SlideShare une entreprise Scribd logo
Analyse financière d'un fournisseur


SOCIETE EXEMPLE

Renseignements Juridiques
Raison sociale :       SOCIETE EXEMPLE
Siège social :         350 Av J P Terbault, 13008 MARSEILLE
Siren :                412345678
Forme juridique :      SA à conseil d'administration
Capital :              80 785 euros
Code d'activité :      724Z
Activité :             Activités de banques de données
Immatriculation :      27/07/1989



Dirigeants
PCA :                  Thierry DUPONT
DG :                   Thierry DUPONT
DG délégué :           Patrice DURANT
Administrateur :       Patrice DURANT
Administrateur :       Dominique SERRAULT
Administrateur :       Christophe AÏACHE


                                                               Rapport d'analyse
                                                               Sommaire

                                                               Synthèse de l'analyse
                                                               Exploitation
                                                               Liquidité
                                                               Endettement


                                                         Analyse réalisée sur la base des bilans 2004 à 2006
                                                                                        Le 10 novembre 2007




© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                                    Page: 1
Vous envisagez de sélectionner la société SOCIETE EXEMPLE comme fournisseur de votre entreprise.
Le volume d'affaire potentiel est de 140 000 €.



     Synthèse de l'analyse


   Le chiffre d'affaires de l'entreprise est en diminution sur les 3 dernières années. L'entreprise a
   su faire face à ses difficultés en maintenant sa rentabilité mais ses marges de manoeuvre ne
   sont pas illimitées. Elle devra enrayer cette diminution du chiffre d'affaires sous peine d'être
   fragilisée. Cette situation est favorable pour votre négociation, vous devrez cependant être très
   attentif à sa pérennité si cette relation revêt pour vous un caractère stratégique. Il sera donc
   nécessaire que vous procédiez à une analyse approfondie.

   Le délai de règlement des créances clients est très élevé (141 jours), ce qui pourrait être pour
   vous un élément favorable. Cependant le caractère anormal de son niveau (58 jours en
   moyenne pour le secteur) devrait vous inciter à investiguer pour en déterminer les causes;
   peut-être est-ce dû à la saisonnalité de son activité ?

   Le cycle d'exploitation est entièrement financé par des capitaux
   permanents (fonds de roulement positif). Cela permet de dégager des
   disponibilités. Il s'agit là d'une situation tout à fait classique.

   L'analyse rapide de la situation de SOCIETE EXEMPLE fait apparaître un risque non négligeable
   de solvabilité sur les 24 prochains mois. Il conviendra donc de procéder à une analyse
   approfondie avant toute prise de décision.

   Sans tenir compte du chiffre d'affaires global que vous représentez chez SOCIETE EXEMPLE, le
   montant (140 000 €) de la transaction que vous envisagez de réaliser représente 7,5 % de son
   chiffre d'affaires. Votre potentiel de négociation semble donc être important. Attention toutefois
   à ne pas dépasser, au cours d'un exercice, 20% de son chiffre d'affaires. Vous risqueriez de
   faire entrerSOCIETE EXEMPLE dans une situation de dépendance avec tous les risques que
   cela pourrait représenter pour vous (Indemnités, reprise de personnel, etc) si vous décidiez
   d'arrêter cette relation.




© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                                Page: 2
Exploitation
Chiffre d'affaires
                                  2004            Sect           2005           Sect         2006     Sect
Chiffre d'affaires (K€)           3 000                         2 560                        1 860
CA export (K€)                      0                              0                           0
Taux d'export (%)                   0               0              0              0            0        0
Taux var. CA (%)                                  3,80          -14,67          6,10        -27,34    10,50




                                                  Le chiffre d'affaires a continué à se détériorer
                                                  nettement (de 27,3 %, soit -700 K€), avec en outre
                                                  une tendance à l'accélération. Cette évolution
                                                  préoccupante est moins bonne que celle du secteur
                                                  d'activité. En effet celui-ci a évolué en moyenne de
                                                  10,5 % au cours de l'année 2006. Il sera nécessaire
                                                  d'approfondir l'analyse afin de déterminer si le déclin
                                                  de l'entreprise est conjoncturel ou structurel et si elle a
                                                  les moyens d'inverser la situation. Voyons tout d'abord
                                                  si ce déclin a un impact sur sa rentabilité.




Rentabilité
                                          2004           Sect            2005      Sect        2006    Sect
EBE (K€)                                   495                            307                  688
Taux de marge brute d'exploitation (%)    16,50          12               12           15       37    13,80




Le taux de marge brute d'exploitation de la société s'est fortement amélioré sur le dernier exercice
ainsi qu'entre le début et la fin de la période, mais de façon irrégulière. Sur l'exercice écoulé,
l'amélioration constatée est à comparer à la détérioration du secteur (8 %). Le taux est, en valeur
absolue sur le dernier exercice, nettement meilleur que la profession.



© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                                       Page: 3
Equilibres d'exploitation
Jours                                      2004            Sect   2005   Sect      2006        Sect
Délai rotation créances clients             109             71      91    72        141         58
Délai rotation créances fournisseurs        123             68     130    61         72         61
Délai rotation stocks                        0               0       0    0           0          0

    Le délai de rotation de l'encours clients traduit la
    durée moyenne en jours des délais de
    paiements accordés par l'entreprise à ses
    clients. Le délai est en très nette progression (de
    54,9 %) sur l'exercice écoulé. Sur l'exercice
    écoulé, la hausse constatée est à comparer à la
    diminution du secteur (19,4 %). Le délai est, sur
    le dernier exercice, nettement supérieur à celui
    observé en moyenne dans la profession.
    L'augmentation de ce ratio a un impact négatif
    (augmentation) sur le Besoin en Fonds de
    Roulement. Elle est peut être le résultat de la
    tentative de redresser la situation. Cette
    tendance vous est bien entendu favorable dans
    votre négociation. Il conviendra cependant
    d'interroger votre fournisseur sur son activité au
    cours des trois mois précédant la clôture de son
    bilan afin de déterminer si l'écart avec le secteur
    correspond à une hausse de son activité
    pendant cette période.

    SOCIETE EXEMPLE est une entreprise de
    service; ses stocks sont logiquement
    marginaux.

    Le délai de rotation des dettes fournisseur traduit les délais de paiements accordés à
    l'entreprise par ses fournisseurs. Le délai a très nettement diminué (de 44,6 %) sur le dernier
    exercice ainsi que, mais de façon irrégulière, entre le début et la fin de la période. Au cours du
    dernier exercice, la baisse constatée est à comparer à la stagnation du secteur. Le délai est
    resté pourtant, en valeur absolue sur le dernier exercice, conforme à la moyenne
    professionnelle. Sa diminution a un impact négatif (augmentation) sur le Besoin en Fonds de
    Roulement. Elle peut être le signe d'un durcissement des conditions de paiement accordées
    par les fournisseurs (ce qui n'est pas une marque de confiance envers la solvabilité de
    l'entreprise) mais aussi d'un changement pour des fournisseurs aux conditions plus strictes.




© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                               Page: 4

Recommandé pour vous

Comptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrsComptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrs

Méthodologies d'élaboration des comptes consolidés en normes ifrs

ifrscomptesconsolidés
Cascade
CascadeCascade
Cascade

Case study

Liquidité
Liquidité
Jours de CA                         2004         Sect          2005         Sect          2006         Sect
Fond de roulement                    -80          32            -93          60            24           65
BFR                                  -76           0           -111          -1             5           -2
Trésorerie                            -4          23             19          50            19           63

Le fonds de roulement en jours de chiffre d'affaires exprime la marge de sécurité constituée par l'entreprise
pour faire face à ses dépenses courantes. Le besoin en fonds de roulement caractérise quant à lui le montant
des capitaux nécessaires au cycle d'exploitation. La trésorerie est la différence entre le fonds de roulement et
le besoin en fonds de roulement (FdR - BFR). Il est cependant important de rappeler que l'on raisonne sur des
grandeurs calculées à la date de clôture du bilan. Dans le cas où son activité est saisonnière, l'entreprise aura
souvent tendance à choisir la date de clôture ou son niveau de besoin en fonds de roulement est la plus faible.
Il est usuel de considérer, afin de tenir compte des fluctuations du besoin en fonds de roulement au cours de
l'exercice, qu'un fonds de roulement représentant 30 jours de chiffre d'affaires représente une certaine
sécurité.

                                                         Le Fonds de roulement en jours de chiffre d'affaires
                                                         de l'entreprise est en très nette progression sur
                                                         l'exercice écoulé. Sur le dernier exercice,
                                                         l'amélioration constatée est plus importante que
                                                         celle du secteur (8,3 %). Cette évolution est due
                                                         essentiellement à celle des dettes financières. Le
                                                         taux est demeuré cependant, sur le dernier exercice,
                                                         moins bon que la profession.Le Besoin de fonds de
                                                         roulement en jours de chiffre d'affaires a fortement
                                                         augmenté au cours du dernier exercice ainsi
                                                         qu'entre le début et la fin de la période, mais de
                                                         façon irrégulière. Sur l'exercice écoulé, la
                                                         détérioration constatée est à comparer à
                                                         l'amélioration du secteur (100 %). Cette évolution est
                                                         due essentiellement à celle des créances clients et
                                                         des autres dettes. Le ratio est resté toutefois, en
                                                         valeur absolue sur le dernier exercice, proche de
                                                         celui observé dans le secteur d'activité (entre -21
                                                         jour et 13 jours).




© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                                         Page: 5
Endettement
Indépendance financière
                                          2004           Sect       2005        Sect        2006        Sect
Dettes + E.E.N.E + Crédit bail (K€)      2 091                      1 964                   2 631
Total Bilan (K€)                         1 624                      1 632                   1 384
Indépendance financière (%)              128,76      76,10         120,34      62,50       190,10      61,90

Le ratio « Endettement total / total du bilan » de
SOCIETE EXEMPLE, qui mesure l'indépendance de
l'entreprise à l'égard des tiers, nous montre que son
endettement représente 190,1 % du total du bilan en
2006. Le taux est en forte augmentation (de 58,0 %)
sur le dernier exercice. Au cours du dernier exercice,
la détérioration constatée est à comparer à la
stagnation du secteur. Cette évolution est due
essentiellement à celle des dettes financières. Le
taux est, sur le dernier exercice, nettement moins
bon que la moyenne professionnelle.

Vulnérabilité de l'entreprise
K€                                      2004        Sect           2005        Sect        2006        Sect
Concours bancaires courants et
                                         107                         1                       0
E.E.N.E (K€)
Dettes financières et E.E.N.E (K€)       188                       227                     1 723
Vulnérabilité de l'entreprise (%)       56,76       6,10           0,38        1,40          0         0,60


                                                          La vulnérabilité de l'entreprise correspond au poids
                                                          de ses découverts dans l'ensemble de sa dette
                                                          financière. Le ratio a continué à diminuer très
                                                          nettement (de 100 %). Sur l'exercice écoulé, la
                                                          baisse constatée est plus importante que celle du
                                                          secteur (57,1 %). Cette évolution est due
                                                          essentiellement à celle des dettes financières. Le
                                                          ratio est, en valeur absolue sur le dernier exercice,
                                                          nettement inférieur à la profession.




© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                                        Page: 6
Poids de l'endettement
                                         2004           Sect   2005    Sect   2006   Sect
Frais financiers (K€)                     73                    47             40
Poids de l'endettement (%)               14,75           0     15,30    0     5,81    0
Les frais financiers auxquelsSOCIETE EXEMPLE est
soumise représentent 5,8 % de son EBE. Le ratio a
fortement régressé (de 62,0 %) sur le dernier
exercice ainsi que, mais de façon irrégulière, entre
le début et la fin de la période. Au cours du dernier
exercice, l'amélioration constatée est à comparer à
la détérioration du secteur (11 %). Cette évolution
est due essentiellement à celle des frais financiers
et de l'excédent brut d'exploitation. Le ratio est
demeuré pourtant, sur le dernier exercice,
nettement moins bon que celui observé dans la
moyenne représentative de la branche d'activité.
Dans l'absolu, un taux compris entre 30% et 40%
sera considéré comme normal (à comparer
cependant avec la performance du secteur), alors
que le dépassement des 50% devra être considéré
comme préoccupant.




© SOCIETE SAS - 10 novembre 2007                                                     Page: 7

Contenu connexe

Tendances

Quotidien cdmc au 07 mars 2011
Quotidien cdmc au 07 mars 2011Quotidien cdmc au 07 mars 2011
Quotidien cdmc au 07 mars 2011
Oldman9 Old
 
Analyse des états financiers - Roche
Analyse des états financiers - RocheAnalyse des états financiers - Roche
Analyse des états financiers - Roche
rafaeltpinto
 
credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004
credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004
credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004
QuarterlyEarningsReports2
 
Comptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrsComptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrs
Faïçal Belkhouribchia
 
Cascade
CascadeCascade
Cascade
Nicholas Roy
 
Adf financial statement analysis
Adf financial statement analysisAdf financial statement analysis
Adf financial statement analysis
Nicholas Roy
 
Resultats centrale laitiere
Resultats centrale laitiereResultats centrale laitiere
Resultats centrale laitiere
Cherradi -
 
Résultats annuels 2010
Résultats annuels 2010Résultats annuels 2010
Résultats annuels 2010
ve-finance
 
741001 22072011 1
741001 22072011 1741001 22072011 1
741001 22072011 1
haakoo
 
credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...
credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...
credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...
QuarterlyEarningsReports2
 
Smi _lecture_des_résultats_semestriels_2012
Smi  _lecture_des_résultats_semestriels_2012Smi  _lecture_des_résultats_semestriels_2012
Smi _lecture_des_résultats_semestriels_2012
www.bourse-maroc.org
 
Bilan à mi parcours
Bilan à mi parcoursBilan à mi parcours
Bilan à mi parcours
haakoo
 
Attijariwafa bank conserver (cfg group - 27-02-2012)
Attijariwafa bank   conserver (cfg group - 27-02-2012)Attijariwafa bank   conserver (cfg group - 27-02-2012)
Attijariwafa bank conserver (cfg group - 27-02-2012)
www.bourse-maroc.org
 
Chiffres clés au 30 septembre 2009
Chiffres clés au 30 septembre 2009Chiffres clés au 30 septembre 2009
Chiffres clés au 30 septembre 2009
ve-finance
 
Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI
Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI
Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009
Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009
Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009
Bonduelle
 

Tendances (20)

Quotidien cdmc au 07 mars 2011
Quotidien cdmc au 07 mars 2011Quotidien cdmc au 07 mars 2011
Quotidien cdmc au 07 mars 2011
 
Analyse des états financiers - Roche
Analyse des états financiers - RocheAnalyse des états financiers - Roche
Analyse des états financiers - Roche
 
credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004
credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004
credit-suisse Letter to shareholders Q4/2004
 
65c guide gestion_cabinets
65c guide gestion_cabinets65c guide gestion_cabinets
65c guide gestion_cabinets
 
Comptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrsComptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrs
 
Cascade
CascadeCascade
Cascade
 
Adf financial statement analysis
Adf financial statement analysisAdf financial statement analysis
Adf financial statement analysis
 
Resultats centrale laitiere
Resultats centrale laitiereResultats centrale laitiere
Resultats centrale laitiere
 
Résultats annuels 2010
Résultats annuels 2010Résultats annuels 2010
Résultats annuels 2010
 
741001 22072011 1
741001 22072011 1741001 22072011 1
741001 22072011 1
 
credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...
credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...
credit suiss http://www.credit-suisse.com/investors/doc/shareholder_letter_3q...
 
Smi _lecture_des_résultats_semestriels_2012
Smi  _lecture_des_résultats_semestriels_2012Smi  _lecture_des_résultats_semestriels_2012
Smi _lecture_des_résultats_semestriels_2012
 
Flash DELTA HOLDING Mai 2011
Flash DELTA HOLDING Mai 2011Flash DELTA HOLDING Mai 2011
Flash DELTA HOLDING Mai 2011
 
Bilan à mi parcours
Bilan à mi parcoursBilan à mi parcours
Bilan à mi parcours
 
Flash iam cfg fév 12-
Flash iam cfg  fév 12-Flash iam cfg  fév 12-
Flash iam cfg fév 12-
 
Flash sid fy 11 mai-12-
Flash sid fy 11  mai-12-Flash sid fy 11  mai-12-
Flash sid fy 11 mai-12-
 
Attijariwafa bank conserver (cfg group - 27-02-2012)
Attijariwafa bank   conserver (cfg group - 27-02-2012)Attijariwafa bank   conserver (cfg group - 27-02-2012)
Attijariwafa bank conserver (cfg group - 27-02-2012)
 
Chiffres clés au 30 septembre 2009
Chiffres clés au 30 septembre 2009Chiffres clés au 30 septembre 2009
Chiffres clés au 30 septembre 2009
 
Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI
Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI
Enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI
 
Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009
Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009
Bonduelle - Rapport d'activité et de Développement Durable 2008/2009
 

En vedette

RDV TIC en partenariat avec Google
RDV TIC en partenariat avec GoogleRDV TIC en partenariat avec Google
RDV TIC en partenariat avec Google
COMPETITIC
 
Los auriculares
 Los auriculares Los auriculares
Los auriculares
CAMILO2911
 
Apunte matematica-aplicada-edp (1)
Apunte matematica-aplicada-edp (1)Apunte matematica-aplicada-edp (1)
Apunte matematica-aplicada-edp (1)
piporeynaldo29
 
Amopr
AmoprAmopr
Amopr
irving1980
 
Scrap book
Scrap bookScrap book
Estacion 2
Estacion 2Estacion 2
Estacion 2
joguer33
 
Paramore[1] (1)
Paramore[1] (1)Paramore[1] (1)
Paramore[1] (1)
Camacho-Vega
 
Tipografias
TipografiasTipografias
Tipografias
OmarCardozo
 
La empatía.docx
La empatía.docxLa empatía.docx
La empatía.docx
vbarrigal
 
Andres ramirez
Andres ramirezAndres ramirez
Andres ramirez
Sedran
 
Competitic ereputation internet - numerique en entreprise
Competitic   ereputation internet - numerique en entrepriseCompetitic   ereputation internet - numerique en entreprise
Competitic ereputation internet - numerique en entreprise
COMPETITIC
 
Internet development 04
Internet development 04Internet development 04
Internet development 04
ihusain
 
Assurance-chômage au Canada: propositions de réforme
Assurance-chômage au Canada: propositions de réformeAssurance-chômage au Canada: propositions de réforme
Assurance-chômage au Canada: propositions de réforme
Michel Rochette
 
Cours html5
Cours html5Cours html5
Cours html5
Abdelmonem NAAMANE
 
Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...
Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...
Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...
COMPETITIC
 
Pli sept2010
Pli sept2010Pli sept2010
Pli sept2010
jasselin
 
Internet development 28
Internet development 28Internet development 28
Internet development 28
ihusain
 
Ubuntu
Ubuntu Ubuntu
Ubuntu
osbaldo1998
 
Enseignement superieur : Quel avenir
Enseignement superieur : Quel avenirEnseignement superieur : Quel avenir
Enseignement superieur : Quel avenir
Mademba Ndiaye
 

En vedette (20)

RDV TIC en partenariat avec Google
RDV TIC en partenariat avec GoogleRDV TIC en partenariat avec Google
RDV TIC en partenariat avec Google
 
Ip marche auto_mois_en_cours
Ip marche auto_mois_en_coursIp marche auto_mois_en_cours
Ip marche auto_mois_en_cours
 
Los auriculares
 Los auriculares Los auriculares
Los auriculares
 
Apunte matematica-aplicada-edp (1)
Apunte matematica-aplicada-edp (1)Apunte matematica-aplicada-edp (1)
Apunte matematica-aplicada-edp (1)
 
Amopr
AmoprAmopr
Amopr
 
Scrap book
Scrap bookScrap book
Scrap book
 
Estacion 2
Estacion 2Estacion 2
Estacion 2
 
Paramore[1] (1)
Paramore[1] (1)Paramore[1] (1)
Paramore[1] (1)
 
Tipografias
TipografiasTipografias
Tipografias
 
La empatía.docx
La empatía.docxLa empatía.docx
La empatía.docx
 
Andres ramirez
Andres ramirezAndres ramirez
Andres ramirez
 
Competitic ereputation internet - numerique en entreprise
Competitic   ereputation internet - numerique en entrepriseCompetitic   ereputation internet - numerique en entreprise
Competitic ereputation internet - numerique en entreprise
 
Internet development 04
Internet development 04Internet development 04
Internet development 04
 
Assurance-chômage au Canada: propositions de réforme
Assurance-chômage au Canada: propositions de réformeAssurance-chômage au Canada: propositions de réforme
Assurance-chômage au Canada: propositions de réforme
 
Cours html5
Cours html5Cours html5
Cours html5
 
Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...
Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...
Competitic Adoptez une stratégie de referencement naturel efficace - numeriqu...
 
Pli sept2010
Pli sept2010Pli sept2010
Pli sept2010
 
Internet development 28
Internet development 28Internet development 28
Internet development 28
 
Ubuntu
Ubuntu Ubuntu
Ubuntu
 
Enseignement superieur : Quel avenir
Enseignement superieur : Quel avenirEnseignement superieur : Quel avenir
Enseignement superieur : Quel avenir
 

Similaire à Diag exemple

Analyse financière des comptes du club mediterrannée
Analyse financière des comptes du club mediterrannéeAnalyse financière des comptes du club mediterrannée
Analyse financière des comptes du club mediterrannée
Pierre Cattoire, MBA
 
Atteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bord
Atteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bordAtteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bord
Atteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bord
AQT-presentations
 
Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03
Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03
Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03
altavalue
 
Ve presentation - chiffres clés au 30 septembre 2011
Ve   presentation  - chiffres clés au 30 septembre 2011Ve   presentation  - chiffres clés au 30 septembre 2011
Ve presentation - chiffres clés au 30 septembre 2011
ve-finance
 
Analyse Financière de Benaqua Co.
Analyse Financière de Benaqua Co.Analyse Financière de Benaqua Co.
Analyse Financière de Benaqua Co.
Imane SBAI
 
Evaluer entreprise. diagnostic expertise financier
Evaluer entreprise. diagnostic expertise financierEvaluer entreprise. diagnostic expertise financier
Evaluer entreprise. diagnostic expertise financier
Nour-eddine FN
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
ShamaMati
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
ShamaMati
 
Clinique Du Croisé Laroche - Diagnostic Financier
Clinique Du Croisé Laroche - Diagnostic FinancierClinique Du Croisé Laroche - Diagnostic Financier
Clinique Du Croisé Laroche - Diagnostic Financier
Ulrich Rozier
 
Diaporama Compte Administratif 2014
Diaporama Compte Administratif 2014Diaporama Compte Administratif 2014
Diaporama Compte Administratif 2014
Julien Martret
 
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
www.bourse-maroc.org
 
Dscg 2014-corrige-ue2-finance
Dscg 2014-corrige-ue2-financeDscg 2014-corrige-ue2-finance
Dscg 2014-corrige-ue2-finance
anirahya
 
Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )
www.bourse-maroc.org
 
1007SG103 Génération Cash Final
1007SG103 Génération Cash Final1007SG103 Génération Cash Final
1007SG103 Génération Cash Final
Cedric Pierru
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestion
Hafid Elgraa
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3
Mounir Mesbah
 
Résultats du 1er semestre 2009
Résultats du 1er semestre 2009Résultats du 1er semestre 2009
Résultats du 1er semestre 2009
ve-finance
 
Résultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCE
Résultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCERésultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCE
Résultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCE
BPCE
 

Similaire à Diag exemple (20)

Analyse financière des comptes du club mediterrannée
Analyse financière des comptes du club mediterrannéeAnalyse financière des comptes du club mediterrannée
Analyse financière des comptes du club mediterrannée
 
Atteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bord
Atteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bordAtteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bord
Atteignez vos objectifs grâce à votre tableau de bord
 
Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03
Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03
Etude sectorielle altavalue construction individuelle 2016 03
 
Ve presentation - chiffres clés au 30 septembre 2011
Ve   presentation  - chiffres clés au 30 septembre 2011Ve   presentation  - chiffres clés au 30 septembre 2011
Ve presentation - chiffres clés au 30 septembre 2011
 
Analyse Financière de Benaqua Co.
Analyse Financière de Benaqua Co.Analyse Financière de Benaqua Co.
Analyse Financière de Benaqua Co.
 
Evaluer entreprise. diagnostic expertise financier
Evaluer entreprise. diagnostic expertise financierEvaluer entreprise. diagnostic expertise financier
Evaluer entreprise. diagnostic expertise financier
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
 
Clinique Du Croisé Laroche - Diagnostic Financier
Clinique Du Croisé Laroche - Diagnostic FinancierClinique Du Croisé Laroche - Diagnostic Financier
Clinique Du Croisé Laroche - Diagnostic Financier
 
Resultats addoha 2013 cfg
Resultats addoha 2013 cfgResultats addoha 2013 cfg
Resultats addoha 2013 cfg
 
Diaporama Compte Administratif 2014
Diaporama Compte Administratif 2014Diaporama Compte Administratif 2014
Diaporama Compte Administratif 2014
 
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
 
Dscg 2014-corrige-ue2-finance
Dscg 2014-corrige-ue2-financeDscg 2014-corrige-ue2-finance
Dscg 2014-corrige-ue2-finance
 
Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash HOLCIM MAROC Mars 2011 ( CFG )
 
1007SG103 Génération Cash Final
1007SG103 Génération Cash Final1007SG103 Génération Cash Final
1007SG103 Génération Cash Final
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestion
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3
 
Résultats du 1er semestre 2009
Résultats du 1er semestre 2009Résultats du 1er semestre 2009
Résultats du 1er semestre 2009
 
Flash microdata bkb avril 2013
Flash microdata bkb avril 2013Flash microdata bkb avril 2013
Flash microdata bkb avril 2013
 
Résultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCE
Résultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCERésultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCE
Résultats de l'année et du 4e trimestre 2010 du Groupe BPCE
 

Diag exemple

  • 1. Analyse financière d'un fournisseur SOCIETE EXEMPLE Renseignements Juridiques Raison sociale : SOCIETE EXEMPLE Siège social : 350 Av J P Terbault, 13008 MARSEILLE Siren : 412345678 Forme juridique : SA à conseil d'administration Capital : 80 785 euros Code d'activité : 724Z Activité : Activités de banques de données Immatriculation : 27/07/1989 Dirigeants PCA : Thierry DUPONT DG : Thierry DUPONT DG délégué : Patrice DURANT Administrateur : Patrice DURANT Administrateur : Dominique SERRAULT Administrateur : Christophe AÏACHE Rapport d'analyse Sommaire Synthèse de l'analyse Exploitation Liquidité Endettement Analyse réalisée sur la base des bilans 2004 à 2006 Le 10 novembre 2007 © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 1
  • 2. Vous envisagez de sélectionner la société SOCIETE EXEMPLE comme fournisseur de votre entreprise. Le volume d'affaire potentiel est de 140 000 €. Synthèse de l'analyse Le chiffre d'affaires de l'entreprise est en diminution sur les 3 dernières années. L'entreprise a su faire face à ses difficultés en maintenant sa rentabilité mais ses marges de manoeuvre ne sont pas illimitées. Elle devra enrayer cette diminution du chiffre d'affaires sous peine d'être fragilisée. Cette situation est favorable pour votre négociation, vous devrez cependant être très attentif à sa pérennité si cette relation revêt pour vous un caractère stratégique. Il sera donc nécessaire que vous procédiez à une analyse approfondie. Le délai de règlement des créances clients est très élevé (141 jours), ce qui pourrait être pour vous un élément favorable. Cependant le caractère anormal de son niveau (58 jours en moyenne pour le secteur) devrait vous inciter à investiguer pour en déterminer les causes; peut-être est-ce dû à la saisonnalité de son activité ? Le cycle d'exploitation est entièrement financé par des capitaux permanents (fonds de roulement positif). Cela permet de dégager des disponibilités. Il s'agit là d'une situation tout à fait classique. L'analyse rapide de la situation de SOCIETE EXEMPLE fait apparaître un risque non négligeable de solvabilité sur les 24 prochains mois. Il conviendra donc de procéder à une analyse approfondie avant toute prise de décision. Sans tenir compte du chiffre d'affaires global que vous représentez chez SOCIETE EXEMPLE, le montant (140 000 €) de la transaction que vous envisagez de réaliser représente 7,5 % de son chiffre d'affaires. Votre potentiel de négociation semble donc être important. Attention toutefois à ne pas dépasser, au cours d'un exercice, 20% de son chiffre d'affaires. Vous risqueriez de faire entrerSOCIETE EXEMPLE dans une situation de dépendance avec tous les risques que cela pourrait représenter pour vous (Indemnités, reprise de personnel, etc) si vous décidiez d'arrêter cette relation. © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 2
  • 3. Exploitation Chiffre d'affaires 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect Chiffre d'affaires (K€) 3 000 2 560 1 860 CA export (K€) 0 0 0 Taux d'export (%) 0 0 0 0 0 0 Taux var. CA (%) 3,80 -14,67 6,10 -27,34 10,50 Le chiffre d'affaires a continué à se détériorer nettement (de 27,3 %, soit -700 K€), avec en outre une tendance à l'accélération. Cette évolution préoccupante est moins bonne que celle du secteur d'activité. En effet celui-ci a évolué en moyenne de 10,5 % au cours de l'année 2006. Il sera nécessaire d'approfondir l'analyse afin de déterminer si le déclin de l'entreprise est conjoncturel ou structurel et si elle a les moyens d'inverser la situation. Voyons tout d'abord si ce déclin a un impact sur sa rentabilité. Rentabilité 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect EBE (K€) 495 307 688 Taux de marge brute d'exploitation (%) 16,50 12 12 15 37 13,80 Le taux de marge brute d'exploitation de la société s'est fortement amélioré sur le dernier exercice ainsi qu'entre le début et la fin de la période, mais de façon irrégulière. Sur l'exercice écoulé, l'amélioration constatée est à comparer à la détérioration du secteur (8 %). Le taux est, en valeur absolue sur le dernier exercice, nettement meilleur que la profession. © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 3
  • 4. Equilibres d'exploitation Jours 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect Délai rotation créances clients 109 71 91 72 141 58 Délai rotation créances fournisseurs 123 68 130 61 72 61 Délai rotation stocks 0 0 0 0 0 0 Le délai de rotation de l'encours clients traduit la durée moyenne en jours des délais de paiements accordés par l'entreprise à ses clients. Le délai est en très nette progression (de 54,9 %) sur l'exercice écoulé. Sur l'exercice écoulé, la hausse constatée est à comparer à la diminution du secteur (19,4 %). Le délai est, sur le dernier exercice, nettement supérieur à celui observé en moyenne dans la profession. L'augmentation de ce ratio a un impact négatif (augmentation) sur le Besoin en Fonds de Roulement. Elle est peut être le résultat de la tentative de redresser la situation. Cette tendance vous est bien entendu favorable dans votre négociation. Il conviendra cependant d'interroger votre fournisseur sur son activité au cours des trois mois précédant la clôture de son bilan afin de déterminer si l'écart avec le secteur correspond à une hausse de son activité pendant cette période. SOCIETE EXEMPLE est une entreprise de service; ses stocks sont logiquement marginaux. Le délai de rotation des dettes fournisseur traduit les délais de paiements accordés à l'entreprise par ses fournisseurs. Le délai a très nettement diminué (de 44,6 %) sur le dernier exercice ainsi que, mais de façon irrégulière, entre le début et la fin de la période. Au cours du dernier exercice, la baisse constatée est à comparer à la stagnation du secteur. Le délai est resté pourtant, en valeur absolue sur le dernier exercice, conforme à la moyenne professionnelle. Sa diminution a un impact négatif (augmentation) sur le Besoin en Fonds de Roulement. Elle peut être le signe d'un durcissement des conditions de paiement accordées par les fournisseurs (ce qui n'est pas une marque de confiance envers la solvabilité de l'entreprise) mais aussi d'un changement pour des fournisseurs aux conditions plus strictes. © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 4
  • 5. Liquidité Liquidité Jours de CA 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect Fond de roulement -80 32 -93 60 24 65 BFR -76 0 -111 -1 5 -2 Trésorerie -4 23 19 50 19 63 Le fonds de roulement en jours de chiffre d'affaires exprime la marge de sécurité constituée par l'entreprise pour faire face à ses dépenses courantes. Le besoin en fonds de roulement caractérise quant à lui le montant des capitaux nécessaires au cycle d'exploitation. La trésorerie est la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement (FdR - BFR). Il est cependant important de rappeler que l'on raisonne sur des grandeurs calculées à la date de clôture du bilan. Dans le cas où son activité est saisonnière, l'entreprise aura souvent tendance à choisir la date de clôture ou son niveau de besoin en fonds de roulement est la plus faible. Il est usuel de considérer, afin de tenir compte des fluctuations du besoin en fonds de roulement au cours de l'exercice, qu'un fonds de roulement représentant 30 jours de chiffre d'affaires représente une certaine sécurité. Le Fonds de roulement en jours de chiffre d'affaires de l'entreprise est en très nette progression sur l'exercice écoulé. Sur le dernier exercice, l'amélioration constatée est plus importante que celle du secteur (8,3 %). Cette évolution est due essentiellement à celle des dettes financières. Le taux est demeuré cependant, sur le dernier exercice, moins bon que la profession.Le Besoin de fonds de roulement en jours de chiffre d'affaires a fortement augmenté au cours du dernier exercice ainsi qu'entre le début et la fin de la période, mais de façon irrégulière. Sur l'exercice écoulé, la détérioration constatée est à comparer à l'amélioration du secteur (100 %). Cette évolution est due essentiellement à celle des créances clients et des autres dettes. Le ratio est resté toutefois, en valeur absolue sur le dernier exercice, proche de celui observé dans le secteur d'activité (entre -21 jour et 13 jours). © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 5
  • 6. Endettement Indépendance financière 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect Dettes + E.E.N.E + Crédit bail (K€) 2 091 1 964 2 631 Total Bilan (K€) 1 624 1 632 1 384 Indépendance financière (%) 128,76 76,10 120,34 62,50 190,10 61,90 Le ratio « Endettement total / total du bilan » de SOCIETE EXEMPLE, qui mesure l'indépendance de l'entreprise à l'égard des tiers, nous montre que son endettement représente 190,1 % du total du bilan en 2006. Le taux est en forte augmentation (de 58,0 %) sur le dernier exercice. Au cours du dernier exercice, la détérioration constatée est à comparer à la stagnation du secteur. Cette évolution est due essentiellement à celle des dettes financières. Le taux est, sur le dernier exercice, nettement moins bon que la moyenne professionnelle. Vulnérabilité de l'entreprise K€ 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect Concours bancaires courants et 107 1 0 E.E.N.E (K€) Dettes financières et E.E.N.E (K€) 188 227 1 723 Vulnérabilité de l'entreprise (%) 56,76 6,10 0,38 1,40 0 0,60 La vulnérabilité de l'entreprise correspond au poids de ses découverts dans l'ensemble de sa dette financière. Le ratio a continué à diminuer très nettement (de 100 %). Sur l'exercice écoulé, la baisse constatée est plus importante que celle du secteur (57,1 %). Cette évolution est due essentiellement à celle des dettes financières. Le ratio est, en valeur absolue sur le dernier exercice, nettement inférieur à la profession. © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 6
  • 7. Poids de l'endettement 2004 Sect 2005 Sect 2006 Sect Frais financiers (K€) 73 47 40 Poids de l'endettement (%) 14,75 0 15,30 0 5,81 0 Les frais financiers auxquelsSOCIETE EXEMPLE est soumise représentent 5,8 % de son EBE. Le ratio a fortement régressé (de 62,0 %) sur le dernier exercice ainsi que, mais de façon irrégulière, entre le début et la fin de la période. Au cours du dernier exercice, l'amélioration constatée est à comparer à la détérioration du secteur (11 %). Cette évolution est due essentiellement à celle des frais financiers et de l'excédent brut d'exploitation. Le ratio est demeuré pourtant, sur le dernier exercice, nettement moins bon que celui observé dans la moyenne représentative de la branche d'activité. Dans l'absolu, un taux compris entre 30% et 40% sera considéré comme normal (à comparer cependant avec la performance du secteur), alors que le dépassement des 50% devra être considéré comme préoccupant. © SOCIETE SAS - 10 novembre 2007 Page: 7