SlideShare une entreprise Scribd logo
Elaboré par: SF S4
Ilham El azizi
ISPITS Settat
2015/2016
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
 Lorsque la tête est expulsée, les épaules du fœtus
s’engagent. Dans la majorité des cas, cet
engagement voit le diamètre bi-acromial passer le
détroit supérieur dans le diamètre oblique
perpendiculaire à celui par lequel le sous-occipito-
bregmatique s’est engagé.
La descente des épaules se fait avec une rotation
de 45° qui les oriente dans un axe
antéropostérieur et amène l’épaule antérieure
sous la symphyse pubienne. Cette rotation
entraîne un mouvement de rotation de la tête qui
vient de se dégager. Ce mouvement est appelé
restitution spontanée.
 Le diamètre bi-acromial est réduit par tassement
au moment de l’engagement : il passe de 12 à
9,5 cm.
 La restitution spontanée qui est la réaction à
l’orientation antéropostérieure des épaules, est
le point de départ du dégagement des épaules.
 L’épaule antérieure va glisser sous le bord
inférieur de la symphyse pubienne et c’est
contre ce bord que le bi-acromial effectue sa
rotation. Ainsi l’épaule postérieure va balayer le
sacrum, puis le périnée pour se dégager.
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
se caractérise par le non-
engagement des deux épaules
du fœtus qui restent bloquées
au-dessus du DS du bassin
maternel, tandis que la tête
fœtale est expulsée à la vulve.
C’est une urgence obstétricale
dont le caractère imprévisible
et exceptionnel en complique
d’autant plus la prise en
charge…
 Plusieurs définitions selon les auteurs, les pays
DDE = dystocie bilatérale ou les deux épaules restent bloquées au-dessus du DS par
incompatibilité mécanique, tandis que la tête fœtale a franchi la vulve.
dans la vraie dystocie ou dystocie sévère, le diamètre Bi-acromial est retenu au dessus du détroit supérieur
DEFINITION ANATOMIQUE (auteurs français ++)
Sur le plan fonctionnel, on parle de dystocie modérée quand il existe une difficulté relative lors de l'expulsion des épaules. Sur le plan anatomique,
le diamètre Bi-acromial se situe alors dans l’excavation. Dans ce cas, la fréquence a été évaluée de 0.5 à 1,5% des accouchements.
DDE = diagnostiquée lorsque le délai d’expulsion tête corps est > à 60 secondes.
L’accouchement n’est pas effectué malgré les manœuvres usuelles.
DEFINITION FONCTIONNELLE (auteurs anglais ++)
N’est pas DDE ce qui a pu être traité autrement que par une manœuvre de type
Jacquemier.
DEFINITION RESTRICTIVE
La difficulté aux épaules = dystocie unilatérale où l’épaule postérieure est dans le pelvis,
mais l’épaule antérieure reste fixée au dessus de la symphyse
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
50% des cas, la dystocie des épaules est
imprévisible.
Les autres FDR:
 Obésité maternelle; Diabète
 Gain pondéral excessif supérieur à 20kg
 Macrosomie fœtale soupçonnée
 Grossesse prolongée
 Multiparité
 Travail prolongé
 Dystocie de l’épaule dans le cadre d’un
accouchement antérieur
Néonatales :
Décès : selon le « point de départ » (degré d’acidose et / ou dette en O2 constitué
par le fœtus en fin de grossesse et pendant le travail) (le taux de mortalité
périnatale varie avec les études...).
Asphyxie : une fois la tête à la vulve le pH diminue .
Plexus Brachial +++ (manœuvres de traction +++) :
La lésion la plus fréquente intéresse les racines C5 et C6 (= paralysie de
Duchenne-Erb)
(Risque +++ si traction ou extraction instrumentale, surtout lorsque forceps et
ventouse sont successifs).
Lésions neurologiques (manœuvres de torsions +++) :
Le PB peut être associé à une lésion du nerf phrénique et / ou du sympathique
cervical (myosis / ptosis / énophtalmie).
Fractures diverses (clavicule, humérus…) : fréquentes mais bénignes
Maternelles : (liées à la macrosomie et aux
manœuvres)
-Lésions cervico-vaginales
-Hémorragie (lésions, HDD…)
-Infection PP (travail long, plaies,manœuvres…)
-Incontinence urinaire et/ ou anale
-…Vécu difficile !
 Le membre supérieur est innervé par les racines C5, C6, C7, C8,
et D1 qui, en se mélangeant, vont constituer les troncs primaires
et secondaires .Cet entrecroisement de fibres nerveuses constitue
le plexus brachial dont sont issus les nerfs périphériques: nerfs
musculo-cutané, médian, cubital, radial et circonflexe.
 En fonction du traumatisme obstétrical, de son importance mais
aussi de la position dans laquelle se trouve la tête et le bras au
moment du traumatisme, les lésions pourront être plus ou moins
étendues
Globalement, 3 types de tableaux se présentent en clinique :
 une paralysie proximale avec une atteinte de C5 et de C6,
parfois de C7, compromettant la fonction de l'épaule, du coude
et partiellement celle du poignet ;
 une paralysie totale atteignant toutes les racines et donnant alors
un membre complètement inerte et insensible ;
 les paralysies atteignant uniquement les racines basses avec
conservation des mouvements de l'épaule et du coude, qui sont
exceptionnelles.
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
Prévention
 détecter avant l'accouchement, par mesure échographique ou autre, la
disproportion entre la taille de l'enfant à naître et celle du bassin de la future mère.
 Prévoir une césarienne en cas de nécessité. Des poids de naissance prévisibles; 4
kg, des naissances antérieures difficiles, des antécédents familiaux (côté mère)
imposent un suivi attentif.
Traitement L'enfant doit être suivi dès les premières semaines. Les traitements
utiles peuvent être :
 la kinésithérapie (séances quotidiennes pendant la période de récupération
spontanée, essentiellement la première année) et après les éventuelles interventions
chirurgicales; les postures temporaires (bandage, attelles);
 les stimulations musculaires électriques; la greffe de nerfs (pas avant le troisième
mois, mais de préférence pendant la première année;
 des interventions chirurgicales palliatives (élimination d'attitude inconfortable ou
de mouvements disgracieux par exemple dû à la rétraction de muscles).
 En termes de réparation, la microchirurgie des nerfs n'est proposée que depuis le
début des années 1980.
 Inspection :HU sup à 35-36cm évoque une macrosomie fœtale et donc un
risque de dystocie.
 Signes cliniques et para cliniques évocateurs :
Echographie : la mesure du diamètre abdominal largement augmentée par
rapport à l'augmentation du diamètre Bipariétal est un facteur de risque
Partogramme : L'analyse du partogramme fera apparaître ● Une dilatation
cervicale laborieuse ● Une descente lente de la tête
 Expulsion de la tête fœtale
● Qu'il soit naturel ou instrumental, le dégagement de la tête sera lent et
difficile.
● Dès sa sortie la tête reste collée à la vulve comme aspirée tel un "bouchon
de champagne".
● Il n'y a pas de mouvement de rotation de restitution de la tête.
● Les manœuvres habituelles de dégagement de l'épaule antérieure sont
inefficaces.
● La cyanose de la tête fœtale apparaît très rapidement après l'expulsion.
 Palper de l’épaule antérieure
Le moignon de l'épaule antérieure sera palpable au-dessus de la symphyse
pubienne.
Les signes caractérisant la dystocie de l’épaule:
 La tête se rétracte contre le périnée
 Le rétablissement spontanée de la tête ne se
produit pas;
 Les poussées et les manœuvres habituelles
n’entrainent pas l’expulsion;
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
1. Ne pas tirer
2. Ne pas pousser
3. Ne pas paniquer
4. Ne pas faire pivoter la tête
5. Aide (demander de l’aide)
6. Lever et fléchir les jambes
7. Dégager l’épaule Antérieure
8. Rotation de l’épaule postérieur
9. Extraction Manuelle du bras postérieur
10. Episiotomie
11. Repositionnement « à quatre pattes »
ALARMER
-Retirer les oreillers placés au dos de la mère
-L’aider à s’allonger sur le lit
-Abaisser la tête sur le lit si elle est surélevée
-Assurer l’hyperflexion des deux jambes
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
 Soit par manœuvre abdominale:
Appliquer une pression constante sus
pubienne avec la paume des mains jointes à
partir de l’aspect postérieur de l’épaule
antérieure en vue de le dégagersans
appliquer de pression sur le FU
Si échec combiner à la manœuvre de McRoberts
 Soit par manœuvre vaginal:
Application d’une pression à l’aspect
postérieur de l’épaule, laquelle est poussée
vers la poitrine, ou à l’omoplate de l’épaule
antérieure ce qui donne une adduction de l’
épaule antérieur (Manœuvre de Rubin)
 Maintien de Mac Roberts pendant la manœuvre.
Agir sur les épaules et non la tête
Inverse : main droite / dos à gauche.
Introduire la main en regard de la courbure du
sacrum.
Longer la face postérieure de la tête fœtale, le cou,
et le moignon de l’épaule postérieure.
Prendre appui sur la face postérieure de l’épaule
postérieure pour lui faire subir une rotation
de 180° l’amenant sous la symphyse pubienne.
Permet la transformation de l’épaule postérieure
en épaule antérieure afin d’en permettre
le dégagement.
L’épaule antérieure non dégagée s’engage en
passant sous le promontoire
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
 L’extraction manuelle du bras
postérieur:
Le bras est habituellement
fléchi au coude. S’il ne l’ai
pas, appliquer une pression
au pli du coude facilitera la
flexion, saisir ensuite la main
pour l’entrainer devant la
poitrine et l’extraire (Cela
peut causer une fracture de
l’humérus sans séquelles
neurologiques permanentes)
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
Le repositionnement
• Semble augmenter le
diamètre pelvien
• Facilite le déplacement du
fœtus=dégagement facile
des épaules
• Permet l’accès facile à
l’épaule postérieure pour
effectuer les manœuvres de
rotation ou pour l’extraire
 Elle peut faciliter la manœuvre de Woods ou
l’extraction manuelle du bras postérieur en
procurant plus d’espace à la main de
l’accoucheur
Manœuvre de LETELLIER:
Le but de la manœuvre est d'abaisser l'épaule postérieure située au niveau
duDS
Glisser la main en arrière (main droite pour l'épaule gauche). Main nue,
savonnée Localiser l'épaule au détroit supérieur, Passer l'index en
crochet dans l'aisselle, d'arrière en avant, le pouce peut être amené en
pince thénar. Les articulations de son doigt et de son poignet, l'avant-
bras travaille car le bras de levier de l'opérateur est long.
① Quand l'épaule est mise en mouvement, chercher à engager, donc
pousser vers l'avant et vers le bas en vrille. Le geste devient facile,
naturel.
② Amener l'épaule à l'ogive pubienne où elle est dégagée de façon
classique, doigts en attelle sur l'humérus
③ Le trajet de l'épaule est d'abord dans le plan du détroit supérieur,
ensuite en spirale dans l'excavation jusqu'à l'ogive pubienne
④ La clavicule transmet l'effort en traction, au sternum. Le thorax
accompagne la rotation. L'épaule est progressivement " haussée ". Le
diamètre acromio-thoracique s'est réduit sans aucune traction sur le cou
Manœuvre de COUDER
 consiste à dégager l'épaule
antérieure en passant deux doigts
sous la symphyse pubienne le long
du bras du fœtus en remontant
jusqu'au pli du coude.
 Ensuite l'opérateur repousse le
coude derrière le dos du fœtus en
fléchissant l'avant-bras.
 La main fœtale se dégage alors
sous la symphyse pubienne.
La manœuvre de Couder n'est possible que si
l'épaule antérieure est sortie, c'est donc qu'il n'y
a pas de dystocie des épaules. Pour rappel, la
dystocie des épaules est caractérisée par
l'impossibilité de sortie des épaules, la tête
seule étant dehors.
 Ribemont Dessaignes (1893)
Il s'agit du dégagement successif des deux bras en les fracturant
pour pouvoir les abaisser. Cette manœuvre se faisait sur les
fœtus morts.
 Zaratte (1924)
proposait d'effectuer une section partielle de la symphyse
pubienne, la division de celle-ci étant complétée par une
abduction des genoux. Cette variante de la symphysiotomie était
peu recommandée car trop délétère pour la patiente dans la
mesure où l'abduction n'était pas contrôlée.
 Manœuvre de ZAVANELLI
Il s'agit d'une réintégration du fœtus dans l'utérus par voie basse
et suivie d'une extraction par voie haute. Cette méthode reste
très controversée dans le cadre d'une dystocie des épaules.
Cette manœuvre nécessite l’inversion des mouvements
cardinaux du travail: Rotation de la tète en position occipito-
antérieure, flexion, rotation en position transversale,
dégagement et césarienne.
 Symphysiotomie partielle (méthode de
Zaratte)
 Cléidotomie (fractures clavicules)
 Manœuvre de Ribemont-Dessaignes
(fractures humérus)
 Les éléments à retenir sont :
● Une suspicion de macrosomie nécessitera la
présence systématique de l'obstétricien, de
l'anesthésiste et du pédiatre lors de
l'accouchement.
● Une décision de césarienne doit être
envisagée en cas de dystocie dynamique
rebelle au traitement .
 S’attendre à des lésions maternelles(déchirures,
lacérations) et les réparer, HPP
 Le troisième stade du travail doit faire objet d’un PEC
active
 Evaluation et réanimation du Nné
 Examen du Nné pour éliminer la présence de
traumatismes
 Réexaminer le bébé dans les 24h , ou à tout moment
 Remplir minutieusement le dossiers de
l’accouchement en notant tout les informations
nécessaires
 Informer la mère sur la possibilité de connaitre une
DDE dans le cadre de grossesses ultérieurs
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules
LA FAUSSE DYSTOCIE DES EPAULES
 Si lors de l'expulsion, l'accoucheur dirige la
tête fœtale à l'horizontale et non vers le bas,
dans l'axe ombilico-coccygien, il crée alors une
"fausse dystocie des épaules". L'épaule
antérieure butte derrière la symphyse
pubienne alors que l'épaule postérieure
descend dans l'excavation.
 Obtenir une installation correcte de la parturiente, le
siège débordant la table d'accouchement.
 Faire le diagnostic de dystocie légère des épaules.
 Appliquer les manœuvres dans un ordre précis et
choisi sous forme d'un protocole.
 Appliquer les manœuvres dans le calme et la
sérénité.
 Réaliser la manœuvre de Mac Roberts.
 Faire une large épisiotomie, si elle n'a déjà été
réalisée.
 Exagérer la restitution spontanée de la tête fatale,
cette manœuvre pouvant être facilitée par une
pression sus pubienne.
La DDE est un accident redoutable souvent imprévisible.
Il s'agit d'une urgence à régler en 1 à 2 minutes au maximum.
La vraie dystocie des épaules avec les deux épaules au-dessus du DS
étant rare, peu ou pas de spécialistes ont l’expérience des
manœuvres, et pourtant l'obstétricien ou la sage-femme doit pouvoir
y faire face !!
Pour diminuer les conséquences périnatales et prévenir le risque
médico-légal, les sages-femmes et les médecins doivent développer la
prévention avec le dépistage systématique des situations à risque de
dystocie des épaules. Ils doivent aussi connaitre parfaitement les
manœuvres à effectuer ou les gestes à proscrire en cas de dystocie
des épaules.
Par ailleurs, il a été démontré que l'entrainement régulier sur
mannequin était fortement recommandé pour les obstétriciens et les
sages-femmes
 DYSTOCIE DES EPAULES, l’urgence
obstétricale, COMASTRI Marion, 2015
 http://campus.cerimes.fr/maieutique/UE-
obstetrique/manoeuvres_obstetricales/site/
html/cours.pdf
 http://docnum.univ-
lorraine.fr/public/SCDMED_MESF_2001_CORR
ETTE_DELPHINE.pdf
cours d'obstétrique : Dystocie des épaules

Contenu connexe

Tendances

CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
othmaneBenrokhrokh
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
drchamadi
 
Rupture des membranes
Rupture des membranesRupture des membranes
Rupture des membranes
El Mostafa Makani
 
Luxtation du coude
Luxtation du coudeLuxtation du coude
Luxtation du coude
Mede Space
 
7.fracturi mb inf fr
7.fracturi mb inf fr7.fracturi mb inf fr
7.fracturi mb inf fr
Salah Eddine
 
Luxations du coude
Luxations du coudeLuxations du coude
Luxations du coude
Ahmed Hadj Ammar
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
medo parta
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
benkourdel mohamed
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
Claude EUGENE
 
Leucorrhées
LeucorrhéesLeucorrhées
Leucorrhées
El Mostafa Makani
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
Egn Njeba
 
La colique nephretique
La  colique  nephretiqueLa  colique  nephretique
La colique nephretique
killua zoldyck
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Hamlaoui Saddek
 
La luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hancheLa luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hanche
ait-mohand ali
 
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurFracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Hamlaoui Saddek
 
Cours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbou
Cours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbouCours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbou
Cours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbou
Amine Benkabbou
 
Syndrome de volkmann
Syndrome de volkmannSyndrome de volkmann
Syndrome de volkmann
laamlove
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
Med Achraf Hadj Ali
 

Tendances (20)

CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
12 poignet - fractures
12  poignet - fractures12  poignet - fractures
12 poignet - fractures
 
Rupture des membranes
Rupture des membranesRupture des membranes
Rupture des membranes
 
Luxtation du coude
Luxtation du coudeLuxtation du coude
Luxtation du coude
 
7.fracturi mb inf fr
7.fracturi mb inf fr7.fracturi mb inf fr
7.fracturi mb inf fr
 
Luxations du coude
Luxations du coudeLuxations du coude
Luxations du coude
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
 
Leucorrhées
LeucorrhéesLeucorrhées
Leucorrhées
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
 
La colique nephretique
La  colique  nephretiqueLa  colique  nephretique
La colique nephretique
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
 
La luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hancheLa luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hanche
 
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurFracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
 
Cours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbou
Cours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbouCours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbou
Cours lithiase biliaire_fmpr2018_benkabbou
 
Syndrome de volkmann
Syndrome de volkmannSyndrome de volkmann
Syndrome de volkmann
 
Traumato hanche
 Traumato hanche Traumato hanche
Traumato hanche
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
 

Similaire à cours d'obstétrique : Dystocie des épaules

Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - KinesitherapeuteEpaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Guillaume Barucq
 
Accouchement post-partum
Accouchement post-partumAccouchement post-partum
Accouchement post-partum
Mede Space
 
Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4
Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4
Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4
sebgiguere
 
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
Sofia Lahlou
 
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
Sofia Lahlou
 
Abdominaux sport
Abdominaux sport Abdominaux sport
Abdominaux sport
Elabidi Houari
 
Soulager son dos
Soulager son dosSoulager son dos
Soulager son dos
Miloé Santé
 
Les postures et_la_sante_du_dos
Les postures et_la_sante_du_dosLes postures et_la_sante_du_dos
Les postures et_la_sante_du_dos
sebgiguere
 
4.diformitati fr
4.diformitati fr4.diformitati fr
4.diformitati fr
Salah Eddine
 
Luxation cong nitale de hanche nv né
Luxation cong nitale de hanche nv néLuxation cong nitale de hanche nv né
Luxation cong nitale de hanche nv né
killua zoldyck
 
Gagey jfk2011
Gagey jfk2011Gagey jfk2011
Gagey jfk2011
Pierre Trudelle
 
Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...
Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...
Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...
Adhésiolyse Manuelle Dynamique-Osteopathie-Ho Pun Cheung
 
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitementHernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Clinique Chiropratique Michael Desbiens
 
Chirurgie orthopédique pédiatrique
Chirurgie orthopédique pédiatrique  Chirurgie orthopédique pédiatrique
Chirurgie orthopédique pédiatrique
ROBERT ELBAUM
 
TP D’OBSTÉTRIQUE, sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptx
TP D’OBSTÉTRIQUE,  sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptxTP D’OBSTÉTRIQUE,  sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptx
TP D’OBSTÉTRIQUE, sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptx
AaronRwangara
 
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 LaurentAtelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Pierre Trudelle
 
Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)
Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)
Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)
LA MUTUELLE GENERALE
 
L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...
L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...
L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...
Louis_Jannet
 

Similaire à cours d'obstétrique : Dystocie des épaules (20)

Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - KinesitherapeuteEpaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
 
Accouchement post-partum
Accouchement post-partumAccouchement post-partum
Accouchement post-partum
 
Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4
Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4
Ameliorer sa posture_et_proteger_son_dos v4
 
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
 
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
La prise en charge kinésithérapique du torticolis congénital du nourrisson_By...
 
Abdominaux sport
Abdominaux sport Abdominaux sport
Abdominaux sport
 
Soulager son dos
Soulager son dosSoulager son dos
Soulager son dos
 
Les postures et_la_sante_du_dos
Les postures et_la_sante_du_dosLes postures et_la_sante_du_dos
Les postures et_la_sante_du_dos
 
4.diformitati fr
4.diformitati fr4.diformitati fr
4.diformitati fr
 
Luxation cong nitale de hanche nv né
Luxation cong nitale de hanche nv néLuxation cong nitale de hanche nv né
Luxation cong nitale de hanche nv né
 
Gagey jfk2011
Gagey jfk2011Gagey jfk2011
Gagey jfk2011
 
Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...
Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...
Gonalgie par subluxation tête fibula, conférence 1er prix sofmmoo 2008, actua...
 
Article anatomie-et-yoga
Article anatomie-et-yogaArticle anatomie-et-yoga
Article anatomie-et-yoga
 
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitementHernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
 
Chirurgie orthopédique pédiatrique
Chirurgie orthopédique pédiatrique  Chirurgie orthopédique pédiatrique
Chirurgie orthopédique pédiatrique
 
TP D’OBSTÉTRIQUE, sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptx
TP D’OBSTÉTRIQUE,  sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptxTP D’OBSTÉTRIQUE,  sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptx
TP D’OBSTÉTRIQUE, sujet : bassin osseux ou filièregénitale.pptx
 
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 LaurentAtelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
 
Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)
Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)
Lutter contre les Troubles Muscullo-Squelettiques (TMS)
 
L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...
L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...
L’intérêt de la prise en charge ostéopathique avant, pendant, et après la g...
 
Chapitre 3 rachis
 Chapitre 3 rachis Chapitre 3 rachis
Chapitre 3 rachis
 

cours d'obstétrique : Dystocie des épaules

  • 1. Elaboré par: SF S4 Ilham El azizi ISPITS Settat 2015/2016
  • 3.  Lorsque la tête est expulsée, les épaules du fœtus s’engagent. Dans la majorité des cas, cet engagement voit le diamètre bi-acromial passer le détroit supérieur dans le diamètre oblique perpendiculaire à celui par lequel le sous-occipito- bregmatique s’est engagé. La descente des épaules se fait avec une rotation de 45° qui les oriente dans un axe antéropostérieur et amène l’épaule antérieure sous la symphyse pubienne. Cette rotation entraîne un mouvement de rotation de la tête qui vient de se dégager. Ce mouvement est appelé restitution spontanée.
  • 4.  Le diamètre bi-acromial est réduit par tassement au moment de l’engagement : il passe de 12 à 9,5 cm.  La restitution spontanée qui est la réaction à l’orientation antéropostérieure des épaules, est le point de départ du dégagement des épaules.  L’épaule antérieure va glisser sous le bord inférieur de la symphyse pubienne et c’est contre ce bord que le bi-acromial effectue sa rotation. Ainsi l’épaule postérieure va balayer le sacrum, puis le périnée pour se dégager.
  • 6. se caractérise par le non- engagement des deux épaules du fœtus qui restent bloquées au-dessus du DS du bassin maternel, tandis que la tête fœtale est expulsée à la vulve. C’est une urgence obstétricale dont le caractère imprévisible et exceptionnel en complique d’autant plus la prise en charge…
  • 7.  Plusieurs définitions selon les auteurs, les pays DDE = dystocie bilatérale ou les deux épaules restent bloquées au-dessus du DS par incompatibilité mécanique, tandis que la tête fœtale a franchi la vulve. dans la vraie dystocie ou dystocie sévère, le diamètre Bi-acromial est retenu au dessus du détroit supérieur DEFINITION ANATOMIQUE (auteurs français ++) Sur le plan fonctionnel, on parle de dystocie modérée quand il existe une difficulté relative lors de l'expulsion des épaules. Sur le plan anatomique, le diamètre Bi-acromial se situe alors dans l’excavation. Dans ce cas, la fréquence a été évaluée de 0.5 à 1,5% des accouchements. DDE = diagnostiquée lorsque le délai d’expulsion tête corps est > à 60 secondes. L’accouchement n’est pas effectué malgré les manœuvres usuelles. DEFINITION FONCTIONNELLE (auteurs anglais ++) N’est pas DDE ce qui a pu être traité autrement que par une manœuvre de type Jacquemier. DEFINITION RESTRICTIVE La difficulté aux épaules = dystocie unilatérale où l’épaule postérieure est dans le pelvis, mais l’épaule antérieure reste fixée au dessus de la symphyse
  • 9. 50% des cas, la dystocie des épaules est imprévisible. Les autres FDR:  Obésité maternelle; Diabète  Gain pondéral excessif supérieur à 20kg  Macrosomie fœtale soupçonnée  Grossesse prolongée  Multiparité  Travail prolongé  Dystocie de l’épaule dans le cadre d’un accouchement antérieur
  • 10. Néonatales : Décès : selon le « point de départ » (degré d’acidose et / ou dette en O2 constitué par le fœtus en fin de grossesse et pendant le travail) (le taux de mortalité périnatale varie avec les études...). Asphyxie : une fois la tête à la vulve le pH diminue . Plexus Brachial +++ (manœuvres de traction +++) : La lésion la plus fréquente intéresse les racines C5 et C6 (= paralysie de Duchenne-Erb) (Risque +++ si traction ou extraction instrumentale, surtout lorsque forceps et ventouse sont successifs). Lésions neurologiques (manœuvres de torsions +++) : Le PB peut être associé à une lésion du nerf phrénique et / ou du sympathique cervical (myosis / ptosis / énophtalmie). Fractures diverses (clavicule, humérus…) : fréquentes mais bénignes
  • 11. Maternelles : (liées à la macrosomie et aux manœuvres) -Lésions cervico-vaginales -Hémorragie (lésions, HDD…) -Infection PP (travail long, plaies,manœuvres…) -Incontinence urinaire et/ ou anale -…Vécu difficile !
  • 12.  Le membre supérieur est innervé par les racines C5, C6, C7, C8, et D1 qui, en se mélangeant, vont constituer les troncs primaires et secondaires .Cet entrecroisement de fibres nerveuses constitue le plexus brachial dont sont issus les nerfs périphériques: nerfs musculo-cutané, médian, cubital, radial et circonflexe.  En fonction du traumatisme obstétrical, de son importance mais aussi de la position dans laquelle se trouve la tête et le bras au moment du traumatisme, les lésions pourront être plus ou moins étendues Globalement, 3 types de tableaux se présentent en clinique :  une paralysie proximale avec une atteinte de C5 et de C6, parfois de C7, compromettant la fonction de l'épaule, du coude et partiellement celle du poignet ;  une paralysie totale atteignant toutes les racines et donnant alors un membre complètement inerte et insensible ;  les paralysies atteignant uniquement les racines basses avec conservation des mouvements de l'épaule et du coude, qui sont exceptionnelles.
  • 14. Prévention  détecter avant l'accouchement, par mesure échographique ou autre, la disproportion entre la taille de l'enfant à naître et celle du bassin de la future mère.  Prévoir une césarienne en cas de nécessité. Des poids de naissance prévisibles; 4 kg, des naissances antérieures difficiles, des antécédents familiaux (côté mère) imposent un suivi attentif. Traitement L'enfant doit être suivi dès les premières semaines. Les traitements utiles peuvent être :  la kinésithérapie (séances quotidiennes pendant la période de récupération spontanée, essentiellement la première année) et après les éventuelles interventions chirurgicales; les postures temporaires (bandage, attelles);  les stimulations musculaires électriques; la greffe de nerfs (pas avant le troisième mois, mais de préférence pendant la première année;  des interventions chirurgicales palliatives (élimination d'attitude inconfortable ou de mouvements disgracieux par exemple dû à la rétraction de muscles).  En termes de réparation, la microchirurgie des nerfs n'est proposée que depuis le début des années 1980.
  • 15.  Inspection :HU sup à 35-36cm évoque une macrosomie fœtale et donc un risque de dystocie.  Signes cliniques et para cliniques évocateurs : Echographie : la mesure du diamètre abdominal largement augmentée par rapport à l'augmentation du diamètre Bipariétal est un facteur de risque Partogramme : L'analyse du partogramme fera apparaître ● Une dilatation cervicale laborieuse ● Une descente lente de la tête  Expulsion de la tête fœtale ● Qu'il soit naturel ou instrumental, le dégagement de la tête sera lent et difficile. ● Dès sa sortie la tête reste collée à la vulve comme aspirée tel un "bouchon de champagne". ● Il n'y a pas de mouvement de rotation de restitution de la tête. ● Les manœuvres habituelles de dégagement de l'épaule antérieure sont inefficaces. ● La cyanose de la tête fœtale apparaît très rapidement après l'expulsion.  Palper de l’épaule antérieure Le moignon de l'épaule antérieure sera palpable au-dessus de la symphyse pubienne.
  • 16. Les signes caractérisant la dystocie de l’épaule:  La tête se rétracte contre le périnée  Le rétablissement spontanée de la tête ne se produit pas;  Les poussées et les manœuvres habituelles n’entrainent pas l’expulsion;
  • 18. 1. Ne pas tirer 2. Ne pas pousser 3. Ne pas paniquer 4. Ne pas faire pivoter la tête 5. Aide (demander de l’aide) 6. Lever et fléchir les jambes 7. Dégager l’épaule Antérieure 8. Rotation de l’épaule postérieur 9. Extraction Manuelle du bras postérieur 10. Episiotomie 11. Repositionnement « à quatre pattes » ALARMER
  • 19. -Retirer les oreillers placés au dos de la mère -L’aider à s’allonger sur le lit -Abaisser la tête sur le lit si elle est surélevée -Assurer l’hyperflexion des deux jambes
  • 21.  Soit par manœuvre abdominale: Appliquer une pression constante sus pubienne avec la paume des mains jointes à partir de l’aspect postérieur de l’épaule antérieure en vue de le dégagersans appliquer de pression sur le FU Si échec combiner à la manœuvre de McRoberts  Soit par manœuvre vaginal: Application d’une pression à l’aspect postérieur de l’épaule, laquelle est poussée vers la poitrine, ou à l’omoplate de l’épaule antérieure ce qui donne une adduction de l’ épaule antérieur (Manœuvre de Rubin)
  • 22.  Maintien de Mac Roberts pendant la manœuvre. Agir sur les épaules et non la tête Inverse : main droite / dos à gauche. Introduire la main en regard de la courbure du sacrum. Longer la face postérieure de la tête fœtale, le cou, et le moignon de l’épaule postérieure. Prendre appui sur la face postérieure de l’épaule postérieure pour lui faire subir une rotation de 180° l’amenant sous la symphyse pubienne. Permet la transformation de l’épaule postérieure en épaule antérieure afin d’en permettre le dégagement. L’épaule antérieure non dégagée s’engage en passant sous le promontoire
  • 24.  L’extraction manuelle du bras postérieur: Le bras est habituellement fléchi au coude. S’il ne l’ai pas, appliquer une pression au pli du coude facilitera la flexion, saisir ensuite la main pour l’entrainer devant la poitrine et l’extraire (Cela peut causer une fracture de l’humérus sans séquelles neurologiques permanentes)
  • 27. Le repositionnement • Semble augmenter le diamètre pelvien • Facilite le déplacement du fœtus=dégagement facile des épaules • Permet l’accès facile à l’épaule postérieure pour effectuer les manœuvres de rotation ou pour l’extraire
  • 28.  Elle peut faciliter la manœuvre de Woods ou l’extraction manuelle du bras postérieur en procurant plus d’espace à la main de l’accoucheur
  • 29. Manœuvre de LETELLIER: Le but de la manœuvre est d'abaisser l'épaule postérieure située au niveau duDS Glisser la main en arrière (main droite pour l'épaule gauche). Main nue, savonnée Localiser l'épaule au détroit supérieur, Passer l'index en crochet dans l'aisselle, d'arrière en avant, le pouce peut être amené en pince thénar. Les articulations de son doigt et de son poignet, l'avant- bras travaille car le bras de levier de l'opérateur est long. ① Quand l'épaule est mise en mouvement, chercher à engager, donc pousser vers l'avant et vers le bas en vrille. Le geste devient facile, naturel. ② Amener l'épaule à l'ogive pubienne où elle est dégagée de façon classique, doigts en attelle sur l'humérus ③ Le trajet de l'épaule est d'abord dans le plan du détroit supérieur, ensuite en spirale dans l'excavation jusqu'à l'ogive pubienne ④ La clavicule transmet l'effort en traction, au sternum. Le thorax accompagne la rotation. L'épaule est progressivement " haussée ". Le diamètre acromio-thoracique s'est réduit sans aucune traction sur le cou
  • 30. Manœuvre de COUDER  consiste à dégager l'épaule antérieure en passant deux doigts sous la symphyse pubienne le long du bras du fœtus en remontant jusqu'au pli du coude.  Ensuite l'opérateur repousse le coude derrière le dos du fœtus en fléchissant l'avant-bras.  La main fœtale se dégage alors sous la symphyse pubienne. La manœuvre de Couder n'est possible que si l'épaule antérieure est sortie, c'est donc qu'il n'y a pas de dystocie des épaules. Pour rappel, la dystocie des épaules est caractérisée par l'impossibilité de sortie des épaules, la tête seule étant dehors.
  • 31.  Ribemont Dessaignes (1893) Il s'agit du dégagement successif des deux bras en les fracturant pour pouvoir les abaisser. Cette manœuvre se faisait sur les fœtus morts.  Zaratte (1924) proposait d'effectuer une section partielle de la symphyse pubienne, la division de celle-ci étant complétée par une abduction des genoux. Cette variante de la symphysiotomie était peu recommandée car trop délétère pour la patiente dans la mesure où l'abduction n'était pas contrôlée.  Manœuvre de ZAVANELLI Il s'agit d'une réintégration du fœtus dans l'utérus par voie basse et suivie d'une extraction par voie haute. Cette méthode reste très controversée dans le cadre d'une dystocie des épaules. Cette manœuvre nécessite l’inversion des mouvements cardinaux du travail: Rotation de la tète en position occipito- antérieure, flexion, rotation en position transversale, dégagement et césarienne.
  • 32.  Symphysiotomie partielle (méthode de Zaratte)  Cléidotomie (fractures clavicules)  Manœuvre de Ribemont-Dessaignes (fractures humérus)
  • 33.  Les éléments à retenir sont : ● Une suspicion de macrosomie nécessitera la présence systématique de l'obstétricien, de l'anesthésiste et du pédiatre lors de l'accouchement. ● Une décision de césarienne doit être envisagée en cas de dystocie dynamique rebelle au traitement .
  • 34.  S’attendre à des lésions maternelles(déchirures, lacérations) et les réparer, HPP  Le troisième stade du travail doit faire objet d’un PEC active  Evaluation et réanimation du Nné  Examen du Nné pour éliminer la présence de traumatismes  Réexaminer le bébé dans les 24h , ou à tout moment  Remplir minutieusement le dossiers de l’accouchement en notant tout les informations nécessaires  Informer la mère sur la possibilité de connaitre une DDE dans le cadre de grossesses ultérieurs
  • 36. LA FAUSSE DYSTOCIE DES EPAULES  Si lors de l'expulsion, l'accoucheur dirige la tête fœtale à l'horizontale et non vers le bas, dans l'axe ombilico-coccygien, il crée alors une "fausse dystocie des épaules". L'épaule antérieure butte derrière la symphyse pubienne alors que l'épaule postérieure descend dans l'excavation.
  • 37.  Obtenir une installation correcte de la parturiente, le siège débordant la table d'accouchement.  Faire le diagnostic de dystocie légère des épaules.  Appliquer les manœuvres dans un ordre précis et choisi sous forme d'un protocole.  Appliquer les manœuvres dans le calme et la sérénité.  Réaliser la manœuvre de Mac Roberts.  Faire une large épisiotomie, si elle n'a déjà été réalisée.  Exagérer la restitution spontanée de la tête fatale, cette manœuvre pouvant être facilitée par une pression sus pubienne.
  • 38. La DDE est un accident redoutable souvent imprévisible. Il s'agit d'une urgence à régler en 1 à 2 minutes au maximum. La vraie dystocie des épaules avec les deux épaules au-dessus du DS étant rare, peu ou pas de spécialistes ont l’expérience des manœuvres, et pourtant l'obstétricien ou la sage-femme doit pouvoir y faire face !! Pour diminuer les conséquences périnatales et prévenir le risque médico-légal, les sages-femmes et les médecins doivent développer la prévention avec le dépistage systématique des situations à risque de dystocie des épaules. Ils doivent aussi connaitre parfaitement les manœuvres à effectuer ou les gestes à proscrire en cas de dystocie des épaules. Par ailleurs, il a été démontré que l'entrainement régulier sur mannequin était fortement recommandé pour les obstétriciens et les sages-femmes
  • 39.  DYSTOCIE DES EPAULES, l’urgence obstétricale, COMASTRI Marion, 2015  http://campus.cerimes.fr/maieutique/UE- obstetrique/manoeuvres_obstetricales/site/ html/cours.pdf  http://docnum.univ- lorraine.fr/public/SCDMED_MESF_2001_CORR ETTE_DELPHINE.pdf