SlideShare une entreprise Scribd logo
COMPTE-RENDU PRESSE
Contact presse : Patricia Bénitah
pbcom@pbcommunication.fr
Une demande croissante, des techniques médico-chirurgicales moins lourdes,
mais des complications toujours présentes
L'Académie nationale de Chirurgie fera le point avec des experts de renom sur l'augmentation de la
demande et ses enjeux.
Les nouvelles techniques médico-chirurgicales de réassignation sexuelle, qui sont désormais plus précises,
moins lourdes et standardisées, mais dont les complications restent toujours présentes.
Le parcours de transition long, difficile avec des traitements lourds pour le patient, mais qui bénéficie
aujourd'hui d'une prise en charge avec une équipe multidisciplinaire (urologue, endocrinologue, andrologue,
sexologue) et d'un accompagnement psychologique indispensable.
CHIRURGIE TRANSGENRE
Une demande qui a doublé
L'avancée des techniques chirurgicales
Mercredi 19 avril 2023
15, rue de l'Ecole de Médecine - 75006 Paris
En France, le nombre de séjours hospitaliers pour transsexualisme a doublé entre 2011 et 2020, passant
de 210 à 411, et 70 % ont entre 18 et 35 ans (HAS Septembre 2022*)
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2022-09/reco454_cadrage_trans_mel.pdf
Dr François-Xavier MADEC
chirurgien Urologue, Andrologue
et Sexologue, Hôpital Foch,
Suresnes
Béatrice DENAES
Journaliste, formatrice
Conseillère pédagogique et enseignante
Sciences Po-Paris
(École de Journalisme)
Co-présidente Association
TRANS-SANTÉ France
.
Dr. Antoine FAIX
Chirurgien Urologue - Andrologue,
Polyclinique Saint-Roch, Montpellier
Vice-Président de l'Association
Française d'Urologie.
Contact presse : Patricia Bénitah - pbcom@pbcommunication.fr
COMPTE-RENDU PRESSE
Pourquoi des délais aussi longs ?
VOLET SOCIETAL
L’association de Béatrice DENAES -Trans Santé- et la Haute Autorité de Santé commencent des
travaux sur un an et demi afin de créer de nouvelles recommandations pour le parcours des personnes
trans. Elles seront élaborées à partir d’études et de la littérature scientifique. Les dernières
recommandations remontent à 1989, la tentative de mise à jour en 2009 n’a jamais abouti.
LES EQUIPES ET LES DELAIS…encore LONGS !
L’équipe est aujourd’hui pluridisciplinaire (psychologue, chirurgien, endocrinologue…). Tout un panel de
soins est nécessaire, qui ne se limite pas à la chirurgie. Il existe une organisation et un travail progressif
important en amont entre la première consultation et l’opération.
En Amérique du Nord, ils ont développé des gender clinic. Ce sont des hôpitaux consacrés à ce type
d’opération : des blocs entiers, des endocrinologues pour les traitements hormonaux, des spécialistes
de la médecine de la reproduction pour la préservation de la fertilité, un accompagnement
psychologique, des juristes, des accompagnateurs sociaux… A l’heure actuelle, ce sont toutes les
ressources nécessaires afin qu’une personne trans puisse être bien intégrée dans la société.
La France est largement en retard. Les problèmes sont le manque d’équipe et les délais.
En ce qui concerne les délais, ils vont de 2 à 5 ans. Une fois que le patient a réalisé son parcours : le
traitement hormonal, la confirmation du traitement du genre souhaité, la consultation avec le
chirurgien, la RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire). Une fois que tout est validé le chirurgien
ne peux pas opérer avant 3 ans.
LES FORMATIONS
Dans un premier temps, la HAS n’a pas créé de certificat de validation d’exercice pour les
établissements mais l’Association Française d’Urologie forme une équipe de référence qui va, elle-
même, former d’autre équipe de référence et ainsi de suite.
Ensuite, actuellement, des centres s’ouvrent (endocrinologues etc.) mais le retard de la France crée
une liste d’attente importante ce qui augmente les délais.
Enfin, l’Hôpital Foch et l’Université de Médecine de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ont
développé deux façons de se former :
1.La création d’un diplôme inter-universitaire d’accompagnement de soins pour les personnes trans. Il
est ouvert aux médecins ainsi qu’aux non-médecin qui souhaitent avoir une vue globale de la prise en
charge.
2. Un diplôme inter-universitaire de reconstruction urogénitale et de chirurgie de la verge.
QUESTIONS
Dr MADEC : Des délais aussi long s’expliquent par l’augmentation des demandes face à une offre
encore faible : il manque des chirurgiens pour pratiquer ces types d’intervention.
En ce qui concerne la demande, selon la recommandation internationale de la WPath (Association
Mondiale des professionnels en santé transgenre) elle est estimée autour de 0,5% de la population. En
2005, elle était estimée à 1 personne sur 100 000. Donc globalement la population a été multipliée par
mille.
Pour le manque d’offre. Malgré l’ouverture de centres, ils sont rapidement plein. De plus, c’est en partie
un problème de formation qui, actuellement, n’est pas tout à fait régler. Cependant la chirurgie
transgenre est une intervention très technique et peu abordable dans un cursus classique.
COMPTE-RENDU PRESSE
L’absence de certification pour les centres est- elle un risque ?
Y -a -t – il des réunions de concertation pluridisciplinaires ?
Le pourcentage des retransitions ?
Le généraliste peut-il suivre le patient ?
Quelles sont les destinations étrangères des personnes françaises en transition ?
Mme DENAES et Dr. MADEC : La certification ne semble pas raisonnable pour les médecins et les
personnes trans.
-Dr MADEC : Du côté des chirurgiens. Ils ont été formés sur plusieurs années. Et leur éthique médicale
exige qu’ils essayent d’obtenir les meilleurs soins et résultats pour les patients. De plus, nous
consultons aussi des centres experts.
-Mme DENAES : Du côté des personnes trans. Il faut des équipes compétentes mais, il ne faut pas le
rétablissement de centres hyperspécialisés (une discussion aura lieu avec la HAS). En effet, pendant
plusieurs années il a été reproché aux médecins d’imposer des équipes officielles chargées de la
transidentité -dénoncé par beaucoup d’associations Trans-. Ainsi à titre d’exemple pour les
endocrinologues, il s’agirait de ne plus être obligé de consulter des endocrinologues (ou
endocrinologues hospitaliers) mais tout simplement un médecin généraliste. N’importe quel médecin
généraliste devrait être capable de délivrer des traitements hormonaux à condition qu’il ait été formé.
Dr MADEC : La HAS demande une concertation pluridisciplinaire pour quasiment toutes les
pathologies. Dans le cadre des personnes trans, il y a une concertation pluridisciplinaire pour valider
les demandes. De plus, travailler avec des confrères chirurgiens permet d’améliorer les techniques et
d’avoir des innovations chirurgicales. Il est impossible de faire exactement un vagin à partir d’un
scrotum et d’un pénis mais grâce à un robot chirurgical, on peut essayer d’améliorer les dimensions du
vagin.
Le délai de réflexion de référence ? Dans les textes il y a un délai de 2 ans, pour les chirurgicaux c’est
plus de 2 ans.
Dr. MADEC : Le pourcentage de patient qui se sont adressé à ce type de centre et qui finalement font
machine arrière : estimation des retransitions est de 0,05%.
Dr MADEC : La place du généraliste dans le parcours à court et long terme du patient. Le généraliste à
une place mais il doit être formé et connaître le parcours du patient. De plus, il a un avantage :
connaître la famille. Il peut ainsi éviter l’isolement social et familial en étant un lien et la pédagogie
entre le patient et la famille. Et une fois que le traitement endocrinologique avec des consignes est
lancé il peut donner le traitement et suivre le patient.
Les opérations à l’étranger. La personne en transition doit financer entièrement l’opération.
Pour les femmes trans (MtoF), il s’agit de la Thaïlande où ils ont un hôpital entier dédié à la réalisation
de l’intervention.
Pour les hommes trans (FtoM), il s’agit de Belgrade et de Londres.
La problématique de cette chirurgie à l’étranger est lors des complications, les patients rentrent en
France pour avoir des soins. Les médecins doivent alors faire une prise en charge à un stade avancée
en n’ayant pas suivi le parcours du patient.
Les délais longs expliquent le fait que les personnes trans se fassent opérer à l’étranger. L’offre de
soins est débordée par la demande.
CHIRURGIE TRANSGENRE
PROGRAMME DE LA SESSION
19 AVRIL 2023, 14h30 - 17h00
Président : Pascal RISCHMAN
Coordinateur : Antoine FAIX
1. La question Trans* aujourd’hui : (épidémiologie, terminologie, sociologie et enjeux)
Béatrice DENAES. Journaliste, formatrice.
Conseillère pédagogique et enseignante Sciences Po-Paris (École de Journalisme)
Co-présidente Association TRANS-SANTÉ France
2. Accompagnement de la transition :
Docteur Jean Chambry Pédopsychiatre
Président de la Société Française de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent et des
Disciplines Associés
3. Transition médico-chirurgicale de la femme trans :
3.1 Transition médicale :
Dr Nicolai Johnson, endocrinologue - Hôpital Tenon – Paris
3.2 Transition chirurgicale :
2.2.1 Féminisation du visage l’autre regard.
Dr Sarra Cristofari chirurgie plastique et reconstructrice - Hôpital Tenon - Paris
2.2.2 Chirurgie génitale : la vaginoplastie.
Dr François-xavier Madec Urologue, Andrologue Service d'Urologie - Hôpital Foch – Suresnes
4.Transition medico-chirugicale de l’homme trans :
4.1 Transition médicale :
Dr Nicolai Johnson endocrinologue - Hôpital Tenon – Paris
4.2 Transition chirurgicale :
Chirurgie mammaire
Chirurgie génitale par metoidioplastie et phalloplastie
Dr François-xavier Madec Urologue, Andrologue Service d'Urologie - Hôpital Foch – Suresnes
https://www.youtube.com/watch?v=-e8SOy_P9-k&list=PLqRaHQJBIA6YYMjs6dS82WK_eQS-sVz7s&t=4s
REPLAY DE LA SESSION

Contenu connexe

Similaire à DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023

Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Festival de la Communication Santé
 
Role et place du medecin generaliste
Role et place du medecin generalisteRole et place du medecin generaliste
Role et place du medecin generaliste
lemarechal
 
Enquête démographique quelle carrière pour un futur radiologue
Enquête démographique   quelle carrière pour un futur radiologue  Enquête démographique   quelle carrière pour un futur radiologue
Enquête démographique quelle carrière pour un futur radiologue
Réseau Pro Santé
 
Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)
Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)
Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)
Prof. Eric Raymond Oncologie Medicale
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anus
CripsIDF
 
Renouveau de la médecine interne dans le monde
Renouveau de la médecine interne dans le mondeRenouveau de la médecine interne dans le monde
Renouveau de la médecine interne dans le monde
Khadija Moussayer
 
Tome 8 : santé et social
Tome 8 : santé et socialTome 8 : santé et social
Tome 8 : santé et social
paroles d'élus
 
Acces precoce innovation
Acces precoce innovationAcces precoce innovation
Acces precoce innovation
Association LIR
 
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
CRAMIF
 
L’anemf.
L’anemf.L’anemf.
L’anemf.
Réseau Pro Santé
 
Contraception petit état des lieux.
Contraception   petit état des lieux.Contraception   petit état des lieux.
Contraception petit état des lieux.
Réseau Pro Santé
 
Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)
Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)
Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)
Atlantico
 
Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?
Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?
Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?
Amah KOUEVI
 
Trans : les oublié-e-s de la Conférence de Toronto
Trans : les oublié-e-s de la Conférence de TorontoTrans : les oublié-e-s de la Conférence de Toronto
Trans : les oublié-e-s de la Conférence de Toronto
Santé des trans
 
Le sch votre bouclier syndical.
Le sch votre bouclier syndical.Le sch votre bouclier syndical.
Le sch votre bouclier syndical.
Réseau Pro Santé
 
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicalePrésentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale
Pierre Leroy
 
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...
Fondation de l'Avenir
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Almaviva Santé
 
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
pbcom1998
 

Similaire à DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023 (20)

Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
 
Role et place du medecin generaliste
Role et place du medecin generalisteRole et place du medecin generaliste
Role et place du medecin generaliste
 
Enquête démographique quelle carrière pour un futur radiologue
Enquête démographique   quelle carrière pour un futur radiologue  Enquête démographique   quelle carrière pour un futur radiologue
Enquête démographique quelle carrière pour un futur radiologue
 
Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)
Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)
Anniversaire de L'institut des Vaisseaux et du Sang (IVS)
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anus
 
Renouveau de la médecine interne dans le monde
Renouveau de la médecine interne dans le mondeRenouveau de la médecine interne dans le monde
Renouveau de la médecine interne dans le monde
 
Comm vo 17062013 v0
Comm vo 17062013 v0Comm vo 17062013 v0
Comm vo 17062013 v0
 
Tome 8 : santé et social
Tome 8 : santé et socialTome 8 : santé et social
Tome 8 : santé et social
 
Acces precoce innovation
Acces precoce innovationAcces precoce innovation
Acces precoce innovation
 
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
 
L’anemf.
L’anemf.L’anemf.
L’anemf.
 
Contraception petit état des lieux.
Contraception   petit état des lieux.Contraception   petit état des lieux.
Contraception petit état des lieux.
 
Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)
Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)
Rapport pour améliorer la démographie médicale (ISNIH)
 
Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?
Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?
Comment l'expérience patient améliore-t-elle la pratique clinique ?
 
Trans : les oublié-e-s de la Conférence de Toronto
Trans : les oublié-e-s de la Conférence de TorontoTrans : les oublié-e-s de la Conférence de Toronto
Trans : les oublié-e-s de la Conférence de Toronto
 
Le sch votre bouclier syndical.
Le sch votre bouclier syndical.Le sch votre bouclier syndical.
Le sch votre bouclier syndical.
 
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicalePrésentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale
 
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...
Présentation de la Fondation de l'Avenir pour la recherche médicale et l'inno...
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
 
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
 

Plus de pbcom1998

CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
pbcom1998
 
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
pbcom1998
 
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023 DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
pbcom1998
 
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
pbcom1998
 
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
pbcom1998
 
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
pbcom1998
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
pbcom1998
 
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdfDossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
pbcom1998
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
pbcom1998
 
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
pbcom1998
 
2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf
pbcom1998
 
2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf
pbcom1998
 
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
pbcom1998
 
2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf
pbcom1998
 
PRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdfPRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdf
pbcom1998
 
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdfDOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
pbcom1998
 
2022-09-02-AFP.pdf
2022-09-02-AFP.pdf2022-09-02-AFP.pdf
2022-09-02-AFP.pdf
pbcom1998
 
2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf
2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf
2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf
pbcom1998
 
2022-07-01-RelaxNews.pdf
2022-07-01-RelaxNews.pdf2022-07-01-RelaxNews.pdf
2022-07-01-RelaxNews.pdf
pbcom1998
 
2022-07-01-APMnews.pdf
2022-07-01-APMnews.pdf2022-07-01-APMnews.pdf
2022-07-01-APMnews.pdf
pbcom1998
 

Plus de pbcom1998 (20)

CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
 
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
 
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023 DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
 
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
 
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
 
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
 
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdfDossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
 
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
 
2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf
 
2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf
 
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
 
2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf
 
PRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdfPRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdf
 
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdfDOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
 
2022-09-02-AFP.pdf
2022-09-02-AFP.pdf2022-09-02-AFP.pdf
2022-09-02-AFP.pdf
 
2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf
2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf
2022-21-01-Le Quotidien du Meìdecin.pdf
 
2022-07-01-RelaxNews.pdf
2022-07-01-RelaxNews.pdf2022-07-01-RelaxNews.pdf
2022-07-01-RelaxNews.pdf
 
2022-07-01-APMnews.pdf
2022-07-01-APMnews.pdf2022-07-01-APMnews.pdf
2022-07-01-APMnews.pdf
 

DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023

  • 1. COMPTE-RENDU PRESSE Contact presse : Patricia Bénitah pbcom@pbcommunication.fr Une demande croissante, des techniques médico-chirurgicales moins lourdes, mais des complications toujours présentes L'Académie nationale de Chirurgie fera le point avec des experts de renom sur l'augmentation de la demande et ses enjeux. Les nouvelles techniques médico-chirurgicales de réassignation sexuelle, qui sont désormais plus précises, moins lourdes et standardisées, mais dont les complications restent toujours présentes. Le parcours de transition long, difficile avec des traitements lourds pour le patient, mais qui bénéficie aujourd'hui d'une prise en charge avec une équipe multidisciplinaire (urologue, endocrinologue, andrologue, sexologue) et d'un accompagnement psychologique indispensable. CHIRURGIE TRANSGENRE Une demande qui a doublé L'avancée des techniques chirurgicales Mercredi 19 avril 2023 15, rue de l'Ecole de Médecine - 75006 Paris En France, le nombre de séjours hospitaliers pour transsexualisme a doublé entre 2011 et 2020, passant de 210 à 411, et 70 % ont entre 18 et 35 ans (HAS Septembre 2022*) https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2022-09/reco454_cadrage_trans_mel.pdf Dr François-Xavier MADEC chirurgien Urologue, Andrologue et Sexologue, Hôpital Foch, Suresnes Béatrice DENAES Journaliste, formatrice Conseillère pédagogique et enseignante Sciences Po-Paris (École de Journalisme) Co-présidente Association TRANS-SANTÉ France . Dr. Antoine FAIX Chirurgien Urologue - Andrologue, Polyclinique Saint-Roch, Montpellier Vice-Président de l'Association Française d'Urologie. Contact presse : Patricia Bénitah - pbcom@pbcommunication.fr
  • 2. COMPTE-RENDU PRESSE Pourquoi des délais aussi longs ? VOLET SOCIETAL L’association de Béatrice DENAES -Trans Santé- et la Haute Autorité de Santé commencent des travaux sur un an et demi afin de créer de nouvelles recommandations pour le parcours des personnes trans. Elles seront élaborées à partir d’études et de la littérature scientifique. Les dernières recommandations remontent à 1989, la tentative de mise à jour en 2009 n’a jamais abouti. LES EQUIPES ET LES DELAIS…encore LONGS ! L’équipe est aujourd’hui pluridisciplinaire (psychologue, chirurgien, endocrinologue…). Tout un panel de soins est nécessaire, qui ne se limite pas à la chirurgie. Il existe une organisation et un travail progressif important en amont entre la première consultation et l’opération. En Amérique du Nord, ils ont développé des gender clinic. Ce sont des hôpitaux consacrés à ce type d’opération : des blocs entiers, des endocrinologues pour les traitements hormonaux, des spécialistes de la médecine de la reproduction pour la préservation de la fertilité, un accompagnement psychologique, des juristes, des accompagnateurs sociaux… A l’heure actuelle, ce sont toutes les ressources nécessaires afin qu’une personne trans puisse être bien intégrée dans la société. La France est largement en retard. Les problèmes sont le manque d’équipe et les délais. En ce qui concerne les délais, ils vont de 2 à 5 ans. Une fois que le patient a réalisé son parcours : le traitement hormonal, la confirmation du traitement du genre souhaité, la consultation avec le chirurgien, la RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire). Une fois que tout est validé le chirurgien ne peux pas opérer avant 3 ans. LES FORMATIONS Dans un premier temps, la HAS n’a pas créé de certificat de validation d’exercice pour les établissements mais l’Association Française d’Urologie forme une équipe de référence qui va, elle- même, former d’autre équipe de référence et ainsi de suite. Ensuite, actuellement, des centres s’ouvrent (endocrinologues etc.) mais le retard de la France crée une liste d’attente importante ce qui augmente les délais. Enfin, l’Hôpital Foch et l’Université de Médecine de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ont développé deux façons de se former : 1.La création d’un diplôme inter-universitaire d’accompagnement de soins pour les personnes trans. Il est ouvert aux médecins ainsi qu’aux non-médecin qui souhaitent avoir une vue globale de la prise en charge. 2. Un diplôme inter-universitaire de reconstruction urogénitale et de chirurgie de la verge. QUESTIONS Dr MADEC : Des délais aussi long s’expliquent par l’augmentation des demandes face à une offre encore faible : il manque des chirurgiens pour pratiquer ces types d’intervention. En ce qui concerne la demande, selon la recommandation internationale de la WPath (Association Mondiale des professionnels en santé transgenre) elle est estimée autour de 0,5% de la population. En 2005, elle était estimée à 1 personne sur 100 000. Donc globalement la population a été multipliée par mille. Pour le manque d’offre. Malgré l’ouverture de centres, ils sont rapidement plein. De plus, c’est en partie un problème de formation qui, actuellement, n’est pas tout à fait régler. Cependant la chirurgie transgenre est une intervention très technique et peu abordable dans un cursus classique.
  • 3. COMPTE-RENDU PRESSE L’absence de certification pour les centres est- elle un risque ? Y -a -t – il des réunions de concertation pluridisciplinaires ? Le pourcentage des retransitions ? Le généraliste peut-il suivre le patient ? Quelles sont les destinations étrangères des personnes françaises en transition ? Mme DENAES et Dr. MADEC : La certification ne semble pas raisonnable pour les médecins et les personnes trans. -Dr MADEC : Du côté des chirurgiens. Ils ont été formés sur plusieurs années. Et leur éthique médicale exige qu’ils essayent d’obtenir les meilleurs soins et résultats pour les patients. De plus, nous consultons aussi des centres experts. -Mme DENAES : Du côté des personnes trans. Il faut des équipes compétentes mais, il ne faut pas le rétablissement de centres hyperspécialisés (une discussion aura lieu avec la HAS). En effet, pendant plusieurs années il a été reproché aux médecins d’imposer des équipes officielles chargées de la transidentité -dénoncé par beaucoup d’associations Trans-. Ainsi à titre d’exemple pour les endocrinologues, il s’agirait de ne plus être obligé de consulter des endocrinologues (ou endocrinologues hospitaliers) mais tout simplement un médecin généraliste. N’importe quel médecin généraliste devrait être capable de délivrer des traitements hormonaux à condition qu’il ait été formé. Dr MADEC : La HAS demande une concertation pluridisciplinaire pour quasiment toutes les pathologies. Dans le cadre des personnes trans, il y a une concertation pluridisciplinaire pour valider les demandes. De plus, travailler avec des confrères chirurgiens permet d’améliorer les techniques et d’avoir des innovations chirurgicales. Il est impossible de faire exactement un vagin à partir d’un scrotum et d’un pénis mais grâce à un robot chirurgical, on peut essayer d’améliorer les dimensions du vagin. Le délai de réflexion de référence ? Dans les textes il y a un délai de 2 ans, pour les chirurgicaux c’est plus de 2 ans. Dr. MADEC : Le pourcentage de patient qui se sont adressé à ce type de centre et qui finalement font machine arrière : estimation des retransitions est de 0,05%. Dr MADEC : La place du généraliste dans le parcours à court et long terme du patient. Le généraliste à une place mais il doit être formé et connaître le parcours du patient. De plus, il a un avantage : connaître la famille. Il peut ainsi éviter l’isolement social et familial en étant un lien et la pédagogie entre le patient et la famille. Et une fois que le traitement endocrinologique avec des consignes est lancé il peut donner le traitement et suivre le patient. Les opérations à l’étranger. La personne en transition doit financer entièrement l’opération. Pour les femmes trans (MtoF), il s’agit de la Thaïlande où ils ont un hôpital entier dédié à la réalisation de l’intervention. Pour les hommes trans (FtoM), il s’agit de Belgrade et de Londres. La problématique de cette chirurgie à l’étranger est lors des complications, les patients rentrent en France pour avoir des soins. Les médecins doivent alors faire une prise en charge à un stade avancée en n’ayant pas suivi le parcours du patient. Les délais longs expliquent le fait que les personnes trans se fassent opérer à l’étranger. L’offre de soins est débordée par la demande.
  • 4. CHIRURGIE TRANSGENRE PROGRAMME DE LA SESSION 19 AVRIL 2023, 14h30 - 17h00 Président : Pascal RISCHMAN Coordinateur : Antoine FAIX 1. La question Trans* aujourd’hui : (épidémiologie, terminologie, sociologie et enjeux) Béatrice DENAES. Journaliste, formatrice. Conseillère pédagogique et enseignante Sciences Po-Paris (École de Journalisme) Co-présidente Association TRANS-SANTÉ France 2. Accompagnement de la transition : Docteur Jean Chambry Pédopsychiatre Président de la Société Française de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent et des Disciplines Associés 3. Transition médico-chirurgicale de la femme trans : 3.1 Transition médicale : Dr Nicolai Johnson, endocrinologue - Hôpital Tenon – Paris 3.2 Transition chirurgicale : 2.2.1 Féminisation du visage l’autre regard. Dr Sarra Cristofari chirurgie plastique et reconstructrice - Hôpital Tenon - Paris 2.2.2 Chirurgie génitale : la vaginoplastie. Dr François-xavier Madec Urologue, Andrologue Service d'Urologie - Hôpital Foch – Suresnes 4.Transition medico-chirugicale de l’homme trans : 4.1 Transition médicale : Dr Nicolai Johnson endocrinologue - Hôpital Tenon – Paris 4.2 Transition chirurgicale : Chirurgie mammaire Chirurgie génitale par metoidioplastie et phalloplastie Dr François-xavier Madec Urologue, Andrologue Service d'Urologie - Hôpital Foch – Suresnes https://www.youtube.com/watch?v=-e8SOy_P9-k&list=PLqRaHQJBIA6YYMjs6dS82WK_eQS-sVz7s&t=4s REPLAY DE LA SESSION