SlideShare une entreprise Scribd logo
1http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI
SYSTEME D’INFORMATION
METHODE MERISE
FSJES Année 2012/2013
2http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI
Notion de Système
Apparue dans les année 1970, l’analyse systémique considère
l’entreprise non plus comme une addition de services mais
comme un système
Un système est un ensembles d’éléments (des moyens Humains
, Financiers et techniques) en interrelations.
3http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI
Notion de Système d’Information SI
Le système d’Information de gestion est un ensembles
de moyens et procédures utilisés en vue de restituer
aux utilisateurs une information directement utilisable
en bon moment.
4http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI
Système opérationnel
SI d'une organisation
•Éléments : employés, machines, règles
•But : Stocker et traiter des informations relatives au système
opérationnel pour les mettre à disposition du système
de pilotage.
Variables
Essentielles
Objectifs
Fixe
Système Pilotage
Entrées Sorties
Système D’information
5
A- Sous-Système OPÉRANT
 Assure le fonctionnement du système en réalisant la production physique de
l’entreprise.
B- Sous-Système De Décision (de Pilotage)
 Permet d’assigner des objectifs à l’entreprise(système) et est relié aux autres sous-
systèmes par des flux d’information .
 Analyser l’environnement et le fonctionnement interne de l’entreprise pour produire
des décision .
 Contrôler l’exécution des taches du sous-système opérant et assure la régulation du
système en concevant des solutions aux problèmes .
C- Sous-Système D’Information
Alimente l’entreprise en informations (d’origine interne ou à partir de l’environnement),
 Mémorise les informations, les traité et les communiqué aux autres sous-système
auxquels il est relié .
6
Entreprise
Système Décision
Information
décision à
mémoriser
Information
Mémoriser
Système Information
Information
Mémoriser
Information
représentation à
mémoriser
Système Opérant
Entrées Sorties
Positionnement du Système d’information
7
Aspects du SI
Statiques : Mémoire de l'organisation
•Enregistrement des faits : base d'information
•Enregistrement des structures de données, règles, ...
Modèle des données
Dynamiques
•M à J des données
•Changement de règles, structures et contraintes de l'U. ext.
•Processeur d'informations
8
Qualités du SI
Rapidité : l’utilisateur doit obtenir l’information rapide pour réagir au
plus vite.
Fiabilité : exemple Pour commander un article il faut connaître l’état
du stock : Mise à jour Automatique du Stock.
Pertinence : l’information doit être filtrée en fonction de l’utilisateur.
9
Fonctions du SI
1- Collecte de l’information
2- Saisie de l’information sur un support (papier ou informatique)
3- Calcul et tri (exemple tri de commande par date – calcul des
factures d’un client )
4- Mémorisation en vue d’une utilisation ultérieur
5- Diffusion de l’information aux différents utilisateurs en tenant
compte de la confidentialité.
10
10
Objectif d'une méthode ?
• Exprimer clairement le cahier des charges dans un langage qui permette une
bonne spécification des besoins en étant compréhensible par l'utilisateur
•Décrire clairement le nouveau système et ses implications pour un bonne
réalisation
Méthode MERISE
11
11
Méthode MERISE
Contexte d'apparition de MERISE
1972-1975 : Création de la méthode par les chercheurs
français MOULIN, TARDIEU et TEBOUL
1976 : Il a été rendu célèbre dans le monde entier par l'américain
Peter CHEN, à la suite d'une publication intitulée "The
Entity-Relationshionship Model" (ACM, Transaction on
Database Systems)
A ce jour tous les spécialistes du domaine de l'analyse orientée
base de données se servent de ce modèle comme outil de communication
des applications SGBDR (ACCESS, PARADOX, ORACLE, SQL Server…)
12
12
Démarche de la méthode
Système d’information manuel
Expression des besoins
- Cahier de Charge
- Dictionnaire de données
Modèle conceptuel des données
Modèle logique
Modèle physique
Système d’Information automatisé
13
Le Modèle Conceptuel de données ( MCD )
Formalisme = Modèle Entité-Association
développé par CHEN aux U.S.A ( 1976 )
puis TARDIEU en France ( 1979 )
Exemple :
0,N
PRODUIT
Commander
Qté commandée
Passer
1,N
1,1
COMMANDE
N° Commande
Date Commande
Ref-Produit
Désignation
Prix-unitaire
commande
1,N
CLIENT
Code-Client
Nom-Client
14
Notion d’ENTITE
Etudiant
Etudiant 235
SEBASTIEN
ALBERT
FRANCAISE
125
ALAMI
DRISS
MAROCAINE
918
DAOUDI
MOUNIR
MAROCAINE
Entité = Représentation d’un objet concret ou abstrait
du S.I caractérisé par :
* des propriétés ( attributs ) : P1, P2, P3, …..Pn
* un identifiant = Propriété ( P1 ) dont les valeurs
sont discriminantes
* des occurrences ( instances ) multiples
( au moins 2 )
Nom Entité
P1
P2
Pn
Exemple
Etudiant
N° Inscription
Nom
Prénom
Nationalité
Etudiant
Une occurrence d ’entité = 1 jeu de valeurs prises par les
propriétés de l’entité
Notion d’ASSOCIATION 15
Une Association traduit les liens sémantiques existant entre 2 ou
plusieurs entités du S.I et de son environnement
Elle est caractérisée par :
Exemple Véhicule
* des occurrences ( au moins une )
* des propriétés portées ( nombre M ) M = 0, 1, 2, 3, …
* une dimension N ( N = nombre d ’entités rattachées )
* un identifiant obtenu par concaténation des identifiants
des entités rattachées
Client
N° Immatr.
Date mise en service
Kilométrage
Salarié
Matricule
Nom
Loué par
Association binaire non
porteuse d’identifiant
(N°Immatr.+N° Client )
Affecté à
Date affect.
N° Client
Nom
Adresse
Service
N° Service
Désignation
Association binaire porteuse d ’1 propriété ( Date Affect ) et d’identifiant ( Matricule.+ N° Service )
16
Occurrences d’association
SALARIE
A01
IDRISSI
SALARIE
A12
ALAMI
SALARIE
A05
RAMI
SALARIE
18/05/92
11/10/91
04/03/93
SERVICE
125
Comptabilité
SERVICE
124
Commercial
SERVICE
106
Magasin
A09
DAOUDI
* A01-125 , A12-125 et A05-106 sont des instances
de l ’association « Affecté à »
* Les instances A09 ( entité Salarié ) et 124 ( entité Service )
ne participent pas à l’association « Affecté à »
17
Cardinalités d ’une ASSOCIATION
Cardinalités = Couple de valeurs représentant la fréquence (mini et maxi )
de participation d’une occurrence d ’entité à une association )
Entité 1 i1 , j1 Association
i2 , j2
Entité 2
Exemple
Salarié
Matricule
Nom
i1 , i2 = cardinalités mini
j1 , j2 = cardinalités maxi
1 , N
Affecté à
1 , 8
Date affect.
Service
N° Service
Désignation
Règles de gestion : RG1 - Un salarié est affecté à un et ou pls services le long de sa carrière
RG2 - A un service , on peut affecter un à plusieurs salariés (maximum 8)
0,N
Cardinalités d ’une Association ( Interprétations ) 18
E1 E2 E1 E2 E1 E2
Assoc Assoc Assoc
0,1 1,1 1,1 1,1 1,1
E1 E2
0,N
Assoc
1,N
Cardinalités mini :
0 : Certaines occurrences de l’entité peuvent ne pas participer à l’assoc
1 : Toute occurrence de l’entité participe obligatoirement à l’association
Cardinalités maxi :
1 : Toute occurrence de l’entité participe au plus une fois à l’association
N : Toute occurrence de l’entité peut participer plusieurs fois à l’assoc
Conclusion
* La cardinalité mini traduit la capacité d ’une occurrence à exister indépendamment
ou non des occurrences de l’association
* La cardinalité maxi traduit la capacité associative de l’association pour l’entité
considérée
N° Employé N° Médecin Date Visite
23
12
39
42
42
42
1
3
2
1
4
4
26/06/01
05/07/01
10/08/01
15/08/01
22/08/01
05/09/01
19
Identifiant d’une Association
Il est obtenu par concaténation des identifiants des entités reliées par l’association
Exemple : Employé
N° Employé
Nom Employé
Nom Employé
Adresse Client
0 , N Visiter
Date Visite
0 , N
Médecin
N° Médecin
Nom Médecin
Spécialité
Téléphone
Occurrences de « Visiter »
Identifiant = ( N° Employé , N° Médecin )
La dernière occurrence de l’association « Visiter » n’est
pas permise en raison de la discriminance de l’identifiant .
La duplication de l’occurrence ( 42 , 4 ) n’est pas possible !
! ! ! !
Question : Un employé peut-il effectuer plusieurs visites chez le même médecin à des dates différentes ?
Réponse : Ce modèle ne le permet pas même si la propriété « Date Visite » est portée par l’association « Visiter »
0 , N
Calendrier
Date
Identifiant d’une Association ( Suite ) 20
Solution du Problème : Association ternaire
Employé Médecin
Identifiant de l’association
« Visiter » :
N° Employé
Nom Employé
Nom Employé
Adresse Client
0 , N Visiter
0 , N N° Médecin
Nom Médecin
Spécialité
Téléphone
( N° Employé , N° Médecin , Date )
Les triplets ( 42 , 4 , 22/08/01 ) et ( 42 , 4 , 05/09/01 ) sont maintenant des occurrences possibles de
l’association « Visiter » car elles représentent des valeurs distinctes de son identifiant .
Ce modèle permet , à l’inverse du précédent , de représenter le fait qu’un employé peut visiter le même
médecin plusieurs fois à des dates différentes .
Généralisation : Une association N-aire ( de dimension N ) possède un identifiant sous forme de
N-uplet dont les valeurs sont distinctes .
N° Employé ( N° Médecin , Date Visite )
1
1
1
3
4
4
5
( 12 , 08/05/01 )
( 10 , 15/06/01 )
( 6 , 09/06/01 )
( 10 , 02/06/01 )
( 12 , 14/06/01 )
( 10 , 14/06/01 )
( 10 , 02/06/01 )
N° Médecin ( N° Employé , Date Visite )
12
10
6
10
12
10
10
( 1 , 08/05/01 )
( 1 , 15/06/01 )
( 1 , 09/06/01 )
( 3 , 02/06/01 )
( 4 , 14/06/01 )
( 4 , 14/06/01 )
( 5 , 02/06/01 )
Comment interpréter les cardinalités d’une association ternaire ? 21
Exemple : Association ternaire
Employé ( i1 , j1 ) Visiter
( i2 , j2 )
( i3 , j3 )
Médecin
Calendrier
• Identification de ( i1 , j1 )
Pour un employé fixé ( occurrence E ) , le couple de
cardinalités ( i1 , j1 ) traduit le nombre minimal
et maximal d’occurrences du couple d’entités
( Médecin , Calendrier ) qui sont associées à
l’occurrence E .
Ici : ( i1 , j1 ) = ( 0 , 3 )
• Identification de ( i2 , j2 )
Pour un médecin fixé ( occurrence M ) , le couple de
cardinalités ( i2 , j2 ) traduit le nombre minimal
et maximal d’occurrences du couple d’entités
( Employé , Calendrier ) qui sont associées à
l’occurrence M .
Ici : ( i2 , j2 ) = ( 0 , 4 )
• Identification de ( i3 , j3 )
En raisonnant de même pour ( i3 , j3 ) on trouve : ( i3 , j3 ) = ( 0 , 2 )
Occurrences
de « Visiter »
Rôles dans une Association 22
Rôle = Notion précisant le rôle particulier joué par un ensemble d’occurrences
relatives à une entité dans une association. Les rôles sont portés sur le
schéma Entité-Association.
Exemple 1
0 , N
Livrer
Nbre colis livrés
Dépôt expéditeur
0 , N
DEPOT
Code dépôt
CLIENT
Code Client
Nom client
Adresse client
0 , N
Recevoir
Nbre colis reçus
Dépôt destinataire
0 , N
Adresse dépôt
Dépôt
expéditeur
Dépôt
destinataire
Dépôt Client Nbre colis livrés Nbre colis reçus
D1 C6 1 -
D3 C2 2 -
D1 C9 - 2
D2 C2 - 5
D4 C6 - 4
Occurrences de l’association
« Livrer »
Occurrences de l’association
« Recevoir »
23
23
Règles de gestions
Contraintes d'intégrité du modèle (lois de l'univers réel modélisé dans le SI)
Contraintes statiques
Portent sur : - une propriété (liste de valeurs possibles ...)
- plusieurs pptés d'une même relation ou entité
cde(no,date-cde,date-livr) avec date-cde < dte-livr
- les cardinalité
- les dépendances fonctionnelles
Contraintes dynamiques : règles d'évolution
ex: un salaire ne doit pas baisser
24
24
Exemple
RG1 : Tout enseignant enseigne en principe au moins une matière, mais certains d’entre
eux peuvent être dispensés d’enseignement en raison de leur travaux de recherche
RG2 : Toute matière est enseignée dans au moins une classe
RG3 : Toute classe a au moins trois enseignements
ENSEIGNANT
0,n
ENSEIGNE
1,n
3,n
MATIERE
CLASSE
25
25
Notion de Dépendance Fonctionnelle
Définition : 2 propriétés A et B sont en DF si la connaissance d’une
valeur de A détermine une et une seule valeur de B. On dit que A
détermine fonctionnellement B .
Formalisme : A B : 1 source , 1 but
( A, B, …) X : plusieurs sources , 1 but
A ( X, Y, …) : 1 source , plusieurs buts
Exemples : N° Client Nom Client
Nom Client N° Client ( pas de DF )
Prénom Client N° Client ( pas de DF )
( Réf-prod , N° Commande ) Qté prod. commandée
Réf-prod ( Libellé prod. , Prix unit. Prod. )
26
DEPENDANCES FONCTIONNELLES
1 - Cas d’une Entité
CLIENT
Code Client
Nom
Prénom
Adresse
Téléphone
Code Client Nom
Prénom
Adresse
Téléphone
Code Client ( Nom , Prénom , Adresse , Téléphone )
Toutes les Propriétés d’une Entité sont en dépendance fonctionnelle directe
avec la propriété identifiante de cette Entité
27
DEPENDANCES FONCTIONNELLES
N° Commande Code Client
1 4
2 9
3 4
4 6
5 2
6 4
2 - Cas d’une Association hiérarchique ( monovaluée )
COMMANDE
N° Commande
Date Commande
Montant
1 , 1 PASSER 0 , N
CLIENT
Code Client
Nom
Adresse
N° Commande
DF représentant l’assoc.
Code Client Nom
Adresse
Date Commande Montant Téléphone
Occurrences de « PASSER » Une Association Hiérarchique est une association binaire (dimension =
2) dont l’une des pattes possède une Cardinalité Maxi égale à 1 .
Ce type d’association est toujours orienté suivant le sens de la
dépendance fonctionnelle qui relie les identifiants de ses Entités .
Remarque : La dépendance fonctionnelle Code Client --->
N°Commande
n’existe pas car un Client peut passer plusieurs commandes
( exemple du Client N° 4 )
28
28
Graphe de Dépendances Fonctionnelles
GDF = Représentation graphique de l’ensemble des DF unissant les
propriétés dans un domaine d’activité du système d’information . Ces
propriétés sont obtenues à partir du dictionnaire de données du domaine .
Exemple : GDF du domaine « Gestion commerciale » dans une entreprise
Date
N° Client N° Produit
N° Catégorie
Libellé
produit
Nom
Client
Adresse
Client
Tél.
Client Qté prod.commandée,
Mont. ligne commande
Libellé
catégorie
Nom
N° fournisseur
Adresse Prix achat
fournisseur fournisseur produit
29
29
Attribut Domaine de valeurs
N° Client Entier naturel
Adresse Client Alphanumérique
Mode de paiement Liste alphabétique (Espèces,Chèque ,Traite)
Le Modèle Logique de Données Relationnel ( MLDR )
Ce modèle permet de constituer une base de données au sens logique au moyen de
tables désignées aussi sous le terme de relations .
Les Concepts du MLDR
1 ) L’attribut : C’est le plus petit élément d’information enregistré dans une base de données .
Il possède un nom et prend des valeurs dans un domaine de valeurs bien déterminé .
Exemples :
2 ) La Relation : Une relation ( appelée aussi table ) est un ensemble d’attributs significativement
associés ( dont l’association a un sens au niveau du S.I ) .
Représentation d’une relation : R ( A1, A2 , A3, …….., An ) Représentation en intention
ou Schéma de la relation
R A1 A2 A3 ….. An Représentation en extension
tuple 1 ……… …….. ……..
tuple 2 valeur valeur valeur
….. ……… ( montrant les tuples de la relation )
….. Valeur
……. …….. …….. …….. ….. …….. R : Nom de la relation
tuple n …….. ……… …….. ….. …….. A1, A2 , …., An : Attributs de la relation
30
30
Le Modèle Logique de Données Relationnel ( suite 1)
3 ) Les Contraintes d’Intégrité :
Elles représentent un ensemble de règles fondamentales dont l’application permet de garantir
la cohérence du schéma relationnel d’une base de données .
Ces règles contrôlent la cohérence des valeurs prises par :
* les attributs par rapport à leur domaine de valeurs (contrainte d’intégrité de domaine)
Exemple : Si l’attribut ‘ N° Client ’ est défini sur un domaine de valeurs numériques , il ne
peut pas contenir de lettres .
* les clés primaires des relations ( contraintes d’intégrité de relations )
L’intégrité de relation concerne les valeurs d ’une clé primaire qui doivent être uniques
( pas de doublons ) et non nulles ( toujours spécifiées ) .
* les clés étrangères des relations ( contraintes d’intégrité référentielles )
L’intégrité référentielle stipule qu’une clé étrangère ne peut prendre que les valeurs définies dans
le domaine primaire de la clé primaire à laquelle elle est associée .
31
Règles de passage du MCD au modèle relationnel
Le MLDR est construit à partir du MCD en appliquant des règles de transformation simples
aux entités et aux associations .
1 ) Règle 1: entité est représentée par relation ou table
Relation ou table A
ENTITE A
Identifiant Ao
Propriété A1
Propriété A2
Propriété A3
Ao A1 A2 A3
Clé
Une entité A du MCD devient la relation ( ou table ) : A ( Ao# , A1 , A2 , A3 )
32
32Règle de passage du MCD au modèle relationnel
ENTITE BENTITE A
* , N * , N Identifiant Bo
Propriété B1
Propriété B2
Identifiant Ao
Propriété A1
Propriété A2
Propriété A3
2) Règle 2 : Association multivaluée plusieurs [ 0, N ou 1, N ] à plusieurs [ 0, N ou 1, N ]
Association
Représentation graphique du MLDR
Relations obtenues : A , B et C
A ( Ao# , A1 , A2 , A3 )
B ( Bo# , B1 , B2 )
C ( Ao# , Bo# )
A
Ao #
A1
A2
A3
C Ao
#
Bo #
B
Bo #
B1
B2
33
33Règle de passage du MCD au modèle relationnel
3) Régle 3 : Association hiérarchique Un [ 0, 1 ou 1, 1 ] à Plusieurs [ 0, N ou 1, N ]
ENTITE A
Identifiant Ao
Propriété A1
Propriété A2
* , 1 Association
Propriété C
* , N
ENTITE B
Identifiant Bo
Propriété B1
Propriété B2
La clé primaire Bo # migre dans la relation A comme attribut clé étrangère ou externe .
Représentation graphique du MLDR
Relations obtenues : A , B
A ( Ao# , A1 , A2, Bo#,C ... )
B ( Bo# , B1 , B2 , ...)
A
Ao #
A1
A2
Bo #
C
B
Bo #
B1
B2
34
34Règle de passage du MCD au modèle relationnel
4) Règle 4 : Association hiérarchique Un [ 0, 1 ou 1, 1 ] à Un [ 0, 1 ou 1, 1 ]
ENTITE A
Identifiant Ao
Propriété A1
Propriété A2
* , 1 Association 1 , 1
ENTITE B
Identifiant Bo
Propriété B1
Propriété B2
Relations obtenues : A , B Représentation graphique du MLDR
A ( Ao# , A1 , A2, Bo# ... )
B ( Bo# , B1 , B2 , ...)
Relations obtenues : A , B
A
Ao #
A1
A2
Bo #
B
Bo #
B1
B2
B A
A ( Ao# , A1 , A2,... )
B ( Bo# , B1 , B2 ,Ao # ...)
Bo #
B1
B2
Ao #
Ao #
A1
A2
35
35Cas Pratique : cas de gestion de commande
Les Règles de Gestion :
• Pour les commandes :
RG1 : Un Client Passe une ou plusieurs commandes
RG2 : Une Commande ne correspond qu’à un seul Client.
•Pour les produits :
RG3 : Une Commande est composée d’un ou plusieurs Produits
RG4 : Un produit peut appartenir à plusieurs Commande.
Dictionnaire de données
1- Code Client 7- Date de la commande
2- Raison Sociale 8 – Référence de produit
3 - Adresse du Client 9 - Nom du Produit
4- Ville du Client 10-Prix Unitaire
5- Téléphone du Client 11- Quantité en Stock
6- Numéro de Commande 12- Quantité Commandée
36
36Cas Pratique : cas de gestion de commande
4 ) Application : Schéma relationnel d’un service de gestion de Commande
Client
Code Client Raison
Sociale Adresse du
Client Ville du
Client Téléphone du
Client
1, N
Passe
1, 1
Commande
Numéro de
Commande
Date de la
commande
Produit
Référence du Produit
Nom du Produit
Prix Unitaire
Quantité en Stock
0, N Détails Commande
Quantité
commandée
1, N
CLIENT ( 1 # , 2, 3,4,5 )
MLDR
COMMANDE ( 6 #,7, 1# )
PRODUIT (8#, 9 , 10, 11 )
DETAILS COMMANDE ( 6 #,8#, 12 )
Construction du Modèle Physique de Données MPD 37
Application : Schéma relationnel d’un service clientèle dans un café
Code Client
Client Commande
Raison Sociale
Adresse du Client
Ville du Client
Téléphone du Client
Code Client= Code Client
Numéro de Commande
Date de la commande
Code Client
Numéro de Commande = Numéro de Commande
Produit
Détails Commande
Référence du Produit
Nom du Produit
Prix Unitaire
Quantité en Stock
Référence du Produit =
Référence du Produit
Numéro de Commande
Référence du Produit
Quantité Commandée
38
38
MODULE 2
CREATION D’UNE BASE DE DONNEES
39
39
Qu’est-ce qu’une base de données ? ( BD )
Une base de données ( BD ) est un ensemble structuré de données enregistrées avec le minimum
de redondance sur un support de stockage informatique et accessibles à plusieurs utilisateurs de
manière sélective et simultanée au moyen d’un système de gestion de base de données ( SGBD ) .
Un SGBD permet de répondre simultanément aux interrogations ( requêtes ) de plusieurs
utilisateurs exprimées sur une même base de données déployée sur un réseau informatique .
Exemple : Base de données d’une compagnie aérienne
Les requêtes sont très variées , par exemple :
- Une réservation : « Liste des passagers qui ont réservé un vol déterminé ? »
- Un équipage : « Quel est le pilote du vol Royal Air Maroc Casablanca – Londres du 15 Octobre
Départ 15 H 30 ? »
- Un appareil : « Quelle est la date de la dernière révision de l’avion N ° 97 ? »
40
40
Un Système de Gestion de Bases de Données
offre la possibilité à l’utilisateur de manipuler les représentations abstraites des données
( métadonnées ) indépendamment de leur organisation et de leur implantation sur les
supports physiques .
Fonctions principales d’un SGBD
- Décrire et organiser les données sur les mémoires secondaires
( disques, bandes magnétiques , etc… )
- Rechercher, sélectionner et modifier les données
Fonctions complémentaires d’un SGBD
- Sécurité : vérifier les droits d’accès des utilisateurs sur les données
- Intégrité : définir des règles qui maintiennent une cohérence entre les données compte tenu
de leur structure ( contraintes d’intégrité )
- Concurrence d’accès : détecter et traiter les cas où il y a conflit d’accès entre plusieurs
utilisateurs et les traiter correctement .
41
41

Contenu connexe

Tendances

Rapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grcRapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grc
Med Ismàil Belhaddioui
 
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Anass Elhabti Idrissi
 
Projet fin d etud la gestion de recrutement
Projet fin d etud la gestion de recrutement Projet fin d etud la gestion de recrutement
Projet fin d etud la gestion de recrutement
Jazouli Jaz
 
La gestion de la qualité
La gestion  de la qualité La gestion  de la qualité
La gestion de la qualité
Hajar EL GUERI
 
Calcul des prévisions
Calcul des prévisionsCalcul des prévisions
Calcul des prévisions
Aboubakr Moubarak
 
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMARRapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Omar EL Aamrani
 
METHODES DE PERT ET GANT
METHODES DE PERT ET GANT METHODES DE PERT ET GANT
METHODES DE PERT ET GANT
BaraateEchchouyakh
 
Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1
Tanger Outlets
 
Mtp management des organisations ista
Mtp management des organisations istaMtp management des organisations ista
Mtp management des organisations ista
mahmoud achrit
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
ssuserc06f96
 
mon exposé fin d'etudes
mon exposé fin d'etudesmon exposé fin d'etudes
mon exposé fin d'etudes
Firas Hajri
 
Entrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialEntrepreneuriat social
Entrepreneuriat social
TayssirLimem
 
Rapport de stage chez Chaîne et Trame
Rapport de stage chez Chaîne et Trame Rapport de stage chez Chaîne et Trame
Rapport de stage chez Chaîne et Trame
Louise Bessieres
 
Td 5 diagramme de processus (exemple)
Td 5 diagramme de processus (exemple)Td 5 diagramme de processus (exemple)
Td 5 diagramme de processus (exemple)
Fethi Ferhane
 
exercices Corrigées du merise
exercices Corrigées du  meriseexercices Corrigées du  merise
exercices Corrigées du merise
Yassine Badri
 
L'entreprise et son environnement
L'entreprise et son environnementL'entreprise et son environnement
L'entreprise et son environnement
noureddine amerouane
 
Marketing.operationnel S5 ENCG
Marketing.operationnel S5 ENCGMarketing.operationnel S5 ENCG
Marketing.operationnel S5 ENCG
ISMAIEL KUN
 
l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...
l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...
l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...
Fethi Ferhane
 
Communication interne en entreprise
Communication  interne en entrepriseCommunication  interne en entreprise
Communication interne en entreprise
Lotfi Mekouar
 
exercices gestion de stock
exercices gestion de stock exercices gestion de stock
exercices gestion de stock
Yassine Badri
 

Tendances (20)

Rapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grcRapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grc
 
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
 
Projet fin d etud la gestion de recrutement
Projet fin d etud la gestion de recrutement Projet fin d etud la gestion de recrutement
Projet fin d etud la gestion de recrutement
 
La gestion de la qualité
La gestion  de la qualité La gestion  de la qualité
La gestion de la qualité
 
Calcul des prévisions
Calcul des prévisionsCalcul des prévisions
Calcul des prévisions
 
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMARRapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
 
METHODES DE PERT ET GANT
METHODES DE PERT ET GANT METHODES DE PERT ET GANT
METHODES DE PERT ET GANT
 
Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1Comptabilite generale exercices et corriges 1
Comptabilite generale exercices et corriges 1
 
Mtp management des organisations ista
Mtp management des organisations istaMtp management des organisations ista
Mtp management des organisations ista
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
 
mon exposé fin d'etudes
mon exposé fin d'etudesmon exposé fin d'etudes
mon exposé fin d'etudes
 
Entrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialEntrepreneuriat social
Entrepreneuriat social
 
Rapport de stage chez Chaîne et Trame
Rapport de stage chez Chaîne et Trame Rapport de stage chez Chaîne et Trame
Rapport de stage chez Chaîne et Trame
 
Td 5 diagramme de processus (exemple)
Td 5 diagramme de processus (exemple)Td 5 diagramme de processus (exemple)
Td 5 diagramme de processus (exemple)
 
exercices Corrigées du merise
exercices Corrigées du  meriseexercices Corrigées du  merise
exercices Corrigées du merise
 
L'entreprise et son environnement
L'entreprise et son environnementL'entreprise et son environnement
L'entreprise et son environnement
 
Marketing.operationnel S5 ENCG
Marketing.operationnel S5 ENCGMarketing.operationnel S5 ENCG
Marketing.operationnel S5 ENCG
 
l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...
l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...
l'impact du marketing digital sur la performance des entreprises: Cas d'un ec...
 
Communication interne en entreprise
Communication  interne en entrepriseCommunication  interne en entreprise
Communication interne en entreprise
 
exercices gestion de stock
exercices gestion de stock exercices gestion de stock
exercices gestion de stock
 

En vedette

Cours de-l informatique-de-gestion-s4-
Cours de-l informatique-de-gestion-s4-Cours de-l informatique-de-gestion-s4-
Cours de-l informatique-de-gestion-s4-
Jamal Yasser
 
exrcices informatique de gestion
exrcices informatique de gestionexrcices informatique de gestion
exrcices informatique de gestion
Jamal Yasser
 
S4 economie monetaire et financier
S4 economie monetaire et financierS4 economie monetaire et financier
S4 economie monetaire et financier
Jamal Yasser
 
R esume economie monetaire s4
R esume economie monetaire s4R esume economie monetaire s4
R esume economie monetaire s4
Jamal Yasser
 
Exercices d analyse financière s4
Exercices d analyse financière s4 Exercices d analyse financière s4
Exercices d analyse financière s4
Jamal Yasser
 
S4 finance-pub
S4 finance-pubS4 finance-pub
S4 finance-pub
Jamal Yasser
 
Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]
Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]
Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]
Jamal Yasser
 
Droit commercial semestre4
Droit commercial semestre4Droit commercial semestre4
Droit commercial semestre4
Jamal Yasser
 
Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...
Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...
Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...
Jamal Yasser
 
Droit commerciale s44
Droit commerciale s44 Droit commerciale s44
Droit commerciale s44
Jamal Yasser
 
Cour de comptabilité de société +td
Cour de comptabilité de société +tdCour de comptabilité de société +td
Cour de comptabilité de société +td
Jamal Yasser
 
Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]
Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]
Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]
Jamal Yasser
 
Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2
Jamal Yasser
 
COUR DE S2 algèbre
COUR DE S2  algèbre COUR DE S2  algèbre
COUR DE S2 algèbre
Jamal Yasser
 
Compta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.com
Compta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.comCompta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.com
Compta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.com
Jamal Yasser
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
Jamal Yasser
 
S2 management stratégique pdf- résumé
S2  management stratégique  pdf- résuméS2  management stratégique  pdf- résumé
S2 management stratégique pdf- résumé
Jamal Yasser
 
Cours microéconomie s2
Cours microéconomie s2Cours microéconomie s2
Cours microéconomie s2
Jamal Yasser
 
Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]
Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]
Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]
Jamal Yasser
 
Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]
Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]
Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]
Jamal Yasser
 

En vedette (20)

Cours de-l informatique-de-gestion-s4-
Cours de-l informatique-de-gestion-s4-Cours de-l informatique-de-gestion-s4-
Cours de-l informatique-de-gestion-s4-
 
exrcices informatique de gestion
exrcices informatique de gestionexrcices informatique de gestion
exrcices informatique de gestion
 
S4 economie monetaire et financier
S4 economie monetaire et financierS4 economie monetaire et financier
S4 economie monetaire et financier
 
R esume economie monetaire s4
R esume economie monetaire s4R esume economie monetaire s4
R esume economie monetaire s4
 
Exercices d analyse financière s4
Exercices d analyse financière s4 Exercices d analyse financière s4
Exercices d analyse financière s4
 
S4 finance-pub
S4 finance-pubS4 finance-pub
S4 finance-pub
 
Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]
Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]
Resume financepubs4 [learneconomie.blogspot.com]
 
Droit commercial semestre4
Droit commercial semestre4Droit commercial semestre4
Droit commercial semestre4
 
Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...
Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...
Comptabilité des societes chapitre cas de l4actionnaire défaillant s4 mr. maz...
 
Droit commerciale s44
Droit commerciale s44 Droit commerciale s44
Droit commerciale s44
 
Cour de comptabilité de société +td
Cour de comptabilité de société +tdCour de comptabilité de société +td
Cour de comptabilité de société +td
 
Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]
Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]
Comptabilité générale s2_amortissements_[learneconomie.blogspot.com]
 
Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2
 
COUR DE S2 algèbre
COUR DE S2  algèbre COUR DE S2  algèbre
COUR DE S2 algèbre
 
Compta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.com
Compta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.comCompta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.com
Compta de ste s4 cour de bien www.learneconomie.blogspot.com
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
 
S2 management stratégique pdf- résumé
S2  management stratégique  pdf- résuméS2  management stratégique  pdf- résumé
S2 management stratégique pdf- résumé
 
Cours microéconomie s2
Cours microéconomie s2Cours microéconomie s2
Cours microéconomie s2
 
Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]
Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]
Probabilites[www.learneconomie.blogspot.com]
 
Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]
Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]
Analyse et diagnostic_financier_s4[learneconomie.blogspot.com]
 

Similaire à Informatique de gestion s4[learneconomie.blogspot.com]

Chap1 Base de données
Chap1 Base de donnéesChap1 Base de données
Chap1 Base de données
Sofiene Melki
 
D318 ch3
D318 ch3D318 ch3
D318 ch3
HamzaOudda
 
FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...
FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...
FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...
KhadijaEDDEBBARHI
 
merise (1).pdf
merise (1).pdfmerise (1).pdf
merise (1).pdf
FousseniDoucour1
 
CSI_COURS_diapo_part1...............ppsx
CSI_COURS_diapo_part1...............ppsxCSI_COURS_diapo_part1...............ppsx
CSI_COURS_diapo_part1...............ppsx
FUR7
 
Sujet de thèse : CATCAP
Sujet de thèse : CATCAPSujet de thèse : CATCAP
Sujet de thèse : CATCAP
Emmanuel Tavernier
 
Cours Système d'Information
Cours Système d'InformationCours Système d'Information
Cours Système d'Information
Badiâa Dellal-Hedjazi
 
1142726.ppt
1142726.ppt1142726.ppt
1142726.ppt
SalemAbdenebi
 
resume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdf
resume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdfresume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdf
resume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdf
FootballLovers9
 
Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle en s’appuyant ...
Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle  en s’appuyant ...Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle  en s’appuyant ...
Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle en s’appuyant ...
Perrein Jean-Pascal
 
SI_MCC_2020_21.pptx
SI_MCC_2020_21.pptxSI_MCC_2020_21.pptx
SI_MCC_2020_21.pptx
Conferenceiwwsd
 
10 ams ril introductionpptx
10 ams ril introductionpptx10 ams ril introductionpptx
10 ams ril introductionpptx
Michel Watrin
 
MCD.pptx
MCD.pptxMCD.pptx
MCD.pptx
SaidMorad1
 
Les dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la Seine
Les dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la SeineLes dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la Seine
Les dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la Seine
AURH - Agence d'urbanisme Le Havre - Estuaire de la Seine
 
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
SAGIDS1
 
Comment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un ProjetComment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un Projet
guest4a5dea
 
Comment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un ProjetComment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un Projet
OURAHOU Mohamed
 
Séance 3.pptx
Séance 3.pptxSéance 3.pptx
Séance 3.pptx
AAIClusteringAutomat
 
Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...
Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...
Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...
Ahmed Sidi
 

Similaire à Informatique de gestion s4[learneconomie.blogspot.com] (20)

Chap1 Base de données
Chap1 Base de donnéesChap1 Base de données
Chap1 Base de données
 
D318 ch3
D318 ch3D318 ch3
D318 ch3
 
FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...
FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...
FSJES-MEKNES SYSTÈME D INFORMATION ET BASE DE DONNÉES - PDF Téléchargement Gr...
 
merise (1).pdf
merise (1).pdfmerise (1).pdf
merise (1).pdf
 
CSI_COURS_diapo_part1...............ppsx
CSI_COURS_diapo_part1...............ppsxCSI_COURS_diapo_part1...............ppsx
CSI_COURS_diapo_part1...............ppsx
 
Td dw1
Td dw1Td dw1
Td dw1
 
Sujet de thèse : CATCAP
Sujet de thèse : CATCAPSujet de thèse : CATCAP
Sujet de thèse : CATCAP
 
Cours Système d'Information
Cours Système d'InformationCours Système d'Information
Cours Système d'Information
 
1142726.ppt
1142726.ppt1142726.ppt
1142726.ppt
 
resume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdf
resume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdfresume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdf
resume-theorique-m102-1512-62178d4f02ebc.pdf
 
Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle en s’appuyant ...
Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle  en s’appuyant ...Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle  en s’appuyant ...
Représentations systémiques d’une organisation opérationnelle en s’appuyant ...
 
SI_MCC_2020_21.pptx
SI_MCC_2020_21.pptxSI_MCC_2020_21.pptx
SI_MCC_2020_21.pptx
 
10 ams ril introductionpptx
10 ams ril introductionpptx10 ams ril introductionpptx
10 ams ril introductionpptx
 
MCD.pptx
MCD.pptxMCD.pptx
MCD.pptx
 
Les dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la Seine
Les dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la SeineLes dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la Seine
Les dessous de la toile industrielle de l'Estuaire de la Seine
 
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
 
Comment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un ProjetComment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un Projet
 
Comment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un ProjetComment Reussir Un Projet
Comment Reussir Un Projet
 
Séance 3.pptx
Séance 3.pptxSéance 3.pptx
Séance 3.pptx
 
Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...
Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...
Réalisation d’un système d’information pour la gestion automatique des ventes...
 

Plus de Jamal Yasser

Exame bac 2016 learneconomie.blogspot.com
Exame bac 2016  learneconomie.blogspot.comExame bac 2016  learneconomie.blogspot.com
Exame bac 2016 learneconomie.blogspot.com
Jamal Yasser
 
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.comStratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Jamal Yasser
 
Examen audit taleb guelmim s6
Examen audit   taleb guelmim s6Examen audit   taleb guelmim s6
Examen audit taleb guelmim s6
Jamal Yasser
 
Exercice 7
Exercice 7Exercice 7
Exercice 7
Jamal Yasser
 
Examen controle de gestion s6
Examen controle de gestion s6Examen controle de gestion s6
Examen controle de gestion s6
Jamal Yasser
 
Cours economie industriel
Cours economie industriel Cours economie industriel
Cours economie industriel
Jamal Yasser
 
Qcm audit s6
Qcm audit s6Qcm audit s6
Qcm audit s6
Jamal Yasser
 
Exercice compta s22
Exercice compta s22Exercice compta s22
Exercice compta s22
Jamal Yasser
 
Exam termenologie s2 2015
Exam termenologie s2 2015Exam termenologie s2 2015
Exam termenologie s2 2015
Jamal Yasser
 
Resume audit 2016
Resume audit 2016Resume audit 2016
Resume audit 2016
Jamal Yasser
 
Politique monetaire s4 2016
Politique monetaire s4 2016Politique monetaire s4 2016
Politique monetaire s4 2016
Jamal Yasser
 
Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]
Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]
Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]
Jamal Yasser
 
Finances publiques-maroc
Finances publiques-marocFinances publiques-maroc
Finances publiques-maroc
Jamal Yasser
 
Le controle budgétaire
Le controle budgétaireLe controle budgétaire
Le controle budgétaire
Jamal Yasser
 
Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4
Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4
Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4
Jamal Yasser
 
Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015
Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015
Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015
Jamal Yasser
 
Relation mathematiques de mathematiques financieres s2 2016
Relation mathematiques  de mathematiques financieres s2 2016Relation mathematiques  de mathematiques financieres s2 2016
Relation mathematiques de mathematiques financieres s2 2016
Jamal Yasser
 
Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2
Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2
Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2
Jamal Yasser
 
Resume proba s2 2016
Resume proba s2 2016Resume proba s2 2016
Resume proba s2 2016
Jamal Yasser
 
Comptabilité générale ii chapitre ii les provisions mr h.el khourchi s2 20...
Comptabilité générale ii   chapitre ii  les provisions mr h.el khourchi s2 20...Comptabilité générale ii   chapitre ii  les provisions mr h.el khourchi s2 20...
Comptabilité générale ii chapitre ii les provisions mr h.el khourchi s2 20...
Jamal Yasser
 

Plus de Jamal Yasser (20)

Exame bac 2016 learneconomie.blogspot.com
Exame bac 2016  learneconomie.blogspot.comExame bac 2016  learneconomie.blogspot.com
Exame bac 2016 learneconomie.blogspot.com
 
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.comStratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
 
Examen audit taleb guelmim s6
Examen audit   taleb guelmim s6Examen audit   taleb guelmim s6
Examen audit taleb guelmim s6
 
Exercice 7
Exercice 7Exercice 7
Exercice 7
 
Examen controle de gestion s6
Examen controle de gestion s6Examen controle de gestion s6
Examen controle de gestion s6
 
Cours economie industriel
Cours economie industriel Cours economie industriel
Cours economie industriel
 
Qcm audit s6
Qcm audit s6Qcm audit s6
Qcm audit s6
 
Exercice compta s22
Exercice compta s22Exercice compta s22
Exercice compta s22
 
Exam termenologie s2 2015
Exam termenologie s2 2015Exam termenologie s2 2015
Exam termenologie s2 2015
 
Resume audit 2016
Resume audit 2016Resume audit 2016
Resume audit 2016
 
Politique monetaire s4 2016
Politique monetaire s4 2016Politique monetaire s4 2016
Politique monetaire s4 2016
 
Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]
Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]
Microeconomie s1 [www.learneconomie.blogspot.com]
 
Finances publiques-maroc
Finances publiques-marocFinances publiques-maroc
Finances publiques-maroc
 
Le controle budgétaire
Le controle budgétaireLe controle budgétaire
Le controle budgétaire
 
Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4
Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4
Exercices de la Comptabilité des Sociétés s4
 
Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015
Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015
Examens Droit Commercial et des Sociétés s4 2014/2015
 
Relation mathematiques de mathematiques financieres s2 2016
Relation mathematiques  de mathematiques financieres s2 2016Relation mathematiques  de mathematiques financieres s2 2016
Relation mathematiques de mathematiques financieres s2 2016
 
Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2
Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2
Examen microéconomie 2 se forme du qcm très importante pour s2
 
Resume proba s2 2016
Resume proba s2 2016Resume proba s2 2016
Resume proba s2 2016
 
Comptabilité générale ii chapitre ii les provisions mr h.el khourchi s2 20...
Comptabilité générale ii   chapitre ii  les provisions mr h.el khourchi s2 20...Comptabilité générale ii   chapitre ii  les provisions mr h.el khourchi s2 20...
Comptabilité générale ii chapitre ii les provisions mr h.el khourchi s2 20...
 

Dernier

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 

Dernier (6)

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 

Informatique de gestion s4[learneconomie.blogspot.com]

  • 2. 2http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI Notion de Système Apparue dans les année 1970, l’analyse systémique considère l’entreprise non plus comme une addition de services mais comme un système Un système est un ensembles d’éléments (des moyens Humains , Financiers et techniques) en interrelations.
  • 3. 3http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI Notion de Système d’Information SI Le système d’Information de gestion est un ensembles de moyens et procédures utilisés en vue de restituer aux utilisateurs une information directement utilisable en bon moment.
  • 4. 4http://www.fsjes-tanger.com https://www.facebook.com/FSJES.SAADI Système opérationnel SI d'une organisation •Éléments : employés, machines, règles •But : Stocker et traiter des informations relatives au système opérationnel pour les mettre à disposition du système de pilotage. Variables Essentielles Objectifs Fixe Système Pilotage Entrées Sorties
  • 5. Système D’information 5 A- Sous-Système OPÉRANT  Assure le fonctionnement du système en réalisant la production physique de l’entreprise. B- Sous-Système De Décision (de Pilotage)  Permet d’assigner des objectifs à l’entreprise(système) et est relié aux autres sous- systèmes par des flux d’information .  Analyser l’environnement et le fonctionnement interne de l’entreprise pour produire des décision .  Contrôler l’exécution des taches du sous-système opérant et assure la régulation du système en concevant des solutions aux problèmes . C- Sous-Système D’Information Alimente l’entreprise en informations (d’origine interne ou à partir de l’environnement),  Mémorise les informations, les traité et les communiqué aux autres sous-système auxquels il est relié .
  • 6. 6 Entreprise Système Décision Information décision à mémoriser Information Mémoriser Système Information Information Mémoriser Information représentation à mémoriser Système Opérant Entrées Sorties Positionnement du Système d’information
  • 7. 7 Aspects du SI Statiques : Mémoire de l'organisation •Enregistrement des faits : base d'information •Enregistrement des structures de données, règles, ... Modèle des données Dynamiques •M à J des données •Changement de règles, structures et contraintes de l'U. ext. •Processeur d'informations
  • 8. 8 Qualités du SI Rapidité : l’utilisateur doit obtenir l’information rapide pour réagir au plus vite. Fiabilité : exemple Pour commander un article il faut connaître l’état du stock : Mise à jour Automatique du Stock. Pertinence : l’information doit être filtrée en fonction de l’utilisateur.
  • 9. 9 Fonctions du SI 1- Collecte de l’information 2- Saisie de l’information sur un support (papier ou informatique) 3- Calcul et tri (exemple tri de commande par date – calcul des factures d’un client ) 4- Mémorisation en vue d’une utilisation ultérieur 5- Diffusion de l’information aux différents utilisateurs en tenant compte de la confidentialité.
  • 10. 10 10 Objectif d'une méthode ? • Exprimer clairement le cahier des charges dans un langage qui permette une bonne spécification des besoins en étant compréhensible par l'utilisateur •Décrire clairement le nouveau système et ses implications pour un bonne réalisation Méthode MERISE
  • 11. 11 11 Méthode MERISE Contexte d'apparition de MERISE 1972-1975 : Création de la méthode par les chercheurs français MOULIN, TARDIEU et TEBOUL 1976 : Il a été rendu célèbre dans le monde entier par l'américain Peter CHEN, à la suite d'une publication intitulée "The Entity-Relationshionship Model" (ACM, Transaction on Database Systems) A ce jour tous les spécialistes du domaine de l'analyse orientée base de données se servent de ce modèle comme outil de communication des applications SGBDR (ACCESS, PARADOX, ORACLE, SQL Server…)
  • 12. 12 12 Démarche de la méthode Système d’information manuel Expression des besoins - Cahier de Charge - Dictionnaire de données Modèle conceptuel des données Modèle logique Modèle physique Système d’Information automatisé
  • 13. 13 Le Modèle Conceptuel de données ( MCD ) Formalisme = Modèle Entité-Association développé par CHEN aux U.S.A ( 1976 ) puis TARDIEU en France ( 1979 ) Exemple : 0,N PRODUIT Commander Qté commandée Passer 1,N 1,1 COMMANDE N° Commande Date Commande Ref-Produit Désignation Prix-unitaire commande 1,N CLIENT Code-Client Nom-Client
  • 14. 14 Notion d’ENTITE Etudiant Etudiant 235 SEBASTIEN ALBERT FRANCAISE 125 ALAMI DRISS MAROCAINE 918 DAOUDI MOUNIR MAROCAINE Entité = Représentation d’un objet concret ou abstrait du S.I caractérisé par : * des propriétés ( attributs ) : P1, P2, P3, …..Pn * un identifiant = Propriété ( P1 ) dont les valeurs sont discriminantes * des occurrences ( instances ) multiples ( au moins 2 ) Nom Entité P1 P2 Pn Exemple Etudiant N° Inscription Nom Prénom Nationalité Etudiant Une occurrence d ’entité = 1 jeu de valeurs prises par les propriétés de l’entité
  • 15. Notion d’ASSOCIATION 15 Une Association traduit les liens sémantiques existant entre 2 ou plusieurs entités du S.I et de son environnement Elle est caractérisée par : Exemple Véhicule * des occurrences ( au moins une ) * des propriétés portées ( nombre M ) M = 0, 1, 2, 3, … * une dimension N ( N = nombre d ’entités rattachées ) * un identifiant obtenu par concaténation des identifiants des entités rattachées Client N° Immatr. Date mise en service Kilométrage Salarié Matricule Nom Loué par Association binaire non porteuse d’identifiant (N°Immatr.+N° Client ) Affecté à Date affect. N° Client Nom Adresse Service N° Service Désignation Association binaire porteuse d ’1 propriété ( Date Affect ) et d’identifiant ( Matricule.+ N° Service )
  • 16. 16 Occurrences d’association SALARIE A01 IDRISSI SALARIE A12 ALAMI SALARIE A05 RAMI SALARIE 18/05/92 11/10/91 04/03/93 SERVICE 125 Comptabilité SERVICE 124 Commercial SERVICE 106 Magasin A09 DAOUDI * A01-125 , A12-125 et A05-106 sont des instances de l ’association « Affecté à » * Les instances A09 ( entité Salarié ) et 124 ( entité Service ) ne participent pas à l’association « Affecté à »
  • 17. 17 Cardinalités d ’une ASSOCIATION Cardinalités = Couple de valeurs représentant la fréquence (mini et maxi ) de participation d’une occurrence d ’entité à une association ) Entité 1 i1 , j1 Association i2 , j2 Entité 2 Exemple Salarié Matricule Nom i1 , i2 = cardinalités mini j1 , j2 = cardinalités maxi 1 , N Affecté à 1 , 8 Date affect. Service N° Service Désignation Règles de gestion : RG1 - Un salarié est affecté à un et ou pls services le long de sa carrière RG2 - A un service , on peut affecter un à plusieurs salariés (maximum 8)
  • 18. 0,N Cardinalités d ’une Association ( Interprétations ) 18 E1 E2 E1 E2 E1 E2 Assoc Assoc Assoc 0,1 1,1 1,1 1,1 1,1 E1 E2 0,N Assoc 1,N Cardinalités mini : 0 : Certaines occurrences de l’entité peuvent ne pas participer à l’assoc 1 : Toute occurrence de l’entité participe obligatoirement à l’association Cardinalités maxi : 1 : Toute occurrence de l’entité participe au plus une fois à l’association N : Toute occurrence de l’entité peut participer plusieurs fois à l’assoc Conclusion * La cardinalité mini traduit la capacité d ’une occurrence à exister indépendamment ou non des occurrences de l’association * La cardinalité maxi traduit la capacité associative de l’association pour l’entité considérée
  • 19. N° Employé N° Médecin Date Visite 23 12 39 42 42 42 1 3 2 1 4 4 26/06/01 05/07/01 10/08/01 15/08/01 22/08/01 05/09/01 19 Identifiant d’une Association Il est obtenu par concaténation des identifiants des entités reliées par l’association Exemple : Employé N° Employé Nom Employé Nom Employé Adresse Client 0 , N Visiter Date Visite 0 , N Médecin N° Médecin Nom Médecin Spécialité Téléphone Occurrences de « Visiter » Identifiant = ( N° Employé , N° Médecin ) La dernière occurrence de l’association « Visiter » n’est pas permise en raison de la discriminance de l’identifiant . La duplication de l’occurrence ( 42 , 4 ) n’est pas possible ! ! ! ! ! Question : Un employé peut-il effectuer plusieurs visites chez le même médecin à des dates différentes ? Réponse : Ce modèle ne le permet pas même si la propriété « Date Visite » est portée par l’association « Visiter »
  • 20. 0 , N Calendrier Date Identifiant d’une Association ( Suite ) 20 Solution du Problème : Association ternaire Employé Médecin Identifiant de l’association « Visiter » : N° Employé Nom Employé Nom Employé Adresse Client 0 , N Visiter 0 , N N° Médecin Nom Médecin Spécialité Téléphone ( N° Employé , N° Médecin , Date ) Les triplets ( 42 , 4 , 22/08/01 ) et ( 42 , 4 , 05/09/01 ) sont maintenant des occurrences possibles de l’association « Visiter » car elles représentent des valeurs distinctes de son identifiant . Ce modèle permet , à l’inverse du précédent , de représenter le fait qu’un employé peut visiter le même médecin plusieurs fois à des dates différentes . Généralisation : Une association N-aire ( de dimension N ) possède un identifiant sous forme de N-uplet dont les valeurs sont distinctes .
  • 21. N° Employé ( N° Médecin , Date Visite ) 1 1 1 3 4 4 5 ( 12 , 08/05/01 ) ( 10 , 15/06/01 ) ( 6 , 09/06/01 ) ( 10 , 02/06/01 ) ( 12 , 14/06/01 ) ( 10 , 14/06/01 ) ( 10 , 02/06/01 ) N° Médecin ( N° Employé , Date Visite ) 12 10 6 10 12 10 10 ( 1 , 08/05/01 ) ( 1 , 15/06/01 ) ( 1 , 09/06/01 ) ( 3 , 02/06/01 ) ( 4 , 14/06/01 ) ( 4 , 14/06/01 ) ( 5 , 02/06/01 ) Comment interpréter les cardinalités d’une association ternaire ? 21 Exemple : Association ternaire Employé ( i1 , j1 ) Visiter ( i2 , j2 ) ( i3 , j3 ) Médecin Calendrier • Identification de ( i1 , j1 ) Pour un employé fixé ( occurrence E ) , le couple de cardinalités ( i1 , j1 ) traduit le nombre minimal et maximal d’occurrences du couple d’entités ( Médecin , Calendrier ) qui sont associées à l’occurrence E . Ici : ( i1 , j1 ) = ( 0 , 3 ) • Identification de ( i2 , j2 ) Pour un médecin fixé ( occurrence M ) , le couple de cardinalités ( i2 , j2 ) traduit le nombre minimal et maximal d’occurrences du couple d’entités ( Employé , Calendrier ) qui sont associées à l’occurrence M . Ici : ( i2 , j2 ) = ( 0 , 4 ) • Identification de ( i3 , j3 ) En raisonnant de même pour ( i3 , j3 ) on trouve : ( i3 , j3 ) = ( 0 , 2 ) Occurrences de « Visiter »
  • 22. Rôles dans une Association 22 Rôle = Notion précisant le rôle particulier joué par un ensemble d’occurrences relatives à une entité dans une association. Les rôles sont portés sur le schéma Entité-Association. Exemple 1 0 , N Livrer Nbre colis livrés Dépôt expéditeur 0 , N DEPOT Code dépôt CLIENT Code Client Nom client Adresse client 0 , N Recevoir Nbre colis reçus Dépôt destinataire 0 , N Adresse dépôt Dépôt expéditeur Dépôt destinataire Dépôt Client Nbre colis livrés Nbre colis reçus D1 C6 1 - D3 C2 2 - D1 C9 - 2 D2 C2 - 5 D4 C6 - 4 Occurrences de l’association « Livrer » Occurrences de l’association « Recevoir »
  • 23. 23 23 Règles de gestions Contraintes d'intégrité du modèle (lois de l'univers réel modélisé dans le SI) Contraintes statiques Portent sur : - une propriété (liste de valeurs possibles ...) - plusieurs pptés d'une même relation ou entité cde(no,date-cde,date-livr) avec date-cde < dte-livr - les cardinalité - les dépendances fonctionnelles Contraintes dynamiques : règles d'évolution ex: un salaire ne doit pas baisser
  • 24. 24 24 Exemple RG1 : Tout enseignant enseigne en principe au moins une matière, mais certains d’entre eux peuvent être dispensés d’enseignement en raison de leur travaux de recherche RG2 : Toute matière est enseignée dans au moins une classe RG3 : Toute classe a au moins trois enseignements ENSEIGNANT 0,n ENSEIGNE 1,n 3,n MATIERE CLASSE
  • 25. 25 25 Notion de Dépendance Fonctionnelle Définition : 2 propriétés A et B sont en DF si la connaissance d’une valeur de A détermine une et une seule valeur de B. On dit que A détermine fonctionnellement B . Formalisme : A B : 1 source , 1 but ( A, B, …) X : plusieurs sources , 1 but A ( X, Y, …) : 1 source , plusieurs buts Exemples : N° Client Nom Client Nom Client N° Client ( pas de DF ) Prénom Client N° Client ( pas de DF ) ( Réf-prod , N° Commande ) Qté prod. commandée Réf-prod ( Libellé prod. , Prix unit. Prod. )
  • 26. 26 DEPENDANCES FONCTIONNELLES 1 - Cas d’une Entité CLIENT Code Client Nom Prénom Adresse Téléphone Code Client Nom Prénom Adresse Téléphone Code Client ( Nom , Prénom , Adresse , Téléphone ) Toutes les Propriétés d’une Entité sont en dépendance fonctionnelle directe avec la propriété identifiante de cette Entité
  • 27. 27 DEPENDANCES FONCTIONNELLES N° Commande Code Client 1 4 2 9 3 4 4 6 5 2 6 4 2 - Cas d’une Association hiérarchique ( monovaluée ) COMMANDE N° Commande Date Commande Montant 1 , 1 PASSER 0 , N CLIENT Code Client Nom Adresse N° Commande DF représentant l’assoc. Code Client Nom Adresse Date Commande Montant Téléphone Occurrences de « PASSER » Une Association Hiérarchique est une association binaire (dimension = 2) dont l’une des pattes possède une Cardinalité Maxi égale à 1 . Ce type d’association est toujours orienté suivant le sens de la dépendance fonctionnelle qui relie les identifiants de ses Entités . Remarque : La dépendance fonctionnelle Code Client ---> N°Commande n’existe pas car un Client peut passer plusieurs commandes ( exemple du Client N° 4 )
  • 28. 28 28 Graphe de Dépendances Fonctionnelles GDF = Représentation graphique de l’ensemble des DF unissant les propriétés dans un domaine d’activité du système d’information . Ces propriétés sont obtenues à partir du dictionnaire de données du domaine . Exemple : GDF du domaine « Gestion commerciale » dans une entreprise Date N° Client N° Produit N° Catégorie Libellé produit Nom Client Adresse Client Tél. Client Qté prod.commandée, Mont. ligne commande Libellé catégorie Nom N° fournisseur Adresse Prix achat fournisseur fournisseur produit
  • 29. 29 29 Attribut Domaine de valeurs N° Client Entier naturel Adresse Client Alphanumérique Mode de paiement Liste alphabétique (Espèces,Chèque ,Traite) Le Modèle Logique de Données Relationnel ( MLDR ) Ce modèle permet de constituer une base de données au sens logique au moyen de tables désignées aussi sous le terme de relations . Les Concepts du MLDR 1 ) L’attribut : C’est le plus petit élément d’information enregistré dans une base de données . Il possède un nom et prend des valeurs dans un domaine de valeurs bien déterminé . Exemples : 2 ) La Relation : Une relation ( appelée aussi table ) est un ensemble d’attributs significativement associés ( dont l’association a un sens au niveau du S.I ) . Représentation d’une relation : R ( A1, A2 , A3, …….., An ) Représentation en intention ou Schéma de la relation R A1 A2 A3 ….. An Représentation en extension tuple 1 ……… …….. …….. tuple 2 valeur valeur valeur ….. ……… ( montrant les tuples de la relation ) ….. Valeur ……. …….. …….. …….. ….. …….. R : Nom de la relation tuple n …….. ……… …….. ….. …….. A1, A2 , …., An : Attributs de la relation
  • 30. 30 30 Le Modèle Logique de Données Relationnel ( suite 1) 3 ) Les Contraintes d’Intégrité : Elles représentent un ensemble de règles fondamentales dont l’application permet de garantir la cohérence du schéma relationnel d’une base de données . Ces règles contrôlent la cohérence des valeurs prises par : * les attributs par rapport à leur domaine de valeurs (contrainte d’intégrité de domaine) Exemple : Si l’attribut ‘ N° Client ’ est défini sur un domaine de valeurs numériques , il ne peut pas contenir de lettres . * les clés primaires des relations ( contraintes d’intégrité de relations ) L’intégrité de relation concerne les valeurs d ’une clé primaire qui doivent être uniques ( pas de doublons ) et non nulles ( toujours spécifiées ) . * les clés étrangères des relations ( contraintes d’intégrité référentielles ) L’intégrité référentielle stipule qu’une clé étrangère ne peut prendre que les valeurs définies dans le domaine primaire de la clé primaire à laquelle elle est associée .
  • 31. 31 Règles de passage du MCD au modèle relationnel Le MLDR est construit à partir du MCD en appliquant des règles de transformation simples aux entités et aux associations . 1 ) Règle 1: entité est représentée par relation ou table Relation ou table A ENTITE A Identifiant Ao Propriété A1 Propriété A2 Propriété A3 Ao A1 A2 A3 Clé Une entité A du MCD devient la relation ( ou table ) : A ( Ao# , A1 , A2 , A3 )
  • 32. 32 32Règle de passage du MCD au modèle relationnel ENTITE BENTITE A * , N * , N Identifiant Bo Propriété B1 Propriété B2 Identifiant Ao Propriété A1 Propriété A2 Propriété A3 2) Règle 2 : Association multivaluée plusieurs [ 0, N ou 1, N ] à plusieurs [ 0, N ou 1, N ] Association Représentation graphique du MLDR Relations obtenues : A , B et C A ( Ao# , A1 , A2 , A3 ) B ( Bo# , B1 , B2 ) C ( Ao# , Bo# ) A Ao # A1 A2 A3 C Ao # Bo # B Bo # B1 B2
  • 33. 33 33Règle de passage du MCD au modèle relationnel 3) Régle 3 : Association hiérarchique Un [ 0, 1 ou 1, 1 ] à Plusieurs [ 0, N ou 1, N ] ENTITE A Identifiant Ao Propriété A1 Propriété A2 * , 1 Association Propriété C * , N ENTITE B Identifiant Bo Propriété B1 Propriété B2 La clé primaire Bo # migre dans la relation A comme attribut clé étrangère ou externe . Représentation graphique du MLDR Relations obtenues : A , B A ( Ao# , A1 , A2, Bo#,C ... ) B ( Bo# , B1 , B2 , ...) A Ao # A1 A2 Bo # C B Bo # B1 B2
  • 34. 34 34Règle de passage du MCD au modèle relationnel 4) Règle 4 : Association hiérarchique Un [ 0, 1 ou 1, 1 ] à Un [ 0, 1 ou 1, 1 ] ENTITE A Identifiant Ao Propriété A1 Propriété A2 * , 1 Association 1 , 1 ENTITE B Identifiant Bo Propriété B1 Propriété B2 Relations obtenues : A , B Représentation graphique du MLDR A ( Ao# , A1 , A2, Bo# ... ) B ( Bo# , B1 , B2 , ...) Relations obtenues : A , B A Ao # A1 A2 Bo # B Bo # B1 B2 B A A ( Ao# , A1 , A2,... ) B ( Bo# , B1 , B2 ,Ao # ...) Bo # B1 B2 Ao # Ao # A1 A2
  • 35. 35 35Cas Pratique : cas de gestion de commande Les Règles de Gestion : • Pour les commandes : RG1 : Un Client Passe une ou plusieurs commandes RG2 : Une Commande ne correspond qu’à un seul Client. •Pour les produits : RG3 : Une Commande est composée d’un ou plusieurs Produits RG4 : Un produit peut appartenir à plusieurs Commande. Dictionnaire de données 1- Code Client 7- Date de la commande 2- Raison Sociale 8 – Référence de produit 3 - Adresse du Client 9 - Nom du Produit 4- Ville du Client 10-Prix Unitaire 5- Téléphone du Client 11- Quantité en Stock 6- Numéro de Commande 12- Quantité Commandée
  • 36. 36 36Cas Pratique : cas de gestion de commande 4 ) Application : Schéma relationnel d’un service de gestion de Commande Client Code Client Raison Sociale Adresse du Client Ville du Client Téléphone du Client 1, N Passe 1, 1 Commande Numéro de Commande Date de la commande Produit Référence du Produit Nom du Produit Prix Unitaire Quantité en Stock 0, N Détails Commande Quantité commandée 1, N CLIENT ( 1 # , 2, 3,4,5 ) MLDR COMMANDE ( 6 #,7, 1# ) PRODUIT (8#, 9 , 10, 11 ) DETAILS COMMANDE ( 6 #,8#, 12 )
  • 37. Construction du Modèle Physique de Données MPD 37 Application : Schéma relationnel d’un service clientèle dans un café Code Client Client Commande Raison Sociale Adresse du Client Ville du Client Téléphone du Client Code Client= Code Client Numéro de Commande Date de la commande Code Client Numéro de Commande = Numéro de Commande Produit Détails Commande Référence du Produit Nom du Produit Prix Unitaire Quantité en Stock Référence du Produit = Référence du Produit Numéro de Commande Référence du Produit Quantité Commandée
  • 39. 39 39 Qu’est-ce qu’une base de données ? ( BD ) Une base de données ( BD ) est un ensemble structuré de données enregistrées avec le minimum de redondance sur un support de stockage informatique et accessibles à plusieurs utilisateurs de manière sélective et simultanée au moyen d’un système de gestion de base de données ( SGBD ) . Un SGBD permet de répondre simultanément aux interrogations ( requêtes ) de plusieurs utilisateurs exprimées sur une même base de données déployée sur un réseau informatique . Exemple : Base de données d’une compagnie aérienne Les requêtes sont très variées , par exemple : - Une réservation : « Liste des passagers qui ont réservé un vol déterminé ? » - Un équipage : « Quel est le pilote du vol Royal Air Maroc Casablanca – Londres du 15 Octobre Départ 15 H 30 ? » - Un appareil : « Quelle est la date de la dernière révision de l’avion N ° 97 ? »
  • 40. 40 40 Un Système de Gestion de Bases de Données offre la possibilité à l’utilisateur de manipuler les représentations abstraites des données ( métadonnées ) indépendamment de leur organisation et de leur implantation sur les supports physiques . Fonctions principales d’un SGBD - Décrire et organiser les données sur les mémoires secondaires ( disques, bandes magnétiques , etc… ) - Rechercher, sélectionner et modifier les données Fonctions complémentaires d’un SGBD - Sécurité : vérifier les droits d’accès des utilisateurs sur les données - Intégrité : définir des règles qui maintiennent une cohérence entre les données compte tenu de leur structure ( contraintes d’intégrité ) - Concurrence d’accès : détecter et traiter les cas où il y a conflit d’accès entre plusieurs utilisateurs et les traiter correctement .
  • 41. 41 41