SlideShare une entreprise Scribd logo
NATHALIE JAMMOT, IADE, HYPNO-PRATICIENNE
CLINIQUE ALLERAY LABROUSTE - PARIS
Évolution de la gestion de la
douleur, de la sédation à l’hypnose
en cardiologie interventionnelle
La lutte
contre la douleur inscrite
dans la loi
Législation
« … toute personne a le droit de recevoir des soins
visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en
toute circonstance prévenue, évaluée, prise en
compte et traitée… »
Article L 1110-5 du Code de la santé publique
Législation
 Le décret précise que tout IDE
- évalue la douleur dans le cadre de son rôle propre
- est habilité à entreprendre et à adapter les traitements
antalgiques selon des protocoles préétablis, écrits,
datés, signés par un médecin
Décret n°2002-194 du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels
et à l'exercice de la profession d'infirmier
La notion de douleur...
Une définition...
« La douleur est une expérience
sensorielle et émotionnelle
désagréable associée à une lésion
tissulaire réelle ou potentielle ou
décrite dans ces termes ».
Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP )
Douleur et émotions :
des liens étroits
Manifestations physiologiques
 stimulation du système nerveux sympathique
- tachycardie
- augmentation de la PA
- vasoconstriction périphérique
- tension musculaire
- etc…
spasme de l’artère radiale
douleurs thoraciques
Modifications du vécu douloureux
 Diminution du seuil de perception de la douleur
 Augmentation de la douleur ressentie
 Allongement du temps de la douleur ressentie
Les moyens pharmacologiques
+/- prémédication
+/- crème EMLA
toujours anesthésie locale du site de ponction
Sédation par inhalation : MEOPA
Caractéristiques et indications
 Mélange équimolaire O2- N2O
 Anxiolytique
 Analgésique
Sédation par inhalation : MEOPA
Caractéristiques et indications
 Prescription médicale
 Formation spécifique des
médicaux et paramédicaux
 Protocole
MEOPA et contre indications
 Hypertension intra crânienne
 Pneumothorax non drainé
 Emphysème pulmonaire
 Accidents de plongée
 Embolie gazeuse
 Occlusion intestinale
 « bulles » intra-coronaires
 Patient nécessitant une ventilation en O2 pur
MEOPA et effets indésirables
 Rares < à 5 % et mineurs
 Rapidement réversible à l’arrêt du MEOPA
 nausées, vomissements
 euphorie (gaz hilarant), excitation
 angoisse, peur
 distorsions sensorielles : visuelles et auditives
 sensations de flottement, alourdissement des
membres
MEOPA
Inconvénients
 Classifié 4ème
gaz +
polluant (Kyoto)
 Pollution des salles
 Exposition des soignants
 Ventilation efficace des
salles (15 fois le volume
d’air par heure)
 Soulage le patient
 Rapidité d’action (3 mn)
 Efficacité
 Vite réversible (5 mn)
 Simple d’utilisation
 Potentialise les produits
d’anesthésie
 surv +++ Sat O2
Avantages
Sédation Intra-Veineuse
 les benzodiazépines (Midazolam)
 les morphiniques
 le Propofol
risque de dépression respiratoire +++
Surveillance de la sédation
 Respect des règles de sécurité
 monitorage complet : Sat O2 +++
 matériel de réanimation et de ventilation prêt
Surveillance :
le score simplifié de sédation
Un moyen non pharmacologique :
L’hypnose en salle de KT
 Seule
 Le plus souvent associée aux moyens médicamenteux
« L’hypnose est un mode de fonctionnement
psychologique dans lequel, un sujet, grâce à l’intervention
d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la
réalité environnementale, tout en restant en relation avec
l’accompagnateur »
Dr Jean Godin
L’hypnose
 Etat de transe spontanée
 fixité de l’attention
 focalisation sur un seul phénomène, une seule idée
 soit totalement orientée vers un aspect du monde extérieur
 soit orienté vers notre monde intérieur (émotions,
imaginaire)
positive => rêverie, bien être
négative => orientée vers des émotions et
des sensations désagréables
L’hypnose
Validation par les neurosciences
 fonctionnement cérébral spécifique
 diminue de façon significative l’activité des régions
corticales impliquées dans la douleur
Cortex cingulaire antérieur
Pr Rainville (1997)
L’hypnose : comment ?
 Mieux communiquer
- de l’accueil au départ du patient
- expliquer la procédure
 Adapter et modifier son langage
 choisir des mots simples, positifs
 en rapport avec le confort, la protection et la sécurité
Choisir les mots
« Je vous pique !» « Sur quel bras préférez-vous que je 
pose la perfusion? »
« Est-ce que vous avez
         froid? »
   
 « Est-ce que vous avez
    assez chaud ? »
      
« Est-ce que vous avez 
encore mal? »
« Est-ce que vous êtes 
    suffisamment soulagé? »
« La partie la plus désagréable
   de l’examen est terminée »
« La partie la moins agréable de 
l’examen est terminée. »
Tout message doit être formulé
de façon affirmative
« N’ayez pas peur » « Soyez tranquille »
« Rassurez-vous »
« Ne bougez pas! » « Restez bien immobile »
« Ca ne va plus être long » « Ca va être court maintenant »
« Ne soyez pas tendu! » « Comment faites vous habituellement
pour vous détendre? »
1 - Hypnose conversationnelle :
salle de KT
 Inconfort à gérer
 Orienter l’attention du patient
 sur la réalité de ce qu’il vit
 sur ses passe temps, ce qu’il aime faire…
 La plus facilement intégrée dans notre quotidien
Finalité :
• moins de produits pharmacologiques,
• récupération plus rapide…. ambulatoire
2 - Hypnose formelle : TAVI ?
 En accord avec le patient
 Inconfort majeur à gérer
 Proposition en amont de l’examen pour les patients
particulièrement anxieux ou phobiques
 Patient motivé, coopérant, partenaire de soin
 Respect des étapes d’induction, d’accompagnement et de
fin de transe
2 - Hypnose formelle : TAVI ?
Hypnose et radioprotection
 S’éloigner de la source
 Paravent plombé mobile
 Casque non filaire
 le patient : port d’un casque et d’un récepteur
 le soignant (l’hypnopraticien) : port d’un micro et
d’un émetteur
Conclusion
 La douleur est multifactorielle = prise en charge globale,
associant les moyens pharmacologiques et non
pharmacologiques
 Il existe des moyens simples à développer, pour prévenir
et traiter la douleur, sans nécessairement recourir à la
présence d’un anesthésiste
 Les soignants se doivent d’allier technicité et humanité
dans l’objectif d’améliorer la qualité des soins et la prise
en charge des patients
 Les modulations de l’anxiété et de la perception de la
douleur sont les deux intérêts majeurs apportés par l’outil
hypnotique
 L’adhésion de l’ensemble de l’équipe soignante est
importante dans cette approche
 Des formations spécifiques et reconnues sont proposées
aux professionnels de santé
Conclusion
En vous remerciant de
votre attention

Contenu connexe

Tendances

2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdesAPRHOC
 
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïdeAPRHOC
 
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Médiathèque de Nilvange
 
Psychoéducation 3/4 Troubles Bipolaires avril 2012
Psychoéducation 3/4  Troubles Bipolaires avril 2012Psychoéducation 3/4  Troubles Bipolaires avril 2012
Psychoéducation 3/4 Troubles Bipolaires avril 2012
Argos2savoies
 
La violence-en-psychiatrie (1)
La violence-en-psychiatrie (1)La violence-en-psychiatrie (1)
La violence-en-psychiatrie (1)
JeanMarieTUBOEUF
 
Article Emdr
Article EmdrArticle Emdr
Article Emdr
evelynejosse
 
Les techniques d'hypnose en psychologie scolaire
Les techniques d'hypnose en psychologie scolaireLes techniques d'hypnose en psychologie scolaire
Les techniques d'hypnose en psychologie scolaire
Rémi Côté
 
Hypnose et Urgence Sanofi 2015
Hypnose et Urgence Sanofi 2015Hypnose et Urgence Sanofi 2015
Hypnose et Urgence Sanofi 2015
Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
La physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr harounLa physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr harounZakaria Haroun
 
Medecines douces CCMO
Medecines douces CCMOMedecines douces CCMO
Medecines douces CCMOpressepapiers
 
Douleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesDouleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesdrmouheb
 
Prise en charge psychologique du SCA
Prise en charge psychologique du SCAPrise en charge psychologique du SCA
Prise en charge psychologique du SCA
Hervé Faltot
 
Specificitekineasthmecabillic Gtk08
Specificitekineasthmecabillic Gtk08Specificitekineasthmecabillic Gtk08
Specificitekineasthmecabillic Gtk08pgouilly
 
Les types de psychothérapies et de psychothérapeutes
Les types de psychothérapies et de psychothérapeutesLes types de psychothérapies et de psychothérapeutes
Les types de psychothérapies et de psychothérapeutes
Argos2savoies
 

Tendances (16)

Endophenotypes neurophysiologiques
Endophenotypes neurophysiologiquesEndophenotypes neurophysiologiques
Endophenotypes neurophysiologiques
 
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
 
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
 
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
 
Psychoéducation 3/4 Troubles Bipolaires avril 2012
Psychoéducation 3/4  Troubles Bipolaires avril 2012Psychoéducation 3/4  Troubles Bipolaires avril 2012
Psychoéducation 3/4 Troubles Bipolaires avril 2012
 
La violence-en-psychiatrie (1)
La violence-en-psychiatrie (1)La violence-en-psychiatrie (1)
La violence-en-psychiatrie (1)
 
Article Emdr
Article EmdrArticle Emdr
Article Emdr
 
La douleur.
La douleur.La douleur.
La douleur.
 
Les techniques d'hypnose en psychologie scolaire
Les techniques d'hypnose en psychologie scolaireLes techniques d'hypnose en psychologie scolaire
Les techniques d'hypnose en psychologie scolaire
 
Hypnose et Urgence Sanofi 2015
Hypnose et Urgence Sanofi 2015Hypnose et Urgence Sanofi 2015
Hypnose et Urgence Sanofi 2015
 
La physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr harounLa physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr haroun
 
Medecines douces CCMO
Medecines douces CCMOMedecines douces CCMO
Medecines douces CCMO
 
Douleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesDouleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiques
 
Prise en charge psychologique du SCA
Prise en charge psychologique du SCAPrise en charge psychologique du SCA
Prise en charge psychologique du SCA
 
Specificitekineasthmecabillic Gtk08
Specificitekineasthmecabillic Gtk08Specificitekineasthmecabillic Gtk08
Specificitekineasthmecabillic Gtk08
 
Les types de psychothérapies et de psychothérapeutes
Les types de psychothérapies et de psychothérapeutesLes types de psychothérapies et de psychothérapeutes
Les types de psychothérapies et de psychothérapeutes
 

En vedette

Tamponnade, bav et accident embolique
Tamponnade, bav et accident emboliqueTamponnade, bav et accident embolique
Tamponnade, bav et accident emboliqueHervé Faltot
 
DU d'électophysiologie
DU d'électophysiologieDU d'électophysiologie
DU d'électophysiologieHervé Faltot
 
Que faire quand il n'y a pas de patient en salle
Que faire quand il n'y a pas de patient en salleQue faire quand il n'y a pas de patient en salle
Que faire quand il n'y a pas de patient en salleHervé Faltot
 
Rythmologie interventionnelle
Rythmologie interventionnelle Rythmologie interventionnelle
Rythmologie interventionnelle Hervé Faltot
 
Ambulatoire et cardiologie interventionnelle
Ambulatoire et cardiologie interventionnelleAmbulatoire et cardiologie interventionnelle
Ambulatoire et cardiologie interventionnelleHervé Faltot
 
La revascularisation chirurgicale
La revascularisation chirurgicaleLa revascularisation chirurgicale
La revascularisation chirurgicaleHervé Faltot
 
Tarea 3.1
Tarea 3.1Tarea 3.1
Tarea 3.1
Enrique Lo
 
Admi 4005 plan implantacion ci ago 09
Admi 4005 plan implantacion ci ago 09Admi 4005 plan implantacion ci ago 09
Admi 4005 plan implantacion ci ago 09
University of Puerto Rico, Río Piedras Campus
 
Présentation1
Présentation1Présentation1
Présentation1
Brandon Suiveng
 
Terrain de foot : suite et fin des travaux
Terrain de foot : suite et fin des travauxTerrain de foot : suite et fin des travaux
Terrain de foot : suite et fin des travaux
mairiestjouan2015
 
VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...
VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...
VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...
polenumerique33
 
Bloque II - Oficina De Gobierno
Bloque II - Oficina De GobiernoBloque II - Oficina De Gobierno
Bloque II - Oficina De Gobierno
Fundación CiGob
 
Votado Como El Mejor Mail Del AñO
Votado Como El Mejor Mail Del AñOVotado Como El Mejor Mail Del AñO
Votado Como El Mejor Mail Del AñO
tecnosedavi
 
La newsletter de mgrh 18
La newsletter de mgrh 18La newsletter de mgrh 18
La newsletter de mgrh 18
CABINET MGRH
 
Un parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire
Un parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'IvoireUn parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire
Un parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire
UNICEF France
 
Biología tercero medio
Biología tercero medioBiología tercero medio
Biología tercero medio
Viviana Pedreros-Piccolis
 
Le point mort- Seuil de rentabilité
Le point mort- Seuil de rentabilité Le point mort- Seuil de rentabilité
Le point mort- Seuil de rentabilité
Biova consulting
 
Le Programme Dcr Au BF
Le Programme Dcr Au BFLe Programme Dcr Au BF
Le Programme Dcr Au BF
Ewen Le Borgne
 

En vedette (20)

Tamponnade, bav et accident embolique
Tamponnade, bav et accident emboliqueTamponnade, bav et accident embolique
Tamponnade, bav et accident embolique
 
DU d'électophysiologie
DU d'électophysiologieDU d'électophysiologie
DU d'électophysiologie
 
Que faire quand il n'y a pas de patient en salle
Que faire quand il n'y a pas de patient en salleQue faire quand il n'y a pas de patient en salle
Que faire quand il n'y a pas de patient en salle
 
Rythmologie interventionnelle
Rythmologie interventionnelle Rythmologie interventionnelle
Rythmologie interventionnelle
 
Ambulatoire et cardiologie interventionnelle
Ambulatoire et cardiologie interventionnelleAmbulatoire et cardiologie interventionnelle
Ambulatoire et cardiologie interventionnelle
 
La revascularisation chirurgicale
La revascularisation chirurgicaleLa revascularisation chirurgicale
La revascularisation chirurgicale
 
Tarea 3.1
Tarea 3.1Tarea 3.1
Tarea 3.1
 
Admi 4005 plan implantacion ci ago 09
Admi 4005 plan implantacion ci ago 09Admi 4005 plan implantacion ci ago 09
Admi 4005 plan implantacion ci ago 09
 
Présentation1
Présentation1Présentation1
Présentation1
 
Terrain de foot : suite et fin des travaux
Terrain de foot : suite et fin des travauxTerrain de foot : suite et fin des travaux
Terrain de foot : suite et fin des travaux
 
VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...
VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...
VII MURCIA FOOD BROKERAGE EVENT - Journées de transfert de technologie dans l...
 
Documents
DocumentsDocuments
Documents
 
Bloque II - Oficina De Gobierno
Bloque II - Oficina De GobiernoBloque II - Oficina De Gobierno
Bloque II - Oficina De Gobierno
 
Votado Como El Mejor Mail Del AñO
Votado Como El Mejor Mail Del AñOVotado Como El Mejor Mail Del AñO
Votado Como El Mejor Mail Del AñO
 
cv resume fr
cv resume frcv resume fr
cv resume fr
 
La newsletter de mgrh 18
La newsletter de mgrh 18La newsletter de mgrh 18
La newsletter de mgrh 18
 
Un parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire
Un parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'IvoireUn parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire
Un parcours d'animation sur l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire
 
Biología tercero medio
Biología tercero medioBiología tercero medio
Biología tercero medio
 
Le point mort- Seuil de rentabilité
Le point mort- Seuil de rentabilité Le point mort- Seuil de rentabilité
Le point mort- Seuil de rentabilité
 
Le Programme Dcr Au BF
Le Programme Dcr Au BFLe Programme Dcr Au BF
Le Programme Dcr Au BF
 

Similaire à Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle

Hypnothérapie une approche singulière
Hypnothérapie   une approche singulièreHypnothérapie   une approche singulière
Hypnothérapie une approche singulière
Réseau Pro Santé
 
Sophrologie pratique
Sophrologie pratiqueSophrologie pratique
Sophrologie pratiqueRLAMY1
 
PréSentation Kiné
PréSentation KinéPréSentation Kiné
PréSentation Kinéguestdde43
 
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et périduraleAnalgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Patrick Antoine
 
Realite virtuelle une autre approche du mieux etre
Realite virtuelle une autre approche du mieux etreRealite virtuelle une autre approche du mieux etre
Realite virtuelle une autre approche du mieux etre
Laureline Comte Legrand
 
Les thérapies brèves
Les thérapies brèvesLes thérapies brèves
Les thérapies brèves
Sylvia Azzolin
 
Douleur postoperatoire
Douleur postoperatoireDouleur postoperatoire
Douleur postoperatoire
Sandro Zorzi
 
L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.
Réseau Pro Santé
 
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
pbcom1998
 
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, QcPsychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Institut de kinésiologie du Québec
 
Interview du dr andré
Interview du dr andréInterview du dr andré
Interview du dr andré
Réseau Pro Santé
 
L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...
L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...
L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...
Sylvie Marie Brunet
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
neurochirurgie
 
Stephanie Prost Massage therapeutique Basel
Stephanie Prost Massage therapeutique Basel Stephanie Prost Massage therapeutique Basel
Stephanie Prost Massage therapeutique Basel
Bâle Région Mag
 
LA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIELA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIE
Dr Riyadh Essefi
 
Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09
Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09
Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09raymondteyrouz
 
Meopa 2ème rencontre
Meopa 2ème rencontreMeopa 2ème rencontre
Meopa 2ème rencontreHervé Faltot
 
Présentation midi santé médecines douces
Présentation midi santé  médecines doucesPrésentation midi santé  médecines douces
Présentation midi santé médecines douces
Paul Daval
 

Similaire à Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle (20)

Hypnothérapie une approche singulière
Hypnothérapie   une approche singulièreHypnothérapie   une approche singulière
Hypnothérapie une approche singulière
 
Revue indépendaire juin 2013
Revue indépendaire   juin 2013Revue indépendaire   juin 2013
Revue indépendaire juin 2013
 
Sophrologie pratique
Sophrologie pratiqueSophrologie pratique
Sophrologie pratique
 
PréSentation Kiné
PréSentation KinéPréSentation Kiné
PréSentation Kiné
 
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et périduraleAnalgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
 
Realite virtuelle une autre approche du mieux etre
Realite virtuelle une autre approche du mieux etreRealite virtuelle une autre approche du mieux etre
Realite virtuelle une autre approche du mieux etre
 
Les thérapies brèves
Les thérapies brèvesLes thérapies brèves
Les thérapies brèves
 
Douleur postoperatoire
Douleur postoperatoireDouleur postoperatoire
Douleur postoperatoire
 
L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.
 
QPHA3148_020
QPHA3148_020QPHA3148_020
QPHA3148_020
 
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
 
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, QcPsychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
 
Interview du dr andré
Interview du dr andréInterview du dr andré
Interview du dr andré
 
L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...
L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...
L'immersion (Réalité Virtuelle et Augmentée) pour apaiser l'anxiété et la dou...
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
 
Stephanie Prost Massage therapeutique Basel
Stephanie Prost Massage therapeutique Basel Stephanie Prost Massage therapeutique Basel
Stephanie Prost Massage therapeutique Basel
 
LA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIELA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIE
 
Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09
Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09
Les Soins Palliatifs Jj 08 12 09
 
Meopa 2ème rencontre
Meopa 2ème rencontreMeopa 2ème rencontre
Meopa 2ème rencontre
 
Présentation midi santé médecines douces
Présentation midi santé  médecines doucesPrésentation midi santé  médecines douces
Présentation midi santé médecines douces
 

Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle

  • 1. NATHALIE JAMMOT, IADE, HYPNO-PRATICIENNE CLINIQUE ALLERAY LABROUSTE - PARIS Évolution de la gestion de la douleur, de la sédation à l’hypnose en cardiologie interventionnelle
  • 2. La lutte contre la douleur inscrite dans la loi
  • 3. Législation « … toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée… » Article L 1110-5 du Code de la santé publique
  • 4. Législation  Le décret précise que tout IDE - évalue la douleur dans le cadre de son rôle propre - est habilité à entreprendre et à adapter les traitements antalgiques selon des protocoles préétablis, écrits, datés, signés par un médecin Décret n°2002-194 du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier
  • 5. La notion de douleur... Une définition...
  • 6. « La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes ». Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP )
  • 7. Douleur et émotions : des liens étroits
  • 8. Manifestations physiologiques  stimulation du système nerveux sympathique - tachycardie - augmentation de la PA - vasoconstriction périphérique - tension musculaire - etc… spasme de l’artère radiale douleurs thoraciques
  • 9. Modifications du vécu douloureux  Diminution du seuil de perception de la douleur  Augmentation de la douleur ressentie  Allongement du temps de la douleur ressentie
  • 10. Les moyens pharmacologiques +/- prémédication +/- crème EMLA toujours anesthésie locale du site de ponction
  • 11. Sédation par inhalation : MEOPA Caractéristiques et indications  Mélange équimolaire O2- N2O  Anxiolytique  Analgésique
  • 12. Sédation par inhalation : MEOPA Caractéristiques et indications  Prescription médicale  Formation spécifique des médicaux et paramédicaux  Protocole
  • 13. MEOPA et contre indications  Hypertension intra crânienne  Pneumothorax non drainé  Emphysème pulmonaire  Accidents de plongée  Embolie gazeuse  Occlusion intestinale  « bulles » intra-coronaires  Patient nécessitant une ventilation en O2 pur
  • 14. MEOPA et effets indésirables  Rares < à 5 % et mineurs  Rapidement réversible à l’arrêt du MEOPA  nausées, vomissements  euphorie (gaz hilarant), excitation  angoisse, peur  distorsions sensorielles : visuelles et auditives  sensations de flottement, alourdissement des membres
  • 15. MEOPA Inconvénients  Classifié 4ème gaz + polluant (Kyoto)  Pollution des salles  Exposition des soignants  Ventilation efficace des salles (15 fois le volume d’air par heure)  Soulage le patient  Rapidité d’action (3 mn)  Efficacité  Vite réversible (5 mn)  Simple d’utilisation  Potentialise les produits d’anesthésie  surv +++ Sat O2 Avantages
  • 16. Sédation Intra-Veineuse  les benzodiazépines (Midazolam)  les morphiniques  le Propofol risque de dépression respiratoire +++
  • 17. Surveillance de la sédation  Respect des règles de sécurité  monitorage complet : Sat O2 +++  matériel de réanimation et de ventilation prêt
  • 18. Surveillance : le score simplifié de sédation
  • 19. Un moyen non pharmacologique :
  • 20. L’hypnose en salle de KT  Seule  Le plus souvent associée aux moyens médicamenteux « L’hypnose est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel, un sujet, grâce à l’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnementale, tout en restant en relation avec l’accompagnateur » Dr Jean Godin
  • 21. L’hypnose  Etat de transe spontanée  fixité de l’attention  focalisation sur un seul phénomène, une seule idée  soit totalement orientée vers un aspect du monde extérieur  soit orienté vers notre monde intérieur (émotions, imaginaire) positive => rêverie, bien être négative => orientée vers des émotions et des sensations désagréables
  • 22. L’hypnose Validation par les neurosciences  fonctionnement cérébral spécifique  diminue de façon significative l’activité des régions corticales impliquées dans la douleur Cortex cingulaire antérieur Pr Rainville (1997)
  • 23. L’hypnose : comment ?  Mieux communiquer - de l’accueil au départ du patient - expliquer la procédure  Adapter et modifier son langage  choisir des mots simples, positifs  en rapport avec le confort, la protection et la sécurité
  • 24. Choisir les mots « Je vous pique !» « Sur quel bras préférez-vous que je  pose la perfusion? » « Est-ce que vous avez          froid? »      « Est-ce que vous avez     assez chaud ? »        « Est-ce que vous avez  encore mal? » « Est-ce que vous êtes      suffisamment soulagé? » « La partie la plus désagréable    de l’examen est terminée » « La partie la moins agréable de  l’examen est terminée. »
  • 25. Tout message doit être formulé de façon affirmative « N’ayez pas peur » « Soyez tranquille » « Rassurez-vous » « Ne bougez pas! » « Restez bien immobile » « Ca ne va plus être long » « Ca va être court maintenant » « Ne soyez pas tendu! » « Comment faites vous habituellement pour vous détendre? »
  • 26. 1 - Hypnose conversationnelle : salle de KT  Inconfort à gérer  Orienter l’attention du patient  sur la réalité de ce qu’il vit  sur ses passe temps, ce qu’il aime faire…  La plus facilement intégrée dans notre quotidien Finalité : • moins de produits pharmacologiques, • récupération plus rapide…. ambulatoire
  • 27. 2 - Hypnose formelle : TAVI ?  En accord avec le patient  Inconfort majeur à gérer  Proposition en amont de l’examen pour les patients particulièrement anxieux ou phobiques
  • 28.  Patient motivé, coopérant, partenaire de soin  Respect des étapes d’induction, d’accompagnement et de fin de transe 2 - Hypnose formelle : TAVI ?
  • 29. Hypnose et radioprotection  S’éloigner de la source  Paravent plombé mobile  Casque non filaire  le patient : port d’un casque et d’un récepteur  le soignant (l’hypnopraticien) : port d’un micro et d’un émetteur
  • 30. Conclusion  La douleur est multifactorielle = prise en charge globale, associant les moyens pharmacologiques et non pharmacologiques  Il existe des moyens simples à développer, pour prévenir et traiter la douleur, sans nécessairement recourir à la présence d’un anesthésiste  Les soignants se doivent d’allier technicité et humanité dans l’objectif d’améliorer la qualité des soins et la prise en charge des patients
  • 31.  Les modulations de l’anxiété et de la perception de la douleur sont les deux intérêts majeurs apportés par l’outil hypnotique  L’adhésion de l’ensemble de l’équipe soignante est importante dans cette approche  Des formations spécifiques et reconnues sont proposées aux professionnels de santé Conclusion
  • 32. En vous remerciant de votre attention

Notes de l'éditeur

  1. Ainsi, plus on a peur, plus on a mal. L’ anticipation de la douleur en accroit l’intensité
  2. Formation spécifique des médicaux et paramédicaux, concernant aussi bien les IDE que les MERM
  3. Contact Vi et Ve afin de dépister rapidement tout complication liée à la sédation: pouvant nécessiter l’arrêt du Méopa, de débuter des manœuvres de ventilation- réanimation
  4. Coloscopie