SlideShare une entreprise Scribd logo
Ci-dessous, trois types de textes, classés par catégories et grâce auxquels vous
pourrez vous faire une idée de la qualité des écrits productibles.
Romantique,gay/yaoi
VictorNikiforov&YuuriKatsuki(Yuri!!!OnIce)Pairing :
Genre :
RussoMélinaAuteur :
La nuit était glaciale, mais paisible, malgré le bruit
ronflant produit par les moteurs des voitures qui
circulaient sur le pont Liteïny, où les deux patineurs
se trouvaient, accoudés à la balustrade, admirant la
Neva rendue scintillante par les lumières de la ville.
- « Alors c’est ici que tu viens quand tu as besoin de
réfléchir ? Questionna Yuuri. Je comprends pour-
quoi. C’est beau.
- J’étais sûr que ça te plairait, lui répondit Victor, l’air
fier et ravi. Ton pays ne te manque pas trop ?
- Je ne suis là que depuis ce matin ! Rit le Japonais,
tournant la tête vers son interlocuteur. Mais, c’est vrai,
je suis assez attaché à Hasetsu... Et j’ai beau avoir
souventvoyagéentantquepatineur,ilyaunegrande
différence entre se rendre dans d’autres pays pour
le travail et s’installer dans l’un d’eux. Comparé à ma
petite ville, Saint-Pétersbourg est immense ! J’avoue
que j’avais peur de m’y sentir perdu... Mais tu es
avec moi, alors je ne devrais pas avoir trop de mal
à m’habituer. »
Le sourire du plus âgé, jusqu’à présent jovial,
se fana alors quelque peu, et le regard qu’il
posait sur l’Asiatique se fit plus tendre.
Ce dernier, qui avait remarqué cette fluctuation,
battit des cils, intrigué, puis rougit jusqu’aux oreilles
lorsque son coach glissa une caresse sur sa joue
avant de le saisir par la taille, le tourner vers lui et
l’attirer contre son corps, de même qu’il
plaqua doucement ses lèvres contre les siennes.
Immédiatement, le cadet écarquilla les yeux,
et s’il fut envahi par une chaleur intense,
il était anxieux, comme toujours, et voulu se dérober...
Mais le second l’étreignit plus fermement,
l’empêchant de lui échapper. Cette extrême
proximité, si inattendue, affola le cœur du
Nippon, le bien-être qui le submergeait lui permettant
bientôt d’outrepasser sa timidité. Aussi approfondit-il
lui-même l’échange, vec une dévotion passionnée
qui secoua l’autre de frissons. Ce n’est qu’au terme
d’une longue minute que ce contact prit fin, laissant
le benjamin frémissant et déboussolé dans les bras
de l’homme aux cheveux gris.
- « Je suis vraiment heureux que tu aies décidé de
venir vivre ici, dit doucement l’aîné.
- Au point de m’embrasser...? Demanda l’intéressé,
sur un ton amusé malgré sa confusion.
- Au point de t’avouer que les sentiments que j’ai
pour toi vont bien au-delà de l’affection qu’un
entraîneur porte à son élève, Yuuri. »
Romantique,hétérosexuel
SeverusRogue&LilyEvans(HarryPotter)Pairing :
Genre :
RussoMélinaAuteur :
Comme nombre d’écoliers, Severus était installé
à une table d’étude. Mais, si la plupart des autres
se trouvaient dans la Salle Commune de leur
Maison respective ou dans la grande bibliothèque
de Poudlard, où retentissaient des voix par dizaines
et des bruissements - semblables à des battements
d’ailes - produits par les pages des grimoires
incessamment tournées, le Serpentard, lui, était seul,
dans une salle inutilisée de l’école, et n’entendait que
le grattement de sa plume sur le grain du papier de
son « Manuel avancé de préparation des potions »,
où il ajoutait de-ci, de-là des annotations, des
corrections et des consignes. Puis, soudain, la porte
claqua, tirant le sorcier de ses pensées, et lorsqu’il
releva la tête, il croisa un regard d’un superbe vert
émeraude, qu’il aurait reconnu entre mille.
NOTE : ce document étant librement accessible sans limitation d’âge, le caractère « érotique » du
contenu dédié a volontairement été amoindri.
Exemples de productions
1/2
- « Bonjour, Lily, souffla-t-il, s’efforçant de dissimuler
l’émoi qu’elle éveillait en lui, tandis qu’il refermait
son livre de classe.
- Severus ! Répondit précipitamment la demoiselle
aux cheveux auburn, affolée, collant son oreille
contre la paroi de bois afin d’écouter les bruits
provenant du couloir. Nom d’une chouette, Rusard
arrive !
-Tuasl’airpaniqué,réponditcalmementleconcerné,
détournant les yeux pour les river vers son
petit encrier qu’il referma, quelques mèches de ses
cheveux de jais tombant devant son visage pâle.
J’imagine que les soi-disant « Maraudeurs » ont en-
core fait des siennes et que tu es impliquée, cette
fois.
- Je t’en prie, aide-moi ! Supplia la jeune femme, tout
en faisant volte-face. Il croit que c’est moi qui ai lancé
le sortilège qui a fait exploser le... Peu importe !
Nous ne sommes qu’à quelques jours de passer nos
A.S.P.I.C, s’il m’attrape, j’aurai de gros ennuis ! »
Sans précipitation, l’étudiant se leva, et toisa son
interlocutrice durant de longues secondes. Des mois
qu’ils ne s’étaient plus adressé la parole, malgré ses
tentatives répétées d’aller vers elle pour s’excuser
de l’avoir traitée de « Sang-de-Bourbe » sous le joug de
la colère, de la fierté, influencé par ses ambitions.
Et à présent, alors même qu’elle l’avait ignoré et
ainsi blessé bien plus que tout autre être au cours
de sa vie, elle le priait de la secourir. Brièvement,
il songea à la livrer au vieux concierge, mais
sa rancœur n’était pas suffisante à lui faire oublier
que Lily était, et demeurerait, la seule personne à
lui avoir inspiré de l’amour. Toujours. Alors, sans y
réfléchir davantage, le brun la saisit par le poignet
et la dissimula dans un vieux placard se trouvant
là, ayant à peine le temps de retourner, l’air de
rien, s’asseoir à son pupitre branlant que le battant
permettant d’accéder à la pièce s’ouvrit à volée.
- « Rogue ! Je me doutais que tu serais encore
fourré ici ! S’écria triomphalement Rusard, la respiration
saccadée d’avoir couru après la jolie Evans,
semblant l’avoir oubliée au profit de l’éventualité
de pouvoir punir un autre élève. Seuls les Professeurs
ont le droit de se rendre dans cette partie du
château, et tu le sais ! Viens avec moi, que je parle de ta
désobéissance au Directeur ! »
Docilement, le cadet rangea donc ses affaires et
hissa sa besace sur son épaule, puis emboîta le
pas à l’homme. Avant de quitter l’endroit, il jeta un
dernier regard vers l’armoire, convaincu que jamais
plus il ne reverrait son ancienne amie d’enfance :
elle ne l’avait sollicité aujourd’hui que par nécessité,
allait réussir ses examens avec brio, vivre avec
James Potter, et lui, Severus, serait définitivement
évincé... Mais le bonheur de celle qui l’avait
bouleversé jusqu’aux tréfonds de son âme lui importait
bien plus que son propre salut.
Dramatique,érotique
OriginalcharactersPairing :
Genre :
RussoMélinaAuteur :
Tout comme les battements de mon cœur, les
coups de tonnerre étaient assourdissants, et à
chacun de leurs grondements, je sentais mon
courage, ainsi que ma volonté, m’échapper un peu
plus. Malgré moi, alors même que mon amant, mon
bourreau, m’avait interdit de bouger, mes hanches
reprirent leur danse lascive, tandis que mes lèvres
tremblotantes retournaient trouver les siennes, sur
lesquelles s’échoua le gémissement de plaisir qui
venait de m’échapper. Je m’attendais à ce qu’il me
repousse vertement, m’ordonne d’arrêter... Mais,
comme pour me torturer, il répondit à mon baiser
désespéré, avec une délicatesse qui me boulever-
sa de par sa cruauté. Aussitôt, je ne parvins plus à
exercer le moindre contrôle sur mon propre corps,
me mettant à chanceler, fébrile à la fois de par la
violence du désir qui me submergeait et ma peur
de le perdre. Puis, dans ce qui ressemblait à un
réflexe protecteur, il glissa ses paumes sur ma chute
de reins, me rapprochant un peu plus de lui pour,
finalement, se mettre à accompagner mes mouve-
ments, déchaînant en moi des sensations délicieuses.
Et si le contact de ses doigts parcourant lentement
ma taille et mes cuisses me secouait de frémisse-
ments, ma gorge, elle, demeurait nouée... Quant à la
douceur extrême de ce corps-à-corps, elle était
factice, mais m’emplissait malgré tout de l’envie
absurde de mourir à l’aube, pour ne pas avoir à endurer
le supplice de céder aux mains griffues du passé le
bonheur que me procurait ce moment. Contre
les carreaux de verre, le martellement de la pluie
s’était tut. Les seuls sons qui retentissaient à présent
étaient les bruissements des draps satinés se plissant
à chaque délicate secousse, ainsi que les soupirs
de mon partenaire. Mêlés aux miens, ils s’entrecho-
quaient à la manière de courants contraires, mais
n’achevaient jamais leur course, freinés par de longs
baisers dont le parfum m’évoquait d’inévitables
adieux.
2/2

Contenu connexe

Tendances

Pas pareil
Pas pareilPas pareil
Pas pareilNezumy
 
Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)
han-drusk
 
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral)."Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
PO-2
 
Un arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoiseUn arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoise
agn-1
 
Meurtre en haute montagne
Meurtre en haute montagneMeurtre en haute montagne
Meurtre en haute montagne
CDILegtpaLouisPasteur
 
Onitopie
OnitopieOnitopie
OnitopieNezumy
 
Un arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoiseUn arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoise
anndaniels1
 
Premières pages la peur dans l'ombre
Premières pages la peur dans l'ombrePremières pages la peur dans l'ombre
Premières pages la peur dans l'ombrecorinneheronmimouni
 
All in-one magazine n°4
All in-one magazine n°4All in-one magazine n°4
All in-one magazine n°4
Biggie joe
 
Dix neuf sami mokaddem-extrait 5
Dix neuf  sami mokaddem-extrait 5Dix neuf  sami mokaddem-extrait 5
Dix neuf sami mokaddem-extrait 5
Atef Attia
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier Hoen
 
Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?
Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?
Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?
Anybodybutahuman
 
EXTRAIT du roman « Alma » de Cizia Zykë
EXTRAIT du roman « Alma » de Cizia ZykëEXTRAIT du roman « Alma » de Cizia Zykë
EXTRAIT du roman « Alma » de Cizia Zykë
Taurnada
 
Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015
Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015
Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015
Nicolas Boulesteix
 
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
Taurnada
 
Refugedelaplageblanchetotal
RefugedelaplageblanchetotalRefugedelaplageblanchetotal
RefugedelaplageblanchetotalAbeline Majorel
 
Perceval louis lm
Perceval  louis  lmPerceval  louis  lm
Perceval louis lmEN
 
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
i-voix
 

Tendances (20)

Pas pareil
Pas pareilPas pareil
Pas pareil
 
Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)
 
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral)."Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
 
Un arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoiseUn arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoise
 
Meurtre en haute montagne
Meurtre en haute montagneMeurtre en haute montagne
Meurtre en haute montagne
 
Juliette
JulietteJuliette
Juliette
 
Onitopie
OnitopieOnitopie
Onitopie
 
Un arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoiseUn arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoise
 
Catalogue tribal
Catalogue tribalCatalogue tribal
Catalogue tribal
 
Premières pages la peur dans l'ombre
Premières pages la peur dans l'ombrePremières pages la peur dans l'ombre
Premières pages la peur dans l'ombre
 
All in-one magazine n°4
All in-one magazine n°4All in-one magazine n°4
All in-one magazine n°4
 
Dix neuf sami mokaddem-extrait 5
Dix neuf  sami mokaddem-extrait 5Dix neuf  sami mokaddem-extrait 5
Dix neuf sami mokaddem-extrait 5
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiin
 
Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?
Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?
Bakir Zied - Harissa ou Moutarde ?
 
EXTRAIT du roman « Alma » de Cizia Zykë
EXTRAIT du roman « Alma » de Cizia ZykëEXTRAIT du roman « Alma » de Cizia Zykë
EXTRAIT du roman « Alma » de Cizia Zykë
 
Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015
Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015
Bibliographie de la Bibliothèque de Gisors secteur Adultes été 2015
 
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 
Refugedelaplageblanchetotal
RefugedelaplageblanchetotalRefugedelaplageblanchetotal
Refugedelaplageblanchetotal
 
Perceval louis lm
Perceval  louis  lmPerceval  louis  lm
Perceval louis lm
 
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
Poemes-portraits des personnages de Marguerite Yourcenar
 

Similaire à Exemples de productions écrites.

Plus que vainqueur pages 14 à 18.pdf
Plus que vainqueur pages 14 à 18.pdfPlus que vainqueur pages 14 à 18.pdf
Plus que vainqueur pages 14 à 18.pdf
yvon30
 
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen
 
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdfLe Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
AbdelhakZahra
 
Onitopie
OnitopieOnitopie
OnitopieNezumy
 
A la folie...passionnément.pdf
A la folie...passionnément.pdfA la folie...passionnément.pdf
A la folie...passionnément.pdf
ssuser3dc79f1
 
Secundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoenSecundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoen
Olivier Hoen
 
Idée Olivier Hoen
Idée  Olivier Hoen Idée  Olivier Hoen
Idée Olivier Hoen
Olivier Hoen
 
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
Anderson, poul   tranche de nuit (2011)Anderson, poul   tranche de nuit (2011)
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
med boubaani
 
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
Chroniques de Fouesnant -  l-jdtjeChroniques de Fouesnant -  l-jdtje
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
Foenizella.com
 
Chateau & seignerie de Fouesnant opi
Chateau &  seignerie de Fouesnant opiChateau &  seignerie de Fouesnant opi
Chateau & seignerie de Fouesnant opi
Foenizella.com
 
"Ni armes ni violence et sans haine"
"Ni armes ni violence et sans haine""Ni armes ni violence et sans haine"
"Ni armes ni violence et sans haine"
Bettina Cadinouche
 
22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA
22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA
22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA
Coach'R
 
En attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouementEn attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouement
Freekidstories
 
Cauchemar
CauchemarCauchemar
CauchemarNezumy
 
Le Laisser-faire Vincent orville
Le Laisser-faire Vincent orvilleLe Laisser-faire Vincent orville
Le Laisser-faire Vincent orville
Orville Vincent
 
La pension passiflore extrait
La pension passiflore extraitLa pension passiflore extrait
La pension passiflore extrait
christelle hamonet
 
Livre de code
Livre de codeLivre de code
Livre de code
catherineflon283
 

Similaire à Exemples de productions écrites. (20)

Plus que vainqueur pages 14 à 18.pdf
Plus que vainqueur pages 14 à 18.pdfPlus que vainqueur pages 14 à 18.pdf
Plus que vainqueur pages 14 à 18.pdf
 
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808
 
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdfLe Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
 
Onitopie
OnitopieOnitopie
Onitopie
 
A la folie...passionnément.pdf
A la folie...passionnément.pdfA la folie...passionnément.pdf
A la folie...passionnément.pdf
 
Secundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoenSecundo texte-olivier-hoen
Secundo texte-olivier-hoen
 
Idée Olivier Hoen
Idée  Olivier Hoen Idée  Olivier Hoen
Idée Olivier Hoen
 
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
Anderson, poul   tranche de nuit (2011)Anderson, poul   tranche de nuit (2011)
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
 
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
Chroniques de Fouesnant -  l-jdtjeChroniques de Fouesnant -  l-jdtje
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
 
Chateau & seignerie de Fouesnant opi
Chateau &  seignerie de Fouesnant opiChateau &  seignerie de Fouesnant opi
Chateau & seignerie de Fouesnant opi
 
"Ni armes ni violence et sans haine"
"Ni armes ni violence et sans haine""Ni armes ni violence et sans haine"
"Ni armes ni violence et sans haine"
 
Croisée
CroiséeCroisée
Croisée
 
22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA
22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA
22 pages extraites du livre Plus que Vainqueur de Y.C.SAMBA DEBRASA
 
En attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouementEn attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouement
 
Cauchemar
CauchemarCauchemar
Cauchemar
 
Le Laisser-faire Vincent orville
Le Laisser-faire Vincent orvilleLe Laisser-faire Vincent orville
Le Laisser-faire Vincent orville
 
La pension passiflore extrait
La pension passiflore extraitLa pension passiflore extrait
La pension passiflore extrait
 
Ane-abeilles
Ane-abeillesAne-abeilles
Ane-abeilles
 
Livre de code
Livre de codeLivre de code
Livre de code
 
Livre de code
Livre de codeLivre de code
Livre de code
 

Exemples de productions écrites.

  • 1. Ci-dessous, trois types de textes, classés par catégories et grâce auxquels vous pourrez vous faire une idée de la qualité des écrits productibles. Romantique,gay/yaoi VictorNikiforov&YuuriKatsuki(Yuri!!!OnIce)Pairing : Genre : RussoMélinaAuteur : La nuit était glaciale, mais paisible, malgré le bruit ronflant produit par les moteurs des voitures qui circulaient sur le pont Liteïny, où les deux patineurs se trouvaient, accoudés à la balustrade, admirant la Neva rendue scintillante par les lumières de la ville. - « Alors c’est ici que tu viens quand tu as besoin de réfléchir ? Questionna Yuuri. Je comprends pour- quoi. C’est beau. - J’étais sûr que ça te plairait, lui répondit Victor, l’air fier et ravi. Ton pays ne te manque pas trop ? - Je ne suis là que depuis ce matin ! Rit le Japonais, tournant la tête vers son interlocuteur. Mais, c’est vrai, je suis assez attaché à Hasetsu... Et j’ai beau avoir souventvoyagéentantquepatineur,ilyaunegrande différence entre se rendre dans d’autres pays pour le travail et s’installer dans l’un d’eux. Comparé à ma petite ville, Saint-Pétersbourg est immense ! J’avoue que j’avais peur de m’y sentir perdu... Mais tu es avec moi, alors je ne devrais pas avoir trop de mal à m’habituer. » Le sourire du plus âgé, jusqu’à présent jovial, se fana alors quelque peu, et le regard qu’il posait sur l’Asiatique se fit plus tendre. Ce dernier, qui avait remarqué cette fluctuation, battit des cils, intrigué, puis rougit jusqu’aux oreilles lorsque son coach glissa une caresse sur sa joue avant de le saisir par la taille, le tourner vers lui et l’attirer contre son corps, de même qu’il plaqua doucement ses lèvres contre les siennes. Immédiatement, le cadet écarquilla les yeux, et s’il fut envahi par une chaleur intense, il était anxieux, comme toujours, et voulu se dérober... Mais le second l’étreignit plus fermement, l’empêchant de lui échapper. Cette extrême proximité, si inattendue, affola le cœur du Nippon, le bien-être qui le submergeait lui permettant bientôt d’outrepasser sa timidité. Aussi approfondit-il lui-même l’échange, vec une dévotion passionnée qui secoua l’autre de frissons. Ce n’est qu’au terme d’une longue minute que ce contact prit fin, laissant le benjamin frémissant et déboussolé dans les bras de l’homme aux cheveux gris. - « Je suis vraiment heureux que tu aies décidé de venir vivre ici, dit doucement l’aîné. - Au point de m’embrasser...? Demanda l’intéressé, sur un ton amusé malgré sa confusion. - Au point de t’avouer que les sentiments que j’ai pour toi vont bien au-delà de l’affection qu’un entraîneur porte à son élève, Yuuri. » Romantique,hétérosexuel SeverusRogue&LilyEvans(HarryPotter)Pairing : Genre : RussoMélinaAuteur : Comme nombre d’écoliers, Severus était installé à une table d’étude. Mais, si la plupart des autres se trouvaient dans la Salle Commune de leur Maison respective ou dans la grande bibliothèque de Poudlard, où retentissaient des voix par dizaines et des bruissements - semblables à des battements d’ailes - produits par les pages des grimoires incessamment tournées, le Serpentard, lui, était seul, dans une salle inutilisée de l’école, et n’entendait que le grattement de sa plume sur le grain du papier de son « Manuel avancé de préparation des potions », où il ajoutait de-ci, de-là des annotations, des corrections et des consignes. Puis, soudain, la porte claqua, tirant le sorcier de ses pensées, et lorsqu’il releva la tête, il croisa un regard d’un superbe vert émeraude, qu’il aurait reconnu entre mille. NOTE : ce document étant librement accessible sans limitation d’âge, le caractère « érotique » du contenu dédié a volontairement été amoindri. Exemples de productions 1/2
  • 2. - « Bonjour, Lily, souffla-t-il, s’efforçant de dissimuler l’émoi qu’elle éveillait en lui, tandis qu’il refermait son livre de classe. - Severus ! Répondit précipitamment la demoiselle aux cheveux auburn, affolée, collant son oreille contre la paroi de bois afin d’écouter les bruits provenant du couloir. Nom d’une chouette, Rusard arrive ! -Tuasl’airpaniqué,réponditcalmementleconcerné, détournant les yeux pour les river vers son petit encrier qu’il referma, quelques mèches de ses cheveux de jais tombant devant son visage pâle. J’imagine que les soi-disant « Maraudeurs » ont en- core fait des siennes et que tu es impliquée, cette fois. - Je t’en prie, aide-moi ! Supplia la jeune femme, tout en faisant volte-face. Il croit que c’est moi qui ai lancé le sortilège qui a fait exploser le... Peu importe ! Nous ne sommes qu’à quelques jours de passer nos A.S.P.I.C, s’il m’attrape, j’aurai de gros ennuis ! » Sans précipitation, l’étudiant se leva, et toisa son interlocutrice durant de longues secondes. Des mois qu’ils ne s’étaient plus adressé la parole, malgré ses tentatives répétées d’aller vers elle pour s’excuser de l’avoir traitée de « Sang-de-Bourbe » sous le joug de la colère, de la fierté, influencé par ses ambitions. Et à présent, alors même qu’elle l’avait ignoré et ainsi blessé bien plus que tout autre être au cours de sa vie, elle le priait de la secourir. Brièvement, il songea à la livrer au vieux concierge, mais sa rancœur n’était pas suffisante à lui faire oublier que Lily était, et demeurerait, la seule personne à lui avoir inspiré de l’amour. Toujours. Alors, sans y réfléchir davantage, le brun la saisit par le poignet et la dissimula dans un vieux placard se trouvant là, ayant à peine le temps de retourner, l’air de rien, s’asseoir à son pupitre branlant que le battant permettant d’accéder à la pièce s’ouvrit à volée. - « Rogue ! Je me doutais que tu serais encore fourré ici ! S’écria triomphalement Rusard, la respiration saccadée d’avoir couru après la jolie Evans, semblant l’avoir oubliée au profit de l’éventualité de pouvoir punir un autre élève. Seuls les Professeurs ont le droit de se rendre dans cette partie du château, et tu le sais ! Viens avec moi, que je parle de ta désobéissance au Directeur ! » Docilement, le cadet rangea donc ses affaires et hissa sa besace sur son épaule, puis emboîta le pas à l’homme. Avant de quitter l’endroit, il jeta un dernier regard vers l’armoire, convaincu que jamais plus il ne reverrait son ancienne amie d’enfance : elle ne l’avait sollicité aujourd’hui que par nécessité, allait réussir ses examens avec brio, vivre avec James Potter, et lui, Severus, serait définitivement évincé... Mais le bonheur de celle qui l’avait bouleversé jusqu’aux tréfonds de son âme lui importait bien plus que son propre salut. Dramatique,érotique OriginalcharactersPairing : Genre : RussoMélinaAuteur : Tout comme les battements de mon cœur, les coups de tonnerre étaient assourdissants, et à chacun de leurs grondements, je sentais mon courage, ainsi que ma volonté, m’échapper un peu plus. Malgré moi, alors même que mon amant, mon bourreau, m’avait interdit de bouger, mes hanches reprirent leur danse lascive, tandis que mes lèvres tremblotantes retournaient trouver les siennes, sur lesquelles s’échoua le gémissement de plaisir qui venait de m’échapper. Je m’attendais à ce qu’il me repousse vertement, m’ordonne d’arrêter... Mais, comme pour me torturer, il répondit à mon baiser désespéré, avec une délicatesse qui me boulever- sa de par sa cruauté. Aussitôt, je ne parvins plus à exercer le moindre contrôle sur mon propre corps, me mettant à chanceler, fébrile à la fois de par la violence du désir qui me submergeait et ma peur de le perdre. Puis, dans ce qui ressemblait à un réflexe protecteur, il glissa ses paumes sur ma chute de reins, me rapprochant un peu plus de lui pour, finalement, se mettre à accompagner mes mouve- ments, déchaînant en moi des sensations délicieuses. Et si le contact de ses doigts parcourant lentement ma taille et mes cuisses me secouait de frémisse- ments, ma gorge, elle, demeurait nouée... Quant à la douceur extrême de ce corps-à-corps, elle était factice, mais m’emplissait malgré tout de l’envie absurde de mourir à l’aube, pour ne pas avoir à endurer le supplice de céder aux mains griffues du passé le bonheur que me procurait ce moment. Contre les carreaux de verre, le martellement de la pluie s’était tut. Les seuls sons qui retentissaient à présent étaient les bruissements des draps satinés se plissant à chaque délicate secousse, ainsi que les soupirs de mon partenaire. Mêlés aux miens, ils s’entrecho- quaient à la manière de courants contraires, mais n’achevaient jamais leur course, freinés par de longs baisers dont le parfum m’évoquait d’inévitables adieux. 2/2