiques
Résumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiquesRésumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiques
Résumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiques
Jamal Yasser
 
Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1
Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1
Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1
K. Badre
 
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+ExerciceCours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
abdo ben
 
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceCours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Allaeddine Makhlouk
 
Cours diagnostic financier
Cours diagnostic financierCours diagnostic financier
Cours diagnostic financier
Star Mode
 
Comptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzine
Comptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzineComptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzine
Comptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzine
Jamal Yasser
 
Comptabilité générale s1
Comptabilité générale s1Comptabilité générale s1
Comptabilité générale s1
Mohamed Imaloui
 
Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement
Lotfi TALEB, ESSECT
 
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissementsérie d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
Lotfi TALEB, ESSECT
 
L’organisation comptable
L’organisation comptableL’organisation comptable
L’organisation comptable
hassan1488
 
Budget de trésorerie
Budget de trésorerieBudget de trésorerie
Budget de trésorerie
Rachid Rachido
 
Comptabilité approfondie
Comptabilité approfondieComptabilité approfondie
Comptabilité approfondie
hickab
 
cours de comptabilité générale:Les effets de commerce
cours de comptabilité générale:Les effets de commerce cours de comptabilité générale:Les effets de commerce
cours de comptabilité générale:Les effets de commerce
Moùhcine Mast
 

Tendances (20)

Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comComptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
 
Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1
Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1
Chapitre 3- la Facturation- compatbilité générale s1
 
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
 
Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)
 
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
 
Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22
Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22
Comptabilite generale exercices et corriges 1.pdf22
 
Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1
 
Résumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiques
Résumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiquesRésumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiques
Résumé de théorie et Diagnostic financier et Guide de travaux pratiques
 
Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1
Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1
Comptabilite generale + les operations courante exercices et corriges 1
 
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+ExerciceCours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
 
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceCours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
 
Cours diagnostic financier
Cours diagnostic financierCours diagnostic financier
Cours diagnostic financier
 
Comptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzine
Comptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzineComptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzine
Comptabilité des societes ch1 cas de l actionnaire défaillant (s4) mr. mazzine
 
Comptabilité générale s1
Comptabilité générale s1Comptabilité générale s1
Comptabilité générale s1
 
Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement
 
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissementsérie d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
 
L’organisation comptable
L’organisation comptableL’organisation comptable
L’organisation comptable
 
Budget de trésorerie
Budget de trésorerieBudget de trésorerie
Budget de trésorerie
 
Comptabilité approfondie
Comptabilité approfondieComptabilité approfondie
Comptabilité approfondie
 
cours de comptabilité générale:Les effets de commerce
cours de comptabilité générale:Les effets de commerce cours de comptabilité générale:Les effets de commerce
cours de comptabilité générale:Les effets de commerce
 

Similaire à Cours de comptabilité général

Ch1 le bilan
Ch1 le bilanCh1 le bilan
Ch1 le bilan
Samira RIFKI
 
Ch1 le bilan
Ch1 le bilanCh1 le bilan
Ch1 le bilan
Samira RIFKI
 
Comptabilite generale-i
Comptabilite generale-iComptabilite generale-i
Comptabilite generale-i
youssefGhazouani1
 
Comptabilité generale pour les nuls.pptx.pdf
Comptabilité generale pour les nuls.pptx.pdfComptabilité generale pour les nuls.pptx.pdf
Comptabilité generale pour les nuls.pptx.pdf
MohamedAmirBouhamar
 
Principe de la comptabilite générale
Principe de la comptabilite généralePrincipe de la comptabilite générale
Principe de la comptabilite générale
cours fsjes
 
Mr lakhouil cours de comptabilité générale doc
Mr lakhouil cours de comptabilité générale docMr lakhouil cours de comptabilité générale doc
Mr lakhouil cours de comptabilité générale doc
Arafah Lachhab
 
Comptabilité cours complet
Comptabilité cours complet Comptabilité cours complet
Comptabilité cours complet
KingashleyWarrenMark
 
Comptabilite generale
Comptabilite generaleComptabilite generale
Comptabilite generale
sarah Benmerzouk
 
Uploads newbb 4725_47be9190b1e86
Uploads newbb 4725_47be9190b1e86Uploads newbb 4725_47be9190b1e86
Uploads newbb 4725_47be9190b1e86
bant9ahba
 
Introduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilitéIntroduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilité
Aziz MOKHLES
 
Introduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilitéIntroduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilité
Aziz MOKHLES
 
Compta général (youssef el mahdad)
Compta général (youssef el mahdad)Compta général (youssef el mahdad)
Compta général (youssef el mahdad)
Ahmed Mansouri
 
Comptabilité générale
Comptabilité généraleComptabilité générale
Comptabilité générale
Samira RIFKI
 
Comptabilite generale
Comptabilite generaleComptabilite generale
Comptabilite generale
liksimo
 
Comptabilite generale
Comptabilite generaleComptabilite generale
Comptabilite generale
Hamza Med
 
Le systeme classique
Le systeme classiqueLe systeme classique
Le systeme classique
Mouad Eddabdi
 

Similaire à Cours de comptabilité général (20)

Ch1 le bilan
Ch1 le bilanCh1 le bilan
Ch1 le bilan
 
Ch1 le bilan
Ch1 le bilanCh1 le bilan
Ch1 le bilan
 
Comptabilite generale-i
Comptabilite generale-iComptabilite generale-i
Comptabilite generale-i
 
.... Cours de coptabilite
.... Cours de coptabilite.... Cours de coptabilite
.... Cours de coptabilite
 
Comptabilité generale pour les nuls.pptx.pdf
Comptabilité generale pour les nuls.pptx.pdfComptabilité generale pour les nuls.pptx.pdf
Comptabilité generale pour les nuls.pptx.pdf
 
Comptabilité
ComptabilitéComptabilité
Comptabilité
 
Cgtc1
Cgtc1Cgtc1
Cgtc1
 
Principe de la comptabilite générale
Principe de la comptabilite généralePrincipe de la comptabilite générale
Principe de la comptabilite générale
 
Mr lakhouil cours de comptabilité générale doc
Mr lakhouil cours de comptabilité générale docMr lakhouil cours de comptabilité générale doc
Mr lakhouil cours de comptabilité générale doc
 
Comptabilité cours complet
Comptabilité cours complet Comptabilité cours complet
Comptabilité cours complet
 
Comptabilite generale
Comptabilite generaleComptabilite generale
Comptabilite generale
 
Uploads newbb 4725_47be9190b1e86
Uploads newbb 4725_47be9190b1e86Uploads newbb 4725_47be9190b1e86
Uploads newbb 4725_47be9190b1e86
 
Introduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilitéIntroduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilité
 
Introduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilitéIntroduction à la comptabilité
Introduction à la comptabilité
 
Compta général (youssef el mahdad)
Compta général (youssef el mahdad)Compta général (youssef el mahdad)
Compta général (youssef el mahdad)
 
Comptabilité générale
Comptabilité généraleComptabilité générale
Comptabilité générale
 
Comptabilite generale
Comptabilite generaleComptabilite generale
Comptabilite generale
 
Comptabilite generale
Comptabilite generaleComptabilite generale
Comptabilite generale
 
Le systeme classique
Le systeme classiqueLe systeme classique
Le systeme classique
 
franca_teoria
franca_teoriafranca_teoria
franca_teoria
 

Cours de comptabilité général

  • 1. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 1 Abdelmoumen BERJAOUI Docteur en sciences de gestion Professeur habilité à la FSJES, Kenitra Introduction à la comptabilité générale (Tome 1)
  • 2. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 2 Sommaire Chapitre libre. Histoire, définition et rôle de la comptabilité Introduction. Notions sur les opérations et documents commerciaux Chapitre 1. Analyse des opérations en flux: Notions sur les comptes Chapitre 2. Le mécanisme de la partie double. Les enregistrements et les contrôles comptables: le journal, le grand livre, la balance et les comptes annuels Chapitre 3. Notion du bilan Chapitre 4. Notions sur la TVA Séries d’exercices Corrigés des séries d’exercices
  • 3. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 3 Chapitre libre: histoire, définition et rôle de la comptabilité 1. Les origines de la comptabilité La comptabilité n’est pas une activité nouvelle. Elle était pratiquée sous une forme ou sous une autre, de façon plus au moins simpliste avant J.C. Mais c’est en moyen âge qu’apparait les notions de débit et de crédit, d’actif et du passif (ces notions seront expliquées dans les chapitres suivants). Dans une opération commerciale, le débiteur est celui qui doit une somme d’argent (client), le créditeur est celui à qui cette somme est due (fournisseur). A ne pas confondre avec un compte débiteur et un compte créditeur (ces notions seront expliquées dans les chapitres suivants). A partir du XVII siècle, un journal et un grand livre commence à être utilisés, le compte de pertes et profits et le bilan sont établies tous les ans. Au Maroc, la comptabilité générale est instituée par la loi 9-88. Elle est développée par le Code générale de normalisation comptable CGNC (texte professionnel) qui est divisée en deux parties : le plan comptable et la norme comptable générale. 2. Définition et rôle de la comptabilité La comptabilité générale est d’abord une obligation légale. Plusieurs définitions sont données à la comptabilité générale. On peut dire que elle est un moyen (règles, techniques, langage économique) permettant à une organisation de traiter les informations financières découlant de son activité ou un système d’information permettant d’informer les partenaires d’une organisation sur sa situation financière. La comptabilité fournit en effet des informations à plusieurs personnes intéressées par la situation financière de l’entreprise : les dirigeants, les actionnaires, les banquiers, les clients, les fournisseurs, l ’ Etat, etc. 3. Les divers aspects de la comptabilité - Aspect technique : règles et principes propres à la comptabilité. - Aspect fiscal : règles et principes fiscales appliqués par la comptabilité. - Aspect social : règles et principes du « Code du travail » et de la « législation sur la sécurité sociale » appliqués par la comptabilité. - Aspect économique: règles et principes économiques appliqués par la comptabilité permettant entre autres de mesurer la richesse créée par une organisation. - Aspect juridique : règles et principes relatifs à l’aspect juridique d’une organisation appliquée par la comptabilité. - Aspect mathématique : quelques formules mathématiques simples.
  • 4. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 4 Introduction. Notions sur les opérations et documents commerciaux 1. Exemple : L’opération d’achat– vente et les documents correspondants Dans l’opération d’achat – vente, interviennent le fournisseur; qui vend un bien ou un service (créditeur : qui doit être payé par le client, on dit qu’il a une créance sur le client), et le client; qui achète ce bien ou ce service (débiteur : qui doit payer le fournisseur, on dit qu’il a une dette envers le fournisseur). On dit que le fournisseur a une créance sur le client et le client a une dette envers le fournisseur. L’opération se traduit par l’établissement par le fournisseur d’un document commercial appelé « facture doit », envoyé au client. Si l’opération est au comptant (paiement immédiat c’est-à-dire sans délais) le règlement s’effectue en espèces, par chèques ou virement bancaire. Si le fournisseur donne un délai pour paiement au client, l’opération est dite à crédit. Le règlement est donc différé. Le fournisseur peut établir et envoyer à son client ce qu’on appelle une lettre de change. Les règlements par chèque, virement ou traite (lettre de change) entraine: pour le fournisseur, une augmentation de son avoir en banque (son compte bancaire), pour le client une diminution de son avoir en banque (son compte bancaire).
  • 5. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 5 Chapitre 1. Analyse des opérations en flux. Notions sur les comptes L’établissement des états comptables notamment le bilan et le CPC (compte de produits et charges) passe nécessairement par l’enregistrement à la comptabilité des opérations commerciales de l’entreprise, représentées par des flux monétaires ou des flux réels dans des comptes. On distingue entre les comptes de situation (ou compte du bilan) et les comptes de gestion (ou comptes de résultat : CPC) : 1. La notion de flux Toutes les opérations effectuées par l’entreprise ont le caractère de flux. On appelle flux le mouvement d’une chose qui est transférée d’un point A à un point B. En comptabilité on dit un mouvement entre un compte A et un compte B (on ajoute le qualificatif compte). On distingue entre : - Les Flux réels : il s’agit de flux de produits (marchandises, matières premières, etc.) ou de services (transport, assurances, travail, etc.) ; - Les Flux monétaires: il s’agit de flux de monnaie, c’est-à-dire d’instrument de paiement (espèces, chèque, virement, etc.) ou de créance et dette, dans le cas d’opération de vente ou d’achat à crédit. Généralement une opération commerciale entre deux agents économiques se traduit par deux flux de sens contraire.
  • 7. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 7 A retenir Toute opération effectuée par l’entreprise est considérée comptablement comme un flux. L’origine du flux est une ressource. La destination du flux est un emploi. Le compte de La ressource est crédité. Le compte de l’emploi est débité. 2.1.1. Présentation détaillée d’un compte Exercice : Au cours du mois de mars N, l’entreprise Plastic de Gharb a effectué les opérations suivantes: - Le 05-03 : versement d’espèces (caisse) en banque : 5 000 DH. - Le 12-03 : remise à l’encaissement (auprès de la banque) d’un chèque du client Alaoui en règlement d’une facture du 15 janvier : 2 430 DH. - Le 15-03 : chèque bancaire n° 437603 adressé au fournisseur Alami en règlement d’une facture du 20 février : 14 543 DH. - Le 20-03 : virement bancaire du client Chami en règlement d’une facture du 02 février : 19 349 DH. - Le 23-03 : règlement de frais de transport par chèque n° 437604 : 645 DH. - Le 30-03 : retrait d’espèces : 8 000 DH. - Le 31-03 : frais divers retenus par la banque : 150 DH.
  • 8. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 8 Travail à faire 1. Analyser les opérations en flux et dégager les comptes correspondants (ressources –emplois). En propose de suivre uniquement le compte Banque. 2. Sachant que le solde de départ du compte banque dit « solde à nouveau » au 1er mars est débiteur de 4246 DH, présenter le compte banque au 31/03. A retenir (Pour comprendre et résoudre l’exercice) - Si l’entreprise effectue un prélèvement de sa caisse pour alimenter son compte bancaire, son comptable crédite le compte « caisse » et débite le compte « banque »; - Si l’entreprise « remet à l’encaissement » un chèque reçu d’un client, son comptable crédite le compte « client » et débite le compte « banque ». Il s’agit en fait du règlement d’une créance; - Si l’entreprise adresse un chèque à son fournisseur, son comptable crédite le compte « banque » et débite le compte « fournisseur ». Il s’agit en fait du règlement d’une dette; - Si l’entreprise reçoit un virement de la part d’un client, son comptable crédite le compte « client » et débite le compte « banque ». Il s’agit également du règlement d’une créance; - Si l’entreprise règle une société de transport par chèque, son comptable crédite le compte « banque » et débite le compte « transport »; - Si l’entreprise fait un retrait de son compte à la banque pour alimenter la caisse, son comptable crédite le compte « banque » et débite le compte « caisse »; - Si la banque fait un prélèvement sur le compte bancaire de l’entreprise pour « frais divers », le comptable de l’entreprise crédite le compte « banque » et débite le compte « frais bancaire ». Remarque Au début d’une année (exercice comptable) ou d’un mois, le montant correspondant à chaque compte s’appelle « solde à nouveau ». Il s’agit du solde du départ de la période.
  • 13. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 13 Remarque Le schéma ci-avant montre le processus d’exploitation correspondant a une entreprise. Pour chaque cycle correspond donc des comptes particuliers.
  • 15. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 15 A retenir - Une opération commerciale est un flux d’un compte à un autre. - Bien noter l’origine (ressource) du flux et la destination du flux (emploi). - Bien noter la différence entre un flux réel et un flux financier. - Pour enregistrer une somme à un compte, utiliser l’un ou l’autre des procédés suivants (pour les débutants, il est intéressant d’utiliser les deux à titre de contrôle) :  Raisonner à partir des principes de bases : Ressources compte correspondant crédité (coté droite) Emploi compte correspondant débité (coté gauche)  Appliquer les règles de fonctionnement des comptes (section 3 et4) après avoir bien compris la manière de les établir. - Une opération est représentée par le débit d’un ou de plusieurs comptes et du crédit d’un ou de plusieurs comptes. (total débit= total crédit). - À l’arrêté d’un compte : le solde débiteur est inscrit au crédit et le solde créditeur est inscrit au débit et ce pour respecter l’égalité (total débit= total crédit). A l’ouverture des comptes (début de la période suivante), « le solde à nouveau » est inscrit du coté indiqué par son qualificatif. - Retenir les principaux comptes de situation (établissement du bilan) et ceux de gestion (établissement du CPC).
  • 16. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 16 Chapitre 2. Le mécanisme de la partie double. Les enregistrements et les contrôles comptables: le journal, le grand livre, la balance et les comptes annuels
  • 17. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 17 • L’égalité : Débit d’un ou plusieurs comptes = Crédit d’un ou plusieurs comptes entraine pour une période donnée: Total des débits des comptes = Total des crédits des comptes Total des soldes débiteurs = Total des soldes créditeurs Ces égalités sont mises en évidence par un tableau de contrôle de la comptabilité appelé la Balance qui sera présenté dans la suite de ce chapitre. Le principe de la partie double stipule que toute opération commerciale donne lieu à un enregistrement dans des comptes. Un ou plusieurs comptes sont débités et un ou plusieurs comptes sont crédités. Le total du compte ou des comptes débités est égale au total du compte ou des comptes crédités.
  • 19. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 19 Exemple: reprener l’exemple de 2.2. (Plastic de Gharb), sans tenir compte du solde à nouveau du compte banque et établir le journal, le grand livre et la balance de l’entreprise Plastic de Gharb.
  • 21. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 21 Remarques - Remarquons que cette balance nous permet d’établir un bilan et un CPC au 31 mars. Mais il ne permet pas de nous fournir le bilan et le CPC au 31/12 (fin de l’exercice comptable). Pour établir un bilan et un CPC au 31 /12 il nous faut la balance au 31/12 ; - La balance du 31/12 qui s’appelle « la balance après inventaire » regroupe les opérations d’avant le 31/12 (balances avant inventaire) qui sont les opérations d’avant inventaire et « les opérations de l’inventaire » ; - Par opérations d’inventaire nous entendons notamment toutes les opérations qui sont en rapport avec la diminution de la valeur des immobilisations en raison de l’usure ou le temps (les amortissements), l’évaluation du stock final et les créances en situation douteuse (provisions)( voir tome 2).
  • 27. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 27 A retenir - Une opération commerciale peut générer le débit d’un ou plusieurs comptes et le crédit d’un ou plusieurs comptes. - Ne pas confondre le journal, ensemble chronologique des écritures comptables, et le grand livre, ensemble des comptes. - Bien noter la succession des travaux: Opérations commerciales → journal → grand livre → Balance - Bien faire la différence entre la balance avant et après inventaire. - Bien assimiler la terminologie :  Actif et passif pour le Bilan;  charges et produits pour le compte de résultat (CPC). - Ne pas perdre de vue qu’un résultat :  bénéficiaire (solde créditeur) est porté au passif du bilan, en augmentation des capitaux propres;  déficitaire (solde débiteur) est porté au passif du bilan, en diminution des capitaux propres.
  • 28. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 28 Chapitre 3. Notion du bilan 1. Le patrimoine de l’entreprise Le patrimoine est l’ensemble des biens (corporels et incorporels), des droits (créances) et des obligations (dettes) qui caractérisent la situation de l’entreprise. Exemples : terrains, créances, emprunts, ect. 2. Du patrimoine de l’entreprise au bilan Les entreprises disposent d’un ensemble de ressources avec lesquelles elles financent des emplois. Chaque ressource a un emploi et chaque emploi a une ressource : RESSOURCES = EMPLOIS Les ressources sont constituées par les moyens financiers dont dispose une entreprise.
  • 29. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 29 Les emplois sont constitués par les utilisations des ressources: D’où la relation fondamentale: BIENS + CREANCE= CAPITAUX PROPRES + DETTES Cette relation est présentée sous forme d’un tableau appelé le Bilan. Le bilan est un document arrêté (établi) normalement le 31/12 de chaque année. Il traduit la situation de l’entreprise depuis sa création jusqu’à la date de l’arrêté en question:
  • 30. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 30 • Actif immobilisé + actif circulant + trésorerie actif = capitaux propres + dettes + trésorerie passif
  • 31. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 31 Exemple Soit la situation active et passive d’une entreprise arrêtée au 31/12/N : - un terrain évalué à 85.000,00 DH ; - un bâtiment à usage commercial : 390.000,00 DH, - deux véhicules utilitaires : 83.700,00 DH, - divers matériaux de bureaux : 12.640,00 DH, - un stock de marchandise : 143.000,00 DH, - des fonds déposés en banque : 16.150,00 DH, - des espèces en caisse : 4.370,00 DH, - ses clients lui doivent 45.780,00 DH, - elle a empruntée 300.000,00 DH d’un établissement de crédit, - elle doit 51.480,00 DH à ses fournisseurs et 29.160,00 DH de taxes à l’Etat. Travail à faire (Voir Bilan) 1. Classer les éléments en actif et passif. 2. Servir le Bilan simplifié au 31/12/N.
  • 32. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 32 Chapitre 4. Notions sur la TVA 1. Notions générales La TVA représente au Maroc une part importante des recettes fiscales de l’Etat. C’est un impôt qui concerne toutes les personnes physiques ou morales qui achètent et vendent des biens et des services dans le territoire marocain. L’impôt peut être défini comme un prélèvement d’argent à caractère obligatoire, effectué par l’Etat, en vue d’assurer le financement des charges publiques, des collectivités locales et des établissements publics. Exemple : la TVA, l’impôt sur le résultat (l’IS), l’impôt sur le revenu (l’IR), la taxe professionnelle, autres. Il est important de souligner que dans le cas de la TVA, l’entreprise joue en effet le rôle de collecteur d’impôt pour l’Etat. En effet, l’entreprise verse à l’Etat la taxe sur les ventes; reçue donc de ses clients, diminués de la taxe sur les achats; versée donc aux fournisseurs. 1.1. La TVA à payer par l’entreprise La TVA est un impôt qui frappe les biens et les services consommés ou utilisés. Elle est appliquée sur les achats et les ventes selon la formule suivante:
  • 33. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 33 Exercice Une entreprise a réalisé au cours du mois M les deux opérations suivantes (Taux 20%): - Achat de marchandises : 100 000,00 (HT) - Vente de marchandises : 150 000,00 (HT) Travail à faire Calculer la TVA que cette société doit payer à l’Etat au titre du mois M. 2. Les principaux comptes relatifs à la TVA Contrairement à ce que croit beaucoup de gens, La TVA n’est pas une charge pour l’entreprise. Elle est enregistrée dans des comptes spécifiques (voir tableau ci—après), Dans la TVA sur les achats, une distinction doit être faite entre la TVA payée lors de l’acquisition d’une immobilisation et la TVA payée lors de l’achat d’autre bien et services (Charges). Plus exactement, on distingue entre TVA sur acquisition d’immobilisations et TVA sur charges. Les comptes à utiliser en matière de TVA sont:
  • 38. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 38 3.2. Le cas du crédit de TVA Si pour un mois donné (ou un trimestre), le montant de la TVA sur les ventes et inférieure au montant de la TVA sur les achats (TVA à payer < 0), l’entreprise n’aura donc rien à payer à l’Etat pour le mois ou le trimestre en question. L’excédent du montant de la TVA sur les achats est appelé « crédit de TVA » est enregistré dans le compte 3456 Etat-crédit de TVA. Le montant du crédit de TVA est reporté au mois ou à la période suivante. Exercice Compte tenu des données suivantes relatives au mois de février, calculer la TVA dûe au titre du dit mois et passer les écritures nécessaires:
  • 40. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 40 Remarque Supposons que la TVA due au titre du mois de mars est de 60 000,00 DH (TVA facturée 100 000,00 et TVA récupérable sur charges 40 000,00), la TVA à payer donc au titre du dit mois est : Le comptable passera donc (en plus des écritures d’achats et des ventes) l’écriture de la TVA due avec un montant de 21 000,00, en annulant le crédit de TVA du mois de février:
  • 41. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 41 A retenir - Les comptes achats (charges) et ventes (produits) sont enregistrés hors TVA (HT). - Les comptes clients, fournisseurs, banque et caisse, sont enregistrés TVA incluse (TTC). - Les enregistrements comptables de la TVA récupérable, la tva facturée et surtout la TVA due. - La signification et l’enregistrement comptable du crédit de la TVA. - Le traitement du crédit du TVA dans le mois suivant. - Le crédit de TVA est reporté jusqu’à épuisement total. - La TVA est prévue également pour les opérations réglées en espèces. - La TVA ne concerne pas uniquement les ventes mais presque tous les produits. - La TVA ne concerne pas uniquement les achats mais presque toutes les charges. - Plusieurs taux sont possibles. - Savoir manipuler la formule de la TVA : TTC = HT + TVA - Bien assimilé le contenu de ce chapitre car la TVA est omniprésente en comptabilité.
  • 42. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 42 Séries d’exercices Série N 1 : Les flux et les comptes Exercice 1. Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ? 1. La livraison de marchandise constitue un flux réel. 2. Un service rendu par un banquier (location d’un coffre par exemple) est un flux monétaire. 3. Une ressource entraine le débit du compte correspondant. 4. Le compte résultat est toujours inscrit au passif du bilan. 5. Le compte caisse est toujours inscrit à l’actif du bilan. Parmi les affirmations suivantes, choisir la réponse qui convient : 1. Le compte banque est a. Toujours un compte d’actif. b. Toujours un compte de passif. c. Un compte d’actif ou un compte de passif. d. Aucune réponse ne convient. Exercice 2. 1. Le total des débits d’un compte Client s’élève à 85 300 DH, le total des crédits s élève à 45 300 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle est sa signification ? 2. Le total des débits d’un compte Fournisseur s’élève à 102 600 DH, le total des crédits s’élève à 152 600 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle est sa signification ? 3. Indiquer par croix (X) dans la colonne qui convient la nature des comptes suivants : Nom des comptes Comptes Actif Comptes Passif Comptes Charges Comptes produits Achat de marchandise Emprunt Prêt Vente de produits finis Fonds commercial Dettes fiscales et sociales Stock de marchandises Dettes fournisseur Créances clients
  • 43. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 43 Exercice 3. Le compte Caisse M. Alaoui, grossiste en alimentation, effectue exceptionnellement des opérations de vente au détail. Pendant le mois de juin N, les opérations suivantes ont donné lieu à des mouvements d’espèces : - le 03 : achat de timbres postaux : 63 DH ; - le 05 : vente au comptant : 948 DH ; - le 06 : achat de fourniture de bureau : 745 DH ; - le 10 : règlement du client Abadi qui devait 852 DH depuis une vente à la fin du mai ; - le 15 : versement d’espèces à la BP : 3 000 DH ; - le 19 : règlement d’une annonces dans un journal local pour rechercher un caissier : 120 DH ; - le 21 : vente au comptant : 729 DH ; - le 15 : règlement d’une facture de transport concernant un retour de marchandises effectué par un client : 345 DH ; - le 30 : versement à la banque : 2 000 DH. Travail à faire 1. Présenter le compte Caisse arrêté au 30 juin N, sachant que le 1er juin le montant des espèces en caisse était de 7 357 DH. Exercice 4. Le compte Banque L’entreprise « Confection sud » est titulaire d’un compte à la Société générale marocaine des banques (SGMB). - Le 1er juillet N, ce compte présente un solde débiteur de 86 753 DH. Les opérations effectuées avec la banque au cours du mois de juillet sont les suivantes : - Le 06 : remise à l’encaissement d’un chèque du client Alami : 16 252 DH ; - Le 08 : retrait d’espèces : 10 000 DH ; - Le 15 : règlement par chèque adressé au fournisseur Chami : 19 653 DH ; - Le 21 : versement d’espèces : 6 000 DH ; - Le 31 : règlement par chèque du salaire des vendeurs : 5 218 DH. Travail à faire 1. Présenter le compte Banque arrêté au 31 juillet N. Le rouvrir le 1er août N. 2. Quelle est la signification de ce solde ? quelle est, dans ce cas, sa place au bilan ? Exercice 5. Le compte Client L’entreprise « Construction SA » vend un produit au prix de 125 DH le Kg. Parmi ses clients, trois ont retenu notre attention. Au 1er octobre N, l’état des créances se présente ainsi : - Alaoui : 46 250 DH - Alami : 82 490 DH - Chami : 108 720 DH
  • 44. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 44 Pendant le mois d’octobre, les opérations effectuées avec ces clients sont les suivantes : - Le 03 : vente à Chami : 1 400 kg ; - Le 15 : vente à Alami : 900 Kg ; - Le 18 : retour de Chami : 200 Kg ; - Le 20 : règlement de Alami : 120 000 DH ; - Le 25 : règlement de Chami pour solde ; - Le 28 : vente à Alaoui : 500 Kg. Travail à faire 1. Présenter le compte client arrêté au 31 octobre N. Exercice 4 : fonctionnement des comptes Au cours du mois d’octobre, une entreprise a effectuée les opérations suivantes: - Le 03 : achat à crédit au fournisseur Alami, facture 2135, montant net à payer 12 543 DH. - Le 05 : règlement de frais de port en espèces pour un envoi de marchandises au client Alami : 230 DH. - Le 07 : règlement par chèque bancaire de la prime annuelle d’assurances : 8 540 DH. - Le 09 : Achat au comptant de marchandises réglé par virement bancaire : 3 685 DH. - Le 12: vente à crédit au client Alami, facture 6129, montant net à payer : 4 518 (dont récupération frais de port : 230 DH). - Le 14: encaissement par la banque de l’entreprise de coupons de titres AWB : 650 DH. - Le 15 : vente au comptant contre espèces : 1 214 DH et contre chèques bancaires 8715 DH. - Le 21 : règlement au comptant par cheque bancaire d’une facture du garagiste relative à la réparation de la camionnette : 1 217 DH. - Le 25: virement bancaire à l’ordre du fournisseur Alami en règlement de la facture 2135. - Le 28 : chèque bancaire du client Alami en règlement de la facture 6129. - Le 31 : règlement par virement bancaire du salaire du vendeur 1450 DH. Travail à faire 1. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes à créditer
  • 45. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 45 Série N2. La partie double, le journal, le grand livre, la Balance et les états de synthèses Exercice 1. Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ? 1. Le journal est l’enregistrement chronologique des opérations de la période. 2. Dans une balance, on a les égalités suivantes : - Total des débits des comptes = Total des crédits des comptes - Total des soldes débiteurs = Total des soldes créditeurs 3. Le compte stock de marchandises n’est pas utilisé en cours d’exercice pour enregistrer les achats et les ventes de marchandises. 4. Le bilan traduit l’activité de l’entreprise au cours de l’exercice. Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient : 1. A la balance au 31/03/N, le débit du compte Banque représente : a. le total des débits du compte Banque du mois de mars N. b. le total des débits du compte Banque du 1er janvier au 31 mars N. c. ARNC (aucune réponse ne convient) 2. Dans le cas où le stock final est supérieur au stock initial, le compte variation des stocks est un compte : a. d’actif b. de passif c. ARNC 3. Dans le cas ou le stock final est inférieur au stock initial, le compte variation des stocks est un compte : a. de l’actif b. de charges c. ARNC Exercice 2. 1. Indiquer ressource (s) et emploi (s), compte(s) et montant (s) débité (s) et crédité ( s) dans le cas des opérations suivantes :
  • 46. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 46 a. Versement d’espèces en banque : 6 000 DH. b. Acquisition d’une voiture utilitaire réglée par chèque bancaire : 18 500 DH. c. Retrait d’espèces de la banque : 12 000 DH. d. Ventes de marchandises à un client : 42 000 DH : règlement de la moitié au comptant par chèque bancaire, de l’autre moitié à crédit. e. Achat de marchandises à un fournisseur : 100 000 DH. Règlement : 25% au comptant par chèque bancaire, 75% à crédit. f. Règlement de la prime d’assurance-auto par virement bancaire : 8 500 DH. g. Encaissement de coupons d’actions par la banque : 650 DH. h. Règlement d’un client par virement bancaire : 2 600 DH. Ce montant correspond à une facture déjà enregistrée. i. Règlement à un fournisseur par cheque bancaire : 18 200 DH. Ce montant correspond à une facture déjà enregistrée. j. Retour de marchandises à un fournisseur : 4 300 DH. Ce montant est porté en compte. 2. Quels sont les deux documents qui mettent en évidence le principe de la double détermination du résultat ? 3. L’une des lignes d’une balance après inventaire se présente ainsi : Comptes Sommes Soldes Débits Crédits Débiteurs Créditeurs Stock de marchandises 250 000 140 000 110 000 Travail à faire Quel est le montant du stock initial ? Quel est le montant du stock final ? Exercice 3. Le principe de la partie double. Enregistrement dans les comptes L’entreprise « Chami» est créée le 1er janvier N, pour acheter et revendre une marchandise sans stockage intermédiaire, avec un dépôt en banque de 180 000 DH et 5 000 DH d’espèces. Les opérations suivantes ont été effectuées pendant le mois de janvier :
  • 47. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 47 - Le 06 : achat de marchandises au comptant réglé par chèque : 32 547 DH ; - Le 10 : vente de marchandises au comptant contre espèces : 8 543 DH ; - Le 15 : versement d’espèces en banque : 10 000 DH ; - Le 19 : vente de marchandises au comptant réglée par chèque : 41 250 DH ; - Le 25 : achat d’une photocopieuse payée par chèque : 19 520 DH ; - Le 30 : achat de timbres postaux réglé en espèces : 850 DH ; - Le 31 : règlement des salaires des vendeurs par virement bancaire : 6 500 DH. Travail à faire Présenter les comptes schématiques arrêtés au 31 janvier N. Exercice 4. Balance en début de mois. Enregistrement d’opérations au journal. Grand- livre. Balance en fin de mois L’entreprise « confection du Sud » vous remet : d’une part, la balance établie au 31 mai N : Balance au 31/05/N Comptes Mouvements Soldes Débits Crédits Débiteurs Créditeurs Capital Fonds commercial Immobilisations corporelles Stock de marchandises Fournisseurs Clients Banque Caisse Achat de marchandises Autres charges Vente de marchandises 400 000 237 540 148 273 316 742 672 110 853 255 143 422 503 927 63 215 800 000 487 145 518 893 633 733 135 643 11 170 6 187 745 713 400 000 237 540 148 273 153 217 219 522 7 779 492 757 57 028 800 000 170 403 745 713 3 338 484 3 338 484 1 716 116 1 716 116 D’autre part, la liste des opérations effectuées pendant le mois de juin N :
  • 48. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 48 - le 06 : achat à crédit de marchandises à un fournisseur : 152 520 DH, - le 10 : envoi d’un chèque à un fournisseur en règlement d’un achat à crédit du 11 mai : 87 125 DH, - le 14 : ventes au comptant réglées par chèques. Ces chèques ont été remis à l’encaissement à la banque : 93 620 DH, - le 16 : retrait d’espèces de la banque : 5 000 DH, - le 21 : virement bancaire d’un client en règlement d’une vente à crédit du 20 mai : 126 157 DH, - le 26 : vente à crédit à un client : 170 213 DH, - le 30 : virements bancaires aux salariés en règlement de leur salaire du mois de juin : 6 200 DH. Travail à faire 1. Enregistrer les opérations du mois de juin au journal de l’entreprise. 2. Présenter le grand-livre. 3. Etablir la balance au 30 juin N.
  • 49. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 49 Série N 3 : Notions sur le Bilan Exercice 1. Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ? 1. L’ensemble des ressources de l’entreprise est porté à l’actif du bilan. 2. L’entreprise utilise ses ressources (capitaux propres et crédits accordés par les tiers) pour financer les emplois (biens et créances). 3. Le passif traduit l’origine des capitaux, c'est-à-dire l’ensemble des ressources de l’entreprise. 4. L’actif traduit l’utilisation des ses capitaux c'est-à-dire l’ensemble des emploies de l’entreprise. 5. L’égalité « actif = passif » doit toujours être vérifiée. 6. Le poste « créance clients » est inscrit à l’actif. 7. Le poste « dette envers les fournisseurs » est inscrit au passif du bilan. 8. Le poste « emprunt » est inscrit au passif du bilan. 9. Le matériel de transport est un poste de l’actif circulant. Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient : 1. Le stock de marchandise est un poste : a. du passif b. de l’actif immobilisé c. de l’actif circulant d. aucune réponse ne convient 2. Le fonds commercial (clientèle) est un poste : a. de l’actif circulant b. du financement permanent c. de l’actif circulant d. des dettes de financement e. aucune réponse ne convient
  • 50. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 50 Exercice 2 : Bilan et apport personnel Le 2 janvier N, M. Alaoui acquiert l’affaire de M. Alami aux conditions suivantes :  M. Alaoui reprend : - la clientèle évaluée à 320.000,00 DH ; - le local servant de magasin et d’entrepôts : 680.000,00 DH; - les aménagements antérieurs de ce local (comptoir en béton) : 53.500 DH ; - le matériel de bureaux : 15.600 DH ; - les marchandises en stocks : 495.600,00 DH. Il s’engage à régler les fournisseurs de M. Alami soit 241.200,00 DH ;  Il dépose 75.000,00 DH au compte en banque ouvert au nom de son entreprise et 1.500,00 DH d’espèces en caisse.  Pour financer ces opérations M. Alaoui a emprunté 400.000,00 DH auprès de la BMCE. Travail à faire 1. Déterminer le montant de l’apport personnel (capital social) de M. Alaoui. 2. Etablir le bilan de son entreprise le 02/01/N. Exercice 3 : Bilan et capital social Au 30 juin 2010, l’entrepreneur Kamari possède un magasin de vente évalué 150 000 DH, un matériel de production estimé à 180 000 DH, une usine évaluée à 260 000 DH, des tables, chaises et fauteuils évalués à 30 000 DH et un micro- ordinateur qu’il vient d’acheter à 38 000 DH. Il a en magasin des marchandises pour 160 000 DH, des matières premières pour 15 000 DH. Il a en caisse 12 000 DH et en compte bancaire 85 000 DH. Ses clients lui doivent 120 000. Il doit 130 000 DH à ses fournisseurs et 20 000 DH à son personnel. Travail à faire 1. Déterminer le montant du capital de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010. 2. Dresser le bilan de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010. 3.
  • 51. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 51 Série n ° 4 le compte de produits et charges (CPC) Exercice 1 : le compte « Résultat » Au cours de l’exercice comptable 2010, les opérations suivantes ont été effectuées : 1. Ventes de marchandises contre chèque bancaire pour 125 000 DH (Prix d’achat 100 000 DH). 2. Ventes de marchandises à crédit pour 32 000 DH (Prix d’achat 28 000 DH). 3. Paiement en espèces : salaires (3 800 DH), impôts et taxes (1 450 DH), téléphone (1 230 DH). 4. Paiement par chèque bancaire : honoraires d’avocat (3 700 DH), achats de petites fournitures de bureau non stockables (8 700 DH), transport (1 400 DH). 5. Vente de marchandises au prix de 42 000 DH dont 12 000 DH reçu par chèque bancaire et 30 000 DH à crédit (Prix d’achat 35 000 DH). 6. Paiement en espèces du loyer du magasin (5 040 DH), salaires (2 800 DH) consommation d’eau et d’électricité (1 250 DH). 7. Paiement en espèces d’une infraction routière (250 DH). 8. Paiement par chèque bancaire d’une fraction d’emprunt (5 000 DH), des intérêts dus sur emprunt (1 800 DH). 9. Reçu par virement bancaire 3 800 DH d’un client soldé (Pour lequel l’entreprise a déjà constatée une perte sur le dite montant). Travail à faire 1. Enregistrer les gains et les pertes dans le compte « Résultat » en utilisant le compte schématique. 2. Quelles remarques peut-on formuler à propos du compte « Résultat ». 3. Indiquer pour chaque opération le compte ou les comptes de gestion qui lui correspond. Exercice 2 : établissement du CPC Au 31/12/2009, les charges et les produits d’une entreprise fais ressortir les soldes suivants : - Achats de marchandises 675 220 DH - Achats non stockés de matières et fournitures 12 730 DH - Locations et charges locatives 32 800 DH - Entretiens et réparations 25 400 DH - Primes d’assurances 18 600 DH - Transports 8 700 DH - Frais postaux et frais de télécommunications 31 400 DH
  • 52. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 52 - Patente 8 400 DH - Taxe urbaine 1 420 DH - Taxe d’édilité 2 400 DH - Salaires et traitements 396 800 DH - Intérêts sur emprunts 4 240 DH - Intérêts sur découverts 3 750 DH - Escomptes accordés 2 750 DH - Pénalités fiscales 4 240 DH - Ventes de marchandises 1 420 600 DH - Ventes et produits accessoires 4 750 DH - Escomptes obtenus 2 340 DH - Rentrées sur créances soldées 2 875 DH Etat des stocks de marchandises1 : Au 31/12/2008 92 500 DH Au 31 /12/2009 105 400 DH Travail à faire Présenter le CPC au 31/12/2009. Exercice 3 : CPC et variation des stocks Vous disposer des données suivantes de l’entreprise « AMAL » : Extrait de la balance au 31/12/2009 6121 Achats de matières premières 289 800 6129 RRR obtenus / Achat de matières et fournitures 2 800 6125 Achat non stockés de M et F 83 500 6131 Locations et charges locatives 112 400 6136 Rem. d'intermédiaires et honoraires 24 550 6145 Frais postaux et frais de télécommunications 18 700 6161 Impôts et taxes indirectes 24 300 6171 Rémunération du personnel 371 450 6174 Charges sociales 74 290 6311 Intérêts des emprunts et dettes 81 220 7121 Ventes de biens produits au Maroc 1 174 200 7381 Intérêts et produits assimiles 8 440 1 Evaluation extra-comptable tiré par exemple du fichier permettant de suivre le stock.
  • 53. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 53 Etat des stocks Désignations au 31/12/2008 au 31/12/2009 Matières premières 121 300 124 750 Emballages 82 400 78 500 Produits finis 225 600 212 400 Travail à faire 1. Déterminer arithmétiquement les variations de stocks. 2. Présenter le CPC au 31/12/2009.
  • 54. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 54 Série n ° 5 : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Vrais / faux Les affirmations suivantes sont-elles vrais ou fausses ? 1. La TVA est un impôt qui ne frappe que les transactions à crédit. 2. La TVA est incluse dans le prix facturé. 3. L’entreprise facture la TVA sur ses achats. 4. L’entreprise paie à l’Etat la TVA facturée. 5. On a automatiquement « TVA sur ventes > TVA sur achats ». 6. L’entreprise récupère la TVA facturée. 7. Il existe un seul taux de TVA. 8. Les comptes achats et ventes sont tenus TTC. 9. Le compte 4456 enregistre la TVA facturée. 10. Le compte 34551 enregistre la TVA due. 11. Le compte 34552 enregistre le crédit de TVA. 12. Le compte 3456 enregistre la TVA récupérable sur immobilisations. 13. Le compte 4455 n’enregistre aucune opération concernant la TVA. 14. Les comptes clients et fournisseurs sont tenus HT. 15. La TVA due au titre du mois (m) est à régler avant la fin du mois (m+1). 16. Le crédit de TVA peut être reporté sur plusieurs mois. 17. TVA due (m) = TVA facturée ou collectée (m) - (TVA récupérable/immobilisations (m) + TVA récupérable/charges (m-1)). Exercice 1. Calcul et enregistrement de la TVA due Une entreprise revend à sa clientèle des articles de librairie achetés en gros à ses fournisseurs. La TVA sur achats et sur ventes est au taux normal, sauf pour les livres auxquels s’applique le taux de 7%2 . Les opérations de février/N peuvent être ainsi récapitulées : - achats de fournitures diverses : 11 000 DH (HT) ; - achats de livres : 55 000 DH (HT) ; - ventes de fournitures diverses : 325 000 DH (HT) ; - ventes de livres : 190 000 DH (HT). Par ailleurs : - il a été acheté du mobilier de bureau pour la somme de 250 000 DH (HT) ; - le solde du compte 3456 de la balance du 01/02/N est nul. Travail à faire 1. Calculer la TVA à décaisser pour le mois de février. 2. Enregistrer ce calcul au journal sachant que les règlements ont été effectués par espèces. 2 Hypothèse de l’exercice.
  • 55. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 55 Exercice 2. Calcul et enregistrement de la TVA due, crédit de TVA Une entreprise vend des produits soumis au taux de 7%. Elle vous fournit les informations suivantes relatives au 2 ème trimestre 2010 : Ventes (HT) Achats MP (HT) TVA déductible sur immobilisations Mars //////////// 500 000,00 //////////// Avril 1 000 000,00 3 000 000,00 5 000,00 Mai 2 000 000,00 1 700 000,00 10 000,00 Juin 3 000 000,00 1 400 000,00 4 000,00 Travail à faire 1. Etablir la déclaration de la TVA pour les mois : avril, mai et juin. 2. Enregistrer les écritures correspondantes à la TVA sachant que les règlements ont été effectués par espèces. Exercice 3. TVA trimestrielle3 On extrait de la comptabilité d’une entreprise les informations suivantes relatives à l’année 2010 : Mois déc.-09 jan-10 févr-10 mars-10 avr-10 mai-10 juin-10 juil-10 août-10 sept-10 TVA facturée - 20 000 18 000 21 000 15 000 9 000 16 000 17 000 17 500 14 500 TVA récup /immob - 4 000 6 000 8 000 2 000 5 000 9 000 1 000 3 000 7 000 TVA récup /charges 5 000 8 000 6 000 10 000 8 000 11 000 8 500 7 000 9 500 10 500 Travail à faire 1. Etablir la déclaration de la TVA pour le 1 er, le 2° et le 3 ème trimestre de l’année 2010. 2. Enregistrer les écritures correspondantes sachant que les règlements ont été effectués par banque4 . 3 Certaines entreprises sont soumises au régime de déclaration trimestrielle de la TVA. 4 Le règlement de la TVA du trimestre T doit être effectué avant la fin du premier mois du trimestre T+1.
  • 56. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 56 Série complémentaire n° 1 (Rappel sur le principe de la partie double, le Bilan) I. Soient les opérations indépendantes suivantes : 1. Un exploitant apporte une somme de 100 000 DH, déposée en banque pour créer une entreprise. 2. Achat d’un camion 65 000 DH payable ainsi : - 15 000 DH par chèque bancaire ; - le reste à crédit de 6 mois. 3. Achat de marchandise à 5 000 DH payable ainsi : - moitié par virement ; - moitié a crédit de trois mois. 4. Vente au comptant en espèces pour 1 500 DH de marchandises ayant couté 1 000 DH. 5. Vente de marchandises ayant couté 2 000 DH à 2 700 DH payable : - 1 300 DH contre des espèces ; - 1400 DH à crédit de deux mois. 6. Recouvrement de la créance clients de 1 400 DH déposée en banque. 7. Règlement d’une dette de 500 DH en espèce au fournisseur. Travail à faire 1. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes à créditer. II. Une entreprise individuelle a pour activité la commercialisation des produits laitiers. Au 31/ 12/ 2009, elle vous remet les soldes de ses comptes de situation suivants : Capital personnel 300 000 DH. Emprunt auprès de la banque 160 000 DH. Matériel et outillage 200 000 DH. Camionnette de livraison 160 000 DH. Dépôts et cautionnements versés 10 000 DH. Fonds commercial 50 000 DH. Matières et fournitures consommables 12 000 DH. Créances sur les clients 15 000 DH. Dépôts et cautionnements reçus 1 000 DH. Dettes envers les fournisseurs 16 000 DH. Dettes envers l’Etat 10 000 DH. Dépôt à la banque 248 400 DH. Espèces en caisse 8600 DH. Créance sur l’Etat 1 000 DH. Mobilier et matériel de bureau 24 000 DH. Des titres de participation d’AWB 100 000. Travail à faire 1. Etablir le bilan de cette entreprise au 31/12/2009. III. L’entreprise « Serghini » est une entreprise commerciale. Elle est spécialisée dans l’achat et la vente des appareils électroménagers. Des documents comptables de la dite entreprise nous tirons la liste des comptes de bilan au 31/12/2009 :
  • 57. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 57 Comptes Montants Installations techniques 50 000 Banque 61 300 Caisse 21 500 Capital social A déterminer Constructions 160 000 Emprunt A déterminer Fournisseurs 52 000 Matériel de transport A déterminer marchandises 94 200 Travail à faire Sachant que : - l’emprunt représente 10% du capital, - le total de l’actif s’élève à 602 000 DH, - les comptes figurant sur la liste sont les seuls comptes du bilan. Présenter le bilan de l’entreprise « Serghini » au 31/12/2009.
  • 58. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 58 Série complémentaire n°2 ( Rappel sur la Bilan) Exercice n° 1 Au 01-01-2000, la situation de la société « Samir et Cie » se présente comme suite : - Fonds de commerce 750 000 DH - Dettes fournisseurs 60 000 DH - Matériel informatique 30 000 DH - Stock de marchandises 140 000 DH - Emprunts auprès des établissements de crédits 470 000 DH - Mobilier de bureaux 54 000 DH - Avoir en banque 46 000 DH - Constructions 850 000 DH - Agencements des constructions 250 000 DH - Frais d’acquisition des immobilisations 63 000 DH - Installations techniques 217 000 DH - Capital (à déterminer) - Dépôts et cautionnement versés 20 000 DH - Fournisseur d’immobilisations 250 000 DH - Matériel de transport 150 000 DH - Caisse 10 000 DH Travail à faire 1. Reclasser les éléments ci – dessous en actif et passif. 2. Déterminer le montant du capital social 3. Présenter le bilan au 01-01-2000. Exercice n° 2 On vous communique les éléments actifs et passifs suivants correspondant à la création d’une entreprise le 01 janvier 2000 : - Capital 1 8000 000 DH - Subventions d’investissements reçues 250 000 DH - Emprunt sur 5 ans auprès d’une banque 600 000 DH - Dettes envers les fournisseurs d’immobilisation  Durée 2 ans 290 000 DH  Durée 6 mois 60 000 DH - Dettes envers les fournisseurs de matières premières 36 000 DH - Frais de construction de l’entreprise 45 000 DH - Terrain 70 000 DH - Bâtiment à usage industriel 700 000 DH - Matériel et outillage 1 700 000 DH - Matériel de transport 250 000 DH - Mobilier et matériel de bureau 120 000 DH - Matières premières en stocks 90 000 DH
  • 59. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 59 - Dépôt en banque dans un compte ouvert au nom de l’entreprise 58 000 DH - Espèces dans la caisse de l’entreprise 3 000 DH Travail à faire 1. Présenter le bilan de création de l’entreprise au 1 er janvier 2000. Exercice n°3 Le 01 janvier 2000 une entreprise est créée par une personne qui apporte les éléments suivants : - Fonds de commerce évalué à 70 000 DH ; - Camionnette : 120 000 DH ; - Mobilier et matériel de bureau : 30 000 ; - Marchandises en stocks : 45 000 DH ; - Une somme de 33 500 DH déposée en banque dans un compte ouvert au nom de l’entreprise ; - Des espèces dans la caisse de l’entreprise : 1 500 DH. - La même personne obtient à la date de création, le 1 er janvier 2000 un emprunt bancaire sur 5 ans de 100 000 DH destiné à son entreprise. Travail à faire Etablir le bilan de création de l’entreprise au 1er janvier 2000 (en déterminant le montant du capital). Exercice n° 4 Du 31 décembre 2000, date de fin d’exercice, les éléments actifs et passifs d’une entreprise présentent les valeurs suivantes : - Créances sur les clients 15 000 DH - Dettes envers les fournisseurs de matières premières 12 000 DH - Matériel de transports 100 000 DH - Mobilier matériel de bureau 42 000 DH - Matériel et outillage 720 000 DH - Titres de participation 3 000 DH - Emprunt bancaire sur 5 ans 250 000 DH - Capital 700 000 DH - Dettes envers l’Etat (dettes fiscale) 2 500 DH - Résultat net de l’exercice 21 800 DH - Stocks au 31 décembre 2000  Matières premières 6 000 DH  Produits en cours 10 000 DH  Produits finis 20 000 DH - Dépôts en banque 23 000 DH - Espèces en caisse 1 700 DH - Titres et valeurs de placement 2 000 DH Travail à faire Etablir le bilan de l’entreprise au 31 décembre 2000.
  • 60. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 60 Corrections des séries Correction série N 1 : Les flux et les comptes Notions sur les opérations et documents commerciaux 1. Une facture entraine (une facture émise par exemple par l’entreprise) : A- Une créance de l’entreprise sur le client (le client doit de l’argent à l’entreprise). B- Une créance du client sur l’entreprise (l’entreprise doit de l’argent au client). C- Aucune réponse ne convient. 2. Quel est le compte qui représente une créance pour l’entreprise ? 3. L’émission d’un chèque entraine pour le tireur (par exemple un client qui veut régler sa dette à l’entreprise par chèque) : A- Une augmentation de son avoir en banque. B- Une diminution de son avoir en banque. C- Aucune réponse ne convient. 4. Quel est le compte qui représente une dette pour l’entreprise ? 5. La remise à l’encaissement (par l’entreprise) d’un chèque émis par un client entraine pour cette dernière : A- Une augmentation de son avoir en banque. B- Une diminution de son avoir en banque. C- Aucune réponse ne convient. 6. Une lettre de change est un instrument de paiement à crédit. Corrigé : notions sur les opérations et documents commerciaux 1. A. 2. Le compte Clients. 3. B. 4. Le compte Fournisseurs. 5. A. 6. Vrais. Exercice 1. Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ? 6. La livraison de marchandise constitue un flux réel. 7. Un service rendu par un banquier (location d’un coffre par exemple) est un flux monétaire. 8. Une ressource entraine le débit du compte correspondant. 9. Le compte résultat est toujours inscrit au passif du bilan. 10. Le compte caisse est toujours inscrit à l’actif du bilan. Parmi les affirmations suivantes, choisir la réponse qui convient : 11. Le compte banque est : e. Toujours un compte d’actif. f. Toujours un compte de passif. g. Un compte d’actif ou un compte de passif. h. Aucune réponse ne convient
  • 61. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 61 Corrigé exercice 1. 1. Vrais 2. Vrais 3. Faux 4. Vrais 5. Vrais 6. a. Faux b. Faux c. Vrais d. Faux Exercice 2. 4. Le total des débits d’un compte Client s’élève à 85 300 DH, le total des crédits s élève à 45 300 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle est sa signification ? 5. Le total des débits d’un compte Fournisseur s’élève à 102 600 DH, le total des crédits s’élève à 152 600 DH. Quelle est la nature du solde ? Quel est son montant ? Quelle est sa signification ? 6. Indiquer par croix (X) dans la colonne qui convient la nature des comptes suivants : Nom des comptes Comptes Actif Comptes Passif Comptes Charges Comptes produits Achat de marchandise Emprunt Prêt Vente de produits finis Fonds commercial Dettes fiscales et sociales Stock de marchandises Dettes fournisseur Créances clients Corrigé exercice 2 1. La nature du solde : le solde est débiteur. Son montant est de 40 000 Dh. Sa signification : l’entreprise a une créance de 40 000 Dh sur ses clients. 2. La nature du solde : le solde est créditeur. Son montant est de 50 000 Dh. Sa signification : l’entreprise a une dette de 50 000 Dh sur ses fournisseurs. 3. nature des comptes : Nom des comptes Comptes Actif Comptes Passif Comptes Charges Comptes produits Achat de marchandise Emprunt Prêt Vente de produits finis Fonds commercial Dettes fiscales et sociales Stock de marchandises Dettes fournisseur Créances clients X X X x X X X x x
  • 62. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 62 Exercice 3. Le compte Caisse M. Alaoui, grossiste en alimentation, effectue exceptionnellement des opérations de vente au détail. Pendant le mois de juin N, les opérations suivantes ont donné lieu à des mouvements d’espèces : - le 03 : achat de timbres postaux : 63 DH ; - le 05 : vente au comptant : 948 DH ; - le 06 : achat de fourniture de bureau : 745 DH ; - le 10 : règlement du client Abadi qui devait 852 DH depuis une vente à la fin du mai ; - le 15 : versement d’espèces à la BP : 3 000 DH ; - le 19 : règlement d’une annonces dans un journal local pour rechercher un caissier : 120 DH ; - le 21 : vente au comptant : 729 DH ; - le 15 : règlement d’une facture de transport concernant un retour de marchandises effectué par un client : 345 DH ; - le 30 : versement à la banque : 2 000 DH. Travail à faire 1. Présenter le compte Caisse arrêté au 30 juin N, sachant que le 1er juin le montant des espèces en caisse était de 7 357 DH. Corrigé exercice 3. Le compte Caisse en « colonnes séparées » Utiliser le raisonnement par les flux. Voir le rappel du cours. Débit Caisse Crédit Dates Libellés Sommes Dates Libellés Sommes 01/06 05/06 10/06 21/06 A nouveau Vente au comptant Client Abadi Vente au comptant 7 357 948 852 729 03/06 05/06 15/06 19/06 25/06 30/06 30/06 Frais postaux Fournitures de bureaux Versement BP Annonces journal Facture transport Versement BP Solde débiteur 63 745 3000 120 345 2000 3613 9886 9886 01/07 A nouveau 3613 Exercice 4. Le compte Banque L’entreprise « Confection sud » est titulaire d’un compte à la Société générale marocaine des banques (SGMB). - Le 1er juillet N, ce compte présente un solde débiteur de 86 753 DH. Les opérations effectuées avec la banque au cours du mois de juillet sont les suivantes : - Le 06 : remise à l’encaissement d’un chèque du client Alami : 16 252 DH ;
  • 63. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 63 - Le 08 : retrait d’espèces : 10 000 DH ; - Le 15 : règlement par chèque adressé au fournisseur Chami : 19 653 DH ; - Le 21 : versement d’espèces : 6 000 DH ; - Le 31 : règlement par chèque du salaire des vendeurs : 5 218 DH. Travail à faire 3. Présenter le compte Banque arrêté au 31 juillet N. Le rouvrir le 1er août N. 4. Quelle est la signification de ce solde ? quelle est, dans ce cas, sa place au bilan ? Corrigé exercice 4. Le compte Banque en « colonnes séparées » 1. Le compte Banque en « colonnes séparés ». Débit BANQUE Crédit Dates Libellés Sommes Dates Libellés Sommes 01/07 06/07 21/07 A nouveau Client Alami Versement espèces 86 753 16 252 6 000 08/07 15/07 31/07 31/07 Retrait d’espèces Fournisseur Chami Salaire des vendeurs Solde débiteur 10 000 19 653 5 218 74 134 109 005 109 005 01/08 A nouveau 74 134 2. Le solde débiteur signifie que d’après la comptabilité de l’entreprise « Confection sud », cette dernière dispose au 01/08 d’une somme de 74 134 Dh dans son compte bancaire ouvert auprès de la banque (SGMB). Exercice 5. Le compte Client L’entreprise « Construction SA » vend un produit au prix de 125 DH le Kg. Parmi ses clients, trois ont retenu notre attention. Au 1er octobre N, l’état des créances (le compte client) se présente ainsi : - Alaoui : 46 250 DH - Alami : 82 490 DH - Chami : 108 720 DH Pendant le mois d’octobre, les opérations effectuées avec ces clients sont les suivantes : - Le 03 : vente à Chami : 1 400 kg ; - Le 15 : vente à Alami : 900 Kg ; - Le 18 : retour de Chami : 200 Kg ; - Le 20 : règlement de Alami : 120 000 DH ; - Le 25 : règlement de Chami pour solde ; - Le 28 : vente à Alaoui : 500 Kg. Travail à faire 2. Présenter le compte client arrêté au 31 octobre N.
  • 64. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 64 Corrigé exercice 5. Le compte Client Débit Client Crédit Dates Libellés Sommes Dates Libellés Sommes 01/10 18/10 20/10 28/10 A nouveau Vente Client Chami Vente client Alami Vente Alaoui 237 460 5 175 000 6 112 500 62 500 18/10 20/10 25/10 31/10 Retour de Chami Règlement d’Alami Règlement de Chami pour solde Solde débiteur 25 000 120 000 258 7207 183 740 587 460 109 005 01/11 A nouveau 183740 Remarque : on peut représenter ce compte par client. Exercice 4. Fonctionnement des comptes Au cours du mois d’octobre, une entreprise a effectuée les opérations suivantes: - Le 03 : achat à crédit au fournisseur Alami, facture 2135, montant net à payer 12 543 DH. - Le 05 : règlement de frais de port en espèces pour un envoi de marchandises au client Alami : 230 DH. - Le 07 : règlement par chèque bancaire de la prime annuelle d’assurances : 8 540 DH. - Le 09 : achat au comptant de marchandises réglé par virement bancaire : 3 685 DH. - Le 12: vente à crédit au client Alami, facture 6129, montant net à payer : 4 518 (dont récupération frais de port : 230 DH). - Le 14: encaissement par la banque de l’entreprise de coupons de titres AWB : 650 DH. - Le 15 : vente au comptant contre espèces : 1 214 DH et contre chèques bancaires 8715 DH. - Le 21 : règlement au comptant par cheque bancaire d’une facture du garagiste relative à la réparation de la camionnette : 1 217 DH. - Le 25: virement bancaire à l’ordre du fournisseur Alami en règlement de la facture 2135. - Le 28 : chèque bancaire du client Alami en règlement de la facture 6129. - Le 31 : règlement par virement bancaire du salaire du vendeur 1450 DH. Travail à faire 2. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes à créditer. 5 46 250+82 490 +108720 6 1 400 x 125 7 108 720 + 175 000-25 000.
  • 65. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 65 Corrigé exercice 4. Fonctionnement des comptes Dates Débit Crédit Montants 03/10 Achat de marchandise (Augmentation compte de charges) Fournisseurs (Augmentation compte de passif) 12 543 05/10 Transports de biens (Augmentation compte de charges) Caisse (Diminution compte d’actif) 230 07/10 Prime d’assurances (Augmentation compte de charges) Banque (Diminution compte d’actif) 8 540 09/10 Achat de marchandises (Augmentation compte de charges) Banque (Diminution compte d’actif) 3 685 12/10 Client (4518 Dh) (Augmentation compte d’actif) Ventes de marchandises (Augmentation compte de produit) Transports de biens (Diminution compte de charges) 4 288 230 14/10 Banque (Augmentation compte d’actif) Revenus des titres de participation (Augmentation compte de produit) 650 15/10 Caisse (1214 Dh) (Augmentation compte d’actif) Banque (8715 Dh) (Augmentation compte d’actif) Vente de marchandises (Augmentation compte de produit) 9929 21/10 Entretien et réparation (Augmentation comptes de charge) Banque (Diminution compte d’actif) 1 217 25/10 Fournisseur (Diminution compte de passif) Banque (Diminution compte d’actif) 12 543 28/10 Banque (Augmentation compte d’actif) Client (Diminution compte d’actif) 4 518 31/10 Charge de personnel (Augmentation compte de charges) Banque (Diminution compte d’actif) 1 450
  • 66. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 66 Correction série n° 2. La partie double, le journal, le grand livre, la Balance et les états de synthèses Exercice 1. Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ? 5. Le journal est l’enregistrement chronologique des opérations de la période. 6. Dans une balance, on a les égalités suivantes : - Total des débits des comptes = Total des crédits des comptes - Total des soldes débiteurs = Total des soldes créditeurs 7. Le compte stock de marchandises n’est pas utilisé en cours d’exercice pour enregistrer les achats et les ventes de marchandises. 8. Le bilan traduit l’activité de l’entreprise au cours de l’exercice. Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient : 4. A la balance au 31/03/N, le débit du compte Banque représente : d. le total des débits du compte Banque du mois de mars N. e. le total des débits du compte Banque du 1er janvier au 31 mars N. f. ARNC 5. Dans le cas où le stock final est supérieur au stock initial, le compte variation des stocks est un compte : a. d’actif b. de passif c. ARNC 6. Dans le cas ou le stock final est inférieur au stock initial, le compte variation des stocks est un compte : a. de l’actif b. de charges c. ARNC Corrigé de l’exercice 1 Test vrais ou faux : 1. Vrais (Voir la structure du journal ci – après)
  • 67. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 67 2. Vrais (Mais attention : total des débits des comptes = total des crédits des comptes ≠ Total des soldes débiteurs = total des soldes créditeurs) voir exemple ci- après : 3. Vrais 4. Faux (C’est le CPC. Le bilan traduit la structure patrimoniale en fin de l’exercice). Test QCM 1. b 2. c 3. b Exercice 2. 4. Indiquer ressource (s) et emploi (s), compte(s) et montant (s) débité ( s) et crédité ( s) dans le cas des opérations suivantes : k. Versement d’espèces en banque : 6 000 DH. l. Acquisition d’une voiture utilitaire réglée par chèque bancaire : 18 500 DH.
  • 68. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 68 m. Retrait d’espèces de la banque : 12 000 DH. n. Ventes de marchandises à un client : 42 000 DH : règlement de la moitié au comptant par chèque bancaire, de l’autre moitié à crédit. o. Achat de marchandises à un fournisseur : 100 000 DH. Règlement : 25% au comptant par chèque bancaire, 75% à crédit. p. Règlement de la prime d’assurance-auto par virement bancaire : 8 500 DH. q. Encaissement de coupons d’actions par la banque : 650 DH. r. Règlement d’un client par virement bancaire : 2 600 DH. Ce montant correspond à une facture déjà enregistrée. s. Règlement à un fournisseur par cheque bancaire : 18 200 DH. Ce montant correspond à une facture déjà enregistrée. t. Retour de marchandises à un fournisseur : 4 300 DH. Ce montant est porté en compte. 5. Quels sont les deux documents qui mettent en évidence le principe de la double détermination du résultat ? 6. L’une des lignes d’une balance après inventaire se présente ainsi : Comptes Sommes Soldes Débits Crédits Débiteurs Créditeurs Stock de marchandises 250 000 140 000 110 000 Travail à faire Quel est le montant du stock initial ? Quel est le montant du stock final ? Corrigé de l’exercice 2 1. N° Ressources Emplois Compte(s) débité (s) Compte(s) crédité(s) a Espèces en caisse Dépôt en banque Banque 6 000 Caisse 6 000 b Dépôt en banque Acquisition d’une voiture Matériel de transport 18 500 Banque 18 500 c Dépôt en banque Avoir en caisse Caisse 12 000 Banque 12 000 d Marchandises en magasin - Dépôt en banque - Banque 21 000 Vente de marchandises 42 000 - Créance sur client - Clients 21 000 e - Dépôt en banque Marchandises en magasin Achat de marchandises 100 000 - Banque 25 000 - Dettes envers fournisseur - Fournisseur 75 000 f Dépôt en banque Règlement de la prime d'assurances Primes d'assurances 8 500 Banque 8 500 g Coupons d'actions Dépôt en banque Banque 650 Produits financiers 650 h Créances sur le client Dépôts en banque Banque 2 600 Clients 2 600 i Dépôt en banque Règlement d'un fournisseur Fournisseur 18 200 Banque 18 200 j Marchandises en magasin Diminution d'une dette envers un fournisseur Fournisseur 4 300 Achat de marchandises 4 300
  • 69. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 69 2. Le CPC et le Bilan. 3. Stock initial 140 000 DH, et stock final 110 000 DH. En fait, dans une balance après inventaires, le stock de la balance avant inventaire dit stock initial au débit (actif circulant hors trésorerie) est annulé au crédit par le débit du compte variation du stock, et le stock final évalué est constitué au débit du compte de stock par le crédit du compte variation du stock. (Voir série 3 exercices 3). Exercice 3. Le principe de la partie double. Enregistrement dans les comptes L’entreprise « Chami» est créée le 1er janvier N, pour acheter et revendre une marchandise sans stockage intermédiaire, avec un dépôt en banque de 180 000 DH et 5 000 DH d’espèces. Les opérations suivantes ont été effectuées pendant le mois de janvier : - Le 06 : achat de marchandises au comptant réglé par chèque : 32 547 DH ; - Le 10 : vente de marchandises au comptant contre espèces : 8 543 DH ; - Le 15 : versement d’espèces en banque : 10 000 DH ; - Le 19 : vente de marchandises au comptant réglée par chèque : 41 250 DH ; - Le 25 : achat d’une photocopieuse payée par chèque : 19 520 DH ; - Le 30 : achat de timbres postaux réglé en espèces : 850 DH ; - Le 31 : règlement des salaires des vendeurs par virement bancaire : 6 500 DH. Travail à faire Présenter les comptes schématiques arrêtés au 31 janvier N. Corrigé de l’exercice 3. Le principe de la partie double. Enregistrement dans les comptes Les comptes schématiques arrêtés au 31 janvier N : 2352 Matériel de bureau 5141 Banque 25-01-N 19 520 01-01-N 180 000 06-01-N 32 547 15-01-N 10 000 19-01-N 41 250 25-01-N 19 520 31-01-N 6 500 SD 19 520 SD 172 683 19 520 19 520 231 250 231 250 5161 Caisse 6111 Achat de M/ses 01-01-N 5 000 06-01-N 32 547 10-01-N 8 543 15-01-N 10 000 SD 32 547 30-01-N 850 32 547 32 547 SD 2 693 13 543 13 543
  • 70. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 70 61451 Frais postaux 6171 Rem. du personnel 30-01-N 850 31-01-N 6 500 SD 850 SD 6 500 850 850 6 500 6 500 7111 Vente de M/ses 10-01-N 8 543 19-01-N 41 250 SC 49 793 49 793 49 793 Exercice 4. Balance en début de mois. Enregistrement d’opérations au journal. Grand- livre. Balance en fin de mois L’entreprise « confection du Sud » vous remet : d’une part, la balance établie au 31 mai N : Balance au 31/05/N Comptes Mouvements Soldes Débits Crédits Débiteurs Créditeurs Capital Fonds commercial Immobilisations corporelles Stock de marchandises Fournisseurs Clients Banque Caisse Achat de marchandises Autres charges Vente de marchandises 400 000 237 540 148 273 316 742 672 110 853 255 143 422 503 927 63 215 800 000 487 145 518 893 633 733 135 643 11 170 6 187 745 713 400 000 237 540 148 273 153 217 219 522 7 779 492 757 57 028 800 000 170 403 745 713 3 338 484 3 338 484 1 716 116 1 716 116 D’autre part, la liste des opérations effectuées pendant le mois de juin N : - le 06 : achat à crédit de marchandises à un fournisseur : 152 520 DH, - le 10 : envoi d’un chèque à un fournisseur en règlement d’un achat à crédit du 11 mai : 87 125 DH, - le 14 : ventes au comptant réglées par chèques. Ces chèques ont été remis à l’encaissement à la banque : 93 620 DH, - le 16 : retrait d’espèces de la banque : 5 000 DH, - le 21 : virement bancaire d’un client en règlement d’une vente à crédit du 20 mai : 126 157 DH, - le 26 : vente à crédit à un client : 170 213 DH,
  • 71. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 71 - le 30 : virements bancaires aux salariés en règlement de leur salaire du mois de juin : 6 200 DH. Travail à faire 4. Enregistrer les opérations du mois de juin au journal de l’entreprise. 5. Présenter le grand-livre. 6. Etablir la balance au 30 juin N. Correction de l’exercice 4. Balance en début de mois. Enregistrement d’opérations au journal. Grand- livre. Balance en fin de mois 1. Enregistrement des opérations du mois de juin : 31-mai 06-juin Reports 3 338 484 3 338 484 6111 Achats de marchandises 152 520 4411 Fournisseurs 152 520 Facture N°... 10-juin 4411 Fournisseurs 87 125 5141 Banque 87 125 Chèque N°… 14-juin 5141 Banque 93 620 7111 Ventes de marchandises 93 620 Chèque N°… 16-juin 5161 Caisse 5 000 5141 Banque 5 000 Retrait espèces 21-juin 5141 Banque 126 157 3421 Clients 126 157 Chèque N°… 26-juin 3421 Clients 170 213 7111 Ventes de marchandises 170 213 Facture N°... 30-juin 6171 Rem. du personnel 6 200 5141 Banque 6 200 Virement N°…. 3 979 319 3 979 319
  • 72. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 72 2. Le grand-livre. 1111 Capital 2230 Fonds commercial 800 000 400 000 0 800 000 400 000 0 23 Immobilisations corporelles 3111 Stocks de marchandises 237 540 148 273 237 540 0 148 273 0 4411 Fournisseurs 3421 Clients 316 742 487 145 672 110 518 893 87 125 152 520 170 213 126 157 403 867 639 665 842 323 645 050 5141 Banque 5161 Caisse 853 255 633 733 143 422 135 643 93 620 87 125 5 000 126 157 5 000 6 200 1 073 032 732 058 148 422 135 643 6111 Achats de marchandises 618 Autres charges 503 927 11 170 63 215 6 187 152 520 6 200 656 447 11 170 69 415 6 187 7111 Ventes de marchandises 745 713 93 620 170 213 0 1 009 546
  • 73. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 73 3. La balance au 30/06/N : Balance au 30/06/N N° Comptes Mouvements Soldes Débits Crédits Débiteurs Créditeurs 1111 Capital 800 000 800 000 2230 Fonds commercial 400 000 400 000 23 Immobi. corporelles 237 540 237 540 3111 Stock de marchandises 148 273 148 273 4411 Fournisseurs 403 867 639 665 235 798 3421 Clients 842 323 645 050 197 273 5141 Banque 1 073 032 732 058 340 974 5161 Caisse 148 422 135 643 12 779 6111 Achats de marchandises 656 447 11 170 645 277 618 Autres charges 69 415 6 187 63 228 7111 Ventes de marchandises 1 009 546 1 009 546 3 979 319 3 979 319 2 045 344 2 045 344
  • 74. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 74 Correction Série N 3 : Notions sur le Bilan Exercice 1. Les affirmations suivantes sont vraies ou fausses ? 10. L’ensemble des ressources de l’entreprise est porté à l’actif du bilan. 11. L’entreprise utilise ses ressources (capitaux propres et crédits accordés par les tiers) pour financer les emplois (biens et créances). 12. Le passif traduit l’origine des capitaux, c'est-à-dire l’ensemble des ressources de l’entreprise. 13. L’actif traduit l’utilisation des ses capitaux c'est-à-dire l’ensemble des emploies de l’entreprise. 14. L’égalité « actif = passif » doit toujours être vérifiée. 15. Le poste « créance clients » est inscrit à l’actif. 16. Le poste « dette envers les fournisseurs » est inscrit au passif du bilan. 17. Le poste « emprunt » est inscrit au passif du bilan. 18. Le matériel de transport est un poste de l’actif circulant. Parmi les différentes propositions, choisir la réponse qui convient : 3. Le stock de marchandise est un poste : e. du passif f. de l’actif immobilisé g. de l’actif circulant h. aucune réponse ne convient 4. Le fonds commercial (clientèle) est un poste : f. de l’actif circulant g. du financement permanent h. de l’actif circulant i. des dettes de financement j. aucune réponse ne convient Correction exercice 1. Test Vrais /Faux 1. Faux 2. Vrais 3. Vrais 4. Vrais 5. Vrais 6. Vrais 7. Vrais 8. Vrais 9. faux Test QCM
  • 75. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 75 1. c 2. e Exercice 2. Bilan et apport personnel Le 2 janvier N, M. Alaoui acquiert le fonds de commerce de M. Alami aux conditions suivantes :  M. Alaoui reprend : - la clientèle évaluée à 320.000,00 DH ; - le local servant de magasin et d’entrepôts : 680.000,00 DH; - les aménagements antérieurs de ce local : 53.500 DH ; - le matériel de bureaux : 15.600 DH ; - les marchandises en stocks : 495.600,00 DH. Il s’engage à régler les fournisseurs de M. Alami soit 241.200,00 DH ;  Il dépose 75.000,00 DH au compte en banque ouvert au nom de son entreprise et 1.500,00 DH d’espèces en caisse.  Pour financer ces opérations M. Alaoui a emprunté 400.000,00 DH auprès de la BMCE. Travail à faire 3. Déterminer le montant de l’apport personnel (capital social) de M. Alaoui. 4. Etablir le bilan de son entreprise le 02/01/N. Correction exercice 2. Bilan et apport personnel 1. En utilise la formule suivante : Actif immobilisé + actif circulant + trésorerie actif = capitaux propres + passif circulant + trésorerie passif 320 000+680 000+53 500+15 600+495 600+75 000+1 500= KP+241 200+400 000 KP=KS= 1 000 000 2. Actif PASSIF Actif immobilisé Financement permanent Fonds commercial 320 000,00 Capitaux social 1 000 000,00 Constructions 680 000,00 Emprunts 400 000,00 Matériel de bureau 15 600,00 Passif circulant (HT) Agencement , Installations. 53 500,00 Fournisseurs 241 200,00 Actif circulant (HT) Stock de marchandises 495 600,00 Trésorerie- Passif Trésorerie- Actif Banque 75 000,00 Caisse 1 500,00 1 641 200,00 1 641 200,00 BILAN AU 02/01/N
  • 76. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 76 Exercice 3. Bilan et capital social Au 30 juin 2010, l’entrepreneur Kamari possède un magasin de vente évalué 150 000 DH, un matériel de production estimé à 180 000 DH, une usine évaluée à 260 000 DH, des tables, chaises et fauteuils évalués à 30 000 DH et un micro- ordinateur qu’il vient d’acheter à 38 000 DH. Il a en magasin des marchandises pour 160 000 DH, des matières premières pour 15 000 DH. Il a en caisse 12 000 DH et en compte bancaire 85 000 DH. Ses clients lui doivent 120 000. Il doit 130 000 DH à ses fournisseurs et 20 000 DH à son personnel. Travail à faire 4. Déterminer le montant du capital de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010. 5. Dresser le bilan de l’entreprise Kamari au 30 juin 2010. Corrigé Exercice 3. Bilan et capital social KS= 150 000+180 000+260 000+30 000+38 000+160 000+15 000+12 000+85 000+120000- 130 000-20 000= 900 000. Actif PASSIF Actif immobilisé Financement permanent Constructions 410 000,00 Capital social 900 000,00 Ins techq. Mat. et outillage 180 000,00 Mob.Matériel de bureau 68 000,00 Actif circulant (HT) Passif circulant (HT) Stock 175 000,00 Fournisseurs 130 000,00 Clients 120 000,00 Personel-Créditeur 20 000,00 Trésorerie- Passif Trésorerie- Actif Banque 85 000,00 Caisse 12 000,00 1 050 000,00 1 050 000,00 BILAN AU 02/01/N
  • 77. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 77 Série n ° 4 : le compte de produits et charges Exercice 1 : le compte « Résultat » Au cours de l’exercice comptable 2010, les opérations suivantes ont été effectuées : 10. Ventes de marchandises contre chèque bancaire pour 125 000 DH (Prix d’achat 100 000 DH). 11. Ventes de marchandises à crédit pour 32 000 DH (Prix d’achat 28 000 DH). 12. Paiement en espèces : salaires (3 800 DH), impôts et taxes (1 450 DH), téléphone (1 230 DH). 13. Paiement par chèque bancaire : honoraires d’avocat (3 700 DH), achats de petites fournitures de bureau non stockables (8 700 DH), transport (1 400 DH). 14. Vente de marchandises au prix de 42 000 DH dont 12 000 DH reçu par chèque bancaire et 30 000 DH à crédit (Prix d’achat 35 000 DH). 15. Paiement en espèces du loyer du magasin (5 040 DH), salaires (2 800 DH) consommation d’eau et d’électricité (1 250 DH). 16. Paiement en espèces d’une infraction routière (250 DH). 17. Paiement par chèque bancaire d’une fraction d’emprunt8 (5 000 DH), des intérêts dus sur emprunt (1 800 DH). 18. Reçu par virement bancaire 3 800 DH d’un client soldé (Pour lequel l’entreprise a déjà constatée une perte sur le dite montant). Travail à faire 4. Enregistrer les gains et les pertes dans le compte « Résultat » en utilisant le compte schématique. 5. Quelles remarques peut-on formuler à propos du compte « Résultat ». 6. Indiquer pour chaque opération le compte ou les comptes de gestion qui lui correspond. 8 Le remboursement d’emprunt est une opération qui ne dégage pas un résultat. Il s’agit d’une opération sur un passif.
  • 78. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 78 Correction exercice 1 : le compte « Résultat » Résultat (3) 3 800 (3) 1 450 (3) 1 230 (4) 3 700 (4) 8 700 (4) 1 400 (6) 5 040 (6) 2 800 (6) 1 250 (7) 250 (8) 1 800 25 000 (1) 4 000 (2) 7 000 (5) 3 800 (9) 1. Le compte Résultat a enregistré diverses opérations de natures différentes : pertes, dépenses variées, gains, et recettes non attendues. C’est un compte contenant des éléments hétérogènes. En effet, le compte Résultat tel qu’il se présente dans l’exercice est très encombré. Pour un besoin de gestion et d’analyse de l’origine du résultat de l’entreprise, le plan comptable a prévu plusieurs comptes spécifiques par catégories de dépenses et par types de recettes. Ses comptes sont regroupés en fin d’exercice dans ce qu’on appelle « le compte des produits et charges : CPC », qui permettra de dégager le résultat de l’exercice ainsi que ses composantes. 2. (1) 7111 Ventes de marchandises (2) 7111 Ventes de marchandises (3) 6171 Rémunération du personnel 6161 Impôts et taxes directs 6145 Frais postaux et frais de télécommunications (4) 6136 Rémunérations d’intermédiaires et honoraires 6125 Achats non stockés de matières et fournitures 6142 Transports (5) 7111 Ventes de marchandises (6) 6131 Locations et charges locatives 6171 Rémunération du personnel 6125 Achats non stockés de matières et fournitures (7) 6583 Pénalités et amendes fiscales ou pénales (8) 6311 Intérêts des emprunts et dettes (9) 7585 Rentrées sur créances soldées
  • 79. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 79 Exercice 2 : établissement du CPC9 : Au 31/12/2009, les charges et les produits d’une entreprise fais ressortir les soldes suivants : - Achats de marchandises 675 220 DH - Achats non stockés de matières et fournitures 12 730 DH - Locations et charges locatives 32 800 DH - Entretiens et réparations 25 400 DH - Primes d’assurances 18 600 DH - Transports 8 700 DH - Frais postaux et frais de télécommunications 31 400 DH - Patente 8 400 DH - Taxe urbaine 1 420 DH - Taxe d’édilité 2 400 DH - Salaires et traitements 396 800 DH - Intérêts sur emprunts 4 240 DH - Intérêts sur découverts 3 750 DH - Escomptes accordés 2 750 DH - Pénalités fiscales 4 240 DH - Ventes de marchandises 1 420 600 DH - Ventes et produits accessoires 4 750 DH - Escomptes obtenus10 2 340 DH - Rentrées sur créances soldées 2 875 DH Etat des stocks de marchandises11 : Au 31/12/2008 92 500 DH Au 31 /12/2009 105 400 DH 9 On rappelle que chaque fois que l’entreprise supporte une charge nouvelle, le compte concerné de charge est débité (augmenté au débit), et chaque fois qu’elle réalise un produit, le compte concerné est crédité (augmenté au crédit). Un compte de charge est diminué par son débit et un compte de produit est diminué par son crédit. 10 Réduction consenti à un client qui règle avant l’échéance. 11 Evaluation extra comptable tiré par exemple du fichier permettant de suivre le stock. On rappelle qu’au cours de l’exercice, les achats de marchandises et des matières premières sont des charges. Ils sont enregistrés dans les comptes 6111 ou 6112 et 6121.Par contre, les ventes de marchandises ou de produits finis sont des produits. Elles sont enregistrées dans les comptes 7111 ou 7113 et 7121 ou 7122. Les comptes de stocks au bilan (marchandises, matières premières, produits finis et autres) ne sont pas mouvementés au cours de l’exercice. A la fin de l’exercice, l’entreprise doit évaluer ses stocks par inventaire extra-comptable. Elle procède alors à une quantification physique des stocks au magasin pour passer les écritures nécessaires. (Voir exercice 3).
  • 80. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 80 Travail à faire Présenter le CPC au 31/12/2009. Correction exercice 2 : établissement du CPC Dans un premier temps, on peut se contenter d’une présentation simplifiée du CPC en distinguant uniquement les charges et les produits, puis en faisant la comparaison pour dégager le résultat global. Certain regroupement sont nécessaires. Mais, on peut accepter une présentation détaillée des charges et des produits. CPC au 31/12/2009 Charges d'exploitation Produits d'exploitation Achats revendus de marchandises (1) 662 320 Ventes de marchandises 1 420 600 Achats consommés de M et F 12 730 Ventes de biens et S. P 4 750 Autres charges externes (2) 116 900 Impôts et taxes (3) 12 220 Charges de personnel 396 800 Charges financières Produits financiers Charges d’intérêts (4) 7 990 Int. et autres produits financiers 2 340 Autres charges financières (5) 2 750 Charges non courantes Produits non courants Autres charges non courantes 4 240 Autres produits non courants (6) 2 875 Résultat de l’exercice (7) 214 615 Total général 1 430 565 Total général 1 430 565 (1) Achats revendus de marchandises = achats de marchandises + Variation des stocks de marchandises (SI-SF) - RRR obtenus12 / Achat de marchandises = 675 220 + (92 500 - 105 400) = 662 320. Il est préférable d’utiliser les comptes schématiques. (2) Locations + entretiens et réparations + primes d’assurances + transport + frais postaux et frais de télécommunication. (3) Patente + taxe urbaine + taxes d’édilité. (4) Intérêts sur emprunts + intérêts sur découverts. (5) Escomptes obtenus. (6) Rentrées sur créances soldées : gain inattendu. (7) = Total des produits – Total des charges. 12 RRR= rabais, remises, ristournes. Il s’agit de réductions sur le montant d’achat lors de l’établissement de la facture ( voir tome 2).
  • 81. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 81 Remarques Une présentation sans regroupement des charges et des produits et acceptable du point de vue pédagogique. Par railleur, le CPC peut être établi également en liste comme prévu dans le plan comptable. L’utilisation des numéros des postes et des comptes facilite la résolution de l’exercice. Ensuite, il est à signaler que le résultat de l’exercice fait l’objet d’une imposition annuelle prélevée par l’Etat, le reste représente le résultat net de l’exercice. Exercice 3 : CPC et variation des stocks Vous disposer des données suivantes de l’entreprise « AMAL » : Extrait de la balance au 31/12/2009 6121 Achats de matières premières 289 800 6129 RRR obtenus / Achat de matières et fournitures 2 800 6125 Achat non stockés de M et F 83 500 6131 Locations et charges locatives 112 400 6136 Rem. d'intermédiaires et honoraires 24 550 6145 Frais postaux et frais de télécommunications 18 700 6161 Impôts et taxes indirectes 24 300 6171 Rémunération du personnel 371 450 6174 Charges sociales 74 290 6311 Intérêts des emprunts et dettes 81 220 7121 Ventes de biens produits au Maroc 1 174 200 7381 Intérêts et produits assimilés 8 440 Etat des stocks Désignations au 31/12/2008 au 31/12/2009 Matières premières 121 300 124 750 Emballages 82 400 78 500 Produits finis 225 600 212 400 Travail à faire 3. Déterminer arithmétiquement les variations de stocks. 4. Présenter le CPC au 31/12/2009.
  • 82. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 82 Correction exercice 3 : CPC et variation des stocks Rappel sur les stocks Le plan comptable a prévu deux genres de comptes pour la variation des stocks : - Variations des stocks des éléments achetés classées en charges (6114 et 6124). - Variation des stocks des éléments produits classées parmi les produits (compte du poste 713). Pour dégager les variations de stocks on annule le SI, en créditant le compte de stock concerné et on débite le compte de variations de stock correspondant par la valeur de stock initial. Après évaluation du stock final, le compte de stock est débité et le compte de variation de stock est crédité par la valeur du stock final. Pour simplifier, on peut utiliser un calcul arithmétique directe sur la base des formules suivantes : Nature de stocks Exemples Calcul Stocks achetés - Marchandises - Matières premières - Autres SI- SF Stock produits - Produits finis - Produits semi-finis - Autres SF- SI 1. Pour les matières premières et les emballages, les variations de stocks se calculeront ainsi : SI-SF - Matières premières = 121 300 - 124 750 = - 3 450 - Emballages = 82 400 – 78 500 = 3 900 TOTAL = 450 A rajouter donc au poste 612 Achats consommés de matières et fournitures. Pour les produits finis : SF- SI = 212 400 – 225 600 = - 13 200 A inscrire en signe moins dans le poste 713. 2. Etablissement du CPC.
  • 83. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 83 CPC au 31/12/2009 de l'entreprise AMAL Charges d'exploitation Produits d'exploitation Achats revendus de marchandises 0 Ventes de marchandises 0 Achats consommés de M et F (1) 370 950 Ventes de biens et S. P 1 174 200 Autres charges externes (2) 155 650 Variation des stocks de produits -13 200 Impôts et taxes 24 300 Charges de personnel (3) 445 740 Charges financières Produits financiers Charges d’intérêts 81 220 Int. et autres produits financiers 8 440 Autres charges financières 0 Charges non courantes Produits non courants Autres charges non courantes 0 Autres produits non courants Résultat de l’exercice 91 580 Total général 1 169 440 Total général 1 169 440 (1) 289 800 – 2 800 + 83 500 + 450 = 370 950 (Poste 612). (2) 112 400 + 24 550 + 18 700 = 155 650 (Poste 613 et 614). (3) 371 450 + 74 290 = 445 740 (Poste 617).
  • 84. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 84 Correction de la série n ° 5 : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Vrai / faux Les affirmations suivantes sont-elles vrais ou fausses ? 18. La TVA est un impôt qui ne frappe que les transactions à crédit. 19. La TVA est incluse dans le prix facturé. 20. L’entreprise facture la TVA sur ses achats. 21. L’entreprise paie à l’Etat la TVA facturée. 22. On a automatiquement « TVA sur ventes > TVA sur achats ». 23. L’entreprise récupère la TVA facturée. 24. Il existe un seul taux de TVA. 25. Les comptes achats et ventes sont tenus TTC. 26. Le compte 4456 enregistre la TVA facturée. 27. Le compte 34551 enregistre la TVA due. 28. Le compte 34552 enregistre le crédit de TVA. 29. Le compte 3456 enregistre la TVA récupérable sur immobilisations. 30. Le compte 4455 n’enregistre aucune opération concernant la TVA. 31. Les comptes clients et fournisseurs sont tenus HT. 32. La TVA due au titre du mois (m) est à régler avant la fin du mois (m+1). 33. Le crédit de TVA peut être reporté sur plusieurs mois. 34. TVA due (m) = TVA facturée ou collectée (m) - (TVA récupérable/immobilisations (m) + TVA récupérable/charges (m-1)). Correction Vrai ou Faux 1. Faux. (Elle frappe également les opérations réglées au comptant). 2. Vrai. 3. Faux. (L’entreprise facture le TVA sur ses ventes). 4. Faux. (L’entreprise paie à l’Etat la TVA due). 5. Faux. (Pas forcement. Mais si TVA sur ventes < TVA sur achats, on dit qu’il y’a un crédit de TVA). 6. Faux. (L’entreprise récupère ou déduit la TVA sur achat, c'est-à-dire la TVA récupérable). 7. Faux. 8. Faux. 9. Faux. (4456 Etat, TVA due). 10. Faux. (34551 Etat, TVA récupérable sur immobilisations). 11. Faux. (34552 Etat, TVA récupérable sur les charges). 12. Faux. (3456 Etat crédits de TVA). 13. Faux. (4455 Etat, TVA facturée). 14. Faux. 15. Vrai. 16. Vrai. 17. Faux.
  • 85. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 85 Exercice 1. Calcul et enregistrement de la TVA due Une entreprise revend à sa clientèle des articles de librairie achetés en gros à ses fournisseurs. La TVA sur achats et sur ventes est au taux normal, sauf pour les livres auxquels s’applique le taux de 7%13 . Les opérations de février/N peuvent être ainsi récapitulées : - achats de fournitures diverses : 11 000 DH (HT) ; - achats de livres : 55 000 DH (HT) ; - ventes de fournitures diverses : 325 000 DH (HT) ; - ventes de livres : 190 000 DH (HT). Par ailleurs : - il a été acheté du mobilier de bureau pour la somme de 250 000 DH (HT) ; - le solde du compte 3456 de la balance du 01/02/N est nul. Travail à faire 3. Calculer la TVA à décaisser pour le mois de février. 4. Enregistrer ce calcul au journal sachant que les règlements ont été effectués par espèces. Correction exercice 1. Calcul et enregistrement de la TVA due 1. TVA due au titre du mois de février N (déclaration de la TVA): - TVA facturée :  Sur ventes de fournitures : 325 000 x 20% = 65 000  Sur ventes de livres : 190 000 x 7% = 13 300 78 300 - TVA récupérable :  Sur achats de fournitures : 11 000 x 20% = 2 200  Sur achats de livres 55 000 x 7% = 3 850  Sur achat de mobilier 250 000 x 20% = 50 000 56 050 - TVA due (février) 13 Hypothèse de l’exercice.
  • 86. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 86  78 300 – 56 050 = 22 250  Crédit à reporter 0 22 250 2. Enregistrement comptable /02/N 6111 Achat de marchandises 66 000,00 34552 Etat TVA récupérable sur charges 6 050,00 5161 Caisse 72 050,00 Achats de fournitures et de livres /02/N 5160 Caisse 593 300,00 7111 Ventes de marchandises 515 000,00 4455 Etat TVA facturée 78 300,00 Ventes de fournitures et de livres /02/N 2351 Mobilier de bureau 250 000,00 34551 Etat TVA récupérable sur immobilisations 50 000,00 Caisse 300 000,00 Achat de mobilier de bureau 28/02/N 4455 Etat TVA facturée 78 300,00 34552 Etat TVA récup./Chges 6 050,00 34551 Etat TVA récup.sur immob. 50 000,00 4456 Etat TVA DUE 22 250,00 Enregistrement de la TVA due 31/03/N 4456 Etat TVA due 22 250,00 5161 Caisse 22 250,00 Règlement de la TVA due du mois de février Exercice 2. Calcul et enregistrement de la TVA due, crédit de TVA Une entreprise vend des produits soumis au taux de 7%. Elle vous fournit les informations suivantes relatives au 2 ème trimestre 2010 :
  • 87. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 87 Ventes (HT) Achats MP (HT) TVA déductible sur immobilisations Mars //////////// 500 000,00 //////////// Avril 1 000 000,00 3 000 000,00 5 000,00 Mai 2 000 000,00 1 700 000,00 10 000,00 Juin 3 000 000,00 1 400 000,00 4 000,00 Travail à faire 3. Etablir la déclaration de la TVA pour les mois : avril, mai et juin. 4. Enregistrer les écritures correspondantes à la TVA sachant que les règlements ont été effectués par espèces. Correction exercice 2. Calcul et enregistrement de la TVA due, crédit de TVA 1. La déclaration de la TVA pour les mois : avril, mai et juin : Mois Avril Mai Juin TVA facturée 70 000,00 140 000,00 210 000,00 TVA déductible sur immobilisations (m) 5 000,00 10 000,00 4 000,00 TVA déductible sur charge de (m) 210 000,00 119 000,00 98 000,00 Crédit de tva du mois précédent 0,00 -145 000 -134 000,00 TVA à verser (due) ou crédit de TVA -145 000,00 -134 000,00 -26 000,00 2. Les écritures comptables : 30/04/2010 4455 Etat TVA facturée 70 000,00 3456 Etat Crédit de TVA 145 000,00 34551 Etat TVA récup.sur immob. 5 000,00 34552 Etat TVA récup.sur charges 210 000,00 Enregistrement du crédit du TVA au titre du mois d'avril 31/05/2010 4455 Etat TVA facturée 140 000,00 3456 Etat Crédit de TVA(Mai) 134 000,00 34551 Etat TVA récup.sur immob. 10 000,00 34552 Etat TVA récup.sur charges 119 000,00 3456 Etat Crédit de TVA (Avril) 145 000,00 Enregistrement du crédit du TVA au titre du mois de mai
  • 88. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 88 30/06/2010 4455 Etat TVA facturée 210 000,00 3456 Etat crédit de TVA (juin) 26 000,00 34551 Etat TVA récup.sur immob. 4 000,00 34552 Etat TVA récup.sur charges. 98 000,00 3456 Etat crédit de TVA (MAI) 134 000 ,00 Enregistrement du crédit de TVA au titre du mois de juin Exercice 3. TVA trimestrielle14 On extrait de la comptabilité d’une entreprise les informations suivantes relatives à l’année 2010 : Mois déc.-09 jan-10 févr-10 mars-10 avr-10 mai-10 juin-10 juil-10 août-10 sept-10 TVA facturée - 20 000 18 000 21 000 15 000 9 000 16 000 17 000 17 500 14 500 TVA récup /immob - 4 000 6 000 8 000 2 000 5 000 9 000 1 000 3 000 7 000 TVA récup /charges 5 000 8 000 6 000 10 000 8 000 11 000 8 500 7 000 9 500 10 500 Travail à faire 3. Etablir la déclaration de la TVA pour le 1 er, le 2° et le 3 ème trimestre de l’année 2010. 4. Enregistrer les écritures correspondantes sachant que les règlements ont été effectués par banque15 . Correction exercice 3. TVA trimestrielle 1. La déclaration de la TVA pour les trois trimestres : Trimestre 1 er trimestre TVA facturée 59 000,00 Janvier 20 000,00 Février 18 000,00 Mars 21 000,00 TVA déductible sur immobilisations (m) 18 000,00 Janvier 4 000,00 Février 6 000,00 Mars 8 000,00 TVA déductible sur charge de (m) 24 000,00 14 Certaines entreprises sont soumises au régime de déclaration trimestrielle de la TVA. 15 Le règlement de la TVA du trimestre T doit être effectué avant la fin du premier mois du trimestre T+1.
  • 89. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 89 Janvier 8 000,00 Février 6 000,00 Mars 10 000,00 Crédit de tva 0,00 TVA à verser (due) 17 000,00 Trimestres 2 ème trimestre TVA facturée 40 000,00 Avril 15 000,00 Mai 9 000,00 Juin 16 000,00 TVA déductible sur immobilisations (m) 16 000,00 Avril 2 000,00 Mai 5 000,00 Juin 9 000,00 TVA déductible sur charge de (m) 27 500,00 Avril 8 000,00 Mai 11 000,00 Juin 8 500,00 Crédit de tva -3 500,00 TVA à verser (due) 0,00 Trimestres 3 ème trimestre TVA facturée 49 000,00 Juillet 17 000,00 Août 17 500,00 Septembre 14 500,00 TVA déductible sur immobilisations (m) 11 000,00 Juillet 1 000,00 Août 3 000,00 Septembre 7 000,00 TVA déductible sur charge de (m) 27 000,00 Juillet 7 000,00 Août 9 500,00 Septembre 10 500,00 Crédit de tva du trimestre précédent -3 500,00 TVA à verser (due) 7 500,00 2. Les écritures comptables restent les mêmes, à part le fait que la déclaration (règlement ou crédit d’impôt) d’un trimestre T doit être effectuée avant la fin du premier mois du trimestre T+1.
  • 90. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 90 Correction de la série complémentaire n° 1 II. Soient les opérations indépendantes suivantes : 1. Un exploitant apporte une somme de 100 000 DH, déposée en banque pour créer une entreprise. 2. Achat d’un camion 65 000 DH payable ainsi : - 15 000 DH par chèque bancaire ; - le reste à crédit de 6 mois. 3. Achat de marchandise à 5 000 DH payable ainsi : - moitié par virement ; - moitié a crédit de trois mois. 4. Vente au comptant en espèces pour 1 500 DH de marchandises ayant couté 1 000 DH. 5. Vente de marchandises ayant couté 2 000 DH à 2 700 DH payable : - 1 300 DH contre des espèces ; - 1400 DH à crédit de deux mois. 6. Recouvrement de la créance clients de 1 400 DH déposée en banque. 7. Règlement d’une dette de 500 DH en espèce au fournisseur. Travail à faire 2. Déterminer pour chaque opération, le ou les comptes à débiter et le ou les comptes à créditer. Correction exercice I N° Compte(s) débité (s) Compte(s) crédité(s) 1 - Banque 100 000 - Capital 100 000 2 - Matériel de transport 65 000 - Banque 15 000 - Dettes sur acquisition des immobilisations 50 000 3 - Achats de marchandises 5 000 - Banque 2 500 - Fournisseurs 2 500 4 - Caisse 1 500 - Ventes de marchandises 1 000 - Résultat 500 5 - Caisse 1 300 - Clients 1 400 - Ventes de marchandises 2 000 - Résultat 700 6 - Banque 1 400 - Clients 1 400 7 - Fournisseurs 500 - Caisse 500
  • 91. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 91 II. Une entreprise individuelle a pour activité la commercialisation des produits laitiers. Au 31/ 12/ 2009, elle vous remet les soldes de ses comptes de situation suivants : Capital personnel 300 000 DH. Emprunt auprès de la banque 160 000 DH. Matériel et outillage 200 000 DH. Camionnette de livraison 160 000 DH. Dépôts et cautionnements versés 10 000 DH. Fonds commercial 50 000 DH. Matières et fournitures consommables 12 000 DH. Créances sur les clients 15 000 DH. Dépôts et cautionnements reçus 1 000 DH. Dettes envers les fournisseurs 16 000 DH. Dettes envers l’Etat 10 000 DH. Dépôt à la banque 248 400 DH. Espèces en caisse 8600 DH. Créance sur l’Etat 1 000 DH. Mobilier et matériel de bureau 24 000 DH. Des titres de participation d’AWB 100 000. Travail à faire 2. Etablir le bilan de cette entreprise au 31/12/2009. Correction exercice I Bilan au 31/12/2009 Actif Montants Passif Montants Fonds commercial 50 000 Capital social ou personnel 300 000 Matériel et outillage 200 000 Résultat net de l'exercice 342 000 Matériel de transport 160 000 Autres dettes de financement 161 000 Mobilier, matériel de bureau 24 000 Fournisseurs et comptes rattachés 16 000 Autres créances financières 10 000 Etat- créditeur 10 000 Titres de participations 100 000 Matières et fournitures consommables 12 000 Clients et comptes rattachés 15 000 Etat débiteur 1 000 Banque 248 400 Caisse 8 600 829 000 829 000 III. L’entreprise « Serghini » est une entreprise commerciale. Elle est spécialisée dans l’achat et la vente des appareils électroménagers. Des documents comptables de la dite entreprise nous tirons la liste des comptes de bilan au 31/12/2009 : Comptes Montants Installations techniques 50 000 Banque 61 300 Caisse 21 500 Capital social A déterminer Constructions 160 000 Emprunt A déterminer Fournisseurs 52 000 Matériel de transport A déterminer marchandises 94 200
  • 92. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 92 Travail à faire Sachant que : - l’emprunt représente 10% du capital, - le total de l’actif s’élève à 602 000 DH, - les comptes figurant sur la liste sont les seuls comptes du bilan Présenter le bilan de l’entreprise « Serghini » au 31/12/2009. Correction exercice II - Calcul du montant du matériel de transport (MT): 50 000 + 61 300 + 21 500 + 160 000 + MT + 94 200 = 602 000 MT = 215 000 - Calcul du montant du capital (C) et de l’emprunt (E) : C + E + 52 000 = 602 000 C + 0,1 C + 52 000 = 602 000 C = 500 000 E = 50 000 Actif Montants Passif Montants construction 160 000 Capital social ou personnel 500 000 Ins. Tech Matériel et outillage 50 000 Autres dettes de financement 50 000 Matériel de transport 215 000 Fournisseurs et comptes rattachés 52 000 Marchandises 94 200 Banque 61 300 Caisse 21 500 602 000 602 000
  • 93. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 93 Correction de la série complémentaire n°2 Exercice n° 1 Au 01-01-2000, la situation de la société « Samir et Cie » se présente comme suite : - Fonds de commerce 750 000 DH - Dettes fournisseurs 60 000 DH - Matériel informatique 30 000 DH - Stock de marchandises 140 000 DH - Emprunts auprès des établissements de crédits 470 000 DH - Mobilier de bureaux 54 000 DH - Avoir en banque 46 000 DH - Constructions 850 000 DH - Agencements des constructions 250 000 DH - Frais d’acquisition des immobilisations 63 000 DH - Installations techniques 217 000 DH - Capital (à déterminer) - Dépôts et cautionnement versés 20 000 DH - Fournisseur d’immobilisations 250 000 DH - Matériel de transport 150 000 DH - Caisse 10 000 DH Travail à faire 4. Reclasser les éléments ci – dessous en actif et passif. 5. Déterminer le montant du capital social 6. Présenter le bilan au 01-01-2000. Correction de l’exercice n° 1 1. Reclassement des éléments en actif et passif : Actif Passif Fonds de commerce Matériel informatique Stock de marchandises Mobilier de bureau Avoir en banque Construction Agencement des constructions Frais d’acquisition des immobilisations Installations techniques Dépôts et cautionnement versés 16 Matériel de transport Caisse Dettes fournisseurs Emprunts auprès des EC Capital Fournisseurs d’immobilisations 16 Une somme versée par l’entreprise à une tierce personne comme garantie de l’exécution d’un engagement. A la réalisation du dite engagement, l’entreprise récupère ses fonds. Il s’git d’une créance financière.
  • 94. Pr.Abdelmoumen BERJAOUI 94 2. Le montant du capital social : KS =750.000+30.000+140.000+54.000+46.000+850.000+250.000+63.000+217.000+20.000+ + 150.000+10.000-60.000-470.000-250.000=1.800.000 DH. 3. Présentation du bilan au 01/01/2000. Actif BILAN AU 01/01/2000 PASSIF Actif immobilisé Financement permanent 21. Immobilisations en non valeurs 11. Capitaux propres 2121. Frais d'acquis. des immobilisations 63 000 1111. Capital social 1 800 000 22. Immobilisations incorporelles 13. Capitaux propres assimilés 2230. Fonds commercial 750 000 14. Dettes de financement 23. Immobilisations corporelles 1481. Emprunt auprès des EC 470 000 2321. Bâtiments 850 000 1486. Fournisseurs d'immobilisations 17 250 000 2327. Agencement et aménag.des cons. 250 000 Passif circulant (HT) 2331. Installations techniques 217 000 44. Dettes du passif circulant 2340. Matériel de transport 150 000 4411. Fournisseurs 60 000 2351. Mobilier de bureau 54 000 Trésorerie 2355. Matériel informatique 30 000 55. Trésorerie-Passif 24/25. Immobilisations financières 2486. Dépôts et cautionnement versés 20 000 Actif circulant (HT) 31. Stocks 3111. Marchandises 140 000 34. Créances de l'actif circulant 35. Titres et valeurs de placement Trésorerie 51. Trésorerie-Actif 5141. Banque 46 000 5161. Caisse 10 000 2 580 000 2 580 000 Exercice n° 2 On vous communique les éléments actifs et passifs suivants correspondant à la création d’une entreprise le 01 janvier 2000 : - Capital 1 8000 000 DH - Subventions d’investissements reçues 250 000 DH - Emprunt sur 5 ans auprès d’une banque 600 000 DH - Dettes envers les fournisseurs d’immobilisation  Durée 2 ans 290 000 DH  Durée 6 mois 60 000 DH - Dettes envers les fournisseurs de matières premières 36 000 DH - Frais de construction de l’entreprise 45 000 DH 17 Si la dette envers le fournisseur d’immobilisations est < 12 mois c’est le compte 4481.Dettes sur acquisition d’immobilisations.