SlideShare une entreprise Scribd logo
DE QUOI SONT COMPOSÉS 
NOS PRODUITS D’ENTRETIEN ? 
Les effets des tensioactifs sur notre environnement et notre santé 
CONFÉRENCE ENVIRONNEMENT SANTÉ 
animée par J-L. DESMEDT 
Chargé de communication - Ecover Landacres 
11 septembre 2014
PROGRAMME BORÉAL 
Baisse des Ordures Résiduelles par l’Action Locale 
Programme Local de Prévention des Déchets 
du Hainaut, Ostrevent, Cambrésis 
2011-2015
Présentation du PLP
Le territoire 
• 7 
intercommunalités 
• 218 communes 
• 580 000 habitants
Présentation de l’équipe
DE QUOI SONT COMPOSÉS 
NOS PRODUITS D’ENTRETIEN ?
Sommaire 
• Un détergent c’est quoi? 
• Quels sont les impacts des détergents ? 
• Comment agir ? 
- en tant que producteur !!! 
- en tant que consommateur !!! 
• Questions
Sommaire 
• Un détergent, c’est quoi? 
• Quels sont les impacts des détergents ? 
• Comment agir ? 
• Questions
Un détergent, c’est quoi? 
Pouvez-vous me dire ce 
que représente selon 
vous ce dessin?
Un détergent, c’est quoi? 
Comment s’effectue la 
biodégradabilité ? 
Biodégradabilité primaire? 
Ultime?
Un détergent, c’est quoi? 
Comment s’effectue la 
biodégradabilité ? 
Biodégradabilité primaire? 
Ultime?
Un détergent, c’est quoi? 
Comment s’effectue le 
mécanisme de 
détachage?
Un détergent, c’est quoi? 
Qu’est-ce que la tension de surface?
Un détergent, c’est quoi? 
 La tension de surface c’est l’augmentation 
de l'énergie à la surface d'un fluide qui en 
augmente localement la cohésion 
Un détergent composé de tensio-actifs 
cassera cette propriété et brisera l’équilibre 
des choses
Un détergent, c’est quoi?
Un détergent, c’est quoi? 
Rappel 
Les produits de détergence (entretien, lessive, 
vaisselle) contiennent des tensio-actifs dont la 
propriété est de détacher les salissures et 
d’apporter de la mouillabilité à l’eau, 
Dans les produits d’entretien conventionnels, ils 
sont pétrochimiques et associés à de nombreux 
autres composants chimiques impactants : acides, 
enzymes, azurants optiques, conservateurs, 
solvants,…
Un détergent, c’est quoi? 
Comment optimiser 
l’utilisation d’un 
détergent?
Un détergent, c’est quoi? 
Le Cercle de Sinner
Un détergent, c’est quoi? 
Hiérarchie des facteurs de nettoyage 
1. Action mécanique 
2. Durée de contact 
3. Température 
• Eau trop chaude = coagulation des résidus 
• Eau trop froide = réduction de l’efficacité 
4. Action chimique: quantité, concentration et nature
Sommaire 
• Un détergent c’est quoi? 
• Quels sont les impacts des détergents ? 
• Comment agir ? 
• Questions
Les impacts des détergents 
Quels impacts ont les 
détergents sur le milieu 
aquatique?
Les impacts des détergents 
Mur de mousse dans les écluses
Les impacts des détergents 
Eutrophisation des lacs et canaux
Les impacts des détergents 
Destruction des poissons et écosystèmes
Les impacts des détergents 
La menace des détergents 
sur l’environnement est 
encore aggravée par leur 
résistance à la 
biodégradation et par 
l’inefficacité de la plupart 
des stations d’épurations 
actuelles dans ce domaine !
L’eau: une ressource à préserver car elle est la source de la vie 
En assurons nous sa durabilité ? 
Notre avenir et celui des 
générations futures dépendent en 
grande partie des efforts que 
chacun de nous 
fera dès maintenant pour préserver 
les océans. 
Aujourd’hui il n’est plus possible de 
trouver de l’eau de mer exempte de 
traces de tensio-actifs 
C’est l’un des problèmes 
écologiques les plus préoccupant de 
notre époque 
(source : le livre noir de l’environnement par Henry Augier)
Les impacts des détergents 
Les produits d’entretien, même ceux qui sont plus 
écologiques, peuvent poser problème lors de la manipulation 
Un exemple : la farine de bois, qui peut remplacer des abrasifs 
synthétiques dans la composition de détergents pour enlever 
des salissures tenaces, est connue par son effet irritant. 
Il existe de nombreuses études sur les impacts de notre 
exposition (ponctuelle ou chronique) aux détergents et à leurs 
composants : 
- En contact direct avec la peau  
allergies, dermatite… 
- Ils contribuent à la pollution de l’air 
intérieur  Composés organiques 
volatiles (COV) pouvant être irritants, 
allergisants ou même cancérigènes!
Sommaire 
• Un détergent c’est quoi? 
• Quels sont les impacts des détergents ? 
• Comment agir ? 
• Questions
Agir en tant que producteur 
Contrôler l’ensemble des étapes du cycle de vie d’un 
produit
Agir en tant que producteur 
Le Modèle Diamant 
Un modèle 
durable pour la 
conception de 
produits 
d’entretien 
écologiques
Agir en tant que producteur 
Les 13 axes du Modèle Diamant 
1. Les ressources renouvelables 
2. La chimie verte 
3. La proximité des ressources 
4. L’efficacité primaire 
5. L’efficacité secondaire 
6. La sécurité du consommateur 
7. La vie aquatique (EC50) 
8. L’impact aquatique limité (VDC) 
9. Les ingrédients biodégradables en aérobiose 
10.Les ingrédients biodégradables en anaérobiose 
11. L’absence de phosphore 
12.Les COV (composés organiques volatiles) 
13. L’optimalisation de l’emballage primaire
Agir en tant que producteur 
Choisir un « Eco 
surfactant » ? En quoi est-ce 
différent ?
L’éco surfactant 
Vidéo Eco-surfactants
Agir en tant que producteur 
Un Eco-surfactant c’est donc: 
Un tensio-actif 100% naturel 
Un nettoyant aussi efficace qu’un produit 
conventionnel 
Composants renouvelables et fabriqués à 
partir d’un processus biochimique 
Biodégradable à 100% sans toxicité
Agir en tant que consommateur 
Sachons décoder les étiquettes
Agir en tant que consommateur 
Les certifications 
écologiques mais 
quelles différences ?
Agir en tant que consommateur 
les produits labellisés exercent un impact réduit sur 
l’environnement sur l’ensemble du cycle de vie sans être 
obligatoirement à base d’ingrédients naturels et 
renouvelables 
les produits labellisés sont garantis avec des 
ingrédients d’origine naturelle et renouvelable, le calcul 
de biodégradabilité tient compte de l’ensemble des 
composants 
le label nature et progrès est très exigeant, il garantit 
l’origine végétale et renouvelable des ingrédients qui 
doivent aussi être issus de l’agriculture biologique
Agir en tant que consommateur 
Savoir choisir : les labels 
L’Ecolabel Européen 
Il garantit des impacts environnementaux réduits sur l’ensemble du cycle de vie du 
produit et un niveau de performance comparable à celui d’un produit classique 
équivalent. 
Ce label officiel, aux contrôles indépendants, exclut certaines substances dangereuses 
(EDTA, NTA…) et apporte l’assurance d’un détergent dont les composants ont une 
biodégradabilité supérieure à celle d’un équivalent de la gamme classique pour une 
efficacité au lavage identique. Le produit certifié utilise également moins d’emballages. 
Limites : les produits ne sont pas obligés d’être composés d’ingrédients naturels 
renouvelables. Et l’écolabel européen autorisait encore en 2009 les azurants optiques 
pour les lessives ainsi que les phosphates pour les produits lave-vaisselle. 
Certaines marques prennent ainsi le soin d’aller 
au-delà de ce référentiel.
Les faiblesses de l’ecolabel 
Etudions plus 
précisément l’axe 8: le 
Volume Critique de 
Dilution
Les faiblesses de l’écolabel 
Axe 8: L’impact limité sur la vie aquatique (VCD) 
Volume Critique de Dilution = La quantité d’eau 
nécessaire pour neutraliser un produit après usage et rejet 
dans le milieu aquatique 
Ecolabel européen 
Méthode de calcul théorique 
Basé sur les informations concernant les ingrédients 
(biodégradabilité et écotoxicité) que l’on trouve sur la liste 
des DID
Les faiblesses de l’écolabel 
Produits détergent : limite de CDV selon l'ECOLABEL 
les nettoyants universels qui sont dilués 
dans l’eau avant emploi 
18 000 litres/dose recommandée 
pour 1 litre d’eau de lavage 
les nettoyants universels qui sont utilisés sans dilution 52 000 litres par 100 g de produit 
les nettoyants pour vitres 4 800 litres par 100 g de produit 
les nettoyants pour sanitaires 80 000 litres par 100 g de produit. 
liquide vaisselle 
3 800 litres d’eau par dose 
recommandée (1g) 
pour un litre d’eau de vaisselle 
Détergents textiles classiques, détergents textiles 
couleurs 
(sous toutes formes) 
35 000 l/kg de linge 
Détergents textiles spécifiques (sous toutes formes) 20 000 l/kg de linge 
Détachants (avant lavage uniquement) 3 500 l/kg de linge 
Détergents pour lave-vaisselle à fonction unique 25 000 l/cycle de lavage 
Détergents pour lave-vaisselle multifonctions 30 000 l/cycle de lavage 
Produit de rinçage 10 000 l/cycle de lavage
Les faiblesses de l’écolabel 
Exercice pratique!! 
Faisons un petit calcul…
Les faiblesses de l’écolabel 
Liquide vaisselle citron ELAB density 1,033g/ml 
Nom % DID no % MA 
poids 
MP H2O re FD FT CDV 
eau 65,26- 100 65,26 
LES 70% 18,64 8 73 13,61 5,03 
APG 12 11,19 49 70 7,84 3,36 
Protéïne de blé en poudre 0,04 201 100 0,04 
Citrate 1,70 115 100 1,70 
Acide Lactique 3,00 161 88 2,64 0,36 
Extrait d' Aloe vera 0,03- 100 0,03 
Parfum citron 0,14 142 100 0,14 
chlorure de sodium 0,10 134 100 0,10 
H2O tot> 74,01 8,75 
TOTAL en % 1,00 actifs pour 100 25,99 
VCD en litre d'eau = poids de l'ingrédient en unité fonctionnelle/FT*FD*1000 
en ml/5l en g/5l en g /l CDV en litre 
dose détergent recommandée pour 5 l d'eau 4 4,13 0,83 P*FD*1000 
poids de l'ingrédient en g par unité fonctionnelle 8 8,26 1,65 FT 
FD est le facteur de dégradation 12 12,40 2,48 
FT le facteur de toxicité en mg/litre 16 16,53 3,31
Les faiblesses de l’écolabel 
vsl citron; 894 
vsl cit EC, 424 
vsl zero, 523 
vsl camo, 715 
vsl camo EC, 423 
ecolabel, 3800 
4000 
3500 
3000 
2500 
2000 
1500 
1000 
500 
0 
Comparatifs VCD en litres par dose 
recommandée pour 1 litre d'eau de vaisselle
Les faiblesses de l’écolabel 
Etudions maintenant les 
axes 9 et 10 sur la 
biodégradabilité…
Les faiblesses de l’écolabel 
Quel est le taux minimal de biodégradabilité 
finale des tensioactifs imposé par l’Union 
Européenne ? 
60 % en 28 jours sur les seuls 
tensio actifs 
Règlement (CE) n°648/2004 du Parlement 
européen et du Conseil du 31 mars 2004 
relatif aux détergents
Les faiblesses de l’écolabel 
Exercice pratique!! 
Faisons un petit calcul…
et vous quel est votre impact ???? 
allez vous participer à la noyade des insectes vivant à la surface de l'eau ????? 
liquide vaisselle 
quel est votre consommation moyenne en gr par jour de détergents ? en grammes 
% d'eau dans la formule 70% 
reste en gramme d'ingredients que la nature doit gérer - en grammes 
on calcul la masse de tensios actifs (15 %) - 
biodégradabilité d'un détergent écologique 100% 
biodégradabilité d'un dét. législation = > 60 % en 28 j ecolab 80% 80% 0,2g/1g/1l =ecolabel 
on calcule la différence en % de non dégradabilite 20% 
on calcule notre impact en ingrédients qui deviendront des boues de mat active 100% 0 en gr/jour 
on multiplie par 365 pour avoir notre impact annuel ou autre duree 
on obtient pour la durée calculée 0 en gr/an 
là c'est votre pollution on divise par 1000 pour avoir en Kg 0 en kg pour 1 an 
vous avez perturbé le milieu naturel des insectes en modifiant la tension de surface de l'eau 
puis on regarde pour la France x 65 000 000 ou autre population 
0 en kg/an/France 
puis on divise par 1000 pour avoir des tonnes 0 en T /an/France chaque année 
En Europe, , plus de 1 000 000 de tonnes de produits d’entretien sont utilisés chaque année 
dans les collectivités, l’hôtellerie, la restauration et les hôpitaux, dont 16 % en France, en 
grande partie des produits conventionnels non écologiques 
Faites le calcul d’impact !!!!!!!
Agir en tant que consommateur 
Savoir choisir : les autres labels 
Ecocert 
Crée en 2006 par l’organisme de certification du même nom, le label Ecocert 
des détergents écologiques garantit des produits détergents à base 
d’ingrédients naturels. 
Il autorise seulement les composants de synthèse indispensables à la 
formulation de produit ; les parfums de synthèse sont ainsi interdits. 
Les substances toxiques telles que les phosphates, chlore, azurants optiques 
ou silicones sont également interdites, de même que l’utilisation d’OGM. 
Limites : ce label ne garantit pas une efficacité des détergents écolo équivalent 
à un produit classique, notamment au niveau de la concentration des formules. 
Aucun test d’hypoallergenicité n’est non plus exigé
Agir en tant que consommateur 
Savoir choisir : les autres labels 
Nature & Progrès 
Crée en 2001 pour les produits d’entretien, ce label non officiel certifie que les 
matières premières utilisées pour la formulation sont végétales et issues de 
l’agriculture bio, avec une liste très précise des ingrédients utilisés. 
Il exclut certaines substances dangereuses pour l’environnement telles que les 
azurants optiques, NTA, chlore, phosphates, silicones… ainsi que les OGM. 
Les emballages des produits ne doivent pas être en PVC. 
Limites : ce référentiel exigeant ne peut être délivré à une multinationale ni à 
ses filiales, donc les produits porteurs de ce label sont très rares en grande 
distribution.
Agir en tant que consommateur 
Utiliser un produit 
d’entretien écologique et 
totalement biodégradable, 
n’est plus un geste que l’on 
fait par choix, c’est une 
nécessité absolue pour la 
planète, c'est lui donner la 
possibilité de vivre 
proprement !!! Tout en 
protégeant notre santé
Agir en tant que consommateur 
Eviter les produits ayant des pictogrammes et 
sachez les identifier
Agir en tant que consommateur 
Tous les dangers ne sont pas signalés par ces symboles. La loi oblige les 
fabricants à signaler le danger le plus important uniquement. 
Le fait qu’il n’y ait pas de symbole de danger sur l’emballage ne veut pas dire 
que le produit n'est pas dangereux. Il n'existe pas de pictogramme pour tous 
les dangers. Par exemple, il n'y a pas de pictogramme pour signaler les 
substances allergisantes ou cancérogènes ou toxiques pour la reproduction... Il 
est donc important de lire toute l'étiquette, y compris les phrases de risques, 
avant d'utiliser un produit. 
Il existe trois types de symboles de danger : 
1. Danger pour la santé 
2. Danger pour la sécurité 
3. Danger pour l’environnement 
Fiche sécurité : les principaux types de dangers et les symboles 
Identifier la nocivité des produits industriels permet de les utiliser dans de bonnes conditions mais 
également d'identifier comment les stocker et les conserver.
Agir en tant que consommateur 
Eviter les composants suivant : 
- Les alkylphénols et dérivés : AP, APE, APEO, nonylphénol 
- Les azurants optiques 
- Le chlore et les agents chlorés 
- L’eau de javel 
- Les dérivés éthoxylés 
- L’EDTA = acide éthylène diamine tétra acétique 
- Le PEG = polyéthylène glycol 
- Les parfums de synthèse 
- Les parabens 
- Les phosphates et dérivés 
- Les solvants 
- La soude caustique 
- Les tensioactifs d’origine pétrochimique 
… 
En résumé, il est 
préférable de choisir des 
produits d’entretien moins 
toxiques et 
biodégradables : 
- des tensioactifs 
d’origine végétale 
- des produits 
sans arganochlorés 
sans phosphates 
Sans parabens ni 
conservateur toxique 
Sans azurants optiques 
sans formaldéhyde 
sans agents de surface 
pétrochimiques : 
(ABS, LES, LAS, APEO)...
Agir en tant que consommateur 
Le changement de produit n’est pas suffisant! 
Il faut aussi CHANGER D’ATTITUDE : 
- Bien lire et respecter les conseils d’utilisation 
des produits (Dosage, Usage, Mélanges…) 
- Bien se protéger (gants, masque…) 
- Ne plus associer bonne 
odeur à la propreté 
- Ne plus associer la mousse à à 
l’efficacité du nettoyage
Agir en tant que consommateur 
Dans les collectivités 
Dans le cas d’un marché public, il est possible de glisser des 
clauses spécifiques aux produits d’entretien 
 Les produits ne doivent pas avoir certains pictogrammes 
de danger 
 Les produits en grands formats et concentrés seront 
privilégiés 
 Les compositions douces voire écolabellisées seront 
privilégiées 
 Les produits ont un taux de biodégradabilité finale en 28 
jours proche de 100% 
 Les produits d’entretien ne doivent pas être suremballés 
…
Et pour aller plus loin, il y a aussi le 
choix de l’emballage!
Un emballage innovant 
2011: 1ères bouteilles en plastique biosourcé 
Issu de la Canne à Sucre 
100% Renouvelable 
100% Réutilisable 
100% Recyclable 
Impact carbone réduit de 2/3
Un emballage innovant 
Processus de fabrication
Un emballage innovant 
Le cycle de l’emballage durable aujourd’hui vers 
demain 
Aujourd’hui Demain 
Extraction 
des matières 
premières 
Création du 
matériel en 
gros (PE) 
Transfor-mation 
en 
emballage 
Utilisation 
Remplissage
« Le 7ème continent de déchets » 
n’est pas une vue de l’esprit
« Homme libre, toujours tu chériras la mer » Cette citation de Charles Baudelaire est plus 
d’actualité que jamais, car le 21ème siècle sera particulièrement dépendant des mers et des océans. 
Prélever, Identifier, Analyser, Agir, l’objectif de l’Expédition MED est de lutter contre la pollution par les déchets 
www.expeditionmed.eu 
plastiques en mer tout en contribuant à trouver des solutions 
pour la conservation, la valorisation et la relation durable de la mer avec l’homme.
Faire autrement ? Comment ? 
Des millions de tonnes de plastique dérivent dans les océans 
Le Réutiliser est possible nous l’avons démontré
Vous avez dit biotope ? 
Quel avenir pour notre 
planète ?
Vous avez dit biotopes ? 
L’ humanité vit un 
tournant….
Vous avez dit biotopes ? 
Chaque action compte!! 
Devenons acteurs de 
notre destin!!
Questions ?
MERCI…… 
… Et prochaine visite à Boulogne-sur-Mer ???

Contenu connexe

Tendances

Diapositives le recyclage
Diapositives le recyclageDiapositives le recyclage
Diapositives le recyclage
nanocha
 
La communication non verbale
La communication non verbaleLa communication non verbale
La communication non verbale
Fatima-Zohra HAMIDI
 
Management : 5 Sécurités indispensables
Management : 5 Sécurités indispensablesManagement : 5 Sécurités indispensables
Management : 5 Sécurités indispensables
HR SCOPE
 
Etude.umpact.fst.settat (1)
Etude.umpact.fst.settat (1)Etude.umpact.fst.settat (1)
Etude.umpact.fst.settat (1)
Margaa Khalid
 
انماط السكن
انماط السكنانماط السكن
انماط السكن
Sami Sahli
 
L’oxydation
L’oxydationL’oxydation
L’oxydation
Missipssa BENATMANE
 
SWOT Analysis - Analyse FFOM
SWOT Analysis - Analyse FFOMSWOT Analysis - Analyse FFOM
SWOT Analysis - Analyse FFOM
Abdelmoumene Arafi
 
Filtration
FiltrationFiltration
Filtration
ouffa
 
Généralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secoursGénéralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secours
Mbonda Aime
 
Gp confiture (1)
Gp confiture (1)Gp confiture (1)
Gp confiture (1)
massi59200
 
Rapport de projet de fin d etude
Rapport de projet de fin d etude Rapport de projet de fin d etude
Rapport de projet de fin d etude
Aya IDRISSI
 
Traitement des eaux usées
Traitement des eaux uséesTraitement des eaux usées
Traitement des eaux usées
Mohamed Yassine Benfdil
 
écosystème marin
écosystème marinécosystème marin
écosystème marin
FSTT
 
Conférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risques
Conférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risquesConférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risques
Conférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risques
Eric CASPERS
 
iso 14001
 iso 14001 iso 14001
Pollution de l'eau
Pollution de l'eauPollution de l'eau
Pollution de l'eau
Benslimanemahmoud
 
Bilan carbone
Bilan carboneBilan carbone
Bilan carbone
Needeo
 
Session 7
Session 7Session 7
Session 7
UNDP Climate
 
Le management transversal idrac marcel nizon .ppt
Le management transversal idrac marcel nizon .pptLe management transversal idrac marcel nizon .ppt
Le management transversal idrac marcel nizon .ppt
MARCEL NIZON, Marcel
 

Tendances (20)

Diapositives le recyclage
Diapositives le recyclageDiapositives le recyclage
Diapositives le recyclage
 
La communication non verbale
La communication non verbaleLa communication non verbale
La communication non verbale
 
Management : 5 Sécurités indispensables
Management : 5 Sécurités indispensablesManagement : 5 Sécurités indispensables
Management : 5 Sécurités indispensables
 
Etude.umpact.fst.settat (1)
Etude.umpact.fst.settat (1)Etude.umpact.fst.settat (1)
Etude.umpact.fst.settat (1)
 
انماط السكن
انماط السكنانماط السكن
انماط السكن
 
L’oxydation
L’oxydationL’oxydation
L’oxydation
 
SWOT Analysis - Analyse FFOM
SWOT Analysis - Analyse FFOMSWOT Analysis - Analyse FFOM
SWOT Analysis - Analyse FFOM
 
Filtration
FiltrationFiltration
Filtration
 
Généralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secoursGénéralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secours
 
Gp confiture (1)
Gp confiture (1)Gp confiture (1)
Gp confiture (1)
 
Rapport de projet de fin d etude
Rapport de projet de fin d etude Rapport de projet de fin d etude
Rapport de projet de fin d etude
 
Les dechets domestiques
Les dechets domestiquesLes dechets domestiques
Les dechets domestiques
 
Traitement des eaux usées
Traitement des eaux uséesTraitement des eaux usées
Traitement des eaux usées
 
écosystème marin
écosystème marinécosystème marin
écosystème marin
 
Conférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risques
Conférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risquesConférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risques
Conférence IFACI DFCG Deloitte - état de l'Art de la gestion des risques
 
iso 14001
 iso 14001 iso 14001
iso 14001
 
Pollution de l'eau
Pollution de l'eauPollution de l'eau
Pollution de l'eau
 
Bilan carbone
Bilan carboneBilan carbone
Bilan carbone
 
Session 7
Session 7Session 7
Session 7
 
Le management transversal idrac marcel nizon .ppt
Le management transversal idrac marcel nizon .pptLe management transversal idrac marcel nizon .ppt
Le management transversal idrac marcel nizon .ppt
 

En vedette

Réflexion sur la valorisation des données issues des
Réflexion sur la valorisation des données issues desRéflexion sur la valorisation des données issues des
Réflexion sur la valorisation des données issues des
Hapaplap
 
Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!
Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!
Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!
Kareen 'Fearless' Aristide
 
Eau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 ok
Eau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 okEau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 ok
Eau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 ok
Saraha import-export
 
Data Science & Big Data, réalités et perspectives.
Data Science & Big Data, réalités et perspectives.Data Science & Big Data, réalités et perspectives.
Data Science & Big Data, réalités et perspectives.
Aleph Technologies
 
Chauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergie
Chauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergieChauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergie
Chauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergie
Nicolas JOUVE
 
L'hydraulique au pluriel
L'hydraulique au plurielL'hydraulique au pluriel
L'hydraulique au pluriel
fnetuntm
 
Tours d’eau chimie et protection du public contre la légionellose
Tours d’eau   chimie et protection du public contre la légionelloseTours d’eau   chimie et protection du public contre la légionellose
Tours d’eau chimie et protection du public contre la légionellose
Phil Boileau
 
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésTour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Hichem Achour
 
Calcul pompes de_surface
Calcul pompes de_surfaceCalcul pompes de_surface
Calcul pompes de_surface
khaledH
 
Hydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface LibreHydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface Libre
Roland Yonaba
 
Partie 1 - Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004
Partie 1  -  Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004Partie 1  -  Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004
Partie 1 - Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004
Ahmed EL ATARI
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
Hiba Architecte
 

En vedette (12)

Réflexion sur la valorisation des données issues des
Réflexion sur la valorisation des données issues desRéflexion sur la valorisation des données issues des
Réflexion sur la valorisation des données issues des
 
Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!
Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!
Présentation: L'Alcalanité...la clé d'une bonne santé!
 
Eau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 ok
Eau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 okEau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 ok
Eau de-pluie-habitat-2011 sa 1.0 ok
 
Data Science & Big Data, réalités et perspectives.
Data Science & Big Data, réalités et perspectives.Data Science & Big Data, réalités et perspectives.
Data Science & Big Data, réalités et perspectives.
 
Chauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergie
Chauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergieChauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergie
Chauffage et évaporation: calcul de quantité d'énergie
 
L'hydraulique au pluriel
L'hydraulique au plurielL'hydraulique au pluriel
L'hydraulique au pluriel
 
Tours d’eau chimie et protection du public contre la légionellose
Tours d’eau   chimie et protection du public contre la légionelloseTours d’eau   chimie et protection du public contre la légionellose
Tours d’eau chimie et protection du public contre la légionellose
 
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésTour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
 
Calcul pompes de_surface
Calcul pompes de_surfaceCalcul pompes de_surface
Calcul pompes de_surface
 
Hydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface LibreHydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface Libre
 
Partie 1 - Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004
Partie 1  -  Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004Partie 1  -  Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004
Partie 1 - Assainissement sur AutoCad 2007 et 2004
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
 

Similaire à Diaporama : Conférence sur la composition des produits d'entretien

Dossier de présentation biojest pro
Dossier de présentation biojest proDossier de présentation biojest pro
Dossier de présentation biojest pro
kf2b-environnement
 
Les produits et les labels écologiques
Les produits et les labels écologiquesLes produits et les labels écologiques
Les produits et les labels écologiques
mariem boussaffa
 
Les éco consommateurs et recyclage
Les éco consommateurs et recyclageLes éco consommateurs et recyclage
Les éco consommateurs et recyclage
Najoua Setti
 
Trop de déchets
Trop de déchetsTrop de déchets
Trop de déchets
col-bourbon
 
Eco guide-peintre
Eco guide-peintreEco guide-peintre
Eco guide-peintre
rabahrabah
 
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & EnvironnementWebinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Science & Environnement
 
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Alain Birbes
 
Eco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des ServicesEco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des Services
Tina Ngn
 
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Alain Birbes
 
Eco efficience
Eco efficienceEco efficience
Eco efficience
Chrislille
 
La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....
La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....
La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....
LIEGE CREATIVE
 
Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013
Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013
Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013
Tinkuy
 
Ecoscan guide fr
Ecoscan guide frEcoscan guide fr
Ecoscan guide fr
Groupe One
 
Le développement durable
Le développement durableLe développement durable
Le développement durable
vguili
 
Cci formation environnement tourisme
Cci formation environnement tourismeCci formation environnement tourisme
Cci formation environnement tourisme
hotel le regent & spa
 
Eco conception et entreprise
Eco conception et entrepriseEco conception et entreprise
Eco conception et entreprise
Florent Blondin
 
RSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoB
RSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoBRSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoB
RSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoB
Céleste Nourissat
 
Espring AMWAY
Espring AMWAYEspring AMWAY
Espring AMWAY
lalakis2001
 
Umih guide pour lutter contre le gaspillage
Umih guide pour lutter contre le  gaspillageUmih guide pour lutter contre le  gaspillage
Umih guide pour lutter contre le gaspillage
Enrique Moreira
 

Similaire à Diaporama : Conférence sur la composition des produits d'entretien (20)

Dossier de présentation biojest pro
Dossier de présentation biojest proDossier de présentation biojest pro
Dossier de présentation biojest pro
 
Les produits et les labels écologiques
Les produits et les labels écologiquesLes produits et les labels écologiques
Les produits et les labels écologiques
 
Les éco consommateurs et recyclage
Les éco consommateurs et recyclageLes éco consommateurs et recyclage
Les éco consommateurs et recyclage
 
Trop de déchets
Trop de déchetsTrop de déchets
Trop de déchets
 
Eco guide-peintre
Eco guide-peintreEco guide-peintre
Eco guide-peintre
 
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & EnvironnementWebinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
 
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
 
Eco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des ServicesEco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des Services
 
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
 
Nanocar +
Nanocar +Nanocar +
Nanocar +
 
Eco efficience
Eco efficienceEco efficience
Eco efficience
 
La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....
La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....
La réduction de l’empreinte hydrique des entreprises | LIEGE CREATIVE, 08.03....
 
Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013
Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013
Les Ecolabels - Fête des Communautés du Développement Durable 2013
 
Ecoscan guide fr
Ecoscan guide frEcoscan guide fr
Ecoscan guide fr
 
Le développement durable
Le développement durableLe développement durable
Le développement durable
 
Cci formation environnement tourisme
Cci formation environnement tourismeCci formation environnement tourisme
Cci formation environnement tourisme
 
Eco conception et entreprise
Eco conception et entrepriseEco conception et entreprise
Eco conception et entreprise
 
RSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoB
RSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoBRSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoB
RSE et reconditionné: les enjeux du réemploi en BtoB
 
Espring AMWAY
Espring AMWAYEspring AMWAY
Espring AMWAY
 
Umih guide pour lutter contre le gaspillage
Umih guide pour lutter contre le  gaspillageUmih guide pour lutter contre le  gaspillage
Umih guide pour lutter contre le gaspillage
 

Diaporama : Conférence sur la composition des produits d'entretien

  • 1. DE QUOI SONT COMPOSÉS NOS PRODUITS D’ENTRETIEN ? Les effets des tensioactifs sur notre environnement et notre santé CONFÉRENCE ENVIRONNEMENT SANTÉ animée par J-L. DESMEDT Chargé de communication - Ecover Landacres 11 septembre 2014
  • 2. PROGRAMME BORÉAL Baisse des Ordures Résiduelles par l’Action Locale Programme Local de Prévention des Déchets du Hainaut, Ostrevent, Cambrésis 2011-2015
  • 4. Le territoire • 7 intercommunalités • 218 communes • 580 000 habitants
  • 6. DE QUOI SONT COMPOSÉS NOS PRODUITS D’ENTRETIEN ?
  • 7. Sommaire • Un détergent c’est quoi? • Quels sont les impacts des détergents ? • Comment agir ? - en tant que producteur !!! - en tant que consommateur !!! • Questions
  • 8. Sommaire • Un détergent, c’est quoi? • Quels sont les impacts des détergents ? • Comment agir ? • Questions
  • 9. Un détergent, c’est quoi? Pouvez-vous me dire ce que représente selon vous ce dessin?
  • 10. Un détergent, c’est quoi? Comment s’effectue la biodégradabilité ? Biodégradabilité primaire? Ultime?
  • 11. Un détergent, c’est quoi? Comment s’effectue la biodégradabilité ? Biodégradabilité primaire? Ultime?
  • 12. Un détergent, c’est quoi? Comment s’effectue le mécanisme de détachage?
  • 13. Un détergent, c’est quoi? Qu’est-ce que la tension de surface?
  • 14. Un détergent, c’est quoi?  La tension de surface c’est l’augmentation de l'énergie à la surface d'un fluide qui en augmente localement la cohésion Un détergent composé de tensio-actifs cassera cette propriété et brisera l’équilibre des choses
  • 16. Un détergent, c’est quoi? Rappel Les produits de détergence (entretien, lessive, vaisselle) contiennent des tensio-actifs dont la propriété est de détacher les salissures et d’apporter de la mouillabilité à l’eau, Dans les produits d’entretien conventionnels, ils sont pétrochimiques et associés à de nombreux autres composants chimiques impactants : acides, enzymes, azurants optiques, conservateurs, solvants,…
  • 17. Un détergent, c’est quoi? Comment optimiser l’utilisation d’un détergent?
  • 18. Un détergent, c’est quoi? Le Cercle de Sinner
  • 19. Un détergent, c’est quoi? Hiérarchie des facteurs de nettoyage 1. Action mécanique 2. Durée de contact 3. Température • Eau trop chaude = coagulation des résidus • Eau trop froide = réduction de l’efficacité 4. Action chimique: quantité, concentration et nature
  • 20. Sommaire • Un détergent c’est quoi? • Quels sont les impacts des détergents ? • Comment agir ? • Questions
  • 21. Les impacts des détergents Quels impacts ont les détergents sur le milieu aquatique?
  • 22. Les impacts des détergents Mur de mousse dans les écluses
  • 23. Les impacts des détergents Eutrophisation des lacs et canaux
  • 24. Les impacts des détergents Destruction des poissons et écosystèmes
  • 25. Les impacts des détergents La menace des détergents sur l’environnement est encore aggravée par leur résistance à la biodégradation et par l’inefficacité de la plupart des stations d’épurations actuelles dans ce domaine !
  • 26. L’eau: une ressource à préserver car elle est la source de la vie En assurons nous sa durabilité ? Notre avenir et celui des générations futures dépendent en grande partie des efforts que chacun de nous fera dès maintenant pour préserver les océans. Aujourd’hui il n’est plus possible de trouver de l’eau de mer exempte de traces de tensio-actifs C’est l’un des problèmes écologiques les plus préoccupant de notre époque (source : le livre noir de l’environnement par Henry Augier)
  • 27. Les impacts des détergents Les produits d’entretien, même ceux qui sont plus écologiques, peuvent poser problème lors de la manipulation Un exemple : la farine de bois, qui peut remplacer des abrasifs synthétiques dans la composition de détergents pour enlever des salissures tenaces, est connue par son effet irritant. Il existe de nombreuses études sur les impacts de notre exposition (ponctuelle ou chronique) aux détergents et à leurs composants : - En contact direct avec la peau  allergies, dermatite… - Ils contribuent à la pollution de l’air intérieur  Composés organiques volatiles (COV) pouvant être irritants, allergisants ou même cancérigènes!
  • 28. Sommaire • Un détergent c’est quoi? • Quels sont les impacts des détergents ? • Comment agir ? • Questions
  • 29. Agir en tant que producteur Contrôler l’ensemble des étapes du cycle de vie d’un produit
  • 30. Agir en tant que producteur Le Modèle Diamant Un modèle durable pour la conception de produits d’entretien écologiques
  • 31. Agir en tant que producteur Les 13 axes du Modèle Diamant 1. Les ressources renouvelables 2. La chimie verte 3. La proximité des ressources 4. L’efficacité primaire 5. L’efficacité secondaire 6. La sécurité du consommateur 7. La vie aquatique (EC50) 8. L’impact aquatique limité (VDC) 9. Les ingrédients biodégradables en aérobiose 10.Les ingrédients biodégradables en anaérobiose 11. L’absence de phosphore 12.Les COV (composés organiques volatiles) 13. L’optimalisation de l’emballage primaire
  • 32. Agir en tant que producteur Choisir un « Eco surfactant » ? En quoi est-ce différent ?
  • 33. L’éco surfactant Vidéo Eco-surfactants
  • 34. Agir en tant que producteur Un Eco-surfactant c’est donc: Un tensio-actif 100% naturel Un nettoyant aussi efficace qu’un produit conventionnel Composants renouvelables et fabriqués à partir d’un processus biochimique Biodégradable à 100% sans toxicité
  • 35. Agir en tant que consommateur Sachons décoder les étiquettes
  • 36. Agir en tant que consommateur Les certifications écologiques mais quelles différences ?
  • 37. Agir en tant que consommateur les produits labellisés exercent un impact réduit sur l’environnement sur l’ensemble du cycle de vie sans être obligatoirement à base d’ingrédients naturels et renouvelables les produits labellisés sont garantis avec des ingrédients d’origine naturelle et renouvelable, le calcul de biodégradabilité tient compte de l’ensemble des composants le label nature et progrès est très exigeant, il garantit l’origine végétale et renouvelable des ingrédients qui doivent aussi être issus de l’agriculture biologique
  • 38. Agir en tant que consommateur Savoir choisir : les labels L’Ecolabel Européen Il garantit des impacts environnementaux réduits sur l’ensemble du cycle de vie du produit et un niveau de performance comparable à celui d’un produit classique équivalent. Ce label officiel, aux contrôles indépendants, exclut certaines substances dangereuses (EDTA, NTA…) et apporte l’assurance d’un détergent dont les composants ont une biodégradabilité supérieure à celle d’un équivalent de la gamme classique pour une efficacité au lavage identique. Le produit certifié utilise également moins d’emballages. Limites : les produits ne sont pas obligés d’être composés d’ingrédients naturels renouvelables. Et l’écolabel européen autorisait encore en 2009 les azurants optiques pour les lessives ainsi que les phosphates pour les produits lave-vaisselle. Certaines marques prennent ainsi le soin d’aller au-delà de ce référentiel.
  • 39. Les faiblesses de l’ecolabel Etudions plus précisément l’axe 8: le Volume Critique de Dilution
  • 40. Les faiblesses de l’écolabel Axe 8: L’impact limité sur la vie aquatique (VCD) Volume Critique de Dilution = La quantité d’eau nécessaire pour neutraliser un produit après usage et rejet dans le milieu aquatique Ecolabel européen Méthode de calcul théorique Basé sur les informations concernant les ingrédients (biodégradabilité et écotoxicité) que l’on trouve sur la liste des DID
  • 41. Les faiblesses de l’écolabel Produits détergent : limite de CDV selon l'ECOLABEL les nettoyants universels qui sont dilués dans l’eau avant emploi 18 000 litres/dose recommandée pour 1 litre d’eau de lavage les nettoyants universels qui sont utilisés sans dilution 52 000 litres par 100 g de produit les nettoyants pour vitres 4 800 litres par 100 g de produit les nettoyants pour sanitaires 80 000 litres par 100 g de produit. liquide vaisselle 3 800 litres d’eau par dose recommandée (1g) pour un litre d’eau de vaisselle Détergents textiles classiques, détergents textiles couleurs (sous toutes formes) 35 000 l/kg de linge Détergents textiles spécifiques (sous toutes formes) 20 000 l/kg de linge Détachants (avant lavage uniquement) 3 500 l/kg de linge Détergents pour lave-vaisselle à fonction unique 25 000 l/cycle de lavage Détergents pour lave-vaisselle multifonctions 30 000 l/cycle de lavage Produit de rinçage 10 000 l/cycle de lavage
  • 42. Les faiblesses de l’écolabel Exercice pratique!! Faisons un petit calcul…
  • 43. Les faiblesses de l’écolabel Liquide vaisselle citron ELAB density 1,033g/ml Nom % DID no % MA poids MP H2O re FD FT CDV eau 65,26- 100 65,26 LES 70% 18,64 8 73 13,61 5,03 APG 12 11,19 49 70 7,84 3,36 Protéïne de blé en poudre 0,04 201 100 0,04 Citrate 1,70 115 100 1,70 Acide Lactique 3,00 161 88 2,64 0,36 Extrait d' Aloe vera 0,03- 100 0,03 Parfum citron 0,14 142 100 0,14 chlorure de sodium 0,10 134 100 0,10 H2O tot> 74,01 8,75 TOTAL en % 1,00 actifs pour 100 25,99 VCD en litre d'eau = poids de l'ingrédient en unité fonctionnelle/FT*FD*1000 en ml/5l en g/5l en g /l CDV en litre dose détergent recommandée pour 5 l d'eau 4 4,13 0,83 P*FD*1000 poids de l'ingrédient en g par unité fonctionnelle 8 8,26 1,65 FT FD est le facteur de dégradation 12 12,40 2,48 FT le facteur de toxicité en mg/litre 16 16,53 3,31
  • 44. Les faiblesses de l’écolabel vsl citron; 894 vsl cit EC, 424 vsl zero, 523 vsl camo, 715 vsl camo EC, 423 ecolabel, 3800 4000 3500 3000 2500 2000 1500 1000 500 0 Comparatifs VCD en litres par dose recommandée pour 1 litre d'eau de vaisselle
  • 45. Les faiblesses de l’écolabel Etudions maintenant les axes 9 et 10 sur la biodégradabilité…
  • 46. Les faiblesses de l’écolabel Quel est le taux minimal de biodégradabilité finale des tensioactifs imposé par l’Union Européenne ? 60 % en 28 jours sur les seuls tensio actifs Règlement (CE) n°648/2004 du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004 relatif aux détergents
  • 47. Les faiblesses de l’écolabel Exercice pratique!! Faisons un petit calcul…
  • 48. et vous quel est votre impact ???? allez vous participer à la noyade des insectes vivant à la surface de l'eau ????? liquide vaisselle quel est votre consommation moyenne en gr par jour de détergents ? en grammes % d'eau dans la formule 70% reste en gramme d'ingredients que la nature doit gérer - en grammes on calcul la masse de tensios actifs (15 %) - biodégradabilité d'un détergent écologique 100% biodégradabilité d'un dét. législation = > 60 % en 28 j ecolab 80% 80% 0,2g/1g/1l =ecolabel on calcule la différence en % de non dégradabilite 20% on calcule notre impact en ingrédients qui deviendront des boues de mat active 100% 0 en gr/jour on multiplie par 365 pour avoir notre impact annuel ou autre duree on obtient pour la durée calculée 0 en gr/an là c'est votre pollution on divise par 1000 pour avoir en Kg 0 en kg pour 1 an vous avez perturbé le milieu naturel des insectes en modifiant la tension de surface de l'eau puis on regarde pour la France x 65 000 000 ou autre population 0 en kg/an/France puis on divise par 1000 pour avoir des tonnes 0 en T /an/France chaque année En Europe, , plus de 1 000 000 de tonnes de produits d’entretien sont utilisés chaque année dans les collectivités, l’hôtellerie, la restauration et les hôpitaux, dont 16 % en France, en grande partie des produits conventionnels non écologiques Faites le calcul d’impact !!!!!!!
  • 49. Agir en tant que consommateur Savoir choisir : les autres labels Ecocert Crée en 2006 par l’organisme de certification du même nom, le label Ecocert des détergents écologiques garantit des produits détergents à base d’ingrédients naturels. Il autorise seulement les composants de synthèse indispensables à la formulation de produit ; les parfums de synthèse sont ainsi interdits. Les substances toxiques telles que les phosphates, chlore, azurants optiques ou silicones sont également interdites, de même que l’utilisation d’OGM. Limites : ce label ne garantit pas une efficacité des détergents écolo équivalent à un produit classique, notamment au niveau de la concentration des formules. Aucun test d’hypoallergenicité n’est non plus exigé
  • 50. Agir en tant que consommateur Savoir choisir : les autres labels Nature & Progrès Crée en 2001 pour les produits d’entretien, ce label non officiel certifie que les matières premières utilisées pour la formulation sont végétales et issues de l’agriculture bio, avec une liste très précise des ingrédients utilisés. Il exclut certaines substances dangereuses pour l’environnement telles que les azurants optiques, NTA, chlore, phosphates, silicones… ainsi que les OGM. Les emballages des produits ne doivent pas être en PVC. Limites : ce référentiel exigeant ne peut être délivré à une multinationale ni à ses filiales, donc les produits porteurs de ce label sont très rares en grande distribution.
  • 51. Agir en tant que consommateur Utiliser un produit d’entretien écologique et totalement biodégradable, n’est plus un geste que l’on fait par choix, c’est une nécessité absolue pour la planète, c'est lui donner la possibilité de vivre proprement !!! Tout en protégeant notre santé
  • 52. Agir en tant que consommateur Eviter les produits ayant des pictogrammes et sachez les identifier
  • 53. Agir en tant que consommateur Tous les dangers ne sont pas signalés par ces symboles. La loi oblige les fabricants à signaler le danger le plus important uniquement. Le fait qu’il n’y ait pas de symbole de danger sur l’emballage ne veut pas dire que le produit n'est pas dangereux. Il n'existe pas de pictogramme pour tous les dangers. Par exemple, il n'y a pas de pictogramme pour signaler les substances allergisantes ou cancérogènes ou toxiques pour la reproduction... Il est donc important de lire toute l'étiquette, y compris les phrases de risques, avant d'utiliser un produit. Il existe trois types de symboles de danger : 1. Danger pour la santé 2. Danger pour la sécurité 3. Danger pour l’environnement Fiche sécurité : les principaux types de dangers et les symboles Identifier la nocivité des produits industriels permet de les utiliser dans de bonnes conditions mais également d'identifier comment les stocker et les conserver.
  • 54. Agir en tant que consommateur Eviter les composants suivant : - Les alkylphénols et dérivés : AP, APE, APEO, nonylphénol - Les azurants optiques - Le chlore et les agents chlorés - L’eau de javel - Les dérivés éthoxylés - L’EDTA = acide éthylène diamine tétra acétique - Le PEG = polyéthylène glycol - Les parfums de synthèse - Les parabens - Les phosphates et dérivés - Les solvants - La soude caustique - Les tensioactifs d’origine pétrochimique … En résumé, il est préférable de choisir des produits d’entretien moins toxiques et biodégradables : - des tensioactifs d’origine végétale - des produits sans arganochlorés sans phosphates Sans parabens ni conservateur toxique Sans azurants optiques sans formaldéhyde sans agents de surface pétrochimiques : (ABS, LES, LAS, APEO)...
  • 55. Agir en tant que consommateur Le changement de produit n’est pas suffisant! Il faut aussi CHANGER D’ATTITUDE : - Bien lire et respecter les conseils d’utilisation des produits (Dosage, Usage, Mélanges…) - Bien se protéger (gants, masque…) - Ne plus associer bonne odeur à la propreté - Ne plus associer la mousse à à l’efficacité du nettoyage
  • 56. Agir en tant que consommateur Dans les collectivités Dans le cas d’un marché public, il est possible de glisser des clauses spécifiques aux produits d’entretien  Les produits ne doivent pas avoir certains pictogrammes de danger  Les produits en grands formats et concentrés seront privilégiés  Les compositions douces voire écolabellisées seront privilégiées  Les produits ont un taux de biodégradabilité finale en 28 jours proche de 100%  Les produits d’entretien ne doivent pas être suremballés …
  • 57. Et pour aller plus loin, il y a aussi le choix de l’emballage!
  • 58. Un emballage innovant 2011: 1ères bouteilles en plastique biosourcé Issu de la Canne à Sucre 100% Renouvelable 100% Réutilisable 100% Recyclable Impact carbone réduit de 2/3
  • 59. Un emballage innovant Processus de fabrication
  • 60. Un emballage innovant Le cycle de l’emballage durable aujourd’hui vers demain Aujourd’hui Demain Extraction des matières premières Création du matériel en gros (PE) Transfor-mation en emballage Utilisation Remplissage
  • 61. « Le 7ème continent de déchets » n’est pas une vue de l’esprit
  • 62. « Homme libre, toujours tu chériras la mer » Cette citation de Charles Baudelaire est plus d’actualité que jamais, car le 21ème siècle sera particulièrement dépendant des mers et des océans. Prélever, Identifier, Analyser, Agir, l’objectif de l’Expédition MED est de lutter contre la pollution par les déchets www.expeditionmed.eu plastiques en mer tout en contribuant à trouver des solutions pour la conservation, la valorisation et la relation durable de la mer avec l’homme.
  • 63. Faire autrement ? Comment ? Des millions de tonnes de plastique dérivent dans les océans Le Réutiliser est possible nous l’avons démontré
  • 64. Vous avez dit biotope ? Quel avenir pour notre planète ?
  • 65. Vous avez dit biotopes ? L’ humanité vit un tournant….
  • 66. Vous avez dit biotopes ? Chaque action compte!! Devenons acteurs de notre destin!!
  • 68. MERCI…… … Et prochaine visite à Boulogne-sur-Mer ???

Notes de l'éditeur

  1. En contact direct et ponctuel Générent des cov (formaldéhydes) Importance de la qualité d’air intérieur 80% de notre temps dans les locaux. - Le public les jeunes enfants et les femmes enceintes sont à privilégier
  2. Programme boréal
  3. Programme boréal
  4. Les alkylphénols : cancérigène et toxique pour la reproduction Azurant optiques sur les lessives (illumine le textile) EDTA : un des plus dangereux pas bio dégradables : savon main, détergeant, station d’épuration ne savent pas les traiter…. Réglementation à faire évoluer…. PEG : quasi partout. Agit sur le système nerveux et facilite d’autres molécules dans l’organisme comme les Pendoc…. Solvant = COV très volatil Le site ecoconso…. Produits d’entretien et liste noire des produits de consommation….
  5. Appuyer sur l’idée bonne odeur