SlideShare une entreprise Scribd logo
LMC : Un guide à l’intention des
patients et des aidants naturels
LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE
LEUCÉMIE LYMPHOME MYÉLOME
35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 1
35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 2
1
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Les enfants et les adultes peuvent contracter la LMC à tout âge,
mais la majorité des patients sont des adultes.
Cette brochure, destinée aux patients atteints de LMC, à leur
famille et à leurs aidants naturels, vous informera sur la LMC et
sur la façon de la traiter. Grâce aux progrès réalisés dans le
traitement de la LMC, les patients ont plus d’espoir que jamais.
La première partie traite des sujets suivants :
• qu’est-ce que la LMC?
• qui peut contracter la LMC?
• comment le médecin diagnostique-t-il la LMC?
La deuxième partie traite des sujets suivants :
• quel est le traitement de la LMC?
• quels sont les effets secondaires du traitement?
• comment puis-je obtenir d’autres renseignements?
Cette brochure sur la LMC est offerte par la Société de leucémie et de lymphome du Canada à
titre d’information seulement. La Société n’offre ni conseils, ni services médicaux.
Introduction
Chaque année, environ 397 Canadiens apprennent
qu’ils sont atteints de leucémie myéloïde chronique
(LMC).
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 1
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 2
Certains mots et termes employés seront
peut-être nouveaux pour vous. Consultez la
"liste des termes médicaux" à la fin de la
brochure.
Sujets traités
Partie 1 – Comprendre la leucémie myéloïde chronique
3
Signes et symptômes 6
Analyses de sang et de moelle osseuse 8
Phases de la LMC 10
Partie 2 - Traitement
Traitement de la phase chronique – Pharmacothérapie 11
Traitement de la phase accélérée ou de la phase de 14
crise blastique
Affections connexes 22
Essais cliniques 22
Discuter avec le médecin 25
Faire face à la LMC 27
Termes médicaux 33
Nous sommes là pour vous aider 38
35549_G_LMC_Guide.qxp 2/26/10 11:24 AM Page 2
3 Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour
vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572.
La leucémie et un type de cancer. Il existe quatre principaux types de
cancer, dont la leucémie myéloïde chronique (LMC).
La LMC débute par une modification d’une cellule souche unique.
Une cellule souche est un type de cellule qui se trouve dans la moelle
et qui produit des globules rouges, des globules blancs et des
plaquettes.
Chaque cellule pourvue d’un noyau contient des chromosomes qui
transportent des gènes. Les gènes véhiculent les directives aux cellules.
Les cellules normales possèdent des paires de chromosomes numérotés
de 1 à 22. Les cellules féminines ont deux chromosomes X tandis que
les cellules masculines ont un chromosome X et un chromosome Y.
Première partie – Comprendre
la leucémie myéloïde chronique
Les patients atteints de LMC ont ce qu’on appelle le
«chromosome Philadelphie» (chromosome Ph), qui
est le résultat d’une cassure produite dans la région du
chromosome 22.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 3
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 4
La LMC se caractérise par un échange d’éléments entre les
chromosomes 9 et 22, appelé translocation.
La cassure sur le chromosome 9 touche le gène ABL et la cassure
sur le chromosome 22 touche le gène BCR.
Une partie du chromosome 9 s’attache à l’extrémité chromosome
22 du chromosome 22 pour former le gène du cancer BCR-ABL.
Les pharmacothérapies qui ciblent le gène BCR-ABL sont décrites
à partir de la page 11.
Les gènes donnent des directives aux cellules pour
qu’elles produisent des protéines. Les protéines aident
quant à elles la cellule à faire son travail. La protéine
produite par le gène BCR-ABL véhicule des directives
qui conduisent à la LMC.
Pour obtenir plus de détails sur la LMC et son
traitement, demandez la brochure gratuite de la
Société de leucémie et lymphome du Canada, intitulée
La leucémie myéloïde chronique.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 4
5
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Les médecins cherchent à comprendre les changements qui mènent
à la formation du chromosome Ph et au gène du cancer BCR-ABL.
Certains facteurs peuvent causer ces changements, notamment :
• des doses très élevées de radiations (comme les radiations
auxquelles les survivants de la bombe atomique ont été exposés
pendant la Seconde Guerre mondiale)
• l’administration d’une dose élevée de radiothérapie pour traiter
d’autres cancers
Il n’existe aucun lien entre les rayons X dentaires ou médicaux et
un risque accru de contracter la LMC. La LMC n’est pas
contagieuse.
De quelle manière le gène
BCR-ABL se forme-t-il?
9
Normal LMC
922 22
Élément du 22
Élément du 9
• Un élément du chromosome 9 appelé ABL se sépare.
• Un élément du chromosome 22 appelé BCR se sépare.
• Ces deux éléments changent de place et forment un gène du cancer,
le BCR-ABL.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 5
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 6
Signes et symptômes
En règle générale, les signes et les symptômes de la LMC évoluent
lentement. Certains patients découvrent qu’ils souffrent de LMC
après une analyse sanguine de routine lors d’un examen médical.
Une personne atteinte de LMC peut présenter certains des
changements suivants:
• fatigue
• essoufflement provoqué
par l’activité physique
• teint pâle
• hypertrophie de la rate
(du côté supérieur gauche
de l’abdomen)
• sueurs nocturnes
• perte de poids
Un signe est un changement dans l’organisme que
le médecin décèle lors d’un examen ou d’une
analyse en laboratoire. Un symptôme est un
changement dans l’organisme que le patient peut
voir ou ressentir.
Ces signes et ces symptômes
sont similaires à ceux d’autres
maladies.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 6
7
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Information sur la moelle, le sang et les
cellules sanguines
La moelle est la matière spongieuse qui se trouve au centre des os.
Les cellules sanguines sont produites dans la moelle. Il s’agit à
l’origine de cellules souches qui deviennent des globules rouges, des
globules blancs et des plaquettes. Les globules rouges, les globules
blancs et les plaquettes entrent ensuite dans la circulation sanguine.
Le plasma, un autre élément du sang, est constitué principalement
d’eau. Il contient également des vitamines, des minéraux, des protéines,
des hormones et d’autres substances chimiques naturelles.
Les plaquettes préviennent les hémorragies et forment des bouchons
qui aident à arrêter les saignements après une blessure.
Les globules rouges transportent l’oxygène dans le corps. Une
numération de globules rouges sous la normale est appelée anémie. Si
vous souffrez d’anémie, vous pouvez vous sentir fatigué, avoir le souffle
court ou le teint pâle.
Les globules blancs luttent contre l’infection dans le corps. Un
neutrophile est un type de globules blancs qui combat l’infection.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 7
Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour
vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. 8
Analyses de sang et de moelle osseuse
Pour savoir si une personne est atteinte de LMC, on effectue des
analyses de sang et de moelle osseuse pour y vérifier la présence de
cellules leucémiques. Si une personne souffre de LMC, le nombre de
globules blancs augmente, souvent à des niveaux très élevés. La
numération plaquettaire peut également être élevée. Les
concentrations d’hémoglobine, la substance contenue dans les
globules rouges qui transporte l’oxygène, diminuent.
En règle générale, un examen des globules rouges permet de poser un
diagnostic clair de LMC. Une ponction et une biopsie de la moelle
osseuse permettent d’observer des modifications des cellules de la
moelle qui ne sont pas perceptibles dans les globules rouges. Ces
analyses peuvent être effectuées dans le bureau du médecin ou à
l’hôpital. Ces deux analyses sont presque toujours combinées. Elles
peuvent aider le médecin à choisir le meilleur traitement pour le
patient et à suivre les effets de la thérapie.
Lors d’une ponction de la moelle osseuse, on administre d’abord un
médicament pour insensibiliser la peau. Ensuite, on insère une
aiguille spéciale dans l’os iliaque (l’os de la hanche) du patient
jusqu’à la moelle, pour y prélever un échantillon de cellules. On
examine les cellules au microscope afin de déceler des cellules
anormales. L’échantillon peut également servir à l’analyse
cytogénétique, à la RCP et à d’autres analyses.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 8
9
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Une biopsie est différente d’une ponction de la moelle osseuse. On
administre un médicament qui insensibilise la peau du patient.
Ensuite, on y insère une aiguille à biopsie spéciale pour prélever un
échantillon d’os contenant de la moelle. On examine la moelle au
microscope afin d’y déceler la présence de cellules anormales.
L’analyse cytogénétique est une analyse en laboratoire qui permet
d’examiner les chromosomes des cellules leucémiques. Elle aide le
médecin à poser un diagnostic de LMC.
L’hybridation in situ en fluorescence (FISH) est une analyse qui
mesure le pourcentage de cellules leucémiques restantes chez un
patient.
La RCP (réaction en chaîne de la polymérase) est une analyse très
précise à laquelle on a recours quand l’hybridation in situ en
fluorescence ne montre pas de cellules leucémiques.
On a recours à ces analyses pour poser un diagnostic de LMC. Elles
permettent également de vérifier la réaction d’un patient au
traitement.
Il est important de recevoir des soins médicaux dans un centre où les
médecins sont expérimentés. Certains patients souhaiteront peut-être
obtenir l’opinion d’un autre médecin afin de mieux comprendre la
maladie, le traitement et le suivi.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 9
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 10
Phases de la LMC
La LMC peut comporter trois phases:
• la phase chronique
• la phase accélérée
• la phase de crise blastique
Lors d’un diagnostic de LMC, la majorité des patients se trouvent dans
la phase chronique de la maladie. Pendant cette phase, les symptômes
de la LMC sont moins intenses et les globules blancs peuvent encore
lutter contre l’infection. Dès que les patients qui se trouvent en phase
chronique sont traités, les globules rouges et les plaquettes peuvent faire
leur travail. La majorité des patients peuvent reprendre leurs activités
normales.
Pendant la phase accélérée, le patient souffre parfois d’anémie (une
diminution du nombre de globules rouges dans le sang). Le nombre de
globules blancs peut augmenter ou diminuer et le nombre de plaquettes
peut chuter. Le nombre de cellules médullaires immatures, les blastes,
augmente. La rate peut enfler et le patient peut se sentir malade.
Pendant la crise blastique, le nombre de blastes augmente dans la
moelle et le sang tandis que le nombre de globules rouges et de
plaquettes diminue. Le patient peut avoir des saignements et des
infections. Certains patients se sentent fatigués, essoufflés, souffrent de
maux de ventre ou de douleurs aux os.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 10
11
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Traitement de la phase Chronique – Pharmacothérapie
Le traitement de la phase chronique de la LMC a pour objectif de:
• ramener les taux des cellules sanguines à la normale
• se débarrasser des cellules comportant le gène du cancer
BCR-ABL.
Deuxième partie – Le traitement
Médicaments utilisés le plus souvent dans
le traitement de la phase chronique de la LMC
Traitement initial habituel
Mésylate d’imatinib (Gleevec®
)
Autres traitements*
Dasatinib* (Sprycel®
)
Nilotinib* (Tasigna®
)
Hydroxyurea (Hydrea®
)
Le Gleevec®
, le Sprycel®
et le Tasigna®
sont des médicaments qui bloquent
la protéine fabriquée par le gène du cancer BCR-ABL. Les patients qui ne
réagissent pas à ces médicaments peuvent être traités par l’interféron ou
d’autres médicaments. On peut administrer de l’Hydrea®
pour diminuer le
nombre de globules blancs.
* En règle générale, on administre ce médicament aux patients qui
ne réagissent pas bien au Gleevec®
.
** Ce médicament est à l’étude.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 11
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 12
En général, le traitement des patients atteints de LMC en phase
chronique permet de ramener le taux de cellules sanguines à la
normale. La rate reprend sa taille normale. La majorité des
patients n’ont pas d’infections ni de saignements inhabituels.
Les patients atteints de la LMC commencent le traitement par un
médicament appelé mésylate d’imatinib (Gleevec®). Le Gleevec®
,
un type de médicament appelé inhibiteur de tyrosine kinase
BCR-ABL, est approuvé par la FDA depuis 2001. Chez certains
patients, le Gleevec®
maîtrise la LMC aussi longtemps que le
patient prend le médicament.
Chez certains patients, le Gleevec®
cause des effets secondaires
importants ou n’apporte aucune amélioration. Les patients qui ne
réagissent pas à la dose normale de Gleevec®
peuvent mieux réagir
à une dose plus élevée.
D’autres patients peuvent être traités par dasatinib (Sprycel®
) et
par nilotinib (Tasigna®
). Ces médicaments bloquent aussi le gène
du cancer BCR-ABL. Ils agissent différemment du Gleevec®
.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 12
13
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Ces trois médicaments sont administrés par voie orale. Le Sprycel®
est un médicament approuvé par Santé Canada pour certains
patients qui ne réagissent pas au Gleevec®
. Le Tasigna®
est
seulement disponible dans le cadre d’essais cliniques (au moment
de la rédaction de cette brochure). Vous trouverez d’autres
informations sur les essais cliniques à la page 22.
La majorité des patients traités en phase chronique de LMC
peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes. Avec la
pharmacothérapie, la plupart des patients sont asymptomatiques
pendant de très longues périodes (rémissions).
Cependant, la pharmacothérapie ne guérit pas les patients de la
LMC. On suit ces derniers régulièrement afin de surveiller tout
signe de retour de la maladie (rechute). Ils devront subir des
examens médicaux réguliers, y compris des analyses sanguines.
Parfois, un patient aura besoin d’une analyse de moelle osseuse.
Si on arrête la pharmacothérapie ou si elle n’a plus d’effet, la
LMC risque de réapparaître. Ces patients ont alors d’autres
possibilités de traitement.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 13
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 14
Traitement de la phase accélérée
ou de la phase de crise blastique
Le Gleevec®
et, dans certains cas, le Sprycel®
, sont des traitements
importants pour les patients en phase accélérée ou en phase de
crise blastique. La greffe de cellules souches constitue un autre
traitement important pour certains patients.Vous trouverez des
renseignements sur la greffe de cellules souches à partir de la page 17.
Réaction au traitement
Il est très important de mesurer la réaction au traitement. Le
médecin peut utiliser les termes rémission hématologique,
cytogénétique ou moléculaire (réaction).
Des analyses sanguines permettent de voir si un patient est en
rémission hématologique complète (le nombre de globules
rouges, de globules blancs et de plaquettes est normal ou presque
normal).
Le traitement de la phase accélérée ou de la
phase de crise blastique a pour objectif
d’éradiquer toutes les cellules qui comportent le
gène BCR-ABL ou de ramener la maladie en
phase chronique.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 14
15
Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour
vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572.
On peut avoir recours à une analyse sanguine ou à une biopsie de
la moelle osseuse pour effectuer une hybridation in situ en
fluorescence ou une RCP.
L’hybridation in situ en fluorescence permet de mesurer la
réaction cytogénétique du patient (le pourcentage de cellules
leucémiques restantes).
La RCP permet de mesurer la réaction moléculaire du patient (la
diminution du gène BCR-ABL).
La plupart des patients atteints de LMC en phase chronique traités
par Gleevec®
présentent une réaction hématologique complète. Un
grand nombre d’entre eux présentent ensuite une réaction
cytogénétique complète. Ils peuvent également obtenir une
réaction moléculaire partielle ou complète.
D’autres traitements sont disponibles pour les patients qui ne
réagissent pas bien au Gleevec®
.
Effets Secondaires du traitement par Gleevec®
et par
Sprycel®
De nombreux effets secondaires disparaissent ou sont moins
perceptibles avec le temps.
Le peut causer certains effets secondaires. Il est possible de
surmonter la majorité de ces effets sans devoir arrêter la prise de
médicaments.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 15
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 16
Ces effets secondaires plus courants comprennent:
• une enflure causée par un surplus de liquide dans le corps
• une bouffissure autour des yeux
• des nausées
• des vomissements
• des crampes musculaires
• de la diarrhée
• des éruptions cutanées
• de la douleur osseuse et (ou) articulaire
• un nombre insuffisant de globules blancs et (ou) de plaquettes
LeGleevec®
peut aussi entraîner une diminution de la
minéralisation osseuse. Dans de rares cas, le médicament peut
avoir un effet sur le cœur. Le médecin vérifiera ces effets
secondaires possibles.
Le Sprycel®
peut présenter des effets secondaires, notamment:
• un nombre insuffisant de globules blancs et (ou) de plaquettes,
• de la diarrhée,
• des maux de tête,
• un faible taux de calcium dans le sang,
• de légers changements de la fonction hépatique.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 16
17
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
Les médecins étudient les effets du traitement de la LMC sur la
grossesse. Ils cherchent à savoir si le Gleevec®
, le Sprycel®
et d’autres
médicaments servant à traiter la LMC causent des avortements
spontanés ou des anomalies congénitales. Entre-temps, la majorité des
médecins conseillent aux femmes qui se font traiter pour une LMC
d’avoir recours à une méthode contraceptive. Votre médecin pourra vous
donner d’autres renseignements à ce sujet.
Greffe de cellules
Certains patients atteints de LMC peuvent recevoir une greffe de
cellules souches (appelée parfois greffe de moelle osseuse). À la fin du
traitement de chimiothérapie, on injecte dans le sang du patient des
cellules souches provenant d’un don (perfusion allogénique) ou ses
propres cellules souches (perfusion autologue).
Vous trouverez ci-dessous d’autres informations sur la greffe de cellules
souches allogéniques. L’information sur la perfusion de cellules souches
autologues est présentée à partir de la page 20.
Pour obtenir plus d’information sur les médicaments
et les effets secondaires, procurez-vous la brochure
offerte gratuitement par la Société, intitulée
Comprendre la pharmacothérapie et composer avec les
effets secondaires.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 17
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 18
Greffe de cellules souches allogéniques
Des cellules souches provenant d’un donneur sont transfusées dans le sang du
patient à la fin de son traitement de chimiothérapie. Le donneur peut parfois
être un frère ou une sœur. Il y a une chance sur quatre que les cellules
souches d’un frère ou d’une sœur soient compatibles avec les cellules souches
du patient. S’il n’y a pas de donneur apparenté, il est possible d’utiliser les
cellules souches d’un donneur non apparenté qui sont compatibles avec celles
du patient.
Avant une greffe de cellules souches, on administre au patient une dose
élevée de chimiothérapie afin d’éliminer les cellules leucémiques du corps.
La chimiothérapie est un traitement par médicaments qui tuent ou altèrent
les cellules cancéreuses.
Les cellules souches greffées passent du sang du patient à sa moelle. Elles
produisent une nouvelle réserve de globules rouges, de globules blancs (y
compris des cellules immunitaires) et de plaquettes.
Les cellules souches provenant d’un donneur produisent des cellules
immunitaires qui ne sont pas entièrement compatibles avec les cellules du
patient. Dans ce cas, les cellules immunitaires du donneur peuvent considérer
les cellules leucémiques du patient comme des cellules étrangères et les tuer.
C’est ce qu’on appelle l’effet antileucémique du greffon (GvL-graft versus
leukemia).
Vous trouverez plus de détails sur ce sujet dans la
brochure offerte gratuitement par la Société, intitulée
La greffe de cellules souches de sang et de moelle.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 18
19
La greffe de cellules souches allogéniques est un traitement qui
peut comporter des risques élevés. Il s’agit du seul traitement
pouvant guérir la LMC. Chez certains patients, le Gleevec®
ou
d’autres médicaments peuvent maîtriser la LMC pendant de
longues périodes. La décision d’avoir recours à une greffe est
prise en fonction:
• de l’âge du patient
• de sa santé générale
• du degré de compatibilité entre les cellules du donneur et celles
du patient
• de la réaction de patient à la pharmacothérapie (le degré de
réactions cytogénétique et moléculaire).
La décision dépend également de la compréhension qu’a le patient
des avantages et des risques de la greffe. Si le médecin croit que le
patient pourrait bénéficier d’une greffe, il discutera de ces facteurs
avec lui.
Chez les jeunes patients, les chances de succès
d’une greffe de cellules souches
allogéniques sont plus élevées. Une greffe peut
être envisagée pour les patients jusqu’à environ
60 ans, si un donneur compatible est disponible.
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 19
20
Les médecins étudient un type de greffe de cellules souches appelé
greffe de cellules souches non myéloblatives ou mini greffe, qui
pourrait aider les patients plus âgés. Vous trouverez plus
d’information à ce sujet à la page 24.
Injection de lymphocytes du donneur
Les patients atteints de LMC qui font une rechute peuvent être
traités au Gleevec®
, au Spycel®
ou avec un autre médicament
servant au traitement de la LMC. Une deuxième greffe constitue un
autre choix de traitement. On peut également injecter aux patients
des lymphocytes du donneur (une perfusion de globules blancs
appelés lymphocytes provenant des cellules souches du donneur
initial).
Les médecins étudient un type de greffe de cellules souches appelé
greffe de cellules souches non myéloblatives ou mini greffe, qui
pourrait aider les patients plus âgés. Vous trouverez plus
d’information à ce sujet à la page 24.
Perfusion de cellules souches autologues
De nombreux patients atteints de LMC ne peuvent pas recevoir de
greffe de cellules souches allogéniques. Les médecins étudient
l’utilisation des cellules souches du patient lui-même dans ces cas.
C’est ce qu’on appelle une perfusion de cellules souches
autologues.
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 20
21
Autologue signifie qu’on utilise les cellules souches du patient lui-
même. Pendant la phase chronique de la LMC, on prélève des
cellules souches du sang ou de la moelle du patient et on les
congèle. Ces cellules souches peuvent aider le corps à produire des
cellules sanguines saines à la suite du traitement. À la fin du
traitement, on refait une perfusion de cellules souches dans le sang
du patient.
Leucophérèse
Certains patients présentent un nombre très élevé de globules
blancs au moment du diagnostic, ce qui peut diminuer le débit
sanguin vers le cerveau, les poumons, les yeux et d’autres parties
du corps. On peut retirer des globules blancs des patients à l’aide
d’une machine, par un processus appelé leucophérèse. On peut
également administrer de l’hydroxyurée (Hydrea®
) pour diminuer
le nombre de globules blancs. Quand le nombre de globules
blancs a diminué, on peut entreprendre le traitement au Gleevec®
.
On peut avoir recours à la leucophérèse pour les
patientes qui reçoivent un diagnostic de LMC au
début d’une grossesse, une période pendant laquelle
la pharmacothérapie peut être néfaste pour le bébé à
naître.
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 21
Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour
vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. 22
Affections Connexes
D’autres types de LMC ne comportent pas le gène BCR-ABL. Ces
autres types de LMC moins courants sont la leucémie
myélomonocytique chronique, la leucémie myélomonocytique
juvénile et la leucémie neutrophile chronique.
Essais Cliniques
On a recours aux essais cliniques pour étudier de nouveaux
médicaments, de nouveaux traitements ou de nouvelles utilisations de
médicaments et traitements approuvés.
Les médecins étudient d’autres médicaments dans le traitement de la
LMC.
• Ils étudient l’utilisation du nilotinib (Tasigna®
) pour les patients qui
ne peuvent pas prendre de Gleevec®
en raison d’effets secondaires
majeurs ou d’une réaction peu satisfaisante.
• Ils étudient si le Sprycel®
donne d’aussi bons ou de meilleurs
résultats que le Gleevec®
comme traitement initial de la LMC en
phase chronique.
Vous trouverez plus d’information sur ces
types de LMC dans la brochure offerte
gratuitement par la Société, intitulée Les leucémies
myélomonocytiques chroniques (LMMC).
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 22
23
• Ils cherchent à savoir si la combinaison de plusieurs
médicaments est plus efficace que l’utilisation d’un seul
médicament.
• Les médecins étudient d’autres médicaments susceptibles d’aider
les patients atteints de LMC qui ne réagissent pas bien au
traitement actuel. Un de ces médicaments est le VX-680 et l’un
des objectifs de cet essai consiste à vérifier si ce médicament
peut aider les patients souffrant de LMC en phase de crise
blastique.
La mise au point d’un vaccin est un autre objectif de la recherche
sur la LMC. Ce type de vaccin ne préviendrait pas la maladie,
mais il renforcerait l’attaque du système immunitaire contre les
cellules leucémiques restantes. Le but est de garder la maladie en
rémission le plus longtemps possible.
Vous trouverez plus d’information sur les essais
cliniques dans la brochure offerte gratuitement par la
Société, intitulée Comprendre les essais cliniques liés
aux cancers du sang.
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 23
24
Les médecins étudient un type de greffe de cellules souches
appelé greffe de cellules souches non myéloblatives (ou
minigreffe). Une mini greffe ne commence pas par une dose
élevée de chimiothérapie. Le patient prend des médicaments pour
empêcher son système immunitaire de rejeter les cellules
immunitaires greffées. Sur une longue période, les cellules du
donneur remplacent les cellules sanguines et immunitaires du
patient. Elles attaquent également les cellules leucémiques.
D’autres médicaments pouvant aider les cellules souches greffées
à lutter contre les cellules leucémiques sans attaquer les cellules
saines sont à l’étude dans le cadre d’essais cliniques.
Trois vaccins contre la LMC sont à l’étude,
l’AG-858, le CMLVAX et le PR1. Ils sont décrits
dans la publication offerte gratuitement par la
Société, intitulée Les faits à propos de la
vaccinothérapie.
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 24
25
Les scientifiques étudient l’utilisation du sang de cordon
ombilical comme source de cellules souches dans les greffes chez
les enfants et les adultes. Cette option offre aux patients qui n’ont
pas de donneur apparenté une autre source possible de cellules
souches non apparentées compatibles. Les résultats des greffes de
cellules souches de sang ombilical sont encourageants.
Discuter avec le Médecin
Il peut être utile d’écrire les questions que vous voulez poser à
votre médecin. Vous pourrez prendre ses réponses en note et les
relire plus tard.
Vous pouvez également demander à un membre de la famille
ou à un ami de vous accompagner chez le médecin. Cette
personne pourra écouter, prendre des notes et vous apporter un
soutien. Certains patients enregistrent la discussion et l’écoutent à
la maison.
Pour savoir de quelle manière votre médecin et vous
pouvez déterminer si un essai clinique convient dans
votre situation, appelez le Centre d’information et de
ressources de la Société de leucémie et lymphome du
Canada au 800-955-4572.
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 25
26
Questions à poser au médecin
Discutez avec le médecin de la LMC et de la façon dont il prévoit
traiter la maladie. Cela vous permettra de jouer un rôle dans votre
traitement et de prendre des décisions.
Voici quelques questions à poser à votre médecin:
• qu’est-ce que mes analyses de sang et de moelle indiquent?
Comment ces résultats se comparent-ils aux résultats “normaux”?
• quel est le type de traitement requis dans mon cas?
• avez-vous de l’expérience dans le traitement des patients atteints de
LMC?
• le traitement est-il couvert par mon régime de soins médicaux?
• quelles seront la fréquence et la durée du traitement/des visites de suivi?
quels types d’analyses de suivi seront nécessaires?
• serait-il préférable pour moi de participer à un essai clinique sur le
cancer?
• quelles seront les incidences de mon traitement sur la fertilité, la
grossesse ou l’allaitement?
• quels sont les effets secondaires du traitement auxquels je dois
m’attendre?
• que puis-je faire pour aider à surmonter les effets secondaires?
• que puis-je faire pour diminuer le risque d’infection?
• devrai-je changer ma routine quotidienne?
• comment puis-je vous contacter après les heures de bureau?
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 26
27
Faire face à la LMC
Les patients atteints de LMC devraient parler de leurs sentiments avec
leur famille, leurs amis et leurs aidants naturels. Ils peuvent partager
leurs connaissances en ce qui a trait à la maladie. Quand leur entourage est
mieux renseigné, il est plus apte à faire face à la maladie.
Voici d’autres suggestions pour les patients atteints de LMC:
• allez à tous vos rendez-vous.
• prenez tous les médicaments comme ils ont été prescrits par votre
médecin.
• suivez les conseils du médecin en ce qui concerne la prévention de
l’infection, comme éviter les foules et se laver les mains.
• consommez chaque jour des aliments sains; les patients peuvent manger
quatre à cinq petits repas au lieu de trois gros repas.
• demandez à votre équipe de traitement des conseils nutritionnels si vous
manquez d’appétit.
• reposez-vous et faites de l’exercice; si vous manquez de sommeil,
discutez-en avec son médecin.
• ne fumez pas ou, si vous fumez, demandez de l’aide pour arrêter
• tenez un dossier de santé comprenant des copies des rapports d’analyses
et des documents relatifs à votre traitement.
• consultez votre médecin de famille pour vos suivis réguliers.
Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour
vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 27
28
Apprendre qu’un de vos proches ou vous-même souffrez d’une LMC peut
provoquer chez vous une multitude de sentiments. Les personnes qui vivent
avec la LMC se retrouvent devant l’inconnu. Vous pouvez discuter de vos
préoccupations avec votre équipe médicale. Tout d’abord, vous voudrez
peut-être vous renseigner sur la LMC et son traitement. Vous pourrez
ensuite vous tourner vers l’avenir, prendre soin de vous et envisager une
rémission et une guérison.
Les décisions à prendre relativement au traitement peuvent causer beaucoup
de stress. Le temps et l’argent consacrés aux soins médicaux peuvent
représenter un fardeau. Demandez de l’aide à votre équipe médicale. Elle
peut vous apporter un soutien émotionnel et vous recommander d’autres
sources d’aide.
Si l’état d’esprit d’un patient ne s’améliore pas avec le temps, il est
important de demander de l’aide médicale – par exemple, si une personne
se sent déprimée tous les jours pendant deux semaines. La dépression est
une maladie. Elle devrait être traitée même quand une personne est traitée
pour la LMC. Le traitement de la dépression présente des avantages pour
les personnes vivant avec le cancer.
Il arrive que les enfants dont un membre de la famille est atteint de la
LMC nécessitent une attention particulière. Ils peuvent être tristes ou en
colère du fait que leurs parents sont moins souvent présents.
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 28
29
La famille, les amis et les aidants naturels peuvent souvent aider
un patient à faire face à ce qui l’attend. De plus, les patients
atteints de LMC peuvent apprendre à se connaître entre eux. Ces
amitiés sont tout aussi importantes.
À l’heure actuelle, les perspectives d’un patient atteint de LMC
sont bonnes. Grâce au traitement médical, la majorité des patients
sont en mesure de maîtriser leur maladie et de préserver une
bonne qualité de vie. Certains patients sont guéris par une greffe
de cellules souches (voir à la page 19). De nouveaux traitements
et des remèdes potentiels contre la maladie sont à l’horizon.
Les brochures offertes gratuitement par la
Société, intitulées Une nouvelle journée et Soutien aux
personnes vivant avec une leucémie, un lymphome ou un
myélome donnent plus d’information à ce sujet.
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 29
30Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
La société de leucémie et de lymphome du Canada
offre de la documentation gratuite notamment:
Comment choisir un oncologue et discuter
avec lui (feuillet d’information)
Le choix d’un centre de traitement (feuillet d’information)
L’immunothérapie (feuillet d’information)
Les effets à long terme et tardifs du traitement
des cancers du sang (feuillet d’information)
Comprendre la numération globulaire (feuillet d’information)
Comprendre la leucémie
Les faits à propos de la vaccinothérapie
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 30
31
Comprendre les essais cliniques liés aux cancers du sang peut
vous renseigner sur les essais cliniques et vous aider à prendre des
décisions à cet égard.
Comprendre la pharmacothérapie et composer avec les effets
secondaires examine de nombreux médicaments contre le cancer
et leurs effets secondaires.
Brochure à l’attention ou au sujet des enfants
Aspects affectifs des cancers du sang chez les enfants est écrit
pour les parents qui ont un enfant ou un adolescent atteint d’une
leucémie ou d’un lymphome et qui cherchent du soutien pour faire
face à cette maladie difficile.
Apprendre et vivre avec le cancer : Plaider pour les droits à
l’éducation de votre enfant examine comment aider un enfant qui
souffre du cancer à aborder son apprentissage scolaire pendant et
après le traitement.
Le livre à colorier de la greffe de cellules souches stimule les
enfants et les aide à s’exprimer tout au long de leur traitement.
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 31
32
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
Anémie
Diminution des niveaux d’hémoglobine dans le sang.
Blastes
Cellules médullaires immatures.
Cellule souche
Type de cellule se trouvant dans la moelle qui produit des globules
rouges, des globules blancs et des plaquettes.
Chimiothérapie
Traitement par médicaments pour tuer les cellules leucémiques.
Essais cliniques
Études ayant recours à des volontaires pour l’essai de nouveaux
médicaments, de nouveaux traitements ou de nouvelles utilisations de
médicaments et traitements approuvés.
Santé Canada
Santé Canada examine les résultats des études sur les médicaments et
détermine si un médicament est sécuritaire et efficace.
Hémoglobine
Substance contenue dans les globules rouges, qui transporte l’oxygène.
Termes médicaux
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 32
33
Leucophérèse
Processus par lequel les globules blancs excédentaires sont retirés
par une machine.
Leucémie
Un cancer de la moelle et du sang.
Moelle
Matière spongieuse au centre des os, où les cellules sanguines sont
produites.
Rechute ou récurrence
Retour de la maladie après un traitement réussi.
Rémission
Aucun signe de la maladie et (ou) longue période pendant laquelle
la maladie ne cause pas de problèmes de santé au patient.
Résistance
Lorsqu’un médicament ne fait pas effet ou arrête de faire effet.
Système immunitaire
Ensemble des cellules et des protéines qui aident le corps à lutter
contre l’infection.
Termes médicaux
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 33
34Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
otes
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 34
35
otes
Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à
la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou
au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 35
36
otes
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 36
ous sommes là pour vous aider
Il existe des chapitres de la Société de leucémie et lymphome à
travers les États-Unis et au Canada. Nos chapitres offrent des
groupes de soutien et peuvent aussi prendre des dispositions pour
qu’un patient atteint de LMC puisse parler à une autre personne
qui souffre de cette maladie. Pour trouver votre chapitre
régionale, appelez au 800-955-4572 ou visitez le site Internet de
la Société à l’adresse www.LLS.org/canada.
Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et
lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572.
35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 3
ou :
Bureau principal
804 - 2 Lansing Square
Toronto, Ontario M2J 4P8
Centre d’information et de ressources 800-955-4572
Tél. : 416-661-9541 Fax : 416-661-7799
Notre mission : Guérir la leucémie, le lymphome,
la maladie de Hodgkin et le myélome, et améliorer
la qualité de vie des patients et de leur famille.
La Société est un organisme à but non lucratif qui dépend de la générosité des particuliers et des entreprises pour remplir sa mission.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
PS72 50M 2/07
Carole Murphy
Directrice des services aux patients
1255, rue Université suite 705
Montréal, Qc. H3B 3W1
514.875.1000 ext. 1009
sans frais 1.866.637.0281
carole.murphy@lls.org
35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 4

Contenu connexe

Similaire à Kccanada lmc un_guide_a_l'intention_des_patients_et_des_aidants_naturels

Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_webKccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Patou Conrath
 
Kccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lrKccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lr
Patou Conrath
 
Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018
Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018
Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018
Patou Conrath
 
Kccanada ps70 comprendre_la_leucemie
Kccanada ps70 comprendre_la_leucemieKccanada ps70 comprendre_la_leucemie
Kccanada ps70 comprendre_la_leucemie
Patou Conrath
 
Kccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuse
Kccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuseKccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuse
Kccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuse
Patou Conrath
 
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologieConduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Meftah Fatih
 
Aplasie medullaire
Aplasie medullaireAplasie medullaire
Aplasie medullaire
Patou Conrath
 
Le syndrome de Lambert Eaton une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...
Le syndrome de Lambert Eaton  une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...Le syndrome de Lambert Eaton  une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...
Le syndrome de Lambert Eaton une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...
Khadija Moussayer
 
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
Dr.Oudainia Mounira
 
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptxcardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
SaraSarouaa
 
Kccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_final
Kccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_finalKccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_final
Kccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_final
Patou Conrath
 
Poly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiquePoly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologique
Egn Njeba
 
Kccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insert
Kccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insertKccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insert
Kccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insert
Patou Conrath
 
Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales
Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales
Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales
Réseau Pro Santé
 
Anémie SYSMEX.pdf
Anémie SYSMEX.pdfAnémie SYSMEX.pdf
Anémie SYSMEX.pdf
SalamSawadogo1
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémiesSoulaf Sel
 
Cancer de la_leucemie (1)
Cancer de la_leucemie (1)Cancer de la_leucemie (1)
Cancer de la_leucemie (1)CatGag0188
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
Leila Ali
 
Maladies rares et maladies auto-immunes et systémiques journée de l'auto i...
Maladies rares  et maladies auto-immunes et systémiques  journée de l'auto i...Maladies rares  et maladies auto-immunes et systémiques  journée de l'auto i...
Maladies rares et maladies auto-immunes et systémiques journée de l'auto i...
Khadija Moussayer
 
melanome
melanomemelanome
melanome
Patou Conrath
 

Similaire à Kccanada lmc un_guide_a_l'intention_des_patients_et_des_aidants_naturels (20)

Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_webKccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
 
Kccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lrKccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps33-all_booklet_8_16_v7_lr
 
Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018
Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018
Kccanada fs4f fr_mcl_facts_2018
 
Kccanada ps70 comprendre_la_leucemie
Kccanada ps70 comprendre_la_leucemieKccanada ps70 comprendre_la_leucemie
Kccanada ps70 comprendre_la_leucemie
 
Kccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuse
Kccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuseKccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuse
Kccanada la greffe_de_cellules_souches_de_sang_et_de_moelle_osseuse
 
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologieConduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
 
Aplasie medullaire
Aplasie medullaireAplasie medullaire
Aplasie medullaire
 
Le syndrome de Lambert Eaton une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...
Le syndrome de Lambert Eaton  une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...Le syndrome de Lambert Eaton  une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...
Le syndrome de Lambert Eaton une maladie rare auto-immune qui peut révéler u...
 
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
 
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptxcardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
 
Kccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_final
Kccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_finalKccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_final
Kccanada fs3f fr_cancer related fatigue facts_final
 
Poly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiquePoly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologique
 
Kccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insert
Kccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insertKccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insert
Kccanada ps72f cml_guide_french_final_december2017_with_insert
 
Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales
Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales
Dossier maladie rare - Les maladies mitochondriales
 
Anémie SYSMEX.pdf
Anémie SYSMEX.pdfAnémie SYSMEX.pdf
Anémie SYSMEX.pdf
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
 
Cancer de la_leucemie (1)
Cancer de la_leucemie (1)Cancer de la_leucemie (1)
Cancer de la_leucemie (1)
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
 
Maladies rares et maladies auto-immunes et systémiques journée de l'auto i...
Maladies rares  et maladies auto-immunes et systémiques  journée de l'auto i...Maladies rares  et maladies auto-immunes et systémiques  journée de l'auto i...
Maladies rares et maladies auto-immunes et systémiques journée de l'auto i...
 
melanome
melanomemelanome
melanome
 

Plus de Patou Conrath

4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
Patou Conrath
 
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionnNotice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Patou Conrath
 
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-spacebbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
Patou Conrath
 
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifieeBbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Patou Conrath
 
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Patou Conrath
 
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_dragerRespi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Patou Conrath
 
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateurRespi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Patou Conrath
 
Boulot ira et covid
Boulot ira et covidBoulot ira et covid
Boulot ira et covid
Patou Conrath
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Patou Conrath
 
Boulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covidBoulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covid
Patou Conrath
 
Ofcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliaspOfcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliasp
Patou Conrath
 
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mcAgilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Patou Conrath
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Patou Conrath
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
Patou Conrath
 
Mes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-dragerMes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-drager
Patou Conrath
 
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Patou Conrath
 
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Patou Conrath
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
Patou Conrath
 
Lit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreurLit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreur
Patou Conrath
 
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primusrespi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
Patou Conrath
 

Plus de Patou Conrath (20)

4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
 
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionnNotice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
 
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-spacebbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
 
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifieeBbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
 
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
 
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_dragerRespi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
 
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateurRespi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
 
Boulot ira et covid
Boulot ira et covidBoulot ira et covid
Boulot ira et covid
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
 
Boulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covidBoulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covid
 
Ofcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliaspOfcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliasp
 
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mcAgilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Mes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-dragerMes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-drager
 
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
 
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Lit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreurLit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreur
 
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primusrespi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
 

Kccanada lmc un_guide_a_l'intention_des_patients_et_des_aidants_naturels

  • 1. LMC : Un guide à l’intention des patients et des aidants naturels LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE LEUCÉMIE LYMPHOME MYÉLOME 35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 1
  • 3. 1 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Les enfants et les adultes peuvent contracter la LMC à tout âge, mais la majorité des patients sont des adultes. Cette brochure, destinée aux patients atteints de LMC, à leur famille et à leurs aidants naturels, vous informera sur la LMC et sur la façon de la traiter. Grâce aux progrès réalisés dans le traitement de la LMC, les patients ont plus d’espoir que jamais. La première partie traite des sujets suivants : • qu’est-ce que la LMC? • qui peut contracter la LMC? • comment le médecin diagnostique-t-il la LMC? La deuxième partie traite des sujets suivants : • quel est le traitement de la LMC? • quels sont les effets secondaires du traitement? • comment puis-je obtenir d’autres renseignements? Cette brochure sur la LMC est offerte par la Société de leucémie et de lymphome du Canada à titre d’information seulement. La Société n’offre ni conseils, ni services médicaux. Introduction Chaque année, environ 397 Canadiens apprennent qu’ils sont atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC). 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 1
  • 4. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 2 Certains mots et termes employés seront peut-être nouveaux pour vous. Consultez la "liste des termes médicaux" à la fin de la brochure. Sujets traités Partie 1 – Comprendre la leucémie myéloïde chronique 3 Signes et symptômes 6 Analyses de sang et de moelle osseuse 8 Phases de la LMC 10 Partie 2 - Traitement Traitement de la phase chronique – Pharmacothérapie 11 Traitement de la phase accélérée ou de la phase de 14 crise blastique Affections connexes 22 Essais cliniques 22 Discuter avec le médecin 25 Faire face à la LMC 27 Termes médicaux 33 Nous sommes là pour vous aider 38 35549_G_LMC_Guide.qxp 2/26/10 11:24 AM Page 2
  • 5. 3 Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. La leucémie et un type de cancer. Il existe quatre principaux types de cancer, dont la leucémie myéloïde chronique (LMC). La LMC débute par une modification d’une cellule souche unique. Une cellule souche est un type de cellule qui se trouve dans la moelle et qui produit des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Chaque cellule pourvue d’un noyau contient des chromosomes qui transportent des gènes. Les gènes véhiculent les directives aux cellules. Les cellules normales possèdent des paires de chromosomes numérotés de 1 à 22. Les cellules féminines ont deux chromosomes X tandis que les cellules masculines ont un chromosome X et un chromosome Y. Première partie – Comprendre la leucémie myéloïde chronique Les patients atteints de LMC ont ce qu’on appelle le «chromosome Philadelphie» (chromosome Ph), qui est le résultat d’une cassure produite dans la région du chromosome 22. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 3
  • 6. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 4 La LMC se caractérise par un échange d’éléments entre les chromosomes 9 et 22, appelé translocation. La cassure sur le chromosome 9 touche le gène ABL et la cassure sur le chromosome 22 touche le gène BCR. Une partie du chromosome 9 s’attache à l’extrémité chromosome 22 du chromosome 22 pour former le gène du cancer BCR-ABL. Les pharmacothérapies qui ciblent le gène BCR-ABL sont décrites à partir de la page 11. Les gènes donnent des directives aux cellules pour qu’elles produisent des protéines. Les protéines aident quant à elles la cellule à faire son travail. La protéine produite par le gène BCR-ABL véhicule des directives qui conduisent à la LMC. Pour obtenir plus de détails sur la LMC et son traitement, demandez la brochure gratuite de la Société de leucémie et lymphome du Canada, intitulée La leucémie myéloïde chronique. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 4
  • 7. 5 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Les médecins cherchent à comprendre les changements qui mènent à la formation du chromosome Ph et au gène du cancer BCR-ABL. Certains facteurs peuvent causer ces changements, notamment : • des doses très élevées de radiations (comme les radiations auxquelles les survivants de la bombe atomique ont été exposés pendant la Seconde Guerre mondiale) • l’administration d’une dose élevée de radiothérapie pour traiter d’autres cancers Il n’existe aucun lien entre les rayons X dentaires ou médicaux et un risque accru de contracter la LMC. La LMC n’est pas contagieuse. De quelle manière le gène BCR-ABL se forme-t-il? 9 Normal LMC 922 22 Élément du 22 Élément du 9 • Un élément du chromosome 9 appelé ABL se sépare. • Un élément du chromosome 22 appelé BCR se sépare. • Ces deux éléments changent de place et forment un gène du cancer, le BCR-ABL. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 5
  • 8. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 6 Signes et symptômes En règle générale, les signes et les symptômes de la LMC évoluent lentement. Certains patients découvrent qu’ils souffrent de LMC après une analyse sanguine de routine lors d’un examen médical. Une personne atteinte de LMC peut présenter certains des changements suivants: • fatigue • essoufflement provoqué par l’activité physique • teint pâle • hypertrophie de la rate (du côté supérieur gauche de l’abdomen) • sueurs nocturnes • perte de poids Un signe est un changement dans l’organisme que le médecin décèle lors d’un examen ou d’une analyse en laboratoire. Un symptôme est un changement dans l’organisme que le patient peut voir ou ressentir. Ces signes et ces symptômes sont similaires à ceux d’autres maladies. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 6
  • 9. 7 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Information sur la moelle, le sang et les cellules sanguines La moelle est la matière spongieuse qui se trouve au centre des os. Les cellules sanguines sont produites dans la moelle. Il s’agit à l’origine de cellules souches qui deviennent des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes entrent ensuite dans la circulation sanguine. Le plasma, un autre élément du sang, est constitué principalement d’eau. Il contient également des vitamines, des minéraux, des protéines, des hormones et d’autres substances chimiques naturelles. Les plaquettes préviennent les hémorragies et forment des bouchons qui aident à arrêter les saignements après une blessure. Les globules rouges transportent l’oxygène dans le corps. Une numération de globules rouges sous la normale est appelée anémie. Si vous souffrez d’anémie, vous pouvez vous sentir fatigué, avoir le souffle court ou le teint pâle. Les globules blancs luttent contre l’infection dans le corps. Un neutrophile est un type de globules blancs qui combat l’infection. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 7
  • 10. Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. 8 Analyses de sang et de moelle osseuse Pour savoir si une personne est atteinte de LMC, on effectue des analyses de sang et de moelle osseuse pour y vérifier la présence de cellules leucémiques. Si une personne souffre de LMC, le nombre de globules blancs augmente, souvent à des niveaux très élevés. La numération plaquettaire peut également être élevée. Les concentrations d’hémoglobine, la substance contenue dans les globules rouges qui transporte l’oxygène, diminuent. En règle générale, un examen des globules rouges permet de poser un diagnostic clair de LMC. Une ponction et une biopsie de la moelle osseuse permettent d’observer des modifications des cellules de la moelle qui ne sont pas perceptibles dans les globules rouges. Ces analyses peuvent être effectuées dans le bureau du médecin ou à l’hôpital. Ces deux analyses sont presque toujours combinées. Elles peuvent aider le médecin à choisir le meilleur traitement pour le patient et à suivre les effets de la thérapie. Lors d’une ponction de la moelle osseuse, on administre d’abord un médicament pour insensibiliser la peau. Ensuite, on insère une aiguille spéciale dans l’os iliaque (l’os de la hanche) du patient jusqu’à la moelle, pour y prélever un échantillon de cellules. On examine les cellules au microscope afin de déceler des cellules anormales. L’échantillon peut également servir à l’analyse cytogénétique, à la RCP et à d’autres analyses. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 8
  • 11. 9 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Une biopsie est différente d’une ponction de la moelle osseuse. On administre un médicament qui insensibilise la peau du patient. Ensuite, on y insère une aiguille à biopsie spéciale pour prélever un échantillon d’os contenant de la moelle. On examine la moelle au microscope afin d’y déceler la présence de cellules anormales. L’analyse cytogénétique est une analyse en laboratoire qui permet d’examiner les chromosomes des cellules leucémiques. Elle aide le médecin à poser un diagnostic de LMC. L’hybridation in situ en fluorescence (FISH) est une analyse qui mesure le pourcentage de cellules leucémiques restantes chez un patient. La RCP (réaction en chaîne de la polymérase) est une analyse très précise à laquelle on a recours quand l’hybridation in situ en fluorescence ne montre pas de cellules leucémiques. On a recours à ces analyses pour poser un diagnostic de LMC. Elles permettent également de vérifier la réaction d’un patient au traitement. Il est important de recevoir des soins médicaux dans un centre où les médecins sont expérimentés. Certains patients souhaiteront peut-être obtenir l’opinion d’un autre médecin afin de mieux comprendre la maladie, le traitement et le suivi. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 9
  • 12. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 10 Phases de la LMC La LMC peut comporter trois phases: • la phase chronique • la phase accélérée • la phase de crise blastique Lors d’un diagnostic de LMC, la majorité des patients se trouvent dans la phase chronique de la maladie. Pendant cette phase, les symptômes de la LMC sont moins intenses et les globules blancs peuvent encore lutter contre l’infection. Dès que les patients qui se trouvent en phase chronique sont traités, les globules rouges et les plaquettes peuvent faire leur travail. La majorité des patients peuvent reprendre leurs activités normales. Pendant la phase accélérée, le patient souffre parfois d’anémie (une diminution du nombre de globules rouges dans le sang). Le nombre de globules blancs peut augmenter ou diminuer et le nombre de plaquettes peut chuter. Le nombre de cellules médullaires immatures, les blastes, augmente. La rate peut enfler et le patient peut se sentir malade. Pendant la crise blastique, le nombre de blastes augmente dans la moelle et le sang tandis que le nombre de globules rouges et de plaquettes diminue. Le patient peut avoir des saignements et des infections. Certains patients se sentent fatigués, essoufflés, souffrent de maux de ventre ou de douleurs aux os. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 10
  • 13. 11 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Traitement de la phase Chronique – Pharmacothérapie Le traitement de la phase chronique de la LMC a pour objectif de: • ramener les taux des cellules sanguines à la normale • se débarrasser des cellules comportant le gène du cancer BCR-ABL. Deuxième partie – Le traitement Médicaments utilisés le plus souvent dans le traitement de la phase chronique de la LMC Traitement initial habituel Mésylate d’imatinib (Gleevec® ) Autres traitements* Dasatinib* (Sprycel® ) Nilotinib* (Tasigna® ) Hydroxyurea (Hydrea® ) Le Gleevec® , le Sprycel® et le Tasigna® sont des médicaments qui bloquent la protéine fabriquée par le gène du cancer BCR-ABL. Les patients qui ne réagissent pas à ces médicaments peuvent être traités par l’interféron ou d’autres médicaments. On peut administrer de l’Hydrea® pour diminuer le nombre de globules blancs. * En règle générale, on administre ce médicament aux patients qui ne réagissent pas bien au Gleevec® . ** Ce médicament est à l’étude. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 11
  • 14. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 12 En général, le traitement des patients atteints de LMC en phase chronique permet de ramener le taux de cellules sanguines à la normale. La rate reprend sa taille normale. La majorité des patients n’ont pas d’infections ni de saignements inhabituels. Les patients atteints de la LMC commencent le traitement par un médicament appelé mésylate d’imatinib (Gleevec®). Le Gleevec® , un type de médicament appelé inhibiteur de tyrosine kinase BCR-ABL, est approuvé par la FDA depuis 2001. Chez certains patients, le Gleevec® maîtrise la LMC aussi longtemps que le patient prend le médicament. Chez certains patients, le Gleevec® cause des effets secondaires importants ou n’apporte aucune amélioration. Les patients qui ne réagissent pas à la dose normale de Gleevec® peuvent mieux réagir à une dose plus élevée. D’autres patients peuvent être traités par dasatinib (Sprycel® ) et par nilotinib (Tasigna® ). Ces médicaments bloquent aussi le gène du cancer BCR-ABL. Ils agissent différemment du Gleevec® . 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 12
  • 15. 13 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Ces trois médicaments sont administrés par voie orale. Le Sprycel® est un médicament approuvé par Santé Canada pour certains patients qui ne réagissent pas au Gleevec® . Le Tasigna® est seulement disponible dans le cadre d’essais cliniques (au moment de la rédaction de cette brochure). Vous trouverez d’autres informations sur les essais cliniques à la page 22. La majorité des patients traités en phase chronique de LMC peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes. Avec la pharmacothérapie, la plupart des patients sont asymptomatiques pendant de très longues périodes (rémissions). Cependant, la pharmacothérapie ne guérit pas les patients de la LMC. On suit ces derniers régulièrement afin de surveiller tout signe de retour de la maladie (rechute). Ils devront subir des examens médicaux réguliers, y compris des analyses sanguines. Parfois, un patient aura besoin d’une analyse de moelle osseuse. Si on arrête la pharmacothérapie ou si elle n’a plus d’effet, la LMC risque de réapparaître. Ces patients ont alors d’autres possibilités de traitement. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 13
  • 16. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 14 Traitement de la phase accélérée ou de la phase de crise blastique Le Gleevec® et, dans certains cas, le Sprycel® , sont des traitements importants pour les patients en phase accélérée ou en phase de crise blastique. La greffe de cellules souches constitue un autre traitement important pour certains patients.Vous trouverez des renseignements sur la greffe de cellules souches à partir de la page 17. Réaction au traitement Il est très important de mesurer la réaction au traitement. Le médecin peut utiliser les termes rémission hématologique, cytogénétique ou moléculaire (réaction). Des analyses sanguines permettent de voir si un patient est en rémission hématologique complète (le nombre de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes est normal ou presque normal). Le traitement de la phase accélérée ou de la phase de crise blastique a pour objectif d’éradiquer toutes les cellules qui comportent le gène BCR-ABL ou de ramener la maladie en phase chronique. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 14
  • 17. 15 Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. On peut avoir recours à une analyse sanguine ou à une biopsie de la moelle osseuse pour effectuer une hybridation in situ en fluorescence ou une RCP. L’hybridation in situ en fluorescence permet de mesurer la réaction cytogénétique du patient (le pourcentage de cellules leucémiques restantes). La RCP permet de mesurer la réaction moléculaire du patient (la diminution du gène BCR-ABL). La plupart des patients atteints de LMC en phase chronique traités par Gleevec® présentent une réaction hématologique complète. Un grand nombre d’entre eux présentent ensuite une réaction cytogénétique complète. Ils peuvent également obtenir une réaction moléculaire partielle ou complète. D’autres traitements sont disponibles pour les patients qui ne réagissent pas bien au Gleevec® . Effets Secondaires du traitement par Gleevec® et par Sprycel® De nombreux effets secondaires disparaissent ou sont moins perceptibles avec le temps. Le peut causer certains effets secondaires. Il est possible de surmonter la majorité de ces effets sans devoir arrêter la prise de médicaments. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 15
  • 18. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 16 Ces effets secondaires plus courants comprennent: • une enflure causée par un surplus de liquide dans le corps • une bouffissure autour des yeux • des nausées • des vomissements • des crampes musculaires • de la diarrhée • des éruptions cutanées • de la douleur osseuse et (ou) articulaire • un nombre insuffisant de globules blancs et (ou) de plaquettes LeGleevec® peut aussi entraîner une diminution de la minéralisation osseuse. Dans de rares cas, le médicament peut avoir un effet sur le cœur. Le médecin vérifiera ces effets secondaires possibles. Le Sprycel® peut présenter des effets secondaires, notamment: • un nombre insuffisant de globules blancs et (ou) de plaquettes, • de la diarrhée, • des maux de tête, • un faible taux de calcium dans le sang, • de légers changements de la fonction hépatique. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 16
  • 19. 17 Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Les médecins étudient les effets du traitement de la LMC sur la grossesse. Ils cherchent à savoir si le Gleevec® , le Sprycel® et d’autres médicaments servant à traiter la LMC causent des avortements spontanés ou des anomalies congénitales. Entre-temps, la majorité des médecins conseillent aux femmes qui se font traiter pour une LMC d’avoir recours à une méthode contraceptive. Votre médecin pourra vous donner d’autres renseignements à ce sujet. Greffe de cellules Certains patients atteints de LMC peuvent recevoir une greffe de cellules souches (appelée parfois greffe de moelle osseuse). À la fin du traitement de chimiothérapie, on injecte dans le sang du patient des cellules souches provenant d’un don (perfusion allogénique) ou ses propres cellules souches (perfusion autologue). Vous trouverez ci-dessous d’autres informations sur la greffe de cellules souches allogéniques. L’information sur la perfusion de cellules souches autologues est présentée à partir de la page 20. Pour obtenir plus d’information sur les médicaments et les effets secondaires, procurez-vous la brochure offerte gratuitement par la Société, intitulée Comprendre la pharmacothérapie et composer avec les effets secondaires. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 17
  • 20. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 18 Greffe de cellules souches allogéniques Des cellules souches provenant d’un donneur sont transfusées dans le sang du patient à la fin de son traitement de chimiothérapie. Le donneur peut parfois être un frère ou une sœur. Il y a une chance sur quatre que les cellules souches d’un frère ou d’une sœur soient compatibles avec les cellules souches du patient. S’il n’y a pas de donneur apparenté, il est possible d’utiliser les cellules souches d’un donneur non apparenté qui sont compatibles avec celles du patient. Avant une greffe de cellules souches, on administre au patient une dose élevée de chimiothérapie afin d’éliminer les cellules leucémiques du corps. La chimiothérapie est un traitement par médicaments qui tuent ou altèrent les cellules cancéreuses. Les cellules souches greffées passent du sang du patient à sa moelle. Elles produisent une nouvelle réserve de globules rouges, de globules blancs (y compris des cellules immunitaires) et de plaquettes. Les cellules souches provenant d’un donneur produisent des cellules immunitaires qui ne sont pas entièrement compatibles avec les cellules du patient. Dans ce cas, les cellules immunitaires du donneur peuvent considérer les cellules leucémiques du patient comme des cellules étrangères et les tuer. C’est ce qu’on appelle l’effet antileucémique du greffon (GvL-graft versus leukemia). Vous trouverez plus de détails sur ce sujet dans la brochure offerte gratuitement par la Société, intitulée La greffe de cellules souches de sang et de moelle. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 18
  • 21. 19 La greffe de cellules souches allogéniques est un traitement qui peut comporter des risques élevés. Il s’agit du seul traitement pouvant guérir la LMC. Chez certains patients, le Gleevec® ou d’autres médicaments peuvent maîtriser la LMC pendant de longues périodes. La décision d’avoir recours à une greffe est prise en fonction: • de l’âge du patient • de sa santé générale • du degré de compatibilité entre les cellules du donneur et celles du patient • de la réaction de patient à la pharmacothérapie (le degré de réactions cytogénétique et moléculaire). La décision dépend également de la compréhension qu’a le patient des avantages et des risques de la greffe. Si le médecin croit que le patient pourrait bénéficier d’une greffe, il discutera de ces facteurs avec lui. Chez les jeunes patients, les chances de succès d’une greffe de cellules souches allogéniques sont plus élevées. Une greffe peut être envisagée pour les patients jusqu’à environ 60 ans, si un donneur compatible est disponible. Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 19
  • 22. 20 Les médecins étudient un type de greffe de cellules souches appelé greffe de cellules souches non myéloblatives ou mini greffe, qui pourrait aider les patients plus âgés. Vous trouverez plus d’information à ce sujet à la page 24. Injection de lymphocytes du donneur Les patients atteints de LMC qui font une rechute peuvent être traités au Gleevec® , au Spycel® ou avec un autre médicament servant au traitement de la LMC. Une deuxième greffe constitue un autre choix de traitement. On peut également injecter aux patients des lymphocytes du donneur (une perfusion de globules blancs appelés lymphocytes provenant des cellules souches du donneur initial). Les médecins étudient un type de greffe de cellules souches appelé greffe de cellules souches non myéloblatives ou mini greffe, qui pourrait aider les patients plus âgés. Vous trouverez plus d’information à ce sujet à la page 24. Perfusion de cellules souches autologues De nombreux patients atteints de LMC ne peuvent pas recevoir de greffe de cellules souches allogéniques. Les médecins étudient l’utilisation des cellules souches du patient lui-même dans ces cas. C’est ce qu’on appelle une perfusion de cellules souches autologues. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 20
  • 23. 21 Autologue signifie qu’on utilise les cellules souches du patient lui- même. Pendant la phase chronique de la LMC, on prélève des cellules souches du sang ou de la moelle du patient et on les congèle. Ces cellules souches peuvent aider le corps à produire des cellules sanguines saines à la suite du traitement. À la fin du traitement, on refait une perfusion de cellules souches dans le sang du patient. Leucophérèse Certains patients présentent un nombre très élevé de globules blancs au moment du diagnostic, ce qui peut diminuer le débit sanguin vers le cerveau, les poumons, les yeux et d’autres parties du corps. On peut retirer des globules blancs des patients à l’aide d’une machine, par un processus appelé leucophérèse. On peut également administrer de l’hydroxyurée (Hydrea® ) pour diminuer le nombre de globules blancs. Quand le nombre de globules blancs a diminué, on peut entreprendre le traitement au Gleevec® . On peut avoir recours à la leucophérèse pour les patientes qui reçoivent un diagnostic de LMC au début d’une grossesse, une période pendant laquelle la pharmacothérapie peut être néfaste pour le bébé à naître. Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 21
  • 24. Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. 22 Affections Connexes D’autres types de LMC ne comportent pas le gène BCR-ABL. Ces autres types de LMC moins courants sont la leucémie myélomonocytique chronique, la leucémie myélomonocytique juvénile et la leucémie neutrophile chronique. Essais Cliniques On a recours aux essais cliniques pour étudier de nouveaux médicaments, de nouveaux traitements ou de nouvelles utilisations de médicaments et traitements approuvés. Les médecins étudient d’autres médicaments dans le traitement de la LMC. • Ils étudient l’utilisation du nilotinib (Tasigna® ) pour les patients qui ne peuvent pas prendre de Gleevec® en raison d’effets secondaires majeurs ou d’une réaction peu satisfaisante. • Ils étudient si le Sprycel® donne d’aussi bons ou de meilleurs résultats que le Gleevec® comme traitement initial de la LMC en phase chronique. Vous trouverez plus d’information sur ces types de LMC dans la brochure offerte gratuitement par la Société, intitulée Les leucémies myélomonocytiques chroniques (LMMC). 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 22
  • 25. 23 • Ils cherchent à savoir si la combinaison de plusieurs médicaments est plus efficace que l’utilisation d’un seul médicament. • Les médecins étudient d’autres médicaments susceptibles d’aider les patients atteints de LMC qui ne réagissent pas bien au traitement actuel. Un de ces médicaments est le VX-680 et l’un des objectifs de cet essai consiste à vérifier si ce médicament peut aider les patients souffrant de LMC en phase de crise blastique. La mise au point d’un vaccin est un autre objectif de la recherche sur la LMC. Ce type de vaccin ne préviendrait pas la maladie, mais il renforcerait l’attaque du système immunitaire contre les cellules leucémiques restantes. Le but est de garder la maladie en rémission le plus longtemps possible. Vous trouverez plus d’information sur les essais cliniques dans la brochure offerte gratuitement par la Société, intitulée Comprendre les essais cliniques liés aux cancers du sang. Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 23
  • 26. 24 Les médecins étudient un type de greffe de cellules souches appelé greffe de cellules souches non myéloblatives (ou minigreffe). Une mini greffe ne commence pas par une dose élevée de chimiothérapie. Le patient prend des médicaments pour empêcher son système immunitaire de rejeter les cellules immunitaires greffées. Sur une longue période, les cellules du donneur remplacent les cellules sanguines et immunitaires du patient. Elles attaquent également les cellules leucémiques. D’autres médicaments pouvant aider les cellules souches greffées à lutter contre les cellules leucémiques sans attaquer les cellules saines sont à l’étude dans le cadre d’essais cliniques. Trois vaccins contre la LMC sont à l’étude, l’AG-858, le CMLVAX et le PR1. Ils sont décrits dans la publication offerte gratuitement par la Société, intitulée Les faits à propos de la vaccinothérapie. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 24
  • 27. 25 Les scientifiques étudient l’utilisation du sang de cordon ombilical comme source de cellules souches dans les greffes chez les enfants et les adultes. Cette option offre aux patients qui n’ont pas de donneur apparenté une autre source possible de cellules souches non apparentées compatibles. Les résultats des greffes de cellules souches de sang ombilical sont encourageants. Discuter avec le Médecin Il peut être utile d’écrire les questions que vous voulez poser à votre médecin. Vous pourrez prendre ses réponses en note et les relire plus tard. Vous pouvez également demander à un membre de la famille ou à un ami de vous accompagner chez le médecin. Cette personne pourra écouter, prendre des notes et vous apporter un soutien. Certains patients enregistrent la discussion et l’écoutent à la maison. Pour savoir de quelle manière votre médecin et vous pouvez déterminer si un essai clinique convient dans votre situation, appelez le Centre d’information et de ressources de la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 25
  • 28. 26 Questions à poser au médecin Discutez avec le médecin de la LMC et de la façon dont il prévoit traiter la maladie. Cela vous permettra de jouer un rôle dans votre traitement et de prendre des décisions. Voici quelques questions à poser à votre médecin: • qu’est-ce que mes analyses de sang et de moelle indiquent? Comment ces résultats se comparent-ils aux résultats “normaux”? • quel est le type de traitement requis dans mon cas? • avez-vous de l’expérience dans le traitement des patients atteints de LMC? • le traitement est-il couvert par mon régime de soins médicaux? • quelles seront la fréquence et la durée du traitement/des visites de suivi? quels types d’analyses de suivi seront nécessaires? • serait-il préférable pour moi de participer à un essai clinique sur le cancer? • quelles seront les incidences de mon traitement sur la fertilité, la grossesse ou l’allaitement? • quels sont les effets secondaires du traitement auxquels je dois m’attendre? • que puis-je faire pour aider à surmonter les effets secondaires? • que puis-je faire pour diminuer le risque d’infection? • devrai-je changer ma routine quotidienne? • comment puis-je vous contacter après les heures de bureau? Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 26
  • 29. 27 Faire face à la LMC Les patients atteints de LMC devraient parler de leurs sentiments avec leur famille, leurs amis et leurs aidants naturels. Ils peuvent partager leurs connaissances en ce qui a trait à la maladie. Quand leur entourage est mieux renseigné, il est plus apte à faire face à la maladie. Voici d’autres suggestions pour les patients atteints de LMC: • allez à tous vos rendez-vous. • prenez tous les médicaments comme ils ont été prescrits par votre médecin. • suivez les conseils du médecin en ce qui concerne la prévention de l’infection, comme éviter les foules et se laver les mains. • consommez chaque jour des aliments sains; les patients peuvent manger quatre à cinq petits repas au lieu de trois gros repas. • demandez à votre équipe de traitement des conseils nutritionnels si vous manquez d’appétit. • reposez-vous et faites de l’exercice; si vous manquez de sommeil, discutez-en avec son médecin. • ne fumez pas ou, si vous fumez, demandez de l’aide pour arrêter • tenez un dossier de santé comprenant des copies des rapports d’analyses et des documents relatifs à votre traitement. • consultez votre médecin de famille pour vos suivis réguliers. Consultez la liste de termes médicaux pour la définition des mots qui sont nouveaux pour vous ou appelez la Société de leucémie et lymphome du Canada au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 27
  • 30. 28 Apprendre qu’un de vos proches ou vous-même souffrez d’une LMC peut provoquer chez vous une multitude de sentiments. Les personnes qui vivent avec la LMC se retrouvent devant l’inconnu. Vous pouvez discuter de vos préoccupations avec votre équipe médicale. Tout d’abord, vous voudrez peut-être vous renseigner sur la LMC et son traitement. Vous pourrez ensuite vous tourner vers l’avenir, prendre soin de vous et envisager une rémission et une guérison. Les décisions à prendre relativement au traitement peuvent causer beaucoup de stress. Le temps et l’argent consacrés aux soins médicaux peuvent représenter un fardeau. Demandez de l’aide à votre équipe médicale. Elle peut vous apporter un soutien émotionnel et vous recommander d’autres sources d’aide. Si l’état d’esprit d’un patient ne s’améliore pas avec le temps, il est important de demander de l’aide médicale – par exemple, si une personne se sent déprimée tous les jours pendant deux semaines. La dépression est une maladie. Elle devrait être traitée même quand une personne est traitée pour la LMC. Le traitement de la dépression présente des avantages pour les personnes vivant avec le cancer. Il arrive que les enfants dont un membre de la famille est atteint de la LMC nécessitent une attention particulière. Ils peuvent être tristes ou en colère du fait que leurs parents sont moins souvent présents. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 28
  • 31. 29 La famille, les amis et les aidants naturels peuvent souvent aider un patient à faire face à ce qui l’attend. De plus, les patients atteints de LMC peuvent apprendre à se connaître entre eux. Ces amitiés sont tout aussi importantes. À l’heure actuelle, les perspectives d’un patient atteint de LMC sont bonnes. Grâce au traitement médical, la majorité des patients sont en mesure de maîtriser leur maladie et de préserver une bonne qualité de vie. Certains patients sont guéris par une greffe de cellules souches (voir à la page 19). De nouveaux traitements et des remèdes potentiels contre la maladie sont à l’horizon. Les brochures offertes gratuitement par la Société, intitulées Une nouvelle journée et Soutien aux personnes vivant avec une leucémie, un lymphome ou un myélome donnent plus d’information à ce sujet. Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 29
  • 32. 30Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. La société de leucémie et de lymphome du Canada offre de la documentation gratuite notamment: Comment choisir un oncologue et discuter avec lui (feuillet d’information) Le choix d’un centre de traitement (feuillet d’information) L’immunothérapie (feuillet d’information) Les effets à long terme et tardifs du traitement des cancers du sang (feuillet d’information) Comprendre la numération globulaire (feuillet d’information) Comprendre la leucémie Les faits à propos de la vaccinothérapie 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 30
  • 33. 31 Comprendre les essais cliniques liés aux cancers du sang peut vous renseigner sur les essais cliniques et vous aider à prendre des décisions à cet égard. Comprendre la pharmacothérapie et composer avec les effets secondaires examine de nombreux médicaments contre le cancer et leurs effets secondaires. Brochure à l’attention ou au sujet des enfants Aspects affectifs des cancers du sang chez les enfants est écrit pour les parents qui ont un enfant ou un adolescent atteint d’une leucémie ou d’un lymphome et qui cherchent du soutien pour faire face à cette maladie difficile. Apprendre et vivre avec le cancer : Plaider pour les droits à l’éducation de votre enfant examine comment aider un enfant qui souffre du cancer à aborder son apprentissage scolaire pendant et après le traitement. Le livre à colorier de la greffe de cellules souches stimule les enfants et les aide à s’exprimer tout au long de leur traitement. Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 31
  • 34. 32 Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. Anémie Diminution des niveaux d’hémoglobine dans le sang. Blastes Cellules médullaires immatures. Cellule souche Type de cellule se trouvant dans la moelle qui produit des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Chimiothérapie Traitement par médicaments pour tuer les cellules leucémiques. Essais cliniques Études ayant recours à des volontaires pour l’essai de nouveaux médicaments, de nouveaux traitements ou de nouvelles utilisations de médicaments et traitements approuvés. Santé Canada Santé Canada examine les résultats des études sur les médicaments et détermine si un médicament est sécuritaire et efficace. Hémoglobine Substance contenue dans les globules rouges, qui transporte l’oxygène. Termes médicaux 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 32
  • 35. 33 Leucophérèse Processus par lequel les globules blancs excédentaires sont retirés par une machine. Leucémie Un cancer de la moelle et du sang. Moelle Matière spongieuse au centre des os, où les cellules sanguines sont produites. Rechute ou récurrence Retour de la maladie après un traitement réussi. Rémission Aucun signe de la maladie et (ou) longue période pendant laquelle la maladie ne cause pas de problèmes de santé au patient. Résistance Lorsqu’un médicament ne fait pas effet ou arrête de faire effet. Système immunitaire Ensemble des cellules et des protéines qui aident le corps à lutter contre l’infection. Termes médicaux Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 33
  • 36. 34Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. otes 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 34
  • 37. 35 otes Vous avez des questions? Communiquez avec un spécialiste de l’information à la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 35
  • 38. 36 otes Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_CML_Guide.qxp 2/1/10 2:50 PM Page 36
  • 39. ous sommes là pour vous aider Il existe des chapitres de la Société de leucémie et lymphome à travers les États-Unis et au Canada. Nos chapitres offrent des groupes de soutien et peuvent aussi prendre des dispositions pour qu’un patient atteint de LMC puisse parler à une autre personne qui souffre de cette maladie. Pour trouver votre chapitre régionale, appelez au 800-955-4572 ou visitez le site Internet de la Société à l’adresse www.LLS.org/canada. Pour obtenir des brochures gratuites, communiquez avec la Société de leucémie et lymphome du Canada à l’adresse www.LLS.org/canada ou au 800-955-4572. 35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 3
  • 40. ou : Bureau principal 804 - 2 Lansing Square Toronto, Ontario M2J 4P8 Centre d’information et de ressources 800-955-4572 Tél. : 416-661-9541 Fax : 416-661-7799 Notre mission : Guérir la leucémie, le lymphome, la maladie de Hodgkin et le myélome, et améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille. La Société est un organisme à but non lucratif qui dépend de la générosité des particuliers et des entreprises pour remplir sa mission. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : PS72 50M 2/07 Carole Murphy Directrice des services aux patients 1255, rue Université suite 705 Montréal, Qc. H3B 3W1 514.875.1000 ext. 1009 sans frais 1.866.637.0281 carole.murphy@lls.org 35549_G_LMC_COVER.qxp 2/1/10 2:47 PM Page 4