SlideShare une entreprise Scribd logo
Forme de préparations pour prothèse
scellée et collée
A. CHAFII
Dr. Gh. HASSAR
Pr. B. M’BARKI
• Plan
▫ Introduction
▫ Définition
▫ Classification
▫ Description
 Préparations pour prothèses scellées
 Caractéristiques des préparations pour pilier de
bridge
 Préparations pour prothèses collées
 Particularité des préparations pour dents à
parodonte réduit
▫ Conclusion
▫ Bibliographie
Introduction
• Au cours de l’histoire de la dentisterie, la recherche de restaurations
prothétiques répondant à la fois aux exigences biologiques, fonctionnelles
et esthétiques et se rapprochant le plus du « naturel », a toujours été le but
suprême des praticiens, des prothésistes et des fabricants.
• De telles restaurations ne peuvent être envisagées que si les préparations
des dents sous-jacentes sont conçues d’une manière précise et bien
réfléchie
• Les contours coronaires, l’emplacement marginal des bords et le design
des couronnes sont des éléments qui affectent directement la santé
parodontale et la pérennité des reconstitutions prothétiques.
Définition
• La préparation dentaire: forme géométrique de réduction
dentaire destinée à recevoir une construction prothétique
• Elle a pour but de ménager le volume nécessaire au matériau
de restauration
• La forme de contour d’une préparation destinée à recevoir un élément
prothétique doit répondre aux principes suivants:
A) Economie tissulaire: remplacer la structure dentaire défaillante tout en
préservant celle qui reste
B) Rétention et stabilisation: géométrie offrant l’immobilisation de la
reconstitution prothétique sur la dent sous-jacente
C) Pérennité de l’ensemble dento-prothétique: épaisseur du matériau
permettant à la reconstitution de supporter les forces occlusales tout en
évitant la lésion du parodonte
D) Précision des limites de la préparation: bords prothétiques s’intégrant
aux contexte biologique de la cavité buccale
E) Maintien de la santé parodontale: bords prothétiques accessibles à la
finition et au nettoyage.
Définition
Classification
• La classification des diverses formes de prothèse fixée peut s’établir
selon différentes séries de critères:
A) Type de préparation:
a) Préparation coronaire partielle (Inlay)
b) Préparation coronaire périphérique partielle (Onlay, Overlay, facette)
c) Préparation coronaire périphérique totale (Couronne creuse de revêtement)
d) Préparation corono-radiculaire (Inlay core, Dent à tenon, RCR foulée)
B) Matériaux utilisés:
a) Reconstitution composite (Inlay, Onlay)
b) Reconstitution métallique
c) Reconstitution céramo-métallique
d) Reconstitution céramique
C) Moyens de fixation
A) Prothèses scellées
B) Prothèses collées
Description
• Préparations pour prothèses scellées:
▫ Couronne Coulée métallique
▫ Couronne à Incrustation Vestibulaire
▫ Couronne Céramo-Métallique
▫ Couronne Céramo-Céramique
▫ Inlay core, Dent à tenon
• Caractéristiques des préparations pour piliers de
bridges
• Indication:
Préparation peu mutilante,
indiquée pour des dents postérieures pulpées,
non accessibles au sourire
 Instrumentation:
Préparation pour Couronne
Coulée métallique:
• Réalisation
Réduction occlusale
▫ Fraise conique à congé diamantée
▫ Épaisseur de 1 mm
▫ Réduction homothétique respectant la géométrie des pans et l’inclinaison des différents
versants cuspidiens .
Réduction axiale :
▫ Les faces V et L : fraise conique à congé diamantée
▫ Les faces proximales : fraise plus fine pour pouvoir franchir les points de contact.
▫ Le polissage des faces axiales : fraises en carbure de tungstène.
▫ LC de forme congé (fin) : 0,8 à 1 mm sur les faces V et L
0,6 à 0,8 mm sur les faces proximales
▫ L’adjonction des rainures permet d’améliorer la stabilisation et guide la mise en place des
prothèses lors du scellement surtout en cas de dents courtes.
▫ Les rainures peuvent être placées sur les faces axiales (prolongeant le sillon
intercuspidien) ou sur les faces occlusales (dans les sillons intercuspidiens ou sur les
arêtes cuspidiennes)
Préparation pour CC
Préparation pour Couronne
Céramo-Métallique:
• Préparation pour une chape métallique sur
laquelle est montée de la céramique dont la vocation
est strictement cosmétique.
• Indications:
▫ Restauration fonctionnelle et esthétique de dents délabrées
• Contre-indications :
▫ Les occlusions serrées : particulièrement sur les dents postérieures avec une épaisseur
occlusale inférieure à 1,5mm.
▫ Parafonctions occlusales.
• Instrumentation:
Réduction axiale:
la face V: L’épaisseur de réduction : 1 à 1,5 mm
(selon les deux axes)
Faces proximales : L’épaisseur de réduction :
0,8 à 1 mm
Préparation CCM sur dent antérieure
Guide de la réduction
*Clé en silicone sur la dent ou sur le wax-up
*Pénétration contrôlée: réaliser des sillons selon deux
orientations différentes pour le tiers cervical et pour les
2/3 incisifs.
Les sillons guides sont réunis selon l’axe établi de dépouille
(avec double convergence), jusqu’à la jonction des faces
proximales en supprimant l’émail des points de contact
selon une angulation compatible avec l’axe général de la
préparation.
Réduction occlusale
Le bord libre est réduit de 2 mm
La face linguale ou palatine comporte:
Une cuvette palatine au moyen d’instrument rotatif en forme de
boule ou de poire, en tenant compte de l’occlusion.
Une réduction axiale dont le diamètre varie en fonction du bord
prothétique (bandeau métallique ou bord céramo-métallique) en
général de 0,8 à 1 mm
La limite cervicale:
congé large / épaulement à angle interne arrondi.
La préparation ne doit comporter aucune arête ou angle vif.
Préparation CCM sur dent antérieure
Réduction de la face occlusale :
- 1,5 mm à 2 mm,
- Reproduire le relief général des cuspides principales.
Réduction des faces V et L :
- Face V : 1 à 1,2 mm
- Face L : 1 mm
- La préparation respecte la dépouille globale
- La limite cervicale est reproduite simultanément
par le profil terminal de la fraise à congé.
Préparation CCM sur dent cuspidée
Réduction des faces proximales :
- Une fraise conique diamantée fine permet
d’ébaucher la réduction et d’éviter une mise de
dépouille excessive.
- 1mm de réduction
La LC: est un congé ou un épaulement à angle interne arrondi.
Les restauration céramo-métalliques avec un bord marginal métallique requière
significativement plus de charge occlusale pour se fracturer que des restaurations
céramo-métallique avec un bord marginal céramique.
Michalakis et al, The Journal of Prosthetic dentistry, V 102, Issue 3, Sep 2009.
Préparation CCM sur dent cuspidée
Préparation pour couronne sur matrice
• Dans le cas où la réduction est minimale et l’espace insuffisant pour une
couronne céramo-métallique, les couronnes sur matrice permettent un gain
d’épaisseur de céramique au dépend de la chape métallique.
• Le principe de la préparation est similaire à celui de la CCM mais la
réduction est moindre
Préparation pour couronne à incrustation
vestibulaire, CIV
• La valeur de réduction sur la face vestibulaire = la face V de la CCM.
• Les valeurs de réduction au niveau des autres faces = CC
Préparation pour couronne
céramo-céramique
Indication:
- Particulièrement adaptée à la restauration des incisives
où l’attente esthétique est maximale, elle peut être utilisée
pour d’autres secteurs d’arcade et permet d’éviter les
inconvénients du métal en bouche
Contre indication:
- Rapports interarcades générateurs de contraintes
importantes (Dent ant en bout à bout)
- Points d’impact de l’antagoniste se situant dans
le cinquième cervical de la face linguale: traction sur le
matériau engendrant la fracture
- Dents à couronne clinique courte (insuffisance de soutien)
Instrumentation:
Réduction occlusale
Une réduction occlusale ou du bord libre de 1,5 à 2 mm
Si il est fin, il doit être épaissi et placé perpendiculairement
à la direction de la contrainte (sans dépasser 3mm de réduction)
Réduction axiale:
Face vestibulaire : 1,2 à 1,5 mm (7/10e à 1 mm pour la céramique
cosmétique + 4 à 5/10e pour la chape)
Face linguale: plus modérée (céramique moins épaisse)
Faces proximales: 1 mm
Une légère accentuation de la dépouille de 10° à 14° des parois axiales pour éviter
les forces de friction néfastes pour le matériau céramique.
Tous les angles vifs et les arêtes sont arrondis
Limite cervicale :
Épaulement à 90° à angle interne arrondi ou congé large.
Intra ou supra gingivale (la juxta gingivale n’est plus préconisée:
elle entretient l’inflammation gingivale)
Préparation pour CCC
Préparation pour Inlay core, Dent à tenon:
Indication:
Artifices scellés, nécessitant une préparation corono-radiculaire
et destinés aux dents dépulpées. Celles-ci peuvent être restaurées soit par :
▫ Une superposition d’une reconstitution corono-radiculaire: Inlay core,
et d’une suprastructure prothétique
Dent très délabrée
Espace prothétique suffisant
▫ Une couronne à tenon radiculaire de type Richmond
Espace prothétique très réduit
Inconvénients de la dent à tenon:
* Réalisation complexe au laboratoire pour obtenir une
maquette précise du tenon.
* La géométrie de la pièce coulée induit des phénomènes de
retrait dont l’amplitude diffère pour tenon et suprastructure
* L’évacuation incomplète du ciment de scellement s’oppose à l’obtention
d’un joint dento-prothétique d’épaisseur minimale
* Forme prothétique accentuant les risques de fracture radiculaire lors de la dépose de la
prothèse
Impératifs:
Certaines conditions doivent être respectées pour
pouvoir envisager ce type de reconstitution corono-
radiculaire:
▫ Traitement canalaire correcte à la gutta-percha avec un silence
clinique,
▫ Longueur du tenon radiculaire au moins égale à la longueur
coronaire pour une répartition optimale des contraintes et une
rétention maximale.
▫ Longueur du tenon égale aux deux tiers de la racine,
▫ Il doit toujours rester au moins 4 mm de canal non désobturé pour
éviter le déplacement de l’obturation et les infiltrations.
Instrumentation:
Forets de Gates (N1,2,3,4,5)
Forets Largo
Forets Normatec
Fraise conique à congé diamantée
Fraise conique à congé carbure de Tungstène
Préparation pour Inlay core, Dent à tenon
Réalisation
• Les parois dentinaires périphériques sont préparées en préservant
une certaine épaisseur (au moins 1mm) sans angles vifs.
• Préserver le maximum de substance dentaire de façon à ce que la
couronne en assure le cerclage.
• Mesurer la longueur du futur tenon radiculaire sur une radiographie
orthogonale de la dent.
• Eliminer la gutta à l’aide des forêts de Gates, selon une séquence décroissante.
• Elargir le canal à l’aide des forêts largo selon une séquence croissante.
• Terminer la mise en forme canalaire par l’utilisation des forêts Normatec
• L’avant trou ou l’entrée canalaire doit être de dépouille et en continuité avec la
préparation du logement canalaire.
Préparation pour Inlay core, Dent à tenon
Prothèse
scellée
Instrumentation Réduction
Occlusale
Réduction
Vestibulaire
Réduction
Linguale
Réduction
Proximale
Limite
cervicale
Couronne
Coulée
métallique
*fraise conique à
congé diamantée
1 mm 0,8 à 1 mm 0,8 à 1 mm 0,6 à 0,8
mm
congé fin
Couronne
Céramo-
Métallique
*fraises coniques à
congé diamantées
fine et grosse
*fraise ogive ou
boule diamantée
1,5 à 2 mm 1 à 1,5 mm
(Double
convergence
pour dents
ant)
1 mm
(Cuvette
palatine
pour dents
ant)
0,8 à 1 mm congé large /
épaulement
à angle int
arrondi
Couronne à
Incrustation
vestibulaire
*fraises coniques à
congé diamantées
fine et grosse
*fraise ogive ou
boule diamantée
1 mm 1 à 1,5 mm 0,8 à 1 mm
Cuvette
palatine
pour dents
ant
0,6 à 0,8
mm
L et
Proximal:
congé fin
V:congé
large /
épaulement
à angle int
arrondi
Couronne
Céramo-
Céramique
*fraises coniques à
congé diamantées
fine et grosse
*fraise ogive ou
boule diamantée
1,5 à 2 mm 1,2 à 1,5 mm
Dépouille:
10° à 14°
1 à 1,2 mm
Dépouille:
10° à 14°
Cuvette
palatine
pour dents
ant
1mm Épaulement
à 90° à angle
interne
arrondi/
congé large.
Caractéristiques des préparations pour pilier
de bridge:
Impératifs :
• Mise en place précise : insertion
• Solidarisation avec les dents supports : rétention
• Résistance aux contraintes fonctionnelles.
Insertion
Insertion par translation (mouvement vertical) :
▫ Les préparations supports de bridge présentent un parallélisme approché :
 Convergence des surfaces de la dent support.
* Plus la préparation est haute, plus la convergence sera importante.
* Varie en moyenne de 6 à 15°.
 Convergence dans un sens de dépouille par rapport aux autres préparations
supports:
* Une augmentation de la hauteur et du nombre des préparations nécessitera une
convergence plus marquée (6 à 20°)
▫ Axe d’insertion = la bissectrice résultante de l’angle formé par les axes
des dents supports.
▫ L’insertion par translation facilite l’utilisation de moyens de rétention
secondaires (tenons dentinaires, rainures, cannelures, puits)
▫ En cas de reconstructions avec des axes dentaires très divergents,
plusieurs possibilités peuvent être envisagées :
 Orthodontie pré prothétique
 Correction d’axe par reconstruction corono-radiculaire
 Sectorisation et réunion des différents fragments par des attachements de
précision.
Insertion par mouvement complexe associant translation et
rotation : non-parallélisme des piliers.
▫ Sur le plan biomécanique, une divergence de 20 à 30° des axes des dents
supports est reconnue comme acceptable au niveau des secteurs
postérieurs.
Caractéristiques des préparations
pour pilier de bridge
Rétention
• Primaire:
▫ La hauteur de la préparation,
▫ la surface totale de la préparation,
▫ Le parallélisme approché des parois ou des préparations entre elles.
• Annexe ou secondaire:
▫ Tenons , puits, rainures, cannelures…
• De jonction:
▫ Matériaux de " réunion hermétique " utilisés (les ciments, les composites de collage)
Résistance mécanique
• Liée à la qualité de l'alliage ou du matériau de reconstruction, à la
morphologie du bridge.
• Pour des bridge tout céramique, des préparation plus « rectangulaires »
sont nécessaire pour permettre la réalisation de connexions assez
résistantes (4 mm²)
Caractéristiques des préparations
pour pilier de bridge
Description
• Préparation pour prothèses collées:
▫ Inlay
▫ Onlay
▫ Facette
▫ Bridge collé
▫ Attelle coulée collée
▫ RCR foulée
Préparation pour Inlays – Onlays
• Indication:
▫ Remplacement d’une perte de substance peu étendue
▫ Lorsqu’une ou des faces de la couronne dentaire peuvent être préservées
sans compromettre la rétention ou la résistance de l’élément prothétique
▫ Restitution d’un point de contact perdu de manière précise
Le dessin de la cavité est dicté par:
▫ La configuration carieuse
▫ Le volume de la restauration précédente.
▫ Comporte une boite proximale (ou deux), une tranché occlusale et une réduction
cuspidienne et périphérique linguale pour les Onlays
• Instrumentation:
• La tranchée occlusale : 2 à 2,5 mm de largeur.
: 2 à 2,5 mm de table occlusale de part et d’autre
: Profondeur > 2 mm afin d’éviter la fracture de la
restauration.
Pour les Onlays: Réduction des cuspides concernées d’au moins 1,5 mm.
Les limites de la restauration: ne devraient pas coïncider avec les
points d’impact occlusaux.
• Limites cervicales : juxta ou supra-gingivales.
Préparation pour Inlays – Onlays
Inlays et Onlays en composite
• La ligne de finition au niveau des bords cavo-superficiels:
▫ Ne sera pas chanfreinée
:Limiter les risques de fracture marginale du composite
au moment de l’insertion et plus tard sous l’effet des forces
occlusales.
• Il ne faut pas exagérer la dépouille des parois de la cavité:
▫ Réduit la résistance à la fracture de la dent restaurée
▫ Mutilation inutile.
• La finition de la préparation: une fraise bague rouge.
Préparation pour Inlays – Onlays
Inlays et Onlays en composite
• Pas de différence significative entre différente formes de préparations
pour Inlays et Onlays en composite quant à la résistance à la fracture et
au mode de fracture
Réaliser les préparations les moins agressives au lieu de
préparation étendues pour éviter les fractures
Fonseca et al, The Journal of Prosthetic Dentistry, V98, Issue 4, Oct 2007.
Préparation pour Inlays – Onlays
Inlays et Onlays en céramique
• Une dépouille plus importante pour une insertion sans friction
• Les angles vifs sont arrondis et le fond doit être plat
• Les limites sont en forme de congé situé dans l’émail :
- Meilleure adaptation
- Continuité esthétique entre l’émail et la céramique
• Le recouvrement des cuspides, doit créer un espace suffisant compatible
avec une bonne résistance mécanique.
Préparation pour Inlays – Onlays
• les pertes de substance partielles au niveau molaire devraient être
restaurées par des Onlays à parois cuspidienne en épaulement arrondi
au lieu d’inlays
• Ce type de préparation à montré le meilleur indice de résistance et la
meilleure distribution du stresse de contact entre la restauration et les
tissus dentaires
Dejak et al, The Journal of Prosthétic Dentistery, V98, Issue 2, Aug 2007.
Inlays et Onlays en céramique
Préparation pour Inlays – Onlays
Préparation pour Bridges collés
• Indication:
▫ Remplacement d’une ou deux dents absentes lorsque les dents
adjacentes sont intactes ou légèrement cariées, dans un cadre
occlusale correcte et dans l’impossibilité de poser des implants.
La préparation des piliers d’un bridge collé est un compromis entre une réduction
minimale et une rétention suffisante.
Le dessin de l’armature doit inclure au niveau des ancrages :
▫ Un axe d’insertion commun
▫ Une forme proximale assurant un ceinturage
▫ Une surface maximale de collage
▫ Un appui occlusale ou cingulaire
• Instrumentation:
▫ Fraise boule diamantée
▫ Fraise conique à congé diamantée
▫ Fraise ogive
Bridge collé postérieur
Moyens de rétention primaire (Boîte proximale, tranchée occlusale):
– Plus larges que profondes afin d’aménager une plus grande surface de collage.
– Parois axiales doivent être de dépouille et respecter l’axe d’insertion global.
– Les tranchées occlusales suivent les contours des cuspides et rentrent dans les sillons
intercuspidiens.
– Les pointes cuspidiennes ne sont touchées ni par la préparation périphérique ni lors
de la réalisation des tranchées occlusales. (sauf si un recouvrement cuspidien est
nécessaire)
Moyens de rétention secondaire :
– Des rainures aménagées au niveau des sillons intercuspidiens.
Préparation pour Bridges collés
Bridge collé postérieur
La préparation amélaire périphérique intéresse :
▫ Paroi P/L qui doit être de dépouille et respecter l’axe d’insertion global
aménageant un congé de 0,6mm situé à 1mm du rebord gingival.
▫ En fonction de la valeur de la rétention voulue, le ceinturage peut inclure une
ou les deux cuspides palatines.
▫ La limite périphérique se continue du coté de l’édentement avec la boite
proximale et du coté opposé avec la tranchée occlusale tout en épargnant la
crête marginale.
Préparation pour Bridges collés
Réalisation pratique
• Les points de contacts occlusaux sont préalablement marqués et contournés
pour éviter tout impact sur le joint dento-prothétique
• Définition des limites périphériques et cervicales avec un instrument de
forme boule
• Préparation proprement dite avec une fraise à congé:
▫ Réalisation de la tranchée occlusale
▫ Réalisation de la boîte proximale du côté de l’édentement
▫ Préparation de la paroi linguale ou palatine
▫ Réalisation des rainures au niveau des sillons cuspidiens
Bridge collé postérieur
Préparation pour Bridges collés
Bridge collé antérieur
• Réduction uniforme de la face linguale de 0,6 mm environ.
• La ligne de finition périphérique située à :
▫ 1mm du rebord gingival
▫ 2mm du bord libre (1mm pour le secteur antéro-inferieur).
▫ dans le sens mésio-distal, la préparation empiète sur le point de contact du
coté de l’édentement et épargne celui du coté opposé.
• Moyens de rétention secondaire : (puits et rainures)
▫ Leur nombre (de 1 à 3) dépend de la valeur de rétention voulu et du volume
de la dent.
▫ Les puits ont une situation supra-cingulaire et une profondeur de 1 à 2 mm.
▫ Les rainures, réalisées par paires opposées, situées sur les flancs proximaux
et dressées verticalement dans la continuité des limites périphériques.
▫ Une rainure occlusale dans la continuité de la limite occlusale.
Préparation pour Bridges collés
Réalisation pratique
• Limites périphériques et cervicales définies avec un instrument de
forme boule puis préparation proprement dite avec une
fraise à congé.
• Face linguale réduction uniforme de 0,6 mm environ à l’aide d’une fraise
ogive
• Les puits et les rainures sont créés à l'aide d'une fraise à congé
maintenue dans l’axe d’insertion prédéfini.
Bridge collé antérieur
Préparation pour Bridges collés
Préparation pour Attelles métalliques collées
• Préparation de la surface palatine amélaire avec une ligne de
finition supra-gingivale.
• Réalisation des puits et logements de tenons dentinaires parallèles
entre eux.
• Ces puits de 1,5 à 2 mm de profondeur sont assez proches du
cingulum pour assurer le verrouillage de l’ailette par rapport à son
pilier
Préparation pour Facettes
• Indication:
▫ Pellicule ou coque en céramique
inférieure à 1mm d’épaisseur destinée
à recouvrir la face V d’une dent pulpée
présentant une anomalie de teinte,
de forme, de position ou une fracture d’angle.
• Instrumentation:
Les faces proximales :
La réduction se poursuit dans les zones proximales en suivant les lignes de
transitions.
La zone des contacts proximaux n’est pas franchie
(tenir compte de la limite de visibilité au niveau des embrasures).
Deux rainures verticales prolongent la LC:
▫ limiter la préparation
▫ servir de guide de mise en place lors de l’insertion de la facette.
Réalisation:
La face vestibulaire :
Réalisation des sillons de réduction à l’aide de fraises jauges à butées
d’enfoncement pour contrôler l’épaisseur de la réduction.
La réduction est amélaire et d’environ 4 à 6/10 mm réalisée selon la
double convergence vestibulaire.
(Importance de la réduction dépend de la nature et de l’intensité de la
dyschromie, de la position VL de la dent …)
Préparation pour facettes
Le bord libre :
▫ Pas de retour palatin:
 Pas de défaut de forme
▫ Recouvrement incisif avec retour palatin:
 Augmenter la hauteur coronaire,
 Bord incisif est fin
 Nécessaire pour les incisives mandibulaires
 Situé au quart de la face linguale à 1mm des contacts occlusaux
Finition et contrôle de la préparation
▫ Contrôle de l’épaisseur, de l’occlusion, du trajet d’insertion,
de la forme et de la situation des limites.
▫ Eliminer tous les angle aigus
La limite de la préparation:
mini-congé
rôle d’appui stabilisateur
suit le contour défini par la gencive libre,
pouvant être immédiatement supra-gingival ou situé
légèrement dans le sulcus (dent dyschromiée).
Préparation pour facettes
Préparation pour RCR
foulée
• Indication:
▫ Préparation corono-radiculaire foulée collée intéressant les dents dépulpées peu
délabrées, destinée à renforcer la dent et à constituer un faux moignon pour une
reconstitution prothétique coronaire
• Impératifs:
▫ Certaines conditions doivent être respectées pour poser l’indication d’une RCR
foulée:
 Persistance d’au moins deux ou trois parois résiduelles
 Hauteur minimale des parois de 1mm
 Pas de paroi sous-gingivale
 Bouchon de gutta apical de 4mm
• Instrumentation et Réalisation de la préparation:
▫ Pratiquement similaires à celles des RCR coulées (Inlay core)
Particularité des préparations pour dents à parodonte
réduit
• La restauration prothétique des dents à parodonte réduit est indiquée si:
▫ Caries ou lésions cervicales,
▫ Solidarisation pour améliorer la stabilité.
▫ Supports aux prothèses remplaçant les dents absentes.
• La présence d’une récession gingivale ou autres
altérations de l’architecture gingivale oblige à
modifier la forme de contour de la préparation.
• Si la furcation interradiculaire est visible: l’intersection de la
ligne de finition de la préparation et des cannelures axiales
oblige à réaliser un aménagement sous forme de concavité qui
s’étend du niveau de la limite cervicale jusqu’à la face occlusale.
Description
• En cas de couronne céramo-métallique:
* La limite de choix est un congé moins large qu’au niveau classique et
moins apical. (tracé bleu)
* Un collier métallique large peut être inévitable.
* L’extension de la couche de céramique jusqu’à la limite cervicale
provoque un surcontour ou oblige à un épaulement plus mutilant.
Particularité des préparations pour dents à parodonte réduit
Conclusion
• La préparation dentaire est une étape essentielle du traitement prothétique.
Une approche réfléchie du protocole et de la chronologie à suivre pour
réaliser la préparation en respectant les impératifs biologique, mécanique,
occlusal et esthétique, est capitale afin d’assurer le succès de la construction
prothétique.
• L’évolution des technologies et des matériaux à travers le temps induit
systématiquement une évolution des préparations dentaires qui ont de plus
en plus tendance à être moins mutilantes, et à exploiter au maximum
l’avancée réalisée dans le domaine de l’adhésion chimique.
Bibliographie
• BECKER C. M. , KALDAHL W. B. Current theories of crown contour, margin placement,
and pontic design. The Journal of Prosthetic dentistry, V93, N2, Feb 2005
• BERRADA I., EL MOHTARIM B., EL BERNOUSSI J. Couronnes tout céramique: règles de
préparation et mode d’assemblage. Les cahiers de prothèse, N° 139, Sep 2007
• CHICHE G. J., PINAULT A. Esthétique et restauration des dents antérieures. Ed. CdP,
Paris, 1995
• DEJAK B., MLOTKOWSKI A. AND ROMANOWICZ M. Strength estimation of different
designs of ceramic inlays and onlays in molars based on the Tsai-Wu failure criterion. The
Journal of Prosthetic dentistry, V98, N2, Aug 2007
• EXBRAYAT J., SCHITTLY J., BOREL J.-C Manuel de prothèse fixée unitaire. Masson,
Paris, 1991
• FONSECA R. B., FERNANDES-NETO A. J., CORRER-SOBRINHO L., SOARES C. J. The
influence of cavity preparation design on fracture strength and mode of fracture of
laboratory-processed composite resin restorations. The Journal of Prosthetic dentistry,
V98, N4, Oct 2007
• LIGIER F., ESTRADE D. Préparations pour céramiques et céramo-métalliques. Ed. CdP,
Paris, 1996
• MICHALAKIS K. X., STRATOS A., HIRAYAMA H., KANG K., TOULOUMI F. AND OISHI
Y. Fracture resistance of metal ceramic restaurations with tow different margin designs
after exposure to masticatory simulation. The Journal of Prosthetic dentistry, V102, N3,
Sep 2009
• OGOLNIK R., VIGNON M., TAIEB F. Prothèse fixée principes et pratique. Masson, Paris,
1993
• PERELMUTER S., DE COOMAN J., DEGRANGE M., LELIEVRE F. Les céramo-
céramiques. Dossiers ADF 2005
• SHILLINGBURG H.T, HOBO S., WHITSETT L.D. Bases fondamentales de prothèse fixée.
Ed. CdP, Paris, 1998

Contenu connexe

Tendances

Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
Abdeldjalil Gadra
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
Bougandoura Mehdi
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
Abdeldjalil Gadra
 
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partielMontage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Abdeldjalil Gadra
 
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
ChouroukOmari
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
Abdeldjalil Gadra
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
Saoussene Hs
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse etLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Abdeldjalil Gadra
 
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectifL’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
Mounir ZAGHEZ
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
Abdeldjalil Gadra
 
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdfLivre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
abdelkrim khedim
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Abdeldjalil Gadra
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
Abdeldjalil Gadra
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
Abdeldjalil Gadra
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
Abdeldjalil Gadra
 
D1 endo-obturations canalaires-2010
D1 endo-obturations canalaires-2010D1 endo-obturations canalaires-2010
D1 endo-obturations canalaires-2010
abdelkrim khedim
 
Inlay core
Inlay coreInlay core
Inlay core
mii va
 
La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale
Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partielMontage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
 
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
 
Les adhésifs
Les adhésifsLes adhésifs
Les adhésifs
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse etLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
 
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectifL’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdfLivre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
 
D1 endo-obturations canalaires-2010
D1 endo-obturations canalaires-2010D1 endo-obturations canalaires-2010
D1 endo-obturations canalaires-2010
 
Inlay core
Inlay coreInlay core
Inlay core
 
La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale
 

Similaire à Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx

Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2
Abdeldjalil Gadra
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
ADELLL
 
Prothese elements du chassis 2
Prothese elements du chassis 2Prothese elements du chassis 2
Prothese elements du chassis 2
Abdeldjalil Gadra
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
Ayoub163291
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
Jean-Marc Retrouvey
 
instumentation1.pdf
instumentation1.pdfinstumentation1.pdf
instumentation1.pdf
RayanRayan27
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2
mii va
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
Abdeldjalil Gadra
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
simox05mh
 
restauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptxrestauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptx
Pauljr10
 
Les reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexesLes reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexes
ResidanatDentaire
 
Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
Abdeldjalil Gadra
 
Prothèse fixée : Le parallélisme et la rétention
Prothèse fixée : Le parallélisme et la rétentionProthèse fixée : Le parallélisme et la rétention
Prothèse fixée : Le parallélisme et la rétention
Souhail HAFIDI
 
Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Les attachements prothétique
Les attachements prothétique
Abdeldjalil Gadra
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
SeifEddine29
 
Bridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdf
Bridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdfBridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdf
Bridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdf
nessy22
 
Catalogue nice
Catalogue niceCatalogue nice
Catalogue nice
charliealphabio
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Abdeldjalil Gadra
 
Prothese pap resine
Prothese pap resineProthese pap resine
Prothese pap resine
Abdeldjalil Gadra
 

Similaire à Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx (20)

Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
 
Prothese elements du chassis 2
Prothese elements du chassis 2Prothese elements du chassis 2
Prothese elements du chassis 2
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
 
instumentation1.pdf
instumentation1.pdfinstumentation1.pdf
instumentation1.pdf
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
 
restauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptxrestauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptx
 
Les reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexesLes reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexes
 
Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
 
Trt chirurgical
Trt chirurgical Trt chirurgical
Trt chirurgical
 
Prothèse fixée : Le parallélisme et la rétention
Prothèse fixée : Le parallélisme et la rétentionProthèse fixée : Le parallélisme et la rétention
Prothèse fixée : Le parallélisme et la rétention
 
Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Les attachements prothétique
Les attachements prothétique
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
 
Bridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdf
Bridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdfBridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdf
Bridge_colle_en_zircone_a_propos_dun_cas.pdf
 
Catalogue nice
Catalogue niceCatalogue nice
Catalogue nice
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
 
Prothese pap resine
Prothese pap resineProthese pap resine
Prothese pap resine
 

Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx

  • 1. Forme de préparations pour prothèse scellée et collée A. CHAFII Dr. Gh. HASSAR Pr. B. M’BARKI
  • 2. • Plan ▫ Introduction ▫ Définition ▫ Classification ▫ Description  Préparations pour prothèses scellées  Caractéristiques des préparations pour pilier de bridge  Préparations pour prothèses collées  Particularité des préparations pour dents à parodonte réduit ▫ Conclusion ▫ Bibliographie
  • 3. Introduction • Au cours de l’histoire de la dentisterie, la recherche de restaurations prothétiques répondant à la fois aux exigences biologiques, fonctionnelles et esthétiques et se rapprochant le plus du « naturel », a toujours été le but suprême des praticiens, des prothésistes et des fabricants. • De telles restaurations ne peuvent être envisagées que si les préparations des dents sous-jacentes sont conçues d’une manière précise et bien réfléchie • Les contours coronaires, l’emplacement marginal des bords et le design des couronnes sont des éléments qui affectent directement la santé parodontale et la pérennité des reconstitutions prothétiques.
  • 4. Définition • La préparation dentaire: forme géométrique de réduction dentaire destinée à recevoir une construction prothétique • Elle a pour but de ménager le volume nécessaire au matériau de restauration
  • 5. • La forme de contour d’une préparation destinée à recevoir un élément prothétique doit répondre aux principes suivants: A) Economie tissulaire: remplacer la structure dentaire défaillante tout en préservant celle qui reste B) Rétention et stabilisation: géométrie offrant l’immobilisation de la reconstitution prothétique sur la dent sous-jacente C) Pérennité de l’ensemble dento-prothétique: épaisseur du matériau permettant à la reconstitution de supporter les forces occlusales tout en évitant la lésion du parodonte D) Précision des limites de la préparation: bords prothétiques s’intégrant aux contexte biologique de la cavité buccale E) Maintien de la santé parodontale: bords prothétiques accessibles à la finition et au nettoyage. Définition
  • 6. Classification • La classification des diverses formes de prothèse fixée peut s’établir selon différentes séries de critères: A) Type de préparation: a) Préparation coronaire partielle (Inlay) b) Préparation coronaire périphérique partielle (Onlay, Overlay, facette) c) Préparation coronaire périphérique totale (Couronne creuse de revêtement) d) Préparation corono-radiculaire (Inlay core, Dent à tenon, RCR foulée) B) Matériaux utilisés: a) Reconstitution composite (Inlay, Onlay) b) Reconstitution métallique c) Reconstitution céramo-métallique d) Reconstitution céramique C) Moyens de fixation A) Prothèses scellées B) Prothèses collées
  • 7. Description • Préparations pour prothèses scellées: ▫ Couronne Coulée métallique ▫ Couronne à Incrustation Vestibulaire ▫ Couronne Céramo-Métallique ▫ Couronne Céramo-Céramique ▫ Inlay core, Dent à tenon • Caractéristiques des préparations pour piliers de bridges
  • 8. • Indication: Préparation peu mutilante, indiquée pour des dents postérieures pulpées, non accessibles au sourire  Instrumentation: Préparation pour Couronne Coulée métallique:
  • 9. • Réalisation Réduction occlusale ▫ Fraise conique à congé diamantée ▫ Épaisseur de 1 mm ▫ Réduction homothétique respectant la géométrie des pans et l’inclinaison des différents versants cuspidiens . Réduction axiale : ▫ Les faces V et L : fraise conique à congé diamantée ▫ Les faces proximales : fraise plus fine pour pouvoir franchir les points de contact. ▫ Le polissage des faces axiales : fraises en carbure de tungstène. ▫ LC de forme congé (fin) : 0,8 à 1 mm sur les faces V et L 0,6 à 0,8 mm sur les faces proximales ▫ L’adjonction des rainures permet d’améliorer la stabilisation et guide la mise en place des prothèses lors du scellement surtout en cas de dents courtes. ▫ Les rainures peuvent être placées sur les faces axiales (prolongeant le sillon intercuspidien) ou sur les faces occlusales (dans les sillons intercuspidiens ou sur les arêtes cuspidiennes) Préparation pour CC
  • 10. Préparation pour Couronne Céramo-Métallique: • Préparation pour une chape métallique sur laquelle est montée de la céramique dont la vocation est strictement cosmétique. • Indications: ▫ Restauration fonctionnelle et esthétique de dents délabrées • Contre-indications : ▫ Les occlusions serrées : particulièrement sur les dents postérieures avec une épaisseur occlusale inférieure à 1,5mm. ▫ Parafonctions occlusales. • Instrumentation:
  • 11. Réduction axiale: la face V: L’épaisseur de réduction : 1 à 1,5 mm (selon les deux axes) Faces proximales : L’épaisseur de réduction : 0,8 à 1 mm Préparation CCM sur dent antérieure Guide de la réduction *Clé en silicone sur la dent ou sur le wax-up *Pénétration contrôlée: réaliser des sillons selon deux orientations différentes pour le tiers cervical et pour les 2/3 incisifs. Les sillons guides sont réunis selon l’axe établi de dépouille (avec double convergence), jusqu’à la jonction des faces proximales en supprimant l’émail des points de contact selon une angulation compatible avec l’axe général de la préparation. Réduction occlusale Le bord libre est réduit de 2 mm
  • 12. La face linguale ou palatine comporte: Une cuvette palatine au moyen d’instrument rotatif en forme de boule ou de poire, en tenant compte de l’occlusion. Une réduction axiale dont le diamètre varie en fonction du bord prothétique (bandeau métallique ou bord céramo-métallique) en général de 0,8 à 1 mm La limite cervicale: congé large / épaulement à angle interne arrondi. La préparation ne doit comporter aucune arête ou angle vif. Préparation CCM sur dent antérieure
  • 13. Réduction de la face occlusale : - 1,5 mm à 2 mm, - Reproduire le relief général des cuspides principales. Réduction des faces V et L : - Face V : 1 à 1,2 mm - Face L : 1 mm - La préparation respecte la dépouille globale - La limite cervicale est reproduite simultanément par le profil terminal de la fraise à congé. Préparation CCM sur dent cuspidée
  • 14. Réduction des faces proximales : - Une fraise conique diamantée fine permet d’ébaucher la réduction et d’éviter une mise de dépouille excessive. - 1mm de réduction La LC: est un congé ou un épaulement à angle interne arrondi. Les restauration céramo-métalliques avec un bord marginal métallique requière significativement plus de charge occlusale pour se fracturer que des restaurations céramo-métallique avec un bord marginal céramique. Michalakis et al, The Journal of Prosthetic dentistry, V 102, Issue 3, Sep 2009. Préparation CCM sur dent cuspidée
  • 15. Préparation pour couronne sur matrice • Dans le cas où la réduction est minimale et l’espace insuffisant pour une couronne céramo-métallique, les couronnes sur matrice permettent un gain d’épaisseur de céramique au dépend de la chape métallique. • Le principe de la préparation est similaire à celui de la CCM mais la réduction est moindre Préparation pour couronne à incrustation vestibulaire, CIV • La valeur de réduction sur la face vestibulaire = la face V de la CCM. • Les valeurs de réduction au niveau des autres faces = CC
  • 16. Préparation pour couronne céramo-céramique Indication: - Particulièrement adaptée à la restauration des incisives où l’attente esthétique est maximale, elle peut être utilisée pour d’autres secteurs d’arcade et permet d’éviter les inconvénients du métal en bouche Contre indication: - Rapports interarcades générateurs de contraintes importantes (Dent ant en bout à bout) - Points d’impact de l’antagoniste se situant dans le cinquième cervical de la face linguale: traction sur le matériau engendrant la fracture - Dents à couronne clinique courte (insuffisance de soutien) Instrumentation:
  • 17. Réduction occlusale Une réduction occlusale ou du bord libre de 1,5 à 2 mm Si il est fin, il doit être épaissi et placé perpendiculairement à la direction de la contrainte (sans dépasser 3mm de réduction) Réduction axiale: Face vestibulaire : 1,2 à 1,5 mm (7/10e à 1 mm pour la céramique cosmétique + 4 à 5/10e pour la chape) Face linguale: plus modérée (céramique moins épaisse) Faces proximales: 1 mm Une légère accentuation de la dépouille de 10° à 14° des parois axiales pour éviter les forces de friction néfastes pour le matériau céramique. Tous les angles vifs et les arêtes sont arrondis Limite cervicale : Épaulement à 90° à angle interne arrondi ou congé large. Intra ou supra gingivale (la juxta gingivale n’est plus préconisée: elle entretient l’inflammation gingivale) Préparation pour CCC
  • 18. Préparation pour Inlay core, Dent à tenon: Indication: Artifices scellés, nécessitant une préparation corono-radiculaire et destinés aux dents dépulpées. Celles-ci peuvent être restaurées soit par : ▫ Une superposition d’une reconstitution corono-radiculaire: Inlay core, et d’une suprastructure prothétique Dent très délabrée Espace prothétique suffisant ▫ Une couronne à tenon radiculaire de type Richmond Espace prothétique très réduit Inconvénients de la dent à tenon: * Réalisation complexe au laboratoire pour obtenir une maquette précise du tenon. * La géométrie de la pièce coulée induit des phénomènes de retrait dont l’amplitude diffère pour tenon et suprastructure * L’évacuation incomplète du ciment de scellement s’oppose à l’obtention d’un joint dento-prothétique d’épaisseur minimale * Forme prothétique accentuant les risques de fracture radiculaire lors de la dépose de la prothèse
  • 19. Impératifs: Certaines conditions doivent être respectées pour pouvoir envisager ce type de reconstitution corono- radiculaire: ▫ Traitement canalaire correcte à la gutta-percha avec un silence clinique, ▫ Longueur du tenon radiculaire au moins égale à la longueur coronaire pour une répartition optimale des contraintes et une rétention maximale. ▫ Longueur du tenon égale aux deux tiers de la racine, ▫ Il doit toujours rester au moins 4 mm de canal non désobturé pour éviter le déplacement de l’obturation et les infiltrations. Instrumentation: Forets de Gates (N1,2,3,4,5) Forets Largo Forets Normatec Fraise conique à congé diamantée Fraise conique à congé carbure de Tungstène Préparation pour Inlay core, Dent à tenon
  • 20. Réalisation • Les parois dentinaires périphériques sont préparées en préservant une certaine épaisseur (au moins 1mm) sans angles vifs. • Préserver le maximum de substance dentaire de façon à ce que la couronne en assure le cerclage. • Mesurer la longueur du futur tenon radiculaire sur une radiographie orthogonale de la dent. • Eliminer la gutta à l’aide des forêts de Gates, selon une séquence décroissante. • Elargir le canal à l’aide des forêts largo selon une séquence croissante. • Terminer la mise en forme canalaire par l’utilisation des forêts Normatec • L’avant trou ou l’entrée canalaire doit être de dépouille et en continuité avec la préparation du logement canalaire. Préparation pour Inlay core, Dent à tenon
  • 21. Prothèse scellée Instrumentation Réduction Occlusale Réduction Vestibulaire Réduction Linguale Réduction Proximale Limite cervicale Couronne Coulée métallique *fraise conique à congé diamantée 1 mm 0,8 à 1 mm 0,8 à 1 mm 0,6 à 0,8 mm congé fin Couronne Céramo- Métallique *fraises coniques à congé diamantées fine et grosse *fraise ogive ou boule diamantée 1,5 à 2 mm 1 à 1,5 mm (Double convergence pour dents ant) 1 mm (Cuvette palatine pour dents ant) 0,8 à 1 mm congé large / épaulement à angle int arrondi Couronne à Incrustation vestibulaire *fraises coniques à congé diamantées fine et grosse *fraise ogive ou boule diamantée 1 mm 1 à 1,5 mm 0,8 à 1 mm Cuvette palatine pour dents ant 0,6 à 0,8 mm L et Proximal: congé fin V:congé large / épaulement à angle int arrondi Couronne Céramo- Céramique *fraises coniques à congé diamantées fine et grosse *fraise ogive ou boule diamantée 1,5 à 2 mm 1,2 à 1,5 mm Dépouille: 10° à 14° 1 à 1,2 mm Dépouille: 10° à 14° Cuvette palatine pour dents ant 1mm Épaulement à 90° à angle interne arrondi/ congé large.
  • 22. Caractéristiques des préparations pour pilier de bridge: Impératifs : • Mise en place précise : insertion • Solidarisation avec les dents supports : rétention • Résistance aux contraintes fonctionnelles. Insertion Insertion par translation (mouvement vertical) : ▫ Les préparations supports de bridge présentent un parallélisme approché :  Convergence des surfaces de la dent support. * Plus la préparation est haute, plus la convergence sera importante. * Varie en moyenne de 6 à 15°.  Convergence dans un sens de dépouille par rapport aux autres préparations supports: * Une augmentation de la hauteur et du nombre des préparations nécessitera une convergence plus marquée (6 à 20°)
  • 23. ▫ Axe d’insertion = la bissectrice résultante de l’angle formé par les axes des dents supports. ▫ L’insertion par translation facilite l’utilisation de moyens de rétention secondaires (tenons dentinaires, rainures, cannelures, puits) ▫ En cas de reconstructions avec des axes dentaires très divergents, plusieurs possibilités peuvent être envisagées :  Orthodontie pré prothétique  Correction d’axe par reconstruction corono-radiculaire  Sectorisation et réunion des différents fragments par des attachements de précision. Insertion par mouvement complexe associant translation et rotation : non-parallélisme des piliers. ▫ Sur le plan biomécanique, une divergence de 20 à 30° des axes des dents supports est reconnue comme acceptable au niveau des secteurs postérieurs. Caractéristiques des préparations pour pilier de bridge
  • 24. Rétention • Primaire: ▫ La hauteur de la préparation, ▫ la surface totale de la préparation, ▫ Le parallélisme approché des parois ou des préparations entre elles. • Annexe ou secondaire: ▫ Tenons , puits, rainures, cannelures… • De jonction: ▫ Matériaux de " réunion hermétique " utilisés (les ciments, les composites de collage) Résistance mécanique • Liée à la qualité de l'alliage ou du matériau de reconstruction, à la morphologie du bridge. • Pour des bridge tout céramique, des préparation plus « rectangulaires » sont nécessaire pour permettre la réalisation de connexions assez résistantes (4 mm²) Caractéristiques des préparations pour pilier de bridge
  • 25. Description • Préparation pour prothèses collées: ▫ Inlay ▫ Onlay ▫ Facette ▫ Bridge collé ▫ Attelle coulée collée ▫ RCR foulée
  • 26. Préparation pour Inlays – Onlays • Indication: ▫ Remplacement d’une perte de substance peu étendue ▫ Lorsqu’une ou des faces de la couronne dentaire peuvent être préservées sans compromettre la rétention ou la résistance de l’élément prothétique ▫ Restitution d’un point de contact perdu de manière précise Le dessin de la cavité est dicté par: ▫ La configuration carieuse ▫ Le volume de la restauration précédente. ▫ Comporte une boite proximale (ou deux), une tranché occlusale et une réduction cuspidienne et périphérique linguale pour les Onlays • Instrumentation:
  • 27. • La tranchée occlusale : 2 à 2,5 mm de largeur. : 2 à 2,5 mm de table occlusale de part et d’autre : Profondeur > 2 mm afin d’éviter la fracture de la restauration. Pour les Onlays: Réduction des cuspides concernées d’au moins 1,5 mm. Les limites de la restauration: ne devraient pas coïncider avec les points d’impact occlusaux. • Limites cervicales : juxta ou supra-gingivales. Préparation pour Inlays – Onlays
  • 28. Inlays et Onlays en composite • La ligne de finition au niveau des bords cavo-superficiels: ▫ Ne sera pas chanfreinée :Limiter les risques de fracture marginale du composite au moment de l’insertion et plus tard sous l’effet des forces occlusales. • Il ne faut pas exagérer la dépouille des parois de la cavité: ▫ Réduit la résistance à la fracture de la dent restaurée ▫ Mutilation inutile. • La finition de la préparation: une fraise bague rouge. Préparation pour Inlays – Onlays
  • 29. Inlays et Onlays en composite • Pas de différence significative entre différente formes de préparations pour Inlays et Onlays en composite quant à la résistance à la fracture et au mode de fracture Réaliser les préparations les moins agressives au lieu de préparation étendues pour éviter les fractures Fonseca et al, The Journal of Prosthetic Dentistry, V98, Issue 4, Oct 2007. Préparation pour Inlays – Onlays
  • 30. Inlays et Onlays en céramique • Une dépouille plus importante pour une insertion sans friction • Les angles vifs sont arrondis et le fond doit être plat • Les limites sont en forme de congé situé dans l’émail : - Meilleure adaptation - Continuité esthétique entre l’émail et la céramique • Le recouvrement des cuspides, doit créer un espace suffisant compatible avec une bonne résistance mécanique. Préparation pour Inlays – Onlays
  • 31. • les pertes de substance partielles au niveau molaire devraient être restaurées par des Onlays à parois cuspidienne en épaulement arrondi au lieu d’inlays • Ce type de préparation à montré le meilleur indice de résistance et la meilleure distribution du stresse de contact entre la restauration et les tissus dentaires Dejak et al, The Journal of Prosthétic Dentistery, V98, Issue 2, Aug 2007. Inlays et Onlays en céramique Préparation pour Inlays – Onlays
  • 32. Préparation pour Bridges collés • Indication: ▫ Remplacement d’une ou deux dents absentes lorsque les dents adjacentes sont intactes ou légèrement cariées, dans un cadre occlusale correcte et dans l’impossibilité de poser des implants. La préparation des piliers d’un bridge collé est un compromis entre une réduction minimale et une rétention suffisante. Le dessin de l’armature doit inclure au niveau des ancrages : ▫ Un axe d’insertion commun ▫ Une forme proximale assurant un ceinturage ▫ Une surface maximale de collage ▫ Un appui occlusale ou cingulaire • Instrumentation: ▫ Fraise boule diamantée ▫ Fraise conique à congé diamantée ▫ Fraise ogive
  • 33. Bridge collé postérieur Moyens de rétention primaire (Boîte proximale, tranchée occlusale): – Plus larges que profondes afin d’aménager une plus grande surface de collage. – Parois axiales doivent être de dépouille et respecter l’axe d’insertion global. – Les tranchées occlusales suivent les contours des cuspides et rentrent dans les sillons intercuspidiens. – Les pointes cuspidiennes ne sont touchées ni par la préparation périphérique ni lors de la réalisation des tranchées occlusales. (sauf si un recouvrement cuspidien est nécessaire) Moyens de rétention secondaire : – Des rainures aménagées au niveau des sillons intercuspidiens. Préparation pour Bridges collés
  • 34. Bridge collé postérieur La préparation amélaire périphérique intéresse : ▫ Paroi P/L qui doit être de dépouille et respecter l’axe d’insertion global aménageant un congé de 0,6mm situé à 1mm du rebord gingival. ▫ En fonction de la valeur de la rétention voulue, le ceinturage peut inclure une ou les deux cuspides palatines. ▫ La limite périphérique se continue du coté de l’édentement avec la boite proximale et du coté opposé avec la tranchée occlusale tout en épargnant la crête marginale. Préparation pour Bridges collés
  • 35. Réalisation pratique • Les points de contacts occlusaux sont préalablement marqués et contournés pour éviter tout impact sur le joint dento-prothétique • Définition des limites périphériques et cervicales avec un instrument de forme boule • Préparation proprement dite avec une fraise à congé: ▫ Réalisation de la tranchée occlusale ▫ Réalisation de la boîte proximale du côté de l’édentement ▫ Préparation de la paroi linguale ou palatine ▫ Réalisation des rainures au niveau des sillons cuspidiens Bridge collé postérieur Préparation pour Bridges collés
  • 36. Bridge collé antérieur • Réduction uniforme de la face linguale de 0,6 mm environ. • La ligne de finition périphérique située à : ▫ 1mm du rebord gingival ▫ 2mm du bord libre (1mm pour le secteur antéro-inferieur). ▫ dans le sens mésio-distal, la préparation empiète sur le point de contact du coté de l’édentement et épargne celui du coté opposé. • Moyens de rétention secondaire : (puits et rainures) ▫ Leur nombre (de 1 à 3) dépend de la valeur de rétention voulu et du volume de la dent. ▫ Les puits ont une situation supra-cingulaire et une profondeur de 1 à 2 mm. ▫ Les rainures, réalisées par paires opposées, situées sur les flancs proximaux et dressées verticalement dans la continuité des limites périphériques. ▫ Une rainure occlusale dans la continuité de la limite occlusale. Préparation pour Bridges collés
  • 37. Réalisation pratique • Limites périphériques et cervicales définies avec un instrument de forme boule puis préparation proprement dite avec une fraise à congé. • Face linguale réduction uniforme de 0,6 mm environ à l’aide d’une fraise ogive • Les puits et les rainures sont créés à l'aide d'une fraise à congé maintenue dans l’axe d’insertion prédéfini. Bridge collé antérieur Préparation pour Bridges collés
  • 38. Préparation pour Attelles métalliques collées • Préparation de la surface palatine amélaire avec une ligne de finition supra-gingivale. • Réalisation des puits et logements de tenons dentinaires parallèles entre eux. • Ces puits de 1,5 à 2 mm de profondeur sont assez proches du cingulum pour assurer le verrouillage de l’ailette par rapport à son pilier
  • 39. Préparation pour Facettes • Indication: ▫ Pellicule ou coque en céramique inférieure à 1mm d’épaisseur destinée à recouvrir la face V d’une dent pulpée présentant une anomalie de teinte, de forme, de position ou une fracture d’angle. • Instrumentation:
  • 40. Les faces proximales : La réduction se poursuit dans les zones proximales en suivant les lignes de transitions. La zone des contacts proximaux n’est pas franchie (tenir compte de la limite de visibilité au niveau des embrasures). Deux rainures verticales prolongent la LC: ▫ limiter la préparation ▫ servir de guide de mise en place lors de l’insertion de la facette. Réalisation: La face vestibulaire : Réalisation des sillons de réduction à l’aide de fraises jauges à butées d’enfoncement pour contrôler l’épaisseur de la réduction. La réduction est amélaire et d’environ 4 à 6/10 mm réalisée selon la double convergence vestibulaire. (Importance de la réduction dépend de la nature et de l’intensité de la dyschromie, de la position VL de la dent …) Préparation pour facettes
  • 41. Le bord libre : ▫ Pas de retour palatin:  Pas de défaut de forme ▫ Recouvrement incisif avec retour palatin:  Augmenter la hauteur coronaire,  Bord incisif est fin  Nécessaire pour les incisives mandibulaires  Situé au quart de la face linguale à 1mm des contacts occlusaux Finition et contrôle de la préparation ▫ Contrôle de l’épaisseur, de l’occlusion, du trajet d’insertion, de la forme et de la situation des limites. ▫ Eliminer tous les angle aigus La limite de la préparation: mini-congé rôle d’appui stabilisateur suit le contour défini par la gencive libre, pouvant être immédiatement supra-gingival ou situé légèrement dans le sulcus (dent dyschromiée). Préparation pour facettes
  • 42. Préparation pour RCR foulée • Indication: ▫ Préparation corono-radiculaire foulée collée intéressant les dents dépulpées peu délabrées, destinée à renforcer la dent et à constituer un faux moignon pour une reconstitution prothétique coronaire • Impératifs: ▫ Certaines conditions doivent être respectées pour poser l’indication d’une RCR foulée:  Persistance d’au moins deux ou trois parois résiduelles  Hauteur minimale des parois de 1mm  Pas de paroi sous-gingivale  Bouchon de gutta apical de 4mm • Instrumentation et Réalisation de la préparation: ▫ Pratiquement similaires à celles des RCR coulées (Inlay core)
  • 43. Particularité des préparations pour dents à parodonte réduit • La restauration prothétique des dents à parodonte réduit est indiquée si: ▫ Caries ou lésions cervicales, ▫ Solidarisation pour améliorer la stabilité. ▫ Supports aux prothèses remplaçant les dents absentes. • La présence d’une récession gingivale ou autres altérations de l’architecture gingivale oblige à modifier la forme de contour de la préparation. • Si la furcation interradiculaire est visible: l’intersection de la ligne de finition de la préparation et des cannelures axiales oblige à réaliser un aménagement sous forme de concavité qui s’étend du niveau de la limite cervicale jusqu’à la face occlusale. Description
  • 44. • En cas de couronne céramo-métallique: * La limite de choix est un congé moins large qu’au niveau classique et moins apical. (tracé bleu) * Un collier métallique large peut être inévitable. * L’extension de la couche de céramique jusqu’à la limite cervicale provoque un surcontour ou oblige à un épaulement plus mutilant. Particularité des préparations pour dents à parodonte réduit
  • 45. Conclusion • La préparation dentaire est une étape essentielle du traitement prothétique. Une approche réfléchie du protocole et de la chronologie à suivre pour réaliser la préparation en respectant les impératifs biologique, mécanique, occlusal et esthétique, est capitale afin d’assurer le succès de la construction prothétique. • L’évolution des technologies et des matériaux à travers le temps induit systématiquement une évolution des préparations dentaires qui ont de plus en plus tendance à être moins mutilantes, et à exploiter au maximum l’avancée réalisée dans le domaine de l’adhésion chimique.
  • 46. Bibliographie • BECKER C. M. , KALDAHL W. B. Current theories of crown contour, margin placement, and pontic design. The Journal of Prosthetic dentistry, V93, N2, Feb 2005 • BERRADA I., EL MOHTARIM B., EL BERNOUSSI J. Couronnes tout céramique: règles de préparation et mode d’assemblage. Les cahiers de prothèse, N° 139, Sep 2007 • CHICHE G. J., PINAULT A. Esthétique et restauration des dents antérieures. Ed. CdP, Paris, 1995 • DEJAK B., MLOTKOWSKI A. AND ROMANOWICZ M. Strength estimation of different designs of ceramic inlays and onlays in molars based on the Tsai-Wu failure criterion. The Journal of Prosthetic dentistry, V98, N2, Aug 2007 • EXBRAYAT J., SCHITTLY J., BOREL J.-C Manuel de prothèse fixée unitaire. Masson, Paris, 1991 • FONSECA R. B., FERNANDES-NETO A. J., CORRER-SOBRINHO L., SOARES C. J. The influence of cavity preparation design on fracture strength and mode of fracture of laboratory-processed composite resin restorations. The Journal of Prosthetic dentistry, V98, N4, Oct 2007 • LIGIER F., ESTRADE D. Préparations pour céramiques et céramo-métalliques. Ed. CdP, Paris, 1996 • MICHALAKIS K. X., STRATOS A., HIRAYAMA H., KANG K., TOULOUMI F. AND OISHI Y. Fracture resistance of metal ceramic restaurations with tow different margin designs after exposure to masticatory simulation. The Journal of Prosthetic dentistry, V102, N3, Sep 2009 • OGOLNIK R., VIGNON M., TAIEB F. Prothèse fixée principes et pratique. Masson, Paris, 1993 • PERELMUTER S., DE COOMAN J., DEGRANGE M., LELIEVRE F. Les céramo- céramiques. Dossiers ADF 2005 • SHILLINGBURG H.T, HOBO S., WHITSETT L.D. Bases fondamentales de prothèse fixée. Ed. CdP, Paris, 1998

Notes de l'éditeur

  1. 3425
  2. 4234