SlideShare une entreprise Scribd logo
Mieux soutenir l’autonomie et le pouvoir
d’agir des jeunes de la protection de
l’enfance !
Lyazid HASSAINI
HE2B / Cérisès
lhassaini@he2b.be
Protection de l'enfanceen Europe:
Se formerensemblepardes pratiques+ inclusives!
2
Partenariat stratégique
Une volonté commune de construire !
La définition d’un projet d’action - RAC !
Innovation et bonnes pratiques
Remarque : Ce partenariat stratégique « Innovation et bonnes
pratiques » nous a dès le départ , inscrit dans la mise en œuvre d’une
recherche action collaborative (RAC).
Une impulsion :
Une étude de l’Insee(2014)* sur le contexte Français révélait qu’un nombre élevé d’enfants pris en charge par l’aide sociale à l’enfance,
finissent à la rue(36% des SDF de 18 à 25 ans ont étépris en chargepar l’aidesociale).
• Quatre autres partenaires (Portugal, Roumanie, Belgique, Allemagne) explorent sur leur territoire et rapportent des constats
identique:
• Beaucoup de jeunes ayant eu un parcours constructif dans les circuits de l’A.J. connaissent une « rechute » lorsqu’ils accèdent à
l’autonomie : Un Drame en Belgique (2017) « http://www.rtbf.be/info/societe/detail_comment-se-fait-il-qu-un-jeune-meure-
seul-dans-une-tente?id=9394982 »
• « Une explication de cette rechute est qu’ils ont bénéficié durant leur parcours « institutionnel » de la colonne vertébrale qu’était le réseau des équipes de
professionnels qui l’accompagnaient au jour le jour. A la fin de cet accompagnement, ils perdent cette colonne vertébrale « extérieure » sans avoir encore
développé de « colonne intérieure » leur permettant d’utiliser leurs propres réseaux de contacts et de soutien constructif : relations, amitiés, ressources
familiales, ressources de formation et d’emploi, connaissances divers… pour continuer leur chemin. Ce faisant ils se trouvent trop souvent à la merci de
rencontres ou de « retrouvailles » de hasard, avec des milieux susceptibles de les replonger rapidement dans les difficultés, la marginalité, l’exclusion
sociale… voire la délinquance ». https://www.philiaplus.org
• « Pas armés plus au regard des exigences d’une société qui s’organise sur les compétences acquises en cours de scolarité ou formation… »
3
Un constat croisé ! *
Introduction
* Un constat croisé -Voir : https://www.philiaplus.org
https://www.philiaplus.org/sites/philiaplus.org/files/upload/MALLETTE/MODULE%20RESEAUX/Outils%20p%C3%A9dagogiques/FICHE%20OUTIL%20-
%20Contexte%20europ%C3%A9en%20sur%20R%C3%A9ussite%2C%20R%C3%A9seaux%2C%20DPA%20en%20PE%20.pdf
*Insee -Institut national dela statistiqueet des études économiques. - (2014). Titre: Les sans-domicileen 2012 : unegrandediversitédesituations -
FrançoiseYaouancq et MichelDuée, http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC14i_D1_sansdomicile.pdf
➔ Voir aussi : https://www.philiaplus.org/philia/le-projet
• La complexité des réalités des situations des familles et des jeunes et leur prise en charge génèrent parfois des
situations inextricables et dommageables pour les jeunes et leur famille
• Les jeunes pris en charge par les structures d’accompagnement de la jeunesse n’ont pas acquis la capacité d’agir
nécessaire a leur autonomie et leur épanouissement !
Des questions :
• La formation des futurs travailleurs sociaux (Educ. AS , …) prépare-t-elle de manière efficace nos futur travailleurs
sociaux ?
• Les pratiques sociales de nos institutions soutiennent-elles et préparent-elles de manière efficace les jeunes a
entrer dans la vie ?
4
Nature et Philosophie
Une sensibilité et un constat partagé !
Introduction
Des caractéristiques (ou causes) communes observées par les différents partenaires
L’incapacité d’agir des jeunes
Les jeunes ne sont pas préparé efficacement à entrer dans la vie adulte
Il nous semble important d’accompagner les jeunes au regard de la construction de développer une réelle capacité d’autonomie sociale,
professionnel et affective … et donc de soutenir et de former les futur travailleurs sociaux a réellement soutenir le pouvoir d’agir des
jeunes qui leurs sont confiés !
Une hypothèse de départ - fondée sur l’identification de 2 dimensions « vulnérables » dans le processus d’acquisition de l’autonomie :
1. Le réseau
Il faut soutenir , préserver le développement et la construction des réseaux stratégiques du jeune (famille, aidants, professionnel, amis, …)
2. La réussite : scolarité / formation
Il est indispensable d’accompagner à la réussite : scolaire / d’une formation ! (Cf. Vidéo)
https://www.facebook.com/506922683159468/videos/431275214355556/
Le partenariat stratégique identifie des conséquence semblables (de pays à pays) quant à la capacité d’autonomie d’une partie des usagers accueillis
au sein de la protection de l’enfance.
Certes, cela ouvre la question de l’adhésion et l’implication des jeunes mais ne peut écarter une autre question relative aux pratiques et la formation
favorables et soutenants d’une réelle autonomie
5
Conclusions :
Importance de Soutenir , préserver le développement des réseaux stratégiques du jeune (familial, aidants,
professionnel, …)
De former a l’approche centrée sur le DPA-PC ou l’inscrire dans les pratiques sociales actuelles comme une
manière innovante et efficace d’accompagner
Introduction
Nature et Philosophie
Unesensibilité et un constat partagé !
En 2017 : Etat des lieux concernant les éléments de contexte et les besoins en formation que chaque
partenaire pouvait repérer dans son pays respectif.
Etat des lieux élaboré en concertation avec les partenaires académiques et les partenaires
professionnels, autourdes trois thématiques concernant le projet et issues de constats partagés :
• Thème 1 : Accompagner à la réussite scolaire et à l’inclusion, les enfants en mesure de protection de l’aide
sociale
• Thème 2 : Soutenir, préserver et développer les différents réseaux (familial, des aidants, professionnel...)
• Thème 3 : Approche en travail social centrée sur le DPA des personnes accompagnées
Perspective de formation :
A partir de ce repérage des besoins et afin de définir les contours de la formation en travail social, chaque partenaire a
ainsi pu préciser et spécifier ses domaines de compétences autour de ces thématiques. Le projet Philia+ a alors permis à
chacun de pouvoir mutualiser et partager ses savoirs, savoirs faire et savoirs expérientiels pour développer et enrichir
encorela formation destravailleurssociaux.
6
Un constat croisé !*
Introduction
Un deuxième temps d’exploration contextuelle
*(Cf. mallette pédagogique-http://www.philiaplus.org/)
Une volonté commune d’agir !
La définition d’un projet d’action - RAC !
Fondement (valeur / philo)
• la protection des droits de l'enfant - le « combat » de l'exclusion sociale et des discriminations - la promotion de la protection sociale et le développement de sa
qualité - l'égalité entre les femmes et les hommes
PHILIA+ :
• La pauvreté et exclusion sociale : le projet vise à aider les jeunes les plus à risque à une meilleure insertion dans la société, via une formation adaptée des
intervenants sociaux, les accompagnants.
• L’éducation : le projet contribue à l’abaissement du taux de décrochage scolaire via une intervention sociale en protection de l’enfance qui prend en compte les
risques de décrochages scolaires des jeunes en grande difficulté sociale.
• L’égalité des chances pour tous les jeunes (les plus fragiles sont ici ciblés) dans l’enseignement et sur le marché du travail, via les techniques d’étayage de réseaux
et de scolarité active.
• Citoyenneté active et l’inclusion sociale en développant leur pouvoir d’agir et la mobilisation des réseaux personnels d’appartenance.
Dimension européenne :
Cette RAC favorisera le développement :
• D’une approche européenne dans l'éducation, via de la création de contenus mutualisés
• De la mobilité d’usagers, d’étudiants et d’enseignants / chercheurs dans 5 pays
• Le croisement d’expertises et d'expériences sur les questions communes aux systèmes d'éducation en intervention sociale d’aide à la jeunesse
7
Introduction
Objet de la recherche :
• Ouvrir le champ , une voie !
• Expliquer et comprendre en quoi et pourquoi les pratiques sociales de nos institutions « mobilisées » ne soutiennent pas la capacité d’agir
et d’autonomie d’une partie des usagers pris en charge dans la protection de l’enfance
• Comment soutenir réellement la capacité d’agir de ces jeunes ?
• Faut-il Former autrement ?
• L’efficacité des pratiques sociales concerne, « au premier chef », le monde de l’enseignement et de la formation
Concrètement :
Nousdéveloppons uneRAC qui inclutl’approchecentrée sur développementdu pouvoird’agirdespersonnes et des collectivités(DPA-PC) :
Objectif :permettre auxtravailleurs de penser autrement la manière de soutenirla réussite des personnesqu’ilsaccompagnent.
Il s’agitde libérer la créativité dansles pratiques et adapteren permanence sa postureprofessionnelle.
Nous expérimenterons et créerons aussi une méthode de questionnement éthique propre au domaine social et développerons un axe spécifique d’accompagnement des mineurs
isolesétrangers et ROM.
Nous veillerons à l’implication de jeunes concernés par la protection de l’enfance est également , Ne pas penser pour eux, mais avec eux, Il s'agit essentiellement de « restaurer
le statut d'acteur».
Cela touche à la racine même de la mission des pratiques sociales.
Mais : ➔ A la question « qu'est-ce qu'aider ? » la réponse est ni soulager la souffrance, comme dans les approches caritatives, ni guérir de la souffrance comme
dans les approches “médicalisées”, ni encore de dénoncer les causes de la souffrance comme les approches militantes, mais plutôt de s'auto affranchir de la
souffrance.(Le bossé2008-2012)
8
Nature et philosophie du projet PHILIA+
Objet / Objectifs
• Objectifs :
• Développer des compétencesprofessionnellespour soutenir concrètement :
• une meilleure insertion sociale des jeunes
• la mobilisation des dynamiques de résilience face à l'échec scolaire
• la capacité d'inscription des jeunes dans des réseaux de support social
• Soutenir l’efficacitédespratiquessocialesdes éducateurs, des travailleurssociaux dansledomainede la jeunesse
• Revisiter la formation initialeet continuéedeséducateurs/ travailleurssociaux
• Produire 2 modules de formation a destination de l'enseignement (secondaire, supérieur du secteur social, universitaire et en cours de
carrière).
9
Nature et philosophie du projet PHILIA+
Objet / Objectifs
La fourmilière !
Un cadre…
Une recherche fondée sur des approches inclusives
Des questions transversales !
• La question de la capacité d’agir des jeunes au sortir de leur prise en charge par la protection de l’enfance
• L’approchecentréesur le DPA-PC
• L’approchecentréesur le DPA-PC noussemble centraleet « fédératrice»de l’action dela personne
• Elle participea l’affranchissement despersonnes
• La question de l’éthique tant dans le cadre d’une RAC que dans les réponses proposées nous semble incontournable
• La question du culturel / de l’interculturel : MENA
11
Natureet philosophie du projet PHILIA+
Un cadre…
Remarque : L'un des premiers obstacles épistémologiques dutravail social estle fait que le
professionnel donne généralementunavis préalable sur le problème et/oulasituationétudiée, sans
l'analyser au préalable dans sadimensionabstraite, afinde l'interroger et de le déconstruire. "Face à
la réalité, ce que l'oncroit savoir éclipseclairement ce que l'ondevrait savoir" (Gaston Bachelard,1971 : 166).
In Jorge Ferreira (2020), LA RECHERCHE-ACTION COLLABORATIVE APPLIQUÉE À LA PRATIQUE DU TRAVAIL SOCIAL
12
Thèmes et méthode !
La RAC - Cadre théorique et méthodologique
13
 Une recherche action est un processus par lequel les chercheurs souhaitent contribuer à la transformation sociale par la
recherche
 Quatre éléments fondamentaux, (Cf. Liu (1997)) :
 une rencontre entre une intention de recherche et une volonté de changement.
 un double objectif : résoudre les problèmes des usagers et faire avancer les connaissances
scientifiques ➔ pédagogiques
 un travail conjoint entre usagers, professionnels, étudiants, enseignants et chercheurs afin de mettre en œuvre un
apprentissage mutuel
 l'établissement d'un cadre éthique et méthodologique négocié et accepté par tous
 Ici, elle met en présence des praticiens réflexifs, des professionnels, des usagers , des étudiants et des enseignants chercheurs
qui cherchent à faire évoluer leur pratique de production de connaissances en sciences humaines et sociales.
Remarque : cette formulation est importante , car elle s’exprimedans
les différents momentde travailet de production de la démarchede RAC
Méthodologie
14
Les participants
France Portugal Roumanie Belgique Allemagne
Jeunesusagers 10 jeunes (répartis entre
Toulouse et Perpignan),
filles et garçons, d’âge
moyen 14.5 ans et dont
la moitié était en situation
de Mineurs Non
Accompagnés
7 jeunes, 4 filles et 3
garçons, d’âge moyen
14.5 ans et issus de
familles très
vulnérables
5 jeunes, 4 filles et 1
garçon, d’âge moyen
14.8 ans et issus de la
communauté Rom
6 jeunes, 3 filles et 3
garçons, d’âge moyen 18
ans
A du quitteren
cours de projet
Etudiants 2 2 2 2 A du quitteren
cours de projet
Professionnels Entre 6 et 8 travailleurs
sociaux aux fonctions
diverses, entre 4 et 5
femmes et 2 et 3
hommes.
7 professionnels
travailleurs sociaux, 4
femmes et 3 hommes
6 professionnels
assistants sociaux, 3
femmes et 3 hommes
6 travailleurs sociaux, 3
femmes et 3 hommes,
travailleurs sociaux aux
diverses fonctions
A du quitteren
cours de projet
Enseignants/chercheurs 3-5 2-4 2-3 3 - 4 A du quitteren
cours de projet
Pourquoi une recherche action ?
• Les réalité contextuelles observées et dénoncées par de nombreux acteurs de l’aide à l’enfance et à
la jeunesse semblent indiquer qu’il s’agit d’une réalité récurrente, que ces acteurs ont le sentiment
de ne pas être reçus, … « impression de l’existence d’un contentieux durable ! »… il ne s’agit pas de
mettre en cause des personnes ou des structures à ce stade, mais d’oser se poser pour le temps de la
réflexion et projeter des pistes de réflexionet de réponses (prévention)
• L’ensemble des acteurs sont animé par une volonté d’expliquer , de comprendre et développer une
réponse
• Notre question de recherche n’est pas « clairement posée » ou « clôturée », mais plus encore, nous
avons besoin des personnes concernées pour la poser de la manièrela plus holistiquepossible
• L’ancrage contextuel est donc essentiel notamment par la rencontre des acteurs du contexte
15
• Aller à la rencontre des enjeux des personnes concernées (acteurs, usagers,
professionnels … ) augmente nos connaissance et réduit le temps d’exploration
contextuelle, (ou d’exploration dans la méconnaissance)
• L’éthique : à différents niveaux
• La place et l’expertise reconnue de chacun qui manifesteun intérêt pour cette question -
l’expertise des différentes personnes concernée par cette RAC devaient légitimement être
mobilisées
• Nous souhaitons mettre en œuvre un processus démocratiquede participation collective
active et impliquée qui produiraà la fois des connaissances et revisiterales pratiques sous
l’œil critiqueet aiguisé de chaque acteur de ce processus
16
Pourquoi une recherche action ?
Un développement bienveillant!
RAC
Collaborative /Equité Collective /Equité
Boussole éthique Boussole DPA-PC
Démarche de Co créationcollectivepour , expliquer, comprendreaugmenter notremaîtriseet répondre à
une question
Être reconnu, accepté et
reçuenqualité de personne
Chaque individu, acteur de la RAC doit être reconnuet reçudans sonidentité idiosyncratique
Être reconnu, accepté et reçuen
qualité de personne experte
Besoins - Attenteset objectifs
Liberté de rester concernéet impliqué
Expertise sur laquestion
Attentes et objectifs
Liberté de rester concernéet impliqué
17
Garantir le cadre éthique, collaboratif etlamise enœuvre d’unréel pouvoir d’agir au seinde la RAC
Méthodologie
• Constatset état de l’art
• Exploration analytique territoriale (par pays) sur le thème de recherche
• Analyse et croisement des explorations des réalités contextuelles des différents pays
• Accordagesur lecadrede la démarchede la RAC
• Temps d’accordage sur l’approche centrée sur le DPA-PC
• Initiation a l’approche centrée sur le DPA-PC
• Temps d’accordage sur la question de l’éthique dans le cadre de la RAC
La fourmilière:préambule
• Réalisation desfocus groupe:
• Le réseau
• Focus groupe par pays (2 X jeunes et 2 X professionnels) = (4)
• Analyses des résultats (approche qualitative – analyse de contenus + Traitement lexical - IraMuTeQ)
• La réussite scolaire / formation
• Focus groupe par pays (2 X jeunes et 2 X professionnels) = (4)
• Analyses des résultats (approche qualitative – analyse de contenus + Traitement lexical - IraMuTeQ)
Résultats
La fourmilière
• Exploitation desrésultatsdesfocus groupe➔ expérimentation
• Temps d’élaboration d’outils de formation et d’accompagnement « thème du réseau »
• Temps d’expérimentation « thème du réseau »
• Croisement des expertises – « pratique émergente »
• Temps d’élaboration d’outils de formation et d’accompagnement « thème du réseau »
• Temps d’expérimentation « thème de la réussite scolaire et la formation »
• Croisement des expertises – « pratique émergente »
• Construction des modules de formation (Réseau / Réussite scolaire et formation)
Productions
• Elaboration dela mallettepédagogique
• Construction des modules de formation (Réseau / Réussite scolaire et formation)
• Vidéos d’enseignement et teasers
• Contenus d’analyses et de productions écrites
• Implémentation - Diffusion et dissémination 18
2018 - 2019
2019 – 2020
Temporalité
2017 - 2018
Etat des lieux pays Exploration explicative, compréhensive analytique
01/2017
Etat des lieux pays - Exploration analytique
Initiation DPA-PC
01/2018
Focus groupe réseaux
Focus groupe réussite / scolaire
Analyse données FG Réseaux
Analyse données FG Scolarité
Expérimentation outils méthodes de formation
Croisement des expertises
Construction des modules de formation
Développement de techniques et outils formation et croisement des
expertises
Finalisation des modules et contenus de formation
Dissémination
Dissémination
01/2019
01/2020
Développement de techniques et outils
formation et croisement des expertises
19
Période COVID 19
Période COVID 19
Finalisation des modules et contenus de formation
08/2020
09/2020 02/2021
La fourmilière !
Entre ce que chacun se représente de ce qu’il est sur le plan professionnel , identité professionnelle …. Et la rencontre :
d’une part : avec la perspective des autres
d’autre part : avecce que disent les analyses objectivées (logiciel)
il y a une négociation avecsoit même et avecles autres approches et pratiques,nécessaire à l’enrichissement des approches et
l’amélioration des pratiques nécessaires à notre question de recherche (ou de travail)
Un temps de rencontre :
Sociocognitive et stratégique
D’expérimentation
Le recueil de données !
• État des lieux par pays
• Récit de vie
• Les focus groupe
• 2 thèmes explorés
• Les réseaux du jeune
• La réussite : La réussite scolaire/ formation
• Le croisementdes savoirset expertises
21
Remarque : l’ensemble des résultats et productions sont consultables sur : https://www.philiaplus.org (Projet PHILIA+ , site web officiel )
• Valorisationet considérationde L’expertise de chacun
• S’assurerque sommesdans la rechercheet pas uniquement dans
l’action
22
Passer de ça :
À :
Par une vraie
rencontre des
« statuts » !!!
.
.
.
L’explorationcollaborative !
Le recueil de données !
• Récits de vie
23
Recueil de témoignages auprès dejeunes portugais, roumains, belges, ….
L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent!
Des mots qui expliquent et offrent de comprendreleur réalité vécue
Le croisement des savoirs et expertises !
24
Le croisement des expertises… une réciprocitéindispensableà l’émulation/l’émergenceconceptuelle, méthodologiqueet pédagogiquefuture
Quelques éléments de vécus collaboratifs et expérientiels
Des mots qui révèlent des « maux » existentiels des jeunes … et les « maux »
existentiels des professionnels
L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent!
La question de
l’éthique dansles
pratiques!
25
Le croisement des savoirs et expertises !
… une réciprocitéindispensablea l’émulation/émergenceconceptuelleet méthodologique
Quelquesélémentsde vécuscollaboratifsetexpérientiels
Des mots qui révèlent des maux de l’agir professionnel
L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent!
26
Le croisement des savoirs et expertises !
… une réciprocité indispensable a l’émulation/émergence conceptuelle et méthodologique
Quelques éléments de vécus collaboratifs et expérientiels
Des mots qui nous indiquent comment nous pouvons être plus efficaces !
L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent!
27
Le croisement des savoirs et expertises !
… une réciprocité indispensable a l’émulation/émergence conceptuelle et méthodologique
Quelques éléments de vécus collaboratifs et expérientiels
Des mots qui ouvrent des perspectives de pratiques originales qui participentau progrès et invitenta la
formalisation!
L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent!
La pratique est en elle-même
porteuse d’un savoir
La recherche est une pratique
sociale … productrice de
connaissanceset
d’émancipation
28
Le croisement des savoirs et expertises !
Le Temps éthique !
Une boussole pour garder le cap !
29
Ce dont j’ai besoin pour bien vivre le
groupe, l’expérience de recherche ?
La pratique du conseil en fin
de matinée ou de journée
Soutenir la mixité des interactions
Résultats*
30
Trois pôlesse révèlentégalement,eux-mêmes reliésà d’autres
pôles:
• Lorsqueles jeunes évoquentles mots «problème,parent»,
le pôle qui s’y relie est celui de «famille» avec pour arrière-
fond «ami, groupe,vrai,compter»
• Lorsqueles jeunes évoquentle terme «école»,un pôle plus
flou, mais significatifse relie,«aller,chose» ayantpour
arrière-fond «donner,besoin,passer»
• Et lorsqueles jeunes parlentd’eux-mêmes,un petit pôle,
mais significatifse relie autour de «l’aide» avec enarrière-
fond «trouver,activité».
Enfin, un pôle apparaitcomme significatif,mais moins
fréquentdans le discoursdes jeunes; ilressortsans
ramification,c’està dire comme appartenantau discours
produitsur les «Réseaux",mais sans lien directà un pôle
spécifique;il s’agitdu pôle «prendre,décision».
Exemple: Focusgroupe- jeunes : sur le thème du réseau
* www.philiaplus.org
Remarque : l’ensemble des résultats et productions sont consultables sur :
https://www.philiaplus.org (Projet PHILIA+ , site web officiel )
Logiciel d’analyse syntaxique « IraMuTeQ(Ratinaud, 2014) »
Résultats*
31
Exemple : Focus groupe - Professionnels : sur le thème du réseau
Trois pôles se révèlentdonc clairement:
• Le premier «jeune»,le plus fourni avec en
arrière-fond«réseau,demander,
travailler,institution,
accompagnement...»;
• Le deuxième «enfant»,fourni également,
avec en arrière-fond«famille,problème,
école,apprendre»;
• Le troisième «travailleur social» avecpour
arrière-fondprincipal «trouve,aide».
Logiciel d’analyse syntaxique « IraMuTeQ(Ratinaud, 2014) »
* www.philiaplus.org
Ce que nous apprend le travail sur les réseaux
32
Cartographie des représentations / pratiques des réseaux des jeunes et des professionnels du social.
• Il était frappant de constater que la conception qu’ont les professionnels de la notion de réseau des jeunes est
beaucoup plus restreinte que celle des jeunes eux-mêmes. Les professionnels se centrent sur le réseau naturel et
scolaire et s’excluent eux-mêmes, alors que les jeunes les positionnent dans leur réseau.
• Les jeunes ont ajouté les réseaux amicaux, de loisir (sportif, culturel…) et même les réseaux illicites (dealer par exemple
qui peut rapidement fournir de l’argent ou un toit).
• Les jeunes ont appelé à nuancer les jugements sur les ressources de leur réseau : un père ou une mère défaillant.e est à
la fois un obstacle et une ressource, idem pour le juge, le travailleur social ou l’ami dealer.
• Un travail basé sur la construction d’éco-cartes* pour représenter leur réseau a permis de mettre en évidence la
multiplicité des relations unilatérales entre eux et leur entourage et l’absence de lien entre les différents acteurs en
présence.
Au niveau de la relation travailleur social – jeune, la recherche-action a validé l’intérêt de l’approche du DPA-PC. Il est important
de considérer que le jeune a sa propre réalité et qu’il est en capacité de prendre ses propres décisions. Le travailleur social doit
lui-même développer une posture professionnelle pour favoriser cela. Un échange dans la réciprocité, l’absence de jugement,
l’écoute et la considération.
• *Ecomap : Voir : https://www.philiaplus.org/mallette-pedagogique/module-reseaux/module-soutenir-preserver-et-developper-les-reseaux-video
Résultats / Analyse
• De manière générale :
• Récolte d’un ensemble de données très utiles, à la réflexion compréhensiveet à la
production de modules de formation
• Les analyses de contenus expriment l’importancede ce travail pour l’évolutionde notre
société
• Les temps de travail croisés des savoirs et des expertises ont décuplé le travail de fond
nécessaireà notre compréhensionactualisée de la réalité étudiée
• Le croisement des pratiques et de savoirs ont élargi le champ pédagogique et didactique de
production de modules de formation« mallette pédagogique »
• Nos objectifs d’étude ont été rencontrés
33
Conclusion / Perspectives
• Une démarche laborieuse(Cf. La fourmilière)
• Les analyses de contenus révèlent:
• À la fois des dimensions connues et vécues par les jeunes, mais de plus en plus exacerbées, tel un contentieux
stratégique* (juridique) de société à l'égard de ses jeunes citoyens
• L’importance d’une approche pluridisciplinaire croisant le regard de différentes des perspectives (socio, psycho,
juridique, économique, familiale, politique …)
• Le projeta le mérite de proposerune alternative transitionnelle si le fruit de ce travail fait écho auprès des
autorités qui recevront ce contenu
• Le processusRACincluant usagers,professionnels,enseignants ou enseignants chercheursmontre très
clairement les bénéfices de cette pratique : un équilibre des tensions systémiquesdes savoirsutiles au
progrèsde l'humain
• Les rapports changent !
• CetteRAC, nousa montréque nous pouvonsapprécier autrement la manièredont :
• Les acteursinteragissent et s’impliquent
• Les professionnels accompagnent leur public (la question dela posture)
• Nous pouvons prédisposer nos étudiantsà cetteaptitudeprofessionnelledansla formation initialeet continuée
34
* Annemie Schaus (ULB) : Concept du contentieux stratégique
Conclusion / Perspectives
Etapes suivantes :
• Les objectifs poursuivisont été atteint
• Les étapes suivantesconsisteraient dans un premier temps à sensibiliserl’ensemble des secteurs
concernés par ce travail d’étude
• Définir et projeter ensemble comment affiner et développer des réponseslocales (régions, pays ???)
Limites de l’étude :
• cette étude doit pouvoir être développée et inclure d’autresespaces géographiques et donner une
dimensioneuropéenne plus ancrée
Questions en suspens :
• Ce thème étudié est complexe
• Il demande d’être abordé par d’autres prismesscientifiques
• les causes sont complexes et concernes plusieurschampsd’expertises scientifiques
35
• Description du projet
• Développement du projet
• Analyseet supports réflexifs (écrits
et vidéos)
• Présentation des livrables
• Malette pédagogique modules de
formation et supports vidéos
36
Livrables
www.philiaplus.org
Merci de votre attention
Des questions ?
37
Une question !
• Nous avons fait le choix de mener une recherche action collaborative etde l’imprégnerd’une
perspective méthodologique qui nous semblaitporteuse (l’approche centrée sur le DPA-PC et
l’éthique)…
• Pensez-vous que cela soit pertinent ?
• Pensez-vous que nous ayons réduit notre champ des possibles et réduit notre champ de plus de découvertes au
regard de notre thème de travail ?
• Notre étude à ses limites !
• Quelles autres dimensions pourrions-nous explorer pour vraiment avancer dans ce domaine ?
• Quels autres champs scientifiques pourraient y contribuer ?
38
Bibliographie
 Les chercheurs ignorants(2015) Les recherches-actionscollaboratives-Unerévolutiondela connaissance.,Pressesde l’EHESP
 Jorge Ferriéra (2020). LA RECHERCHE-ACTION COLLABORATIVE APPLIQUÉE À LA PRATIQUE DU TRAVAIL SOCIAL
 RolandPollefait, (2020) Analysequalitativedesfocusgroups-Thématiquede la Réussite scolaireet l’insertion,(PHILIA+/Cérises 2020)
 RolandPollefait, (2020) Analysequalitativedesfocusgroups- Thématique duréseau, PHILIA+ , (PHILIA+ /Cérises2020)
 Miche Liu (1997), Fondements et pratique de la recherche action, L’Harmattan
 Yann Le Bosse (2016), Sortir de l’impuissance – Invitation a soutenir le pouvoir d’agir des personnes et des collectivités – Tome 2 : Aspects pratiques, Ardis
 Yann Le Bossé (2016), Soutenir sans prescrire, ARDIS. Québec
 Yann Le Bosse (2012), Sortir de l’impuissance – Invitation a soutenir le pouvoir d’agir des personnes et des collectivités – Tome 1 : Fondements et cadres
conceptuels, Ardis
 Yann Le Bossé (2009). Développer le pouvoir d'agir des personnes et des collectivités : Quelques enjeux relatifs à l'identité professionnelle et à la formation
des praticiens du social. Nouvelles pratiques sociales. Québec
 Françoise Yaouancq et Michel Duée, (2012), sortie en 2014. Etude Insee , Titre: Les sans-domicile en 2012 : une grande diversité de situations -
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC14i_D1_sansdomicile.pdf
Sites Web:
 Annemie Schaus (ULB) : Concept du contentieux stratégique - https://www.ulb.be/fr/arc/arc-projet-de-recherche-strategic-litigation-contentieux-strategique
 Institut national de la statistique et des études économiques. - Françoise Yaouancq et Michel Duée, (2014). Titre: Les sans-domicile en 2012 : une grande
diversité de situations -, http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC14i_D1_sansdomicile.pdf
 https://www.philiaplus.org (ProjetPHILIA+ , site web officiel )
 RTBF 1 – JT (2017) , http://www.rtbf.be/info/societe/detail_comment-se-fait-il-qu-un-jeune-meure-seul-dans-une-tente?id=9394982
 7 à la Une, RTBF 1 (2019), https://www.facebook.com/506922683159468/videos/431275214355556/
39

Contenu connexe

Tendances

Ij mag 6
Ij mag 6Ij mag 6
Ij mag 6
jfplo
 
Ra oejaj 2014_all_o_kbis
Ra oejaj 2014_all_o_kbisRa oejaj 2014_all_o_kbis
Ra oejaj 2014_all_o_kbis
Ministère de la Communauté française
 
Appel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaire
Appel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaireAppel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaire
Appel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaire
LISEA
 
rapport2007-2014-ACTE
rapport2007-2014-ACTErapport2007-2014-ACTE
rapport2007-2014-ACTE
Yoan Anguilet
 
L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation
L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation  L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation
L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation
Gérard Marquié
 
Information des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles
Information des jeunes en Fédération Wallonie-BruxellesInformation des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles
Information des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles
Anne Swalue
 
Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...
Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...
Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...
Itinera Institute
 
IMS-Entreprendre pour la Cité
IMS-Entreprendre pour la CitéIMS-Entreprendre pour la Cité
IMS-Entreprendre pour la Cité
Sice Tech
 
Presentation 2014 vf
Presentation 2014 vfPresentation 2014 vf
Presentation 2014 vf
Dominic Ogden
 
Mesures gt 1 assises entrepreneuriat
Mesures gt 1 assises entrepreneuriatMesures gt 1 assises entrepreneuriat
Mesures gt 1 assises entrepreneuriat
wizbii-reseau-social-professionnel
 
Plaquette des services du Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015
Plaquette des services du  Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015Plaquette des services du  Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015
Plaquette des services du Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015
InfoJeunesse ValdOise
 
Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012
Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012
Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012
socionum
 
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
Joke Van Dooren
 
96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant
96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant
96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant
Ipsos France
 
Presentation rencontres elearning2010
Presentation rencontres elearning2010Presentation rencontres elearning2010
Presentation rencontres elearning2010
Odile Dupont
 
Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010
Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010
Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010
Parti Djibouti
 

Tendances (18)

Ij mag 6
Ij mag 6Ij mag 6
Ij mag 6
 
Ra oejaj 2014_all_o_kbis
Ra oejaj 2014_all_o_kbisRa oejaj 2014_all_o_kbis
Ra oejaj 2014_all_o_kbis
 
Appel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaire
Appel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaireAppel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaire
Appel à projets 2016 du fond de dotation de la LGV SEA - Sillon solidaire
 
rapport2007-2014-ACTE
rapport2007-2014-ACTErapport2007-2014-ACTE
rapport2007-2014-ACTE
 
L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation
L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation  L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation
L’information des jeunes dans leur parcours personnel et leur orientation
 
0000 (3)
0000 (3)0000 (3)
0000 (3)
 
Information des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles
Information des jeunes en Fédération Wallonie-BruxellesInformation des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles
Information des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles
 
Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...
Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...
Briser le tabou autour des diplômes autour des diplômes non porteurs d'avenir...
 
IMS-Entreprendre pour la Cité
IMS-Entreprendre pour la CitéIMS-Entreprendre pour la Cité
IMS-Entreprendre pour la Cité
 
Questions educ9
Questions educ9Questions educ9
Questions educ9
 
Presentation 2014 vf
Presentation 2014 vfPresentation 2014 vf
Presentation 2014 vf
 
Mesures gt 1 assises entrepreneuriat
Mesures gt 1 assises entrepreneuriatMesures gt 1 assises entrepreneuriat
Mesures gt 1 assises entrepreneuriat
 
Plaquette des services du Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015
Plaquette des services du  Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015Plaquette des services du  Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015
Plaquette des services du Centre Information Jeunesse du Val d'Oise - 2015
 
Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012
Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012
Accompagner les pratiques mediatiques et numériques des jeunes - 2012
 
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
 
96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant
96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant
96% des parents toujours prêts à recommander la crèche de leur enfant
 
Presentation rencontres elearning2010
Presentation rencontres elearning2010Presentation rencontres elearning2010
Presentation rencontres elearning2010
 
Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010
Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010
Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au mali octobre 2010
 

Similaire à JDCHE 20-21 - Mieux soutenir l'autonomie et le pouvoir d'agir des jeunes de la protection de l'enfance

Réformes de l'éducation, l'accompagnement
Réformes de l'éducation, l'accompagnementRéformes de l'éducation, l'accompagnement
Réformes de l'éducation, l'accompagnement
richard peirano
 
Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015
Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015
Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015
Philippe Watrelot
 
« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »
« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »
« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »
Le Mouvement Associatif Occitanie
 
Note emploi-et-handicap.fev19
Note emploi-et-handicap.fev19Note emploi-et-handicap.fev19
Note emploi-et-handicap.fev19
AVIE
 
SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE
SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE
SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE
Institution Publique
 
Entreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social Learning
Entreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social LearningEntreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social Learning
Entreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social Learning
PREDA
 
Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_
Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_
Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_
paogaggini
 
Livret - Une aventure collaborative
Livret - Une aventure collaborativeLivret - Une aventure collaborative
Livret - Une aventure collaborative
ChaireMIS
 
Dîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro études
Dîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro étudesDîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro études
Dîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro études
Nathalie Dion
 
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Mailat
 
Guide des activités fréquence écoles
Guide des activités fréquence écolesGuide des activités fréquence écoles
Guide des activités fréquence écoles
Association Fréquence écoles
 
Stratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdfStratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdf
LaRambaud
 
Stratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdfStratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdf
LaRambaud
 
Les FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPE
Les FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPELes FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPE
Les FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPE
Bouchaib Samawi
 
Guide ess et_universites
Guide ess et_universitesGuide ess et_universites
Guide ess et_universites
aprova84
 
29 09 15 aap jeunesse
29 09 15 aap jeunesse29 09 15 aap jeunesse
29 09 15 aap jeunesse
Jean Jacques Gourhan
 
Rapport cn num_education_oct14
Rapport cn num_education_oct14Rapport cn num_education_oct14
Rapport cn num_education_oct14
Jorge Barbosa
 

Similaire à JDCHE 20-21 - Mieux soutenir l'autonomie et le pouvoir d'agir des jeunes de la protection de l'enfance (20)

Réformes de l'éducation, l'accompagnement
Réformes de l'éducation, l'accompagnementRéformes de l'éducation, l'accompagnement
Réformes de l'éducation, l'accompagnement
 
Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015
Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015
Ph w ess-l'esper-cresca-reims juin-2015
 
« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »
« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »
« La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? »
 
Note emploi-et-handicap.fev19
Note emploi-et-handicap.fev19Note emploi-et-handicap.fev19
Note emploi-et-handicap.fev19
 
SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE
SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE
SALON DU LYCEEN 2014- DOSSIER DE PRESSE
 
Entreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social Learning
Entreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social LearningEntreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social Learning
Entreprise Collaborative - Ecollab - Une Introduction Au Social Learning
 
Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_
Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_
Compte rendu des_ateliers_adolescents_et_pet_2_
 
Rnf prés md 2013
Rnf prés md 2013Rnf prés md 2013
Rnf prés md 2013
 
Livret - Une aventure collaborative
Livret - Une aventure collaborativeLivret - Une aventure collaborative
Livret - Une aventure collaborative
 
Dîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro études
Dîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro étudesDîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro études
Dîner des nouvelles 28 janvier_2013_pro études
 
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
 
Kupita
KupitaKupita
Kupita
 
Guide des activités fréquence écoles
Guide des activités fréquence écolesGuide des activités fréquence écoles
Guide des activités fréquence écoles
 
Stratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdfStratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdf
 
Stratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdfStratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdf
 
Les FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPE
Les FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPELes FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPE
Les FORMATIONS EN ALTERNANCE : UNE SOLUTION pour LES NEET EN EUROPE
 
Guide ess et_universites
Guide ess et_universitesGuide ess et_universites
Guide ess et_universites
 
29 09 15 aap jeunesse
29 09 15 aap jeunesse29 09 15 aap jeunesse
29 09 15 aap jeunesse
 
Social learning
Social learningSocial learning
Social learning
 
Rapport cn num_education_oct14
Rapport cn num_education_oct14Rapport cn num_education_oct14
Rapport cn num_education_oct14
 

Plus de Synhera

JDCHE 20-21 - Les pratique de solidarité
JDCHE 20-21 - Les pratique de solidaritéJDCHE 20-21 - Les pratique de solidarité
JDCHE 20-21 - Les pratique de solidarité
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...
JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...
JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...
JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...
JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...
JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...
JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...
JDCHE 20-21 -  Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...JDCHE 20-21 -  Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...
JDCHE 20-21 - Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...
JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...
JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...
JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...
JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...
JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...
JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...
JDCHE 20-21 -   Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...JDCHE 20-21 -   Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...
JDCHE 20-21 - Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention sociale
JDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention socialeJDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention sociale
JDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention sociale
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)
JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)
JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...
JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...
JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...
JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...
JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...
JDCHE 20-21 -  La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...JDCHE 20-21 -  La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...
JDCHE 20-21 - La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Starwars Wireless Power Charger LOGO
JDCHE 20-21 -  Starwars Wireless Power Charger LOGOJDCHE 20-21 -  Starwars Wireless Power Charger LOGO
JDCHE 20-21 - Starwars Wireless Power Charger LOGO
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DC
JDCHE 20-21 -  Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DCJDCHE 20-21 -  Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DC
JDCHE 20-21 - Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DC
Synhera
 
JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...
JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...
JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écrites
JDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écritesJDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écrites
JDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écrites
Synhera
 
JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...
JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...
JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...
Synhera
 
JDCHE 20-21 - Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...
JDCHE 20-21 -  Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...JDCHE 20-21 -  Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...
JDCHE 20-21 - Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...
Synhera
 

Plus de Synhera (20)

JDCHE 20-21 - Les pratique de solidarité
JDCHE 20-21 - Les pratique de solidaritéJDCHE 20-21 - Les pratique de solidarité
JDCHE 20-21 - Les pratique de solidarité
 
JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...
JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...
JDCHE 20-21 - Does the CEO’s gender influence next generation involvement in ...
 
JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...
JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...
JDCHE 20-21 - Questionnement et analyse d’un dispositif de gamification et de...
 
JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...
JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...
JDCHE 20-21 - Acculturation des enfants de milieux populaires à la culture éc...
 
JDCHE 20-21 - Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...
JDCHE 20-21 -  Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...JDCHE 20-21 -  Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...
JDCHE 20-21 - Ouvrir le dialogue pour la personnalisation des soins par le b...
 
JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...
JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...
JDCHE 20-21 - Les enjeux de l’Education aux medias dans l’enseignement second...
 
JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...
JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...
JDCHE 20-21 - SAPTAP Savoir Analyser: les ateliers Philo Traduction et les di...
 
JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...
JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...
JDCHE 20-21 - Effet de la vitesse de marche sur la stratégie cinématique du G...
 
JDCHE 20-21 - Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...
JDCHE 20-21 -   Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...JDCHE 20-21 -   Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...
JDCHE 20-21 - Evaluation des risques de contamination microbienne croisée a...
 
JDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention sociale
JDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention socialeJDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention sociale
JDCHE 20-21 - Les TIC dans le champ de l'Intervention sociale
 
JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)
JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)
JDCHE 20-21 - Les langues, c'est classe(s)
 
JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...
JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...
JDCHE 20-21 - Analyse des paramètres spatio temporels et cinématiques de la c...
 
JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...
JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...
JDCHE 20-21 - Mise au point d’une technique rapide d’extraction de l’ARN vira...
 
JDCHE 20-21 - La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...
JDCHE 20-21 -  La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...JDCHE 20-21 -  La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...
JDCHE 20-21 - La simulation en santé et la gestion des ressources de crise p...
 
JDCHE 20-21 - Starwars Wireless Power Charger LOGO
JDCHE 20-21 -  Starwars Wireless Power Charger LOGOJDCHE 20-21 -  Starwars Wireless Power Charger LOGO
JDCHE 20-21 - Starwars Wireless Power Charger LOGO
 
JDCHE 20-21 - Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DC
JDCHE 20-21 -  Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DCJDCHE 20-21 -  Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DC
JDCHE 20-21 - Etude de l'efficacité énergétique d'un smart grid DC
 
JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...
JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...
JDCHE 20-21 - HYPOCHECK: Développement d’un test de dépistage rapide de deux ...
 
JDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écrites
JDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écritesJDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écrites
JDCHE 20-21 - Un outil pour améliorer la compréhension et la production écrites
 
JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...
JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...
JDCHE 20-21 - DiTS Développement d’un jumeau numérique d’un système de retran...
 
JDCHE 20-21 - Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...
JDCHE 20-21 -  Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...JDCHE 20-21 -  Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...
JDCHE 20-21 - Antilope : Vers un système bon marché de mesure des polluants ...
 

JDCHE 20-21 - Mieux soutenir l'autonomie et le pouvoir d'agir des jeunes de la protection de l'enfance

  • 1. Mieux soutenir l’autonomie et le pouvoir d’agir des jeunes de la protection de l’enfance ! Lyazid HASSAINI HE2B / Cérisès lhassaini@he2b.be Protection de l'enfanceen Europe: Se formerensemblepardes pratiques+ inclusives!
  • 2. 2 Partenariat stratégique Une volonté commune de construire ! La définition d’un projet d’action - RAC ! Innovation et bonnes pratiques Remarque : Ce partenariat stratégique « Innovation et bonnes pratiques » nous a dès le départ , inscrit dans la mise en œuvre d’une recherche action collaborative (RAC).
  • 3. Une impulsion : Une étude de l’Insee(2014)* sur le contexte Français révélait qu’un nombre élevé d’enfants pris en charge par l’aide sociale à l’enfance, finissent à la rue(36% des SDF de 18 à 25 ans ont étépris en chargepar l’aidesociale). • Quatre autres partenaires (Portugal, Roumanie, Belgique, Allemagne) explorent sur leur territoire et rapportent des constats identique: • Beaucoup de jeunes ayant eu un parcours constructif dans les circuits de l’A.J. connaissent une « rechute » lorsqu’ils accèdent à l’autonomie : Un Drame en Belgique (2017) « http://www.rtbf.be/info/societe/detail_comment-se-fait-il-qu-un-jeune-meure- seul-dans-une-tente?id=9394982 » • « Une explication de cette rechute est qu’ils ont bénéficié durant leur parcours « institutionnel » de la colonne vertébrale qu’était le réseau des équipes de professionnels qui l’accompagnaient au jour le jour. A la fin de cet accompagnement, ils perdent cette colonne vertébrale « extérieure » sans avoir encore développé de « colonne intérieure » leur permettant d’utiliser leurs propres réseaux de contacts et de soutien constructif : relations, amitiés, ressources familiales, ressources de formation et d’emploi, connaissances divers… pour continuer leur chemin. Ce faisant ils se trouvent trop souvent à la merci de rencontres ou de « retrouvailles » de hasard, avec des milieux susceptibles de les replonger rapidement dans les difficultés, la marginalité, l’exclusion sociale… voire la délinquance ». https://www.philiaplus.org • « Pas armés plus au regard des exigences d’une société qui s’organise sur les compétences acquises en cours de scolarité ou formation… » 3 Un constat croisé ! * Introduction * Un constat croisé -Voir : https://www.philiaplus.org https://www.philiaplus.org/sites/philiaplus.org/files/upload/MALLETTE/MODULE%20RESEAUX/Outils%20p%C3%A9dagogiques/FICHE%20OUTIL%20- %20Contexte%20europ%C3%A9en%20sur%20R%C3%A9ussite%2C%20R%C3%A9seaux%2C%20DPA%20en%20PE%20.pdf *Insee -Institut national dela statistiqueet des études économiques. - (2014). Titre: Les sans-domicileen 2012 : unegrandediversitédesituations - FrançoiseYaouancq et MichelDuée, http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC14i_D1_sansdomicile.pdf ➔ Voir aussi : https://www.philiaplus.org/philia/le-projet
  • 4. • La complexité des réalités des situations des familles et des jeunes et leur prise en charge génèrent parfois des situations inextricables et dommageables pour les jeunes et leur famille • Les jeunes pris en charge par les structures d’accompagnement de la jeunesse n’ont pas acquis la capacité d’agir nécessaire a leur autonomie et leur épanouissement ! Des questions : • La formation des futurs travailleurs sociaux (Educ. AS , …) prépare-t-elle de manière efficace nos futur travailleurs sociaux ? • Les pratiques sociales de nos institutions soutiennent-elles et préparent-elles de manière efficace les jeunes a entrer dans la vie ? 4 Nature et Philosophie Une sensibilité et un constat partagé ! Introduction
  • 5. Des caractéristiques (ou causes) communes observées par les différents partenaires L’incapacité d’agir des jeunes Les jeunes ne sont pas préparé efficacement à entrer dans la vie adulte Il nous semble important d’accompagner les jeunes au regard de la construction de développer une réelle capacité d’autonomie sociale, professionnel et affective … et donc de soutenir et de former les futur travailleurs sociaux a réellement soutenir le pouvoir d’agir des jeunes qui leurs sont confiés ! Une hypothèse de départ - fondée sur l’identification de 2 dimensions « vulnérables » dans le processus d’acquisition de l’autonomie : 1. Le réseau Il faut soutenir , préserver le développement et la construction des réseaux stratégiques du jeune (famille, aidants, professionnel, amis, …) 2. La réussite : scolarité / formation Il est indispensable d’accompagner à la réussite : scolaire / d’une formation ! (Cf. Vidéo) https://www.facebook.com/506922683159468/videos/431275214355556/ Le partenariat stratégique identifie des conséquence semblables (de pays à pays) quant à la capacité d’autonomie d’une partie des usagers accueillis au sein de la protection de l’enfance. Certes, cela ouvre la question de l’adhésion et l’implication des jeunes mais ne peut écarter une autre question relative aux pratiques et la formation favorables et soutenants d’une réelle autonomie 5 Conclusions : Importance de Soutenir , préserver le développement des réseaux stratégiques du jeune (familial, aidants, professionnel, …) De former a l’approche centrée sur le DPA-PC ou l’inscrire dans les pratiques sociales actuelles comme une manière innovante et efficace d’accompagner Introduction Nature et Philosophie Unesensibilité et un constat partagé !
  • 6. En 2017 : Etat des lieux concernant les éléments de contexte et les besoins en formation que chaque partenaire pouvait repérer dans son pays respectif. Etat des lieux élaboré en concertation avec les partenaires académiques et les partenaires professionnels, autourdes trois thématiques concernant le projet et issues de constats partagés : • Thème 1 : Accompagner à la réussite scolaire et à l’inclusion, les enfants en mesure de protection de l’aide sociale • Thème 2 : Soutenir, préserver et développer les différents réseaux (familial, des aidants, professionnel...) • Thème 3 : Approche en travail social centrée sur le DPA des personnes accompagnées Perspective de formation : A partir de ce repérage des besoins et afin de définir les contours de la formation en travail social, chaque partenaire a ainsi pu préciser et spécifier ses domaines de compétences autour de ces thématiques. Le projet Philia+ a alors permis à chacun de pouvoir mutualiser et partager ses savoirs, savoirs faire et savoirs expérientiels pour développer et enrichir encorela formation destravailleurssociaux. 6 Un constat croisé !* Introduction Un deuxième temps d’exploration contextuelle *(Cf. mallette pédagogique-http://www.philiaplus.org/)
  • 7. Une volonté commune d’agir ! La définition d’un projet d’action - RAC ! Fondement (valeur / philo) • la protection des droits de l'enfant - le « combat » de l'exclusion sociale et des discriminations - la promotion de la protection sociale et le développement de sa qualité - l'égalité entre les femmes et les hommes PHILIA+ : • La pauvreté et exclusion sociale : le projet vise à aider les jeunes les plus à risque à une meilleure insertion dans la société, via une formation adaptée des intervenants sociaux, les accompagnants. • L’éducation : le projet contribue à l’abaissement du taux de décrochage scolaire via une intervention sociale en protection de l’enfance qui prend en compte les risques de décrochages scolaires des jeunes en grande difficulté sociale. • L’égalité des chances pour tous les jeunes (les plus fragiles sont ici ciblés) dans l’enseignement et sur le marché du travail, via les techniques d’étayage de réseaux et de scolarité active. • Citoyenneté active et l’inclusion sociale en développant leur pouvoir d’agir et la mobilisation des réseaux personnels d’appartenance. Dimension européenne : Cette RAC favorisera le développement : • D’une approche européenne dans l'éducation, via de la création de contenus mutualisés • De la mobilité d’usagers, d’étudiants et d’enseignants / chercheurs dans 5 pays • Le croisement d’expertises et d'expériences sur les questions communes aux systèmes d'éducation en intervention sociale d’aide à la jeunesse 7 Introduction
  • 8. Objet de la recherche : • Ouvrir le champ , une voie ! • Expliquer et comprendre en quoi et pourquoi les pratiques sociales de nos institutions « mobilisées » ne soutiennent pas la capacité d’agir et d’autonomie d’une partie des usagers pris en charge dans la protection de l’enfance • Comment soutenir réellement la capacité d’agir de ces jeunes ? • Faut-il Former autrement ? • L’efficacité des pratiques sociales concerne, « au premier chef », le monde de l’enseignement et de la formation Concrètement : Nousdéveloppons uneRAC qui inclutl’approchecentrée sur développementdu pouvoird’agirdespersonnes et des collectivités(DPA-PC) : Objectif :permettre auxtravailleurs de penser autrement la manière de soutenirla réussite des personnesqu’ilsaccompagnent. Il s’agitde libérer la créativité dansles pratiques et adapteren permanence sa postureprofessionnelle. Nous expérimenterons et créerons aussi une méthode de questionnement éthique propre au domaine social et développerons un axe spécifique d’accompagnement des mineurs isolesétrangers et ROM. Nous veillerons à l’implication de jeunes concernés par la protection de l’enfance est également , Ne pas penser pour eux, mais avec eux, Il s'agit essentiellement de « restaurer le statut d'acteur». Cela touche à la racine même de la mission des pratiques sociales. Mais : ➔ A la question « qu'est-ce qu'aider ? » la réponse est ni soulager la souffrance, comme dans les approches caritatives, ni guérir de la souffrance comme dans les approches “médicalisées”, ni encore de dénoncer les causes de la souffrance comme les approches militantes, mais plutôt de s'auto affranchir de la souffrance.(Le bossé2008-2012) 8 Nature et philosophie du projet PHILIA+ Objet / Objectifs
  • 9. • Objectifs : • Développer des compétencesprofessionnellespour soutenir concrètement : • une meilleure insertion sociale des jeunes • la mobilisation des dynamiques de résilience face à l'échec scolaire • la capacité d'inscription des jeunes dans des réseaux de support social • Soutenir l’efficacitédespratiquessocialesdes éducateurs, des travailleurssociaux dansledomainede la jeunesse • Revisiter la formation initialeet continuéedeséducateurs/ travailleurssociaux • Produire 2 modules de formation a destination de l'enseignement (secondaire, supérieur du secteur social, universitaire et en cours de carrière). 9 Nature et philosophie du projet PHILIA+ Objet / Objectifs
  • 11. Une recherche fondée sur des approches inclusives Des questions transversales ! • La question de la capacité d’agir des jeunes au sortir de leur prise en charge par la protection de l’enfance • L’approchecentréesur le DPA-PC • L’approchecentréesur le DPA-PC noussemble centraleet « fédératrice»de l’action dela personne • Elle participea l’affranchissement despersonnes • La question de l’éthique tant dans le cadre d’une RAC que dans les réponses proposées nous semble incontournable • La question du culturel / de l’interculturel : MENA 11 Natureet philosophie du projet PHILIA+ Un cadre…
  • 12. Remarque : L'un des premiers obstacles épistémologiques dutravail social estle fait que le professionnel donne généralementunavis préalable sur le problème et/oulasituationétudiée, sans l'analyser au préalable dans sadimensionabstraite, afinde l'interroger et de le déconstruire. "Face à la réalité, ce que l'oncroit savoir éclipseclairement ce que l'ondevrait savoir" (Gaston Bachelard,1971 : 166). In Jorge Ferreira (2020), LA RECHERCHE-ACTION COLLABORATIVE APPLIQUÉE À LA PRATIQUE DU TRAVAIL SOCIAL 12 Thèmes et méthode !
  • 13. La RAC - Cadre théorique et méthodologique 13  Une recherche action est un processus par lequel les chercheurs souhaitent contribuer à la transformation sociale par la recherche  Quatre éléments fondamentaux, (Cf. Liu (1997)) :  une rencontre entre une intention de recherche et une volonté de changement.  un double objectif : résoudre les problèmes des usagers et faire avancer les connaissances scientifiques ➔ pédagogiques  un travail conjoint entre usagers, professionnels, étudiants, enseignants et chercheurs afin de mettre en œuvre un apprentissage mutuel  l'établissement d'un cadre éthique et méthodologique négocié et accepté par tous  Ici, elle met en présence des praticiens réflexifs, des professionnels, des usagers , des étudiants et des enseignants chercheurs qui cherchent à faire évoluer leur pratique de production de connaissances en sciences humaines et sociales. Remarque : cette formulation est importante , car elle s’exprimedans les différents momentde travailet de production de la démarchede RAC Méthodologie
  • 14. 14 Les participants France Portugal Roumanie Belgique Allemagne Jeunesusagers 10 jeunes (répartis entre Toulouse et Perpignan), filles et garçons, d’âge moyen 14.5 ans et dont la moitié était en situation de Mineurs Non Accompagnés 7 jeunes, 4 filles et 3 garçons, d’âge moyen 14.5 ans et issus de familles très vulnérables 5 jeunes, 4 filles et 1 garçon, d’âge moyen 14.8 ans et issus de la communauté Rom 6 jeunes, 3 filles et 3 garçons, d’âge moyen 18 ans A du quitteren cours de projet Etudiants 2 2 2 2 A du quitteren cours de projet Professionnels Entre 6 et 8 travailleurs sociaux aux fonctions diverses, entre 4 et 5 femmes et 2 et 3 hommes. 7 professionnels travailleurs sociaux, 4 femmes et 3 hommes 6 professionnels assistants sociaux, 3 femmes et 3 hommes 6 travailleurs sociaux, 3 femmes et 3 hommes, travailleurs sociaux aux diverses fonctions A du quitteren cours de projet Enseignants/chercheurs 3-5 2-4 2-3 3 - 4 A du quitteren cours de projet
  • 15. Pourquoi une recherche action ? • Les réalité contextuelles observées et dénoncées par de nombreux acteurs de l’aide à l’enfance et à la jeunesse semblent indiquer qu’il s’agit d’une réalité récurrente, que ces acteurs ont le sentiment de ne pas être reçus, … « impression de l’existence d’un contentieux durable ! »… il ne s’agit pas de mettre en cause des personnes ou des structures à ce stade, mais d’oser se poser pour le temps de la réflexion et projeter des pistes de réflexionet de réponses (prévention) • L’ensemble des acteurs sont animé par une volonté d’expliquer , de comprendre et développer une réponse • Notre question de recherche n’est pas « clairement posée » ou « clôturée », mais plus encore, nous avons besoin des personnes concernées pour la poser de la manièrela plus holistiquepossible • L’ancrage contextuel est donc essentiel notamment par la rencontre des acteurs du contexte 15
  • 16. • Aller à la rencontre des enjeux des personnes concernées (acteurs, usagers, professionnels … ) augmente nos connaissance et réduit le temps d’exploration contextuelle, (ou d’exploration dans la méconnaissance) • L’éthique : à différents niveaux • La place et l’expertise reconnue de chacun qui manifesteun intérêt pour cette question - l’expertise des différentes personnes concernée par cette RAC devaient légitimement être mobilisées • Nous souhaitons mettre en œuvre un processus démocratiquede participation collective active et impliquée qui produiraà la fois des connaissances et revisiterales pratiques sous l’œil critiqueet aiguisé de chaque acteur de ce processus 16 Pourquoi une recherche action ?
  • 17. Un développement bienveillant! RAC Collaborative /Equité Collective /Equité Boussole éthique Boussole DPA-PC Démarche de Co créationcollectivepour , expliquer, comprendreaugmenter notremaîtriseet répondre à une question Être reconnu, accepté et reçuenqualité de personne Chaque individu, acteur de la RAC doit être reconnuet reçudans sonidentité idiosyncratique Être reconnu, accepté et reçuen qualité de personne experte Besoins - Attenteset objectifs Liberté de rester concernéet impliqué Expertise sur laquestion Attentes et objectifs Liberté de rester concernéet impliqué 17 Garantir le cadre éthique, collaboratif etlamise enœuvre d’unréel pouvoir d’agir au seinde la RAC
  • 18. Méthodologie • Constatset état de l’art • Exploration analytique territoriale (par pays) sur le thème de recherche • Analyse et croisement des explorations des réalités contextuelles des différents pays • Accordagesur lecadrede la démarchede la RAC • Temps d’accordage sur l’approche centrée sur le DPA-PC • Initiation a l’approche centrée sur le DPA-PC • Temps d’accordage sur la question de l’éthique dans le cadre de la RAC La fourmilière:préambule • Réalisation desfocus groupe: • Le réseau • Focus groupe par pays (2 X jeunes et 2 X professionnels) = (4) • Analyses des résultats (approche qualitative – analyse de contenus + Traitement lexical - IraMuTeQ) • La réussite scolaire / formation • Focus groupe par pays (2 X jeunes et 2 X professionnels) = (4) • Analyses des résultats (approche qualitative – analyse de contenus + Traitement lexical - IraMuTeQ) Résultats La fourmilière • Exploitation desrésultatsdesfocus groupe➔ expérimentation • Temps d’élaboration d’outils de formation et d’accompagnement « thème du réseau » • Temps d’expérimentation « thème du réseau » • Croisement des expertises – « pratique émergente » • Temps d’élaboration d’outils de formation et d’accompagnement « thème du réseau » • Temps d’expérimentation « thème de la réussite scolaire et la formation » • Croisement des expertises – « pratique émergente » • Construction des modules de formation (Réseau / Réussite scolaire et formation) Productions • Elaboration dela mallettepédagogique • Construction des modules de formation (Réseau / Réussite scolaire et formation) • Vidéos d’enseignement et teasers • Contenus d’analyses et de productions écrites • Implémentation - Diffusion et dissémination 18
  • 19. 2018 - 2019 2019 – 2020 Temporalité 2017 - 2018 Etat des lieux pays Exploration explicative, compréhensive analytique 01/2017 Etat des lieux pays - Exploration analytique Initiation DPA-PC 01/2018 Focus groupe réseaux Focus groupe réussite / scolaire Analyse données FG Réseaux Analyse données FG Scolarité Expérimentation outils méthodes de formation Croisement des expertises Construction des modules de formation Développement de techniques et outils formation et croisement des expertises Finalisation des modules et contenus de formation Dissémination Dissémination 01/2019 01/2020 Développement de techniques et outils formation et croisement des expertises 19 Période COVID 19 Période COVID 19 Finalisation des modules et contenus de formation 08/2020 09/2020 02/2021
  • 20. La fourmilière ! Entre ce que chacun se représente de ce qu’il est sur le plan professionnel , identité professionnelle …. Et la rencontre : d’une part : avec la perspective des autres d’autre part : avecce que disent les analyses objectivées (logiciel) il y a une négociation avecsoit même et avecles autres approches et pratiques,nécessaire à l’enrichissement des approches et l’amélioration des pratiques nécessaires à notre question de recherche (ou de travail) Un temps de rencontre : Sociocognitive et stratégique D’expérimentation
  • 21. Le recueil de données ! • État des lieux par pays • Récit de vie • Les focus groupe • 2 thèmes explorés • Les réseaux du jeune • La réussite : La réussite scolaire/ formation • Le croisementdes savoirset expertises 21 Remarque : l’ensemble des résultats et productions sont consultables sur : https://www.philiaplus.org (Projet PHILIA+ , site web officiel )
  • 22. • Valorisationet considérationde L’expertise de chacun • S’assurerque sommesdans la rechercheet pas uniquement dans l’action 22 Passer de ça : À : Par une vraie rencontre des « statuts » !!! . . . L’explorationcollaborative !
  • 23. Le recueil de données ! • Récits de vie 23 Recueil de témoignages auprès dejeunes portugais, roumains, belges, ….
  • 24. L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent! Des mots qui expliquent et offrent de comprendreleur réalité vécue Le croisement des savoirs et expertises ! 24 Le croisement des expertises… une réciprocitéindispensableà l’émulation/l’émergenceconceptuelle, méthodologiqueet pédagogiquefuture Quelques éléments de vécus collaboratifs et expérientiels
  • 25. Des mots qui révèlent des « maux » existentiels des jeunes … et les « maux » existentiels des professionnels L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent! La question de l’éthique dansles pratiques! 25 Le croisement des savoirs et expertises !
  • 26. … une réciprocitéindispensablea l’émulation/émergenceconceptuelleet méthodologique Quelquesélémentsde vécuscollaboratifsetexpérientiels Des mots qui révèlent des maux de l’agir professionnel L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent! 26 Le croisement des savoirs et expertises !
  • 27. … une réciprocité indispensable a l’émulation/émergence conceptuelle et méthodologique Quelques éléments de vécus collaboratifs et expérientiels Des mots qui nous indiquent comment nous pouvons être plus efficaces ! L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent! 27 Le croisement des savoirs et expertises !
  • 28. … une réciprocité indispensable a l’émulation/émergence conceptuelle et méthodologique Quelques éléments de vécus collaboratifs et expérientiels Des mots qui ouvrent des perspectives de pratiques originales qui participentau progrès et invitenta la formalisation! L’importance de la participationdesusagers… etdesprofessionnelsquiles accompagnent! La pratique est en elle-même porteuse d’un savoir La recherche est une pratique sociale … productrice de connaissanceset d’émancipation 28 Le croisement des savoirs et expertises !
  • 29. Le Temps éthique ! Une boussole pour garder le cap ! 29 Ce dont j’ai besoin pour bien vivre le groupe, l’expérience de recherche ? La pratique du conseil en fin de matinée ou de journée Soutenir la mixité des interactions
  • 30. Résultats* 30 Trois pôlesse révèlentégalement,eux-mêmes reliésà d’autres pôles: • Lorsqueles jeunes évoquentles mots «problème,parent», le pôle qui s’y relie est celui de «famille» avec pour arrière- fond «ami, groupe,vrai,compter» • Lorsqueles jeunes évoquentle terme «école»,un pôle plus flou, mais significatifse relie,«aller,chose» ayantpour arrière-fond «donner,besoin,passer» • Et lorsqueles jeunes parlentd’eux-mêmes,un petit pôle, mais significatifse relie autour de «l’aide» avec enarrière- fond «trouver,activité». Enfin, un pôle apparaitcomme significatif,mais moins fréquentdans le discoursdes jeunes; ilressortsans ramification,c’està dire comme appartenantau discours produitsur les «Réseaux",mais sans lien directà un pôle spécifique;il s’agitdu pôle «prendre,décision». Exemple: Focusgroupe- jeunes : sur le thème du réseau * www.philiaplus.org Remarque : l’ensemble des résultats et productions sont consultables sur : https://www.philiaplus.org (Projet PHILIA+ , site web officiel ) Logiciel d’analyse syntaxique « IraMuTeQ(Ratinaud, 2014) »
  • 31. Résultats* 31 Exemple : Focus groupe - Professionnels : sur le thème du réseau Trois pôles se révèlentdonc clairement: • Le premier «jeune»,le plus fourni avec en arrière-fond«réseau,demander, travailler,institution, accompagnement...»; • Le deuxième «enfant»,fourni également, avec en arrière-fond«famille,problème, école,apprendre»; • Le troisième «travailleur social» avecpour arrière-fondprincipal «trouve,aide». Logiciel d’analyse syntaxique « IraMuTeQ(Ratinaud, 2014) » * www.philiaplus.org
  • 32. Ce que nous apprend le travail sur les réseaux 32 Cartographie des représentations / pratiques des réseaux des jeunes et des professionnels du social. • Il était frappant de constater que la conception qu’ont les professionnels de la notion de réseau des jeunes est beaucoup plus restreinte que celle des jeunes eux-mêmes. Les professionnels se centrent sur le réseau naturel et scolaire et s’excluent eux-mêmes, alors que les jeunes les positionnent dans leur réseau. • Les jeunes ont ajouté les réseaux amicaux, de loisir (sportif, culturel…) et même les réseaux illicites (dealer par exemple qui peut rapidement fournir de l’argent ou un toit). • Les jeunes ont appelé à nuancer les jugements sur les ressources de leur réseau : un père ou une mère défaillant.e est à la fois un obstacle et une ressource, idem pour le juge, le travailleur social ou l’ami dealer. • Un travail basé sur la construction d’éco-cartes* pour représenter leur réseau a permis de mettre en évidence la multiplicité des relations unilatérales entre eux et leur entourage et l’absence de lien entre les différents acteurs en présence. Au niveau de la relation travailleur social – jeune, la recherche-action a validé l’intérêt de l’approche du DPA-PC. Il est important de considérer que le jeune a sa propre réalité et qu’il est en capacité de prendre ses propres décisions. Le travailleur social doit lui-même développer une posture professionnelle pour favoriser cela. Un échange dans la réciprocité, l’absence de jugement, l’écoute et la considération. • *Ecomap : Voir : https://www.philiaplus.org/mallette-pedagogique/module-reseaux/module-soutenir-preserver-et-developper-les-reseaux-video
  • 33. Résultats / Analyse • De manière générale : • Récolte d’un ensemble de données très utiles, à la réflexion compréhensiveet à la production de modules de formation • Les analyses de contenus expriment l’importancede ce travail pour l’évolutionde notre société • Les temps de travail croisés des savoirs et des expertises ont décuplé le travail de fond nécessaireà notre compréhensionactualisée de la réalité étudiée • Le croisement des pratiques et de savoirs ont élargi le champ pédagogique et didactique de production de modules de formation« mallette pédagogique » • Nos objectifs d’étude ont été rencontrés 33
  • 34. Conclusion / Perspectives • Une démarche laborieuse(Cf. La fourmilière) • Les analyses de contenus révèlent: • À la fois des dimensions connues et vécues par les jeunes, mais de plus en plus exacerbées, tel un contentieux stratégique* (juridique) de société à l'égard de ses jeunes citoyens • L’importance d’une approche pluridisciplinaire croisant le regard de différentes des perspectives (socio, psycho, juridique, économique, familiale, politique …) • Le projeta le mérite de proposerune alternative transitionnelle si le fruit de ce travail fait écho auprès des autorités qui recevront ce contenu • Le processusRACincluant usagers,professionnels,enseignants ou enseignants chercheursmontre très clairement les bénéfices de cette pratique : un équilibre des tensions systémiquesdes savoirsutiles au progrèsde l'humain • Les rapports changent ! • CetteRAC, nousa montréque nous pouvonsapprécier autrement la manièredont : • Les acteursinteragissent et s’impliquent • Les professionnels accompagnent leur public (la question dela posture) • Nous pouvons prédisposer nos étudiantsà cetteaptitudeprofessionnelledansla formation initialeet continuée 34 * Annemie Schaus (ULB) : Concept du contentieux stratégique
  • 35. Conclusion / Perspectives Etapes suivantes : • Les objectifs poursuivisont été atteint • Les étapes suivantesconsisteraient dans un premier temps à sensibiliserl’ensemble des secteurs concernés par ce travail d’étude • Définir et projeter ensemble comment affiner et développer des réponseslocales (régions, pays ???) Limites de l’étude : • cette étude doit pouvoir être développée et inclure d’autresespaces géographiques et donner une dimensioneuropéenne plus ancrée Questions en suspens : • Ce thème étudié est complexe • Il demande d’être abordé par d’autres prismesscientifiques • les causes sont complexes et concernes plusieurschampsd’expertises scientifiques 35
  • 36. • Description du projet • Développement du projet • Analyseet supports réflexifs (écrits et vidéos) • Présentation des livrables • Malette pédagogique modules de formation et supports vidéos 36 Livrables www.philiaplus.org
  • 37. Merci de votre attention Des questions ? 37
  • 38. Une question ! • Nous avons fait le choix de mener une recherche action collaborative etde l’imprégnerd’une perspective méthodologique qui nous semblaitporteuse (l’approche centrée sur le DPA-PC et l’éthique)… • Pensez-vous que cela soit pertinent ? • Pensez-vous que nous ayons réduit notre champ des possibles et réduit notre champ de plus de découvertes au regard de notre thème de travail ? • Notre étude à ses limites ! • Quelles autres dimensions pourrions-nous explorer pour vraiment avancer dans ce domaine ? • Quels autres champs scientifiques pourraient y contribuer ? 38
  • 39. Bibliographie  Les chercheurs ignorants(2015) Les recherches-actionscollaboratives-Unerévolutiondela connaissance.,Pressesde l’EHESP  Jorge Ferriéra (2020). LA RECHERCHE-ACTION COLLABORATIVE APPLIQUÉE À LA PRATIQUE DU TRAVAIL SOCIAL  RolandPollefait, (2020) Analysequalitativedesfocusgroups-Thématiquede la Réussite scolaireet l’insertion,(PHILIA+/Cérises 2020)  RolandPollefait, (2020) Analysequalitativedesfocusgroups- Thématique duréseau, PHILIA+ , (PHILIA+ /Cérises2020)  Miche Liu (1997), Fondements et pratique de la recherche action, L’Harmattan  Yann Le Bosse (2016), Sortir de l’impuissance – Invitation a soutenir le pouvoir d’agir des personnes et des collectivités – Tome 2 : Aspects pratiques, Ardis  Yann Le Bossé (2016), Soutenir sans prescrire, ARDIS. Québec  Yann Le Bosse (2012), Sortir de l’impuissance – Invitation a soutenir le pouvoir d’agir des personnes et des collectivités – Tome 1 : Fondements et cadres conceptuels, Ardis  Yann Le Bossé (2009). Développer le pouvoir d'agir des personnes et des collectivités : Quelques enjeux relatifs à l'identité professionnelle et à la formation des praticiens du social. Nouvelles pratiques sociales. Québec  Françoise Yaouancq et Michel Duée, (2012), sortie en 2014. Etude Insee , Titre: Les sans-domicile en 2012 : une grande diversité de situations - http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC14i_D1_sansdomicile.pdf Sites Web:  Annemie Schaus (ULB) : Concept du contentieux stratégique - https://www.ulb.be/fr/arc/arc-projet-de-recherche-strategic-litigation-contentieux-strategique  Institut national de la statistique et des études économiques. - Françoise Yaouancq et Michel Duée, (2014). Titre: Les sans-domicile en 2012 : une grande diversité de situations -, http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC14i_D1_sansdomicile.pdf  https://www.philiaplus.org (ProjetPHILIA+ , site web officiel )  RTBF 1 – JT (2017) , http://www.rtbf.be/info/societe/detail_comment-se-fait-il-qu-un-jeune-meure-seul-dans-une-tente?id=9394982  7 à la Une, RTBF 1 (2019), https://www.facebook.com/506922683159468/videos/431275214355556/ 39