SlideShare une entreprise Scribd logo
LA
CHAPELLE
DES
CORDELIERS
TROIS
SIÈCLES
D’HISTOIRE
RÉALISATION
Département de la Drôme /
Conservation du patrimoine,
2018
TEXTE
Ghislain Pons
Avec l’aide des Archives
départementales de la Drôme
GRAPHISME
Frédéric Mille
IMPRESSION
La Fabrique de l’image
Chapelle des Cordeliers
avant la construction
des niveaux, vers 1930.
© Archives départementales
de la Drôme
L’ORIGINE
DE LA
CHAPELLE
DES
CORDELIERS
La chapelle des Cordeliers
est le seul vestige qui reste
de l’ancien couvent du même nom.
« Cordeliers » est employé
traditionnellement pour désigner
les moines franciscains établis
en France au Moyen Âge.
Originaires d’Italie, les franciscains
s’installent à Valence rapidement
après la fondation de l’ordre.
LES DÉBUTS DE L’ORDRE
DES CORDELIERS
Au 13e
siècle, des chrétiens n’arrivent
plus à trouver leur place auprès d’une
Église trop concentrée sur son enrichis-
sement personnel. Ils cherchent alors
de nouvelles façons d’exercer leur foi.
Plus tard, certaines nouvelles pratiques
seront reconnues hérétiques.
En 1209, en Italie, saint François d’Assise
propose une vie de pauvreté afin de se
rapprocher de celle du Christ.
Cette nouvelle façon de vivre la foi chré-
tienne rencontre un succès retentissant.
D’autant plus que l’ordre officie sur un
terrain encore peu exploité alors : la ville.
En 1217, la communauté franciscaine
est passée de 12 à 5 000 frères et se
développe partout en Europe.
L’ORIGINE DE LEUR NOM
Leur nom vient de la corde qui ceinturait
leur robe de bure. Cette corde arborait
une série de nœuds composés de trois
boucles successives, en référence aux
trois vœux que les cordeliers devaient
observer en entrant dans l’ordre :
obéissance, chasteté et pauvreté.
Selon la légende, lors de la 7e
croisade
(1248-1254), Saint Louis, roi de France,
fut impressionné par le courage
au combat des moines franciscains
qui l’accompagnaient. L’ordre était
nouvellement formé et le roi ne les
connaissait pas encore. Lorsqu’il voulut
savoir leur nom, on lui répondit qu’ils
étaient de « cordes liés ».
L’INSTALLATION DE L’ORDRE
À VALENCE
La date précise d’installation des
cordeliers dans la ville reste inconnue.
Cependant leur présence est attestée
dès 1231. Ils s’établissent alors en bordure
de ville, dans un premier couvent construit
approximativement à l’emplacement
des actuelles cité administrative Brunet
et préfecture de la Drôme.
REPRÉSENTATION DE
SAINT FRANÇOIS D’ASSISE
La porte en noyer de la chapelle
des Cordeliers est aujourd’hui
le seul élément permettant de relier
cet édifice à l’ordre des Cordeliers.
Bien qu’elle fût fortement endommagée
par les révolutionnaires, elle garde
encore aujourd’hui quelques traces
visibles du décor des compartiments
qui représenteraient des scènes
de la vie de saint François d’Assise.
Histoire de saint François
d’Assise, 13e
siècle,
basilique Saint-François,
Assise (Italie).
© Archives Alinari, Florence.
Dist. RMN Grand Palais / Ghigo Roli
Scènes de la vie de
saint François d’Assise
sculptées sur la
porte de la chapelle
des Cordeliers.
© E. Georges
Francisco de Zurbaran,
Saint François d’Assise,
1659, Musée des
Beaux-arts de Lyon.
© Lyon MBA - Photo A. Basset
LE COUVENT,
UN ÉDIFICE
RELIGIEUX
MAJEUR
DE VALENCE
Au cours des siècles, le couvent
devient un établissement
incontournable de la cité.
Mais sa destruction lors des
guerres de Religion va précipiter
sa perte. À la révolution, le couvent
a perdu sa vocation religieuse.
UN ÉTABLISSEMENT
À L’AURA GRANDISSANTE
À partir de 1248, est confiée aux
franciscains et aux dominicains l’impor-
tante mission de lutter contre les hérésies.
Les franciscains adoptent dorénavant
un comportement exemplaire qui
augmentera d’autant leur influence.
À partir du 16e
siècle, c’est même dans
l’enceinte du couvent que l’on élit les
consuls de la ville : chaque 25 avril,
les chefs de famille s’y réunissent pour
désigner les personnes chargées d’admi-
nistrer la ville pendant un an. Les quatre
consuls représentent chacun une catégorie
sociale différente : nobles, bourgeois,
marchands et laboureurs.
UNE CIBLE DURANT
LES GUERRES DE RELIGION
Les guerres de Religion provoquent les
plus grands troubles de l’histoire de la
cité. En 1567, les troupes protestantes
s’emparent de Valence et saccagent la
ville. De par son importance religieuse
et politique, le couvent devient alors une
cible privilégiée et est en grande partie
détruit.
Rapidement après le sac du premier
couvent, la construction d’un second est
réalisée. Mais en 1581, le roi de France
Henri III le fait raser. Il décide de se servir
de l’espace libéré pour y édifier une
citadelle. Grâce à ce nouveau bâtiment
militaire, il souhaite réaffirmer la suprématie
royale dans une ville qui fut quelque peu
« rebelle » pendant les troubles.
LA CONSTRUCTION
D’UN TROISIÈME COUVENT
AU 17E
SIÈCLE
L’implantation de la citadelle oblige les
cordeliers à construire, au cours du 17e
siècle, un troisième couvent sur ce qui
reste de leur domaine. C’est à ce dernier
qu’appartient, à l’époque, la chapelle.
Le corps de logis principal longe l’actuelle
rue André Lacroix. Les autres corps de
bâtiments s’organisent essentiellement
autour d’un cloître. Enfin, une série de
cours et de jardins viennent compléter
l’ensemble. Les travaux du couvent
s’achèvent avec la chapelle. Construite
en 10 ans, elle est consacrée le 6 novembre
1696. Sa façade affiche une composition
classique, parfaitement symétrique,
animée de décors d’inspiration baroque
comme le fronton rompu, les trois vases
garnis de fruits…
LE DÉCLIN AU 18E
SIÈCLE
Ces multiples reconstructions nécessitent
de gros efforts financiers qui impactent
durablement le budget de la communauté.
Les cordeliers ne parviendront pas à se
relever de cette situation. Lorsque la
Révolution française éclate, il ne reste plus
que quatre religieux. Ils sont expulsés en
1790. Vide, la chapelle est alors utilisée
pour emprisonner les prêtres réfractaires.
Le vray portraict
de la ville et cité
de Valence, dessin
de Pierre Prévost
gravé dans la
Cosmographie
de Belleforest, 1575.
Collection Jacques Bénévise
Liefrinck Hans I et II,
Portrait d’Henri III,
après 1574, musée
Condé, Chantilly.
© RMN Grand Palais
(domaine de Chantilly
Détail du plan de Valence
vers 1810, dessiné par
Léopold Paignard.
© Archives municipales de Valence / 1S 37
Façade de la chapelle
des Cordeliers.
© E. Georges
DES FONCTIONS
MILITAIRES
POUR
LA CHAPELLE
ET LE COUVENT
AU 19E
SIÈCLE
Par manque d’entretien, les bâtiments
du couvent tombent rapidement
en désuétude. Au début du 19e
siècle,
ils sont déclarés inhabitables pour une
grande partie. Leurs usages se diversifient.
LA CHAPELLE
COMME MAGASIN DE FOURRAGE
En 1804, la chapelle est attribuée au
service des armées. Elle est utilisée
comme magasin de fourrage car elle
présente une grande capacité de
stockage. En effet, elle permet de
conserver quatre mois de fourrage pour
passer l’hiver et offre suffisamment
d’espace pour sa manutention.
Au milieu du 19e
siècle, conserver la
chapelle comme magasin de fourrage
n’est plus une priorité. De nouveaux
projets d’utilisation de la chapelle voient
le jour. C’est ainsi que pendant la Première
Guerre mondiale, elle sert de salle des
fêtes notamment pour des représentations
effectuées par les soldats.
UN SÉMINAIRE
À L’EMPLACEMENT DU COUVENT
En 1801, grâce au concordat, les relations
entre l’État et le clergé catholique
s’apaisent. L’évêque de Valence estime
alors nécessaire de rétablir un séminaire
afin de former de nouveaux prêtres.
Dès 1806, il fait donc une demande
officielle pour récupérer le couvent et
construire un petit séminaire à sa place.
Mais l’armée n’est pas prête à laisser
partir un bien aussi précieux et il faudra
de nombreuses négociations pour aboutir
à un compromis : l’armée garde la chapelle
comme magasin le temps qu’on leur
en mette un nouveau à disposition,
tandis que l’évêque récupère le reste du
couvent pour y construire son séminaire.
Le 1er
juin 1824, la première pierre
du nouveau séminaire est posée.
LE SÉMINAIRE
TRANSFORMÉ EN CASERNE
La période de la Restauration est
particulièrement riche en constructions
militaires. Entre 1817 et 1824, de nouvelles
lois sur la conscription sont votées. Il faut
donc accueillir des effectifs croissants
mais aussi renouveler les bâtiments
militaires déjà existants.
Du côté de Valence, dès 1818,
les responsables militaires estiment
que les conditions d’un accueil optimal
des soldats ne sont pas réunies. Pour
répondre à ces nécessités, le 23 août 1831,
le roi Louis-Philippe désaffecte le séminaire
quasiment terminé pour le céder
au ministère de la guerre. Le bâtiment
servira dorénavant de caserne.
Soldats et musiciens
du 6e
régiment d’artillerie,
au cours d’une répétition
dans la chapelle au début
du 20e
siècle. © Archives
départementales de la Drôme
Selliers (classe 1896-1897)
du 6e
Régiment d’Artillerie
en garnison à Valence.
© photo Blain, coll. T. Rouhette,
fonds Mémoire de la Drôme
Alfred Guesdon, Valence vue
du ciel, 19e
siècle. Coll.
Conservation départementale
du patrimoine de la Drôme.
© E. Georges
La caserne Brunet
et la chapelle des Cordeliers
vers 1910. Coll. A.M. Pradon,
fonds Mémoire de la Drôme
Soldats artilleurs à l’entrée
de la caserne Brunet
vers 1900. Coll. G. Pommaret,
fonds Mémoire de la Drôme
DES USAGES
MILITAIRES
AUX FONCTIONS
CULTURELLES
AUX 20E
ET 21E
SIÈCLES
Le site de l’ancien couvent
connaît de nouvelles destinations.
Progressivement, il quitte
sa vocation militaire et remplit
des fonctions culturelles inédites
pour un édifice religieux.
André Lacroix
dans la salle d’archives
de la Préfecture,
vers 1900.
© Archives départementales
de la Drôme
Déménagement
des archives
de la Préfecture,
1938.
© Archives
départementales
de la Drôme
Travées destinées
à accueillir
les archives
dans la chapelle.
© Archives
départementales
de la Drôme
© B. Drogue
LA CHAPELLE,
UN LIEU DE CONSERVATION
En juin 1926, une partie de la chapelle
est inscrite sur la liste des monuments
historiques. Pour l’Armée, cette protection
réduit fortement la liberté d’utiliser et de
transformer cet espace.
En 1939, elle l’échange donc contre un
autre immeuble du Département qui peut
alors transférer ses archives réparties
dans différents sites, dont la Préfecture.
En 1939-1940, des travaux sont entrepris
dans la nef de la chapelle. L’espace
intérieur est subdivisé en cinq niveaux
en béton armé, et non en métal comme
prévu à l’origine par manque de fer en
période de guerre. Contigu à la chapelle
un nouveau bâtiment, construit en 1942,
accueille des bureaux et une salle de
consultation ouverte au public.
LE SITE APRÈS LA SECONDE
GUERRE MONDIALE
À la suite des bombardements du 15 août
1944, la préfecture de la Drôme est
détruite ; seul subsiste le portail Saint-Ruf.
Les services de la préfecture sont alors
hébergés temporairement dans la caserne
Brunet jusqu’à la construction d’un
bâtiment moderne en 1965, puis
l’inspection académique occupe les lieux.
Quant à la chapelle, elle continue d’abriter
les archives de la Drôme jusqu’à la
construction d’un lieu plus spacieux
et adapté qui est inauguré en 1975.
LA CHAPELLE AUJOURD’HUI
En 2003, la chapelle devient des
réserves départementales gérées par la
Conservation  du patrimoine, service du
Département de la Drôme créé en 1984.
Les 1500 m2
disponibles permettent
d’assurer la conservation du patrimoine
mobilier appartenant au Département
de la Drôme (Châteaux de Grignan,
Suze-la-Rousse et Montélimar, musée
de la Résitance de Vassieux-en-Vercors…)
ainsi qu’à des collectivités qui n’ont
pas de réserve. Mobilier archéologique,
œuvres d’art, objets d’art, meubles,
décors… occupent les différents niveaux.
Au delà de ses fonctions de conservation,
de restauration et de valorisation,
la Conservation du patrimoine contribue
au développement culturel et touristique
de la Drôme et rend accessible ses
richesses à travers ses différentes
activités et grâce à de nouveaux outils
de diffusion et de médiation.
LA FAÇADE DE LA
CHAPELLE, UN PATRIMOINE
REMARQUABLE
En 1983, la chapelle des Cordeliers
est inscrite au titre des Monuments
historiques, sa façade est classée
pour la qualité de son décor architec-
tural caractéristique du 17e
siècle.
Détail de la façade
de la chapelle des
Cordeliers. © J.-P. Bos

Contenu connexe

Tendances

Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unescoSites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
denis
 
BRUGES, Belgique
BRUGES, BelgiqueBRUGES, Belgique
BRUGES, Belgique
Ungava Louise
 
Renaissance powerpoint
Renaissance powerpointRenaissance powerpoint
Renaissance powerpoint
leuboss
 
Urban evolution of Paris
Urban evolution of ParisUrban evolution of Paris
Urban evolution of Paris
Andrea Sepiacci
 
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De CompostellePelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
adam eva
 
Daisy Sorbi - Florence
Daisy Sorbi - FlorenceDaisy Sorbi - Florence
Daisy Sorbi - Florence
Simone Petrucci
 
6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...
6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...
6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...
profeurope
 
Pape 13
Pape 13Pape 13
Lisbonne et Sintra
Lisbonne et SintraLisbonne et Sintra
Lisbonne et Sintra
Italianostratrasimeno
 
Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014
Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014
Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014
Simone Petrucci
 
Conques aveyron1
Conques aveyron1Conques aveyron1
Conques aveyron1
Rabolliot
 
Conques aveyron
Conques aveyron Conques aveyron
Conques aveyron
ciffer louis
 
Reims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 FranceReims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 France
adam eva
 
La France 360° L'histoire de Paris
La France 360° L'histoire de ParisLa France 360° L'histoire de Paris
La France 360° L'histoire de Paris
LaurenceFreudenreich
 
St Denis Basilique Royale
St Denis    Basilique RoyaleSt Denis    Basilique Royale
St Denis Basilique Royale
adam eva
 
Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)
Sonia Martinez
 
Visite à carcassonne avril 2013
Visite à carcassonne avril 2013Visite à carcassonne avril 2013
Visite à carcassonne avril 2013
anunciata2013
 

Tendances (19)

Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unescoSites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
 
BRUGES, Belgique
BRUGES, BelgiqueBRUGES, Belgique
BRUGES, Belgique
 
Renaissance powerpoint
Renaissance powerpointRenaissance powerpoint
Renaissance powerpoint
 
Urban evolution of Paris
Urban evolution of ParisUrban evolution of Paris
Urban evolution of Paris
 
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De CompostellePelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
 
Pays cathare
Pays catharePays cathare
Pays cathare
 
Daisy Sorbi - Florence
Daisy Sorbi - FlorenceDaisy Sorbi - Florence
Daisy Sorbi - Florence
 
Nîmes
NîmesNîmes
Nîmes
 
6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...
6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...
6ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Diaporama de Julia SZCZEPANIK du...
 
Pape 13
Pape 13Pape 13
Pape 13
 
Lisbonne et Sintra
Lisbonne et SintraLisbonne et Sintra
Lisbonne et Sintra
 
Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014
Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014
Raffaella Cordisco - Grand Tour en Europe Paris 2014
 
Conques aveyron1
Conques aveyron1Conques aveyron1
Conques aveyron1
 
Conques aveyron
Conques aveyron Conques aveyron
Conques aveyron
 
Reims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 FranceReims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 France
 
La France 360° L'histoire de Paris
La France 360° L'histoire de ParisLa France 360° L'histoire de Paris
La France 360° L'histoire de Paris
 
St Denis Basilique Royale
St Denis    Basilique RoyaleSt Denis    Basilique Royale
St Denis Basilique Royale
 
Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)
 
Visite à carcassonne avril 2013
Visite à carcassonne avril 2013Visite à carcassonne avril 2013
Visite à carcassonne avril 2013
 

Similaire à Exposition "La chapelle des Cordeliers. Trois siècles d'histoire"

analyse- de basilique - saint denis pptx
analyse- de basilique - saint denis pptxanalyse- de basilique - saint denis pptx
analyse- de basilique - saint denis pptx
HadJer61
 
Hôtel des invalides
Hôtel des invalidesHôtel des invalides
Hôtel des invalides
lubap1
 
Vannes morbihan
Vannes morbihanVannes morbihan
Vannes morbihan
ciffer louis
 
Nantes, castle
Nantes, castleNantes, castle
Nantes, castle
ARCHOUK
 
La france au moyen age
La france au moyen ageLa france au moyen age
La france au moyen age
Balcon60
 
La influencia francesa en Valladolid
La influencia francesa en ValladolidLa influencia francesa en Valladolid
La influencia francesa en Valladolid
David S-BM
 
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, FranceLA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
Ungava Louise
 
Promenade à lille
Promenade à lillePromenade à lille
Promenade à lille
patetbenji
 
Promenade à lille
Promenade à lillePromenade à lille
Promenade à lille
loic3r
 
Collioure pyrénées orientales
Collioure pyrénées orientalesCollioure pyrénées orientales
Collioure pyrénées orientales
Balcon60
 
lieux qui ont fait l'histoire
lieux qui ont fait l'histoirelieux qui ont fait l'histoire
lieux qui ont fait l'histoire
Balcon60
 
Le poët laval drôme
Le poët laval drômeLe poët laval drôme
Le poët laval drôme
Balcon60
 
Eglises du Pays de Fouesnant - km
Eglises du Pays de Fouesnant -  kmEglises du Pays de Fouesnant -  km
Eglises du Pays de Fouesnant - km
Foenizella.com
 
Escapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine
Escapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-RomaineEscapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine
Escapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine
JeanJacques Tijet
 
Bergues nord
Bergues nordBergues nord
Bergues nord
Balcon60
 
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
Armand_Launay
 
Clermont (oise) livret - sous-préfecture de clermont
Clermont (oise)   livret - sous-préfecture de clermontClermont (oise)   livret - sous-préfecture de clermont
Clermont (oise) livret - sous-préfecture de clermont
Communication Clermont
 

Similaire à Exposition "La chapelle des Cordeliers. Trois siècles d'histoire" (20)

analyse- de basilique - saint denis pptx
analyse- de basilique - saint denis pptxanalyse- de basilique - saint denis pptx
analyse- de basilique - saint denis pptx
 
Hôtel des invalides
Hôtel des invalidesHôtel des invalides
Hôtel des invalides
 
Vannes morbihan
Vannes morbihanVannes morbihan
Vannes morbihan
 
Nantes, castle
Nantes, castleNantes, castle
Nantes, castle
 
La france au moyen age
La france au moyen ageLa france au moyen age
La france au moyen age
 
La influencia francesa en Valladolid
La influencia francesa en ValladolidLa influencia francesa en Valladolid
La influencia francesa en Valladolid
 
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, FranceLA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
 
Promenade à lille
Promenade à lillePromenade à lille
Promenade à lille
 
Promenade à lille
Promenade à lillePromenade à lille
Promenade à lille
 
Collioure pyrénées orientales
Collioure pyrénées orientalesCollioure pyrénées orientales
Collioure pyrénées orientales
 
LE VIEUX QUÉBEC
LE VIEUX QUÉBECLE VIEUX QUÉBEC
LE VIEUX QUÉBEC
 
lieux qui ont fait l'histoire
lieux qui ont fait l'histoirelieux qui ont fait l'histoire
lieux qui ont fait l'histoire
 
Le poët laval drôme
Le poët laval drômeLe poët laval drôme
Le poët laval drôme
 
Eglises du Pays de Fouesnant - km
Eglises du Pays de Fouesnant -  kmEglises du Pays de Fouesnant -  km
Eglises du Pays de Fouesnant - km
 
Escapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine
Escapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-RomaineEscapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine
Escapade à Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine
 
OrléAns
OrléAnsOrléAns
OrléAns
 
OrléAns
OrléAnsOrléAns
OrléAns
 
Bergues nord
Bergues nordBergues nord
Bergues nord
 
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
 
Clermont (oise) livret - sous-préfecture de clermont
Clermont (oise)   livret - sous-préfecture de clermontClermont (oise)   livret - sous-préfecture de clermont
Clermont (oise) livret - sous-préfecture de clermont
 

Plus de La Drôme Le Département

La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)
La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)
La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)
La Drôme Le Département
 
Rapport annuel d'activités 2021 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2021 - Département de la DrômeRapport annuel d'activités 2021 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2021 - Département de la Drôme
La Drôme Le Département
 
Rapport annuel d'activités 2020 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2020 - Département de la DrômeRapport annuel d'activités 2020 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2020 - Département de la Drôme
La Drôme Le Département
 
La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)
La Drôme Le Département
 
La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)
La Drôme Le Département
 
La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)
La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)
La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)
La Drôme Le Département
 
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme Le Département
 
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme Le Département
 
La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)
La Drôme Le Département
 
Rapport d'activités 2020
Rapport d'activités 2020Rapport d'activités 2020
Rapport d'activités 2020
La Drôme Le Département
 
La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)
La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)
La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)
La Drôme Le Département
 
La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)
La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)
La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)
La Drôme Le Département
 
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme Le Département
 
La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)
La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)
La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)
La Drôme Le Département
 
Rapport d'activités 2019
Rapport d'activités 2019Rapport d'activités 2019
Rapport d'activités 2019
La Drôme Le Département
 
La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)
La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)
La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)
La Drôme Le Département
 
La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)
La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)
La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)
La Drôme Le Département
 
Rapport d'activité 2018
Rapport d'activité 2018Rapport d'activité 2018
Rapport d'activité 2018
La Drôme Le Département
 
Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)
Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)
Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)
La Drôme Le Département
 
Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)
Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)
Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)
La Drôme Le Département
 

Plus de La Drôme Le Département (20)

La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)
La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)
La Drôme – Le Magazine n°14 (janvier-mars 2023)
 
Rapport annuel d'activités 2021 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2021 - Département de la DrômeRapport annuel d'activités 2021 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2021 - Département de la Drôme
 
Rapport annuel d'activités 2020 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2020 - Département de la DrômeRapport annuel d'activités 2020 - Département de la Drôme
Rapport annuel d'activités 2020 - Département de la Drôme
 
La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°13 (octobre-décembre 2022)
 
La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)
La Drôme – Le Magazine n°12 (juillet-septembre 2022)
 
La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)
La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)
La Drôme- Le Magazine n°11 (avril-juin 2022)
 
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
 
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
 
La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°8 (juillet-septembre 2021)
 
Rapport d'activités 2020
Rapport d'activités 2020Rapport d'activités 2020
Rapport d'activités 2020
 
La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)
La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)
La Drôme – Le Magazine n°7 (avril-juin 2021)
 
La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)
La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)
La Drôme – Le Magazine n°6 (janvier-mars 2021)
 
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
 
La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)
La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)
La Drôme - Le Magazine n°4 (juillet-septembre 2020)
 
Rapport d'activités 2019
Rapport d'activités 2019Rapport d'activités 2019
Rapport d'activités 2019
 
La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)
La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)
La Drôme - Le Magazine n°3 (janvier-mars 2020)
 
La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)
La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)
La Drôme – Lettre d’Information n°3 (octobre-décembre 2019)
 
Rapport d'activité 2018
Rapport d'activité 2018Rapport d'activité 2018
Rapport d'activité 2018
 
Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)
Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)
Lettre d'Information du Département n°2 (juillet-septembre 2019)
 
Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)
Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)
Magazine La Drôme n°2 (juillet-décembre 2019)
 

Exposition "La chapelle des Cordeliers. Trois siècles d'histoire"

  • 1. LA CHAPELLE DES CORDELIERS TROIS SIÈCLES D’HISTOIRE RÉALISATION Département de la Drôme / Conservation du patrimoine, 2018 TEXTE Ghislain Pons Avec l’aide des Archives départementales de la Drôme GRAPHISME Frédéric Mille IMPRESSION La Fabrique de l’image Chapelle des Cordeliers avant la construction des niveaux, vers 1930. © Archives départementales de la Drôme
  • 2. L’ORIGINE DE LA CHAPELLE DES CORDELIERS La chapelle des Cordeliers est le seul vestige qui reste de l’ancien couvent du même nom. « Cordeliers » est employé traditionnellement pour désigner les moines franciscains établis en France au Moyen Âge. Originaires d’Italie, les franciscains s’installent à Valence rapidement après la fondation de l’ordre. LES DÉBUTS DE L’ORDRE DES CORDELIERS Au 13e siècle, des chrétiens n’arrivent plus à trouver leur place auprès d’une Église trop concentrée sur son enrichis- sement personnel. Ils cherchent alors de nouvelles façons d’exercer leur foi. Plus tard, certaines nouvelles pratiques seront reconnues hérétiques. En 1209, en Italie, saint François d’Assise propose une vie de pauvreté afin de se rapprocher de celle du Christ. Cette nouvelle façon de vivre la foi chré- tienne rencontre un succès retentissant. D’autant plus que l’ordre officie sur un terrain encore peu exploité alors : la ville. En 1217, la communauté franciscaine est passée de 12 à 5 000 frères et se développe partout en Europe. L’ORIGINE DE LEUR NOM Leur nom vient de la corde qui ceinturait leur robe de bure. Cette corde arborait une série de nœuds composés de trois boucles successives, en référence aux trois vœux que les cordeliers devaient observer en entrant dans l’ordre : obéissance, chasteté et pauvreté. Selon la légende, lors de la 7e croisade (1248-1254), Saint Louis, roi de France, fut impressionné par le courage au combat des moines franciscains qui l’accompagnaient. L’ordre était nouvellement formé et le roi ne les connaissait pas encore. Lorsqu’il voulut savoir leur nom, on lui répondit qu’ils étaient de « cordes liés ». L’INSTALLATION DE L’ORDRE À VALENCE La date précise d’installation des cordeliers dans la ville reste inconnue. Cependant leur présence est attestée dès 1231. Ils s’établissent alors en bordure de ville, dans un premier couvent construit approximativement à l’emplacement des actuelles cité administrative Brunet et préfecture de la Drôme. REPRÉSENTATION DE SAINT FRANÇOIS D’ASSISE La porte en noyer de la chapelle des Cordeliers est aujourd’hui le seul élément permettant de relier cet édifice à l’ordre des Cordeliers. Bien qu’elle fût fortement endommagée par les révolutionnaires, elle garde encore aujourd’hui quelques traces visibles du décor des compartiments qui représenteraient des scènes de la vie de saint François d’Assise. Histoire de saint François d’Assise, 13e siècle, basilique Saint-François, Assise (Italie). © Archives Alinari, Florence. Dist. RMN Grand Palais / Ghigo Roli Scènes de la vie de saint François d’Assise sculptées sur la porte de la chapelle des Cordeliers. © E. Georges Francisco de Zurbaran, Saint François d’Assise, 1659, Musée des Beaux-arts de Lyon. © Lyon MBA - Photo A. Basset
  • 3. LE COUVENT, UN ÉDIFICE RELIGIEUX MAJEUR DE VALENCE Au cours des siècles, le couvent devient un établissement incontournable de la cité. Mais sa destruction lors des guerres de Religion va précipiter sa perte. À la révolution, le couvent a perdu sa vocation religieuse. UN ÉTABLISSEMENT À L’AURA GRANDISSANTE À partir de 1248, est confiée aux franciscains et aux dominicains l’impor- tante mission de lutter contre les hérésies. Les franciscains adoptent dorénavant un comportement exemplaire qui augmentera d’autant leur influence. À partir du 16e siècle, c’est même dans l’enceinte du couvent que l’on élit les consuls de la ville : chaque 25 avril, les chefs de famille s’y réunissent pour désigner les personnes chargées d’admi- nistrer la ville pendant un an. Les quatre consuls représentent chacun une catégorie sociale différente : nobles, bourgeois, marchands et laboureurs. UNE CIBLE DURANT LES GUERRES DE RELIGION Les guerres de Religion provoquent les plus grands troubles de l’histoire de la cité. En 1567, les troupes protestantes s’emparent de Valence et saccagent la ville. De par son importance religieuse et politique, le couvent devient alors une cible privilégiée et est en grande partie détruit. Rapidement après le sac du premier couvent, la construction d’un second est réalisée. Mais en 1581, le roi de France Henri III le fait raser. Il décide de se servir de l’espace libéré pour y édifier une citadelle. Grâce à ce nouveau bâtiment militaire, il souhaite réaffirmer la suprématie royale dans une ville qui fut quelque peu « rebelle » pendant les troubles. LA CONSTRUCTION D’UN TROISIÈME COUVENT AU 17E SIÈCLE L’implantation de la citadelle oblige les cordeliers à construire, au cours du 17e siècle, un troisième couvent sur ce qui reste de leur domaine. C’est à ce dernier qu’appartient, à l’époque, la chapelle. Le corps de logis principal longe l’actuelle rue André Lacroix. Les autres corps de bâtiments s’organisent essentiellement autour d’un cloître. Enfin, une série de cours et de jardins viennent compléter l’ensemble. Les travaux du couvent s’achèvent avec la chapelle. Construite en 10 ans, elle est consacrée le 6 novembre 1696. Sa façade affiche une composition classique, parfaitement symétrique, animée de décors d’inspiration baroque comme le fronton rompu, les trois vases garnis de fruits… LE DÉCLIN AU 18E SIÈCLE Ces multiples reconstructions nécessitent de gros efforts financiers qui impactent durablement le budget de la communauté. Les cordeliers ne parviendront pas à se relever de cette situation. Lorsque la Révolution française éclate, il ne reste plus que quatre religieux. Ils sont expulsés en 1790. Vide, la chapelle est alors utilisée pour emprisonner les prêtres réfractaires. Le vray portraict de la ville et cité de Valence, dessin de Pierre Prévost gravé dans la Cosmographie de Belleforest, 1575. Collection Jacques Bénévise Liefrinck Hans I et II, Portrait d’Henri III, après 1574, musée Condé, Chantilly. © RMN Grand Palais (domaine de Chantilly Détail du plan de Valence vers 1810, dessiné par Léopold Paignard. © Archives municipales de Valence / 1S 37 Façade de la chapelle des Cordeliers. © E. Georges
  • 4. DES FONCTIONS MILITAIRES POUR LA CHAPELLE ET LE COUVENT AU 19E SIÈCLE Par manque d’entretien, les bâtiments du couvent tombent rapidement en désuétude. Au début du 19e siècle, ils sont déclarés inhabitables pour une grande partie. Leurs usages se diversifient. LA CHAPELLE COMME MAGASIN DE FOURRAGE En 1804, la chapelle est attribuée au service des armées. Elle est utilisée comme magasin de fourrage car elle présente une grande capacité de stockage. En effet, elle permet de conserver quatre mois de fourrage pour passer l’hiver et offre suffisamment d’espace pour sa manutention. Au milieu du 19e siècle, conserver la chapelle comme magasin de fourrage n’est plus une priorité. De nouveaux projets d’utilisation de la chapelle voient le jour. C’est ainsi que pendant la Première Guerre mondiale, elle sert de salle des fêtes notamment pour des représentations effectuées par les soldats. UN SÉMINAIRE À L’EMPLACEMENT DU COUVENT En 1801, grâce au concordat, les relations entre l’État et le clergé catholique s’apaisent. L’évêque de Valence estime alors nécessaire de rétablir un séminaire afin de former de nouveaux prêtres. Dès 1806, il fait donc une demande officielle pour récupérer le couvent et construire un petit séminaire à sa place. Mais l’armée n’est pas prête à laisser partir un bien aussi précieux et il faudra de nombreuses négociations pour aboutir à un compromis : l’armée garde la chapelle comme magasin le temps qu’on leur en mette un nouveau à disposition, tandis que l’évêque récupère le reste du couvent pour y construire son séminaire. Le 1er juin 1824, la première pierre du nouveau séminaire est posée. LE SÉMINAIRE TRANSFORMÉ EN CASERNE La période de la Restauration est particulièrement riche en constructions militaires. Entre 1817 et 1824, de nouvelles lois sur la conscription sont votées. Il faut donc accueillir des effectifs croissants mais aussi renouveler les bâtiments militaires déjà existants. Du côté de Valence, dès 1818, les responsables militaires estiment que les conditions d’un accueil optimal des soldats ne sont pas réunies. Pour répondre à ces nécessités, le 23 août 1831, le roi Louis-Philippe désaffecte le séminaire quasiment terminé pour le céder au ministère de la guerre. Le bâtiment servira dorénavant de caserne. Soldats et musiciens du 6e régiment d’artillerie, au cours d’une répétition dans la chapelle au début du 20e siècle. © Archives départementales de la Drôme Selliers (classe 1896-1897) du 6e Régiment d’Artillerie en garnison à Valence. © photo Blain, coll. T. Rouhette, fonds Mémoire de la Drôme Alfred Guesdon, Valence vue du ciel, 19e siècle. Coll. Conservation départementale du patrimoine de la Drôme. © E. Georges La caserne Brunet et la chapelle des Cordeliers vers 1910. Coll. A.M. Pradon, fonds Mémoire de la Drôme Soldats artilleurs à l’entrée de la caserne Brunet vers 1900. Coll. G. Pommaret, fonds Mémoire de la Drôme
  • 5. DES USAGES MILITAIRES AUX FONCTIONS CULTURELLES AUX 20E ET 21E SIÈCLES Le site de l’ancien couvent connaît de nouvelles destinations. Progressivement, il quitte sa vocation militaire et remplit des fonctions culturelles inédites pour un édifice religieux. André Lacroix dans la salle d’archives de la Préfecture, vers 1900. © Archives départementales de la Drôme Déménagement des archives de la Préfecture, 1938. © Archives départementales de la Drôme Travées destinées à accueillir les archives dans la chapelle. © Archives départementales de la Drôme © B. Drogue LA CHAPELLE, UN LIEU DE CONSERVATION En juin 1926, une partie de la chapelle est inscrite sur la liste des monuments historiques. Pour l’Armée, cette protection réduit fortement la liberté d’utiliser et de transformer cet espace. En 1939, elle l’échange donc contre un autre immeuble du Département qui peut alors transférer ses archives réparties dans différents sites, dont la Préfecture. En 1939-1940, des travaux sont entrepris dans la nef de la chapelle. L’espace intérieur est subdivisé en cinq niveaux en béton armé, et non en métal comme prévu à l’origine par manque de fer en période de guerre. Contigu à la chapelle un nouveau bâtiment, construit en 1942, accueille des bureaux et une salle de consultation ouverte au public. LE SITE APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE À la suite des bombardements du 15 août 1944, la préfecture de la Drôme est détruite ; seul subsiste le portail Saint-Ruf. Les services de la préfecture sont alors hébergés temporairement dans la caserne Brunet jusqu’à la construction d’un bâtiment moderne en 1965, puis l’inspection académique occupe les lieux. Quant à la chapelle, elle continue d’abriter les archives de la Drôme jusqu’à la construction d’un lieu plus spacieux et adapté qui est inauguré en 1975. LA CHAPELLE AUJOURD’HUI En 2003, la chapelle devient des réserves départementales gérées par la Conservation  du patrimoine, service du Département de la Drôme créé en 1984. Les 1500 m2 disponibles permettent d’assurer la conservation du patrimoine mobilier appartenant au Département de la Drôme (Châteaux de Grignan, Suze-la-Rousse et Montélimar, musée de la Résitance de Vassieux-en-Vercors…) ainsi qu’à des collectivités qui n’ont pas de réserve. Mobilier archéologique, œuvres d’art, objets d’art, meubles, décors… occupent les différents niveaux. Au delà de ses fonctions de conservation, de restauration et de valorisation, la Conservation du patrimoine contribue au développement culturel et touristique de la Drôme et rend accessible ses richesses à travers ses différentes activités et grâce à de nouveaux outils de diffusion et de médiation. LA FAÇADE DE LA CHAPELLE, UN PATRIMOINE REMARQUABLE En 1983, la chapelle des Cordeliers est inscrite au titre des Monuments historiques, sa façade est classée pour la qualité de son décor architec- tural caractéristique du 17e siècle. Détail de la façade de la chapelle des Cordeliers. © J.-P. Bos