SlideShare une entreprise Scribd logo
HETEROGENEITE INTRA ET INTER-FACIES
EPIDEMIOLOGIQUE DE LA TRANSMISSION
DE Plasmodium sp A MADAGASCAR
Romy RAZAKANDRAINIBE, Msc, PhD student
7ème édition du cours international “Atelier Paludisme”
16 Mars 2009 – Institut Pasteur de Madagascar
GENERALITES
• Paludisme: fléau de santé publique qui ait traversé les siècles
• Trois acteurs:
– Homme
– Protozoaire (genre Plasmodium)
– Anophèle
CYCLE DE DÉVELOPPEMENT DE P. Falciparum
LE PALUDISME ET LE SYSTÈME
IMMUNITAIRE HUMAIN
• Infection par Plasmodium, engendre des réponses
immunitaires de l’hôte
• Deux types de réponse immunitaire
– Immunité innée
– Immunité acquise
IMMUNITE INNEE
• Première ligne de défense de l’organisme
• Défense innée chez les mammifères:
Toll Like Receptors (TLRs)
• Association TLR-Plasmodium PAMPS (Parasite associated
molecular pattern)
activation du gène MAL/TIRAP (Gwoda C. 2007)
• Aide à la mise en place de l’immunité acquise qui est plus
ciblée et spécifique du pathogène
Hétérogeneite intra et inter-facies épidemiologique de la transmission de la Plasmodium sp à Mdagascar
IMMUNITE ACQUISE
• Zone endémique: L’infection palustre induit une forte
production d’immunoglobulines
• Les anticorps réduisent la parasitémie et les manifestations
cliniques de la maladie
• Les anticorps peuvent protéger du paludisme par une variété
de mécanismes
Ex: neutralisation des sporozoïtes
inhibition de l’invasion des érythrocytes par les merozoïtes
Hétérogeneite intra et inter-facies épidemiologique de la transmission de la Plasmodium sp à Mdagascar
REPARTITION DU PALUDISME A
MADAGASCAR
– Facies : fonction de la durée et de l’intensité de la
transmission, Immunité des populations, morbidité
– Une répartition hétérogène : Variations régionales en terme
de pluviométrie, températures et altitudes
– Globalement 4 facies épidémiologiques distincts sont définis
(Mouchet J et Blanchy S, 1995)
Faciès Équatorial
Faciès Tropical
Faciès Sub-désertique
Faciès Austral
Source: Institut Pasteur de Madagascar
Adapté à partir de la stratification élaborée
par Mouchet et Blanchy en 1993
CARACTERISTIQUES DES FACIES
EPIDEMIOLOGIQUES A MADAGASCAR (1)
• Facies équatorial: côte Est,
transmission forte et pérenne
• Facies tropical: Cote Ouest,
transmission saisonnière
longue de plus de 6 mois
CARACTERISTIQUES DES FACIES
EPIDEMIOLOGIQUES A MADAGASCAR (2)
• Faciès subdésertique: Sud,
transmission épisodique,
courte, très liée à la
pluviométrie, prenant des
allures épidémiques
• Facies des Hauts Plateaux:
paludisme épidémique
PROBLEMATIQUE
• Explosion épidémique 1985-1988
• Elaboration de la stratification : à partir des données
disponibles au début des années 1990
• Données post-épidémiques
• Ces données traduisent-elles la réalité?
• Situation actuelle ?
PALUDISME A MADAGASCAR
– Paludisme: problème de santé publique
– Problème au niveau des formations sanitaires
Fièvres = paludisme présumé
On ne peut pas évaluer précisément le poids de la maladie
•OBJECTIFS :interrompre la transmission du paludisme,
éliminer la maladie et ses conséquences sur la santé de la population
et le développement à Madagascar
PLAN STRATEGIQUE
 Amélioration de la qualité de la prise en charge du
paludisme
 Renforcement des mesures de prévention individuelle
et collective
 Renforcement de la lutte contre les épidémies
 Monitoring-évaluation
 Mobilisation sociale et communautaire
ETUDE
Utilisation des marqueurs sérologiques dans l’évaluation
des interventions et stratégies de lutte contre le
paludisme à Madagascar
POURQUOI ?
• Des actions de lutte ont été entreprises mais leurs
impacts ne sont pas évalués
• Evaluation des stratégies: continuer et optimiser les
efforts entrepris
• Evaluation nécessite l’estimation de l’intensité de
transmission et le poids du paludisme
POURQUOI ?
• Evaluation de l’intensité de la transmission, estimation du
poids du paludisme?
mise à jour des données qui ont permis d’élaborer la
stratification
Données sur l’état actuelle du paludisme
SITES D’ETUDE
DESCRIPTION DE L’ETUDE
• Population cible: enfants scolarisés âgés entre 3 et 13 ans.
• Les statistiques scolaires renseignant sur le nombre
d’établissements avec leurs effectifs ont été obtenues auprès
du Ministère de l’Education Fondamentale
Un pré-ciblage des établissements a ainsi été réalisé en
fonction des effectifs de l’école et de sa diversité ethnique
• Actualisation des données des CisCO (Administration scolaire
délocalisée)
ETHIQUE
• Etude menée suite à
l’autorisation du ministère de la
Santé et de son comité
national d’éthique pour les
recherches biomédicales.
lettre numéro:
156/SANPFPS/2007.
• Parallèlement pour avoir
l’autorisation de se rendre dans
les établissements scolaires,
une autorisation spécifique
auprès du Ministère de
l’Education Fondamentale
ETUDE SUR LE TERRAIN
• Organisation d’une réunion d’information dans chaque site
:explication des objectifs de l’étude aux parents ou aux
représentants légaux des enfants participants
• Signature d’un consentement éclairé traduit en malgache pour
les parents/tuteurs
• Rapide examen clinique
• Prélèvement des enfants au niveau du pli du coude sur tube
EDTA
EJE IHO MIA MAE FAR AND MOR TDD
2112 146 291 293 291 271 267 256 297 -
Mean (± SD) 7.9 (±1.7) 7.5 (±1.5) 7.7 (±1.6) 8.0 (±1.4) 7.4 (±1.7) 6.9 (±1.5) 7.5 (±1.1) 8.6 (±1.4) 9.2 (±1.9) < 10-6
*
Range 3 - 13 4 - 10 5 - 11 4 - 11 3 - 11 3 - 13 5 - 10 5 - 12 6 - 13
1055/1057 65/81 152/139 142/151 155/136 144/127 119/148 119/137 159/138 NS ¥
8.0 3.4 2.7 10.2 3.4 9.2 3.0 18.0 12.1 < 10-6 ¥
6.2 0 0 13.8 16.6 0 12.5 2.3 8.3 NS ¥
A+/A- 21.9/0.3 15.1/1.4 19.9/0.3 25.3/0.3 22.7/0.3 21.8/0 22.8/0.7 22.7/0 21.5/0
B+/B- 26.5/0.4 28.8/0 24.4/0.3 31.4/1.0 23.0/0.3 26.2/0.7 26.3/0.4 22.3/0.4 30.3/0
O+/O- 44.3/0.4 49.3/0 47.8/1.7 34.5/0 46.4/0.3 46.5/0.4 42.3/1.5 48.4/0.8 42.1/0
AB+/AB- 5.8/0.1 5.5/0 5.5/0 7.5/0 6.8/0 32.7/0.7 5.6/0.4 5.5/0 6.1/0
HbAA
91.4
(90.0-92.5)
94.5
(89.5-97.6)
89.3
(85.2-92.6)
92.8
(89.3-95.5)
90
(86.0-93.2)
82.7
(77.6-87.0)
91.4
(87.4-94.5)
95.3
(92.0-97.6)
96.0
(93.0-97.9)
HbAS
6.7
(5.7 -7.9)
5.5
(2.4-10.5)
7.6 (4.8-
11.2)
5.8
(3.4-9.1)
7.2
(4.5-10.8)
12.2
(8.5-16.7)
7.5
(4.6-11.3)
4.7
(2.4-8.0)
3.0
(1.4-5.7)
HbSS
1.9
(1.4-2.6)
0
(0-2.5)
3.1
(1.4-5.8)
1.4
(0.4-3.5)
2.7
(1.2-5.3)
5.2
(2.9-8.5)
1.1
(0.2-3.2)
0
(0-1.4)
1.0
(0.2-2.9)
52.0/48.0 23.2/76.8 65.6/34.4 62.1/37.9 69.1/30.9 14.8/85.2 22.5/77.5 55.9/44.1 83.2/16.8 < 10-6 ¥
Mean+SD 7.8 (±2.5) 7.4 (±1.7) 7.3 (±2.3) 7.9 (±2.3) 7.7 (±3.3) 8.7 (±2.6) 8.8 (±2.7) 7.3 (±2.0) 7.6 (±2.4) < 10-6
*
Range 2.5-41.2 4.1-13.1 3.2-16.8 3.2-17.9 3.8-41.2 3.6-23.2 4.6-29.1 2.9-17.5 3.4-17.2
Mean (± SD) 12.7 (±1.2) 12.6 (±0.9) 13.0 (±1.0) 12.6 (±1.0) 12.5 (±1.0) 12.0 (±1.4) 12.1 (±1.3) 13.1 (±1.0) 13.6 (±1.2) < 10-6
*
Range 4.9-18.1 10.1-15.0 9.9-16.8 9.5-16.0 8.0-15.3 5.4-14.4 4.9-15.3 10-17.3 7.9-18.1
South
Haemoglobin level, g/dl
Total
White Blood Cell count , 103/
µl
Sickle-cell trait, % (CI95%)
Blood Group (%)
P-value
NS ¥
< 10-6 ¥
Origin of the ethnic group, % (Asian/African)
Age, year
Tropical Equatorial HighlandsCharacteristics
% of RDT + among febrile children tested
% of febrile children (T° ≥ 37.5°C)
Sampling sites by epidemiological strata
Sex ratio (M/F)
No. of samples
FAR: Farafangana, AND: Andapa, MIA: Miandrivazo, MAE: Maevatanana, TDD: Tsiroanomandidy, MOR: Moramanga, EJE: Ejeda, IHO: Ihosy.
*P-value from Mann-Whitney Test: ¥ P-value from Chi-squared test; NS: Non significant
ETUDE AU NIVEAU DU LABORATOIRE
• Mesure de la séroprévalence (anticorps dirigé contre des
antigènes cibles de Plasmodium)
• Utilisation de la technique ELISA indirecte pour évaluer
l’intensité de la transmission et estimer le poids du paludisme
chez les enfants Malagasy
RAPPEL DE L’OBJECTIF DE L’ETUDE
• Fournir des données à jour, plus fiables, et reflétant la réalité
sur le terrain, en ce qui concerne l’intensité de transmission et
le poids du paludisme chez les enfants Malagasy par
l’utilisation de marqueurs sérologiques
• Etude est dépendante de l’utilisation de marqueurs
sérologiques appropriés
LES MARQUEURS SEROLOGIQUES
• Utilisation des peptides constitués des séquences répétitives
de la protéine circumsporozoïtaire (CSP) pour la mesure de
l’intensité de la transmission
• Protéine exprimés à la surface des merozoïtes (MSP1-19)
POURQUOI LES SEQUENCES REPETITIVES
DU CSP ?
• Reflète l’exposition au parasite
(Zavala 1986)
• La persistance du stade
sporozoïte dans la circulation
sanguine très courte
Plus de contact avec cette
forme (piqure infectante), plus
de chance de détecter les
anticorps
• Donc, anticorps associés avec
intensité de transmission
(Kaneko et al., 2000)
Image: Pr Photini Sinnis
NYU Medical center
PRÉVALENCE DES ANTICORPS ANTI-CSP
24.7
8.2
11.3
16.8
25.3
7.0
10.3
12.4
10.3
1.9 1.4
7.6 7.4
4.3
1.4
3.1
4.1
0.7
1.7
2.7
6.1
1.2 0.7 0.7
0
5
10
15
20
25
30
FAR AND MIA MAE TDD MOR EJE IHO
Prevalenceofanti-CSP(%)
P.falciparum
P.vivax
P.malariae
Equatorial Tropical Haut plateaux Sud
PRÉVALENCE DES ANTICORPS ANTI-CSP
24.7
8.2
11.3
16.8
25.3
7.0
10.3
12.4
10.3
1.9 1.4
7.6 7.4
4.3
1.4
3.1
4.1
0.7
1.7
2.7
6.1
1.2 0.7 0.7
0
5
10
15
20
25
30
FAR AND MIA MAE TDD MOR EJE IHO
Prevalenceofanti-CSP(%)
P.falciparum
P.vivax
P.malariae
Equatorial Tropical Haut plateaux Sud
Variables d’exposition n
Prévalence des anticorps
Anti-PfCSP Anti-PvCSP Anti-PmCSP
% p* % p* % p*
Groupe âge
(ans)
≤ 5 92 18,5
0,5
6,5
0,72
1,1
0,74
[6 - 7[ 271 15,5 5,9 2,6
[7 - 8[ 573 14,0 5,2 1,7
[8 - 9[ 583 15,1 3,9 2,4
[9 – 10[ 284 17,6 4,2 2,8
≥ 10 309 12,6 5,2 3,2
Sexe
Homme 1055 15,8
0,26
4,6
0,69
2,4
0,88
Femme 1057 14 5,1 2,3
Drépanocytose
Hb A/A 1929 14,9
0,96
4,7
0,35
2,3
0,55
Hb A/S ou Hb S/S 183 15,3 6,6 3,3
Origine Ethnique
Asiatique 1098 14,9
0,97
4,7
0,83
2,6
0,66
Africaine 1014 14,9 5,0 2,2
Sites d’étude
Ejeda 146 10,3
<10-6
1,4
<10-6
0,7
<10-6
Ihosy 291 12,4 3,1 0,7
Miandrivazo 293 11,3 1,4 1,7
Maevatanana 291 16,8 7,6 2,8
Farafangana 271 24,7 10,3 4,1
Andapa 267 8,2 1,9 0,8
Moramanga 256 7 4,3 1,2
Tsiroanomandidy 297 25,3 7,4 6,1
ANALYSE DES VARIABLES D’EXPOSITION
CAS FARAFANGANA ( facies équatorial)
Diminution contact homme-parasite
Diminution de l’intensité de la
transmission
Cible lutte contre le paludisme à
Madagascar : cote Est
Large distribution des moustiquaires
imprégnée d’insecticide (MII)
• Kariuki et al. 2003: utilisation des MII
entraine diminution de la prévalence
des anticorps anti-PfCSP
Farafangana
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
1989-1991 2007
75%
24,7%
Etude Romi R. et al 1994
Etude Romy R. et al.
• Axe Ouest (MIA,TDD,MAE):
Forte prévalence des 3 espèces
Suggestion: Application des
mesures de contrôle efficaces
aussitôt que possible dans
cette axe (pulvérisation
d’insecticide à l’intérieur des
maisons, MII….) IHO
Pf:12,4
Pv: 3,1
Pm: 0,7
MAE
Pf: 16,3
Pv: 7,6
Pm: 2,7
TDD
Pf: 25,3
Pv: 7,4
Pm: 6,1
MIA
Pf: 11,3
Pv: 1,4
Pm: 1,7
EJE
Pf:10,3
Pv: 1,4
Pm: 0,7
FAR
Pf: 24,7
Pv: 10,3
Pm: 4,1
MOR
Pf:7
Pv: 4,3
Pm: 1,2
AND
Pf: 8,2
Pv: 1,2
Pm: 0,7
Institut Pasteur de Madagascar
(C. Barnadas et al. 2008)
MAE
Pf: 16,3
Pv: 7,6
Pm: 2,7
TDD
Pf: 25,3
Pv: 7,4
Pm: 6,1
MIA
Pf: 11,3
Pv: 1,4
Pm: 1,7
EJE
Pf:10,3
Pv: 1,4
Pm: 0,7
FAR
Pf: 24,7
Pv: 10,3
Pm: 4,1
AND
Pf:8,2
Pv: 1,9
Pm: 0,7
MOR
Pf:7,0
Pv: 4,3
Pm: 1,2
IHO
Pf: 12,4
Pv: 3,1
Pm: 0,7
Recherche des anticorps anti-CSPRecherche Parasite par Biologie moléculaire
• Diagnostic de P. malariae dans les centres de santé de base :
très rare, il y a des zones où l’espèce est absente (Barnadas et al.
2007)
Prévalence anticorps anti-PmCSP suggère la présence de
l’espèce sur toute l’ile
Développement et/ou l’utilisation d’une méthode de diagnostic
précis pour la détection des espèces autre que P.falciparum.
Microscopie avec un bon technicien
• La mesure de la prévalence des anticorps anti-CSP = Données
récentes sur l’intensité du contact homme-parasite ainsi donc la
transmission du paludisme à Madagascar
• Données utiles dans le contrôle des stratégies de lutte
• Suivi de la tendance à court terme des changements de
situation
POURQUOI MSP1-19?
• Rupture des schizontes:
libération des merozoïtes et
des toxines
Provoque les manifestations
cliniques de la maladie
• Reflète l’exposition cumulative
à l’infection et ceci au cours
des années ce qui peut se
traduire par le poids de la
maladie Epitope de MSP1-19 de P.falciparum
reconnu par un anticorps monoclonal
Image: Unité Immunologie Structurale
Institut Pasteur de Paris
PRÉVALENCE DES ANTICORPS ANTI- MSP1-19
80.1
46.8
60.4
25.4
51.9
30.1
43.2
29.6
11.8
9.0
27.3
18.2
20.2
8.6 9.6
12.7
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
FAR AND MIA MAE TDD MOR EJE IHO
Prevalenceofanti-MSP1(%)
P. falciparum
P. vivax
Equatorial Tropical Haut plateaux Sud
Variables d’exposition n
Anti-PfMSP1 Anti-PvMSP1
% p* % p*
Sexe
Homme 1055 44,5
0,15
14,7
0,57
Femme 1057 47,7 15,7
Drépanocytose
Hb A/A 1929 45,9
0,62
15,2
0,93
Hb A/S ou Hb S/S 183 48,1 15,3
Origine
Ethnique
Asiatique 1098 41,9
<10-4
16,4
0,14
Africaine 1014 50,6 14
Hémoglobine
(g/dL)
< 10 63 55,6
0,01
15,9
0,64
[10 – 12[ 435 51,5 15,2
[12 – 14[ 1362 44,9 15
[14 – 16[ 243 41,1 14,3
≥ 16 9 22,2 0
Sites d’étude
Ejeda 146 43,2
<10-6
9,6
<10-6
Ihosy 291 29,6 12,7
Miandrivazo 293 60,4 27,3
Maevatanana 291 25,4 18,2
Farafangana 271 80,1 11,8
Andapa 267 46,8 9
Moramanga 256 30,1 8,6
Tsiroanomandidy 297 51,9 20,2
ANALYSE DES VARIABLES D’EXPOSITION
• Limite Facies: notion figée dans le temps et dans l’espace
• Nécessité de réévaluer régulièrement les modalités de
transmission
• Utilisation marqueurs sérologiques: actualisation de nos
connaissances sur l’intensité de la transmission de Plasmodium
à Madagascar
• Identification des régions à risque
• Mettre en place une stratégie de lutte reposant sur des moyens
adaptés
• Étude de la séroprévalence: outil précieux pour le monitoring
évaluation des stratégies de lutte
• Méthode simple, peu coûteuse, adaptable
• Complete et étaye les données obtenues avec la microscopie
• Extension des sites d’études
REMERCIEMENTS
• Unité Immunologie
Dr Olivier Domarle
• Unité de Recherche sur le Paludisme
• Unité Epidémiologie
• Centre de biologie Clinique
• Autres unités de recherche
• Ecoliers, parents, tuteurs ayant
participé à l’étude
• Ministère de la Santé, du planning
familial et de la protection sociale
• Ministère de l’éducation fondamentale
et des Cisco
• MR4 Manassas Virginia USA (Dr
David C. Kaslow)
• Corran P, Coleman P, Riley E, Drakeley C. Serology: a robust indicator of malaria transmission
intensity? Trends Parasitol. 2007 Dec;23(12):575-82. Epub 2007 Nov 7.
• Drakeley CJ, Corran PH, Coleman PG, Tongren JE, McDonald SL, Carneiro I, Malima R,
Lusingu J, Manjurano A, Nkya WM, Lemnge MM, Cox J, Reyburn H, Riley EM.
Estimating medium- and long-term trends in malaria transmission by using serological markers
of malaria exposure. Proc Natl Acad Sci U S A. 2005 Apr 5;102(14):5108-13. Epub 2005 Mar
25.
• Kariuki, S.K., Lal, A.A., Terlouw, D.J., ter Kuile, F.O., Ong'echa, J.M., Phillips-Howard, P.A.,
Orago, A.S., Kolczak, M.S., Hawley, W.A., Nahlen, B.L., Shi, Y.P., 2003. Effects of permethrin-
treated bed nets on immunity to malaria in western Kenya II. Antibody responses in young
children in an area of intense malaria transmission. Am. J. Trop. Med. Hyg.. 68, 108-114.
• Romi, R., Sabatinelli, G., Majori, G., Ralamboranto, L., Raveloarifera, F., Ranaivoharimina, H.,
1994. Plasmodium falciparum circumsporozoite antibody prevalence in Madagascar: a
longitudinal study in three different epidemiologic areas. Am. J. Trop. Med. Hyg. 51, 856-863
• Mouchet, J., Blanchy, S., 1995. Particularities and stratification of malaria in Madagascar.
Sante. 5, 386-368
• Barnadas, C., Tichit, M., Bouchier, C., Ratsimbasoa, A., Randrianasolo, L., Raherinjafy, R.,
Jahevitra, M., Picot, S., Menard, D., 2008. Plasmodium vivax dhfr and dhps mutations in
isolates from Madagascar and therapeutic response to sulphadoxine-pyrimethamine. Malar. J.
7, 35.
• Zavala, F., Tam, J.P., Masuda, A., 1986. Synthetic peptides as antigens for the detection of
humoral immunity to Plasmodium falciparum sporozoites. J. Immunol. Methods 93, 55-61.

Contenu connexe

En vedette

Quest cets francese
Quest cets franceseQuest cets francese
Quest cets francese
parcocollinecets
 
Lamps 2015 4a
Lamps 2015 4aLamps 2015 4a
Lamps 2015 4a
Filipe Pereira
 
Tutoriel administration du_site_myship
Tutoriel administration du_site_myshipTutoriel administration du_site_myship
Tutoriel administration du_site_myship
Hosting-free Belgique
 
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Ppt0000001
Ppt0000001Ppt0000001
Ppt0000001
LJ2939
 
Mbrand3 - Model case - Food&Beverage
Mbrand3 - Model case - Food&BeverageMbrand3 - Model case - Food&Beverage
Mbrand3 - Model case - Food&Beverage
bombrand3
 
La e-transformation du secteur de la photographie
La e-transformation du secteur de la photographieLa e-transformation du secteur de la photographie
La e-transformation du secteur de la photographie
Chafik YAHOU
 
MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4
MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4
MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4
FIRST FINANCE INSTITUTE
 
Protocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludisme
Protocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludismeProtocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludisme
Protocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...
Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...
Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...
Institut Pasteur de Madagascar
 
Mbrand3 - Model case - Intermarché
Mbrand3 - Model case - IntermarchéMbrand3 - Model case - Intermarché
Mbrand3 - Model case - Intermarché
bombrand3
 
Barometre snav-atoutfrance-1213
Barometre snav-atoutfrance-1213Barometre snav-atoutfrance-1213
Barometre snav-atoutfrance-1213
Chafik YAHOU
 
TGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitales
TGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitalesTGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitales
TGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitales
Kantar Media TGI France
 
Pps bonne et heureuse année 2014
Pps bonne et heureuse année 2014Pps bonne et heureuse année 2014
Pps bonne et heureuse année 2014
Philippe Vrignaud
 
Formation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputation
Formation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputationFormation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputation
Formation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputation
lecointe666
 
Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...
Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...
Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...
Remorques Sylmar
 
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
assotanmia
 

En vedette (20)

Quest cets francese
Quest cets franceseQuest cets francese
Quest cets francese
 
Oba
ObaOba
Oba
 
Lamps 2015 4a
Lamps 2015 4aLamps 2015 4a
Lamps 2015 4a
 
Tutoriel administration du_site_myship
Tutoriel administration du_site_myshipTutoriel administration du_site_myship
Tutoriel administration du_site_myship
 
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
 
Ppt0000001
Ppt0000001Ppt0000001
Ppt0000001
 
Mbrand3 - Model case - Food&Beverage
Mbrand3 - Model case - Food&BeverageMbrand3 - Model case - Food&Beverage
Mbrand3 - Model case - Food&Beverage
 
ACS88_7222
ACS88_7222ACS88_7222
ACS88_7222
 
La e-transformation du secteur de la photographie
La e-transformation du secteur de la photographieLa e-transformation du secteur de la photographie
La e-transformation du secteur de la photographie
 
Àlbum lector de 2n batxillerat
Àlbum lector de 2n batxilleratÀlbum lector de 2n batxillerat
Àlbum lector de 2n batxillerat
 
MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4
MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4
MOOC ANALYSE FINANCIERE_SESSION LIVE #4
 
Protocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludisme
Protocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludismeProtocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludisme
Protocoles et méthodologies pour l'analyse de situation concernant le paludisme
 
Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...
Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...
Stratégies de lutte contre le paludisme adaptées à un système de santé défail...
 
Mbrand3 - Model case - Intermarché
Mbrand3 - Model case - IntermarchéMbrand3 - Model case - Intermarché
Mbrand3 - Model case - Intermarché
 
Barometre snav-atoutfrance-1213
Barometre snav-atoutfrance-1213Barometre snav-atoutfrance-1213
Barometre snav-atoutfrance-1213
 
TGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitales
TGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitalesTGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitales
TGI Clickstream - 10 leviers pour booster vos stratégies digitales
 
Pps bonne et heureuse année 2014
Pps bonne et heureuse année 2014Pps bonne et heureuse année 2014
Pps bonne et heureuse année 2014
 
Formation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputation
Formation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputationFormation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputation
Formation cybercrime-en-ligne-diffamation-protection-reputation
 
Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...
Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...
Visitez le one stop remorque destination à montréal et obtenir vos besoins de...
 
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
 

Similaire à Hétérogeneite intra et inter-facies épidemiologique de la transmission de la Plasmodium sp à Mdagascar

Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...
Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...
Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...
Institut Pasteur de Madagascar
 
Cycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatique
Cycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatiqueCycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatique
Cycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatique
Institut Pasteur de Madagascar
 
03 stephan dauger
03 stephan dauger03 stephan dauger
03 stephan dauger
Duy Quang
 
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Institut Pasteur de Madagascar
 
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgPrédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Institut national du cancer
 
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygoteCycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Institut Pasteur de Madagascar
 
Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission
Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmissionMéthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission
Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission
Institut Pasteur de Madagascar
 
CONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiques
CONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiquesCONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiques
CONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiques
Institut Pasteur de Madagascar
 
Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...
Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...
Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...
Institut Pasteur de Madagascar
 
La pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologique
La pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologiqueLa pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologique
La pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologique
DataNB
 
Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)
Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)
Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)
Institut Pasteur de Madagascar
 
Paludisme grave chez l'enfant
Paludisme grave chez l'enfantPaludisme grave chez l'enfant
Paludisme grave chez l'enfant
Institut Pasteur de Madagascar
 
Cycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèle
Cycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèleCycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèle
Cycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèle
Institut Pasteur de Madagascar
 
Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?
Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?
Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?
Institut Pasteur de Madagascar
 
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdfSEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
Gabriel Shamavu
 
Mici et grossesse
Mici et grossesseMici et grossesse
Mici et grossesse
Dr. Stéphane Talom
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
yann EIRAUDO
 
Radiothérapie - David Azria
Radiothérapie - David AzriaRadiothérapie - David Azria
Radiothérapie - David Azria
Institut national du cancer
 

Similaire à Hétérogeneite intra et inter-facies épidemiologique de la transmission de la Plasmodium sp à Mdagascar (20)

Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...
Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...
Surveillance du paludisme en milieu hospitalier à Madagascar : aujourd’hui et...
 
Cycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatique
Cycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatiqueCycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatique
Cycle biologique de Plasmodium: de l'oocyste au stade hépatique
 
03 stephan dauger
03 stephan dauger03 stephan dauger
03 stephan dauger
 
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
 
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgPrédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
 
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
 
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygoteCycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
Cycle biologique de Plasmodium: du gamétocyte au zygote
 
Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission
Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmissionMéthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission
Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission
 
CONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiques
CONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiquesCONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiques
CONSORT et rapport sur des études d'éfficacité de traitement antipaludiques
 
Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...
Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...
Applications dans l'évaluation de l'impact des interventions dans lutte contr...
 
La pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologique
La pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologiqueLa pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologique
La pollution atmosphérique et la sclérose en plaques : une étude écologique
 
Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)
Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)
Lutte contre le paludisme - Collecte et analyse des données (in vivo)
 
Paludisme grave chez l'enfant
Paludisme grave chez l'enfantPaludisme grave chez l'enfant
Paludisme grave chez l'enfant
 
Cycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèle
Cycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèleCycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèle
Cycle biologique de Plasmodium: le parasite et l'anophèle
 
Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?
Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?
Faut-il traiter les porteurs asymptomatiques de plasmodies?
 
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdfSEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
 
Mici et grossesse
Mici et grossesseMici et grossesse
Mici et grossesse
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
 
Radiothérapie - David Azria
Radiothérapie - David AzriaRadiothérapie - David Azria
Radiothérapie - David Azria
 
IGR Cancer du sein
IGR Cancer du seinIGR Cancer du sein
IGR Cancer du sein
 

Plus de Institut Pasteur de Madagascar

Annexe 3 atelier paludisme 2009
Annexe 3  atelier paludisme 2009Annexe 3  atelier paludisme 2009
Annexe 3 atelier paludisme 2009
Institut Pasteur de Madagascar
 
Rapport audit 2007
Rapport audit 2007Rapport audit 2007
Rapport audit 2007
Institut Pasteur de Madagascar
 
Bilan evaluations 2007
Bilan evaluations 2007Bilan evaluations 2007
Bilan evaluations 2007
Institut Pasteur de Madagascar
 
Exemple evaluation 2007
Exemple evaluation 2007Exemple evaluation 2007
Exemple evaluation 2007
Institut Pasteur de Madagascar
 
Presentation atelier paludisme 2007
Presentation atelier paludisme 2007Presentation atelier paludisme 2007
Presentation atelier paludisme 2007
Institut Pasteur de Madagascar
 
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Institut Pasteur de Madagascar
 
Exemple grille evaluation 2006
Exemple grille evaluation 2006Exemple grille evaluation 2006
Exemple grille evaluation 2006
Institut Pasteur de Madagascar
 
Présentation Atelier Paludisme 2006
Présentation Atelier Paludisme 2006Présentation Atelier Paludisme 2006
Présentation Atelier Paludisme 2006
Institut Pasteur de Madagascar
 
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Institut Pasteur de Madagascar
 
Grille d'evalution 2005
Grille d'evalution 2005Grille d'evalution 2005
Grille d'evalution 2005
Institut Pasteur de Madagascar
 
Participants tables rondes 2005
Participants tables rondes 2005Participants tables rondes 2005
Participants tables rondes 2005
Institut Pasteur de Madagascar
 
Diaporama 2003
Diaporama 2003Diaporama 2003
Certificat 2003
Certificat 2003Certificat 2003
Grilles d'évaluations 2004
Grilles d'évaluations 2004Grilles d'évaluations 2004
Grilles d'évaluations 2004
Institut Pasteur de Madagascar
 
Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Synthèse des Grilles Evaluations 2003Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Institut Pasteur de Madagascar
 
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmesGuide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Institut Pasteur de Madagascar
 
Monitoring and Evaluation Toolkit
Monitoring and Evaluation ToolkitMonitoring and Evaluation Toolkit
Monitoring and Evaluation Toolkit
Institut Pasteur de Madagascar
 
Développement nouveaux médicaments
Développement nouveaux médicamentsDéveloppement nouveaux médicaments
Développement nouveaux médicaments
Institut Pasteur de Madagascar
 
Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 

Plus de Institut Pasteur de Madagascar (20)

Annexe 3 atelier paludisme 2009
Annexe 3  atelier paludisme 2009Annexe 3  atelier paludisme 2009
Annexe 3 atelier paludisme 2009
 
Rapport audit 2007
Rapport audit 2007Rapport audit 2007
Rapport audit 2007
 
Bilan evaluations 2007
Bilan evaluations 2007Bilan evaluations 2007
Bilan evaluations 2007
 
Exemple evaluation 2007
Exemple evaluation 2007Exemple evaluation 2007
Exemple evaluation 2007
 
Presentation atelier paludisme 2007
Presentation atelier paludisme 2007Presentation atelier paludisme 2007
Presentation atelier paludisme 2007
 
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
 
Exemple grille evaluation 2006
Exemple grille evaluation 2006Exemple grille evaluation 2006
Exemple grille evaluation 2006
 
Présentation Atelier Paludisme 2006
Présentation Atelier Paludisme 2006Présentation Atelier Paludisme 2006
Présentation Atelier Paludisme 2006
 
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
 
Synthese 2005
Synthese 2005Synthese 2005
Synthese 2005
 
Grille d'evalution 2005
Grille d'evalution 2005Grille d'evalution 2005
Grille d'evalution 2005
 
Participants tables rondes 2005
Participants tables rondes 2005Participants tables rondes 2005
Participants tables rondes 2005
 
Diaporama 2003
Diaporama 2003Diaporama 2003
Diaporama 2003
 
Certificat 2003
Certificat 2003Certificat 2003
Certificat 2003
 
Grilles d'évaluations 2004
Grilles d'évaluations 2004Grilles d'évaluations 2004
Grilles d'évaluations 2004
 
Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Synthèse des Grilles Evaluations 2003Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Synthèse des Grilles Evaluations 2003
 
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmesGuide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
 
Monitoring and Evaluation Toolkit
Monitoring and Evaluation ToolkitMonitoring and Evaluation Toolkit
Monitoring and Evaluation Toolkit
 
Développement nouveaux médicaments
Développement nouveaux médicamentsDéveloppement nouveaux médicaments
Développement nouveaux médicaments
 
Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
 

Hétérogeneite intra et inter-facies épidemiologique de la transmission de la Plasmodium sp à Mdagascar

  • 1. HETEROGENEITE INTRA ET INTER-FACIES EPIDEMIOLOGIQUE DE LA TRANSMISSION DE Plasmodium sp A MADAGASCAR Romy RAZAKANDRAINIBE, Msc, PhD student 7ème édition du cours international “Atelier Paludisme” 16 Mars 2009 – Institut Pasteur de Madagascar
  • 2. GENERALITES • Paludisme: fléau de santé publique qui ait traversé les siècles • Trois acteurs: – Homme – Protozoaire (genre Plasmodium) – Anophèle
  • 3. CYCLE DE DÉVELOPPEMENT DE P. Falciparum
  • 4. LE PALUDISME ET LE SYSTÈME IMMUNITAIRE HUMAIN • Infection par Plasmodium, engendre des réponses immunitaires de l’hôte • Deux types de réponse immunitaire – Immunité innée – Immunité acquise
  • 5. IMMUNITE INNEE • Première ligne de défense de l’organisme • Défense innée chez les mammifères: Toll Like Receptors (TLRs) • Association TLR-Plasmodium PAMPS (Parasite associated molecular pattern) activation du gène MAL/TIRAP (Gwoda C. 2007) • Aide à la mise en place de l’immunité acquise qui est plus ciblée et spécifique du pathogène
  • 7. IMMUNITE ACQUISE • Zone endémique: L’infection palustre induit une forte production d’immunoglobulines • Les anticorps réduisent la parasitémie et les manifestations cliniques de la maladie • Les anticorps peuvent protéger du paludisme par une variété de mécanismes Ex: neutralisation des sporozoïtes inhibition de l’invasion des érythrocytes par les merozoïtes
  • 9. REPARTITION DU PALUDISME A MADAGASCAR – Facies : fonction de la durée et de l’intensité de la transmission, Immunité des populations, morbidité – Une répartition hétérogène : Variations régionales en terme de pluviométrie, températures et altitudes – Globalement 4 facies épidémiologiques distincts sont définis (Mouchet J et Blanchy S, 1995)
  • 10. Faciès Équatorial Faciès Tropical Faciès Sub-désertique Faciès Austral Source: Institut Pasteur de Madagascar Adapté à partir de la stratification élaborée par Mouchet et Blanchy en 1993
  • 11. CARACTERISTIQUES DES FACIES EPIDEMIOLOGIQUES A MADAGASCAR (1) • Facies équatorial: côte Est, transmission forte et pérenne • Facies tropical: Cote Ouest, transmission saisonnière longue de plus de 6 mois
  • 12. CARACTERISTIQUES DES FACIES EPIDEMIOLOGIQUES A MADAGASCAR (2) • Faciès subdésertique: Sud, transmission épisodique, courte, très liée à la pluviométrie, prenant des allures épidémiques • Facies des Hauts Plateaux: paludisme épidémique
  • 13. PROBLEMATIQUE • Explosion épidémique 1985-1988 • Elaboration de la stratification : à partir des données disponibles au début des années 1990 • Données post-épidémiques • Ces données traduisent-elles la réalité? • Situation actuelle ?
  • 14. PALUDISME A MADAGASCAR – Paludisme: problème de santé publique – Problème au niveau des formations sanitaires Fièvres = paludisme présumé On ne peut pas évaluer précisément le poids de la maladie
  • 15. •OBJECTIFS :interrompre la transmission du paludisme, éliminer la maladie et ses conséquences sur la santé de la population et le développement à Madagascar
  • 16. PLAN STRATEGIQUE  Amélioration de la qualité de la prise en charge du paludisme  Renforcement des mesures de prévention individuelle et collective  Renforcement de la lutte contre les épidémies  Monitoring-évaluation  Mobilisation sociale et communautaire
  • 17. ETUDE Utilisation des marqueurs sérologiques dans l’évaluation des interventions et stratégies de lutte contre le paludisme à Madagascar
  • 18. POURQUOI ? • Des actions de lutte ont été entreprises mais leurs impacts ne sont pas évalués • Evaluation des stratégies: continuer et optimiser les efforts entrepris • Evaluation nécessite l’estimation de l’intensité de transmission et le poids du paludisme
  • 19. POURQUOI ? • Evaluation de l’intensité de la transmission, estimation du poids du paludisme? mise à jour des données qui ont permis d’élaborer la stratification Données sur l’état actuelle du paludisme
  • 21. DESCRIPTION DE L’ETUDE • Population cible: enfants scolarisés âgés entre 3 et 13 ans. • Les statistiques scolaires renseignant sur le nombre d’établissements avec leurs effectifs ont été obtenues auprès du Ministère de l’Education Fondamentale Un pré-ciblage des établissements a ainsi été réalisé en fonction des effectifs de l’école et de sa diversité ethnique • Actualisation des données des CisCO (Administration scolaire délocalisée)
  • 22. ETHIQUE • Etude menée suite à l’autorisation du ministère de la Santé et de son comité national d’éthique pour les recherches biomédicales. lettre numéro: 156/SANPFPS/2007. • Parallèlement pour avoir l’autorisation de se rendre dans les établissements scolaires, une autorisation spécifique auprès du Ministère de l’Education Fondamentale
  • 23. ETUDE SUR LE TERRAIN • Organisation d’une réunion d’information dans chaque site :explication des objectifs de l’étude aux parents ou aux représentants légaux des enfants participants • Signature d’un consentement éclairé traduit en malgache pour les parents/tuteurs • Rapide examen clinique • Prélèvement des enfants au niveau du pli du coude sur tube EDTA
  • 24. EJE IHO MIA MAE FAR AND MOR TDD 2112 146 291 293 291 271 267 256 297 - Mean (± SD) 7.9 (±1.7) 7.5 (±1.5) 7.7 (±1.6) 8.0 (±1.4) 7.4 (±1.7) 6.9 (±1.5) 7.5 (±1.1) 8.6 (±1.4) 9.2 (±1.9) < 10-6 * Range 3 - 13 4 - 10 5 - 11 4 - 11 3 - 11 3 - 13 5 - 10 5 - 12 6 - 13 1055/1057 65/81 152/139 142/151 155/136 144/127 119/148 119/137 159/138 NS ¥ 8.0 3.4 2.7 10.2 3.4 9.2 3.0 18.0 12.1 < 10-6 ¥ 6.2 0 0 13.8 16.6 0 12.5 2.3 8.3 NS ¥ A+/A- 21.9/0.3 15.1/1.4 19.9/0.3 25.3/0.3 22.7/0.3 21.8/0 22.8/0.7 22.7/0 21.5/0 B+/B- 26.5/0.4 28.8/0 24.4/0.3 31.4/1.0 23.0/0.3 26.2/0.7 26.3/0.4 22.3/0.4 30.3/0 O+/O- 44.3/0.4 49.3/0 47.8/1.7 34.5/0 46.4/0.3 46.5/0.4 42.3/1.5 48.4/0.8 42.1/0 AB+/AB- 5.8/0.1 5.5/0 5.5/0 7.5/0 6.8/0 32.7/0.7 5.6/0.4 5.5/0 6.1/0 HbAA 91.4 (90.0-92.5) 94.5 (89.5-97.6) 89.3 (85.2-92.6) 92.8 (89.3-95.5) 90 (86.0-93.2) 82.7 (77.6-87.0) 91.4 (87.4-94.5) 95.3 (92.0-97.6) 96.0 (93.0-97.9) HbAS 6.7 (5.7 -7.9) 5.5 (2.4-10.5) 7.6 (4.8- 11.2) 5.8 (3.4-9.1) 7.2 (4.5-10.8) 12.2 (8.5-16.7) 7.5 (4.6-11.3) 4.7 (2.4-8.0) 3.0 (1.4-5.7) HbSS 1.9 (1.4-2.6) 0 (0-2.5) 3.1 (1.4-5.8) 1.4 (0.4-3.5) 2.7 (1.2-5.3) 5.2 (2.9-8.5) 1.1 (0.2-3.2) 0 (0-1.4) 1.0 (0.2-2.9) 52.0/48.0 23.2/76.8 65.6/34.4 62.1/37.9 69.1/30.9 14.8/85.2 22.5/77.5 55.9/44.1 83.2/16.8 < 10-6 ¥ Mean+SD 7.8 (±2.5) 7.4 (±1.7) 7.3 (±2.3) 7.9 (±2.3) 7.7 (±3.3) 8.7 (±2.6) 8.8 (±2.7) 7.3 (±2.0) 7.6 (±2.4) < 10-6 * Range 2.5-41.2 4.1-13.1 3.2-16.8 3.2-17.9 3.8-41.2 3.6-23.2 4.6-29.1 2.9-17.5 3.4-17.2 Mean (± SD) 12.7 (±1.2) 12.6 (±0.9) 13.0 (±1.0) 12.6 (±1.0) 12.5 (±1.0) 12.0 (±1.4) 12.1 (±1.3) 13.1 (±1.0) 13.6 (±1.2) < 10-6 * Range 4.9-18.1 10.1-15.0 9.9-16.8 9.5-16.0 8.0-15.3 5.4-14.4 4.9-15.3 10-17.3 7.9-18.1 South Haemoglobin level, g/dl Total White Blood Cell count , 103/ µl Sickle-cell trait, % (CI95%) Blood Group (%) P-value NS ¥ < 10-6 ¥ Origin of the ethnic group, % (Asian/African) Age, year Tropical Equatorial HighlandsCharacteristics % of RDT + among febrile children tested % of febrile children (T° ≥ 37.5°C) Sampling sites by epidemiological strata Sex ratio (M/F) No. of samples FAR: Farafangana, AND: Andapa, MIA: Miandrivazo, MAE: Maevatanana, TDD: Tsiroanomandidy, MOR: Moramanga, EJE: Ejeda, IHO: Ihosy. *P-value from Mann-Whitney Test: ¥ P-value from Chi-squared test; NS: Non significant
  • 25. ETUDE AU NIVEAU DU LABORATOIRE • Mesure de la séroprévalence (anticorps dirigé contre des antigènes cibles de Plasmodium) • Utilisation de la technique ELISA indirecte pour évaluer l’intensité de la transmission et estimer le poids du paludisme chez les enfants Malagasy
  • 26. RAPPEL DE L’OBJECTIF DE L’ETUDE • Fournir des données à jour, plus fiables, et reflétant la réalité sur le terrain, en ce qui concerne l’intensité de transmission et le poids du paludisme chez les enfants Malagasy par l’utilisation de marqueurs sérologiques • Etude est dépendante de l’utilisation de marqueurs sérologiques appropriés
  • 27. LES MARQUEURS SEROLOGIQUES • Utilisation des peptides constitués des séquences répétitives de la protéine circumsporozoïtaire (CSP) pour la mesure de l’intensité de la transmission • Protéine exprimés à la surface des merozoïtes (MSP1-19)
  • 28. POURQUOI LES SEQUENCES REPETITIVES DU CSP ? • Reflète l’exposition au parasite (Zavala 1986) • La persistance du stade sporozoïte dans la circulation sanguine très courte Plus de contact avec cette forme (piqure infectante), plus de chance de détecter les anticorps • Donc, anticorps associés avec intensité de transmission (Kaneko et al., 2000) Image: Pr Photini Sinnis NYU Medical center
  • 29. PRÉVALENCE DES ANTICORPS ANTI-CSP 24.7 8.2 11.3 16.8 25.3 7.0 10.3 12.4 10.3 1.9 1.4 7.6 7.4 4.3 1.4 3.1 4.1 0.7 1.7 2.7 6.1 1.2 0.7 0.7 0 5 10 15 20 25 30 FAR AND MIA MAE TDD MOR EJE IHO Prevalenceofanti-CSP(%) P.falciparum P.vivax P.malariae Equatorial Tropical Haut plateaux Sud
  • 30. PRÉVALENCE DES ANTICORPS ANTI-CSP 24.7 8.2 11.3 16.8 25.3 7.0 10.3 12.4 10.3 1.9 1.4 7.6 7.4 4.3 1.4 3.1 4.1 0.7 1.7 2.7 6.1 1.2 0.7 0.7 0 5 10 15 20 25 30 FAR AND MIA MAE TDD MOR EJE IHO Prevalenceofanti-CSP(%) P.falciparum P.vivax P.malariae Equatorial Tropical Haut plateaux Sud
  • 31. Variables d’exposition n Prévalence des anticorps Anti-PfCSP Anti-PvCSP Anti-PmCSP % p* % p* % p* Groupe âge (ans) ≤ 5 92 18,5 0,5 6,5 0,72 1,1 0,74 [6 - 7[ 271 15,5 5,9 2,6 [7 - 8[ 573 14,0 5,2 1,7 [8 - 9[ 583 15,1 3,9 2,4 [9 – 10[ 284 17,6 4,2 2,8 ≥ 10 309 12,6 5,2 3,2 Sexe Homme 1055 15,8 0,26 4,6 0,69 2,4 0,88 Femme 1057 14 5,1 2,3 Drépanocytose Hb A/A 1929 14,9 0,96 4,7 0,35 2,3 0,55 Hb A/S ou Hb S/S 183 15,3 6,6 3,3 Origine Ethnique Asiatique 1098 14,9 0,97 4,7 0,83 2,6 0,66 Africaine 1014 14,9 5,0 2,2 Sites d’étude Ejeda 146 10,3 <10-6 1,4 <10-6 0,7 <10-6 Ihosy 291 12,4 3,1 0,7 Miandrivazo 293 11,3 1,4 1,7 Maevatanana 291 16,8 7,6 2,8 Farafangana 271 24,7 10,3 4,1 Andapa 267 8,2 1,9 0,8 Moramanga 256 7 4,3 1,2 Tsiroanomandidy 297 25,3 7,4 6,1 ANALYSE DES VARIABLES D’EXPOSITION
  • 32. CAS FARAFANGANA ( facies équatorial) Diminution contact homme-parasite Diminution de l’intensité de la transmission Cible lutte contre le paludisme à Madagascar : cote Est Large distribution des moustiquaires imprégnée d’insecticide (MII) • Kariuki et al. 2003: utilisation des MII entraine diminution de la prévalence des anticorps anti-PfCSP Farafangana 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 1989-1991 2007 75% 24,7% Etude Romi R. et al 1994 Etude Romy R. et al.
  • 33. • Axe Ouest (MIA,TDD,MAE): Forte prévalence des 3 espèces Suggestion: Application des mesures de contrôle efficaces aussitôt que possible dans cette axe (pulvérisation d’insecticide à l’intérieur des maisons, MII….) IHO Pf:12,4 Pv: 3,1 Pm: 0,7 MAE Pf: 16,3 Pv: 7,6 Pm: 2,7 TDD Pf: 25,3 Pv: 7,4 Pm: 6,1 MIA Pf: 11,3 Pv: 1,4 Pm: 1,7 EJE Pf:10,3 Pv: 1,4 Pm: 0,7 FAR Pf: 24,7 Pv: 10,3 Pm: 4,1 MOR Pf:7 Pv: 4,3 Pm: 1,2 AND Pf: 8,2 Pv: 1,2 Pm: 0,7
  • 34. Institut Pasteur de Madagascar (C. Barnadas et al. 2008) MAE Pf: 16,3 Pv: 7,6 Pm: 2,7 TDD Pf: 25,3 Pv: 7,4 Pm: 6,1 MIA Pf: 11,3 Pv: 1,4 Pm: 1,7 EJE Pf:10,3 Pv: 1,4 Pm: 0,7 FAR Pf: 24,7 Pv: 10,3 Pm: 4,1 AND Pf:8,2 Pv: 1,9 Pm: 0,7 MOR Pf:7,0 Pv: 4,3 Pm: 1,2 IHO Pf: 12,4 Pv: 3,1 Pm: 0,7 Recherche des anticorps anti-CSPRecherche Parasite par Biologie moléculaire
  • 35. • Diagnostic de P. malariae dans les centres de santé de base : très rare, il y a des zones où l’espèce est absente (Barnadas et al. 2007) Prévalence anticorps anti-PmCSP suggère la présence de l’espèce sur toute l’ile Développement et/ou l’utilisation d’une méthode de diagnostic précis pour la détection des espèces autre que P.falciparum. Microscopie avec un bon technicien
  • 36. • La mesure de la prévalence des anticorps anti-CSP = Données récentes sur l’intensité du contact homme-parasite ainsi donc la transmission du paludisme à Madagascar • Données utiles dans le contrôle des stratégies de lutte • Suivi de la tendance à court terme des changements de situation
  • 37. POURQUOI MSP1-19? • Rupture des schizontes: libération des merozoïtes et des toxines Provoque les manifestations cliniques de la maladie • Reflète l’exposition cumulative à l’infection et ceci au cours des années ce qui peut se traduire par le poids de la maladie Epitope de MSP1-19 de P.falciparum reconnu par un anticorps monoclonal Image: Unité Immunologie Structurale Institut Pasteur de Paris
  • 38. PRÉVALENCE DES ANTICORPS ANTI- MSP1-19 80.1 46.8 60.4 25.4 51.9 30.1 43.2 29.6 11.8 9.0 27.3 18.2 20.2 8.6 9.6 12.7 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 FAR AND MIA MAE TDD MOR EJE IHO Prevalenceofanti-MSP1(%) P. falciparum P. vivax Equatorial Tropical Haut plateaux Sud
  • 39. Variables d’exposition n Anti-PfMSP1 Anti-PvMSP1 % p* % p* Sexe Homme 1055 44,5 0,15 14,7 0,57 Femme 1057 47,7 15,7 Drépanocytose Hb A/A 1929 45,9 0,62 15,2 0,93 Hb A/S ou Hb S/S 183 48,1 15,3 Origine Ethnique Asiatique 1098 41,9 <10-4 16,4 0,14 Africaine 1014 50,6 14 Hémoglobine (g/dL) < 10 63 55,6 0,01 15,9 0,64 [10 – 12[ 435 51,5 15,2 [12 – 14[ 1362 44,9 15 [14 – 16[ 243 41,1 14,3 ≥ 16 9 22,2 0 Sites d’étude Ejeda 146 43,2 <10-6 9,6 <10-6 Ihosy 291 29,6 12,7 Miandrivazo 293 60,4 27,3 Maevatanana 291 25,4 18,2 Farafangana 271 80,1 11,8 Andapa 267 46,8 9 Moramanga 256 30,1 8,6 Tsiroanomandidy 297 51,9 20,2 ANALYSE DES VARIABLES D’EXPOSITION
  • 40. • Limite Facies: notion figée dans le temps et dans l’espace • Nécessité de réévaluer régulièrement les modalités de transmission • Utilisation marqueurs sérologiques: actualisation de nos connaissances sur l’intensité de la transmission de Plasmodium à Madagascar • Identification des régions à risque • Mettre en place une stratégie de lutte reposant sur des moyens adaptés
  • 41. • Étude de la séroprévalence: outil précieux pour le monitoring évaluation des stratégies de lutte • Méthode simple, peu coûteuse, adaptable • Complete et étaye les données obtenues avec la microscopie • Extension des sites d’études
  • 42. REMERCIEMENTS • Unité Immunologie Dr Olivier Domarle • Unité de Recherche sur le Paludisme • Unité Epidémiologie • Centre de biologie Clinique • Autres unités de recherche • Ecoliers, parents, tuteurs ayant participé à l’étude • Ministère de la Santé, du planning familial et de la protection sociale • Ministère de l’éducation fondamentale et des Cisco • MR4 Manassas Virginia USA (Dr David C. Kaslow)
  • 43. • Corran P, Coleman P, Riley E, Drakeley C. Serology: a robust indicator of malaria transmission intensity? Trends Parasitol. 2007 Dec;23(12):575-82. Epub 2007 Nov 7. • Drakeley CJ, Corran PH, Coleman PG, Tongren JE, McDonald SL, Carneiro I, Malima R, Lusingu J, Manjurano A, Nkya WM, Lemnge MM, Cox J, Reyburn H, Riley EM. Estimating medium- and long-term trends in malaria transmission by using serological markers of malaria exposure. Proc Natl Acad Sci U S A. 2005 Apr 5;102(14):5108-13. Epub 2005 Mar 25. • Kariuki, S.K., Lal, A.A., Terlouw, D.J., ter Kuile, F.O., Ong'echa, J.M., Phillips-Howard, P.A., Orago, A.S., Kolczak, M.S., Hawley, W.A., Nahlen, B.L., Shi, Y.P., 2003. Effects of permethrin- treated bed nets on immunity to malaria in western Kenya II. Antibody responses in young children in an area of intense malaria transmission. Am. J. Trop. Med. Hyg.. 68, 108-114. • Romi, R., Sabatinelli, G., Majori, G., Ralamboranto, L., Raveloarifera, F., Ranaivoharimina, H., 1994. Plasmodium falciparum circumsporozoite antibody prevalence in Madagascar: a longitudinal study in three different epidemiologic areas. Am. J. Trop. Med. Hyg. 51, 856-863 • Mouchet, J., Blanchy, S., 1995. Particularities and stratification of malaria in Madagascar. Sante. 5, 386-368 • Barnadas, C., Tichit, M., Bouchier, C., Ratsimbasoa, A., Randrianasolo, L., Raherinjafy, R., Jahevitra, M., Picot, S., Menard, D., 2008. Plasmodium vivax dhfr and dhps mutations in isolates from Madagascar and therapeutic response to sulphadoxine-pyrimethamine. Malar. J. 7, 35. • Zavala, F., Tam, J.P., Masuda, A., 1986. Synthetic peptides as antigens for the detection of humoral immunity to Plasmodium falciparum sporozoites. J. Immunol. Methods 93, 55-61.