SlideShare une entreprise Scribd logo
www.metrofrance.com 23 
lundi 21 mars 2011 
Il a écrit Tant d’histoires pour un fauteuil 
“La discrimation, j’y fais face tous les jours” 
Michaël Jérémiasz, 29 ans, 
est handicapé depuis dix 
ans suite à une mauvaise 
chute de ski. Un accident 
qui ne l’a pas empêché de 
devenir joueur de tennis 
professionnel en fauteuil. 
Aujourd’hui, il milite pour 
que les personnes en situa-tion 
de handicap soient 
plus autonomes, y compris 
au travail. Il a créé une asso-ciation 
“Comme les autres” 
et a co-écrit un livre : Tant 
d’histoires pour un fauteuil, 
(Michel Lafon). Rencontre. 
Pour vous, quelle sont les rai-sons 
qui peuvent empêcher 
une personne en situation de 
handicap de trouver sa place 
dans le monde du travail ? 
Ce sont les problèmes 
d’accessibilité. Les per-sonnes 
en situation de han-dicap 
on peu d’accès à 
l’emploi car l’accès à la 
plupart des entreprises est 
compliqué et les postes de 
travail sont rarement amé-nagé. 
L’autre problème 
c’est la sous-qualification 
des personnes en situation 
de handicap. 
Vous parlez de sous-qualifica-tion, 
pensez-vous que les 
personnes en situation de 
handicap ont du mal à accéder 
à l’éducation ? 
Oui. Dès l’enfance, ces 
personnes sont rassem-blées 
dans des établisse-ments 
spécialisés, elles 
n’ont pas accès à la société. 
Dès l’école, elles sont dis-criminées. 
Si on mettait 
des valides et des handica-pés 
dans les mêmes 
classes, ils seraient capa-bles 
plus tard, de travailler 
efficacement ensemble 
dans les entreprises. 
Au travail, quels sont les 
principaux problèmes que 
rencontre un salarié en 
situation de handicap ? 
Souvent, les autres sala-riés 
ne savent pas com-ment 
réagir. Ils sont mal à 
l’aise car ils ont du mal à 
comprendre la différence. 
Le problème vient aussi du 
manque d’informations. Il 
faudrait des conférences 
sur le handicap en entre-prise, 
de la sensibilisation 
dans les écoles … Certaines 
actions sont déjà menées 
dans ce sens mais elles 
sont minimes. Il faut mon-trer 
que le handicap est 
aussi synonyme de mala-die, 
de souffrance. Il y a 
des comportements à adop-ter 
face à ça. 
Etes-vous souvent discriminés 
en tant que personne en situa-tion 
de handicap ? 
Malgré mon statut de 
sportif professionnel où 
je suis reconnu comme 
handicapé, la discrimina-tion, 
j’y fais face chaque 
jours. Parfois, j’ai des fa-veurs 
comme le jour où un 
policier ne m’a pas verba-lisé 
quand il a vu mon fau-teuil, 
d’autre fois, les 
personnes adoptent des 
comportements gênants 
pour moi, en me touchant 
la tête par exemple. 
Pensez-vous que la lutte 
contre les discriminations au 
travail est encore un long 
combat ? 
Oui, beaucoup de 
personnes en situation de 
handicap sont au chômage. 
La loi handicap de 2005 
n’est pas assez forte pour 
changer les choses. Et 
beaucoup de salariés 
n’osent pas se déclarer 
travailleur handicapé par 
peur de perdre leur boulot 
ou de ne plus être traités 
normalement. 
noémie d.-ducloyer 
www.meTRofRance.com 
michel lafon 
Michaël Jérémiasz.
www.metrofrance.com 
Lundi 21 mARs 2011 plus 
Sur les bords du canal Saint-Martin à Paris, La Ruche est un espace collaboratif où les entrepreneurs sociaux 
A l’heure du déjeuner, les résidents de La Ruche échangent leurs bonnes pratiques . 
zOé duCOuRNAu /METRO 
viennent résider. Metro les a rencontrés à l’occasion de leur déjeuner du vendredi. 
À La Ruche, les idées 
bourdonnent 
omme tous les ven-dredis 
à midi, la 
plupart des rési-dents 
de La Ruche 
viennent “buzzer” 
pendant le déjeuner. Dans 
la cuisine, lieu convivial où 
les idées fusent à longueur 
de journée, chacun apporte 
sa bonne nouvelle de la se-maine 
en faisant retentir 
une petite sonnette. Autour 
de la table : que des entre-preneurs 
sociaux. “Le par-tage 
est très important, 
commente Charlotte Hoch-man, 
la créatrice de La 
Ruche. Les entrepreneurs 
doivent se sentir comme 
chez eux.” Elle a importé ce 
concept des pays anglo-saxons. 
“En revenant en 
France il y a trois ans, je 
trouvais qu’il manquait un 
espace pour les innovations 
sociales. Je voulais lier les 
gens aux initiatives sépa-rées”, 
explique-t-elle. 
Café dans une main et 
portable dans l’autre, Gil-berte 
Caron semble à son 
aise. Elle est la créatrice de 
Fil rouge conseil et média-tion, 
une entreprise de 
ressources humaines “lu-diques”. 
Elle a rejoint La 
Ruche en juin dernier avec 
16 autres entrepreneurs so-ciaux. 
Aujourd’hui, La 
Ruche compte plus de 80 ré-sidents. 
“Malgré des critères 
très sélectifs, on est tou-jours 
plein”, continue Char-lotte 
Hochman. Pour être 
admissible, il faut avoir un 
projet social innovant qui 
répond à un défi de société. 
C’est le cas de Malik Badsi, 
26 ans, qui a créé L’entre-prise 
Yoola afin de rendre 
accessibles les évÉnements 
sportifs aux personnes en 
situation de handicap. Pour 
son premier projet, il a or-ganisé 
un voyage en Afrique 
du Sud pour la Coupe du 
monde de football. Un évé-nement 
qui fut un réel suc-cès. 
Pour ce jeune entrepre-neur, 
travailler à La Ruche 
lui a permis d’agrandir son 
réseau. “Le fait d’être ici ou-vre 
des portes, on partage 
nos savoir-faire”, s’enthou-siasme- 
t-il. 
Dans l’open space de 
600 mètres carrés au décor 
de bois et de verdure, 
beaucoup d’entreprises tra-vaillent 
sur le thème de la 
diversité. Certaines ont pris 
tellement d’importance 
qu’elles ont dû partir de La 
Ruche. Comme Mozaïk RH, 
un cabinet de recrutement 
spécialisé créé par Saïd 
Hammouche. Son objectif : 
dénicher “les vrais talents” 
dans les quartiers de ban-lieues. 
Ceux qui ont fait des 
études mais qui n’ont au-cun 
réseau. “Ces jeunes 
sont souvent confrontés 
aux préjugés, explique Ma-riam 
Khattab, la responsa-ble 
du recrutement de 
MozaÏk RH, nous les accom-pagnons 
dans leur dé-marche 
pour trouver un 
emploi et les recruteurs 
sont souvent épatés par la 
variété des profils.” Au-jourd’hui, 
le modèle écono-mique 
sociale et solidaire 
de La Ruche a prouvé qu’il 
fonctionne et d’autres struc-tures 
semblables devraient 
naître en France avec des 
entrepreneurs tout aussi en-thousiastes 
qu’à Paris. 
Comme autour de cette ta-ble 
du déjeuner où l’assem-blée 
a grossi et où les 
bonnes nouvelles ne s’arrê-tent 
plus. 
Passer une journée à La 
Ruche c’est comme avoir 
butiné des idées toute la 
journée. 
C 
noéMie d.-ducloyer 
www.METROFRANCE.COM 
Des clés pour aller 
vers l’entrepreneuriat social 
Comment lancer son en-treprise 
solidaire ? Cathe-rine 
Leroy -Jay, membre 
d’Ashoka, une organisa-tion 
internationale qui 
participe à la structura-tion 
et au développement 
du secteur de l’entrepre-neuriat 
social, donne ici 
quelques conseils. 
• Qu’est-ce qu’un entrepre-neur 
social ? 
Il intervient dans des 
domaines variés comme la 
santé, l’éducation, la lutte 
contre les discriminations 
etc. Son objectif premier 
n’est pas le profit mais la 
résolution d’un problème 
sociétal. 
• Quel profil faut-il avoir 
pour être un bon entrepre-neur 
social ? 
Les études importent 
peu. Le plus important, 
c’est d’être novateur et 
avoir envie de changer les 
choses. 
• Quelles compétences parti-culières 
doit avoir un entre-preneur 
social ? 
Il doit avoir les mêmes 
compétences que tout en-trepreneur, 
comme la vi-sion 
à long terme, la téna-cité, 
etc. Mais il doit aussi 
faire preuve de désintéres-sement 
et d’altruisme. 
• Faut-il un budget consé-quent 
pour se lancer dans 
l’entrepreneuriat social ? 
Il faut surtout y consa-crer 
beaucoup de temps et 
d’énergie. Il existe de plus 
en plus de fonds de sou-tien 
pour les entrepre-neurs 
sociaux qui 
démarrent, notamment 
au niveau régional. 
Plus d’infos sur 
www.ashoka.asso.fr 
“Grâce à La Ruche, 
je peux donner 
vie à mon projet 
en faveur des 
personnes 
en situation 
de handicap.” 
Malik Badsi 
spécial diversité

Contenu connexe

En vedette

Trabajamos la Constitución
Trabajamos la ConstituciónTrabajamos la Constitución
Trabajamos la Constitución
Angeles Parodi Aguirre
 
Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)
Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)
Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)
noemiedebotdu
 
Ouverture du musée beaubourg metz
Ouverture du musée beaubourg   metzOuverture du musée beaubourg   metz
Ouverture du musée beaubourg metz
noemiedebotdu
 
Ouverture du musée beaubourg metz
Ouverture du musée beaubourg   metzOuverture du musée beaubourg   metz
Ouverture du musée beaubourg metz
noemiedebotdu
 
Metro paris dossier emploi
Metro paris  dossier emploiMetro paris  dossier emploi
Metro paris dossier emploi
noemiedebotdu
 
Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...
Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...
Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...
Miodrag Kostic, CMC
 

En vedette (6)

Trabajamos la Constitución
Trabajamos la ConstituciónTrabajamos la Constitución
Trabajamos la Constitución
 
Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)
Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)
Article pour Metro France - festival de Gérardmer (2010)
 
Ouverture du musée beaubourg metz
Ouverture du musée beaubourg   metzOuverture du musée beaubourg   metz
Ouverture du musée beaubourg metz
 
Ouverture du musée beaubourg metz
Ouverture du musée beaubourg   metzOuverture du musée beaubourg   metz
Ouverture du musée beaubourg metz
 
Metro paris dossier emploi
Metro paris  dossier emploiMetro paris  dossier emploi
Metro paris dossier emploi
 
Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...
Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...
Creativity and innovation to competitive advantage training businessknowledge...
 

Similaire à Dossier discrimation 2 metro paris

La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!
La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!
La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!
La Marie Debout, Centre de femmes
 
Portrait de startuper #40 - DraftQuest - David Meulemans
Portrait de startuper #40 - DraftQuest - David MeulemansPortrait de startuper #40 - DraftQuest - David Meulemans
Portrait de startuper #40 - DraftQuest - David Meulemans
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse
#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse
#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse
Sébastien Bourguignon
 
Nicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futur
Nicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futurNicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futur
Nicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futur
Sébastien Bourguignon
 
Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...
Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...
Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...
Sébastien Bourguignon
 
Carenews Journal n°10
Carenews Journal n°10Carenews Journal n°10
Carenews Journal n°10
Univercast (carenews.com)
 
Les clés de l'entreprise sociale
Les clés de l'entreprise socialeLes clés de l'entreprise sociale
Les clés de l'entreprise socialeFanny Despouys
 
140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd
140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd
140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd
Youphil
 
#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz
#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz
#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski
#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski
#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon
#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon
#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak
#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak
#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak
Sébastien Bourguignon
 
Des acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicap
Des acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicapDes acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicap
Des acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicap
Gaelle12
 
#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier
#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier
#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier
Sébastien Bourguignon
 
#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...
#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...
#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...
Alban Jarry
 
Portrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel Arnaud
Portrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel ArnaudPortrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel Arnaud
Portrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel Arnaud
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf
#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf
#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan
#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan
#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan
Sébastien Bourguignon
 

Similaire à Dossier discrimation 2 metro paris (20)

Livret hce
Livret hceLivret hce
Livret hce
 
La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!
La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!
La mob, ça va? Politique et mobilisation, c’est possible!
 
Portrait de startuper #40 - DraftQuest - David Meulemans
Portrait de startuper #40 - DraftQuest - David MeulemansPortrait de startuper #40 - DraftQuest - David Meulemans
Portrait de startuper #40 - DraftQuest - David Meulemans
 
#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse
#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse
#PortraitDeStartuper #28 - RIDYGO - Arnaud Delcasse
 
Nicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futur
Nicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futurNicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futur
Nicolas Hazard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Dessiner le futur
 
Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...
Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...
Cyril Garnier - SNCF Développement - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStart...
 
Carenews Journal n°10
Carenews Journal n°10Carenews Journal n°10
Carenews Journal n°10
 
Les clés de l'entreprise sociale
Les clés de l'entreprise socialeLes clés de l'entreprise sociale
Les clés de l'entreprise sociale
 
140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd
140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd
140910 01 brochure-200x200_guidebook_entrepreneuriat_v10_hd
 
#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz
#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz
#PortraitDeStartuper #48 - Welp - Marie Treppoz
 
#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski
#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski
#PortraitDeStartuper #44 - Doctoome - Amélie Litrowski
 
26 face.infos 26_mars2014
26 face.infos 26_mars201426 face.infos 26_mars2014
26 face.infos 26_mars2014
 
#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon
#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon
#PortraitDeStartuper #76 - Linkee - Julien Meimon
 
#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak
#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak
#PortraitDeStartuper #75 - Hipip IN - Liliya Reshetnyak
 
Des acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicap
Des acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicapDes acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicap
Des acteurs économiques à part entière ! Les cahiers du handicap
 
#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier
#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier
#PortraitDeStartuper #81 - Anona - Frédéric Ollier
 
#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...
#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...
#VotreJob #RecrutezMoi – Entretien avec un pro du management et de l organisa...
 
Portrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel Arnaud
Portrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel ArnaudPortrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel Arnaud
Portrait de startuper #48 - GuestToGuest - Emmanuel Arnaud
 
#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf
#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf
#PortraitDeStartuper #24 - Singulart - Véra Kempf
 
#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan
#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan
#PortraitDeStartuper #30 - Fluicity - Julie de Pimodan
 

Dossier discrimation 2 metro paris

  • 1. www.metrofrance.com 23 lundi 21 mars 2011 Il a écrit Tant d’histoires pour un fauteuil “La discrimation, j’y fais face tous les jours” Michaël Jérémiasz, 29 ans, est handicapé depuis dix ans suite à une mauvaise chute de ski. Un accident qui ne l’a pas empêché de devenir joueur de tennis professionnel en fauteuil. Aujourd’hui, il milite pour que les personnes en situa-tion de handicap soient plus autonomes, y compris au travail. Il a créé une asso-ciation “Comme les autres” et a co-écrit un livre : Tant d’histoires pour un fauteuil, (Michel Lafon). Rencontre. Pour vous, quelle sont les rai-sons qui peuvent empêcher une personne en situation de handicap de trouver sa place dans le monde du travail ? Ce sont les problèmes d’accessibilité. Les per-sonnes en situation de han-dicap on peu d’accès à l’emploi car l’accès à la plupart des entreprises est compliqué et les postes de travail sont rarement amé-nagé. L’autre problème c’est la sous-qualification des personnes en situation de handicap. Vous parlez de sous-qualifica-tion, pensez-vous que les personnes en situation de handicap ont du mal à accéder à l’éducation ? Oui. Dès l’enfance, ces personnes sont rassem-blées dans des établisse-ments spécialisés, elles n’ont pas accès à la société. Dès l’école, elles sont dis-criminées. Si on mettait des valides et des handica-pés dans les mêmes classes, ils seraient capa-bles plus tard, de travailler efficacement ensemble dans les entreprises. Au travail, quels sont les principaux problèmes que rencontre un salarié en situation de handicap ? Souvent, les autres sala-riés ne savent pas com-ment réagir. Ils sont mal à l’aise car ils ont du mal à comprendre la différence. Le problème vient aussi du manque d’informations. Il faudrait des conférences sur le handicap en entre-prise, de la sensibilisation dans les écoles … Certaines actions sont déjà menées dans ce sens mais elles sont minimes. Il faut mon-trer que le handicap est aussi synonyme de mala-die, de souffrance. Il y a des comportements à adop-ter face à ça. Etes-vous souvent discriminés en tant que personne en situa-tion de handicap ? Malgré mon statut de sportif professionnel où je suis reconnu comme handicapé, la discrimina-tion, j’y fais face chaque jours. Parfois, j’ai des fa-veurs comme le jour où un policier ne m’a pas verba-lisé quand il a vu mon fau-teuil, d’autre fois, les personnes adoptent des comportements gênants pour moi, en me touchant la tête par exemple. Pensez-vous que la lutte contre les discriminations au travail est encore un long combat ? Oui, beaucoup de personnes en situation de handicap sont au chômage. La loi handicap de 2005 n’est pas assez forte pour changer les choses. Et beaucoup de salariés n’osent pas se déclarer travailleur handicapé par peur de perdre leur boulot ou de ne plus être traités normalement. noémie d.-ducloyer www.meTRofRance.com michel lafon Michaël Jérémiasz.
  • 2. www.metrofrance.com Lundi 21 mARs 2011 plus Sur les bords du canal Saint-Martin à Paris, La Ruche est un espace collaboratif où les entrepreneurs sociaux A l’heure du déjeuner, les résidents de La Ruche échangent leurs bonnes pratiques . zOé duCOuRNAu /METRO viennent résider. Metro les a rencontrés à l’occasion de leur déjeuner du vendredi. À La Ruche, les idées bourdonnent omme tous les ven-dredis à midi, la plupart des rési-dents de La Ruche viennent “buzzer” pendant le déjeuner. Dans la cuisine, lieu convivial où les idées fusent à longueur de journée, chacun apporte sa bonne nouvelle de la se-maine en faisant retentir une petite sonnette. Autour de la table : que des entre-preneurs sociaux. “Le par-tage est très important, commente Charlotte Hoch-man, la créatrice de La Ruche. Les entrepreneurs doivent se sentir comme chez eux.” Elle a importé ce concept des pays anglo-saxons. “En revenant en France il y a trois ans, je trouvais qu’il manquait un espace pour les innovations sociales. Je voulais lier les gens aux initiatives sépa-rées”, explique-t-elle. Café dans une main et portable dans l’autre, Gil-berte Caron semble à son aise. Elle est la créatrice de Fil rouge conseil et média-tion, une entreprise de ressources humaines “lu-diques”. Elle a rejoint La Ruche en juin dernier avec 16 autres entrepreneurs so-ciaux. Aujourd’hui, La Ruche compte plus de 80 ré-sidents. “Malgré des critères très sélectifs, on est tou-jours plein”, continue Char-lotte Hochman. Pour être admissible, il faut avoir un projet social innovant qui répond à un défi de société. C’est le cas de Malik Badsi, 26 ans, qui a créé L’entre-prise Yoola afin de rendre accessibles les évÉnements sportifs aux personnes en situation de handicap. Pour son premier projet, il a or-ganisé un voyage en Afrique du Sud pour la Coupe du monde de football. Un évé-nement qui fut un réel suc-cès. Pour ce jeune entrepre-neur, travailler à La Ruche lui a permis d’agrandir son réseau. “Le fait d’être ici ou-vre des portes, on partage nos savoir-faire”, s’enthou-siasme- t-il. Dans l’open space de 600 mètres carrés au décor de bois et de verdure, beaucoup d’entreprises tra-vaillent sur le thème de la diversité. Certaines ont pris tellement d’importance qu’elles ont dû partir de La Ruche. Comme Mozaïk RH, un cabinet de recrutement spécialisé créé par Saïd Hammouche. Son objectif : dénicher “les vrais talents” dans les quartiers de ban-lieues. Ceux qui ont fait des études mais qui n’ont au-cun réseau. “Ces jeunes sont souvent confrontés aux préjugés, explique Ma-riam Khattab, la responsa-ble du recrutement de MozaÏk RH, nous les accom-pagnons dans leur dé-marche pour trouver un emploi et les recruteurs sont souvent épatés par la variété des profils.” Au-jourd’hui, le modèle écono-mique sociale et solidaire de La Ruche a prouvé qu’il fonctionne et d’autres struc-tures semblables devraient naître en France avec des entrepreneurs tout aussi en-thousiastes qu’à Paris. Comme autour de cette ta-ble du déjeuner où l’assem-blée a grossi et où les bonnes nouvelles ne s’arrê-tent plus. Passer une journée à La Ruche c’est comme avoir butiné des idées toute la journée. C noéMie d.-ducloyer www.METROFRANCE.COM Des clés pour aller vers l’entrepreneuriat social Comment lancer son en-treprise solidaire ? Cathe-rine Leroy -Jay, membre d’Ashoka, une organisa-tion internationale qui participe à la structura-tion et au développement du secteur de l’entrepre-neuriat social, donne ici quelques conseils. • Qu’est-ce qu’un entrepre-neur social ? Il intervient dans des domaines variés comme la santé, l’éducation, la lutte contre les discriminations etc. Son objectif premier n’est pas le profit mais la résolution d’un problème sociétal. • Quel profil faut-il avoir pour être un bon entrepre-neur social ? Les études importent peu. Le plus important, c’est d’être novateur et avoir envie de changer les choses. • Quelles compétences parti-culières doit avoir un entre-preneur social ? Il doit avoir les mêmes compétences que tout en-trepreneur, comme la vi-sion à long terme, la téna-cité, etc. Mais il doit aussi faire preuve de désintéres-sement et d’altruisme. • Faut-il un budget consé-quent pour se lancer dans l’entrepreneuriat social ? Il faut surtout y consa-crer beaucoup de temps et d’énergie. Il existe de plus en plus de fonds de sou-tien pour les entrepre-neurs sociaux qui démarrent, notamment au niveau régional. Plus d’infos sur www.ashoka.asso.fr “Grâce à La Ruche, je peux donner vie à mon projet en faveur des personnes en situation de handicap.” Malik Badsi spécial diversité