SlideShare une entreprise Scribd logo
Les éco-délégués
sont arrivés …
A quoi servent-ils ?
Les éco-délégués sont élus et contribuent à la mise en œuvre concrète de la démarche de
développement durable de l’établissement avec les autres acteurs de la communauté éducative et du
territoire.
Représentants des élèves, ils collaborent étroitement avec tous les autres élèves engagés au sein de
leur classe, de leur établissement ou de leur territoire.
Etre éco-délégué, c’est :
 Etre force de proposition au sein de sa classe ou de son établissement
 Etre représentant des autres élèves
 Etre membre des instances de décision
 Etre décideur et acteur des actions à mettre en œuvre
 Etre un relai d’informations des enjeux et des actions
 Montrer l’exemple
 Transmettre l’envie de participer aux projets mis en œuvre
 Etre garant des actions menées
Ils sont intégrés au processus de labellisation E3D
Ce label E3D concerne tout établissement engagé dans un projet de développement durable qui réunit
différentes instances de l’enseignement : les enseignants, la vie scolaire, la gestion et la maintenance
de la structure scolaire. Le label encourage aussi les actions tournées vers l’extérieur et à créer des
partenariats.
Objectifs du label :
 Faire un lien entre les savoirs et les actions concrètes.
 Mettre en valeur les projets d’éducation au développement durable qui existent pour faire une
politique d’établissement
 Développer des partenariats
Les actions d’EDD peuvent être reliées aux disciplines transversales suivantes :
 Education à la citoyenneté
 Education à la santé
 Education aux risques majeurs
 Education au développement et à la solidarité internationale
 Education aux médias et à l’information
 Education artistique et culturelle
Le Label recense, accompagne et valorise les équipes qui s’engagent et mettent l’EDD au cœur du
fonctionnement même de leur établissement.
L’éducation au développement durable (EDD) relie l’environnement, la société, l’économie et la
culture.
Le label peut mener à travailler sur :
 L’alimentation
 Le gaspillage (circuits courts, production bio, réduction des déchets et relation nutrition-santé)
 La biodiversité : le but est de favoriser la biodiversité dans l’établissement ou de faire des actions
d’évaluation en milieux naturels sensibles
 Les ressources : économie d’énergie et d’eau
 Actions de solidarité
Obtention du label E3D
L’ensemble Jb de la Salle a obtenu le label de niveau 3 le 12 mai 2020.
Pour l’obtenir, l’établissement le sollicite auprès des autorités académiques. Il est nécessaire de rédiger
un récapitulatif de toutes les actions menées, cohérentes avec les 17 objectifs de développement
durable mis en place.
Voici quelques exemples de documents à fournir :
- extrait du projet d’établissement ou si celui-ci présente un volet consacré au développement
durable, liste des partenaires extérieurs associés aux actions de l’établissement
- Éléments de communication qui rendent compte des actions mises en place
Un comité académique étudie ensuite les dossiers et attribue ou non le label.
Il existe 3 niveaux de labellisation :
Niveau 1  Engagement : Le projet est intégré au projet d’établissement, une démarche
partenariale est engagée et diverses actions sont concrétisées.
Niveau 2  Approfondissement : Les porteurs de projets sont formés, les partenariats sont
consolidés, le nombre d’actions devient conséquent.
Niveau 3  Déploiement : des actions remarquables sont engagées, l’établissement contribue de
façon manifeste au développement durable.
Exemples de réalisations concrètes par les élèves et en partenariat en Auvergne
Ecole de Corent
Fabrication de compost
En collaboration avec le VALTOM,
l’association CARBALA et la municipalité, les élèves de l’école de
Corent ont proposé de mettre en place des composteurs pour les
déchets de la cantine. Aidés par le personnel municipal, les élèves
réalisent quotidiennement les gestes appris pour réaliser le
compost. Les élèves de CM ont poursuivi leur démarche en
apprenant ces gestes aux élèves des autres classes.
Collège Victor Hugo – Saint-Yorre
Construction d'un hôtel à insectes
Dans le cadre de la démarche E3D, un club écocitoyen a été créé avec quelques
élèves de 6e et 5e volontaires. En partenariat avec le SICTOM, le professeur de
SVT et la vie scolaire, les élèves travaillent actuellement sur la construction d’un
hôtel à insectes pendant les pauses méridiennes. Après avoir élaboré les plans,
récupéré les matériaux, les élèves sont passés à la pratique. Les insectes n’ont
plus qu’à prendre possession des lieux, pour le plus grand bonheur des
concepteurs.
Ecole primaire de Mazet-Saint-Voy
Les recettes anti-gaspillage
Pour la semaine du goût, les élèves de la classe maternelle ont
réalisé des salades et des jus de fruits avec des « fruits
légèrement abimés ». Les élèves de CP-CE1 ont choisi de faire
des tartes aux pommes et d’utiliser les épluchures et les
trognons pour réaliser une gelée de pommes. Les élèves de
CE2-CM1 ont fait une purée de pommes de terre et ont
transformé les épluchures en chips. Les élèves se sont rendu
compte en réalisant ces recettes qu’il était possible de limiter
la quantité de déchets culinaires. Ils ont été agréablement
surpris de la qualité gustative des différentes réalisations.
Collège de Dompierre-sur-Bresbe
Projet poulailler
« Nous avons constaté, après différentes pesées que
beaucoup de nourriture était gaspillée à la restauration du
collège (entre 30 et 70 kg par jour).
Les élèves de l'ULIS ont construit un poulailler avec une
partie de matériaux recyclés. Grâce aux poules, les
déchets diminuent : les élèves gaspillent toujours mais les
restes sont valorisés puisqu'ils sont donnés comme
nourriture aux volatiles. À leur tour, les poules nous
donnent des oeufs ».
Le développement durable, c’est…
« … un développement qui répond aux besoins du présent sans
compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »
Citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre de la Norvège (1987)
Le développement durable vient du rapprochement de deux mots, qui mis bout à bout définissent un
modèle d’organisation de la société.
 Par développement on entend l’amélioration des performances (économiques, sociales etc…) d’une
société.
 Le terme durable caractérise une chose qui tient dans la durée, qui est stable et résistant.
Trois piliers régissent ce terme de développement durable
L’Economie
L’Ecologie
Le social
 pour un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement
soutenable.
Il s’agit de trouver l’équilibre entre :
Qualité environnementale des activités humaines pour
limiter les impacts environnementaux, préserver les
écosystèmes et les ressources naturelles à long terme.
L’équité sociale pour garantir à tous les membres de la
société un accès aux ressources et services de base
(éducation, santé, alimentation, logement…) pour satisfaire
les besoins de l’humanité, réduire les inégalités et maintenir
la cohésion sociale.
L’efficacité économique en diminuant l’extrême pauvreté et
en garantissant l’emploi du plus grand nombre dans une
activité économique dignement rémunérée. L’économie
durable est une gestion saine des activités humaines sans
préjudices pour l’Homme ou pour l’environnement.
Les acteurs du développement durable
 Les citoyens Français et internationaux : enfants,
jeunes, parents etc…
 Les éco-délégués au collège et au lycée
 Les établissements d’enseignement : écoles,
collèges, lycées, universités, campus
 Les entreprises / Les associations
 Les agriculteurs
 Les collectivités territoriales : villes, départements,
régions…
 L’Etat / L’Union Européenne
Et bien d’autres… Nous sommes tous concernés par le
développement durable et avançons ensemble vers un
nouveau modèle de société plus respectueux de
l’environnement.
L’industrie textile réunit l'ensemble des activités de conception, de fabrication et de commercialisation
des textiles.
Elle compte de très nombreux métiers tout au long d'une chaîne de fabrication composée des fabricants
de tissus et de tricots, des fabricants de produits finis et de distributeurs, qui transforment des matières
premières fibreuses en des produits semi-ouvrés ou entièrement manufacturés.
Aujourd’hui, à l’heure de la fast fashion, l’industrie textile est devenue très problématique pour
l’environnement.
Dans le monde, elle est la plus consommatrice d’eau après l’agriculture et la plus polluante après l’industrie
pétrolière.
La plupart des usines des marques du prêt-à-porter se situe sur les rives du fleuve Citarum, en Indonésie et
ce fleuve est désormais le plus pollué de la planète. Les usines y déversent leurs eaux usées fortement toxiques.
L’eau du fleuve est utilisée par toute la population pour se laver, pour s’hydrater et par les producteurs pour
leurs récoltes. Cette eau cause des maladies de peau telle que la gale et des problèmes respiratoires à cause des
inhalations de polluant.
En Europe, selon un rapport du Parlement européen publié début 2019, la mode est désormais le quatrième
secteur le plus polluant après le logement, l'alimentation et les boissons, et le transport.
En 2019, 32 industriels ont signé un pacte « fashion pact » visant à parvenir à zéro émission nette de CO2 d'ici
à 2050.
Selon l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), en attendant 2050, c’est à nous
tous d’agir, à notre échelle. En produisant et en consommant différemment.
Consommer différemment signifie acheter d’occasion, favoriser les produits locaux…
En matière de textile, il est possible de faire du neuf avec du vieux en :
- Recyclant les fibres
- Récupérant / réemployant les tissus
- Privilégiant les matières naturelles
RECYCLER
YOUKAN « recycled »
Marque auvergnate de vêtements
écoresponsables, éthiques et qui s’inscrivent dans une mode
circulaire.
Cette marque a deux originalités :
 Les vêtements proviennent de fibres recyclées et de
bouteilles plastiques post-usage.
Des chutes de tissu ou de vêtements anciens sont broyés puis torsadés pour obtenir un nouveau fil
qui est ensuite tissé. Des bouteilles plastiques post-consommation sont broyées puis fondues pour
former un nouveau fil polyester qui est ensuite tissé.
 La fabrication est locale : toutes les étapes sont réalisées
en Auvergne-Rhône-Alpes.
Les tee-shirts et les sweat-shirts sont tissés dans la Somme. Les bonnets sont tricotés dans la Loire.
Les étiquettes sont fabriquées en Haute-Loire. Les bracelets sont tissés dans le Puy-De-Dôme et
assemblés à Clermont-Ferrand. Le pompon et l'étiquette des bonnets sont cousus dans le Puy-De-
Dôme.
Ligne de vêtements sportswear et d’accessoires pour
hommes et femmes.
T-shirts, sweats, sweats à capuche, bonnets et
bracelets.
Siège social à Clermont-Ferrand
Matières recyclées
Fabrication locale
Label Oeko-tex : garanti la non-toxicité des textiles et
teintures
1 article acheté = 1 arbre planté
FAVORISER LES FIBRES NATURELLES
SPLICE
Marque française spécialisée dans le lin. Matière
naturelle cultivée en France : le lin est écologique par
nature car il a besoin de très peu d’eau et ne produit
aucun déchet.
Toutes les étapes sont réalisées en France hormis la
fabrication du fil.
L’entreprise œuvre cependant avec « Le slip français » et « 1089 » pour le rapatriement de la filature en
France ainsi que pour la sauvegarde des compétences liées à cette activité.
L’entreprise utilise du lin traditionnel et du lin bio. Le i de Splice symbolise la réunion de tous les savoirs
faire nécessaires à la confection de leur gamme, de la récolte au teillage, puis au tricotage en passant
par la teinture jusqu’à l’assemblage.
En fin de vie, le vêtement peut être recyclé ou composté !
Ligne d’accessoires et de vêtements pour homme et
femmes
Textile utilisé : le Lin
France = Leader mondial de fabrication de lin
Marque locale et éco-conçue
Fabrication française
Tout est réalisé en France excepté la filature (entreprise
française délocalisée en Pologne mais prochainement
rapatriée)
RECUPERER / REEMPLOYER
Upcycling :
«Action de récupérer des matières ou matériaux non utilisés et de les transformer en matières ou
matériaux de qualité supérieure».
Il s’agit d’une revalorisation des textiles. Draps, rideaux, nappes, housses de couette…deviennent des
habits de tous les jours et permettent même de se mettre sur son 31.
LES RECUPERABLES
Marque solidaire de vêtements upcyclés, « Les récupérables »
est née dans l’esprit d’une jeune responsable d’une ressourcerie
parisienne qui voit arriver 300 kg de textile chaque jour dans la
boutique. Elle décide de se lancer dans l’entreprenariat social et
solidaire en créant une marque de vêtements fabriqués par des personnes en réinsertion et conçue
dans des tissus ayant eu une première vie.
La marque utilise des rideaux, des vêtements de travail et des fins de rouleau de luxe pour ses
collections en petite série. Des patrons sont créés pour la marque et les vêtements sont produits du
nord au sud de la France, dans des ateliers de réinsertion à Marseille, Paris, Roubaix.
PETITS CREATEURS
De nombreux petits créateurs en micro-entreprise ou bénéficiant du statut d’entrepreneur-
salariés font le choix de la récup’ pour leurs accessoires et parfois même pour leurs vêtements. Les
petits accessoires se prêtent bien au défi d’inspiration que pose le réemploi d’un jean ou d’une
chemise de nuit en coton par exemple.
Sac à mains, trousses, portefeuille, pochettes à couverts…
On retrouve leurs créations majoritairement sur les réseaux sociaux pour la promotion et sur les
marchés locaux et les marketplace en ligne pour la vente.
Créée en 2010.
Marque de vêtements pour hommes et femmes et
d’accessoires en upcycling
Récupération de linge de maison vintage, de fins de
rouleaux de luxe et de matières techniques rachetées
auprès de fabricants français.
Marque inscrite dans l’économie sociale et solidaire
Zoom sur les labels textiles
OEKO-TEX
Absence de substances chimiques
pour le corps et l’environnement
Concerne les tissus et les colorants
Utilisé pour les textiles non-issus de
l’agriculture biologique
Label fiable mais qui peut aussi
certifier des matières synthétiques et
donc polluantes en amont
GOTS
+ exigeant que Oeko-tex
Label international
Garanti un mode de production écologique
et socialement responsable
Concerne les fibres naturelles
Le produit fini est garanti sans résidus de
pesticides, sans OGM et sans métaux
lourds
ECOCERT
Agit sur la défense du consommateur, de
l’environnement et des travailleurs.
Protège la planète et ses ressources en
utilisant au minimum 70% de fibres
naturelles ou issues de matériaux
renouvelables ou recyclés.
Veille à la réduction des consommations en
eau et en énergie, à l’utilisation de colorants,
agents textiles et procédés de
fabrication respectueux de l’environnement
et de la santé du consommateur.
Il agit également en garantissant les
principales conventions internationales en
matière sociale, d’hygiène et sécurité au
ECOLABEL
Label européen
Approche globale qui « prend en
considération le cycle de vie du
produit à partir de l’extraction des
matières premières, la fabrication, la
distribution, et l’utilisation jusqu’à
son recyclage ou son élimination
après usage ».
Ce label ne concerne que
l’environnement et n’offre aucune
garantie sociale.

Contenu connexe

Tendances

Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014
Jeanmi Fragey
 
Plan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durablePlan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durable
Paperjam_redaction
 
Guide pédagogique disponible - French - Roots around the world
Guide pédagogique disponible - French - Roots around the worldGuide pédagogique disponible - French - Roots around the world
Guide pédagogique disponible - French - Roots around the world
Farrah85p
 
Conférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisné
Conférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisnéConférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisné
Conférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisné
Céline Laisné 🐘
 
Bien Vivre
Bien VivreBien Vivre
Bien Vivre
Timur Delahaye
 
Examen D.D. - Mine & Wilmet
Examen D.D. - Mine & Wilmet Examen D.D. - Mine & Wilmet
Examen D.D. - Mine & Wilmet
Mélanie W
 
Developpement durable en Sti2d
Developpement durable en Sti2dDeveloppement durable en Sti2d
Developpement durable en Sti2d
deforge-erembert
 
Appel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos BnAppel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos Bn
webmestre lesvertsbn
 
éducation à la citoyenneté
éducation à la citoyennetééducation à la citoyenneté
éducation à la citoyenneté
Ioanna Ntinou
 
Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972
Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972
Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972
Comandcom-digital
 
Creathon
CreathonCreathon
Creathon
Delphine Dauby
 
Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune
Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune
Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune
PatrickTanz
 
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'UviraProblématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
ahdre
 
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
Fatoumata Chérif
 
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane GroleauLa permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
Shabba Inf
 
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
Fatoumata Chérif
 
Le développment-durable
Le développment-durableLe développment-durable
Le développment-durable
CDILEF
 
Un jardin dans ma cour web
Un jardin dans ma cour webUn jardin dans ma cour web
Un jardin dans ma cour web
PO-2
 
Un Jardin dans ma Cour
Un Jardin dans ma CourUn Jardin dans ma Cour
Un Jardin dans ma Cour
PO-2
 

Tendances (20)

Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014
 
Plan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durablePlan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durable
 
Guide pédagogique disponible - French - Roots around the world
Guide pédagogique disponible - French - Roots around the worldGuide pédagogique disponible - French - Roots around the world
Guide pédagogique disponible - French - Roots around the world
 
Conférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisné
Conférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisnéConférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisné
Conférence mip pour_veiller_à_demain_dès_aujourd'hui - céline laisné
 
Bien Vivre
Bien VivreBien Vivre
Bien Vivre
 
Examen D.D. - Mine & Wilmet
Examen D.D. - Mine & Wilmet Examen D.D. - Mine & Wilmet
Examen D.D. - Mine & Wilmet
 
Developpement durable en Sti2d
Developpement durable en Sti2dDeveloppement durable en Sti2d
Developpement durable en Sti2d
 
Appel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos BnAppel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos Bn
 
éducation à la citoyenneté
éducation à la citoyennetééducation à la citoyenneté
éducation à la citoyenneté
 
Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972
Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972
Conférence des nations unies sur l'environnement juin 1972
 
Creathon
CreathonCreathon
Creathon
 
Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune
Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune
Guide pour valoriser le patrimoine naturel d'une commune
 
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'UviraProblématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
 
Francois BAS
Francois BASFrancois BAS
Francois BAS
 
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
 
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane GroleauLa permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
 
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
L'ong femmes pouvoir et developpement celebre la journee internationale des f...
 
Le développment-durable
Le développment-durableLe développment-durable
Le développment-durable
 
Un jardin dans ma cour web
Un jardin dans ma cour webUn jardin dans ma cour web
Un jardin dans ma cour web
 
Un Jardin dans ma Cour
Un Jardin dans ma CourUn Jardin dans ma Cour
Un Jardin dans ma Cour
 

Similaire à Exposition label e3 d et zoom sur le textile

Projet Pasie Grignard
Projet Pasie GrignardProjet Pasie Grignard
Projet Pasie Grignard
DFIE Lyon
 
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementalesRéponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
ThionvilleAuCoeur
 
Webographie EDD
Webographie EDDWebographie EDD
CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...
CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...
CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...
Kevin Lognoné
 
Partenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille Verte
Partenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille VertePartenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille Verte
Partenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille Verte
Kevin Lognoné
 
Dossier de presse Alter Eco
Dossier de presse Alter EcoDossier de presse Alter Eco
Dossier de presse Alter Eco
Alter Eco
 
Rapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA Biodiversité
LISEA
 
Projet de couches lavables à la maternité de Périgueux
Projet de couches lavables à la maternité de PérigueuxProjet de couches lavables à la maternité de Périgueux
Projet de couches lavables à la maternité de Périgueux
Eko-think
 
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010 présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
Recyclerie du Golfe
 
Bibliographie du Forum EDD-cddp91-el
Bibliographie du Forum EDD-cddp91-elBibliographie du Forum EDD-cddp91-el
Bibliographie du Forum EDD-cddp91-el
Pierre Greber
 
Programme UP! Unis pour Chaudfontaine
Programme UP! Unis pour ChaudfontaineProgramme UP! Unis pour Chaudfontaine
Programme UP! Unis pour Chaudfontaine
Antoine Olbrechts
 
Repere environnement n1_eedd
Repere environnement n1_eeddRepere environnement n1_eedd
Repere environnement n1_eedd
Orientibus
 
PréSentation PlanèTe Urgence
PréSentation PlanèTe UrgencePréSentation PlanèTe Urgence
PréSentation PlanèTe Urgence
Olivier Marechal
 
INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...
INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...
INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...
Territorial Intelligence
 
قالب باوربوينت احترافي.pptx
قالب باوربوينت احترافي.pptxقالب باوربوينت احترافي.pptx
قالب باوربوينت احترافي.pptx
abdelmonimhaidour2
 
Agroecologie Agrisud
Agroecologie AgrisudAgroecologie Agrisud
Agroecologie Agrisud
PatrickTanz
 
Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015
Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015
Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015
Gaia Education
 
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
LISEA
 
Citizen act fr_ville_durable
Citizen act fr_ville_durableCitizen act fr_ville_durable
Citizen act fr_ville_durable
CITIZEN ACT
 

Similaire à Exposition label e3 d et zoom sur le textile (20)

Projet Pasie Grignard
Projet Pasie GrignardProjet Pasie Grignard
Projet Pasie Grignard
 
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementalesRéponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
 
Webographie EDD
Webographie EDDWebographie EDD
Webographie EDD
 
CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...
CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...
CR 05-02-2024 groupe de travail de sensibilisation à la Grande Muraille Verte...
 
Partenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille Verte
Partenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille VertePartenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille Verte
Partenariat de sensibilisation aux enjeux de la Grande Muraille Verte
 
Dossier de presse Alter Eco
Dossier de presse Alter EcoDossier de presse Alter Eco
Dossier de presse Alter Eco
 
Rapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2015-2016 - Fondation LISEA Biodiversité
 
Projet de couches lavables à la maternité de Périgueux
Projet de couches lavables à la maternité de PérigueuxProjet de couches lavables à la maternité de Périgueux
Projet de couches lavables à la maternité de Périgueux
 
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010 présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
 
Bibliographie du Forum EDD-cddp91-el
Bibliographie du Forum EDD-cddp91-elBibliographie du Forum EDD-cddp91-el
Bibliographie du Forum EDD-cddp91-el
 
Programme UP! Unis pour Chaudfontaine
Programme UP! Unis pour ChaudfontaineProgramme UP! Unis pour Chaudfontaine
Programme UP! Unis pour Chaudfontaine
 
Repere environnement n1_eedd
Repere environnement n1_eeddRepere environnement n1_eedd
Repere environnement n1_eedd
 
PréSentation PlanèTe Urgence
PréSentation PlanèTe UrgencePréSentation PlanèTe Urgence
PréSentation PlanèTe Urgence
 
INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...
INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...
INTI2106 161124 La mise en synergie  des valeurs des économies sociale solid...
 
قالب باوربوينت احترافي.pptx
قالب باوربوينت احترافي.pptxقالب باوربوينت احترافي.pptx
قالب باوربوينت احترافي.pptx
 
Agroecologie Agrisud
Agroecologie AgrisudAgroecologie Agrisud
Agroecologie Agrisud
 
Bilan odd 2010
Bilan odd 2010Bilan odd 2010
Bilan odd 2010
 
Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015
Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015
Brochure Institutionnelle_Gaia Education_2015
 
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
 
Citizen act fr_ville_durable
Citizen act fr_ville_durableCitizen act fr_ville_durable
Citizen act fr_ville_durable
 

Exposition label e3 d et zoom sur le textile

  • 2. A quoi servent-ils ? Les éco-délégués sont élus et contribuent à la mise en œuvre concrète de la démarche de développement durable de l’établissement avec les autres acteurs de la communauté éducative et du territoire. Représentants des élèves, ils collaborent étroitement avec tous les autres élèves engagés au sein de leur classe, de leur établissement ou de leur territoire. Etre éco-délégué, c’est :  Etre force de proposition au sein de sa classe ou de son établissement  Etre représentant des autres élèves  Etre membre des instances de décision  Etre décideur et acteur des actions à mettre en œuvre  Etre un relai d’informations des enjeux et des actions  Montrer l’exemple  Transmettre l’envie de participer aux projets mis en œuvre  Etre garant des actions menées
  • 3. Ils sont intégrés au processus de labellisation E3D Ce label E3D concerne tout établissement engagé dans un projet de développement durable qui réunit différentes instances de l’enseignement : les enseignants, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire. Le label encourage aussi les actions tournées vers l’extérieur et à créer des partenariats. Objectifs du label :  Faire un lien entre les savoirs et les actions concrètes.  Mettre en valeur les projets d’éducation au développement durable qui existent pour faire une politique d’établissement  Développer des partenariats Les actions d’EDD peuvent être reliées aux disciplines transversales suivantes :  Education à la citoyenneté  Education à la santé  Education aux risques majeurs  Education au développement et à la solidarité internationale  Education aux médias et à l’information
  • 4.  Education artistique et culturelle Le Label recense, accompagne et valorise les équipes qui s’engagent et mettent l’EDD au cœur du fonctionnement même de leur établissement. L’éducation au développement durable (EDD) relie l’environnement, la société, l’économie et la culture. Le label peut mener à travailler sur :  L’alimentation  Le gaspillage (circuits courts, production bio, réduction des déchets et relation nutrition-santé)  La biodiversité : le but est de favoriser la biodiversité dans l’établissement ou de faire des actions d’évaluation en milieux naturels sensibles  Les ressources : économie d’énergie et d’eau  Actions de solidarité
  • 5. Obtention du label E3D L’ensemble Jb de la Salle a obtenu le label de niveau 3 le 12 mai 2020. Pour l’obtenir, l’établissement le sollicite auprès des autorités académiques. Il est nécessaire de rédiger un récapitulatif de toutes les actions menées, cohérentes avec les 17 objectifs de développement durable mis en place. Voici quelques exemples de documents à fournir : - extrait du projet d’établissement ou si celui-ci présente un volet consacré au développement durable, liste des partenaires extérieurs associés aux actions de l’établissement - Éléments de communication qui rendent compte des actions mises en place Un comité académique étudie ensuite les dossiers et attribue ou non le label. Il existe 3 niveaux de labellisation : Niveau 1  Engagement : Le projet est intégré au projet d’établissement, une démarche partenariale est engagée et diverses actions sont concrétisées. Niveau 2  Approfondissement : Les porteurs de projets sont formés, les partenariats sont consolidés, le nombre d’actions devient conséquent. Niveau 3  Déploiement : des actions remarquables sont engagées, l’établissement contribue de façon manifeste au développement durable.
  • 6. Exemples de réalisations concrètes par les élèves et en partenariat en Auvergne Ecole de Corent Fabrication de compost En collaboration avec le VALTOM, l’association CARBALA et la municipalité, les élèves de l’école de Corent ont proposé de mettre en place des composteurs pour les déchets de la cantine. Aidés par le personnel municipal, les élèves réalisent quotidiennement les gestes appris pour réaliser le compost. Les élèves de CM ont poursuivi leur démarche en apprenant ces gestes aux élèves des autres classes. Collège Victor Hugo – Saint-Yorre Construction d'un hôtel à insectes Dans le cadre de la démarche E3D, un club écocitoyen a été créé avec quelques élèves de 6e et 5e volontaires. En partenariat avec le SICTOM, le professeur de SVT et la vie scolaire, les élèves travaillent actuellement sur la construction d’un hôtel à insectes pendant les pauses méridiennes. Après avoir élaboré les plans, récupéré les matériaux, les élèves sont passés à la pratique. Les insectes n’ont plus qu’à prendre possession des lieux, pour le plus grand bonheur des concepteurs.
  • 7. Ecole primaire de Mazet-Saint-Voy Les recettes anti-gaspillage Pour la semaine du goût, les élèves de la classe maternelle ont réalisé des salades et des jus de fruits avec des « fruits légèrement abimés ». Les élèves de CP-CE1 ont choisi de faire des tartes aux pommes et d’utiliser les épluchures et les trognons pour réaliser une gelée de pommes. Les élèves de CE2-CM1 ont fait une purée de pommes de terre et ont transformé les épluchures en chips. Les élèves se sont rendu compte en réalisant ces recettes qu’il était possible de limiter la quantité de déchets culinaires. Ils ont été agréablement surpris de la qualité gustative des différentes réalisations.
  • 8. Collège de Dompierre-sur-Bresbe Projet poulailler « Nous avons constaté, après différentes pesées que beaucoup de nourriture était gaspillée à la restauration du collège (entre 30 et 70 kg par jour). Les élèves de l'ULIS ont construit un poulailler avec une partie de matériaux recyclés. Grâce aux poules, les déchets diminuent : les élèves gaspillent toujours mais les restes sont valorisés puisqu'ils sont donnés comme nourriture aux volatiles. À leur tour, les poules nous donnent des oeufs ».
  • 9. Le développement durable, c’est… « … un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. » Citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre de la Norvège (1987) Le développement durable vient du rapprochement de deux mots, qui mis bout à bout définissent un modèle d’organisation de la société.  Par développement on entend l’amélioration des performances (économiques, sociales etc…) d’une société.  Le terme durable caractérise une chose qui tient dans la durée, qui est stable et résistant. Trois piliers régissent ce terme de développement durable L’Economie L’Ecologie Le social  pour un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable.
  • 10. Il s’agit de trouver l’équilibre entre : Qualité environnementale des activités humaines pour limiter les impacts environnementaux, préserver les écosystèmes et les ressources naturelles à long terme. L’équité sociale pour garantir à tous les membres de la société un accès aux ressources et services de base (éducation, santé, alimentation, logement…) pour satisfaire les besoins de l’humanité, réduire les inégalités et maintenir la cohésion sociale. L’efficacité économique en diminuant l’extrême pauvreté et en garantissant l’emploi du plus grand nombre dans une activité économique dignement rémunérée. L’économie durable est une gestion saine des activités humaines sans préjudices pour l’Homme ou pour l’environnement. Les acteurs du développement durable  Les citoyens Français et internationaux : enfants, jeunes, parents etc…  Les éco-délégués au collège et au lycée  Les établissements d’enseignement : écoles, collèges, lycées, universités, campus  Les entreprises / Les associations  Les agriculteurs  Les collectivités territoriales : villes, départements, régions…  L’Etat / L’Union Européenne Et bien d’autres… Nous sommes tous concernés par le développement durable et avançons ensemble vers un nouveau modèle de société plus respectueux de l’environnement.
  • 11. L’industrie textile réunit l'ensemble des activités de conception, de fabrication et de commercialisation des textiles. Elle compte de très nombreux métiers tout au long d'une chaîne de fabrication composée des fabricants de tissus et de tricots, des fabricants de produits finis et de distributeurs, qui transforment des matières premières fibreuses en des produits semi-ouvrés ou entièrement manufacturés. Aujourd’hui, à l’heure de la fast fashion, l’industrie textile est devenue très problématique pour l’environnement. Dans le monde, elle est la plus consommatrice d’eau après l’agriculture et la plus polluante après l’industrie pétrolière. La plupart des usines des marques du prêt-à-porter se situe sur les rives du fleuve Citarum, en Indonésie et ce fleuve est désormais le plus pollué de la planète. Les usines y déversent leurs eaux usées fortement toxiques. L’eau du fleuve est utilisée par toute la population pour se laver, pour s’hydrater et par les producteurs pour leurs récoltes. Cette eau cause des maladies de peau telle que la gale et des problèmes respiratoires à cause des inhalations de polluant.
  • 12. En Europe, selon un rapport du Parlement européen publié début 2019, la mode est désormais le quatrième secteur le plus polluant après le logement, l'alimentation et les boissons, et le transport. En 2019, 32 industriels ont signé un pacte « fashion pact » visant à parvenir à zéro émission nette de CO2 d'ici à 2050. Selon l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), en attendant 2050, c’est à nous tous d’agir, à notre échelle. En produisant et en consommant différemment. Consommer différemment signifie acheter d’occasion, favoriser les produits locaux… En matière de textile, il est possible de faire du neuf avec du vieux en : - Recyclant les fibres - Récupérant / réemployant les tissus - Privilégiant les matières naturelles
  • 13. RECYCLER YOUKAN « recycled » Marque auvergnate de vêtements écoresponsables, éthiques et qui s’inscrivent dans une mode circulaire. Cette marque a deux originalités :  Les vêtements proviennent de fibres recyclées et de bouteilles plastiques post-usage. Des chutes de tissu ou de vêtements anciens sont broyés puis torsadés pour obtenir un nouveau fil qui est ensuite tissé. Des bouteilles plastiques post-consommation sont broyées puis fondues pour former un nouveau fil polyester qui est ensuite tissé.  La fabrication est locale : toutes les étapes sont réalisées en Auvergne-Rhône-Alpes. Les tee-shirts et les sweat-shirts sont tissés dans la Somme. Les bonnets sont tricotés dans la Loire. Les étiquettes sont fabriquées en Haute-Loire. Les bracelets sont tissés dans le Puy-De-Dôme et assemblés à Clermont-Ferrand. Le pompon et l'étiquette des bonnets sont cousus dans le Puy-De- Dôme. Ligne de vêtements sportswear et d’accessoires pour hommes et femmes. T-shirts, sweats, sweats à capuche, bonnets et bracelets. Siège social à Clermont-Ferrand Matières recyclées Fabrication locale Label Oeko-tex : garanti la non-toxicité des textiles et teintures 1 article acheté = 1 arbre planté
  • 14. FAVORISER LES FIBRES NATURELLES SPLICE Marque française spécialisée dans le lin. Matière naturelle cultivée en France : le lin est écologique par nature car il a besoin de très peu d’eau et ne produit aucun déchet. Toutes les étapes sont réalisées en France hormis la fabrication du fil. L’entreprise œuvre cependant avec « Le slip français » et « 1089 » pour le rapatriement de la filature en France ainsi que pour la sauvegarde des compétences liées à cette activité. L’entreprise utilise du lin traditionnel et du lin bio. Le i de Splice symbolise la réunion de tous les savoirs faire nécessaires à la confection de leur gamme, de la récolte au teillage, puis au tricotage en passant par la teinture jusqu’à l’assemblage. En fin de vie, le vêtement peut être recyclé ou composté ! Ligne d’accessoires et de vêtements pour homme et femmes Textile utilisé : le Lin France = Leader mondial de fabrication de lin Marque locale et éco-conçue Fabrication française Tout est réalisé en France excepté la filature (entreprise française délocalisée en Pologne mais prochainement rapatriée)
  • 15. RECUPERER / REEMPLOYER Upcycling : «Action de récupérer des matières ou matériaux non utilisés et de les transformer en matières ou matériaux de qualité supérieure». Il s’agit d’une revalorisation des textiles. Draps, rideaux, nappes, housses de couette…deviennent des habits de tous les jours et permettent même de se mettre sur son 31.
  • 16. LES RECUPERABLES Marque solidaire de vêtements upcyclés, « Les récupérables » est née dans l’esprit d’une jeune responsable d’une ressourcerie parisienne qui voit arriver 300 kg de textile chaque jour dans la boutique. Elle décide de se lancer dans l’entreprenariat social et solidaire en créant une marque de vêtements fabriqués par des personnes en réinsertion et conçue dans des tissus ayant eu une première vie. La marque utilise des rideaux, des vêtements de travail et des fins de rouleau de luxe pour ses collections en petite série. Des patrons sont créés pour la marque et les vêtements sont produits du nord au sud de la France, dans des ateliers de réinsertion à Marseille, Paris, Roubaix. PETITS CREATEURS De nombreux petits créateurs en micro-entreprise ou bénéficiant du statut d’entrepreneur- salariés font le choix de la récup’ pour leurs accessoires et parfois même pour leurs vêtements. Les petits accessoires se prêtent bien au défi d’inspiration que pose le réemploi d’un jean ou d’une chemise de nuit en coton par exemple. Sac à mains, trousses, portefeuille, pochettes à couverts… On retrouve leurs créations majoritairement sur les réseaux sociaux pour la promotion et sur les marchés locaux et les marketplace en ligne pour la vente. Créée en 2010. Marque de vêtements pour hommes et femmes et d’accessoires en upcycling Récupération de linge de maison vintage, de fins de rouleaux de luxe et de matières techniques rachetées auprès de fabricants français. Marque inscrite dans l’économie sociale et solidaire
  • 17. Zoom sur les labels textiles OEKO-TEX Absence de substances chimiques pour le corps et l’environnement Concerne les tissus et les colorants Utilisé pour les textiles non-issus de l’agriculture biologique Label fiable mais qui peut aussi certifier des matières synthétiques et donc polluantes en amont GOTS + exigeant que Oeko-tex Label international Garanti un mode de production écologique et socialement responsable Concerne les fibres naturelles Le produit fini est garanti sans résidus de pesticides, sans OGM et sans métaux lourds
  • 18. ECOCERT Agit sur la défense du consommateur, de l’environnement et des travailleurs. Protège la planète et ses ressources en utilisant au minimum 70% de fibres naturelles ou issues de matériaux renouvelables ou recyclés. Veille à la réduction des consommations en eau et en énergie, à l’utilisation de colorants, agents textiles et procédés de fabrication respectueux de l’environnement et de la santé du consommateur. Il agit également en garantissant les principales conventions internationales en matière sociale, d’hygiène et sécurité au ECOLABEL Label européen Approche globale qui « prend en considération le cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, et l’utilisation jusqu’à son recyclage ou son élimination après usage ». Ce label ne concerne que l’environnement et n’offre aucune garantie sociale.