SlideShare une entreprise Scribd logo
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Version Date Commentaires
1.0 Mars 1994 Création
1.1 Aout 2011 Dernière mise à jour
Fouilles du palais de Phaistos
Le disque de Phaistos a officiellement été découvert le 3 Juillet 1908 à Phaistos en Crète par un
archéologue italien : Luigi Pernier. Au nord-est de la colline où s’étend le palais de Phaistos, se trouve un
groupe de quatre constructions que L. Pernier a désigné par les numéros 101 (XL), 102 (XLI), 103 (XLII) et
104 (XLIII). C’est dans la maison 101 qu’a été découvert le disque. Le bâtiment 101 comprend deux pièces
principales. La pièce nord se présente comme une rangée de sept petites fosses rectangulaires 1-7,
mesurant, la plus petite (n°7), 0.78*1.30 m, la plus grande (n°1), 1*1.50 m de côté et au moins 0.50 m de
haut (leur hauteur exact ne peut être établie par suite des destructions). Ces fosses ne possédaient pas
d’ouverture latérale ni inférieur, et étaient donc uniquement accessibles par le haut. Leurs parois
intérieures étaient faîtes de briques d’argile séchée (non cuite), recouvertes d’une fine couche de stuc. La
pièce sud est le compartiment (8) où a été trouvé le disque. Il s’agit d’une étroite pièce rectangulaire, de
3.40*1.15 m, dépourvu de porte et uniquement accessible d’en haut. Ces deux pièces étaient les
soubassements de l’édifice.
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Le Palais de
Phaistos plan
d’ensemble
Plan des
maisons 101-
104
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Plan de la
maison 101
avant les
fouilles de
1908
Plan de la
maison 101
après les
fouilles de
1908
Emplacement
du disque
représenté par
*
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Fouilles de la
maison 101
Compartiment
s 6 , 7 et 8 de la
maisons 101
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Vases
découverts, la
croix montre le
compartiment
8
Tablette en
linéaire A
découvert dans
le
compartiment
8
Emplacement
représenté par
un + sur les
plans ci-dessus
Voici le texte intégral du récit, par Pernier, de sa découverte :
" Un trouvamento di eccezionale importanza è stato fatto la sera del 3 luglio 1908. Nel piccolo vano
rettangolare che si stende dal mura merionale delle fossette 6,7 fino alla roccia di astraci, presso l’angolo
nord-ovest e a circa m. 0.55 sopra il fondo roccioso di esso, in mezzo a terra scura commista a cenere,
carboni e fragmmenti ceramici, si è rinvenuto un disco di terracotta avente ambedue le facce operte
disegni pittographici. Pochi centrimetri più a sud-est, nel vano stesso, quasi alla medesima profondità
giaceva un frammento di fittile recante segni della scrittura minoica lineare. Il disco poggiava al suolo di
costa, non verticalmente ma alquanto inclinato verso nord, mostrando al disopra la faccia che reca nel
centro una rosetta. Lo strato di terra su cui trovavasi il disco, sebbene coprisse inuguaglianze del fondo
roccioso del vano e pietre sporgentil dalla sua parete ovest, tuttavia non sembrava corrispondere ad un
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
vero e proprio, perchè la terra non era neppure battuta e conteneva, tanto al livello del disco quanto
sotto, avanzi ceramici dello stesso genere e della stessa epoca. In ogni modo, data la posizione in cui
trovavasi, apparisce chiaro che il disco non restava in situ, ma piuttosto là dove era caduto da
un’impalcatura superoire, probabilmente insieme alla tavoletti. "
Malgré la qualité et l’abondance des détails des rapports de fouille de Pernier, ils ne donnent pas la
stratigraphie des objets découverts en 101, comme on le ferait de nos jours, et il leur arrive d’être
imprécis ou incomplets.
La maison 101 a été fouillée en quatre étapes :
1900-1901 : Fouilles dégageant d’abord des murs et des objets d’époque hellénistique (un des
emplacements est indiqué par S sur la figure 3 ). Puis, mise à jour de la partie centrale de la pièce 8. Des
objets ont été trouvés dans la pièce 8 mais n’ont pas été décrits.
1903 : Mise à jour des fosses 1-5 qui ne contenait pas d’objets.
1908 : Dégagement des fosses 6-7, ainsi que de la partie nord de la pièce 8 s’accompagnant de la
découverte de plusieurs objets. Les descriptions, dessins et photographies sont alors nombreuses.
1909 : Déménagement de la partie sud de 8, située sous le mur hellénistique E des figures. Les fosses 1 à 7
étaient vides.
Ont été retrouvés dans le local 8 :
- des fragments de récipients (en pierre et surtout en terre cuite) deux documents épigraphiques
(le disque de phaistos et la tablette PH 1 en linéaire A)
- un éclat d’obsidienne
- plusieurs os de bovins, dont certains brûlés et une dent de ruminant
- Cendres et braises
La liste complète des objets trouvés en 101 et en dehors est donnée dans le livre de Yves Duhoux.
Le Disque de Phaistos est actuellement exposé au musée d’Héraklion.
Les doutes sur les circonstances de sa découverte
Plusieurs chercheurs ont remis en cause la véracité du rapport de fouilles de Pernier. Louis Godart a dit
publiquement, en différents congrès internationaux en 1976, que Luigi Pernier n’avait pas assisté à la
découverte ou exhumation de l’objet en question "nella sera del 8 Luglio 1908", comme il l’a prétendu
dans son rapport d’Ausonia en 1908, pour la simple raison qu’un ouvrier (crétois) du chantier de Phaistos
ne lui avait présenté un panier rempli de tessons divers et d’un disque de terre cuite, intact, que le
lendemain vers midi, heure à laquelle Pernier arrivait sur le chantier après s’être levé tard, avoir fait une
soigneuse toilette et avoir bien déjeuné. Louis Godart tenait cela de Louisa banti, assistante de Pernier, et
de Doro Levi qui succéda à Pernier.
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Comme le souligne de plus Yves Duhoux dans son ouvrage, les rapports de fouilles de Pernier portent la
marque de leur temps. Malgré leur qualité et l’abondance des détails, ils ne donnent pas la stratigraphie
des objets découverts en 101, comme on le ferait de nos jours, et il leur arrive d’être imprécis et
incomplets.
La description de Pernier pourrait donc ne pas relater le contexte archéologique. Celle-ci étant déjà fragile
de par ses imprécisions, si Pernier a de plus cherché à reconstituer une scène qu’il n’a pas vu, son rapport
doit être lu avec prudence, notamment pour toute tentative de datation par le contexte archéologique.
Après sa découverte
Luigi Pernier découvre donc le disque en Juillet 1908 et publie, la même année dans Ausonia, ses
observations associées à des dessins réalisées par E. Stephani.
Sir Arthur Evans
Son compétiteur, le fameux Arthur Evans, s’empresse de publier ses Scripta Minoa I en 1909. Il attribue
conventionnellement à chaque signe un numéro de 01 à 45, donne les lettres A et B aux faces du disque
et numérote les compartiement du centre vers la periphérie. La numérotation des compartiments sera
définitivement inversée en 1977 suite à l’étude épigraphique de Yves Duhoux, pour suivre le sens
d’impression et non le sens de marche des signes.
Jean-Pierre Olivier publie en 1975 la première édition photographique du disque, soulevant le problème
de l’absence de critique graphique des signes. Il fait remarquer que depuis sa découverte, seuls les dessins
d’Evans sont publiés, les dessins de Stephani étant souvent plus précis et proches de la réalité.
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Voici les dessins de Stephani placés dans un tableau selon l’ordre conventionnellement donné par Evans
et les deux faces du disque publiés par Evans dans Scripta Minoa I :
Tableau des signes contenant les dessins de E. Stephani
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Face B du disque de Phaistos dessiné par A. Evans en 1909
Face B du disque de Phaistos dessiné par A. Evans en 1909
Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire
Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com
Publications
Le disque de Phaistos a fait l’objet d’un grand nombre de publications depuis sa découverte, je dresse ici
la liste chronologique des publications majeures traitant du sujet.
1908, juillet : découverte du disque de Phaistos par Luigi Pernier
1908 : Luigi Pernier, "Il Disco di Phaestos con caratteri pittografici" Ausonia 3, pp. 280-295 (présent dans
la base documentaire), dessins de E. Stephani.
1909 : Arthur J. Evans, "Scripta Minoa I", Oxford, 1909 ( non présent dans la base documentaire)
1909 : A. Della Seta, "Il disco di Phaistos", Rendiconti della Reale accademia dei Lincei. Classe di scienze
morali, storiche e filologiche, Serie V18 pp. 297-367 (non présent dans la base documentaire)
1975 : Jean-Pierre Olivier - "Le Disque de Phaistos - Bulletin photographique" Bulletin de Correspondance
Hellénique, numéro 99, volume 1(présent dans la base documentaire)
1976 : Paul Faure – "Observations sur le disque de Phaistos" Κρητολογiα 2, pp. 47-64 ( non présent dans la
base documentaire)
1977 : Yves Duhoux - "Le disque de Phaestos", éditions Peeters, Louvain ( non présent dans la base
documentaire)
1983 : Yves Duhoux - "Les langues du lineaire A et du disque de Phaestos" Minos 18 pp. 33-68 ( non
présent dans la base docu1995 : Louis Godart, "Il Disco Di Festo, l’enigma di una scittura", Itanos ( non
présent dans la base documentaire)

Contenu connexe

Plus de Plagnol Philippe

Le Disque de Phaistos - les vegetaux
Le Disque de Phaistos - les vegetauxLe Disque de Phaistos - les vegetaux
Le Disque de Phaistos - les vegetaux
Plagnol Philippe
 
le Disque de Phaistos - la repartition des signes
le Disque de Phaistos - la repartition des signesle Disque de Phaistos - la repartition des signes
le Disque de Phaistos - la repartition des signes
Plagnol Philippe
 
Le Disque de phaistos - les super-structures
Le Disque de phaistos - les super-structuresLe Disque de phaistos - les super-structures
Le Disque de phaistos - les super-structures
Plagnol Philippe
 
Le Disque de Phaistos - Les origines
Le Disque de Phaistos -  Les originesLe Disque de Phaistos -  Les origines
Le Disque de Phaistos - Les origines
Plagnol Philippe
 
Disque de Phaistos - les signes
Disque de Phaistos - les signesDisque de Phaistos - les signes
Disque de Phaistos - les signes
Plagnol Philippe
 
Le Disque de Phaistos 03 - Les Groupes
Le Disque de Phaistos 03 - Les GroupesLe Disque de Phaistos 03 - Les Groupes
Le Disque de Phaistos 03 - Les Groupes
Plagnol Philippe
 
Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1
Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1
Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1
Plagnol Philippe
 
Google maps for products
Google maps for productsGoogle maps for products
Google maps for products
Plagnol Philippe
 
Twitter for products
Twitter for productsTwitter for products
Twitter for products
Plagnol Philippe
 
Pod status-2013.07.17 01
Pod status-2013.07.17 01Pod status-2013.07.17 01
Pod status-2013.07.17 01
Plagnol Philippe
 
PSS specification 0.01
PSS specification 0.01PSS specification 0.01
PSS specification 0.01
Plagnol Philippe
 
Pod presentation-2013.19.01-01
Pod presentation-2013.19.01-01Pod presentation-2013.19.01-01
Pod presentation-2013.19.01-01
Plagnol Philippe
 

Plus de Plagnol Philippe (12)

Le Disque de Phaistos - les vegetaux
Le Disque de Phaistos - les vegetauxLe Disque de Phaistos - les vegetaux
Le Disque de Phaistos - les vegetaux
 
le Disque de Phaistos - la repartition des signes
le Disque de Phaistos - la repartition des signesle Disque de Phaistos - la repartition des signes
le Disque de Phaistos - la repartition des signes
 
Le Disque de phaistos - les super-structures
Le Disque de phaistos - les super-structuresLe Disque de phaistos - les super-structures
Le Disque de phaistos - les super-structures
 
Le Disque de Phaistos - Les origines
Le Disque de Phaistos -  Les originesLe Disque de Phaistos -  Les origines
Le Disque de Phaistos - Les origines
 
Disque de Phaistos - les signes
Disque de Phaistos - les signesDisque de Phaistos - les signes
Disque de Phaistos - les signes
 
Le Disque de Phaistos 03 - Les Groupes
Le Disque de Phaistos 03 - Les GroupesLe Disque de Phaistos 03 - Les Groupes
Le Disque de Phaistos 03 - Les Groupes
 
Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1
Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1
Disque phaistos 02_etude_epigraphique_v1.1
 
Google maps for products
Google maps for productsGoogle maps for products
Google maps for products
 
Twitter for products
Twitter for productsTwitter for products
Twitter for products
 
Pod status-2013.07.17 01
Pod status-2013.07.17 01Pod status-2013.07.17 01
Pod status-2013.07.17 01
 
PSS specification 0.01
PSS specification 0.01PSS specification 0.01
PSS specification 0.01
 
Pod presentation-2013.19.01-01
Pod presentation-2013.19.01-01Pod presentation-2013.19.01-01
Pod presentation-2013.19.01-01
 

le Disque de Phaistos - Son histoire

  • 1. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Version Date Commentaires 1.0 Mars 1994 Création 1.1 Aout 2011 Dernière mise à jour Fouilles du palais de Phaistos Le disque de Phaistos a officiellement été découvert le 3 Juillet 1908 à Phaistos en Crète par un archéologue italien : Luigi Pernier. Au nord-est de la colline où s’étend le palais de Phaistos, se trouve un groupe de quatre constructions que L. Pernier a désigné par les numéros 101 (XL), 102 (XLI), 103 (XLII) et 104 (XLIII). C’est dans la maison 101 qu’a été découvert le disque. Le bâtiment 101 comprend deux pièces principales. La pièce nord se présente comme une rangée de sept petites fosses rectangulaires 1-7, mesurant, la plus petite (n°7), 0.78*1.30 m, la plus grande (n°1), 1*1.50 m de côté et au moins 0.50 m de haut (leur hauteur exact ne peut être établie par suite des destructions). Ces fosses ne possédaient pas d’ouverture latérale ni inférieur, et étaient donc uniquement accessibles par le haut. Leurs parois intérieures étaient faîtes de briques d’argile séchée (non cuite), recouvertes d’une fine couche de stuc. La pièce sud est le compartiment (8) où a été trouvé le disque. Il s’agit d’une étroite pièce rectangulaire, de 3.40*1.15 m, dépourvu de porte et uniquement accessible d’en haut. Ces deux pièces étaient les soubassements de l’édifice.
  • 2. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Le Palais de Phaistos plan d’ensemble Plan des maisons 101- 104
  • 3. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Plan de la maison 101 avant les fouilles de 1908 Plan de la maison 101 après les fouilles de 1908 Emplacement du disque représenté par *
  • 4. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Fouilles de la maison 101 Compartiment s 6 , 7 et 8 de la maisons 101
  • 5. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Vases découverts, la croix montre le compartiment 8 Tablette en linéaire A découvert dans le compartiment 8 Emplacement représenté par un + sur les plans ci-dessus Voici le texte intégral du récit, par Pernier, de sa découverte : " Un trouvamento di eccezionale importanza è stato fatto la sera del 3 luglio 1908. Nel piccolo vano rettangolare che si stende dal mura merionale delle fossette 6,7 fino alla roccia di astraci, presso l’angolo nord-ovest e a circa m. 0.55 sopra il fondo roccioso di esso, in mezzo a terra scura commista a cenere, carboni e fragmmenti ceramici, si è rinvenuto un disco di terracotta avente ambedue le facce operte disegni pittographici. Pochi centrimetri più a sud-est, nel vano stesso, quasi alla medesima profondità giaceva un frammento di fittile recante segni della scrittura minoica lineare. Il disco poggiava al suolo di costa, non verticalmente ma alquanto inclinato verso nord, mostrando al disopra la faccia che reca nel centro una rosetta. Lo strato di terra su cui trovavasi il disco, sebbene coprisse inuguaglianze del fondo roccioso del vano e pietre sporgentil dalla sua parete ovest, tuttavia non sembrava corrispondere ad un
  • 6. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com vero e proprio, perchè la terra non era neppure battuta e conteneva, tanto al livello del disco quanto sotto, avanzi ceramici dello stesso genere e della stessa epoca. In ogni modo, data la posizione in cui trovavasi, apparisce chiaro che il disco non restava in situ, ma piuttosto là dove era caduto da un’impalcatura superoire, probabilmente insieme alla tavoletti. " Malgré la qualité et l’abondance des détails des rapports de fouille de Pernier, ils ne donnent pas la stratigraphie des objets découverts en 101, comme on le ferait de nos jours, et il leur arrive d’être imprécis ou incomplets. La maison 101 a été fouillée en quatre étapes : 1900-1901 : Fouilles dégageant d’abord des murs et des objets d’époque hellénistique (un des emplacements est indiqué par S sur la figure 3 ). Puis, mise à jour de la partie centrale de la pièce 8. Des objets ont été trouvés dans la pièce 8 mais n’ont pas été décrits. 1903 : Mise à jour des fosses 1-5 qui ne contenait pas d’objets. 1908 : Dégagement des fosses 6-7, ainsi que de la partie nord de la pièce 8 s’accompagnant de la découverte de plusieurs objets. Les descriptions, dessins et photographies sont alors nombreuses. 1909 : Déménagement de la partie sud de 8, située sous le mur hellénistique E des figures. Les fosses 1 à 7 étaient vides. Ont été retrouvés dans le local 8 : - des fragments de récipients (en pierre et surtout en terre cuite) deux documents épigraphiques (le disque de phaistos et la tablette PH 1 en linéaire A) - un éclat d’obsidienne - plusieurs os de bovins, dont certains brûlés et une dent de ruminant - Cendres et braises La liste complète des objets trouvés en 101 et en dehors est donnée dans le livre de Yves Duhoux. Le Disque de Phaistos est actuellement exposé au musée d’Héraklion. Les doutes sur les circonstances de sa découverte Plusieurs chercheurs ont remis en cause la véracité du rapport de fouilles de Pernier. Louis Godart a dit publiquement, en différents congrès internationaux en 1976, que Luigi Pernier n’avait pas assisté à la découverte ou exhumation de l’objet en question "nella sera del 8 Luglio 1908", comme il l’a prétendu dans son rapport d’Ausonia en 1908, pour la simple raison qu’un ouvrier (crétois) du chantier de Phaistos ne lui avait présenté un panier rempli de tessons divers et d’un disque de terre cuite, intact, que le lendemain vers midi, heure à laquelle Pernier arrivait sur le chantier après s’être levé tard, avoir fait une soigneuse toilette et avoir bien déjeuné. Louis Godart tenait cela de Louisa banti, assistante de Pernier, et de Doro Levi qui succéda à Pernier.
  • 7. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Comme le souligne de plus Yves Duhoux dans son ouvrage, les rapports de fouilles de Pernier portent la marque de leur temps. Malgré leur qualité et l’abondance des détails, ils ne donnent pas la stratigraphie des objets découverts en 101, comme on le ferait de nos jours, et il leur arrive d’être imprécis et incomplets. La description de Pernier pourrait donc ne pas relater le contexte archéologique. Celle-ci étant déjà fragile de par ses imprécisions, si Pernier a de plus cherché à reconstituer une scène qu’il n’a pas vu, son rapport doit être lu avec prudence, notamment pour toute tentative de datation par le contexte archéologique. Après sa découverte Luigi Pernier découvre donc le disque en Juillet 1908 et publie, la même année dans Ausonia, ses observations associées à des dessins réalisées par E. Stephani. Sir Arthur Evans Son compétiteur, le fameux Arthur Evans, s’empresse de publier ses Scripta Minoa I en 1909. Il attribue conventionnellement à chaque signe un numéro de 01 à 45, donne les lettres A et B aux faces du disque et numérote les compartiement du centre vers la periphérie. La numérotation des compartiments sera définitivement inversée en 1977 suite à l’étude épigraphique de Yves Duhoux, pour suivre le sens d’impression et non le sens de marche des signes. Jean-Pierre Olivier publie en 1975 la première édition photographique du disque, soulevant le problème de l’absence de critique graphique des signes. Il fait remarquer que depuis sa découverte, seuls les dessins d’Evans sont publiés, les dessins de Stephani étant souvent plus précis et proches de la réalité.
  • 8. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Voici les dessins de Stephani placés dans un tableau selon l’ordre conventionnellement donné par Evans et les deux faces du disque publiés par Evans dans Scripta Minoa I : Tableau des signes contenant les dessins de E. Stephani
  • 9. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Face B du disque de Phaistos dessiné par A. Evans en 1909 Face B du disque de Phaistos dessiné par A. Evans en 1909
  • 10. Le disque de Phaistos – Philippe Plagnol – Son histoire Philippe Plagnol - disque.de.phaistos@gmail.com Publications Le disque de Phaistos a fait l’objet d’un grand nombre de publications depuis sa découverte, je dresse ici la liste chronologique des publications majeures traitant du sujet. 1908, juillet : découverte du disque de Phaistos par Luigi Pernier 1908 : Luigi Pernier, "Il Disco di Phaestos con caratteri pittografici" Ausonia 3, pp. 280-295 (présent dans la base documentaire), dessins de E. Stephani. 1909 : Arthur J. Evans, "Scripta Minoa I", Oxford, 1909 ( non présent dans la base documentaire) 1909 : A. Della Seta, "Il disco di Phaistos", Rendiconti della Reale accademia dei Lincei. Classe di scienze morali, storiche e filologiche, Serie V18 pp. 297-367 (non présent dans la base documentaire) 1975 : Jean-Pierre Olivier - "Le Disque de Phaistos - Bulletin photographique" Bulletin de Correspondance Hellénique, numéro 99, volume 1(présent dans la base documentaire) 1976 : Paul Faure – "Observations sur le disque de Phaistos" Κρητολογiα 2, pp. 47-64 ( non présent dans la base documentaire) 1977 : Yves Duhoux - "Le disque de Phaestos", éditions Peeters, Louvain ( non présent dans la base documentaire) 1983 : Yves Duhoux - "Les langues du lineaire A et du disque de Phaestos" Minos 18 pp. 33-68 ( non présent dans la base docu1995 : Louis Godart, "Il Disco Di Festo, l’enigma di una scittura", Itanos ( non présent dans la base documentaire)