SlideShare une entreprise Scribd logo
t
1 Oème ch,1
Cour d'Appel de Paris
Tribunal de Grande Instance de Paris
Jugement du :
10e chambl'e correctionnelle I
No minute : 7
No parquet
JUGEMEIT CORRECTIONI{EL
A I'audience publique du Tribunal Correctionnel de Paris le HUIT JUILLET DBUX
MILLE QUINZE,
Composé de :
Président : Madame PULVER Isabelle. vice-président,
Assesseurs : Madame LEYMARIE Marie. juse.
Madarne BARRY-DELONGCHAMPS Adetaide, juge,
Assistées de Madame VIEILLARD Karen, greffière,
en présence de Madame VAILLANT Alexandra, vice-procureur de la République,
a été appelée I'affaire
ENTRE:
Monsieur le PROCUREUR DE LA REPTIBLIQUE, près ce tribunal, demandeur et
poursuivant
ET
Prévenu
Nom rs
néle' I
de
Nationalité : française
Situation familiale : marié
Situation professionnelle : salarié en CDI dans le domaine de la sécurité
Antécédents judiciaires ; jamais condamné
demeurant
Situation pénale : libre
Comparant assisté de Maître ACHER-DINAM Johanna avocat au barreau de
Versailles (Toque 44), avocat choisie.
Pagell4
1 ¡ènre ch.1
Prévenu des chefs de :
- CONDUITE D'T]N VEHICULE EN AYANT FA]T USAGE DE SUBSTANCES
OU PLANTES CLASSEES COMME STUPEFIANTS faits commis le 5 juin 2013 ìr
Pans
- EXCES DE VITESSE D'AU MOINS 50 KM/FI PAR CONDUCTEUR DE
VEHICULE A MOTEUR faits comrnis le 5 juin 2013 à Paris
DEBATS
Le prévenu a été cité à étude par le procureur de la République en date du 29 octobre
2014 pour comparaître à I'audience du 19 novembre 2014 devant la l4ème chambre
section 2.
L'affaire appelée le l9 novembre 2014 a été renvoyée contradictoirement à I'audience
du 19 mars 2015 à 13h30 devant la lOènie chambre section 2. le conseil du prévenu
étant indisponible.
L'affaire appelée le l9 mars 2015 aété renvoyée corfradictoirement àl'audience du 08
juillet 2015 à 13h30 devant la lOème chambre section pourcompétence collégiale.
----- ras a comparu à l'audience de ce jour assisté de son conseil , il y ¿ 1i.u
de statuer contradictoirement à son égard.
Il est prévenu :
- d'avoir à PARIS, le 5 juin 2013, en tout cas sur le territoire national et depuis temps
non couvert par la prescription, conduit un véhicule en ayant fait usage de cocaTne,
substance ou plante vénéueuse classée comlne stupéfiant,
faits prévus par ART.L.235-1 SI AL.1 c.RourE. ART.I ARR.MINIST DU
051091200I. et réprimés par ART.L.235-1 $I4L.1, $II, ART.L.2Z4-tZ C.ROUTE.
- d'avoir à PARIS, le 5 juin 2013, en tout cas sur le territoire national et depuis temps
non couvert par la prescription, étant conducteur d'un véhicule, en l'espèce une
motoclrcls¡¡e de 700 cm3, dépassé la vitesse maximale autorisée d'au moins 50 km/h,
en l'espèce 144 lcmlh au lieu de 80 km/h (vitesse autorisée),
faits prévus par ART.R.4l3-14-l SI C.RourE. et r'éprimés par ART.R.4t3-14-l
C.ROUTE.
A I'appel de la cause, la juge rapporteur a constaté la présence et I'identité de
- --------s et a donné connaissance de I'acte qui a saisi le tribunal.
La juge rapporteur infornie le prévenu de son droit, au cours des débats, de faire des
déclarations, de répondre aux questions qui lui sont posées ou de se taire.
Avant toute défense au fond, le conseil du prévenu a déposé in limine litis des
conclusions aux fins de la nullité de la procédure datées et visées par la Présidente et
le Greffier et est entendu eu ses observations au soutien des moyens invoqués.
Les parties a)/ant été entendues et le ministère public ayant pris ses réquisitions, le
tribunal a joint I'incident au fond, après en avoir délibéré.
La juge rapporteur a instruit I'affaire, interrogé le prévenu présent sur les faits et reçu
ses déclarations.
No7 Page2l4
i Oème ch, l
Le ministère public a été entendu et.ì ses réquisitions.
Maître ACHER-DINAM Johanna, conseil de
plaidoirie.
Le prévenu a eu la parole en dernier.
Le greffier a tenn note du déroulement des débats.
Le tribunal , après en avoir délibéré, a statué en ces termes :
MOTIFS
SUR L'EXCEPTION DE NULLITE :
r été entendu en sa
Attendu qu'il convient, au vlr des éléments du dossier et des débats, de fai¡e droit à
I'exception de nullité soulevée par la défense en ce que le prévenu a été interpellé à
00h50- puis présenté tardrvement à 3h05, qu'il a été pratiqué sur sa persorule ur test
salivaire à 3h40 et une prise de sang à 5h20, alors qu'aucun élément de la procédure ne
permet de constater que le prévenu était resté librement à la disposition des forces de
l'ordre sans notificatiou de ses droits :
En conséquence, les actes d'enquête réalisés après son interpellation et avant son
placement régulier en garde à yue doivent être annulés.
SUR LE FOND :
Attendu qu'il ressort des élér-nents du dossier et des débats qu'il convient de relaxer
-- Thomas pour les faits qualifiés de : CONDUITE D' VEHICULE EN
national et depuis temps l-ton couvert par la prescnptron ;
Attendu qu'il résulte des éléments du dossier que les faits reprochés à GOUAZE
Thomas sous la préventior.r de EXCES DE VITESSE D'AU MOINS 50 KMÆI PAR
CONDUCTEUR DE VEHICULE A MOTEUR, faits commis le 5 juin 2013 à Paris,
en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription
sont établis ; qu'il convient de l'en déclarer coupable et d'entrer en voie de
condamnation en prononçant à son encontre une peine d'amende contraventionnelle
d'un montant de MILLE CnfQ CENT ETIROS (1500 euros) ;
Attendu qu'il convient de prononcer à titre complémentaire à I'encontre de -
ïromas la suspension de son pernls de conduire pour une durée de SIX MOIS :
endu que Thomas demande la non inscription de cette décision au
bulletin N' 2 de son casier judiciaire ; qu'au w des éléments de la procédure et des
débats, le tribunal estime devoir faire droit à cette demande ;
PAR CES MOTIFS
Le tribunal. statuart publiquement, en premier ressort et contradictoirement à
l'égard de Thomas, prévenu ;
N"7 Page3/4
i ¡ème Ch.1
SUR L'ACTION PUBLIQUE :
Sur I'exception de nullité :
Fait droit à l'exception de nullité soulevée par le conseil du prévenu ;
Sur le fond :
depuis temps non couvert par la prescription ;
Déclare , Thomas coupable de EXCES DE VITESSE D'AU MOINS 50
KMÆI PAR CONDUCTEUR DE VEHICULE A MOTEUR commis le 5 juin 2013 à
Paris, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la
prescnptlon .
Condamne t Thomas au paiement d'UNE AMENDE DE MILLE CINQ
CENTS EUROS (1500 euros) ;
à titre de peine complémentaire,
Prononce à lrencontre de Thomas la suspension de son permis de
conduire pour une durée de SIX MOIS ;
Dit qu'il ne sera pas fait mention au bulletin no2 du casier judiciaire à I'encontre de
( Thomas de la condamnation prononcée ce jour ,
A I'issue de I'audience, la juge rapporteur avise ( fhomas que s'il s'acquitte
du montant de cette ameude dans un délai d'un mois à compter de la date à laquelle
cette décision a été prononcée, ce montant sera minoré de 20Yo sans que cette
diminution puisse excéder 1500 euros.
Le paiement de I'amende ne fait pas obstacle à l'exercice des voies de recours
Dans le cas d'une voie de recours contre les dispositions pénales, il appartient à
I'intéressé de demander la restitution des sommes versées
En application de I'article l0l8 A du code général des uripôts, laprésente décision est
assujettie à un droit fixe de procédure de 127 euros dont est redevable
Thomas ;
Le condamné est iufomré qu'en cas de paiement du d¡oit fixe de procédure dans le délai
d'un mois à compter de la date otr il a eu connaissance du jugement, il bénéficie d'une
dirninution de 20o/o de la somme à payer.
et le présent jugement a)/ant été signé par la présidente et la greffrère
LA PRESIDENTELA
No7 414

Contenu connexe

Tendances

Beslissingen av 25_10_17_fr
Beslissingen av 25_10_17_frBeslissingen av 25_10_17_fr
Beslissingen av 25_10_17_fr
Fabrice Carlier
 
Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...
Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...
Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...
Paul Biya
 
Question sur la dératisation : la Cour de cassation se prononce
Question sur la dératisation : la Cour de cassation se prononceQuestion sur la dératisation : la Cour de cassation se prononce
Question sur la dératisation : la Cour de cassation se prononce
Hélène Seloger
 
Cerfa 14866 01
Cerfa 14866 01Cerfa 14866 01
Cerfa 14866 01
autoecoleaem
 
Haiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEP
Haiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEPHaiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEP
Haiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEP
Stanleylucas
 
Le barreau de Liège soutient le bâtonnier Balemby
Le barreau de Liège soutient le bâtonnier BalembyLe barreau de Liège soutient le bâtonnier Balemby
Le barreau de Liège soutient le bâtonnier Balemby
JLMB
 
Cassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerde
Cassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerdeCassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerde
Cassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerde
Thierry Debels
 

Tendances (7)

Beslissingen av 25_10_17_fr
Beslissingen av 25_10_17_frBeslissingen av 25_10_17_fr
Beslissingen av 25_10_17_fr
 
Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...
Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...
Arrêté n°025 du 10 janvier 2014 portant nomination des chargés d'etudes dans ...
 
Question sur la dératisation : la Cour de cassation se prononce
Question sur la dératisation : la Cour de cassation se prononceQuestion sur la dératisation : la Cour de cassation se prononce
Question sur la dératisation : la Cour de cassation se prononce
 
Cerfa 14866 01
Cerfa 14866 01Cerfa 14866 01
Cerfa 14866 01
 
Haiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEP
Haiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEPHaiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEP
Haiti Elections 2014: Arrêté nommant deux membres du CEP
 
Le barreau de Liège soutient le bâtonnier Balemby
Le barreau de Liège soutient le bâtonnier BalembyLe barreau de Liège soutient le bâtonnier Balemby
Le barreau de Liège soutient le bâtonnier Balemby
 
Cassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerde
Cassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerdeCassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerde
Cassatie verwerpt 'corona-argument' gedetineerde
 

En vedette

Part 5 add partition
Part 5 add partitionPart 5 add partition
Part 5 add partition
Girija Muscut
 
Dossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOT
Dossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOTDossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOT
Dossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOT
adejacqu
 
Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM)
 Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM) Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM)
Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM)
libnam
 
Baromètre onisr octobre 2014
Baromètre onisr   octobre 2014Baromètre onisr   octobre 2014
Baromètre onisr octobre 2014
Mahauld Becker-Granier
 
Natasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStageNatasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha Lambert
 
118hc face a face
118hc face a face118hc face a face
118hc face a face
Paulo Hodel
 
Calculo ii [u de chile]
Calculo ii [u de chile]Calculo ii [u de chile]
Calculo ii [u de chile]
Felipe Olivares
 
Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014
Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014
Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014
MediathequedePrivas
 
art&publicitat
art&publicitatart&publicitat
art&publicitat
juan_jesus verdeguer
 
Rapport annuel 2006 2007
Rapport annuel 2006 2007Rapport annuel 2006 2007
Rapport annuel 2006 2007
Ressources Entreprises
 
La Smart Grid en Californie: Acteurs et Enjeux
La Smart Grid en Californie: Acteurs et EnjeuxLa Smart Grid en Californie: Acteurs et Enjeux
La Smart Grid en Californie: Acteurs et Enjeux
PARIS
 
Catamarca día 1
Catamarca día 1Catamarca día 1
Catamarca día 1
Fundación CiGob
 
Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10
Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10
Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10
Fabrice Epelboin
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
quchito20
 
Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014
Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014
Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014
polenumerique33
 

En vedette (19)

pdf2
pdf2pdf2
pdf2
 
pdf1
pdf1pdf1
pdf1
 
Part 5 add partition
Part 5 add partitionPart 5 add partition
Part 5 add partition
 
Dossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOT
Dossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOTDossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOT
Dossier Partenariat 755 Armand de JACQUELOT
 
Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM)
 Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM) Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM)
Etudes de cas : questionnaire à l'intention des acteurs du chantier (LIBNAM)
 
Baromètre onisr octobre 2014
Baromètre onisr   octobre 2014Baromètre onisr   octobre 2014
Baromètre onisr octobre 2014
 
Natasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStageNatasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStage
 
118hc face a face
118hc face a face118hc face a face
118hc face a face
 
Calculo ii [u de chile]
Calculo ii [u de chile]Calculo ii [u de chile]
Calculo ii [u de chile]
 
Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014
Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014
Nouveautés Science-Fiction / Fantastique - Juin 2014
 
art&publicitat
art&publicitatart&publicitat
art&publicitat
 
Οικοδομήματα των Ίνκας
Οικοδομήματα των ΊνκαςΟικοδομήματα των Ίνκας
Οικοδομήματα των Ίνκας
 
Paul baloche louez adonaï
Paul baloche   louez adonaïPaul baloche   louez adonaï
Paul baloche louez adonaï
 
Rapport annuel 2006 2007
Rapport annuel 2006 2007Rapport annuel 2006 2007
Rapport annuel 2006 2007
 
La Smart Grid en Californie: Acteurs et Enjeux
La Smart Grid en Californie: Acteurs et EnjeuxLa Smart Grid en Californie: Acteurs et Enjeux
La Smart Grid en Californie: Acteurs et Enjeux
 
Catamarca día 1
Catamarca día 1Catamarca día 1
Catamarca día 1
 
Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10
Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10
Sciences Po. Paris - atelier "The internets" 2012 sem10
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014
Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014
Réseaux sociaux outils de différenciation 17 septembre 2014
 

Similaire à Decision de relaxe

2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)
2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)
2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)
OBFG
 
2,quiz justice
2,quiz justice2,quiz justice
2,quiz justice
jeremybo
 
Hm ca paris-4_12_2015_2
Hm ca paris-4_12_2015_2Hm ca paris-4_12_2015_2
Hm ca paris-4_12_2015_2
CECILE BARRIO
 
Sanofi : arrêt de la Cour d'appel de Paris
Sanofi : arrêt de la Cour d'appel de ParisSanofi : arrêt de la Cour d'appel de Paris
Sanofi : arrêt de la Cour d'appel de Paris
boffet.laurence
 
Webschool Blois - Hadopi, Mode d'Emploi
Webschool Blois - Hadopi, Mode d'EmploiWebschool Blois - Hadopi, Mode d'Emploi
Webschool Blois - Hadopi, Mode d'Emploi
KevinDescoubes
 
Bulletin d'info plp 14
Bulletin d'info plp 14Bulletin d'info plp 14
Bulletin d'info plp 14
comlasne
 
Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...
Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...
Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...
Société Tripalio
 
Code de Procédure pénale.pdf
Code de Procédure pénale.pdfCode de Procédure pénale.pdf
Code de Procédure pénale.pdf
AliouneLo4
 
Mémoire en réplique récapitulatif équipe de Toulouse
Mémoire en réplique récapitulatif équipe de ToulouseMémoire en réplique récapitulatif équipe de Toulouse
Mémoire en réplique récapitulatif équipe de Toulouse
Laurent BENOIT
 
Vade mecum salduz
Vade mecum salduzVade mecum salduz
Vade mecum salduz
OBFG
 
Michelle Martin: l'arrêt de la cour de cassation
Michelle Martin: l'arrêt de la cour de cassationMichelle Martin: l'arrêt de la cour de cassation
Michelle Martin: l'arrêt de la cour de cassation
Cédric Petit
 
Decision de la_cour_d_appel
Decision de la_cour_d_appelDecision de la_cour_d_appel
Decision de la_cour_d_appel
Yohann Taieb
 
la justice
la justicela justice
la justice
origene
 
Exemple d'un jugement de TGI
Exemple d'un jugement de TGI Exemple d'un jugement de TGI
Exemple d'un jugement de TGI
Mohamed Amine
 
Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012
Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012
Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012
FactaMedia
 
ARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSE
ARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSEARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSE
ARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSE
Edwin Hiu Aline
 
Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges
Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges
Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges
blogVAP
 
Une peine de travail pour des propos racistes
Une peine de travail pour des propos racistesUne peine de travail pour des propos racistes
Une peine de travail pour des propos racistes
Thierry Debels
 

Similaire à Decision de relaxe (20)

2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)
2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)
2011 11 30 réponse obfg consultation détention (2)
 
2,quiz justice
2,quiz justice2,quiz justice
2,quiz justice
 
Hm ca paris-4_12_2015_2
Hm ca paris-4_12_2015_2Hm ca paris-4_12_2015_2
Hm ca paris-4_12_2015_2
 
Sanofi : arrêt de la Cour d'appel de Paris
Sanofi : arrêt de la Cour d'appel de ParisSanofi : arrêt de la Cour d'appel de Paris
Sanofi : arrêt de la Cour d'appel de Paris
 
Webschool Blois - Hadopi, Mode d'Emploi
Webschool Blois - Hadopi, Mode d'EmploiWebschool Blois - Hadopi, Mode d'Emploi
Webschool Blois - Hadopi, Mode d'Emploi
 
Bulletin d'info plp 14
Bulletin d'info plp 14Bulletin d'info plp 14
Bulletin d'info plp 14
 
Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...
Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...
Cour de cassation_civile_chambre_commerciale_4_octobre_2016_15-10.775_15-10.7...
 
Code de Procédure pénale.pdf
Code de Procédure pénale.pdfCode de Procédure pénale.pdf
Code de Procédure pénale.pdf
 
Mémoire en réplique récapitulatif équipe de Toulouse
Mémoire en réplique récapitulatif équipe de ToulouseMémoire en réplique récapitulatif équipe de Toulouse
Mémoire en réplique récapitulatif équipe de Toulouse
 
Vade mecum salduz
Vade mecum salduzVade mecum salduz
Vade mecum salduz
 
Michelle Martin: l'arrêt de la cour de cassation
Michelle Martin: l'arrêt de la cour de cassationMichelle Martin: l'arrêt de la cour de cassation
Michelle Martin: l'arrêt de la cour de cassation
 
Decision de la_cour_d_appel
Decision de la_cour_d_appelDecision de la_cour_d_appel
Decision de la_cour_d_appel
 
STEDH_FER...PDF
STEDH_FER...PDFSTEDH_FER...PDF
STEDH_FER...PDF
 
STEDH_FER...PDF
STEDH_FER...PDFSTEDH_FER...PDF
STEDH_FER...PDF
 
la justice
la justicela justice
la justice
 
Exemple d'un jugement de TGI
Exemple d'un jugement de TGI Exemple d'un jugement de TGI
Exemple d'un jugement de TGI
 
Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012
Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012
Arrêt de la CEDH : Affaire Gas et Dubois contre la France - 15/03/2012
 
ARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSE
ARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSEARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSE
ARRET COUR DE CASSATION 23 JUILLET: GASTON FLOSSE
 
Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges
Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges
Le Conseil d'Etat rejette les recours contre la réforme des collèges
 
Une peine de travail pour des propos racistes
Une peine de travail pour des propos racistesUne peine de travail pour des propos racistes
Une peine de travail pour des propos racistes
 

Decision de relaxe

  • 1. t 1 Oème ch,1 Cour d'Appel de Paris Tribunal de Grande Instance de Paris Jugement du : 10e chambl'e correctionnelle I No minute : 7 No parquet JUGEMEIT CORRECTIONI{EL A I'audience publique du Tribunal Correctionnel de Paris le HUIT JUILLET DBUX MILLE QUINZE, Composé de : Président : Madame PULVER Isabelle. vice-président, Assesseurs : Madame LEYMARIE Marie. juse. Madarne BARRY-DELONGCHAMPS Adetaide, juge, Assistées de Madame VIEILLARD Karen, greffière, en présence de Madame VAILLANT Alexandra, vice-procureur de la République, a été appelée I'affaire ENTRE: Monsieur le PROCUREUR DE LA REPTIBLIQUE, près ce tribunal, demandeur et poursuivant ET Prévenu Nom rs néle' I de Nationalité : française Situation familiale : marié Situation professionnelle : salarié en CDI dans le domaine de la sécurité Antécédents judiciaires ; jamais condamné demeurant Situation pénale : libre Comparant assisté de Maître ACHER-DINAM Johanna avocat au barreau de Versailles (Toque 44), avocat choisie. Pagell4
  • 2. 1 ¡ènre ch.1 Prévenu des chefs de : - CONDUITE D'T]N VEHICULE EN AYANT FA]T USAGE DE SUBSTANCES OU PLANTES CLASSEES COMME STUPEFIANTS faits commis le 5 juin 2013 ìr Pans - EXCES DE VITESSE D'AU MOINS 50 KM/FI PAR CONDUCTEUR DE VEHICULE A MOTEUR faits comrnis le 5 juin 2013 à Paris DEBATS Le prévenu a été cité à étude par le procureur de la République en date du 29 octobre 2014 pour comparaître à I'audience du 19 novembre 2014 devant la l4ème chambre section 2. L'affaire appelée le l9 novembre 2014 a été renvoyée contradictoirement à I'audience du 19 mars 2015 à 13h30 devant la lOènie chambre section 2. le conseil du prévenu étant indisponible. L'affaire appelée le l9 mars 2015 aété renvoyée corfradictoirement àl'audience du 08 juillet 2015 à 13h30 devant la lOème chambre section pourcompétence collégiale. ----- ras a comparu à l'audience de ce jour assisté de son conseil , il y ¿ 1i.u de statuer contradictoirement à son égard. Il est prévenu : - d'avoir à PARIS, le 5 juin 2013, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, conduit un véhicule en ayant fait usage de cocaTne, substance ou plante vénéueuse classée comlne stupéfiant, faits prévus par ART.L.235-1 SI AL.1 c.RourE. ART.I ARR.MINIST DU 051091200I. et réprimés par ART.L.235-1 $I4L.1, $II, ART.L.2Z4-tZ C.ROUTE. - d'avoir à PARIS, le 5 juin 2013, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, étant conducteur d'un véhicule, en l'espèce une motoclrcls¡¡e de 700 cm3, dépassé la vitesse maximale autorisée d'au moins 50 km/h, en l'espèce 144 lcmlh au lieu de 80 km/h (vitesse autorisée), faits prévus par ART.R.4l3-14-l SI C.RourE. et r'éprimés par ART.R.4t3-14-l C.ROUTE. A I'appel de la cause, la juge rapporteur a constaté la présence et I'identité de - --------s et a donné connaissance de I'acte qui a saisi le tribunal. La juge rapporteur infornie le prévenu de son droit, au cours des débats, de faire des déclarations, de répondre aux questions qui lui sont posées ou de se taire. Avant toute défense au fond, le conseil du prévenu a déposé in limine litis des conclusions aux fins de la nullité de la procédure datées et visées par la Présidente et le Greffier et est entendu eu ses observations au soutien des moyens invoqués. Les parties a)/ant été entendues et le ministère public ayant pris ses réquisitions, le tribunal a joint I'incident au fond, après en avoir délibéré. La juge rapporteur a instruit I'affaire, interrogé le prévenu présent sur les faits et reçu ses déclarations. No7 Page2l4
  • 3. i Oème ch, l Le ministère public a été entendu et.ì ses réquisitions. Maître ACHER-DINAM Johanna, conseil de plaidoirie. Le prévenu a eu la parole en dernier. Le greffier a tenn note du déroulement des débats. Le tribunal , après en avoir délibéré, a statué en ces termes : MOTIFS SUR L'EXCEPTION DE NULLITE : r été entendu en sa Attendu qu'il convient, au vlr des éléments du dossier et des débats, de fai¡e droit à I'exception de nullité soulevée par la défense en ce que le prévenu a été interpellé à 00h50- puis présenté tardrvement à 3h05, qu'il a été pratiqué sur sa persorule ur test salivaire à 3h40 et une prise de sang à 5h20, alors qu'aucun élément de la procédure ne permet de constater que le prévenu était resté librement à la disposition des forces de l'ordre sans notificatiou de ses droits : En conséquence, les actes d'enquête réalisés après son interpellation et avant son placement régulier en garde à yue doivent être annulés. SUR LE FOND : Attendu qu'il ressort des élér-nents du dossier et des débats qu'il convient de relaxer -- Thomas pour les faits qualifiés de : CONDUITE D' VEHICULE EN national et depuis temps l-ton couvert par la prescnptron ; Attendu qu'il résulte des éléments du dossier que les faits reprochés à GOUAZE Thomas sous la préventior.r de EXCES DE VITESSE D'AU MOINS 50 KMÆI PAR CONDUCTEUR DE VEHICULE A MOTEUR, faits commis le 5 juin 2013 à Paris, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription sont établis ; qu'il convient de l'en déclarer coupable et d'entrer en voie de condamnation en prononçant à son encontre une peine d'amende contraventionnelle d'un montant de MILLE CnfQ CENT ETIROS (1500 euros) ; Attendu qu'il convient de prononcer à titre complémentaire à I'encontre de - ïromas la suspension de son pernls de conduire pour une durée de SIX MOIS : endu que Thomas demande la non inscription de cette décision au bulletin N' 2 de son casier judiciaire ; qu'au w des éléments de la procédure et des débats, le tribunal estime devoir faire droit à cette demande ; PAR CES MOTIFS Le tribunal. statuart publiquement, en premier ressort et contradictoirement à l'égard de Thomas, prévenu ; N"7 Page3/4
  • 4. i ¡ème Ch.1 SUR L'ACTION PUBLIQUE : Sur I'exception de nullité : Fait droit à l'exception de nullité soulevée par le conseil du prévenu ; Sur le fond : depuis temps non couvert par la prescription ; Déclare , Thomas coupable de EXCES DE VITESSE D'AU MOINS 50 KMÆI PAR CONDUCTEUR DE VEHICULE A MOTEUR commis le 5 juin 2013 à Paris, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescnptlon . Condamne t Thomas au paiement d'UNE AMENDE DE MILLE CINQ CENTS EUROS (1500 euros) ; à titre de peine complémentaire, Prononce à lrencontre de Thomas la suspension de son permis de conduire pour une durée de SIX MOIS ; Dit qu'il ne sera pas fait mention au bulletin no2 du casier judiciaire à I'encontre de ( Thomas de la condamnation prononcée ce jour , A I'issue de I'audience, la juge rapporteur avise ( fhomas que s'il s'acquitte du montant de cette ameude dans un délai d'un mois à compter de la date à laquelle cette décision a été prononcée, ce montant sera minoré de 20Yo sans que cette diminution puisse excéder 1500 euros. Le paiement de I'amende ne fait pas obstacle à l'exercice des voies de recours Dans le cas d'une voie de recours contre les dispositions pénales, il appartient à I'intéressé de demander la restitution des sommes versées En application de I'article l0l8 A du code général des uripôts, laprésente décision est assujettie à un droit fixe de procédure de 127 euros dont est redevable Thomas ; Le condamné est iufomré qu'en cas de paiement du d¡oit fixe de procédure dans le délai d'un mois à compter de la date otr il a eu connaissance du jugement, il bénéficie d'une dirninution de 20o/o de la somme à payer. et le présent jugement a)/ant été signé par la présidente et la greffrère LA PRESIDENTELA No7 414