SlideShare une entreprise Scribd logo
SOCIAL SELLING2017SLIDEBOOK
POURQUOI ?
La révolution digitale, la surabondance d’information,
du cycle de vente au cycle d’achat, la complexification
de la vente B2B, quelques chiffres.
SOCIAL SELLING : C’EST QUOI ?
Définition, le nouvel art de la vente, le Social Seller et
ses axes de développement, un profil idéal, les
objectifs du Social Seller.
SOCIAL SELLING & STRATÉGIE
Nécessité d’une stratégie business claire, les 7 étapes
pour l’excellence, gagner en maturité : suivre un
modèle, l’expérimentation pour apprendre
SOCIAL SELLING & CONTENT
MARKETING
Des tactiques complémentaires à maîtriser, émotions
et marketing du désir dans le B2B, Content is King!,
quel contenu et pour qui ? Le Hubdigital, l’expérience
client B2B…
CAS D’USAGE
BIBLIOGRAPHIE
Ce SlideBook souhaite répondre à des questions de fond et apporter
des réponses claires. Il n’a cependant pas la prétention d’être une vérité
gravée dans le marbre tant le monde change et les pratiques doivent
s’adapter. Notre démarche vise à replacer le Social Selling dans son
contexte, pour ne pas partir bille en tête dans sa déclinaison
opérationnelle en entreprise, sans quoi c’est l’échec assuré.
Aussi, ce SlideBook va-t-il commencer par aborder une question simple
mais trop souvent oubliée : « pourquoi ? ». Pourquoi en sommes-nous
là ? Cela nous amènera ainsi à nous demander pourquoi parle-t-on du
Social Selling aujourd’hui et à quelle réalité d’entreprise cela peut-il
correspondre ?
Partant de ce constat, il sera alors possible de comprendre ce qu’est le
Social Selling, et donc le définir, puis de rentrer progressivement dans
sa mise en œuvre.
On saisira alors aisément qu’il est une tactique opérationnelle, qui doit
être complétée par bien d’autres, comme le Content Marketing
notamment, et qu’il offre un véritable avantage compétitif à terme.
Mais si les bénéfices sont bien réels, quoique parfois longs à obtenir, il
n’en reste pas moins vrai que, pour réussir, de nombreux pièges sont à
éviter.
SOMMAIRE
5
15
27
48
71
83
Toujours mieux informé, sachant ce qu’il veut, le consommateur sait d’autant
plus ce qu’il ne veut pas. Google, Bing et consort mettent à sa disposition
toutes les informations dont il a besoin pour solutionner ses problèmes. Il
peut trouver des histoires similaires aux siennes, ou de bonnes pratiques en
ligne, pour l’aider à formaliser ses attentes ou prendre conscience qu’une
méthode existe pour l’aider... quand la solution toute faite n’est déjà pas là !
DANS UN MONDE INTERCONNECTÉ ET DE SURABONDANCE DE L’OFFRE, LE
CONSOMMATEUR A TOUJOURS PLUS DE CHOIX.
Cette réalité s’applique également au
monde de l’entreprise. L’acheteur ou
décideur, dans le « B2B », est un
consommateur comme un autre. Il
consomme de l’information, des produits
et des services de fournisseurs.
La danse commerciale a pris une nouvelle allure
et pour ne pas se prendre les pieds, les
entreprises doivent réagir.
Il est donc fondamental que les entreprises
mettent à disposition de leurs clients/acheteurs
ou prospects les bonnes informations, dans la
forme appropriée, et aux bons endroits
Il est également urgent qu’elles donnent à leurs
commerciaux la possibilité de travailler selon ces
nouvelles règles.
DÉSORMAIS
LES CLIENTS PROSPECTENT
LEURS FOURNISSEURS.
Le processus de décision se rallonge dans les entreprises, ce qui
explique pour partie l’allongement du cycle de vente. On constate,
depuis plusieurs années déjà aux USA, qu’il y a de plus en plus de
parties prenantes dans la prise de décision. Il faut désormais
compter 5,4 décideurs en moyenne dans une vente B2B
complexe. Les identifier n’est pas simple, entrer en contact avec
eux, encore moins.
Le fait prendre conscience de la complexification de la gestion de
la relation client dans le temps. En effet, on observe que le
turnover des employés est toujours plus important dans les
entreprises. Ainsi, certaines analyses récentes établissent qu’il est
désormais de 2,5 années en moyenne. Dans le domaine du digital,
nous avons constaté pour notre part qu’il est plutôt inférieur à 2
années… quand ce n’est pas une année pour certains profils.
Il y a également un important turnover chez les commerciaux. On
sait que le recrutement coûte cher, mais que le départ d’un
« bon » commercial coûte encore plus cher. Les entreprises sont
de plus en plus confrontées à ces deux problématiques, ce qui
n’arrange pas le business.
Voilà un chiffre qui doit donner à
réfléchir. Car il témoigne d’un
risque important que les acteurs
du B2B vont devoir apprendre à
maîtriser.
Et pour se faire, il n’y a pas d’autre
choix que de transformer
l’approche commerciale.
40%
des deals B2B complexes
sont menacés d’échec
Tenant compte de ces trois
constats, on arrive à la conclusion
suivante :
LA VENTE B2B SE COMPLEXIFIE.
Les Social Sellers
éduquent et
construisent des
relations avec les
clients en leur
fournissant du
contenu de
valeur, en le
commentant et
en répondant
aux questions
des acheteurs
afin de créer la
confiance, les
faire murir et
engager le
business.
On parle de SOCIAL SELLING lorsque
les commerciaux utilisent les médias
sociaux pour apprendre de leurs
acheteurs, recueillir des idées, établir
des connexions et interagir avec eux.
TROUVER ÉDUQUER ENGAGER DÉVELOPPER
+ + +
RÔLE DU SOCIAL SELLER
Trouver des nouveaux prospects grâce aux réseaux sociaux, les éduquer en leur fournissant
du contenu, engager la relation avec eux lorsqu’ils sont mûrs, développer le business.
N’EST PAS SOCIAL SELLER
QUI VEUT.
Les commerciaux doivent donc changer leurs
comportements et apprendre à en développer de
nouveaux, adaptés au monde digital.
Mais les directions commerciales doivent aussi
adapter leur management. Concrètement, cela veut
dire qu’elles doivent savoir évaluer toutes les
compétences de leurs commerciaux, en fonction de
celles utiles pour prospecter et interagir au travers
des médias sociaux, afin de leur proposer un plan
d’accompagnement spécifique pour monter en
compétence dans le Social Selling.
Pour se faire, les directions commerciales peuvent
faire une évaluation des commerciaux afin de
dresser un bilan personnel sur leurs « capacités »,
qu’il s’agisse de compétences relevant de l’« Avoir »
ou de l’« Être ».
Un suivi régulier des progrès dans l’acquisition de
ces nouveaux comportements et compétences
devra être fait car c’est grâce à cet
accompagnement que les commerciaux pourront
atteindre leurs objectifs.
Exemple de matrice de compétences
Pour garantir le succès de la démarche de Social Selling,
il est impératif de revisiter préalablement la stratégie
business de l’entreprise.
Il faut recommencer à se poser des questions et
notamment le « pourquoi ? », afin de donner du sens à
l’action. Dans un environnement en pleine mutation, il
est facile de prendre le sens de ce que l’on fait et de
confondre un résultat financier avec un objectif
business.
Il est vital d’adopter une démarche structurée.
(RE)PENSER SA STRATÉGIE D’ENTREPRISE
AVANT DE SE LANCER DANS LE SOCIAL SELLING.
Faire une analyse objective de la situation actuelle.
Se définir des objectifs business SMART.
Définir la meilleure stratégie pour atteindre les objectifs fixés.
Décliner la stratégie en tactiques et actions concrètes.
Définir les indicateurs permettant de mesurer le succès.
Superviser l’activité.
Apprendre de ses expériences.
ÉTAPES POUR L’EXCELLENCE.
1
2
3
4
5
6
7
NIVEAUX DE
MATURITÉ
Expérimental
Sous
contrôle
Maîtrisé
Intégré
5
Le temps est nécessaire pour passer les étapes et transformer l’entreprise
Social Selling et Content Marketing sont indissociables
puisqu’il s’agit de deux tactiques complémentaires pour
soutenir la stratégie business B2B globale de l’entreprise.
Aussi, faire du Social Selling sans Content Marketing c’est
comme faire du parachute… sans parachute : après les
premiers frissons du saut on finit forcément par se planter.
En effet, sans Content Marketing, le Social Seller va très
vite faire de la « présence » dans les média sociaux et
passer pour un « tchatcheur », après avoir certainement
succombé à la tentation de l’autopromotion (« Me, Myself
and I »). C’est le meilleur moyen pour se griller et pour
ruiner les efforts entrepris.
Les acheteurs le disent, il suffit de les écouter : « STOP
PUB! Donnez-nous à apprendre concrètement afin de
régler nos problèmes ».
SOCIAL SELLING & CONTENT MARKETING
DEUX TACTIQUES COMPLÉMENTAIRES.
CONTENT IS KING
Le marketing de la permission,
ou Inbound marketing,
supplante progressivement le
marketing de l’interruption ou
Outbound marketing.
La quantité de contenus n’est pas la réponse aux problématiques des clients. Bien au contraire, elle produit
l’effet inverse de celui attendu car elle est un bruit gênant. Les conséquences peuvent donc être néfastes
pour l’image de marque de l’entreprise.
RÈGNE DE LA QUANTITÉ
& SIGNES DES TEMPS.
Selon les données récentes, nous aurions assisté
l’an passé à une progression de 35% de création
de contenus alors que l’engagement qu’ils
suscitaient diminuait de 17%.
75%35% 17% 25%
Dans la même période, 75% des acheteurs se
sont dit déçus par la qualité de ce qu’ils ont
téléchargé, et 25% d’entre eux n’engageront plus
avec l’entreprise !
LE HUBDIGITAL & LA RELATION CLIENT
POUR LE SOCIAL SELLING.
Un site « riche » de son contenu sera visible de l’audience ciblée. Il sera ensuite possible
d’utiliser les KPI digitaux pour piloter une partie du business et pour collecter de l’information
sur ses visiteurs. Ceux-ci nous en donneront progressivement la « permission » dès lors que la
confiance sera établie.
Une « landing page » est donc fondamentale pour capter les informations dont l’entreprise a
besoin pour construire sa relation avec ses clients. Mais pas de précipitation. Il faut garder en
tête que la visite d’un site ou le téléchargement sont des indicateurs d’intérêts mais pas des
indicateurs d’intention à acheter. Pourquoi ? Parce qu’il manque une partie du contexte pour
comprendre le niveau de maturité du client/prospect. Donc, inutile de lui sauter dessus après
la première visite ou le premier téléchargement.
Mais une fois que le prospect a été en contact avec l’entreprise, à plusieurs reprises, et qu’il a
laissé progressivement des informations le concernant, il est alors possible de pratiquer un
« appel » à chaud : un contact par mail ou téléphonique lié à un sujet qui intéresse le client. Le
commercial reprend alors la main. S’il dépasse l’approche « vente » et se positionne comme
« conseil », sans se faire passer pour ce qu’il n’est pas, alors le business peut être engagé
rapidement, l’acheteur ayant fait son chemin et étant désormais mûr pour une relation
commerciale.
Supposons que la stratégie de développement d’une entreprise consiste à :
1. Booster notre solution SaaS fraichement sortie des Labs,
2. Créer de la notoriété autour d’un savoir-faire unique embarqué dans une de nos solutions,
3. Faire migrer des clients inactifs vers les offres phares ou faire de l’up-selling,
4. Faire du cross-selling chez le Top 10 de nos clients avec 3 offres.
Pour chacun des axes stratégiques, des objectifs ont été fixés :
1. 10 grands comptes doivent être ouverts avec la nouvelle offre SaaS,
2. il faut 30 signatures de la nouvelle offre SaaS ou générer l’équivalent de 100 K€ sur le
nouveau marché cible,
3. le trafic sur le site vieillissant de l’entreprise doit être doublé,
4. il nous faut être visible auprès de nos cinq plus importants partenaires,
5. 20% des clients inactifs doivent monter en gamme sur nos solutions et générer un CA de
500 K€,
6. le cross-selling doit représenter 20 % du CA.
On peut toujours discuter ces objectifs mais ils ne servent ici que d’exemple. De même, dans
ce qui va suivre, le contexte est volontairement simplifié pour donner une vision intelligible par
tous. Il ne s’agit ici que de donner des pistes de réflexions et des axes de travail.
Comment je me lance ?
Téléchargez l’intégralité du SlideBook
afin d’accélérer la mise en œuvre du Social Selling
Ne demeure pas dans le
passé, ne rêve pas du futur,
concentre ton esprit sur le
moment présent.
www.linkedin.com/company/dma-c
contact@dma-c.com
Digital Millenium Artifex
www.dma-c.com

Contenu connexe

Tendances

Social Selling - A brief introduction French
Social Selling - A brief introduction FrenchSocial Selling - A brief introduction French
Social Selling - A brief introduction French
This is Customer!
 
le Social selling, vendre via les réseaux sociaux
le Social selling, vendre via les réseaux sociauxle Social selling, vendre via les réseaux sociaux
le Social selling, vendre via les réseaux sociaux
Marc Laliat
 
Social Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic Simon
Social Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic SimonSocial Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic Simon
Social Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic Simon
Club Alliances
 
Vente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSelling
Vente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSellingVente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSelling
Vente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSelling
Club Alliances
 
Social selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedIn
Social selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedInSocial selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedIn
Social selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedIn
Emilie Everhard
 
Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement
Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement
Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement
iProspect France
 
Les Impondérables du Marketing - Engagement & Social Selling
Les Impondérables du Marketing - Engagement & Social SellingLes Impondérables du Marketing - Engagement & Social Selling
Les Impondérables du Marketing - Engagement & Social Selling
Marketo
 
Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?
Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?
Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?
Philippe Billard
 
Social selling_Part 3.2_Le Personal branding
Social selling_Part 3.2_Le Personal brandingSocial selling_Part 3.2_Le Personal branding
Social selling_Part 3.2_Le Personal branding
Emilie Everhard
 
Réussir sa stratégie social selling
Réussir sa stratégie social sellingRéussir sa stratégie social selling
Réussir sa stratégie social selling
Emma Bellantonio Goncalves ✔
 
Social selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le web
Social selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le webSocial selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le web
Social selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le web
Emilie Everhard
 
Linkedin démarrer-social-selling-ebook
Linkedin démarrer-social-selling-ebookLinkedin démarrer-social-selling-ebook
Linkedin démarrer-social-selling-ebook
Emma Bellantonio Goncalves ✔
 
Social selling_La nouvelle réalité de la vente
Social selling_La nouvelle réalité de la venteSocial selling_La nouvelle réalité de la vente
Social selling_La nouvelle réalité de la vente
Emilie Everhard
 
Social selling : comment développer un avantage concurrentiel
Social selling : comment développer un avantage concurrentielSocial selling : comment développer un avantage concurrentiel
Social selling : comment développer un avantage concurrentiel
LinkedIn Sales Solutions FR
 
Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)
Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)
Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)
Emilie Everhard
 
Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible
Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible
Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible
Pim-Bim - The Inbound Suite
 
Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?
Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?
Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?
Herve Schluraff
 
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digitalPrésentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Julien Durandet
 
Inbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdej
Inbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdejInbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdej
Inbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdej
scoopit_fr
 
Inbound Marketing - Les Mains dans le Digital #1 - Loic Simon
Inbound Marketing -  Les Mains dans le Digital #1 - Loic SimonInbound Marketing -  Les Mains dans le Digital #1 - Loic Simon
Inbound Marketing - Les Mains dans le Digital #1 - Loic Simon
Club Alliances
 

Tendances (20)

Social Selling - A brief introduction French
Social Selling - A brief introduction FrenchSocial Selling - A brief introduction French
Social Selling - A brief introduction French
 
le Social selling, vendre via les réseaux sociaux
le Social selling, vendre via les réseaux sociauxle Social selling, vendre via les réseaux sociaux
le Social selling, vendre via les réseaux sociaux
 
Social Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic Simon
Social Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic SimonSocial Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic Simon
Social Selling - Les Mains dans le Digital N°2 - Loic Simon
 
Vente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSelling
Vente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSellingVente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSelling
Vente complexe B2B, l'ère du vendeur augmenté #SocialSelling #InsightSelling
 
Social selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedIn
Social selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedInSocial selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedIn
Social selling_Part 3.3_Développer et entretenir son réseau sur LinkedIn
 
Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement
Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement
Social Selling sur LinkedIn : Les 4 points à connaître pour son développement
 
Les Impondérables du Marketing - Engagement & Social Selling
Les Impondérables du Marketing - Engagement & Social SellingLes Impondérables du Marketing - Engagement & Social Selling
Les Impondérables du Marketing - Engagement & Social Selling
 
Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?
Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?
Comment démarrer le Social Selling en partant de zéro ?
 
Social selling_Part 3.2_Le Personal branding
Social selling_Part 3.2_Le Personal brandingSocial selling_Part 3.2_Le Personal branding
Social selling_Part 3.2_Le Personal branding
 
Réussir sa stratégie social selling
Réussir sa stratégie social sellingRéussir sa stratégie social selling
Réussir sa stratégie social selling
 
Social selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le web
Social selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le webSocial selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le web
Social selling_Part 3.1_ Réussir sa veille commerciale sur le web
 
Linkedin démarrer-social-selling-ebook
Linkedin démarrer-social-selling-ebookLinkedin démarrer-social-selling-ebook
Linkedin démarrer-social-selling-ebook
 
Social selling_La nouvelle réalité de la vente
Social selling_La nouvelle réalité de la venteSocial selling_La nouvelle réalité de la vente
Social selling_La nouvelle réalité de la vente
 
Social selling : comment développer un avantage concurrentiel
Social selling : comment développer un avantage concurrentielSocial selling : comment développer un avantage concurrentiel
Social selling : comment développer un avantage concurrentiel
 
Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)
Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)
Social selling_L'avènement du vendeur moderne (part 2)
 
Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible
Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible
Du marketing d'hier au marketing de demain - Définition de la cible
 
Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?
Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?
Inbound marketing - Social Selling, qui fait quoi ?
 
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digitalPrésentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
 
Inbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdej
Inbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdejInbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdej
Inbound Marketing et Curation de Contenus - #SCMWdej
 
Inbound Marketing - Les Mains dans le Digital #1 - Loic Simon
Inbound Marketing -  Les Mains dans le Digital #1 - Loic SimonInbound Marketing -  Les Mains dans le Digital #1 - Loic Simon
Inbound Marketing - Les Mains dans le Digital #1 - Loic Simon
 

En vedette

Optimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astuces
Optimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astucesOptimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astuces
Optimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astuces
Easy Social Media
 
Conférence Emerchandising
Conférence EmerchandisingConférence Emerchandising
Conférence Emerchandising
altima°
 
Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?
Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?
Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?
Effinity
 
Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016
Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016 Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016
Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016
Thierry Matusiak
 
Action lerning in algeria
Action lerning in algeriaAction lerning in algeria
Action lerning in algeria
BSN mohamed YACINE
 
Personal branding, la maîtrise parfaite de linkedin
Personal branding, la maîtrise parfaite de linkedinPersonal branding, la maîtrise parfaite de linkedin
Personal branding, la maîtrise parfaite de linkedin
Extend Coaching
 
Le personal branding : comment se vanter en toute modestie
Le personal branding : comment se vanter en toute modestieLe personal branding : comment se vanter en toute modestie
Le personal branding : comment se vanter en toute modestie
PMI-Montréal
 
7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter
7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter
7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter
Social Media For You
 
Cours réseaux sociaux et community management
Cours réseaux sociaux et community managementCours réseaux sociaux et community management
Cours réseaux sociaux et community management
Christophe Benavent
 
Intuit QuickBooks Future of Small Business Report
Intuit QuickBooks Future of Small Business ReportIntuit QuickBooks Future of Small Business Report
Intuit QuickBooks Future of Small Business Report
Intuit Inc.
 
Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015
Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015
Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015
Effinity
 
Handling tricky transactions in QuickBooks Online
Handling tricky transactions in QuickBooks OnlineHandling tricky transactions in QuickBooks Online
Handling tricky transactions in QuickBooks Online
Intuit Inc.
 

En vedette (13)

Optimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astuces
Optimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astucesOptimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astuces
Optimisez votre profil linkedin : 10 conseils et astuces
 
Conférence Emerchandising
Conférence EmerchandisingConférence Emerchandising
Conférence Emerchandising
 
Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?
Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?
Comment associer le local et le social pour vendre mieux ?
 
Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016
Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016 Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016
Synthèse de l'offre logicielle IBM de Sécurité - Nov 2016
 
Action lerning in algeria
Action lerning in algeriaAction lerning in algeria
Action lerning in algeria
 
Personal branding, la maîtrise parfaite de linkedin
Personal branding, la maîtrise parfaite de linkedinPersonal branding, la maîtrise parfaite de linkedin
Personal branding, la maîtrise parfaite de linkedin
 
Le personal branding : comment se vanter en toute modestie
Le personal branding : comment se vanter en toute modestieLe personal branding : comment se vanter en toute modestie
Le personal branding : comment se vanter en toute modestie
 
7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter
7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter
7 astuces pour attirer l'attention d'un influenceur sur Linkedin et sur Twitter
 
Cours réseaux sociaux et community management
Cours réseaux sociaux et community managementCours réseaux sociaux et community management
Cours réseaux sociaux et community management
 
Intuit QuickBooks Future of Small Business Report
Intuit QuickBooks Future of Small Business ReportIntuit QuickBooks Future of Small Business Report
Intuit QuickBooks Future of Small Business Report
 
Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015
Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015
Génération de leads B2B : Bien finir 2014. Bien commencer 2015
 
Slidesh
SlideshSlidesh
Slidesh
 
Handling tricky transactions in QuickBooks Online
Handling tricky transactions in QuickBooks OnlineHandling tricky transactions in QuickBooks Online
Handling tricky transactions in QuickBooks Online
 

Similaire à DMAc Social Selling - SlideBook 2017 (extrait)

Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de AressyNomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
aressy
 
Social Selling PPA 2
Social Selling PPA 2Social Selling PPA 2
Social Selling PPA 2
Christelle LEBEAU
 
Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016
Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016
Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016
SunTseu
 
Livre blanc faber content cmit avril
Livre blanc faber content cmit avrilLivre blanc faber content cmit avril
Livre blanc faber content cmit avril
Faber Content
 
Le Social marketing en B2B
Le Social marketing en B2BLe Social marketing en B2B
Le Social marketing en B2B
Klee Interactive
 
[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France
[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France
[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France
Yann Gourvennec
 
La commandite dans un contexte b2b v
La commandite dans un contexte b2b v La commandite dans un contexte b2b v
La commandite dans un contexte b2b v
leconciergemarketing
 
Royal kids guide de la création d'entreprise
Royal kids   guide de la création d'entrepriseRoyal kids   guide de la création d'entreprise
Royal kids guide de la création d'entreprise
Vanessa Saragaglia
 
Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme inter...
Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme   inter...Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme   inter...
Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme inter...
Hervé Gonay
 
Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012
Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012
Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012
SaaS Guru
 
Assurez le succés de votre entreprise avec le digital
Assurez le succés de votre entreprise avec le digitalAssurez le succés de votre entreprise avec le digital
Assurez le succés de votre entreprise avec le digital
Ionut-Cosmin Lang
 
Le mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-octLe mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-oct
L'Assurance en mouvement
 
Etat de l'inbound marketing
Etat de l'inbound marketingEtat de l'inbound marketing
Etat de l'inbound marketing
Emma Bellantonio Goncalves ✔
 
Rapport inbound marketing 2017
Rapport inbound marketing 2017Rapport inbound marketing 2017
Rapport inbound marketing 2017
Emma Bellantonio Goncalves ✔
 
Les nouvelles couleurs du management
Les nouvelles couleurs du managementLes nouvelles couleurs du management
Les nouvelles couleurs du management
Didier Duffaut
 
marketing
marketingmarketing
marketing
pouuj
 
Stratégie de marketing Web.docx
Stratégie de marketing Web.docxStratégie de marketing Web.docx
Stratégie de marketing Web.docx
RososDjikpo
 
Gagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digitalGagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digital
Concept Image
 
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdfRéaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
Anthony Léger
 
Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait  Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait
leconciergemarketing
 

Similaire à DMAc Social Selling - SlideBook 2017 (extrait) (20)

Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de AressyNomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
 
Social Selling PPA 2
Social Selling PPA 2Social Selling PPA 2
Social Selling PPA 2
 
Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016
Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016
Mornings Marketing Automation SunTseu & Invox & Marketo du 16 Juin 2016
 
Livre blanc faber content cmit avril
Livre blanc faber content cmit avrilLivre blanc faber content cmit avril
Livre blanc faber content cmit avril
 
Le Social marketing en B2B
Le Social marketing en B2BLe Social marketing en B2B
Le Social marketing en B2B
 
[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France
[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France
[Fr] le marketing client sur le grill - extrait - WEBER Stephen France
 
La commandite dans un contexte b2b v
La commandite dans un contexte b2b v La commandite dans un contexte b2b v
La commandite dans un contexte b2b v
 
Royal kids guide de la création d'entreprise
Royal kids   guide de la création d'entrepriseRoyal kids   guide de la création d'entreprise
Royal kids guide de la création d'entreprise
 
Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme inter...
Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme   inter...Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme   inter...
Comment mettre en oeuvre du marketing automation quand on est une pme inter...
 
Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012
Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012
Conférence jee meo_marketor_sopra_salon_emarketing_2012
 
Assurez le succés de votre entreprise avec le digital
Assurez le succés de votre entreprise avec le digitalAssurez le succés de votre entreprise avec le digital
Assurez le succés de votre entreprise avec le digital
 
Le mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-octLe mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-oct
 
Etat de l'inbound marketing
Etat de l'inbound marketingEtat de l'inbound marketing
Etat de l'inbound marketing
 
Rapport inbound marketing 2017
Rapport inbound marketing 2017Rapport inbound marketing 2017
Rapport inbound marketing 2017
 
Les nouvelles couleurs du management
Les nouvelles couleurs du managementLes nouvelles couleurs du management
Les nouvelles couleurs du management
 
marketing
marketingmarketing
marketing
 
Stratégie de marketing Web.docx
Stratégie de marketing Web.docxStratégie de marketing Web.docx
Stratégie de marketing Web.docx
 
Gagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digitalGagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digital
 
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdfRéaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
 
Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait  Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait
 

DMAc Social Selling - SlideBook 2017 (extrait)

  • 2. POURQUOI ? La révolution digitale, la surabondance d’information, du cycle de vente au cycle d’achat, la complexification de la vente B2B, quelques chiffres. SOCIAL SELLING : C’EST QUOI ? Définition, le nouvel art de la vente, le Social Seller et ses axes de développement, un profil idéal, les objectifs du Social Seller. SOCIAL SELLING & STRATÉGIE Nécessité d’une stratégie business claire, les 7 étapes pour l’excellence, gagner en maturité : suivre un modèle, l’expérimentation pour apprendre SOCIAL SELLING & CONTENT MARKETING Des tactiques complémentaires à maîtriser, émotions et marketing du désir dans le B2B, Content is King!, quel contenu et pour qui ? Le Hubdigital, l’expérience client B2B… CAS D’USAGE BIBLIOGRAPHIE Ce SlideBook souhaite répondre à des questions de fond et apporter des réponses claires. Il n’a cependant pas la prétention d’être une vérité gravée dans le marbre tant le monde change et les pratiques doivent s’adapter. Notre démarche vise à replacer le Social Selling dans son contexte, pour ne pas partir bille en tête dans sa déclinaison opérationnelle en entreprise, sans quoi c’est l’échec assuré. Aussi, ce SlideBook va-t-il commencer par aborder une question simple mais trop souvent oubliée : « pourquoi ? ». Pourquoi en sommes-nous là ? Cela nous amènera ainsi à nous demander pourquoi parle-t-on du Social Selling aujourd’hui et à quelle réalité d’entreprise cela peut-il correspondre ? Partant de ce constat, il sera alors possible de comprendre ce qu’est le Social Selling, et donc le définir, puis de rentrer progressivement dans sa mise en œuvre. On saisira alors aisément qu’il est une tactique opérationnelle, qui doit être complétée par bien d’autres, comme le Content Marketing notamment, et qu’il offre un véritable avantage compétitif à terme. Mais si les bénéfices sont bien réels, quoique parfois longs à obtenir, il n’en reste pas moins vrai que, pour réussir, de nombreux pièges sont à éviter. SOMMAIRE 5 15 27 48 71 83
  • 3. Toujours mieux informé, sachant ce qu’il veut, le consommateur sait d’autant plus ce qu’il ne veut pas. Google, Bing et consort mettent à sa disposition toutes les informations dont il a besoin pour solutionner ses problèmes. Il peut trouver des histoires similaires aux siennes, ou de bonnes pratiques en ligne, pour l’aider à formaliser ses attentes ou prendre conscience qu’une méthode existe pour l’aider... quand la solution toute faite n’est déjà pas là ! DANS UN MONDE INTERCONNECTÉ ET DE SURABONDANCE DE L’OFFRE, LE CONSOMMATEUR A TOUJOURS PLUS DE CHOIX. Cette réalité s’applique également au monde de l’entreprise. L’acheteur ou décideur, dans le « B2B », est un consommateur comme un autre. Il consomme de l’information, des produits et des services de fournisseurs.
  • 4. La danse commerciale a pris une nouvelle allure et pour ne pas se prendre les pieds, les entreprises doivent réagir. Il est donc fondamental que les entreprises mettent à disposition de leurs clients/acheteurs ou prospects les bonnes informations, dans la forme appropriée, et aux bons endroits Il est également urgent qu’elles donnent à leurs commerciaux la possibilité de travailler selon ces nouvelles règles. DÉSORMAIS LES CLIENTS PROSPECTENT LEURS FOURNISSEURS.
  • 5. Le processus de décision se rallonge dans les entreprises, ce qui explique pour partie l’allongement du cycle de vente. On constate, depuis plusieurs années déjà aux USA, qu’il y a de plus en plus de parties prenantes dans la prise de décision. Il faut désormais compter 5,4 décideurs en moyenne dans une vente B2B complexe. Les identifier n’est pas simple, entrer en contact avec eux, encore moins. Le fait prendre conscience de la complexification de la gestion de la relation client dans le temps. En effet, on observe que le turnover des employés est toujours plus important dans les entreprises. Ainsi, certaines analyses récentes établissent qu’il est désormais de 2,5 années en moyenne. Dans le domaine du digital, nous avons constaté pour notre part qu’il est plutôt inférieur à 2 années… quand ce n’est pas une année pour certains profils. Il y a également un important turnover chez les commerciaux. On sait que le recrutement coûte cher, mais que le départ d’un « bon » commercial coûte encore plus cher. Les entreprises sont de plus en plus confrontées à ces deux problématiques, ce qui n’arrange pas le business. Voilà un chiffre qui doit donner à réfléchir. Car il témoigne d’un risque important que les acteurs du B2B vont devoir apprendre à maîtriser. Et pour se faire, il n’y a pas d’autre choix que de transformer l’approche commerciale. 40% des deals B2B complexes sont menacés d’échec Tenant compte de ces trois constats, on arrive à la conclusion suivante : LA VENTE B2B SE COMPLEXIFIE.
  • 6. Les Social Sellers éduquent et construisent des relations avec les clients en leur fournissant du contenu de valeur, en le commentant et en répondant aux questions des acheteurs afin de créer la confiance, les faire murir et engager le business. On parle de SOCIAL SELLING lorsque les commerciaux utilisent les médias sociaux pour apprendre de leurs acheteurs, recueillir des idées, établir des connexions et interagir avec eux.
  • 7. TROUVER ÉDUQUER ENGAGER DÉVELOPPER + + + RÔLE DU SOCIAL SELLER Trouver des nouveaux prospects grâce aux réseaux sociaux, les éduquer en leur fournissant du contenu, engager la relation avec eux lorsqu’ils sont mûrs, développer le business.
  • 8. N’EST PAS SOCIAL SELLER QUI VEUT. Les commerciaux doivent donc changer leurs comportements et apprendre à en développer de nouveaux, adaptés au monde digital. Mais les directions commerciales doivent aussi adapter leur management. Concrètement, cela veut dire qu’elles doivent savoir évaluer toutes les compétences de leurs commerciaux, en fonction de celles utiles pour prospecter et interagir au travers des médias sociaux, afin de leur proposer un plan d’accompagnement spécifique pour monter en compétence dans le Social Selling. Pour se faire, les directions commerciales peuvent faire une évaluation des commerciaux afin de dresser un bilan personnel sur leurs « capacités », qu’il s’agisse de compétences relevant de l’« Avoir » ou de l’« Être ». Un suivi régulier des progrès dans l’acquisition de ces nouveaux comportements et compétences devra être fait car c’est grâce à cet accompagnement que les commerciaux pourront atteindre leurs objectifs. Exemple de matrice de compétences
  • 9. Pour garantir le succès de la démarche de Social Selling, il est impératif de revisiter préalablement la stratégie business de l’entreprise. Il faut recommencer à se poser des questions et notamment le « pourquoi ? », afin de donner du sens à l’action. Dans un environnement en pleine mutation, il est facile de prendre le sens de ce que l’on fait et de confondre un résultat financier avec un objectif business. Il est vital d’adopter une démarche structurée. (RE)PENSER SA STRATÉGIE D’ENTREPRISE AVANT DE SE LANCER DANS LE SOCIAL SELLING.
  • 10. Faire une analyse objective de la situation actuelle. Se définir des objectifs business SMART. Définir la meilleure stratégie pour atteindre les objectifs fixés. Décliner la stratégie en tactiques et actions concrètes. Définir les indicateurs permettant de mesurer le succès. Superviser l’activité. Apprendre de ses expériences. ÉTAPES POUR L’EXCELLENCE. 1 2 3 4 5 6 7
  • 11. NIVEAUX DE MATURITÉ Expérimental Sous contrôle Maîtrisé Intégré 5 Le temps est nécessaire pour passer les étapes et transformer l’entreprise
  • 12. Social Selling et Content Marketing sont indissociables puisqu’il s’agit de deux tactiques complémentaires pour soutenir la stratégie business B2B globale de l’entreprise. Aussi, faire du Social Selling sans Content Marketing c’est comme faire du parachute… sans parachute : après les premiers frissons du saut on finit forcément par se planter. En effet, sans Content Marketing, le Social Seller va très vite faire de la « présence » dans les média sociaux et passer pour un « tchatcheur », après avoir certainement succombé à la tentation de l’autopromotion (« Me, Myself and I »). C’est le meilleur moyen pour se griller et pour ruiner les efforts entrepris. Les acheteurs le disent, il suffit de les écouter : « STOP PUB! Donnez-nous à apprendre concrètement afin de régler nos problèmes ». SOCIAL SELLING & CONTENT MARKETING DEUX TACTIQUES COMPLÉMENTAIRES.
  • 13. CONTENT IS KING Le marketing de la permission, ou Inbound marketing, supplante progressivement le marketing de l’interruption ou Outbound marketing.
  • 14. La quantité de contenus n’est pas la réponse aux problématiques des clients. Bien au contraire, elle produit l’effet inverse de celui attendu car elle est un bruit gênant. Les conséquences peuvent donc être néfastes pour l’image de marque de l’entreprise. RÈGNE DE LA QUANTITÉ & SIGNES DES TEMPS. Selon les données récentes, nous aurions assisté l’an passé à une progression de 35% de création de contenus alors que l’engagement qu’ils suscitaient diminuait de 17%. 75%35% 17% 25% Dans la même période, 75% des acheteurs se sont dit déçus par la qualité de ce qu’ils ont téléchargé, et 25% d’entre eux n’engageront plus avec l’entreprise !
  • 15. LE HUBDIGITAL & LA RELATION CLIENT POUR LE SOCIAL SELLING. Un site « riche » de son contenu sera visible de l’audience ciblée. Il sera ensuite possible d’utiliser les KPI digitaux pour piloter une partie du business et pour collecter de l’information sur ses visiteurs. Ceux-ci nous en donneront progressivement la « permission » dès lors que la confiance sera établie. Une « landing page » est donc fondamentale pour capter les informations dont l’entreprise a besoin pour construire sa relation avec ses clients. Mais pas de précipitation. Il faut garder en tête que la visite d’un site ou le téléchargement sont des indicateurs d’intérêts mais pas des indicateurs d’intention à acheter. Pourquoi ? Parce qu’il manque une partie du contexte pour comprendre le niveau de maturité du client/prospect. Donc, inutile de lui sauter dessus après la première visite ou le premier téléchargement. Mais une fois que le prospect a été en contact avec l’entreprise, à plusieurs reprises, et qu’il a laissé progressivement des informations le concernant, il est alors possible de pratiquer un « appel » à chaud : un contact par mail ou téléphonique lié à un sujet qui intéresse le client. Le commercial reprend alors la main. S’il dépasse l’approche « vente » et se positionne comme « conseil », sans se faire passer pour ce qu’il n’est pas, alors le business peut être engagé rapidement, l’acheteur ayant fait son chemin et étant désormais mûr pour une relation commerciale.
  • 16. Supposons que la stratégie de développement d’une entreprise consiste à : 1. Booster notre solution SaaS fraichement sortie des Labs, 2. Créer de la notoriété autour d’un savoir-faire unique embarqué dans une de nos solutions, 3. Faire migrer des clients inactifs vers les offres phares ou faire de l’up-selling, 4. Faire du cross-selling chez le Top 10 de nos clients avec 3 offres. Pour chacun des axes stratégiques, des objectifs ont été fixés : 1. 10 grands comptes doivent être ouverts avec la nouvelle offre SaaS, 2. il faut 30 signatures de la nouvelle offre SaaS ou générer l’équivalent de 100 K€ sur le nouveau marché cible, 3. le trafic sur le site vieillissant de l’entreprise doit être doublé, 4. il nous faut être visible auprès de nos cinq plus importants partenaires, 5. 20% des clients inactifs doivent monter en gamme sur nos solutions et générer un CA de 500 K€, 6. le cross-selling doit représenter 20 % du CA. On peut toujours discuter ces objectifs mais ils ne servent ici que d’exemple. De même, dans ce qui va suivre, le contexte est volontairement simplifié pour donner une vision intelligible par tous. Il ne s’agit ici que de donner des pistes de réflexions et des axes de travail. Comment je me lance ?
  • 17. Téléchargez l’intégralité du SlideBook afin d’accélérer la mise en œuvre du Social Selling
  • 18. Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent. www.linkedin.com/company/dma-c contact@dma-c.com Digital Millenium Artifex www.dma-c.com