SlideShare une entreprise Scribd logo
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
1
KingJosh$tone £ompany
Zenith Conquest
Nous conquérons le sommet, nous domptons le futur
N/Ref : ______________/KJSC/CA/ZC/DIR/NKEJEJ
Zenith Conquest Symposium
Exposé des motifs
Yaoundé, 01/09/2019
©KingJosh$tone £ompany, all rights reserved
La pertinence de l’autodidaxie dans un
contexte Camerounais délicat
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
2
Dans un contexte socio-économique et professionnel délicat au Cameroun, la
formation reçue devient de plus en plus un aspect sur lequel employeurs comme
employés mettent un accent particulier. A ce sujet, Confucius écrit : « ne vous
souciez pas d’être sans emploi ; souciez-vous plutôt d’être digne d’un emploi. » Il est
donc question de remplir les conditions qui font de l’individu un employé qualifié.
Seulement, la rudescence et la conjoncture économique au Cameroun, l’accessibilité
réduite des écoles de formation de qualité, constituent de réels freins dans l’atteinte
de cette qualification-là. De ce fait, aller se former à l’école est un luxe quelque fois
hors de portée. L’autodidaxie dès lors apparait comme la meilleure option à choisir.
Seulement un procédé d’apprentissage pareil non seulement semble peu traçable,
mais aussi très peu digne de confiance, considérant le fait qu’il n’y a aucun canon à
suivre établit. Ce dilemme révèle donc la pertinence du choix de formation à adopter,
mais aussi la conduite à tenir pour garantir des retours satisfaisants. Dès lors,
l’autodidaxie est-elle la solution pertinente à ce problème d’employabilité et de
qualification ? Mieux encore, comment garantir une formation optimale, et efficiente,
reconnu et prouvée dans le monde professionnel ?
Approche définitionnelle du thème
Du grec ancien autodidaktos, le mot autodidacte désigne une personne qui s’instruit
elle-même, ou une formation acquise sans directeur d’études. L’autodidaxie est donc
l’action de se formé sans formateur. Elle renvoie à une idée d’indépendance dans
l’apprentissage.
Pour ce qui est du contexte délicat du Cameroun, il est clair que celui-ci se retrouve
dans une situation plutôt difficile tant sur les plans économique et social. Selon un
rapport du Dr Esseck David chef de la division de la Promotion de l’emploi du
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
3
Satistical, Economic and Social Research and Training Centre for Islamic Countries
(SESRIC), le Cameroun sort d’une récession, c’est-à-dire un phénomène de
ralentissement du rythme de la croissance économique de plus de vingt (20) ans.
Elle peut s’observer à partir de la chute du Produit Intérieur Brut (PIB). De plus, la
croissance économique est estimée aujourd’hui à trois pourcent (03%), les activités
agroindustrielles sont les plus dominantes à côté d’un potentiel touristique à
développer (plus de 528 sites identifiés). Sur les neuf (09) millions hommes et
femmes actifs, seulement dix pourcent (10%) se démarquent. De façon succincte,
les constats suivant sont faits :
Ø Au Cameroun, les emplois nombreux sont essentiellement précaires, et le secteur
informel remporte haut la main le prix de base économique au Cameroun.
Ø Le chômage est déguisé par un sous-emploi qui touche plus de soixante-seize
pourcent (76%) de la population active occupée
Ø La population est essentiellement jeune (âge médian 19.2 ans)
Ø La tranche d’âge la plus touchée par le chômage est de 17 à 40 ans avec des pics
entre 25 et 30 ans.
Ø La moitié des actifs ne bénéficient pas de bonne formation ou n’y ont pas accès, du
coup, ils choisissent se faire former dans le tas.
Le chômage revient depuis le départ dans les soucis majeurs rencontrés dans la
société Camerounaise, il est de ce fait un sérieux handicap à l’éclosion de son
économie et de son potentiel financier. Fort est de constater qu’il est un souci
considérable et donc affecte sur une portée toute aussi considérable l’économie. Les
raisons qui justifient ce taux élevé sont les suivantes :
Ø Absence de qualification professionnelle 
Dans un article de Nadia Rakib, publié sur le site village de la justice, le contexte
social aujourd’hui fait du chômage un fléau encore trop élevé et l’emploi se fait rare
comme un trésor. Chacun essaie de s’en sortir au travers de l’activité qui lui semble
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
4
le plus réaliste quant à ses capacités et se lance dans un apprentissage très souvent
sur le tas. De plus, la qualité des formations offertes dans certaines institutions est à
remettre en question.
Ø Faible expansion de l’emploi public malgré les recrutements massifs initiés
Il est clair que les récents recrutements à la fonction publique lancés par le
gouvernement Camerounais n’ont eu qu’un effet de graine de sable à la plage, quant
au nombre de personnes encore non-employées. Aussi, il faut noter que la fonction
publique constitue le premier choix, le pâti certain pour plus des ¾ jeunes
Camerounais, qui sont à la recherche d’un emploi stable et définitif.
Ø Les recrutements sont considérés par les entreprises comme un coût
supplémentaire pourtant l’emploi est un indicateur de croissance et un moyen de
redistribution.
Les entreprises préfèrent généralement garder un personnel assez compressé, de
peur de recruteur une personne dont le coup de formation ne sera pas donné,
l’indemnité du sortant qui peut asphyxier, la valeur des services d’un employé sans
cesse accrue, qui impliquerait se détacher d’un employé bon marché pour un
nouveau à former bien plus couteux.
Ø Le contexte hostile à l’entrepreneuriat et à l’auto-emploi
Selon les propos d’Adélaide Nguejo, présidente Centre/Sud de l’Association des
jeunes chefs d’entreprises et entrepreneurs du Cameroun (AJECAM) recueillit à la
conférence sur la création d’entreprise à la Chambre de commerce de Yaoundé, le 21
Mars dernier, par Joseph Julien Ondoa O. dans le journal Intégartion, le climat des
affaires au Cameroun : « laisse entrevoir un insuffisant développement de
l’entrepreneuriat ». Les jeunes entrepreneurs rencontrent de nombreuses difficultés,
notamment la lourdeur des procédures administratives, le manque de financement,
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
5
la fiscalité, manque d’encadrement du jeune entrepreneur.
Ainsi, cette réflexion vise à établir, l’utilité, l’adaptation exacte, la justesse de
l’apprentissage en dehors du système éducatif conventionnel au regard de la
difficulté de l’emploi ou de l’entrepreneuriat au Cameroun. Mais aussi, cette étude
vise à s’interroger sur les méthodes à adopter pour faciliter ledit apprentissage afin
de garantir sa juste contribution à l’amélioration des conditions d’emploi, et
économiques.
Quelle autoformation par l’autodidaxie ?
Depuis les années 1960/1970 la sociologie de l'éducation s'intéresse aux problèmes
de la scolarisation. Elle étudie plus particulièrement les relations de l'école avec la
dynamique des classes sociales. Ces sociologues ont mis en évidence le rôle de
l'école dans la reproduction sociale, De son côté, G. Snyders dans École, classe et
lutte de classes, critique ces analyses et valorise la fonction de l'institution scolaire
dans la promotion sociale. Toutefois, oubli ou négligence, aucun de ces théoriciens
ne prend en compte les phénomènes éducatifs extra ou parascolaires. Pourtant,
comme nous le montrent des chercheurs tels J. Dumazedier, G. Pineau, A. Tough,
Ph. Combs... leur importance est loin d'être négligeable. Nous postulons que ces
phénomènes, qui ont toujours existé, prennent aujourd'hui une importance
croissante. Aussi méritent-ils l'attention des chercheurs en sciences de l'éducation,
au même titre que l'école, qui occupe actuellement la quasi-totalité du champ. La
sociologie de l'éducation qui privilégie aussi le domaine scolaire se doit également
d'élargir son champ d'investigations.
NOTRE PROBLÉMATIQUE
Et le non institué ?
Lorsque nous abordons la formation des adultes, c'est encore l'institué qui est
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
6
valorisé. Il serait impertinent de ne pas accepter l'importance vitale des formations
institutionnelles, donc des études sociologiques qui en découlent. Les recherches
relatives au système éducatif officiel ont mis à jour son rôle et sa place dans la
marche de la société. Les résultats de ces travaux sont incontestables, évidences
d'aujourd'hui mais insoupçonnées auparavant, car bien cachées par les tenants des
divers savoirs et pouvoirs. Pourtant nous pensons qu'il n'est plus possible à notre
époque de réduire ainsi le champ de la sociologie de l'éducation. Évoquer la crise de
l'éducation formelle ne doit pas éliminer l'intérêt premier que l'on porte à l'école.
Mais il nous faut aussi rester conscients des carences du système qui favorisent le
développement d'autres types d'éducation formelle, non formelle ou informelle (Ph.
Combs, Le Thàn Khôi, A. Pain).
L'autoformation
Lorsque nous parlons d'autoformation, il faut entendre qu'il s'agit d'un processus
éducatif non imposé, librement décidé par l'individu qui souhaite s'approprier des
connaissances en fonction d'un projet personnel. Ceci l'amène à utiliser les
ressources éducatives de l'environnement total, à savoir en particulier s'il le désire,
celles des institutions éducatives ou celles qui ne sont pas considérées comme
telles. Cette approche mérite, bien évidemment, d'être relativisée car dans les
époques passées des « s'autoformant » existaient également (Les Autodidactes : B.
Cacérès), mais les contenus, méthodes, et surtout moyens institués différaient, voire
n'existaient pas. Aujourd'hui, l'obsolescence galopante des savoirs, scientifiques ou
non, l'évolution rapide des valeurs, en particulier les refus croissants des contraintes
institutionnelles, nous amène à considérer l'autoformation comme une production de
la société se post-industrialisant. Il devient alors envisageable que cette
autoformation se réalise parfois sous la contrainte dans certaines formes
d'enseignement individualisé mais non choisi par l'individu. Nous proposons de voir
l'autoformation comme « procès d'appropriation de sa formation par l'acteur social »
1
, et/ou comme une « éducation systématique que l'individu se donne à lui-même »2
.
1
PINEAU G. (1983). — Produire sa vie : autoformation et autobiographie, Paris : Edilig, p. 190.
2
DUMAZEDIER J. — Encyclopedia Universalis, p. 660.
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
7
Et l'autodidaxie ? D'évidence il y a divers types d'apprenants par autoformation. Dans
une étude qui avait été réalisée, il a été sélectionné des acteurs qui eux, ne faisaient
pas appel aux institutions de formation. Ils semblent se former réellement seuls,
déclarent ne pas avoir le temps de se rendre dans les organismes, donnant ainsi
quelque peu raison à I. Illich ! Cela ne signifie nullement l'absence d'assistant dans
leur autoformation. Cependant, ils paraissent au premier abord mener leur « projet
d'étude sans maître » selon l'une des définitions de l'autodidaxie par A. Tough
3
.
L'autodidacte prend entièrement en charge son processus formatif, comme le définit
le dictionnaire (petit Robert) l'autodidacte « s'est instruit lui-même sans maître ».
Aussi il découvre dans ses environnements humain et socio-professionnel les
sources adéquates de connaissances en rapport avec ses objectifs de formation.
G. Pineau l'«autodidaxie pure... c'est-à-dire l'instruction par soi, sans l'aide
d'enseignant, mais aussi sans aucun lien avec le système d'enseignement, en
utilisant seulement les ressources de l'environnement immédiat »
4
.
Nos interrogations
L'hétéro formation
5
, bien que très importante, n'est pas plus seule aujourd'hui que le
passé à permettre l'accès aux savoirs savants. Des phénomènes éducatifs se
développent dans de multiples endroits et temps non scolaires de la société, pour
toutes sortes de populations, jeunes ou non. Le loisir, avec en particulier le secteur
associatif, mais pas exclusivement, constitue un espace-temps éducatif grandissant
qui n'entre pas dans les visées des sociologues de l'éducation. Pourquoi ? De
multiples médias accompagnent la vie quotidienne de tout un chacun. Ils occupent
une durée bien plus importante que le temps scolaire. Ne sont-ils pas fournisseurs
d'éducation ? Les entreprises, collectivités, organisations ne sont-elles pas de fait
des vecteurs éducatifs non institués de par les moyens humains ou matériels
3
TOUGH A. — Du projet d'apprendre à la volonté de changer, Journal de la formation continue et de
l'EAO n° 220 (Trad, par Ph. C
4
PINEAU G. — op. cit., p. 52.
5
Formation qui fait appel aux capacités d’autonomie de la personne qui la pratique (source :
wikitionary)
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
8
qu'elles mettent à la disposition de leurs membres pour la production ? Peut-être
sommes-nous en présence de phénomènes sociaux générateurs d'autoformation ?
Mais bien qu'objet et sujet de nombreux discours celle-ci ne bénéficie, dans les
sciences de l'éducation, que d'une place très secondaire. Dans la réalité, ne
représente-t-elle pas pourtant l'une des formes éducatives les plus utilisées ?
Nombre d'acteurs sociaux ne s'instruisent-ils pas par des voies non scolaires au
point d'accéder à des fonctions de cadres ou de dirigeants d'entreprises qui
semblent réservées à d'anciens étudiants des grandes écoles ? Alors, où se situe la
genèse de leur désir de formation ? Comment s'y prennent-ils pour mettre en œuvre
leur processus éducatif sans l'aide d'institutions de formation ? Quels types de
savoirs s'approprient-ils ? Est-il pertinent ? Peut-il s’utiliser dans la société ?
6
Quel apport de l’autodidaxie ?
L’autodidaxie accompagne le monde post-industriel et les économies développées
ne peuvent plus se fonder sur des institutions sclérosées ou dépassées. C’est une
nouvelle qui n’est pas passée inaperçue dans les médias en 2017 : en Chine un robot
a réussi, sans difficulté particulière, à passer avec succès les épreuves d’entrée en
faculté de médecine dans son pays.
Cette innovation à la fois technologique et éducative est triplement instructive, car
elle révèle ce que pourrait très rapidement devenir notre avenir éducatif, social et
professionnel :
Ø Elle démontre qu’un programme de Deep learning, comme "Xiaoyi "(petit docteur en
Chinois) est capable d’absorber et de réutiliser, en une seule année d’apprentissage,
6
Le Meur Georges. Quelle autoformation par l’autodidaxie ? In : Revue française de pédagogie, volume
102, 1993. pp. 35-43;
doi
https://www.persee.fr/doc/rfp_0556-7807_1993_num_102_1_1303
Fichier pdf généré le 24/12/2018
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
9
une masse énorme de connaissances (des dizaines d’ouvrages médicaux, un million
d’images, deux millions de dossiers médicaux et 400.000 rapports) et cela préfigure
les extraordinaires développements de l’intelligence artificielle.
Ø Elle prouve que nous aurions grand tort de considérer la Chine comme un simple
sous-traitant, juste capable, avec ordre et rigueur, de fabriquer nos petits gadgets
électroniques.
Ø Enfin, et cela n’a été souligné par personne, Xiaoyi et tous les programmes de Deep
Learning sont en train de réhabiliter cette extraordinaire compétence humaine (et
désormais de certaines machines) : la capacité à apprendre seul, à se donner du
temps, des objectifs et une motivation suffisante pour apprendre (la nouvelle
monnaie de la connaissance, selon Idriss Aberkane, est égale au temps multiplié par
la motivation, l’amour de la connaissance)
L’autodidaxie a été dévaluée par les institutions éducatives dès la révolution
industrielle. Au début du XIXe siècle, de nombreux personnes dans le monde
apprenaient seuls dans les livres (y compris à lire), dans plusieurs pays pauvres les
premiers apprentissages passent encore par la lecture acharnée, solitaire ou en
famille d’apprenants portés par leur soif de savoir.
De nombreuses personnalités, dans les affaires comme dans les arts, la culture ou
les sciences, se sont formées seules :
- Einstein réussit son examen d’entrée à l’école polytechnique de Lausanne et il
apprit principalement seul par ses lectures (et ses échanges avec d’autres
scientifiques)
- Fabrice Luchini, cet extraordinaire manieur de mots, apprit d’abord la coiffure et
fréquenta ensuite tout seul la littérature
- Steve Jobs, Bill Gates, Xavier Niel, Champollion ou Bernard Arnaud n’ont pas eu
besoin de reconnaissances ou de labels officiels d’État pour devenir des hommes de
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
10
succès
Ainsi dit, il est clair que les autodidactes développent des qualités qui leur
permettent de réussir. Être autodidacte, c’est développer tous les jours des qualités
fondamentales pour l' apprentissage : une curiosité insatiable (celle de l’enfance non
contrariée par l’école), un engagement de tous les jours (la volonté et la motivation),
une capacité à dévier (l’éducation traditionnelle formate et rend conforme), un
opportunisme permanent (comprendre les opportunités, saisir sa chance), le goût et
l’autorisation à l’expérimentation, à l’exploration et enfin la tolérance face à
l’incertitude et la capacité à improviser.
L’autodidacte dispose d’un sixième sens, celui de la survie économique et sociale
Se contenter d’enfiler les poncifs éducatifs (il faut multiplier les années d’écoles, les
diplômes et labels officiels, il faut plus d’écoles pour ceux qui y échouent, multiplier
les dispositifs de formation en forme d’usines à gaz... tout cela rend-il plus
compétent, plus éduqué, plus capable de s’adapter à un monde qui change de plus
en plus rapidement tout en devenant sélectif et exclusif ?
L’école de Jules Ferry tout comme la formation pour l’ère industrielle, n’a plus cours,
ne sert plus à rien. La formation, tout comme l’éducation, ne doivent plus être
captées par de prétendus réformateurs qui, en 40 années d’expérimentations (après
1968), ont réussi à naufrager la plupart des systèmes éducatifs, mais aussi et
surtout à faire perdre le goût et l’envie d’apprendre de nos compatriotes. L’éducation
est devenue trop importante pour être laissée dans les mains des seuls éducateurs
En dessaisissant les familles, les entreprises et la société, de l’éducation et de la
transmission, la société industrielle d’après-guerre a transformé l’école en une
fabrique industrielle désormais vidée de son sens, confrontée à l’hyper-concurrence
des réseaux sociaux, de l’Internet, du savoir et d’une connaissance qui se diffuse et
submerge le monde du travail et la société entière.
Jacques Attali le disait dès 2008 (lors d’une conférence à l’UNESCO) durant l’après
seconde guerre mondiale le monde entier a négligé son éducation, les pays
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
11
occidentaux se sont focalisés sur le matériel (le marxisme, comme le capitalisme,
était d’abord du matérialisme)
L’éducation servait la production, elle est devenue la seule production durable et utile
désormais La société industrielle considérait l’éducation et la formation comme les
servantes de la production, de dociles institutions au service de l’activité (que celle-ci
soit industrielle, artistique, culturelle ou scientifique). Or, la connaissance transforme
la société, elle n’est plus à son service, mais elle la façonne
La connaissance est devenue le moteur et le carburant de l’économie et des activités
humaines. Il n’a jamais été aussi important d’être (bien) éduqué, d’être cultivé, de
disposer de bases solides, mais aussi de capacités à apprendre et à s’adapter tout
au long de la vie. Ces qualités d’apprentissage permanent, de curiosité insatiable,
cette quête éperdue de savoir (je sais que je ne sais pas), ce savoir qui désormais
est collaboratif et social (rien ne sert de savoir si les autres ne savent pas, ne
partagent pas, ne collaborent pas), ces nouveaux modèles apprenant doivent
interpeller nos institutions.
Des modèles autodidactes de succès dans la société aujourd’hui
Nombreux sont ceux qui ont su se démarquer dans la société de par le succès
remarquable qu’ils ont eu et les réalisations hors du commun qu’on enregistre à
leurs palmarès. Il est tout de même intriguant de se rendre compte que plusieurs,
voire la majorité se sont instruits de façon indépendante du système éducatif
conventionnel. Parmi ceux-là, nous voulons citer Steeve Jobs, Bill Gates, Liliane
Betancourt, Mark Zuckerberg, Michael Dell.
Que ce soit Apple, Microsoft, L’Oréal, Facebook, DELL Computer, chacune de ces
marques connais aujourd’hui un succès phénoménal. Une autre révélation
choquante est de savoir que parmi ces grands entrepreneurs, celui qui a battu le
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
12
record dans les études est Mark Zuckerberg, qui a passé un semestre entier à
l’université. A l’âge de 26 ans, il est nommé plus jeune milliardaire de la planète.
S’il faille décortiquer le parcours de ces quelques figures emblématiques aujourd’hui,
nous y trouverons tout sauf une formation prolongée dans le système éducatif
conventionnel. Ainsi dit, être autodidacte c’est aussi se sortir des sentiers battus de
la société, prendre son indépendance dans l’apprentissage, et relever les défis que
plusieurs jusqu’à présent n’ont jamais eu le courage de relever.
L'apprentissage au 21 ième siècle
Selon le Forum Economiqie Mondial, on remarque de plus en plus un énorme vide
entre ce qu'on apprend à l'école et les aptitudes qui sont requises sur le terrain.
Aujourd'hui, il n'est plus question de mémoriser de façon coranique les différents
thèmes abordés lors du cours parce qu'il ne sera relativement pas utile une fois face
à un problème à résoudre. Il est opportun de rappeler ici que la finalité de la
formation c'est l'acquisition des capacités et aptitudes qui permettent de résoudre
les problèmes auxquels la société est confrontée, anticiper, prévenir, résoudre et
neutraliser les causes et les manifestations des situations qui peuvent altérée la vie
humaine, son évolution et l'épanouissement de l'humanité. Si donc un individu ignore
comment créer un équilibre et se forme plutôt sur les méthodes de maintenance d'un
équilibre déjà mit en place, il y a problème.
Dans notre contexte, la méthode d'apprentissage est non seulement inconforme au
standard mais aussi obsolète. L'enseignement est magistro-centrée (l'enseignant au
centre de l'apprentissage). Ce phénomène est visible au travers d'un ensemble de
réalités alarmantes parmi lesquelles:
∙ La responsabilité de provision des matériaux didactiques, les ressources et
les facilités est entièrement attribuée à l'école. De ce fait, plus besoin de faire
des recherches sur d'autres outils qui ont les même caractéristiques ou qui
peuvent eux aussi contribuer à l'atteinte des objectifs visés. De plus,
l'enseignant se tient au centre et devant la classe, donnant l'air d'un dieu du
savoir et l' ultime maître.
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
13
∙ Les apprenants travaillent à partir des cahiers et livres, utilisants un stylo et du
papier pour copier. C'est clair que plusieurs bien que scolarisé soient illettrés.
Être illettré au 21ième siècle ce n'est pas ignorer comment lire ou écrire mais
ignorer voire nier la place centrale des nouvelles technologies de l'information
et de la communication dans le processus d'apprentissage et de travail.
∙ L'enseignant a des connaissances sur la matière dispensée et partage cela
aux apprenants. L'enseignant dicte le cours et ne fait que ça, essayant tant
bien que mal d'apporter une explication cohérente.
∙ L'apprenant copie et doit mémoriser les notes reçu. Il n'est plus étonnant
d'entendre que le système éducatif n'évalue plus la compréhension et
l'acquisition des connaissances mais plutôt la mémoire. Ensuite, devra
reproduire ces connaissances dans les devoirs de maison qui lui seront
donnés.
∙ L'école promet de préparer les apprenants pour le "monde réel" à la limite, se
laisse eux-même embobiner par ce leurre.
La provision des ressources devrait se faire sur la base de la demande du marché.
Aujourd'hui, la demande du marché de l'emploi, du processus d'apprentissage
effectif requiert un ensemble de paramètres, cités ici de façon non-exhaustive :
∙ La réflexion (critique, créative, transférable à plusieurs situations)
∙ L'auto-organisation ( discipline, réflexion, émotionnelle...)
∙ Communication
∙ La collaboration
∙ La recherche
<< Le succès au 21ieme siècle nécessité la maîtrise de l'art d'apprendre. Les apprenants
aujourd'hui sont plus susceptibles d'avoir plusieurs carrières au courant de leur vie. Ils
doivent développer de forte aptitudes à la pensée critique et la communication
interpersonnelle en vu de tirer son épingle du jeu dans un monde continuellement fluide,
interconnecté et complexe >>
Candice DuPerez, Directeur des opérations à Vastratech.
Chaque enfant, chaque jeune possède en lui tellement de créativité et d'inventivité, le but de
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
14
l'école devrait donc justement être de repérer, encadrer, développer, et rentabiliser ce
potentiel là, au lieu d'embrigader, de contenir voire même tuer.
C'est là le gage d'un Cameroun meilleur, une vie sociétale épanoui, une réduction du
taux des fuites des cerveaux, l'éradication du chômage, l'éclosion et la révélation des
jeunes potentiels et fins stratèges qui se compte par millions au Cameroun. Dans un
Cameroun, ouvert d'esprit, créatif, prêt à prendre des risques, inquisiteur, engagé,
équilibré, créateur d'opportunités et d'avenir, réflectif, responsable, communicateur
et soucieux.
<< A good head and a good heart are always a formidable combination. But when
you add to that a literate tongue or pen, then you have something very special. >>
Nelson Mandela
Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium
15
Conclusion générale
Parvenu au terme de cette présentation qui visait l’exposition des motifs en vue de
déterminer la pertinence de l’apprentissage autodidacte, nous avons tour à tour
relevé la définition du terme, présenter son fonctionnement, et présenter son apport
et quelques-uns de ses produits. Nous dirons que l’autodidaxie est un trésor, bien
qu’elle est encore un terrain miné. D’où la nécessité de savoir et de mener une
réflexion dans l’optique de rendre ce terrain praticable pour un Cameroun meilleur,
un épanouissement sociétal garanti, et un avenir assuré.
Par ailleurs, apporter une plus value à l formation offerte dans nos écoles et institus
de formation, pour des performances mieux appréciable, sans cesse innovantes,
dignes d'approbation et recevable sur le marché.

Contenu connexe

Tendances

Dossier de presse : réforme de la formation professionnelle
Dossier de presse : réforme de la formation professionnelleDossier de presse : réforme de la formation professionnelle
Dossier de presse : réforme de la formation professionnelle
AVIE
 
La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48
CABINET MGRH
 
L'insertion professionnelle des jeunes
L'insertion professionnelle des jeunesL'insertion professionnelle des jeunes
L'insertion professionnelle des jeunes
France Stratégie
 
Emploi des jeunes : CES (Maroc)
Emploi des jeunes : CES (Maroc)Emploi des jeunes : CES (Maroc)
Emploi des jeunes : CES (Maroc)Khalid Achibane
 
Le guide du Job Sharing
Le guide du Job SharingLe guide du Job Sharing
Le guide du Job Sharing
mirko
 
Dossier de presse "Les métiers en 2022"
Dossier de presse "Les métiers en 2022"Dossier de presse "Les métiers en 2022"
Dossier de presse "Les métiers en 2022"
France Stratégie
 
The Y4R Review - Dec. 2013
The Y4R Review - Dec. 2013The Y4R Review - Dec. 2013
Opinions & Débats n°13
Opinions & Débats n°13Opinions & Débats n°13
Opinions & Débats n°13
Insitut Louis Bachelier
 
Exposé sur le chômage au maroc
Exposé sur le chômage au maroc Exposé sur le chômage au maroc
Exposé sur le chômage au maroc
cours fsjes
 
Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...
Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...
Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...
amelmanager
 
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement StructurelMarché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement StructurelROCARE / ERNWACA
 
Le portage salarial chez les seniors
Le portage salarial chez les seniorsLe portage salarial chez les seniors
Le portage salarial chez les seniors
Apec
 
Micro TPE-PME Africaines
Micro TPE-PME AfricainesMicro TPE-PME Africaines
Micro TPE-PME Africaines
Olivier Lumenganeso
 
Etude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruter
Etude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruterEtude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruter
Etude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruter
Apec
 
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunesL'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes
Hortense Billot
 
L’entrepreneuriat féminin en région bruxelloise
L’entrepreneuriat féminin en région bruxelloiseL’entrepreneuriat féminin en région bruxelloise
L’entrepreneuriat féminin en région bruxelloise
impulse.brussels
 
Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006
meriem haddadi
 
Nadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francais
Nadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francaisNadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francais
Nadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francais
icgfmconference
 
Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers
Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers
Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers
La Fabrique de l'industrie
 
Etude Apec - Le recrutement de cadres dans les PME
Etude Apec - Le recrutement de cadres dans les PMEEtude Apec - Le recrutement de cadres dans les PME
Etude Apec - Le recrutement de cadres dans les PME
Apec
 

Tendances (20)

Dossier de presse : réforme de la formation professionnelle
Dossier de presse : réforme de la formation professionnelleDossier de presse : réforme de la formation professionnelle
Dossier de presse : réforme de la formation professionnelle
 
La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48
 
L'insertion professionnelle des jeunes
L'insertion professionnelle des jeunesL'insertion professionnelle des jeunes
L'insertion professionnelle des jeunes
 
Emploi des jeunes : CES (Maroc)
Emploi des jeunes : CES (Maroc)Emploi des jeunes : CES (Maroc)
Emploi des jeunes : CES (Maroc)
 
Le guide du Job Sharing
Le guide du Job SharingLe guide du Job Sharing
Le guide du Job Sharing
 
Dossier de presse "Les métiers en 2022"
Dossier de presse "Les métiers en 2022"Dossier de presse "Les métiers en 2022"
Dossier de presse "Les métiers en 2022"
 
The Y4R Review - Dec. 2013
The Y4R Review - Dec. 2013The Y4R Review - Dec. 2013
The Y4R Review - Dec. 2013
 
Opinions & Débats n°13
Opinions & Débats n°13Opinions & Débats n°13
Opinions & Débats n°13
 
Exposé sur le chômage au maroc
Exposé sur le chômage au maroc Exposé sur le chômage au maroc
Exposé sur le chômage au maroc
 
Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...
Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...
Formation professionnelle générale et continue et croissance économique Etat ...
 
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement StructurelMarché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
 
Le portage salarial chez les seniors
Le portage salarial chez les seniorsLe portage salarial chez les seniors
Le portage salarial chez les seniors
 
Micro TPE-PME Africaines
Micro TPE-PME AfricainesMicro TPE-PME Africaines
Micro TPE-PME Africaines
 
Etude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruter
Etude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruterEtude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruter
Etude Apec - Ajuster le profil du candidat recherché pour recruter
 
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunesL'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes
 
L’entrepreneuriat féminin en région bruxelloise
L’entrepreneuriat féminin en région bruxelloiseL’entrepreneuriat féminin en région bruxelloise
L’entrepreneuriat féminin en région bruxelloise
 
Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006
 
Nadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francais
Nadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francaisNadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francais
Nadereh chamlou le déficit de talents et l’écart entre les sexes francais
 
Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers
Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers
Ce que l'industrie offre aux jeunes ouvriers
 
Etude Apec - Le recrutement de cadres dans les PME
Etude Apec - Le recrutement de cadres dans les PMEEtude Apec - Le recrutement de cadres dans les PME
Etude Apec - Le recrutement de cadres dans les PME
 

Similaire à Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium

Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Uniformation
 
Jeunes et travail
Jeunes et travailJeunes et travail
Jeunes et travailmomochev
 
Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15
Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15
Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15
Le Mouvement Associatif Occitanie
 
Adéquation Formation - Emploi
Adéquation Formation - EmploiAdéquation Formation - Emploi
Adéquation Formation - Emploi
Réda ALLAL
 
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afriqueAppel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Jean-François Fiorina
 
Les enjeux du développement
Les enjeux du développementLes enjeux du développement
Les enjeux du développementGilles Lawson
 
ENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIAT ENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIAT
democraticopinion
 
ENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIATENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIAT
democraticopinion
 
#2. La jeunesse
#2. La jeunesse#2. La jeunesse
#2. La jeunesse
Jean-François Copé
 
Faciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travail
Faciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travailFaciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travail
Faciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travailBernard Chaussegros
 
Feminisation de la profession vétérinaire
Feminisation de la profession vétérinaireFeminisation de la profession vétérinaire
Feminisation de la profession vétérinaire
My Inner Me
 
Atelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération Y
Atelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération YAtelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération Y
Atelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération Y
Raphaëlle Camous
 
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatifFinancer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatifjudewaow
 
Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES
Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES
Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES
marianna75
 
Action universitaire - juillet 2005
Action universitaire - juillet 2005Action universitaire - juillet 2005
Action universitaire - juillet 2005
UNI
 
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômésApec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec
 
Social Up !
Social Up !Social Up !
Social Up !
Eric LEGER
 

Similaire à Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium (20)

Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
 
Jeunes et travail
Jeunes et travailJeunes et travail
Jeunes et travail
 
Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15
Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15
Des entreprises accros au parrainage - Liaisons sociales magazine dec 15
 
Adéquation Formation - Emploi
Adéquation Formation - EmploiAdéquation Formation - Emploi
Adéquation Formation - Emploi
 
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afriqueAppel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
 
Les enjeux du développement
Les enjeux du développementLes enjeux du développement
Les enjeux du développement
 
ENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIAT ENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIAT
 
ENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIATENTREPRENEURIAT
ENTREPRENEURIAT
 
#2. La jeunesse
#2. La jeunesse#2. La jeunesse
#2. La jeunesse
 
Faciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travail
Faciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travailFaciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travail
Faciliter l'entrée des jeunes sur le marcher du travail
 
Feminisation de la profession vétérinaire
Feminisation de la profession vétérinaireFeminisation de la profession vétérinaire
Feminisation de la profession vétérinaire
 
LExpress_M.Weise_Jan2015
LExpress_M.Weise_Jan2015LExpress_M.Weise_Jan2015
LExpress_M.Weise_Jan2015
 
Atelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération Y
Atelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération YAtelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération Y
Atelier pour le CJD Paris : Baby boomers, génération X, génération Y
 
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatifFinancer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
 
0000 (3)
0000 (3)0000 (3)
0000 (3)
 
Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES
Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES
Synthèse Atelier TRAVAIL - LAREM PARIS11 MONDE APRES
 
Action universitaire - juillet 2005
Action universitaire - juillet 2005Action universitaire - juillet 2005
Action universitaire - juillet 2005
 
CDER Modele de Developpement Local
CDER Modele de Developpement Local  CDER Modele de Developpement Local
CDER Modele de Developpement Local
 
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômésApec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
 
Social Up !
Social Up !Social Up !
Social Up !
 

Dernier

Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
caggoune66
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 

Dernier (13)

Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 

Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium

  • 1. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 1 KingJosh$tone £ompany Zenith Conquest Nous conquérons le sommet, nous domptons le futur N/Ref : ______________/KJSC/CA/ZC/DIR/NKEJEJ Zenith Conquest Symposium Exposé des motifs Yaoundé, 01/09/2019 ©KingJosh$tone £ompany, all rights reserved La pertinence de l’autodidaxie dans un contexte Camerounais délicat
  • 2. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 2 Dans un contexte socio-économique et professionnel délicat au Cameroun, la formation reçue devient de plus en plus un aspect sur lequel employeurs comme employés mettent un accent particulier. A ce sujet, Confucius écrit : « ne vous souciez pas d’être sans emploi ; souciez-vous plutôt d’être digne d’un emploi. » Il est donc question de remplir les conditions qui font de l’individu un employé qualifié. Seulement, la rudescence et la conjoncture économique au Cameroun, l’accessibilité réduite des écoles de formation de qualité, constituent de réels freins dans l’atteinte de cette qualification-là. De ce fait, aller se former à l’école est un luxe quelque fois hors de portée. L’autodidaxie dès lors apparait comme la meilleure option à choisir. Seulement un procédé d’apprentissage pareil non seulement semble peu traçable, mais aussi très peu digne de confiance, considérant le fait qu’il n’y a aucun canon à suivre établit. Ce dilemme révèle donc la pertinence du choix de formation à adopter, mais aussi la conduite à tenir pour garantir des retours satisfaisants. Dès lors, l’autodidaxie est-elle la solution pertinente à ce problème d’employabilité et de qualification ? Mieux encore, comment garantir une formation optimale, et efficiente, reconnu et prouvée dans le monde professionnel ? Approche définitionnelle du thème Du grec ancien autodidaktos, le mot autodidacte désigne une personne qui s’instruit elle-même, ou une formation acquise sans directeur d’études. L’autodidaxie est donc l’action de se formé sans formateur. Elle renvoie à une idée d’indépendance dans l’apprentissage. Pour ce qui est du contexte délicat du Cameroun, il est clair que celui-ci se retrouve dans une situation plutôt difficile tant sur les plans économique et social. Selon un rapport du Dr Esseck David chef de la division de la Promotion de l’emploi du
  • 3. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 3 Satistical, Economic and Social Research and Training Centre for Islamic Countries (SESRIC), le Cameroun sort d’une récession, c’est-à-dire un phénomène de ralentissement du rythme de la croissance économique de plus de vingt (20) ans. Elle peut s’observer à partir de la chute du Produit Intérieur Brut (PIB). De plus, la croissance économique est estimée aujourd’hui à trois pourcent (03%), les activités agroindustrielles sont les plus dominantes à côté d’un potentiel touristique à développer (plus de 528 sites identifiés). Sur les neuf (09) millions hommes et femmes actifs, seulement dix pourcent (10%) se démarquent. De façon succincte, les constats suivant sont faits : Ø Au Cameroun, les emplois nombreux sont essentiellement précaires, et le secteur informel remporte haut la main le prix de base économique au Cameroun. Ø Le chômage est déguisé par un sous-emploi qui touche plus de soixante-seize pourcent (76%) de la population active occupée Ø La population est essentiellement jeune (âge médian 19.2 ans) Ø La tranche d’âge la plus touchée par le chômage est de 17 à 40 ans avec des pics entre 25 et 30 ans. Ø La moitié des actifs ne bénéficient pas de bonne formation ou n’y ont pas accès, du coup, ils choisissent se faire former dans le tas. Le chômage revient depuis le départ dans les soucis majeurs rencontrés dans la société Camerounaise, il est de ce fait un sérieux handicap à l’éclosion de son économie et de son potentiel financier. Fort est de constater qu’il est un souci considérable et donc affecte sur une portée toute aussi considérable l’économie. Les raisons qui justifient ce taux élevé sont les suivantes : Ø Absence de qualification professionnelle  Dans un article de Nadia Rakib, publié sur le site village de la justice, le contexte social aujourd’hui fait du chômage un fléau encore trop élevé et l’emploi se fait rare comme un trésor. Chacun essaie de s’en sortir au travers de l’activité qui lui semble
  • 4. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 4 le plus réaliste quant à ses capacités et se lance dans un apprentissage très souvent sur le tas. De plus, la qualité des formations offertes dans certaines institutions est à remettre en question. Ø Faible expansion de l’emploi public malgré les recrutements massifs initiés Il est clair que les récents recrutements à la fonction publique lancés par le gouvernement Camerounais n’ont eu qu’un effet de graine de sable à la plage, quant au nombre de personnes encore non-employées. Aussi, il faut noter que la fonction publique constitue le premier choix, le pâti certain pour plus des ¾ jeunes Camerounais, qui sont à la recherche d’un emploi stable et définitif. Ø Les recrutements sont considérés par les entreprises comme un coût supplémentaire pourtant l’emploi est un indicateur de croissance et un moyen de redistribution. Les entreprises préfèrent généralement garder un personnel assez compressé, de peur de recruteur une personne dont le coup de formation ne sera pas donné, l’indemnité du sortant qui peut asphyxier, la valeur des services d’un employé sans cesse accrue, qui impliquerait se détacher d’un employé bon marché pour un nouveau à former bien plus couteux. Ø Le contexte hostile à l’entrepreneuriat et à l’auto-emploi Selon les propos d’Adélaide Nguejo, présidente Centre/Sud de l’Association des jeunes chefs d’entreprises et entrepreneurs du Cameroun (AJECAM) recueillit à la conférence sur la création d’entreprise à la Chambre de commerce de Yaoundé, le 21 Mars dernier, par Joseph Julien Ondoa O. dans le journal Intégartion, le climat des affaires au Cameroun : « laisse entrevoir un insuffisant développement de l’entrepreneuriat ». Les jeunes entrepreneurs rencontrent de nombreuses difficultés, notamment la lourdeur des procédures administratives, le manque de financement,
  • 5. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 5 la fiscalité, manque d’encadrement du jeune entrepreneur. Ainsi, cette réflexion vise à établir, l’utilité, l’adaptation exacte, la justesse de l’apprentissage en dehors du système éducatif conventionnel au regard de la difficulté de l’emploi ou de l’entrepreneuriat au Cameroun. Mais aussi, cette étude vise à s’interroger sur les méthodes à adopter pour faciliter ledit apprentissage afin de garantir sa juste contribution à l’amélioration des conditions d’emploi, et économiques. Quelle autoformation par l’autodidaxie ? Depuis les années 1960/1970 la sociologie de l'éducation s'intéresse aux problèmes de la scolarisation. Elle étudie plus particulièrement les relations de l'école avec la dynamique des classes sociales. Ces sociologues ont mis en évidence le rôle de l'école dans la reproduction sociale, De son côté, G. Snyders dans École, classe et lutte de classes, critique ces analyses et valorise la fonction de l'institution scolaire dans la promotion sociale. Toutefois, oubli ou négligence, aucun de ces théoriciens ne prend en compte les phénomènes éducatifs extra ou parascolaires. Pourtant, comme nous le montrent des chercheurs tels J. Dumazedier, G. Pineau, A. Tough, Ph. Combs... leur importance est loin d'être négligeable. Nous postulons que ces phénomènes, qui ont toujours existé, prennent aujourd'hui une importance croissante. Aussi méritent-ils l'attention des chercheurs en sciences de l'éducation, au même titre que l'école, qui occupe actuellement la quasi-totalité du champ. La sociologie de l'éducation qui privilégie aussi le domaine scolaire se doit également d'élargir son champ d'investigations. NOTRE PROBLÉMATIQUE Et le non institué ? Lorsque nous abordons la formation des adultes, c'est encore l'institué qui est
  • 6. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 6 valorisé. Il serait impertinent de ne pas accepter l'importance vitale des formations institutionnelles, donc des études sociologiques qui en découlent. Les recherches relatives au système éducatif officiel ont mis à jour son rôle et sa place dans la marche de la société. Les résultats de ces travaux sont incontestables, évidences d'aujourd'hui mais insoupçonnées auparavant, car bien cachées par les tenants des divers savoirs et pouvoirs. Pourtant nous pensons qu'il n'est plus possible à notre époque de réduire ainsi le champ de la sociologie de l'éducation. Évoquer la crise de l'éducation formelle ne doit pas éliminer l'intérêt premier que l'on porte à l'école. Mais il nous faut aussi rester conscients des carences du système qui favorisent le développement d'autres types d'éducation formelle, non formelle ou informelle (Ph. Combs, Le Thàn Khôi, A. Pain). L'autoformation Lorsque nous parlons d'autoformation, il faut entendre qu'il s'agit d'un processus éducatif non imposé, librement décidé par l'individu qui souhaite s'approprier des connaissances en fonction d'un projet personnel. Ceci l'amène à utiliser les ressources éducatives de l'environnement total, à savoir en particulier s'il le désire, celles des institutions éducatives ou celles qui ne sont pas considérées comme telles. Cette approche mérite, bien évidemment, d'être relativisée car dans les époques passées des « s'autoformant » existaient également (Les Autodidactes : B. Cacérès), mais les contenus, méthodes, et surtout moyens institués différaient, voire n'existaient pas. Aujourd'hui, l'obsolescence galopante des savoirs, scientifiques ou non, l'évolution rapide des valeurs, en particulier les refus croissants des contraintes institutionnelles, nous amène à considérer l'autoformation comme une production de la société se post-industrialisant. Il devient alors envisageable que cette autoformation se réalise parfois sous la contrainte dans certaines formes d'enseignement individualisé mais non choisi par l'individu. Nous proposons de voir l'autoformation comme « procès d'appropriation de sa formation par l'acteur social » 1 , et/ou comme une « éducation systématique que l'individu se donne à lui-même »2 . 1 PINEAU G. (1983). — Produire sa vie : autoformation et autobiographie, Paris : Edilig, p. 190. 2 DUMAZEDIER J. — Encyclopedia Universalis, p. 660.
  • 7. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 7 Et l'autodidaxie ? D'évidence il y a divers types d'apprenants par autoformation. Dans une étude qui avait été réalisée, il a été sélectionné des acteurs qui eux, ne faisaient pas appel aux institutions de formation. Ils semblent se former réellement seuls, déclarent ne pas avoir le temps de se rendre dans les organismes, donnant ainsi quelque peu raison à I. Illich ! Cela ne signifie nullement l'absence d'assistant dans leur autoformation. Cependant, ils paraissent au premier abord mener leur « projet d'étude sans maître » selon l'une des définitions de l'autodidaxie par A. Tough 3 . L'autodidacte prend entièrement en charge son processus formatif, comme le définit le dictionnaire (petit Robert) l'autodidacte « s'est instruit lui-même sans maître ». Aussi il découvre dans ses environnements humain et socio-professionnel les sources adéquates de connaissances en rapport avec ses objectifs de formation. G. Pineau l'«autodidaxie pure... c'est-à-dire l'instruction par soi, sans l'aide d'enseignant, mais aussi sans aucun lien avec le système d'enseignement, en utilisant seulement les ressources de l'environnement immédiat » 4 . Nos interrogations L'hétéro formation 5 , bien que très importante, n'est pas plus seule aujourd'hui que le passé à permettre l'accès aux savoirs savants. Des phénomènes éducatifs se développent dans de multiples endroits et temps non scolaires de la société, pour toutes sortes de populations, jeunes ou non. Le loisir, avec en particulier le secteur associatif, mais pas exclusivement, constitue un espace-temps éducatif grandissant qui n'entre pas dans les visées des sociologues de l'éducation. Pourquoi ? De multiples médias accompagnent la vie quotidienne de tout un chacun. Ils occupent une durée bien plus importante que le temps scolaire. Ne sont-ils pas fournisseurs d'éducation ? Les entreprises, collectivités, organisations ne sont-elles pas de fait des vecteurs éducatifs non institués de par les moyens humains ou matériels 3 TOUGH A. — Du projet d'apprendre à la volonté de changer, Journal de la formation continue et de l'EAO n° 220 (Trad, par Ph. C 4 PINEAU G. — op. cit., p. 52. 5 Formation qui fait appel aux capacités d’autonomie de la personne qui la pratique (source : wikitionary)
  • 8. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 8 qu'elles mettent à la disposition de leurs membres pour la production ? Peut-être sommes-nous en présence de phénomènes sociaux générateurs d'autoformation ? Mais bien qu'objet et sujet de nombreux discours celle-ci ne bénéficie, dans les sciences de l'éducation, que d'une place très secondaire. Dans la réalité, ne représente-t-elle pas pourtant l'une des formes éducatives les plus utilisées ? Nombre d'acteurs sociaux ne s'instruisent-ils pas par des voies non scolaires au point d'accéder à des fonctions de cadres ou de dirigeants d'entreprises qui semblent réservées à d'anciens étudiants des grandes écoles ? Alors, où se situe la genèse de leur désir de formation ? Comment s'y prennent-ils pour mettre en œuvre leur processus éducatif sans l'aide d'institutions de formation ? Quels types de savoirs s'approprient-ils ? Est-il pertinent ? Peut-il s’utiliser dans la société ? 6 Quel apport de l’autodidaxie ? L’autodidaxie accompagne le monde post-industriel et les économies développées ne peuvent plus se fonder sur des institutions sclérosées ou dépassées. C’est une nouvelle qui n’est pas passée inaperçue dans les médias en 2017 : en Chine un robot a réussi, sans difficulté particulière, à passer avec succès les épreuves d’entrée en faculté de médecine dans son pays. Cette innovation à la fois technologique et éducative est triplement instructive, car elle révèle ce que pourrait très rapidement devenir notre avenir éducatif, social et professionnel : Ø Elle démontre qu’un programme de Deep learning, comme "Xiaoyi "(petit docteur en Chinois) est capable d’absorber et de réutiliser, en une seule année d’apprentissage, 6 Le Meur Georges. Quelle autoformation par l’autodidaxie ? In : Revue française de pédagogie, volume 102, 1993. pp. 35-43; doi https://www.persee.fr/doc/rfp_0556-7807_1993_num_102_1_1303 Fichier pdf généré le 24/12/2018
  • 9. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 9 une masse énorme de connaissances (des dizaines d’ouvrages médicaux, un million d’images, deux millions de dossiers médicaux et 400.000 rapports) et cela préfigure les extraordinaires développements de l’intelligence artificielle. Ø Elle prouve que nous aurions grand tort de considérer la Chine comme un simple sous-traitant, juste capable, avec ordre et rigueur, de fabriquer nos petits gadgets électroniques. Ø Enfin, et cela n’a été souligné par personne, Xiaoyi et tous les programmes de Deep Learning sont en train de réhabiliter cette extraordinaire compétence humaine (et désormais de certaines machines) : la capacité à apprendre seul, à se donner du temps, des objectifs et une motivation suffisante pour apprendre (la nouvelle monnaie de la connaissance, selon Idriss Aberkane, est égale au temps multiplié par la motivation, l’amour de la connaissance) L’autodidaxie a été dévaluée par les institutions éducatives dès la révolution industrielle. Au début du XIXe siècle, de nombreux personnes dans le monde apprenaient seuls dans les livres (y compris à lire), dans plusieurs pays pauvres les premiers apprentissages passent encore par la lecture acharnée, solitaire ou en famille d’apprenants portés par leur soif de savoir. De nombreuses personnalités, dans les affaires comme dans les arts, la culture ou les sciences, se sont formées seules : - Einstein réussit son examen d’entrée à l’école polytechnique de Lausanne et il apprit principalement seul par ses lectures (et ses échanges avec d’autres scientifiques) - Fabrice Luchini, cet extraordinaire manieur de mots, apprit d’abord la coiffure et fréquenta ensuite tout seul la littérature - Steve Jobs, Bill Gates, Xavier Niel, Champollion ou Bernard Arnaud n’ont pas eu besoin de reconnaissances ou de labels officiels d’État pour devenir des hommes de
  • 10. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 10 succès Ainsi dit, il est clair que les autodidactes développent des qualités qui leur permettent de réussir. Être autodidacte, c’est développer tous les jours des qualités fondamentales pour l' apprentissage : une curiosité insatiable (celle de l’enfance non contrariée par l’école), un engagement de tous les jours (la volonté et la motivation), une capacité à dévier (l’éducation traditionnelle formate et rend conforme), un opportunisme permanent (comprendre les opportunités, saisir sa chance), le goût et l’autorisation à l’expérimentation, à l’exploration et enfin la tolérance face à l’incertitude et la capacité à improviser. L’autodidacte dispose d’un sixième sens, celui de la survie économique et sociale Se contenter d’enfiler les poncifs éducatifs (il faut multiplier les années d’écoles, les diplômes et labels officiels, il faut plus d’écoles pour ceux qui y échouent, multiplier les dispositifs de formation en forme d’usines à gaz... tout cela rend-il plus compétent, plus éduqué, plus capable de s’adapter à un monde qui change de plus en plus rapidement tout en devenant sélectif et exclusif ? L’école de Jules Ferry tout comme la formation pour l’ère industrielle, n’a plus cours, ne sert plus à rien. La formation, tout comme l’éducation, ne doivent plus être captées par de prétendus réformateurs qui, en 40 années d’expérimentations (après 1968), ont réussi à naufrager la plupart des systèmes éducatifs, mais aussi et surtout à faire perdre le goût et l’envie d’apprendre de nos compatriotes. L’éducation est devenue trop importante pour être laissée dans les mains des seuls éducateurs En dessaisissant les familles, les entreprises et la société, de l’éducation et de la transmission, la société industrielle d’après-guerre a transformé l’école en une fabrique industrielle désormais vidée de son sens, confrontée à l’hyper-concurrence des réseaux sociaux, de l’Internet, du savoir et d’une connaissance qui se diffuse et submerge le monde du travail et la société entière. Jacques Attali le disait dès 2008 (lors d’une conférence à l’UNESCO) durant l’après seconde guerre mondiale le monde entier a négligé son éducation, les pays
  • 11. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 11 occidentaux se sont focalisés sur le matériel (le marxisme, comme le capitalisme, était d’abord du matérialisme) L’éducation servait la production, elle est devenue la seule production durable et utile désormais La société industrielle considérait l’éducation et la formation comme les servantes de la production, de dociles institutions au service de l’activité (que celle-ci soit industrielle, artistique, culturelle ou scientifique). Or, la connaissance transforme la société, elle n’est plus à son service, mais elle la façonne La connaissance est devenue le moteur et le carburant de l’économie et des activités humaines. Il n’a jamais été aussi important d’être (bien) éduqué, d’être cultivé, de disposer de bases solides, mais aussi de capacités à apprendre et à s’adapter tout au long de la vie. Ces qualités d’apprentissage permanent, de curiosité insatiable, cette quête éperdue de savoir (je sais que je ne sais pas), ce savoir qui désormais est collaboratif et social (rien ne sert de savoir si les autres ne savent pas, ne partagent pas, ne collaborent pas), ces nouveaux modèles apprenant doivent interpeller nos institutions. Des modèles autodidactes de succès dans la société aujourd’hui Nombreux sont ceux qui ont su se démarquer dans la société de par le succès remarquable qu’ils ont eu et les réalisations hors du commun qu’on enregistre à leurs palmarès. Il est tout de même intriguant de se rendre compte que plusieurs, voire la majorité se sont instruits de façon indépendante du système éducatif conventionnel. Parmi ceux-là, nous voulons citer Steeve Jobs, Bill Gates, Liliane Betancourt, Mark Zuckerberg, Michael Dell. Que ce soit Apple, Microsoft, L’Oréal, Facebook, DELL Computer, chacune de ces marques connais aujourd’hui un succès phénoménal. Une autre révélation choquante est de savoir que parmi ces grands entrepreneurs, celui qui a battu le
  • 12. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 12 record dans les études est Mark Zuckerberg, qui a passé un semestre entier à l’université. A l’âge de 26 ans, il est nommé plus jeune milliardaire de la planète. S’il faille décortiquer le parcours de ces quelques figures emblématiques aujourd’hui, nous y trouverons tout sauf une formation prolongée dans le système éducatif conventionnel. Ainsi dit, être autodidacte c’est aussi se sortir des sentiers battus de la société, prendre son indépendance dans l’apprentissage, et relever les défis que plusieurs jusqu’à présent n’ont jamais eu le courage de relever. L'apprentissage au 21 ième siècle Selon le Forum Economiqie Mondial, on remarque de plus en plus un énorme vide entre ce qu'on apprend à l'école et les aptitudes qui sont requises sur le terrain. Aujourd'hui, il n'est plus question de mémoriser de façon coranique les différents thèmes abordés lors du cours parce qu'il ne sera relativement pas utile une fois face à un problème à résoudre. Il est opportun de rappeler ici que la finalité de la formation c'est l'acquisition des capacités et aptitudes qui permettent de résoudre les problèmes auxquels la société est confrontée, anticiper, prévenir, résoudre et neutraliser les causes et les manifestations des situations qui peuvent altérée la vie humaine, son évolution et l'épanouissement de l'humanité. Si donc un individu ignore comment créer un équilibre et se forme plutôt sur les méthodes de maintenance d'un équilibre déjà mit en place, il y a problème. Dans notre contexte, la méthode d'apprentissage est non seulement inconforme au standard mais aussi obsolète. L'enseignement est magistro-centrée (l'enseignant au centre de l'apprentissage). Ce phénomène est visible au travers d'un ensemble de réalités alarmantes parmi lesquelles: ∙ La responsabilité de provision des matériaux didactiques, les ressources et les facilités est entièrement attribuée à l'école. De ce fait, plus besoin de faire des recherches sur d'autres outils qui ont les même caractéristiques ou qui peuvent eux aussi contribuer à l'atteinte des objectifs visés. De plus, l'enseignant se tient au centre et devant la classe, donnant l'air d'un dieu du savoir et l' ultime maître.
  • 13. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 13 ∙ Les apprenants travaillent à partir des cahiers et livres, utilisants un stylo et du papier pour copier. C'est clair que plusieurs bien que scolarisé soient illettrés. Être illettré au 21ième siècle ce n'est pas ignorer comment lire ou écrire mais ignorer voire nier la place centrale des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans le processus d'apprentissage et de travail. ∙ L'enseignant a des connaissances sur la matière dispensée et partage cela aux apprenants. L'enseignant dicte le cours et ne fait que ça, essayant tant bien que mal d'apporter une explication cohérente. ∙ L'apprenant copie et doit mémoriser les notes reçu. Il n'est plus étonnant d'entendre que le système éducatif n'évalue plus la compréhension et l'acquisition des connaissances mais plutôt la mémoire. Ensuite, devra reproduire ces connaissances dans les devoirs de maison qui lui seront donnés. ∙ L'école promet de préparer les apprenants pour le "monde réel" à la limite, se laisse eux-même embobiner par ce leurre. La provision des ressources devrait se faire sur la base de la demande du marché. Aujourd'hui, la demande du marché de l'emploi, du processus d'apprentissage effectif requiert un ensemble de paramètres, cités ici de façon non-exhaustive : ∙ La réflexion (critique, créative, transférable à plusieurs situations) ∙ L'auto-organisation ( discipline, réflexion, émotionnelle...) ∙ Communication ∙ La collaboration ∙ La recherche << Le succès au 21ieme siècle nécessité la maîtrise de l'art d'apprendre. Les apprenants aujourd'hui sont plus susceptibles d'avoir plusieurs carrières au courant de leur vie. Ils doivent développer de forte aptitudes à la pensée critique et la communication interpersonnelle en vu de tirer son épingle du jeu dans un monde continuellement fluide, interconnecté et complexe >> Candice DuPerez, Directeur des opérations à Vastratech. Chaque enfant, chaque jeune possède en lui tellement de créativité et d'inventivité, le but de
  • 14. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 14 l'école devrait donc justement être de repérer, encadrer, développer, et rentabiliser ce potentiel là, au lieu d'embrigader, de contenir voire même tuer. C'est là le gage d'un Cameroun meilleur, une vie sociétale épanoui, une réduction du taux des fuites des cerveaux, l'éradication du chômage, l'éclosion et la révélation des jeunes potentiels et fins stratèges qui se compte par millions au Cameroun. Dans un Cameroun, ouvert d'esprit, créatif, prêt à prendre des risques, inquisiteur, engagé, équilibré, créateur d'opportunités et d'avenir, réflectif, responsable, communicateur et soucieux. << A good head and a good heart are always a formidable combination. But when you add to that a literate tongue or pen, then you have something very special. >> Nelson Mandela
  • 15. Exposé des motifs Zenith Conquest Symposium 15 Conclusion générale Parvenu au terme de cette présentation qui visait l’exposition des motifs en vue de déterminer la pertinence de l’apprentissage autodidacte, nous avons tour à tour relevé la définition du terme, présenter son fonctionnement, et présenter son apport et quelques-uns de ses produits. Nous dirons que l’autodidaxie est un trésor, bien qu’elle est encore un terrain miné. D’où la nécessité de savoir et de mener une réflexion dans l’optique de rendre ce terrain praticable pour un Cameroun meilleur, un épanouissement sociétal garanti, et un avenir assuré. Par ailleurs, apporter une plus value à l formation offerte dans nos écoles et institus de formation, pour des performances mieux appréciable, sans cesse innovantes, dignes d'approbation et recevable sur le marché.