SlideShare une entreprise Scribd logo
Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques
de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ
L’AB,
C’est quoi?
CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE
RÉUSSIR LA CONVERSION
Nos Partenaires
Les étapes
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Une agriculture sans produits
chimiques de synthèse, ni OGM
Un sol vivant
et fertile
Le respect du
bien-être animal
La préservation
des ressources
naturelles
L’AB est réglementée et certifiée
Respect d’un règlement européen et d’un guide
de lecture français
Certification soumise à contrôles sur pièces et
visites
La Bio, c’est:
Les démarches pour passer en bio
Approfondir son projet technique
Passer un accord pour la collecte de lait bio
Démarrer la conversion
Choisir un organisme certificateur OC
Se notifier à l’agence bio
2 possibilités en production bovine
Simultanée: les terres et le troupeau ensemble
Non simultanée: les terres, puis le troupeau
La conversion
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
La conversion de Trévarez = 2 ans
Récoltes C 1
TERRES
en AB
Récoltes C 2TERRES
4 mai 2013 4 mai 2014 4 mai 2015
Conversion
vaches
6 mois
LAIT LAIT en AB
VIANDE
Conversion
animaux 1 an
+ ¾ vie en bio
VIANDE
en conventionnel,
progressivement en AB
0 stock conventionnel,
Et <20% des aliments C1
issus de la ferme (herbe ou
protéagineux)
!
Mise en œuvre
immédiate du
cahier des charges
Fertilisation des sols
respect du plafond de 170 uN/ha SAU.
fumier bio épandu seulement sur des terres bio.
possibilité d’importer des effluents non bio sous
certaines conditions et après accord de l’OC.
Les cultures en AB
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Achat de semences bio
Dérogations possibles pour l’achat de semences
non bio ET non traitées pour certaines cultures sur le
site : www.semences-biologiques.org
Maïs grain et fourrage = espèce hors dérogation
Protection des cultures
Privilégier une gestion préventive des dégâts
causés par des ravageurs, maladies et mauvaises
herbes : choix des espèces, variétés, rotation des
cultures, techniques culturales…
Désherbage mécanique ou thermique
Liste positive des intrants utilisables en Bio – INAO
Le résumé du cahier des charges
productions végétales est disponible
sur :
Les bovins en AB
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Mixité Bio - non Bio
L’élevage d’espèces animales identiques est interdite
dans la même exploitation, la mixité d’espèces
différentes est tolérée
Cas particulier des fermes expérimentales ou écoles
Origine des animaux
Renouvellement à partir de bovins bio
Achat de mâles en circuit classique possible
IA autorisée (ni synchronisation, ni transfert
d’embryon)
Prophylaxie et soins vétérinaires
Prévention = règle prioritaire
Méthodes alternatives préconisées
Interdiction des traitements préventifs
Déclassement des vaches laitières si plus de 3
traitements par lactation
Délais d’attentes doublés ( 0 x 2=48 heures)!
Le résumé du cahier des charges
bovins est disponible sur:
Les bovins en AB
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Bâtiments
Bâtiments non obligatoires
Surface minimale par catégorie (Exemple vache
laitière 6m2 +4.5m2 d’aire d’exercice couverte ou non)
Caillebotis sur un maximum de 50% de la surface
intérieure
Accès au pâturage dès que possible
Alimentation -> origine biologique
Au moins 50% de la ration annuelle est constituée
d’aliments produits sur l’exploitation
Au moins 60% de la MS de la ration journalière
provient de fourrages grossiers (Pas de limitation de
l’ensilage)
Maximum 20% de C1 autoproduits
Maximum de 30% C2 achetés (100% si autoproduits)
Veaux
Lait entier pendant 3 mois minimum
Cases collectives dès 8 jours
Écornage possible après demande à l’OC
Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques
de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ
L’agronomie
au cœur
d’une conversion
réussie
CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE
RÉUSSIR LA CONVERSION
Nos Partenaires
Un système de cultures représentatif de la
réalité bretonne
Une base herbagère :
• pour le pâturage
• pour la majorité des fourrages conservés
Du maïs fourrage pour l’énergie dans l’alimentation des
vaches laitières.
Des mélanges céréaliers « grain » pour la production des
concentrés
• semis d’hiver : pour l’énergie
• semis de printemps : pour les protéines
Un parcellaire morcelé
pour un système herbager
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
6 km
4,5 km
28 ha sur le
site de Ker
Lavig (LAZ) :
- Cultures,
prairies de
fauche et
pâturage
génisses
16 ha sur le
site de
Guernévez :
- Pâturage VL :
fin et début
saison
+ 3 ha : fauche
39 ha sur le
site de
Cosquérou
(LAZ) :
-17 ha pâturage
et fauche
-22 ha pâturage
VL été
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Deux sites pour le pâturage
des vaches laitières
Site hiver : Guernévez
Des prairies mixtes pour :
Le pâturage des vaches laitières en début et fin de
saison
La récolte d’ensilage le pâturage de génisses/taries au
cœur de la saison d’herbe
Deux types de
prairies :
RGA (6) – fétuque
élevée (15) – trèfle blanc
(4) – trèfle violet (1,5)
(85% des prairies)
RGH (20) – trèfle
violet (8) – trèfle blanc
1,5) (15% des prairies),
pour la précocité de
démarrage
Rotations :
prairie (7-8 ans)
maïs fourrage – mélange céréalier
grain d’hiver – dérobée colza/RGI
prairie pérenne semée au
printemps sous couvert d’avoine
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Deux sites pour le pâturage
des vaches laitières
Site été : Cosquérou (LAZ)
Zone
non labourable
Site de pâturage estival
robot
Cosquérou haut : 17 ha
8 ha PN, non labourables, 9 ha labourables occasionnellement
dédié au pâturage des génisses et taries
Cosquérou bas : 22 ha
dédié au pâturage des vaches laitières traites au robot
2 types de prairies
• au centre du dispositif de pâturage : RGA (20) – pâturin des
prés (4) – trèfle blanc (4) – trèfle hybride (4)
• aux extrémités Est et Ouest : RGH (20) – trèfle violet (8) –
trèfle blanc (2), pour la précocité de démarrage et la fauche
d’excédents.
Rotations :
prairie (7-8 ans)
colza d’été
prairie semée au printemps
OUEST EST
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Un îlot dédié aux cultures
et prairies de fauche
Kerlavig (LAZ)
Une utilisation adaptée au potentiel des terres
Des prairies de moyenne durée pour la constitution de stocks
hivernaux et le pâturage des génisses
• bonnes parcelles : RGH (20) – trèfle violet (8) – trèfle blanc (2)
• petites terres : RGH (7) – fétuque élevée (15) – trèfle blanc (4) –
trèfle violet (4)
Du maïs fourrage
Des mélanges céréaliers grain
Rotations :
bonnes terres : prairie 3 ans –
maïs – mélange céréalier d’hiver
– couvert enfoui – mél. cér.
printemps - prairie
petites terres : prairie 4/5 ans
– maïs – mél cér. d’hiver –
colza/RGI - prairie
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Un assolement
où l’herbe domine
3 années culturales en conduite bio
Cultures (ha) 2013 (C1) 2014 (C2) 2015 (bio)
Maïs fourrage 4,5 7 7,6
Maïs grain 1,75 0 0
Mélanges céréaliers ensilés 2,5 2,4 0
Mélanges céréales grain automne 6,5 7,35 4,6
Mélanges céréales grain printemps 0 2,75 4
Prairies naturelles 11,5 11,5 11,5
Prairies temporaires
(graminées-légumineuses)
55,25 51 56,8
La gestion des stocks fourragers pendant la conversion
foin
41 t MS
enrubannage
33 t MS
méteil 17 t MS
ensilage herbe
105 t MS
maïs fourrage
39 t MS à
30,6%
20 t MS foin
15 t MS enrub.
foin 9 t MS
enrubannage
29 t MS
méteil 11 t MS
ensilage herbe
106 t MS
maïs fourrage
62 t MS à 35%
ensil. herbe
36 t MS
foin
29 t MS
ensilage herbe
90 t MS
maïs fourrage
78 t MS à 31%
2013 (C1)
235 t MS récoltés
pour 82 UGB
2,8 t MS/UGB
2014 (C2)
217 t MS récoltés
pour 85 UGB
2,6 t MS/UGB
2015 (bio)
197 t MS récoltés
pour 83 UGB
2,4 t MS/UGB
01/05/2013 01/11/2013 01/05/2014 01/05/2014 01/05/2015 01/11/2015
PRINCIPES CLES
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Conversion
et
agronomie
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Le passage en bio, c'est se préparer à :
… Une réflexion forte sur le choix de système
gestion des adventices
fertilisation court et moyen terme
… La diversification des cultures et leur suivi
… Quelques problèmes techniques : taupins/oiseaux
échecs et évolution de pratiques
… Certaines cultures plus aléatoires
protéagineux, sarrasin
… Des associations de cultures
La conversion : une stratégie globale
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Produire ses concentrés
Retour sur 3 années à Trévarez
Des rendements hétérogènes : 20 à 45 qx/ha selon les
mélanges et les années
Une part de protéagineux aléatoire : 5 à 80 %
Les semis de printemps : favorables au protéagineux
Semis après maïs + couvert ou prairie
2 associations testées (doses/ha)
• 80 kg féverole + 80 kg lupin bleu + 80 kg blé + 10 kg avoine
• 100 kg féverole + 100 kg blé + 10 kg avoine
Des résultats plus réguliers : 35 à 45 qx/ha
L’orge de printemps : une régularité à suivre
Les semis d’automne pour l’énergie
Semis après maïs fourrage, début novembre
2 associations testées (doses /ha)
• 120 kg de céréales : 60 kg triticale/60 kg blé ou 120 kg triticale
• 20 kg d’avoine.
• 12 kg de pois fourrager.
En bonne année : 35 à 40 qx/ha
contributions
valeurs moyennes
(/kg MS)
26 à 45% de blé/triticale UFL : 0,98
< 20% d'avoine MAT : 15%
35 à 55% de pois PDIN : 90
PDIE : 75
En mauvaise année : 20 à 25 qx/ha
contributions
valeurs moyennes
(/kg MS)
30 à 50% de blé/triticale UFL : 0,88
35 à 60% d'avoine MAT : 10%
5 à 30% de pois PDIN : 70
PDIE : 65
valeurs moyennes
(/kg MS)
UFL : 0,95
contributions MAT : 19 à 23%
20 à 30% de céréales PDIN : 115 à 140
70 à 80 % de protéagineux PDIE : 80
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Tester l’implantation de différents mélanges prairiaux
Une plateforme en conditions de pâturage
• Implantation de prairies à flore variée
• Implantation de nouvelles plantes fourragères
Réussir l’implantation
des prairies en bio
Projet de recherche
Mélange
RGA
Diploïde
Tardif
Samsara
Fétuque
des prés
Pamero
Fétuque
élevée
Ohama
RGH
type
anglais
Kirial
Trèfle Blanc
37% Merwi
63 %
Demand
Trèfle
Violet
Diploïde
Trévvio
Trèfle
Hybride
Aurora
Chicorée Plantain
Conditions
implantation
des flores
variées
Témoin 1 20 4
Témoin 2 20 2 8
1 20 4 4
2 6 13 4 4
3 6 13 4 1.5
4 6 4 9 4 4
5 20 4 1.5 Nouvelles
plantes
fourragères
6 20 4 1.5
Une plateforme en conditions de fauche
• Diversification des légumineuses de fauche
Mélange
RGH type
anglais
Kirial
RGA demi
tardif
Aberavon
Fétuque
élevée
Ohama
Fléole
Comer
Trèfle Violet
diploïde
Trévvio
Trèfle Blanc
Merwi
Trèfle
Hybride
Aurora
Témoin 1 18 8 1
Témoin 2 20
1 6 13 4 4
2 6 13 5 3
3 4 13 3 5 3
Implantation
Printemps 2015
Implantation
Eté 2015
Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques
de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ
La
conduite
animale
CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE
RÉUSSIR LA CONVERSION
Nos Partenaires
Des performances en lien avec :
Le système végétal : assolement, parcellaire et aléas climatiques
La conduite animale : répartition des vêlages, système de traite
Ration hivernale :
• Qualité des fourrages très variable
• Complémentation compliquée
=> intérêt d’1 kg de tourteau de soja ?
La conduite alimentaire
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Autonomie alimentaire massique élevée sur
2014-2015
Une évolution du régime alimentaire
Mai 2013 : début de la
conversion des terres
Novembre 2014 : début de
la conversion du troupeau
Mai 2015 :
certification AB
Le point faible :
les concentrés
protéiques
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
Ingestiondefourrages
(kgMS/VL/j)
Herbe pâturée Ensilage de maïs Ensilage d'herbe CF Enrubanné/foin Affouragement en vert Ensilage de méteil
2013
252 jours de pâturage
2015
141 jours de pâturage seul
273 jours de pâturage
2014
161 jours de pâturage seul
252 jours de pâturage
Augmentation du pâturage (+ 1 T de MS) et diminution
des concentrés (- 380 kg)
Les performances laitières
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Des performances laitières qui varient en fonction
de l’alimentation
Lait livré 2013 2014 2015
Lait / VL (l) 5498 5083 4874
TB (g/l) 41,6 40,5 41,1
TP (g/l) 31,1 30,3 32,0
Cellules (x 1000/ml) 219 236 227
Lait produit (kg/VL) 6451 5865 5688
Lait produit / VL Hiver 2013/14 Été 2014 Hiver 2014/15 Eté 2015
PL / jour (kg) 22,2 18,6 20,6 17,4
TB (g/kg) 40,3 39,4 38,6 40,5
TP (g/kg) 28,5 31,7 28,5 31,9
10
15
20
25
30
10/12
12/12
02/13
04/13
06/13
08/13
10/13
12/13
02/14
04/14
06/14
08/14
10/14
12/14
02/15
04/15
06/15
08/15
10/15
12/15
PL/VL/jour(enkg)
Une production laitière qui
diminue au fil des années
1771
2773 2559 2600
1000
266
5551326
909
1082
1874 1603 1001
3000
5200
870 794 491
447
1561
0
1000
2000
3000
4000
5000
6000
7000
8000
S3 - 2013 S3 - 2014 S3 - 2015 Elevages
Biologiques
Bretons
Elevages
Bretons
avec robot
Ingestionannuelled'aliments
(enkgMS/VLpourlesfourragesetkg
brut/VLpourlesconcentrés)
Concentrés + minéral
Stocks
Ensilage/Enrubannage/foin
Ensilage de maïs
Affouragement en vert
Herbe pâturée
Des performances de reproduction préservées
malgré le changement de système
Des vêlages de septembre à mars jusqu’en 2015
objectif à l’avenir : 2 périodes de septembre à
novembre et février à avril
Les performances de
santé et reproduction
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Peu de problèmes sanitaires
2012/2013 2013/2014 2014/2015
Nombre de VL mises à la repro 47 46 55
IVV (jours) 409 383
Taux de réussite IA 1 (%) 43 52 62
Nombre d’IA 1,5 1,4 1,4
Taux de vaches fécondées (%) 81 80 89
Taux de primipares (%) 31 24 43
2013 2014 2015
Frais vétérinaires / VL 31 € 32 € 26 €
Un état d’engraissement faible
Des notes basses au vêlage (2,5 en moyenne) et peu de reprise
• En moyenne en 2015 :
• 64 € / VL pour S1/S2
(conventionnel)
• 64 € / VL pour les
élevages bio bretons
0
50
100
150
200
250
300
1.5
1.7
1.9
2.1
2.3
2.5
2.7
08/12
11/12
01/13
04/13
07/13
09/13
12/13
03/14
05/14
NEC moyenne Stade de lactation
moyen (en jours)
Sevrage à 3 mois (adaptation au cahier des charges)
Logement en cases collectives dès la naissance
(3 semaines maxi d’écart d’âge au sein de chaque case)
Sevrage quand le veau le plus jeune de la case a 12 semaines
Le mélange céréalier grain a remplacé la ration mélangée (ensilage de
maïs + blé + t. soja)
La conduite des génisses
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Âge
Distributions /
semaine
Quantité
de lait/ veau/j
Aliment
lacté
Alimentation
solide
2-3 premiers jours 14 >= 2 l / repas Colostrum
Fin S1 jusque S11 7 6 l
Lait
fermenté
Foin
+ mélange
céréalier grain
+ eau
De S12 jusqu’à la semaine
précédent le sevrage
7 4 l
Dernière semaine avant
sevrage
7 2 l
Pâturage maximum et dès le plus jeune âge
Age au vêlage moyen : 27,4 mois
Génisses à
l’IA (hiver)
Fourrages Concentrés
Poids à 15
mois
GMQ (g/j)
2013/2014 MCPI
2 kg mélange céréalier
grain
387 kg 428
2015/2016 Enrubannage 2 kg céréales aplaties 395 kg 700
IA si > 380 kg
Attention à la qualité variable des fourrages
naissances d'automne
sept oct nov dec janv fev mars avril mai juin juillet aout sept oct nov dec janv fev mars avril mai juin juillet aout sept oct nov
Foin + mél.
Cer. Grain
AMV
BATIMENT :
3/4 EH - 1/4
EM
+ Foin + AMV
PATURAGE
+ foin + AMV
PSH :
MCPI ou BRE
+ 2 kg orge aplatie
ou méteil + AMV
PATURAGE
+ AMV
NAISSANCE 14-19 MOIS : IA4-7 MOIS d'âge 6-15 MOIS d'âge 18-27 mois d'âge
Objectifs :
Croisement : vers la vache
adaptée au système ?
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
+ de taux, surtout le TP
+ d’état
Santé (cellules, mammites)
Fertilité
Tempérament
Bonnes pattes (marcheuses)
Vaches flexibles /fluctuations
alimentaires
Adaptation au robot (mamelle,
gabarit, maintien vitesse de traite)
Vêlage précoce
Mise en place du croisement « 3 voies »
Normande
Du lait
Des taux
Bonne reproduction
Du format et du muscle
Mais aplombs à surveiller
Jersiaise
Des taux
Qualité des pattes et de la mamelle
Rusticité
Précocité
Mais petit gabarit
Pb valorisation veaux mâles
1. Génotypage
de toutes les
femelles PH
2. Choix de 5-6
taureaux / race
(NO ou J)
3. Choix de la
race en
fonction du
génotype de
la femelle
4.Choix du taureau de la race
(plan accouplement)
5. Choix semences sexées ou
conventionnelles selon
potentiel de fertilité et parité
Maximiser l’effet d’Hétérosis (84 % en G2 avec 3 races / 66 % avec 2 races)
PH x Jersiais x NO ou PH x NO x Jersiais
Utilisation du sexage pour minimiser le nombre de veaux mâles croisés
Jersiais et augmenter le choix des femelles de renouvellement
En partenariat avec :
Le robot mobile dans le système bio
Bâtiment
Pâturage site
hivernal
Bâtiment Bâtiment
15 avril 2013 :
Mise à l’herbe
21 décembre 2013 :
Rentrée en bâtiment
24 mars 2014 :
Mise à l’herbe
Pâturage site
estival
Bâtiment
13 mai 2014 :
Transfert vers le site
estival
21 octobre 2014 :
Retour sur le site
hivernal
8 décembre 2014 :
Rentrée en
bâtiment
Test 1 puis 2
paddocks/j en
pâturage J+N
10 mars 2015 :
Mise à l’herbe
Pâturage
site
estival
1 juillet
2015 :
Retour sur
le site
hivernal
18 août 2015 :
Nouveau
transfert sur le
site estival
3 novembre 2015 :
Retour sur le site
hivernal
Test 3 paddocks/j en
conduite 100 % pâturage
Test 2 paddocks/j en
conduite 100% pâturage
pendant 5 mois
Pâturage
site
estival
28 avril 2015 :
Transfert vers le
site estival
13 décembre 2015 :
Rentrée en bâtiment
18 septembre 2012 :
Mise en place du robot
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Le site estival
RRRROBOTOBOTOBOTOBOT ETETETET PPPPÂTURAGEÂTURAGEÂTURAGEÂTURAGE
Porte de tri 3 voies Aire d’attenteChemin stabilisé
Remorque robot Remorque tankSilo à alimentsCaméra de surveillance Local technique
Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques
de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ
Vers un nouvel
équilibre
technico -
économique
CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE
RÉUSSIR LA CONVERSION
Nos Partenaires
Une modification profonde des équilibre
rendement des cultures
production laitière
surfaces en maïs fourrage
surface fourragère
voire arrêt des cultures de vente
Conséquences de la CAB
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Des charges en bio, des produits toujours
conventionnels… pendant la CAB
Charges opérationnelles, en particulier alimentaires
= 2 à 2.5 fois le prix unitaire conventionnel
Part du pâturage (ou de l’herbe affouragée en cas
d’accessibilité limitée) frais véto
Des conséquences importantes sur la trésorerie
= moins de ventes, délais pour percevoir les aides…
La Conversion à l’Agriculture Biologique
c’est passer d’une production de 8 500 litres/ha SFP
à une production de 5 500 litres/ha SAU
Etre solide « dans sa tête »
techniquement et financièrement
Accompagnement des laiteries
Complément de prix de 30€/1000l pendant la
période de conversion
Les aides
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Aides surfaciques
Aides aux investissements
Majoration des aides PCAEA 411a
25% taux de base + 10%
Aides CAB
300€ / ha pour les grandes cultures et les prairies
artificielles à base de légumineuses (mini 50% de graines)
130€ / ha de prairies associées à un atelier d’élevage
Pas de plafond par exploitation - Durée 5 ans
Aides MAEC + crédit d’impôt bio
De 110 à 210€ / ha de SAU selon les % d’herbe dans la
SAU et de % de maïs dans la surface fourragère
Respect du cahier des charges spécifique
Plafond de 10 000 à 12 000€ par exploitation ou associé
de GAEC- Durée 5 ans
Cumul possible avec le crédit d’impôt bio
2 500€/exploitation ou par associé de GAEC (maxi 4)
OU
Le PASS BIO subventionné par le Conseil Régional
Conversion: faire un diagnostic exhaustif et
réaliser une étude prévisionnelle pluri-annuelle
Suivi : sécuriser la conversion par des visites
techniques régulières
L’accompagnement
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Les formations
Ne pas rester isolé et échanger avec des
éleveurs qui portent un projet similaire
Se perfectionner sur les techniques biologiques
Les références technico - économiques
Le site web CAP BIO et ses 4 newsletter annuelles
Les Flash info BIO des comités de développement
Les rendez vous techniques en exploitation
Et le 1er et 2 juin tech&bio, sur la station de
Kerguéhennec – Bignan (56)
Coût de production du maïs ensilage
Le coût des fourrages
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Coût de production de l’herbe
Trévarez
Trévarez
2013 2014 2015
Intrants
engrais 89 €
semences 238 € 304 € 290 €
traitement 56 €
travaux tiers 214 € 168 € 189 €
coût d'un ha 598 € 472 € 479 €
rendement (t MS/ha) 9.2 8.6 9.2
coût de la t MS 70 € 55 € 52 €
2013 2014 2015
Intrants
engrais 47 €
semences 58 € 40 € 27 €
traitement 14 €
travaux tiers 72 € 93 € 58 €
coût d'un ha 191 € 133 € 85 €
coût de la t MS EH 48 € 47 € 22 €
coût de la t MS foin 40 € 22 € 19 €
coût de la t MS ER 53 € 46 € 39 €
coût de la t MS pâturage 17 € 6 € 4 €
Part du pâturage 50% 42% 57%
Marge sur coût alimentaire
CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE
RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
Des références technico-économiques
disponibles à partir du suivi des
réseaux d’élevage
Des résultats plus stables en bio
Des années de conversion souvent un
peu justes économiquement
Trévarez
2013 S2 2013 2014 2015
Effectif 58 VL 55 VL 57 VL 56 VL
lait vendu par vache 7 500 l 5 500 l 5 100 l 4 900 l
livraison annuelle 431 700 l 304 700 l 290 700 l 271 500 l
en €
pour
1000l
Prix du lait 357 € 354 € 375 € 406 €
- Coût alimentaire 62 € 76 € 46 € 46 €
= Marge sur coût alimentaire 295 € 278 € 329 € 360 €
en
global
Marge sur coût alimentaire 127 700 € 84 700 € 95 600 € 97 800 €
+Aides CAB 15 600 €
= 127 700 € 100 300 € 111 200 € 113 400 €
8 mois bio
FERME EXPERIMENTALE
chambre d’agriculture de Bretagne
TREVAREZ
29 - SAINT GOAZEC
Chambre d’agriculture de Bretagne
conception
EURL LE FLOCH (29)
abattage débardage
LE DUFF (29)
scierie
KERMEUR CONSTRUCTIONS (29)
charpente
Février 2016
L’exemple	d’une	stabulation	
pour	génisses,	vaches	taries	
et	stockage	
Construire en bois
produit et scié
en Bretagne
2
LE PROJET
Le troupeau conduit en agriculture biologique à la
ferme expérimentale de la chambre d’agriculture de
Bretagne à Trévarez avait besoin d’un nouveau
bâtiment pour loger, à proximité du bâtiment construit
pour le robot mobile et les vaches laitières, les
génisses et les vaches taries.
La ferme expérimentale avait aussi besoin de stocker
séparément la paille et les mélanges céréaliers, des
récoltes conventionnelles.
L’objectif était de construire un bâtiment économe
répondant aux fonctions zootechniques et
expérimentales.
La ferme a fait appel à des entreprises agréés Charte
Qualité pour la conception et la construction. Elle a fait
le choix de réaliser la charpente et les bardages en
utilisant les bois récoltés sur l’exploitation.
L’expérience a montré l’intérêt comparé entre
l’utilisation du bois de l’exploitation, la commande de
bois local à la scierie et la mise en œuvre de bois
d’importation. Les conclusions ne sont pas tranchées,
mais permettent de dire qu’avec une organisation bien
réfléchie, la disponibilité en bois, et la bonne volonté
des partenaires de la construction, le choix du bois de
l’exploitation pour construire est possible. Un bâtiment ouvert économe
3
7,90 m5,20
16,30
5 m
LE BOIS DANS LA STRUCTURE DU BÂTIMENT
Etude du projet de charpente
La ferme expérimentale de Trévarez présente la
spécificité de posséder deux travées de 6,50m d’entre
axe, les autres sont de 5m.
L’ensemble a été dimensionné selon les normes en
vigueur (Eurocode 5) en prenant compte des forces
neige et vent, des charges d’exploitation, de la portée
et des matériaux mis en œuvre. Les sections et les
assemblages sont dimensionnés pour reprendre
l’ensemble des efforts.
Pour intégrer la logique des bois locaux, il a été
décidé de fournir les bois à partir des arbres présents
sur l’exploitation, dimensionner la structure treillis en
résineux C18, limiter la hauteur des pièces de bois à
200 mm pour les pièces des arbalétriers et les
membrures, conserver l’utilisation de pièces de contre-
plaqué là où elle est indispensable à la stabilité de
l’ouvrage, et proposer des poteaux moisés
(2x100x260 pour les travées de 5 m) en résineux C24.
Poteaux et Ferme sapin pectiné
Bardage thuya plicata (red cedar)
Le nouveau bâtiment loge les génisses
sevrées et les vaches taries en
production biologique.
Il permet de stocker séparément la
paille et les mélanges céréaliers, des
récoltes conventionnelles.
4
REPERES
Document réalisé par le Comité Régional Bâtiment du GIE Elevages de Bretagne
GIE Elevages de Bretagne - Maison de l’agriculture - rue Maurice LE LANNOU - CS 64240 - 35042 RENNES CEDEX
tél. 02 23 48 29 00 - fax. 02 23 48 29 01 - email. crb@gie-elevages-bretagne.fr
Avec le soutien de :
Le coût total du bâtiment revient à
122 500 €.
Le poste charpente comprend l’abattage
débardage des arbres, le transport par
grumiers, le sciage et traitement à façon, la
fabrication de la charpente et le montage
de l’ensemble.
Les bois de construction de la charpente
sont issus de boisements diffus. Au total ce
sont 35 m3
de bois de sapin pectiné qui
ont été mis en œuvre dans la structure.
Pour la réalisation du bardage ce sont 8 m3
de bois d’une haie de thuya plicata (red
cedar) qui ont été valorisés.
L’intérêt économique de la valorisation du
bois de l’exploitation reste limité, avec une
rendement de 50 m3
de bois valorisés dans
la construction pour 150 m3
récoltés . Mais
ceci a donné aussi 350 m3
de bois
plaquette pour la chaudière et des produits
connexes (chevrons et planches de
bardage).
Le bilan carbone de la construction de
bâtiment, sans avoir été réellement mesuré,
est certainement amélioré par rapport aux
constructions standard, puisque le bois
n’aura parcouru que 130 km.
Postes Coûts
(€)
Part du total
(%)
Terrassement 14 000 11
Maçonnerie 35 000 29
Charpente* 56 500 46
Electricité, plomberie 7 500 6
Tubulaires 9 500 8
TOTAL 122 500 100
Aides (PMBE, CD 29) 24 400 20

Contenu connexe

Tendances

Fermoscopies bio n°9
Fermoscopies bio n°9Fermoscopies bio n°9
Fermoscopie bio n°10
Fermoscopie bio n°10Fermoscopie bio n°10
Les qualités nutritionnelles de la viande d’agneau
Les qualités nutritionnelles de la viande d’agneauLes qualités nutritionnelles de la viande d’agneau
Les qualités nutritionnelles de la viande d’agneau
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n° 2
Fermoscopie bio n° 2Fermoscopie bio n° 2
Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5Fermoscopie bio n°5
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°1
Fermoscopie bio n°1 Fermoscopie bio n°1
Fermoscopie bio n°3
Fermoscopie bio n°3Fermoscopie bio n°3
Fermoscopie bio n°15
Fermoscopie bio n°15Fermoscopie bio n°15
Fermoscopie bio n°18
Fermoscopie bio n°18Fermoscopie bio n°18
Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...
Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...
Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°6
Fermoscopie bio n°6Fermoscopie bio n°6
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...
Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...
Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°14
Fermoscopie bio n°14Fermoscopie bio n°14
14 posters journée portes ouvertes Pradel 2017
14 posters journée portes ouvertes Pradel 201714 posters journée portes ouvertes Pradel 2017
14 posters journée portes ouvertes Pradel 2017
Institut de l'Elevage - Idele
 
Des agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologique
Des agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologiqueDes agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologique
Des agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologique
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°4
Fermoscopie bio n°4Fermoscopie bio n°4
Fermoscopie bio n°11
Fermoscopie bio n°11Fermoscopie bio n°11
L'élevage rend des services à la société
L'élevage rend des services à la sociétéL'élevage rend des services à la société
L'élevage rend des services à la société
Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Fermoscopies bio n°9
Fermoscopies bio n°9Fermoscopies bio n°9
Fermoscopies bio n°9
 
Fermoscopie bio n°10
Fermoscopie bio n°10Fermoscopie bio n°10
Fermoscopie bio n°10
 
Les qualités nutritionnelles de la viande d’agneau
Les qualités nutritionnelles de la viande d’agneauLes qualités nutritionnelles de la viande d’agneau
Les qualités nutritionnelles de la viande d’agneau
 
Fermoscopie bio n° 2
Fermoscopie bio n° 2Fermoscopie bio n° 2
Fermoscopie bio n° 2
 
Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5
 
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
 
Fermoscopie bio n°1
Fermoscopie bio n°1 Fermoscopie bio n°1
Fermoscopie bio n°1
 
Fermoscopie bio n°3
Fermoscopie bio n°3Fermoscopie bio n°3
Fermoscopie bio n°3
 
Fermoscopie bio n°15
Fermoscopie bio n°15Fermoscopie bio n°15
Fermoscopie bio n°15
 
Fermoscopie bio n°18
Fermoscopie bio n°18Fermoscopie bio n°18
Fermoscopie bio n°18
 
Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...
Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...
Visite 3 Une réflexion globale et approfondie sur un système polyculture élev...
 
Fermoscopie bio n°6
Fermoscopie bio n°6Fermoscopie bio n°6
Fermoscopie bio n°6
 
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
 
Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...
Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...
Visite 2 Un système polyculture élevage bovins viande efficient et performant...
 
Fermoscopie bio n°14
Fermoscopie bio n°14Fermoscopie bio n°14
Fermoscopie bio n°14
 
14 posters journée portes ouvertes Pradel 2017
14 posters journée portes ouvertes Pradel 201714 posters journée portes ouvertes Pradel 2017
14 posters journée portes ouvertes Pradel 2017
 
Des agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologique
Des agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologiqueDes agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologique
Des agneaux finis avec du foin de luzerne une pratique agroécologique
 
Fermoscopie bio n°4
Fermoscopie bio n°4Fermoscopie bio n°4
Fermoscopie bio n°4
 
Fermoscopie bio n°11
Fermoscopie bio n°11Fermoscopie bio n°11
Fermoscopie bio n°11
 
L'élevage rend des services à la société
L'élevage rend des services à la sociétéL'élevage rend des services à la société
L'élevage rend des services à la société
 

En vedette

Des éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précision
Des éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précisionDes éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précision
Des éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précision
Institut de l'Elevage - Idele
 
Space 2015 orange - smart agriculture
Space 2015   orange - smart agricultureSpace 2015   orange - smart agriculture
Space 2015 orange - smart agriculture
Institut de l'Elevage - Idele
 
Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...
Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...
Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Des éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiers
Des éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiersDes éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiers
Des éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiers
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_en
Colloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_enColloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_en
Colloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_en
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_fr
Colloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_frColloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_fr
Colloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_fr
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_en
Colloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_enColloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_en
Colloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_en
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruud
Colloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruudColloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruud
Colloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruud
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_frColloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_fr
Colloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_frColloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_fr
Colloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_fr
Institut de l'Elevage - Idele
 

En vedette (10)

Des éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précision
Des éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précisionDes éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précision
Des éleveurs connectés - Conséquences et applications de l'élevage de précision
 
Space 2015 orange - smart agriculture
Space 2015   orange - smart agricultureSpace 2015   orange - smart agriculture
Space 2015 orange - smart agriculture
 
Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...
Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...
Points de vue et attente des acteurs de la société envers l'élevage: un regar...
 
Des éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiers
Des éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiersDes éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiers
Des éleveurs connectés - Attentes et besoins en connectivé des éleveurs laitiers
 
Colloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_en
Colloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_enColloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_en
Colloque lille2017 sequence7b2-free-walk-housing-netherlands_galama_en
 
Colloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_fr
Colloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_frColloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_fr
Colloque lille2017 sequence8-2-impact-sols-innovants_gervais_fr
 
Colloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_en
Colloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_enColloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_en
Colloque lille2017 sequence7b5-euro-dairy_lensink-ofner_en
 
Colloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruud
Colloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruudColloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruud
Colloque lille2017 sequence-9-2-aammonia-eng_ruud
 
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_frColloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
 
Colloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_fr
Colloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_frColloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_fr
Colloque lille2017 sequence-9-3-travailleurs-poussieres-porcheries_depoudent_fr
 

Similaire à Journée technique « Choisir la production laitière biologique, réussir la conversion »

ReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdfReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdf
Sommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdfSommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdf
Sommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
AIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'Avenir
AIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'AvenirAIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'Avenir
AIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'Avenir
Damien Vincke
 
Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin
Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin
Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin
Institut de l'Elevage - Idele
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdfCIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...
Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...
Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Belfertil - Presentation
Belfertil - PresentationBelfertil - Presentation
Belfertil - Presentation
Belfertil
 
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de LorraineFiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...
SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...
SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la LoireFiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathildeSommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Institut de l'Elevage - Idele
 
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
Institut de l'Elevage - Idele
 
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Capherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvres
Capherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvresCapherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvres
Capherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairiesAtouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-CalaisFiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Institut de l'Elevage - Idele
 
Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...
Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...
Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...
Maxime Leduc
 

Similaire à Journée technique « Choisir la production laitière biologique, réussir la conversion » (20)

ReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdfReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdf
 
Sommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdf
Sommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdfSommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdf
Sommet 2022 le retour des brebis en zones de plaine.pdf
 
AIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'Avenir
AIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'AvenirAIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'Avenir
AIGx - J-P Destain & B. Bodson - Agriculture de l'Avenir
 
Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin
Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin
Conférence Cap Protéine Sommet Temoignage ovin
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
 
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdfCIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
 
Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...
Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...
Elevages de ruminants biologiques: stratégies et leviers face aux changements...
 
Belfertil - Presentation
Belfertil - PresentationBelfertil - Presentation
Belfertil - Presentation
 
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de LorraineFiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
Fiche Carbon Dairy : Elevages de montagne de Lorraine
 
SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...
SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...
SPACE 2023 Valoveau : Produire de la viande bovine à l’herbe avec de jeunes a...
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la LoireFiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
Fiche Carbon Dairy : Elevages des Pays de la Loire
 
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathildeSommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathilde
 
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
 
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
 
Capherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvres
Capherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvresCapherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvres
Capherb L'herbe sous toutes ses formes dans la ration des chèvres
 
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairiesAtouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-CalaisFiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
 
Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...
Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...
Jasons Systèmes Fourragers autour d'un Café: Quelle est la performance des bo...
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivaleWebinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la criseJSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équinJSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de référencesJSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
Institut de l'Elevage - Idele
 
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équinJSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentieMMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en ChineMMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéensMMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdfDiaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptxUMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
 
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivaleWebinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
Webinaire InnOvin La feuille : un complément de la ration estivale
 
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la criseJSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
JSIE 2024 : Les exploitants du Réseau Equin face à la crise
 
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équinJSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
JSIE 2024 : Estimation de revenus des exploitations du Réseau équin
 
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de référencesJSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
JSIE 2024 : le Portail Inosys, le site de références
 
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équinJSIE 2024 : 	Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
JSIE 2024 :  Déclic Travail, un outil pour repenser son travail en équin
 
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentieMMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
 
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en ChineMMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
 
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
MMX2024 - L'essor du commerce des poudres lactées MGV - Le cas de l'Afrique d...
 
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
Replay webinaire "VICTOR – Viandes et Circuits Courts : zoom sur la dimension...
 
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéensMMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
MMX2024 - Regards croisés lait et viande sur quelques pays méditerranéens
 
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
 
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
MMX2024 - Viande bovine en Inde : production en hausse mais potentiel sous-ex...
 
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
 
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
MMX2024 - Marchés mondiaux des produits laitiers - rétrospectives 2023 et per...
 
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
MMX2024 - Contexte économique international et perspectives des marchés des m...
 
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdfDiaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
Diaporama VICTOR Pause travail 11 juilet 2024.pdf
 
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptxUMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
UMT_EBIS La variabilité génétique - 20240621 - 03_VARUME.pptx
 

Dernier

Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
idelewebmestre
 
analyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptxanalyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptx
MhmM47
 
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdfcours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cheikhmoussandiaye1
 
Theorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication networkTheorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication network
MahamaneAliSalatou
 
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdfcours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
afigloria194
 
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
iheberry
 

Dernier (6)

Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
 
analyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptxanalyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptx
 
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdfcours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
 
Theorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication networkTheorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication network
 
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdfcours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
 
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
 

Journée technique « Choisir la production laitière biologique, réussir la conversion »

  • 1. Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ L’AB, C’est quoi? CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE RÉUSSIR LA CONVERSION Nos Partenaires
  • 2. Les étapes CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Une agriculture sans produits chimiques de synthèse, ni OGM Un sol vivant et fertile Le respect du bien-être animal La préservation des ressources naturelles L’AB est réglementée et certifiée Respect d’un règlement européen et d’un guide de lecture français Certification soumise à contrôles sur pièces et visites La Bio, c’est: Les démarches pour passer en bio Approfondir son projet technique Passer un accord pour la collecte de lait bio Démarrer la conversion Choisir un organisme certificateur OC Se notifier à l’agence bio
  • 3. 2 possibilités en production bovine Simultanée: les terres et le troupeau ensemble Non simultanée: les terres, puis le troupeau La conversion CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION La conversion de Trévarez = 2 ans Récoltes C 1 TERRES en AB Récoltes C 2TERRES 4 mai 2013 4 mai 2014 4 mai 2015 Conversion vaches 6 mois LAIT LAIT en AB VIANDE Conversion animaux 1 an + ¾ vie en bio VIANDE en conventionnel, progressivement en AB 0 stock conventionnel, Et <20% des aliments C1 issus de la ferme (herbe ou protéagineux) ! Mise en œuvre immédiate du cahier des charges
  • 4. Fertilisation des sols respect du plafond de 170 uN/ha SAU. fumier bio épandu seulement sur des terres bio. possibilité d’importer des effluents non bio sous certaines conditions et après accord de l’OC. Les cultures en AB CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Achat de semences bio Dérogations possibles pour l’achat de semences non bio ET non traitées pour certaines cultures sur le site : www.semences-biologiques.org Maïs grain et fourrage = espèce hors dérogation Protection des cultures Privilégier une gestion préventive des dégâts causés par des ravageurs, maladies et mauvaises herbes : choix des espèces, variétés, rotation des cultures, techniques culturales… Désherbage mécanique ou thermique Liste positive des intrants utilisables en Bio – INAO Le résumé du cahier des charges productions végétales est disponible sur :
  • 5. Les bovins en AB CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Mixité Bio - non Bio L’élevage d’espèces animales identiques est interdite dans la même exploitation, la mixité d’espèces différentes est tolérée Cas particulier des fermes expérimentales ou écoles Origine des animaux Renouvellement à partir de bovins bio Achat de mâles en circuit classique possible IA autorisée (ni synchronisation, ni transfert d’embryon) Prophylaxie et soins vétérinaires Prévention = règle prioritaire Méthodes alternatives préconisées Interdiction des traitements préventifs Déclassement des vaches laitières si plus de 3 traitements par lactation Délais d’attentes doublés ( 0 x 2=48 heures)! Le résumé du cahier des charges bovins est disponible sur:
  • 6. Les bovins en AB CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Bâtiments Bâtiments non obligatoires Surface minimale par catégorie (Exemple vache laitière 6m2 +4.5m2 d’aire d’exercice couverte ou non) Caillebotis sur un maximum de 50% de la surface intérieure Accès au pâturage dès que possible Alimentation -> origine biologique Au moins 50% de la ration annuelle est constituée d’aliments produits sur l’exploitation Au moins 60% de la MS de la ration journalière provient de fourrages grossiers (Pas de limitation de l’ensilage) Maximum 20% de C1 autoproduits Maximum de 30% C2 achetés (100% si autoproduits) Veaux Lait entier pendant 3 mois minimum Cases collectives dès 8 jours Écornage possible après demande à l’OC
  • 7. Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ L’agronomie au cœur d’une conversion réussie CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE RÉUSSIR LA CONVERSION Nos Partenaires
  • 8. Un système de cultures représentatif de la réalité bretonne Une base herbagère : • pour le pâturage • pour la majorité des fourrages conservés Du maïs fourrage pour l’énergie dans l’alimentation des vaches laitières. Des mélanges céréaliers « grain » pour la production des concentrés • semis d’hiver : pour l’énergie • semis de printemps : pour les protéines Un parcellaire morcelé pour un système herbager CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION 6 km 4,5 km 28 ha sur le site de Ker Lavig (LAZ) : - Cultures, prairies de fauche et pâturage génisses 16 ha sur le site de Guernévez : - Pâturage VL : fin et début saison + 3 ha : fauche 39 ha sur le site de Cosquérou (LAZ) : -17 ha pâturage et fauche -22 ha pâturage VL été
  • 9. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Deux sites pour le pâturage des vaches laitières Site hiver : Guernévez Des prairies mixtes pour : Le pâturage des vaches laitières en début et fin de saison La récolte d’ensilage le pâturage de génisses/taries au cœur de la saison d’herbe Deux types de prairies : RGA (6) – fétuque élevée (15) – trèfle blanc (4) – trèfle violet (1,5) (85% des prairies) RGH (20) – trèfle violet (8) – trèfle blanc 1,5) (15% des prairies), pour la précocité de démarrage Rotations : prairie (7-8 ans) maïs fourrage – mélange céréalier grain d’hiver – dérobée colza/RGI prairie pérenne semée au printemps sous couvert d’avoine
  • 10. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Deux sites pour le pâturage des vaches laitières Site été : Cosquérou (LAZ) Zone non labourable Site de pâturage estival robot Cosquérou haut : 17 ha 8 ha PN, non labourables, 9 ha labourables occasionnellement dédié au pâturage des génisses et taries Cosquérou bas : 22 ha dédié au pâturage des vaches laitières traites au robot 2 types de prairies • au centre du dispositif de pâturage : RGA (20) – pâturin des prés (4) – trèfle blanc (4) – trèfle hybride (4) • aux extrémités Est et Ouest : RGH (20) – trèfle violet (8) – trèfle blanc (2), pour la précocité de démarrage et la fauche d’excédents. Rotations : prairie (7-8 ans) colza d’été prairie semée au printemps OUEST EST
  • 11. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Un îlot dédié aux cultures et prairies de fauche Kerlavig (LAZ) Une utilisation adaptée au potentiel des terres Des prairies de moyenne durée pour la constitution de stocks hivernaux et le pâturage des génisses • bonnes parcelles : RGH (20) – trèfle violet (8) – trèfle blanc (2) • petites terres : RGH (7) – fétuque élevée (15) – trèfle blanc (4) – trèfle violet (4) Du maïs fourrage Des mélanges céréaliers grain Rotations : bonnes terres : prairie 3 ans – maïs – mélange céréalier d’hiver – couvert enfoui – mél. cér. printemps - prairie petites terres : prairie 4/5 ans – maïs – mél cér. d’hiver – colza/RGI - prairie
  • 12. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Un assolement où l’herbe domine 3 années culturales en conduite bio Cultures (ha) 2013 (C1) 2014 (C2) 2015 (bio) Maïs fourrage 4,5 7 7,6 Maïs grain 1,75 0 0 Mélanges céréaliers ensilés 2,5 2,4 0 Mélanges céréales grain automne 6,5 7,35 4,6 Mélanges céréales grain printemps 0 2,75 4 Prairies naturelles 11,5 11,5 11,5 Prairies temporaires (graminées-légumineuses) 55,25 51 56,8 La gestion des stocks fourragers pendant la conversion foin 41 t MS enrubannage 33 t MS méteil 17 t MS ensilage herbe 105 t MS maïs fourrage 39 t MS à 30,6% 20 t MS foin 15 t MS enrub. foin 9 t MS enrubannage 29 t MS méteil 11 t MS ensilage herbe 106 t MS maïs fourrage 62 t MS à 35% ensil. herbe 36 t MS foin 29 t MS ensilage herbe 90 t MS maïs fourrage 78 t MS à 31% 2013 (C1) 235 t MS récoltés pour 82 UGB 2,8 t MS/UGB 2014 (C2) 217 t MS récoltés pour 85 UGB 2,6 t MS/UGB 2015 (bio) 197 t MS récoltés pour 83 UGB 2,4 t MS/UGB 01/05/2013 01/11/2013 01/05/2014 01/05/2014 01/05/2015 01/11/2015
  • 13. PRINCIPES CLES CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Conversion et agronomie
  • 14. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Le passage en bio, c'est se préparer à : … Une réflexion forte sur le choix de système gestion des adventices fertilisation court et moyen terme … La diversification des cultures et leur suivi … Quelques problèmes techniques : taupins/oiseaux échecs et évolution de pratiques … Certaines cultures plus aléatoires protéagineux, sarrasin … Des associations de cultures La conversion : une stratégie globale
  • 15. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Produire ses concentrés Retour sur 3 années à Trévarez Des rendements hétérogènes : 20 à 45 qx/ha selon les mélanges et les années Une part de protéagineux aléatoire : 5 à 80 % Les semis de printemps : favorables au protéagineux Semis après maïs + couvert ou prairie 2 associations testées (doses/ha) • 80 kg féverole + 80 kg lupin bleu + 80 kg blé + 10 kg avoine • 100 kg féverole + 100 kg blé + 10 kg avoine Des résultats plus réguliers : 35 à 45 qx/ha L’orge de printemps : une régularité à suivre Les semis d’automne pour l’énergie Semis après maïs fourrage, début novembre 2 associations testées (doses /ha) • 120 kg de céréales : 60 kg triticale/60 kg blé ou 120 kg triticale • 20 kg d’avoine. • 12 kg de pois fourrager. En bonne année : 35 à 40 qx/ha contributions valeurs moyennes (/kg MS) 26 à 45% de blé/triticale UFL : 0,98 < 20% d'avoine MAT : 15% 35 à 55% de pois PDIN : 90 PDIE : 75 En mauvaise année : 20 à 25 qx/ha contributions valeurs moyennes (/kg MS) 30 à 50% de blé/triticale UFL : 0,88 35 à 60% d'avoine MAT : 10% 5 à 30% de pois PDIN : 70 PDIE : 65 valeurs moyennes (/kg MS) UFL : 0,95 contributions MAT : 19 à 23% 20 à 30% de céréales PDIN : 115 à 140 70 à 80 % de protéagineux PDIE : 80
  • 16. CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Tester l’implantation de différents mélanges prairiaux Une plateforme en conditions de pâturage • Implantation de prairies à flore variée • Implantation de nouvelles plantes fourragères Réussir l’implantation des prairies en bio Projet de recherche Mélange RGA Diploïde Tardif Samsara Fétuque des prés Pamero Fétuque élevée Ohama RGH type anglais Kirial Trèfle Blanc 37% Merwi 63 % Demand Trèfle Violet Diploïde Trévvio Trèfle Hybride Aurora Chicorée Plantain Conditions implantation des flores variées Témoin 1 20 4 Témoin 2 20 2 8 1 20 4 4 2 6 13 4 4 3 6 13 4 1.5 4 6 4 9 4 4 5 20 4 1.5 Nouvelles plantes fourragères 6 20 4 1.5 Une plateforme en conditions de fauche • Diversification des légumineuses de fauche Mélange RGH type anglais Kirial RGA demi tardif Aberavon Fétuque élevée Ohama Fléole Comer Trèfle Violet diploïde Trévvio Trèfle Blanc Merwi Trèfle Hybride Aurora Témoin 1 18 8 1 Témoin 2 20 1 6 13 4 4 2 6 13 5 3 3 4 13 3 5 3 Implantation Printemps 2015 Implantation Eté 2015
  • 17. Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ La conduite animale CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE RÉUSSIR LA CONVERSION Nos Partenaires
  • 18. Des performances en lien avec : Le système végétal : assolement, parcellaire et aléas climatiques La conduite animale : répartition des vêlages, système de traite Ration hivernale : • Qualité des fourrages très variable • Complémentation compliquée => intérêt d’1 kg de tourteau de soja ? La conduite alimentaire CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Autonomie alimentaire massique élevée sur 2014-2015 Une évolution du régime alimentaire Mai 2013 : début de la conversion des terres Novembre 2014 : début de la conversion du troupeau Mai 2015 : certification AB Le point faible : les concentrés protéiques 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 Ingestiondefourrages (kgMS/VL/j) Herbe pâturée Ensilage de maïs Ensilage d'herbe CF Enrubanné/foin Affouragement en vert Ensilage de méteil 2013 252 jours de pâturage 2015 141 jours de pâturage seul 273 jours de pâturage 2014 161 jours de pâturage seul 252 jours de pâturage
  • 19. Augmentation du pâturage (+ 1 T de MS) et diminution des concentrés (- 380 kg) Les performances laitières CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Des performances laitières qui varient en fonction de l’alimentation Lait livré 2013 2014 2015 Lait / VL (l) 5498 5083 4874 TB (g/l) 41,6 40,5 41,1 TP (g/l) 31,1 30,3 32,0 Cellules (x 1000/ml) 219 236 227 Lait produit (kg/VL) 6451 5865 5688 Lait produit / VL Hiver 2013/14 Été 2014 Hiver 2014/15 Eté 2015 PL / jour (kg) 22,2 18,6 20,6 17,4 TB (g/kg) 40,3 39,4 38,6 40,5 TP (g/kg) 28,5 31,7 28,5 31,9 10 15 20 25 30 10/12 12/12 02/13 04/13 06/13 08/13 10/13 12/13 02/14 04/14 06/14 08/14 10/14 12/14 02/15 04/15 06/15 08/15 10/15 12/15 PL/VL/jour(enkg) Une production laitière qui diminue au fil des années 1771 2773 2559 2600 1000 266 5551326 909 1082 1874 1603 1001 3000 5200 870 794 491 447 1561 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 S3 - 2013 S3 - 2014 S3 - 2015 Elevages Biologiques Bretons Elevages Bretons avec robot Ingestionannuelled'aliments (enkgMS/VLpourlesfourragesetkg brut/VLpourlesconcentrés) Concentrés + minéral Stocks Ensilage/Enrubannage/foin Ensilage de maïs Affouragement en vert Herbe pâturée
  • 20. Des performances de reproduction préservées malgré le changement de système Des vêlages de septembre à mars jusqu’en 2015 objectif à l’avenir : 2 périodes de septembre à novembre et février à avril Les performances de santé et reproduction CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Peu de problèmes sanitaires 2012/2013 2013/2014 2014/2015 Nombre de VL mises à la repro 47 46 55 IVV (jours) 409 383 Taux de réussite IA 1 (%) 43 52 62 Nombre d’IA 1,5 1,4 1,4 Taux de vaches fécondées (%) 81 80 89 Taux de primipares (%) 31 24 43 2013 2014 2015 Frais vétérinaires / VL 31 € 32 € 26 € Un état d’engraissement faible Des notes basses au vêlage (2,5 en moyenne) et peu de reprise • En moyenne en 2015 : • 64 € / VL pour S1/S2 (conventionnel) • 64 € / VL pour les élevages bio bretons 0 50 100 150 200 250 300 1.5 1.7 1.9 2.1 2.3 2.5 2.7 08/12 11/12 01/13 04/13 07/13 09/13 12/13 03/14 05/14 NEC moyenne Stade de lactation moyen (en jours)
  • 21. Sevrage à 3 mois (adaptation au cahier des charges) Logement en cases collectives dès la naissance (3 semaines maxi d’écart d’âge au sein de chaque case) Sevrage quand le veau le plus jeune de la case a 12 semaines Le mélange céréalier grain a remplacé la ration mélangée (ensilage de maïs + blé + t. soja) La conduite des génisses CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Âge Distributions / semaine Quantité de lait/ veau/j Aliment lacté Alimentation solide 2-3 premiers jours 14 >= 2 l / repas Colostrum Fin S1 jusque S11 7 6 l Lait fermenté Foin + mélange céréalier grain + eau De S12 jusqu’à la semaine précédent le sevrage 7 4 l Dernière semaine avant sevrage 7 2 l Pâturage maximum et dès le plus jeune âge Age au vêlage moyen : 27,4 mois Génisses à l’IA (hiver) Fourrages Concentrés Poids à 15 mois GMQ (g/j) 2013/2014 MCPI 2 kg mélange céréalier grain 387 kg 428 2015/2016 Enrubannage 2 kg céréales aplaties 395 kg 700 IA si > 380 kg Attention à la qualité variable des fourrages naissances d'automne sept oct nov dec janv fev mars avril mai juin juillet aout sept oct nov dec janv fev mars avril mai juin juillet aout sept oct nov Foin + mél. Cer. Grain AMV BATIMENT : 3/4 EH - 1/4 EM + Foin + AMV PATURAGE + foin + AMV PSH : MCPI ou BRE + 2 kg orge aplatie ou méteil + AMV PATURAGE + AMV NAISSANCE 14-19 MOIS : IA4-7 MOIS d'âge 6-15 MOIS d'âge 18-27 mois d'âge
  • 22. Objectifs : Croisement : vers la vache adaptée au système ? CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION + de taux, surtout le TP + d’état Santé (cellules, mammites) Fertilité Tempérament Bonnes pattes (marcheuses) Vaches flexibles /fluctuations alimentaires Adaptation au robot (mamelle, gabarit, maintien vitesse de traite) Vêlage précoce Mise en place du croisement « 3 voies » Normande Du lait Des taux Bonne reproduction Du format et du muscle Mais aplombs à surveiller Jersiaise Des taux Qualité des pattes et de la mamelle Rusticité Précocité Mais petit gabarit Pb valorisation veaux mâles 1. Génotypage de toutes les femelles PH 2. Choix de 5-6 taureaux / race (NO ou J) 3. Choix de la race en fonction du génotype de la femelle 4.Choix du taureau de la race (plan accouplement) 5. Choix semences sexées ou conventionnelles selon potentiel de fertilité et parité Maximiser l’effet d’Hétérosis (84 % en G2 avec 3 races / 66 % avec 2 races) PH x Jersiais x NO ou PH x NO x Jersiais Utilisation du sexage pour minimiser le nombre de veaux mâles croisés Jersiais et augmenter le choix des femelles de renouvellement En partenariat avec :
  • 23. Le robot mobile dans le système bio Bâtiment Pâturage site hivernal Bâtiment Bâtiment 15 avril 2013 : Mise à l’herbe 21 décembre 2013 : Rentrée en bâtiment 24 mars 2014 : Mise à l’herbe Pâturage site estival Bâtiment 13 mai 2014 : Transfert vers le site estival 21 octobre 2014 : Retour sur le site hivernal 8 décembre 2014 : Rentrée en bâtiment Test 1 puis 2 paddocks/j en pâturage J+N 10 mars 2015 : Mise à l’herbe Pâturage site estival 1 juillet 2015 : Retour sur le site hivernal 18 août 2015 : Nouveau transfert sur le site estival 3 novembre 2015 : Retour sur le site hivernal Test 3 paddocks/j en conduite 100 % pâturage Test 2 paddocks/j en conduite 100% pâturage pendant 5 mois Pâturage site estival 28 avril 2015 : Transfert vers le site estival 13 décembre 2015 : Rentrée en bâtiment 18 septembre 2012 : Mise en place du robot CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION
  • 24. Le site estival RRRROBOTOBOTOBOTOBOT ETETETET PPPPÂTURAGEÂTURAGEÂTURAGEÂTURAGE Porte de tri 3 voies Aire d’attenteChemin stabilisé Remorque robot Remorque tankSilo à alimentsCaméra de surveillance Local technique
  • 25. Les RendezLes RendezLes RendezLes Rendez----vous Techniquesvous Techniquesvous Techniquesvous Techniques de TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZde TREVAREZ Vers un nouvel équilibre technico - économique CHOISIR LA PRODUCTION LAITIÈRE BIOLOGIQUE RÉUSSIR LA CONVERSION Nos Partenaires
  • 26. Une modification profonde des équilibre rendement des cultures production laitière surfaces en maïs fourrage surface fourragère voire arrêt des cultures de vente Conséquences de la CAB CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Des charges en bio, des produits toujours conventionnels… pendant la CAB Charges opérationnelles, en particulier alimentaires = 2 à 2.5 fois le prix unitaire conventionnel Part du pâturage (ou de l’herbe affouragée en cas d’accessibilité limitée) frais véto Des conséquences importantes sur la trésorerie = moins de ventes, délais pour percevoir les aides… La Conversion à l’Agriculture Biologique c’est passer d’une production de 8 500 litres/ha SFP à une production de 5 500 litres/ha SAU Etre solide « dans sa tête » techniquement et financièrement
  • 27. Accompagnement des laiteries Complément de prix de 30€/1000l pendant la période de conversion Les aides CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Aides surfaciques Aides aux investissements Majoration des aides PCAEA 411a 25% taux de base + 10% Aides CAB 300€ / ha pour les grandes cultures et les prairies artificielles à base de légumineuses (mini 50% de graines) 130€ / ha de prairies associées à un atelier d’élevage Pas de plafond par exploitation - Durée 5 ans Aides MAEC + crédit d’impôt bio De 110 à 210€ / ha de SAU selon les % d’herbe dans la SAU et de % de maïs dans la surface fourragère Respect du cahier des charges spécifique Plafond de 10 000 à 12 000€ par exploitation ou associé de GAEC- Durée 5 ans Cumul possible avec le crédit d’impôt bio 2 500€/exploitation ou par associé de GAEC (maxi 4) OU
  • 28. Le PASS BIO subventionné par le Conseil Régional Conversion: faire un diagnostic exhaustif et réaliser une étude prévisionnelle pluri-annuelle Suivi : sécuriser la conversion par des visites techniques régulières L’accompagnement CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Les formations Ne pas rester isolé et échanger avec des éleveurs qui portent un projet similaire Se perfectionner sur les techniques biologiques Les références technico - économiques Le site web CAP BIO et ses 4 newsletter annuelles Les Flash info BIO des comités de développement Les rendez vous techniques en exploitation Et le 1er et 2 juin tech&bio, sur la station de Kerguéhennec – Bignan (56)
  • 29. Coût de production du maïs ensilage Le coût des fourrages CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Coût de production de l’herbe Trévarez Trévarez 2013 2014 2015 Intrants engrais 89 € semences 238 € 304 € 290 € traitement 56 € travaux tiers 214 € 168 € 189 € coût d'un ha 598 € 472 € 479 € rendement (t MS/ha) 9.2 8.6 9.2 coût de la t MS 70 € 55 € 52 € 2013 2014 2015 Intrants engrais 47 € semences 58 € 40 € 27 € traitement 14 € travaux tiers 72 € 93 € 58 € coût d'un ha 191 € 133 € 85 € coût de la t MS EH 48 € 47 € 22 € coût de la t MS foin 40 € 22 € 19 € coût de la t MS ER 53 € 46 € 39 € coût de la t MS pâturage 17 € 6 € 4 € Part du pâturage 50% 42% 57%
  • 30. Marge sur coût alimentaire CCCCHOISIRHOISIRHOISIRHOISIR LALALALA PRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTIONPRODUCTION LAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRELAITIÈRE BIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUEBIOLOGIQUE RRRRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIRÉUSSIR LALALALA CONVERSIONCONVERSIONCONVERSIONCONVERSION Des références technico-économiques disponibles à partir du suivi des réseaux d’élevage Des résultats plus stables en bio Des années de conversion souvent un peu justes économiquement Trévarez 2013 S2 2013 2014 2015 Effectif 58 VL 55 VL 57 VL 56 VL lait vendu par vache 7 500 l 5 500 l 5 100 l 4 900 l livraison annuelle 431 700 l 304 700 l 290 700 l 271 500 l en € pour 1000l Prix du lait 357 € 354 € 375 € 406 € - Coût alimentaire 62 € 76 € 46 € 46 € = Marge sur coût alimentaire 295 € 278 € 329 € 360 € en global Marge sur coût alimentaire 127 700 € 84 700 € 95 600 € 97 800 € +Aides CAB 15 600 € = 127 700 € 100 300 € 111 200 € 113 400 € 8 mois bio
  • 31. FERME EXPERIMENTALE chambre d’agriculture de Bretagne TREVAREZ 29 - SAINT GOAZEC Chambre d’agriculture de Bretagne conception EURL LE FLOCH (29) abattage débardage LE DUFF (29) scierie KERMEUR CONSTRUCTIONS (29) charpente Février 2016 L’exemple d’une stabulation pour génisses, vaches taries et stockage Construire en bois produit et scié en Bretagne
  • 32. 2 LE PROJET Le troupeau conduit en agriculture biologique à la ferme expérimentale de la chambre d’agriculture de Bretagne à Trévarez avait besoin d’un nouveau bâtiment pour loger, à proximité du bâtiment construit pour le robot mobile et les vaches laitières, les génisses et les vaches taries. La ferme expérimentale avait aussi besoin de stocker séparément la paille et les mélanges céréaliers, des récoltes conventionnelles. L’objectif était de construire un bâtiment économe répondant aux fonctions zootechniques et expérimentales. La ferme a fait appel à des entreprises agréés Charte Qualité pour la conception et la construction. Elle a fait le choix de réaliser la charpente et les bardages en utilisant les bois récoltés sur l’exploitation. L’expérience a montré l’intérêt comparé entre l’utilisation du bois de l’exploitation, la commande de bois local à la scierie et la mise en œuvre de bois d’importation. Les conclusions ne sont pas tranchées, mais permettent de dire qu’avec une organisation bien réfléchie, la disponibilité en bois, et la bonne volonté des partenaires de la construction, le choix du bois de l’exploitation pour construire est possible. Un bâtiment ouvert économe
  • 33. 3 7,90 m5,20 16,30 5 m LE BOIS DANS LA STRUCTURE DU BÂTIMENT Etude du projet de charpente La ferme expérimentale de Trévarez présente la spécificité de posséder deux travées de 6,50m d’entre axe, les autres sont de 5m. L’ensemble a été dimensionné selon les normes en vigueur (Eurocode 5) en prenant compte des forces neige et vent, des charges d’exploitation, de la portée et des matériaux mis en œuvre. Les sections et les assemblages sont dimensionnés pour reprendre l’ensemble des efforts. Pour intégrer la logique des bois locaux, il a été décidé de fournir les bois à partir des arbres présents sur l’exploitation, dimensionner la structure treillis en résineux C18, limiter la hauteur des pièces de bois à 200 mm pour les pièces des arbalétriers et les membrures, conserver l’utilisation de pièces de contre- plaqué là où elle est indispensable à la stabilité de l’ouvrage, et proposer des poteaux moisés (2x100x260 pour les travées de 5 m) en résineux C24. Poteaux et Ferme sapin pectiné Bardage thuya plicata (red cedar) Le nouveau bâtiment loge les génisses sevrées et les vaches taries en production biologique. Il permet de stocker séparément la paille et les mélanges céréaliers, des récoltes conventionnelles.
  • 34. 4 REPERES Document réalisé par le Comité Régional Bâtiment du GIE Elevages de Bretagne GIE Elevages de Bretagne - Maison de l’agriculture - rue Maurice LE LANNOU - CS 64240 - 35042 RENNES CEDEX tél. 02 23 48 29 00 - fax. 02 23 48 29 01 - email. crb@gie-elevages-bretagne.fr Avec le soutien de : Le coût total du bâtiment revient à 122 500 €. Le poste charpente comprend l’abattage débardage des arbres, le transport par grumiers, le sciage et traitement à façon, la fabrication de la charpente et le montage de l’ensemble. Les bois de construction de la charpente sont issus de boisements diffus. Au total ce sont 35 m3 de bois de sapin pectiné qui ont été mis en œuvre dans la structure. Pour la réalisation du bardage ce sont 8 m3 de bois d’une haie de thuya plicata (red cedar) qui ont été valorisés. L’intérêt économique de la valorisation du bois de l’exploitation reste limité, avec une rendement de 50 m3 de bois valorisés dans la construction pour 150 m3 récoltés . Mais ceci a donné aussi 350 m3 de bois plaquette pour la chaudière et des produits connexes (chevrons et planches de bardage). Le bilan carbone de la construction de bâtiment, sans avoir été réellement mesuré, est certainement amélioré par rapport aux constructions standard, puisque le bois n’aura parcouru que 130 km. Postes Coûts (€) Part du total (%) Terrassement 14 000 11 Maçonnerie 35 000 29 Charpente* 56 500 46 Electricité, plomberie 7 500 6 Tubulaires 9 500 8 TOTAL 122 500 100 Aides (PMBE, CD 29) 24 400 20