SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Association de préfiguration d’un conseil de presse (APCP)
Un conseil national d’éthique et de médiation, instance indispensable pour
les entreprises médiatiques
Les travaux des Etats généraux de la presse écrite à l’automne 2008 (groupes « Métiers du journalisme »
et « Confiance ») ont montré l’importance et l’urgence d’un dispositif favorisant l’éthique, la déontologie
et la qualité de l’information, en vue de restaurer la crédibilité des journalistes et la confiance des publics
envers les médias d’information (cf. baromètre annuel TNS-SOFRES pour La Croix).
Une charte commune et reconnue. Le dispositif à mettre en œuvre repose d’abord sur l’adoption d’un
texte déontologique national de référence, s’imposant à tous – journalistes et éditeurs de médias – et porté
à la connaissance des publics. Il existe déjà des textes adoptés par les syndicats (SNJ 1918-1938 et
Munich 1971), ainsi que le projet actualisé de « Charte qualité de l’information » (2008), mais ils n’ont
pas été avalisés par toute la profession. Les chartes spécifiques à tel ou tel média (en presse écrite comme
dans l’audiovisuel), de leur côté, ne couvrent pas toutes les exigences. D’une part, l’existence d’un
système médiatique global plonge le consommateur d’information, le citoyen, dans un bain de nouvelles
largement redondantes et il ne distingue plus toujours l’origine de celles-ci (les témoignages de
médiateurs de quotidiens régionaux, par exemple, sont édifiants : des lecteurs adressent des critiques à
leur journal pour des fautes commises par d’autres médias…). D’autre part, la taille réduite de la
rédaction de très nombreux médias et le recours à des moyens de production extérieurs (agences, pigistes,
sociétés de production…) rendent eux aussi nécessaire un texte national, que nul ne soit censé ignorer s’il
concourt à la production éditoriale.
Des médiateurs quand c’est possible. Mais une « charte » d’éthique et de qualité de l’information,
commune et reconnue, ne suffit pas. De nombreux exemples montrent déjà que l’adoption d’une charte
spécifique dans un média écrit ou audiovisuel ne garantit pas contre les erreurs, les dérapages et les
manquements à la déontologie, parfois suffisamment graves pour faire débat publiquement. La création
de postes de médiateurs dans une quinzaine de médias – à l’initiative des éditeurs de presse écrite et
audiovisuelle – vise à permettre au public d’exprimer ses critiques et au média d’y répondre, dans le but
de maintenir ou de retrouver la crédibilité et la confiance. C’est un des éléments utiles lorsque la taille de
l’entreprise rend possible et pertinent l’existence de tels postes.
Avis, veille et débat. La solution, à l’instar de celles adoptées dans une centaine de pays depuis la Suède
en 1916 (sous la dénomination générique de « conseil de presse ») est de compléter la « charte nationale »
par une « instance nationale d’éthique et de médiation » de l’information : elle est chargée d’exercer une
veille permanente sur les respect des bonnes pratiques, de recevoir les plaintes du public et de rendre des
avis motivés après enquête contradictoire, d’être un lieu de débat public sur la qualité de l’information.
Une telle instance a besoin d’une charte de référence pour fonctionner, une charte a besoin d’une instance
pour être efficace.
L’intérêt des éditeurs. Les éditeurs de presse (écrite, audiovisuelle, électronique) ont tout intérêt à
promouvoir un conseil d’éthique et de médiation en France. Pour plusieurs raisons.
Renforcer la crédibilité des médias. Etre à l’écoute du public et rendre des « avis » va à l’encontre
du sentiment largement répandu que les journalistes et les médias « sont intouchables ». Il s’agit
2
de contrecarrer l’idée reçue (propagée notamment sur Internet) que la presse ne dit pas la vérité
et qu’elle est à la solde d’intérêts publics et privés.
Eviter des actions en justice. L’existence d’un « conseil d’éthique et de médiation » a de ce point
de vue un double avantage, pour le public et pour les éditeurs. Le public est incapable dans la
plupart des cas, pour des raisons financières notamment, d’aller en justice lorsque les faits
reprochés l’autorisent ou que le droit de réponse lui a été refusé : la médiation, gratuite, lui permet
d’être entendu. Mais l’éditeur trouverait de son côté dans cette instance médiane et préventive le
moyen d’éviter les coûts et les tracasseries des actions judiciaires. L’expérience de nombreux
conseils de presse étrangers le montre. Les éditeurs auraient donc tout intérêt à promouvoir eux-
mêmes une instance de ce type. Car sans conseil d’éthique et de médiation contrôlé par la
profession, la déontologie journalistique est soumise au pouvoir des juges et à la pression des
avocats.
La liberté de la presse va de pair avec l’autorégulation. Dans une conception libérale, qui est
celle de notre démocratie, la plus grande liberté (nécessaire dans le cas de l’information) ne peut
fonctionner sans l’exercice volontaire de la responsabilité, que le public soit « consommateur » ou
« citoyen ». Sinon, les pouvoirs publics ont le devoir d’intervenir. Dans le domaine particulier de
l’information financière et boursière, en application d’une directive européenne de défense du
consommateur, la loi Breton du 26 juillet 2005 a conduit les éditeurs à créer FIDEO, association
« d’autodiscipline » régie par un « code de bonne conduite » qu’ils ont élaboré. Pour l’information
tout court (et pas seulement « générale et politique ») les dirigeants des entreprises médiatiques
ont tout intérêt à promouvoir un dispositif dissuadant l’Etat d’intervenir, comme il l’a fait dans
d’autres secteurs de l’activité sociale. La pression du public, celle des journalistes qui
commencent à prendre conscience de la nécessité de redonner à leur métier sa respectabilité,
pourraient l’y conduire. Mettre en place une instance d’éthique et de médiation est aussi – pour la
presse écrite du moins – le moyen de montrer aux citoyens (qui vont payer les aides
supplémentaires destinées à maintenir le pluralisme de l’information dans le contexte de la crise)
que les médias tiennent compte de leurs critiques et ne s’intéressent pas qu’à leur argent. Un
message fort.
Une réponse appropriée pour les « petits » médias. Une grande partie des médias (presse écrite,
agences, radios et télévisions de proximité…) n’ont pas les moyens de se doter d’un dispositif
autonome de médiation avec le public. Ils n’en sont pas moins, comme les « grands » médias,
soumis aux contraintes du système médiatique et aux critiques du public. Une instance nationale
(comme une charte nationale) est la réponse appropriée.
Renforcer les liens avec le public. Une instance d’éthique et de médiation ne peut plus se
concevoir, dans une démocratie moderne et à l’heure d’Internet, comme découlant du principe
étroitement corporatiste en vogue au XXème
siècle : le « jugement des pairs » (qui figure dans la
charte du SNJ de 1938 et dans la charte européenne de 1971). Ce principe a pourtant encore été
défendu par des participants, notamment journalistes, au sein des Etats généraux de la presse
écrite… Une instance n’associant pas le public n’aurait plus, aujourd’hui, de crédibilité. Et ce
public, c’est lui que les entreprises médiatiques doivent savoir faire venir à elles. Celles-ci
auraient donc intérêt à défendre le point de vue d’une instance tripartite – éditeurs, journalistes,
représentants du public – , voire de prendre l’initiative de la mettre en œuvre et de faire en sorte
que la représentation du public ne soit pas réduite à une simple cooptation.

Contenu connexe

Similaire à Fichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs

Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociauxMédias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Clara Delcroix
 
Droit de la communication.
Droit de la communication.Droit de la communication.
Sources d'information presse
Sources d'information presseSources d'information presse
Sources d'information presse
BEN SAAD YASSINE
 
L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?
Dr Sebastien Poulain
 
charte conseil depresse du Québec
charte conseil depresse du Québeccharte conseil depresse du Québec
charte conseil depresse du Québec
BEN SAAD YASSINE
 
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur InternetMédias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Saad Benbouzid
 
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Damien ARNAUD
 
Introduction 11 08 14 copie
Introduction  11 08 14   copieIntroduction  11 08 14   copie
Introduction 11 08 14 copie
Fatima Boudaoud
 
Diapopresse4 problematique
Diapopresse4 problematiqueDiapopresse4 problematique
Diapopresse4 problematique
Claire Rafin
 
LES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOI
LES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOILES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOI
LES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOI
BEN SAAD YASSINE
 
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Akram Ben Yedder
 
chartes et codes de deontologie
chartes et codes de deontologiechartes et codes de deontologie
chartes et codes de deontologie
BEN SAAD YASSINE
 
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'InformationAssises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
Marc Mentré
 
CMF Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...
CMF   Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...CMF   Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...
CMF Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...
Arab Freedom of Information Network (AFOINET)
 
Expertise et démocratie. Faire avec la défiance
Expertise et démocratie. Faire avec la défianceExpertise et démocratie. Faire avec la défiance
Expertise et démocratie. Faire avec la défiance
France Stratégie
 
Introduction au web sémantique librement adaptée de Nova Spivack
Introduction au web sémantique librement adaptée de Nova SpivackIntroduction au web sémantique librement adaptée de Nova Spivack
Introduction au web sémantique librement adaptée de Nova Spivack
Social Computing
 

Similaire à Fichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs (20)

conseil de presse
conseil de presseconseil de presse
conseil de presse
 
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociauxMédias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
 
Droit de la communication.
Droit de la communication.Droit de la communication.
Droit de la communication.
 
Sources d'information presse
Sources d'information presseSources d'information presse
Sources d'information presse
 
citoyens et medias unesco
citoyens et medias unescocitoyens et medias unesco
citoyens et medias unesco
 
L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?
 
Opportunite journalistes
Opportunite journalistesOpportunite journalistes
Opportunite journalistes
 
charte conseil depresse du Québec
charte conseil depresse du Québeccharte conseil depresse du Québec
charte conseil depresse du Québec
 
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur InternetMédias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
 
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
 
Introduction 11 08 14 copie
Introduction  11 08 14   copieIntroduction  11 08 14   copie
Introduction 11 08 14 copie
 
Diapopresse4 problematique
Diapopresse4 problematiqueDiapopresse4 problematique
Diapopresse4 problematique
 
LES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOI
LES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOILES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOI
LES JOURNALISTES FRANÇAIS FACE AU MARCHÉ DE L'EMPLOI
 
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
 
chartes et codes de deontologie
chartes et codes de deontologiechartes et codes de deontologie
chartes et codes de deontologie
 
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'InformationAssises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
 
CMF Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...
CMF   Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...CMF   Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...
CMF Note critique sur le projet de loi sur le conseil national de la presse...
 
Expertise et démocratie. Faire avec la défiance
Expertise et démocratie. Faire avec la défianceExpertise et démocratie. Faire avec la défiance
Expertise et démocratie. Faire avec la défiance
 
chartes et codes de deont
chartes et codes de deontchartes et codes de deont
chartes et codes de deont
 
Introduction au web sémantique librement adaptée de Nova Spivack
Introduction au web sémantique librement adaptée de Nova SpivackIntroduction au web sémantique librement adaptée de Nova Spivack
Introduction au web sémantique librement adaptée de Nova Spivack
 

Plus de BEN SAAD YASSINE

مجلة الشغل بتونس.pdf
مجلة الشغل بتونس.pdfمجلة الشغل بتونس.pdf
مجلة الشغل بتونس.pdf
BEN SAAD YASSINE
 
Diaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdf
Diaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdfDiaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdf
Diaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdf
BEN SAAD YASSINE
 
Al_Mahdiyya.pdf
Al_Mahdiyya.pdfAl_Mahdiyya.pdf
Al_Mahdiyya.pdf
BEN SAAD YASSINE
 
« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...
« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...
« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...
BEN SAAD YASSINE
 
CITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdf
CITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdfCITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdf
CITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdf
BEN SAAD YASSINE
 
Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...
Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...
Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...
BEN SAAD YASSINE
 
Global charter of_ethics_fr FIJ (amende) ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين
Global charter of_ethics_fr FIJ (amende)  ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين Global charter of_ethics_fr FIJ (amende)  ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين
Global charter of_ethics_fr FIJ (amende) ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين
BEN SAAD YASSINE
 
Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري
Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري
Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري
BEN SAAD YASSINE
 
قانون المالية 2017 - تونس
قانون المالية 2017 - تونسقانون المالية 2017 - تونس
قانون المالية 2017 - تونس
BEN SAAD YASSINE
 
تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة
تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة
تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة
BEN SAAD YASSINE
 
Journalistes admis TAP
Journalistes admis TAPJournalistes admis TAP
Journalistes admis TAP
BEN SAAD YASSINE
 
الميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحمامي
الميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحماميالميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحمامي
الميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحمامي
BEN SAAD YASSINE
 
قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016
قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016
قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016
BEN SAAD YASSINE
 
12 04-03-anal-ict-tunisia
12 04-03-anal-ict-tunisia12 04-03-anal-ict-tunisia
12 04-03-anal-ict-tunisia
BEN SAAD YASSINE
 
Charte fij-1986
Charte fij-1986Charte fij-1986
Charte fij-1986
BEN SAAD YASSINE
 
Carnet 7-situation-durgence-avec-cover
Carnet 7-situation-durgence-avec-coverCarnet 7-situation-durgence-avec-cover
Carnet 7-situation-durgence-avec-cover
BEN SAAD YASSINE
 
Guide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpqGuide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpq
BEN SAAD YASSINE
 
Guide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpqGuide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpq
BEN SAAD YASSINE
 
شبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرف
شبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرفشبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرف
شبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرف
BEN SAAD YASSINE
 
Nieuwsombudsman engels.pdf
Nieuwsombudsman engels.pdfNieuwsombudsman engels.pdf
Nieuwsombudsman engels.pdf
BEN SAAD YASSINE
 

Plus de BEN SAAD YASSINE (20)

مجلة الشغل بتونس.pdf
مجلة الشغل بتونس.pdfمجلة الشغل بتونس.pdf
مجلة الشغل بتونس.pdf
 
Diaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdf
Diaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdfDiaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdf
Diaspora italienne et identités urbaines à Tunis, xixe-xxie siècle.pdf
 
Al_Mahdiyya.pdf
Al_Mahdiyya.pdfAl_Mahdiyya.pdf
Al_Mahdiyya.pdf
 
« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...
« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...
« Villes et villages morisques de Tunisie », El Legado andalusi, Kairouan Cap...
 
CITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdf
CITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdfCITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdf
CITES_ET_ROUTES_DE_LA_THUSCA_REGION_DE.pdf
 
Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...
Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...
Bismuth-Jarrassé Colette et Jarrassé Dominique, Synagogues de Tunisie. Monume...
 
Global charter of_ethics_fr FIJ (amende) ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين
Global charter of_ethics_fr FIJ (amende)  ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين Global charter of_ethics_fr FIJ (amende)  ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين
Global charter of_ethics_fr FIJ (amende) ميثاق الاتحاد الدوليللصحفيين
 
Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري
Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري
Projet loi-version-finale مشروع القرار المتعلق بحرية الاتصال السمعي والبصري
 
قانون المالية 2017 - تونس
قانون المالية 2017 - تونسقانون المالية 2017 - تونس
قانون المالية 2017 - تونس
 
تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة
تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة
تقرير لجنة تقصي الحقائق حول الفساد والرشوة - حقائق مفزعة
 
Journalistes admis TAP
Journalistes admis TAPJournalistes admis TAP
Journalistes admis TAP
 
الميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحمامي
الميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحماميالميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحمامي
الميديا الإجتماعية من منظور التنظيم والتنظيم الذاتي د الصادق الحمامي
 
قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016
قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016
قانون حق النفاذ إلى المعلومة -تونس 2016
 
12 04-03-anal-ict-tunisia
12 04-03-anal-ict-tunisia12 04-03-anal-ict-tunisia
12 04-03-anal-ict-tunisia
 
Charte fij-1986
Charte fij-1986Charte fij-1986
Charte fij-1986
 
Carnet 7-situation-durgence-avec-cover
Carnet 7-situation-durgence-avec-coverCarnet 7-situation-durgence-avec-cover
Carnet 7-situation-durgence-avec-cover
 
Guide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpqGuide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpq
 
Guide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpqGuide de-déontologie-journalistique cpq
Guide de-déontologie-journalistique cpq
 
شبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرف
شبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرفشبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرف
شبكة الجزيرة الإعلامية .ميثاق الشرف
 
Nieuwsombudsman engels.pdf
Nieuwsombudsman engels.pdfNieuwsombudsman engels.pdf
Nieuwsombudsman engels.pdf
 

Fichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs

  • 1. 1 Association de préfiguration d’un conseil de presse (APCP) Un conseil national d’éthique et de médiation, instance indispensable pour les entreprises médiatiques Les travaux des Etats généraux de la presse écrite à l’automne 2008 (groupes « Métiers du journalisme » et « Confiance ») ont montré l’importance et l’urgence d’un dispositif favorisant l’éthique, la déontologie et la qualité de l’information, en vue de restaurer la crédibilité des journalistes et la confiance des publics envers les médias d’information (cf. baromètre annuel TNS-SOFRES pour La Croix). Une charte commune et reconnue. Le dispositif à mettre en œuvre repose d’abord sur l’adoption d’un texte déontologique national de référence, s’imposant à tous – journalistes et éditeurs de médias – et porté à la connaissance des publics. Il existe déjà des textes adoptés par les syndicats (SNJ 1918-1938 et Munich 1971), ainsi que le projet actualisé de « Charte qualité de l’information » (2008), mais ils n’ont pas été avalisés par toute la profession. Les chartes spécifiques à tel ou tel média (en presse écrite comme dans l’audiovisuel), de leur côté, ne couvrent pas toutes les exigences. D’une part, l’existence d’un système médiatique global plonge le consommateur d’information, le citoyen, dans un bain de nouvelles largement redondantes et il ne distingue plus toujours l’origine de celles-ci (les témoignages de médiateurs de quotidiens régionaux, par exemple, sont édifiants : des lecteurs adressent des critiques à leur journal pour des fautes commises par d’autres médias…). D’autre part, la taille réduite de la rédaction de très nombreux médias et le recours à des moyens de production extérieurs (agences, pigistes, sociétés de production…) rendent eux aussi nécessaire un texte national, que nul ne soit censé ignorer s’il concourt à la production éditoriale. Des médiateurs quand c’est possible. Mais une « charte » d’éthique et de qualité de l’information, commune et reconnue, ne suffit pas. De nombreux exemples montrent déjà que l’adoption d’une charte spécifique dans un média écrit ou audiovisuel ne garantit pas contre les erreurs, les dérapages et les manquements à la déontologie, parfois suffisamment graves pour faire débat publiquement. La création de postes de médiateurs dans une quinzaine de médias – à l’initiative des éditeurs de presse écrite et audiovisuelle – vise à permettre au public d’exprimer ses critiques et au média d’y répondre, dans le but de maintenir ou de retrouver la crédibilité et la confiance. C’est un des éléments utiles lorsque la taille de l’entreprise rend possible et pertinent l’existence de tels postes. Avis, veille et débat. La solution, à l’instar de celles adoptées dans une centaine de pays depuis la Suède en 1916 (sous la dénomination générique de « conseil de presse ») est de compléter la « charte nationale » par une « instance nationale d’éthique et de médiation » de l’information : elle est chargée d’exercer une veille permanente sur les respect des bonnes pratiques, de recevoir les plaintes du public et de rendre des avis motivés après enquête contradictoire, d’être un lieu de débat public sur la qualité de l’information. Une telle instance a besoin d’une charte de référence pour fonctionner, une charte a besoin d’une instance pour être efficace. L’intérêt des éditeurs. Les éditeurs de presse (écrite, audiovisuelle, électronique) ont tout intérêt à promouvoir un conseil d’éthique et de médiation en France. Pour plusieurs raisons. Renforcer la crédibilité des médias. Etre à l’écoute du public et rendre des « avis » va à l’encontre du sentiment largement répandu que les journalistes et les médias « sont intouchables ». Il s’agit
  • 2. 2 de contrecarrer l’idée reçue (propagée notamment sur Internet) que la presse ne dit pas la vérité et qu’elle est à la solde d’intérêts publics et privés. Eviter des actions en justice. L’existence d’un « conseil d’éthique et de médiation » a de ce point de vue un double avantage, pour le public et pour les éditeurs. Le public est incapable dans la plupart des cas, pour des raisons financières notamment, d’aller en justice lorsque les faits reprochés l’autorisent ou que le droit de réponse lui a été refusé : la médiation, gratuite, lui permet d’être entendu. Mais l’éditeur trouverait de son côté dans cette instance médiane et préventive le moyen d’éviter les coûts et les tracasseries des actions judiciaires. L’expérience de nombreux conseils de presse étrangers le montre. Les éditeurs auraient donc tout intérêt à promouvoir eux- mêmes une instance de ce type. Car sans conseil d’éthique et de médiation contrôlé par la profession, la déontologie journalistique est soumise au pouvoir des juges et à la pression des avocats. La liberté de la presse va de pair avec l’autorégulation. Dans une conception libérale, qui est celle de notre démocratie, la plus grande liberté (nécessaire dans le cas de l’information) ne peut fonctionner sans l’exercice volontaire de la responsabilité, que le public soit « consommateur » ou « citoyen ». Sinon, les pouvoirs publics ont le devoir d’intervenir. Dans le domaine particulier de l’information financière et boursière, en application d’une directive européenne de défense du consommateur, la loi Breton du 26 juillet 2005 a conduit les éditeurs à créer FIDEO, association « d’autodiscipline » régie par un « code de bonne conduite » qu’ils ont élaboré. Pour l’information tout court (et pas seulement « générale et politique ») les dirigeants des entreprises médiatiques ont tout intérêt à promouvoir un dispositif dissuadant l’Etat d’intervenir, comme il l’a fait dans d’autres secteurs de l’activité sociale. La pression du public, celle des journalistes qui commencent à prendre conscience de la nécessité de redonner à leur métier sa respectabilité, pourraient l’y conduire. Mettre en place une instance d’éthique et de médiation est aussi – pour la presse écrite du moins – le moyen de montrer aux citoyens (qui vont payer les aides supplémentaires destinées à maintenir le pluralisme de l’information dans le contexte de la crise) que les médias tiennent compte de leurs critiques et ne s’intéressent pas qu’à leur argent. Un message fort. Une réponse appropriée pour les « petits » médias. Une grande partie des médias (presse écrite, agences, radios et télévisions de proximité…) n’ont pas les moyens de se doter d’un dispositif autonome de médiation avec le public. Ils n’en sont pas moins, comme les « grands » médias, soumis aux contraintes du système médiatique et aux critiques du public. Une instance nationale (comme une charte nationale) est la réponse appropriée. Renforcer les liens avec le public. Une instance d’éthique et de médiation ne peut plus se concevoir, dans une démocratie moderne et à l’heure d’Internet, comme découlant du principe étroitement corporatiste en vogue au XXème siècle : le « jugement des pairs » (qui figure dans la charte du SNJ de 1938 et dans la charte européenne de 1971). Ce principe a pourtant encore été défendu par des participants, notamment journalistes, au sein des Etats généraux de la presse écrite… Une instance n’associant pas le public n’aurait plus, aujourd’hui, de crédibilité. Et ce public, c’est lui que les entreprises médiatiques doivent savoir faire venir à elles. Celles-ci auraient donc intérêt à défendre le point de vue d’une instance tripartite – éditeurs, journalistes, représentants du public – , voire de prendre l’initiative de la mettre en œuvre et de faire en sorte que la représentation du public ne soit pas réduite à une simple cooptation.