SlideShare une entreprise Scribd logo
d o s si e r
                                                                                La parentalité en question




                             pratique soignante

Favoriser le lien parents-enfant
     en maternité et en néonatologie
                             T L’accompagnement du couple parents-enfant par les professionnels de maternité
                             et de néonatologie repose sur des actions concrètes, de l’accueil personnalisé à la
                             participation parentale aux soins, en passant par la prévention de la douleur et les soins
                             de développement T Ces démarches sont soutenues par le Plan périnatalité 2005-2007
                             et les ordonnances de mai et septembre 2005 T La cohésion de l’équipe pluridisciplinaire
                             et la mise en œuvre de procédures concertées permet aussi d’améliorer la qualité de la
FABIENNE PILLET              prise en charge parents-enfant.


                                a nécessité de l’accompagnement des parents              • l’accueil spécifique des parents est de plus en plus
MOTS CLÉS                    L en pré et post-natal ne fait aucun doute pour les         considéré comme un véritable temps de soin incon-
                             professionnels de néonatologie formés à la prise en         tournable (disponibilité des médecins et des soi-
• Enfant                     charge autour de la naissance. Chacun, dans l’exer-         gnants, flexibilité des horaires de visite, possibilité
• Équipe                     cice de ses fonctions, tient compte du couple               de personnaliser l’environnement de l’enfant) ;
pluridisciplinaire           parents-enfant pour une prise en charge indivi-             • la participation parentale aux soins est recher-
• Néonatologie               dualisée. De ce fait, donner leur place aux parents         chée (observation des compétences de l’enfant,
• Parent                     et faire en sorte qu’ils se sentent parents, y compris      sensibilisation aux techniques assurant la sécurité
                             dans les situations de prématurité, permettre aux           de l’enfant comme le toucher-massage, le peau à
• Parentalité
                             couples parents-enfant de se retrouver et de se             peau, la présence à proximité de l’enfant d’un tissu
                             reconnaître, deviennent des objectifs prioritaires.         imprégné de l’odeur maternelle, la mise au sein
                                                                                         précoce, l’utilisation d’une tétine non nutritive) ;
                             LES ACTIONS SUR LE TERRAIN                                  • l’intérêt des soins de développement de type Nid-
NOTES                        Les initiatives favorisant la création du lien parents-     cap1, est reconnu et encouragé (regroupement des
                             enfant et l’aide à la parentalité sont nombreuses et        soins, respect des temps de sommeil, réveils “doux”,
1. Nidcap : Neonatal         complémentaires, à la fois en maternité et en ser-          mise en position fœtale, diminution des nuisances
Individualized               vice de néonatologie.                                       sensorielles...) ;
Developmental Care and       T En maternité :                                            • la préparation au retour à domicile est majoritai-
Assessment Program.
                             • l’allaitement maternel est favorisé en salle de tra-      rement anticipée (permissions, suivi des puéricul-
Pour en savoir plus,
consulter par exemple le     vail (en dehors des situations d’urgence) ;                 trices de protection maternelle et infantile [PMI]
Centre francophone de        • le transfert de l’enfant en unité de néonatologie,        ou d’hospitalisation à domicile [HAD]) ;
formation Nidcap (CHU de     avec accompagnement du père et après avoir été              • la prévention de la douleur et de l’inconfort se sys-
Brest et Université de       présenté à sa mère, est régulièrement envisagé ;            tématise (utilisation du saccharose à 24 % et de la
Bretagne occidentale),       • les permissions de la mère pour des visites au            crème Emla® en systématique pour toute effraction
http://www.chu-              bébé sont organisées ;                                      cutanée, enveloppement dans un linge en tissu lors
brest.fr/nidcap.html
                             • le label “Hôpitaux amis des bébés”, proposé               des pesées, habillage en incubateur, travail en
2. Pediadol. La douleur de
                             depuis 1992 par l’Organisation mondiale de la               binôme lors des manipulations d’un enfant dou-
l’enfant : stratégies
soignantes de prévention
                             santé (OMS) et l’Unicef, est reconnu ;                      loureux, utilisation d’une grille d’évaluation de la
et de prise en charge,       • les “unités kangourous”, limitant la séparation           douleur spécifique au nouveau-né dès l’arrivée
décembre 2006,               mère-enfant, se développent, etc.                           dans le service2, utilisation de solution sucrée pour
téléchargeable sur           T En néonatologie, la réflexion sur les soins aux           les soins douloureux – changement de “mous-
www.pediadol.org             nouveau-nés permet la concrétisation des projets            tache”, ablation de sparadrap, prélèvement et injec-
…/…                          de service :                                                tion –, etc).


30                                                                                     SOiNS PÉDIATRIE–PUÉRICULTURE - n°237 - août 2007
d o s si e r




DEUX INITIATIVES INSTITUTIONNELLES
Au niveau national, deux mesures favorisent ces
démarches : le Plan périnatalité 2005-20073 et la
réorganisation hospitalière en pôles. L’accent est
mis sur le partage des moyens et la sécurité, au ser-
vice de la périnatalité.
T L’application du Plan périnatalité3 et de la cir-
culaire de novembre 2004 4, améliore le travail
en réseau en anténatal et diminue de ce fait la
mortalité maternelle et périnatale. Les quatre
objectifs de ce plan peuvent être résumés en
quatre axes.
• Proximité : renfort et extension des services de
diagnostic anténatal, de PMI, d’HAD, développe-
ment des maternités de niveau III, participation des
sages-femmes libérales… ;
                                                            © C. Moreau / Elsevier Masson SAS




• qualité de la prise en charge ;
• humanité : mise en place d’un entretien indivi-
duel des futures mères dès le 4e mois de grossesse,
soutien renforcé des familles en situation de pré-
carité, accompagnement spécifique lors de l’an-
nonce d’un handicap ou d’une maladie invali-
dante, prise en charge psychologique des décès en
maternité et néonatologie... ;                                                                  T Cette prise en compte nationale de la périnata-
• sécurité : mise en œuvre de schémas régionaux                                                 lité permet une amélioration de la prise en charge        NOTES
pour la réanimation pédiatrique, amélioration de                                                des mères et des enfants. Elle fournit une sécurité
                                                                                                                                                          3. Le Plan périnatalité
la prise en charge des urgences maternelles, etc.                                               et une qualité optimale pour les soins périnatals.        2005-2007 est disponible
                                      5
T Les ordonnances de mai 2005 et septembre                                                      Concrètement, serait-ce le début du partage des           sur www.sante.gouv.fr/
20055 rénovent l’organisation interne de l’hôpital                                              expériences professionnelles des soignants et le          htm/actu/perinatalite04/
public en faveur d’une structuration en pôles de                                                point de départ de l’harmonisation des pratiques          planperinat.pdf
spécialités. Ainsi apparaissent peu à peu et partout                                            professionnelles concernant l’allaitement ou la           4. Circulaire du 25
en France des pôles de périnatalité au sein desquels                                            prise en charge de la douleur et de l’inconfort,          novembre 2004 relative
services et unités fonctionnelles travaillent dans                                              quel que soit le secteur d’activité ? Serait-ce la pos-   à la mise en oeuvre de la
une logique commune de prise en charge des                                                      sibilité de renforcer la communication entre les          politique des pôles de
                                                                                                                                                          compétitivité,
couples parents-enfant. Les moyens communs mis                                                  sages-femmes et les puéricultrices à l’aide d’une
                                                                                                                                                          www.legifrance.gouv.fr
en place sont :                                                                                 réunion de périnatalité ?
                                                                                                                                                          5. Ordonnance n°2005-
• une seule équipe exécutive avec un praticien res-
                                                                                                                                                          406 du 2 mai 2005
ponsable, un cadre paramédical et un cadre admi-                                                COHÉSION DE L’ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE                   simplifiant le régime
nistratif ;                                                                                     ET QUALITÉ DES SOINS                                      juridique des
• un seul projet de pôle, décliné et spécifié pour                                               T Adopter une démarche d’amélioration du confort          établissements de santé,
chaque service. Les points essentiels du projet de                                              et de la qualité de la prise en charge des nouveau-       www.legifrance.gouv.fr
soins sont :                                                                                    nés et de leurs parents change l’atmosphère d’un          6. Ordonnance n° 2005-
- la personnalisation de l’accueil, des soins, des condi-                                       service. Les relations au sein de l’équipe pluridisci-    1112 du 1er septembre
tions de confort et bien-être ;                                                                 plinaire ont également tout à gagner à adopter            2005,
- le développement d’une continuité de soins avec les                                           cette démarche qui favorise la communication              www.legifrance.gouv.fr
réseaux existants tout en renforçant les liens avec                                             entre médecins et soignants ainsi que l’émergence
les autres pôles.                                                                               de procédures communes et concertées.
Les objectifs de la mise en place de cette nouvelle                                             T Le stress des parents peut être atténué en favori-
structure sont essentiellement :                                                                sant avec un même discours, quels que soient le lieu      L’AUTEUR
• une meilleure communication entre les différents                                              et la formation professionnelle des membres de
                                                                                                                                                          Fabienne Pillet, cadre
services ;                                                                                      l’équipe, l’approche de l’enfant et l’investissement      puéricultrice, Hôpital
• une meilleure adéquation des possibilités à la                                                dans les soins. Le bébé se développe mieux, les           Robert-Debré, AP-HP,
demande des usagers ;                                                                           parents sont autonomes plus rapidement et la durée        Paris (75),
• la définition d’une mission commune.                                                           d’hospitalisation peut s’en trouver raccourcie. I         fabiennepillet@wanadoo.fr



SOiNS PÉDIATRIE–PUÉRICULTURE - n°237 - août 2007                                                                                                                                  31

Contenu connexe

Similaire à Infos Maternites Soins Parents Enfant

cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdfcours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
SamiraMBasskar
 
Sante conjuguee massage nourrissons
Sante conjuguee  massage nourrissonsSante conjuguee  massage nourrissons
Sante conjuguee massage nourrissons
0804Bduj
 
La protection maternelle et infantile
  La protection maternelle et infantile  La protection maternelle et infantile
La protection maternelle et infantile
Conseil Economique Social et Environnemental
 
L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...
L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...
L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...
Réseau Pro Santé
 
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvierPublication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
THE3P
 
Projet etablissement la maison des Titis Doudous à Drancy
Projet etablissement la maison des Titis Doudous à DrancyProjet etablissement la maison des Titis Doudous à Drancy
Projet etablissement la maison des Titis Doudous à Drancy
Maison des Titis Doudous
 
AB ET FT.pptx
AB ET FT.pptxAB ET FT.pptx
AB ET FT.pptx
Abderrahmanemahamatk
 
L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du nouveau-né prém...
L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du  nouveau-né prém...L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du  nouveau-né prém...
L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du nouveau-né prém...
Réseau Pro Santé
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...
MNH - Mutuelle Nationales des Hospitaliers
 
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.pptPlanification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
OuedraogoSoumaila3
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...
MNH - Mutuelle Nationales des Hospitaliers
 
Rapport final mythes
Rapport final mythesRapport final mythes
Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie
Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie
Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie
Réseau Pro Santé
 
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
Ipsos France
 
Jeremie2013
Jeremie2013Jeremie2013
Jeremie2013
Gynsf
 
Article SPI_078
Article SPI_078Article SPI_078
Article SPI_078
Julie Pons
 

Similaire à Infos Maternites Soins Parents Enfant (20)

Allaitement maternel
Allaitement maternelAllaitement maternel
Allaitement maternel
 
cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdfcours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
 
Sante conjuguee massage nourrissons
Sante conjuguee  massage nourrissonsSante conjuguee  massage nourrissons
Sante conjuguee massage nourrissons
 
Allaitement maternel
Allaitement maternelAllaitement maternel
Allaitement maternel
 
La protection maternelle et infantile
  La protection maternelle et infantile  La protection maternelle et infantile
La protection maternelle et infantile
 
L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...
L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...
L'AFPA : Association Française de Pédiatrie Ambulatoire : Qui sommes-nous ? Q...
 
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvierPublication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
 
Projet etablissement la maison des Titis Doudous à Drancy
Projet etablissement la maison des Titis Doudous à DrancyProjet etablissement la maison des Titis Doudous à Drancy
Projet etablissement la maison des Titis Doudous à Drancy
 
AB ET FT.pptx
AB ET FT.pptxAB ET FT.pptx
AB ET FT.pptx
 
L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du nouveau-né prém...
L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du  nouveau-né prém...L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du  nouveau-né prém...
L’orthophonie en néonatalogie - Les troubles de l’oralité du nouveau-né prém...
 
Dugravier milliex
Dugravier milliexDugravier milliex
Dugravier milliex
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 82 : Diminuer l'apprehension de l...
 
Dugravier milliex
Dugravier milliexDugravier milliex
Dugravier milliex
 
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.pptPlanification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 58 : Adapter la continuité des so...
 
Rapport final mythes
Rapport final mythesRapport final mythes
Rapport final mythes
 
Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie
Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie
Troubles neurocognitifs postopératoires en pédiatrie
 
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
 
Jeremie2013
Jeremie2013Jeremie2013
Jeremie2013
 
Article SPI_078
Article SPI_078Article SPI_078
Article SPI_078
 

Plus de Jerome Messinguiral

Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015
Jerome Messinguiral
 
Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015
Jerome Messinguiral
 
Bilan activité 2013 conseil général Aveyron
Bilan activité 2013 conseil général AveyronBilan activité 2013 conseil général Aveyron
Bilan activité 2013 conseil général Aveyron
Jerome Messinguiral
 
Presentation dev co - cabinet alteem
Presentation   dev co - cabinet alteemPresentation   dev co - cabinet alteem
Presentation dev co - cabinet alteem
Jerome Messinguiral
 
Forum de la médiation professionnelle en AQuitaine
Forum de la médiation professionnelle en AQuitaineForum de la médiation professionnelle en AQuitaine
Forum de la médiation professionnelle en AQuitaine
Jerome Messinguiral
 
La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle
La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelleLa médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle
La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle
Jerome Messinguiral
 
1 semainesur2
1 semainesur21 semainesur2
1 semainesur2
Jerome Messinguiral
 
Petite enfance et parentalité, Gérard Neyrand
Petite enfance et parentalité, Gérard NeyrandPetite enfance et parentalité, Gérard Neyrand
Petite enfance et parentalité, Gérard Neyrand
Jerome Messinguiral
 
Conference autorite parentale novembre 2011
Conference autorite parentale novembre 2011Conference autorite parentale novembre 2011
Conference autorite parentale novembre 2011
Jerome Messinguiral
 
Programme colloque lfsm 2011
Programme colloque lfsm 2011Programme colloque lfsm 2011
Programme colloque lfsm 2011
Jerome Messinguiral
 
Invitation "ne dis rien"
Invitation "ne dis rien"Invitation "ne dis rien"
Invitation "ne dis rien"
Jerome Messinguiral
 
Flyer "ne dis rien"
Flyer "ne dis rien"Flyer "ne dis rien"
Flyer "ne dis rien"
Jerome Messinguiral
 
Divorces, ils ont reveille leur paternite.
Divorces, ils ont reveille leur paternite.Divorces, ils ont reveille leur paternite.
Divorces, ils ont reveille leur paternite.
Jerome Messinguiral
 
Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...
Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...
Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...
Jerome Messinguiral
 

Plus de Jerome Messinguiral (20)

Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015
 
Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015Symposium de la médiation professionnelle 2015
Symposium de la médiation professionnelle 2015
 
Bilan activité 2013 conseil général Aveyron
Bilan activité 2013 conseil général AveyronBilan activité 2013 conseil général Aveyron
Bilan activité 2013 conseil général Aveyron
 
Presentation dev co - cabinet alteem
Presentation   dev co - cabinet alteemPresentation   dev co - cabinet alteem
Presentation dev co - cabinet alteem
 
Forum de la médiation professionnelle en AQuitaine
Forum de la médiation professionnelle en AQuitaineForum de la médiation professionnelle en AQuitaine
Forum de la médiation professionnelle en AQuitaine
 
La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle
La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelleLa médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle
La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle
 
1 semainesur2
1 semainesur21 semainesur2
1 semainesur2
 
La mediation professionnelle
La mediation professionnelleLa mediation professionnelle
La mediation professionnelle
 
Petite enfance et parentalité, Gérard Neyrand
Petite enfance et parentalité, Gérard NeyrandPetite enfance et parentalité, Gérard Neyrand
Petite enfance et parentalité, Gérard Neyrand
 
Conference autorite parentale novembre 2011
Conference autorite parentale novembre 2011Conference autorite parentale novembre 2011
Conference autorite parentale novembre 2011
 
Journée du Genre Toulon
Journée du Genre ToulonJournée du Genre Toulon
Journée du Genre Toulon
 
Programme colloque lfsm 2011
Programme colloque lfsm 2011Programme colloque lfsm 2011
Programme colloque lfsm 2011
 
Invitation "ne dis rien"
Invitation "ne dis rien"Invitation "ne dis rien"
Invitation "ne dis rien"
 
Flyer "ne dis rien"
Flyer "ne dis rien"Flyer "ne dis rien"
Flyer "ne dis rien"
 
Divorces, ils ont reveille leur paternite.
Divorces, ils ont reveille leur paternite.Divorces, ils ont reveille leur paternite.
Divorces, ils ont reveille leur paternite.
 
Ag inavem 2011
Ag inavem 2011Ag inavem 2011
Ag inavem 2011
 
Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...
Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...
Résultats du questionnaire de satisfaction client des usagers de la médiation...
 
Cine conference sos femmes
Cine conference sos femmesCine conference sos femmes
Cine conference sos femmes
 
Homophobie tetu 2011 lite
Homophobie tetu 2011 liteHomophobie tetu 2011 lite
Homophobie tetu 2011 lite
 
Homophobie tetu 2011 lite
Homophobie tetu 2011 liteHomophobie tetu 2011 lite
Homophobie tetu 2011 lite
 

Infos Maternites Soins Parents Enfant

  • 1. d o s si e r La parentalité en question pratique soignante Favoriser le lien parents-enfant en maternité et en néonatologie T L’accompagnement du couple parents-enfant par les professionnels de maternité et de néonatologie repose sur des actions concrètes, de l’accueil personnalisé à la participation parentale aux soins, en passant par la prévention de la douleur et les soins de développement T Ces démarches sont soutenues par le Plan périnatalité 2005-2007 et les ordonnances de mai et septembre 2005 T La cohésion de l’équipe pluridisciplinaire et la mise en œuvre de procédures concertées permet aussi d’améliorer la qualité de la FABIENNE PILLET prise en charge parents-enfant. a nécessité de l’accompagnement des parents • l’accueil spécifique des parents est de plus en plus MOTS CLÉS L en pré et post-natal ne fait aucun doute pour les considéré comme un véritable temps de soin incon- professionnels de néonatologie formés à la prise en tournable (disponibilité des médecins et des soi- • Enfant charge autour de la naissance. Chacun, dans l’exer- gnants, flexibilité des horaires de visite, possibilité • Équipe cice de ses fonctions, tient compte du couple de personnaliser l’environnement de l’enfant) ; pluridisciplinaire parents-enfant pour une prise en charge indivi- • la participation parentale aux soins est recher- • Néonatologie dualisée. De ce fait, donner leur place aux parents chée (observation des compétences de l’enfant, • Parent et faire en sorte qu’ils se sentent parents, y compris sensibilisation aux techniques assurant la sécurité dans les situations de prématurité, permettre aux de l’enfant comme le toucher-massage, le peau à • Parentalité couples parents-enfant de se retrouver et de se peau, la présence à proximité de l’enfant d’un tissu reconnaître, deviennent des objectifs prioritaires. imprégné de l’odeur maternelle, la mise au sein précoce, l’utilisation d’une tétine non nutritive) ; LES ACTIONS SUR LE TERRAIN • l’intérêt des soins de développement de type Nid- NOTES Les initiatives favorisant la création du lien parents- cap1, est reconnu et encouragé (regroupement des enfant et l’aide à la parentalité sont nombreuses et soins, respect des temps de sommeil, réveils “doux”, 1. Nidcap : Neonatal complémentaires, à la fois en maternité et en ser- mise en position fœtale, diminution des nuisances Individualized vice de néonatologie. sensorielles...) ; Developmental Care and T En maternité : • la préparation au retour à domicile est majoritai- Assessment Program. • l’allaitement maternel est favorisé en salle de tra- rement anticipée (permissions, suivi des puéricul- Pour en savoir plus, consulter par exemple le vail (en dehors des situations d’urgence) ; trices de protection maternelle et infantile [PMI] Centre francophone de • le transfert de l’enfant en unité de néonatologie, ou d’hospitalisation à domicile [HAD]) ; formation Nidcap (CHU de avec accompagnement du père et après avoir été • la prévention de la douleur et de l’inconfort se sys- Brest et Université de présenté à sa mère, est régulièrement envisagé ; tématise (utilisation du saccharose à 24 % et de la Bretagne occidentale), • les permissions de la mère pour des visites au crème Emla® en systématique pour toute effraction http://www.chu- bébé sont organisées ; cutanée, enveloppement dans un linge en tissu lors brest.fr/nidcap.html • le label “Hôpitaux amis des bébés”, proposé des pesées, habillage en incubateur, travail en 2. Pediadol. La douleur de depuis 1992 par l’Organisation mondiale de la binôme lors des manipulations d’un enfant dou- l’enfant : stratégies soignantes de prévention santé (OMS) et l’Unicef, est reconnu ; loureux, utilisation d’une grille d’évaluation de la et de prise en charge, • les “unités kangourous”, limitant la séparation douleur spécifique au nouveau-né dès l’arrivée décembre 2006, mère-enfant, se développent, etc. dans le service2, utilisation de solution sucrée pour téléchargeable sur T En néonatologie, la réflexion sur les soins aux les soins douloureux – changement de “mous- www.pediadol.org nouveau-nés permet la concrétisation des projets tache”, ablation de sparadrap, prélèvement et injec- …/… de service : tion –, etc). 30 SOiNS PÉDIATRIE–PUÉRICULTURE - n°237 - août 2007
  • 2. d o s si e r DEUX INITIATIVES INSTITUTIONNELLES Au niveau national, deux mesures favorisent ces démarches : le Plan périnatalité 2005-20073 et la réorganisation hospitalière en pôles. L’accent est mis sur le partage des moyens et la sécurité, au ser- vice de la périnatalité. T L’application du Plan périnatalité3 et de la cir- culaire de novembre 2004 4, améliore le travail en réseau en anténatal et diminue de ce fait la mortalité maternelle et périnatale. Les quatre objectifs de ce plan peuvent être résumés en quatre axes. • Proximité : renfort et extension des services de diagnostic anténatal, de PMI, d’HAD, développe- ment des maternités de niveau III, participation des sages-femmes libérales… ; © C. Moreau / Elsevier Masson SAS • qualité de la prise en charge ; • humanité : mise en place d’un entretien indivi- duel des futures mères dès le 4e mois de grossesse, soutien renforcé des familles en situation de pré- carité, accompagnement spécifique lors de l’an- nonce d’un handicap ou d’une maladie invali- dante, prise en charge psychologique des décès en maternité et néonatologie... ; T Cette prise en compte nationale de la périnata- • sécurité : mise en œuvre de schémas régionaux lité permet une amélioration de la prise en charge NOTES pour la réanimation pédiatrique, amélioration de des mères et des enfants. Elle fournit une sécurité 3. Le Plan périnatalité la prise en charge des urgences maternelles, etc. et une qualité optimale pour les soins périnatals. 2005-2007 est disponible 5 T Les ordonnances de mai 2005 et septembre Concrètement, serait-ce le début du partage des sur www.sante.gouv.fr/ 20055 rénovent l’organisation interne de l’hôpital expériences professionnelles des soignants et le htm/actu/perinatalite04/ public en faveur d’une structuration en pôles de point de départ de l’harmonisation des pratiques planperinat.pdf spécialités. Ainsi apparaissent peu à peu et partout professionnelles concernant l’allaitement ou la 4. Circulaire du 25 en France des pôles de périnatalité au sein desquels prise en charge de la douleur et de l’inconfort, novembre 2004 relative services et unités fonctionnelles travaillent dans quel que soit le secteur d’activité ? Serait-ce la pos- à la mise en oeuvre de la une logique commune de prise en charge des sibilité de renforcer la communication entre les politique des pôles de compétitivité, couples parents-enfant. Les moyens communs mis sages-femmes et les puéricultrices à l’aide d’une www.legifrance.gouv.fr en place sont : réunion de périnatalité ? 5. Ordonnance n°2005- • une seule équipe exécutive avec un praticien res- 406 du 2 mai 2005 ponsable, un cadre paramédical et un cadre admi- COHÉSION DE L’ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE simplifiant le régime nistratif ; ET QUALITÉ DES SOINS juridique des • un seul projet de pôle, décliné et spécifié pour T Adopter une démarche d’amélioration du confort établissements de santé, chaque service. Les points essentiels du projet de et de la qualité de la prise en charge des nouveau- www.legifrance.gouv.fr soins sont : nés et de leurs parents change l’atmosphère d’un 6. Ordonnance n° 2005- - la personnalisation de l’accueil, des soins, des condi- service. Les relations au sein de l’équipe pluridisci- 1112 du 1er septembre tions de confort et bien-être ; plinaire ont également tout à gagner à adopter 2005, - le développement d’une continuité de soins avec les cette démarche qui favorise la communication www.legifrance.gouv.fr réseaux existants tout en renforçant les liens avec entre médecins et soignants ainsi que l’émergence les autres pôles. de procédures communes et concertées. Les objectifs de la mise en place de cette nouvelle T Le stress des parents peut être atténué en favori- structure sont essentiellement : sant avec un même discours, quels que soient le lieu L’AUTEUR • une meilleure communication entre les différents et la formation professionnelle des membres de Fabienne Pillet, cadre services ; l’équipe, l’approche de l’enfant et l’investissement puéricultrice, Hôpital • une meilleure adéquation des possibilités à la dans les soins. Le bébé se développe mieux, les Robert-Debré, AP-HP, demande des usagers ; parents sont autonomes plus rapidement et la durée Paris (75), • la définition d’une mission commune. d’hospitalisation peut s’en trouver raccourcie. I fabiennepillet@wanadoo.fr SOiNS PÉDIATRIE–PUÉRICULTURE - n°237 - août 2007 31