SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Dr. KERFAH S.
Plan de la question
I. Introduction :
II. Définition:
III. Indications :
IV. Matériel :
V. Préparation du malade :
VI. Technique :
VII. Surveillance :
VIII. Incidents et complications :
IX. Contre indications :
X. Sémiologie endoscopique :
XI. Conclusion :
Fibroscopie bronchique
I. Introduction :
L’exploration endoscopique de l'arbre bronchique par fibroscopie est un acte courant, dont les indications
sont dominées par les pathologies tumorales et infectieuses, et qui concerne l'activité de nombreux
pneumologues.
II. Définition :
La fibroscopie est un acte médical peu invasif permet l’exploration de l’arbre trachéo-bronchique
jusqu’aux bronches de division sous segmentaire de 5ème
ou 6ème
ordre, à l’aide d’un tube muni d’une
fibre optique et d’une source lumineuse.
III. Indications:
A) A visée diagnostic :
 Diagnostic et surveillance de l’évolution des cancers broncho-pulmonaires.
 Recherche d’étiologie des hémoptysies, des expectorations prolongées, sanglantes.
 Diagnostic des infections broncho-pulmonaires par le LBA.
 Recherche de corps étranger intra bronchique.
Diagnostic des PID et du sarcoïdose.
Visualisation des anomalies anatomiques, des sténoses, et des fistules.
B) A visée thérapeutique :
 Désencombrement de l’arbre bronchique.
 Lavage d’une zone abcédée intra pulmonaire.
 Ablation de petits corps étrangers.
 Traitement endo-bronchique d’une hémoptysie.
 Intubation trachéale ou sélective.
IV. Matériel :
 Le fibroscope souple : désinfecté et stérilisé le jour même. C’est un appareil long cylindre de 3 à 6 mm
de diamètre et de 65 cm de long inséré sur une poignée, recouvert d’une enveloppe en plastique, très
souple à son extrémité. Il renferme :
 Des fibres optiques qui amènent la lumière de la source à l’objectif.
 Des fibres optiques qui transmettent l’image.
 Une poignée qui comprend un palonnier et un oculaire qui permet la vision des images.
 Un canal opérateur muni d’un orifice permettant l’introduction de divers types de pinces à
biopsie.
 Anesthésiques locaux :
 Xylocaïne gel ou spray ;
 Lidocaïne 1% injectable pourra être administré par voie orale.
 Le petit matériel :
 Brosses et pinces à biopsie.
 Cale-bouche (pour protéger le matériel des dents).
 250 ml de sérum physiologique stocké à température ambiante pour LBA.
 Un flacon stérile à usage unique pour aspiration bronchique sera relié à la prise vide murale
et au fibroscope.
 Matériel d’oxygénothérapie : sonde nasale, humidificateur, et débilitre.
 Matériel de perfusion.
 Matériel à aérosol : nébuliseur plus produits.
 Matériel de réanimation : chariot d’urgence.
 Masque, gants, lunettes, calots.
 Pots à prélèvement (avec nom du patient et date de l’examen).
 Saturomètre (+/- scope).
V. Préparation du malade :
A) La veille :
 Il faut expliquer l’intérêt de l’examen au patient, son déroulement et ses modalités (prémédication, AL,
différentes phases de l’examen).
 Le rassurer qu’il n’y aura pas d’obstruction des voies aériennes pendant l’examen. Il Peut respirer mais
de façon moins confortable.
 Le rassurer : examen indolore grâce à l’anesthésie, mais désagréable, dure 10-20 minutes.
 Patient à jeun à partir de minuit.
 S’assurer que le patient n’a pas fumé depuis 2-3 jours pour éviter une sensation d’étouffement pendant
l’examen et un phénomène d’hypersécrétion.
 Rechercher un trouble de l’hémostase ou la prise d’un anticoagulant.
B) Le jour même :
 Le patient à jeun, accompagné dans la mesure du possible, il faut limiter l’attente car elle peut
entraîner de l’angoisse.
 Dossier complet avec radio pulmonaire récente, gaz du sang, bilan de coagulation, NFS.
 S’assurer que le patient n’a pas d’allergie connue aux anesthésiques.
 Sur prescription médicale : prémédication 30 minutes avant l’examen (atropine pour diminuer
l’hypersécrétion et les malaises vagaux ; un antiémétique, un anxiolytique par exemple).
 Enlever les prothèses dentaires et le vernis à ongles.
VI. Technique :
 Installation du patient en position assise ou couchée.
 Anesthésie locale :
 Utilisation de Lidocaïne 5% spray (04 pulvérisations dans la gorge) ou à défaut de Lidocaïne
solution à 1 ou 2 % et demander au patient de déglutir.
 02 pulvérisations dans chaque narine à renouveler dans chaque narine jusqu’à ce que le patient
tousse (maximum 08 pulvérisations dans chaque narine).
L’anesthésie générale au Propofol avec réveil rapide et préservée aux patients très anxieux ou à risque
hémorragique élevé.
 Inspection du bronchoscope par l’opérateur :
 Vérifier le nettoyage et la désinfection du fibroscope ;
 Vérifier l’absence de pliure ou d’écrasement sur le tube d’insertion et le câble de liaison ;
 Vérifier le fonctionnement sans à-coups de la commande de béquillage ;
 Vérifier le fonctionnement de l’aspiration.
 Positionnement de l’opérateur en face du patient.
 Introduction nasale parfois buccale:
 Introduire lentement le tube en vision directe au niveau d’une fosse nasale en passant de
préférence à la partie inféro-interne ou entre le cornet moyen et le cornet inférieur ; le béquillage
est en position intermédiaire.
 Passage au niveau du naso-pharynx en béquillant l’extrémité de l’endoscope vers le bas.
 Progression et passage par le pharynx, l’hypopharynx et les cordes vocales.
 Instillation de 1 ml de Lidocaïne au niveau du 1/3 sup de la trachée puis au dessus de la carène
puis au dessus de chaque éperon lobaire avec une exploration successive de l’arbre trachéo-
bronchique.
 Progression de l’extrémité de l’endoscope avec une exploration systématique jusqu’en sous
segmentaire.
 Recherche des anomalies statiques et dynamiques de l’arbre bronchique.
 Prélèvement en fonction des données de l’examen : aspiration, brossage, LBA, BTB, BTP…
En fin d’examen, retirement du bronchoscope en vision directe.
VII. Surveillance :
Surveillance du pouls, de la FR, et de la saturation pendant l’examen puis pendant au < 1h après.
Surveillance de la coloration de la peau, de la TA, de l’aspect sanglant ou non d’éventuels crachats.
 Surveillance de l’état de conscience et la survenue des sueurs, nausées et Vomissements.
Surveillance de la T° les jours suivant la fibroscopie. Si un LBA a été réalisé, prévenir le patient d’un
risque de fébricule pendant 24 à 48 heures.
Après l’examen le patient devra rester à jeun jusqu’à disparition complète de l’anesthésie et
réapparition du réflexe de déglutition car risque de fausses routes.
VIII. Incidents et complications :
Raucité de la voix, douleur de la gorge.
Décompensations respiratoires avec hypoxémies ou survenue de bronchospasmes.
Hémoptysie.
Pneumothorax : rare, souvent bien tolérés et secondaires à une biopsie trans-bronchique.
 Complications neurologiques : si terrain cardiovasculaire, hypoxie, activation vagale et Lidocaïne.
Contaminations infectieuses : si le matériel n’est pas correctement entretenu.
 Fistule artérielle pulmonaire.
 Embolie gazeuse après BTP.
IX. Contre indications :
 Crise d’asthme.
 Allergie aux anesthésiques locaux.
 Traitement anticoagulant en cours ou troubles de la coagulation.
 Patient ne supportant pas l’arrêt de l’oxygène.
 Dyspnée sévère avec une gazométrie catastrophique.
Voir au cas par cas : insuffisance respiratoire, BPCO, malformation cervicales, agitation…..
X. Sémiologie endoscopique :
02 types d’anomalies présentées isolément ou associées :
A) Anomalies de la paroi trachéo-bronchique :
Changement de calibre.
Désorientation.
 Collapsus hémodynamique.
B) Anomalies de la muqueuse :
1- Lésions mineures :
Epaississement, congestion vasculaire, modification de la sécrétion.
2- Lésions majeures :
Végétations, ulcération, infiltration, calcification, remaniements cicatriciels.
XI. Conclusion :

Contenu connexe

Tendances

Méthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiquesMéthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiques
Dr. Kerfah Soumia
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
Dr. Kerfah Soumia
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dr. Kerfah Soumia
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Dr. Kerfah Soumia
 
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleuraleSyndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
hind henzazi
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence
Dr. Kerfah Soumia
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODiagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Dr. Kerfah Soumia
 
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Dr. Kerfah Soumia
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Dr. Kerfah Soumia
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
hind henzazi
 

Tendances (20)

Thoracoscopie
Thoracoscopie Thoracoscopie
Thoracoscopie
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
 
Méthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiquesMéthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiques
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
 
Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB) Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB)
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
Ponction pleurale
Ponction pleurale  Ponction pleurale
Ponction pleurale
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
 
Exsufflation
Exsufflation  Exsufflation
Exsufflation
 
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleuraleSyndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence
 
Anatomie des poumons
Anatomie des poumonsAnatomie des poumons
Anatomie des poumons
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODiagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
 
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Radiographie standard
Radiographie standardRadiographie standard
Radiographie standard
 
Le syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaireLe syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaire
 

Similaire à Fibroscopie bronchique

Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationOur oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisation
Soumaya Lazzem
 
Paracentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueParacentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympanique
Samir Houalef
 
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
Pneumologie   lavage broncoalvéolairePneumologie   lavage broncoalvéolaire
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
Guillaume Michigan
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigue
Haythem Chiha
 
Aspergillose bronchopulmonaire allergique
Aspergillose bronchopulmonaire allergiqueAspergillose bronchopulmonaire allergique
Aspergillose bronchopulmonaire allergique
hind henzazi
 
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsPonction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Guillaume Michigan
 
2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte
APRHOC
 
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie   angiostrongylose chez une jeune chiennePneumologie   angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Guillaume Michigan
 

Similaire à Fibroscopie bronchique (20)

Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
 
Epistaxis mh
Epistaxis mhEpistaxis mh
Epistaxis mh
 
Ponction biopsie medullaire
Ponction biopsie medullairePonction biopsie medullaire
Ponction biopsie medullaire
 
fibroscopie-bronchique.ppt
fibroscopie-bronchique.pptfibroscopie-bronchique.ppt
fibroscopie-bronchique.ppt
 
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationOur oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisation
 
Paracentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueParacentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympanique
 
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
Pneumologie   lavage broncoalvéolairePneumologie   lavage broncoalvéolaire
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
 
Diagnostic de la toux
Diagnostic de la touxDiagnostic de la toux
Diagnostic de la toux
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigue
 
L'intubation trachéale
L'intubation trachéaleL'intubation trachéale
L'intubation trachéale
 
Anesthesie
AnesthesieAnesthesie
Anesthesie
 
Traitements endoscopiques du cancer bronchique
Traitements endoscopiques du cancer bronchiqueTraitements endoscopiques du cancer bronchique
Traitements endoscopiques du cancer bronchique
 
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienneAnesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
 
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
 
Aspergillose bronchopulmonaire allergique
Aspergillose bronchopulmonaire allergiqueAspergillose bronchopulmonaire allergique
Aspergillose bronchopulmonaire allergique
 
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsPonction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
 
2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l&rsquo;adulte
 
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie   angiostrongylose chez une jeune chiennePneumologie   angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
 
hernie diaphragmatique chez lz nouveau né.pptx
hernie diaphragmatique chez lz nouveau né.pptxhernie diaphragmatique chez lz nouveau né.pptx
hernie diaphragmatique chez lz nouveau né.pptx
 
La Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptLa Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.ppt
 

Plus de Dr. Kerfah Soumia

Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeEpidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Dr. Kerfah Soumia
 
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDiagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Dr. Kerfah Soumia
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Dr. Kerfah Soumia
 
La chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueLa chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchique
Dr. Kerfah Soumia
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Dr. Kerfah Soumia
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
Dr. Kerfah Soumia
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Dr. Kerfah Soumia
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
Dr. Kerfah Soumia
 
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Dr. Kerfah Soumia
 

Plus de Dr. Kerfah Soumia (20)

Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin
 
Education de lasthmatique
Education de lasthmatique Education de lasthmatique
Education de lasthmatique
 
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeEpidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
 
Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture
 
Coeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chroniqueCoeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chronique
 
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDiagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
 
Tuberculose et VIH
Tuberculose et VIHTuberculose et VIH
Tuberculose et VIH
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
Rhinite allergique
Rhinite allergiqueRhinite allergique
Rhinite allergique
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
 
La chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueLa chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchique
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
 
Tuberculose des séreuses
Tuberculose des séreusesTuberculose des séreuses
Tuberculose des séreuses
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
 
Les œdèmes pulmonaires
Les œdèmes pulmonairesLes œdèmes pulmonaires
Les œdèmes pulmonaires
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Vascularites et poumon
Vascularites et poumonVascularites et poumon
Vascularites et poumon
 
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
 

Fibroscopie bronchique

  • 1. Dr. KERFAH S. Plan de la question I. Introduction : II. Définition: III. Indications : IV. Matériel : V. Préparation du malade : VI. Technique : VII. Surveillance : VIII. Incidents et complications : IX. Contre indications : X. Sémiologie endoscopique : XI. Conclusion : Fibroscopie bronchique
  • 2. I. Introduction : L’exploration endoscopique de l'arbre bronchique par fibroscopie est un acte courant, dont les indications sont dominées par les pathologies tumorales et infectieuses, et qui concerne l'activité de nombreux pneumologues. II. Définition : La fibroscopie est un acte médical peu invasif permet l’exploration de l’arbre trachéo-bronchique jusqu’aux bronches de division sous segmentaire de 5ème ou 6ème ordre, à l’aide d’un tube muni d’une fibre optique et d’une source lumineuse. III. Indications: A) A visée diagnostic :  Diagnostic et surveillance de l’évolution des cancers broncho-pulmonaires.  Recherche d’étiologie des hémoptysies, des expectorations prolongées, sanglantes.  Diagnostic des infections broncho-pulmonaires par le LBA.  Recherche de corps étranger intra bronchique. Diagnostic des PID et du sarcoïdose. Visualisation des anomalies anatomiques, des sténoses, et des fistules. B) A visée thérapeutique :  Désencombrement de l’arbre bronchique.  Lavage d’une zone abcédée intra pulmonaire.  Ablation de petits corps étrangers.  Traitement endo-bronchique d’une hémoptysie.  Intubation trachéale ou sélective. IV. Matériel :  Le fibroscope souple : désinfecté et stérilisé le jour même. C’est un appareil long cylindre de 3 à 6 mm de diamètre et de 65 cm de long inséré sur une poignée, recouvert d’une enveloppe en plastique, très souple à son extrémité. Il renferme :  Des fibres optiques qui amènent la lumière de la source à l’objectif.  Des fibres optiques qui transmettent l’image.  Une poignée qui comprend un palonnier et un oculaire qui permet la vision des images.  Un canal opérateur muni d’un orifice permettant l’introduction de divers types de pinces à biopsie.  Anesthésiques locaux :  Xylocaïne gel ou spray ;  Lidocaïne 1% injectable pourra être administré par voie orale.  Le petit matériel :  Brosses et pinces à biopsie.  Cale-bouche (pour protéger le matériel des dents).  250 ml de sérum physiologique stocké à température ambiante pour LBA.  Un flacon stérile à usage unique pour aspiration bronchique sera relié à la prise vide murale et au fibroscope.  Matériel d’oxygénothérapie : sonde nasale, humidificateur, et débilitre.  Matériel de perfusion.  Matériel à aérosol : nébuliseur plus produits.  Matériel de réanimation : chariot d’urgence.  Masque, gants, lunettes, calots.  Pots à prélèvement (avec nom du patient et date de l’examen).  Saturomètre (+/- scope).
  • 3. V. Préparation du malade : A) La veille :  Il faut expliquer l’intérêt de l’examen au patient, son déroulement et ses modalités (prémédication, AL, différentes phases de l’examen).  Le rassurer qu’il n’y aura pas d’obstruction des voies aériennes pendant l’examen. Il Peut respirer mais de façon moins confortable.  Le rassurer : examen indolore grâce à l’anesthésie, mais désagréable, dure 10-20 minutes.  Patient à jeun à partir de minuit.  S’assurer que le patient n’a pas fumé depuis 2-3 jours pour éviter une sensation d’étouffement pendant l’examen et un phénomène d’hypersécrétion.  Rechercher un trouble de l’hémostase ou la prise d’un anticoagulant. B) Le jour même :  Le patient à jeun, accompagné dans la mesure du possible, il faut limiter l’attente car elle peut entraîner de l’angoisse.  Dossier complet avec radio pulmonaire récente, gaz du sang, bilan de coagulation, NFS.  S’assurer que le patient n’a pas d’allergie connue aux anesthésiques.  Sur prescription médicale : prémédication 30 minutes avant l’examen (atropine pour diminuer l’hypersécrétion et les malaises vagaux ; un antiémétique, un anxiolytique par exemple).  Enlever les prothèses dentaires et le vernis à ongles. VI. Technique :  Installation du patient en position assise ou couchée.  Anesthésie locale :  Utilisation de Lidocaïne 5% spray (04 pulvérisations dans la gorge) ou à défaut de Lidocaïne solution à 1 ou 2 % et demander au patient de déglutir.  02 pulvérisations dans chaque narine à renouveler dans chaque narine jusqu’à ce que le patient tousse (maximum 08 pulvérisations dans chaque narine). L’anesthésie générale au Propofol avec réveil rapide et préservée aux patients très anxieux ou à risque hémorragique élevé.  Inspection du bronchoscope par l’opérateur :  Vérifier le nettoyage et la désinfection du fibroscope ;  Vérifier l’absence de pliure ou d’écrasement sur le tube d’insertion et le câble de liaison ;  Vérifier le fonctionnement sans à-coups de la commande de béquillage ;  Vérifier le fonctionnement de l’aspiration.  Positionnement de l’opérateur en face du patient.  Introduction nasale parfois buccale:  Introduire lentement le tube en vision directe au niveau d’une fosse nasale en passant de préférence à la partie inféro-interne ou entre le cornet moyen et le cornet inférieur ; le béquillage est en position intermédiaire.  Passage au niveau du naso-pharynx en béquillant l’extrémité de l’endoscope vers le bas.  Progression et passage par le pharynx, l’hypopharynx et les cordes vocales.  Instillation de 1 ml de Lidocaïne au niveau du 1/3 sup de la trachée puis au dessus de la carène puis au dessus de chaque éperon lobaire avec une exploration successive de l’arbre trachéo- bronchique.  Progression de l’extrémité de l’endoscope avec une exploration systématique jusqu’en sous segmentaire.  Recherche des anomalies statiques et dynamiques de l’arbre bronchique.  Prélèvement en fonction des données de l’examen : aspiration, brossage, LBA, BTB, BTP… En fin d’examen, retirement du bronchoscope en vision directe.
  • 4. VII. Surveillance : Surveillance du pouls, de la FR, et de la saturation pendant l’examen puis pendant au < 1h après. Surveillance de la coloration de la peau, de la TA, de l’aspect sanglant ou non d’éventuels crachats.  Surveillance de l’état de conscience et la survenue des sueurs, nausées et Vomissements. Surveillance de la T° les jours suivant la fibroscopie. Si un LBA a été réalisé, prévenir le patient d’un risque de fébricule pendant 24 à 48 heures. Après l’examen le patient devra rester à jeun jusqu’à disparition complète de l’anesthésie et réapparition du réflexe de déglutition car risque de fausses routes. VIII. Incidents et complications : Raucité de la voix, douleur de la gorge. Décompensations respiratoires avec hypoxémies ou survenue de bronchospasmes. Hémoptysie. Pneumothorax : rare, souvent bien tolérés et secondaires à une biopsie trans-bronchique.  Complications neurologiques : si terrain cardiovasculaire, hypoxie, activation vagale et Lidocaïne. Contaminations infectieuses : si le matériel n’est pas correctement entretenu.  Fistule artérielle pulmonaire.  Embolie gazeuse après BTP. IX. Contre indications :  Crise d’asthme.  Allergie aux anesthésiques locaux.  Traitement anticoagulant en cours ou troubles de la coagulation.  Patient ne supportant pas l’arrêt de l’oxygène.  Dyspnée sévère avec une gazométrie catastrophique. Voir au cas par cas : insuffisance respiratoire, BPCO, malformation cervicales, agitation….. X. Sémiologie endoscopique : 02 types d’anomalies présentées isolément ou associées : A) Anomalies de la paroi trachéo-bronchique : Changement de calibre. Désorientation.  Collapsus hémodynamique. B) Anomalies de la muqueuse : 1- Lésions mineures : Epaississement, congestion vasculaire, modification de la sécrétion. 2- Lésions majeures : Végétations, ulcération, infiltration, calcification, remaniements cicatriciels. XI. Conclusion :