SlideShare une entreprise Scribd logo
1
LA DIFFICILE MARCHE DE L'HUMANITÉ VERS LA CIVILISATION
Fernando Alcoforado*
Cet article vise à démontrer le besoin pressant pour l'humanité d'évoluer de son stade
barbare de l'Antiquité à l'ère contemporaine à celui de civilisation pour mettre fin à la
violence entre les êtres humains à travers le monde qui se manifeste par l'escalade des
conflits sociaux au sein des nations et avec les guerres sans fin entre les nations et les
peuples, dans l'exploitation de l'homme par l'homme, qui a entraîné des inégalités sociales
avec l'esclavage, la servitude humaine dans le féodalisme et la pillage de la main-d'œuvre
salariée dans le capitalisme et, aussi, la dévastation de l'environnement qui en a résulté
du changement climatique et des pandémies qui se traduisent par des violences contre
l'existence des êtres humains. La barbarie a produit et continue de produire une violence
illimitée contre l'humanité. Bien que de nombreux penseurs attribuent à tort le stade actuel
de l'humanité à la civilisation, la barbarie est toujours présente dans le monde dans lequel
nous vivons malgré certains progrès civilisationnels réalisés. La civilisation ne prévaudra
que lorsqu'un nouvel ordre mondial civilisé à construire adoptera la devise universelle de
"Liberté, Égalité, Fraternité" comme patrimoine des Lumières au profit de toute
l'humanité..
À ce jour, l'humanité a évolué de la sauvagerie à la barbarie tout au long de l'histoire
humaine. La sauvagerie a commencé avec l'émergence de la race humaine lorsque les
êtres humains vivaient dans des communautés primitives dans des arbres et des grottes au
milieu des grandes bêtes sauvages. La lutte pour la survie dans la confrontation avec les
bêtes sauvages a contribué à une grande solidarité entre les êtres humains au sein de la
communauté, donc, il n'y avait pas de violence entre eux. La violence peut s'être produite
dans le conflit entre les communautés primitives rivales dans la lutte sur les sources de
nourriture quand elles étaient rares. Le principal progrès de cette période fut la formation
du langage articulé. Conséquence de l'incertitude sur les sources de nourriture,
l'anthropophagie des ennemis en guerre semble être née à cette époque, qui perdura
longtemps. C'était une période de la préhistoire où prédominait l'appropriation par
l'homme de produits de la nature, prêts à être utilisés comme fruits, noix et racines qui
servaient de nourriture. Les humains se nourrissaient d'animaux aquatiques et utilisaient
le feu pour les faire cuire. Ils ont commencé à utiliser des outils en pierre non polis dès le
début de l'âge de pierre. La défense contre les animaux sauvages et leur chasse ont donné
naissance aux premières armes - la massue et la lance. L'invention de l'arc et des flèches
a permis de chasser les animaux comme aliment régulier comme l'une des occupations
normales et coutumières. L'arc et la flèche étaient, à l'âge sauvage, ce que l'épée de fer
était à la barbarie au Moyen Âge et l'arme à feu à la barbarie à l'époque contemporaine.
Toujours à l'état de la sauvagerie, les êtres humains se sont répandus sur la majeure partie
de la surface de la Terre.
La barbarie est née dans l'Antiquité avec l'esclavage, immédiatement après le stade de la
sauvagerie. Les guerres entre les communautés primitives pour les sources de nourriture
ont donné lieu à l'esclavage des peuples vaincus, qui ont commencé à être utilisés comme
force de travail par les peuples victorieux. A ses débuts, la barbarie avait pour
caractéristique distinctive la création de bétail et l'agriculture lorsque la production de la
nature est augmentée par le travail des esclaves. La propriété privée naît avec
l'exploitation de l'agriculture et la domination consécutive d'un groupe sur un autre au
sein de la société. La différence entre riches et pauvres s'ajouta à la différence entre
hommes libres et esclaves, et la nouvelle division du travail entraîna une nouvelle division
de la société en classes. La différence de richesse entre les différents chefs de famille a
2
détruit les anciennes communautés primitives lorsque le travail commun de la terre
effectué par les communautés primitives a pris fin. La barbarie a été caractérisée à ses
débuts par l'invention de l'art de la poterie, la domestication des animaux, ainsi que la
culture des plantes grâce à un système d'irrigation. L'utilisation de briques et de pierres
d'adobe dans la construction de logements faisait également partie de cette période. Enfin,
il y eut l'invention du procédé de fonte du minerai de fer et l'amélioration de l'utilisation
des outils du minerai de fer, le soufflet de forge, le moulin à main, le tour de potier, la
préparation de l'huile et du vin, le travail des métaux élevé au rang d'art, des charrettes et
des chars, de la construction de bateaux avec des planches et des poutres, et des principes
de l'architecture en tant qu'art, et des villes fortifiées avec des tours pour se défendre
contre les ennemis.
La barbarie a commencé dans l'Antiquité, caractérisée par le mode de production
esclavagiste, à partir de 4000 av. jusqu'en 476 d.C. quand se produit la chute de l'Empire
romain d'Occident, il a évolué au cours du Moyen Âge entre 476 après JC à 1453 avec la
chute de l'Empire romain d'Orient, caractérisé par le mode de production féodal dans
certaines régions d'Europe, a atteint l'âge moderne de 1453 à 1789 avec le déclenchement
de la Révolution française d'où surgirent la Renaissance, la Révolution scientifique, la
Révolution commerciale avec les découvertes maritimes et le début de la Révolution
industrielle qui se caractérisa par la croissance vertigineuse du mode de production
capitaliste et, finalement, évolua en l'Age Contemporain qui comprend de 1789 à nos
jours, se distinguant par les grands progrès de la science et de la technologie, des conflits
armés de grande ampleur et l'avènement de la mondialisation économique et financière.
La barbarie de l'époque contemporaine, comme la barbarie primitive, se caractérise par
une violence débridée et un mépris de l'être humain. Au cours des cinq derniers siècles,
la barbarie n'a cessé de croître. Année après année, décennie après décennie, la violence
et le mépris de l'être humain se sont accrus et il semble qu'il n'y ait pas de limite à ce
phénomène. Quelque chose de bien pire : les hommes et les femmes se sont habitués à la
barbarie et il n'y a plus d'étonnement, d'étrangeté ou d'horreur face à des actes inhumains.
La barbarie a été marquée tout au long de l'histoire de l'humanité par des conflits entre
empires, nations et peuples, avec de très rares années au cours desquelles aucune guerre
n'a eu lieu sur la planète. Les statistiques de décès démontrent la croissance de la barbarie
tout au long de l'histoire de l'humanité. Les guerres puniques (264-146 av. J.-C.) ont causé
la mort de 1 à 2 millions de personnes, les guerres médicales (499-449 av. (1337-1453) a
causé la mort de 2 à 3 millions de personnes, la guerre de Trente Ans (1618-1648) a causé
la mort de 5 à 8 millions de personnes, les guerres napoléoniennes (1803-1815) ont causé
la mort de 3 à 7 millions morts, la rébellion des Taiping (1850-1846) a causé la mort de
30 millions de personnes, la Première Guerre mondiale (1914-1918) a causé la mort de
15 à 20 millions de personnes, la guerre civile russe (1918-1921) a causé la mort de
environ 10 millions de personnes, la Seconde Guerre sino-japonaise (1937-1945) a causé
la mort d'environ 20 millions de personnes et la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) a
causé la mort de 60 à 70 millions de personnes.
De la fin de la Seconde Guerre mondiale à 1992, il y a eu 149 guerres, où plus de 23
millions de personnes sont mortes. L'estimation portant sur l'ensemble des décès survenus
de 1914 à nos jours atteint un total de 187 millions de morts dans des actes de guerre ou
d'extermination systématique. La violence des conflits à notre époque est sans précédent
dans l'histoire. Depuis le 20e siècle, les guerres sont des « guerres totales » contre les
combattants et les civils sans discrimination. Les dernières guerres augmentent
3
continuellement ces statistiques de décès. Il existe plusieurs pays qui peuvent constituer
dans les foyers de guerres dans le monde au 21e siècle, parmi lesquels les États-Unis, la
Russie, la Chine, la Syrie, la Palestine, Israël, l'Iran, la Corée du Nord, l'Inde, le Pakistan
et l'Afghanistan. À l'époque contemporaine, l´environment géopolitique international
indiquent l'existence de 3 protagonistes majeurs : les États-Unis, la Chine et la Russie.
Actuellement, outre les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France,
l'Inde, la Corée du Nord, le Pakistan et Israël sont détenteurs d'armes nucléaires. Des
rapports d'experts accusent Israël d'avoir un grand arsenal nucléaire. À leur tour, l'Iran et
la Syrie sont accusés d'avoir des programmes secrets d'armes nucléaires.
Les guerres mondiales I et II ont établi une nouvelle forme de barbarie éminemment
moderne, bien pire dans son inhumanité meurtrière que les pratiques guerrières des
conquérants « barbares » de la fin de l'Empire romain. La Grande Guerre (1914-1918)
ouvre la scène la plus sanglante de l'histoire mondiale. 1914 commence par des sacrifices
illimités dans un effort pour éliminer l'ennemi. Ce sacrifice incorpore la population civile
elle-même. 1914 commence avec l'ère de la guerre totale, l'absence de distinctions entre
combattants et non-combattants. De 1914 à 1990, 187 millions de personnes sont mortes
dans des actes de guerre ou d'extermination systématique. Michael Lowy, sociologue et
philosophe franco-brésilien et directeur de recherche en sciences sociales au CNRS -
Centre national de la recherche scientifique de France, précise que la barbarie moderne
ou « barbarie générée au sein des sociétés dites civilisées » se caractérise par l'utilisation
de moyens techniques modernes (industrialisation de l'homicide, extermination massive
grâce aux technologies scientifiques de pointe), par l'impersonnalité du massacre (des
populations entières - hommes et femmes, enfants et vieillards - sont « éliminées », avec
le moins de contacts personnels possible entre la décision - les faiseurs et les victimes),
par une gestion bureaucratique, administrative, efficace, planifiée, « rationnelle » (en
termes instrumentaux) des actes barbares et par l'utilisation d'une idéologie légitimante
de type moderne : biologique, hygiénique, scientifique [Voir Barbárie e modernidade no
século 20 (Barbarie et modernité au XXe siècle) de Michael Lowy, publié au Brésil par
le journal "Em Tempo" - emtempo@ax.apc.org et, à l'origine en français, dans la revue
"Critique Communiste" nº 157, hiver 2000].
Au XXe siècle, les crises du capitalisme ont toujours abouti à des révolutions sociales
visant à renverser le système capitaliste, comme cela s'est produit en Russie en 1917, en
Chine en 1949 et à Cuba en 1959, entre autres, avec l'implantation du système socialiste
ou dans la contre-révolution. avec l'implantation de dictatures fascistes comme cela s'est
produit en Italie dans les années 1920 avec Mussolini et nazi-fasciste comme cela s'est
produit en Allemagne avec Hitler dans les années 1930, entre autres. Le génocide nazi
contre les juifs, les gitans et les communistes, l'utilisation de la bombe atomique à
Hiroshima et Nagasaki, le goulag stalinien, la guerre du Vietnam, l'attentat terroriste
contre le World Trade Center à New York, les deux guerres en Irak, la guerre de
L'Afghanistan et la guerre civile en Libye et en Syrie sont parfait exemples de la barbarie
qui caractérise le monde dans lequel nous vivons. Un rapport du Groupe de travail des
Nations Unies sur les entreprises et les droits de l'homme met en lumière l'évolution des
conflits au cours de la dernière décennie dans le monde. Le nombre de guerres civiles a
presque triplé dans le monde, entraînant une multiplication par six des décès associés qui
ont culminé en 2016, lorsque 53 pays étaient en situation de conflit. L'Institute for
Economics & Peace a publié son nouveau classement sur la paix et la guerre dans le
monde dans lequel il rend compte des pays les plus et les moins pacifiques du monde. La
mauvaise nouvelle est que le monde empire. Les sept dernières années avec
4
l'augmentation des guerres civiles, les attaques de groupes terroristes et les manifestations
ont aggravé la situation.
Le monde, en tant qu'organisation sociale, politique et culturelle, est en train de se
désintégrer. Les signes sont évidents dans toutes les parties de la planète. L'un de ces
signes est l'aggravation de la situation économique et sociale dans tous les pays à l'époque
contemporaine, qui tend à rendre incontrôlable la montée de la violence. Ces derniers
temps, l'inégalité dans la répartition des revenus s'est accrue dans les pays capitalistes
centraux et périphériques. Ce qui semble être un phénomène mondial, c'est l'avancée de
la pauvreté, qui désigne un niveau de ressources en deçà duquel il n'est pas possible
d'atteindre le niveau de vie minimum dans une société et un temps donnés, et l'extrême
pauvreté ou misère, qui est le niveau le plus élevé faible revenu/distribution des actifs ou
privation. Actuellement, 33 % de la population des pays capitalistes périphériques est
dans la misère. Le résultat de l'aggravation des tensions sociales dans le monde et de
l'incapacité financière des États nationaux à répondre aux demandes sociales dans chaque
pays, en raison de la crise fiscale aggravée par la crise économique et financière mondiale,
pourrait conduire à la formation de larges mouvements de masse qui pourrait prendre la
forme d'une guerre civile au niveau de chaque État national. Cela signifie que, dans
chaque pays, nous pourrons faire face à la lutte acharnée de tous contre tous pour le
pouvoir, les revenus et la richesse. La légitimité des structures de l'État national, et donc
sa capacité à maintenir l'ordre, sera remise en cause. La violence qui montre déjà des
signes évidents d'aggravation à l'époque contemporaine tend à prendre des dimensions
catastrophiques à l'avenir. C'est la barbarie élevée au plus haut degré. Le terme barbarie
a deux sens distincts mais liés : la cruauté barbare et le manque de civilisation.
On peut dire que nous sommes actuellement dans un moment de transition dans lequel le
monde antérieur caractérisé par la barbarie fait de l'avènement de la civilisation un
impératif avec l'émergence d'un monde nouveau. Le nouveau monde peut signifier un
nouvel ordre mondial construit rationnellement par l'humanité pour surmonter la barbarie
actuelle qui se traduit par la violence entre les hommes, la catastrophe environnementale
et la conflagration mondiale. En ce moment, règne la barbarie dans laquelle les intérêts
suprêmes de l'humanité ne sont pas pris en compte dans tous les pays et dans le monde.
Il faut faire en sorte que le nouvel ordre mondial fondé sur la coopération entre les nations
et les peuples vaincre la barbarie régnante. Il est nécessaire que la civilisation vaincre la
barbarie qui a caractérisé l'histoire de l'humanité depuis l'Antiquité. Dans ce contexte de
perspectives sombres, il est urgent d'attaquer le mal de la barbarie à ses racines avec la
construction d'un nouvel ordre mondial en remplacement de l'ordre capitaliste dominant
qui a généré les attaques contre la civilisation dans toutes les parties de la Terre qui ont
été enregistrées depuis plus de 500 ans. Les forces vivantes qui défendent la civilisation
doivent s'unir à travers la planète pour contrer les forces de la barbarie. L'avenir de
l'humanité dépend de l'issue de cette confrontation.
Il convient de noter que l'antithèse de la barbarie est la civilisation que est considérée
comme le stade le plus avancé qu'une société humaine puisse atteindre. Il existe certains
éléments généralement acceptés sur ce qui ferait une société civilisée dans tous les coins
de la Terre: 1) assurer une sécurité garantie à tous les citoyens qui ne devraient pas
craindre de perdre la vie ou de subir des dommages physiques; 2) fournir les meilleurs
soins médicaux possibles à tous les membres de la société; 3) accorder l'accès à la
nourriture et à l'eau à tous les citoyens afin que personne n'ait faim ou soif; 4) offrir des
conditions de logement et de travail de base à tous les citoyens; 5) avoir un système
législatif démocratique dont les lois sont établies pour préserver le bien-être de la
population; 6) fournir un système éducatif qui garantisse l'égalité d'accès à l'enseignement
5
de haut niveau pour tous en vue de rendre sa population hautement éduquée; 7) garantir
à la population la liberté de pensée, de croyance, de religion, d'affiliation et d'expression
et le droit de participer aux décisions du gouvernement par plébiscite et/ou référendum ;
et, 8) assurer la défense et la préservation de l'environnement de la planète.
Pour atteindre la condition de société civilisée, il est nécessaire de créer un environnement
de liberté, d'égalité et de fraternité entre les êtres humains afin d'atteindre leur bonheur,
agissant pour la défense des idéaux des Lumières. Il faut donc qu'il y ait une transition
que puisse être la réforme du capitalisme avec la construction de l'Etat-Providence tel
qu'il est construit dans les pays scandinaves qui, étant un hybride entre ce qu'il y a de plus
positif dans les systèmes capitaliste et socialiste, préparerait le terrain pour l'atteinte d'un
haut niveau de civilisation. Pour atteindre le statut de société civilisée, il est nécessaire
qu'il y ait des interventions économiques et sociales de l'État pour promouvoir la justice
sociale dans un système capitaliste et une politique de protection sociale dans l'intérêt
général de la population avec des interventions pour promouvoir une répartition plus
équitable des revenu et un engagement en faveur de la démocratie représentative. La
Scandinavie est le berceau du modèle de société le plus égalitaire que le capitalisme ait
jamais connu. Le succès de ce modèle était dû à la combinaison d'un État-providence
large avec des mécanismes rigides de régulation des forces du marché, capables de placer
l'économie sur une trajectoire dynamique, tout en atteignant les meilleurs indicateurs de
bien-être social parmi les pays capitalistes.
Le modèle scandinave de développement politique, économique et social doit servir de
référence en tant que modèle de société à poursuivre par tous les peuples du monde pour
la conquête de la civilisation car les pays scandinaves sont considérés comme les mieux
gouvernés de la planète, ceux avec les les plus grands progrès politiques, économiques et
sociaux et avoir les gens les plus heureux du monde. Ce n'est qu'ainsi que la société pourra
atteindre un haut niveau de développement politique, économique et social et que la
devise « Liberté, Égalité, Fraternité », héritage des Lumières, pourra devenir une réalité
dans le monde. Cette devise invoquée pendant la Révolution française, qui est universelle
car elle reflète les aspirations de tous les êtres humains, a besoin d'être défendu par
l'humanité. Pour faire prévaloir la civilisation sur la barbarie, il est nécessaire que les
forces vives qui défendent la civilisation se rassemblent à travers la planète pour contrer
les forces de la barbarie. L'avenir de l'humanité dépend de l'issue de cette confrontation.
* Fernando Alcoforado, 81, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA,
membre de l'Académie de l'Education de Bahia, ingénieur et docteur en planification territoriale et
développement régional pour l'Université de Barcelone, professeur universitaire et consultant dans les
domaines de la planification stratégique, planification d'entreprise, planification régionale et planification
énergétique, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De Collor a FHC-
O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para o Brasil
(Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de
doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globalização
e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século XVI ao Século
XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions
of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. Müller
Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Catástrofe Planetária
(Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia Sustentável- Para o
progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo,
São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social (Editora CRV,
Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica no Século XXI
(Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais que Mudaram o
Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017),
Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018), Como inventar
6
o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019) et A humanidade ameaçada e as estratégias
para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021).

Contenu connexe

Similaire à LA DIFFICILE MARCHE DE L'HUMANITÉ VERS LA CIVILISATION

COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
Faga1939
 
DE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdf
DE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdfDE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdf
DE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdf
Faga1939
 
COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...
COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...
COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...
Faga1939
 
LES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUEL
LES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUELLES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUEL
LES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUEL
Fernando Alcoforado
 
LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...
LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...
LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...
Faga1939
 
Objet et démarche de l'anthropologie
Objet et démarche de l'anthropologieObjet et démarche de l'anthropologie
Objet et démarche de l'anthropologie
Souad Azizi
 
Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !
Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !
Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !
Persoonlijke studie teksten
 
Analyse prehistoire V-Augendre
Analyse prehistoire  V-AugendreAnalyse prehistoire  V-Augendre
Analyse prehistoire V-Augendre
Académie de Dijon - Histoire-géo
 
Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...
Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...
Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...
Azzam Madkour
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialismeMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
7141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 1
7141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 17141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 1
7141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 1
Gian Paolo Pezzi
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. IntroductionMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Prehistoire
PrehistoirePrehistoire
Prehistoire
mercheguillen
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...
Fernando Alcoforado
 
BARBARIC APOCALYPSE
BARBARIC APOCALYPSEBARBARIC APOCALYPSE
BARBARIC APOCALYPSE
Editions La Dondaine
 
Ancien régime et révolutions
Ancien régime et révolutionsAncien régime et révolutions
Ancien régime et révolutions
Nadine Mignet
 
Les étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industrielLes étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industriel
noureddine amerouane
 
Les étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industrielLes étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industriel
noureddine amerouane
 
Leçon 1 Introduction au monde grec
Leçon 1 Introduction au monde grecLeçon 1 Introduction au monde grec
Leçon 1 Introduction au monde grec
alinslide
 

Similaire à LA DIFFICILE MARCHE DE L'HUMANITÉ VERS LA CIVILISATION (20)

COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
 
DE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdf
DE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdfDE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdf
DE L'EMPIRE ANCIEN À L'EMPIRE MONDIAL CONTEMPORAIN.pdf
 
COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...
COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...
COMMENT RÉALISER DES UTOPIES PLANÉTAIRES VISANT À CONSTRUIRE UN MONDE MEILLEU...
 
LES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUEL
LES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUELLES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUEL
LES RÉVOLUTIONS SOCIALES, LEURS FACTEURS DÉCLENCHEURS ET LE BRÉSIL ACTUEL
 
LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...
LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...
LES PRINCIPALES PEURS QUE LES HUMAINS SONT CONFRONTÉS DANS LA VIE ET COMMENT ...
 
Objet et démarche de l'anthropologie
Objet et démarche de l'anthropologieObjet et démarche de l'anthropologie
Objet et démarche de l'anthropologie
 
Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !
Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !
Combattre la mondialisation et la guerre impérialistes !
 
Analyse prehistoire V-Augendre
Analyse prehistoire  V-AugendreAnalyse prehistoire  V-Augendre
Analyse prehistoire V-Augendre
 
Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...
Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...
Chapitre I: Vers une évolution culturelle- 1- Les bases de la culture- La Des...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialismeMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
 
7141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 1
7141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 17141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 1
7141 . aux origines coloniales de la crise ecologique 1
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. IntroductionMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
 
Prehistoire
PrehistoirePrehistoire
Prehistoire
 
Les misérables
Les misérablesLes misérables
Les misérables
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA DÉVASTATION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMEN...
 
BARBARIC APOCALYPSE
BARBARIC APOCALYPSEBARBARIC APOCALYPSE
BARBARIC APOCALYPSE
 
Ancien régime et révolutions
Ancien régime et révolutionsAncien régime et révolutions
Ancien régime et révolutions
 
Les étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industrielLes étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industriel
 
Les étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industrielLes étapes de la révolution industriel
Les étapes de la révolution industriel
 
Leçon 1 Introduction au monde grec
Leçon 1 Introduction au monde grecLeçon 1 Introduction au monde grec
Leçon 1 Introduction au monde grec
 

LA DIFFICILE MARCHE DE L'HUMANITÉ VERS LA CIVILISATION

  • 1. 1 LA DIFFICILE MARCHE DE L'HUMANITÉ VERS LA CIVILISATION Fernando Alcoforado* Cet article vise à démontrer le besoin pressant pour l'humanité d'évoluer de son stade barbare de l'Antiquité à l'ère contemporaine à celui de civilisation pour mettre fin à la violence entre les êtres humains à travers le monde qui se manifeste par l'escalade des conflits sociaux au sein des nations et avec les guerres sans fin entre les nations et les peuples, dans l'exploitation de l'homme par l'homme, qui a entraîné des inégalités sociales avec l'esclavage, la servitude humaine dans le féodalisme et la pillage de la main-d'œuvre salariée dans le capitalisme et, aussi, la dévastation de l'environnement qui en a résulté du changement climatique et des pandémies qui se traduisent par des violences contre l'existence des êtres humains. La barbarie a produit et continue de produire une violence illimitée contre l'humanité. Bien que de nombreux penseurs attribuent à tort le stade actuel de l'humanité à la civilisation, la barbarie est toujours présente dans le monde dans lequel nous vivons malgré certains progrès civilisationnels réalisés. La civilisation ne prévaudra que lorsqu'un nouvel ordre mondial civilisé à construire adoptera la devise universelle de "Liberté, Égalité, Fraternité" comme patrimoine des Lumières au profit de toute l'humanité.. À ce jour, l'humanité a évolué de la sauvagerie à la barbarie tout au long de l'histoire humaine. La sauvagerie a commencé avec l'émergence de la race humaine lorsque les êtres humains vivaient dans des communautés primitives dans des arbres et des grottes au milieu des grandes bêtes sauvages. La lutte pour la survie dans la confrontation avec les bêtes sauvages a contribué à une grande solidarité entre les êtres humains au sein de la communauté, donc, il n'y avait pas de violence entre eux. La violence peut s'être produite dans le conflit entre les communautés primitives rivales dans la lutte sur les sources de nourriture quand elles étaient rares. Le principal progrès de cette période fut la formation du langage articulé. Conséquence de l'incertitude sur les sources de nourriture, l'anthropophagie des ennemis en guerre semble être née à cette époque, qui perdura longtemps. C'était une période de la préhistoire où prédominait l'appropriation par l'homme de produits de la nature, prêts à être utilisés comme fruits, noix et racines qui servaient de nourriture. Les humains se nourrissaient d'animaux aquatiques et utilisaient le feu pour les faire cuire. Ils ont commencé à utiliser des outils en pierre non polis dès le début de l'âge de pierre. La défense contre les animaux sauvages et leur chasse ont donné naissance aux premières armes - la massue et la lance. L'invention de l'arc et des flèches a permis de chasser les animaux comme aliment régulier comme l'une des occupations normales et coutumières. L'arc et la flèche étaient, à l'âge sauvage, ce que l'épée de fer était à la barbarie au Moyen Âge et l'arme à feu à la barbarie à l'époque contemporaine. Toujours à l'état de la sauvagerie, les êtres humains se sont répandus sur la majeure partie de la surface de la Terre. La barbarie est née dans l'Antiquité avec l'esclavage, immédiatement après le stade de la sauvagerie. Les guerres entre les communautés primitives pour les sources de nourriture ont donné lieu à l'esclavage des peuples vaincus, qui ont commencé à être utilisés comme force de travail par les peuples victorieux. A ses débuts, la barbarie avait pour caractéristique distinctive la création de bétail et l'agriculture lorsque la production de la nature est augmentée par le travail des esclaves. La propriété privée naît avec l'exploitation de l'agriculture et la domination consécutive d'un groupe sur un autre au sein de la société. La différence entre riches et pauvres s'ajouta à la différence entre hommes libres et esclaves, et la nouvelle division du travail entraîna une nouvelle division de la société en classes. La différence de richesse entre les différents chefs de famille a
  • 2. 2 détruit les anciennes communautés primitives lorsque le travail commun de la terre effectué par les communautés primitives a pris fin. La barbarie a été caractérisée à ses débuts par l'invention de l'art de la poterie, la domestication des animaux, ainsi que la culture des plantes grâce à un système d'irrigation. L'utilisation de briques et de pierres d'adobe dans la construction de logements faisait également partie de cette période. Enfin, il y eut l'invention du procédé de fonte du minerai de fer et l'amélioration de l'utilisation des outils du minerai de fer, le soufflet de forge, le moulin à main, le tour de potier, la préparation de l'huile et du vin, le travail des métaux élevé au rang d'art, des charrettes et des chars, de la construction de bateaux avec des planches et des poutres, et des principes de l'architecture en tant qu'art, et des villes fortifiées avec des tours pour se défendre contre les ennemis. La barbarie a commencé dans l'Antiquité, caractérisée par le mode de production esclavagiste, à partir de 4000 av. jusqu'en 476 d.C. quand se produit la chute de l'Empire romain d'Occident, il a évolué au cours du Moyen Âge entre 476 après JC à 1453 avec la chute de l'Empire romain d'Orient, caractérisé par le mode de production féodal dans certaines régions d'Europe, a atteint l'âge moderne de 1453 à 1789 avec le déclenchement de la Révolution française d'où surgirent la Renaissance, la Révolution scientifique, la Révolution commerciale avec les découvertes maritimes et le début de la Révolution industrielle qui se caractérisa par la croissance vertigineuse du mode de production capitaliste et, finalement, évolua en l'Age Contemporain qui comprend de 1789 à nos jours, se distinguant par les grands progrès de la science et de la technologie, des conflits armés de grande ampleur et l'avènement de la mondialisation économique et financière. La barbarie de l'époque contemporaine, comme la barbarie primitive, se caractérise par une violence débridée et un mépris de l'être humain. Au cours des cinq derniers siècles, la barbarie n'a cessé de croître. Année après année, décennie après décennie, la violence et le mépris de l'être humain se sont accrus et il semble qu'il n'y ait pas de limite à ce phénomène. Quelque chose de bien pire : les hommes et les femmes se sont habitués à la barbarie et il n'y a plus d'étonnement, d'étrangeté ou d'horreur face à des actes inhumains. La barbarie a été marquée tout au long de l'histoire de l'humanité par des conflits entre empires, nations et peuples, avec de très rares années au cours desquelles aucune guerre n'a eu lieu sur la planète. Les statistiques de décès démontrent la croissance de la barbarie tout au long de l'histoire de l'humanité. Les guerres puniques (264-146 av. J.-C.) ont causé la mort de 1 à 2 millions de personnes, les guerres médicales (499-449 av. (1337-1453) a causé la mort de 2 à 3 millions de personnes, la guerre de Trente Ans (1618-1648) a causé la mort de 5 à 8 millions de personnes, les guerres napoléoniennes (1803-1815) ont causé la mort de 3 à 7 millions morts, la rébellion des Taiping (1850-1846) a causé la mort de 30 millions de personnes, la Première Guerre mondiale (1914-1918) a causé la mort de 15 à 20 millions de personnes, la guerre civile russe (1918-1921) a causé la mort de environ 10 millions de personnes, la Seconde Guerre sino-japonaise (1937-1945) a causé la mort d'environ 20 millions de personnes et la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) a causé la mort de 60 à 70 millions de personnes. De la fin de la Seconde Guerre mondiale à 1992, il y a eu 149 guerres, où plus de 23 millions de personnes sont mortes. L'estimation portant sur l'ensemble des décès survenus de 1914 à nos jours atteint un total de 187 millions de morts dans des actes de guerre ou d'extermination systématique. La violence des conflits à notre époque est sans précédent dans l'histoire. Depuis le 20e siècle, les guerres sont des « guerres totales » contre les combattants et les civils sans discrimination. Les dernières guerres augmentent
  • 3. 3 continuellement ces statistiques de décès. Il existe plusieurs pays qui peuvent constituer dans les foyers de guerres dans le monde au 21e siècle, parmi lesquels les États-Unis, la Russie, la Chine, la Syrie, la Palestine, Israël, l'Iran, la Corée du Nord, l'Inde, le Pakistan et l'Afghanistan. À l'époque contemporaine, l´environment géopolitique international indiquent l'existence de 3 protagonistes majeurs : les États-Unis, la Chine et la Russie. Actuellement, outre les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France, l'Inde, la Corée du Nord, le Pakistan et Israël sont détenteurs d'armes nucléaires. Des rapports d'experts accusent Israël d'avoir un grand arsenal nucléaire. À leur tour, l'Iran et la Syrie sont accusés d'avoir des programmes secrets d'armes nucléaires. Les guerres mondiales I et II ont établi une nouvelle forme de barbarie éminemment moderne, bien pire dans son inhumanité meurtrière que les pratiques guerrières des conquérants « barbares » de la fin de l'Empire romain. La Grande Guerre (1914-1918) ouvre la scène la plus sanglante de l'histoire mondiale. 1914 commence par des sacrifices illimités dans un effort pour éliminer l'ennemi. Ce sacrifice incorpore la population civile elle-même. 1914 commence avec l'ère de la guerre totale, l'absence de distinctions entre combattants et non-combattants. De 1914 à 1990, 187 millions de personnes sont mortes dans des actes de guerre ou d'extermination systématique. Michael Lowy, sociologue et philosophe franco-brésilien et directeur de recherche en sciences sociales au CNRS - Centre national de la recherche scientifique de France, précise que la barbarie moderne ou « barbarie générée au sein des sociétés dites civilisées » se caractérise par l'utilisation de moyens techniques modernes (industrialisation de l'homicide, extermination massive grâce aux technologies scientifiques de pointe), par l'impersonnalité du massacre (des populations entières - hommes et femmes, enfants et vieillards - sont « éliminées », avec le moins de contacts personnels possible entre la décision - les faiseurs et les victimes), par une gestion bureaucratique, administrative, efficace, planifiée, « rationnelle » (en termes instrumentaux) des actes barbares et par l'utilisation d'une idéologie légitimante de type moderne : biologique, hygiénique, scientifique [Voir Barbárie e modernidade no século 20 (Barbarie et modernité au XXe siècle) de Michael Lowy, publié au Brésil par le journal "Em Tempo" - emtempo@ax.apc.org et, à l'origine en français, dans la revue "Critique Communiste" nº 157, hiver 2000]. Au XXe siècle, les crises du capitalisme ont toujours abouti à des révolutions sociales visant à renverser le système capitaliste, comme cela s'est produit en Russie en 1917, en Chine en 1949 et à Cuba en 1959, entre autres, avec l'implantation du système socialiste ou dans la contre-révolution. avec l'implantation de dictatures fascistes comme cela s'est produit en Italie dans les années 1920 avec Mussolini et nazi-fasciste comme cela s'est produit en Allemagne avec Hitler dans les années 1930, entre autres. Le génocide nazi contre les juifs, les gitans et les communistes, l'utilisation de la bombe atomique à Hiroshima et Nagasaki, le goulag stalinien, la guerre du Vietnam, l'attentat terroriste contre le World Trade Center à New York, les deux guerres en Irak, la guerre de L'Afghanistan et la guerre civile en Libye et en Syrie sont parfait exemples de la barbarie qui caractérise le monde dans lequel nous vivons. Un rapport du Groupe de travail des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l'homme met en lumière l'évolution des conflits au cours de la dernière décennie dans le monde. Le nombre de guerres civiles a presque triplé dans le monde, entraînant une multiplication par six des décès associés qui ont culminé en 2016, lorsque 53 pays étaient en situation de conflit. L'Institute for Economics & Peace a publié son nouveau classement sur la paix et la guerre dans le monde dans lequel il rend compte des pays les plus et les moins pacifiques du monde. La mauvaise nouvelle est que le monde empire. Les sept dernières années avec
  • 4. 4 l'augmentation des guerres civiles, les attaques de groupes terroristes et les manifestations ont aggravé la situation. Le monde, en tant qu'organisation sociale, politique et culturelle, est en train de se désintégrer. Les signes sont évidents dans toutes les parties de la planète. L'un de ces signes est l'aggravation de la situation économique et sociale dans tous les pays à l'époque contemporaine, qui tend à rendre incontrôlable la montée de la violence. Ces derniers temps, l'inégalité dans la répartition des revenus s'est accrue dans les pays capitalistes centraux et périphériques. Ce qui semble être un phénomène mondial, c'est l'avancée de la pauvreté, qui désigne un niveau de ressources en deçà duquel il n'est pas possible d'atteindre le niveau de vie minimum dans une société et un temps donnés, et l'extrême pauvreté ou misère, qui est le niveau le plus élevé faible revenu/distribution des actifs ou privation. Actuellement, 33 % de la population des pays capitalistes périphériques est dans la misère. Le résultat de l'aggravation des tensions sociales dans le monde et de l'incapacité financière des États nationaux à répondre aux demandes sociales dans chaque pays, en raison de la crise fiscale aggravée par la crise économique et financière mondiale, pourrait conduire à la formation de larges mouvements de masse qui pourrait prendre la forme d'une guerre civile au niveau de chaque État national. Cela signifie que, dans chaque pays, nous pourrons faire face à la lutte acharnée de tous contre tous pour le pouvoir, les revenus et la richesse. La légitimité des structures de l'État national, et donc sa capacité à maintenir l'ordre, sera remise en cause. La violence qui montre déjà des signes évidents d'aggravation à l'époque contemporaine tend à prendre des dimensions catastrophiques à l'avenir. C'est la barbarie élevée au plus haut degré. Le terme barbarie a deux sens distincts mais liés : la cruauté barbare et le manque de civilisation. On peut dire que nous sommes actuellement dans un moment de transition dans lequel le monde antérieur caractérisé par la barbarie fait de l'avènement de la civilisation un impératif avec l'émergence d'un monde nouveau. Le nouveau monde peut signifier un nouvel ordre mondial construit rationnellement par l'humanité pour surmonter la barbarie actuelle qui se traduit par la violence entre les hommes, la catastrophe environnementale et la conflagration mondiale. En ce moment, règne la barbarie dans laquelle les intérêts suprêmes de l'humanité ne sont pas pris en compte dans tous les pays et dans le monde. Il faut faire en sorte que le nouvel ordre mondial fondé sur la coopération entre les nations et les peuples vaincre la barbarie régnante. Il est nécessaire que la civilisation vaincre la barbarie qui a caractérisé l'histoire de l'humanité depuis l'Antiquité. Dans ce contexte de perspectives sombres, il est urgent d'attaquer le mal de la barbarie à ses racines avec la construction d'un nouvel ordre mondial en remplacement de l'ordre capitaliste dominant qui a généré les attaques contre la civilisation dans toutes les parties de la Terre qui ont été enregistrées depuis plus de 500 ans. Les forces vivantes qui défendent la civilisation doivent s'unir à travers la planète pour contrer les forces de la barbarie. L'avenir de l'humanité dépend de l'issue de cette confrontation. Il convient de noter que l'antithèse de la barbarie est la civilisation que est considérée comme le stade le plus avancé qu'une société humaine puisse atteindre. Il existe certains éléments généralement acceptés sur ce qui ferait une société civilisée dans tous les coins de la Terre: 1) assurer une sécurité garantie à tous les citoyens qui ne devraient pas craindre de perdre la vie ou de subir des dommages physiques; 2) fournir les meilleurs soins médicaux possibles à tous les membres de la société; 3) accorder l'accès à la nourriture et à l'eau à tous les citoyens afin que personne n'ait faim ou soif; 4) offrir des conditions de logement et de travail de base à tous les citoyens; 5) avoir un système législatif démocratique dont les lois sont établies pour préserver le bien-être de la population; 6) fournir un système éducatif qui garantisse l'égalité d'accès à l'enseignement
  • 5. 5 de haut niveau pour tous en vue de rendre sa population hautement éduquée; 7) garantir à la population la liberté de pensée, de croyance, de religion, d'affiliation et d'expression et le droit de participer aux décisions du gouvernement par plébiscite et/ou référendum ; et, 8) assurer la défense et la préservation de l'environnement de la planète. Pour atteindre la condition de société civilisée, il est nécessaire de créer un environnement de liberté, d'égalité et de fraternité entre les êtres humains afin d'atteindre leur bonheur, agissant pour la défense des idéaux des Lumières. Il faut donc qu'il y ait une transition que puisse être la réforme du capitalisme avec la construction de l'Etat-Providence tel qu'il est construit dans les pays scandinaves qui, étant un hybride entre ce qu'il y a de plus positif dans les systèmes capitaliste et socialiste, préparerait le terrain pour l'atteinte d'un haut niveau de civilisation. Pour atteindre le statut de société civilisée, il est nécessaire qu'il y ait des interventions économiques et sociales de l'État pour promouvoir la justice sociale dans un système capitaliste et une politique de protection sociale dans l'intérêt général de la population avec des interventions pour promouvoir une répartition plus équitable des revenu et un engagement en faveur de la démocratie représentative. La Scandinavie est le berceau du modèle de société le plus égalitaire que le capitalisme ait jamais connu. Le succès de ce modèle était dû à la combinaison d'un État-providence large avec des mécanismes rigides de régulation des forces du marché, capables de placer l'économie sur une trajectoire dynamique, tout en atteignant les meilleurs indicateurs de bien-être social parmi les pays capitalistes. Le modèle scandinave de développement politique, économique et social doit servir de référence en tant que modèle de société à poursuivre par tous les peuples du monde pour la conquête de la civilisation car les pays scandinaves sont considérés comme les mieux gouvernés de la planète, ceux avec les les plus grands progrès politiques, économiques et sociaux et avoir les gens les plus heureux du monde. Ce n'est qu'ainsi que la société pourra atteindre un haut niveau de développement politique, économique et social et que la devise « Liberté, Égalité, Fraternité », héritage des Lumières, pourra devenir une réalité dans le monde. Cette devise invoquée pendant la Révolution française, qui est universelle car elle reflète les aspirations de tous les êtres humains, a besoin d'être défendu par l'humanité. Pour faire prévaloir la civilisation sur la barbarie, il est nécessaire que les forces vives qui défendent la civilisation se rassemblent à travers la planète pour contrer les forces de la barbarie. L'avenir de l'humanité dépend de l'issue de cette confrontation. * Fernando Alcoforado, 81, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA, membre de l'Académie de l'Education de Bahia, ingénieur et docteur en planification territoriale et développement régional pour l'Université de Barcelone, professeur universitaire et consultant dans les domaines de la planification stratégique, planification d'entreprise, planification régionale et planification énergétique, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social (Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018), Como inventar
  • 6. 6 o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019) et A humanidade ameaçada e as estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021).