SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  31
PLAN
Introduction
Agent pathogène Cycle de vie
Epidémiologie Etude clinique
Diagnostic
Traitement
Prophylaxie
Réponse immunitaire
GIARDIASE
3
« Giardiose, ou lambliase »
• Parasitose intestinale la plus répandue dans le monde
• Due à : Giardia duodenalis (ou Giardia intestinalis,
anciennement Giardia lamblia).
• Habitat : Partie supérieure de l’intestin grêle.
Taxonomie :
• Règne des Protozoaires
• Phylum : Sarcomastigophora.
• Sous phylum : Mastigophora.
• Classe : Zoomastigophora.
• Ordre : Diplomonadida.
• Famille : Hexamitidae.
• Genre : Giardia.
• Espèce : Giardia intestinalis.
4
GIARDIASE
Introduction
Agent pathogène
 Cycle de vie
 Epidémiologie
 Etude clinique
 Réponse immunitaire
 Diagnostic
 Traitement
 Prophylaxie
Conclusion 5
6
2 aspects morphologiques distincts :
Forme végétative
« TROPHOZOITE »
Forme résistante
Le kyste
TROPHOZOITE
7
• Piriforme
• 10 à 20 µm de long
• 8 à 10 µm de large
• 2 noyaux identiques
• Fragile
• Adhérence à la muqueuse du
duodénum et jéjunum
4 paires de flagelles réparties sur chaque face « en chute de feuille »
2 postéro-
latéraux
2 antéro-
latéraux
2 ventraux
épais
2 caudaux
étape préalable
à l’expression du pouvoir pathogène
LE KYSTE
8
• Ovoide
•10 à 13 µm de long
•8 à 9 µm de large
•2 à 4 noyaux
•Résidus flagellaires
 examen microscopique des
selles
Résistante : survie plusieurs semaines dans le milieu extérieur
R aux désinfectants chlorés
Sensible aux désinfectants à base d’ammonium
9
Introduction
 Agent pathogène
Cycle de vie
 Epidémiologie
 Etude clinique
 Diagnostic
 Traitement
 Prophylaxie
Conclusion
CYCLE DE VIE
10
Kyste
Forme infestante
Environnement
extérieur
Trophozoites et kystes
dans les selles
Homme
Dékystement au niveau
Du Duodénum
Multiplication par
division binaire
longitudinale
11
Introduction
 Agent pathogène
 Cycle de vie
Epidémiologie
 Etude clinique
 Réponse immunitaire
 Diagnostic
 Traitement
 Prophylaxie
Conclusion
EPIDÉMIOLOGIE
• La Giardiose humaine est la parasitose intestinale la plus répandus
dans le monde
• Prédomine chez les jeunes enfants et dans les collectivités
12
37%
30 %
37 %
SOURCES DU PARASITE
 Animaux excréteurs de kystes.
 Milieu extérieur : Eau de boisson
Aliments souillés
RÉSERVOIR : L’Homme contaminé.
Certains animaux sauvages et domestiques hébergent
des souches de Giardia morphologiquement,
génétiquement et phénotypiquement identiques à
celles décrites chez l’Homme 13
14
MODE DE TRANSMISSION : FÉCO-ORALE
PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE
15
Voyages
dans les
pays hyper-
endémiques
Mauvaise
hygiène des
mains Eau du
robinet
Végétaux
crus
Natation
dans les
riviéres et
lacs
Contact avec
des jeunes
enfants
portant des
couches
16
Introduction
 Agent pathogène
 Cycle de vie
 Epidémiologie
Etude clinique
 Réponse immunitaire
 Diagnostic
 Traitement
 Prophylaxie
Conclusion
Phase d’incubation : 7 jours, asymptomatique
Phase d’état :
17
Les principaux signes
Diarrhée
Troubles digestifs Malabsorption
intestinale
Hypersécrétion du mucus
Desquamation des cellules épithéliales
Perturbation des phénomènes osmotiques
Perturbation de la sécrétion biliaire
Action mécanique :
Barrière physique
Action biochimique :
Déficience enzymatique
18
Introduction
 Agent pathogène
 Cycle de vie
 Epidémiologie
 Etude clinique
Réponse immunitaire
 Diagnostic
 Traitement
 Prophylaxie
Conclusion
 Non spécifique :
 Spécifique :
1. Humorale
Hypogammaglobulinémie Giardiose clinique chronique
Ag = les protéines de surface localisées au niveau du disque
adhésif et des flagelles
19
Mort du parasite
Activation du
complément
Elimination des
trophozoites
Cytotoxicité
directe
Attachement du disque
adhésif
aux cellules
intestinales
IgM IgG IgA
Neutrophiles
2. Cellulaire
20
la population cellulaire de lymphocytes
T CD4+ et CD8+ varie au niveau de la
lamina propria.
Cela active les macrophages de la
plaque de Peyer.
 Ils phagocytent les trophozoïtes qui
sont ensuite éliminés par un mécanisme
oxydatif.
Introduction
 Agent pathogène
 Cycle de vie
 Epidémiologie
 Etude clinique
Diagnostic
 Traitement
 Prophylaxie
Conclusion 21
22
MOYENS DE DIAGNOSTIC
 Examen parasitologique des selles(EPS) :
-Kystes++++ (selle molle).
- Trophozoites + (selle diarrhéique).
 Biopsie intestinale :
-Mise en evidence de la forme trophozoaire.
 Recherche d’antigénes spécifiques dans les selles.
 PCR-LT.
23
24
Introduction
 Agent pathogène
 Cycle de vie
 Epidémiologie
 Etude clinique
 Diagnostic
Traitement
 Prophylaxie
Conclusion
TRAITEMENT
25
Le traitement de référence est basé sur les 5-nitro-imidazolés
Métronidazole
(FLAGYL®)
250 mg 3×/j, chez l’adulte
25 mg/Kg/j chez l’enfant
Tinidazole
(FASIGINE®)
Prise unique,
2g chez l’adulte
Secnidazole (SECNOL®)
Prise unique,
2g chez l’adulte
PHYTOTHÉRAPIE
Un régime alimentaire à :
 Haute teneur en fibre
 Pauvre en graisses et en glucides simples.
26
 Réduire les symptômes aigus de la Giardiase
 Promouvoir les mécanismes de défense de l'hôte
 Freiner la croissance et la reproduction des trophozoïtes
Introduction
 Agent pathogène
 Cycle de vie
 Epidémiologie
 Etude clinique
 Diagnostic
 Traitement
Prophylaxie
Conclusion
27
• Dépistage des porteurs sains
• Traitement des eaux publics
• Epuration des eaux usées.
• Evitement de l’utilisation des engrais d'origine
humaine.
• Prévention des infections à transmission féco-orale
ou manuportée.
28
PROPHYLAXIE GÉNÉRALE
• Se laver les mains.
• Ne pas consommer de l’eau non traité.
• Éviter de nager dans des piscines, fleuves, lacs, si
on est infecté par Giardia.
• Faire bouillir l’eau pendant au moins une minute
avant son utilisation.
29
PROPHYLAXIE INDIVIDUELLE
La girardiose : parasitose fréquente dans notre
pays, à manifestations graves !
le retard staturo pondéral chez l’enfant
30
CONCLUSION
31
Merci
pour
votre

Contenu connexe

Tendances

Generalites sur les champignons dermatophyties
Generalites sur les champignons   dermatophytiesGeneralites sur les champignons   dermatophyties
Generalites sur les champignons dermatophytiesRIADH HAMMEDI
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfS/Abdessemed
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephaloseRIADH HAMMEDI
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIMANE HALIMA BENLARIBI
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomesskillua zoldyck
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Parasitologie
ParasitologieParasitologie
ParasitologieMansour1
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologieBiologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologieIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Mehdi Razzok
 
Introduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptxIntroduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptxMajdaHelal
 

Tendances (20)

Paludisme
PaludismePaludisme
Paludisme
 
Generalites sur les champignons dermatophyties
Generalites sur les champignons   dermatophytiesGeneralites sur les champignons   dermatophyties
Generalites sur les champignons dermatophyties
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
 
Amibes et amibiases
Amibes et amibiasesAmibes et amibiases
Amibes et amibiases
 
Distomatose
DistomatoseDistomatose
Distomatose
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephalose
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
 
Parasitologie
ParasitologieParasitologie
Parasitologie
 
Toxoplasmose
ToxoplasmoseToxoplasmose
Toxoplasmose
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
 
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologieBiologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)
 
Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
Introduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptxIntroduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptx
 
Généralités
GénéralitésGénéralités
Généralités
 
4 cestodes
4 cestodes4 cestodes
4 cestodes
 
Filarioses
FilariosesFilarioses
Filarioses
 

Similaire à Giardiose

Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxFlagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxIMANE HALIMA BENLARIBI
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...S/Abdessemed
 
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologieLes principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologiemai13
 
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptCours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptSalmaZaghba1
 
Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16raymondteyrouz
 
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludismeDiagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludismeInstitut Pasteur de Madagascar
 
Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesDoc Braham
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiquesS/Abdessemed
 
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygoteCycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygoteInstitut Pasteur de Madagascar
 
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfGuide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfMouradToni
 
La contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludisme
La contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludismeLa contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludisme
La contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludismeInstitut Pasteur de Madagascar
 
Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016
Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016
Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016Laurent MASCARON
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015odeckmyn
 
Electron Spin Resonance and irradiated food 2015
Electron Spin Resonance and irradiated food  2015Electron Spin Resonance and irradiated food  2015
Electron Spin Resonance and irradiated food 2015Jamal Bennazha
 

Similaire à Giardiose (20)

Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxFlagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
 
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologieLes principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologie
 
ma Thése.pptx
ma Thése.pptxma Thése.pptx
ma Thése.pptx
 
Les méthodes de diagnostic biologique du paludisme
Les méthodes de diagnostic biologique du paludismeLes méthodes de diagnostic biologique du paludisme
Les méthodes de diagnostic biologique du paludisme
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
 
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptCours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
 
Antiparasitaires
AntiparasitairesAntiparasitaires
Antiparasitaires
 
Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16
 
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludismeDiagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
 
Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriques
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygoteCycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
 
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielleBioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
 
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfGuide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
 
Les traitements contre le paludisme
Les traitements contre le paludismeLes traitements contre le paludisme
Les traitements contre le paludisme
 
La contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludisme
La contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludismeLa contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludisme
La contribution de la lutte anti-larvaire dans le contrôle du paludisme
 
Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016
Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016
Leptospirose l'impact en médecine vétérinaire LMascaron Dépêche Vet février 2016
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015
 
Electron Spin Resonance and irradiated food 2015
Electron Spin Resonance and irradiated food  2015Electron Spin Resonance and irradiated food  2015
Electron Spin Resonance and irradiated food 2015
 

Giardiose

  • 1.
  • 2. PLAN Introduction Agent pathogène Cycle de vie Epidémiologie Etude clinique Diagnostic Traitement Prophylaxie Réponse immunitaire
  • 3. GIARDIASE 3 « Giardiose, ou lambliase » • Parasitose intestinale la plus répandue dans le monde • Due à : Giardia duodenalis (ou Giardia intestinalis, anciennement Giardia lamblia). • Habitat : Partie supérieure de l’intestin grêle.
  • 4. Taxonomie : • Règne des Protozoaires • Phylum : Sarcomastigophora. • Sous phylum : Mastigophora. • Classe : Zoomastigophora. • Ordre : Diplomonadida. • Famille : Hexamitidae. • Genre : Giardia. • Espèce : Giardia intestinalis. 4 GIARDIASE
  • 5. Introduction Agent pathogène  Cycle de vie  Epidémiologie  Etude clinique  Réponse immunitaire  Diagnostic  Traitement  Prophylaxie Conclusion 5
  • 6. 6 2 aspects morphologiques distincts : Forme végétative « TROPHOZOITE » Forme résistante Le kyste
  • 7. TROPHOZOITE 7 • Piriforme • 10 à 20 µm de long • 8 à 10 µm de large • 2 noyaux identiques • Fragile • Adhérence à la muqueuse du duodénum et jéjunum 4 paires de flagelles réparties sur chaque face « en chute de feuille » 2 postéro- latéraux 2 antéro- latéraux 2 ventraux épais 2 caudaux étape préalable à l’expression du pouvoir pathogène
  • 8. LE KYSTE 8 • Ovoide •10 à 13 µm de long •8 à 9 µm de large •2 à 4 noyaux •Résidus flagellaires  examen microscopique des selles Résistante : survie plusieurs semaines dans le milieu extérieur R aux désinfectants chlorés Sensible aux désinfectants à base d’ammonium
  • 9. 9 Introduction  Agent pathogène Cycle de vie  Epidémiologie  Etude clinique  Diagnostic  Traitement  Prophylaxie Conclusion
  • 10. CYCLE DE VIE 10 Kyste Forme infestante Environnement extérieur Trophozoites et kystes dans les selles Homme Dékystement au niveau Du Duodénum Multiplication par division binaire longitudinale
  • 11. 11 Introduction  Agent pathogène  Cycle de vie Epidémiologie  Etude clinique  Réponse immunitaire  Diagnostic  Traitement  Prophylaxie Conclusion
  • 12. EPIDÉMIOLOGIE • La Giardiose humaine est la parasitose intestinale la plus répandus dans le monde • Prédomine chez les jeunes enfants et dans les collectivités 12 37% 30 % 37 %
  • 13. SOURCES DU PARASITE  Animaux excréteurs de kystes.  Milieu extérieur : Eau de boisson Aliments souillés RÉSERVOIR : L’Homme contaminé. Certains animaux sauvages et domestiques hébergent des souches de Giardia morphologiquement, génétiquement et phénotypiquement identiques à celles décrites chez l’Homme 13
  • 14. 14 MODE DE TRANSMISSION : FÉCO-ORALE
  • 15. PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE 15 Voyages dans les pays hyper- endémiques Mauvaise hygiène des mains Eau du robinet Végétaux crus Natation dans les riviéres et lacs Contact avec des jeunes enfants portant des couches
  • 16. 16 Introduction  Agent pathogène  Cycle de vie  Epidémiologie Etude clinique  Réponse immunitaire  Diagnostic  Traitement  Prophylaxie Conclusion
  • 17. Phase d’incubation : 7 jours, asymptomatique Phase d’état : 17 Les principaux signes Diarrhée Troubles digestifs Malabsorption intestinale Hypersécrétion du mucus Desquamation des cellules épithéliales Perturbation des phénomènes osmotiques Perturbation de la sécrétion biliaire Action mécanique : Barrière physique Action biochimique : Déficience enzymatique
  • 18. 18 Introduction  Agent pathogène  Cycle de vie  Epidémiologie  Etude clinique Réponse immunitaire  Diagnostic  Traitement  Prophylaxie Conclusion
  • 19.  Non spécifique :  Spécifique : 1. Humorale Hypogammaglobulinémie Giardiose clinique chronique Ag = les protéines de surface localisées au niveau du disque adhésif et des flagelles 19 Mort du parasite Activation du complément Elimination des trophozoites Cytotoxicité directe Attachement du disque adhésif aux cellules intestinales IgM IgG IgA Neutrophiles
  • 20. 2. Cellulaire 20 la population cellulaire de lymphocytes T CD4+ et CD8+ varie au niveau de la lamina propria. Cela active les macrophages de la plaque de Peyer.  Ils phagocytent les trophozoïtes qui sont ensuite éliminés par un mécanisme oxydatif.
  • 21. Introduction  Agent pathogène  Cycle de vie  Epidémiologie  Etude clinique Diagnostic  Traitement  Prophylaxie Conclusion 21
  • 23.  Examen parasitologique des selles(EPS) : -Kystes++++ (selle molle). - Trophozoites + (selle diarrhéique).  Biopsie intestinale : -Mise en evidence de la forme trophozoaire.  Recherche d’antigénes spécifiques dans les selles.  PCR-LT. 23
  • 24. 24 Introduction  Agent pathogène  Cycle de vie  Epidémiologie  Etude clinique  Diagnostic Traitement  Prophylaxie Conclusion
  • 25. TRAITEMENT 25 Le traitement de référence est basé sur les 5-nitro-imidazolés Métronidazole (FLAGYL®) 250 mg 3×/j, chez l’adulte 25 mg/Kg/j chez l’enfant Tinidazole (FASIGINE®) Prise unique, 2g chez l’adulte Secnidazole (SECNOL®) Prise unique, 2g chez l’adulte
  • 26. PHYTOTHÉRAPIE Un régime alimentaire à :  Haute teneur en fibre  Pauvre en graisses et en glucides simples. 26  Réduire les symptômes aigus de la Giardiase  Promouvoir les mécanismes de défense de l'hôte  Freiner la croissance et la reproduction des trophozoïtes
  • 27. Introduction  Agent pathogène  Cycle de vie  Epidémiologie  Etude clinique  Diagnostic  Traitement Prophylaxie Conclusion 27
  • 28. • Dépistage des porteurs sains • Traitement des eaux publics • Epuration des eaux usées. • Evitement de l’utilisation des engrais d'origine humaine. • Prévention des infections à transmission féco-orale ou manuportée. 28 PROPHYLAXIE GÉNÉRALE
  • 29. • Se laver les mains. • Ne pas consommer de l’eau non traité. • Éviter de nager dans des piscines, fleuves, lacs, si on est infecté par Giardia. • Faire bouillir l’eau pendant au moins une minute avant son utilisation. 29 PROPHYLAXIE INDIVIDUELLE
  • 30. La girardiose : parasitose fréquente dans notre pays, à manifestations graves ! le retard staturo pondéral chez l’enfant 30 CONCLUSION