SlideShare une entreprise Scribd logo
Longtemps, mythes et préjugés de toutes sortes ont caché au monde l’histoire réelle de
l’Afrique. Les sociétés africaines passaient pour des sociétés qui ne pouvaient avoir
d’histoire. Malgré d’importants travaux effectués dès les premières décennies de ce siècle,
pardespionnierscommeLéoFrobenius,MauriceDelafosse,ArturoLabriola,bonnombre
de spécialistes non africains, attachés à certains postulats, soutenaient que ces sociétés
ne pouvaient faire l’objet d’une étude scientifique, faute notamment de sources et de
documents écrits. En fait, on refusait de voir en l’Africain le créateur de cultures originales,
qui se sont épanouies et perpétuées, à travers les siècles, dans des voies qui leur sont
propres et que l’historien ne peut donc saisir sans renoncer à certains préjugés et sans
renouveler sa méthode.
La situation a beaucoup évolué depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et en
particulier depuis que les pays d’Afrique, ayant accédé à l’indépendance, participent
activement à la vie de la communauté internationale et aux échanges mutuels qui sont
sa raison d’être. De plus en plus d’historiens se sont efforcés d’aborder l’étude de l’Afrique
avec plus de rigueur, d’objectivité et d’ouverture d’esprit, en utilisant – certes avec les
précautions d’usage – les sources africaines elles-mêmes.
C’est dire l’importance de l’Histoire générale de l’Afrique, en huit volumes, dont
l’UNESCO a entrepris la publication.
Les spécialistes de nombreux pays qui ont travaillé à cette œuvre se sont d’abord
attachés à en jeter les fondements théoriques et méthodologiques. Ils ont eu le souci de
remettre en question les simplifications abusives auxquelles avait donné lieu une
conception linéaire et limitative de l’histoire universelle, et de rétablir la vérité des faits
chaque fois que cela était nécessaire et possible. Ils se sont efforcés de dégager les
données historiques qui permettent de mieux suivre l’évolution des différents peuples
africains dans leur spécificité socioculturelle. Cette histoire met en lumière à la fois l’unité
historique de l’Afrique et les relations de celle-ci avec les autres continents, notamment
avec les Amériques et les Caraïbes. Pendant longtemps, les expressions de la créativité
des descendants d’Africains aux Amériques avaient été isolées par certains historiens en
un agrégat hétéroclite d’africanismes ; cette vision, il va sans dire, n’est pas celle des
auteurs du présent ouvrage. Ici, la résistance des esclaves déportés en Amérique, le fait
du  « marronnage » politique et culturel, la participation constante et  massive des
descendants d’Africains aux luttes de la première indépéndance américaine, de même
qu’aux mouvements nationaux de libération sont justement perçus pour ce qu’ils furent :
de vigoureuses affirmations d’identité qui ont contribué à forger le concept universel
d’Humanité...
De même, cet ouvrage fait clairement apparaître les relations de l’Afrique avec l’Asie
du Sud à travers l’océan Indien, ainsi que les apports africains aux autres civilisations,
dans le jeu des échanges mutuels.
Cet ouvrage offre aussi le grand avantage, en faisant le point de nos connaissances
sur l’Afrique et en proposant divers regards sur les cultures africaines, ainsi qu’une
nouvelle vision de l’histoire, de souligner les ombres et les lumières, sans dissimuler les
divergences d’opinion entre savants.
HISTOIRE
GÉNÉRALE
DE L’AFRIQUE
Volume I
Méthodologie
et préhistoire africaine
Directeur : J. Ki-Zerbo
Volume II
Afrique ancienne
Directeur : G. Mokhtar
Volume III
L’Afrique du viie
au xie
siècle
Directeur : M. El Fasi
Codirecteur : I. Hrbek
Volume IV
L’Afrique
du xiie
au xvie
siècle
Directeur : D. T. Niane
Volume V
L’Afrique
du xvie
au xviiie
siècle
Directeur : B. A. Ogot
Volume VI
L’Afrique au xixe
siècle jusque
vers les années 1880
Directeur : J. F. Ade Ajayi
Volume VII
L’Afrique sous domination
coloniale, 1880-1935
Directeur : A. Adu Boahen
Volume VIII
L’Afrique depuis 1935
Directeur : A. A. Mazrui
Codirecteur : C. Wondji
UNESCO
HISTOIRE
GÉNÉRALE DE
L’AFRIQUE
VII
L’Afrique
sous
domination
coloniale,
1880-1935
Directeur de volume
A. adu boahen
Comité scientifique international
pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique (UNESCO)
HISTOIRE
GENERALE
DE
L’AFRIQUE
VII. L’Afrique sous domination coloniale, 1880-1935
Directeur de volume : A. adu boahen
Éditions UNESCO
Couverture :
Plaque de céramique, décoration murale
du Palais des Rois d’Abomey.
Musée ethnographique, Porto-Novo, Bénin
(UNESCO/G. Malempré).
9 789232 017130
ISBN 978-92-3-201713-0
ISBN 978-92-3-201713-0
HISTOIRE
GÉNÉRALE
DE
L’AFRIQUE
Comité scientifique international pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique (UNESCO)
HISTOIRE
GÉNÉRALE
DE
L’AFRIQUE
VII
l’Afrique sous
domination coloniale,
1880-1935
Directeur du volume
A. Adu Boahen
Éditions UNESCO
Publié en 1987 par l’Organisation
des Nations Unies pour l’éducation,
la science et la culture
7, place de Fontenoy, 75732 Paris 07 SP
Composition : De Schutter (Belgique)
Impression : Darantiere (France)
1re édition, 1987
1re réimpression, 2000
ISBN 92-3-201713-X (UNESCO)
© UNESCO 1987, 2000
5
Table des matières
Préface ..................................................................................................................................................	 9
Présentation du projet ...............................................................................................................	 17
Chapitre premier
L’Afrique face au défi colonial
Albert Adu Boahen .....................................................................................................	 21
Chapitre 2
Partage européen et conquête de l’Afrique : aperçu général
Godfrey N. Uzoigwe ..................................................................................................	 39
Chapitre 3
Initiatives et résistances africaines face au partage et à la conquête
Terence O. Ranger ....................................................................................................	 67
Chapitre 4
Initiatives et résistances africaines en Afrique du Nord-Est
Hassan Ahmed Ibrahim (à partir d’une contribution de feu)
Abbas Ibrahim Ali ...........................................................................................................	 87
Chapitre 5
Initiatives et résistances africaines en Afrique du Nord et au Sahara
Abdallah Laroui ............................................................................................................	 111
Chapitre 6
Initiatives et résistances africaines en Afrique occidentale
de 1880 à 1914
M’Baye Gueye et Albert Adu Boahen .............................................................	 137
6
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
Chapitre 7
Initiatives et résistances africaines en Afrique orientale
de 1880 à 1914
Henry A. Mwanzi .........................................................................................................	 171
Chapitre 8
Initiatives et résistances africaines en Afrique centrale
de 1880 à 1914
Allen Isaacman et Jan Vansina............................................................................	 191
Chapitre 9
Initiatives et résistances africaines en Afrique méridionale
David Chanaiwa............................................................................................................	 217
Chapitre 10
Madagascar de 1880 à 1939 : initiatives et réactions africaines
à la conquête et à la domination coloniales
Manassé Esoavelomandroso..............................................................................	 245
Chapitre 11
Le Libéria et l’Éthiopie, 1880 -1914 : la survie de deux États
africains
Monday B. Akpan (à partir des contributions d’Abeodu B. Jones
et Richard Pankhurst)....................................................................................................	 273
Chapitre 12
La première guerre mondiale et ses conséquences
Michael Crowder.........................................................................................................	 307
Chapitre 13
La domination européenne : méthodes et institutions
Raymond F. Betts (révisé par A. I. Asiwaju)..................................................	 339
Chapitre 14
L’économie coloniale
Walter Rodney................................................................................................................	 361
Chapitre 15
L’économie coloniale des anciennes zones françaises, belges
et portugaises (1914 -1935)
Catherine Coquery-Vidrovitch........................................................................	 381
Chapitre 16
L’économie coloniale : les anciennes zones britanniques
Martin H. Y. Kaniki.......................................................................................................	 413
Chapitre 17
L’économie coloniale : l’Afrique du Nord
Ahmed Kassab, Ali A. Abdussalam et Fathi S. Abusedra..................	 455
7
table des matières
Chapitre 18
Les répercussions sociales de la domination coloniale :
aspects démographiques
John Charles Caldwell............................................................................................	 495
Chapitre 19
Les répercussions sociales de la domination coloniale :
les nouvelles structures sociales
Adiele Eberechukuwu Afigbo.................................................................................	 527
Chapitre 20
La religion en Afrique pendant l’époque coloniale
Kofi Asare Opoku.........................................................................................................	 549
Chapitre 21
Les arts en Afrique à l’époque de la domination coloniale
Wole Soyinka...................................................................................................................	 581
Chapitre 22
La politique africaine et le nationalisme africain 1919 -1935
B. Olatunji Oloruntimehin..................................................................................	 609
Chapitre 23
La politique et le nationalisme en Afrique du Nord-Est, 1919 -1935
Hassan Ahmed Ibrahim..............................................................................................	 625
Chapitre 24
La politique et le nationalisme au Maghreb et au Sahara, 1919 -1935
Jacques Berque..............................................................................................................	 649
Chapitre 25
La politique et le nationalisme en Afrique occidentale, 1919 -1935
Albert Adu Boahen.......................................................................................................	 669
Chapitre 26
La politique et le nationalisme en Afrique orientale, 1919 -1935
Elisha Stephen Atieno-Odhiambo....................................................................	 695
Chapitre 27
La politique et le nationalisme en Afrique centrale et méridionale,
1919 -1935
A. Basil Davidson, Allen F. Isaacman et René PÉlissier...................	 721
Chapitre 28
L’éthiopie et le Libéria, 1914 -1935 :
deux États africains indépendants à l’ère coloniale
Monday B. Akpan (à partir des contributions d’A. B. Jones
et R. Pankhurst) ...............................................................................................................	 761
8
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
Chapitre 29
L’Afrique et le nouveau monde
Richard David Ralston (avec la contribution du professeur
Fernando Augusto Alburquerque Mourão pour les sections
consacrées à l’Amérique latine et aux Caraïbes)...............................................	 797
Chapitre 30
Le colonialisme en Afrique : impact et signification
Albert Adu Boahen .....................................................................................................	 837
Notice biographique des auteurs du volume VII ................................................................	 865
Membres du Comité scientifique international pour la rédaction d’une
Histoire générale de l’Afrique.............................................................................................	 871
Abréviations et liste des périodiques..........................................................................................	 873
Bibliographie........................................................................................................................................	 877
Index.........................................................................................................................................................	 917
9
Préface
par
M. Amadou Mahtar M’Bow
Directeur général
de l’UNESCO (1974 -1987)
Longtemps, mythes et préjugés de toutes sortes ont caché au monde l’his-
toire réelle de l’Afrique. Les sociétés africaines passaient pour des sociétés
qui ne pouvaient avoir d’histoire. Malgré d’importants travaux effectués,
dès les premières décennies de ce siècle, par des pionniers comme Leo
Frobenius, Maurice Delafosse, Arturo Labriola, bon nombre de spécialistes
non africains, attachés à certains postulats soutenaient que ces sociétés ne
pouvaient faire l’objet d’une étude scientifique, faute notamment de sources
et de documents écrits.
Si L’Iliade et L’Odyssée pouvaient être considérées à juste titre comme
des sources essentielles de l’histoire de la Grèce ancienne, on déniait, en
revanche, toute valeur à la tradition orale africaine, cette mémoire des peu-
ples qui fournit la trame de tant d’événements qui ont marqué leur vie. On
se limitait en écrivant l’histoire d’une grande partie de l’Afrique à des sources
extérieures à l’Afrique, pour donner une vision non de ce que pouvait être le
cheminement des peuples africains, mais de ce que l’on pensait qu’il devait
être. Le « Moyen Âge » européen étant souvent pris comme point de réfé-
rence, les modes de production, les rapports sociaux comme les institutions
politiques n’étaient perçus que par référence au passé de l’Europe.
En fait, on refusait de voir en l’Africain le créateur de cultures origina-
les qui se sont épanouies et perpétuées, à travers les siècles, dans des voies
qui leur sont propres et que l’historien ne peut donc saisir sans renoncer à
certains préjugés et sans renouveler sa méthode.
De même, le continent africain n’était presque jamais considéré comme
une entité historique. L’accent était, au contraire, mis sur tout ce qui pouvait
10
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
accréditer l’idée qu’une scission aurait existé, de toute éternité, entre une
« Afrique blanche » et une « Afrique noire » ignorantes l’une de l’autre. On
présentait souvent le Sahara comme un espace impénétrable qui rendait
impossible des brassages d’ethnies et de peuples, des échanges de biens,
de croyances, de mœurs et d’idées, entre les sociétés constituées de part et
d’autre du désert. On traçait des frontières étanches entre les civilisations de
l’Égypte ancienne et de la Nubie, et celles des peuples subsahariens.
Certes, l’histoire de l’Afrique nord-saharienne a été davantage liée à
celle du bassin méditerranéen que ne l’a été l’histoire de l’Afrique subsa-
harienne, mais il est largement reconnu aujourd’hui que les civilisations du
continent africain, à travers la variété des langues et des cultures, forment, à
des degrés divers, les versants historiques d’un ensemble de peuples et de
sociétés qu’unissent des liens séculaires.
Un autre phénomène a beaucoup nui à l’étude objective du passé afri-
cain : je veux parler de l’apparition, avec la traite négrière et la colonisation,
de stéréotypes raciaux générateurs de mépris et d’incompréhension et si pro-
fondément ancrés qu’ils faussèrent jusqu’aux concepts mêmes de l’historio-
graphie. À partir du moment où on eut recours aux notions de « Blancs » et de
« Noirs » pour nommer génériquement les colonisateurs, considérés comme
supérieurs, et les colonisés, les Africains eurent à lutter contre un double
asservissement économique et psychologique. Repérable à la pigmentation
de sa peau, devenu une marchandise parmi d’autres, voué au travail de force,
l’Africain vint à symboliser, dans la conscience de ses dominateurs, une
essence raciale imaginaire et illusoirement inférieure de nègre. Ce processus
de fausse identification ravala l’histoire des peuples africains dans l’esprit de
beaucoup au rang d’une ethno-histoire où l’appréciation des réalités histori-
ques et culturelles ne pouvait qu’être faussée.
La situation a beaucoup évolué depuis la fin de la seconde guerre
mondiale, en particulier depuis que les pays d’Afrique, ayant accédé à
l’indépendance, participent activement à la vie de la communauté interna-
tionale et aux échanges mutuels qui sont sa raison d’être. De plus en plus
d’historiens se sont efforcés d’aborder l’étude de l’Afrique avec plus de
rigueur, d’objectivité et d’ouverture d’esprit, en utilisant — certes avec les
précautions d’usage — les sources africaines elles-mêmes. Dans l’exercice
de leur droit à l’initiative historique, les, Africains eux-mêmes ont ressenti
profondément le besoin de rétablir sur des bases solides l’historicité de
leurs sociétés.
C’est dire l’importance de l’Histoire générale de l’Afrique, en huit volumes,
dont l’UNESCO commence la publication.
Les spécialistes de nombreux pays qui ont travaillé à cette œuvre se sont
d’abord attachés à en jeter les fondements théoriques et méthodologiques.
Ils ont eu le souci de remettre en question les simplifications abusives aux-
quelles avait donné lieu une conception linéaire et limitative de l’histoire
universelle, et de rétablir la vérité des faits chaque fois que cela était néces-
saire et possible. Ils se sont efforcés de dégager les données historiques qui
permettent de mieux suivre l’évolution des différents peuples africains dans
leur spécificité socioculturelle.
11
préface
Dans cette tâche immense, complexe et ardue, vu la diversité des
sources et l’éparpillement des documents, l’UNESCO a procédé par éta-
pes. La première phase (1965 -1969) a été celle des travaux de documen-
tation et de planification de l’ouvrage. Des activités opérationnelles ont
été conduites sur le terrain : campagnes de collecte de la tradition orale,
création de centres régionaux de documentation pour la tradition orale,
collecte de manuscrits inédits en arabe et en « ajami » (langues africaines
écrites en caractère arabes), inventaire des archives et préparation d’un
Guide des sources de l’histoire de l’Afrique, à partir des archives et bibliothè-
ques des pays d’Europe, publié depuis en neuf volumes. D’autre part, des
rencontres entre les spécialistes ont été organisées où les Africains et des
personnes d’autres continents ont discuté des questions de méthodologie,
et ont tracé les grandes lignes du projet, après un examen attentif des
sources disponibles.
Une deuxième étape, consacrée à la mise au point et à l’articulation de
l’ensemble de l’ouvrage, a duré de 1969 à 1971. Au cours de cette période,
des réunions internationales d’experts tenues à Paris (1969) et à Addis Abeba
(1970) eurent à examiner et à préciser les problèmes touchant la rédaction
et la publication de l’ouvrage : présentation en huit volumes, édition princi-
pale en anglais, en français et en arabe, ainsi que des traductions en langues
africaines, telles que le kiswahili, le hawsa, le fulfulde (peul), le yoruba ou le
lingala. Sont prévues également des traductions en allemand, russe, portu-
gais, espagnol, chinois1
, de même que des éditions abrégées accessibles à un
plus vaste public africain et international.
La troisième phase a été celle de la rédaction et de la publication. Elle
a commencé par la nomination d’un Comité scientifique international de
trente-neuf membres, comprenant deux tiers d’Africains et un tiers de non-
Africains, à qui incombe la responsabilité intellectuelle de l’ouvrage.
Interdisciplinaire, la méthode suivie s’est caractérisée par la pluralité
des approches théoriques, comme des sources. Parmi celles-ci, il faut citer
d’abord l’archéologie, qui détient une grande part des clefs de l’histoire des
cultures et des civilisations africaines. Grâce à elle, on s’accorde aujourd’hui
à reconnaître que l’Afrique fut selon toute probabilité le berceau de l’hu-
manité, qu’on y assista à l’une des premières révolutions technologiques de
l’histoire — celle du néolithique — et qu’avec l’Égypte s’y épanouit l’une
des civilisations anciennes les plus brillantes du monde. Il faut ensuite
citer la tradition orale, qui, naguère méconnue, apparaît aujourd’hui comme
une source précieuse de l’histoire de l’Afrique, permettant de suivre le
cheminement de ses différents peuples dans l’espace et dans le temps, de
comprendre de l’intérieur la vision africaine du monde, de saisir les carac-
tères originaux des valeurs qui fondent les cultures et les institutions du
continent.
 1.  Le volume I est paru en arabe, espagnol, portugais, chinois, italien ; le volume II en arabe,
espagnol, portugais, chinois, coréen ; le volume IV en espagnol et le volume VII en espagnol et
en portugais.
12
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
On saura gré au Comité scientifique international chargé de cette His-
toire générale de l’Afrique, à son rapporteur ainsi qu’aux directeurs et auteurs
des différents volumes et chapitres, d’avoir jeté une lumière originale sur le
passé de l’Afrique, embrassée dans sa totalité, en évitant tout dogmatisme
dans l’étude de questions essentielles, comme la traite négrière, cette « sai-
gnée sans fin » responsable de l’une des déportations les plus cruelles de
l’histoire des peuples et qui a vidé le continent d’une partie de ses forces
vives, alors qu’il jouait un rôle déterminant dans l’essor économique et com-
mercial de l’Europe ; de la colonisation avec toutes ses conséquences sur les
plans de la démographie, de l’économie, de la psychologie, de la culture ; des
relations entre l’Afrique au sud du Sahara et le monde arabe ; du processus
de décolonisation et de construction nationale qui mobilise la raison et la
passion de personnes encore en vie et parfois en pleine activité. Toutes ces
questions ont été abordées avec un souci d’honnêteté et de rigueur qui n’est
pas le moindre mérite du présent ouvrage. Celui-ci offre aussi — en faisant
le point de nos connaissances sur l’Afrique et en proposant divers regards sur
les cultures africaines, ainsi qu’une nouvelle vision de l’histoire — le grand
avantage de souligner les ombres et les lumières, sans dissimuler les diver-
gences d’opinions entre savants.
En montrant l’insuffisance des approches méthodologiques longtemps
utilisées dans la recherche sur l’Afrique, cette nouvelle publication invite
au renouvellement et à l’approfondissement de la double problématique de
l’historiographie et de l’identité culturelle qu’unissent des liens de récipro-
cité. Elle ouvre la voie, comme tout travail historique de valeur, à de multi-
ples recherches nouvelles.
C’est ainsi d’ailleurs que, en étroite collaboration avec l’UNESCO, le
Comité scientifique international a tenu à entreprendre des études complé-
mentaires afin d’approfondir quelques questions qui permettront d’avoir une
vue plus claire de certains aspects du passé de l’Afrique. Ces travaux publiés
dans la collection « Histoire générale de l’Afrique : études et documents »,
viendront utilement compléter le présent ouvrage2
. Cet effort sera également
poursuivi par l’élaboration d’ouvrages portant sur l’histoire nationale ou sous-
régionale.
Cette Histoire générale de l’Afrique met à la fois en lumière l’unité histori-
que de l’Afrique et les relations de celle-ci avec les autres continents, notam-
ment avec les Amériques et les Caraïbes. Pendant longtemps, les expressions
de la créativité des descendants d’Africains aux Amériques avaient été
isolées par certains historiens en un agrégat hétéroclite d’africanismes ; cette
 2.  Dix numéros de cette série sont parus ; ils portent respectivement sur : nº 1 — Le peuplement
de l’Égypte ancienne et le déchiffrement de l’écriture méroïtique ; nº 2 — La traite négrière du XVe
au XIXe siècle ; nº 3 — Relations historiques à travers l’océan Indien ; nº 4 — L’historiographie de
l’Afrique australe ; nº 5 — La décolonisation de l’Afrique : Afrique australe et Corne de l’Afrique ;
nº 6 — Ethnonymes et toponymes ; nº 7 — Les relations historiques et socioculturelles entre
l’Afrique et le monde arabe ; nº 8 — La méthodologie de l’histoire de l’Afrique contemporaine ;
nº 9 — Le processus d’éducation et l’historiographie en Afrique ; nº 10 — L’Afrique et la seconde
guerre mondiale.
13
préface
vision, il va sans dire, n’est pas celle des auteurs du présent ouvrage. Ici,
la résistance des esclaves déportés en Amérique, le fait du « marronnage »
politique et culturel, la participation constante et massive des descendants
d’Africains aux luttes de la première indépendance américaine, de même
qu’aux mouvements nationaux de libération, sont justement perçus pour ce
qu’ils furent : de vigoureuses affirmations d’identité qui ont contribué à for-
ger le concept universel d’humanité. Il est évident aujourd’hui que l’héritage
africain a marqué, plus ou moins selon les lieux, les manières de sentir, de
penser, de rêver et d’agir de certaines nations de l’hémisphère occidental.
Du sud des États-Unis jusqu’au nord du Brésil, en passant par la Caraïbe
ainsi que sur la côte du Pacifique, les apports culturels hérités de l’Afrique
sont partout visibles ; dans certains cas même, ils constituent les fondements
essentiels de l’identité culturelle de quelques éléments les plus importants
de la population.
De même, cet ouvrage fait clairement apparaître les relations de l’Afri-
que avec l’Asie du Sud à travers l’océan Indien, ainsi que les apports africains
aux autres civilisations, dans le jeu des échanges mutuels.
Je suis convaincu que les efforts des peuples d’Afrique pour conquérir
ou renforcer leur indépendance, assurer leur développement et affermir leurs
spécificités culturelles doivent s’enraciner dans une conscience historique
rénovée, intensément vécue et assumée de génération en génération.
Et ma formation personnelle, l’expérience que j’ai acquise comme ensei-
gnant et comme président, dès les débuts de l’indépendance, de la première
commission créée en vue de la réforme des programmes d’enseignement de
l’histoire et de la géographie dans certains pays d’Afrique de l’Ouest et du
Centre, m’ont appris combien était nécessaire, pour l’éducation de la jeu-
nesse et pour l’information du public, un ouvrage d’histoire élaboré par des
savants connaissant du dedans les problèmes et les espoirs de l’Afrique et
capables de considérer le continent dans son ensemble.
Pour toutes ces raisons, l’UNESCO veillera à ce que cette Histoire
générale de l’Afrique soit largement diffusée, dans de nombreuses langues, et
qu’elle serve de base à l’élaboration de livres d’enfants, de manuels scolaires,
et d’émissions télévisées ou radiodiffusées. Ainsi, jeunes, écoliers, étudiants
et adultes, d’Afrique et d’ailleurs, pourront avoir une meilleure vision du
passé du continent africain, des facteurs qui l’expliquent et une plus juste
compréhension de son patrimoine culturel et de sa contribution au progrès
général de l’humanité. Cet ouvrage devrait donc contribuer à favoriser la
coopération internationale et à renforcer la solidarité des peuples dans leurs
aspirations à la justice, au progrès et à la paix. Du moins est-ce le vœu que je
forme très sincèrement.
Il me reste à exprimer ma profonde gratitude aux membres du Comité
scientifique international, au rapporteur, aux directeurs des différents volu-
mes, aux auteurs et à tous ceux qui ont collaboré à la réalisation de cette pro-
digieuse entreprise. Le travail qu’ils ont effectué, la contribution qu’ils ont
apportée montrent bien ce que des hommes, venus d’horizons divers mais
animés d’une même bonne volonté, d’un même enthousiasme au service
14
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
de la vérité de tous les hommes, peuvent faire, dans le cadre international
qu’offre l’ UNESCO, pour mener à bien un projet d’une grande valeur scien-
tifique et culturelle. Ma reconnaissance va également aux organisations et
gouvernements qui, par leurs dons généreux, ont permis à l’UNESCO de
publier cette œuvre dans différentes langues et de lui assurer le rayonne-
ment universel qu’elle mérite, au service de la communauté internationale
tout entière.
Chronologie
L’an 1 de l’hégire (date de l’émigration de Muḥammad et de ses partisans
de La Mecque à Médine) correspond à l’an 622 de l’ère chrétienne. Il n’y a
pas coïncidence en nombre de jours entre les durées des années musulmane et
chrétienne, l’année musulmane étant plus courte que l’année chrétienne. Une
année en calendrier hégire est souvent à cheval sur deux années chrétiennes.
Il existe, du reste, pour faciliter le travail des historiens, des tables de
concordance : F. Wiilstenfeld, Wergleichungftabelle der Muhammede-
danischen und Christlischen Zeitrechnungen, 1854, revue par Mahler,
1926 et Spuler, 1961. Voir aussi Cattenoz, Table de concordance des
ères chrétienne et hégirienne, 1954 et W. Haig, Comparative tables of
Muhammedan and Christian dates, 1912.
Les deux dates (hégire et ère chrétienne) sont toujours séparées par un
tiret. Les dates d’une même ère sont séparées par un tiret. Dans le cas d’une
date de l’hégire utilisée seule, il est en général précisé « de l’hégire ».
17
Présentation du projet
par
le professeur Bethwell Allan Ogot*
président du Comité scientifique international
pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique
La Conférence générale de l’UNESCO, à sa seizième session, a demandé
au Directeur général d’entreprendre la rédaction d’une Histoire générale de
l’Afrique. Ce travail considérable a été confié à un Comité scientifique inter-
national créé par le Conseil exécutif en 1970.
Aux termes des statuts adoptés par le Conseil exécutif de l’UNESCO
en 1971, ce Comité se compose de trente-neuf membres (dont deux tiers
d’Africains et un tiers de non-Africains) siégeant à titre personnel et nommés
par le Directeur général de l’UNESCO pour la durée du mandat du Comité.
La première tâche du Comité était de définir les principales caractéristi-
ques de l’ouvrage. Il les a définies comme suit à sa deuxième session :
•  Tout en visant à la plus haute qualité scientifique possible, l’Histoire géné-
rale de l’Afrique ne cherche pas à être exhaustive et est un ouvrage de synthèse
qui évitera le dogmatisme. À maints égards, elle constitue un exposé des
problèmes indiquant l’état actuel des connaissances et les grands courants
de la recherche, et n’hésite pas à signaler, le cas échéant, les divergences
d’opinion. Elle préparera en cela la voie à des ouvrages ultérieurs.
•  L’Afrique est considérée comme un tout. Le but est de montrer les relations
historiquesentrelesdifférentespartiesducontinenttropsouventsubdivisédans
les ouvrages publiés jusqu’ici. Les liens historiques de l’Afrique avec les autres
continents reçoivent l’attention qu’ils méritent, et sont analysés sous l’angle des
*  Au cours de la sixième session plénière du Comité scientifique international pour la rédaction
d’une Histoire générale de l’Afrique (Brazzaville, août 1983), il a été procédé à l’élection d’un
nouveau bureau, et le professeur Ogot a été remplacé par le professeur Albert Adu Boahen.
18
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
échanges mutuels et des influences multilatérales, de manière à faire apparaî-
tre sous un jour approprié la contribution de l’Afrique au développement de
l’humanité.
•  L’Histoire générale de l’Afrique est, avant tout, une histoire des idées et des
civilisations, des sociétés et des institutions. Elle se fonde sur une grande
diversité de sources, y compris la tradition orale et l’expression artistique.
•  L’Histoire générale de l’Afrique est envisagée essentiellement de l’intérieur.
Ouvrage savant, elle est aussi, dans une large mesure, le reflet fidèle de la
façon dont les auteurs africains voient leur propre civilisation. Bien qu’élabo-
rée dans un cadre international et faisant appel à toutes les données actuelles
de la science, l’Histoire sera aussi un élément capital pour la reconnaissance
du patrimoine culturel africain et mettra en évidence les facteurs qui contri-
buent à l’unité du continent. Cette volonté de voir les choses de l’intérieur
constitue la nouveauté de l’ouvrage et pourra, en plus de ses qualités
scientifiques, lui conférer une grande valeur d’actualité. En montrant le vrai
visage de l’Afrique, l’Histoire pourrait, à une époque dominée par les rivalités
économiques et techniques, proposer une conception particulière des valeurs
humaines.
Le Comité a décidé de présenter l’ouvrage, portant sur plus de trois mil-
lions d’années d’histoire de l’Afrique, en huit volumes comprenant chacun
environ 800 pages de textes avec des illustrations, des photographies, des
cartes et des dessins au trait.
Pour chaque volume, il est désigné un directeur principal qui est assisté,
le cas échéant, par un ou deux codirecteurs.
Les directeurs de volume sont choisis à l’intérieur comme à l’extérieur
du Comité par ce dernier qui les élit à la majorité des deux tiers. Ils sont char-
gés de l’élaboration des volumes, conformément aux décisions et aux plans
arrêtés par le Comité. Ils sont responsables sur le plan scientifique devant le
Comité ou, entre deux sessions du Comité, devant le Bureau, du contenu
des volumes, de la mise au point définitive des textes, des illustrations et,
d’une manière générale, de tous les aspects scientifiques et techniques de
l’Histoire. C’est le Bureau qui, en dernier ressort, approuve le manuscrit final.
Lorsqu’il l’estime prêt pour l’édition, il le transmet au Directeur général de
l’UNESCO. Le Comité, ou le Bureau entre deux sessions du Comité, reste
donc le maître de l’œuvre.
Chaque volume comprend une trentaine de chapitres. Chaque chapitre
est rédigé par un auteur principal assisté, le cas échéant, d’un ou de deux
collaborateurs.
Les auteurs sont choisis par le Comité au vu de leur curriculum vitæ. La
préférence est donnée aux auteurs africains, sous réserve qu’ils possèdent les
titres voulus. Le Comité veille particulièrement à ce que toutes les régions
du continent ainsi que d’autres régions ayant eu des relations historiques ou
culturelles avec l’Afrique soient, dans la mesure du possible, équitablement
représentées parmi les auteurs.
Après leur approbation par le directeur de volume, les textes des diffé-
rents chapitres sont envoyés à tous les membres du Comité pour qu’ils en
fassent la critique.
19
présentation du projet
Au surplus, le texte du directeur de volume est soumis à l’examen d’un
comité de lecture, désigné au sein du Comité scientifique international, en
fonction des compétences des membres ; ce comité est chargé d’une analyse
approfondie du fond et de la forme des chapitres.
Le Bureau approuve en dernier ressort les manuscrits.
Cette procédure qui peut paraître longue et complexe s’est révélée
nécessaire car elle permet d’apporter le maximum de garantie scientifique à
l’Histoire générale de l’Afrique. En effet, il est arrivé que le Bureau rejette des
manuscrits ou demande des réaménagements importants ou même confie la
rédaction d’un chapitre à un nouvel auteur. Parfois, des spécialistes d’une
période donnée de l’histoire ou d’une question donnée sont consultés pour la
mise au point définitive d’un volume.
L’ouvrage sera publié, en premier lieu, en une édition principale, en
anglais, en français et en arabe, et en une édition brochée dans les mêmes
langues.
Une version abrégée en anglais et en français servira de base pour la tra-
duction en langues africaines. Le Comité scientifique international a retenu
comme premières langues africaines dans lesquelles l’ouvrage sera traduit : le
kiswahili et le hawsa.
Il est aussi envisagé d’assurer, dans la mesure du possible, la publication
de l’Histoire générale de l’Afrique en plusieurs langues de grande diffusion
internationale (entre autres, allemand, chinois, espagnol, italien, japonais,
portugais, russe, etc.).
Il s’agit donc, comme on peut le voir, d’une entreprise gigantesque qui
constitue une immense gageure pour les historiens de l’Afrique et la commu-
nauté scientifique en général, ainsi que pour l’UNESCO qui lui accorde son
patronage. On peut en effet imaginer sans peine la complexité d’une tâche
comme la rédaction d’une histoire de l’Afrique, qui couvre, dans l’espace,
tout un continent et, dans le temps, les quatre derniers millions d’années,
respecte les normes scientifiques les plus élevées et fait appel, comme il se
doit, à des spécialistes appartenant à tout un éventail de pays, de cultures,
d’idéologies et de traditions historiques. C’est une entreprise continentale,
internationale et interdisciplinaire de grande envergure.
En conclusion, je tiens à souligner l’importance de cet ouvrage pour
l’Afrique et pour le monde entier. À l’heure où les peuples d’Afrique luttent
pour s’unir et mieux forger ensemble leurs destins respectifs, une bonne
connaissance du passé de l’Afrique, une prise de conscience des liens qui
unissent les Africains entre eux et l’Afrique aux autres continents devraient
faciliter, dans une grande mesure, la compréhension mutuelle entre les peu-
ples de la terre, mais surtout faire connaître un patrimoine culturel qui est le
bien de l’humanité tout entière.
Bethwell Allan OGOT
8 août 1979
Président du Comité scientifique international
pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique
21
Jamais, dans l’histoire de l’Afrique, des changements ne se sont succédé avec
une aussi grande rapidité que pendant la période qui va de 1880 à 1935.
À vrai dire, les changements les plus importants, les plus spectaculaires,
les plus tragiques aussi, ont eu lieu dans un laps de temps beaucoup plus
court qui va de 1890 à 1910, période marquée par la conquête et l’occupation
de la quasi-totalité du continent africain par les puissances impérialistes, puis
par l’instauration du système colonial. La période qui suivit 1910 fut caracté-
risée essentiellement par la consolidation et l’exploitation du système.
Le développement rapide de ce drame a de quoi surprendre, car, en
1880 encore, seules quelques régions nettement circonscrites de l’Afrique
étaient sous la domination directe des Européens. Pour l’Afrique occidentale,
l’ensemble se limitait aux zones côtières et insulaires du Sénégal, à la ville de
Freetown et à ses environs (qui font aujourd’hui partie de la Sierra Leone),
aux régions méridionales de la Gold Coast (actuel Ghana), au littoral d’Abi-
djan en Côte-d’Ivoire et de Porto Novo au Dahomey (actuel Bénin), à l’île
de Lagos (dans ce qui forme aujourd’hui le Nigéria). En Afrique du Nord,
les Français n’avaient colonisé, en 1880, que l’Algérie. Dans toute l’Afrique
orientale, pas un seul pouce de terrain n’était tombé aux mains d’une puis-
sance européenne, tandis que dans toute l’Afrique centrale les Portugais
n’exerçaient leur pouvoir que sur quelques bandes côtières du Mozambique
et de l’Angola. Ce n’est qu’en Afrique méridionale que la domination étran-
gère était, non seulement fermement implantée, mais s’était même considé-
rablement étendue à l’intérieur des terres (voir fig. 1.1).
En 1880, sur une superficie atteignant environ 80 % de son territoire,
l’Afrique est gouvernée par ses propres rois, reines, chefs de clan et de lignage,
c h a p i t r e p r e m i e r
L’Afrique Face au Défi Colonial
Albert Adu Boahen
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
22
1.1. L’Afrique en 1880, à la veille du partage et de la conquête.
L’Afrique face au défi colonial
23
dans des empires, des royaumes, des communautés et des unités d’importance
et de nature variées.
Or, dans les trente années qui suivent, on assiste à un bouleversement
extraordinaire, pour ne pas dire radical, de cette situation. En 1914, à la seule
exception de l’Éthiopie et du Libéria, l’Afrique tout entière est soumise à la
domination des puissances européennes et divisée en colonies de dimensions
variables, mais généralement beaucoup plus étendues que les entités préexis-
tantes et ayant souvent peu ou aucun rapport avec elles. Par ailleurs, à cette
époque, l’Afrique n’est pas seulement assaillie dans sa souveraineté et son
indépendance, mais également dans ses valeurs culturelles. Comme Ferhāt
˓Abbās le fait remarquer en 1930, à propos de la colonisation en Algérie, pour
les Français, « la colonisation ne constitue qu’une entreprise militaire et
économique défendue ensuite par un régime administratif approprié ; pour
les Algériens, au contraire, c’est une véritable révolution venant bouleverser
tout un vieux monde d’idées et de croyances, un mode d’existence séculaire.
Elle place un peuple devant un changement soudain. Et voilà toute une
population, sans préparation aucune, obligée de s’adapter ou de périr. Cette
situation conduit nécessairement à un déséquilibre moral et matériel dont la
stérilité n’est pas loin de la déchéance totale »1
.
Ces observations sur la nature du colonialisme valent non seulement pour
la colonisation française en Algérie, mais pour toute colonisation européenne
en Afrique, les différences étant dans le degré, non dans la nature, dans la
forme, non dans le fond. Autrement dit, au cours de la période 1880-1935,
l’Afrique doit faire face à un défi particulièrement menaçant : celui que lui
lance le colonialisme.
L’état de Préparation des Africains
Quelle est l’attitude des Africains devant l’irruption du colonialisme, qui
entraîne une mutation aussi fondamentale dans la nature des relations qui
n’avaient cessé d’exister entre eux et les Européens depuis trois siècles ?
C’est là une question que les historiens, tant africains qu’européens, n’ont
pas encore étudiée en profondeur, mais qui exige pourtant une réponse.
Celle-ci est sans équivoque : à une majorité écrasante, les autorités et les res-
ponsables africains sont violemment hostiles à ce changement, se déclarent
résolus à maintenir le statu quo et, surtout, à conserver leur souveraineté et
leur indépendance — pour lesquelles, pratiquement, aucun n’était disposé
à transiger si peu que ce soit. La réponse attendue peut être trouvée dans
les déclarations des dirigeants africains de l’époque.
En 1891, lorsque les Britanniques offrirent leur protection à Prem-
peh Ier roi des Ashanti, en Gold Coast (dans l’actuel Ghana), celui-ci leur
répond : « La proposition selon laquelle le pays ashanti, en l’état actuel
des choses, devrait se placer sous la protection de Sa Majesté la reine,
impératrice des Indes, a fait l’objet d’un examen approfondi, mais qu’il me
soit permis de dire que nous sommes parvenus à la conclusion suivante :
1.  F. ˓Abbās, 1931, p. 9 ; cité par J. Berque au chapitre 24 de ce volume.
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
24
mon royaume, l’Ashanti, n’adhérera jamais à une telle politique. Le pays
ashanti doit cependant continuer à maintenir comme auparavant des liens
d’amitié avec tous les Blancs. Ce n’est pas par esprit de vantardise, mais
en percevant clairement le sens des mots que j’écris cela […] La cause des
Ashanti progresse et aucun Ashanti n’a la moindre raison de s’inquiéter de
l’avenir ni de croire un seul instant que les hostilités passées ont nui à notre
cause2
. »
En 1895, Wobogo, le moro naba ou roi des Mosi (dans l’actuel Burkina
Faso), déclare à l’officier français, le capitaine Destenave : «Je sais que les
Blancs veulent me tuer afin de prendre mon pays et, cependant, tu prétends
qu’ils m’aideront à l’organiser. Moi je trouve que mon pays est très bien
comme il est. Je n’ai pas besoin d’eux. Je sais ce qu’il me faut, ce que je
veux : j’ai mes propres marchands ; estime-toi heureux que je ne te fasse pas
trancher la tête. Pars immédiatement et surtout ne reviens jamais plus ici3
. »
En 1883, Latjor, le damel du Kajoor (dans le Sénégal actuel) (que nous
retrouverons dans le chapitre 6 ci-après) ; en 1890, Machemba, roi yao du
Tanganyika (actuelle Tanzanie) (cité dans le chapitre 3 ci-dessous) et Hen-
drik Wittboi, l’un des souverains de ce qui constitue l’actuelle Namibie (cité
dans le chapitre 3 ci-dessous) eurent la même attitude face au colonisateur.
Mais l’un des derniers et des plus fascinants de tous les témoignages que
nous aimerions citer ici est l’appel émouvant lancé en avril 1891 par Menelik,
empereur d’Éthiopie, à Victoria, de Grande-Bretagne. Il adressa le même
message aux dirigeants de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et de la Rus-
sie, dans lequel il définissait tout d’abord les frontières qui étaient alors celles
de l’Éthiopie et — exprimant des ambitions expansionnistes personnelles
— déclarait son intention de « rétablir les anciennes frontières de l’Éthiopie
jusqu’à Khartoum et au lac Niza, y compris tous les territoires de Galla », et
ajoutait : « Je n’ai pas la moindre intention de rester un spectateur indifférent,
au cas où il viendrait à l’idée des puissances lointaines de diviser l’Afrique,
car l’Éthiopie est depuis quatorze siècles un îlot chrétien dans une mer
païenne.
« Le Tout-Puissant ayant protégé l’Éthiopie jusqu’à présent, j’ai le ferme
espoir qu’il continuera à la soutenir et à l’agrandir ; aussi je ne pense pas un
seul instant qu’il permettra que l’Éthiopie soit divisée entre les autres États.
Autrefois, les frontières de l’Éthiopie s’étendaient jusqu’à la mer. N’ayant
pas recouru à la force, ni bénéficié de l’aide des chrétiens, nos frontières mari-
times sont tombées aux mains des musulmans. Nous n’avons pas aujourd’hui
la prétention de pouvoir recouvrer nos frontières maritimes par la force, mais
nous espérons que les puissances chrétiennes, inspirées par notre Sauveur
Jésus-Christ, nous les rendront ou nous accorderont tout au moins quelques
points d’accès à la mer4
. »
2.  Cité par J. Fynn dans : M. Crowder (dir. publ.), 1971, p. 43 -44.
3.  Cité par M. Crowder, 1968, p. 97.
4.  « ASMAI (Archives del Ministero degli Affari Esteri, Rome), Ethiopia Pos. 36/13 -109 Menelik
to Queen Victoria, Addis Abeba, 14 Miazia, 1883 », pièce ajoutée à Tarnielli to MAE, Londres,
6 août 1891.
L’Afrique face au défi colonial
25
Quand, malgré cet appel, les Italiens montent leur campagne contre
l’Éthiopie avec la connivence de l’Angleterre et de la France, Menelik lance
à nouveau en septembre 1895 un ordre de mobilisation dans lequel il déclare :
« Des ennemis viennent maintenant s’emparer de notre pays et changer notre
religion […] Nos ennemis ont commencé par s’avancer en creusant leur che-
min dans le pays comme des taupes. Avec l’aide de Dieu, je ne leur livrerai
pas mon pays […] Aujourd’hui, que ceux qui sont forts me prêtent leur force
et que les faibles m’aident de leurs prières5
! »
Ce sont là, textuellement, les réponses d’hommes ayant dû faire face au
colonialisme ; elles montrent incontestablement à quel point ils étaient réso-
lus à s’opposer aux Européens et à défendre leur souveraineté, leur religion
et leur mode de vie traditionnel.
De même, il est clair, d’après toutes ces citations, que ces chefs avaient
la certitude d’être en mesure d’affronter les envahisseurs européens et ce,
à juste titre. N’avaient-ils pas pleinement confiance en leur magie, leurs
ancêtres et certainement leurs dieux (ou dieu) qui ne manqueraient pas
de leur venir en aide ? Nombre d’entre eux, à la veille des affrontements
sur le terrain, avaient recours aux prières, aux sacrifices ou aux potions et
aux incantations. Comme l’a noté Elliot P. Skinner : « Les Mosi croient
généralement que, lors de l’attaque de Ouagadougou par les Français, le
moro naba Wobogo offrit des sacrifices aux divinités de la terre. D’après la
tradition, il sacrifia un coq noir, un bélier noir, un âne noir et un esclave noir
sur une grande colline, près de la Volta blanche, en implorant la déesse de
la terre de repousser les Français et d’anéantir le traître Mazi qu’ils avaient
placé sur le trône6
. »
Comme on le verra dans plusieurs des chapitres suivants, la religion fut
effectivement l’une des armes employées contre le colonialisme. En outre,
beaucoup de ces chefs n’étaient parvenus à édifier leurs empires d’impor-
tance variée que quelques décennies auparavant, et certains étaient même
encore en train d’élargir ou de faire renaître leur royaume. Plusieurs d’entre
eux avaient pu défendre leur souveraineté, soutenus par leurs sujets, en utili-
sant les armes et les tactiques traditionnelles. Certains, comme Samori Touré
à la tête de l’empire manden d’Afrique de l’Ouest, et Menelik en Éthiopie,
avaient même réussi à moderniser leur armée. Dans ces conditions, ils ne
voyaient pas pourquoi ils n’auraient pas été en mesure de préserver leur sou-
veraineté et pensaient pouvoir déjouer les plans des envahisseurs. Comme
nous le verrons, en 1889, au moment où Cecil Rhodes s’apprêtait à occuper
le pays des Ndebele, Lobengula, leur roi, envoya une délégation à Londres
auprès de la reine Victoria ; de même, en 1896, lorsque l’armée des envahis-
seurs britanniques s’avance vers Kumasi pour s’emparer de Prempeh qui,
cinq ans auparavant, avait rejeté l’offre de protection de l’Angleterre, celui-ci
mande une mission diplomatique dotée de pouvoirs importants auprès de la
reine Victoria ; comme nous l’avons vu, Menelik avait lancé un appel analo-
gue à cette même souveraine, ainsi qu’aux autres dirigeants européens.
5.  Cité dans : H. Marcus, 1975, p. 160.
6.  E. P. Skinner, 1964, p. 133. Voir également E. Isichei, 1977, p. 181.
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
26
Il est également évident, à la lecture de certaines de ces citations,
que de nombreux dirigeants africains accueillaient, en fait, très favora-
blement les innovations progressivement introduites depuis le premier
tiers du XIXe siècle, car ces changements n’avaient fait peser jusqu’alors
aucune menace sur leur souveraineté et leur indépendance. C’est ainsi
qu’en Afrique occidentale les missionnaires avaient fondé, dès 1827, le
« Fourah Bay College » en Sierra Leone, ainsi que des écoles primaires et
deux écoles secondaires, l’une en Gold Coast et l’autre au Nigéria, dans
les années 1870. Le panafricaniste antillais Edward Wilmot Blyden avait
même lancé un appel en faveur de la création d’une université en Afrique
occidentale. Certains Africains fortunés avaient commencé à envoyer leurs
enfants en Europe dès 1887 pour y poursuivre des études supérieures et
y recevoir une formation de très haut niveau. Quelque-uns d’entre eux
étaient revenus en Gold Coast munis de tous leurs diplômes de juriste ou
de médecin.
Qui plus est, à la suite de l’abolition de ce trafic honteux et inhumain
qu’était la traite des esclaves, les Africains avaient été capables de s’adap-
ter à un système économique fondé sur l’exportation de produits agrico-
les : huile de palme au Nigéria, arachides au Sénégal et en Gambie avant
1880 ; en Gold Coast, le cacao venait d’être réintroduit en 1879 par Tetteh
Quashie, revenu de Fernando Poo. Toutes ces transformations s’étaient
produites en l’absence de toute domination européenne directe, sauf dans
quelques poches sur la côte. Quant aux Africains de l’Ouest, relativement
peu nombreux, qui avaient bénéficié d’une éducation à l’européenne, leur
situation était fort enviable au début des années 1880. Ils dominaient dans
l’administration, où ils occupaient les rares postes existants offerts par les
administrations européennes ; sur la côte, certains d’entre eux dirigeaient
leurs propres entreprises d’import-export et exerçaient un monopole sur la
distribution des produits importés. Ce n’est qu’en Afrique orientale que les
influences européennes étaient encore réduites au minimum ; mais après
les voyages décisifs de Livingstone et de Stanley, et la propagande des
sociétés missionnaires qui s’ensuivit, l’apparition des églises, des écoles
puis des routes et du chemin de fer n’était plus qu’une affaire de temps.
Les Africains ne voyaient donc aucune nécessité de modifier radi-
calement leurs relations séculaires avec l’Europe, certains qu’ils étaient
que, si les Européens voulaient leur imposer de force des changements
et s’avancer à l’intérieur des terres, ils seraient toujours capables de leur
barrer la route, comme ils avaient pu le faire depuis deux ou trois siècles.
D’où cet accent de confiance, sinon de défi, perceptible dans les propos
cités précédemment.
Néanmoins, un fait avait échappé aux Africains : en 1880, grâce au déve-
loppement de la révolution industrielle en Europe et aux progrès techniques
qu’elle avait entraînés — invention du bateau à vapeur, du chemin de fer, du
télégraphe et, surtout, de la première mitrailleuse (la mitrailleuse Maxim) —,
les Européens qu’ils allaient affronter avaient de nouvelles ambitions politi-
ques, de nouveaux besoins économiques et bénéficiaient d’une technologie
L’Afrique face au défi colonial
27
relativement avancée. En d’autres termes, les Africains ne savaient pas que
le temps du libre-échange et du contrôle politique officieux avait cédé le pas,
pour emprunter les mots de Basil Davidson, à l’« ère du nouvel impérialisme
et des monopoles capitalistes rivaux7
 ».
Les Européens ne voulaient donc plus seulement se livrer aux échanges,
mais bien exercer également une mainmise politique directe sur l’Afrique.
En outre, les dirigeants africains ignoraient que les fusils qu’ils avaient uti-
lisés et stockés jusqu’alors — les mousquets que l’on chargeait par le canon
(les Français saisirent 21 365 mousquets chez les Baulé de la Côte-d’Ivoire
après l’écrasement de leur dernière révolte en 1911)8
— étaient totalement
démodés et qu’ils ne pouvaient soutenir la comparaison avec les nouveaux
fusils des Européens, que l’on chargeait par la culasse, dont la cadence de
tir était environ dix fois supérieure et la charge, six fois plus importante, ni
avec les nouvelles mitrailleuses Maxim ultra-rapides (voir fig. 1.2). Le poète
anglais Hilaire Belloc résume bien la situation : « Quoi qu’il arrive, nous avons
la mitrailleuse, et eux non9
. »
C’est sur ce point que les dirigeants africains firent une erreur de calcul
qui eut, dans de nombreux cas, des conséquences tragiques. Comme nous le
verrons, tous les chefs que nous avons cités, à l’exception d’un seul, furent
vaincus et perdirent leur souveraineté. En outre, Latjor fut tué ; Prempeh,
Béhanzin et Cetshwayo, roi des Zulu, furent exilés ; Lobengula, chef des
Ndebele, mourut au cours de sa fuite. Seul Menelik, comme un chapitre
ultérieur nous le montrera, réussit à vaincre les envahisseurs italiens et à
préserver ainsi sa souveraineté et son indépendance.
Structure du Volume VII
Il est donc évident que les relations entre les Africains et les Européens se
modifièrent radicalement et que l’Afrique dut faire face, entre 1880 et 1935,
au grave défi du colonialisme. Quelles furent les origines du fantastique défi
que représentait précisément ce colonialisme ? En d’autres termes, pourquoi
et comment les relations qui existaient depuis trois siècles entre l’Afrique et
l’Europe subirent-elles un bouleversement aussi radical et aussi fondamen-
tal au cours de cette période ? Comment le système colonial s’installa-t-il en
Afrique et quelles mesures — politiques et économiques, psychologiques
et idéologiques — furent adoptées pour étayer ce système ? Jusqu’à quel
point l’Afrique était-elle prête à relever ce défi, comment y a-t-elle fait face
et avec quel résultat ? Parmi les innovations, lesquelles furent acceptées,
lesquelles rejetées ? Que subsista-t-il de l’ancien système et quels éléments
furent détruits ? À quelles adaptations, à quels aménagements procéda-t-on ?
Combien d’institutions furent ébranlées, combien se désintégrèrent ? Quels
furent les effets de tous ces phénomènes sur l’Afrique, ses populations, leurs
structures et leurs institutions politiques, sociales et économiques ? Enfin,
7.  B. Davidson, 1978 (a), p. 19.
8.  T. C. Weiskel, 1980, p. 203.
9.  Cité par M. Perham, 1961, p. 32.
l’afriquesousdominationcoloniale,1800-1935
28
1.2. La guerre des Ashanti (1896, Gold Coast) : l’envahisseur britannique équipé de mitrailleuses Maxim.
[Photo : Musée de l’homme.]
L’Afrique face au défi colonial
29
quelle a été la signification du colonialisme pour l’Afrique et son histoire ?
C’est à ces questions que ce volume s’efforcera de répondre.
À cette fin, et pour exposer également les initiatives et les réactions
africaines face au défi colonial, outre les deux premiers chapitres, nous avons
divisé ce volume en trois grandes sections. Chaque section est précédée d’un
chapitre (les chapitres 3, 13, 22) où nous donnons une vue d’ensemble du
thème de la section en l’envisageant dans une perspective africaine globale,
puis, dans les chapitres suivants, nous aborderons ce thème d’un point de
vue régional. La section introductive, qui comprend le présent chapitre et le
chapitre suivant, étudie les attitudes des Africains et leur degré de prépara-
tion à la veille du changement fondamental qui intervint dans les relations
entre l’Afrique et les Européens ; les motifs du partage, de la conquête et
de l’occupation de l’Afrique par les puissances impérialistes européennes y
sont également traités. Il convient de relever, puisqu’on a souvent tendance
à passer ce point sous silence, que la phase de la conquête effective fut pré-
cédée par des années de négociations entre ces puissances et les dirigeants
africains, et de pourparlers aboutissant à des traités. Il faut insister sur cette
phase de négociations, car elle prouve que les puissances européennes ont,
à l’origine, accepté leurs homologues africains sur un pied d’égalité et qu’el-
les ont reconnu la souveraineté et l’indépendance des sociétés et des États
africains.
La seconde section traite des initiatives et des réactions africaines face
à la conquête et à l’occupation de l’Afrique, thème grossièrement déformé
ou entièrement ignoré, jusque dans les années 60, par l’école coloniale
de l’historiographie africaine. Pour les membres de cette école, tels que
H. H. Johnston, Sir Alan Burns et plus récemment, Margery Perham, Lewis
H. Gann et Peter Duignan10
, les Africains auraient en fait accueilli favora-
blement la domination coloniale, car non seulement elle les préservait de
l’anarchie et des guerres intestines, mais elle leur procurait également cer-
tains avantages concrets. Citons, à cet égard, Margery Perham : « La plupart
des tribus acceptèrent rapidement la domination européenne, considérant
qu’elle faisait partie d’un ordre irrésistible, d’un ordre d’où elles pouvaient
tirer de nombreux avantages, essentiellement la paix, des innovations pas-
sionnantes : chemin de fer et routes, lampes, bicyclettes, charrues, cultures
et aliments nouveaux, et tout ce qu’elles pouvaient acquérir ou éprouver en
ville. Cette domination conféra aux classes dirigeantes — traditionnelles ou
nouvellement créées — un surcroît de puissance et de sécurité, et de nouvel-
les formes de richesse et de pouvoir. Longtemps, malgré l’extrême confusion
des esprits qu’elles provoquèrent, les révoltes furent très rares et il ne semble
pas que la domination ait été ressentie comme une indignité11
. »
De telles idées sont également reflétées dans l’usage de termes eurocen-
tristes tels que « pacification », Pax Britannica et Pax Gallica, qui décrivent la
conquête et l’occupation de l’Afrique entre 1890 et 1914.
10.  H. H. Johnston, 1899, 1913 ; A. C. Burns, 1957 ; M. Perham, 1960 (a) ; L. H. Gann et
P. Duignan, 1967.
11.  M. Perham, 1960 (a), p. 28.
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
30
Ceux des historiens qui ont accordé un certain intérêt à ce sujet l’ont
mentionné pour ainsi dire en passant. Dans leur ouvrage A short history of Africa,
qui parut pour la première fois en 1962, l’une des toutes premières analyses
sérieuses et modernes de l’histoire de l’Afrique, les historiens anglais Roland
Oliver et J. D. Fage ne consacrent qu’un paragraphe à ce qu’ils nomment la
« résistance acharnée » des Africains ; il s’agit d’un seul paragraphe dans un
chapitre de quatorze pages consacré à ce qui est devenu par la suite la grande
ruée européenne vers les colonies africaines. C’est pour corriger cette fausse
interprétation de l’école coloniale, pour rétablir les faits et mettre en relief le
point de vue africain que nous avons été amenés à réserver sept chapitres au
thème des initiatives et des réactions africaines.
On verra, dans ces chapitres, qu’il n’existe aucune preuve à l’appui de
la thèse selon laquelle les Africains auraient accueilli avec enthousiasme les
soldats qui les envahissaient et rapidement accepté la domination coloniale.
En fait, les réactions africaines furent exactement inverses. Il est tout à fait
évident que les Africains n’avaient le choix qu’entre deux solutions : soit
renoncer sans résistance à leur souveraineté et à leur indépendance, soit les
défendre à tout prix. Il est tout à fait significatif que la majorité des dirigeants
africains ait opté sans hésiter (comme le prouvera amplement ce volume) pour
la défense de leur souveraineté et de leur indépendance, quelles qu’aient été
les structures politiques et socio-économiques de leurs États et les multiples
handicaps dont ils souffraient. La supériorité de l’adversaire d’une part et
d’autre part leur farouche détermination à résister à tout prix sont exprimées
par le bas-relief qui est reproduit sur la jaquette de ce volume. Ce bas-relief,
peint sur un des murs du palais des rois du Dahomey, à Abomey, montre un
Africain armé d’un arc et d’une flèche barrant la route, d’un air de défi, à un
Européen armé d’un pistolet.
Dans un article récent, John D. Hargreaves pose cette intéressante ques-
tion : « Étant donné les diverses attitudes possibles de la part des envahisseurs
européens, les dirigeants africains avaient le choix entre plusieurs options.
Parmi les avantages à court terme que leur offraient les traités ou la collabora-
tion avec les Européens, ils pouvaient non seulement se procurer des armes à
feu et des biens de consommation, mais ils avaient aussi la possibilité d’inté-
resser à leur cause des alliés puissants qui les aideraient dans leurs querelles
externes ou internes. Pourquoi, alors, tant d’États africains rejetèrent-ils ces
possibilités, préférant résister aux Européens sur les champs de bataille12
  ? »
La réponse à cette question peut sembler énigmatique, mais seulement
pour ceux qui envisagent l’ensemble du problème d’un point de vue euro-
centriste. Pour l’Africain, le véritable enjeu était non pas tel ou tel avantage
à court ou à long terme, mais sa terre et sa souveraineté. C’est précisément
pour cette raison que presque toutes les entités politiques africaines —
centralisées ou non — choisirent tôt ou tard de maintenir, de défendre ou
de recouvrer leur souveraineté ; sur ce point, elles ne pouvaient accepter
aucun compromis et, de fait, nombreux furent les chefs qui préférèrent
12.  J. D. Hargreaves dans : L. H. Gann et P. Duignan (dir. publ.), 1969, p. 205 -206.
L’Afrique face au défi colonial
31
mourir sur le champ de bataille, s’exiler volontairement ou être contraints
au bannissement plutôt que de renoncer sans combat à la souveraineté de
leur pays.
Une majorité de dirigeants africains optèrent donc pour la défense de
leur souveraineté et de leur indépendance. C’est dans les stratégies et les
tactiques qu’ils adoptèrent pour atteindre leur objectif commun qu’ils dif-
férèrent. La plupart d’entre eux choisirent la stratégie de l’affrontement en
ayant recours soit aux armes diplomatiques, soit aux armes militaires, soit
à la fois, comme on le verra pour Samori Touré et Kabarega (de Bunyoro),
employèrent ces deux types d’armes ; Prempeh Ier et Mwanga (de Buganda),
quant à eux, recoururent exclusivement à la diplomatie. D’autres, tels que
Tofa de Porto Novo (dans l’actuel Bénin), adoptèrent la stratégie de l’al-
liance ou de la coopération, mais pas celle de la collaboration. Il faut insister
sur cette question de la stratégie, car elle a été grossièrement dénaturée
jusqu’à présent, de sorte que l’on a classé certains souverains africains parmi
les « collaborateurs » et qualifié leur action de « collaboration ». Nous sommes
hostiles à l’emploi de ce terme de collaboration car, outre son inexactitude,
il est péjoratif et eurocentriste. Comme nous l’avons déjà vu, la souveraineté
était l’enjeu fondamental entre les années 1880 et les années 1900 pour les
dirigeants africains et, sur ce point, il est tout à fait évident qu’aucun d’entre
eux n’était prêt à faire des compromis. Les dirigeants africains qualifiés à tort
de collaborateurs étaient ceux qui estimaient que la meilleure manière de
préserver leur souveraineté, voire de recouvrer celle qu’ils avaient peut-être
perdue au profit de quelque puissance africaine avant l’arrivée des Euro-
péens, n’était pas de collaborer, mais plutôt de s’allier avec les envahisseurs
européens. Par collaborateur on entend assurément celui qui trahit la cause
nationale en s’unissant avec l’ennemi pour défendre les buts et les objectifs
de celui-ci plutôt que les intérêts de son propre pays. Or, comme nous l’avons
vu, tous les Africains étaient confrontés à la question suivante : abandonner,
conserver ou recouvrer leur souveraineté. Tel était l’objectif de ceux qui
lièrent leur sort aux Européens, et c’est pourquoi il est totalement faux de les
qualifier de collaborateurs.
Quoi qu’il en soit, depuis la deuxième guerre mondiale, le terme de col-
laborateur a pris un sens péjoratif, et il est intéressant de noter que certains
historiens qui l’emploient en sont conscients. R. Robinson, par exemple,
déclare : « II convient de souligner que le terme [collaborateur] n’est pas
utilisé dans un sens péjoratif13
. »
Puisqu’il risque de revêtir ce sens, pourquoi donc l’employer, d’autant
que, dans le cas de l’Afrique, il est particulièrement inexact ? Pourquoi ne
pas employer le mot « allié » qui conviendrait bien mieux ? Ainsi, Tofa, le
roi des Goun de Porto Novo, est toujours cité comme un exemple typique
de collaborateur ; mais l’était-il vraiment ? Comme Hargreaves l’a clairement
démontré14
, Tofa devait affronter trois ennemis différents au moment de
l’arrivée des Français : les Yoruba au nord-est, les rois fon du Dahomey au
13.  R. Robinson dans : R. Owen et B. Sutcliffe (dir. publ.), 1972, p. 120.
14.  J. D. Hargreaves dans : L. H. Gann et P. Duignan (dir. publ.), 1969, p. 214 -216.
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
32
nord et les Britanniques sur la côte, de sorte qu’il a dû sûrement considérer
l’arrivée des Français comme un présent du ciel lui offrant non seulement
l’occasion de préserver sa souveraineté, mais même d’obtenir quelques avan-
tages aux dépens de ses ennemis. Il était donc naturel que Tofa voulût s’allier
aux Français, mais non collaborer avec eux. Tofa ne pourrait être qualifié de
collaborateur que par des historiens qui seraient inconscients des problèmes
auxquels il devait faire face à cette époque ou par ceux qui dénieraient à
l’Africain toute initiative ou tout sens de ses propres intérêts, ou encore par
ceux qui envisageraient l’ensemble de la question d’un point de vue euro-
centriste. En outre, le fait que ces prétendus collaborateurs, souvent prêts à
s’allier avec les Européens, devinrent souvent par la suite des résistants ou
des opposants qui luttèrent contre eux est une autre preuve de l’inexactitude
de ce terme : Wobogo, le roi des Mosi, Latjor, le damel du Kajoor, et même
le grand Samori Touré en sont des exemples, ce qui prouve bien l’absurdité
totale du qualificatif.
En fin de compte, seuls des historiens réellement ignorants de la situation
politique et ethnoculturelle en Afrique à la veille de la conquête et de la parti-
tion européennes, ou ayant à ce sujet des vues très simplistes, peuvent utiliser
ce terme. Ils partent de l’hypothèse que, comme de nombreux pays européens,
tous les pays africains sont habités par le même groupe ethnoculturel ou par
une même nation et, donc, que toute fraction de la population qui s’allie avec
un envahisseur peut donc être taxée de collaboration ; mais en Afrique aucun
pays, aucune colonie ni aucun empire n’était peuplé par un groupe ethnique
seul. Tous les pays et tous les empires se composaient de multiples nations ou
groupes ethnoculturels tout aussi différents les uns des autres que les Italiens
le sont, par exemple, des Allemands ou des Français. En outre, avant l’arrivée
des envahisseurs européens, les relations entre ces différents groupes étaient
très souvent hostiles et il pouvait même arriver que certains aient été soumis
à la domination des autres. Traiter de collaborateurs ces groupes asservis ou
hostiles, parce qu’ils choisirent de se joindre aux envahisseurs européens pour
se retourner contre leurs ennemis ou maîtres étrangers, c’est ne rien saisir à
la question. De fait, comme on le montrera dans certains des chapitres de ce
volume, la nature des réactions africaines à la colonisation a été déterminée
non seulement par la situation politique et ethnoculturelle à laquelle étaient
confrontés les peuples d’Afrique, mais aussi par la nature même des forces
socio-économiques à l’œuvre dans les différentes sociétés existant à l’époque
de l’affrontement et par celle de leur organisation politique.
De nombreux historiens européens ont condamné le romantisme et le
manque de perspicacité des opposants et ont loué, au contraire, le progres-
sisme et la clairvoyance des collaborateurs. Selon les termes employés par
Oliver et Fage en 1962 : « S’ils [les dirigeants africains] étaient clairvoyants
et bien renseignés, notamment s’ils avaient des conseillers étrangers, mis-
sionnaires ou marchands par exemple, ils pouvaient bien comprendre qu’ils
n’avaient rien à gagner en résistant mais qu’au contraire ils avaient beaucoup
à gagner en négociant. S’ils étaient moins clairvoyants, avaient moins de
chance ou étaient moins bien conseillés, ils s’apercevaient que leurs enne-
mis traditionnels étaient dans le camp de l’envahisseur ; ils adoptaient alors
L’Afrique face au défi colonial
33
une attitude de résistance qui risquait très facilement de se solder par une
défaite militaire, la déposition du chef, la perte de territoires au bénéfice des
alliés autochtones de la puissance occupante, peut-être par le morcellement
politique de la société ou de l’État […] Tout comme du temps de la traite,
il y avait des gagnants et des perdants, et l’on trouvait leurs représentants à
l’intérieur de chaque territoire colonial15
. »
Ronald E. Robinson et John Gallagher ont également décrit l’opposition
ou la résistance en ces termes : « Luttes réactionnaires et romantiques contre
la réalité, protestations passionnées de sociétés traumatisées par l’ère nou-
velle du changement, et refusant de se laisser rassurer16
. »
Or, ces opinions sont très discutables. La dichotomie entre résistants
et prétendus collaborateurs n’est pas seulement mécanique : elle est peu
convaincante. Certes, il y avait eu des gagnants et des perdants pendant la
traite, mais, cette fois-ci, il n’y avait pas de gagnants. Les collaborateurs tout
comme les résistants finissaient par perdre ; il est cependant intéressant de
noter que ce sont les dirigeants qualifiés de romantiques et de jusqu’au-bou-
tistes dont nous avons gardé le souvenir et qui sont devenus une source d’ins-
piration pour les nationalistes d’aujourd’hui17
. Je suis entièrement d’accord
avec la conclusion de Robert I. Rotberg et Ali A. Mazrui selon laquelle « il est
vain de dire que l’introduction des normes et du pouvoir des Occidentaux —
et des contrôles et contraintes qui les ont accompagnés — a été partout mise
en question en Afrique par les peuples concernés18
. »
Cependant, quelle qu’ait été la stratégie des pays africains, aucun d’en-
tre eux, à l’exception du Libéria et de l’Éthiopie, ne parvint, pour des raisons
que nous examinerons par la suite, à préserver sa souveraineté : au début de
la première guerre mondiale, qui marquait la fin de la première section de ce
volume, l’Afrique était tombée sous le joug colonial. Nous examinerons dans
le chapitre 11 comment et pourquoi les Libériens et les Éthiopiens purent
tenir tête au colonialisme.
Que fut l’action politique, sociale et économique de ces puissances colo-
niales dans leurs nouvelles possessions après l’intermède de la première guerre
mondiale ? C’est à cette question que nous répondrons dans la deuxième section
du volume. Les divers mécanismes politiques mis en place pour administrer
les colonies et les idéologies qui les sous-tendent ont été étudiés de manière
satisfaisante dans de nombreux ouvrages sur le colonialisme en Afrique19
, nous
n’avons donc consacré, ici, qu’un chapitre à ce thème. En revanche, nous
étudierons avec beaucoup d’attention — afin de contrebalancer les théories
de l’école coloniale — les aspects socio-économiques du système colonial
15.  R. Oliver et J. D. Fage, 1962, p. 203.
16.  R. E. Robinson et J. Gallagher dans : F. H. Hinsley (dir. publ.), 1962, p. 639 -640.
17.  Pour une étude plus détaillée de ce problème, voir A. A. Boahen, «Towards a new
categorization and periodization of African responses and reactions to colonialism » (non publié),
dont s’inspire une partie de ce chapitre.
18.  R. I. Rotberg et A. A. Mazrui (dir. publ.), 1970, p. XVIII.
19.  Voir S. H. Roberts, 1929 ; Lord Hailey, 1938 et 1957 ; S. C. Easton, 1964 ; L. H. Gann et
P. Duignan (dir. publ.), 1969 et 1970 ; P. Gifford et W. R. Louis (dir. publ.), 1967 et 1971 ;
J. Suret-Canale, 1971.
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
34
et leur incidence sur l’Afrique. On verra, dans ces chapitres, que la période
allant de la fin de la première guerre mondiale à 1935 — période qualifiée par
certains historiens contemporains d’apogée du colonialisme — a été marquée
par la mise en place d’une infrastructure routière et ferroviaire ainsi que par
l’amorce d’une certaine évolution sociale due à l’ouverture d’écoles primaires
et secondaires. Cependant, l’objectif essentiel des autorités coloniales est resté
l’exploitation des ressources africaines, qu’elles fussent animales, végétales ou
minérales, au seul bénéfice des puissances coloniales, notamment des sociétés
commerciales, minières et financières de la métropole. L’un des chapitres de
cette section sur lesquels nous aimerions attirer l’attention est celui qui traite
des aspects démographiques de la domination coloniale, thème ordinairement
absent des bilans consacrés au colonialisme en Afrique.
Quelles furent les initiatives et les réactions des Africains face à cette
consolidation du colonialisme et à l’exploitation de leur continent ? Telle
est la question à laquelle nous répondrons dans la troisième section de ce
volume ; elle fera d’ailleurs l’objet de soins tout particuliers, conformément
au principe fondamental de cet ouvrage : envisager l’histoire de l’Afrique
d’un point de vue africain et mettre en relief les initiatives et réactions afri-
caines. Au cours de cette période, les Africains n’ont certainement pas eu une
attitude d’indifférence, de passivité ou de résignation. Si cette période a pu
être qualifiée d’ère classique du colonialisme, elle n’en demeure pas moins
également l’ère classique de la stratégie de la résistance ou de la protestation
des Africains. Comme nous le démontrerons dans l’étude générale, puis dans
les études régionales, les Africains ont eu recours à certaines méthodes et
procédés — leur multiplicité atteste amplement la fécondité des Africains en
ce domaine — afin de résister au colonialisme.
Il convient de souligner qu’à cette époque les Africains n’avaient pas
pour objectif, à l’exception des dirigeants du nord de l’Afrique, de renverser
le système colonial, mais plutôt de chercher des améliorations et des com-
promis à l’intérieur du système. Leur but principal était de le rendre moins
oppressif, moins inhumain et de faire en sorte qu’aussi bien les Africains que
les Européens en tirent des avantages. Les dirigeants africains s’efforcèrent
de corriger des mesures et abus spécifiques tels que le travail forcé, la fis-
calité élevée, les cultures obligatoires, l’aliénation foncière, les lois relatives
aux laissez-passer, la faiblesse des prix des produits agricoles et le coût élevé
des biens importés, la discrimination raciale et la ségrégation, et de déve-
lopper des infrastructures telles que les hôpitaux, les canalisations d’eau et
les écoles. Il faut insister sur le fait que les membres de toutes les classes
sociales — qu’ils fussent intellectuels ou analphabètes, citadins ou ruraux
— partageaient ces griefs contre le système colonial, ce qui fit naître une
conscience commune de leur condition d’Africain et de Noir, par opposition
à leurs oppresseurs : les dirigeants coloniaux et les Blancs. C’est au cours de
cette période que nous assistons au renforcement du nationalisme politique
africain, dont les premières manifestations remontent aux années 1910, juste
après l’instauration du système colonial.
Il appartenait désormais aux nouvelles élites intellectuelles ou à la
nouvelle bourgeoisie d’exprimer ce sentiment et de prendre la tête de ce
L’Afrique face au défi colonial
35
mouvement, rôle jusqu’alors dévolu, dans le cadre des structures politiques
précoloniales, aux autorités traditionnelles. Ces nouveaux dirigeants étaient,
assez paradoxalement, les produits du système colonial lui-même, issus de
structures scolaires, administratives, industrielles, financières et commercia-
les mises en place par ledit système colonial.
La direction des activités nationalistes et anticolonialistes étant concen-
trée dans les mains des intellectuels africains, dont la plupart habitaient les
nouveaux centres urbains, on a exclusivement identifié, à tort, le nationalisme
africain de l’entre-deux-guerres à cette couche et on l’a assimilé, au début, à
un phénomène urbain.
Comme les chapitres de cette section le montreront, les associations
et les groupements qui se formèrent alors pour exprimer ces aspirations
nationalis-tes furent effectivement nombreux et tout aussi variées furent les
stratégiesetlestactiquesélaboréesaucoursdecettepériodepourlesconcrétiser.
B. O. Oloruntimehin et E. S. Atieno-Odhiambo démontrent (dans les cha-
pitres 22 et 26 ci-dessous) que parmi ces groupes figuraient des clubs de
jeunes, des associations ethniques, des amicales d’anciens élèves, des partis
politiques, des mouvements politiques recouvrant un ou plusieurs territoires
et étendant leurs activités à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur du continent afri-
cain, des syndicats, des clubs littéraires, des clubs de fonctionnaires, des asso-
ciations d’entraide et des sectes ou des mouvements religieux. Certains de
ces groupes s’étaient constitués dans les années qui précédèrent la première
guerre mondiale. Mais il est évident qu’ils proliférèrent surtout au cours de
la période considérée, comme on le verra dans les chapitres consacrés à ce
thème.
Les envois de pétitions et de délégations auprès des autorités métro-
politaines et locales, les grèves, les boycottages et surtout la presse et la
participation aux congrès internationaux, furent les armes ou la tactique
choisies au cours de cette période, à la différence de la période antérieure à
la première guerre mondiale, où les rébellions et les « émeutes » étaient les
formes prédominantes de résistance.
Cette période de l’entre-deux-guerres a été sans conteste l’âge d’or du
journalisme en Afrique en général, et en Afrique occidentale en particulier,
tandis que l’organisation de congrès panafricanistes devint également l’une
des armes favorites du mouvement anticolonial. L’objectif de ces congrès
était de conférer un caractère international aux mouvements nationalistes
et anticoloniaux africains ; ils cherchaient également à attirer l’attention
des puissances métropolitaines sur ce qui se passait dans leurs colonies ;
c’est pourquoi les congrès panafricains organisés par le Noir Américain, le
Dr W. E. B. Du Bois, eurent lieu à Paris, à Londres, à Bruxelles et même
à Lisbonne. Ce thème est repris plus en détail dans le chapitre 29 de ce
volume consacré aux interactions (tout au long de la période étudiée) entre
les Noirs d’Afrique et les Noirs de la diaspora aux Amériques.
Cependant, malgré la diversité des associations et la complexité des
tactiques mises au point, cette action n’avait guère eu d’incidence réelle
sur le système colonial, au début des années 1930, sauf dans le seul cas
de l’Égypte. Et, lorsqu’en 1935 les forces impérialistes du régime fasciste
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
36
italien de Mussolini envahirent et occupèrent l’Éthiopie, l’un des deux
derniers bastions qui concrétisaient l’espoir de l’Afrique, le grand symbole
de son renouveau et de son réveil, le continent semblait condamné à rester
à jamais sous le joug du colonialisme. Or rien de tel ne se produisit. La
capacité de résistance du peuple africain, l’occupation même de l’Éthio-
pie, l’intensification du mouvement nationaliste africain et des sentiments
anticolonialistes après la seconde guerre mondiale, liées à l’apparition de
nouveaux partis politiques de masse et de dirigeants plus engagés qui
ne cherchaient pas à améliorer le système colonial, mais au contraire à le
supprimer en bloc, furent autant de facteurs qui se combinèrent, comme
le démontrera le volume VIII de cet ouvrage, pour entraîner la liquidation
de la domination coloniale sur le continent aussi rapidement qu’il s’était
installé, c’est-à-dire en une vingtaine d’années. Pourtant, entre 1880 et
1935, le système colonial apparaissait comme fermement implanté en Afri-
que. Quelles marques a-t-il laissées en fait sur le continent ? C’est à cette
question que le dernier chapitre du volume s’efforce de répondre.
Sources du Volume VII
Il reste à aborder dans ce chapitre introductif deux points : les sources
de l’histoire du colonialisme en Afrique et sa périodisation. En ce qui
concerne les sources, les auteurs qui ont travaillé à la rédaction du présent
volume ont été à la fois avantagés et désavantagés par rapport à ceux des
autres volumes. Cela vaut également pour tous ceux qui seront amenés
à travailler sur cette période. Tout d’abord, pour ce qui est des incon-
vénients, ce volume et le volume suivant portent sur des périodes pour
lesquelles, à la différence des autres volumes, une partie des documents
d’archives demeure inaccessible aux spécialistes. En fait, dans plusieurs
métropoles, comme la France pour la période qui va jusqu’à 1930, cer-
tains documents d’archives n’ont été mis à la disposition des chercheurs
qu’après l’achèvement de certains des chapitres. En outre, avec le partage
de l’Afrique et la pénétration d’un aussi grand nombre de puissances euro-
péennes dans le continent, les chercheurs sont confrontés à de difficiles
problèmes linguistiques.
En contrepartie, au cours de la même période, le nombre de revues et
de périodiques s’accroît en général, de même qu’augmentent les documents
parlementaires, débats, comptes rendus de commissions et rapports annuels,
actes de sociétés et d’associations privées qui sont publiés, et tous ces textes
peuvent êtres consultés.
Plus important encore, certains acteurs du drame colonial étant eux-mê-
mes encore en vie, les témoignages de plusieurs d’entre eux ont déjà été
recueillis. D’autres protagonistes, tant africains qu’européens, ont également
commencé à publier leurs mémoires et leur autobiographie, ou ont évoqué
leur expérience dans des romans, des pièces ou des études. Sur ce plan, les
auteurs du présent volume bénéficient donc de certains avantages par rapport
à la plupart des auteurs des autres volumes.
L’Afrique face au défi colonial
37
Enfin, il apparaît que le colonialisme a fait et continue à faire l’objet
de recherches et de publications beaucoup plus nombreuses que tout autre
thème de l’histoire africaine. C’est ainsi que, au cours de ces dix dernières
années, l’Université de Cambridge a publié une histoire du colonialisme en
Afrique, en cinq volumes, sous la direction de L. H. Gann et P. Duignan. De
même, ce thème suscite dans les pays d’Europe de l’Est probablement beau-
coup plus d’intérêt que tout autre. Ces avantages rendent naturellement plus
aisé le travail de synthèse des auteurs en ce qui concerne le problème des
sources ; mais la masse de documents qu’ils doivent assimiler tend à donner
un caractère plus astreignant à leur tâche.
Périodisation du Colonialisme en Afrique
Il convient d’examiner ici brièvement la question de la périodisation de
l’histoire du colonialisme en Afrique, question dont de nombreux histo-
riens ne se sont pas souciés, mais qui a été soulevée par A. B. Davidson et
M. Crowder dans les années 1960.
Certains historiens ont proposé 1870 comme date du début des luttes
coloniales en Afrique et de la consécration de la domination coloniale. Cette
date semble cependant prématurée. Comme G. N. Uzoigwe le montre dans le
chapitre 2, ce sont les activités des Français en Sénégambie, de Léopold, roi
des Belges, représenté par H. M. Stanley, des Français par Pierre Savorgnan
de Brazza au Congo et des Portugais en Afrique centrale qui déclenchèrent
cette mêlée ; or, il est clair que toutes les activités n’ont pas commencé avant
la fin des années 1870 et le début des années 1880. Il semble donc que 1880
soit un repère plus approprié que 187020
. De 1880 à l’effondrement du colo-
nialisme dans les années 1960 et 1970, l’étude de la domination coloniale,
des réactions et des initiatives africaines devrait se diviser en trois périodes.
La première irait de 1880 à 1919 (avec deux subdivisions : 1880-1900 et 1900-
1919, correspondant respectivement à la conquête et à l’occupation) ; c’est
ce que nous appellerons la période de la défense, de la souveraineté et de
l’indépendance africaines par le recours à la stratégie de l’affrontement, de
l’alliance ou de la soumission temporaire. La deuxième irait de 1919 à 1935 ;
c’est la période de l’adaptation, la stratégie employée étant celle de la protes-
tation ou de la résistance. La troisième, commençant en 1935, est la période
des mouvements d’indépendance, la stratégie étant l’action concrète21
.
Notre thèse est la suivante : la période allant de 1880 aux environs de
1919 — période dite de pacification selon certains historiens — a vu, dans la
perspective européenne, l’achèvement du partage sur les cartes, le déploie-
ment des troupes destinées à le concrétiser sur le terrain, puis l’occupation
effective des zones conquises, dont témoigne l’introduction de diverses
mesures administratives et d’une infrastructure routière, ferroviaire et télé-
graphique en vue de l’exploitation des ressources coloniales. Du point de
20.  Voir M. Crowder, 1968, p. 17 -19.
21.  Pour les diverses périodisations, voir A. B. Davidson dans T. O. Ranger (dir. publ.), 1968 (c),
p. 177 -188, et M. Crowder, 1968, p. 17 -19.
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
38
vue africain, au cours de cette période, les rois, les reines, les chefs de lignage
et de clan sont tous dominés par une seule et impérieuse considération :
maintenir ou recouvrer leur souveraineté, leur patrimoine et leur culture,
quelle que soit la stratégie adoptée — affrontement, alliance ou soumission.
En 1919, dans presque toute l’Afrique, à l’exception notoire de la Libye, de
certaines parties du Sahara, du Libéria et de l’Éthiopie, les affrontements
se sont terminés en faveur des Européens, et tous les Africains, qu’on les
appelle résistants ou collaborateurs, ont perdu leur souveraineté.
Au cours de la seconde phase, comprise entre 1919 et 1935, on peut ran-
ger à juste titre les réactions africaines dans la catégorie des manifestations
de résistance, ou mieux, des protestations. Nous avons choisi 1919 non seu-
lement parce que cette date a succédé à des événements marquants comme
la première guerre mondiale, la révolution d’Octobre dans la Russie tsariste
et la réunion du premier Congrès panafricain par Du Bois — qui eurent un
impact révolutionnaire sur le cours de l’histoire mondiale — mais également
parce qu’à ce moment-là, l’opposition à l’occupation européenne en Afrique
a cessé pratiquement partout.
Pour clore la période étudiée dans ce volume, nous avons également
préféré 1935 à 1945, car 1935 est l’année de l’invasion et de l’occupation
de l’Éthiopie par les forces fascistes de Mussolini. Cette crise bouleversa et
indigna profondément les Africains, en particulier les intellectuels, et d’une
façon générale les Noirs du monde entier. Elle leur fit également prendre
conscience — de façon encore plus dramatique, et bien plus encore que la
deuxième guerre mondiale — de la nature inhumaine, raciste et oppressive
du colonialisme. Kwame Nkrumah — qui devait devenir plus tard premier
président du Ghana — décrit ainsi ses réactions en apprenant l’invasion : « J’ai
presque eu l’impression, à ce moment-là, que tout Londres m’avait déclaré
personnellement la guerre22
. » Et il avoue que cette crise augmente sa haine
du colonialisme.
À vrai dire, la lutte entreprise pour la libération de l’Afrique du joug du
colonialisme aurait très probablement été lancée à la fin des années 1930 si la
deuxième guerre mondiale n’avait pas éclaté.
La dernière période, qui va de 1935 au déclenchement des luttes révo-
lutionnaires pour l’indépendance, relevant à proprement parler du dernier
volume de la série, nous nous abstiendrons de l’étudier ici.
22.  K. Nkrumah, 1957, p. 27.
39
Introduction : une période de guerres
et de bouleversements révolutionnaires
La génération de 1880 -1914 a été le témoin d’une des mutations historiques
les plus importantes, peut-être, des temps modernes. C’est en effet au cours
de cette période que l’Afrique, continent de vingt-huit millions de kilomè-
tres carrés, fut partagée, conquise et effectivement occupée par les nations
industrialisées d’Europe. Les historiens n’ont pas encore réellement mesuré
l’ampleur des conséquences désastreuses de cette période de guerres conti-
nuelles tant sur le colonisé que sur le colonisateur, bien qu’ils soulignent
en général qu’il s’agit là d’une époque de bouleversements révolutionnaires
fondamentaux.
L’importance de cette phase historique dépasse cependant de beaucoup
la guerre et les changements qui la caractérisent. L’histoire a vu des empires se
constituer puis s’écrouler ; conquêtes et usurpations sont aussi anciennes que
l’histoire elle-même, et, depuis bien longtemps, divers modèles d’administra-
tion et d’intégration coloniales avaient été expérimentés. L’Afrique a été le
dernier continent à être conquis par l’Europe. Ce qu’il y a de remarquable dans
cette période, c’est, du point de vue européen, la rapidité et la facilité relative
avec lesquelles, par un effort coordonné, les nations occidentales occupèrent et
subjugèrent un aussi vaste continent. Le fait est sans précédent dans l’histoire.
Comment expliquer pareil phénomène ? Ou encore, pourquoi l’Afrique
a-t-elle été partagée politiquement et méthodiquement occupée précisément
à ce moment-là ? Pourquoi les Africains ont-ils été incapables de tenir leurs
c h a p i t r e 2
Partage Européen et Conquête de
l’Afrique : Aperçu Général
Godfrey N. Uzoigwe
40
l’afrique sous domination coloniale, 1800-1935
adversaires en échec ? Ces questions ont suscité chez les historiens du par-
tage de l’Afrique et du nouvel impérialisme des explications fort ingénieuses
depuis les années 1880, mais aucune de ces explications n’a pu s’imposer
nettement, à telle enseigne que l’histoire de ce partage est devenue l’un des
thèmes les plus controversés et les plus passionnels de notre temps. Le spé-
cialiste est ainsi confronté à une tâche immense : trouver un fil directeur dans
le fantastique enchevêtrement d’interprétations aussi contradictoires.
Le partage de l’Afrique et le nouvel impérialisme :
examen des différentes théories
Nous recourrons au bon sens pour mettre un peu d’ordre dans l’écheveau
des théories auxquelles cette mutation capitale de l’histoire africaine a
donné naissance. On peut les classer de la manière suivante : la théorie
économique, les théories psychologiques, les théories diplomatiques et les
théories de la dimension africaine.
La Théorie Économique
Cette théorie a connu des vicissitudes de toute sorte. Lorsque le commu-
nisme ne constituait pas encore une menace pour le système capitaliste
occidental, personne ne mettait réellement en doute la base économique
de l’expansion impérialiste. Ce n’est donc pas par hasard si la critique
« schumpétérienne » de la notion d’impérialisme capitaliste1
avait joui du
plus grand succès auprès des spécialistes non marxistes. Les assauts répétés
contre cette théorie aboutissent aujourd’hui à des résultats de moins en
moins concluants, à tel point que cette théorie commence, sous une forme
modifiée, à retrouver quelque crédit.
Que faut-il entendre par impérialisme économique ? Les origines
théoriques de cette notion remontent à 1900, quand les sociaux-démocrates
allemands inscrivirent à l’ordre du jour du congrès annuel de leur parti, tenu
cette année-là à Mayence, la Weltpolitik, c’est-à-dire la politique d’expansion
impérialiste à l’échelle mondiale. C’est là que Rosa Luxemburg fit observer,
pour la première fois, que l’impérialisme était le stade ultime du capitalisme.
C’est là également que George Ledebour remarqua que l’« essence même
de la Weltpolitik » était l’« élan profond qui pousse tous les capitalismes vers
une politique de pillage, laquelle conduit les capitalismes européens et amé-
ricains à s’installer dans le monde entier2
 ».
Toutefois, la formulation classique de cette théorie, la plus claire égale-
ment, est celle de John Atkinson Hobson. Il déclare que « la surproduction,
les excédents de capitaux et la sous-consommation des pays industrialisés les
ont amenés à placer une partie croissante de leurs ressources économiques
1.  J. Schumpeter, 1955.
2.  Cité par L. Basso dans N. Chomsky et al., 1972, p. 114.
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII
Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880 - 1935 - VII

Contenu connexe

Tendances

Tema 6. la perspectiva analítica de los no lugares
Tema 6. la perspectiva analítica de los no lugaresTema 6. la perspectiva analítica de los no lugares
Tema 6. la perspectiva analítica de los no lugares
SociologiaUrbana2
 
Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine
Hayat GOUDJIL
 
Grille des équipements
Grille des équipementsGrille des équipements
Grille des équipements
Nour El Houda Mchr
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynch
Minocha Archit
 
Mémoire m2 ITER "Ville malléable" F.-F. FLUCK 09.2015
Mémoire m2 ITER "Ville malléable" F.-F. FLUCK 09.2015Mémoire m2 ITER "Ville malléable" F.-F. FLUCK 09.2015
Mémoire m2 ITER "Ville malléable" F.-F. FLUCK 09.2015
François-Florimond FLUCK
 
Urbanisation du monde, fait majeur de la mondialisation Espaces et paysages d...
Urbanisation du monde, fait majeur de la mondialisation Espaces et paysages d...Urbanisation du monde, fait majeur de la mondialisation Espaces et paysages d...
Urbanisation du monde, fait majeur de la mondialisation Espaces et paysages d...
Xavier Monty
 
De la programation
De la programationDe la programation
De la programation