SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
Agathe Zuddas
Doctorante en Sociologie
Laboratoires CeRIES
Université Charles de Gaulle Lille 3
Quelques chiffres pour commencer
• L’alimentation représente :
– 15,5% des dépenses des ménages (hors restauration et alcool), dont
70% dépensé en grandes surfaces (INSEE Budget des familles 2006)
– 22,8% des dépenses des ménages en Nord Pas De Calais
• Aide alimentaire France vs NPDC
• Obésité 20,5% en NPDC vs 14,5% en France
2
Les repas des français
• Majoritairement les français prennent 3 repas par
jour
• 2h20 (repas) + 1h10 (cuisine, vaisselle, courses) par
jour (INSEE Enquête emploi du temps 2010)
• Enquête INCA 2 (2006-2007) :
– plus de 80 % des ménages prennent leur dîner à domicile.
– 75 % des dîners sont pris en famille (80 % dans les années
1980 et 19. 90)
3
Les repas hors domicile
• Au travail, à l’école, à l’université, à la maison
de retraite
– à la cantine
– au restaurant d’entreprise
– au restaurant de la maison de retraite
– à emporter
• En moyenne 5 repas par semaine
SANTÉ
Une bonne alimentation = une bonne santé ?
« Que ton aliment soit ta première médecine »
Hippocrate
• La relation entre l’alimentation et la santé est une
longue histoire : ingérer un aliment c’est aussi ingérer
ses propriétés négatives ou positives.
• Aujourd’hui l’alimentation est prise dans le
mouvement général de la « médicalisation de la
société ».
Les problèmes de santé
On considère aujourd’hui que l’alimentation peut être
la cause d’un certain nombre de maladies plus ou
moins répandues :
- L’obésité (en France 14%, en NPCD 20%)
- Les maladies cardio-vasculaires
- Autres pathologies : caries dentaires, maladies
digestives, diabète, etc.
Une bonne alimentation = une bonne santé ?
Attention à la responsabilisation des individus !
Les choix alimentaires ne sont pas le seul vecteur de bonne ou
de mauvaise santé :
– Dépenses énergétiques
– Age
– Facteurs génétiques
Plus largement, d’autres éléments peuvent nuire à la santé :
– Addictions et pratiques à risques
– Expositions à des risques professionnels (bruit, produits
chimiques, TMS,…)
– Polluants et questions environnementales (ex : eau du robinet
en Bretagne, polluants dans les intérieurs, BPA,…)
Qu’est-ce qu’une bonne alimentation ?
Attention à la normativité !
• Actuellement en France, il n’y a qu’un seul modèle
validé scientifiquement par le corps médical : le
Programme National Nutrition Santé
• Or dans le monde il y a de nombreuses manières de
se nourrir qui ne mènent pas toutes à une mauvaise
santé (ex : végétariens)
Fortes inégalités dans la probabilité d’être obèse
-Source : Régnier, 2005
 Plus d’obèses dans les milieux populaires, surtout chez les femmes
 Clivage entre classes populaires urbaines (femmes obèses) et rurales (hommes
obèses)
10
PRECARITE / ACCESSIBILITE
Les conditions sociales
des façons de s’alimenter
Alimentation et stratification sociale
• L’alimentation est en partie déterminée par la
position sociale (revenu, diplôme, origine sociale)
• Mais aussi une façon de manifester son identité
sociale (genre, région, …)
12
Les 1001 façons de se nourrir
Quelques raisons de se nourrir de telle ou telle façon :
- L’accès géographique
- L’offre disponible chez ses commerçants
- Les traditions nationales, régionales, locales, familiales
- Le prix des aliments
- Les compétences culinaires
- La santé
- Les propriétés que l’on prête aux aliments (par exemple les
« antioxidants »)
- La valeur symbolique des aliments (nourrissant, prestige, …)
13
Des choix et des contraintes
• Il y a aussi des contraintes extérieures : la distance
aux commerces, l’offre disponible (y compris dans la
composition des aliments transformés ex de l’huile
de palme ou du sel)
• Ces contraintes découlent elles-mêmes de
contraintes qui pèsent sur chacun des acteurs de la
filière : coût du repas à la cantine, conservation du
produit, règles d’hygiène, stabilité de la production…
PREVENTION / EDUCATION /
SENSIBILISATION
Les actions de prévention et leur réception
Les actions
Les actions de prévention/éducation/sensibilisation
sont nombreuses :
• « Semaine du goût »
• « Manger Bouger »
• « 5 fruits et légumes par jour »
• Éducation nutritionnelle via les programmes
scolaires
• Médecins
• Média
La réception et l’application
des normes
• Selon sa place dans l’espace social, on reçoit et
on applique les normes différemment
Les plus diplômés sont ceux qui s’intéressent le
plus aux liens entre alimentation et santé
La représentation du corps et de la corpulence
dépend aussi de sa position sociale ( par exemple :
minceur = élégance vs minceur = faiblesse /
corpulence = maladie vs corpulence = robustesse)
Le souci de soi
en situation de précarité
• Quand les contraintes de revenus sont très
importantes, le rapport à la norme dominante est
très distancié.
Par exemple :
Quand on est sdf, le problème n’est pas de
manger 5 fruits et légumes mais de trouver un
repas
Quand on a peu d’argent, on veut surtout faire
plaisir à ses proches et notamment ses enfants
Quatre formes de réception des normes
d’alimentation et de corpulence
« Expérimentation réussie »
La ligne (# problèmes de poids antérieurs)
L’équilibre (# « laxisme »)
La gastronomie
Visent la norme
Critiques sur leur succès
La norme est connue
mais vue comme
extérieure
Normes propres différentes :
avoir assez, faire plaisir aux enfants
19

Contenu connexe

Tendances

La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu...
 La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu... La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu...
La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu...Fondation Louis Bonduelle
 
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)Alimagri
 
De la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentaires
De la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentairesDe la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentaires
De la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentairesJean-Pierre Poulain
 
Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires
Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires
Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires Jean-Pierre Poulain
 
Sociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)s
Sociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)sSociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)s
Sociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)sComSanté
 

Tendances (8)

Comment se nourrir pour bien vieillir ?
Comment se nourrir pour bien vieillir ?Comment se nourrir pour bien vieillir ?
Comment se nourrir pour bien vieillir ?
 
Le mangeur hospitalisé
Le mangeur hospitaliséLe mangeur hospitalisé
Le mangeur hospitalisé
 
La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu...
 La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu... La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu...
La consommation de legumes et de fruits en europe: les tendances, les facteu...
 
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
 
De la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentaires
De la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentairesDe la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentaires
De la perception des risques à la prise en compte des inquiétudes alimentaires
 
Sociologie de l'obésité
Sociologie de l'obésitéSociologie de l'obésité
Sociologie de l'obésité
 
Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires
Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires
Avancées de la nutri-épigénétique et cultures alimentaires
 
Sociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)s
Sociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)sSociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)s
Sociabilités et répertoires alimentaires des adolescent(e)s
 

En vedette

Livret vente 2013
Livret vente 2013Livret vente 2013
Livret vente 2013wizii
 
Fmi radio canada francais
Fmi radio canada francaisFmi radio canada francais
Fmi radio canada francaisAlain Bidjerano
 
Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011
Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011
Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011A Mon Boss
 
Archivage du web quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012
Archivage du web   quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012Archivage du web   quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012
Archivage du web quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012ADBS
 
Las mujeres en los campos de concentración
Las mujeres en los campos de concentraciónLas mujeres en los campos de concentración
Las mujeres en los campos de concentraciónana flavia torres
 
Chauffe-eau solaire, attention à la surchauffe
Chauffe-eau solaire, attention à la surchauffeChauffe-eau solaire, attention à la surchauffe
Chauffe-eau solaire, attention à la surchauffeAntonino Lagana
 
Découvrez enfin ce qui est réellement vu !
Découvrez enfin ce qui est réellement vu !Découvrez enfin ce qui est réellement vu !
Découvrez enfin ce qui est réellement vu !ALTICS
 
Monitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’Ouest
Monitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’OuestMonitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’Ouest
Monitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’OuestIRC
 
2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos
2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos
2.+tema2 espacio30-biblioteca documentosJosefa Pérez Melgarejo
 
A biblia dos guións multimedia
A biblia dos guións multimediaA biblia dos guións multimedia
A biblia dos guións multimediaxpereira
 
Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1
Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1
Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1Stéphanie Hérault
 
Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo
Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo
Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo Marialya Bestougeff
 
Description personnelle (Jesús)
Description personnelle (Jesús)Description personnelle (Jesús)
Description personnelle (Jesús)olivier79
 
presentacio_llei_catalana_educacio
presentacio_llei_catalana_educaciopresentacio_llei_catalana_educacio
presentacio_llei_catalana_educacioatallada
 
17 3 Agustin Marquez
17 3 Agustin Marquez17 3 Agustin Marquez
17 3 Agustin Marquezyoulivek
 
A400 M 1er Vol
A400 M 1er VolA400 M 1er Vol
A400 M 1er VolFLAP152
 

En vedette (20)

Livret vente 2013
Livret vente 2013Livret vente 2013
Livret vente 2013
 
Fmi radio canada francais
Fmi radio canada francaisFmi radio canada francais
Fmi radio canada francais
 
Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011
Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011
Jean-Marc GOACHET - Mines ParisTech - Conference Media Aces fevrier 2011
 
Présentation de TPENEWS TV
Présentation de TPENEWS TVPrésentation de TPENEWS TV
Présentation de TPENEWS TV
 
Archivage du web quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012
Archivage du web   quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012Archivage du web   quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012
Archivage du web quelle mise en oeuvre 5à7_sep2012
 
Las mujeres en los campos de concentración
Las mujeres en los campos de concentraciónLas mujeres en los campos de concentración
Las mujeres en los campos de concentración
 
Chauffe-eau solaire, attention à la surchauffe
Chauffe-eau solaire, attention à la surchauffeChauffe-eau solaire, attention à la surchauffe
Chauffe-eau solaire, attention à la surchauffe
 
Découvrez enfin ce qui est réellement vu !
Découvrez enfin ce qui est réellement vu !Découvrez enfin ce qui est réellement vu !
Découvrez enfin ce qui est réellement vu !
 
Txakusine 2007
Txakusine 2007Txakusine 2007
Txakusine 2007
 
Monitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’Ouest
Monitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’OuestMonitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’Ouest
Monitoring / Suivi des petits réseaux d’eau potable en Afrique de l’Ouest
 
2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos
2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos
2.+tema2 espacio30-biblioteca documentos
 
A biblia dos guións multimedia
A biblia dos guións multimediaA biblia dos guións multimedia
A biblia dos guións multimedia
 
Colores
Colores Colores
Colores
 
Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1
Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1
Doctorat Persuasion Publicitaire, Stephanie Herault, Universite de Paris 1
 
Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo
Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo
Offre de stage assistant chef de pôle Share Design Les Sismo
 
Description personnelle (Jesús)
Description personnelle (Jesús)Description personnelle (Jesús)
Description personnelle (Jesús)
 
presentacio_llei_catalana_educacio
presentacio_llei_catalana_educaciopresentacio_llei_catalana_educacio
presentacio_llei_catalana_educacio
 
17 3 Agustin Marquez
17 3 Agustin Marquez17 3 Agustin Marquez
17 3 Agustin Marquez
 
A400 M 1er Vol
A400 M 1er VolA400 M 1er Vol
A400 M 1er Vol
 
Tendencias TIC para las MiPyME
Tendencias TIC para las MiPyME Tendencias TIC para las MiPyME
Tendencias TIC para las MiPyME
 

Similaire à Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais

Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolairePour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolaireRad Fsc
 
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptxFarahBio
 
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014OpinionWay
 
Influence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & Alimentation
Influence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & AlimentationInfluence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & Alimentation
Influence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & Alimentationfondationapril
 
L'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation April
L'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation AprilL'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation April
L'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation Aprilfondation-april
 
L'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & Alimentation
L'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & AlimentationL'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & Alimentation
L'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & AlimentationFondation April
 
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidantsPlus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidantsEatatHomeERASMUS
 
"Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta...
"Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta..."Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta...
"Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta...ExternalEvents
 
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017ComSanté
 
La place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfLa place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfVirginie Masdoua
 
Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...
Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...
Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...Fondation Louis Bonduelle
 
Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Jean-Pierre Poulain
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesQuébec en Forme
 
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptxilyasbarkat
 
Rapport Harris - Une alimentation sous contrôle - Cetelem
Rapport Harris - Une alimentation sous contrôle - CetelemRapport Harris - Une alimentation sous contrôle - Cetelem
Rapport Harris - Une alimentation sous contrôle - CetelemHarris Interactive France
 

Similaire à Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais (20)

Unite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en IrlandeUnite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en Irlande
 
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolairePour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
Unité 1 - Obésité
Unité 1 - ObésitéUnité 1 - Obésité
Unité 1 - Obésité
 
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
 
Influence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & Alimentation
Influence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & AlimentationInfluence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & Alimentation
Influence de l'Alimentation sur la Santé - Santé & Alimentation
 
L'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation April
L'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation AprilL'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation April
L'influence de l'Alimentation sur notre Santé - Fondation April
 
L'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & Alimentation
L'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & AlimentationL'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & Alimentation
L'influence de l'alimentation sur notre santé - Santé & Alimentation
 
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidantsPlus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
 
"Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta...
"Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta..."Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta...
"Collaboration avec les medias en vue de favoriser des comportements alimenta...
 
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
 
La place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfLa place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vf
 
Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...
Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...
Avenir alimentation-légume-rencontres-fondation-louis-bonduelle-mai-2011-doss...
 
Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ?
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
 
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
 
Rapport Harris - Une alimentation sous contrôle - Cetelem
Rapport Harris - Une alimentation sous contrôle - CetelemRapport Harris - Une alimentation sous contrôle - Cetelem
Rapport Harris - Une alimentation sous contrôle - Cetelem
 
Diplomado
DiplomadoDiplomado
Diplomado
 

Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais

  • 1. Agathe Zuddas Doctorante en Sociologie Laboratoires CeRIES Université Charles de Gaulle Lille 3
  • 2. Quelques chiffres pour commencer • L’alimentation représente : – 15,5% des dépenses des ménages (hors restauration et alcool), dont 70% dépensé en grandes surfaces (INSEE Budget des familles 2006) – 22,8% des dépenses des ménages en Nord Pas De Calais • Aide alimentaire France vs NPDC • Obésité 20,5% en NPDC vs 14,5% en France 2
  • 3. Les repas des français • Majoritairement les français prennent 3 repas par jour • 2h20 (repas) + 1h10 (cuisine, vaisselle, courses) par jour (INSEE Enquête emploi du temps 2010) • Enquête INCA 2 (2006-2007) : – plus de 80 % des ménages prennent leur dîner à domicile. – 75 % des dîners sont pris en famille (80 % dans les années 1980 et 19. 90) 3
  • 4. Les repas hors domicile • Au travail, à l’école, à l’université, à la maison de retraite – à la cantine – au restaurant d’entreprise – au restaurant de la maison de retraite – à emporter • En moyenne 5 repas par semaine
  • 5. SANTÉ Une bonne alimentation = une bonne santé ?
  • 6. « Que ton aliment soit ta première médecine » Hippocrate • La relation entre l’alimentation et la santé est une longue histoire : ingérer un aliment c’est aussi ingérer ses propriétés négatives ou positives. • Aujourd’hui l’alimentation est prise dans le mouvement général de la « médicalisation de la société ».
  • 7. Les problèmes de santé On considère aujourd’hui que l’alimentation peut être la cause d’un certain nombre de maladies plus ou moins répandues : - L’obésité (en France 14%, en NPCD 20%) - Les maladies cardio-vasculaires - Autres pathologies : caries dentaires, maladies digestives, diabète, etc.
  • 8. Une bonne alimentation = une bonne santé ? Attention à la responsabilisation des individus ! Les choix alimentaires ne sont pas le seul vecteur de bonne ou de mauvaise santé : – Dépenses énergétiques – Age – Facteurs génétiques Plus largement, d’autres éléments peuvent nuire à la santé : – Addictions et pratiques à risques – Expositions à des risques professionnels (bruit, produits chimiques, TMS,…) – Polluants et questions environnementales (ex : eau du robinet en Bretagne, polluants dans les intérieurs, BPA,…)
  • 9. Qu’est-ce qu’une bonne alimentation ? Attention à la normativité ! • Actuellement en France, il n’y a qu’un seul modèle validé scientifiquement par le corps médical : le Programme National Nutrition Santé • Or dans le monde il y a de nombreuses manières de se nourrir qui ne mènent pas toutes à une mauvaise santé (ex : végétariens)
  • 10. Fortes inégalités dans la probabilité d’être obèse -Source : Régnier, 2005  Plus d’obèses dans les milieux populaires, surtout chez les femmes  Clivage entre classes populaires urbaines (femmes obèses) et rurales (hommes obèses) 10
  • 11. PRECARITE / ACCESSIBILITE Les conditions sociales des façons de s’alimenter
  • 12. Alimentation et stratification sociale • L’alimentation est en partie déterminée par la position sociale (revenu, diplôme, origine sociale) • Mais aussi une façon de manifester son identité sociale (genre, région, …) 12
  • 13. Les 1001 façons de se nourrir Quelques raisons de se nourrir de telle ou telle façon : - L’accès géographique - L’offre disponible chez ses commerçants - Les traditions nationales, régionales, locales, familiales - Le prix des aliments - Les compétences culinaires - La santé - Les propriétés que l’on prête aux aliments (par exemple les « antioxidants ») - La valeur symbolique des aliments (nourrissant, prestige, …) 13
  • 14. Des choix et des contraintes • Il y a aussi des contraintes extérieures : la distance aux commerces, l’offre disponible (y compris dans la composition des aliments transformés ex de l’huile de palme ou du sel) • Ces contraintes découlent elles-mêmes de contraintes qui pèsent sur chacun des acteurs de la filière : coût du repas à la cantine, conservation du produit, règles d’hygiène, stabilité de la production…
  • 15. PREVENTION / EDUCATION / SENSIBILISATION Les actions de prévention et leur réception
  • 16. Les actions Les actions de prévention/éducation/sensibilisation sont nombreuses : • « Semaine du goût » • « Manger Bouger » • « 5 fruits et légumes par jour » • Éducation nutritionnelle via les programmes scolaires • Médecins • Média
  • 17. La réception et l’application des normes • Selon sa place dans l’espace social, on reçoit et on applique les normes différemment Les plus diplômés sont ceux qui s’intéressent le plus aux liens entre alimentation et santé La représentation du corps et de la corpulence dépend aussi de sa position sociale ( par exemple : minceur = élégance vs minceur = faiblesse / corpulence = maladie vs corpulence = robustesse)
  • 18. Le souci de soi en situation de précarité • Quand les contraintes de revenus sont très importantes, le rapport à la norme dominante est très distancié. Par exemple : Quand on est sdf, le problème n’est pas de manger 5 fruits et légumes mais de trouver un repas Quand on a peu d’argent, on veut surtout faire plaisir à ses proches et notamment ses enfants
  • 19. Quatre formes de réception des normes d’alimentation et de corpulence « Expérimentation réussie » La ligne (# problèmes de poids antérieurs) L’équilibre (# « laxisme ») La gastronomie Visent la norme Critiques sur leur succès La norme est connue mais vue comme extérieure Normes propres différentes : avoir assez, faire plaisir aux enfants 19