SlideShare une entreprise Scribd logo
Débat : L’audiovisuel public est-
il vraiment public ?
17 mars 2021, 20:16 CET
Exposition « Silence radio, Mai 68 à l’ORTF », 2018, Maison de la radio, Paris 16e. Author provided
 Adresse électronique
 Tw itter30
 Facebook54
 Linkedin
 Imprimer
Source : « L’audiovisuel public est-il vraiment public? », The Conversation, 17 mars 2021,
https://theconversation.com/debat-laudiovisuel-public-est-il-vraiment-public-156794
Nous allons fêter les 100 ans de la radio en France et les 40 ans de la fin du
monopole d’État. L’heure est aux grands projets concernant l’audiovisuel
public, dont les fusions CSA/Hadopi et Radio France/France
Télévisions/France Médias Monde/Ina. Ces dernières années, l’audiovisuel
public a prouvé qu’il était capable d’innovations via des métamorphoses
numériques (podcasts, applications…) et des nouvelles plates-formes à
destination des jeunes (Okoo, Slash, Lumni, Salto…).
Il dispose d’une grande diversité de médias avec une qualité et un
professionnalisme souvent comparés à ceux de la BBC. Enfin, les audiences
de la radio publique et de la télévision publique ont résisté à la concurrence
et à la pandémie…
Dans ce contexte, comment penser une véritable démocratisation de
l’audiovisuel en France, comment le rendre vraiment public ?
Démocratisation de la gouvernance
L’une des critiques récurrentes adressée à l’audiovisuel public concerne sa
gouvernance, selon Gaël Villeneuve. Au-delà de leur élitisme, les PDG de
l’audiovisuel public sont systématiquement proches de la tête de l’exécutif.
Cette pratique aboutit à des risques de censures visibles et invisibles. C’était
le cas à l’époque de l’ORTF, et c’est toujours vrai aujourd’hui.
affiche ortf. Exposition « Silence radio, Mai 68 à l’ORTF», jusqu’au 29 juin 2018, Maison de la radio, Paris16e
L’exécutif – pour qui les médias publics représentent un enjeu important à
contrôler – a toujours refusé d’aller jusqu’au bout du processus
d’autonomie et de couper le « cordon ombilical ».
Pourtant, plusieurs possibilités existent pour désigner ses
dirigeant·e·s autrement que par l’intermédiaire du CSA dont le collège est
désigné majoritairement par le parti au pouvoir. La désignation pourrait
être faite par des représentants du Conseil d’administration, du personnel,
des auditeur·ice·s, des partis politiques d’opposition… Dans cette procédure
sans doute inédite, les candidat·e·s pourraient faire campagne (projet,
équipe, interviews…) puis rendre des comptes régulièrement lors d’un
mandat unique.
Démocratisation de la gestion
Aujourd’hui, les citoyen·ne·s ont la possibilité de critiquer ce qui est diffusé
à l’antenne grâce aux courriers, courriels, sur les réseaux sociaux, ou par
l’intermédiaire de la presse. Mais pourrait-on leur donner un véritable droit
de regard sur le mode d’organisation de l’audiovisuel public ?
Pourquoi ne pas les impliquer dans la gestion des médias ? Pourquoi tel
recrutement, licenciement, partenariat, invité·e, budget (la suppression de
la publicité), fusion (France Info/TV, les rédactions France 2/France
3/RFO, France Bleu/France 3), fermeture (Soir 3, France ô, France 4,
le direct la nuit à la radio) ?
Chacun de ces choix devrait pouvoir faire l’objet d’explications publiques,
claires et précises, car ils ont des conséquences programmatiques et socio-
économiques, à l’image du publirédactionnel traditionnel et nouveau. Ces
choix pourraient être questionnés par une audience « désinfantilisée » de
médias publics « déverticalisés ».
Les médias représentant une forme de pouvoir – ils ont du pouvoir, en tout
cas, sans doute doivent-ils accepter davantage de transparence et des
« contre-pouvoirs » en leur sein (c’est-à-dire aussi à l’antenne via des
intervenants qui critiquent ce qui s’y fait) et à l’extérieur.
Les pouvoirs juridiques (exécutifs, judiciaires, législatifs), eux, offrent des
possibilités de contestations suivant la logique de la séparation et l’équilibre
des pouvoirs promue par Montesquieu dans L’Esprit des lois. Inspirons-
nous des travaux de Christophe Pébarthe sur la démocratie grecque sous
Périclès où « tout discours de citoyen peut légitimement prétendre contenir
une vérité » et où chaque décision et vote peut être remise en question.
Démocratisation de l’antenne
Dans la « consultation citoyenne » « Ma Télé Ma Radio Demain » menée
par l’Institut Ipsos, Radio France et France Télévisions dans l’objectif de
préparer l’avenir des médias publics, les 127 109 répondants ont souligné
plusieurs faiblesses en termes de proximité avec le public, de diversité, de
parole citoyenne, de débat d’opinion et de diversité d’opinion en ce qui
concerne Radio France.
Présence des femmes dans les médias audiovisuels : Le CSA relève des progrès dans son rapport 2019 Publié le 05 mars
2 020. csa
C’est pourtant en donnant plus de place aux différentes composantes de la
société que l’audiovisuel public pourrait devenir davantage « la voix des
Français.es », voire « les voix des habitant·e·s de la France » au lieu de
« la voix de la France », c’est-à-dire, trop souvent, la voix de l’exécutif. Ainsi
du référendum de 1969 où France Inter est « mobilisée en faveurdu
oui » comme le rappelle Denis Maréchal (p177) ou de celui de 2005 sur
le Traité Constitutionnel Européen où la « couverture des affaires
européennes s’est homogénéisée depuis 2004 sur une ligne favorable au
OUI » au 20h de France 2 selon Jacques Gerstlé.
Les médias publics auraient sans doute à gagner à créer des espaces pour
des tendances politiques, mais aussi culturelles et sociétales plus diverses.
Pourquoi faut-il attendre la campagne politique officielle pour écouter
davantage de diversité (équilibre puis équité puis égalité) pour entendre
les « petits candidats » ?
Les réseaux sociaux numériques sont aujourd’hui critiqués, car ils donnent
la possibilité de créer des « bulles informationnelles », mais
historiquement, ce sont bien les médias traditionnels qui ont laissé trop peu
de place au pluralisme et à la contradiction en leur sein.
De même, les femmes disposent toujours de bien moins de temps d’antenne
que les hommes selon les études de l’INA. La question se pose aussi pour les
« minorités visibles » à la télévision. Les médias publics gagneraient à se
rapprocher des citoyennes et des citoyens pour qu’ils « rentrent » dans la
fabrique des médias (à l’instar de France Info junior) plutôt qu’en tant que
simples « faire-valoir ».
Le pluralisme – personnes recrutées, sujets traités, traitement des sujets,
invité·e·s, langues employées – est sans aucun doute une condition sine qua
non de la crédibilité des médias et de la confiance qui leur est accordée. À ce
stade, la crédibilité du média radio est plutôt meilleure que pour les autres
médias. La télévision publique doit donc travailler à augmenter la sienne.
Démocratisation de l’information
À l’heure de l’expansion des fake news, de la polarisation des opinions, de
la concentration des médias privés et du vieillissement de l’audience,
l’audiovisuel public pourrait jouer un rôle de réflexion sur l’ensemble des
productions médiatiques (l’« éducation aux médias ») en donnant
davantage de place à des émissions métamédiatiques (du média qui
réfléchit sur le média). Ce type d’émission permet de décrypter
le politiquement correct, les censures, les rumeurs, les théories
complotistes, le storytelling… qui semblent jouer des rôles toujours plus
importants dans nos vies et suscitent un réel intérêt des citoyens.
L’émission « Arrêt sur image » a trouvé un modèle économique autonome
sur Internet ; le médiateur de FTV reçoit entre 15 et 25 000 courriels de
téléspectateurs par an ; celui de Radio France reçoit environ 2000 messages
par mois.
« Votre télé et vous » est diffusé le dimanche à 7h25 surFrance 2. FTV
Il s’agirait donc d’accroître la place de ces émissions (médiateur·ice, fact-
checking…), de leur donner de bons horaires (le 148e numéro de « Votre télé
et vous » a été diffusé mardi 26 janvier 2021 à 00h15 sur France 3 et
dimanche 31 janvier à 7h25 sur France 2), plus de temps, plus
d’indépendance – ils dépendent de leur direction –, de diversifier les
intervenants (représentants de l’audience, d’écoles de journalisme,
universitaires, syndicats, membre des sociétés de journalistes, d’organismes
de critique et d’éducation aux médias) pour éviter d’en faire des outils de
communication et des « défenseur[s] des médias et des journalistes ».
Démocratisation de la production, de la
programmation et de la diffusion
Au-delà de la simple interrogation/interpellation verticale qu’on peut
trouver dans certaines émissions politiques, il s’agirait même de donner la
possibilité de produire des contenus, à l’image des doctorant·e·s qui
résument leurs thèses dans la rubrique « La Recherche montre en main ».
David Christoffel promeut des « hétérotopies » dans les « audiovisuels
publics » qui consiste à « organiser une préemption citoyenne des ondes en
confiant la direction des chaînes à des jurys citoyens. »
Arte radio. Arte radio
FTV, Radio France et leurs antennes locales pourraient devenir
des pépinières à podcasts citoyens à l’image des Audioblogs d’Arte radio.
Des concours INA ou France Culture sont déjà lancés. Il y a 80 millions de
téléchargements des podcasts produits par Radio France par mois
actuellement.
La démocratisation ne doit pas nuire à la créativité et à la liberté des
personnels des médias publics ; l’idée n’est pas de modeler les programmes
en fonction des audiences et des « bad buzz » numériques. Mais les médias
– et a fortiori ceux de l’audiovisuel public – n’ont-ils pas des comptes à
rendre à leur audience comme ils le font devant la Cour des comptes ?
Au-delà de l’enrichissement culturel personnel via l’écoute de ses
programmes, les médias publics ne peuvent-ils pas aider davantage à
l’« empouvoirement » (empowerment) des citoyens ? À l’heure des réseaux
sociaux et de l’expression libre sur le web, mais aussi de la démocratie
participative, il est temps de démocratiser l’audiovisuel pour le rendre
vraiment « public ».
 démocratie
 médias
 débat
 gouvernance
 France
 radio
 Audiovisuel public
 services publics
Avant de partir...
Cette année, votre soutien compte plus que jamais. Dans le contexte actuel de pandémie et de crise, notre
équipe est particulièrement fière de collaborer avec des chercheuses et chercheurs pour produire des
analyses de qualité. The Conversation France célèbre ses 5 ans, soutenez-nous pour que cela dure.
Faire un don
Fabrice Rousselot
Directeur de la rédaction
Auteur
1. Sebastien Poulain
Docteur en science de l'information et la communication, laboratoire Mica, Université Bordeaux
Montaigne, enseignant dans plusieurs universités, spécialiste de médias, ESS, contre culture,
Université Bordeaux Montaigne
Déclaration d’intérêts
Sebastien Poulain ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d'une organisation
qui pourrait tirer profit de cet article, et n'a déclaré aucune autre affiliation que son organisme de recherche.
Partenaires
Région Nouvelle-Aquitaine a apporté des fonds à The Conversation FR en tant que membre bienfaiteur.
Voir les partenaires de The Conversation France
Nous croyons à la libre circulation de l'information
Reproduisez nos articles gratuitement, sur papier ou en ligne, en utilisant notre licence Creative Commons.
Republier cet article

Contenu connexe

Similaire à L audiovisuel public est il vraiment public ?

Fichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs
FichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeursFichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs
FichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeursBEN SAAD YASSINE
 
La sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecleLa sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecleAntonio Medina
 
Les Industries Culturelles
Les Industries CulturellesLes Industries Culturelles
Les Industries Culturelles
louamax
 
Dossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France Televisions
Dossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France TelevisionsDossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France Televisions
Dossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France Televisions
François Boulard
 
Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015
Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015
Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015
François Boulard
 
Compte-rendu colloque sur les Radios Libres
Compte-rendu colloque sur les Radios LibresCompte-rendu colloque sur les Radios Libres
Compte-rendu colloque sur les Radios Libres
Dr Sebastien Poulain
 
Culture Acte 2 - rapport Lescure
Culture Acte 2 - rapport LescureCulture Acte 2 - rapport Lescure
Culture Acte 2 - rapport Lescure
REITER LEGAL
 
Medias Presentation
Medias PresentationMedias Presentation
Medias Presentationguest707d38
 
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderneLa « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
Dr Sebastien Poulain
 
hadopi le refus d une mutation économique
hadopi le refus d une mutation économiquehadopi le refus d une mutation économique
hadopi le refus d une mutation économiqueparlantichris
 
Projet de loi hadopi, le refus d'une mutation économique
Projet de loi hadopi, le refus d'une mutation économiqueProjet de loi hadopi, le refus d'une mutation économique
Projet de loi hadopi, le refus d'une mutation économiqueparlantichris
 
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'InformationAssises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'InformationMarc Mentré
 
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur InternetMédias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Saad Benbouzid
 
Medias Presentation
Medias PresentationMedias Presentation
Medias Presentationguest707d38
 
Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...
Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...
Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...
Dr Sebastien Poulain
 
Les limites des droits du citoyen
Les limites des droits du citoyenLes limites des droits du citoyen
Les limites des droits du citoyenElsa Deliyanni
 
Loin du « buzz » : de l’Empowerment au Campaining
Loin du « buzz » : de l’Empowerment au CampainingLoin du « buzz » : de l’Empowerment au Campaining
Loin du « buzz » : de l’Empowerment au Campaining
Olivier Blondeau
 
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentairesTouitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Bibliolab
 
M3103 cm1
M3103 cm1M3103 cm1
M3103 cm1
Martial Martin
 
Radio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentations
Radio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentationsRadio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentations
Radio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentations
Dr Sebastien Poulain
 

Similaire à L audiovisuel public est il vraiment public ? (20)

Fichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs
FichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeursFichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs
Fichedelintrtdunconseildemdiationpourlesditeurs
 
La sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecleLa sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecle
 
Les Industries Culturelles
Les Industries CulturellesLes Industries Culturelles
Les Industries Culturelles
 
Dossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France Televisions
Dossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France TelevisionsDossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France Televisions
Dossier de presse : rapport Schwartz sur l'avenir de France Televisions
 
Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015
Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015
Les enjeux et misions de France Televisions - Communiqué de Presse - 4 mars 2015
 
Compte-rendu colloque sur les Radios Libres
Compte-rendu colloque sur les Radios LibresCompte-rendu colloque sur les Radios Libres
Compte-rendu colloque sur les Radios Libres
 
Culture Acte 2 - rapport Lescure
Culture Acte 2 - rapport LescureCulture Acte 2 - rapport Lescure
Culture Acte 2 - rapport Lescure
 
Medias Presentation
Medias PresentationMedias Presentation
Medias Presentation
 
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderneLa « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
 
hadopi le refus d une mutation économique
hadopi le refus d une mutation économiquehadopi le refus d une mutation économique
hadopi le refus d une mutation économique
 
Projet de loi hadopi, le refus d'une mutation économique
Projet de loi hadopi, le refus d'une mutation économiqueProjet de loi hadopi, le refus d'une mutation économique
Projet de loi hadopi, le refus d'une mutation économique
 
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'InformationAssises Internationales du Journalisme et de l'Information
Assises Internationales du Journalisme et de l'Information
 
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur InternetMédias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
 
Medias Presentation
Medias PresentationMedias Presentation
Medias Presentation
 
Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...
Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...
Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l appropriation des nouvelles t...
 
Les limites des droits du citoyen
Les limites des droits du citoyenLes limites des droits du citoyen
Les limites des droits du citoyen
 
Loin du « buzz » : de l’Empowerment au Campaining
Loin du « buzz » : de l’Empowerment au CampainingLoin du « buzz » : de l’Empowerment au Campaining
Loin du « buzz » : de l’Empowerment au Campaining
 
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentairesTouitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
 
M3103 cm1
M3103 cm1M3103 cm1
M3103 cm1
 
Radio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentations
Radio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentationsRadio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentations
Radio Ici et Maintenant, pionnière en expérimentations
 

Plus de Dr Sebastien Poulain

Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Dr Sebastien Poulain
 
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistiqueGenealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Dr Sebastien Poulain
 
Les bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la FranceLes bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la France
Dr Sebastien Poulain
 
Les médias qui changent le monde
Les médias qui changent le mondeLes médias qui changent le monde
Les médias qui changent le monde
Dr Sebastien Poulain
 
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Dr Sebastien Poulain
 
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Dr Sebastien Poulain
 
Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce
Dr Sebastien Poulain
 
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radioLe podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Dr Sebastien Poulain
 
Une autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docxUne autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docx
Dr Sebastien Poulain
 
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Dr Sebastien Poulain
 
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifsGénéraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Dr Sebastien Poulain
 
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in FrankreichKein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Dr Sebastien Poulain
 
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Dr Sebastien Poulain
 
Les 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Les 40 ans des radios libres et de Radio AmiensLes 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Les 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Dr Sebastien Poulain
 
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1   Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Dr Sebastien Poulain
 
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Dr Sebastien Poulain
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovantGouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Dr Sebastien Poulain
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inéditesGouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Dr Sebastien Poulain
 
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Dr Sebastien Poulain
 
France bleu la radio de demain
France bleu la radio de demainFrance bleu la radio de demain
France bleu la radio de demain
Dr Sebastien Poulain
 

Plus de Dr Sebastien Poulain (20)

Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
 
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistiqueGenealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
 
Les bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la FranceLes bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la France
 
Les médias qui changent le monde
Les médias qui changent le mondeLes médias qui changent le monde
Les médias qui changent le monde
 
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
 
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
 
Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce
 
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radioLe podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
 
Une autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docxUne autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docx
 
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
 
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifsGénéraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
 
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in FrankreichKein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
 
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
 
Les 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Les 40 ans des radios libres et de Radio AmiensLes 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Les 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
 
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1   Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
 
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovantGouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inéditesGouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inédites
 
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
 
France bleu la radio de demain
France bleu la radio de demainFrance bleu la radio de demain
France bleu la radio de demain
 

L audiovisuel public est il vraiment public ?

  • 1. Débat : L’audiovisuel public est- il vraiment public ? 17 mars 2021, 20:16 CET Exposition « Silence radio, Mai 68 à l’ORTF », 2018, Maison de la radio, Paris 16e. Author provided  Adresse électronique  Tw itter30  Facebook54  Linkedin  Imprimer Source : « L’audiovisuel public est-il vraiment public? », The Conversation, 17 mars 2021, https://theconversation.com/debat-laudiovisuel-public-est-il-vraiment-public-156794 Nous allons fêter les 100 ans de la radio en France et les 40 ans de la fin du monopole d’État. L’heure est aux grands projets concernant l’audiovisuel public, dont les fusions CSA/Hadopi et Radio France/France Télévisions/France Médias Monde/Ina. Ces dernières années, l’audiovisuel public a prouvé qu’il était capable d’innovations via des métamorphoses numériques (podcasts, applications…) et des nouvelles plates-formes à destination des jeunes (Okoo, Slash, Lumni, Salto…).
  • 2. Il dispose d’une grande diversité de médias avec une qualité et un professionnalisme souvent comparés à ceux de la BBC. Enfin, les audiences de la radio publique et de la télévision publique ont résisté à la concurrence et à la pandémie… Dans ce contexte, comment penser une véritable démocratisation de l’audiovisuel en France, comment le rendre vraiment public ? Démocratisation de la gouvernance L’une des critiques récurrentes adressée à l’audiovisuel public concerne sa gouvernance, selon Gaël Villeneuve. Au-delà de leur élitisme, les PDG de l’audiovisuel public sont systématiquement proches de la tête de l’exécutif. Cette pratique aboutit à des risques de censures visibles et invisibles. C’était le cas à l’époque de l’ORTF, et c’est toujours vrai aujourd’hui. affiche ortf. Exposition « Silence radio, Mai 68 à l’ORTF», jusqu’au 29 juin 2018, Maison de la radio, Paris16e L’exécutif – pour qui les médias publics représentent un enjeu important à contrôler – a toujours refusé d’aller jusqu’au bout du processus d’autonomie et de couper le « cordon ombilical ». Pourtant, plusieurs possibilités existent pour désigner ses dirigeant·e·s autrement que par l’intermédiaire du CSA dont le collège est désigné majoritairement par le parti au pouvoir. La désignation pourrait être faite par des représentants du Conseil d’administration, du personnel, des auditeur·ice·s, des partis politiques d’opposition… Dans cette procédure sans doute inédite, les candidat·e·s pourraient faire campagne (projet,
  • 3. équipe, interviews…) puis rendre des comptes régulièrement lors d’un mandat unique. Démocratisation de la gestion Aujourd’hui, les citoyen·ne·s ont la possibilité de critiquer ce qui est diffusé à l’antenne grâce aux courriers, courriels, sur les réseaux sociaux, ou par l’intermédiaire de la presse. Mais pourrait-on leur donner un véritable droit de regard sur le mode d’organisation de l’audiovisuel public ? Pourquoi ne pas les impliquer dans la gestion des médias ? Pourquoi tel recrutement, licenciement, partenariat, invité·e, budget (la suppression de la publicité), fusion (France Info/TV, les rédactions France 2/France 3/RFO, France Bleu/France 3), fermeture (Soir 3, France ô, France 4, le direct la nuit à la radio) ? Chacun de ces choix devrait pouvoir faire l’objet d’explications publiques, claires et précises, car ils ont des conséquences programmatiques et socio- économiques, à l’image du publirédactionnel traditionnel et nouveau. Ces choix pourraient être questionnés par une audience « désinfantilisée » de médias publics « déverticalisés ». Les médias représentant une forme de pouvoir – ils ont du pouvoir, en tout cas, sans doute doivent-ils accepter davantage de transparence et des « contre-pouvoirs » en leur sein (c’est-à-dire aussi à l’antenne via des intervenants qui critiquent ce qui s’y fait) et à l’extérieur. Les pouvoirs juridiques (exécutifs, judiciaires, législatifs), eux, offrent des possibilités de contestations suivant la logique de la séparation et l’équilibre des pouvoirs promue par Montesquieu dans L’Esprit des lois. Inspirons- nous des travaux de Christophe Pébarthe sur la démocratie grecque sous Périclès où « tout discours de citoyen peut légitimement prétendre contenir une vérité » et où chaque décision et vote peut être remise en question. Démocratisation de l’antenne Dans la « consultation citoyenne » « Ma Télé Ma Radio Demain » menée par l’Institut Ipsos, Radio France et France Télévisions dans l’objectif de préparer l’avenir des médias publics, les 127 109 répondants ont souligné plusieurs faiblesses en termes de proximité avec le public, de diversité, de parole citoyenne, de débat d’opinion et de diversité d’opinion en ce qui concerne Radio France.
  • 4. Présence des femmes dans les médias audiovisuels : Le CSA relève des progrès dans son rapport 2019 Publié le 05 mars 2 020. csa C’est pourtant en donnant plus de place aux différentes composantes de la société que l’audiovisuel public pourrait devenir davantage « la voix des Français.es », voire « les voix des habitant·e·s de la France » au lieu de « la voix de la France », c’est-à-dire, trop souvent, la voix de l’exécutif. Ainsi du référendum de 1969 où France Inter est « mobilisée en faveurdu oui » comme le rappelle Denis Maréchal (p177) ou de celui de 2005 sur le Traité Constitutionnel Européen où la « couverture des affaires européennes s’est homogénéisée depuis 2004 sur une ligne favorable au OUI » au 20h de France 2 selon Jacques Gerstlé. Les médias publics auraient sans doute à gagner à créer des espaces pour des tendances politiques, mais aussi culturelles et sociétales plus diverses. Pourquoi faut-il attendre la campagne politique officielle pour écouter davantage de diversité (équilibre puis équité puis égalité) pour entendre les « petits candidats » ? Les réseaux sociaux numériques sont aujourd’hui critiqués, car ils donnent la possibilité de créer des « bulles informationnelles », mais historiquement, ce sont bien les médias traditionnels qui ont laissé trop peu de place au pluralisme et à la contradiction en leur sein. De même, les femmes disposent toujours de bien moins de temps d’antenne que les hommes selon les études de l’INA. La question se pose aussi pour les « minorités visibles » à la télévision. Les médias publics gagneraient à se rapprocher des citoyennes et des citoyens pour qu’ils « rentrent » dans la fabrique des médias (à l’instar de France Info junior) plutôt qu’en tant que simples « faire-valoir ».
  • 5. Le pluralisme – personnes recrutées, sujets traités, traitement des sujets, invité·e·s, langues employées – est sans aucun doute une condition sine qua non de la crédibilité des médias et de la confiance qui leur est accordée. À ce stade, la crédibilité du média radio est plutôt meilleure que pour les autres médias. La télévision publique doit donc travailler à augmenter la sienne. Démocratisation de l’information À l’heure de l’expansion des fake news, de la polarisation des opinions, de la concentration des médias privés et du vieillissement de l’audience, l’audiovisuel public pourrait jouer un rôle de réflexion sur l’ensemble des productions médiatiques (l’« éducation aux médias ») en donnant davantage de place à des émissions métamédiatiques (du média qui réfléchit sur le média). Ce type d’émission permet de décrypter le politiquement correct, les censures, les rumeurs, les théories complotistes, le storytelling… qui semblent jouer des rôles toujours plus importants dans nos vies et suscitent un réel intérêt des citoyens. L’émission « Arrêt sur image » a trouvé un modèle économique autonome sur Internet ; le médiateur de FTV reçoit entre 15 et 25 000 courriels de téléspectateurs par an ; celui de Radio France reçoit environ 2000 messages par mois. « Votre télé et vous » est diffusé le dimanche à 7h25 surFrance 2. FTV Il s’agirait donc d’accroître la place de ces émissions (médiateur·ice, fact- checking…), de leur donner de bons horaires (le 148e numéro de « Votre télé et vous » a été diffusé mardi 26 janvier 2021 à 00h15 sur France 3 et dimanche 31 janvier à 7h25 sur France 2), plus de temps, plus d’indépendance – ils dépendent de leur direction –, de diversifier les intervenants (représentants de l’audience, d’écoles de journalisme, universitaires, syndicats, membre des sociétés de journalistes, d’organismes de critique et d’éducation aux médias) pour éviter d’en faire des outils de communication et des « défenseur[s] des médias et des journalistes ».
  • 6. Démocratisation de la production, de la programmation et de la diffusion Au-delà de la simple interrogation/interpellation verticale qu’on peut trouver dans certaines émissions politiques, il s’agirait même de donner la possibilité de produire des contenus, à l’image des doctorant·e·s qui résument leurs thèses dans la rubrique « La Recherche montre en main ». David Christoffel promeut des « hétérotopies » dans les « audiovisuels publics » qui consiste à « organiser une préemption citoyenne des ondes en confiant la direction des chaînes à des jurys citoyens. » Arte radio. Arte radio FTV, Radio France et leurs antennes locales pourraient devenir des pépinières à podcasts citoyens à l’image des Audioblogs d’Arte radio. Des concours INA ou France Culture sont déjà lancés. Il y a 80 millions de téléchargements des podcasts produits par Radio France par mois actuellement. La démocratisation ne doit pas nuire à la créativité et à la liberté des personnels des médias publics ; l’idée n’est pas de modeler les programmes en fonction des audiences et des « bad buzz » numériques. Mais les médias – et a fortiori ceux de l’audiovisuel public – n’ont-ils pas des comptes à rendre à leur audience comme ils le font devant la Cour des comptes ? Au-delà de l’enrichissement culturel personnel via l’écoute de ses programmes, les médias publics ne peuvent-ils pas aider davantage à l’« empouvoirement » (empowerment) des citoyens ? À l’heure des réseaux sociaux et de l’expression libre sur le web, mais aussi de la démocratie
  • 7. participative, il est temps de démocratiser l’audiovisuel pour le rendre vraiment « public ».  démocratie  médias  débat  gouvernance  France  radio  Audiovisuel public  services publics Avant de partir... Cette année, votre soutien compte plus que jamais. Dans le contexte actuel de pandémie et de crise, notre équipe est particulièrement fière de collaborer avec des chercheuses et chercheurs pour produire des analyses de qualité. The Conversation France célèbre ses 5 ans, soutenez-nous pour que cela dure. Faire un don Fabrice Rousselot Directeur de la rédaction Auteur 1. Sebastien Poulain Docteur en science de l'information et la communication, laboratoire Mica, Université Bordeaux Montaigne, enseignant dans plusieurs universités, spécialiste de médias, ESS, contre culture, Université Bordeaux Montaigne Déclaration d’intérêts Sebastien Poulain ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'a déclaré aucune autre affiliation que son organisme de recherche. Partenaires Région Nouvelle-Aquitaine a apporté des fonds à The Conversation FR en tant que membre bienfaiteur. Voir les partenaires de The Conversation France
  • 8. Nous croyons à la libre circulation de l'information Reproduisez nos articles gratuitement, sur papier ou en ligne, en utilisant notre licence Creative Commons. Republier cet article