SlideShare une entreprise Scribd logo
Contexte de recherche
Les filières caprines laitières du Grand Ouest (Bretagne, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire)
représentent en 2018 : 50 % de l’effectif national des chèvres et 56 % du lait produit en France.
Face à la volatilité du coût des matières premières, l’herbe est une des pistes intéressantes pour réduire les
charges et de manière plus générale pour améliorer la durabilité des élevages.
Pour cela, il est nécessaire de comprendre la place et le niveau actuel et potentiel de valorisation de l’herbe
dans les systèmes caprins, et d’en déterminer de manière objective les effets sur la qualité du lait.
Originalité des résultats
A ce jour, il existe très peu de données relatives à la composition nutritionnelle du lait issu de systèmes caprins
maximisant l’utilisation de l’herbe. L’intérêt de l’herbe pâturée sur les teneurs en constituants nutritionnels
dans le lait de vache a déjà été montré (en particulier pour les acides gras, caroténoïdes et vitamines
liposolubles). Le projet contribue à apporter des connaissances complémentaires en lien avec l’ingestion
d’herbe pâturée ou conservée sur des constituants peu étudiés (acides gras spécifiques, vitamines du groupe
B) des laits de chèvre dans l’optique de caractériser au mieux les produits.
Impact de la nature du fourrage
sur la qualité nutritionnelle
du lait de chèvre
Auteurs
 INRAE Nouvelle-Aquitaine-Poitiers,
KOCKEN Tom
 Institut de l’élevage, MINIER Marine,
 ACTALIA, GABORIT Patrice,
 INRAE Nouvelle-Aquitaine-Poitiers,
CAILLAT Hugues
 INRAE Auvergne-Rhône-Alpes,
FERLAY Anne
Partenaires
 INRAE, Institut national de recherche
pour l’agriculture, l’alimentation et
l’environnement
 VetAgro Sup
 IDELE, Institut de l’élevage
 ACTALIA
 Chambres d’agriculture de
Bretagne et Pays de la Loire
 France conseil élevage
 BRILAC, Bureau Régional
Interprofessionnel du Lait de Chèvre
de Poitou-Charentes et Pays de la Loire
 Caractériser et authentifier des laits crus issus d’élevages caprins du Grand
Ouest selon les systèmes de production
 Obtenir des tables de composition des laits selon les systèmes de production.
 Caractériser l’effet de la nature du fourrage et du mode de valorisation de
l’herbe, pâturée, ou conservée par voie humide ou sèche, dans les systèmes de
production caprins du Grand Ouest sur la composition des laits en composés
d’intérêt nutritionnels.
Elevage caprin
Rations à base
d’herbe
Qualité
nutritionnelle du
lait
Région Grand-Ouest
Répartition géographique de la production de lait
de chèvre en France
Source : GEB-Institut de l’Élevage d’après Agreste - SAA
Répartition régionale du cheptel français de
chèvres en novembre 2018 (1000 têtes) et
évolution par rapport à 2017
Les acides gras (AG)
Les acides gras saturés
Le lait de chèvre diffère de celui de vache de par
la taille des globules gras. Ceux du lait de chèvre
sont plus petits que ceux de vache. De plus le lait
caprin est plus riche en acides gras à chaîne courte
que le lait de vache. Cette composition permet au
lait de chèvre d'être plus digeste que celui de
vache. Parmi ces acides gras à chaine courte on
retrouve notamment l’acide caproïque (C6:0),
l’acide caprylique (C8:0) et l’acide caprique
(C10:0).
D’autres à chaîne plus longue, l’acide laurique
(C12:0) et l’acide myristique (C14:0), pourraient
respectivement moduler les propriétés de
certaines protéines et avoir une activité
antimicrobienne (ITPLC, 2007). Cependant tout
comme l’acide palmitique, en excès ils
présenteraient un risque d’hypercholestérémiant
et athérogène. Enfin les acides gras saturés à
chaine longue, avec 18 carbones et plus sont
totalement neutres vis-à-vis du taux de
cholestérol sanguin. L’acide stéarique (C18:0)
protégerait même le système cardiovasculaire au
lieu de favoriser l’augmentation du taux de
cholestérol sanguin.
Les acides gras insaturés
Parmi les acides gras insaturés du lait de chèvre,
on retrouve essentiellement de l’acide oléique
(Oméga-9), réputé pour ne pas avoir d’effet
néfaste sur le système cardiovasculaire.
Mais si le lait de chèvre en contient peu, il
contribue également aux apports en AG
indispensables. Ces derniers ne peuvent pas être
synthétisés par l’Homme. Parmi eux, l’acide
linoléique (Oméga-6) et l’acide α-linolénique
(Oméga-3), qui participent au maintien des
structures membranaires et à leur bon
fonctionnement.
Des similitudes avec le lait de vache
Le lait caprin est riche en vitamine A qui participe
au maintien d'une bonne vision et augmente la
résistance aux infections. Il contient aussi de la
vitamine E qui est un puissant antioxydant, dont la
principale fonction est de protéger les cellules de
stress oxydatif. Le lait apporte également les
vitamines du groupe B, dont les B2 qui jouent un
rôle dans le fonctionnement (ou renouvellement
ou autre) des tissus, et les vitamines B6 qui sont
essentielles à la production de divers
neuromédiateurs ou hormones.
Des disparités avec le lait de vache
Elles concernent les vitamines B9 et B12.
L’acide folique (ou vitamine B9) est une vitamine
essentielle pour la formation des globules rouges
et des cellules nerveuses. Le lait de chèvre en
contient naturellement moins. C’est le cas
également pour la vitamine B12, qui est plus
présente dans le lait de vache. Cette dernière,
intervient dans le renouvellement des cellules, et
le bon fonctionnement des neurones. Le vitamine
B12 se trouve uniquement dans les aliments
d’origine animale.
Lait de
chèvre
entier
Lait de
vache
entier
Lait de
brebis
entier
Acidegras
saturés
C6:0, C8:0, C10:0 0,34 0,38 0,33
C12:0 0,1 0,11 0,25
C14:0 0,25 0,32 0,65
C16:0 0,68 0,88 1,53
C18:0 0,33 0,38 0,9
Acidegras
insaturés
C18:1n-9cis (Oméga 9) 0,76 0,75 1,26
C18:2n-6 (Oméga 6) 0,087 0,087 0,18
C18:3n-3 (Oméga 3) 0,029 0,019 0,073
Oméga6/Oméga3 3 4,4 2,5
La qualité nutritionnelle des laits
Source: table Ciqual, lait entier
Lait de
chèvre
entier
Lait de
vache
entier
Lait de
brebis
entier
Calcium (g/L) 1,1 - 1,3 1,2 - 1,3 1,8 - 2,6
Phosphore (g/L) 0,9 - 1,0 0,9 - 1,0 1,0 - 2,6
Les minéraux
Il est important de satisfaire les besoins en calcium
et phosphore, essentiels à la croissance chez
l’enfant, puis à l’entretien du capital osseux et à la
prévention de l’ostéoporose chez l’adulte.
Les lait de vache et de chèvre ont des teneurs
similaires en minéraux.
Comparé à ces derniers, le lait de brebis contient
environ une fois et demie plus de minéraux,
notamment de calcium et de phosphore.
Source: Yves Gauzère, 2011. Composition des laits.
Technologie fromagère.
Les composés volatils
Les composés volatils peuvent être regroupés en
familles chimiques incluant, entre autres, les
acides gras courts, les aldéhydes, les alcools, les
esters, les cétones, les lactones, les composés
soufrés et les terpènes. Chacune de ces familles
de composés retrouvés dans le lait caprin possède
une origine spécifique et contribuent, selon leurs
concentrations, à la flaveur du lait.
Les vitamines
Le lait de chèvre contient beaucoup de vitamines,
mais dans des quantités variables.
Tableau 1 : Comparaison des teneurs en acides gras
(g/100g) de différents laits
Tableau 2 : Comparaison des teneurs en calcium et
phosphore de différents laits
L’expérimentation
29 fermes caprines
Au total, 57 échantillons de lait de tank de 29
élevages répartis sur le territoire du Grand Ouest
ont été collectés à deux périodes de l’année.
Les critères de sélection des
élevages
Les exploitations agricoles (EA) remplissent 4
critères pour être sélectionnées pour le projet :
 Adhérer au contrôle laitier
 Utiliser la reproduction saisonnée
 Avoir une race dominante
 Moins de 20% des chèvres du troupeau en
lactation longue
Une seconde sélection des exploitations a
ensuite été réalisée afin d’obtenir dans la ration
un fourrage dominant (pâturage ou
affouragement en vert, enrubannage ou ensilage
d’herbe, foin et ensilage de maïs).
L’herbe dans la ration
L’objectif de cette étude a été de caractériser
l’effet de la nature du fourrage et du mode de
valorisation de l’herbe, pâturée, ou conservée par
voie humide ou sèche, dans les systèmes de
production caprins du Grand Ouest sur la
composition des laits en composés d’intérêt
nutritionnel.
Ensilage de maïs (EM)Enrubannage/ Ensilage
d’herbe (HH)
Foin (F) Pâturage / affouragement
en vert (HV)
La collecte de données
La collecte de données s’est effectuée sur deux
périodes de l’année 2017, une première période
d’avril à juin (Printemps, P1) et une seconde de
septembre à novembre (Automne, P2) en 2017.
Ces collectes ont permis de prélever du lait tout
en recueillant des informations nécessaires sur la
conduite du troupeau au moment du
prélèvement.
Localisation des 29 élevages sélectionnés
Ces derniers regroupent des exploitations
agricoles (EA) qui utilisent une herbe conservée
sous différentes formes dans leur ration (figure 1).
n= Nombres d’EA
Figure 1 : Caractérisation des différents groupes de
ration (en % MSI)
Aucune différence significative n’a été observée
concernant les parts de tourteaux, de graines
oléo-protéagineuses, d’aliments gras et de
mélasse.
Pour décrire l’effet de la nature de l’herbe
ingérée sur la qualité nutritionnelle du lait de
chèvre, les élevages ont été classés dans 4
groupes :
29
31
28
11
2
3
9
4
14
11,2
10,5
0 25 50
EM (n=12)
F (n=19)
HH (n=15)
HV (n=11)
n= Nombres d’EA
38,2
48,7
44,4
34,7
2,0
0,6
0,8
37,4
1,7
1,1
3,4
1,4
0,8
19,6
46,2
20,3
15,9
1,6
1,1
28,5
1,8
0,6
4,8
44,4
0% 100%
EM (n=12)
F (n=19)
HH (n=15)
HV (n=11)
Printemps (P1) Automne (P2)
Nb d’EA race Alpine
Nb d’EA race Saanen
16
13
15
13
Nb de chèvres traites 280 ± 121 243 ± 137
Rang de lactation 2,7 ± 0,5 2,6 ± 0,5
Stade de lactation (j) 131 ± 75 b 279 ± 73 a
Lactations longues (% chèvres traites) 9 ± 13 9 ± 12
Lait (kg/chèvre/j) 3,5 ± 0,7 a 2,7 ± 0,7 b
MSI (kg MS/chèvre/j) 2,9 ± 0,4 a 2,7 ± 0,3 b
Composition Printemps (P1) Automne (P2)
TB (g/kg) 36,1 ± 3,4 39,3 ± 3,3
TP (g/kg) 31,4 ± 1,4 36,3 ± 2,0
Germes (/ml) 14 160 ± 11 119 32 071 ± 17 520
Cellules (103/ml) 1 432 ± 362 2 417 ± 713
Urée (mg/L) 521 ± 82 480 ± 95
Lipolyse (meq/100g MG) 0,14 ± 0,18 0,10 ± 0,00
Caséines (g/kg) 24,6 ± 1,2 28,2 ± 1,6
Caractérisation des exploitations sélectionnées
Parmi les 57 exploitations sélectionnées, deux races étaient représentées : 31 exploitations en race Alpine et 26 en
race Saanen. En moyenne sur l’ensemble de ces exploitations, 262 chèvres étaient traites chaque jour. Elles étaient en
moyenne à leur 203ème jour de lactation et à leur 2,7ème rang de lactation. Ces chèvres produisaient en moyenne 3,1 kg
de lait par jour pour une consommation de 2,8 kg de matière sèche par jour.
La composition en macroéléments
Le taux butyreux moyen de l’échantillon sur les 2 périodes était de 37,7 g/kg, et le taux protéique de 33,8 g/kg. D’autre part,
les laits contenaient en moyenne 23 622 germes par millilitre, et 1 916 x 103 cellules par millilitre. Ensuite la quantité d’urée
dans le lait était en moyenne de 501 mg/L. La lipolyse était en moyenne de 0,10 meq/100g MG. Enfin, la quantité de caséines
dans le lait était en moyenne de 26,4 g/kg.
La composition en macroéléments
Le taux butyreux (TB) du lait varie en fonction de la nature
de l’herbe dans la ration : il est significativement plus
faible avec une ration contenant une part de foin plus
importante par rapport aux autres rations (tableau 5).
Concernant les teneurs des autres composants
biochimiques du lait (les caséines, les protéines solubles,
l’urée, le calcium, les cellules et les germes), aucune
différence significative n’a été observée entre les
différentes rations.
(g/kg) EM F HH HV
TB 39,38 a 34,92 b 38,25 a 40,36 a
Tableau 5 : Macroélément du lait ayant évolué
suivant la nature de l’herbe dans la ration
Effet de la nature de l’herbe ingérée
Caractéristiques de l’échantillon
Tableau 4 : Composition moyenne en macroéléments des laits de notre échantillon
Tableau 3 : Caractérisation de notre échantillon
Les acides gras
La quantité de vitamine B9 et B12 ne semble pas modifiée
par le type de ration utilisée.
La plus faible quantité de vitamines dans le lait issu de
l’herbe conservée (ensilage, enrubannage, foin) peut
notamment s’expliquer par l’exposition au soleil et la
fermentation des fourrages qui en détruisent une grande
partie.
(% AGT) EM F HH HV
AGS 69,72 a 69,57 a 68,22 a 65,77 b
AGMI 24,62 b 23,72 b 25,08 ab 26,46 a
∑ C18:1 trans 2,01 b 2,16 b 2,40 ab 2,82 a
AGPI 4,05 b 4,88 a 4,92 a 5,14 a
∑ Omega 3 0,44 b 0,91 a 0,72 ab 0,82 a
Ratio Omega 6 /
Omega 3
5,97 a 3,77 b 4,48 b 4,03 b
1 = mg/g MG ; 2 =
mg/L 3 = µg/L
4 = ng/L
EM F HH HV
Rétinol 1
(Vitamine A)
6,20 b 6,12 b 5,16 b 8,26 a
∑ tocophérols 1
(Vitamine E)
9,41 ab 7,28 b 7,74 b 12,07 a
Pyridoxal 2
(Vitamine B6)
0,22 b 0,23 b 0,22 b 0,29 a
Pyridoxamine 2
(Vitamine B6)
0,07 b 0,07 b 0,07 b 0,09 a
La qualité nutritionnelle du lait
Pour obtenir un lait optimisé sur le plan nutritionnel, des
objectifs doivent être atteints:
Les minéraux
Concernant les minéraux, notamment le calcium et le
phosphore, aucune différence significative n’a été
observée entre les laits issus des différents régimes
alimentaires.
En ce qui concerne les acides gras, les principales
différences entre régimes ont été observées entre les
laits obtenus au pâturage et/ou affouragement en
vert et les autres régimes testés.
Les laits produits à partir d’herbe provenant du
pâturage ou d’un affouragement en vert ont été
moins riches en acides gras saturés et ont été plus
riches en acide gras monoinsaturés notamment les
C18:1 trans. Les concentrations en acide gras
polyinsaturés ont également été plus élevées dans les
laits issus de chèvre alimentées via du pâturage ou de
l’affouragement en vert. Le ratio omega 6/omega 3
dépasse le seuil de 5 quand il s’agit de lait issu de
chèvres ayant un régime à base d’ensilage de maïs.
Cela peut s’expliquer par une concentration plus
faible en omega 3 dans les laits issus de ces mêmes
chèvres.
(Log) EM F HH HV
Acide
octanoïque
4,9 b 4,9 b 5,0 b 5,3 a
Hexanal 5,9 ab 6,1 ab 6,2 a 5,7 b
2-heptanone 4,9 b 5,0 b 5,1 ab 5,4 a
Méthyl
butanoate
2,9 b 3,7 ab 4,1 ab 4,9 a
Cyclohexane 3,5 a 1,3 b 1,1 b 2,0 ab
La qualité sensorielle du lait
Les composés volatils
Les composés volatils donnent la saveur et les arômes
particuliers au lait.
Un lait produit à partir d’herbe provenant du pâturage
ou d’un affouragement en vert aura une odeur
légèrement plus fruitée que les autres laits. En effet cela
s’explique par une présence en plus grande quantité du
2-heptanone, du méthyl butanoate et du cyclohexane.
Ces derniers sont respectivement responsables d’une
odeur fruitée, ressemblant à celle de la banane, d’une
odeur de pomme et d’une odeur ressemblant à celle de
l’amande.
En revanche, ce lait contient également plus d’acide
octanoïque qui peut être responsable d’un goût rance
légèrement désagréable.
Enfin les autres laits ont tendance à contenir plus
d’hexanal qui procure une flaveur de cuit.
Acides gras monoinsaturés (AGMI)
Acides gras polyinsaturés (AGPI)
Omega 6/Omega 3 5
Vitamines, Minéraux
Acides gras saturés (AGS)
Chaine courte
(C4:0 à C10:0)
Chaine longue
(C12:0 à C16:0)
Tableau 6 : Comparaison des teneurs en acides gras dans le lait
suivant la nature du fourrage.
Tableau 8 : Comparaison des teneurs en composés
volatils dans le lait suivant la nature du fourrage.
Tableau 7 : Comparaison des teneurs en vitamine dans le lait
suivant la nature du fourrage.
Les vitamines
La majeure partie des vitamines (vitamine A, E et B6)
se trouvent en quantité plus importante dans le lait
quand la ration est à base d’herbe pâturée ou
d’affouragement au vert.
Conclusions
Les résultats obtenus au cours de cet essai montrent que la majorité des composants dosés dans les laits est
susceptible de varier selon la nature des fourrages distribués aux animaux. Les rations à base d’herbe, en
particulier lorsque celle-ci est pâturée, augmentent en général les teneurs des laits en composants d’intérêt
nutritionnel. Toutefois, la présente étude ne permet pas d'extrapoler l'impact sur la santé humaine ; la part des
fromages de chèvre restant limitée dans notre régime alimentaire.
Pour aller plus loin…
 Pajor F., et al., 2014. Improving nutritional quality of the goat milk by grazing.
 Martin B., Graulet B., Uijttewaal A., Ferlay A., Coppa M et Remond D., 2019. Contribution des produits laitiers aux
apports nutritionnels selon la nature des fourrages distribués aux vaches laitières. Fourrages n°239. p.193-202.
Plus d’informations sur
le programme PSDR et le projet :
www.psdr.fr
www.psdrgo.org
http://redcap.terredeschevres.fr
Le projet a bénéficié du soutien financier de :
Janvier2020Pour citer ce document :
Kocken T., Minier M., Gaborit P., Caillat H., Ferlay A.. 2019. Impact de la nature du fourrage sur la qualité nutritionnelle
du lait de chèvre. Projet PSDR Flèche, PSDR Grand Ouest. Série Focus PSDR4. 6 p.
Contacts :
PSDR Grand Ouest :
Anne Ferlay (INRAE)
anne.ferlay@inrae.fr
Patrice Gaborit (Actalia):
p.gaborit@actalia.eu
Les acides gras saturés avec
Les acides gras omega3 avec
Les teneurs en vitamines A avec
Les teneurs en vitamines E avec
Ce qu’il faut retenir :
L’herbe fraîche améliore donc la teneur en
composants d’intérêt nutritionnel du lait de chèvre

Contenu connexe

Tendances

Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Physically effective ndf
Physically effective ndfPhysically effective ndf
Physically effective ndf
National Dairy Research Institute
 
Transition cow, cow comfort and heat stress -- Jack Britt
Transition cow, cow comfort and heat stress -- Jack BrittTransition cow, cow comfort and heat stress -- Jack Britt
Transition cow, cow comfort and heat stress -- Jack Britt
Jack Britt
 
Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...
Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...
Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Nutritional Causes of Lameness
Nutritional Causes of LamenessNutritional Causes of Lameness
Nutritional Causes of Lameness
DAIReXNET
 
Managing TMR Variation
Managing TMR VariationManaging TMR Variation
Managing TMR Variation
DAIReXNET
 
Lactation Physiology in dairy cows
Lactation Physiology in dairy cowsLactation Physiology in dairy cows
Lactation Physiology in dairy cows
Sakina Rubab
 
Beef cattle nutrition
Beef cattle nutrition Beef cattle nutrition
Beef cattle nutrition
Margie Lumanggaya
 
Elevage des chevrettes et réglementation bio
Elevage des chevrettes et réglementation bioElevage des chevrettes et réglementation bio
Elevage des chevrettes et réglementation bio
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vacheLes leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Institut de l'Elevage - Idele
 
Ai manual chapter 03 heat detection
Ai manual chapter 03  heat detectionAi manual chapter 03  heat detection
Ai manual chapter 03 heat detection
Abs Pecplan
 
Specifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standards
Specifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standardsSpecifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standards
Specifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standards
Dr.Balakesava Reddy
 
Preventing Lameness In Dairy Cattle
Preventing Lameness In Dairy CattlePreventing Lameness In Dairy Cattle
Preventing Lameness In Dairy Cattle
DAIReXNET
 
A guide to dairy herd management (australia)
A guide to dairy herd management (australia)A guide to dairy herd management (australia)
A guide to dairy herd management (australia)
razasbovinasdecolombia
 
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Equine embryo transfer and other techniques Dr Jose Len
Equine embryo transfer and other techniques Dr Jose LenEquine embryo transfer and other techniques Dr Jose Len
Equine embryo transfer and other techniques Dr Jose Len
Horse SA
 
Nutrition Of The Ewe And Lamb
Nutrition Of The Ewe And LambNutrition Of The Ewe And Lamb
Composition and biosynthesis of milk component
Composition and biosynthesis of milk componentComposition and biosynthesis of milk component
Composition and biosynthesis of milk component
Solomon Amakelew Ayele
 
Dairy cow nutrition
Dairy cow nutritionDairy cow nutrition
Dairy cow nutrition
mohammad azizi
 

Tendances (20)

Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
 
Physically effective ndf
Physically effective ndfPhysically effective ndf
Physically effective ndf
 
Transition cow, cow comfort and heat stress -- Jack Britt
Transition cow, cow comfort and heat stress -- Jack BrittTransition cow, cow comfort and heat stress -- Jack Britt
Transition cow, cow comfort and heat stress -- Jack Britt
 
Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...
Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...
Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâti...
 
L’élevage des chevrettes
L’élevage des chevrettesL’élevage des chevrettes
L’élevage des chevrettes
 
Nutritional Causes of Lameness
Nutritional Causes of LamenessNutritional Causes of Lameness
Nutritional Causes of Lameness
 
Managing TMR Variation
Managing TMR VariationManaging TMR Variation
Managing TMR Variation
 
Lactation Physiology in dairy cows
Lactation Physiology in dairy cowsLactation Physiology in dairy cows
Lactation Physiology in dairy cows
 
Beef cattle nutrition
Beef cattle nutrition Beef cattle nutrition
Beef cattle nutrition
 
Elevage des chevrettes et réglementation bio
Elevage des chevrettes et réglementation bioElevage des chevrettes et réglementation bio
Elevage des chevrettes et réglementation bio
 
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vacheLes leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
 
Ai manual chapter 03 heat detection
Ai manual chapter 03  heat detectionAi manual chapter 03  heat detection
Ai manual chapter 03 heat detection
 
Specifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standards
Specifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standardsSpecifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standards
Specifications of feed ingredients and finished feeds, and bis standards
 
Preventing Lameness In Dairy Cattle
Preventing Lameness In Dairy CattlePreventing Lameness In Dairy Cattle
Preventing Lameness In Dairy Cattle
 
A guide to dairy herd management (australia)
A guide to dairy herd management (australia)A guide to dairy herd management (australia)
A guide to dairy herd management (australia)
 
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
 
Equine embryo transfer and other techniques Dr Jose Len
Equine embryo transfer and other techniques Dr Jose LenEquine embryo transfer and other techniques Dr Jose Len
Equine embryo transfer and other techniques Dr Jose Len
 
Nutrition Of The Ewe And Lamb
Nutrition Of The Ewe And LambNutrition Of The Ewe And Lamb
Nutrition Of The Ewe And Lamb
 
Composition and biosynthesis of milk component
Composition and biosynthesis of milk componentComposition and biosynthesis of milk component
Composition and biosynthesis of milk component
 
Dairy cow nutrition
Dairy cow nutritionDairy cow nutrition
Dairy cow nutrition
 

Similaire à Impact de la nature du fourrage sur la qualité nutritionnelle du lait de chèvre

PROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebis
PROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebisPROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebis
PROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebis
Institut de l'Elevage - Idele
 
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorerConférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de LorraineFiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la LoireFiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-AlpesFiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-Alpes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Bretagne
Fiche Carbon Dairy : Elevages de BretagneFiche Carbon Dairy : Elevages de Bretagne
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Bretagne
Institut de l'Elevage - Idele
 
Alimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.pptAlimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.ppt
ISSAM65
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-AlpesFiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-Alpes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...
Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...
Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...
Institut de l'Elevage - Idele
 
JTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdf
JTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdfJTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdf
JTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Institut de l'Elevage - Idele
 
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
Institut de l'Elevage - Idele
 
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdfSMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-Normandie
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-NormandieFiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-Normandie
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-Normandie
Institut de l'Elevage - Idele
 
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommationTechniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
OverCI
 
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 completConférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Impact de la nature du fourrage sur la qualité nutritionnelle du lait de chèvre (20)

PROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebis
PROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebisPROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebis
PROVINLAIT nutrition santé produits laitiers brebis
 
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorerConférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de LorraineFiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la LoireFiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-AlpesFiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Rhône-Alpes
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Bretagne
Fiche Carbon Dairy : Elevages de BretagneFiche Carbon Dairy : Elevages de Bretagne
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Bretagne
 
Alimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.pptAlimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.ppt
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-AlpesFiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-Alpes
Fiche Carbon Dairy : Elevages de plaine de Rhône-Alpes
 
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
 
Fiche1 autonomie
Fiche1 autonomieFiche1 autonomie
Fiche1 autonomie
 
Web fiche1 autonomie
Web fiche1 autonomieWeb fiche1 autonomie
Web fiche1 autonomie
 
Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...
Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...
Adaptation de la composition du lait aux besoins des marchés : leviers généti...
 
JTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdf
JTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdfJTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdf
JTO 2022_qualité_nutritionnelle_spé_pdt_laitiers_bbs.pdf
 
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
 
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
 
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdfSMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
 
2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-Normandie
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-NormandieFiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-Normandie
Fiche Carbon Dairy : Elevages de Basse-Normandie
 
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommationTechniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
 
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 completConférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivaleWebinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la criseJSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équinJSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de référencesJSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équinJSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentieMMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en ChineMMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéensMMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdfDiaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptxUMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
 
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivaleWebinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
 
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la criseJSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
 
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équinJSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
 
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de référencesJSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
 
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équinJSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
 
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentieMMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
 
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en ChineMMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
 
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
 
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
 
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéensMMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
 
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
 
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
 
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
 
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
 
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
 
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdfDiaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
 
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptxUMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
 

Impact de la nature du fourrage sur la qualité nutritionnelle du lait de chèvre

  • 1. Contexte de recherche Les filières caprines laitières du Grand Ouest (Bretagne, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire) représentent en 2018 : 50 % de l’effectif national des chèvres et 56 % du lait produit en France. Face à la volatilité du coût des matières premières, l’herbe est une des pistes intéressantes pour réduire les charges et de manière plus générale pour améliorer la durabilité des élevages. Pour cela, il est nécessaire de comprendre la place et le niveau actuel et potentiel de valorisation de l’herbe dans les systèmes caprins, et d’en déterminer de manière objective les effets sur la qualité du lait. Originalité des résultats A ce jour, il existe très peu de données relatives à la composition nutritionnelle du lait issu de systèmes caprins maximisant l’utilisation de l’herbe. L’intérêt de l’herbe pâturée sur les teneurs en constituants nutritionnels dans le lait de vache a déjà été montré (en particulier pour les acides gras, caroténoïdes et vitamines liposolubles). Le projet contribue à apporter des connaissances complémentaires en lien avec l’ingestion d’herbe pâturée ou conservée sur des constituants peu étudiés (acides gras spécifiques, vitamines du groupe B) des laits de chèvre dans l’optique de caractériser au mieux les produits. Impact de la nature du fourrage sur la qualité nutritionnelle du lait de chèvre Auteurs  INRAE Nouvelle-Aquitaine-Poitiers, KOCKEN Tom  Institut de l’élevage, MINIER Marine,  ACTALIA, GABORIT Patrice,  INRAE Nouvelle-Aquitaine-Poitiers, CAILLAT Hugues  INRAE Auvergne-Rhône-Alpes, FERLAY Anne Partenaires  INRAE, Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement  VetAgro Sup  IDELE, Institut de l’élevage  ACTALIA  Chambres d’agriculture de Bretagne et Pays de la Loire  France conseil élevage  BRILAC, Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre de Poitou-Charentes et Pays de la Loire  Caractériser et authentifier des laits crus issus d’élevages caprins du Grand Ouest selon les systèmes de production  Obtenir des tables de composition des laits selon les systèmes de production.  Caractériser l’effet de la nature du fourrage et du mode de valorisation de l’herbe, pâturée, ou conservée par voie humide ou sèche, dans les systèmes de production caprins du Grand Ouest sur la composition des laits en composés d’intérêt nutritionnels. Elevage caprin Rations à base d’herbe Qualité nutritionnelle du lait Région Grand-Ouest Répartition géographique de la production de lait de chèvre en France Source : GEB-Institut de l’Élevage d’après Agreste - SAA Répartition régionale du cheptel français de chèvres en novembre 2018 (1000 têtes) et évolution par rapport à 2017
  • 2. Les acides gras (AG) Les acides gras saturés Le lait de chèvre diffère de celui de vache de par la taille des globules gras. Ceux du lait de chèvre sont plus petits que ceux de vache. De plus le lait caprin est plus riche en acides gras à chaîne courte que le lait de vache. Cette composition permet au lait de chèvre d'être plus digeste que celui de vache. Parmi ces acides gras à chaine courte on retrouve notamment l’acide caproïque (C6:0), l’acide caprylique (C8:0) et l’acide caprique (C10:0). D’autres à chaîne plus longue, l’acide laurique (C12:0) et l’acide myristique (C14:0), pourraient respectivement moduler les propriétés de certaines protéines et avoir une activité antimicrobienne (ITPLC, 2007). Cependant tout comme l’acide palmitique, en excès ils présenteraient un risque d’hypercholestérémiant et athérogène. Enfin les acides gras saturés à chaine longue, avec 18 carbones et plus sont totalement neutres vis-à-vis du taux de cholestérol sanguin. L’acide stéarique (C18:0) protégerait même le système cardiovasculaire au lieu de favoriser l’augmentation du taux de cholestérol sanguin. Les acides gras insaturés Parmi les acides gras insaturés du lait de chèvre, on retrouve essentiellement de l’acide oléique (Oméga-9), réputé pour ne pas avoir d’effet néfaste sur le système cardiovasculaire. Mais si le lait de chèvre en contient peu, il contribue également aux apports en AG indispensables. Ces derniers ne peuvent pas être synthétisés par l’Homme. Parmi eux, l’acide linoléique (Oméga-6) et l’acide α-linolénique (Oméga-3), qui participent au maintien des structures membranaires et à leur bon fonctionnement. Des similitudes avec le lait de vache Le lait caprin est riche en vitamine A qui participe au maintien d'une bonne vision et augmente la résistance aux infections. Il contient aussi de la vitamine E qui est un puissant antioxydant, dont la principale fonction est de protéger les cellules de stress oxydatif. Le lait apporte également les vitamines du groupe B, dont les B2 qui jouent un rôle dans le fonctionnement (ou renouvellement ou autre) des tissus, et les vitamines B6 qui sont essentielles à la production de divers neuromédiateurs ou hormones. Des disparités avec le lait de vache Elles concernent les vitamines B9 et B12. L’acide folique (ou vitamine B9) est une vitamine essentielle pour la formation des globules rouges et des cellules nerveuses. Le lait de chèvre en contient naturellement moins. C’est le cas également pour la vitamine B12, qui est plus présente dans le lait de vache. Cette dernière, intervient dans le renouvellement des cellules, et le bon fonctionnement des neurones. Le vitamine B12 se trouve uniquement dans les aliments d’origine animale. Lait de chèvre entier Lait de vache entier Lait de brebis entier Acidegras saturés C6:0, C8:0, C10:0 0,34 0,38 0,33 C12:0 0,1 0,11 0,25 C14:0 0,25 0,32 0,65 C16:0 0,68 0,88 1,53 C18:0 0,33 0,38 0,9 Acidegras insaturés C18:1n-9cis (Oméga 9) 0,76 0,75 1,26 C18:2n-6 (Oméga 6) 0,087 0,087 0,18 C18:3n-3 (Oméga 3) 0,029 0,019 0,073 Oméga6/Oméga3 3 4,4 2,5 La qualité nutritionnelle des laits Source: table Ciqual, lait entier Lait de chèvre entier Lait de vache entier Lait de brebis entier Calcium (g/L) 1,1 - 1,3 1,2 - 1,3 1,8 - 2,6 Phosphore (g/L) 0,9 - 1,0 0,9 - 1,0 1,0 - 2,6 Les minéraux Il est important de satisfaire les besoins en calcium et phosphore, essentiels à la croissance chez l’enfant, puis à l’entretien du capital osseux et à la prévention de l’ostéoporose chez l’adulte. Les lait de vache et de chèvre ont des teneurs similaires en minéraux. Comparé à ces derniers, le lait de brebis contient environ une fois et demie plus de minéraux, notamment de calcium et de phosphore. Source: Yves Gauzère, 2011. Composition des laits. Technologie fromagère. Les composés volatils Les composés volatils peuvent être regroupés en familles chimiques incluant, entre autres, les acides gras courts, les aldéhydes, les alcools, les esters, les cétones, les lactones, les composés soufrés et les terpènes. Chacune de ces familles de composés retrouvés dans le lait caprin possède une origine spécifique et contribuent, selon leurs concentrations, à la flaveur du lait. Les vitamines Le lait de chèvre contient beaucoup de vitamines, mais dans des quantités variables. Tableau 1 : Comparaison des teneurs en acides gras (g/100g) de différents laits Tableau 2 : Comparaison des teneurs en calcium et phosphore de différents laits
  • 3. L’expérimentation 29 fermes caprines Au total, 57 échantillons de lait de tank de 29 élevages répartis sur le territoire du Grand Ouest ont été collectés à deux périodes de l’année. Les critères de sélection des élevages Les exploitations agricoles (EA) remplissent 4 critères pour être sélectionnées pour le projet :  Adhérer au contrôle laitier  Utiliser la reproduction saisonnée  Avoir une race dominante  Moins de 20% des chèvres du troupeau en lactation longue Une seconde sélection des exploitations a ensuite été réalisée afin d’obtenir dans la ration un fourrage dominant (pâturage ou affouragement en vert, enrubannage ou ensilage d’herbe, foin et ensilage de maïs). L’herbe dans la ration L’objectif de cette étude a été de caractériser l’effet de la nature du fourrage et du mode de valorisation de l’herbe, pâturée, ou conservée par voie humide ou sèche, dans les systèmes de production caprins du Grand Ouest sur la composition des laits en composés d’intérêt nutritionnel. Ensilage de maïs (EM)Enrubannage/ Ensilage d’herbe (HH) Foin (F) Pâturage / affouragement en vert (HV) La collecte de données La collecte de données s’est effectuée sur deux périodes de l’année 2017, une première période d’avril à juin (Printemps, P1) et une seconde de septembre à novembre (Automne, P2) en 2017. Ces collectes ont permis de prélever du lait tout en recueillant des informations nécessaires sur la conduite du troupeau au moment du prélèvement. Localisation des 29 élevages sélectionnés Ces derniers regroupent des exploitations agricoles (EA) qui utilisent une herbe conservée sous différentes formes dans leur ration (figure 1). n= Nombres d’EA Figure 1 : Caractérisation des différents groupes de ration (en % MSI) Aucune différence significative n’a été observée concernant les parts de tourteaux, de graines oléo-protéagineuses, d’aliments gras et de mélasse. Pour décrire l’effet de la nature de l’herbe ingérée sur la qualité nutritionnelle du lait de chèvre, les élevages ont été classés dans 4 groupes : 29 31 28 11 2 3 9 4 14 11,2 10,5 0 25 50 EM (n=12) F (n=19) HH (n=15) HV (n=11) n= Nombres d’EA 38,2 48,7 44,4 34,7 2,0 0,6 0,8 37,4 1,7 1,1 3,4 1,4 0,8 19,6 46,2 20,3 15,9 1,6 1,1 28,5 1,8 0,6 4,8 44,4 0% 100% EM (n=12) F (n=19) HH (n=15) HV (n=11)
  • 4. Printemps (P1) Automne (P2) Nb d’EA race Alpine Nb d’EA race Saanen 16 13 15 13 Nb de chèvres traites 280 ± 121 243 ± 137 Rang de lactation 2,7 ± 0,5 2,6 ± 0,5 Stade de lactation (j) 131 ± 75 b 279 ± 73 a Lactations longues (% chèvres traites) 9 ± 13 9 ± 12 Lait (kg/chèvre/j) 3,5 ± 0,7 a 2,7 ± 0,7 b MSI (kg MS/chèvre/j) 2,9 ± 0,4 a 2,7 ± 0,3 b Composition Printemps (P1) Automne (P2) TB (g/kg) 36,1 ± 3,4 39,3 ± 3,3 TP (g/kg) 31,4 ± 1,4 36,3 ± 2,0 Germes (/ml) 14 160 ± 11 119 32 071 ± 17 520 Cellules (103/ml) 1 432 ± 362 2 417 ± 713 Urée (mg/L) 521 ± 82 480 ± 95 Lipolyse (meq/100g MG) 0,14 ± 0,18 0,10 ± 0,00 Caséines (g/kg) 24,6 ± 1,2 28,2 ± 1,6 Caractérisation des exploitations sélectionnées Parmi les 57 exploitations sélectionnées, deux races étaient représentées : 31 exploitations en race Alpine et 26 en race Saanen. En moyenne sur l’ensemble de ces exploitations, 262 chèvres étaient traites chaque jour. Elles étaient en moyenne à leur 203ème jour de lactation et à leur 2,7ème rang de lactation. Ces chèvres produisaient en moyenne 3,1 kg de lait par jour pour une consommation de 2,8 kg de matière sèche par jour. La composition en macroéléments Le taux butyreux moyen de l’échantillon sur les 2 périodes était de 37,7 g/kg, et le taux protéique de 33,8 g/kg. D’autre part, les laits contenaient en moyenne 23 622 germes par millilitre, et 1 916 x 103 cellules par millilitre. Ensuite la quantité d’urée dans le lait était en moyenne de 501 mg/L. La lipolyse était en moyenne de 0,10 meq/100g MG. Enfin, la quantité de caséines dans le lait était en moyenne de 26,4 g/kg. La composition en macroéléments Le taux butyreux (TB) du lait varie en fonction de la nature de l’herbe dans la ration : il est significativement plus faible avec une ration contenant une part de foin plus importante par rapport aux autres rations (tableau 5). Concernant les teneurs des autres composants biochimiques du lait (les caséines, les protéines solubles, l’urée, le calcium, les cellules et les germes), aucune différence significative n’a été observée entre les différentes rations. (g/kg) EM F HH HV TB 39,38 a 34,92 b 38,25 a 40,36 a Tableau 5 : Macroélément du lait ayant évolué suivant la nature de l’herbe dans la ration Effet de la nature de l’herbe ingérée Caractéristiques de l’échantillon Tableau 4 : Composition moyenne en macroéléments des laits de notre échantillon Tableau 3 : Caractérisation de notre échantillon
  • 5. Les acides gras La quantité de vitamine B9 et B12 ne semble pas modifiée par le type de ration utilisée. La plus faible quantité de vitamines dans le lait issu de l’herbe conservée (ensilage, enrubannage, foin) peut notamment s’expliquer par l’exposition au soleil et la fermentation des fourrages qui en détruisent une grande partie. (% AGT) EM F HH HV AGS 69,72 a 69,57 a 68,22 a 65,77 b AGMI 24,62 b 23,72 b 25,08 ab 26,46 a ∑ C18:1 trans 2,01 b 2,16 b 2,40 ab 2,82 a AGPI 4,05 b 4,88 a 4,92 a 5,14 a ∑ Omega 3 0,44 b 0,91 a 0,72 ab 0,82 a Ratio Omega 6 / Omega 3 5,97 a 3,77 b 4,48 b 4,03 b 1 = mg/g MG ; 2 = mg/L 3 = µg/L 4 = ng/L EM F HH HV Rétinol 1 (Vitamine A) 6,20 b 6,12 b 5,16 b 8,26 a ∑ tocophérols 1 (Vitamine E) 9,41 ab 7,28 b 7,74 b 12,07 a Pyridoxal 2 (Vitamine B6) 0,22 b 0,23 b 0,22 b 0,29 a Pyridoxamine 2 (Vitamine B6) 0,07 b 0,07 b 0,07 b 0,09 a La qualité nutritionnelle du lait Pour obtenir un lait optimisé sur le plan nutritionnel, des objectifs doivent être atteints: Les minéraux Concernant les minéraux, notamment le calcium et le phosphore, aucune différence significative n’a été observée entre les laits issus des différents régimes alimentaires. En ce qui concerne les acides gras, les principales différences entre régimes ont été observées entre les laits obtenus au pâturage et/ou affouragement en vert et les autres régimes testés. Les laits produits à partir d’herbe provenant du pâturage ou d’un affouragement en vert ont été moins riches en acides gras saturés et ont été plus riches en acide gras monoinsaturés notamment les C18:1 trans. Les concentrations en acide gras polyinsaturés ont également été plus élevées dans les laits issus de chèvre alimentées via du pâturage ou de l’affouragement en vert. Le ratio omega 6/omega 3 dépasse le seuil de 5 quand il s’agit de lait issu de chèvres ayant un régime à base d’ensilage de maïs. Cela peut s’expliquer par une concentration plus faible en omega 3 dans les laits issus de ces mêmes chèvres. (Log) EM F HH HV Acide octanoïque 4,9 b 4,9 b 5,0 b 5,3 a Hexanal 5,9 ab 6,1 ab 6,2 a 5,7 b 2-heptanone 4,9 b 5,0 b 5,1 ab 5,4 a Méthyl butanoate 2,9 b 3,7 ab 4,1 ab 4,9 a Cyclohexane 3,5 a 1,3 b 1,1 b 2,0 ab La qualité sensorielle du lait Les composés volatils Les composés volatils donnent la saveur et les arômes particuliers au lait. Un lait produit à partir d’herbe provenant du pâturage ou d’un affouragement en vert aura une odeur légèrement plus fruitée que les autres laits. En effet cela s’explique par une présence en plus grande quantité du 2-heptanone, du méthyl butanoate et du cyclohexane. Ces derniers sont respectivement responsables d’une odeur fruitée, ressemblant à celle de la banane, d’une odeur de pomme et d’une odeur ressemblant à celle de l’amande. En revanche, ce lait contient également plus d’acide octanoïque qui peut être responsable d’un goût rance légèrement désagréable. Enfin les autres laits ont tendance à contenir plus d’hexanal qui procure une flaveur de cuit. Acides gras monoinsaturés (AGMI) Acides gras polyinsaturés (AGPI) Omega 6/Omega 3 5 Vitamines, Minéraux Acides gras saturés (AGS) Chaine courte (C4:0 à C10:0) Chaine longue (C12:0 à C16:0) Tableau 6 : Comparaison des teneurs en acides gras dans le lait suivant la nature du fourrage. Tableau 8 : Comparaison des teneurs en composés volatils dans le lait suivant la nature du fourrage. Tableau 7 : Comparaison des teneurs en vitamine dans le lait suivant la nature du fourrage. Les vitamines La majeure partie des vitamines (vitamine A, E et B6) se trouvent en quantité plus importante dans le lait quand la ration est à base d’herbe pâturée ou d’affouragement au vert.
  • 6. Conclusions Les résultats obtenus au cours de cet essai montrent que la majorité des composants dosés dans les laits est susceptible de varier selon la nature des fourrages distribués aux animaux. Les rations à base d’herbe, en particulier lorsque celle-ci est pâturée, augmentent en général les teneurs des laits en composants d’intérêt nutritionnel. Toutefois, la présente étude ne permet pas d'extrapoler l'impact sur la santé humaine ; la part des fromages de chèvre restant limitée dans notre régime alimentaire. Pour aller plus loin…  Pajor F., et al., 2014. Improving nutritional quality of the goat milk by grazing.  Martin B., Graulet B., Uijttewaal A., Ferlay A., Coppa M et Remond D., 2019. Contribution des produits laitiers aux apports nutritionnels selon la nature des fourrages distribués aux vaches laitières. Fourrages n°239. p.193-202. Plus d’informations sur le programme PSDR et le projet : www.psdr.fr www.psdrgo.org http://redcap.terredeschevres.fr Le projet a bénéficié du soutien financier de : Janvier2020Pour citer ce document : Kocken T., Minier M., Gaborit P., Caillat H., Ferlay A.. 2019. Impact de la nature du fourrage sur la qualité nutritionnelle du lait de chèvre. Projet PSDR Flèche, PSDR Grand Ouest. Série Focus PSDR4. 6 p. Contacts : PSDR Grand Ouest : Anne Ferlay (INRAE) anne.ferlay@inrae.fr Patrice Gaborit (Actalia): p.gaborit@actalia.eu Les acides gras saturés avec Les acides gras omega3 avec Les teneurs en vitamines A avec Les teneurs en vitamines E avec Ce qu’il faut retenir : L’herbe fraîche améliore donc la teneur en composants d’intérêt nutritionnel du lait de chèvre