SlideShare une entreprise Scribd logo
Les Poèmes Saturniens de Verlaine
Poèmes Saturniens est un recueil de
poèmes publié en 1866. Le recueil est
composé de Prologue, Epilogue et
quatre autres parties; Melancholia,
Eaux-fortes, Paysages tristes,
Caprices. Chacune est dédiée à un
écrivain, ami ou admiré. Le thème du
temps est central dans ce livre, car le
titre des Poèmes saturniens fait
allusion à un temps destructeur qui
mène tout au néant, Saturne, le dieu
du temps.
La Prologue, explore et résume la relation entre le poète et la
communauté humaine depuis son âge d'or. Il mentionne
également les épopées grecques antiques et les épopées françaises.
“Homéros, s’il n’a pas, lui, manié le glaive,
Fait retentir, clameur immense qui s’élève,
Vos échos jamais las, vastes postérités,
D’Hektôr, et d’Odysseus, et d’Akhilleus chantés.”
“Est-ce que, Théroldus ayant dit Charlemagne,
Et son neveu Roland resté dans la montagne,
Et le bon Olivier et Turpin au grand cœur,
En beaux couplets et sur un rhythme âpre et vainqueur,”
-
Melancholia
Melancholia
Albrecht Dürer
Cette section est dédiée à Ernest Boutier qui avait introduit
Verlaine chez Alphonse Lemerre. Le titre “Melancholia” est inspiré
de la gravure du même nom de Dürer. Melancholia est aussi une
référence au poème du même nom de Victor Hugo, qui fait partie
du recueil de poésie "Contemplations".
Fde4   yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
Bien que le mot mélancolie ne soit pas mentionné dans ses poèmes, il a
nommé la première partie du livre mélancolie, et les sentiments
mélancoliques tels que la tristesse, la nostalgie, le désir et l’amour
malheureux sont dominants dans les poèmes de cette section. Dans le
poème "Mon rêve familier", le poète rêve d'une femme qui n'existe pas
dans la réalité. Ils ont un amour parfait, mais cette femme n'est pas
réelle. Par conséquent, ce rêve met le poète dans un état mélancolique.
Mon rêve familier
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.
Car elle me comprend, et mon cœur transparent
Pour elle seule, hélas ! Cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.
Est-elle brune, blonde ou rousse ? Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore,
Comme ceux des aimés que la Vie exila.
Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.
Eaux-Fortes
Cette section est dédiée à François Coppée. Le titre donné à cette
section est inspiré par deux articles de Baudelaire, “L'eau forte est
à la mode” et “Peintres et aqua-fortistes”.
La situation mélancolique
que l'on entend décrire
dans le poème Marine est
écrite en rimes et
musicalement. Verlaine a
écrit le paysage dont il
parle dans ce poème
comme s'il décrivait une
gravure. Le mot “bistre”
dans le poème est aussi
une sorte de peinture à
graver.
Et que chaque lame,
En bonds convulsifs,
Le long des récifs
Va, vient, luit et clame,
Et qu'au firmament,
Où l'ouragan erre,
Rugit le tonnerre
Formidablement.
L'Océan sonore
Palpite sous l'oeil
De la lune en deuil
Et palpite encore,
Tandis qu'un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D'un long zigzag clair,
Marine
Paysages
Tristes
Paysage au clair de lune
Jean-Baptiste Camille Corot
Cette section est dédiée à Catulle Mendès. Verlaine décrit la mélancolie à
travers la nature. Dans son poème "Promenade Sentimentale" dans la
section Paysages Tristes, Verlaine dépeint ses humeurs avec un paysage
réaliste. Ce voyage devient de plus en plus pénible et triste. A la fin du
poème, des sentiments de solitude et d'angoisse apparaissent.
Promenade Sentimentale
Le couchant dardait ses rayons suprêmes
Et le vent berçait les nénuphars blêmes ;
Les grands nénuphars, entre les roseaux,
Tristement luisaient sur les calmes eaux.
Moi, j'errais tout seul, promenant ma plaie
Au long de l'étang, parmi la saulaie
Où la brume vague évoquait un grand
Fantôme laiteux se désespérant
Et pleurant avec la voix des sarcelles
Qui se rappelaient en battant des ailes
Parmi la saulaie où j'errais tout seul
Promenant ma plaie ; et l'épais linceul
Des ténèbres vint noyer les suprêmes
Rayons du couchant dans ces ondes blêmes
Et les nénuphars, parmi les roseaux,
Les grands nénuphars sur les calmes eaux.
Caprices
Les Caprices
Francisco de Goya
• Cette section est dédiée au poète
Henry Winter. "Les Caprices" est aussi
le nom donné à la série de gravures
du célèbre peintre espagnol Francisco
de Goya. Il emploie une technique
mixte d'eaux-fortes, d'aquatinte et de
pointe sèche. Il y a cinq poèmes
numérotés dans la section Caprices.
Après les cinq poèmes, douze autres
poèmes non numérotés suivent.
•
Les belles femmes ont souvent
été vues par Verlaine comme
des idoles inaccessibles et
froides et leur beauté l'a
souvent irrité. Dans son poème
"Femme et chatte", il associe le
chat et la femme. Il a mentionné
des caractéristiques telles que
l'innocence, la ruse, la
séduction. Il s'est également
référé à Cléopâtre.
Femme et chatte
Elle jouait avec sa chatte,
Et c'était merveille de voir
La main blanche et la blanche patte
S'ébattre dans l'ombre du soir.
Elle cachait - la scélérate ! -
Sous ces mitaines de fil noir
Ses meurtriers ongles d'agate,
Coupants et clairs comme un rasoir.
L'autre aussi faisait la sucrée
Et rentrait sa griffe acérée,
Mais le diable n'y perdait rien...
Et dans le boudoir où, sonore,
Tintait son rire aérien,
Brillaient quatre points de phosphore.
Le prologue traite la poésie dans l'histoire. Melancolia, Eaux
fortes, Paysages tristes et Caprices, désigne les humeurs et les
envies. Enfin, l'épilogue traduit le travail de Paul Verlaine
faire surgir la beauté du monde par les mots.
“Et toi, vers qui tintais, et toi, Rime sonore,
Et vous, Rythmes chanteurs, et vous, délicieux,
Ressouvenirs, et vous, Rêves, et vous encore,
Images qu'évoquaient mes désirs anxieux,
Il faut nous séparer. Jusqu'aux jours plus propices
Où nous réunira l'Art, notre maître, adieu,
Adieu, doux compagnons, adieu, charmants complices !
Vous pouvez revoler devers l'Infini bleu.”
Yosun Selin Paktunç

Contenu connexe

Tendances

Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiensDevoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Françoise Cahen
 
Baudelaire, charles poesia completa
Baudelaire, charles   poesia completaBaudelaire, charles   poesia completa
Baudelaire, charles poesia completa
Kelita Vanegas
 
Charles baudelaire
Charles baudelaire Charles baudelaire
Charles baudelaire
tomdvz
 
Petite histoire de la poésie
Petite histoire de la poésiePetite histoire de la poésie
Petite histoire de la poésie
Jeff Laroumagne
 
Georges Emmanuel Clancier
Georges Emmanuel ClancierGeorges Emmanuel Clancier
Georges Emmanuel Clancier
EPSILIM
 
Paul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existencePaul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existence
giuseppina martoriello
 
Les Galets de la mer
Les Galets de la merLes Galets de la mer
Les Galets de la mer
Compagnie Etincelle
 
TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)
TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)
TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)
manusp14
 
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
Miguel Sargento
 
Enfant poete
Enfant poeteEnfant poete
Enfant poete
Benjamin Mériauxpro
 
Présenation De la rébellion... à l'extase, Henry Canaan
Présenation De la rébellion... à l'extase, Henry CanaanPrésenation De la rébellion... à l'extase, Henry Canaan
Présenation De la rébellion... à l'extase, Henry Canaan
Editions du Pantheon
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
HDA : Du romantisme au réalisme
HDA : Du romantisme au réalismeHDA : Du romantisme au réalisme
HDA : Du romantisme au réalisme
pierrecorneille
 

Tendances (20)

Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiensDevoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
 
Baudelaire, charles poesia completa
Baudelaire, charles   poesia completaBaudelaire, charles   poesia completa
Baudelaire, charles poesia completa
 
Charles baudelaire
Charles baudelaire Charles baudelaire
Charles baudelaire
 
Baudelaire par chiara n.
Baudelaire par chiara n.Baudelaire par chiara n.
Baudelaire par chiara n.
 
Petite histoire de la poésie
Petite histoire de la poésiePetite histoire de la poésie
Petite histoire de la poésie
 
Georges Emmanuel Clancier
Georges Emmanuel ClancierGeorges Emmanuel Clancier
Georges Emmanuel Clancier
 
Écrivains
ÉcrivainsÉcrivains
Écrivains
 
Paul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existencePaul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existence
 
Anna baudelaire
Anna baudelaireAnna baudelaire
Anna baudelaire
 
« L'Invitation au Voyage »
« L'Invitation au Voyage »« L'Invitation au Voyage »
« L'Invitation au Voyage »
 
Spleen lxxvi
Spleen lxxviSpleen lxxvi
Spleen lxxvi
 
Les Galets de la mer
Les Galets de la merLes Galets de la mer
Les Galets de la mer
 
Arthur rimbaud
Arthur rimbaudArthur rimbaud
Arthur rimbaud
 
TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)
TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)
TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)
 
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
 
Enfant poete
Enfant poeteEnfant poete
Enfant poete
 
Présenation De la rébellion... à l'extase, Henry Canaan
Présenation De la rébellion... à l'extase, Henry CanaanPrésenation De la rébellion... à l'extase, Henry Canaan
Présenation De la rébellion... à l'extase, Henry Canaan
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
 
HDA : Du romantisme au réalisme
HDA : Du romantisme au réalismeHDA : Du romantisme au réalisme
HDA : Du romantisme au réalisme
 
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire  XV°-XIX° sièclesHistoire littéraire  XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
 

Similaire à Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt

Baudelaire2 claudia e viktoryia
Baudelaire2 claudia e viktoryiaBaudelaire2 claudia e viktoryia
Baudelaire2 claudia e viktoryia
giuseppina martoriello
 
La poésie française
La poésie françaiseLa poésie française
La poésie française
iesdragobil
 
femmes en poésie_10.pptx
femmes en poésie_10.pptxfemmes en poésie_10.pptx
femmes en poésie_10.pptx
Lambert Savigneux
 
L'accession de Hugo au statut de mage.pdf
L'accession de Hugo au statut de mage.pdfL'accession de Hugo au statut de mage.pdf
L'accession de Hugo au statut de mage.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Jeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapoJeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapo
EPSILIM
 
Win#25 mots maux
Win#25 mots mauxWin#25 mots maux
Win#25 mots maux
Olivier Marechal
 
Florileges
Florileges Florileges
Florileges
EPSILIM
 
Sonnets
SonnetsSonnets
Sonnets
i-voix
 
Voyelles
VoyellesVoyelles
Pres intro poésie 16
Pres intro poésie 16Pres intro poésie 16
Pres intro poésie 16
Philippe Campet
 
Mythes dans l'opéra contemporain. Éditorial
Mythes dans l'opéra contemporain. ÉditorialMythes dans l'opéra contemporain. Éditorial
Mythes dans l'opéra contemporain. Éditorial
Universidad Complutense de Madrid
 
Les genres litteraires
Les genres litterairesLes genres litteraires
Les genres litteraires
Nathalie Hamdi
 
Les productions Etincelle
Les productions EtincelleLes productions Etincelle
Les productions Etincelle
Compagnie Etincelle
 
Présentation Immer Renaud Vigier
Présentation Immer Renaud VigierPrésentation Immer Renaud Vigier
Présentation Immer Renaud Vigier
Editions du Pantheon
 
Les formes poétiques caractéristiques ..
Les formes poétiques caractéristiques ..Les formes poétiques caractéristiques ..
Les formes poétiques caractéristiques ..
ZinebEttabti1
 

Similaire à Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt (20)

Baudelaire2 claudia e viktoryia
Baudelaire2 claudia e viktoryiaBaudelaire2 claudia e viktoryia
Baudelaire2 claudia e viktoryia
 
La poésie française
La poésie françaiseLa poésie française
La poésie française
 
femmes en poésie_10.pptx
femmes en poésie_10.pptxfemmes en poésie_10.pptx
femmes en poésie_10.pptx
 
L'accession de Hugo au statut de mage.pdf
L'accession de Hugo au statut de mage.pdfL'accession de Hugo au statut de mage.pdf
L'accession de Hugo au statut de mage.pdf
 
Verlaine selección de poemas
Verlaine selección de poemasVerlaine selección de poemas
Verlaine selección de poemas
 
Jeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapoJeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapo
 
Spleen lxxvi
Spleen lxxviSpleen lxxvi
Spleen lxxvi
 
Win#25 mots maux
Win#25 mots mauxWin#25 mots maux
Win#25 mots maux
 
Florileges
Florileges Florileges
Florileges
 
Sonnets
SonnetsSonnets
Sonnets
 
Voyelles
VoyellesVoyelles
Voyelles
 
Pres intro poésie 16
Pres intro poésie 16Pres intro poésie 16
Pres intro poésie 16
 
Mythes dans l'opéra contemporain. Éditorial
Mythes dans l'opéra contemporain. ÉditorialMythes dans l'opéra contemporain. Éditorial
Mythes dans l'opéra contemporain. Éditorial
 
Les genres litteraires
Les genres litterairesLes genres litteraires
Les genres litteraires
 
Les productions Etincelle
Les productions EtincelleLes productions Etincelle
Les productions Etincelle
 
Prevert
PrevertPrevert
Prevert
 
Prevert
PrevertPrevert
Prevert
 
Présentation Immer Renaud Vigier
Présentation Immer Renaud VigierPrésentation Immer Renaud Vigier
Présentation Immer Renaud Vigier
 
Les formes poétiques caractéristiques ..
Les formes poétiques caractéristiques ..Les formes poétiques caractéristiques ..
Les formes poétiques caractéristiques ..
 
La littérature
La littératureLa littérature
La littérature
 

Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt

  • 2. Poèmes Saturniens est un recueil de poèmes publié en 1866. Le recueil est composé de Prologue, Epilogue et quatre autres parties; Melancholia, Eaux-fortes, Paysages tristes, Caprices. Chacune est dédiée à un écrivain, ami ou admiré. Le thème du temps est central dans ce livre, car le titre des Poèmes saturniens fait allusion à un temps destructeur qui mène tout au néant, Saturne, le dieu du temps.
  • 3. La Prologue, explore et résume la relation entre le poète et la communauté humaine depuis son âge d'or. Il mentionne également les épopées grecques antiques et les épopées françaises. “Homéros, s’il n’a pas, lui, manié le glaive, Fait retentir, clameur immense qui s’élève, Vos échos jamais las, vastes postérités, D’Hektôr, et d’Odysseus, et d’Akhilleus chantés.” “Est-ce que, Théroldus ayant dit Charlemagne, Et son neveu Roland resté dans la montagne, Et le bon Olivier et Turpin au grand cœur, En beaux couplets et sur un rhythme âpre et vainqueur,” -
  • 5. Cette section est dédiée à Ernest Boutier qui avait introduit Verlaine chez Alphonse Lemerre. Le titre “Melancholia” est inspiré de la gravure du même nom de Dürer. Melancholia est aussi une référence au poème du même nom de Victor Hugo, qui fait partie du recueil de poésie "Contemplations".
  • 7. Bien que le mot mélancolie ne soit pas mentionné dans ses poèmes, il a nommé la première partie du livre mélancolie, et les sentiments mélancoliques tels que la tristesse, la nostalgie, le désir et l’amour malheureux sont dominants dans les poèmes de cette section. Dans le poème "Mon rêve familier", le poète rêve d'une femme qui n'existe pas dans la réalité. Ils ont un amour parfait, mais cette femme n'est pas réelle. Par conséquent, ce rêve met le poète dans un état mélancolique.
  • 8. Mon rêve familier Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime, Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. Car elle me comprend, et mon cœur transparent Pour elle seule, hélas ! Cesse d'être un problème Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême, Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant. Est-elle brune, blonde ou rousse ? Je l'ignore. Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore, Comme ceux des aimés que la Vie exila. Son regard est pareil au regard des statues, Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a L'inflexion des voix chères qui se sont tues.
  • 10. Cette section est dédiée à François Coppée. Le titre donné à cette section est inspiré par deux articles de Baudelaire, “L'eau forte est à la mode” et “Peintres et aqua-fortistes”.
  • 11. La situation mélancolique que l'on entend décrire dans le poème Marine est écrite en rimes et musicalement. Verlaine a écrit le paysage dont il parle dans ce poème comme s'il décrivait une gravure. Le mot “bistre” dans le poème est aussi une sorte de peinture à graver.
  • 12. Et que chaque lame, En bonds convulsifs, Le long des récifs Va, vient, luit et clame, Et qu'au firmament, Où l'ouragan erre, Rugit le tonnerre Formidablement. L'Océan sonore Palpite sous l'oeil De la lune en deuil Et palpite encore, Tandis qu'un éclair Brutal et sinistre Fend le ciel de bistre D'un long zigzag clair, Marine
  • 13. Paysages Tristes Paysage au clair de lune Jean-Baptiste Camille Corot
  • 14. Cette section est dédiée à Catulle Mendès. Verlaine décrit la mélancolie à travers la nature. Dans son poème "Promenade Sentimentale" dans la section Paysages Tristes, Verlaine dépeint ses humeurs avec un paysage réaliste. Ce voyage devient de plus en plus pénible et triste. A la fin du poème, des sentiments de solitude et d'angoisse apparaissent.
  • 15. Promenade Sentimentale Le couchant dardait ses rayons suprêmes Et le vent berçait les nénuphars blêmes ; Les grands nénuphars, entre les roseaux, Tristement luisaient sur les calmes eaux. Moi, j'errais tout seul, promenant ma plaie Au long de l'étang, parmi la saulaie Où la brume vague évoquait un grand Fantôme laiteux se désespérant Et pleurant avec la voix des sarcelles Qui se rappelaient en battant des ailes Parmi la saulaie où j'errais tout seul Promenant ma plaie ; et l'épais linceul Des ténèbres vint noyer les suprêmes Rayons du couchant dans ces ondes blêmes Et les nénuphars, parmi les roseaux, Les grands nénuphars sur les calmes eaux.
  • 17. • Cette section est dédiée au poète Henry Winter. "Les Caprices" est aussi le nom donné à la série de gravures du célèbre peintre espagnol Francisco de Goya. Il emploie une technique mixte d'eaux-fortes, d'aquatinte et de pointe sèche. Il y a cinq poèmes numérotés dans la section Caprices. Après les cinq poèmes, douze autres poèmes non numérotés suivent. •
  • 18. Les belles femmes ont souvent été vues par Verlaine comme des idoles inaccessibles et froides et leur beauté l'a souvent irrité. Dans son poème "Femme et chatte", il associe le chat et la femme. Il a mentionné des caractéristiques telles que l'innocence, la ruse, la séduction. Il s'est également référé à Cléopâtre.
  • 19. Femme et chatte Elle jouait avec sa chatte, Et c'était merveille de voir La main blanche et la blanche patte S'ébattre dans l'ombre du soir. Elle cachait - la scélérate ! - Sous ces mitaines de fil noir Ses meurtriers ongles d'agate, Coupants et clairs comme un rasoir. L'autre aussi faisait la sucrée Et rentrait sa griffe acérée, Mais le diable n'y perdait rien... Et dans le boudoir où, sonore, Tintait son rire aérien, Brillaient quatre points de phosphore.
  • 20. Le prologue traite la poésie dans l'histoire. Melancolia, Eaux fortes, Paysages tristes et Caprices, désigne les humeurs et les envies. Enfin, l'épilogue traduit le travail de Paul Verlaine faire surgir la beauté du monde par les mots. “Et toi, vers qui tintais, et toi, Rime sonore, Et vous, Rythmes chanteurs, et vous, délicieux, Ressouvenirs, et vous, Rêves, et vous encore, Images qu'évoquaient mes désirs anxieux, Il faut nous séparer. Jusqu'aux jours plus propices Où nous réunira l'Art, notre maître, adieu, Adieu, doux compagnons, adieu, charmants complices ! Vous pouvez revoler devers l'Infini bleu.”