SlideShare une entreprise Scribd logo
je ne sais où . dans des rêves que je n'aurais même pas osé rêver .
bref . je me garde pudiquement quelques délires ! Je n'étais pas au
courant de ce que tu expliques pour les opus, c'est un peu trop
technique pour moi, sans doute as-tu une formation de musicienne que
je ne possède pas ?En ce robes de mariée dentelle concertos, le n°5
me procure presque le même effet que l'ouverture de Léonore III, je
crois pouvoir dire que ce sont mes 2 compositions préférées de Ludwig.
je ne sais où . dans des rêves que je n'aurais même pas osé rêver .
bref . je me garde pudiquement quelques délires ! Je n'étais pas au
courant de ce que tu expliques pour les opus, c'est un peu trop
technique pour moi, sans doute as-tu une formation de musicienne que
je ne possède pas ?En ce qui concerne les concertos, le n°5 me
procure presque le même effet que l'ouverture de Léonore III, je
crois pouvoir dire que ce sont mes 2 compositions préférées de Ludwig.




En mai 1802, sur les conseils de Johann Adam Schmidt, Beethoven se
rend à Heiligenstadt afin de se reposer. Cette commune était alors
distinct de celle de Vienne : environ une heure était nécessaire pour
s'y rendre en calèche. Déprimé, ne pouvant plus caché son infirmité
grandissante, Beethoven écrit le 6 octobre 1802 un document qu'il
garda ensuite précieusement, connu sous le nom de "Testament
d'Heiligenstadt". Il y dévoile sa surdité et y exprime sa révolte.
Une seconde partie du testament a été rédigée quelques jours plus
tard, le 10 octobre 1802. Il est à noter que par trois fois, le
compositeur n'écrit pas le prénom de son deuxième frère, Johann.
Beethoven rédigera par la suite deux autres testaments : en 1824,
puis peu avant sa mort, en 1827. La Beethovenhaus à Heiligenstadt :
un lieu où Beethoven résida probablement, mais en 1817. Texte du
testament d'Heiligenstadt A mes frères Carl et . Beethowen Oh ! Vous
autres qui me croyez hostile, rébarbatif ou misanthrope, ou me
déclarez tel, comme vous me faites tort, car vous ne robe de mariée
grande taille la cause secrète de ce qui vous semble tel. Dès
l'enfance mon cour et mes sens étaient faits pour les tendres
sentiments de bienveillance ; j'étais même toujours prêt à faire de
grandes actions.
Considérez donc que, depuis six ans, je suis dans un état désastreux,
empiré par des médecins stupides, d'année en année, trompé par
l'espoir d'aller mieux et, finalement, forcé d'envisager un mal
interminable, dont la guérison durerait des années ou serait même
impossible. Né avec un tempérament fougueux, sensible même aux
plaisirs de la société, je dus très vite m'isoler, passer ma vie dans
la solitude. Si, de temps en temps, je voulais échapper à tout cela,
comme j'étais durement repoussé par la triste expérience, doublée de
mon ouïe si mauvaise. Il ne m'était cependant pas possible de dire
aux gens : parlez plus haut, criez, car je suis sourd. Comment me
serait-il possible d'admettre la faiblesse d'un sens qui chez moi
devrait être d'un degré plus parfait que chez les autres, un sens que
je possédais autrefois à un tel degré de perfection que peu de gens
de ma profession l'ont, ou l'ont eu. Oh ! Je ne le puis, c'est
pourquoi vous devrez me pardonner, lorsque vous verrez que je me
retire quand j'aimerais tant me mêler à vous. Mon malheur me fait
doublement mal, car à cause de lui, je suis méconnu.
Des britanniques renoncent aux plats préparés
Pour moi il n'y a ni récréation en société, ni fines conversations,
ni épanchements mutuels. Il ne m'est permis de me mêler à la société
que lorsque la plus haute nécessité l'exige. Il me faut vivre comme
un proscrit - quand je m'approche d'une société, une peur poignante
d'être obligé de laisser voir mon état me saisit. Il en fut ainsi
pendant les six mois que je passai à la campagne, ayant suivi le
conseil de mon raisonnable médecin, de ménager, autant que possible,
mon ouïe, qui déjà correspondait presque à mon actuelle disposition
naturelle. Quelquefois, poussé par mon besoin de compagnie, je me
laissais tout de même tenter ; mais quelle humiliation quand
quelqu'un, à côté de moi, entendait une flûte, et que moi je robes de
mariée ; ou que quelqu'un entendait chanter le berger et que je
n'entendais rien non plus. De tels incidents me portaient presque au
désespoir et il s'en fallut de peu que je ne misse fin à ma vie, mais
seul, lui, l'art m'en retint. Oh ! Il me semblait impossible de
quitter ce monde avant d'avoir accompli ce à quoi je me sentais
disposé et, ainsi je prolongeai cette vie misérable, vraiment
misérable, cette nature si fragile qu'un assez rapide changement me
fit passer du meilleur état dans le pire. Patience, c'est vous que
désormais je dois choisir comme guide, comme on me le dit ; c'est
fait - j'espère que ma décision de persévérer sera durable, jusqu'à
ce qu'il plaise aux inexorables Parques de rompre le fil. Peut-être
les choses iront-elles mieux, peut-être que non, je suis prêt à subir
mon sort, forcé que je fus, dès ma vingt-huitième année, à être
philosophe.
Ce n'est pas facile, et pour un artiste c'est plus difficile que pour
tout autre. Divinité, du haut tu vois sur mon âme, tu la connais, tu
sais que l'amour du prochain et le besoin de faire le bien l'habitent.
Oh ! Humains, quand vous lirez ceci, pensez que vous m'avez fait du
tort, que les malheureux se consolent d'avoir trouvé un de leurs
semblables qui, malgré tous les obstacles de la nature, a fait tout
ce qui était en son pouvoir pour être recueilli dans le rang des
artistes et des hommes dignes. Vous, mes frères, Carl et ., dès que
je serai mort, si le professeur Schmidt vit encore, priez-le, en mon
nom, de faire une descrïption de ma maladie et ajoutez cette feuille
à l'histoire de ma maladie, afin qu'au moins, après ma mort, le monde
se réconcilie avec moi autant que possible.
En même temps, je vous déclare ici, tous deux, héritiers de ma petite
fortune (si l'on peut dire ainsi). Partagez-là honnêtement, entendez-
vous, et aidez-vous mutuellement. Ce que vous m'avez fait de mal,
vous le savez, vous est depuis longtemps pardonné. Toi, cher frère
Carl, je te remercie en particulier de l'attachement que tu m'as
prouvé ces derniers temps. Mon voeu est que vous ayez une vie
meilleure robe de mariage simple, exempte de soucis. Recommandez la
vertu à vos enfants, elle seule, et non l'argent, peut les rendre
heureux. J'en parle par expérience, c'est elle qui m'a soutenu, même
dans le malheur, c'est à elle ainsi qu'à mon art que je dois de
n'avoir pas mis fin à mes jours par un suicide. Adieu, aimez-vous !
Je remercie tous mes amis, en particulier le prince Lichnowski et le
professeur Schmidt. Je désirerais que les instruments du prince L.
soient gardés chez l'un de vous deux, mais qu'aucune dispute ne
s'élève entre vous à cause d'eux. Dès qu'ils pourront vous être d'un
plus grand profit, vendez-les. Combien je serai heureux, si même sous
la tombe, je puis vous être encore utile. Alors, ce serait fini,
joyeux, je cours à la rencontre de la mort. Si elle vient avant que
je n'aie eu l'occasion de développer toutes mes capacités artistiques,
elle viendra trop tôt, malgré mon triste sort et, j'aimerais bien
qu'elle vienne plus tard.
Mais alors je serai aussi content ; ne me libérera-t-elle pas d'un
état de souffrances sans fin ? Viens quand tu voudras, je vais à ta
rencontre avec courage. Adieu, ne m'oubliez pas après ma mort, je ne
l'ai pas mérité ayant dans ma vie souvent pensé à vous rendre heureux,
soyez-le. Heiglnstadt le 6 octobre 1802 Ludwig van Beethowen Pour mes
frères Carl et .
A lire et à exécuter après ma mort - Heiglnstadt, le 10 octobre 1802
- Ainsi je prends congé de vous - et avec tristesse en vérité - cher
espoir - espoir que je portais en moi, en venant ici, d'obtenir du
moins jusqu'à un certain point ma guérison - cet espoir doit à
présent m'abandonner complètement. Comme tombent les feuilles
d'automne qui sont fanées - cet espoir lui aussi pour moi s'est
atrophié. A peu près tel que je suis venu ici - je m'en retourne - Le
grand courage - qui m'inspira souvent au cours de ces belles journées
d'été - a disparu - Ô Providence -fais apparaître une seule fois à
mes yeux un jour de robe mariée rouge - Depuis si longtemps l'écho de
la vraie joie est absent de mon coeur -Quand donc - ô Dieu -pourrai-
je de nouveau le sentir dans le temple de la Nature et dans le
contact avec l'humanité - Jamais plus ? Non ! - Oh ! Ce serait trop
dur.

Contenu connexe

Tendances

CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du NigériaCONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
TAGUWA
 
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre ST Vincent
 
Olympe Unesco 2
Olympe Unesco 2Olympe Unesco 2
Olympe Unesco 2
gabrielleverdier
 
Van Gogh En Musique
Van Gogh En MusiqueVan Gogh En Musique
Van Gogh En Musique
westberti71
 
le roman de Tristan et la courtoisie
le roman de Tristan et la courtoisiele roman de Tristan et la courtoisie
le roman de Tristan et la courtoisie
Elena Moltó
 
Florence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouer
Florence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouerFlorence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouer
Florence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouer
theyd
 
Le papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stanLe papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stan
lfiduras
 
La Source Septembre 2017
La Source   Septembre 2017La Source   Septembre 2017
La Source Septembre 2017
Geary Web Media
 
~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit
~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit
~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit
abdelmalek aghzaf
 
Hommage à MOZART !
Hommage à MOZART ! Hommage à MOZART !
Hommage à MOZART !
Youcef63000
 
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
i-voix
 
Secundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoenSecundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoen
Olivier Hoen
 
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
Taurnada
 
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Poemes radins
Poemes radinsPoemes radins
Poemes radins
arvorig
 
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste DethieuxEXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
Taurnada
 
Justice pour Charles Trenet - 4eme partie
Justice pour Charles Trenet - 4eme partieJustice pour Charles Trenet - 4eme partie
Justice pour Charles Trenet - 4eme partie
Maurice Khardine
 

Tendances (20)

CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du NigériaCONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
 
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
 
Olympe Unesco 2
Olympe Unesco 2Olympe Unesco 2
Olympe Unesco 2
 
Racines
RacinesRacines
Racines
 
Van Gogh En Musique
Van Gogh En MusiqueVan Gogh En Musique
Van Gogh En Musique
 
Maldoror
MaldororMaldoror
Maldoror
 
le roman de Tristan et la courtoisie
le roman de Tristan et la courtoisiele roman de Tristan et la courtoisie
le roman de Tristan et la courtoisie
 
Florence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouer
Florence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouerFlorence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouer
Florence scovel shinn-le jeu de la vie et comment le jouer
 
Le papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stanLe papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stan
 
La Source Septembre 2017
La Source   Septembre 2017La Source   Septembre 2017
La Source Septembre 2017
 
~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit
~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit
~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit
 
Hommage à MOZART !
Hommage à MOZART ! Hommage à MOZART !
Hommage à MOZART !
 
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
 
Secundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoenSecundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoen
 
Cahiers de Poésie 18
Cahiers de Poésie 18Cahiers de Poésie 18
Cahiers de Poésie 18
 
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
 
Poemes radins
Poemes radinsPoemes radins
Poemes radins
 
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste DethieuxEXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
 
Justice pour Charles Trenet - 4eme partie
Justice pour Charles Trenet - 4eme partieJustice pour Charles Trenet - 4eme partie
Justice pour Charles Trenet - 4eme partie
 

En vedette

Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...
Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...
Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...
umberine
 
Taller de programación clase #5
Taller de programación   clase #5Taller de programación   clase #5
Taller de programación clase #5
Juan Cardona
 
reliques de voitures - des vieilles
reliques de voitures - des vieilles reliques de voitures - des vieilles
reliques de voitures - des vieilles
halffast
 
Online questionnaire
Online questionnaireOnline questionnaire
Online questionnaire
Natalieascw
 
Présentation Drupal - WebFactory Edipresse
Présentation Drupal - WebFactory EdipressePrésentation Drupal - WebFactory Edipresse
Présentation Drupal - WebFactory Edipresse
Pierre Jean Duvivier
 
A4 otamp enrichir_site_web
A4 otamp enrichir_site_webA4 otamp enrichir_site_web
A4 otamp enrichir_site_web
Office de tourisme Aunis Marais Poitevin
 
Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...
Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...
Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...
CIDES UMSA
 
Isabelle eberhardt
Isabelle eberhardtIsabelle eberhardt
Isabelle eberhardt
rabahrabah
 
Présentation LinkyTag
Présentation LinkyTagPrésentation LinkyTag
Présentation LinkyTag
Pascal Vertanessian
 
Creation bases donnes_privees_professionnelles
Creation bases donnes_privees_professionnellesCreation bases donnes_privees_professionnelles
Creation bases donnes_privees_professionnelles
Laurent Cheret
 
M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7
M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7
M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7
ReDoc Tunisia
 
PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2
Philippe
 
Schoonbroodt - Formations & Manifestations
Schoonbroodt - Formations & ManifestationsSchoonbroodt - Formations & Manifestations
Schoonbroodt - Formations & Manifestations
Sadi Schoonbroodt
 
Gimnastica cerebral David Gateu
Gimnastica cerebral  David GateuGimnastica cerebral  David Gateu
Gimnastica cerebral David Gateu
David Gateu valls
 
Ii.1. plan de atención a la diversidad.
Ii.1. plan de atención a la diversidad.Ii.1. plan de atención a la diversidad.
Ii.1. plan de atención a la diversidad.
CEIP CIudad de Belda
 
D’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvuls
D’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvulsD’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvuls
D’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvuls
Alexussa
 
Bassan audrey
Bassan audreyBassan audrey
Bassan audrey
FERRERE
 
Guía biblioteca 08 09
Guía biblioteca 08 09Guía biblioteca 08 09
Guía biblioteca 08 09
CEIP CIudad de Belda
 

En vedette (20)

Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...
Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...
Crahay_dangers-incertitudes-et-incompletude-de-la-logique-de-la-competence-en...
 
Taller de programación clase #5
Taller de programación   clase #5Taller de programación   clase #5
Taller de programación clase #5
 
reliques de voitures - des vieilles
reliques de voitures - des vieilles reliques de voitures - des vieilles
reliques de voitures - des vieilles
 
Online questionnaire
Online questionnaireOnline questionnaire
Online questionnaire
 
Présentation Drupal - WebFactory Edipresse
Présentation Drupal - WebFactory EdipressePrésentation Drupal - WebFactory Edipresse
Présentation Drupal - WebFactory Edipresse
 
A4 otamp enrichir_site_web
A4 otamp enrichir_site_webA4 otamp enrichir_site_web
A4 otamp enrichir_site_web
 
Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...
Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...
Presentacion sistematizacion comparativa de politicas publicas de proteccion ...
 
Isabelle eberhardt
Isabelle eberhardtIsabelle eberhardt
Isabelle eberhardt
 
Présentation LinkyTag
Présentation LinkyTagPrésentation LinkyTag
Présentation LinkyTag
 
Creation bases donnes_privees_professionnelles
Creation bases donnes_privees_professionnellesCreation bases donnes_privees_professionnelles
Creation bases donnes_privees_professionnelles
 
M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7
M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7
M.kettana - cvp - hammamet 2003 - t.7
 
PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2
 
Schoonbroodt - Formations & Manifestations
Schoonbroodt - Formations & ManifestationsSchoonbroodt - Formations & Manifestations
Schoonbroodt - Formations & Manifestations
 
Gimnastica cerebral David Gateu
Gimnastica cerebral  David GateuGimnastica cerebral  David Gateu
Gimnastica cerebral David Gateu
 
Ii.1. plan de atención a la diversidad.
Ii.1. plan de atención a la diversidad.Ii.1. plan de atención a la diversidad.
Ii.1. plan de atención a la diversidad.
 
D’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvuls
D’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvulsD’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvuls
D’on venen les fruites sessió 2 thao pàrvuls
 
Bassan audrey
Bassan audreyBassan audrey
Bassan audrey
 
Guía biblioteca 08 09
Guía biblioteca 08 09Guía biblioteca 08 09
Guía biblioteca 08 09
 
Europa
EuropaEuropa
Europa
 
Marche du 8octobre
Marche du 8octobreMarche du 8octobre
Marche du 8octobre
 

Similaire à Des britanniques renoncent aux plats préparés

Vieillir. bernard pivot
Vieillir. bernard pivotVieillir. bernard pivot
Vieillir. bernard pivot
ipecheux
 
Anthologie reves
Anthologie revesAnthologie reves
Anthologie reves
camille974
 
Sand Musset
Sand MussetSand Musset
Sand Musset
CAILLOT Gilles
 
Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort
valentino20
 
Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort
valentino20
 
La Mort Par Doris Lussier
La Mort Par Doris LussierLa Mort Par Doris Lussier
La Mort Par Doris Lussier
Nickie
 
Guigou les entretiens de puvis de chavannes
Guigou les entretiens de puvis de chavannesGuigou les entretiens de puvis de chavannes
Guigou les entretiens de puvis de chavannes
Join-Lambert Blaise
 
Essai bref 2011
Essai bref 2011Essai bref 2011
Essai bref 2011
giuseppina martoriello
 
Lettre de Goerge Sand à Alfred de Musset
Lettre de Goerge Sand à Alfred de MussetLettre de Goerge Sand à Alfred de Musset
Lettre de Goerge Sand à Alfred de Musset
Christian Bochet
 
« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet
Taurnada
 
Dickens david copperfield
Dickens david copperfieldDickens david copperfield
Dickens david copperfield
Beijing Bimelt Metallugical Co.,Ltd
 
quelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docx
quelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docxquelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docx
quelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docx
amrit47
 
Normalization
Normalization Normalization
Normalization
AchaAr1
 
IcH.pdf
IcH.pdfIcH.pdf
IcH.pdf
AchaAr1
 
Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.
Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.
Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.
Pierre ST Vincent
 
De « la vie à reculons »
De « la vie à reculons »De « la vie à reculons »
De « la vie à reculons »
AmineBenjelloun
 
Interview je ne me souviens plus très bien
Interview je ne me souviens plus très bienInterview je ne me souviens plus très bien
Interview je ne me souviens plus très bien
perditaens
 

Similaire à Des britanniques renoncent aux plats préparés (20)

Baudelet
BaudeletBaudelet
Baudelet
 
Vieillir. bernard pivot
Vieillir. bernard pivotVieillir. bernard pivot
Vieillir. bernard pivot
 
Anthologie reves
Anthologie revesAnthologie reves
Anthologie reves
 
Sand Musset
Sand MussetSand Musset
Sand Musset
 
Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort
 
Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort Doris Lussier La Mort
Doris Lussier La Mort
 
La Mort Par Doris Lussier
La Mort Par Doris LussierLa Mort Par Doris Lussier
La Mort Par Doris Lussier
 
Guigou les entretiens de puvis de chavannes
Guigou les entretiens de puvis de chavannesGuigou les entretiens de puvis de chavannes
Guigou les entretiens de puvis de chavannes
 
Essai bref 2011
Essai bref 2011Essai bref 2011
Essai bref 2011
 
George Sand
George SandGeorge Sand
George Sand
 
Lettre de Goerge Sand à Alfred de Musset
Lettre de Goerge Sand à Alfred de MussetLettre de Goerge Sand à Alfred de Musset
Lettre de Goerge Sand à Alfred de Musset
 
« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet
 
Dickens david copperfield
Dickens david copperfieldDickens david copperfield
Dickens david copperfield
 
quelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docx
quelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docxquelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docx
quelque chose pour vous, que je mourrais pour le faire,—je vou.docx
 
Normalization
Normalization Normalization
Normalization
 
IcH.pdf
IcH.pdfIcH.pdf
IcH.pdf
 
Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.
Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.
Recueil de poésies Pierre st Vincent Pour mes amis présents et passés.
 
If You Knew Robert Desnos
If You Knew Robert DesnosIf You Knew Robert Desnos
If You Knew Robert Desnos
 
De « la vie à reculons »
De « la vie à reculons »De « la vie à reculons »
De « la vie à reculons »
 
Interview je ne me souviens plus très bien
Interview je ne me souviens plus très bienInterview je ne me souviens plus très bien
Interview je ne me souviens plus très bien
 

Plus de personalcare

Frosh robes de mariée d'honneur
Frosh robes de mariée d'honneurFrosh robes de mariée d'honneur
Frosh robes de mariée d'honneur
personalcare
 
Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013
Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013
Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013
personalcare
 
Review acheter robes de mariée
Review acheter robes de mariéeReview acheter robes de mariée
Review acheter robes de mariée
personalcare
 
Aujourd hui nous fetons robes de mariée dentelle
Aujourd hui nous fetons robes de mariée dentelleAujourd hui nous fetons robes de mariée dentelle
Aujourd hui nous fetons robes de mariée dentelle
personalcare
 
Actualit discographie,dj mash robe de mariée courte
Actualit discographie,dj mash robe de mariée courteActualit discographie,dj mash robe de mariée courte
Actualit discographie,dj mash robe de mariée courte
personalcare
 
Vestidos de novia robes de mariée grande taille
Vestidos de novia robes de mariée grande taille Vestidos de novia robes de mariée grande taille
Vestidos de novia robes de mariée grande taille
personalcare
 
Des chaussures de mariées personnalisées
Des chaussures de mariées personnaliséesDes chaussures de mariées personnalisées
Des chaussures de mariées personnalisées
personalcare
 
Mini miss relance le d sur l'hypersexualisation
Mini miss relance le d sur l'hypersexualisationMini miss relance le d sur l'hypersexualisation
Mini miss relance le d sur l'hypersexualisation
personalcare
 
L'encre électronique entre parenthèses
L'encre électronique entre parenthèsesL'encre électronique entre parenthèses
L'encre électronique entre parenthèses
personalcare
 
Légendes canadiennes
Légendes canadiennesLégendes canadiennes
Légendes canadiennes
personalcare
 
robe de mariée la plus longue du monde
robe de mariée la plus longue du monderobe de mariée la plus longue du monde
robe de mariée la plus longue du monde
personalcare
 
Ten high tech mobile power photo gallery
Ten high tech mobile power photo galleryTen high tech mobile power photo gallery
Ten high tech mobile power photo gallery
personalcare
 
Classic picture browsing
Classic picture browsingClassic picture browsing
Classic picture browsing
personalcare
 
Mobile power category
Mobile power category Mobile power category
Mobile power category
personalcare
 
Health handbook
Health handbookHealth handbook
Health handbook
personalcare
 

Plus de personalcare (16)

Frosh robes de mariée d'honneur
Frosh robes de mariée d'honneurFrosh robes de mariée d'honneur
Frosh robes de mariée d'honneur
 
Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013
Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013
Julien s fait piquer sa copine robe de mariée 2013
 
Review acheter robes de mariée
Review acheter robes de mariéeReview acheter robes de mariée
Review acheter robes de mariée
 
Aujourd hui nous fetons robes de mariée dentelle
Aujourd hui nous fetons robes de mariée dentelleAujourd hui nous fetons robes de mariée dentelle
Aujourd hui nous fetons robes de mariée dentelle
 
Actualit discographie,dj mash robe de mariée courte
Actualit discographie,dj mash robe de mariée courteActualit discographie,dj mash robe de mariée courte
Actualit discographie,dj mash robe de mariée courte
 
Vestidos de novia robes de mariée grande taille
Vestidos de novia robes de mariée grande taille Vestidos de novia robes de mariée grande taille
Vestidos de novia robes de mariée grande taille
 
Des chaussures de mariées personnalisées
Des chaussures de mariées personnaliséesDes chaussures de mariées personnalisées
Des chaussures de mariées personnalisées
 
Mini miss relance le d sur l'hypersexualisation
Mini miss relance le d sur l'hypersexualisationMini miss relance le d sur l'hypersexualisation
Mini miss relance le d sur l'hypersexualisation
 
Mina kouk
Mina koukMina kouk
Mina kouk
 
L'encre électronique entre parenthèses
L'encre électronique entre parenthèsesL'encre électronique entre parenthèses
L'encre électronique entre parenthèses
 
Légendes canadiennes
Légendes canadiennesLégendes canadiennes
Légendes canadiennes
 
robe de mariée la plus longue du monde
robe de mariée la plus longue du monderobe de mariée la plus longue du monde
robe de mariée la plus longue du monde
 
Ten high tech mobile power photo gallery
Ten high tech mobile power photo galleryTen high tech mobile power photo gallery
Ten high tech mobile power photo gallery
 
Classic picture browsing
Classic picture browsingClassic picture browsing
Classic picture browsing
 
Mobile power category
Mobile power category Mobile power category
Mobile power category
 
Health handbook
Health handbookHealth handbook
Health handbook
 

Des britanniques renoncent aux plats préparés

  • 1. je ne sais où . dans des rêves que je n'aurais même pas osé rêver . bref . je me garde pudiquement quelques délires ! Je n'étais pas au courant de ce que tu expliques pour les opus, c'est un peu trop technique pour moi, sans doute as-tu une formation de musicienne que je ne possède pas ?En ce robes de mariée dentelle concertos, le n°5 me procure presque le même effet que l'ouverture de Léonore III, je crois pouvoir dire que ce sont mes 2 compositions préférées de Ludwig.
  • 2. je ne sais où . dans des rêves que je n'aurais même pas osé rêver . bref . je me garde pudiquement quelques délires ! Je n'étais pas au courant de ce que tu expliques pour les opus, c'est un peu trop technique pour moi, sans doute as-tu une formation de musicienne que je ne possède pas ?En ce qui concerne les concertos, le n°5 me procure presque le même effet que l'ouverture de Léonore III, je crois pouvoir dire que ce sont mes 2 compositions préférées de Ludwig. En mai 1802, sur les conseils de Johann Adam Schmidt, Beethoven se rend à Heiligenstadt afin de se reposer. Cette commune était alors distinct de celle de Vienne : environ une heure était nécessaire pour s'y rendre en calèche. Déprimé, ne pouvant plus caché son infirmité
  • 3. grandissante, Beethoven écrit le 6 octobre 1802 un document qu'il garda ensuite précieusement, connu sous le nom de "Testament d'Heiligenstadt". Il y dévoile sa surdité et y exprime sa révolte. Une seconde partie du testament a été rédigée quelques jours plus tard, le 10 octobre 1802. Il est à noter que par trois fois, le compositeur n'écrit pas le prénom de son deuxième frère, Johann. Beethoven rédigera par la suite deux autres testaments : en 1824, puis peu avant sa mort, en 1827. La Beethovenhaus à Heiligenstadt : un lieu où Beethoven résida probablement, mais en 1817. Texte du testament d'Heiligenstadt A mes frères Carl et . Beethowen Oh ! Vous autres qui me croyez hostile, rébarbatif ou misanthrope, ou me déclarez tel, comme vous me faites tort, car vous ne robe de mariée grande taille la cause secrète de ce qui vous semble tel. Dès l'enfance mon cour et mes sens étaient faits pour les tendres sentiments de bienveillance ; j'étais même toujours prêt à faire de grandes actions.
  • 4. Considérez donc que, depuis six ans, je suis dans un état désastreux, empiré par des médecins stupides, d'année en année, trompé par l'espoir d'aller mieux et, finalement, forcé d'envisager un mal interminable, dont la guérison durerait des années ou serait même impossible. Né avec un tempérament fougueux, sensible même aux plaisirs de la société, je dus très vite m'isoler, passer ma vie dans la solitude. Si, de temps en temps, je voulais échapper à tout cela,
  • 5. comme j'étais durement repoussé par la triste expérience, doublée de mon ouïe si mauvaise. Il ne m'était cependant pas possible de dire aux gens : parlez plus haut, criez, car je suis sourd. Comment me serait-il possible d'admettre la faiblesse d'un sens qui chez moi devrait être d'un degré plus parfait que chez les autres, un sens que je possédais autrefois à un tel degré de perfection que peu de gens de ma profession l'ont, ou l'ont eu. Oh ! Je ne le puis, c'est pourquoi vous devrez me pardonner, lorsque vous verrez que je me retire quand j'aimerais tant me mêler à vous. Mon malheur me fait doublement mal, car à cause de lui, je suis méconnu.
  • 7. Pour moi il n'y a ni récréation en société, ni fines conversations, ni épanchements mutuels. Il ne m'est permis de me mêler à la société que lorsque la plus haute nécessité l'exige. Il me faut vivre comme un proscrit - quand je m'approche d'une société, une peur poignante d'être obligé de laisser voir mon état me saisit. Il en fut ainsi pendant les six mois que je passai à la campagne, ayant suivi le
  • 8. conseil de mon raisonnable médecin, de ménager, autant que possible, mon ouïe, qui déjà correspondait presque à mon actuelle disposition naturelle. Quelquefois, poussé par mon besoin de compagnie, je me laissais tout de même tenter ; mais quelle humiliation quand quelqu'un, à côté de moi, entendait une flûte, et que moi je robes de mariée ; ou que quelqu'un entendait chanter le berger et que je n'entendais rien non plus. De tels incidents me portaient presque au désespoir et il s'en fallut de peu que je ne misse fin à ma vie, mais seul, lui, l'art m'en retint. Oh ! Il me semblait impossible de quitter ce monde avant d'avoir accompli ce à quoi je me sentais disposé et, ainsi je prolongeai cette vie misérable, vraiment misérable, cette nature si fragile qu'un assez rapide changement me fit passer du meilleur état dans le pire. Patience, c'est vous que désormais je dois choisir comme guide, comme on me le dit ; c'est fait - j'espère que ma décision de persévérer sera durable, jusqu'à ce qu'il plaise aux inexorables Parques de rompre le fil. Peut-être les choses iront-elles mieux, peut-être que non, je suis prêt à subir mon sort, forcé que je fus, dès ma vingt-huitième année, à être philosophe.
  • 9. Ce n'est pas facile, et pour un artiste c'est plus difficile que pour tout autre. Divinité, du haut tu vois sur mon âme, tu la connais, tu sais que l'amour du prochain et le besoin de faire le bien l'habitent. Oh ! Humains, quand vous lirez ceci, pensez que vous m'avez fait du tort, que les malheureux se consolent d'avoir trouvé un de leurs semblables qui, malgré tous les obstacles de la nature, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour être recueilli dans le rang des artistes et des hommes dignes. Vous, mes frères, Carl et ., dès que je serai mort, si le professeur Schmidt vit encore, priez-le, en mon nom, de faire une descrïption de ma maladie et ajoutez cette feuille à l'histoire de ma maladie, afin qu'au moins, après ma mort, le monde se réconcilie avec moi autant que possible.
  • 10. En même temps, je vous déclare ici, tous deux, héritiers de ma petite fortune (si l'on peut dire ainsi). Partagez-là honnêtement, entendez- vous, et aidez-vous mutuellement. Ce que vous m'avez fait de mal, vous le savez, vous est depuis longtemps pardonné. Toi, cher frère Carl, je te remercie en particulier de l'attachement que tu m'as prouvé ces derniers temps. Mon voeu est que vous ayez une vie meilleure robe de mariage simple, exempte de soucis. Recommandez la
  • 11. vertu à vos enfants, elle seule, et non l'argent, peut les rendre heureux. J'en parle par expérience, c'est elle qui m'a soutenu, même dans le malheur, c'est à elle ainsi qu'à mon art que je dois de n'avoir pas mis fin à mes jours par un suicide. Adieu, aimez-vous ! Je remercie tous mes amis, en particulier le prince Lichnowski et le professeur Schmidt. Je désirerais que les instruments du prince L. soient gardés chez l'un de vous deux, mais qu'aucune dispute ne s'élève entre vous à cause d'eux. Dès qu'ils pourront vous être d'un plus grand profit, vendez-les. Combien je serai heureux, si même sous la tombe, je puis vous être encore utile. Alors, ce serait fini, joyeux, je cours à la rencontre de la mort. Si elle vient avant que je n'aie eu l'occasion de développer toutes mes capacités artistiques, elle viendra trop tôt, malgré mon triste sort et, j'aimerais bien qu'elle vienne plus tard.
  • 12. Mais alors je serai aussi content ; ne me libérera-t-elle pas d'un état de souffrances sans fin ? Viens quand tu voudras, je vais à ta rencontre avec courage. Adieu, ne m'oubliez pas après ma mort, je ne l'ai pas mérité ayant dans ma vie souvent pensé à vous rendre heureux, soyez-le. Heiglnstadt le 6 octobre 1802 Ludwig van Beethowen Pour mes frères Carl et .
  • 13. A lire et à exécuter après ma mort - Heiglnstadt, le 10 octobre 1802 - Ainsi je prends congé de vous - et avec tristesse en vérité - cher espoir - espoir que je portais en moi, en venant ici, d'obtenir du moins jusqu'à un certain point ma guérison - cet espoir doit à présent m'abandonner complètement. Comme tombent les feuilles d'automne qui sont fanées - cet espoir lui aussi pour moi s'est atrophié. A peu près tel que je suis venu ici - je m'en retourne - Le grand courage - qui m'inspira souvent au cours de ces belles journées d'été - a disparu - Ô Providence -fais apparaître une seule fois à mes yeux un jour de robe mariée rouge - Depuis si longtemps l'écho de la vraie joie est absent de mon coeur -Quand donc - ô Dieu -pourrai- je de nouveau le sentir dans le temple de la Nature et dans le contact avec l'humanité - Jamais plus ? Non ! - Oh ! Ce serait trop dur.