SlideShare une entreprise Scribd logo
III) SPECTACLEEXTRAORDINAIRE,SPECTRE" LUMIERE " DU LIEU ET ASSOCIATION DEL'OCCULTISME
1) FANTASMAGORIE
Une fantasmagorie estune forme de spectacle extraordinaire àbase d'illusionsd'optique,trèsenvogue
à la findu XVIIIe siècle,apparaîtlorsd'unrepasgargantuesque de 1923.
Le thème de fantasmagorie estcité dans:
Films:Fantasmagorie estle premierdessinanimé cinématographique de 1908, Fantasmagorie uncourt
métrage.
Du XIIIe siècle,dulatinphantasma"spectre "et de -gorie,aphérèsedumotallégorie.Le terme utilisé
pour désignerdesfaussesapparitionssurnaturellesqui n’étaientenfait que desapplicationsde
nouveautéstelle que lafameuse lanterne magique.Sorte de spectacle qui consisteàfaire apparaître,
dans unlieusanslumière,desimagesqui semblentêtre desêtresastrales"spectre".Lafantasmagorie “
spectacle “ continuatrice de lalanterne magique dontlatechniquene cesse de s’améliorerdepuisle
XVIIe siècle,cette forme de spectacleconnaîtunénorme succèsautournant au XVIIIe siècle (siècle de
mouvementqui rapporte àlaproductionorale auxquellesonreconnaîtune valeuresthétiqueet
culturelle que connaîtl'Europe duXVIIIe sièclequi se propose de promouvoirlesconnaissances).
L’appareil de base dufantascope,appareil utilisé lorsdesspectaclesde fantasmagorie,estlalanterne
magique,bienconnue depuisle XVIIe siècle.Certainsmagiciensetpionniersdesfantasmagoriesdu
XVIIIe siècleà1829, dont l’identité n’estpasfermementétablie,sontlespremiersàutiliserle mot"
phantasmagorie "pourdésignersesspectaclesavecapparitionsde spectres"lumière "etévocationsde
personnagescélèbres;ilss'inspirèrentsansdoute destravaux etspectaclesde spécialistesde
l'interrogationdestrépasséspourobtenirdespouvoirsurl'existence etle trépasduXVIIIe siècle à1774.
Vraisemblablement,certainsspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle isolé de lasociété,en
suivantlesrèglesde leurcommunautéassistentplusieursfoisaux spectaclesde magiciensetpionniers
desfantasmagoriesduXVIIIe siècleà1829, de Parisfin1792. C’estlà que seraitapparue leurvocationde
fantasmagore. Cesspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isoléde lasociété,ensuivantles
règlesde sacommunauté de 1910 à 1944 sont lesreprésentantsle plusconnudes"fantasmagores"et
voudrontconserverle pluslongtempspossible le monopolede leurtechnique (fantascope).
La superpositiondesréférencespaïennesetdespersonnesappartenantàune spiritualité reconnaissant
l'existence de l'origine de laGrâce esttypique dusyncrétisme spirituel de l’époque.Aprèsladisparition
desritesinstaurée sousl'Epouvante(rite de lafin1793, etmai 1794) s’opéraunretour enforce des
éducationssecrètesréservésàdesinitiésetdespratiquesmystiquessurlesscènesde théâtre,dansles
salonsprivés,oùl’oncommençaàconvoquerlestrépassésetàfaire tournerlestables,etdanslessalles
de fantasmagorie.Lesfaitsimportantsvécusde 1798 à 1801 favorisèrentle regaind’intérêtpourles
mystèresde l'ancien,dansune finde siècleoùlaraisonvacillaitsouslapoussée desanciennesgrandes
inquiétudesrevenuescomme desspectres"lumière "aprèsrectification"annulation"de convictions
politiques.Lacombinaisondusavoirscientifique de certainsspirituelsqui viventdansune institution
spirituelle,isolé de lasociété,ensuivantlesrèglesde leurcommunautéde 1910 à 1944 et deseffets
magiquesqu’ilsenobtienentsurfondde syncrétismespirituel estàl’image desassociationscontre les
phénomène qui sontencore nonexplicablephysiquementqui ontlieu,àlafinduXVIIIe siècle,entre
sciencesnouvellesetsavoirsanciens,entre matérialismeetspiritualisme,autantde rapportexistant"
lien"qui font resurgirunfondsde croyances,de mythesetde superstitionsque lestentatives
d’éradicationde mouvementqui rapporte àla productionoralesauxquellesonreconnaîtune valeur
esthétiqueetculturel que connaîtl'Europe duXVIIIe siècle qui se proposede promouvoirles
connaissancesn’ontfaitqu’exacerber.De cause à effetl’espritde phénomènesqui sontencore non
explicable physiquement,de phénomènequi sontencore nonexplicable physiquement"de corps",
phénomène qui estencore nonexplicable physiquement(anima,"souffle,respiration"), principe vital
et spirituel,immanent outranscendant,qui animeraitle corps" phénomènequi estencore non
explicable physiquement"de l'origine de laGrâce (partie nonvisible qui permetàl'être humainde
réfléchir- exosquelette - squeletteexterne) de façonpréoccupantsousl’influence d'ensemble de
principessurlesquellesonfonde lesopinionsfondamentale de laconfiance de laspiritualitédes
personnesqui adhèrentàune spiritualitéetsuiventsonenseignement,reconnaissantle respectde
certainsguidesde communauté localequi sontrespecterparcette même communauté locale etde ces
mêmesadhérantsetd'élus"guide "destrès hautrang croyanten l'existence de l'originede laGrace et
respectant,certainsguidesd'une communauté locale "soutenant/conservant"le principe spirituel,
système "caste " qui regroupe lesmembresd'une institutionspirituel(dontlaspécialité"fonction"est
d'assister lespersonnesqui reçoiventlesproductionsqui se rapporte aux principe etlesrendentexacte
notammentpourl’établissementde leurprincipe,satransmissionetl’organisationde leurrite,du
phénomène qui estencore nonexplicable physiquement"dusurnaturel - spirituel".Pourtant,les
scientifiquesde l’époque,toutcomme certainsspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isolé
de la société,ensuivantlesrèglesde leurcommunautéde 1910 à 1944, ne cessentde proclamerleur
volonté de rationaliserle savoiretde le couperde sesracinesoccultes.Endépitde leursdéclarationsde
principe,le retouraux savoirsanciensissusde lamythologie grécque (ethindoue) faitpartie d’un
mouvementplusvaste de retouraux origines,de régénérationde l’humainetde lasociété.) Cette
associationde l’occultisme etde l’espritscientifique évoqueàbiendeségardsle contexte danslequel
naît la lanterne magique auXVIIe siècle,enHollande.Elleaussi est"continuatrice de l’optique,des
sciences,desartsetde lamagie ". Avantd’être qualifiéede magique,elle étaitd’ailleursbaptisée "
lanterne de peur".Sesinventeurs,mathématiciensetastronomesde 1629 à 1695, étaientdes
personnesappartenantàune spiritualitéreconnaissantl'existence de l'origine de laGrâce et qui
refusaientle respectde certainsguidesapriori peuenclinàajouterconfiance aux superstitionsetà
adorerlesimages.Il sontconscientdurisque importantque peutreprésenterlaprojectiond’images
devantunpublicnonaverti etrefusentd’endévoilerlatechnique pendantplusde dix ans.
L’avènementducinématographe donneraune toutautre dimensionàlaquête des"fantasmagores"de
la finduXVIIIe siècle.Certainsmetteursenscène,scénographes,vidéaste québécoisde 1954 à nosjours
s'eninspirentfortementpoursesFantasmagoriestechnologiques,présentéesnotammentlorsde Lille
2004, Capitale européenne de laculture.Ilsproposentainsi troiscourtespiècesentriptyque de
dramaturges" symbolisme"de 1862 à 1949, comédie de dramaturges,poètes,scénariste "austère -
minimaliste - pessimiste "de 1906 à 1989 où lesprojectionssontomniprésentes,quitte àfaire
disparaître l'acteur.
1) a) FANTASME
De plus,le terme "Fantasme " (spectre-lumière) vientdugrecphantasma.De même que la" fantaisie "
reprise dugrec phantasiasignifiant"apparition",fantaisieétantla"réfectiongraphique de 1450 de
fantasie de 1200, forme courante jusqu'auXVIe siècle[…] ausensd'" imagination(jusqu'àl'époque
classique) ","fantasme "est " de la famille de phainein(apparaître) ".Le fantasme (l'Imagination) est
une " productionpsychique imaginaire "qui a la" structure d'une production(exposé - histoire - rapport
- chronique) "soutenantlaréalisationd'une volonté.Celapeutconcernerune productionconsciente ou
un fantasme "mémoire "diurne pourse procurerde façonimaginaire unassouvissementdufait
d'apprécierlesphénomènesqui sontencore nonexplicable physiquement,agiravecvéhémence,dufait
d'appréciation-propre "dignité(que l'onapoursoi-même)",etc.Le fantasme seraitégalementà
rapprocherdu fantasme "mémoire "nocturne oudusymptôme :toutescesapparitionsontune même
origine :le fantasme inconscient.
Selonle Dictionnairehistoriquede lalangue française,àlaréférence "fantasme ",lareprésentationdu
mot phantasme aété aussi d'usage,mais" la tentative de distinguerdeux sensselonlareprésentation
d'un motou d'une lettre,enanalyse (ducomportement),aéchoué ".Le Vocabulaire de l'analyse (du
comportement) précise que lareprésentationdumot" phantasme ",telle qu'elle est"adoptée par
diversproducteursettraducteurs",a été proposée parcertainsproducteursde fictionde 1943 à nos
jourspour distinguerle fantasme inconscientdufantasme conscient.
La traductiondevenueclassique par" fantasme " enfrançaisdu mot l'Imaginationse traduitpar"
fantaisie "au sensanciendumoten français: en1967 (dansle Vocabulaire de l'analyse (du
comportement)),liéausensmoderne dumot" fantaisie "aujourd'hui connoté de celuid'"irrégularité",
d'" absence de sérieux ",etc.Maisla traductionpar " fantaisie "a l'avantage " de désignerànosjoursla
foisl'activité etsonrésultat"comme c'est le cas du terme Phantasie (etde satraductionfantasy),tandis
que " fantasme " désigne seulement"unrésultat,unproduitde l'activité en cause ",et signifie"
l'imagination",moinsausensde lathéorie de diffusionde décisionde laconnaissance"œil spirituel
intérieur- imagination"desphilosophesque "lasphère imaginaire,sescontenus,l'activitécréatrice qui
l'anime (l'imagination) ".Enfrançais,le terme "fantasme ",aujourd'hui " chargé de résonances
d'analyse (comportementalistes) "estd'une " extensionplusétroite ".DansTraduire de certains
philosophes"pensée duromantisme"de 1940 à 2007 et philosophesde 1940 à dansL'absolu(qui
rapporte à la productionoralesauxquellesonreconnaîtune valeuresthétique) de 1976 oùceux-ci
rapportentl'Imaginationaux productionsdupremierromantismeenladistinguantde lathéorie de
diffusionde décisionde laconnaissance " œil spirituel intérieur- imagination"de philosophes"
criticisme - principe de romantismetranscendantal "de 1724 à 1804 qui est " l'imagination
transcendantale ".
Certainsphilosophesde 1924 à 2012 et 2013 donnenten1967 cette définitiondu"fantasme " : c'est un
" productionoral imaginaire "exposé - histoire"oùle sujetestprésentetqui figure,de façonplusou
moinsdéformée parlesprocessusprotecteurs,l'accomplissementd'une volonté et,endernierressort,
d'une volonté inconsciente". Toutefois,est-il précisé d'emblée dansle Vocabulaire de l'analyse (du
comportement),le fantasme peutse présentersousdiversesmodalités:" fantasmesconscientsou
fantasmes"mémoire "diurnes,fantasmesinconscientstelsque l'analyse lesdécouvrentcomme
structuressous-jacentesàuncontenuvisible,fantasmesoriginaires".Le terme Phantasie,qui
appartientàla langue courante etsignifie "imagination","fantaisie "etavec le renoncement,pourles
spécialistesde l'analyse(ducomportement), l'apparitionde lanotiond'analyse (ducomportement) de
fantasme date doncvraimentde 1897.
La notionde fantasme se retrouve surtoutavantle tournantdesannées1920. Chezcertainsspécialistes
de l'analyse (ducomportement) de 1882 à 1960, l'ensemble de lavie psychique ne sauraitêtre compris
que comme fantasmatique.Certainsspécialistesde l'analyseécriventen1975 :" Lessentimentsetles
fantasmesfutilelaissentpourainsi dire leursempreintesdansl'esprit,desempreintesqui ne
disparaissentpasmaisse conservent,restentactivesetexercentune influence continue etpuissante sur
la vie émotionnelleetintellectuelle de l'individu".Lesphilosophesetspécialiste de l'analyse (du
comportement) de 1901 à 1981 reprennentle conceptde fantasme maisensoulignelafonction
protectrice,qui empêche le surgissementd'unépisode relatif aux émotionsvéhémentesetn'appartient
pas au seul registre de l'imaginaire.Bienque lesfantasmesvarientd'unsujetàl'autre,il ya une
structure théorique générale,le fantasmefondamental,que le patientenanalyse "passe "en
remaniantsesprotectionsetenmodifiantsonrapportà la grande joie.Lesphilosophesetspécialistes
de l'analyse (ducomportement) de 1901 à 1981 proposentunmathème pourrendre compte dufaitque
le fantasme relève dusymbolique etde l'imaginaireainsi que de l'oppositionauréel :" $ ◇a ". Le
symboliqueestreprésentéparle " sujetbarré " ($) qui renvoie àladivisiondusujetconsécutive àson
apparitionetsonentrée dansle langage,l'objeta(a) estle manque fondamental comblé
imaginairement,etlafonctionde nouage (◇) dusymbolique,de l'imaginaire etduréel qu'opère le
fantasme.
Au-delàde l’idée de volontésrefoulésplusoumoinsconscientsduMoi,encomportementphilosophie
analytique le mot"fantasme "désigne descontenuspsychiquesissusdesprofondeursde l’inconscient
qui se traduisentenémergencesagissantes.Pourlesspécialistesde l'analyse(ducomportement)de
1875 à 1961, le fantasme serait"le produitd’une activité psychique créatrice ":il s’agiraitd’une
irruptionde contenusinconscientsquandl’attitudeestpassiveoud’imaginationactivequandle moi
s’engage dans" une attitude intuitived’attente."Ainsi,encomportementphilosophieanalytique,le
fantasme estau milieu"mémoire "de lapratique de l’imaginationactive,une "imaginationàqui on
permetlibre courspourcréercomme elle l’entendselonsapropre logique etlesfinsqu'elle se
transmette ".Lesmythes,comme certainsfantasme "mémoire ",mettentenscène desimages
archaïques,que lespremièresexpériencesde l'usage abondantparhygiène oupourle soinanalytique
ont identifié comme principale entantqu’organisatricesde l'existence fantasmatique etcomme
indifférentes aux expériencespersonnellesde chacun.
À l'origine de lanotionde "fantasmes"de spécialistesde l'analyse (ducomportement) de 1856 à 1939
se trouve d'abord celle de "scènesoriginaires".Certainsphilosophesde 1924 à 2012 etde 1924 à 2013
attirentl'attentionsurle faitque certainsfaitsimportantspremiersvécus"sontdésignésdunomde
scènes",(Produitde l'imagination,fantasme - Imagination- Capacité àconcevoirdeschosesnouvelles).
Les auteursduVocabulaire de ladescriptiondesprocessuspsychiquesprofondde l'inconscient"de
l'analyse (ducomportement) "soulignentque cesfantasmes"se rencontrentde façontrèsgénérale
chezlesêtreshumains,sansqu'onpuisse enchaque casinvoquerdesscènesréellementvécues".Selon
certainsspécialistesde l'analyse (ducomportement) de 1875 à 1961, les" fantasmes"telsque les
spécialistesde l'analyse(ducomportement) de 1856 à 1939 lesdéfinissent,correspondentàdes
archétypes,c’est-à-diredesimagescomposantl’inconscientcollectif.
Entre 1873 et1933, certainsspécialistesde l'explorationdesprocessuspsychiquesprofond,de
l'inconscients'interrogentsurle renoncement,pensantque cette scène peutbien,danscertainscas,
avoirpour origine une expérience réel "public"exacte.Lascène qui a une origine qui provientd'unlieu
enparticulierd'oùil prendune partie de sonorigine (ouscène originaire "primitive ") décritunrapport
de phénomène qui sontencore nonexplicable physiquemententre lescréateursducommencement,
que le commencementapercevraitenl'interprétantcomme intrusionde l'origine parle créateur.
L'existence estd'abordcomprise comme "lieufinal perdu".Entre 1873 et1933, certainsspécialistesde
l'explorationdesprocessuspsychiquesprofond,de l'inconscientthéorisentplusieursstadesde toute-
puissance,dontcelui de toute-puissanceréelle:l'existence.
2) FANTASMAGORIE
Comme nousl’avonsdéjàvu,une fantasmagorie estune forme de spectacle extraordinaire àbase
d'illusionsd'optique de lafinduXVIIIe siècle,apparaîtlorsd'unrepasgargantuesque de 1923.
Le thème de lafantasmagorie estcité dans:
Films:Fantasmagorie estle premierdessinanimé cinématographique de 1908, Fantasmagorie uncourt
métrage.
Du XIIIe siècle,dulatin phantasma"spectre "et de -gorie,aphérèsedumotallégorie.Le terme est
utilisé parcertainsspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isolé de lasociété,ensuivantles
règlesde leurcommunauté de 1910 à 1944 pour désignerdesfausses apparitionssurnaturellesqui
n’étaientenfaitque desapplicationsde nouveautéstelle que lafameuselanterne magique.Sorte de
spectacle qui consiste àfaire apparaître,dansun lieusombre,mélancolique etinquiétant,desimages
qui semblentêtre des spectres.
2) a) FANTASMAGORIE
La fantasmagorie “spectacle “,étymologiquement"l’artde faire parlerspectresenpublic",de lafindu
XVIIIe siècle.CertainsmagiciensetpionniersdesfantasmagoriesduXVIIIesiècle à1829, dontl’identité
n’estpasfermementétablie,sontlespremiersàutiliserle mot"« phantasmagorie "pourdésignerses
spectaclesavecapparitionsde spectres"lumière "etévocationsde personnagescélèbres;ils
s'inspirèrentsansdoute destravaux etspectaclesde spécialistesde l'interrogationdestrépasséspour
obtenirdespouvoirsurl'existence etle trépasduXVIIIe siècleà1774. Vraisemblablement,certains
spirituelsqui viventdansune institutionspirituelle isoléde lasociété,ensuivantlesrèglesde sa
communauté assistentplusieursfoisaux spectaclesde magiciensetpionniersdesfantasmagoriesdu
XVIIIe siècleà1829, de Parisfin1792. C’estlà que seraitapparue leurvocationde fantasmagores.Ces
spirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isolé de lasociété,ensuivantlesrèglesde sa
communauté de 1910 à 1944 sontlesreprésentantsle plusconnudes"fantasmagores"etvoudront
conserverle pluslongtempspossiblele monopole de leurtechnique(fantascope).
Descriptiond’une séance de fantasmagoriede certainsspirituelsqui viventdansune institution
spirituelle,isolé de lasociété,ensuivantlesrèglesde leurcommunautéde 1910 à 1944 :
Mémoiresde spirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isoléde lasociété,ensuivantlesrègles
de leurcommunauté de 1910 à 1944 fontétat de sesdiversesexpériencesetrenfermentaussi les
témoignages:Apparitionde spectres,êtresastralesetspectres"lumière ",telsqu’ilsontdûetpu
apparaître danstous lestemps,danstousleslieux etcheztouslespeuples.
Cette associationde l’occultismeetde l’espritscientifiqueévoque àbiendeségardsle contexte dans
lequel naîtlalanterne magique auXVIIe siècle,enHollande.Elleaussi est"continuatrice de l’optique,
dessciences,desartsetde lamagie ". Avantd’être qualifiéede magique,elle étaitd’ailleursbaptisée "
lanterne de peur".Sesinventeurs,mathématiciensetastronomesde 1629 à 1695, étaientdes
personnesappartenantàune spiritualitéreconnaissantl'existence de l'origine de laGrâce et qui
refusaientle respectde certainsguidesapriori peuenclinàajouterconfiance aux superstitionsetà
adorerlesimages. Il sontconscientdurisque importantque peutreprésenterlaprojectiond’images
devantunpublicnonaverti etrefusentd’endévoilerlatechnique pendantplusde dix ans.

Contenu connexe

Similaire à Iii) spectacle extraordinaire, spectre lumiere - du lieu et association de l'occultisme

Mythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècle
Mythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècleMythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècle
Mythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècleUniversidad Complutense de Madrid
 
Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013
Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013
Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013YvesLarochelle
 
En quoi les images nous parlent-elles?
En quoi les images nous parlent-elles?En quoi les images nous parlent-elles?
En quoi les images nous parlent-elles?ALEFALIORLEANS
 
Le cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icareLe cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icareMarcel1029
 
Essai sur-les-apparitions-et-opuscules-divers
Essai sur-les-apparitions-et-opuscules-diversEssai sur-les-apparitions-et-opuscules-divers
Essai sur-les-apparitions-et-opuscules-diversElsa von Licy
 
La danse comme art introspectif
La danse comme art introspectifLa danse comme art introspectif
La danse comme art introspectifvaleriefolliot
 
Colloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavo
Colloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavoColloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavo
Colloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavoLorenzo Soccavo
 
Il n’est de conspiration que la Guerre Froide
Il n’est de conspiration que la Guerre FroideIl n’est de conspiration que la Guerre Froide
Il n’est de conspiration que la Guerre FroideEditions La Dondaine
 
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3Olivier Beuvelet
 
L´évolution
L´évolutionL´évolution
L´évolutioncristobel
 
Fotios & Kunyi
Fotios & KunyiFotios & Kunyi
Fotios & KunyiChinois
 
bac-2022-Correction-HLP jour 1
bac-2022-Correction-HLP jour 1bac-2022-Correction-HLP jour 1
bac-2022-Correction-HLP jour 1LETUDIANT1
 
« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...
« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...
« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...Université de Montréal
 
Nietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idolesNietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idolessarah Benmerzouk
 

Similaire à Iii) spectacle extraordinaire, spectre lumiere - du lieu et association de l'occultisme (20)

Xi) heros, femmes fatales source original et magie signifier - obtention de...
Xi) heros, femmes fatales source original et magie   signifier - obtention de...Xi) heros, femmes fatales source original et magie   signifier - obtention de...
Xi) heros, femmes fatales source original et magie signifier - obtention de...
 
Mythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècle
Mythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècleMythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècle
Mythe et transcendance dans la littérature française du xxe siècle
 
I) fatalisme, destin social predestine determinisme - et magie rituel - for...
I) fatalisme, destin social predestine   determinisme - et magie rituel - for...I) fatalisme, destin social predestine   determinisme - et magie rituel - for...
I) fatalisme, destin social predestine determinisme - et magie rituel - for...
 
Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013
Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013
Le desenchantement du monstre - Yves Larochelle 2013
 
En quoi les images nous parlent-elles?
En quoi les images nous parlent-elles?En quoi les images nous parlent-elles?
En quoi les images nous parlent-elles?
 
Le cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icareLe cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icare
 
Vii) science isole art divinatoire - imaginer a l'avance - sorcellerie - e...
Vii) science isole   art divinatoire - imaginer a l'avance - sorcellerie  - e...Vii) science isole   art divinatoire - imaginer a l'avance - sorcellerie  - e...
Vii) science isole art divinatoire - imaginer a l'avance - sorcellerie - e...
 
Essai sur-les-apparitions-et-opuscules-divers
Essai sur-les-apparitions-et-opuscules-diversEssai sur-les-apparitions-et-opuscules-divers
Essai sur-les-apparitions-et-opuscules-divers
 
La danse comme art introspectif
La danse comme art introspectifLa danse comme art introspectif
La danse comme art introspectif
 
Colloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavo
Colloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavoColloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavo
Colloque mythanalyse octobre2017-lorenzo-soccavo
 
Vi) relation entre heros, demi grâces de chose utilisable et des erreurs de p...
Vi) relation entre heros, demi grâces de chose utilisable et des erreurs de p...Vi) relation entre heros, demi grâces de chose utilisable et des erreurs de p...
Vi) relation entre heros, demi grâces de chose utilisable et des erreurs de p...
 
Il n’est de conspiration que la Guerre Froide
Il n’est de conspiration que la Guerre FroideIl n’est de conspiration que la Guerre Froide
Il n’est de conspiration que la Guerre Froide
 
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
 
L´évolution
L´évolutionL´évolution
L´évolution
 
Fotios & Kunyi
Fotios & KunyiFotios & Kunyi
Fotios & Kunyi
 
Fotios & Kunyi
Fotios & KunyiFotios & Kunyi
Fotios & Kunyi
 
bac-2022-Correction-HLP jour 1
bac-2022-Correction-HLP jour 1bac-2022-Correction-HLP jour 1
bac-2022-Correction-HLP jour 1
 
« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...
« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...
« Penser Levinas en philosophie et psychiatrie » - Séminaire sciences humain...
 
Vi) science fiction
Vi) science   fictionVi) science   fiction
Vi) science fiction
 
Nietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idolesNietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idoles
 

Plus de CIRCONSCRIPTIONS DES AFFAIRES SCOLAIRES ET DE LA PETITE ENFANCE

Plus de CIRCONSCRIPTIONS DES AFFAIRES SCOLAIRES ET DE LA PETITE ENFANCE (12)

V) mimetisme comportemental
V) mimetisme comportementalV) mimetisme comportemental
V) mimetisme comportemental
 
Iii) scene avec situation d'epouvante
Iii) scene avec situation d'epouvanteIii) scene avec situation d'epouvante
Iii) scene avec situation d'epouvante
 
I) scene de genre et vedutisme
I) scene de genre et vedutismeI) scene de genre et vedutisme
I) scene de genre et vedutisme
 
Pascaline rousseau rituel, croyance et fatalisme
Pascaline rousseau rituel, croyance et fatalismePascaline rousseau rituel, croyance et fatalisme
Pascaline rousseau rituel, croyance et fatalisme
 
Viii) producteurs de domaines culturels de l'âge recent, frontiere et magie -...
Viii) producteurs de domaines culturels de l'âge recent, frontiere et magie -...Viii) producteurs de domaines culturels de l'âge recent, frontiere et magie -...
Viii) producteurs de domaines culturels de l'âge recent, frontiere et magie -...
 
V) culture continuatrice de l'âge recent, production de concept philosophique...
V) culture continuatrice de l'âge recent, production de concept philosophique...V) culture continuatrice de l'âge recent, production de concept philosophique...
V) culture continuatrice de l'âge recent, production de concept philosophique...
 
Ix) mauvaise oeil pouvoir et protection du mauvaise oeil
Ix) mauvaise oeil pouvoir et protection du mauvaise oeilIx) mauvaise oeil pouvoir et protection du mauvaise oeil
Ix) mauvaise oeil pouvoir et protection du mauvaise oeil
 
X) production orchestrale occidental indispensable
X) production orchestrale occidental indispensableX) production orchestrale occidental indispensable
X) production orchestrale occidental indispensable
 
Xii) vue d'artiste rendu humain, mauvais oeil et protection
Xii) vue d'artiste rendu humain,  mauvais  oeil et protectionXii) vue d'artiste rendu humain,  mauvais  oeil et protection
Xii) vue d'artiste rendu humain, mauvais oeil et protection
 
Iv) destin present histoire future - et conception traditionnelle
Iv) destin present   histoire future - et conception traditionnelleIv) destin present   histoire future - et conception traditionnelle
Iv) destin present histoire future - et conception traditionnelle
 
Ii) le comportement de la forme acquis - et rapport - relation - entre perc...
Ii) le comportement de la forme   acquis - et rapport - relation - entre perc...Ii) le comportement de la forme   acquis - et rapport - relation - entre perc...
Ii) le comportement de la forme acquis - et rapport - relation - entre perc...
 
Rituel, croyance et fatalisme
Rituel, croyance et fatalismeRituel, croyance et fatalisme
Rituel, croyance et fatalisme
 

Iii) spectacle extraordinaire, spectre lumiere - du lieu et association de l'occultisme

  • 1. III) SPECTACLEEXTRAORDINAIRE,SPECTRE" LUMIERE " DU LIEU ET ASSOCIATION DEL'OCCULTISME 1) FANTASMAGORIE Une fantasmagorie estune forme de spectacle extraordinaire àbase d'illusionsd'optique,trèsenvogue à la findu XVIIIe siècle,apparaîtlorsd'unrepasgargantuesque de 1923. Le thème de fantasmagorie estcité dans: Films:Fantasmagorie estle premierdessinanimé cinématographique de 1908, Fantasmagorie uncourt métrage. Du XIIIe siècle,dulatinphantasma"spectre "et de -gorie,aphérèsedumotallégorie.Le terme utilisé pour désignerdesfaussesapparitionssurnaturellesqui n’étaientenfait que desapplicationsde nouveautéstelle que lafameuse lanterne magique.Sorte de spectacle qui consisteàfaire apparaître, dans unlieusanslumière,desimagesqui semblentêtre desêtresastrales"spectre".Lafantasmagorie “ spectacle “ continuatrice de lalanterne magique dontlatechniquene cesse de s’améliorerdepuisle XVIIe siècle,cette forme de spectacleconnaîtunénorme succèsautournant au XVIIIe siècle (siècle de mouvementqui rapporte àlaproductionorale auxquellesonreconnaîtune valeuresthétiqueet culturelle que connaîtl'Europe duXVIIIe sièclequi se propose de promouvoirlesconnaissances). L’appareil de base dufantascope,appareil utilisé lorsdesspectaclesde fantasmagorie,estlalanterne magique,bienconnue depuisle XVIIe siècle.Certainsmagiciensetpionniersdesfantasmagoriesdu XVIIIe siècleà1829, dont l’identité n’estpasfermementétablie,sontlespremiersàutiliserle mot" phantasmagorie "pourdésignersesspectaclesavecapparitionsde spectres"lumière "etévocationsde personnagescélèbres;ilss'inspirèrentsansdoute destravaux etspectaclesde spécialistesde l'interrogationdestrépasséspourobtenirdespouvoirsurl'existence etle trépasduXVIIIe siècle à1774. Vraisemblablement,certainsspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle isolé de lasociété,en suivantlesrèglesde leurcommunautéassistentplusieursfoisaux spectaclesde magiciensetpionniers desfantasmagoriesduXVIIIe siècleà1829, de Parisfin1792. C’estlà que seraitapparue leurvocationde fantasmagore. Cesspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isoléde lasociété,ensuivantles règlesde sacommunauté de 1910 à 1944 sont lesreprésentantsle plusconnudes"fantasmagores"et voudrontconserverle pluslongtempspossible le monopolede leurtechnique (fantascope). La superpositiondesréférencespaïennesetdespersonnesappartenantàune spiritualité reconnaissant l'existence de l'origine de laGrâce esttypique dusyncrétisme spirituel de l’époque.Aprèsladisparition desritesinstaurée sousl'Epouvante(rite de lafin1793, etmai 1794) s’opéraunretour enforce des éducationssecrètesréservésàdesinitiésetdespratiquesmystiquessurlesscènesde théâtre,dansles salonsprivés,oùl’oncommençaàconvoquerlestrépassésetàfaire tournerlestables,etdanslessalles de fantasmagorie.Lesfaitsimportantsvécusde 1798 à 1801 favorisèrentle regaind’intérêtpourles mystèresde l'ancien,dansune finde siècleoùlaraisonvacillaitsouslapoussée desanciennesgrandes
  • 2. inquiétudesrevenuescomme desspectres"lumière "aprèsrectification"annulation"de convictions politiques.Lacombinaisondusavoirscientifique de certainsspirituelsqui viventdansune institution spirituelle,isolé de lasociété,ensuivantlesrèglesde leurcommunautéde 1910 à 1944 et deseffets magiquesqu’ilsenobtienentsurfondde syncrétismespirituel estàl’image desassociationscontre les phénomène qui sontencore nonexplicablephysiquementqui ontlieu,àlafinduXVIIIe siècle,entre sciencesnouvellesetsavoirsanciens,entre matérialismeetspiritualisme,autantde rapportexistant" lien"qui font resurgirunfondsde croyances,de mythesetde superstitionsque lestentatives d’éradicationde mouvementqui rapporte àla productionoralesauxquellesonreconnaîtune valeur esthétiqueetculturel que connaîtl'Europe duXVIIIe siècle qui se proposede promouvoirles connaissancesn’ontfaitqu’exacerber.De cause à effetl’espritde phénomènesqui sontencore non explicable physiquement,de phénomènequi sontencore nonexplicable physiquement"de corps", phénomène qui estencore nonexplicable physiquement(anima,"souffle,respiration"), principe vital et spirituel,immanent outranscendant,qui animeraitle corps" phénomènequi estencore non explicable physiquement"de l'origine de laGrâce (partie nonvisible qui permetàl'être humainde réfléchir- exosquelette - squeletteexterne) de façonpréoccupantsousl’influence d'ensemble de principessurlesquellesonfonde lesopinionsfondamentale de laconfiance de laspiritualitédes personnesqui adhèrentàune spiritualitéetsuiventsonenseignement,reconnaissantle respectde certainsguidesde communauté localequi sontrespecterparcette même communauté locale etde ces mêmesadhérantsetd'élus"guide "destrès hautrang croyanten l'existence de l'originede laGrace et respectant,certainsguidesd'une communauté locale "soutenant/conservant"le principe spirituel, système "caste " qui regroupe lesmembresd'une institutionspirituel(dontlaspécialité"fonction"est d'assister lespersonnesqui reçoiventlesproductionsqui se rapporte aux principe etlesrendentexacte notammentpourl’établissementde leurprincipe,satransmissionetl’organisationde leurrite,du phénomène qui estencore nonexplicable physiquement"dusurnaturel - spirituel".Pourtant,les scientifiquesde l’époque,toutcomme certainsspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isolé de la société,ensuivantlesrèglesde leurcommunautéde 1910 à 1944, ne cessentde proclamerleur volonté de rationaliserle savoiretde le couperde sesracinesoccultes.Endépitde leursdéclarationsde principe,le retouraux savoirsanciensissusde lamythologie grécque (ethindoue) faitpartie d’un mouvementplusvaste de retouraux origines,de régénérationde l’humainetde lasociété.) Cette associationde l’occultisme etde l’espritscientifique évoqueàbiendeségardsle contexte danslequel naît la lanterne magique auXVIIe siècle,enHollande.Elleaussi est"continuatrice de l’optique,des sciences,desartsetde lamagie ". Avantd’être qualifiéede magique,elle étaitd’ailleursbaptisée " lanterne de peur".Sesinventeurs,mathématiciensetastronomesde 1629 à 1695, étaientdes personnesappartenantàune spiritualitéreconnaissantl'existence de l'origine de laGrâce et qui refusaientle respectde certainsguidesapriori peuenclinàajouterconfiance aux superstitionsetà adorerlesimages.Il sontconscientdurisque importantque peutreprésenterlaprojectiond’images devantunpublicnonaverti etrefusentd’endévoilerlatechnique pendantplusde dix ans. L’avènementducinématographe donneraune toutautre dimensionàlaquête des"fantasmagores"de la finduXVIIIe siècle.Certainsmetteursenscène,scénographes,vidéaste québécoisde 1954 à nosjours s'eninspirentfortementpoursesFantasmagoriestechnologiques,présentéesnotammentlorsde Lille 2004, Capitale européenne de laculture.Ilsproposentainsi troiscourtespiècesentriptyque de
  • 3. dramaturges" symbolisme"de 1862 à 1949, comédie de dramaturges,poètes,scénariste "austère - minimaliste - pessimiste "de 1906 à 1989 où lesprojectionssontomniprésentes,quitte àfaire disparaître l'acteur. 1) a) FANTASME De plus,le terme "Fantasme " (spectre-lumière) vientdugrecphantasma.De même que la" fantaisie " reprise dugrec phantasiasignifiant"apparition",fantaisieétantla"réfectiongraphique de 1450 de fantasie de 1200, forme courante jusqu'auXVIe siècle[…] ausensd'" imagination(jusqu'àl'époque classique) ","fantasme "est " de la famille de phainein(apparaître) ".Le fantasme (l'Imagination) est une " productionpsychique imaginaire "qui a la" structure d'une production(exposé - histoire - rapport - chronique) "soutenantlaréalisationd'une volonté.Celapeutconcernerune productionconsciente ou un fantasme "mémoire "diurne pourse procurerde façonimaginaire unassouvissementdufait d'apprécierlesphénomènesqui sontencore nonexplicable physiquement,agiravecvéhémence,dufait d'appréciation-propre "dignité(que l'onapoursoi-même)",etc.Le fantasme seraitégalementà rapprocherdu fantasme "mémoire "nocturne oudusymptôme :toutescesapparitionsontune même origine :le fantasme inconscient. Selonle Dictionnairehistoriquede lalangue française,àlaréférence "fantasme ",lareprésentationdu mot phantasme aété aussi d'usage,mais" la tentative de distinguerdeux sensselonlareprésentation d'un motou d'une lettre,enanalyse (ducomportement),aéchoué ".Le Vocabulaire de l'analyse (du comportement) précise que lareprésentationdumot" phantasme ",telle qu'elle est"adoptée par diversproducteursettraducteurs",a été proposée parcertainsproducteursde fictionde 1943 à nos jourspour distinguerle fantasme inconscientdufantasme conscient. La traductiondevenueclassique par" fantasme " enfrançaisdu mot l'Imaginationse traduitpar" fantaisie "au sensanciendumoten français: en1967 (dansle Vocabulaire de l'analyse (du comportement)),liéausensmoderne dumot" fantaisie "aujourd'hui connoté de celuid'"irrégularité", d'" absence de sérieux ",etc.Maisla traductionpar " fantaisie "a l'avantage " de désignerànosjoursla foisl'activité etsonrésultat"comme c'est le cas du terme Phantasie (etde satraductionfantasy),tandis que " fantasme " désigne seulement"unrésultat,unproduitde l'activité en cause ",et signifie" l'imagination",moinsausensde lathéorie de diffusionde décisionde laconnaissance"œil spirituel intérieur- imagination"desphilosophesque "lasphère imaginaire,sescontenus,l'activitécréatrice qui l'anime (l'imagination) ".Enfrançais,le terme "fantasme ",aujourd'hui " chargé de résonances d'analyse (comportementalistes) "estd'une " extensionplusétroite ".DansTraduire de certains philosophes"pensée duromantisme"de 1940 à 2007 et philosophesde 1940 à dansL'absolu(qui rapporte à la productionoralesauxquellesonreconnaîtune valeuresthétique) de 1976 oùceux-ci rapportentl'Imaginationaux productionsdupremierromantismeenladistinguantde lathéorie de diffusionde décisionde laconnaissance " œil spirituel intérieur- imagination"de philosophes" criticisme - principe de romantismetranscendantal "de 1724 à 1804 qui est " l'imagination transcendantale ".
  • 4. Certainsphilosophesde 1924 à 2012 et 2013 donnenten1967 cette définitiondu"fantasme " : c'est un " productionoral imaginaire "exposé - histoire"oùle sujetestprésentetqui figure,de façonplusou moinsdéformée parlesprocessusprotecteurs,l'accomplissementd'une volonté et,endernierressort, d'une volonté inconsciente". Toutefois,est-il précisé d'emblée dansle Vocabulaire de l'analyse (du comportement),le fantasme peutse présentersousdiversesmodalités:" fantasmesconscientsou fantasmes"mémoire "diurnes,fantasmesinconscientstelsque l'analyse lesdécouvrentcomme structuressous-jacentesàuncontenuvisible,fantasmesoriginaires".Le terme Phantasie,qui appartientàla langue courante etsignifie "imagination","fantaisie "etavec le renoncement,pourles spécialistesde l'analyse(ducomportement), l'apparitionde lanotiond'analyse (ducomportement) de fantasme date doncvraimentde 1897. La notionde fantasme se retrouve surtoutavantle tournantdesannées1920. Chezcertainsspécialistes de l'analyse (ducomportement) de 1882 à 1960, l'ensemble de lavie psychique ne sauraitêtre compris que comme fantasmatique.Certainsspécialistesde l'analyseécriventen1975 :" Lessentimentsetles fantasmesfutilelaissentpourainsi dire leursempreintesdansl'esprit,desempreintesqui ne disparaissentpasmaisse conservent,restentactivesetexercentune influence continue etpuissante sur la vie émotionnelleetintellectuelle de l'individu".Lesphilosophesetspécialiste de l'analyse (du comportement) de 1901 à 1981 reprennentle conceptde fantasme maisensoulignelafonction protectrice,qui empêche le surgissementd'unépisode relatif aux émotionsvéhémentesetn'appartient pas au seul registre de l'imaginaire.Bienque lesfantasmesvarientd'unsujetàl'autre,il ya une structure théorique générale,le fantasmefondamental,que le patientenanalyse "passe "en remaniantsesprotectionsetenmodifiantsonrapportà la grande joie.Lesphilosophesetspécialistes de l'analyse (ducomportement) de 1901 à 1981 proposentunmathème pourrendre compte dufaitque le fantasme relève dusymbolique etde l'imaginaireainsi que de l'oppositionauréel :" $ ◇a ". Le symboliqueestreprésentéparle " sujetbarré " ($) qui renvoie àladivisiondusujetconsécutive àson apparitionetsonentrée dansle langage,l'objeta(a) estle manque fondamental comblé imaginairement,etlafonctionde nouage (◇) dusymbolique,de l'imaginaire etduréel qu'opère le fantasme. Au-delàde l’idée de volontésrefoulésplusoumoinsconscientsduMoi,encomportementphilosophie analytique le mot"fantasme "désigne descontenuspsychiquesissusdesprofondeursde l’inconscient qui se traduisentenémergencesagissantes.Pourlesspécialistesde l'analyse(ducomportement)de 1875 à 1961, le fantasme serait"le produitd’une activité psychique créatrice ":il s’agiraitd’une irruptionde contenusinconscientsquandl’attitudeestpassiveoud’imaginationactivequandle moi s’engage dans" une attitude intuitived’attente."Ainsi,encomportementphilosophieanalytique,le fantasme estau milieu"mémoire "de lapratique de l’imaginationactive,une "imaginationàqui on permetlibre courspourcréercomme elle l’entendselonsapropre logique etlesfinsqu'elle se transmette ".Lesmythes,comme certainsfantasme "mémoire ",mettentenscène desimages archaïques,que lespremièresexpériencesde l'usage abondantparhygiène oupourle soinanalytique ont identifié comme principale entantqu’organisatricesde l'existence fantasmatique etcomme indifférentes aux expériencespersonnellesde chacun.
  • 5. À l'origine de lanotionde "fantasmes"de spécialistesde l'analyse (ducomportement) de 1856 à 1939 se trouve d'abord celle de "scènesoriginaires".Certainsphilosophesde 1924 à 2012 etde 1924 à 2013 attirentl'attentionsurle faitque certainsfaitsimportantspremiersvécus"sontdésignésdunomde scènes",(Produitde l'imagination,fantasme - Imagination- Capacité àconcevoirdeschosesnouvelles). Les auteursduVocabulaire de ladescriptiondesprocessuspsychiquesprofondde l'inconscient"de l'analyse (ducomportement) "soulignentque cesfantasmes"se rencontrentde façontrèsgénérale chezlesêtreshumains,sansqu'onpuisse enchaque casinvoquerdesscènesréellementvécues".Selon certainsspécialistesde l'analyse (ducomportement) de 1875 à 1961, les" fantasmes"telsque les spécialistesde l'analyse(ducomportement) de 1856 à 1939 lesdéfinissent,correspondentàdes archétypes,c’est-à-diredesimagescomposantl’inconscientcollectif. Entre 1873 et1933, certainsspécialistesde l'explorationdesprocessuspsychiquesprofond,de l'inconscients'interrogentsurle renoncement,pensantque cette scène peutbien,danscertainscas, avoirpour origine une expérience réel "public"exacte.Lascène qui a une origine qui provientd'unlieu enparticulierd'oùil prendune partie de sonorigine (ouscène originaire "primitive ") décritunrapport de phénomène qui sontencore nonexplicable physiquemententre lescréateursducommencement, que le commencementapercevraitenl'interprétantcomme intrusionde l'origine parle créateur. L'existence estd'abordcomprise comme "lieufinal perdu".Entre 1873 et1933, certainsspécialistesde l'explorationdesprocessuspsychiquesprofond,de l'inconscientthéorisentplusieursstadesde toute- puissance,dontcelui de toute-puissanceréelle:l'existence. 2) FANTASMAGORIE Comme nousl’avonsdéjàvu,une fantasmagorie estune forme de spectacle extraordinaire àbase d'illusionsd'optique de lafinduXVIIIe siècle,apparaîtlorsd'unrepasgargantuesque de 1923. Le thème de lafantasmagorie estcité dans: Films:Fantasmagorie estle premierdessinanimé cinématographique de 1908, Fantasmagorie uncourt métrage. Du XIIIe siècle,dulatin phantasma"spectre "et de -gorie,aphérèsedumotallégorie.Le terme est utilisé parcertainsspirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isolé de lasociété,ensuivantles règlesde leurcommunauté de 1910 à 1944 pour désignerdesfausses apparitionssurnaturellesqui n’étaientenfaitque desapplicationsde nouveautéstelle que lafameuselanterne magique.Sorte de spectacle qui consiste àfaire apparaître,dansun lieusombre,mélancolique etinquiétant,desimages qui semblentêtre des spectres. 2) a) FANTASMAGORIE La fantasmagorie “spectacle “,étymologiquement"l’artde faire parlerspectresenpublic",de lafindu XVIIIe siècle.CertainsmagiciensetpionniersdesfantasmagoriesduXVIIIesiècle à1829, dontl’identité n’estpasfermementétablie,sontlespremiersàutiliserle mot"« phantasmagorie "pourdésignerses spectaclesavecapparitionsde spectres"lumière "etévocationsde personnagescélèbres;ils
  • 6. s'inspirèrentsansdoute destravaux etspectaclesde spécialistesde l'interrogationdestrépasséspour obtenirdespouvoirsurl'existence etle trépasduXVIIIe siècleà1774. Vraisemblablement,certains spirituelsqui viventdansune institutionspirituelle isoléde lasociété,ensuivantlesrèglesde sa communauté assistentplusieursfoisaux spectaclesde magiciensetpionniersdesfantasmagoriesdu XVIIIe siècleà1829, de Parisfin1792. C’estlà que seraitapparue leurvocationde fantasmagores.Ces spirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isolé de lasociété,ensuivantlesrèglesde sa communauté de 1910 à 1944 sontlesreprésentantsle plusconnudes"fantasmagores"etvoudront conserverle pluslongtempspossiblele monopole de leurtechnique(fantascope). Descriptiond’une séance de fantasmagoriede certainsspirituelsqui viventdansune institution spirituelle,isolé de lasociété,ensuivantlesrèglesde leurcommunautéde 1910 à 1944 : Mémoiresde spirituelsqui viventdansune institutionspirituelle,isoléde lasociété,ensuivantlesrègles de leurcommunauté de 1910 à 1944 fontétat de sesdiversesexpériencesetrenfermentaussi les témoignages:Apparitionde spectres,êtresastralesetspectres"lumière ",telsqu’ilsontdûetpu apparaître danstous lestemps,danstousleslieux etcheztouslespeuples. Cette associationde l’occultismeetde l’espritscientifiqueévoque àbiendeségardsle contexte dans lequel naîtlalanterne magique auXVIIe siècle,enHollande.Elleaussi est"continuatrice de l’optique, dessciences,desartsetde lamagie ". Avantd’être qualifiéede magique,elle étaitd’ailleursbaptisée " lanterne de peur".Sesinventeurs,mathématiciensetastronomesde 1629 à 1695, étaientdes personnesappartenantàune spiritualitéreconnaissantl'existence de l'origine de laGrâce et qui refusaientle respectde certainsguidesapriori peuenclinàajouterconfiance aux superstitionsetà adorerlesimages. Il sontconscientdurisque importantque peutreprésenterlaprojectiond’images devantunpublicnonaverti etrefusentd’endévoilerlatechnique pendantplusde dix ans.