SlideShare une entreprise Scribd logo
Anatole Pierre Fuksas
Generi letterari
e tradizione
“degenerativa”
Enucleazione e degenerazione
Sull‘enucleazione vedi C. Segre, Un Procedimento della narrativa medievale:
L'Enucleazione, in Italica et Romanica: Festschrift für Max Pfister, ed.
G. Holtus, J.Kramer, W.Schweickard, Tübingen,Niemeyer, 1997, pp. 361–367
Se l’enucleazione è un procedimento di scomposizione e ricomposizione di una
linea narrativa, in base al quale episodi di un’opera possono dar luogo a nuove
opere, la degenerazione è quel meccanismo che conduce un testo a divenire una
cosa diversa da quello che era originariamente. Si tratta in questo secondo caso
di vere e proprie transizioni da un genere ad un altro, che determinano un
cambiamento d’identità dell’opera attraverso la sua tradizione manoscritta.
Marie de France, Lai du Chievrefoil
vv. 1-20
Asez me plest e bien le vueil
del lai qu’um nume Chievrefueil
que la verité vus en cunt
coment fu fez, de quei e dunt.
Plusur le m’unt cunté e dit
e jeo l’ai trové en escrit
de Tristram e de la reïne,
de lur amur ki tant fu fine,
dunt il ourent meinte dolur ;
puis en mururent en un jur.
Li reis Mars esteit curuciez,
vers Tristram, sun nevu, iriez ;
de sa terre le cungea
pur la reïne qu’il ama.
En sa cuntree en est alez.
En Suhtwales u il fu nez
un an demura tut entier,
ne pot ariere repairier ;
mes puis se mist en abandun
de mort e de destructiün.
vv. 102-118
[…]
A tant s’en part, sun ami lait ;
mes quant ceo vint al desevrer,
dunc comencierent a plurer.
Tristram en Wales s’en rala,
tant que sis uncles le manda.
Pur la joie qu’il ot eüe
de s’amie qu’il ot veüe
par le bastun qu’il ot escrit,
si cum la reïne l’ot dit,
pur les paroles remembrer,
Tristram, ki bien saveit harper,
en aveit fet un nuvel lai.
Asez briefment le numerai :
Gotelef l’apelent Engleis,
Chievrefoil le nument Franceis.
Dit vus en ai la verité,
del lai que j’ai ici cunté.
Tristan de Thomas
Oxford, Bodleian Library, ms. Douce D
6, c. 1 r.
Le fragment Digby d’un des romans les
plus célèbres de tous temps (conservé
seulement dans des versions
fragmentaires).
… [Iseult]
Qui pur Tristran el cuer se dolt
Folie d’Oxford
Le même manuscrit conserve le texte
d’une des deux Folies Tristan.
La Folie d'Oxford est séparée de la
fin du poème de Thomas par un saut
de colonne. Le texte commence in
medias res, sans aucun prologue,
voire indice paratextuel, en
présentant la condition dysphorique
de Tristan, qui se trouve sur le
continent, loin d’Yseut.
Oxford, Bodleian Library,
ms. Douce D 6, c. 12 v.
Debut de la Folie Tristan
Ysolt vait la ou le cors veit,
Si se turne vers orïent,
Pur lui prie pitusement:
«Amis Tristran, quant mort vus vei,
Par raisun vivre puis ne dei.
Mort estes pur la mei amur
E je muer, amis, de tendrur.
Quant jo a tens n'i poi venir
Dejuste lui va dunc gesir
Embrace le e si s'estent,
Sun espirit aitant rent [rendit ms.].
Tristan surjurne en sun païs,
Dolent, murnes, tristes, pensifs.
Purpenset soi ke faire pot,
Car acun confort lu estot:
Confort lu estot de guarir
U, si ço nun, melz volt murir;
[...]
Fin du Tristan
Folie d’Oxford
La folie se termine par la description
de la condition euphorique du
protagoniste, qui est autorisé à passer
la nuit dans les bras de sa bien-aimée,
après l’avoir atteinte incognito, grâce a
son déguisement (il est habillé comme
un fou). La conclusion ne présente
aucun type de notation indiquant la fin
du texte. L’œuvre suivante est
annoncée par un titulus.
Oxford, Bodleian Library,
ms. Douce D 6, c. 19 r.
Folie de Berne
Par contre la Folie de Berne est
introduite par une rubrique (« Ci
commence de Tristan”) en tout
pareil aux autres qui introduisent
beaucoup d’autres textes de la
collection. Le texte commence à
conter l’histoire in medias res
(d'une manière semblable à ce qui
se passe avec beaucoup d'autres
contenus de la collection, il faut le
dire). Le passage initiale mentionne
la menace à laquelle Tristan est
exposé à la cour du roi Marc.
Berne, Burgerbibliothek, 354,
f. 151r
Folie de Berne
Berne, Burgerbibliothek, 354,
f. 156r
Comme il arrive avec la folie
d'Oxford, la Folie de Berne aussi
se termine par une fin heureuse:
Tristan se couche avec sa bien-
aimée Yseut. Peut on parler de
ce texte comme d’une adaptation
au modèle du fabliau?
Folie de Berne
«Se la Folie di Oxford (ms. Oxford, Bibl. Bodl. Douce D6, cc. 12vb-19ra) ed il
frammento di Cambridge (Cambridge, Fitzwilliam Museum, ms. 302, c. 100v)
trovano posto in manoscritti in qualche maniera solidali quanto a materia (il primo è
relatore del più lungo frammento del romanzo di Thomas, il secondo dell’Historia di
Goffredo di Monmouth e di una versione anglonormanna delle Prophecies Merlin), il
ms. di Bern legge il testo tristaniano – e lo include armonizzandolo perfettamente –
all’interno di una peculiarissima ‘biblioteca’di opere brevi (fatta per lo più di fabliaux,
testi allegorici e satirici del XII e XIII secolo, conchiusa però da Le conte du Graal di
Chrétien de Troyes»
G. Brunetti, Le anamnesi di Tristano: nota sulla Folie Tristan di Bern, «Francofonia: studi e
ricerche sulle letterature di lingua francese», 23, 2003, pp. 109-130, pp. 111-112.
Folie de Berne (ms. de Cambridge)
La tradition insulaire de cette folie
est témoignée par une autre version
fragmentaire conservée dans le
manuscrit Cambridge, Fitzwilliam
Museum, 302, f. 100r col. b.
R. J. Dean et E. Kennedy, Un fragment anglo-normand de la Folie Tristan de Berne,
in «Le Moyen Age», 79 (1973), pp. 57-72.
G. Paradisi, Les Folies, les premiers romans tristaniens et l’Angleterre. Remarques sur la transmission des
textes, Anglo-Français: philologie et linguistique, éd par G. Giannini et O. Floquet, Paris, Garnier, 2015.
Folie de Berne (ms. de Cambridge)
«Le fait qu’il y a un autre texte sur le f. 100° implique que le copiste a commencé
par le récit de l’arrivée de Tristan et a omis à dessein les premiers vers qui
décrivent ses préparatifs pour son audacieuse visite»
R. J. Dean – E. Kennedy, Un fragment anglo-normand de la Folie Tristan de Berne, cit., p. 59. .
«Si le texte de Cambridge débute au v. 150 du poème, il ne paraït pas qu’il s’agisse
d’une lacune accidentelle portant sur les vers 1-149. Le vers 150 se trouve, en effet,
nanti d’une initiale majuscule, au début de la première ligne du verso d’un feuillet
dont le recto est occupé par un autre texte: le scribe, de toute évidence, considère
donc le v. 150 comme le premier du poème, bien qu’aucun titre ne le precède. En
fait, les vers 1-149 du texte de Berne costituent un prologue»
M. Delbouille, Le fragment de Cambridge et la genèse des Folies Tristan, Mélanges d'études
romanes du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Monsieur Jean Rychner,
«Travaux de linguistique et de littérature», 16, 1, 1978, pp. 117-130.
Folie de Berne
Nel manoscritto di Berna «il testo della Folie,
preceduto dalla rubrica, appare dalla mise en texte
bipartito in due sole unità narrative. Esse sono infatti
ben individuate codicologicamente da due iniziali
importanti (la prima è blu, più ornata, e la seconda
rossa) che occupano in altezza due righe di scrittura: M
= Mlt (abbreviazione per molt/mult stampato mout
dagli editori, v. 1) e C = Cant (v. 150) rispettivamente
alle cc. 151v e i53r. Il particolare, apparentemente
irrilevante, non ha ricevuto alcun commento dagli
editori del testo. Eppure non vi è dubbio che la
probabile cesura riflessa nella mise en texte di Bern
conservi un significato preciso e sia forse da giudicare
antica, se esattamente da quel punto dell’opera, ovvero
da quel Cant principia il testo del frammento di
Cambridge »
G. Brunetti, Le anamnesi di Tristano: nota sulla Folie Tristan di Bern, cit., pp. 115-116.
XIVe siècle; parchemin, écrit sur
un colonne de 30 lignes. Indexé
comme le texte n° cxxviiii, cc.
84a-99b, extraits du Jaufre: vv.
2633-2644, 3743-3828,
3877-3921, 7141-7987. Copié
dans le nord de l'Italie, au XVIe
siècle, il appartenait à Bembo et
puis à Fulvio Orsini, qui l’a
donné au Vatican.
Jaufre “abregé”
Città del Vaticano, Biblioteca
Apostolica Vaticana, lat. 3206
Chansonnier provençal L
[2575-2632] 2633
2644
3743
3828
3877
3921
7141
A. P. Fuksas, Formato testuale e articolazione
argomentativa delle versioni del Jaufre conservate
nei canzonieri trobadorici L e N, in «Studi
Mediolatini e Volgari» 57 (2011), pp. 131-142.
Le chansonnier du Vatican
présente une compilation de
passages du Jaufre qui vise à
restaurer une idée du roman centré
sur l'histoire d'amour entre le
protagoniste et la dame
Brunissens. L'élaboration des
éléments qui visent à lier les
morceaux en un système organique
présente des traits problématiques.
En fait, le recodage du sens des
passages assemblées n'est pas
poussé au point d'abolir certains
éléments contextuels qui
déterminent des incohérences
importantes.
7987
Fragment du Jaufre
adapté en domnejaire
New York, Pierpont Morgan Library, 819
Chansonnier provençal N
Ex Cheltenham, Thirlestane House,
8335, du XIVe siècle; en parchemin,
écrit sur deux colonnes par plusieurs
scribes italiens; aux ff. 9a-11c on
trouve 280 vers du Jaufre, vv.
7389-7672. Manuscrit ayant
appartenu aux Ducs de Mantoue du
XIVe au XVIe siècle; entré en suite
dans la collection du comte Justin de
MacCarthy à Toulouse au début du
XIXe siècle, avant d’arriver en
Angleterre, pour être enfin acheté par
la Pierpont Morgan Library.
Cette version du manuscrit de New
York réduit un morceau du roman
de Jaufré à un dialogue d'amour à
distance, animé par des monologues
intérieurs denses et tourmentés. La
dimension du texte, 283 vers (vv.
7405-7688), la formulation
introductive (Dompna votre grand
beutat), la cohérence générale de
l'organisation interne, ainsi que le
niveau très élevé de cohérence par
rapport au contexte libraire, font de
ce texte le résultat d'une élaboration
“dégénérative”, c'est-à-dire de
transition d'un genre à l'autre: du
roman duquel le morceau n'était
qu'un tout petit segment, au
domnejaire, un texte complet,
exemplaire et didactique.
Novas de Papagai
Milano, Biblioteca Ambrosiana, R. 71 sup., c. 127 v.-128r.
Chansonnier provençal G
Cette version du poème se borne à conter l’exploit du perroquet, capable
de séduire la dame au nom de son maître, grâce à son extraordinaire et
exotique talent oratoire.
On notera (diapos 3-4 de la séquence) la présence dans la même section
du manuscrit, consacrée à des textes en couplet octosyllabique (typique
de domnejaire et salut), d’un autre texte (cc. 120r.-120v) qui commence
Eu a man iur e promet vos.

Novas de Papagai
Modena, Biblioteca Estense, ms. a.
R. 4. 4., c. 216 r
Chansonnier Provençal D
Ce manuscrit présente le texte de
Eu a man iur e promet vos, (le
même qu’on a vu en G).
Novas de Papagai
Firenze, Biblioteca Nazionale Centrale, ms. Conventi Soppressi, F. IV, 776, cc. 11
r.-12 r.
Chansonnier Provençal J
Le protagoniste de la version de J, qui incorpore le texte du poème Eu a man iur
e promet vos, est le chevalier ensenhat, qui jure allégeance à la dame, selon une
conception codifiée de l'amour courtois. Le perroquet n’est que son assistant
exotique: il se contente de briser la glace grâce à sa loquacité et ses
extraordinaires compétences rhétoriques

 Et hieu vos amans iur epromet
La comparaison entre ces versions met en condition d’apprécier un
«contenimento del narrativo» (selon la définition de Limentani), c’est-à-dire
un mécanisme plus ou moins intense de limitation de l’intrigue. Il ne s’agit pas
nécessairement de ramener le texte à l’intérieur du canon des genres lyriques,
mais plutôt de l’adapter aux modèles des genres en couplet octosyllabique,
comme le domnejaire, salut, comjat ou ensenhamen.
Novas de Papagai
A. Limentani, L'eccezione narrativa: la Provenza medievale e l'arte del racconto, Torino, Einaudi, 1977, pp. 61-77.
Anatole Pierre Fuksas, Criteri editoriali e storia della tradizione del romanzo occitanico: per una esatta
ricostruzione delle Novas del Papagai, in Convergenze Testuali («Anticomoderno», 1), Roma, Bagatto Libri, 1995, pp.
241-245.
Anatole Pierre Fuksas, La materia del racconto e le opzioni narrative: ricerche sulla tradizione delle Novas de
papagai, Il racconto nel medioevo romanzo. Atti del Convegno, Bologna, 23-24 Ottobre 2000 («Quaderni di Filologia
Romanza», 15), Bologna, Patron, 2002, pp. 239-264.
Novas de Papagai
Firenze, Biblioteca Riccardiana,
2756, f. 72 r. (π)
Cette version du poème abrège
l’exploit de l’éloquent perroquet et
se termine sur une référence
exemplaire aux célèbres amants
littéraires: Floris et Blanchefleur,
Tristan et Iseut, Piramus et Tisbe.
Peut-on parler d’abrégé d’un
fabliau provençal (le texte selon la
version de R), déjà abrégé en
domnejaire, donc d’un abrégé d’un
abrégé?
Gabriele Giannini, Il romanzo francese in versi
dei secoli XII e XIII in Italia: il "Cligès"
riccardiano , in: Modi e forme della fruizione
della "materia arturiana" nell'Italia dei sec.
XIII-XV (Milano, 4-5 febbraio 2005), a cura di
AA.VV., Milano, Istituto Lombardo di Scienze e
Lettere, 2006, pp. 119-158
Novas de Papagai
Firenze, Biblioteca Riccardiana,
2756, f. 72 r. (π)
Cligès
Firenze, Biblioteca Riccardiana,
2756, f. 72 r. (π)
Le même folio du même manuscrit
présente, séparé par une longue ligne,
un extrait du Cligès de Chrétien de
Troyes, dans lequel on conte l’histoire
d’Alixandre, le père du protagoniste,
qui rejoint la cour d'Arthur pour être
ordonné chevalier par le plus célèbre
roi du monde.

Contenu connexe

Tendances

Descriptif 1ère es3 2015 2016
Descriptif 1ère es3 2015  2016Descriptif 1ère es3 2015  2016
Descriptif 1ère es3 2015 2016
Philippe Campet
 
Divisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévale
Divisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévaleDivisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévale
Divisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévale
Anatole Pierre Fuksas
 
Lovecraft - œuvres
Lovecraft - œuvresLovecraft - œuvres
Lovecraft - œuvres
anattaembe
 
Marcel proust _a_la_recherche_du_temps_perdu
Marcel proust _a_la_recherche_du_temps_perduMarcel proust _a_la_recherche_du_temps_perdu
Marcel proust _a_la_recherche_du_temps_perdu
Antonio Cruz
 
4 bas moyen age et textes macabres (1)
4 bas moyen age et textes macabres (1)4 bas moyen age et textes macabres (1)
4 bas moyen age et textes macabres (1)LITTPOL
 
Notice catherine bernard
Notice catherine bernardNotice catherine bernard
Notice catherine bernardlmathot
 
Rabeux peaud'âne dossier_pédagogique
Rabeux peaud'âne dossier_pédagogiqueRabeux peaud'âne dossier_pédagogique
Rabeux peaud'âne dossier_pédagogique
La Compagnie Rabeux
 
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
Miguel Sargento
 
Madeleine de Proust
Madeleine de ProustMadeleine de Proust
Madeleine de Proust
eoiponferrada
 
Légende d'une vie de Stefan Zweig
Légende d'une vie de Stefan ZweigLégende d'une vie de Stefan Zweig
Légende d'une vie de Stefan Zweig
Compagnie Etincelle
 
Carlo Suarès - La Kabale des Kabales
Carlo Suarès - La Kabale des KabalesCarlo Suarès - La Kabale des Kabales
Carlo Suarès - La Kabale des Kabales
Animus Prime
 
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
marcel proust et sa recherche
marcel proust et sa recherchemarcel proust et sa recherche
marcel proust et sa recherche
giuseppina martoriello
 
Scriptie MA Kristof 2011 UBA
Scriptie MA Kristof 2011 UBAScriptie MA Kristof 2011 UBA
Scriptie MA Kristof 2011 UBALuuck Droste
 
Voyelles
VoyellesVoyelles

Tendances (20)

Descriptif 1ère es3 2015 2016
Descriptif 1ère es3 2015  2016Descriptif 1ère es3 2015  2016
Descriptif 1ère es3 2015 2016
 
Les rimes
Les rimesLes rimes
Les rimes
 
Divisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévale
Divisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévaleDivisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévale
Divisio Operis et Paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiévale
 
Lovecraft - œuvres
Lovecraft - œuvresLovecraft - œuvres
Lovecraft - œuvres
 
Narratologie 2
Narratologie 2Narratologie 2
Narratologie 2
 
Marcel proust _a_la_recherche_du_temps_perdu
Marcel proust _a_la_recherche_du_temps_perduMarcel proust _a_la_recherche_du_temps_perdu
Marcel proust _a_la_recherche_du_temps_perdu
 
4 bas moyen age et textes macabres (1)
4 bas moyen age et textes macabres (1)4 bas moyen age et textes macabres (1)
4 bas moyen age et textes macabres (1)
 
Notice catherine bernard
Notice catherine bernardNotice catherine bernard
Notice catherine bernard
 
Rabeux peaud'âne dossier_pédagogique
Rabeux peaud'âne dossier_pédagogiqueRabeux peaud'âne dossier_pédagogique
Rabeux peaud'âne dossier_pédagogique
 
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
[HDA] Fiche - Liberté (Poème)
 
Madeleine de Proust
Madeleine de ProustMadeleine de Proust
Madeleine de Proust
 
Pres intro théâtre
Pres intro théâtrePres intro théâtre
Pres intro théâtre
 
Légende d'une vie de Stefan Zweig
Légende d'une vie de Stefan ZweigLégende d'une vie de Stefan Zweig
Légende d'une vie de Stefan Zweig
 
A2.02.01langage théâtral
A2.02.01langage théâtralA2.02.01langage théâtral
A2.02.01langage théâtral
 
Carlo Suarès - La Kabale des Kabales
Carlo Suarès - La Kabale des KabalesCarlo Suarès - La Kabale des Kabales
Carlo Suarès - La Kabale des Kabales
 
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
 
marcel proust et sa recherche
marcel proust et sa recherchemarcel proust et sa recherche
marcel proust et sa recherche
 
Scriptie MA Kristof 2011 UBA
Scriptie MA Kristof 2011 UBAScriptie MA Kristof 2011 UBA
Scriptie MA Kristof 2011 UBA
 
Voyelles
VoyellesVoyelles
Voyelles
 
Bac biographie
Bac biographieBac biographie
Bac biographie
 

Similaire à Generi Letterari e Tradizione “Degenerativa”

Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Universidad Complutense de Madrid
 
Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...
Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...
Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...
Universidad Complutense de Madrid
 
La réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdf
La réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdfLa réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdf
La réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Le Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdf
Le Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdfLe Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdf
Le Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Pirro - Histoire de la musique
Pirro - Histoire de la musiquePirro - Histoire de la musique
Pirro - Histoire de la musique
Nicolas Martello
 
Une querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdf
Une querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdfUne querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdf
Une querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Les romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdf
Les romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdfLes romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdf
Les romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Les adaptations dramaturgiques.pdf
Les adaptations dramaturgiques.pdfLes adaptations dramaturgiques.pdf
Les adaptations dramaturgiques.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Bibliothèque Nancy Renaissance
Bibliothèque Nancy RenaissanceBibliothèque Nancy Renaissance
Bibliothèque Nancy Renaissance
Claire Haquet
 
Novels as travel guides
Novels as travel guidesNovels as travel guides
Novels as travel guides
Anatole Pierre Fuksas
 
Lire 'L'Astrée'.pdf
Lire 'L'Astrée'.pdfLire 'L'Astrée'.pdf
Lire 'L'Astrée'.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Jeff Laroumagne
 
6 jan kochanowski (1)
6 jan kochanowski (1)6 jan kochanowski (1)
6 jan kochanowski (1)LITTPOL
 
À propos de quelques Cythères méconnues.pdf
À propos de quelques Cythères méconnues.pdfÀ propos de quelques Cythères méconnues.pdf
À propos de quelques Cythères méconnues.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...
Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...
Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...
Universidad Complutense de Madrid
 
L’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdf
L’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdfL’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdf
L’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Les genres litteraires
Les genres litterairesLes genres litteraires
Les genres litteraires
Nathalie Hamdi
 
La littérature française au moyen age par sayoud djamel
La littérature française au moyen age par sayoud djamelLa littérature française au moyen age par sayoud djamel
La littérature française au moyen age par sayoud djamelyamakazi31
 
Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...
Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...
Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...
Bibliothèques Virtuelles Humanistes - CESR, Université de Tours, UMR 7323
 
Borges - l'aleph (1952)
Borges - l'aleph (1952)Borges - l'aleph (1952)
Borges - l'aleph (1952)
anattaembe
 

Similaire à Generi Letterari e Tradizione “Degenerativa” (20)

Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
 
Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...
Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...
Molière et la comedia espagnole. Le Linceul de Pénélope. L'exemple de Dom Jua...
 
La réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdf
La réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdfLa réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdf
La réception du grotesque hugolien dans le théâtre espagnol du XIXe siècle.pdf
 
Le Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdf
Le Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdfLe Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdf
Le Tristan de Wagner - Un 'relais' musical.pdf
 
Pirro - Histoire de la musique
Pirro - Histoire de la musiquePirro - Histoire de la musique
Pirro - Histoire de la musique
 
Une querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdf
Une querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdfUne querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdf
Une querelle de salon. France, Italie, Espagne.pdf
 
Les romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdf
Les romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdfLes romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdf
Les romans de chevalerie en Espagne. Origine, tradition, innovation.pdf
 
Les adaptations dramaturgiques.pdf
Les adaptations dramaturgiques.pdfLes adaptations dramaturgiques.pdf
Les adaptations dramaturgiques.pdf
 
Bibliothèque Nancy Renaissance
Bibliothèque Nancy RenaissanceBibliothèque Nancy Renaissance
Bibliothèque Nancy Renaissance
 
Novels as travel guides
Novels as travel guidesNovels as travel guides
Novels as travel guides
 
Lire 'L'Astrée'.pdf
Lire 'L'Astrée'.pdfLire 'L'Astrée'.pdf
Lire 'L'Astrée'.pdf
 
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
 
6 jan kochanowski (1)
6 jan kochanowski (1)6 jan kochanowski (1)
6 jan kochanowski (1)
 
À propos de quelques Cythères méconnues.pdf
À propos de quelques Cythères méconnues.pdfÀ propos de quelques Cythères méconnues.pdf
À propos de quelques Cythères méconnues.pdf
 
Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...
Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...
Maures et chrétiens dans la littérature du XVIIe siècle. Questions sur l’imag...
 
L’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdf
L’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdfL’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdf
L’Espagne dans le monde imaginaire de La Fontaine.pdf
 
Les genres litteraires
Les genres litterairesLes genres litteraires
Les genres litteraires
 
La littérature française au moyen age par sayoud djamel
La littérature française au moyen age par sayoud djamelLa littérature française au moyen age par sayoud djamel
La littérature française au moyen age par sayoud djamel
 
Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...
Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...
Catalogues régionaux des Incunables des bibliothèques publiques de France : S...
 
Borges - l'aleph (1952)
Borges - l'aleph (1952)Borges - l'aleph (1952)
Borges - l'aleph (1952)
 

Plus de Anatole Pierre Fuksas

The Value of Knowledge (and how to squander it along the way)
The Value of Knowledge  (and how to squander it along the way)The Value of Knowledge  (and how to squander it along the way)
The Value of Knowledge (and how to squander it along the way)
Anatole Pierre Fuksas
 
Letteratura contemporanea, cinema hollywoodiano e romanzo medievale in versi
Letteratura contemporanea, cinema hollywoodiano  e romanzo medievale in versiLetteratura contemporanea, cinema hollywoodiano  e romanzo medievale in versi
Letteratura contemporanea, cinema hollywoodiano e romanzo medievale in versi
Anatole Pierre Fuksas
 
Emotions and how to find them lincei 6 febbraio 2016
Emotions and how to find them  lincei 6 febbraio 2016Emotions and how to find them  lincei 6 febbraio 2016
Emotions and how to find them lincei 6 febbraio 2016
Anatole Pierre Fuksas
 
Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette
Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette�Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette�
Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette
Anatole Pierre Fuksas
 
Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...
Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...
Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...
Anatole Pierre Fuksas
 
Perception, Emotion and Action in Arts, Musics and Literature
Perception, Emotion and Action in Arts, Musics and LiteraturePerception, Emotion and Action in Arts, Musics and Literature
Perception, Emotion and Action in Arts, Musics and Literature
Anatole Pierre Fuksas
 
Narrative Encoding of Activity Patterns in New Media
Narrative Encoding of Activity Patterns in New MediaNarrative Encoding of Activity Patterns in New Media
Narrative Encoding of Activity Patterns in New Media
Anatole Pierre Fuksas
 
Literary Places, Hybrid Ecologies and Narrative Pollution
Literary Places, Hybrid Ecologies and Narrative PollutionLiterary Places, Hybrid Ecologies and Narrative Pollution
Literary Places, Hybrid Ecologies and Narrative Pollution
Anatole Pierre Fuksas
 
Embodiment of Stories in Hybrid Environments
Embodiment of Stories in Hybrid EnvironmentsEmbodiment of Stories in Hybrid Environments
Embodiment of Stories in Hybrid Environments
Anatole Pierre Fuksas
 

Plus de Anatole Pierre Fuksas (9)

The Value of Knowledge (and how to squander it along the way)
The Value of Knowledge  (and how to squander it along the way)The Value of Knowledge  (and how to squander it along the way)
The Value of Knowledge (and how to squander it along the way)
 
Letteratura contemporanea, cinema hollywoodiano e romanzo medievale in versi
Letteratura contemporanea, cinema hollywoodiano  e romanzo medievale in versiLetteratura contemporanea, cinema hollywoodiano  e romanzo medievale in versi
Letteratura contemporanea, cinema hollywoodiano e romanzo medievale in versi
 
Emotions and how to find them lincei 6 febbraio 2016
Emotions and how to find them  lincei 6 febbraio 2016Emotions and how to find them  lincei 6 febbraio 2016
Emotions and how to find them lincei 6 febbraio 2016
 
Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette
Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette�Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette�
Graph Theory, Characters and Emotions in Chrétien’s Chevalier de la Charrette
 
Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...
Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...
Ire and Peor In Chrétien's Chevalier de la Charrette. Lexical Network and Emo...
 
Perception, Emotion and Action in Arts, Musics and Literature
Perception, Emotion and Action in Arts, Musics and LiteraturePerception, Emotion and Action in Arts, Musics and Literature
Perception, Emotion and Action in Arts, Musics and Literature
 
Narrative Encoding of Activity Patterns in New Media
Narrative Encoding of Activity Patterns in New MediaNarrative Encoding of Activity Patterns in New Media
Narrative Encoding of Activity Patterns in New Media
 
Literary Places, Hybrid Ecologies and Narrative Pollution
Literary Places, Hybrid Ecologies and Narrative PollutionLiterary Places, Hybrid Ecologies and Narrative Pollution
Literary Places, Hybrid Ecologies and Narrative Pollution
 
Embodiment of Stories in Hybrid Environments
Embodiment of Stories in Hybrid EnvironmentsEmbodiment of Stories in Hybrid Environments
Embodiment of Stories in Hybrid Environments
 

Dernier

cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptxcours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
AbdessamadAmimi1
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
Txaruka
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Morzadec Cécile
 
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechniquePresentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
mohammadaminejouini
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 

Dernier (7)

cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptxcours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
 
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechniquePresentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 

Generi Letterari e Tradizione “Degenerativa”

  • 1.
  • 2. Anatole Pierre Fuksas Generi letterari e tradizione “degenerativa”
  • 3. Enucleazione e degenerazione Sull‘enucleazione vedi C. Segre, Un Procedimento della narrativa medievale: L'Enucleazione, in Italica et Romanica: Festschrift für Max Pfister, ed. G. Holtus, J.Kramer, W.Schweickard, Tübingen,Niemeyer, 1997, pp. 361–367 Se l’enucleazione è un procedimento di scomposizione e ricomposizione di una linea narrativa, in base al quale episodi di un’opera possono dar luogo a nuove opere, la degenerazione è quel meccanismo che conduce un testo a divenire una cosa diversa da quello che era originariamente. Si tratta in questo secondo caso di vere e proprie transizioni da un genere ad un altro, che determinano un cambiamento d’identità dell’opera attraverso la sua tradizione manoscritta.
  • 4. Marie de France, Lai du Chievrefoil vv. 1-20 Asez me plest e bien le vueil del lai qu’um nume Chievrefueil que la verité vus en cunt coment fu fez, de quei e dunt. Plusur le m’unt cunté e dit e jeo l’ai trové en escrit de Tristram e de la reïne, de lur amur ki tant fu fine, dunt il ourent meinte dolur ; puis en mururent en un jur. Li reis Mars esteit curuciez, vers Tristram, sun nevu, iriez ; de sa terre le cungea pur la reïne qu’il ama. En sa cuntree en est alez. En Suhtwales u il fu nez un an demura tut entier, ne pot ariere repairier ; mes puis se mist en abandun de mort e de destructiün. vv. 102-118 […] A tant s’en part, sun ami lait ; mes quant ceo vint al desevrer, dunc comencierent a plurer. Tristram en Wales s’en rala, tant que sis uncles le manda. Pur la joie qu’il ot eüe de s’amie qu’il ot veüe par le bastun qu’il ot escrit, si cum la reïne l’ot dit, pur les paroles remembrer, Tristram, ki bien saveit harper, en aveit fet un nuvel lai. Asez briefment le numerai : Gotelef l’apelent Engleis, Chievrefoil le nument Franceis. Dit vus en ai la verité, del lai que j’ai ici cunté.
  • 5. Tristan de Thomas Oxford, Bodleian Library, ms. Douce D 6, c. 1 r. Le fragment Digby d’un des romans les plus célèbres de tous temps (conservé seulement dans des versions fragmentaires). … [Iseult] Qui pur Tristran el cuer se dolt
  • 6. Folie d’Oxford Le même manuscrit conserve le texte d’une des deux Folies Tristan. La Folie d'Oxford est séparée de la fin du poème de Thomas par un saut de colonne. Le texte commence in medias res, sans aucun prologue, voire indice paratextuel, en présentant la condition dysphorique de Tristan, qui se trouve sur le continent, loin d’Yseut. Oxford, Bodleian Library, ms. Douce D 6, c. 12 v.
  • 7. Debut de la Folie Tristan Ysolt vait la ou le cors veit, Si se turne vers orïent, Pur lui prie pitusement: «Amis Tristran, quant mort vus vei, Par raisun vivre puis ne dei. Mort estes pur la mei amur E je muer, amis, de tendrur. Quant jo a tens n'i poi venir Dejuste lui va dunc gesir Embrace le e si s'estent, Sun espirit aitant rent [rendit ms.]. Tristan surjurne en sun païs, Dolent, murnes, tristes, pensifs. Purpenset soi ke faire pot, Car acun confort lu estot: Confort lu estot de guarir U, si ço nun, melz volt murir; [...] Fin du Tristan
  • 8. Folie d’Oxford La folie se termine par la description de la condition euphorique du protagoniste, qui est autorisé à passer la nuit dans les bras de sa bien-aimée, après l’avoir atteinte incognito, grâce a son déguisement (il est habillé comme un fou). La conclusion ne présente aucun type de notation indiquant la fin du texte. L’œuvre suivante est annoncée par un titulus. Oxford, Bodleian Library, ms. Douce D 6, c. 19 r.
  • 9. Folie de Berne Par contre la Folie de Berne est introduite par une rubrique (« Ci commence de Tristan”) en tout pareil aux autres qui introduisent beaucoup d’autres textes de la collection. Le texte commence à conter l’histoire in medias res (d'une manière semblable à ce qui se passe avec beaucoup d'autres contenus de la collection, il faut le dire). Le passage initiale mentionne la menace à laquelle Tristan est exposé à la cour du roi Marc. Berne, Burgerbibliothek, 354, f. 151r
  • 10. Folie de Berne Berne, Burgerbibliothek, 354, f. 156r Comme il arrive avec la folie d'Oxford, la Folie de Berne aussi se termine par une fin heureuse: Tristan se couche avec sa bien- aimée Yseut. Peut on parler de ce texte comme d’une adaptation au modèle du fabliau?
  • 11. Folie de Berne «Se la Folie di Oxford (ms. Oxford, Bibl. Bodl. Douce D6, cc. 12vb-19ra) ed il frammento di Cambridge (Cambridge, Fitzwilliam Museum, ms. 302, c. 100v) trovano posto in manoscritti in qualche maniera solidali quanto a materia (il primo è relatore del più lungo frammento del romanzo di Thomas, il secondo dell’Historia di Goffredo di Monmouth e di una versione anglonormanna delle Prophecies Merlin), il ms. di Bern legge il testo tristaniano – e lo include armonizzandolo perfettamente – all’interno di una peculiarissima ‘biblioteca’di opere brevi (fatta per lo più di fabliaux, testi allegorici e satirici del XII e XIII secolo, conchiusa però da Le conte du Graal di Chrétien de Troyes» G. Brunetti, Le anamnesi di Tristano: nota sulla Folie Tristan di Bern, «Francofonia: studi e ricerche sulle letterature di lingua francese», 23, 2003, pp. 109-130, pp. 111-112.
  • 12. Folie de Berne (ms. de Cambridge) La tradition insulaire de cette folie est témoignée par une autre version fragmentaire conservée dans le manuscrit Cambridge, Fitzwilliam Museum, 302, f. 100r col. b. R. J. Dean et E. Kennedy, Un fragment anglo-normand de la Folie Tristan de Berne, in «Le Moyen Age», 79 (1973), pp. 57-72. G. Paradisi, Les Folies, les premiers romans tristaniens et l’Angleterre. Remarques sur la transmission des textes, Anglo-Français: philologie et linguistique, éd par G. Giannini et O. Floquet, Paris, Garnier, 2015.
  • 13. Folie de Berne (ms. de Cambridge) «Le fait qu’il y a un autre texte sur le f. 100° implique que le copiste a commencé par le récit de l’arrivée de Tristan et a omis à dessein les premiers vers qui décrivent ses préparatifs pour son audacieuse visite» R. J. Dean – E. Kennedy, Un fragment anglo-normand de la Folie Tristan de Berne, cit., p. 59. . «Si le texte de Cambridge débute au v. 150 du poème, il ne paraït pas qu’il s’agisse d’une lacune accidentelle portant sur les vers 1-149. Le vers 150 se trouve, en effet, nanti d’une initiale majuscule, au début de la première ligne du verso d’un feuillet dont le recto est occupé par un autre texte: le scribe, de toute évidence, considère donc le v. 150 comme le premier du poème, bien qu’aucun titre ne le precède. En fait, les vers 1-149 du texte de Berne costituent un prologue» M. Delbouille, Le fragment de Cambridge et la genèse des Folies Tristan, Mélanges d'études romanes du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Monsieur Jean Rychner, «Travaux de linguistique et de littérature», 16, 1, 1978, pp. 117-130.
  • 14. Folie de Berne Nel manoscritto di Berna «il testo della Folie, preceduto dalla rubrica, appare dalla mise en texte bipartito in due sole unità narrative. Esse sono infatti ben individuate codicologicamente da due iniziali importanti (la prima è blu, più ornata, e la seconda rossa) che occupano in altezza due righe di scrittura: M = Mlt (abbreviazione per molt/mult stampato mout dagli editori, v. 1) e C = Cant (v. 150) rispettivamente alle cc. 151v e i53r. Il particolare, apparentemente irrilevante, non ha ricevuto alcun commento dagli editori del testo. Eppure non vi è dubbio che la probabile cesura riflessa nella mise en texte di Bern conservi un significato preciso e sia forse da giudicare antica, se esattamente da quel punto dell’opera, ovvero da quel Cant principia il testo del frammento di Cambridge » G. Brunetti, Le anamnesi di Tristano: nota sulla Folie Tristan di Bern, cit., pp. 115-116.
  • 15. XIVe siècle; parchemin, écrit sur un colonne de 30 lignes. Indexé comme le texte n° cxxviiii, cc. 84a-99b, extraits du Jaufre: vv. 2633-2644, 3743-3828, 3877-3921, 7141-7987. Copié dans le nord de l'Italie, au XVIe siècle, il appartenait à Bembo et puis à Fulvio Orsini, qui l’a donné au Vatican. Jaufre “abregé” Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, lat. 3206 Chansonnier provençal L [2575-2632] 2633 2644 3743
  • 16.
  • 18. A. P. Fuksas, Formato testuale e articolazione argomentativa delle versioni del Jaufre conservate nei canzonieri trobadorici L e N, in «Studi Mediolatini e Volgari» 57 (2011), pp. 131-142. Le chansonnier du Vatican présente une compilation de passages du Jaufre qui vise à restaurer une idée du roman centré sur l'histoire d'amour entre le protagoniste et la dame Brunissens. L'élaboration des éléments qui visent à lier les morceaux en un système organique présente des traits problématiques. En fait, le recodage du sens des passages assemblées n'est pas poussé au point d'abolir certains éléments contextuels qui déterminent des incohérences importantes. 7987
  • 19. Fragment du Jaufre adapté en domnejaire New York, Pierpont Morgan Library, 819 Chansonnier provençal N Ex Cheltenham, Thirlestane House, 8335, du XIVe siècle; en parchemin, écrit sur deux colonnes par plusieurs scribes italiens; aux ff. 9a-11c on trouve 280 vers du Jaufre, vv. 7389-7672. Manuscrit ayant appartenu aux Ducs de Mantoue du XIVe au XVIe siècle; entré en suite dans la collection du comte Justin de MacCarthy à Toulouse au début du XIXe siècle, avant d’arriver en Angleterre, pour être enfin acheté par la Pierpont Morgan Library.
  • 20.
  • 21.
  • 22. Cette version du manuscrit de New York réduit un morceau du roman de Jaufré à un dialogue d'amour à distance, animé par des monologues intérieurs denses et tourmentés. La dimension du texte, 283 vers (vv. 7405-7688), la formulation introductive (Dompna votre grand beutat), la cohérence générale de l'organisation interne, ainsi que le niveau très élevé de cohérence par rapport au contexte libraire, font de ce texte le résultat d'une élaboration “dégénérative”, c'est-à-dire de transition d'un genre à l'autre: du roman duquel le morceau n'était qu'un tout petit segment, au domnejaire, un texte complet, exemplaire et didactique.
  • 23. Novas de Papagai Milano, Biblioteca Ambrosiana, R. 71 sup., c. 127 v.-128r. Chansonnier provençal G Cette version du poème se borne à conter l’exploit du perroquet, capable de séduire la dame au nom de son maître, grâce à son extraordinaire et exotique talent oratoire. On notera (diapos 3-4 de la séquence) la présence dans la même section du manuscrit, consacrée à des textes en couplet octosyllabique (typique de domnejaire et salut), d’un autre texte (cc. 120r.-120v) qui commence Eu a man iur e promet vos.
  • 24.
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28. Novas de Papagai Modena, Biblioteca Estense, ms. a. R. 4. 4., c. 216 r Chansonnier Provençal D Ce manuscrit présente le texte de Eu a man iur e promet vos, (le même qu’on a vu en G).
  • 29. Novas de Papagai Firenze, Biblioteca Nazionale Centrale, ms. Conventi Soppressi, F. IV, 776, cc. 11 r.-12 r. Chansonnier Provençal J Le protagoniste de la version de J, qui incorpore le texte du poème Eu a man iur e promet vos, est le chevalier ensenhat, qui jure allégeance à la dame, selon une conception codifiée de l'amour courtois. Le perroquet n’est que son assistant exotique: il se contente de briser la glace grâce à sa loquacité et ses extraordinaires compétences rhétoriques
  • 30.
  • 31.   Et hieu vos amans iur epromet
  • 32. La comparaison entre ces versions met en condition d’apprécier un «contenimento del narrativo» (selon la définition de Limentani), c’est-à-dire un mécanisme plus ou moins intense de limitation de l’intrigue. Il ne s’agit pas nécessairement de ramener le texte à l’intérieur du canon des genres lyriques, mais plutôt de l’adapter aux modèles des genres en couplet octosyllabique, comme le domnejaire, salut, comjat ou ensenhamen. Novas de Papagai A. Limentani, L'eccezione narrativa: la Provenza medievale e l'arte del racconto, Torino, Einaudi, 1977, pp. 61-77. Anatole Pierre Fuksas, Criteri editoriali e storia della tradizione del romanzo occitanico: per una esatta ricostruzione delle Novas del Papagai, in Convergenze Testuali («Anticomoderno», 1), Roma, Bagatto Libri, 1995, pp. 241-245. Anatole Pierre Fuksas, La materia del racconto e le opzioni narrative: ricerche sulla tradizione delle Novas de papagai, Il racconto nel medioevo romanzo. Atti del Convegno, Bologna, 23-24 Ottobre 2000 («Quaderni di Filologia Romanza», 15), Bologna, Patron, 2002, pp. 239-264.
  • 33. Novas de Papagai Firenze, Biblioteca Riccardiana, 2756, f. 72 r. (π) Cette version du poème abrège l’exploit de l’éloquent perroquet et se termine sur une référence exemplaire aux célèbres amants littéraires: Floris et Blanchefleur, Tristan et Iseut, Piramus et Tisbe. Peut-on parler d’abrégé d’un fabliau provençal (le texte selon la version de R), déjà abrégé en domnejaire, donc d’un abrégé d’un abrégé? Gabriele Giannini, Il romanzo francese in versi dei secoli XII e XIII in Italia: il "Cligès" riccardiano , in: Modi e forme della fruizione della "materia arturiana" nell'Italia dei sec. XIII-XV (Milano, 4-5 febbraio 2005), a cura di AA.VV., Milano, Istituto Lombardo di Scienze e Lettere, 2006, pp. 119-158
  • 34. Novas de Papagai Firenze, Biblioteca Riccardiana, 2756, f. 72 r. (π)
  • 35. Cligès Firenze, Biblioteca Riccardiana, 2756, f. 72 r. (π) Le même folio du même manuscrit présente, séparé par une longue ligne, un extrait du Cligès de Chrétien de Troyes, dans lequel on conte l’histoire d’Alixandre, le père du protagoniste, qui rejoint la cour d'Arthur pour être ordonné chevalier par le plus célèbre roi du monde.