SlideShare une entreprise Scribd logo
faites
entendre
votre voix
Normes volontaires
Comment s'impliquer ?
S’engager pour peser
Les chiffres de la normalisation
Ils témoignent
Les normes législatives (lois
françaises, directives ou
règlements européens) et
règlementaires (décrets et
arrêtés) sont élaborées par les
autorités publiques et leur
application est obligatoire.
Les normes volontaires sont
définies collectivement par les
acteurs concernés et sont sans
contrainte d’application.
Elles fournissent des lignes
directrices, des prescriptions
techniques ou qualitatives pour
des produits, des services ou des
pratiques. Elles agissent comme
un cadre de référence pour tous
les secteurs professionnels.
Gagner en information
Les commissions de normalisation rassemblent tous les acteurs
du marché, c’est l’occasion d’observer les tendances et de glaner
des éléments pour sa R&D.
Gagner en influence 
Être actif en normalisation, c'est participer à des décisions qui
règlent les marchés. C'est se donner les moyens que les règles
du jeu tiennent compte de ses objectifs, des intérêts de son
métier ou de sa filière.
Gagner en compétences 
Les participants prennent une longueur d’avance pour adapter
leurs dispositifs au contenu de la future norme.
Gagner en réputation 
Preuve d’implication, cet engagement renforce la confiance des
partenaires et des clients.
Gagner en résultats 
Les participants voient leur chiffre d’affaires progresser plus vite
que la moyenne de leur secteur.
Gagner en visibilité 
Contribuer à une norme européenne (EN) ou internationale (ISO)
ouvre aux marchés internationaux en donnant du crédit et de la
visibilité à son organisation.
Le format A4 est défini par une norme volontaire. Rien n’oblige à le respecter, mais toutes
les entreprises impliquées (fabricant de papier, d’imprimantes, graphistes,…) s’y réfèrent
pour accéder à leur marché.
Participer pour gagner !
La normalisation volontaire c’est…
Par exemple :
La norme
obligatoire
ou volontaire ?
“Un outil de la stratégie
du chef d'entreprise”
“Le chef d'entreprise peut s'impliquer à plusieurs niveaux.
Certains acteurs se contentent d’une veille sur l’activité
normative via www.norminfo.afnor.org.
Pour d’autres, être représenté en commission par son
organisme professionnel permet de suffisamment défendre
son point de vue. Enfin, pour d’autres entreprises,
participer directement et activement à la rédaction de la
norme représente un intérêt stratégique. Dans des marchés
de plus en plus globalisés, la normalisation volontaire sert
le développement et la compétitivité de nos entreprises.
Contactez AFNOR pour des conseils personnalisés.”
Isabelle Rimbert 
Directrice adjointe AFNOR Normalisation
“Penser la norme volontaire
comme un investissement”
“Qu’il s’agisse de déposer un brevet ou de participer à la
normalisation volontaire, l’entreprise investit.
Contribuer à la normalisation s’impose comme un
moyen de préempter son marché et de le sécuriser, une
manière de poser ses conditions. Le risque : l’adoption
d’une norme par d’autres acteurs qui excluerait votre
solution ou vos produits et vous empêcherait d’accéder
au marché.”
Karine Amieva-Camos 
Déléguée à l’information stratégique et à la sécurité
économiques, DIRECCTE Nouvelle-Aquitaine
*Études menées par le cabinet BIPE en 2016 et 2017.
Combien de temps ?
En moyenne, la rédaction collective d'une norme mobilise
une personne un jour par mois pendant 18 mois.
Pourquoi la participation est-elle payante ?
Votre participation financière vous permet de bénéficier
d'un accompagnement dans la définition et la conduite de
votre stratégie en normalisation. AFNOR vous guide dans
les arcanes du système de normalisation, en France et à
l'international, pour soutenir la réussite de votre action.
Quelles aides ?
Certaines structures sont totalement exonérées de contribu-
tion financière. Les montants engagés dans la normalisation
volontaire sont éligibles au Crédit Impôt Recherche qui
allège la fiscalité.
Quels prérequis ?
Inutile d’être un expert des techniques de normalisation
pour participer. Les équipes AFNOR sont là pour guider et
accompagner ! De plus, tout nouveau participant se voit
offrir une formation gratuite aux fondamentaux de la
normalisation. Et toutes les structures sont les bienvenues :
24 % des participants sont des PME.
Quelle langue parler ?
Dans les commissions de normalisation nationales,
le français est la langue de référence. Dans les structures
de normalisation européennes et internationales, l’anglais
est la langue de travail.
Quand intervenir ?
Il est possible d’intégrer, ou de quitter, une commission à tout
moment. La normalisation est un secteur vivant : tous les 5
ans, les textes sont évalués et confrontés à la réalité. Il n’est
jamais trop tard pour s’engager !
comment
participer ? 20%*
Les entreprises participantes à la
normalisation affichent un surcroît de
croissance de chiffre d’affaire de 20 %.
S’impliquer dans la normalisation ouvre
des marchés.
26%*
La croissance de l’excédent brut
d’exploitation affiche +26 % chez les
participants (secteur de la mécanique).
La normalisation entraîne un gain de
rentabilité.
19%*
A l’export, les entreprises acheteuses de
normes ou parties prenantes des
commissions de normalisation affichent
un taux d’export de 18,2 %, contre 15,3 %
dans l’ensemble des entreprises.
La norme volontaire, un passeport pour
mieux vendre hors de ses frontières  !
15 Md€*
Chaque année, l’apport annuel de la
normalisation est estimé à 15 milliards
d’euros, correspondant au surplus
de chiffre d’affaires réalisé par les
entreprises impliquées.
“Un exercice démocratique”
Pierre Bourg, Ancien Directeur Qualité de SAFT et secrétaire du sous-comité
sur les accumulateurs alcalins et autres accumulateurs à électrolyte non acide
(SC21A) à l'IEC (International Electrotechnical Commission)
Leader mondial des batteries industrielles, les produits Saft équipent
notamment tous les Airbus, une majorité des Boeing et la plupart des métros
du monde.
“Historiquement engagé en normalisation, Saft voit dans ce processus un
moyen d’imposer son point de vue et de défendre ses intérêts. Nous abordons
des aspects aussi précis qu’essentiels, comme la performance attendue à une
température donnée qui fera figure de référence.
Pas question pour autant de passer en force. Tous les acteurs ont voix au
chapitre et la position nationale repose sur le consensus. Un processus
démocratique qui repose sur le débat et la discussion.
Régulièrement, les textes sont revus si une majorité de pays le souhaite,
ce qui permet de faire émerger de nouveaux points de vue.”
“Agir pour ne pas subir”
Pascal Vinzio, Vice-Président Affaires Extérieures KSB SAS,
Président du CEN/TC 69 – Robinetterie industrielle
Président du CEN/TC 406 – Produits mécaniques – Méthodologies
d’écoconception
Groupe international spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation
de robinets et de pompes industriels. Plus de 1 500 salariés en France.
“Nos activités industrielles sont indissociables du triptyque technologie / normalisation
volontaire / réglementation. Tout est lié : une innovation technique de série
ne sera viable à long terme sur le marché qu’à condition d’être normalisée, voire
standardisée. De la même manière, une nouvelle réglementation génère des
adaptations de solutions techniques qui doivent répondre à des normes harmonisées.
En termes d’interopérabilité, nos robinets et pompes doivent ainsi pouvoir
fonctionner sur différents systèmes pour être commercialisés.
S’impliquer dans la normalisation permet de faire entendre notre voix et de
participer aux débats pour nous assurer que nos solutions seront bien retenues.
Dans un contexte de concurrence internationale, contribuer aux travaux constitue
donc une véritable exigence commerciale et technologique.”
“Ne pas chercher à gagner sur les autres”
Alain Quinsac, Responsable du Département Transformation et Valorisation
des graines de Terres Inovia et président du comité technique CEN/TC 307
sur les méthodes d'échantillonnage et d'analyse d’oléagineux, de corps gras
d'origine végétale et animale et leurs co-produits
Centre technique agricole spécialisé dans les cultures oléoprotéagineuses (colza,
tournesol, soja,...) qui fournit informations et diagnostics aux producteurs.
“L’apparition des OGM a introduit dans notre comité de normalisation des
questions techniques nouvelles avec, en toile de fond, des enjeux économiques
très importants. Dans ce contexte, notre absence aurait pu entraîner des choix
que nous jugions mauvais pour la filière.
La posture de Terres Inovia : ne pas arriver en commission avec une idée trop
tranchée, ce qui décrédibilise sa position auprès des autres membres. A vouloir
gagner sur les autres, c’est toute la filière qui perd par un blocage de quelques
membres de la commission. C’est pourquoi il faut rester ouvert, à l’écoute, en
gardant en tête ses intérêts et en faisant preuve de modération pour parvenir
à un consensus rapide.”
“Simplifier notre quotidien”
Alexandre Cocheril, Directeur de l’ICNN
(Institut pour la Certification et la Normalisation dans le Nautisme)
Membre du groupe de travail ISO WG 22 sur la Stabilité
Organisme notifié qui évalue la conformité des bateaux de plaisance de 2,5 à 24m
dans le cadre d’une directive européenne.
“La norme volontaire, c’est notre quotidien ! Chaque jour, nos évaluations
reposent sur ces textes. Nous avons donc tout intérêt à participer aux travaux
d’élaboration ou de révision : notre activité future en dépend directement. Un
texte mal construit, une trop grande liberté d’interprétation, trop d’exigences
ou pas assez, et nos contrôles se transforment en véritable casse-tête.
Lors des comités, ma posture consiste à trouver un juste milieu entre la
sécurité et les attentes du marché.
Toutes mes équipes participent aux travaux. Une manière de les sensibiliser et
de leur faire connaître sur le bout des doigts les normes, pour plus d’efficacité
sur le terrain.”
“Faire émerger un métier”
Antonio Furtado, Directeur adjoint de CITEO et
membre de la commission X50MS Médiation sociale
Premier opérateur français spécialisé dans la médiation
sociale, CITEO emploie plus de 350 médiateurs
intervenant dans les transports, les écoles, les hôpitaux,
les chantiers,…
“Je me suis engagé en normalisation volontaire dès
2015. Il était alors essentiel de donner une définition
professionnelle et partagée à ce nouveau métier de
médiateur, un véritable enjeu business dans le cadre
du développement de notre structure.
Avec l’ensemble des acteurs du secteur, nous avons
co-contruit ce texte qui nous fournit un référentiel
partagé avec une définition du métier, ses pré-requis,
la formation pour l’exercer, ses processus, sa
déontologie,… Un langage commun indispensable à
la reconnaissance et l’émergence de ce métier
nouveau.
Avec la norme, décideurs et acheteurs peuvent
inclure ces notions dans leurs appels d’offres. Une
professionnalisation qui crédibilise et empêche la
confusion.”
“Être présent”
Frédéric Wielezynski, Responsable du laboratoire de
physique – FCBA. Président du TC Fenêtre, Façade et
Quincaillerie
Centre technique spécialisé dans le bois, FCBA (Forêt,
Cellulose, Bois, Ameublement) accompagne les
professionnels du secteur pour des prestations d’appui
technique, de certification, de normalisation,…
“Les comités de normalisation nationaux permettent
d’arrêter une position commune française que nous
sommes ensuite chargés de défendre au niveau
européen. Nous représentons ainsi une dizaine
d’organisations professionnelles, soit plusieurs
centaines d’entreprises de toute la France ! Notre
mission : cerner au mieux leurs demandes et leurs
attentes pour les retransmettre et les défendre.
Un intermédiaire indispensable qui leur évite de
s’approprier le langage normatif.
S’investir pour obtenir un consensus qui satisfait le
plus grand nombre nécessite un engagement sur le
long terme et donc une présence régulière.”
Le format des cartes bancaires résume l’influence normative : quel
acteur se lancerait aujourd’hui sur ce marché sans respecter les
dimensions définies dans la norme volontaire ? Internationale et
adoptée par tous, ce document régit tout un marché. Dans la course à
l’innovation que se livrent les entreprises, imposer ses exigences passe
par la normalisation volontaire. D’abord au niveau national, avec la
définition d’une position française commune, qui sera ensuite
défendue à l’échelle européenne puis mondiale. Un travail de lobby et
d’influence pour asseoir son autorité sur les marchés  convoités !
Le risque ? Se contenter de regarder passer les trains et laisser ses
innovations à quai, délaissés par une norme volontaire à laquelle
on n’a pas participé. Celui qui fait la norme, fait le marché.
Dans la course à l'innovation que
mènent les entreprises au niveau
mondial, la normalisation
volontaire constitue une arme
d’intelligence économique
essentielle.
Qu'attendez-vous
pour vous engager ?
Cette initiative est encouragée
par le Conseil Régional
Nouvelle-Aquitaine, qui promeut
la normalisation volontaire
comme un des outils de la
compétitivité auprès des
entreprises du territoire.
Le cahier des charges de ce guide
a été défini grâce à la contribution
active des entreprises KSB
et SAFT, dont les stratégies de
normalisation sont exemplaires.
www.pensilk.com-R.C.S.799836168Paris-RéférenceS1806104-ImprimésurpapierPEFCparunimprimeurlabelliséImprim’vert-juillet2018

Contenu connexe

Similaire à La norme volontaire pour innover et gagner en compétitivité : faites entendre votre voix avec AFNOR Normalisation

Réglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielle
Réglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielleRéglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielle
Réglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielle
La Fabrique de l'industrie
 
AFNOR 2017 : rapport annuel, les essentiels
AFNOR 2017 : rapport annuel, les essentielsAFNOR 2017 : rapport annuel, les essentiels
AFNOR 2017 : rapport annuel, les essentiels
Groupe AFNOR
 
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
PROFLUID
 
Présentation AFSSI Science de la Vie
Présentation AFSSI Science de la ViePrésentation AFSSI Science de la Vie
Présentation AFSSI Science de la Vie
Essentiel MARKETING
 
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationauxNote La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
La Fabrique de l'industrie
 
Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017
Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017
Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017
PROFLUID
 
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
La Fabrique de l'industrie
 
Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...
Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...
Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...
yann le gigan
 
Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »
Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »
Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »
PEXE
 
DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...
DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...
DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...
Rencontres Qalimediterranée
 
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
PROFLUID
 
Présentation een inizia 190515
Présentation een inizia 190515Présentation een inizia 190515
Présentation een inizia 190515
I2TCorse
 
Unm rapport activites 2016 web
Unm rapport activites 2016  webUnm rapport activites 2016  web
Unm rapport activites 2016 web
Laurence CANDAL
 
Livre Blanc Innovation et Voix des clients
Livre Blanc Innovation et Voix des clientsLivre Blanc Innovation et Voix des clients
Livre Blanc Innovation et Voix des clients
Kantar
 
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNORPI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
FrenchTechCentral
 
20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts
20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts
20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts
Lucie Peyrefiche,
 
Brochure de présentation des pôles compétitivité_2014_fr
Brochure de présentation des pôles compétitivité_2014_frBrochure de présentation des pôles compétitivité_2014_fr
Brochure de présentation des pôles compétitivité_2014_fr
Alsace BioValley
 
Pwc inno collab PI
Pwc inno collab PIPwc inno collab PI
Pwc inno collab PI
FabMob
 
Innovation collaborative et Propriété Intellectuelle
Innovation collaborative et Propriété IntellectuelleInnovation collaborative et Propriété Intellectuelle
Innovation collaborative et Propriété Intellectuelle
FabMob
 
Fiche Consortium à l'international
Fiche Consortium à l'internationalFiche Consortium à l'international
Fiche Consortium à l'international
PEXE
 

Similaire à La norme volontaire pour innover et gagner en compétitivité : faites entendre votre voix avec AFNOR Normalisation (20)

Réglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielle
Réglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielleRéglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielle
Réglementation, normalisation : leviers de la compétitivité industrielle
 
AFNOR 2017 : rapport annuel, les essentiels
AFNOR 2017 : rapport annuel, les essentielsAFNOR 2017 : rapport annuel, les essentiels
AFNOR 2017 : rapport annuel, les essentiels
 
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
 
Présentation AFSSI Science de la Vie
Présentation AFSSI Science de la ViePrésentation AFSSI Science de la Vie
Présentation AFSSI Science de la Vie
 
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationauxNote La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
 
Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017
Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017
Profluid infos Numéro 79 - Avril 2017
 
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
 
Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...
Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...
Rapport d’activité 2014 de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de ...
 
Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »
Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »
Atelier spot « La normalisation volontaire : un levier de développement ! »
 
DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...
DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...
DEFI-STIM : Développer l'Efficacité des STIMulateurs. "Un exemple de projet c...
 
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
 
Présentation een inizia 190515
Présentation een inizia 190515Présentation een inizia 190515
Présentation een inizia 190515
 
Unm rapport activites 2016 web
Unm rapport activites 2016  webUnm rapport activites 2016  web
Unm rapport activites 2016 web
 
Livre Blanc Innovation et Voix des clients
Livre Blanc Innovation et Voix des clientsLivre Blanc Innovation et Voix des clients
Livre Blanc Innovation et Voix des clients
 
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNORPI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
 
20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts
20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts
20170108 l'UNGE, syndicat majoritaire des géomètres experts
 
Brochure de présentation des pôles compétitivité_2014_fr
Brochure de présentation des pôles compétitivité_2014_frBrochure de présentation des pôles compétitivité_2014_fr
Brochure de présentation des pôles compétitivité_2014_fr
 
Pwc inno collab PI
Pwc inno collab PIPwc inno collab PI
Pwc inno collab PI
 
Innovation collaborative et Propriété Intellectuelle
Innovation collaborative et Propriété IntellectuelleInnovation collaborative et Propriété Intellectuelle
Innovation collaborative et Propriété Intellectuelle
 
Fiche Consortium à l'international
Fiche Consortium à l'internationalFiche Consortium à l'international
Fiche Consortium à l'international
 

Plus de Groupe AFNOR

AFNOR 2017 annual report - Essentials
AFNOR 2017 annual report - EssentialsAFNOR 2017 annual report - Essentials
AFNOR 2017 annual report - Essentials
Groupe AFNOR
 
Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017
Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017
Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017
Groupe AFNOR
 
AFNOR group - 2017 key facts and figures
AFNOR group - 2017 key facts and figuresAFNOR group - 2017 key facts and figures
AFNOR group - 2017 key facts and figures
Groupe AFNOR
 
AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?
AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?
AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?
Groupe AFNOR
 
Stratégie française de normalisation 2016-2018
Stratégie française de normalisation 2016-2018Stratégie française de normalisation 2016-2018
Stratégie française de normalisation 2016-2018
Groupe AFNOR
 
ISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutions
ISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutionsISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutions
ISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutions
Groupe AFNOR
 
Les solutions en environnement du groupe AFNOR
Les solutions en environnement du groupe AFNORLes solutions en environnement du groupe AFNOR
Les solutions en environnement du groupe AFNOR
Groupe AFNOR
 
Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie
Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie
Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie
Groupe AFNOR
 
ISO 22000 en 10 questions
ISO 22000 en 10 questions ISO 22000 en 10 questions
ISO 22000 en 10 questions
Groupe AFNOR
 
Etude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risques
Etude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risquesEtude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risques
Etude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risques
Groupe AFNOR
 
Presentation parcours-croises-2013
Presentation parcours-croises-2013Presentation parcours-croises-2013
Presentation parcours-croises-2013
Groupe AFNOR
 
AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ?
AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ? AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ?
AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ?
Groupe AFNOR
 
Certification AFAQ EN 9100
Certification AFAQ EN 9100Certification AFAQ EN 9100
Certification AFAQ EN 9100
Groupe AFNOR
 
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
Groupe AFNOR
 
Baromètre international de la normalisation 2014
Baromètre international de la normalisation 2014Baromètre international de la normalisation 2014
Baromètre international de la normalisation 2014
Groupe AFNOR
 
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...
Groupe AFNOR
 
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...
Groupe AFNOR
 
Recueil temoignages-afaq26000
Recueil temoignages-afaq26000Recueil temoignages-afaq26000
Recueil temoignages-afaq26000
Groupe AFNOR
 
Assessment guide AFAQ 26000
Assessment guide AFAQ 26000Assessment guide AFAQ 26000
Assessment guide AFAQ 26000
Groupe AFNOR
 
AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?
AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?
AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?
Groupe AFNOR
 

Plus de Groupe AFNOR (20)

AFNOR 2017 annual report - Essentials
AFNOR 2017 annual report - EssentialsAFNOR 2017 annual report - Essentials
AFNOR 2017 annual report - Essentials
 
Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017
Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017
Groupe AFNOR - Chiffres repères 2017
 
AFNOR group - 2017 key facts and figures
AFNOR group - 2017 key facts and figuresAFNOR group - 2017 key facts and figures
AFNOR group - 2017 key facts and figures
 
AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?
AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?
AFNOR Normalisation : et si les normes n'existaient pas ?
 
Stratégie française de normalisation 2016-2018
Stratégie française de normalisation 2016-2018Stratégie française de normalisation 2016-2018
Stratégie française de normalisation 2016-2018
 
ISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutions
ISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutionsISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutions
ISO 9001 & 14001 version 2015: are you ready? AFNOR group solutions
 
Les solutions en environnement du groupe AFNOR
Les solutions en environnement du groupe AFNORLes solutions en environnement du groupe AFNOR
Les solutions en environnement du groupe AFNOR
 
Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie
Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie
Energie : 10 questions sur la norme ISO 50001 et le management de l'énergie
 
ISO 22000 en 10 questions
ISO 22000 en 10 questions ISO 22000 en 10 questions
ISO 22000 en 10 questions
 
Etude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risques
Etude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risquesEtude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risques
Etude AFNOR-GENERALI-CSA PME et management des risques
 
Presentation parcours-croises-2013
Presentation parcours-croises-2013Presentation parcours-croises-2013
Presentation parcours-croises-2013
 
AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ?
AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ? AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ?
AFNOR - Pourquoi devenir adhérent ?
 
Certification AFAQ EN 9100
Certification AFAQ EN 9100Certification AFAQ EN 9100
Certification AFAQ EN 9100
 
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
 
Baromètre international de la normalisation 2014
Baromètre international de la normalisation 2014Baromètre international de la normalisation 2014
Baromètre international de la normalisation 2014
 
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés pour la qualité ...
 
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...
Recueil de témoignages d'entreprises et organismes certifiés selon la norme I...
 
Recueil temoignages-afaq26000
Recueil temoignages-afaq26000Recueil temoignages-afaq26000
Recueil temoignages-afaq26000
 
Assessment guide AFAQ 26000
Assessment guide AFAQ 26000Assessment guide AFAQ 26000
Assessment guide AFAQ 26000
 
AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?
AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?
AFAQ 26000 assessment: where does your organisation stand?
 

La norme volontaire pour innover et gagner en compétitivité : faites entendre votre voix avec AFNOR Normalisation

  • 1. faites entendre votre voix Normes volontaires Comment s'impliquer ? S’engager pour peser Les chiffres de la normalisation Ils témoignent
  • 2. Les normes législatives (lois françaises, directives ou règlements européens) et règlementaires (décrets et arrêtés) sont élaborées par les autorités publiques et leur application est obligatoire. Les normes volontaires sont définies collectivement par les acteurs concernés et sont sans contrainte d’application. Elles fournissent des lignes directrices, des prescriptions techniques ou qualitatives pour des produits, des services ou des pratiques. Elles agissent comme un cadre de référence pour tous les secteurs professionnels. Gagner en information Les commissions de normalisation rassemblent tous les acteurs du marché, c’est l’occasion d’observer les tendances et de glaner des éléments pour sa R&D. Gagner en influence  Être actif en normalisation, c'est participer à des décisions qui règlent les marchés. C'est se donner les moyens que les règles du jeu tiennent compte de ses objectifs, des intérêts de son métier ou de sa filière. Gagner en compétences  Les participants prennent une longueur d’avance pour adapter leurs dispositifs au contenu de la future norme. Gagner en réputation  Preuve d’implication, cet engagement renforce la confiance des partenaires et des clients. Gagner en résultats  Les participants voient leur chiffre d’affaires progresser plus vite que la moyenne de leur secteur. Gagner en visibilité  Contribuer à une norme européenne (EN) ou internationale (ISO) ouvre aux marchés internationaux en donnant du crédit et de la visibilité à son organisation. Le format A4 est défini par une norme volontaire. Rien n’oblige à le respecter, mais toutes les entreprises impliquées (fabricant de papier, d’imprimantes, graphistes,…) s’y réfèrent pour accéder à leur marché. Participer pour gagner ! La normalisation volontaire c’est… Par exemple : La norme obligatoire ou volontaire ?
  • 3. “Un outil de la stratégie du chef d'entreprise” “Le chef d'entreprise peut s'impliquer à plusieurs niveaux. Certains acteurs se contentent d’une veille sur l’activité normative via www.norminfo.afnor.org. Pour d’autres, être représenté en commission par son organisme professionnel permet de suffisamment défendre son point de vue. Enfin, pour d’autres entreprises, participer directement et activement à la rédaction de la norme représente un intérêt stratégique. Dans des marchés de plus en plus globalisés, la normalisation volontaire sert le développement et la compétitivité de nos entreprises. Contactez AFNOR pour des conseils personnalisés.” Isabelle Rimbert  Directrice adjointe AFNOR Normalisation “Penser la norme volontaire comme un investissement” “Qu’il s’agisse de déposer un brevet ou de participer à la normalisation volontaire, l’entreprise investit. Contribuer à la normalisation s’impose comme un moyen de préempter son marché et de le sécuriser, une manière de poser ses conditions. Le risque : l’adoption d’une norme par d’autres acteurs qui excluerait votre solution ou vos produits et vous empêcherait d’accéder au marché.” Karine Amieva-Camos  Déléguée à l’information stratégique et à la sécurité économiques, DIRECCTE Nouvelle-Aquitaine
  • 4. *Études menées par le cabinet BIPE en 2016 et 2017. Combien de temps ? En moyenne, la rédaction collective d'une norme mobilise une personne un jour par mois pendant 18 mois. Pourquoi la participation est-elle payante ? Votre participation financière vous permet de bénéficier d'un accompagnement dans la définition et la conduite de votre stratégie en normalisation. AFNOR vous guide dans les arcanes du système de normalisation, en France et à l'international, pour soutenir la réussite de votre action. Quelles aides ? Certaines structures sont totalement exonérées de contribu- tion financière. Les montants engagés dans la normalisation volontaire sont éligibles au Crédit Impôt Recherche qui allège la fiscalité. Quels prérequis ? Inutile d’être un expert des techniques de normalisation pour participer. Les équipes AFNOR sont là pour guider et accompagner ! De plus, tout nouveau participant se voit offrir une formation gratuite aux fondamentaux de la normalisation. Et toutes les structures sont les bienvenues : 24 % des participants sont des PME. Quelle langue parler ? Dans les commissions de normalisation nationales, le français est la langue de référence. Dans les structures de normalisation européennes et internationales, l’anglais est la langue de travail. Quand intervenir ? Il est possible d’intégrer, ou de quitter, une commission à tout moment. La normalisation est un secteur vivant : tous les 5 ans, les textes sont évalués et confrontés à la réalité. Il n’est jamais trop tard pour s’engager ! comment participer ? 20%* Les entreprises participantes à la normalisation affichent un surcroît de croissance de chiffre d’affaire de 20 %. S’impliquer dans la normalisation ouvre des marchés. 26%* La croissance de l’excédent brut d’exploitation affiche +26 % chez les participants (secteur de la mécanique). La normalisation entraîne un gain de rentabilité. 19%* A l’export, les entreprises acheteuses de normes ou parties prenantes des commissions de normalisation affichent un taux d’export de 18,2 %, contre 15,3 % dans l’ensemble des entreprises. La norme volontaire, un passeport pour mieux vendre hors de ses frontières  ! 15 Md€* Chaque année, l’apport annuel de la normalisation est estimé à 15 milliards d’euros, correspondant au surplus de chiffre d’affaires réalisé par les entreprises impliquées.
  • 5. “Un exercice démocratique” Pierre Bourg, Ancien Directeur Qualité de SAFT et secrétaire du sous-comité sur les accumulateurs alcalins et autres accumulateurs à électrolyte non acide (SC21A) à l'IEC (International Electrotechnical Commission) Leader mondial des batteries industrielles, les produits Saft équipent notamment tous les Airbus, une majorité des Boeing et la plupart des métros du monde. “Historiquement engagé en normalisation, Saft voit dans ce processus un moyen d’imposer son point de vue et de défendre ses intérêts. Nous abordons des aspects aussi précis qu’essentiels, comme la performance attendue à une température donnée qui fera figure de référence. Pas question pour autant de passer en force. Tous les acteurs ont voix au chapitre et la position nationale repose sur le consensus. Un processus démocratique qui repose sur le débat et la discussion. Régulièrement, les textes sont revus si une majorité de pays le souhaite, ce qui permet de faire émerger de nouveaux points de vue.” “Agir pour ne pas subir” Pascal Vinzio, Vice-Président Affaires Extérieures KSB SAS, Président du CEN/TC 69 – Robinetterie industrielle Président du CEN/TC 406 – Produits mécaniques – Méthodologies d’écoconception Groupe international spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de robinets et de pompes industriels. Plus de 1 500 salariés en France. “Nos activités industrielles sont indissociables du triptyque technologie / normalisation volontaire / réglementation. Tout est lié : une innovation technique de série ne sera viable à long terme sur le marché qu’à condition d’être normalisée, voire standardisée. De la même manière, une nouvelle réglementation génère des adaptations de solutions techniques qui doivent répondre à des normes harmonisées. En termes d’interopérabilité, nos robinets et pompes doivent ainsi pouvoir fonctionner sur différents systèmes pour être commercialisés. S’impliquer dans la normalisation permet de faire entendre notre voix et de participer aux débats pour nous assurer que nos solutions seront bien retenues. Dans un contexte de concurrence internationale, contribuer aux travaux constitue donc une véritable exigence commerciale et technologique.”
  • 6. “Ne pas chercher à gagner sur les autres” Alain Quinsac, Responsable du Département Transformation et Valorisation des graines de Terres Inovia et président du comité technique CEN/TC 307 sur les méthodes d'échantillonnage et d'analyse d’oléagineux, de corps gras d'origine végétale et animale et leurs co-produits Centre technique agricole spécialisé dans les cultures oléoprotéagineuses (colza, tournesol, soja,...) qui fournit informations et diagnostics aux producteurs. “L’apparition des OGM a introduit dans notre comité de normalisation des questions techniques nouvelles avec, en toile de fond, des enjeux économiques très importants. Dans ce contexte, notre absence aurait pu entraîner des choix que nous jugions mauvais pour la filière. La posture de Terres Inovia : ne pas arriver en commission avec une idée trop tranchée, ce qui décrédibilise sa position auprès des autres membres. A vouloir gagner sur les autres, c’est toute la filière qui perd par un blocage de quelques membres de la commission. C’est pourquoi il faut rester ouvert, à l’écoute, en gardant en tête ses intérêts et en faisant preuve de modération pour parvenir à un consensus rapide.” “Simplifier notre quotidien” Alexandre Cocheril, Directeur de l’ICNN (Institut pour la Certification et la Normalisation dans le Nautisme) Membre du groupe de travail ISO WG 22 sur la Stabilité Organisme notifié qui évalue la conformité des bateaux de plaisance de 2,5 à 24m dans le cadre d’une directive européenne. “La norme volontaire, c’est notre quotidien ! Chaque jour, nos évaluations reposent sur ces textes. Nous avons donc tout intérêt à participer aux travaux d’élaboration ou de révision : notre activité future en dépend directement. Un texte mal construit, une trop grande liberté d’interprétation, trop d’exigences ou pas assez, et nos contrôles se transforment en véritable casse-tête. Lors des comités, ma posture consiste à trouver un juste milieu entre la sécurité et les attentes du marché. Toutes mes équipes participent aux travaux. Une manière de les sensibiliser et de leur faire connaître sur le bout des doigts les normes, pour plus d’efficacité sur le terrain.”
  • 7. “Faire émerger un métier” Antonio Furtado, Directeur adjoint de CITEO et membre de la commission X50MS Médiation sociale Premier opérateur français spécialisé dans la médiation sociale, CITEO emploie plus de 350 médiateurs intervenant dans les transports, les écoles, les hôpitaux, les chantiers,… “Je me suis engagé en normalisation volontaire dès 2015. Il était alors essentiel de donner une définition professionnelle et partagée à ce nouveau métier de médiateur, un véritable enjeu business dans le cadre du développement de notre structure. Avec l’ensemble des acteurs du secteur, nous avons co-contruit ce texte qui nous fournit un référentiel partagé avec une définition du métier, ses pré-requis, la formation pour l’exercer, ses processus, sa déontologie,… Un langage commun indispensable à la reconnaissance et l’émergence de ce métier nouveau. Avec la norme, décideurs et acheteurs peuvent inclure ces notions dans leurs appels d’offres. Une professionnalisation qui crédibilise et empêche la confusion.” “Être présent” Frédéric Wielezynski, Responsable du laboratoire de physique – FCBA. Président du TC Fenêtre, Façade et Quincaillerie Centre technique spécialisé dans le bois, FCBA (Forêt, Cellulose, Bois, Ameublement) accompagne les professionnels du secteur pour des prestations d’appui technique, de certification, de normalisation,… “Les comités de normalisation nationaux permettent d’arrêter une position commune française que nous sommes ensuite chargés de défendre au niveau européen. Nous représentons ainsi une dizaine d’organisations professionnelles, soit plusieurs centaines d’entreprises de toute la France ! Notre mission : cerner au mieux leurs demandes et leurs attentes pour les retransmettre et les défendre. Un intermédiaire indispensable qui leur évite de s’approprier le langage normatif. S’investir pour obtenir un consensus qui satisfait le plus grand nombre nécessite un engagement sur le long terme et donc une présence régulière.”
  • 8. Le format des cartes bancaires résume l’influence normative : quel acteur se lancerait aujourd’hui sur ce marché sans respecter les dimensions définies dans la norme volontaire ? Internationale et adoptée par tous, ce document régit tout un marché. Dans la course à l’innovation que se livrent les entreprises, imposer ses exigences passe par la normalisation volontaire. D’abord au niveau national, avec la définition d’une position française commune, qui sera ensuite défendue à l’échelle européenne puis mondiale. Un travail de lobby et d’influence pour asseoir son autorité sur les marchés  convoités ! Le risque ? Se contenter de regarder passer les trains et laisser ses innovations à quai, délaissés par une norme volontaire à laquelle on n’a pas participé. Celui qui fait la norme, fait le marché. Dans la course à l'innovation que mènent les entreprises au niveau mondial, la normalisation volontaire constitue une arme d’intelligence économique essentielle. Qu'attendez-vous pour vous engager ? Cette initiative est encouragée par le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, qui promeut la normalisation volontaire comme un des outils de la compétitivité auprès des entreprises du territoire. Le cahier des charges de ce guide a été défini grâce à la contribution active des entreprises KSB et SAFT, dont les stratégies de normalisation sont exemplaires. www.pensilk.com-R.C.S.799836168Paris-RéférenceS1806104-ImprimésurpapierPEFCparunimprimeurlabelliséImprim’vert-juillet2018