SlideShare une entreprise Scribd logo
E•book

nouveaux usages it
nouveaux défis

tendances & prospectives

A partir des résultats de l’enquête réalisée auprès de DSI en octobre 2013

at the speed of ideas
Nous offrons des solutions innovantes
pour répondre à vos besoins.
Alcatel-Lucent Enterprise
est une entreprise mondiale qui rend
les communications et les technologies
de réseau plus abordables, accessibles
et durables.
Nous avons développé un riche
écosystème de solutions visionnaires
et des partenaires technologiques
pour répondre aux besoins uniques
de votre organisation, qu’il s’agisse
d’une petite ou grande entreprise,
privée ou publique.
Introduction & objectifs
du document
Au phénomène maintenant bien connu du BYOD (Bring Your Own Device) s’ajoute celui du BYOS
(Bring Your Own Software), autrement dit l’utilisation au sein de l’entreprise de logiciels
qui ne lui appartiennent pas.
DropBox, YouSendIt, WeTransfer, Facebook, YouTube, Hotmail, Angry Birds,… tous concernés !
De leur propre initiative, les salariés accèdent aujourd’hui à des services de stockages en ligne,
qui peuvent mettre en péril la sécurité des données de l’entreprise. Ils ont aussi pour habitude d’utiliser
des applications de type jeux ou réseaux sociaux qui peuvent avoir un impact sur la productivité.
Un phénomène qui s’accentue encore davantage avec l’arrivée des tablettes en entreprise.
Ainsi BYOD et BYOS imposent au DSI d’adapter l’infrastructure déjà mise en place et d’apporter une réponse
adaptée à la question suivante : faut-il tolérer, gérer ou interdire l’utilisation de ces applications ?
L’étude réalisée pour le compte d’Alcatel-Lucent fait le point sur ces nouveaux usages numériques
et revient précisément sur les attentes exprimées par les DSI interrogés.
Bonne lecture !

sommaire

01

02

03

Les grandes
tendances

les réactions
de dsi

les défis
pour les DSI

9

La mobilité : une réelle préoccupation

10

Un grand intérêt pour le Cloud privé

11
12

Le BYOD n’est pas un épiphénomène
Nouveaux usages : un début de prise
de conscience

3 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

14

De nombreux DSI "en décalage"
avec les nouveaux usages

15

Les réponses aux nouveaux usages

16

Applis mobiles ou sur le web :
les pistes à suivre

18

Les principaux défis pour les dsi

19

Infrastructure : les évolutions à venir

20

Les prochaines étapes
Structure
de l’échantillon
par localisation

84

51% ile-de-france

réponses



49% province

par taille d’entreprise

84

réponses

48%  00 salariés
5
et plus


salariés

52% 100 à 500

par secteurs



32% secteur
public

35% industrie
84

réponses

33% Services

4 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
interview
L’accompagnement des DSI
face aux nouveaux comportements
en entreprise
Réponse avec :
Matthieu Destot
Vice Président
Alcatel-Lucent France

La tendance de fond est l’utilisation croissante
des employés d’applications et de logiciels
n’appartenant pas à l’entreprise. Risques,
insécurités croissantes pour vos systèmes
informatiques : comment réagir ? Réponse
avec Matthieu Destot, Vice Président France.

moyenne, tous secteurs confondus, y compris
les hôpitaux et le secteur public, où nous
proposons des solutions personnalisées.
Par ailleurs, les solutions Alcatel-Lucent
Enterprise sont utilisées dans plus de 70%
des entreprises du CAC 40.

Ces chiffres montrent que si les usagers
« La France est l’un des marchés les plus
ont bien appréhendé le besoin en flexibilité,
avancés et les plus innovants au monde dans
les DSI ont eux aussi besoin de solutions
le domaine des télécommunications et des
garantissant la pérénité de leurs infrastructures
services de communications. Les salariés
et d’être accompagné dans ces choix à travers
d’Alcatel-Lucent en France jouent de ce fait
une expertise de mise en place.
un rôle clé dans le rayonnement de la France
en matière d’économie numérique.
Faut-il interdire ou tolérer l’utilisation
La France accueille la plus grande base
d’applications et de logiciels n’appartenant
d’employés et de clients d’Alcatel-Lucent
pas à l’entreprise ?
Enterprise. Le groupe dont le siège
est installé à Colombes
Ce choix appartient
dispose d’équipes
en premier et dernier
de recherche
Aujourd’hui, nous constatons
lieu au DSI. Nous
et développement
qu’une PME sur deux utilise
l’accompagnons
à Colombes, Illkirch
au mieux dans son
et Sophia Antipolis,
une solution Alcatel-Lucent
discernement, mais
d’une forte activité
Enterprise.
nous ne prenons
de services professionnels
aucune décision
à Brest et de bureaux de
à sa place. Ce genre de mesures est de toute
vente dans toutes les régions et les grandes
manière très souvent imposé par l’entreprise
villes du pays. Environ la moitié des employés
elle-même.
du groupe se trouve en France.
La solution ne réside pas dans le fait
Nous sommes donc fiers de notre présence
d’autoriser ou d’interdire, ou même de tenter
et de notre part de marché en France, mais
de gérer ce phénomène : dans les entreprises,
aussi en Europe (N°1 de la communication
l’utilisation d’applications ou de logiciels
d’entreprise et N°3 en infrastructure réseau).
externes à l’entreprise est aujourd’hui
Nous n’aurions pas obtenu ces résultats
inévitable. Il s’agit d’avantage de fournir
sans l’aide de nos Business Partners acrédités,
aux DSI les outils qui permettront au mieux
qui sont chargés de l’ensemble des ventes
de répondre aux besoins metier à travers
à nos clients. Tous nos partenaires sont
des solutions de réseaux toujours plus
formés et certifiés pour nos différentes
flexibles pour introduire plus facilement
gammes de produits, afin que nos clients
de nouvelles applications (SDN) et des moyens
bénéficient du meilleur service possible.
de communications unifiées prenant
Notre objectif : révéler tout le potentiel
en compte les changements dans les facons
d’un monde connecté. »
d’échanger l’information.

,,

Fort des retours
de nos clients nous
avons pu constater
aussi que :
•  0 % des DSI
5
tolèrent l’utilisation
d’applications
et logiciels
n’appartenant
pas à l’entreprise
•  0 % des DSI
1
autorisent l’utilisation
d’applications
et logiciels
n’appartenant
pas à l’entreprise
• Seulement 40%
des DSI interdisent
l’utilisation
d’applications
et logiciels
n’appartenant
pas à l’entreprise

Aujourd’hui, nous constatons qu’une PME
sur deux utilise une solution Alcatel-Lucent
Enterprise. Nous sommes également très
présents dans les entreprises de taille

5 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

Faut-il chercher à faire évoluer
les comportements ou est-il préférable
d’adapter l’infrastructure IT de l’entreprise ?
interview
Nous pouvons bien sûr sensibiliser
et accompagner les utilisateurs pour mieux
gérer l’IT. Mais peut-on éviter le phénomène ?
Non. La mise en place d’un Personnal Cloud
est inévitable pour laisser les utilisateurs
la possibilité de façonner leur environnement
numérique. Le plus
judicieux est de
contrôler cet usage
Nous avons été les premiers
en préparant les réseaux
sur le marché […] à permettre
et proposant des
de définir les règles au niveau
catalogues applicatifs
des applications.
pour anticiper
les besoins.

,,

Comment Alcatel-Lucent Enterprise
accompagne les DSI face à ces nouveaux
comportements en entreprise ?
Orienter et accompagner les DSI en fonction
de leur structure est pour nous une nécessité.
L’une de nos préoccupations majeures est liée
à la mise en place de solutions qui affranchissent
le réseau des entreprises, des contraintes
liées à l’introduction de nouveaux terminaux
et l’utilisation inhérente de services
additionnels.
Leurs comportements ont changé avec
Internet et le développement d’applications
accessibles, qui répondent très pratiquement
à leur besoin immédiat. Celui-ci ne se pose
plus de question : il va chercher dans
un portail d’applications celle qui correspond
le mieux à sa demande et en général,
il la trouve ! Et l’utilise. Il consomme
des outils, les fait rentrer dans l’entreprise,
puis les façonne pour les personnaliser.
Ainsi nos offres Unified Access et OpenTouch
répondent aux besoins des DSI de sécuriser
le déploiement de service multi terminal
et de retrouver cette flexibilité dans
des applications métier critiques telles
que les communications multimedia.
Si on ne peut enrayer cette tendance
à la consommation d’application extérieure,
Alcatel-Lucent Enterprise a-t-il trouvé
une solution qui s’adapte à ces nouvelles
habitudes, pour mieux les maîtriser ?
Alcatel Lucent Enterprise a bien entendu pris
en compte ce consumérisme compulsif

6 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

des outils applicatifs. Nous proposons au DSI,
un catalogue de services qui permet de mieux
maîtriser la consommation des applications
et des données, que nous avons baptisé
le Personal Cloud. Ce Cloud rassemble
la collection des applications Web
que l’utilisateur modèle pour l’accommoder
à ses usages, à l’intérieur comme à l’extérieur
de l’entreprise.
Quelle est la position d’Alcatel-Lucent
Enterprise face au BYOS ?
Nous nous sommes concentré sur l’utilisateur :
c’est lui qui intègre les applications
dans l’entreprise, c’est donc à lui qu’il faut
permettre d’accéder aux réseaux en toute
sécurité. Grâce à la mise en place
d’un protocole et de règles impératives
à chaque connexion :
• Authentifier les utilisateurs pour réparer
les réseaux.
• Vérifier que l’utilisateur suit les règles
de sécurité lorsqu’il intègre les terminaux.
•  nifier l’acces en utilisant les mêmes régles
U
sur le réseau filaire et le wifi
dans l’entreprise et à l’extérieur.
Toutes les opérations doivent être
automatisées autour du BYOD et BYOS.
Mais pas seulement : nous avons été
les premiers sur le marché avec la mise
en place de notre stratégie AFN (Application
Fluent Network) à permettre de définir
les règles au niveau des applications et non
plus au niveau du réseau. La sécurité
des données est ainsi optimisée et surtout,
le réseau est libéré !
Pour résumer notre position, nous conseillons
d’abord de préparer les réseaux, d’automatiser
les tâches pour les DSI et enfin, de délivrer
une meilleure qualité de service
sur les applicatifs.
Qu’est-ce que le Shadow IT ?
Cette notion regroupe l’ensemble
de l’informatique, hors DSI. Cela peut être
une macro excel qu’un terminal personnel
Et c’est une nouveauté des applicatifs
présentes dans un Cloud Public.
Le shadow IT, pour ne pas dire « parallèle » IT,
prend une importance considérable dans
les entreprises, c’est un fait.
interview
Sur un indice qui s’échelonne de 0 à 100
(le zéro correspondant à un IT parallèle nul
et le cent à IT parallèle total) nous atteignons
aujourd’hui : 32. Il est certain que cet indice
gagnera encore quelques points à l’avenir.
Rappelons-le : 50 % des DSI tolèrent
l’utilisation d’applications et logiciels
n’appartenant pas à l’entreprise. Ce n’est pas
surprenant de voir le Shadow IT, qui échappe
en partie au contrôle hiérarchique, prendre
des proportions différentes par rapport au IT
global, selon les niveaux : plus on a un niveau
hiérarchique bas, plus l’IT parallèle est haut.
Et ce n’est pas une surprise non plus :
les générations Y, de façon intuitive, intègrent
plus facilement des applications extérieures
à l’entreprise…
Partant de ces nombreux constats :
notre volonté première est d’aider les DSI
à entrer dans un mode autorisé mais contrôlé
des applicatifs extérieurs.
Quels sont les risques liés au BYOD et au BYOS ?
Globalement, ils sont de 4 ordres :
1. La sécurité des données et leur

confidentialité : il s’agit d’authentifier
les utilisateurs, et de vérifier leurs identités
pour éviter les failles, les virus.
2.  ne qualité de service optimale : il faut
U
préparer les réseaux afin de réduire
la charge de la bande passante.
3. Réduction des couts avec une
automatisation de l’administration
des utilisateurs d’un réseaux mais
également des ressources de processing
et machines virtuelles. La mise en place
de l’automatisation de gestion des terminaux
vient simplifier des opérations, devenues
complexes pour les DSI, notamment
de mises à jours sécuritaires pour
les logiciels des les applications utilisées.
4. Attirer les talents de la génération Y :
accéder à certaines applications ou logiciels
extérieurs (réseaux sociaux, partage
de vidéos…) fait aujourd’hui partie
du patrimoine des jeunes générations.
Leur interdire ou contrôler leur accès
est vécu comme un frein.

7 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

Et donne l’image d’une entreprise qui n’est
pas souple. Donc peu désirable. Il est ainsi
devenu indispensable pour ces structures
d’intégrer ces applications extérieures,
en leur sein.
Partenaire de confiance des fournisseurs
de services, des entreprises et des
administrations du monde entier,
Alcatel-Lucent Enterprise est un virtuose
de l’innovation technologique ainsi
qu’un leader des solutions et des services
réseaux et télécoms.
Atout maître du Groupe, les Bell Labs
figurent parmi les centres de recherche
les plus réputés au monde et sont à l’origine
d’avancées technologiques qui ont façonné
le secteur des télécommunications.
Alcatel-Lucent Enterprise a ainsi intégré
la liste 2012 des 50 sociétés les plus
innovantes du monde, publiée par l’agence
média et magazine Technology Review
du Massachusetts Institute of Technology
(MIT). Cette prestigieuse sélection
est une reconnaissance des innovations
révolutionnaires d’Alcatel-Lucent Enterprise
à l’image de lightRadio™, une technologie
capable de réduire la consommation
électrique et le coût d’exploitation
des réseaux mobiles tout en offrant
des vitesses haut débit vertigineuses.
Avec des innovations de ce calibre,
Alcatel-Lucent Enterprise parvient à rendre
les communications plus durables, plus
abordables et plus faciles d’utilisation,
en poursuivant une seule mission : révéler
tout le potentiel d’un monde connecté.
Présent dans plus de 130 pays et comptant
dans ses rangs des experts chevronnés
en matière de services, Alcatel-Lucent
Enterprise est à la fois un partenaire local
et un acteur international. Le Groupe,
qui a enregistré un chiffre d’affaires
de 15,3 milliards d’euros en 2011,
est une société de droit français
dont le siège social est installé à Paris.
les grandes
tendances

8 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
Les grandes tendances

la mobilité : une réelle
préoccupation
Quelle importance votre entreprise accorde-t-elle ?

38%

31%

18%

13%

Faciliter le travail des utilisateurs en situation
de nomadisme et proposer des services accessibles
depuis n’importe quelle machine, et n’importe où,
revêt un caractère important pour environ la moitié
des entreprises.

au fait de délivrer
aux utlisateurs des services
accessibles depuis n’importe
où, sur n’importe
quelle machine et
à tout moment

37%

Un quart des organisations accorde de l’importance
à l’ouverture de leur portefeuille applicatif
aux tablettes et smartphones.

39%

15%

9%

au fait de rendre
les applications accessibles
aux tablettes
et au smartphone

La mobilité n’est plus une option.
C’est clairement une exigence de confort
et de productivité pour les collaborateurs
et les DSI.

30%
24%

27%
19%

Très forte importance

Forte importance

Faible importance

Très faible importance

9 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

Aux solutions permettant
aux employés, en situation
de mobilité, d’accéder à leurs
données et au système
d’information
Les grandes tendances

un grand intérêt
pour le cloud privé
A quel modèle de Cloud accordez-vous le plus d’importance ?

7% 5%

49%

39%

Le Cloud privé s’affirme de plus en plus
comme la norme, principalement
pour des questions de sécurité.

Entreprises
de 100 à 500
salariés

13%

La part des entreprises encore hermétiques 
au Cloud a tendance à diminuer avec la taille
des organisations.

Les entreprises de plus de 500 salariés
se révèlent plus sensibles au Cloud hybride
qui permet d’optimiser la flexibilité
de l’infrastructure en fonction des besoins
et de la criticité des données.

8%

41%

38%

Entreprises
de plus de 500
salariés

Le Cloud privé

Le Cloud hybride

Le Cloud public

Aucun

10 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

Quel est
votre
modèle
de cloud ?
Les grandes tendances

le byod n’est pas
un epiphénomène
Est-ce que votre entreprise autorise ses collaborateurs à venir
au travail avec leur ordinateur portable, tablette ou smartphone
personnel pour l’utiliser à des fins professionnelles ?

55% non

37% oui

et ce n’est
pas prévu

8% non

mais c’est prévu

33%

+ DE
des entreprises

autorisent leurs collaborateurs
à venir avec leur matériel personnel
pour travailler.

11 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

55%

des entreprises

n’autorisent pas le BYOD…
mais cela ne les préservent pas
de tels comportements de la part
de leurs collaborateurs.
Les grandes tendances

Nouveaux usages :
un début de prise
de conscience
Concernant les usages informatiques des collaborateurs,
êtes-vous d’accord ou pas avec les affirmations suivantes ?
Ils cherchent
de plus en plus
à accéder
à leurs données
en dehors
de l’entreprise

ils ont
de plus en plus
tendance
à utiliser des
51%smartphones
42%
49% 51%
d’accord
pas
pas d’accord
ou desd’accord
tablettes
d’accord
en plus de leur
ordinateur

ils ont
de plus en plus
tendance
à utiliser au
42%travail 58% applis
52%
des 42%
d’accord
pas
pas d’accord
touvées sur le
d’accord
d’accord
web ou l’internet
mobile

58%

d’accord

48%
49%

d’accord
pas
d’accord

38%
58%

d’accord
pas
d’accord

Ils cherchent
de plus en plus
à accéder
à leurs données
42% 58% depuis42%
51%
n’importe 49% 51%
pas d’accord
d’accord
pas
pas d’accord
quelle machine d’accord
d’accord
d’accord

ils ont
de plus en plus
tendance
à utiliser
52% 48%leur matériel
42%
52%
58% 42%
pas d’accord
d’accord
pas
pas d’accord
personnel
d’accord
d’accord
d’accord
à des fins
professionnelles

ils ont
de plus en plus
tendance
à héberger
62% 38% et partager
38%
62%
62% 38%
pas d’accord
d’accord
pas
pas d’accord
des informations
d’accord
d’accord
d’accord
en dehors
de l’entreprise

Ces résultats traduisent un début de prise de conscience par les DSI
mais apparaissent assez sous-estimés par rapport à la réalité.

12 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

49%
48%

d’accord
pas
d’accord

38%
58%

d’accord
pas
d’accord

62%

pas
d’accord

d’

62

d’acc
les réactions
des dsi

13 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
les réactions des dsi

De nombreux DSI
en décalage  avec
les nouveaux usages
Trouvez-vous que l’implication
croissante des utilisateurs
dans le choix de leurs outils
informatiques est source
d’une meilleure compétitivité
pour l’entreprise ?

55% 
OUI

à partir du moment
où cela est
bien encadré



45% non
La majorité des DSI
le fait que les utilisateurs
cherchent eux-mêmes des outils
informatiques n’est pas
une source de compétitivité.

Du fait de l’implication croissante
des utilisateurs dans le choix
de leurs outils informatiques,
pensez-vous que les
entreprises vont devoir :

44%  aire évoluer
F
l’informatique
pour répondre
à ces nouveaux
comportements

14 | E-bookipsum
Lorem — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

56%  es sensibiliser
l

pour modifier leurs
comportements
La majorité des DSI
préfèrent canaliser
les comportements
des utilisateurs plutôt
que de faire évoluer
le système d’information.
les réactions des dsi

les réponses
aux nouveaux usages
Selon vous, quels sont les facteurs qui permettraient de mettre en place
une informatique en phase avec les nouvelles attentes des collaborateurs ?

mettre en place
des portails
d’applis mobiles/
de service
validés par
l’entreprise

47%

réaliser
des chartes visant
à sensibiliser les
29%
29%
collaborateurs

27%

92% des DSI

donner
la possibilité
aux utilisateurs
29%
de soumettre
47% applis mobiles
des
ou des services
web à la dSI pour
en officialiser
l’utilisation

proposer
des applications
19%
communicantes
27%
pour faciliter
les échanges
d’informations

pensent que le fait de laisser les utilisateurs
se composer leur informatique soulève
des problèmes de sécurité. Du coup,
les facteurs permettant une plus grande
sécurité sont privilégiés.

15 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

29%

27%

19%

C’est la création d’un portail d’applis
mobiles ou de services Web, validés
par l’entreprise, qui arrive en tête
des solutions, devant les nouvelles
règles de gouvernance.
%

4%

les réactions des dsi

applis mobiles
ou sur le web :
les pistes à suivre
Selon vous, quels sont les facteurs qui permettraient de mettre en place
une informatique en phase avec les nouvelles attentes des collaborateurs ?
DES ESPACES
DE STOCKAGE
PERSONNELS
PERMETTANT
DE PARTAGER,
D’ÉCHANGER
DES DOCUMENTS
des gestionnaires
de planning/
25%
d’agenda 27%

27%

22%
25%

de mini outil
10%
de crm
22%

aucun

1%

des outils
de prises de note
25% 27%
(ex : evernote
ou simplenote)

4% 10%

33%

des outils de
10%
téléphonie sur ip,
22%
de conférence

des outils d’accès
1% 4%
aux réseaux
sociaux
(ex : tweetdeck)

22

22% 25%

4% 10%

33%

1%

Les espaces de stockage et de partage
de documents, les outils de prise de note
et les agendas arrivent en tête des applis
qui suscitent le plus d’intérêt.
Les DSI sont plus rétifs à étudier les applications
plus classiques (télécom ou CRM).
Un tiers des DSI ne voient pas d’intérêt
à étudier les applis trouvées par les utilisateurs
sur l’Internet mobile ou sur le Web.

16 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

33
les DÉFIs
POUR Les dsi

17 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
les DÉFIs POUR Les dsi

LES PRINCIPAUX DÉFIS
POUR LES DSI
Parmi les applications ou services que les utilisateurs peuvent trouver
sur le Web ou l’Internet mobile, quels sont ceux qui vous paraissent
les plus pertinents à étudier en vue d’autoriser leur utilisation ?
ENTREPRISES
DE 100 À
500 SALARIÉS

ENTREPRISES
DE PLUS DE
500 SALARIÉS

76%

Garantir la sécurité du système d’information
dans le cadre de la mobilité

47%

Disposer d’une informatique plus flexible
permettant de répondre plus rapidement
aux besoins

36%

63%

Garantir la sécurité du système d’information
dans le cadre du «bring your own device»

19%

19%

11%

5%

6%

30%

Proposer des applications ouvertes /
communicantes s’intégrant avec des applications
ou services extérieurs

27%

Garantir la sécurité dans le cadre
du «bring your own software»

12%

Rendre accessibles les applications
de l’entreprise sur toutes les machines
(yc smartphones et tablettes)

La sécurité est un défi majeur que le BYOD
et le BYOS viennent renforcer, en particulier
dans les grandes entreprises.
18 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis

Les organisations de plus de 500 salariés
semblent plus sensibilisés aux défis
à relever.
52%

48%

les DÉFIs POUR Les dsi
5%

52%

23%

30%

48%

INFRASTRUCTURE :
LES ÉVOLUTIONS À VENIR
2%

30%

52%

30%

48%

10%

5%
23%

23%

52%

10%

48%

2%
15%

0%

10%

5%
23%

30%

10%

52%
48%
A votre avis, quelles évolutions votre 20%
infrastructure 10%
va-t-elle devoir subir
0%
15%
dans les 5 ans à venir ?
2%
10%
0%
15%
15%

23%

30%

52%
20%

48%
15%

0%

20%

52%

15%

48%

15%

15% 10%
13%

48%
3%

0%

15% 10%

13%
10%

15%
5%

14% 2%

0%
15% 10%

10%

5%

0%
15% 10%

14% 2%
15%

2%

13%

5% 10%
13%

14%

5%
0%
15%

13%
2% 10%

20% 15%

10%

0%
15%

14%

2%

10%

5% 13%

8%

5%
3%

15%

les mise en place d’un portail
5% 13%
de services / d’applis mobiles
8%

autre

10%

13%

Entreprises de 100 à 500 salariés

5%

5% 10%
13%

5%
0%

2% 10%
13%

2%

13%

10%

8%
10%

10%

10%

20%

8%

10%

8%

le recours croissant
à 20%
la virtualisation du 10%
poste
de travail

10%

5%
0%

8%
10%

le recours à des outils
2%
d’administration plus centralisés
10%
pour les infrastructures réseau,
stockage et serveurs
5%

8%

La virtualisation arrive très largement en têtes
des évolutions. Les grandes entreprises se distinguent
2% 13%
10%
surtout en ce qui concerne le SDN, les portails d’appli
et la virtualisation du poste de travail. 2%
5% 13%
10%
8%

2% 13%
10%
5% | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
19
3%

3%
2%

10%

10%

3%
20% 15%

3%

10%

10%

le recours au cloud pour offrir
5%
2% 13%
8% une plus grande souplesse à
l’informatique et un catalogue
de services clé en main

le recours à des espaces personnels
2%
10%
0% de stockage pour les utilisateurs,
15%
accessibles depuis n’importe quelle
machine et n’importe où

8%

15%

14%

10%

5%

une augmentation de la bande
5%
13%
0%
passante pour les accès à 10%
internet
15%

3%

20% 15% 10%

20%

13%
10%

15%
20% 3%

20%

5% 13%

20%

14% 2%
15%

5%
0%

14%

3%

5%
23%

30%

une infrastructure moins
consommatrice de ressources
23% d’énergie
et

0%

de type Software Defined Network)

10%

une convergence de plus en plus
48%
5% donnée
3%
forte entre la voix et la 13%
sur ip

13%
10%

20%

20%

le pilotage automatisé du réseau

par
10% l’ applicatif (réseau intelligent
20% 15% 10%
20% 5%

8%

13%

5%

30%

10%

0%
15%

5%
20% 23%

30%

5%
20% 23%

0%

14%

5%

14%

un renforcement de la sécurité
52%
des14%
données, des informations
15%
2%échangées
10%

52%

10%

10%

48%
3%

30%

2%
15%

0%
15%

0%

2%

15%

5%

0%

52%

un renforcement de la sécurité
des accès au réseau depuis
2%
0%
15%
l’extérieur de l’entreprise

23%

14%

10%

10%

10%

20% 15%

20%

la virtualisation

30%

10%

0%

15%

20%

20%

5%
23%

30%

10%

Entreprises de plus de 500 salariés

10%
les DÉFIs POUR Les dsi

les prochaines étapes
Flexibilité du système d’information

2013 - 2016

Recours croissant à la virtualisation.

Ouverture du système d’information
Prise en compte de la mobilité.
Ouverture de certaines applications aux smartphones / tablettes.

Nouveaux usages
Consumérisation de l’IT.
 BYOD, BYOS...

Partage d’informations.
 Réseaux sociaux
 Espaces d’échange

Informatique à la demande
Généralisation de la virtualisation.
 Réseau, stockage, serveur

Recours croissant au Cloud.

à partir de 2017

 Automatisation / Catalogue de services

«Dépérimétrisation» du système d’information
Ouverture du SI aux collaborateurs en situation de mobilité / aux partenaires
commerciaux.
 Modernisation du portefeuille applicatif pour le rendre accessible depuis n’importe quel matériel
 Sécurisation des accès, des données

Informatique personnalisable et collaborative
Portail d’applis / Espaces dédiés aux utilisateurs et accessibles à distance
pour stocker et partager leurs données.
Applications communicantes / communications unifiées.

20 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
resources

suivez-nous sur :

Contenu connexe

Tendances

Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"
Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"
Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"
Claire Bresson
 
BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?
BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?
BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?
Wavestone
 
Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en France
Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en FranceRépondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en France
Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en France
LaFrenchMobile
 
Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)
Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)
Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)
Softchoice Corporation
 
BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?
BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?
BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?
Johan Moreau
 
Poste de travail du futur - Frederic Charles
Poste de travail du futur - Frederic CharlesPoste de travail du futur - Frederic Charles
Poste de travail du futur - Frederic Charles
CCI Alsace Eurométropole
 
Terminaux individuels (BYOD)
Terminaux individuels (BYOD)Terminaux individuels (BYOD)
Terminaux individuels (BYOD)
Miled Basma Bentaiba
 
Evénements 01 BYOD
Evénements 01 BYODEvénements 01 BYOD
Evénements 01 BYODEvenements01
 
Le BYOD comment y aller de manière pragmatique
Le BYOD comment y aller de manière pragmatiqueLe BYOD comment y aller de manière pragmatique
Le BYOD comment y aller de manière pragmatique
Microsoft Décideurs IT
 
Trop occupé ou déconnecté?
Trop occupé ou déconnecté?Trop occupé ou déconnecté?
Trop occupé ou déconnecté?
Softchoice Corporation
 
Les évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 Février
Les évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 FévrierLes évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 Février
Les évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 Février
VOIRIN Consultants
 
Poste de travail 2020
Poste de travail 2020Poste de travail 2020
Poste de travail 2020
Eric Juin
 
UC : trouver chaussure à son pied
UC : trouver chaussure à son piedUC : trouver chaussure à son pied
UC : trouver chaussure à son pied
Maurice Duchesne
 
World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...
World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...
World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...
Orange Business Services
 
L'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnel
L'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnelL'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnel
L'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnel
Microsoft Ideas
 
Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...
Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...
Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...
Romain Fonnier
 
Pourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentes
Pourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentesPourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentes
Pourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentes
Softchoice Corporation
 
Ibm Technology Day 2010 Perhalion Lotus Connections
Ibm Technology Day 2010   Perhalion   Lotus ConnectionsIbm Technology Day 2010   Perhalion   Lotus Connections
Ibm Technology Day 2010 Perhalion Lotus Connections
Hervé Stalder
 
L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...
L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...
L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...
Microsoft Ideas
 

Tendances (20)

Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"
Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"
Atelier d'innovation @ Le Cube "Construisons ensemble le travail de demain"
 
BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?
BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?
BYOD: peut-on laisser la sphère privée s'inviter en entreprise?
 
Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en France
Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en FranceRépondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en France
Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Succès & difficultés en France
 
Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)
Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)
Imprudences dans le nuage informatique (un constat et les moyens d’y remédier)
 
BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?
BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?
BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ?
 
Poste de travail du futur - Frederic Charles
Poste de travail du futur - Frederic CharlesPoste de travail du futur - Frederic Charles
Poste de travail du futur - Frederic Charles
 
Terminaux individuels (BYOD)
Terminaux individuels (BYOD)Terminaux individuels (BYOD)
Terminaux individuels (BYOD)
 
Evénements 01 BYOD
Evénements 01 BYODEvénements 01 BYOD
Evénements 01 BYOD
 
Le BYOD comment y aller de manière pragmatique
Le BYOD comment y aller de manière pragmatiqueLe BYOD comment y aller de manière pragmatique
Le BYOD comment y aller de manière pragmatique
 
Trop occupé ou déconnecté?
Trop occupé ou déconnecté?Trop occupé ou déconnecté?
Trop occupé ou déconnecté?
 
Les évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 Février
Les évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 FévrierLes évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 Février
Les évolutions du poste de travail - Séminaire du 10 Février
 
Poste de travail 2020
Poste de travail 2020Poste de travail 2020
Poste de travail 2020
 
UC : trouver chaussure à son pied
UC : trouver chaussure à son piedUC : trouver chaussure à son pied
UC : trouver chaussure à son pied
 
Les enjeux du Poste de Travail
Les enjeux du Poste de TravailLes enjeux du Poste de Travail
Les enjeux du Poste de Travail
 
World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...
World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...
World café people and digital supports ppt interventions plénières villageby_...
 
L'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnel
L'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnelL'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnel
L'impact des technologies numériques sur les métiers du personnel opérationnel
 
Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...
Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...
Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organ...
 
Pourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentes
Pourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentesPourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentes
Pourquoi les solutions de collaboration déçoivent parfois les attentes
 
Ibm Technology Day 2010 Perhalion Lotus Connections
Ibm Technology Day 2010   Perhalion   Lotus ConnectionsIbm Technology Day 2010   Perhalion   Lotus Connections
Ibm Technology Day 2010 Perhalion Lotus Connections
 
L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...
L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...
L'environnement de travail du futur : quels usages ? quels devices ? quelles ...
 

En vedette

Microempresa
MicroempresaMicroempresa
Microempresa
TATIANA
 
Daniel Gormaz
Daniel GormazDaniel Gormaz
Daniel Gormaz
Luz García
 
Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS
Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS
Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS
Cédric Leblond
 
Vulpes et persona tragica
Vulpes et persona tragicaVulpes et persona tragica
Vulpes et persona tragicaVedruna-Gràcia
 
Preguntas saltarinas
Preguntas saltarinasPreguntas saltarinas
Preguntas saltarinas
Valentìn Ochoa Avilès
 
Macreatica
MacreaticaMacreatica
Macreatica
guest9ad7d9c
 
Optimisation des flux
Optimisation des fluxOptimisation des flux
Optimisation des flux
Alexandre Mornard
 
Lecturas jurídicas número 18
Lecturas jurídicas número 18Lecturas jurídicas número 18
Lecturas jurídicas número 18
Lilia G. Torres Fernández
 
¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ?
 ¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ? ¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ?
¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ?
ROSARIO V
 
Bacteries: le poids des nouvelles découvertes
Bacteries: le poids des nouvelles découvertesBacteries: le poids des nouvelles découvertes
Bacteries: le poids des nouvelles découvertes
sametmax
 
L´eau dans l´art12 13 final
L´eau dans l´art12 13  finalL´eau dans l´art12 13  final
L´eau dans l´art12 13 finalNombre Apellidos
 
Pres Web2.0
Pres Web2.0Pres Web2.0
Pres Web2.0
Katherine Rivera
 
Mapas de la Cordillera del Condor
Mapas de la Cordillera del CondorMapas de la Cordillera del Condor
Mapas de la Cordillera del Condor
cordilleradelcondor
 
Lanecesidaddeunacontrarreformacatlic
LanecesidaddeunacontrarreformacatlicLanecesidaddeunacontrarreformacatlic
Lanecesidaddeunacontrarreformacatlic
apologeticu
 
Introduction au SEO
Introduction au SEOIntroduction au SEO
Introduction au SEO
Bilal Sebaa
 
PresentacióN 3 La Naturaleza
PresentacióN 3 La NaturalezaPresentacióN 3 La Naturaleza
PresentacióN 3 La Naturaleza
kevomal
 
M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1
M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1
M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1
lothomas
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
06075
 
Modulo2
Modulo2Modulo2
Lineas Seno, Coseno Y Tangente Cata
Lineas Seno, Coseno Y Tangente CataLineas Seno, Coseno Y Tangente Cata
Lineas Seno, Coseno Y Tangente Cata
karenXx
 

En vedette (20)

Microempresa
MicroempresaMicroempresa
Microempresa
 
Daniel Gormaz
Daniel GormazDaniel Gormaz
Daniel Gormaz
 
Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS
Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS
Agile Tour 2012 Paris - Nouveaux Outils Agile MS
 
Vulpes et persona tragica
Vulpes et persona tragicaVulpes et persona tragica
Vulpes et persona tragica
 
Preguntas saltarinas
Preguntas saltarinasPreguntas saltarinas
Preguntas saltarinas
 
Macreatica
MacreaticaMacreatica
Macreatica
 
Optimisation des flux
Optimisation des fluxOptimisation des flux
Optimisation des flux
 
Lecturas jurídicas número 18
Lecturas jurídicas número 18Lecturas jurídicas número 18
Lecturas jurídicas número 18
 
¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ?
 ¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ? ¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ?
¿MALES MARES ? ¿PERQUÈ?
 
Bacteries: le poids des nouvelles découvertes
Bacteries: le poids des nouvelles découvertesBacteries: le poids des nouvelles découvertes
Bacteries: le poids des nouvelles découvertes
 
L´eau dans l´art12 13 final
L´eau dans l´art12 13  finalL´eau dans l´art12 13  final
L´eau dans l´art12 13 final
 
Pres Web2.0
Pres Web2.0Pres Web2.0
Pres Web2.0
 
Mapas de la Cordillera del Condor
Mapas de la Cordillera del CondorMapas de la Cordillera del Condor
Mapas de la Cordillera del Condor
 
Lanecesidaddeunacontrarreformacatlic
LanecesidaddeunacontrarreformacatlicLanecesidaddeunacontrarreformacatlic
Lanecesidaddeunacontrarreformacatlic
 
Introduction au SEO
Introduction au SEOIntroduction au SEO
Introduction au SEO
 
PresentacióN 3 La Naturaleza
PresentacióN 3 La NaturalezaPresentacióN 3 La Naturaleza
PresentacióN 3 La Naturaleza
 
M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1
M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1
M7 lesson 2 3 solve equations pdf part 1
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Modulo2
Modulo2Modulo2
Modulo2
 
Lineas Seno, Coseno Y Tangente Cata
Lineas Seno, Coseno Y Tangente CataLineas Seno, Coseno Y Tangente Cata
Lineas Seno, Coseno Y Tangente Cata
 

Similaire à E book : nouveaux usages IT et nouveaux défis

Doper votre entreprise aux nouvelles technologies
Doper votre entreprise aux nouvelles technologiesDoper votre entreprise aux nouvelles technologies
Doper votre entreprise aux nouvelles technologies
Louis-Alexandre Louvet
 
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
Jacky Galicher
 
Le BYOD dans l'entreprise
Le BYOD dans l'entrepriseLe BYOD dans l'entreprise
Le BYOD dans l'entreprise
Aquastar Consulting
 
2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare
2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare
2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare
Jean-Marc Touzard
 
Présentation de la société Impartial IT
Présentation de la société Impartial ITPrésentation de la société Impartial IT
Présentation de la société Impartial IT
laurentgoffinet
 
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
NUM'X
 
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.0
Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.0Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.0
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.0
NUM'X
 
SME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTech
SME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTechSME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTech
SME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTech
Télécom Paris
 
Enquête fedil profils tic
Enquête fedil profils ticEnquête fedil profils tic
Enquête fedil profils tic
Florence Thibaut de Maisières
 
Presentation Action Collective
Presentation Action CollectivePresentation Action Collective
Presentation Action Collective
Cetril
 
STRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre information
STRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre informationSTRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre information
STRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre information
Sollan France
 
Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...
Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...
Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...
Journee-Egide
 
Les communautés de partage
Les communautés de partageLes communautés de partage
Les communautés de partage
itSMF France
 
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises FrançaisesL'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises
Jean-Marc Hui Bon Hoa
 
#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre
#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre
#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre
OCTO Technology
 
Dff smac me
Dff smac meDff smac me
Guide Open Source Syntec Numérique
Guide Open Source Syntec NumériqueGuide Open Source Syntec Numérique
Guide Open Source Syntec Numérique
Bruno Cornec
 

Similaire à E book : nouveaux usages IT et nouveaux défis (20)

Doper votre entreprise aux nouvelles technologies
Doper votre entreprise aux nouvelles technologiesDoper votre entreprise aux nouvelles technologies
Doper votre entreprise aux nouvelles technologies
 
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
 
Le BYOD dans l'entreprise
Le BYOD dans l'entrepriseLe BYOD dans l'entreprise
Le BYOD dans l'entreprise
 
Table ronde Legos du 4 avril 2013
Table ronde Legos du 4 avril 2013Table ronde Legos du 4 avril 2013
Table ronde Legos du 4 avril 2013
 
2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare
2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare
2014 04-17-camoai-nord-it-days-6-technologies-clé sshare
 
Présentation de la société Impartial IT
Présentation de la société Impartial ITPrésentation de la société Impartial IT
Présentation de la société Impartial IT
 
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
 
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.0
Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.0Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.0
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.0
 
SME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTech
SME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTechSME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTech
SME Builder, l'accélérateur de start-up de Télécom ParisTech
 
Enquête fedil profils tic
Enquête fedil profils ticEnquête fedil profils tic
Enquête fedil profils tic
 
Presentation Action Collective
Presentation Action CollectivePresentation Action Collective
Presentation Action Collective
 
STRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre information
STRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre informationSTRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre information
STRATEGIE DIGITALE : Libérez le potentiel de votre information
 
Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...
Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...
Journée Egide 2016 : Support d'Alain Garnier (Jamespot) et Xavier Gendron (Be...
 
Les communautés de partage
Les communautés de partageLes communautés de partage
Les communautés de partage
 
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises FrançaisesL'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises
 
#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre
#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre
#PortraitDeCDO - Thierry Picard - Pierre Fabre
 
Dff smac me
Dff smac meDff smac me
Dff smac me
 
Guide Open Source Syntec Numérique
Guide Open Source Syntec NumériqueGuide Open Source Syntec Numérique
Guide Open Source Syntec Numérique
 
2175 bn
2175 bn2175 bn
2175 bn
 
2175 bn
2175 bn2175 bn
2175 bn
 

Plus de Frederic Simottel

2015 10 10 septembre sopra steria vdef
2015 10 10 septembre sopra steria vdef2015 10 10 septembre sopra steria vdef
2015 10 10 septembre sopra steria vdef
Frederic Simottel
 
Numerique deroutant
Numerique deroutantNumerique deroutant
Numerique deroutant
Frederic Simottel
 
Livre blanc iot
Livre blanc iotLivre blanc iot
Livre blanc iot
Frederic Simottel
 

Plus de Frederic Simottel (20)

2015 10 10 septembre sopra steria vdef
2015 10 10 septembre sopra steria vdef2015 10 10 septembre sopra steria vdef
2015 10 10 septembre sopra steria vdef
 
Numerique deroutant
Numerique deroutantNumerique deroutant
Numerique deroutant
 
Livre blanc iot
Livre blanc iotLivre blanc iot
Livre blanc iot
 
2167 bn
2167 bn2167 bn
2167 bn
 
Bn(2162 2179)
Bn(2162 2179)Bn(2162 2179)
Bn(2162 2179)
 
2168 bn
2168 bn2168 bn
2168 bn
 
2172 bn
2172 bn2172 bn
2172 bn
 
2169 bn
2169 bn2169 bn
2169 bn
 
2166 bn
2166 bn2166 bn
2166 bn
 
2162 bn
2162 bn2162 bn
2162 bn
 
2173 bn
2173 bn2173 bn
2173 bn
 
2163 bn
2163 bn2163 bn
2163 bn
 
2164 bn
2164 bn2164 bn
2164 bn
 
2178 bn
2178 bn2178 bn
2178 bn
 
2179 bn
2179 bn2179 bn
2179 bn
 
2177 bn
2177 bn2177 bn
2177 bn
 
2174 bn
2174 bn2174 bn
2174 bn
 
2171 bn
2171 bn2171 bn
2171 bn
 
2176 bn
2176 bn2176 bn
2176 bn
 
2165 bn
2165 bn2165 bn
2165 bn
 

E book : nouveaux usages IT et nouveaux défis

  • 1. E•book nouveaux usages it nouveaux défis tendances & prospectives A partir des résultats de l’enquête réalisée auprès de DSI en octobre 2013 at the speed of ideas
  • 2. Nous offrons des solutions innovantes pour répondre à vos besoins. Alcatel-Lucent Enterprise est une entreprise mondiale qui rend les communications et les technologies de réseau plus abordables, accessibles et durables. Nous avons développé un riche écosystème de solutions visionnaires et des partenaires technologiques pour répondre aux besoins uniques de votre organisation, qu’il s’agisse d’une petite ou grande entreprise, privée ou publique.
  • 3. Introduction & objectifs du document Au phénomène maintenant bien connu du BYOD (Bring Your Own Device) s’ajoute celui du BYOS (Bring Your Own Software), autrement dit l’utilisation au sein de l’entreprise de logiciels qui ne lui appartiennent pas. DropBox, YouSendIt, WeTransfer, Facebook, YouTube, Hotmail, Angry Birds,… tous concernés ! De leur propre initiative, les salariés accèdent aujourd’hui à des services de stockages en ligne, qui peuvent mettre en péril la sécurité des données de l’entreprise. Ils ont aussi pour habitude d’utiliser des applications de type jeux ou réseaux sociaux qui peuvent avoir un impact sur la productivité. Un phénomène qui s’accentue encore davantage avec l’arrivée des tablettes en entreprise. Ainsi BYOD et BYOS imposent au DSI d’adapter l’infrastructure déjà mise en place et d’apporter une réponse adaptée à la question suivante : faut-il tolérer, gérer ou interdire l’utilisation de ces applications ? L’étude réalisée pour le compte d’Alcatel-Lucent fait le point sur ces nouveaux usages numériques et revient précisément sur les attentes exprimées par les DSI interrogés. Bonne lecture ! sommaire 01 02 03 Les grandes tendances les réactions de dsi les défis pour les DSI 9 La mobilité : une réelle préoccupation 10 Un grand intérêt pour le Cloud privé 11 12 Le BYOD n’est pas un épiphénomène Nouveaux usages : un début de prise de conscience 3 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 14 De nombreux DSI "en décalage" avec les nouveaux usages 15 Les réponses aux nouveaux usages 16 Applis mobiles ou sur le web : les pistes à suivre 18 Les principaux défis pour les dsi 19 Infrastructure : les évolutions à venir 20 Les prochaines étapes
  • 4. Structure de l’échantillon par localisation 84 51% ile-de-france réponses 49% province par taille d’entreprise 84 réponses 48% 00 salariés 5 et plus salariés 52% 100 à 500 par secteurs 32% secteur public 35% industrie 84 réponses 33% Services 4 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
  • 5. interview L’accompagnement des DSI face aux nouveaux comportements en entreprise Réponse avec : Matthieu Destot Vice Président Alcatel-Lucent France La tendance de fond est l’utilisation croissante des employés d’applications et de logiciels n’appartenant pas à l’entreprise. Risques, insécurités croissantes pour vos systèmes informatiques : comment réagir ? Réponse avec Matthieu Destot, Vice Président France. moyenne, tous secteurs confondus, y compris les hôpitaux et le secteur public, où nous proposons des solutions personnalisées. Par ailleurs, les solutions Alcatel-Lucent Enterprise sont utilisées dans plus de 70% des entreprises du CAC 40. Ces chiffres montrent que si les usagers « La France est l’un des marchés les plus ont bien appréhendé le besoin en flexibilité, avancés et les plus innovants au monde dans les DSI ont eux aussi besoin de solutions le domaine des télécommunications et des garantissant la pérénité de leurs infrastructures services de communications. Les salariés et d’être accompagné dans ces choix à travers d’Alcatel-Lucent en France jouent de ce fait une expertise de mise en place. un rôle clé dans le rayonnement de la France en matière d’économie numérique. Faut-il interdire ou tolérer l’utilisation La France accueille la plus grande base d’applications et de logiciels n’appartenant d’employés et de clients d’Alcatel-Lucent pas à l’entreprise ? Enterprise. Le groupe dont le siège est installé à Colombes Ce choix appartient dispose d’équipes en premier et dernier de recherche Aujourd’hui, nous constatons lieu au DSI. Nous et développement qu’une PME sur deux utilise l’accompagnons à Colombes, Illkirch au mieux dans son et Sophia Antipolis, une solution Alcatel-Lucent discernement, mais d’une forte activité Enterprise. nous ne prenons de services professionnels aucune décision à Brest et de bureaux de à sa place. Ce genre de mesures est de toute vente dans toutes les régions et les grandes manière très souvent imposé par l’entreprise villes du pays. Environ la moitié des employés elle-même. du groupe se trouve en France. La solution ne réside pas dans le fait Nous sommes donc fiers de notre présence d’autoriser ou d’interdire, ou même de tenter et de notre part de marché en France, mais de gérer ce phénomène : dans les entreprises, aussi en Europe (N°1 de la communication l’utilisation d’applications ou de logiciels d’entreprise et N°3 en infrastructure réseau). externes à l’entreprise est aujourd’hui Nous n’aurions pas obtenu ces résultats inévitable. Il s’agit d’avantage de fournir sans l’aide de nos Business Partners acrédités, aux DSI les outils qui permettront au mieux qui sont chargés de l’ensemble des ventes de répondre aux besoins metier à travers à nos clients. Tous nos partenaires sont des solutions de réseaux toujours plus formés et certifiés pour nos différentes flexibles pour introduire plus facilement gammes de produits, afin que nos clients de nouvelles applications (SDN) et des moyens bénéficient du meilleur service possible. de communications unifiées prenant Notre objectif : révéler tout le potentiel en compte les changements dans les facons d’un monde connecté. » d’échanger l’information. ,, Fort des retours de nos clients nous avons pu constater aussi que : • 0 % des DSI 5 tolèrent l’utilisation d’applications et logiciels n’appartenant pas à l’entreprise • 0 % des DSI 1 autorisent l’utilisation d’applications et logiciels n’appartenant pas à l’entreprise • Seulement 40% des DSI interdisent l’utilisation d’applications et logiciels n’appartenant pas à l’entreprise Aujourd’hui, nous constatons qu’une PME sur deux utilise une solution Alcatel-Lucent Enterprise. Nous sommes également très présents dans les entreprises de taille 5 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis Faut-il chercher à faire évoluer les comportements ou est-il préférable d’adapter l’infrastructure IT de l’entreprise ?
  • 6. interview Nous pouvons bien sûr sensibiliser et accompagner les utilisateurs pour mieux gérer l’IT. Mais peut-on éviter le phénomène ? Non. La mise en place d’un Personnal Cloud est inévitable pour laisser les utilisateurs la possibilité de façonner leur environnement numérique. Le plus judicieux est de contrôler cet usage Nous avons été les premiers en préparant les réseaux sur le marché […] à permettre et proposant des de définir les règles au niveau catalogues applicatifs des applications. pour anticiper les besoins. ,, Comment Alcatel-Lucent Enterprise accompagne les DSI face à ces nouveaux comportements en entreprise ? Orienter et accompagner les DSI en fonction de leur structure est pour nous une nécessité. L’une de nos préoccupations majeures est liée à la mise en place de solutions qui affranchissent le réseau des entreprises, des contraintes liées à l’introduction de nouveaux terminaux et l’utilisation inhérente de services additionnels. Leurs comportements ont changé avec Internet et le développement d’applications accessibles, qui répondent très pratiquement à leur besoin immédiat. Celui-ci ne se pose plus de question : il va chercher dans un portail d’applications celle qui correspond le mieux à sa demande et en général, il la trouve ! Et l’utilise. Il consomme des outils, les fait rentrer dans l’entreprise, puis les façonne pour les personnaliser. Ainsi nos offres Unified Access et OpenTouch répondent aux besoins des DSI de sécuriser le déploiement de service multi terminal et de retrouver cette flexibilité dans des applications métier critiques telles que les communications multimedia. Si on ne peut enrayer cette tendance à la consommation d’application extérieure, Alcatel-Lucent Enterprise a-t-il trouvé une solution qui s’adapte à ces nouvelles habitudes, pour mieux les maîtriser ? Alcatel Lucent Enterprise a bien entendu pris en compte ce consumérisme compulsif 6 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis des outils applicatifs. Nous proposons au DSI, un catalogue de services qui permet de mieux maîtriser la consommation des applications et des données, que nous avons baptisé le Personal Cloud. Ce Cloud rassemble la collection des applications Web que l’utilisateur modèle pour l’accommoder à ses usages, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. Quelle est la position d’Alcatel-Lucent Enterprise face au BYOS ? Nous nous sommes concentré sur l’utilisateur : c’est lui qui intègre les applications dans l’entreprise, c’est donc à lui qu’il faut permettre d’accéder aux réseaux en toute sécurité. Grâce à la mise en place d’un protocole et de règles impératives à chaque connexion : • Authentifier les utilisateurs pour réparer les réseaux. • Vérifier que l’utilisateur suit les règles de sécurité lorsqu’il intègre les terminaux. • nifier l’acces en utilisant les mêmes régles U sur le réseau filaire et le wifi dans l’entreprise et à l’extérieur. Toutes les opérations doivent être automatisées autour du BYOD et BYOS. Mais pas seulement : nous avons été les premiers sur le marché avec la mise en place de notre stratégie AFN (Application Fluent Network) à permettre de définir les règles au niveau des applications et non plus au niveau du réseau. La sécurité des données est ainsi optimisée et surtout, le réseau est libéré ! Pour résumer notre position, nous conseillons d’abord de préparer les réseaux, d’automatiser les tâches pour les DSI et enfin, de délivrer une meilleure qualité de service sur les applicatifs. Qu’est-ce que le Shadow IT ? Cette notion regroupe l’ensemble de l’informatique, hors DSI. Cela peut être une macro excel qu’un terminal personnel Et c’est une nouveauté des applicatifs présentes dans un Cloud Public. Le shadow IT, pour ne pas dire « parallèle » IT, prend une importance considérable dans les entreprises, c’est un fait.
  • 7. interview Sur un indice qui s’échelonne de 0 à 100 (le zéro correspondant à un IT parallèle nul et le cent à IT parallèle total) nous atteignons aujourd’hui : 32. Il est certain que cet indice gagnera encore quelques points à l’avenir. Rappelons-le : 50 % des DSI tolèrent l’utilisation d’applications et logiciels n’appartenant pas à l’entreprise. Ce n’est pas surprenant de voir le Shadow IT, qui échappe en partie au contrôle hiérarchique, prendre des proportions différentes par rapport au IT global, selon les niveaux : plus on a un niveau hiérarchique bas, plus l’IT parallèle est haut. Et ce n’est pas une surprise non plus : les générations Y, de façon intuitive, intègrent plus facilement des applications extérieures à l’entreprise… Partant de ces nombreux constats : notre volonté première est d’aider les DSI à entrer dans un mode autorisé mais contrôlé des applicatifs extérieurs. Quels sont les risques liés au BYOD et au BYOS ? Globalement, ils sont de 4 ordres : 1. La sécurité des données et leur confidentialité : il s’agit d’authentifier les utilisateurs, et de vérifier leurs identités pour éviter les failles, les virus. 2. ne qualité de service optimale : il faut U préparer les réseaux afin de réduire la charge de la bande passante. 3. Réduction des couts avec une automatisation de l’administration des utilisateurs d’un réseaux mais également des ressources de processing et machines virtuelles. La mise en place de l’automatisation de gestion des terminaux vient simplifier des opérations, devenues complexes pour les DSI, notamment de mises à jours sécuritaires pour les logiciels des les applications utilisées. 4. Attirer les talents de la génération Y : accéder à certaines applications ou logiciels extérieurs (réseaux sociaux, partage de vidéos…) fait aujourd’hui partie du patrimoine des jeunes générations. Leur interdire ou contrôler leur accès est vécu comme un frein. 7 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis Et donne l’image d’une entreprise qui n’est pas souple. Donc peu désirable. Il est ainsi devenu indispensable pour ces structures d’intégrer ces applications extérieures, en leur sein. Partenaire de confiance des fournisseurs de services, des entreprises et des administrations du monde entier, Alcatel-Lucent Enterprise est un virtuose de l’innovation technologique ainsi qu’un leader des solutions et des services réseaux et télécoms. Atout maître du Groupe, les Bell Labs figurent parmi les centres de recherche les plus réputés au monde et sont à l’origine d’avancées technologiques qui ont façonné le secteur des télécommunications. Alcatel-Lucent Enterprise a ainsi intégré la liste 2012 des 50 sociétés les plus innovantes du monde, publiée par l’agence média et magazine Technology Review du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Cette prestigieuse sélection est une reconnaissance des innovations révolutionnaires d’Alcatel-Lucent Enterprise à l’image de lightRadio™, une technologie capable de réduire la consommation électrique et le coût d’exploitation des réseaux mobiles tout en offrant des vitesses haut débit vertigineuses. Avec des innovations de ce calibre, Alcatel-Lucent Enterprise parvient à rendre les communications plus durables, plus abordables et plus faciles d’utilisation, en poursuivant une seule mission : révéler tout le potentiel d’un monde connecté. Présent dans plus de 130 pays et comptant dans ses rangs des experts chevronnés en matière de services, Alcatel-Lucent Enterprise est à la fois un partenaire local et un acteur international. Le Groupe, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 15,3 milliards d’euros en 2011, est une société de droit français dont le siège social est installé à Paris.
  • 8. les grandes tendances 8 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
  • 9. Les grandes tendances la mobilité : une réelle préoccupation Quelle importance votre entreprise accorde-t-elle ? 38% 31% 18% 13% Faciliter le travail des utilisateurs en situation de nomadisme et proposer des services accessibles depuis n’importe quelle machine, et n’importe où, revêt un caractère important pour environ la moitié des entreprises. au fait de délivrer aux utlisateurs des services accessibles depuis n’importe où, sur n’importe quelle machine et à tout moment 37% Un quart des organisations accorde de l’importance à l’ouverture de leur portefeuille applicatif aux tablettes et smartphones. 39% 15% 9% au fait de rendre les applications accessibles aux tablettes et au smartphone La mobilité n’est plus une option. C’est clairement une exigence de confort et de productivité pour les collaborateurs et les DSI. 30% 24% 27% 19% Très forte importance Forte importance Faible importance Très faible importance 9 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis Aux solutions permettant aux employés, en situation de mobilité, d’accéder à leurs données et au système d’information
  • 10. Les grandes tendances un grand intérêt pour le cloud privé A quel modèle de Cloud accordez-vous le plus d’importance ? 7% 5% 49% 39% Le Cloud privé s’affirme de plus en plus comme la norme, principalement pour des questions de sécurité. Entreprises de 100 à 500 salariés 13% La part des entreprises encore hermétiques  au Cloud a tendance à diminuer avec la taille des organisations. Les entreprises de plus de 500 salariés se révèlent plus sensibles au Cloud hybride qui permet d’optimiser la flexibilité de l’infrastructure en fonction des besoins et de la criticité des données. 8% 41% 38% Entreprises de plus de 500 salariés Le Cloud privé Le Cloud hybride Le Cloud public Aucun 10 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis Quel est votre modèle de cloud ?
  • 11. Les grandes tendances le byod n’est pas un epiphénomène Est-ce que votre entreprise autorise ses collaborateurs à venir au travail avec leur ordinateur portable, tablette ou smartphone personnel pour l’utiliser à des fins professionnelles ? 55% non 37% oui et ce n’est pas prévu 8% non mais c’est prévu 33% + DE des entreprises autorisent leurs collaborateurs à venir avec leur matériel personnel pour travailler. 11 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 55% des entreprises n’autorisent pas le BYOD… mais cela ne les préservent pas de tels comportements de la part de leurs collaborateurs.
  • 12. Les grandes tendances Nouveaux usages : un début de prise de conscience Concernant les usages informatiques des collaborateurs, êtes-vous d’accord ou pas avec les affirmations suivantes ? Ils cherchent de plus en plus à accéder à leurs données en dehors de l’entreprise ils ont de plus en plus tendance à utiliser des 51%smartphones 42% 49% 51% d’accord pas pas d’accord ou desd’accord tablettes d’accord en plus de leur ordinateur ils ont de plus en plus tendance à utiliser au 42%travail 58% applis 52% des 42% d’accord pas pas d’accord touvées sur le d’accord d’accord web ou l’internet mobile 58% d’accord 48% 49% d’accord pas d’accord 38% 58% d’accord pas d’accord Ils cherchent de plus en plus à accéder à leurs données 42% 58% depuis42% 51% n’importe 49% 51% pas d’accord d’accord pas pas d’accord quelle machine d’accord d’accord d’accord ils ont de plus en plus tendance à utiliser 52% 48%leur matériel 42% 52% 58% 42% pas d’accord d’accord pas pas d’accord personnel d’accord d’accord d’accord à des fins professionnelles ils ont de plus en plus tendance à héberger 62% 38% et partager 38% 62% 62% 38% pas d’accord d’accord pas pas d’accord des informations d’accord d’accord d’accord en dehors de l’entreprise Ces résultats traduisent un début de prise de conscience par les DSI mais apparaissent assez sous-estimés par rapport à la réalité. 12 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 49% 48% d’accord pas d’accord 38% 58% d’accord pas d’accord 62% pas d’accord d’ 62 d’acc
  • 13. les réactions des dsi 13 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
  • 14. les réactions des dsi De nombreux DSI en décalage  avec les nouveaux usages Trouvez-vous que l’implication croissante des utilisateurs dans le choix de leurs outils informatiques est source d’une meilleure compétitivité pour l’entreprise ? 55% OUI à partir du moment où cela est bien encadré 45% non La majorité des DSI le fait que les utilisateurs cherchent eux-mêmes des outils informatiques n’est pas une source de compétitivité. Du fait de l’implication croissante des utilisateurs dans le choix de leurs outils informatiques, pensez-vous que les entreprises vont devoir : 44% aire évoluer F l’informatique pour répondre à ces nouveaux comportements 14 | E-bookipsum Lorem — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 56% es sensibiliser l pour modifier leurs comportements La majorité des DSI préfèrent canaliser les comportements des utilisateurs plutôt que de faire évoluer le système d’information.
  • 15. les réactions des dsi les réponses aux nouveaux usages Selon vous, quels sont les facteurs qui permettraient de mettre en place une informatique en phase avec les nouvelles attentes des collaborateurs ? mettre en place des portails d’applis mobiles/ de service validés par l’entreprise 47% réaliser des chartes visant à sensibiliser les 29% 29% collaborateurs 27% 92% des DSI donner la possibilité aux utilisateurs 29% de soumettre 47% applis mobiles des ou des services web à la dSI pour en officialiser l’utilisation proposer des applications 19% communicantes 27% pour faciliter les échanges d’informations pensent que le fait de laisser les utilisateurs se composer leur informatique soulève des problèmes de sécurité. Du coup, les facteurs permettant une plus grande sécurité sont privilégiés. 15 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 29% 27% 19% C’est la création d’un portail d’applis mobiles ou de services Web, validés par l’entreprise, qui arrive en tête des solutions, devant les nouvelles règles de gouvernance.
  • 16. % 4% les réactions des dsi applis mobiles ou sur le web : les pistes à suivre Selon vous, quels sont les facteurs qui permettraient de mettre en place une informatique en phase avec les nouvelles attentes des collaborateurs ? DES ESPACES DE STOCKAGE PERSONNELS PERMETTANT DE PARTAGER, D’ÉCHANGER DES DOCUMENTS des gestionnaires de planning/ 25% d’agenda 27% 27% 22% 25% de mini outil 10% de crm 22% aucun 1% des outils de prises de note 25% 27% (ex : evernote ou simplenote) 4% 10% 33% des outils de 10% téléphonie sur ip, 22% de conférence des outils d’accès 1% 4% aux réseaux sociaux (ex : tweetdeck) 22 22% 25% 4% 10% 33% 1% Les espaces de stockage et de partage de documents, les outils de prise de note et les agendas arrivent en tête des applis qui suscitent le plus d’intérêt. Les DSI sont plus rétifs à étudier les applications plus classiques (télécom ou CRM). Un tiers des DSI ne voient pas d’intérêt à étudier les applis trouvées par les utilisateurs sur l’Internet mobile ou sur le Web. 16 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 33
  • 17. les DÉFIs POUR Les dsi 17 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis
  • 18. les DÉFIs POUR Les dsi LES PRINCIPAUX DÉFIS POUR LES DSI Parmi les applications ou services que les utilisateurs peuvent trouver sur le Web ou l’Internet mobile, quels sont ceux qui vous paraissent les plus pertinents à étudier en vue d’autoriser leur utilisation ? ENTREPRISES DE 100 À 500 SALARIÉS ENTREPRISES DE PLUS DE 500 SALARIÉS 76% Garantir la sécurité du système d’information dans le cadre de la mobilité 47% Disposer d’une informatique plus flexible permettant de répondre plus rapidement aux besoins 36% 63% Garantir la sécurité du système d’information dans le cadre du «bring your own device» 19% 19% 11% 5% 6% 30% Proposer des applications ouvertes / communicantes s’intégrant avec des applications ou services extérieurs 27% Garantir la sécurité dans le cadre du «bring your own software» 12% Rendre accessibles les applications de l’entreprise sur toutes les machines (yc smartphones et tablettes) La sécurité est un défi majeur que le BYOD et le BYOS viennent renforcer, en particulier dans les grandes entreprises. 18 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis Les organisations de plus de 500 salariés semblent plus sensibilisés aux défis à relever.
  • 19. 52% 48% les DÉFIs POUR Les dsi 5% 52% 23% 30% 48% INFRASTRUCTURE : LES ÉVOLUTIONS À VENIR 2% 30% 52% 30% 48% 10% 5% 23% 23% 52% 10% 48% 2% 15% 0% 10% 5% 23% 30% 10% 52% 48% A votre avis, quelles évolutions votre 20% infrastructure 10% va-t-elle devoir subir 0% 15% dans les 5 ans à venir ? 2% 10% 0% 15% 15% 23% 30% 52% 20% 48% 15% 0% 20% 52% 15% 48% 15% 15% 10% 13% 48% 3% 0% 15% 10% 13% 10% 15% 5% 14% 2% 0% 15% 10% 10% 5% 0% 15% 10% 14% 2% 15% 2% 13% 5% 10% 13% 14% 5% 0% 15% 13% 2% 10% 20% 15% 10% 0% 15% 14% 2% 10% 5% 13% 8% 5% 3% 15% les mise en place d’un portail 5% 13% de services / d’applis mobiles 8% autre 10% 13% Entreprises de 100 à 500 salariés 5% 5% 10% 13% 5% 0% 2% 10% 13% 2% 13% 10% 8% 10% 10% 10% 20% 8% 10% 8% le recours croissant à 20% la virtualisation du 10% poste de travail 10% 5% 0% 8% 10% le recours à des outils 2% d’administration plus centralisés 10% pour les infrastructures réseau, stockage et serveurs 5% 8% La virtualisation arrive très largement en têtes des évolutions. Les grandes entreprises se distinguent 2% 13% 10% surtout en ce qui concerne le SDN, les portails d’appli et la virtualisation du poste de travail. 2% 5% 13% 10% 8% 2% 13% 10% 5% | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis 19 3% 3% 2% 10% 10% 3% 20% 15% 3% 10% 10% le recours au cloud pour offrir 5% 2% 13% 8% une plus grande souplesse à l’informatique et un catalogue de services clé en main le recours à des espaces personnels 2% 10% 0% de stockage pour les utilisateurs, 15% accessibles depuis n’importe quelle machine et n’importe où 8% 15% 14% 10% 5% une augmentation de la bande 5% 13% 0% passante pour les accès à 10% internet 15% 3% 20% 15% 10% 20% 13% 10% 15% 20% 3% 20% 5% 13% 20% 14% 2% 15% 5% 0% 14% 3% 5% 23% 30% une infrastructure moins consommatrice de ressources 23% d’énergie et 0% de type Software Defined Network) 10% une convergence de plus en plus 48% 5% donnée 3% forte entre la voix et la 13% sur ip 13% 10% 20% 20% le pilotage automatisé du réseau par 10% l’ applicatif (réseau intelligent 20% 15% 10% 20% 5% 8% 13% 5% 30% 10% 0% 15% 5% 20% 23% 30% 5% 20% 23% 0% 14% 5% 14% un renforcement de la sécurité 52% des14% données, des informations 15% 2%échangées 10% 52% 10% 10% 48% 3% 30% 2% 15% 0% 15% 0% 2% 15% 5% 0% 52% un renforcement de la sécurité des accès au réseau depuis 2% 0% 15% l’extérieur de l’entreprise 23% 14% 10% 10% 10% 20% 15% 20% la virtualisation 30% 10% 0% 15% 20% 20% 5% 23% 30% 10% Entreprises de plus de 500 salariés 10%
  • 20. les DÉFIs POUR Les dsi les prochaines étapes Flexibilité du système d’information 2013 - 2016 Recours croissant à la virtualisation. Ouverture du système d’information Prise en compte de la mobilité. Ouverture de certaines applications aux smartphones / tablettes. Nouveaux usages Consumérisation de l’IT. BYOD, BYOS... Partage d’informations. Réseaux sociaux Espaces d’échange Informatique à la demande Généralisation de la virtualisation. Réseau, stockage, serveur Recours croissant au Cloud. à partir de 2017 Automatisation / Catalogue de services «Dépérimétrisation» du système d’information Ouverture du SI aux collaborateurs en situation de mobilité / aux partenaires commerciaux. Modernisation du portefeuille applicatif pour le rendre accessible depuis n’importe quel matériel Sécurisation des accès, des données Informatique personnalisable et collaborative Portail d’applis / Espaces dédiés aux utilisateurs et accessibles à distance pour stocker et partager leurs données. Applications communicantes / communications unifiées. 20 | E-book — Nouveaux usages IT, nouveaux défis