SlideShare une entreprise Scribd logo
Hôpital militaire régional d’Oran
Service hépato gastro-entérologie
Pr M.BAGHDADI chef de service
Présenté par Dr BRAHMI
L’HAI, qu’est-ce que c’est ?
• Une maladie hépatique chronique qui
affecte surtout les femmes
• Il existe :
-une hyper-gammaglobulinémie (même
en l’absence de cirrhose)
-des auto-anticorps *
- une association avec HLA DR3 et DR4
- histologiquement, une hépatite
d’interface - une réponse à l’immuno-
suppression
* Les auto-anticorps ne sont ni spécifiques, ni constants (cependant les
formes dites séro-négatives sont peu fréquentes)
Quelques notions
d’épidémiologie
• Prévalence : 15 à 25 cas / 100 000 en
Europe
• En augmentation, tant chez les
femmes, que les hommes
• L’HAI peut toucher toutes les ethnies
et à tous les âges
• mais il existe une prédominance
féminine et une distribution bimodale :
autour de la puberté et entre les 4 ème
et 6ème décennie
Quels sont les aspects
cliniques ?
• De la forme asymptomatique, à
l’hépatite sévère, voire fulminante !
• Insidieuse dans 2/3 des cas
• Aspect aigu dans 25% des cas * (il
peut s’agir aussi d’une exacerbation)
• 1/3 des patients ont déjà une cirrhose
au moment du diagnostic.
* Dans ces formes l’ des IgG et les auto-anticorps, anti-muscle-lisse
et antinucléaires, peuvent manquer; à répéter.
Quels sont les arguments du
diagnostic ?
• L’hypergammaglobulinémie, les auto-anticorps *
• L’augmentation des IgG
- En particulier, en l’absence de cirrhose.
- Elle peut manquer (notamment dans les formes aiguës)
• La biopsie hépatique est indispensable (au besoin par voie
veineuse):
Hépatite d’interface, nécrose péri-portale, formation de
rosettes.
Possible nécrose péri-centrale dans les formes aiguës
(comme dans l’hépatite médicamenteuse).
- Il existe un score de diagnostic simplifié publié en 2008.
- - Celui de 1999 peut être utile dans les cas difficiles (in EASL
guidelines, J Hepatol 2015, 63 : 971-1004).
- * L’immunoflurescence indirecte est le test de référence (anti-nucléaires, muscle lisse, LKM,
LC1), et l’immunoassay pour anti-SLA/LP.
Quels sont les 3 types d’HAI ?
Quelles sont les variantes de
l’HAI ?
Quel est le traitement de l’HAI
?
• Le but du traitement est d’obtenir une
rémission complète, biologique et
histologique
• Le traitement repose sur :
- corticothérapie : prednisone (0,5 à 1
mg/kg) ou budesonide (9 mg/j) en
l’absence de cirrhose,
- azathioprine (Imurel ®)
• Ce traitement doit être adapté à la réponse
et il doit souvent être prolongé
Protocole proposé par l’EASL
2015
Protocole proposé par l’AASLD
(2010)
HAI – Non réponse, réponse
partielle
Si la compliance est bonne
• 1 ère étape: augmenter posologie corticoïdes (1 mg/kg/j)
et azathioprine (2,5 mg/kg/j)
• En l’absence de réponse, discuter un traitement de
2ème ligne
• MMF + corticoïdes (surtout si 6-TGN < 230)
• Ciclosporine ou Tacrolimus ± corticoïdes
• En l’absence de réponse, discuter un traitement de
3ème ligne :
Rituximab, Infleximab, Abatacept
• Transplantation hépatique dans les formes réfractaires avec
ictère persistant
AASLD guidelines. Hepatology, 2010; 51:2193-2213 EASL Clinical Practice Guidelines:
Autoimmune hepatitis. J Hepatol 2015;63:971-1004
Arrêt du traitement
-Doit être envisagé en cas de rémission
prolongée (au moins 3 ans de traitement), en
l’absence de cirrhose et d’inflammation
histologique résiduelle
-Ses chances sont faibles:
80% des patients rechutent dans les 18
mois
Une surveillance (à vie) est ensuite
indispensable, compte tenu du risque de
rechute (50-90%)
Facteurs associés à la rechute :
• Absence de rémission biologique
• Absence de rémission histologique
• Durée de rémission biologique trop courte
• Anticorps anti-LKM1 ou anti-SLA
Take home messages
• Incidence en augmentation
• Survenu à tout âge
• Critères diagnostiques: auto-anticorps, Ig G, hépatite
d’interface, transaminases.
• NASH: 10 à 20% d’auto-anticorps
• Traitement : Predniso(lo)ne ou budésonide +
azathioprine
•Réponse: ALAT normale et Ig G Normales sans effet
indésirable
• Non-réponse: – Vérifier compliance  centre expert :
ciclosporine / tacrolimus, rituximab…
• Arrêt possible chez certains patients mais surveillance
à vie

Contenu connexe

Similaire à HAI.pptx

Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014odeckmyn
 
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Primary Biliary Cholangitis
Primary Biliary CholangitisPrimary Biliary Cholangitis
Primary Biliary Cholangitis
merdaci dhia elhak
 
Cat colite grave
Cat colite graveCat colite grave
Cat colite grave
Vincent Di Martino
 
Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...
Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...
Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...
Said El Kettani
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...vtesimplified
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
all-in-web
 
lupus Erythémateux Disséminé4
lupus Erythémateux Disséminé4lupus Erythémateux Disséminé4
lupus Erythémateux Disséminé4Mede Space
 
Black Esophagus
Black EsophagusBlack Esophagus
Black Esophagus
Hugo Lebrun
 
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Dept of Kidney disease, HCA Hospital, Algiers
 
Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAmel Ammar
 
SYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptx
SYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptxSYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptx
SYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptx
GloriaMupoyi
 
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
BallaMoussaDidhiou
 

Similaire à HAI.pptx (20)

Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
 
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
 
2
22
2
 
Primary Biliary Cholangitis
Primary Biliary CholangitisPrimary Biliary Cholangitis
Primary Biliary Cholangitis
 
Anemie 13 11 12 mg
Anemie 13 11 12 mgAnemie 13 11 12 mg
Anemie 13 11 12 mg
 
Cat colite grave
Cat colite graveCat colite grave
Cat colite grave
 
Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture
 
Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...
Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...
Profil épidémiologique du lupus érythémateux systémique dans un cabinet libér...
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
 
lupus Erythémateux Disséminé4
lupus Erythémateux Disséminé4lupus Erythémateux Disséminé4
lupus Erythémateux Disséminé4
 
Black Esophagus
Black EsophagusBlack Esophagus
Black Esophagus
 
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
 
Letissusanguin
LetissusanguinLetissusanguin
Letissusanguin
 
Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau ne
 
SYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptx
SYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptxSYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptx
SYNDROME THORACIQUE AIGU chez l'enfant drépanocytose-1.pptx
 
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
 
Hugo.Cazenave
Hugo.CazenaveHugo.Cazenave
Hugo.Cazenave
 

Dernier

Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Morzadec Cécile
 
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptxcours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
AbdessamadAmimi1
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 

Dernier (7)

Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
 
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptxcours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 

HAI.pptx

  • 1. Hôpital militaire régional d’Oran Service hépato gastro-entérologie Pr M.BAGHDADI chef de service Présenté par Dr BRAHMI
  • 2. L’HAI, qu’est-ce que c’est ? • Une maladie hépatique chronique qui affecte surtout les femmes • Il existe : -une hyper-gammaglobulinémie (même en l’absence de cirrhose) -des auto-anticorps * - une association avec HLA DR3 et DR4 - histologiquement, une hépatite d’interface - une réponse à l’immuno- suppression * Les auto-anticorps ne sont ni spécifiques, ni constants (cependant les formes dites séro-négatives sont peu fréquentes)
  • 3. Quelques notions d’épidémiologie • Prévalence : 15 à 25 cas / 100 000 en Europe • En augmentation, tant chez les femmes, que les hommes • L’HAI peut toucher toutes les ethnies et à tous les âges • mais il existe une prédominance féminine et une distribution bimodale : autour de la puberté et entre les 4 ème et 6ème décennie
  • 4. Quels sont les aspects cliniques ? • De la forme asymptomatique, à l’hépatite sévère, voire fulminante ! • Insidieuse dans 2/3 des cas • Aspect aigu dans 25% des cas * (il peut s’agir aussi d’une exacerbation) • 1/3 des patients ont déjà une cirrhose au moment du diagnostic. * Dans ces formes l’ des IgG et les auto-anticorps, anti-muscle-lisse et antinucléaires, peuvent manquer; à répéter.
  • 5. Quels sont les arguments du diagnostic ? • L’hypergammaglobulinémie, les auto-anticorps * • L’augmentation des IgG - En particulier, en l’absence de cirrhose. - Elle peut manquer (notamment dans les formes aiguës) • La biopsie hépatique est indispensable (au besoin par voie veineuse): Hépatite d’interface, nécrose péri-portale, formation de rosettes. Possible nécrose péri-centrale dans les formes aiguës (comme dans l’hépatite médicamenteuse). - Il existe un score de diagnostic simplifié publié en 2008. - - Celui de 1999 peut être utile dans les cas difficiles (in EASL guidelines, J Hepatol 2015, 63 : 971-1004). - * L’immunoflurescence indirecte est le test de référence (anti-nucléaires, muscle lisse, LKM, LC1), et l’immunoassay pour anti-SLA/LP.
  • 6.
  • 7.
  • 8. Quels sont les 3 types d’HAI ?
  • 9. Quelles sont les variantes de l’HAI ?
  • 10. Quel est le traitement de l’HAI ? • Le but du traitement est d’obtenir une rémission complète, biologique et histologique • Le traitement repose sur : - corticothérapie : prednisone (0,5 à 1 mg/kg) ou budesonide (9 mg/j) en l’absence de cirrhose, - azathioprine (Imurel ®) • Ce traitement doit être adapté à la réponse et il doit souvent être prolongé
  • 11. Protocole proposé par l’EASL 2015
  • 12. Protocole proposé par l’AASLD (2010)
  • 13. HAI – Non réponse, réponse partielle Si la compliance est bonne • 1 ère étape: augmenter posologie corticoïdes (1 mg/kg/j) et azathioprine (2,5 mg/kg/j) • En l’absence de réponse, discuter un traitement de 2ème ligne • MMF + corticoïdes (surtout si 6-TGN < 230) • Ciclosporine ou Tacrolimus ± corticoïdes • En l’absence de réponse, discuter un traitement de 3ème ligne : Rituximab, Infleximab, Abatacept • Transplantation hépatique dans les formes réfractaires avec ictère persistant AASLD guidelines. Hepatology, 2010; 51:2193-2213 EASL Clinical Practice Guidelines: Autoimmune hepatitis. J Hepatol 2015;63:971-1004
  • 14. Arrêt du traitement -Doit être envisagé en cas de rémission prolongée (au moins 3 ans de traitement), en l’absence de cirrhose et d’inflammation histologique résiduelle -Ses chances sont faibles: 80% des patients rechutent dans les 18 mois Une surveillance (à vie) est ensuite indispensable, compte tenu du risque de rechute (50-90%) Facteurs associés à la rechute : • Absence de rémission biologique • Absence de rémission histologique • Durée de rémission biologique trop courte • Anticorps anti-LKM1 ou anti-SLA
  • 15. Take home messages • Incidence en augmentation • Survenu à tout âge • Critères diagnostiques: auto-anticorps, Ig G, hépatite d’interface, transaminases. • NASH: 10 à 20% d’auto-anticorps • Traitement : Predniso(lo)ne ou budésonide + azathioprine •Réponse: ALAT normale et Ig G Normales sans effet indésirable • Non-réponse: – Vérifier compliance  centre expert : ciclosporine / tacrolimus, rituximab… • Arrêt possible chez certains patients mais surveillance à vie