SlideShare une entreprise Scribd logo
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 1/7
 Biodéchets : de la collecte en porte à
porte à l’apport volontaire, l’itinéraire
girondin
 Les collectivités démunies face à
l’explosion du coût de traitement des
déchets
 Déchets ménagers : les recettes de Terra
Nova pour une gestion optimisée par les
collectivités
OLIVIER DESCAMPS
Publié le 22/02/2023
    
SUR LE MÊME SUJET
© Adobe stock
Emballages, biodéchets, mégots, produits de construction : zoom
sur ces gisements de déchets qui mériteront toute l’attention des
collectivités locales en 2023 et au-delà, de vastes chantiers se
profilant...
Enfin. Après des années de discussions, l’extension des consignes de tri s’est achevée au
1er janvier. Ou presque. 98 % des Français mettent désormais dans la même poubelle
l’ensemble de leurs emballages d’après l’éco-organisme Citeo : les traditionnelles bouteilles en
plastique et autres boîtes de conserve, mais aussi les pots de yaourt, les tubes de dentifrice, les
films alimentaires… Parmi les 2 % restant, la moitié suivra le mouvement d’ici l’été. Sur les
produits, les consignes de tri ont ou vont évoluer en conséquence. Mais les collectivités ont
aussi un rôle pédagogique à jouer pour que tout le monde s’y retrouve. Et perde en particulier
le réflexe acquis depuis trente ans de se demander : « Est-ce que ça se recycle ? » Désormais, la
bonne question est : « Est-ce que c’est un emballage ? »
Massifier les flux. Pas si simple à comprendre pour les ménages. En particulier ceux qui
valorisent déjà leurs biodéchets et se retrouvent avec des poubelles grises quasi-vides.
Paradoxalement, ils ont l’impression qu’on leur demande de ne plus trier ! « Nous devons
rassurer les citoyens sur la finalité de ce nouveau geste », insiste Anne-Sophie Louvel, directrice
des services en charge de la collecte sélective et des territoires chez Citeo. La raison d’être de
Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux
enjeux !
Abonné
L. BARBAN 
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 2/7
l’extension est bien « de massifier les flux afin de structurer les filières de recyclage ». Même si
certaines matières mettront plus de temps que d’autres à trouver des débouchés.
L’extension a modifié le paysage des centres de tri, désormais plus grands et plus automatisés.
On en dénombrait 260 il y a dix ans, contre 140 aujourd’hui. Bientôt 115. Les tensions ont été
vives sur certains territoires pour définir lesquels conserveraient leurs sites... et les emplois
allant avec.
Certaines collectivités regrettent par ailleurs que, pour opérer cette massification, Citeo ait pris
en main la valorisation du « flux développement » qui intègre les emballages moins nobles :
pots en polystyrène, barquettes en plastique PET, bouteilles de lait en PET opaque… Les
centres qui les triaient déjà ont jusqu’à fin 2025 pour évoluer et produire ce flux standard que
l’éco-­organisme se charge ensuite de surtrier. Sauf la poignée de centres qui ont investi
jusqu’au tri à la résine et qui « ne seront pas obligés d’évoluer », promet Anne-Sophie Louvel.
Selon l’éco-organisme, l’extension a fait ses preuves. Les collectivités qui ont un peu de recul
recycleraient en moyenne 6,4 kg/an/habitant d’emballages plastiques (7 à 8 kg au bout de trois
ans), contre 4,3 kg chez les autres. En outre, toute communication génère un effet
d’entraînement permettant aussi de récupérer davantage de métaux, de cartons ou de papier.
Pas de miracle toutefois. Malgré ces efforts, on reste loin d’un modèle circulaire qui permettrait
aux producteurs d’emballages de se passer de matière première et de pétrole !
Retard à l’allumage. La deuxième grande évolution de 2023 concerne les déchetteries, avec
l’entrée en vigueur au 1er janvier du dispositif de responsabilité élargie des producteurs (REP)
sur les produits et matériaux de construction du bâtiment (PMCB). Du moins en théorie car si
quatre éco-­organismes ont été agréés, il faudra attendre le 1er mai pour que les metteurs sur le
marché paient leurs premières écocontributions. Rageant, alors que la loi prévoyait une
troisième date : le 1er janvier… 2022 ! ­50 ­millions de tonnes de gravats, de ­métaux, de bois ou
de plâtre sont concernées par le nouveau dispositif. Dont une partie importante déjà gérée par
les professionnels. « Pour les collectivités, l’enjeu se concentre sur 8 à 10 millions de tonnes par
an », précise Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage (CNR). Une
bonne moitié de ces déchets est jetée par les ménages, l’autre par des artisans que les
collectivités accueillent toujours en déchetteries (même si rien ne les y oblige).
La nouvelle REP apportera des financements selon des barèmes qui feront l’objet de
discussions dans les prochaines semaines. Disposant déjà de bennes installées en déchetterie,
les gravats et les ferrailles devraient être soutenus par les producteurs (REP financière). Avec le
conditionnel de rigueur, d’autres flux comme le plâtre pourraient faire l’objet d’un traitement
hybride. Des financements pour les collectivités qui ont leurs propres débouchés sont prévus.
L. BARBAN 
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 3/7
Et des enlèvements assurés par les opérateurs des éco-organismes quand les déchetteries
partent de zéro (une REP dès lors plus opérationnelle).
La situation est plus floue pour les mélanges de bois et de plastique puisque, là encore, il
faudra composer avec l’historique des uns et des autres. « Il y a des débats entre les éco-
organismes, rapporte Bertrand Bohain. Les collectivités, elles, auront besoin de souplesse. »
Inutile en particulier de réinventer la roue quand des filières locales permettent déjà de
valoriser correctement les matériaux. Il faudra en outre composer avec l’espace disponible en
déchetterie. Les plus exiguës continueront à accueillir des déchets en mélange. Les plus
grandes seront à même de se réorganiser et de prendre en charge d’autres gisements (au-delà
d’ailleurs des PMCB puisque les jouets ou les articles de sport sont désormais aussi couverts
par une REP).
Attention au passage effectif d’une autre règle entrée en vigueur le 1er janvier : l’obligation
pour les enseignes de distribution de récupérer gratuitement les déchets de la construction.
L’association Amorce compte bien inciter les élus à davantage communiquer sur ce possible
retour en magasin qui aura un impact sur les volumes accueillis en déchetteries… et poussera
la filière à accélérer la mise en place de la REP !
Biodéchets, l’obligation floue. Difficile enfin de passer l’année 2023 sans se soucier d’un
troisième gisement, celui des biodéchets. Il devra faire l’objet d’un tri à la source, au plus tard
d’ici le 31 décembre. Objectif : valoriser au mieux les matières organiques qui ont un intérêt
énergétique quand on les méthanise, et un intérêt agronomique puisque les digestats et les
composts ont un pouvoir amendant et fertilisant (même s’ils sont moins riches en nutriments,
comme l’azote ou le phosphore, que les matières issues de la méthanisation agricole). Les
enfouir ou les incinérer est une ineptie !
« Ce qui n’est pas précisé, c’est la manière dont on doit faire ce tri à la source », expliquait
Muriel Bruschet, ingénieure à l’Agence de la transition écologique (Ademe), à l’occasion du
Salon des maires organisé à Paris fin novembre. Seule certitude sur laquelle revient le texte :
impossible de se satisfaire du tri mécanobiologique (TMB), qui consiste à ne rien changer côté
ménages, puis à ­enlever la ­fraction fermentescible des déchets collectés a posteriori. Cette
technique a, un temps, eu la cote. On la considère ­désormais inefficace.
Les déchets verts négligés ? D’après une étude de l’Ademe, 34 % des Français déclarent
composter une partie de leurs biodéchets (dont un tiers ont été équipés par leur collectivité).
Ce chiffre est en augmentation : en 2008, une enquête similaire évoquait le chiffre de 25 %. A
l’instar de Pau (voir ci-contre), la plupart des collectivités devraient continuer à promouvoir la
pratique du compostage individuel et miser en complément seulement sur une collecte
séparée. Celle-ci coûte bien plus cher, même avec des bennes bicompartimentées ou en
remplacement de tournées existantes (voir aussi « Nos conseils », p. 54). Toujours selon
l’enquête de l’Ademe, 6,3 % de la population est aujourd’hui couverte, un taux qui devrait
augmenter d’ici la fin de l’année.
Si ces solutions concernent les déchets alimentaires, « attention à ne pas oublier la gestion des
déchets verts », insiste Muriel Bruschet. D’abord parce que leur brûlage est « toujours perçu
comme une pratique positive », alors qu’elle est interdite et polluante. Ensuite parce que ces
déchets pourraient finir dans les bacs de collecte de biodéchets si l’on n’y prend garde. Ce qui
augmentera les coûts et ajoutera de la matière ligneuse inadaptée au compostage et à la
méthanisation. Enfin parce que d’autres voies de valorisation ont elles aussi un intérêt, en
particulier le broyage à des fins de paillage, ces copeaux que l'on peut utiliser pour couvrir le
sol et protéger les plantes. Rien ne doit se perdre !
De nouveaux financements pour gérer les mégots
Les communes qui ont conventionné attendent. L’industrie du tabac a fait preuve de son légendaire
sens de l’intérêt public pour retarder la mise en place d’Alcome. L’éco-organisme en charge de la
L. BARBAN 
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 4/7
gestion des mégots sera pour autant bientôt en mesure d’apporter des financements aux collectivités en
charge du nettoiement. Elles pourront ainsi proposer de nouvelles solutions aux fumeurs. « Les moyens
à mettre en place ne sont pas très compliqués », souligne Peggy Moreau-Héraud, adjointe à
l'environnement de Lalinde (Dordogne), commune pilote du dispositif. Ses conseils : identifier les
points drainant le plus de passage, communiquer sans culpabiliser, définir des équipements adaptés et
qui se voient. Enfin, ne pas oublier que pour un fumeur, « quelques mètres à parcourir, c’est déjà trop
loin ! ».
Du compostage individuel à la collecte en porte-à-porte, les biodéchets gérés à la carte
Zoom sur la politique menée par la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées
A un an de l’entrée en vigueur de l’obligation de tri à la source de biodéchets, les Palois sont
presque prêts. Avec une fusée à plusieurs étages dont le dernier est attendu dans les mois qui
viennent. Fin 2023, les dix communes les plus denses disposeront d’une offre de collecte en
points d’apport volontaire ou en porte-à-porte. Pour simplifier le geste de tri, « un marché a été
passé avec La Poste qui distribuera des seaux de dix litres et des sacs kraft dans les boîtes aux
lettres des habitants », détaille Giovanna Jotz, cheffe du service en charge du déploiement. Des
permanences complémentaires seront proposées à ceux dont les boîtes ne sont pas aux
normes.
En porte-à-porte, la collecte de biodéchets se substituera à l’une des tournées réservée
jusqu’alors aux ordures ménagères, un camion étant chargé de suivre la benne pour laver les
bacs des usagers tous les quinze jours. Cette offre complète une stratégie de compostage
individuel qui, elle, est bien rodée. 700 composteurs et seaux de cuisine ont été distribués en
2022, en contrepartie de formations à suivre afin d’acquérir les bons réflexes, en présentiel ou à
distance grâce à des vidéos que la collectivité a produites ou récupérées auprès d’associations.
Troisième lame. Mettre ses déchets organiques en tas ne suffit pas à faire du (bon) compost. Si
l’on veut éviter de générer du méthane, puissant gaz à effet de serre, il est important en
particulier d’aérer la matière. Des ateliers « jardins » sont parallèlement proposés afin
d’apprendre aux ménages à gérer leurs déchets verts.
En centre-ville enfin, les Palois n’auront pas de bornes de collecte, faute d’espace, mais des
solutions de compostage collectif en pied d’immeuble. Douze sites sont équipés. Une
quinzaine d’autres suivront. Restera quelques zones très bitumées à traiter dans un dernier
temps. Les premières expériences sont encourageantes, sans dégradations et avec peu
d’erreurs de tri. « Chaque site n’ouvre que lorsqu’on a des référents pour vérifier que tout se
passe bien », témoigne Charlotte Poursuibes, maître composteuse, qui, comme eux, se rend
sur place à intervalles réguliers.
    
L. BARBAN 
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 5/7
ESPACE ABONNÉ
ABONNEZ-VOUS
CONSULTER LE MAGAZINE
ACCÉDER AUX ARCHIVES
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
L'AGENDA DU MOMENT
Prochain rendez-vous des maires et
des élus locaux 2022
Rendez-vous de l'Intelligence
locale, à Paris -L' Accès aux soins
01/03/2023 9h-18h
CONSULTER L'AGENDA
LE DOSSIER D'ACTU
L. BARBAN 
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 6/7
Grand âge : un modèle à bout de
souffle
CONSULTER LE DOSSIER
50 QUESTIONS-REPONSES
Le maire et la laïcité après la loi «
contre le séparatisme »
DÉCOUVRIR L'ARTICLE
Recevez vos newsletters
gratuitement
LES PLUS LUS
Email (name@domaine.com)
Renseigner mon email
S'INSCRIRE
45 territoires retenus pour requalifier
leurs entrées de ville
01
Souveraineté numérique des
collectivités : et si c’était le moment de
débrancher ?
02
Le fantasme d’un exode urbain post-
Covid définitivement enterré
03
L. BARBAN 
24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux !
https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 7/7
Renforcer la mixité à l'école
par le bas, c'est possible !
Souveraineté numérique des
collectivités : et si c’était le
moment de débrancher ?
45 territoires retenus pour
requalifier leurs entrées de
ville
PLUS D'ARTICLES
NOUS VOUS RECOMMANDONS
Le gouvernement détaille son soutien
financier au commerce rural
  
Une marque du groupe
RGPD - Paramétrage Cookie - Publicité - Nous
contacter - Mentions légales
L. BARBAN 

Contenu connexe

Similaire à Gestion locale des déchets _ nouvelle année, nouveaux enjeux !.pdf

Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...
Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...
Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...
Bpifrance
 
Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...
Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...
Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...
IsabelleBRUNEAU
 
Demain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cn
Demain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cnDemain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cn
Demain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cn
Bpifrance
 
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de ParisDossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Gabriele Folli
 
Communiqué filière plastique cash investigation
Communiqué filière plastique cash investigationCommuniqué filière plastique cash investigation
Communiqué filière plastique cash investigation
lesmetiersdelachimie
 
Dossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostageDossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostage
Angela Cristina
 
Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire
Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire
Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire
david zentao
 
Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau
Zero Waste France, Cniid
 
L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...
L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...
L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...
Soami Mabiala Stephane
 
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de TrélissacProjet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Eko-think
 
Article socialter juin 2017
Article socialter juin 2017Article socialter juin 2017
Article socialter juin 2017
Logicités
 
L’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire local
L’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire localL’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire local
L’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire local
Elsa Raverdy Martín (贺爱霞)
 
Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...
Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...
Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...
France Stratégie
 
Journal SMECTOM n°7 gestion des dechets
Journal SMECTOM n°7 gestion des dechetsJournal SMECTOM n°7 gestion des dechets
Journal SMECTOM n°7 gestion des dechets
Philippe Villette
 
L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?
L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?
L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?
Citeo
 
MémoireRafaelLeBorgne.pdf
MémoireRafaelLeBorgne.pdfMémoireRafaelLeBorgne.pdf
MémoireRafaelLeBorgne.pdf
Rafael Le Borgne
 
La Provence du 22 Mai 2018
La Provence du 22 Mai 2018La Provence du 22 Mai 2018
La Provence du 22 Mai 2018
jeff64col
 
Meco.pdf
Meco.pdfMeco.pdf

Similaire à Gestion locale des déchets _ nouvelle année, nouveaux enjeux !.pdf (20)

Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...
Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...
Demain position paper objectifs recyclage emballages_novembre2021_vf rd md lp...
 
Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...
Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...
Déchets ménagers _ les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par ...
 
Demain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cn
Demain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cnDemain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cn
Demain position paper objectifs recyclage emballages_022022_vf_cn
 
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de ParisDossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
 
Olivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNEOlivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNE
 
Communiqué filière plastique cash investigation
Communiqué filière plastique cash investigationCommuniqué filière plastique cash investigation
Communiqué filière plastique cash investigation
 
Dossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostageDossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostage
 
Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire
Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire
Livret optimisation des dechets et recyclage par économie circulaire
 
Moscou 12032014 ERBA
Moscou 12032014 ERBAMoscou 12032014 ERBA
Moscou 12032014 ERBA
 
Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau
 
L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...
L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...
L interdiction de la fabrication commercialisation et l'utilisation des sache...
 
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de TrélissacProjet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
 
Article socialter juin 2017
Article socialter juin 2017Article socialter juin 2017
Article socialter juin 2017
 
L’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire local
L’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire localL’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire local
L’écologie territoriale appliquée à un système agricole & agro-alimentaire local
 
Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...
Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...
Dossier de présentation - Objectif "zéro artificialisation nette" : quels lev...
 
Journal SMECTOM n°7 gestion des dechets
Journal SMECTOM n°7 gestion des dechetsJournal SMECTOM n°7 gestion des dechets
Journal SMECTOM n°7 gestion des dechets
 
L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?
L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?
L'extension des consignes de tri : comment ça marche ?
 
MémoireRafaelLeBorgne.pdf
MémoireRafaelLeBorgne.pdfMémoireRafaelLeBorgne.pdf
MémoireRafaelLeBorgne.pdf
 
La Provence du 22 Mai 2018
La Provence du 22 Mai 2018La Provence du 22 Mai 2018
La Provence du 22 Mai 2018
 
Meco.pdf
Meco.pdfMeco.pdf
Meco.pdf
 

Plus de IsabelleBRUNEAU

20230207_BudgetCCM.pdf
20230207_BudgetCCM.pdf20230207_BudgetCCM.pdf
20230207_BudgetCCM.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230207_entraidesmontesquieu.pdf
20230207_entraidesmontesquieu.pdf20230207_entraidesmontesquieu.pdf
20230207_entraidesmontesquieu.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf
20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf
20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf
20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf
20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230217_kawanhanagrandi.pdf
20230217_kawanhanagrandi.pdf20230217_kawanhanagrandi.pdf
20230217_kawanhanagrandi.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230217_itinerairesartistiques.pdf
20230217_itinerairesartistiques.pdf20230217_itinerairesartistiques.pdf
20230217_itinerairesartistiques.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230203_jardindesberines.pdf
20230203_jardindesberines.pdf20230203_jardindesberines.pdf
20230203_jardindesberines.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230223_pesticides.pdf
20230223_pesticides.pdf20230223_pesticides.pdf
20230223_pesticides.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230217_sidaction.pdf
20230217_sidaction.pdf20230217_sidaction.pdf
20230217_sidaction.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230210_ Afterlab.pdf
20230210_ Afterlab.pdf20230210_ Afterlab.pdf
20230210_ Afterlab.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230130-associationterra.pdf
20230130-associationterra.pdf20230130-associationterra.pdf
20230130-associationterra.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20230126_responsabilisation.pdf
20230126_responsabilisation.pdf20230126_responsabilisation.pdf
20230126_responsabilisation.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20220127_inaugurations.pdf
20220127_inaugurations.pdf20220127_inaugurations.pdf
20220127_inaugurations.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20220127_transportalademandeCCM.pdf
20220127_transportalademandeCCM.pdf20220127_transportalademandeCCM.pdf
20220127_transportalademandeCCM.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20220127_economielocaleCCM.pdf
20220127_economielocaleCCM.pdf20220127_economielocaleCCM.pdf
20220127_economielocaleCCM.pdf
IsabelleBRUNEAU
 
20220120_musiqueecole.pdf
20220120_musiqueecole.pdf20220120_musiqueecole.pdf
20220120_musiqueecole.pdf
IsabelleBRUNEAU
 

Plus de IsabelleBRUNEAU (20)

20230207_BudgetCCM.pdf
20230207_BudgetCCM.pdf20230207_BudgetCCM.pdf
20230207_BudgetCCM.pdf
 
20230207_entraidesmontesquieu.pdf
20230207_entraidesmontesquieu.pdf20230207_entraidesmontesquieu.pdf
20230207_entraidesmontesquieu.pdf
 
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
 
20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf
20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf
20230224_mesuresderesponsabilisation-CG.jpg.pdf
 
20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf
20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf
20230224_CDCjallesetCCM-emploi-CG.jpg.pdf
 
20230217_kawanhanagrandi.pdf
20230217_kawanhanagrandi.pdf20230217_kawanhanagrandi.pdf
20230217_kawanhanagrandi.pdf
 
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
 
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
20230217_actionsitinerantesemploi-CCM.pdf
 
20230217_itinerairesartistiques.pdf
20230217_itinerairesartistiques.pdf20230217_itinerairesartistiques.pdf
20230217_itinerairesartistiques.pdf
 
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
20230210_solutions pourdechetsmenagersCCM-cg.jpg.pdf
 
20230203_jardindesberines.pdf
20230203_jardindesberines.pdf20230203_jardindesberines.pdf
20230203_jardindesberines.pdf
 
20230223_pesticides.pdf
20230223_pesticides.pdf20230223_pesticides.pdf
20230223_pesticides.pdf
 
20230217_sidaction.pdf
20230217_sidaction.pdf20230217_sidaction.pdf
20230217_sidaction.pdf
 
20230210_ Afterlab.pdf
20230210_ Afterlab.pdf20230210_ Afterlab.pdf
20230210_ Afterlab.pdf
 
20230130-associationterra.pdf
20230130-associationterra.pdf20230130-associationterra.pdf
20230130-associationterra.pdf
 
20230126_responsabilisation.pdf
20230126_responsabilisation.pdf20230126_responsabilisation.pdf
20230126_responsabilisation.pdf
 
20220127_inaugurations.pdf
20220127_inaugurations.pdf20220127_inaugurations.pdf
20220127_inaugurations.pdf
 
20220127_transportalademandeCCM.pdf
20220127_transportalademandeCCM.pdf20220127_transportalademandeCCM.pdf
20220127_transportalademandeCCM.pdf
 
20220127_economielocaleCCM.pdf
20220127_economielocaleCCM.pdf20220127_economielocaleCCM.pdf
20220127_economielocaleCCM.pdf
 
20220120_musiqueecole.pdf
20220120_musiqueecole.pdf20220120_musiqueecole.pdf
20220120_musiqueecole.pdf
 

Gestion locale des déchets _ nouvelle année, nouveaux enjeux !.pdf

  • 1. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 1/7  Biodéchets : de la collecte en porte à porte à l’apport volontaire, l’itinéraire girondin  Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déchets  Déchets ménagers : les recettes de Terra Nova pour une gestion optimisée par les collectivités OLIVIER DESCAMPS Publié le 22/02/2023      SUR LE MÊME SUJET © Adobe stock Emballages, biodéchets, mégots, produits de construction : zoom sur ces gisements de déchets qui mériteront toute l’attention des collectivités locales en 2023 et au-delà, de vastes chantiers se profilant... Enfin. Après des années de discussions, l’extension des consignes de tri s’est achevée au 1er janvier. Ou presque. 98 % des Français mettent désormais dans la même poubelle l’ensemble de leurs emballages d’après l’éco-organisme Citeo : les traditionnelles bouteilles en plastique et autres boîtes de conserve, mais aussi les pots de yaourt, les tubes de dentifrice, les films alimentaires… Parmi les 2 % restant, la moitié suivra le mouvement d’ici l’été. Sur les produits, les consignes de tri ont ou vont évoluer en conséquence. Mais les collectivités ont aussi un rôle pédagogique à jouer pour que tout le monde s’y retrouve. Et perde en particulier le réflexe acquis depuis trente ans de se demander : « Est-ce que ça se recycle ? » Désormais, la bonne question est : « Est-ce que c’est un emballage ? » Massifier les flux. Pas si simple à comprendre pour les ménages. En particulier ceux qui valorisent déjà leurs biodéchets et se retrouvent avec des poubelles grises quasi-vides. Paradoxalement, ils ont l’impression qu’on leur demande de ne plus trier ! « Nous devons rassurer les citoyens sur la finalité de ce nouveau geste », insiste Anne-Sophie Louvel, directrice des services en charge de la collecte sélective et des territoires chez Citeo. La raison d’être de Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! Abonné L. BARBAN 
  • 2. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 2/7 l’extension est bien « de massifier les flux afin de structurer les filières de recyclage ». Même si certaines matières mettront plus de temps que d’autres à trouver des débouchés. L’extension a modifié le paysage des centres de tri, désormais plus grands et plus automatisés. On en dénombrait 260 il y a dix ans, contre 140 aujourd’hui. Bientôt 115. Les tensions ont été vives sur certains territoires pour définir lesquels conserveraient leurs sites... et les emplois allant avec. Certaines collectivités regrettent par ailleurs que, pour opérer cette massification, Citeo ait pris en main la valorisation du « flux développement » qui intègre les emballages moins nobles : pots en polystyrène, barquettes en plastique PET, bouteilles de lait en PET opaque… Les centres qui les triaient déjà ont jusqu’à fin 2025 pour évoluer et produire ce flux standard que l’éco-­organisme se charge ensuite de surtrier. Sauf la poignée de centres qui ont investi jusqu’au tri à la résine et qui « ne seront pas obligés d’évoluer », promet Anne-Sophie Louvel. Selon l’éco-organisme, l’extension a fait ses preuves. Les collectivités qui ont un peu de recul recycleraient en moyenne 6,4 kg/an/habitant d’emballages plastiques (7 à 8 kg au bout de trois ans), contre 4,3 kg chez les autres. En outre, toute communication génère un effet d’entraînement permettant aussi de récupérer davantage de métaux, de cartons ou de papier. Pas de miracle toutefois. Malgré ces efforts, on reste loin d’un modèle circulaire qui permettrait aux producteurs d’emballages de se passer de matière première et de pétrole ! Retard à l’allumage. La deuxième grande évolution de 2023 concerne les déchetteries, avec l’entrée en vigueur au 1er janvier du dispositif de responsabilité élargie des producteurs (REP) sur les produits et matériaux de construction du bâtiment (PMCB). Du moins en théorie car si quatre éco-­organismes ont été agréés, il faudra attendre le 1er mai pour que les metteurs sur le marché paient leurs premières écocontributions. Rageant, alors que la loi prévoyait une troisième date : le 1er janvier… 2022 ! ­50 ­millions de tonnes de gravats, de ­métaux, de bois ou de plâtre sont concernées par le nouveau dispositif. Dont une partie importante déjà gérée par les professionnels. « Pour les collectivités, l’enjeu se concentre sur 8 à 10 millions de tonnes par an », précise Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage (CNR). Une bonne moitié de ces déchets est jetée par les ménages, l’autre par des artisans que les collectivités accueillent toujours en déchetteries (même si rien ne les y oblige). La nouvelle REP apportera des financements selon des barèmes qui feront l’objet de discussions dans les prochaines semaines. Disposant déjà de bennes installées en déchetterie, les gravats et les ferrailles devraient être soutenus par les producteurs (REP financière). Avec le conditionnel de rigueur, d’autres flux comme le plâtre pourraient faire l’objet d’un traitement hybride. Des financements pour les collectivités qui ont leurs propres débouchés sont prévus. L. BARBAN 
  • 3. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 3/7 Et des enlèvements assurés par les opérateurs des éco-organismes quand les déchetteries partent de zéro (une REP dès lors plus opérationnelle). La situation est plus floue pour les mélanges de bois et de plastique puisque, là encore, il faudra composer avec l’historique des uns et des autres. « Il y a des débats entre les éco- organismes, rapporte Bertrand Bohain. Les collectivités, elles, auront besoin de souplesse. » Inutile en particulier de réinventer la roue quand des filières locales permettent déjà de valoriser correctement les matériaux. Il faudra en outre composer avec l’espace disponible en déchetterie. Les plus exiguës continueront à accueillir des déchets en mélange. Les plus grandes seront à même de se réorganiser et de prendre en charge d’autres gisements (au-delà d’ailleurs des PMCB puisque les jouets ou les articles de sport sont désormais aussi couverts par une REP). Attention au passage effectif d’une autre règle entrée en vigueur le 1er janvier : l’obligation pour les enseignes de distribution de récupérer gratuitement les déchets de la construction. L’association Amorce compte bien inciter les élus à davantage communiquer sur ce possible retour en magasin qui aura un impact sur les volumes accueillis en déchetteries… et poussera la filière à accélérer la mise en place de la REP ! Biodéchets, l’obligation floue. Difficile enfin de passer l’année 2023 sans se soucier d’un troisième gisement, celui des biodéchets. Il devra faire l’objet d’un tri à la source, au plus tard d’ici le 31 décembre. Objectif : valoriser au mieux les matières organiques qui ont un intérêt énergétique quand on les méthanise, et un intérêt agronomique puisque les digestats et les composts ont un pouvoir amendant et fertilisant (même s’ils sont moins riches en nutriments, comme l’azote ou le phosphore, que les matières issues de la méthanisation agricole). Les enfouir ou les incinérer est une ineptie ! « Ce qui n’est pas précisé, c’est la manière dont on doit faire ce tri à la source », expliquait Muriel Bruschet, ingénieure à l’Agence de la transition écologique (Ademe), à l’occasion du Salon des maires organisé à Paris fin novembre. Seule certitude sur laquelle revient le texte : impossible de se satisfaire du tri mécanobiologique (TMB), qui consiste à ne rien changer côté ménages, puis à ­enlever la ­fraction fermentescible des déchets collectés a posteriori. Cette technique a, un temps, eu la cote. On la considère ­désormais inefficace. Les déchets verts négligés ? D’après une étude de l’Ademe, 34 % des Français déclarent composter une partie de leurs biodéchets (dont un tiers ont été équipés par leur collectivité). Ce chiffre est en augmentation : en 2008, une enquête similaire évoquait le chiffre de 25 %. A l’instar de Pau (voir ci-contre), la plupart des collectivités devraient continuer à promouvoir la pratique du compostage individuel et miser en complément seulement sur une collecte séparée. Celle-ci coûte bien plus cher, même avec des bennes bicompartimentées ou en remplacement de tournées existantes (voir aussi « Nos conseils », p. 54). Toujours selon l’enquête de l’Ademe, 6,3 % de la population est aujourd’hui couverte, un taux qui devrait augmenter d’ici la fin de l’année. Si ces solutions concernent les déchets alimentaires, « attention à ne pas oublier la gestion des déchets verts », insiste Muriel Bruschet. D’abord parce que leur brûlage est « toujours perçu comme une pratique positive », alors qu’elle est interdite et polluante. Ensuite parce que ces déchets pourraient finir dans les bacs de collecte de biodéchets si l’on n’y prend garde. Ce qui augmentera les coûts et ajoutera de la matière ligneuse inadaptée au compostage et à la méthanisation. Enfin parce que d’autres voies de valorisation ont elles aussi un intérêt, en particulier le broyage à des fins de paillage, ces copeaux que l'on peut utiliser pour couvrir le sol et protéger les plantes. Rien ne doit se perdre ! De nouveaux financements pour gérer les mégots Les communes qui ont conventionné attendent. L’industrie du tabac a fait preuve de son légendaire sens de l’intérêt public pour retarder la mise en place d’Alcome. L’éco-organisme en charge de la L. BARBAN 
  • 4. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 4/7 gestion des mégots sera pour autant bientôt en mesure d’apporter des financements aux collectivités en charge du nettoiement. Elles pourront ainsi proposer de nouvelles solutions aux fumeurs. « Les moyens à mettre en place ne sont pas très compliqués », souligne Peggy Moreau-Héraud, adjointe à l'environnement de Lalinde (Dordogne), commune pilote du dispositif. Ses conseils : identifier les points drainant le plus de passage, communiquer sans culpabiliser, définir des équipements adaptés et qui se voient. Enfin, ne pas oublier que pour un fumeur, « quelques mètres à parcourir, c’est déjà trop loin ! ». Du compostage individuel à la collecte en porte-à-porte, les biodéchets gérés à la carte Zoom sur la politique menée par la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées A un an de l’entrée en vigueur de l’obligation de tri à la source de biodéchets, les Palois sont presque prêts. Avec une fusée à plusieurs étages dont le dernier est attendu dans les mois qui viennent. Fin 2023, les dix communes les plus denses disposeront d’une offre de collecte en points d’apport volontaire ou en porte-à-porte. Pour simplifier le geste de tri, « un marché a été passé avec La Poste qui distribuera des seaux de dix litres et des sacs kraft dans les boîtes aux lettres des habitants », détaille Giovanna Jotz, cheffe du service en charge du déploiement. Des permanences complémentaires seront proposées à ceux dont les boîtes ne sont pas aux normes. En porte-à-porte, la collecte de biodéchets se substituera à l’une des tournées réservée jusqu’alors aux ordures ménagères, un camion étant chargé de suivre la benne pour laver les bacs des usagers tous les quinze jours. Cette offre complète une stratégie de compostage individuel qui, elle, est bien rodée. 700 composteurs et seaux de cuisine ont été distribués en 2022, en contrepartie de formations à suivre afin d’acquérir les bons réflexes, en présentiel ou à distance grâce à des vidéos que la collectivité a produites ou récupérées auprès d’associations. Troisième lame. Mettre ses déchets organiques en tas ne suffit pas à faire du (bon) compost. Si l’on veut éviter de générer du méthane, puissant gaz à effet de serre, il est important en particulier d’aérer la matière. Des ateliers « jardins » sont parallèlement proposés afin d’apprendre aux ménages à gérer leurs déchets verts. En centre-ville enfin, les Palois n’auront pas de bornes de collecte, faute d’espace, mais des solutions de compostage collectif en pied d’immeuble. Douze sites sont équipés. Une quinzaine d’autres suivront. Restera quelques zones très bitumées à traiter dans un dernier temps. Les premières expériences sont encourageantes, sans dégradations et avec peu d’erreurs de tri. « Chaque site n’ouvre que lorsqu’on a des référents pour vérifier que tout se passe bien », témoigne Charlotte Poursuibes, maître composteuse, qui, comme eux, se rend sur place à intervalles réguliers.      L. BARBAN 
  • 5. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 5/7 ESPACE ABONNÉ ABONNEZ-VOUS CONSULTER LE MAGAZINE ACCÉDER AUX ARCHIVES S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER L'AGENDA DU MOMENT Prochain rendez-vous des maires et des élus locaux 2022 Rendez-vous de l'Intelligence locale, à Paris -L' Accès aux soins 01/03/2023 9h-18h CONSULTER L'AGENDA LE DOSSIER D'ACTU L. BARBAN 
  • 6. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 6/7 Grand âge : un modèle à bout de souffle CONSULTER LE DOSSIER 50 QUESTIONS-REPONSES Le maire et la laïcité après la loi « contre le séparatisme » DÉCOUVRIR L'ARTICLE Recevez vos newsletters gratuitement LES PLUS LUS Email (name@domaine.com) Renseigner mon email S'INSCRIRE 45 territoires retenus pour requalifier leurs entrées de ville 01 Souveraineté numérique des collectivités : et si c’était le moment de débrancher ? 02 Le fantasme d’un exode urbain post- Covid définitivement enterré 03 L. BARBAN 
  • 7. 24/02/2023 13:56 Gestion locale des déchets : nouvelle année, nouveaux enjeux ! https://www.courrierdesmaires.fr/article/gestion-locale-des-dechets-nouvelle-annee-nouveaux-enjeux.53646 7/7 Renforcer la mixité à l'école par le bas, c'est possible ! Souveraineté numérique des collectivités : et si c’était le moment de débrancher ? 45 territoires retenus pour requalifier leurs entrées de ville PLUS D'ARTICLES NOUS VOUS RECOMMANDONS Le gouvernement détaille son soutien financier au commerce rural    Une marque du groupe RGPD - Paramétrage Cookie - Publicité - Nous contacter - Mentions légales L. BARBAN 